A Midsummer Night’s Dream de Britten par l’Atelier d’opéra de l’Université de Montréal, Haydn et Haendel par Les Violons du Roy et la saison 2018-2019 de l’Opéra de Montréal

25 février 2018

Sous le signe de l’onirisme et de la volupté, L’Atelier d’opéra de l’Université de Montréal (AOUM) présente l’opéra A Midsummer Night’s Dream de Benjamin Britten les 1er, 2 et 3 mars, à la salle Claude-Champagne.

La direction musicale de l’Orchestre de l’Université de Montréal (OUM) sera assumée par Jean-François Rivest et la mise en scène a été confiée à Oriol Tomas. L’équipe de production est complétée par Robin Wheeler, à la direction de l’Atelier d’opéra, Carl Pelletier à la scénographie, Emie Gagnon aux costumes, Pierre Lafontaine aux maquillages et coiffures, et Julie Basse aux éclairages.

Le chef Jean-François Rivest a présenté cette production en ces termes : « C’est Benjamin Britten lui-même, assisté de son complice Peter Pears, qui a adapté le texte du Songe d’une nuit d’été de Shakespeare pour en faire un livret d’opéra fidèle à la pièce de théâtre originelle. Sa compréhension de l’œuvre littéraire lui permet de mettre en relief trois types de personnages (rustiques, amoureux, surnaturels) et de situer à la perfection, entre le merveilleux et le ridicule, le discours authentique du Barde. Facile d’écoute, amusant, aux couleurs mystérieuses, la poésie qui s’en dégage est délicieuse et inimitable. ». Le metteur en scène Oriol Thomas ajoute : « En plongeant dans A Midsummer Night’s Dream, j’ai éprouvé comme un vertige, une descente dans un chaos délirant tout aussi déjanté que sensuel. Le sentiment d’être en pleine dérive de la réalité – comme dans un rêve – m’a suivi à chaque pas. (…) Par ses combinaisons instrumentales, la partition de Britten nous fait voyager dans un monde mystérieux et féérique. (…) C’est avec finesse, complexité et précision qu’il nous fait passer du tragique au comique, du concret au magique. »

Oriol Thomas, Jean-François Rivest, Emmanuel Hasler et Lila Duffy

Les trois représentations auront lieu, en version originale anglaise avec surtitres français et anglais,  à 19 h 30 à la salle Claude-Champagne située au 220, avenue Vincent-D’Indy à Montréal. Les billets sont en vente sur le site admission.com.

Sur cette production, je vous invite à prendre connaissance de l’article publié le 21 février dans le journal Forum de l’Université de Montréal sous la plume de Hélène Roulot-Ganzman et le titre « Une nuit entre songe et réalité ». Et pouquroi ne pas visionner la bande-annonce ci-après :


Les Viennoiseries musicale II par Tempêtes et passions

En ce samedi 24 février 2018, la compagnie lyrique Tempêtes et Passions propose des  Viennoiseries musicales II, un moment d’immersion dans la musique et la culture viennoise du début du XXe siècle. Après le grand succès de l’année dernière, les mélomanes de la capitale nationale pourront entendre de nouveaux extraits d’œuvres de Johann Strauss II, Franz Lehar et Emmerich Kálmán tirés des plus belles pages d’opérette viennoise comme Le Baron TziganeLa comtesse Maritza, Paganini ou Le sang viennois.

Les solistes seront les sopranos Évelyne Larochelle, Audrey Larose-Zicat et Jessica Latouche, la mezzo-soprano Marie-Andrée Mathieu, les ténors Keven Geddes et Guy Lessard et le baryton-basse Robert Huard. La mise en scène et animation ont été c0nfiées à Bertrand Alain et la direction musicale sera assumée par la pianiste Anne-Marie Bernard.

Ce concert aura lieu à 14 h à la Chapelle du Musée de l’Amérique francophone… et sera agrémenté par une dégustation de desserts autrichiens (Sachertorte, Linzertorte, Milchrahmstrudel) !

Femmes par Marie-Josée Lord au Festival Montréal en lumière

Dans le cadre du Festival Montréal en lumière et sous la direction de son chef Alain Trudel, l’Orchestre symphonique de Laval accompagnera à nouveau la soprano Marie-Josée Lord dans le concert dédié aux « Femmes ». L’artiste lyrique incarnera les grandes femmes de l’opéra à travers les siècles et interprètera les plus grands airs d’opéras de Giacomo Puccini (La Bohème, Suor Angelica et Madama Butterfly), Giuseppe Verdi (La Forza del Destino, la Traviata et Aïda) ainsi que des airs d’autres compositeurs.

Cet événement se déroulera au Théâtre Maisonneuve de la Place des Arts Montréal le mardi 27 février 2018 à 20 h.

Marie-Josée Lord

L’Orlando Consort à la Fondation Arte Musica

Composé du contreténor Matthew Venner, des ténors Mark Dobell et Angus Smith, du baryton Donald Greig, et de la basse Robert McDonald, l’Orlando Consort sera l’invité de la la Fondation Arte Musica pour interpréter en direct la trame musicale du chef-d’œuvre cinématographique de Carl Dreyer La Passion de Jeanne d’Arc. Avec de la musique composée durant la courte vie de Jeanne d’Arc (1412-1431), l’ensemble vocal anglais propose une reconstitution musicale fidèle de la France médiévale. Présenté également de le cadre de Montréal en lumière, ce concert aura lieu le mardi 27 février à 19 h 30 à la salle Bourgie du Musée des Beaux-Arts de Montréal. Vous pouvez consulter ici le programme détaillé de l’évènement.

Orlando Consort

Haendel et Haydn par Les Violons du Roy et La Chapelle de Québec

Sous la direction de leur chef fondateur Bernard Labadie, Les Violons du Roy et La Chapelle de Québec présenteront un concert dédié à la musique de Franz Joseph Haydn et Georg Friedrich Haendel. Pour interpréter la Messe en si bémol majeur, Hob.XII:10 Heiligmesse du premier et  l’Ode for St. Cecilia’s Day, HWV76 du second, l’on fait appel à quatre solistes d’exception, la soprano Lydia Teuscher, la mezzo-soprano Allyson McHardy, le ténor James Gilchrist et le baryton Tyler Duncan.

Trois représentations sont prévues, les 28 février et 1er mars 2018 à 20 h à la salle Raoul-Jobin du Palais Montcalm à Québec ainsi que le 3 mars 2018 à 19 h 30 à la Maison symphonique de Montréal.


La saison 2018-2019 de l’Opéra de Montréal

Introduite par son directeur général Patrick Corrigan qui a prononcé une inspirante allocution que je partage avec vous en annexe du présent numéro et animée son directeur artistique Michel Beaulac, la soirée de lancement de la saison 2018-2019 de l’Opéra de Montréal a rassemblé la grande famille lyrique montréalaise à l Cinquième salle de la Place des Arts.

Sous le thème « L’opéra une art éminemment pertinent », la programmation de la saison 2018-2019 de l’Opéra de Montréal comportera six évènements. Les quatre productions qui seront présentées à la salle Wilfrid-Pelletier seront Rigoletto de Giuseppe Verdi (15, 18, 20 et 22 septembre 2018), Das Rheingold (L’Or du Rhin) de Richard Wagner (10, 13, 15 et 17 novembre 2018), la première québécoise et canadienne de Champion de Terence Blanchard et Michael Cristofer (26, 29, 31 janvier et 2 février 2019) ainsi qu’une nouvelle production de Carmen de Geroges Bizet dans une mise en scène du cinéaste québécois Charles Binamé (4, 7, 9 et 11 mai 2019). L’Opéra de Montréal se déplacera hors-les-murs de la Place des Arts et présentera à la salle Pollack de l’Université McGill, dans le cadre du Festival du Monde Arabe, une soirée concert avec la soprano Joyce El-Khoury (1er novembre 2018). La compagnie lyrique présentera ensuite l’opéra de chambre Twenty-Seven de Ricky Ian Gordon et Royce Vavrek au Théâtre Centaur (23, 24, 26, 28, 30 et 31 mars 2019). Pour des informations détaillées sur chacun des ces événements, je vous invite à lire le communiqué en cliquant ici ou en vous rendant sur le site de l’Opéra de Montréal ici.

De nouvelles critiques en ligne sur le site de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique

Des critiques des productions de JFK de l’Opéra de Montréal,  de Faust par la Société d’art lyrique du Royaume, du récital « Debussy et ses poètes » avec Dominique Labelle et de ses élèves de l’École de musique Schulich de l’Université McGill et du Requiem par Les Grands Ballets sont maintenant bientôt entre en ligne sur le site  de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique  et vous pourrez les consulter en cliquant ici.

Claire de Sévigné à Toronto et Edmonton, Barbe et Doucet à Saint-Gall, Frédéric Antoun à Toulouse, Tomislav Lavoie à Paris, François Girard, Serge Lamothe et Yannick Nézet-Séguin et à New York

La soprano Claire de Sévigné sera Blonde dans L’Enlèvement au sérail de Mozart avec la Canadian Opera Company le 24 février 2018. Elle se produira également en concert avec l’Orchestre symphonique d’Edmonton le 28 février 2018. La présentation de la production de La Bohème laquelle sont associés André Barbe et Renaud Doucet se poursuit l’opéra Saint-Gall le 25 février 2018. Frédéric Antoun incarnera le protagoniste masculin dans la version concertante d’Orphée et Eurydice de Gluck au Théâtre du Capitole de Toulouse pour une dernière représentation le 25 février 2018. Tomislav Lavoie endossera les habits du Docteur Grenvil dans La Traviata de Verdi à l’Opéra Bastille pour les deux dernières représentations des 25 et 28 février 2018. Une dernière représentation de la reprise du Parsifal de François Girard et Serge Lamothe aura lieu Metropolitan Opera de New York le 27 février 2018. Le chef Yannick Nézet-Séguin ne sera pas de cette dernière représentation, mais sera de retour au pupitre du Met pour y diriger Elektra dont la première aura lieu le 1er mars 2018.

Après l’émission « L’art lyrique » de Frédéric Cardin qui sera entendue sur MUSE de 12 h à 13 h, Sylvia L’Écuyer diffusera – toujours sur MUSE et à  Place à l’opéra dans le cadre de ses retransmissions en direct du Metropolitan Opera de New York  le samedi 24 février de 13 h à 18 h,  La Bohème de Giacomo Puccini. La distribution comprend Sonya Yoncheva, soprano (Mimi), Susanna Phillips, soprano (Musetta), Michael Fabiano, ténor (Rodolfo), Lucas Meachem, baryton (Marcello), Alexey Lavrov, baryton (Schaunard), Matthew Rose, basse (Colline) et Paul Plishka, basse (Benoit/Alcindoro). L’Orchestre et le Choeur du Metropolitan Opera sera sous la direction de Marco Armiliato. En entrevue, Sylvie L’Écuyer s’entretiendra avec le chef d’orchestre Marco Armiliato. Aux actualités, l’animatrice proposera des entrevues avec le ténor Emmanuel Hassler qui chantera le rôle de Lysandre dans la production de l’opéra A Midsummer Night’s Dream de Benjamin Britten par l’Atelier d’opéra de l’Université de Montréal.  Michel Beaulac et Patrick Corrigan commenteront la programmation de la saison 2018-2019 de l’Opéra de Montréal. L’émission pourra être entendue en reprise sur ICI musique le dimanche 25 février 2018 de 18 h à minuit.

Dans le cadre de son émission La semaine lyrique, Justin Bernard proposera le dimanche 25 février 2018 l’écoute des plus belles pages du répertoire lyrique. Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser l’émission « en ondes radio » de 13 h à 15 h à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM) et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut être également écoutée en direct sur le site électronique de Radio VM à l’adresse http://www.radiovm.com.

Au Café d’art vocal, on projettera le samedi 24 février 2018 le film-opéra Madama Butterfly  de Giacomo Puccini  dans une réalisation de Jean-Pierre Ponnelle de 1974. La distribution comprend Mirella Freni, Placido Domingo et Christa Ludwig. La direction musicale est de Herbert von Karajan et la mise en scène de Jean-Pierre Ponnelle. Une reprise est prévue pour le jeudi 1er mars 2018 à 18 h 30.

Aux Matinées d’Opéramania du campus de Longueuil de l’Université de Montréal le lundi 26 février 2018 à 13 h 30, Michel Veilleux présentera le volet II la projectionde l’opéra Semiramide de Gioacchino Rossini dans une production du Metropolitan Opera de New York de 1990. La distribution comprend June Anderson, Marilyn Horne, Samuel Ramey et Stanford Olsen, sous la direction musicale de James Conlon et dans une mise en scène de John Copley. Cette projection se déroulera  à la salle 16 du rez-de-chaussé de l’Édifice Port-de-Mer situé au 101, Place Charles-Le Moyne à Longueuil. Dans le cadre des Soirées d’Opéramania,  l’on pourra voir le vendredi 2 mars 2018 à 19 h 30 Rigoletto de Giuseppe Verdi dans une production de l’Opéra national de Paris de 2016. La distribution comprend Quinn Kelsey, Olga Peretyatko, Michael Fabiano, Rafal Siwek et Vesselina Kasarova. La direction musicale est de Nicola Luisotti et la mise en scène de Claus Guth. Cette soirée se déroulera à la salle Jean-Papineau-Couture de la Faculté de musique de l’Université de Montréal située au 200, avenue Vincent-d’Indy à Montréal.

*****

Je vous souhaite une agréable semaine lyrique!

ANNEXE

Lancement de la saison 2018-2019

Cinquième salle, Place des Arts
Mardi 20 février 2018

Notes pour une allocution de

PATRICK CORRIGAN
Directeur général de l’Opéra de Montréal

Mesdames et messieurs,

Mesdames et messieurs,

Je remercie d’abord, chacun et chacune d’entre vous, pour votre présence parmi nous ce soir. De la part de toute l’équipe de l’Opéra de Montréal, y compris des membres de sonconseil d’administration, je suis très heureux de vous souhaiter la bienvenue ici à la Place des Arts. Nous sommes fiers de vous dévoiler notre nouvelle saison 2018-2019.

Nous  nous rassemblons en famille aujourd’hui, comme nous voudrons le faire dans les prochaines années également, pour célébrer les opéras et les artistes de notre prochaine saison. Nous y sommes pour partager les idées et les directions qui nous inspirent, et pour toujours garder nos alliés – les abonnés et tous nos spectateurs que vous êtes- au diapason de notre cheminement artistique et institutionnel.

À l’Opéra de Montréal, nous croyons que l’opéra a un immense potentiel. L’opéra existe depuis 400 ans et nous constatons que les œuvres exceptionnelles de toutes les époques sont pertinentes à l’expérience humaine. Nous constatons que l’opéra  offre un cadre idéal pour raconter des histoires aussi singulières que contemporaines, porteuses d’émotion et méritant d’être chantées. Et ici à Montréal, nous avons beaucoup d’histoires à chanter. C’est ainsi par le chant qu’on grave nos histoires dans le cœur et dans la mémoire des gens. En racontant de telles histoires, l’opéra peut dépasser nos résistances intellectuelles et même culturelles, nous aller droit au cœur. Car à l’opéra, les histoires sont racontées non seulement pas les mots, mais par l’universalité de la musique et les couleurs magiques de la voix humaine.

Montréal a une histoire d’amour, longue et passionnée, avec l’opéra. Nous sommes de grands consommateurs de culture. Nous sommes curieux et aventureux dans nos goûts. Et notre terroir est riche d’artistes accomplis de disciplines diverses qui apportent quelque chose de vital et distinctif à notre grand art.

Après cinq saisons pendant lesquelles ont été présentées des œuvres du XXIe siècle à l’Opéra de Montréal, notre public a développé un vif intérêt pour les nouveaux opéras. Nous reconnaissons à quel point le public est profondément attaché à ses artistes et à ses histoires.

Nous continuons à développer des partenariats pour la présentation des opéras de chambre. Ces œuvres sont contemporaines et la plupart font appel à des créateurs canadiens et québécois. Elles seront à l’affiche dans différentes salles intimes dans la Métropole et seront présentées en partenariat avec diverses institutions culturelles. Cette stratégie nous permet d’enrichir notre répertoire, de créer de nouveaux points de contact avec de nouveaux publics, et d’accroitre l’impact de l’opéra sur la vie culturelle de Montréal.

Aujourd’hui, nous prenons la mesure de l’immense potentiel de l’Opéra de Montréal. Nous croyons que l’opéra peut devenir un catalyseur culturel, en ralliant nos publics autour d’une aventure qui fait appel une grande diversité d’artistes et d’histoires aux fins de créer de l’opéra pour les gens d’ici et pour le monde. Plus que jamais, nous voulons faire de Montreal un acteur important pour l’avenir de l’opéra.

Nous croyons par ailleurs que les citoyens et citoyennes doivent avoir un véritable accès aux arts. Comme nous sommes la force majeure en opéra dans la métropole, il est important que nous favorisions un tel accès à l’opéra, même si l’opéra est une forme d’expression artistique dont les coûts de production sont particulièrement elevés.

Pour cette raison, nous avons ré-échelonné les prix des places dans la salle Wiflrid-Pelletier. Nous avons réalisé une analyse approfondie des habitudes d’achats de billets pour mieux comprendre la valeur de marché de chacune des places. Nous avons révisé les prix de chacune d’elles et nous offrirons dès la prochaine saison un grand nombre de places à des prix plus abordables pour augmenter l’accessibilité ainsi que la demande.

We will now offer 800 seats among 3000 which will be less costly. We will now offer single tickets at $25 which will be available to anyone. We will offer a subscription at $99 for the four operas in the Salle Wilfrid-Pelletier. 300 seats will have moved up a price category, mostly in to a new section called Premium, which comprises the seats most in demand in the hall Notre équipe s’assurera que cette transition soit fluide pour l’ensemble de nos abonnés.

La saison prochaine, nous allons également élargir notre programmation gratuite autour du grand Montréal avec les évènements Parlons de l’Opéra/Let’s Talk Opera qui sont présentement offerts la semaine avant chaque production – à la Grande Bibliothèque en français, and in English at Victoria Hall. Ses conférences préparatoires à l’opéra seront ainsi présentées dans de nouvelles lieux sur Rive sud, à Laval et à plusieurs autres endroits  sur l’île de Montréal.

Et j’ai l’immense plaisir de vous annoncer que nous nous préparons à vous offrir durant la saison 2019-2020 des représentations et une série d’abonnements pour tous nos opéras en matinée, les dimanches à 14 h.

Je tiens à remercier toute l’équipe de l’Opéra de Montréal, nos artistes et les membres de notre conseil d’administration, qui travailleront très fort pour réussir, pour vous et avec vous, la nouvelle saison 2018-2019 de notre compagnie lyrique.

Bonne soirée de lancement

Le Faust de la Société d’art lyrique du Royaume, le ténor Tyler Duncan à la Société d’art vocal de Montréal, Marianne Fiset à l’Orchestre symphonique du Québec et Yannick Nézet-Séguin, directeur musical de Met.. dès septembre 2018

17 février 2018
17 février 2018
(No 2018-07)

Pour célébrer sa trentième saison et marquer l’arrivée à la barre de la directrice générale Aude Gauthier-Martel et du directeur artistique Dominic Boulianne, la Société d’art lyrique du Royaume présente l’un des opéras français les plus joués du répertoire, le Faust de Charles Gounod. La distribution réunit un trio d’envergure : Antonio Figueroa dans le rôle-titre, Gino Quilico comme Méphistophélès et France Bellemare dans le rôle de Marguerite. Ces trois artistes chanteront aux côtés de Geoffroy Salvas (Valentin), Caroline Gélinas (Siebel), Nathalya Thibault (Marthe) et Jean-Simon Boulianne (Wagner). La mise en scène a été confiée à Guylaine Rivard et Jean-Philippe Tremblay dirigera l’Orchestre symphonique du Saguenay-Lac-Saint-Jean. Après la première d’hier soir, deux autres représentations auront lieu le 17 février 2018 à 19 h 30 ainsi que le 18 février 2018 à 14 h au Théâtre Banque Nationale de Chicoutimi.

Au sujet de cette production, je vous invite à lire l’entrevue de Gino Quilico publiée sous la plume de Daniel Côté et intitulé « Un nouveau rôle pour ses 40 ans de carrière » dans Le Quotidien du 10 février 2018. Et vous pourrez lire le compte-rendu qu’en fait le même journaliste dans Le Quotidien de ce matin sous le titre « Les vertiges de l’amour et la déraison ». Et L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique sera présente ce soir, en la personne de sa nouvelle collaboratrice Chantal Parent. Vous devriez donc pouvoir lire une nouvelle critique de cette production dans les prochains jours!

Le ténor Tyler Duncan à la Société d’art vocal de Montréal

Ayant pour thème « Sur les deux rives de La Manche », le prochain récital de la Société d’art vocal de Montréal aura lieu le dimanche 18 février 2018 et mettra en présence Tyler Duncan. Accompagné par la pianiste Érika Switzer, le ténor canadien chantera des poètes d’expression anglaise mis en musique par des compositeurs français et interprétera des mélodies de Charles Gounod, Raynaldo Hahn, Darius Milhaud, Francis Poulenc, Maurice Ravel, Albert Roussel et Camille Saint-Saëns. Pour connaître le programme détaillé de ce récital, vous pouvez cliquer ici.

Tyler Duncan et Erika Switzer

Comme elle l’affirme dans sa note de présentation du récital, la Société d’art vocal de Montréal se réjouit d’accueillir à nouveau dans sa programmation artistique ces deux artistes qui ont conquis nos salles lors de chacune de leur présence. Et elle ajoute : « À l’heure où les Britanniques négocient leur divorce avec leur voisin français et le reste de [l’Union européenne], le programme proposé par Tyler Duncan et Erika Switzer invitera à revoir les liens qui unissent depuis toujours les deux pays séparés par La Manche ».

Le récital débutera à 15 h et se déroulera à la salle de concert du Conservatoire de musique de Montréal située au 4750, rue Henri-Julien à Montréal.

Les deux dernières représentations d’Iolanthe de Gilbert and Sullivan par la McGill Savoy Society

Présentée par la McGill Savoy Society, l’opérette Iolanthe de William Gilbert and Arthur Sullivan connaîtra ses deux dernières représentations en ce samedi 17 février 2018 à 14 h ainsi qu’à 19 h 30. Elles auront lieu à la salle Moyse du Pavillon des arts de l’Université McGill situé au 855, rue Sherbrooke Ouest à Montréal. Pour connaître la distribution et pour réserver vos billets, vous pouvez cliquer ici.

Une seconde représentation pour la Tosca du Théâtre lyrique de Laval

Le Théâtre lyrique de Laval  offrira une seconde représentation de Tosca de Giacomo Puccini. le dimanche 18 février 2018. Je vous rappelle que la mise en scène a été confiée à Frédéric-Antoine Guimond et que la direction musicale sera assurée par Sylvain Cooke. Cette représentation aura lieu à 14 h au Théâtre Marcellin-Champagnat situé au 1275 rue du Collège, dans le quartier de St-Vincent-de-Paul, à Laval.

Des chansons italiennes par Jean-Michel Richer

Accompagné par la pianiste Marie-Ève Scarfone, le ténor Jean-Michel Richer présentera un programme de Chansons italiennes comprenant notamment celles Gioachino Rossini (Or che di fiori adorno, La danza, Bolero, L’Esule, Mi lagnerò tacendo), de Vincenzo Bellini (Malinconia, Ninfa Gentile
Dolente immagine di fille mia, Ma rendi pur contento) et de Gaetano Donizetti (Amor e morte). L’évènement se déroulera à la Chapelle historique du Bon-Pasteur le dimanche 18 février 2018 à 15  h.

Jean-Michel Richer

Un midi-concert par la mezzo-soprano Patricia Green

Dans le cadre d’un mini-concert présenté également à la Chapelle historique du Bon-Pasteur, la mezzo-soprano Patricia Green interprétera les Zwei Gesänge/Deux chants, opus 91 de Johannes Brahms ainsi que les Trois Chansons de Bilitis de Claude Debussy. Elle sera accompagnée par l’altiste Sharon Wei et le pianiste Stephan Sylvestre qui joueront également la Nocturne en fa dièse majeur, opus 15 no 2 de Frédéric Chopin et la Sonate pour alto et piano no 1, opus 120 celle-ci. Ce concert aura lieu le jeudi 21 février 2018 de 12 h à 13 h 30.

Patricia Green

Debussy et ses poètes par la soprano Dominique Labelle

Dans le cadre de la série « Schulich en concert », la soprano Dominique Labelle présentera un récital sur le thème « Debussy et ses poètes ». Accompagnée par le pianiste Michael McMahon, celle-ci interprétera des pièces de Claude Debussy, y compris les Cinq poèmes de Charles Baudelaire ainsi qu’une sélection d’autres mélodies de divers compositeurs. Ce récital aura lieu le lundi 19 février 2018 à la salle Pollack du Pavillon Stratchona de l’Université McGill situé au 555, rue Sherbrooke Ouest à Montréal.

Dominique Labelle

L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique sera aussi présente lors de ce récital en la personne de son collaborateur Michel Joanny-Furtin dont vous devriez pouvoir lire la critique en ligne sous peu.

Marianne Fiset pour les Quatre derniers lieders de Richard Strauss à l’Orchestre symphonique de Québec

L’Orchestre symphonique de Québec (OSQ) recevra le mercredi 21 février 2018 la soprano Marianne Fiset pour chanter les Quatre derniers lieder de Richard Strauss qui sont considérés comme le testament musical du grand compositeur autrichien, sous la direction de son chef Fabien Gabel, l’OSQ interprétera également la Première symphonie, dite Titan, de Gustav Mahler ainsi que la pièce Antiphonie du regretté compositeur québécois François Morel à la mémoire duquel le concert est d’ailleurs dédié. L’évènement aura lieu à la salle Louis-Fréchette du Grand Théâtre de Québec à 20 h.

En prélude à ce concert et dans le Foyer de la salle Louis-Fréchette à 19 h, la musicologue Irène Brisson cherchera à familiariser le public avec les œuvres au programme du concert en présentant des anecdotes et des détails étonnants sur les compositeurs et leurs œuvres.

Marianne Fiset

Le Requiem par les Grands ballets… avec Andréanne Brisson Paquin

Les Grands Ballets ont invité le chorégraphe russe Boris Eifman et lui donne l’occasion de présenter  le  monument littéraire intitulé Requiem de la grande poétesse russe Anna Akhmatova, évoquant le destin poignant des victimes de la répression stalinienne, sur le Quatuor à cordes no 8 de Dimitri Chostakovitch. Le chorégraphie se mesurera à un autre Requiem, celui de Wolfgang Amadeus Mozart, dont émane le « souffle de l’éternité ». Les mouvements d’ensemble font superbement corps avec la musique, célébrant le triomphe de l’esprit humain en une finale jubilatoire. Une magistrale méditation sur la vie et la mort. Le premier acte de cette version de Requiem dansée également sur la musique de Sergei Rachmaninov et de la musique traditionnelle, comprendra des scènes ajoutées à la production originale par le chorégraphe. Pour interpréter les parties vocales de ces oeuvres.

Les Grands ballets font appel à la soprano Andréanne Brisson-Paquin. Sept représentations, en soirée et matinée, sont prévues et se dérouleront à la salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts les 21, 22, 23, 24 et 25 février 2018.

Andréanne Brisson-Paquin

La critique du récital de Dimitri Katotakis en ligne sur le site de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique

Sous la plume de Justin Bernard, la critique du récital « Ode à Napoléon » présenté baryton canadien Dimitri Katotakis le 2 février 2018 été affiché sur le site de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique. On y lit : « C’est avec ces idées contraires en tête que la Fondation Arte Musica présentait le concert « Ode à Napoléon ». Le baryton canadien Dimitri Katotakis interprétait trois mélodies différentes, mais toutes composées sur le même texte : un poème de Henrich Heine intitulé « Die beiden Grenadier » (« Les deux grenadiers »). Accompagné au piano par Stéphane Lemelin, le chanteur devenait récitant, changeant ainsi totalement de style, dans une œuvre pamphlétaire d’Arnold Schoenberg avec quatuor à cordes ». Pour en lire le texte intégral, vous pouvez cliquer ici.

Yannick Nézet-Séguin, directeur musical du Met dès septembre 2018

Le Metropolitan Opera de New York a annoncé cette semaine que « notre »  Yannick Nézet-Séguin allait assumer la direction musicale de la grande compagnie lyrique américaine dès septembre 2018. Ayant été désigné directeur musical en juin 2016 pour une prise de fonction en septembre 2020, celle-ci survient donc deux ans plus tôt que prévu et a été présentée par Jeanette Lerman-Neubauer, l’une des grandes mécènes du Met, qui a annoncé jeudi faire don de 15 millions de dollars à l’institution et donné son nom au titre que portera dorénavant le directeur musicale du Met comme pouvant apporter « une énergie nouvelle, et fait de l’opéra un choix attractif pour un public plus large et plus jeune ». Cette décision aura comme conséquence heureuse de nous permettre de voir le chef québécois au pupitre du Met pour davantage de productions. Il en dirigera trois durant la saison 208-2019 (Pelléas et Mélisancde, Dialogues des Carmélites et La Traviata) et cinq en 2019-2010. Pour un commentaire sur cette nomination, je vous invite à lire l’article publié dans Le Devoir du vendredi 16 février 2018 par son critique musical Christophe Huss sous le titre « Yannick Nézet-Séguin à la barre du Metropolitan Opera dès cet automne ».

Yannick Nézet-Séguin

…. et Marie-Nicole Lemieux, Étienne Dupuis et le retour du Ring de Robert Lepage au Met en 2018-2019

L’annonce de la nomination de Yannick Nézet-Séguin a été accompagnée de la présentation du programme de la prochain saison qui révèle la présence de deux interprètes lyriques du Québec – et non les moindres – qui feront leurs débuts au Met. Ainsi, notre contralto nationale Marie-Nicole Lemieux y chantera d’ailleurs deux fois plutôt qu’une, d’abord en incarnant le rôle de Geneviève dans Pelléas et Mélisande de Claude Debussy et celui de Mrs Quickley dans Falstaff de Giuseppe Verdi. Et le baryton Étienne Dupuis interprètera quant à lui le rôle de Marcello dans la production de La Bohème. Les quatre opéras du Ring de Richard Wagner dans la mise en scène et scénographie de Robert Lepage seront de retour au Met dans le cadre de trois cycles en mars, avril et mai 2019 (Cycle 1 : 9 mars, 30 mars, 13 et 27 avril; Cycle 2 : 29 et 30 avril, 2 et 4 mai; Cycle 3 : 6, 7, 9 et 11 mai 2019). Pour prendre connaissance du programme complet de la saison 2018-2019 du Met et y préparer vos visites durant la première année du règne de maestro Nézet-Séguin, vous pouvez cliquer ici.

François Girard, Yannick Nézet-Séguin et Serge Lamothe à New York, Jean-François Lapointe à Genève, Jacques Lacombe à Bonn, Suzie Leblanc et Daniel Taylor à Victoria, Frédéric Antoun à Toulouse, Claire de Sévigné à Toronto et Tomislav Lavoie à Paris

Trois représentations du Parsifal de François Girard, dirigées par Yannick Nézét-Séguin, sont prévues au Metropolitan Opera de New York cette semaine et auront lieu les 17, 20 et 23 février 2018. Le dramaturge québécois Serge Lamothe est également associé à cette production. Jean-François Lapointe tiendra le rôle de Valentin lors de la dernière représentation de la nouvelle production de Faust au Grand Théâtre de Genève le 18 février 2018. Le chef Jacques Lacombe sera à l’Opernhaus de Bonn cette semaine pour assurer la direction musicale du programme double d’Il Tabarro et Gianni Schicchi le 18 février 2018. Le Victoria Symphony Orchestra recevra la soprano Suzie Leblanc et Daniel Taylor avec un programme comportant des duos d’Haendel le 18 février 2018. Frédéric Antoun incarnera le protagoniste masculin dans la version concertante d’Orphée et Eurydice de Gluck au Théâtre du Capitole de Toulouse le 23 février 2018. Claire de Sévigné incarnera le personnage de Blonde dans L’Enlèvement au sérail de Mozart avec la Canadian Opera Company le 22 février 2018 et Tomislav Lavoie sera le Docteur Grenvil dans La Traviata de Verdi à l’Opéra Bastille le 21 février 2018.

L’émission « L’art lyrique » de Frédéric Cardin diffusée d’ordinaire sur MUSE de 12 h à 13 h cède sa place à la Place à l’opéra qui, dans le cadre de ses retransmissions en direct du Metropolitan Opera de New York, diffusera le Parsifal de Richard Wagner… et François Girard. L’animatrice Sylvia L’Écuyer pourra être donc être exceptionnellement entendue sur MUSE  le samedi 17 février de 12 h à 18 h et sur ICI musique le dimanche 18 février 2018 de 18 h à minuit. La distribution comprend Klaus Florian Vogt, ténor (Parsifal), Evelyn Herlitzius, soprano (Kundry), Peter Mattei, baryton (Amfortas), Evgeny Nikitin, baryton-basse (Klingsor), René Pape, basse (Gurnemanz), Richard Bernstein et Mark Showalter (les chevaliers), Sarah Larsen et Katherine Whyte (deux écuyers), Haeran Hong, Deanna Breiwick, Renée Tatum, Dísella Lárusdóttir, Katherine Whyte et Augusta Caso (les filles fleurs), Alfred Walker (Titurel) et Karolina Pilou (une voix). Le choeur et l’orchestre du Metropolitan Opera seront sous la direction de Yannick Nézet-Séguin. En entrevue, l’animatrice s’entretiendra avec le metteur en scène François Girard  et la soprano Katherine Whyte.

Dans le cadre de son émission La semaine lyrique, Justin Bernard proposera le dimanche 18 février 2018 l’écoute des plus belles pages du répertoire lyrique. Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser l’émission « en ondes radio » de 13 h à 15 h à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM) et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut être également écoutée en direct sur le site électronique de Radio VM à l’adresse http://www.radiovm.com.

Au Café d’art vocal, on projettera le samedi 17 février 2018 Maria Stuarda  de Gaetano Donizetti  dans une production du Teatro alla Scala de Milan de 2008. La distribution comprend Mariella Devia, Anna Caterina Antonacci et Francesco Meli. La direction musicale est d’Antonino Fogliani et la mise en scène de Pier Luigi Pizzi. Une reprise est prévue pour le jeudi 22 février 2018 à 18 h 30.

Les Matinées d’Opéramania se transportent au campus de Longueuil de l’Université de Montréal avec la projection le lundi 19 février 2018 à 13 h 30 de l’opéra Semiramide de Gioacchino Rossini dans une production du Metropolitan Opera de New York de 1990. La distribution comprend June Anderson, Marilyn Horne, Samuel Ramey et Stanford Olsen, sous la direction musicale de James Conlon et dans une mise en scène de John Copley. Cette projection se déroulera  à la salle 16 du rez-de-chaussé de l’Édifice Port-de-Mer situé au 101, Place Charles-Le Moyne à Longueuil. Dans le cadre des Soirées d’Opéramania,  l’on pourra voir le vendredi 23 février 2018 à 19 h 30 La Favorite de Gaetano Donizetti dans une production du Bayerische Staatsoper. La distribution comprend Elina Garanca, Matthew Polenzani, Mariusz Kwieciec, Mika Kares et Elsa Benoit. La direction musicale est de Karel Mark Chichon et la mise en scène d’Amélie Niermeyer. Cette soirée se déroulera à la salle Jean-Papineau-Couture de la Faculté de musique de l’Université de Montréal située au 200, avenue Vincent-d’Indy à Montréal.

*****

Je vous souhaite une agréable semaine lyrique!

Le Wintereise par Ian Bostridge à la Fondation Arte Musica, une production de Tosca par le Théâtre lyrique de Laval et des éloges pour le Parsifal de François Girard et Yannick Nézet-Séguin au Metropolitan Opera de New York

10 février 2018
10 février 2018
(No 2018-06)
Ian Bostridge

La Fondation Arte Musica reçoit le lundi 12 février 2018 Ian Bostridge et son pianiste Julius Drake pour interpréter le Winterreise (Le Voyage d’hier) de Franz Schubert qui est l’un des cycles vocaux les plus bouleversants de l’histoire de la musique. Ce récital, dont vous pourrez consulter le programme ici, se déroulera à la salle Bourgie du Musée des Beaux-Arts de Montréal et débutera à 19 h 30.

Le ténor anglais est étroitement associé à cette oeuvre qu’ il a chantée à plus d’une centaine de reprises et dont il a réalisé  un enregistrement acclamé par la critique. Il est d’ailleurs l’auteur d’un ouvrage consacré à cette pièce publiée sous le titre  Schubert’s Winter Journey: Anatomy of an Obsession.

Une production de Tosca par le Théâtre lyrique de Laval

Pour sa deuxième production de la saison 2017-2018, le Théâtre lyrique de Laval a choisi de présenter Tosca de Giacomo Puccini. La mise en scène a été confiée à Frédéric-Antoine Guimond et la direction musicale sera assurée par Sylvain Cooke. Deux représentations sont prévues le 16 février à 20 h et le 18 février à 14 h. Elles se dérouleront au Théâtre Marcellin-Champagnat qui est situé au 1275 rue du Collège, dans le quartier de St-Vincent-de-Paul, à Laval.

Deux concerts de Plaisirs du clavecin avec la mezzo-soprano Samantha Louis-Jean
Accompagnée par la claveciniste Johanne Couture, la mezzo-soprano Samantha Louis-Jean prendra part à deux événements lyriques cette fin de semaine organisés par « Plaisirs du clavecin ». Sur le thème Abandonnata et dans un esprit des plus poétiques, le premier récital aura lieu le samedi 10 février 2018 à 19 h 30 et sera consacré aux tourments des passions amoureuses qui ont été la source d’inspiration de tant de musique. Y seront interprétés des airs de cour et de cantates baroques ainsi que des chansons de Barbara. Sous le titre « Des lunes, des siècles et de la musique », le deuxième récital prévu pour le dimanche 11 février 2018 à 13 h 30 gravitera autour d’ « [histoires drôles, histoires tristes ou saugrenues, [de] [f]igures divines, figures humaines et monstrueuses ». Ces deux récitals se dérouleront au Conservatoire de musique de Gatineau situé au 430, boulevard Alexandre-Taché à Gatineau.

Je vous rappelle que la société de concerts « Plaisirs du clavecin » est vouée à la diffusion de la musique classique et puisent principalement dans le répertoire des œuvres du XVIIe au XVIIIe siècle, illustrant ainsi l’art des maîtres du baroque tels Bach, Haendel, Vivaldi. L’organisme vise également à promouvoir le répertoire d’ici, ancien et actuel, en y consacrant une partie de sa programmation. Je vous invite regarder ici le vidéo où sa directrice artistique Johanne Couture présente son organisme.

Deux autres représentations pour Die Zauberflöte (La Flûte enchantée) par l’Atelier d’opéra du Conservatoire de musique de Montréal

Après la première d’hier soir, deux autres représentations de la production de l’opéra Die Zauberflöte (La Flûte enchantée) de Wolfgang Amadeus Mozart par l’Atelier d’opéra du Conservatoire de musique de Montréal auront lieu aujourd’hui, le samedi 10 février à 19 h 30 et demain, le dimanche au 11 février 2010, à 14 h 30, au Théâtre Rouge. Je vous rappelle que cette proudction met en présence les jeunes artistes de l’atelier et que l’Orchestre symphonique du Conservatoire de musique de Montréal est sous la direction du chef Julian Kuerti.  Aux côtés de François Racine à la mise en scène, on trouve Ginette Grenier à la conception des costumes, Cédric Lord à la scénographie, Michèle Ostiguy aux accessoires et Renaud Pettigrew à la conception des éclairages. Les dialogues ont été actualisés par François Racine. La direction de la production et de la technique est assurée par Maxim Gagné. Pour plus d’informations sur ces deux dernière représentations, vous pouvez cliquer ici.

 Iolanthe de Gilbert and Sullivan par la McGill Savoy Society

La production annuelle de la McGill Savoy Society se poursuit également et  l’opérette Iolanthe de William Gilbert and Arthur Sullivan pourra ainsi être vue en ce samedi 10 février à 14 h ainsi qu’à 19 h 30. Ces deux représentations auront lieu à la salle Moyse du Pavillon des arts de l’Université McGill situé au 855, rue Sherbrooke Ouest à Montréal.   Pour connaître la distribution et pour réserver vos billets, vous pouvez cliquer ici.

« Paris sur scène » avec l’Orchestre symphonique de Drummondville

Dans le cadre de sa série « Les grands concerts  » et sur le thème « Paris sur scène », l’Orchestre symphonique de Drummondville et son chef Julien Proulx auront comme invité la soprano Cécile Muhire. Celle-ci interprétera notamment des mélodies de Francis Poulenc et Érik Satie. Ce concert aura lieu le jeudi 15 février à 19 h 30 à la Maison des arts Desjardins de Drummondville.

Cécile Muhire

Des mélodies de Schubert par Rocco Rupolo

Accompagné par le pianiste Mathieu Gaudet, le ténor Rocco Rupolo interprétera des mélodies de Franz Schubert dans le cadre de la présentation de l’intégrale des œuvres majeures pour piano de Franz Schubert les dimanche 11 (Carnets de voyage) et jeudi 15 (Le Grand Voyage VIII) février 2018. Pour plus d’informations sur ces deux évènements qui se dérouleront à la Chapelle historique du Bon-Pasteur située au 100, rue Sherbrooke Est à Montréal,  vous pouvez cliquer ici et ici.

« La Prima donna et sa soubrette » par l’Association Lyrique de Beauport

L’Association lyrique de Beauport célèbre en 2018  le 25e anniversaire de sa fondation et présente le vendredi le 16 février à 20 h un spectacle sur le thème « La Prima donna et sa soubrette ».  Il mettra en présence les sopranos Sabrina Ferland et Émilie Baillargeon, le violoniste  Philippe Amyot, le contrebassiste Ian Simpson et la pianiste Lise Lachance. Cet évènement se déroulera au Centre des Loisirs Mgr Laval situé 35, rue Du Couvent au Lac Beauport.

Émilie Baillargeon et Sabrina Ferland

Des éloges pour la reprise du Parsifal de François Girard au Metropolitan Opera de New York… et pour Yannick Nézet-Séguin

La reprise de la production de Parsifal de Richard Wagner dans la mise en scène de François Girard a été fort bien accueillie au Metropolitan Opera de New York et a donné lieu à  des éloges pour la production et notre Yannick Nézet-Séguin qui en assura la direction musicale. Dans un texte publié dans le New York Times  du 6 février 2018 (p. C-1) sous la plume de son critique musical Anthony Tomassini et le titre « A conductor Delivers a Magnificent ‘ Parsifal ‘ at the Met ». Après avoir réitéré que l’on était en présence de ce qu’il avait déjè qualifié de « François Girard’s bleakly poignant 2013 production », on peut y lire : « On Monday, Yannick Nézet-Séguin, the Metropolitan Opera’s music director designate, conducted a magnificent performance of Wagner’s “Parsifal.” This demonstration of his artistry and his ability to inspire the best from the company’s orchestra and chorus was a good sign of things to come. […] Mr. Nézet-Séguin brought his own strong take to this profound, challenging and very long score. (With two lengthy intermissions, the performance lasted nearly six hours.). During the first sighing unison phrase of the prelude, the strings played with hushed yet penetrating tone, rising with a touch of hesitation and slowly swelling in sound and radiance, until the upper strings crested into delicate, lacy arpeggios. Mr. Nézet-Séguin took a daringly restrained tempo here. The prelude — and whole episodes of the opera proper — invite the listener into a spiritual realm where, as one character puts it, “time becomes space.” Mr. Nézet-Séguin conveyed that beautifully. Yet when called for, he also brought out the urgency and incisiveness of the music. At the opening of Act II, set in the bewitched castle of the sorcerer Klingsor, Mr. Nézet-Séguin tore into the heaving music with searing fervor. I’ve never heard the passage sound so fraught and dangerous. ».

 Je vous rappelle que la distribution de cette reprise de Parsifal comprend Klaus Florian Vogt (Parsifal), Evelyn Herlitziu (Kundry), Peter Mattei (Amfortas) et René Pape (Gurnemazn). Six autres représentations sont prévues au calendrier du Met et auront lieu les 10, 13, 17, 20, 23 et 27 février 2018. Pour en savoir long sur cette production et en visionner des extraits, vous pouvez cliquer ici. Le musicologue Guy Marchand m’a par ailleurs informé de la publication les 2 et 4 février 2018 par le New York Times de deux articles au sujet de la « mer de sang »  de l’acte II de Parsifal qu’il vaut vraiment la peine d’aller lire ici et ici.
Et au sujet de la collaboration de François Girard et Yannick Nézet-Séguin, je vous invite  lire l’article que lui a consacré, le 5 février, le journaliste de La Presse+Alain Brunet, sous le titre « Fierté québécoise au Metropolitan Opera ».

Les lauréats et lauréates « lyriques » du Gala des Prix Opus, an XXI du Conseil québécois de la musique

Plusieurs prix Opus ont été attribués à des artistes, productions et compagnie lyriques lyriques  lors du Gala Prix Opus du Conseil québécois de la musique qui s’est déroulé à la salle Bourgie du Musée des Beaux-Arts de Montréal le dimanche 4 février 2018 dernier et auquel j’ai eu le plaisir d’assister. L’identité des gagnants et gagnantes des 28 prix Opus peut être connue en cliquant ici et la liste des neuf lauréats et lauréates «  lyriques » de l’An XXI des Prix Opus est présentée ci-après :

Concert de l’année – Montréal
Une page d’histoire : Yannick Nézet-Séguin dirige le sublime Parsifal
Orchestre Métropolitain, Yannick Nézet-Séguin, chef, Mihoko Fujimura, mezzo-soprano, Boaz Daniel, baryton, Thomas Goerz, baryton-basse, Brett Polegato, baryton, Peter Rose, basse, Christian Elsner, ténor, Festival de Lanaudière, 6 août 2017
Concert de l’année – Québec
Philippe Jaroussky, l’art d’un contre-ténor Les Violons du Roy, Mathieu Lussier, direction,
Philippe Jaroussky, contre-ténor, 9 avril 2017
Concert de l’année – Régions
La Fabrique culturelle, Bel Canto Orchestre symphonique de Drummondville, Julien Proulx, direction, Marianne Lambert, soprano, 16 mars 2017
Concert de l’année – musiques médiévale, de la Renaissance, baroque
L’inspirante passion selon Saint Matthieu Orchestre symphonique de Montréal, Kent Nagano, direction, Julien Prégardien, ténor, Gordon Bintner, baryton, Sarah Wegener, soprano, Ann Hallenberg, alto, Michael Shade, ténor, Christian Immler, basse, Chœur de l’OSM, 30 novembre, 1er et 4 décembre 2016
Concert de l’année – musiques moderne, contemporaine
Concert de clôture Nouvel Ensemble Moderne, Lorraine Vaillancourt, direction,
Marie-Annick Béliveau, mezzo-soprano, Jimmy Brière, piano, 4 mai 2017
Disque de l’année – musiques médiévale, de la Renaissance, baroque
Alma Oppressa Julie Boulianne, Luc Beauséjour, Clavecin en concert, Analekta,
Compositeur de l’année
Julien BilodeauAnother Brick in the Wall-l’opéra
Événement musical de l’année
Another Brick in the Wall-l’opéra, Opéra de Montréal
Livre de l’année
Wagner antisémite Jean-Jacques Nattiez, Christian Bourgois éditeur, 2015

S’agissant de ce dernier prix du « livre de l’année », je partage avec vous l’intéressante allocution que m’a fait parvenir son récipiendaire et le grand musicologue québécoise Jean-Jacques Nattiez :

Je salue tout d’abord le fait qu’il y ait eu la possibilité, pour le jury, de retenir cinq ouvrages, ce qui témoigne de la vitalité de la recherche musicologique au Québec, et je félicite David Guy Joannis, Stephen Huebner et Jonathan Goldman d’avoir été retenus comme finalistes. La présence du volume d’hommage que Jonathan Goldman a préparé pour mes 70 ans, me donne l’occasion d’exprimer publiquement toute la profonde reconnaissance que je lui dois pour une initiative qui a provoqué des études approfondies d’une dizaine de collègues de calibre international autour de mon travail. J’ai un seul reproche à adresser aux organisateurs du prix Opus. Je regrette qu’il n’y ait pas de prix ex-aequo du meilleur livre car l’excellent Verdi de Stephen Huebner mériterait la première place tout autant que mon Wagner antisémite. J’en veux pour preuve le fait que ce livre soit issu de remarquables conférences, dites de prestige, auxquelles, avec mes collègues de la Faculté de musique de l’Université de Montréal, je l’avais invité. Il en est sorti cet ouvrage dont j’ai chaudement recommandé la publication aux Presses de l’Université de Montréal. La distinction dont je fais l’objet aujourd’hui me permet de souligner la portée que j’accorde à mon travail au-delà des seules exigences techniques de la musicologie. Le fait que l’on doive à Richard Wagner quelques-unes des pages les plus sublimes de la musique occidentale, n’autorise pas à ignorer, voire à effacer comme certains ont tenté de le faire, les aspects sombres de sa personnalité, de sa pensée et de son œuvre, notamment le contenu antisémite de ses essais. Il y a malheureusement plus grave. Parce que, chez lui, tout se rejoint, l’antisémitisme est également présent dans le livret de la Tétralogie, des Maîtres chanteurs et de Parsifal, mais aussi, ce que peu de mélomanes savent, dans sa musique elle-même : la Sérénade de Beckmesser, dans Les Maîtres chanteurs, est une caricature d’une prière de synagogue, ce qui déclencha des protestations véhémentes de la part des membres de la communauté juive présente lors de la première de l’œuvre à Vienne et à Berlin. À l’heure où le racisme sous toutes ses formes est élevé et banalisé au rang de politique d’État, il importe de démontrer et de condamner ce qu’il peut y avoir d’odieux chez un des plus puissants et des plus géniaux créateurs de notre culture. Aussi je remercie mon éditrice Dominique Bourgois d’avoir eu le courage de publier ce livre, et les membres du jury, d’avoir récompensé des pages souvent difficiles à lire et d’avoir considéré qu’il convenait d’attirer l’attention sur cette dénonciation de l’abjection.
Bernard Labadie, Hélène Guilmette à Minneapolis, Barbe et Doucet à Vienne, Claire de Sévigné à Toronto, François Girard, Yannick Nézet-Séguin et Serge Lamothe à New York, Dominique Côté à Lille, Jean-François Lapointe à Genève,  Julie Boulianne et Tomislav Lavoie à Paris

Sous la baguette du chef Bernard Labadie, la soprano Hélène Guilmette et le baryton-basse Philippe Sly chanteront lors de la deuxième et dernière représentation du Requiem de Fauré avec le Minnesota Orchestra à Minneapolis en ce samedi 10 février 2018. La présentation de la production Rusalka au Volksoper de Vienne à laquelle sont associés André Barbe et Renaud Doucet se termine en ce 10 février 2018. La soprano Claire de Sévigné incarnera à nouveau Blonde dans  L’Enlèvement au sérail de Mozart avec la Canadian Opera Company qui aura lieu les 10 et 13 février 2018. Elle présentera également un récital au Four Seasons Centre for the Performing Arts de Toronto le 14 février 2018. La reprise du Parsifal mis en scène par François Girard se poursuit au Metropolitan Opera de New York et deux représentations sont prévue cette semaine, les 10, 13 et  17 février 2018. La production réunit le dramaturge Serge Lamothe et le chef Yannick Nézet-Séguin. Dominique Côté participera à la production de l’opéra-bouffe-féérie d’Offenbach Le Roi Carotte en y incarnant le Baron Koffre à l’Opéra de Lille les 11 et 13 février 2018. Le baryton Jean-François Lapointe tiendra le rôle de Valentin dans une nouvelle production de Faust au Grand Théâtre de Genève à deux reprises cette semaine, les 12 et 14 février 2018. Julie Boulianne terminera son séjour à Paris où elle tiendra le rôle de Berta dans l’Il Barbiere di Siviglia à l’Opéra Bastille à Paris les deux dernières représentations des 13 et 16 février 2018. À l’Opéra Bastille à Paris, la basse Tomislav Lavoie endossera à nouveau les habits du Docteur Grenvil dans La Traviata de Verdi les 11 et 17 février 2018.

Précédé par l’émission « L’art lyrique » de Frédéric Cardin diffusée sur MUSE de 12 h à 13 h, Place à l’opéra poursuit ses retransmissions en direct du Metropolitan Opera de New York cette semaine. L’animatrice Sylvia L’Écuyer pourra être entendue sur MUSE  le samedi 10 février de 13 h à 17 h et ICI musique le dimanche 11 février 2018 de 19 h à 23 h et y présentera l’opéra L’Elisir d’Amore de Gaetano Donizetti. La distribution comprend Pretty Yende, soprano (Adina), Matthew Polenzani, ténor (Nemorino), Davide Luciano, baryton (Belcore) et Ildebrando D’Arcangelo, basse (Dulcamara). Le choeur et l’orchestre du Metropolitan Opera seront sous la direction de Domingo Hindoyan. En entrevue, l’animatrice s’entretiendra avec le musicologue Claudio Vellutini qui présentera L’Elisir d’amore. Aux actualités, Sylvia L’Écuyer proposera des entrevues avec Maria Lamont qui met en scène La Bohème au Pacific Opera Victoria et avec le baryton Gino Quillico qui chante le rôle de Méphisto dans la prochaine production de Faust par la Société d’art lyrique du Royaume… du Saguenay… et Lac Saint-Jean !

Dans le cadre de son émission La semaine lyrique, Justin Bernard proposera le dimanche 11 février 2018 l’écoute des plus belles pages du répertoire lyrique. Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser l’émission « en ondes radio » de 13 h à 15 h à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM) et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut être également écoutée en direct sur le site électronique de Radio VM à l’adresse http://www.radiovm.com.

Au Café d’art vocal, on projettera le samedi 10 février 2018 Die Fledermaus (La Chauve-souris) de Johann Strauss dans une production du Bayerriches Staatoper de 1987. La distribution comprend Pamela Coburn, Janet Perry et Brigitte Fassbaender. La direction musicale de Carlos Kleiber et la mise en scène d’Otto Schenk. Une reprise est prévue pour le jeudi 15 février 2018 à 18 h 30.

Les Matinées d’Opéramania se transportent au campus de Laval de l’Université de Montréal avec la présentation le jeudi 15 février 2018 à 13 h 30. Le musicologue Michel Veilleux  présentera une conférence sur « Les voix masculines à l’opéra » et cherchera à répondre aux questions suivantes : « Comment s’y prend-t-on pour classer les voix masculines à l’opéra? Qu’est-ce qui distingue un « baryton-Martin » d’un « baryton-Verdi »? Y a-t-il une différence entre un « contre-ténor » et un « haute-contre » ? Que signifie l’expression « basse colorature » ? Cette projection se déroulera à la salle 3240  du campus de l’Université de Montréal à Laval situé au 1700, rue Jacques-Tétreault… à Laval. Dans le cadre des Soirées d’Opéramania, Michel Veilleux proposera le vendredi 16 février 2018 à 19 h 30 un voyage à travers l’univers opératique du metteur en scène canadien Robert Carsen et la riche documentation vidéographique de ses productions. En dégageant  les grandes caractéristiques de son style, on comprendra pourquoi Carsen est considéré par  plusieurs comme le plus grand metteur en scène d’opéra actuellement en activité. Seront  projetés, entre autres, des extraits de ses productions des opéras Les Contes d’Hoffmann, Mefistofele, Rusalka, Tannhäuser, Tosca et La Traviata. Ces extraits mettront notamment en vedette Cecilia Bartoli, Patrizia Ciofi, Renée Fleming, Dmitri Hvorostovsky, Jonas Kaufmann, Karita Mattila, Anna Netrebko, Samuel Ramey et Bryn Terfel. Cette soirée se déroulera à la salle Jean-Papineau-Couture de la Faculté de musique de l’Université de Montréal située au 200, avenue Vincent-d’Indy à Montréal.

*****

Je vous souhaite une agréable semaine lyrique!

La Passion selon Saint-Matthieu par le Choeur classique de Montréal, la reprise du Parsifal de François Girard au Metropolitan Opera de New York et Die Zauberflöte à l’Atelier d’opéra du Conservatoire de musique de Montréal

3 février 2018

3 février 2018
(No 2018-05)

Sous la direction de son chef Louis Lavigueur, le Choeur classique de Montréal et l’Ensemble Sinfonia de Montréal présentent le samedi 3 février 2018 l’oratorio Matthäus-Passion (Passion selon Saint-Matthieu), BWV 244 sur une musique Johann Sebastian Bach et des textes de Christian Friedrich Henrici (Picander). Le choeur présente cette oeuvre comme étant « monumentale et quasi théâtrale », « empreinte de piété mais aussi de puissance émotionnelle et d’effets dramatiques » et « un chef d’œuvre de la musique polyphonique et contrapuntique ». Les solistes seront Jacques-Olivier Chartier (L’évangéliste), Hugo Laporte (Jésus), Myriam Leblanc (Première servante, femme de Pilate), Michael Taylor (Deuxième servante et Premier faux témoin), Jean-Philippe Lazure (Deuxième faux témoin Premier grand prêtre) et  Daniel Lichti  (Judas, Pierre, Deuxième grand prêtre et Ponce Pilate).

Ce concert aura lieu à la Maison symphonique de Montréal et débutera à 19 h 30. Pour voir une version courte du programme qui sera distribué le soir du concert, vous pouvez cliquer ici .

Une dernière représentation pour l’opéra JFK à l’Opéra de Montréal

Les lyricomanes auront, en ce samedi 3 février 2018, une dernière chance de voir  l’opéra JFK de David T. Little et Royce Vavrek. dont la première québécoise et canadienne avait lieu le samedi 27 janvier 2018. Je vous rappelle que la production de Montréal fait appel aux mêmes chef (Stephen Osgood), metteur en scène (Thaddeus Strassberger), concepteurs des décors et des costumes (Mattie Ulrich) et des éclairages (Chad R. Jung) que la production créée à Fort Worth en 2016. l’Orchestre symphonique de Montréal et le Choeur de l’Opéra de Montréal. La distribution comprend Matthew Worth (John F. Kennedy), Daniela Mack (Jackie Kennedy), Daniel Okulitch (Lyndon B. Johnson) et Katharine Goeldner (Jacqueline Onassis), John McMaster (Nikita Khrushchev) ainsi que les membres de l’ensemble vocal Quartom (Benoît Le Blanc, Philippe Martel, Julien Patenaude et Gaétan Sauvageau) et Alexandre Sylvestre (Politiciens texans).

La co-production a donné lieu à plusieurs critiques, la première – à chaud- par Éric Champagne diffusée sur la page Facebook de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique que vous pouvez visionner ici. Vous pourrez également lire les critiques publiés le lundi 29 janvier 2018 dans la journal Le Devoir par Christophe HussJFK, le mythe en miettes ») et dans The Gazette par Arthur Kaptainis (« Opéra de Montréal JFK’s dazzles visually, but still comes up short ». L’envoyé spécial du quotidien canadien The Globe and Mail Lev Bratishenko a également fait paraître une critique le mardi 30 janvier 2018 intitulée « JFK stands out for its bravery, but ultimatelry needs more time » que vous pourrez également visionner sur la chaîne youtube ici. Et si vous voulez lire un texte d’une réflexion plus globale inspirée par l’opéra JFK, mais aussi et surtout inspirante, je vous recommande de prendre connaissance la chronique d’Odile Tremblay publiée dans Le Devoir du 1er février 2018 sous le titre « Les images du pouvoir ».On peut notamment y lire :

« Tenez ! L’autre soir, à la salle Wilfrid-Pelletier, devant l’opéra JFK, qui aborde la dernière nuit du couple Kennedy à Dallas en 1963, l’Amérique de « l’autre » m’est apparue. Tant d’auteurs témoignent de leur époque en décrivant hier. Ainsi, le librettiste Royce Vavrek sur les notes du compositeur David T. Little pour cet opéra-là. Créé en 2016, avant l’arrivée du nouveau pensionnaire de la Maison-Blanche, mais durant sa campagne en marche, JFK semble porter ses couleurs et ses jeux de surface. Comme spectateurs, on projette de concert illusions et désillusions sur des spectacles, les teintant à notre tour. Comme sur ce JFK multimédia tout en néons, en projections réussies, arborant l’attirail technique, les déroutes et le vide de notre XXIe siècle. J’aimais son rythme hachuré, ses battements de coeur d’arythmie, la mécanique de sa mise en scène, décors et éclairages, sur plateau rotatif en appel de flashbacks. Certains segments sont formidables, d’autres moins, les voix inégales. Mais hep ! »

La dernière représentation de JFK a donc lieu ce soir à 19 h 30  la  salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts et sera précédée de la conférence pré-opéra donnée par le musicologue Pierre Vachon.

JFK de David T. Little et Royce Vavrek
Opéra de Montréal, 2017

Opéra 101, un spectacle d’humour lyrique… à voir absolument!

Si vous avez déjà vu JFK et si vous préféreriez entendre la Passion selon Saint-Matthieu pendant un congé pascal plutôt qu’un rude hiver, vous pourriez vouloir assister en ce même samedi 3 février 2018 au spectacle d’humour lyrique Opéra 101. Né de la collaboration artistique entre la pianiste Laurence Lambert-Chan, la mezzo-soprano Charlotte Gagnon et la spécialiste du jeu clownesque Maya Gobeil e, ce spectacle dont j’ai assisté à la première le mercredi 31 janvier, défait, comme l’ont voulu ses idéatrices, « brique par brique le mur entre les artistes et le public » et met aussi de l’avant « un jeu musical irréprochable ». J’ai ri pendant une marche funèbre, fredonné Michael Jackson sur un air de Carmen,  souri lorsqu’il a été question « d’assistance musicale à mourir » et apprécié l’effeuillage opératique final. Et la création du compositeur Éric Champagne a composé une courte pièce intitulée Heimlich (Ça peut sauver des vies) d’Éric Champagne, créée à cette occasion, s’est révélée, comme cela avait promis une « une gentille parodie des opéras contemporains ».

Les textes, tout en finesse et intelligence, ont été rédigés par Pascal Blanchet en collaboration avec Charlotte Gagnon, Laurence Lambert-Chan et Maya Gobeil, cette dernière assurant la mise en scène du spectacle. La conception des des costumes a été confiée à Leïlah Dufour Forget et celle des éclairages à Étienne Mongrain.

La quatrième et dernière représentation du spectacle a donc lieu en ce samedi 3 février 2018 et débutera à  20 h à l’Espace La Risée situé au 1258, rue Bélanger Est à Montréal. Pour acheter vos  billets, vous pouvez cliquer ici. C’est un spectacle… à voir absolument !

Laurence Lambert-Chan et Charlotte Gagnon

La reprise de Parsifal au Metropolitan Opera de New York

François Girard signera à nouveau la mise en scène de la reprise de la production de Parsifal qui de Richard Wagnier avait été présentée au Metropolitan Opera de New York durant la saison 2012-2013. Et c’est le directeur musical désigné du Met, notre Yannick Nézet-Séguin, qui dirigera cette fois ici.le Choeur et l’Orchestre de la grand maison lyrique américaine. La distribution comprend Klaus Florian Vogt (Parsifal), Evelyn Herlitziu (Kundry), Peter Mattei (Amfortas) et René Pape (Gurnemazn). Sept représentations auront lieu les 5, 10, 13, 17, 20, 23 et 27 février 2018. Pour en savoir long sur cette production et en visionner des extraits, vous pouvez cliquer ici.

Dans un article intitulé « François Girard, l’Homme des grands projets », le journaliste Mario Girard de La Presse+ a parlé de la reprise de Parsifal et y a également rapport. des propse du metteur en scène :

« François Girard est arrivé à New York au début de la semaine afin de commencer le travail. Fait exceptionnel, la présence de Girard est jumelée à celle de Yannick Nézet-Séguin, qui assurera la direction musicale du chef-d’oeuvre de Wagner. Au cours des sept représentations prévues en février, deux Québécois seront donc à la tête de la plus grande maison d’opéra au monde. Du jamais vu!  »Yannick et moi avons énormément de plaisir à travailler ensemble. On rit beaucoup. On est vu comme la « mafia québécoise ». L’équipe fait des blagues à ce sujet. »  Le metteur en scène ne tarit pas d’éloges au sujet du chef d’orchestre qui sera officiellement directeur musical du Met à compter de 2020.  » Je suis tellement fier de lui. C’est phénoménal. Je ne sais pas si les gens s’en rendent compte, mais il est dans une trajectoire stratosphérique. Il est touché du feu de Dieu. » La nomination de Yannick Nézet-Séguin ouvrira-t-elle davantage de portes à François Girard au Met? Le principal intéressé évite de répondre à cette question, se contentant de dire qu’il travaille déjà à la mise en scène du Vaisseau fantôme qu’il signera en 2020 dans cette maison. »
Parsifal de Richard Wagner
Metropolitan Opera de New York, 2018

Die Zauberflöte (La Flûte enchantée) par l’Atelier d’opéra du Conservatoire de musiques de Montréal

Du 9 au 11 février 2010 au Théâtre Rouge, l’Atelier d’opéra du Conservatoire de musique de Montréal, présentent Die Zauberflöte (La Flûte enchantée) de Wolfgang Amadeus Mozart sur un livret d’Emanuel Schikaneder. Cet opéra-comique en deux actes, de langue allemande, mi-chanté, mi-parlé (singspiel) mettra en présence les jeunes artistes de l’atelier. L’Orchestre symphonique du Conservatoire de musique de Montréal les accompagnera et sera sous la direction du chef Julian Kuerti.  Aux côtés de François Racine à la mise en scène, on trouve Ginette Grenier à la conception des costumes, Cédric Lord à la scénographie, Michèle Ostiguy aux accessoires et Renaud Pettigrew à la conception des éclairages. Les dialogues ont été actualisés par François Racine. La direction de la production et de la technique est assurée par Maxim Gagné. Pour plus d’informations sur cette production, vous pouvez cliquer ici.
Die Zauberflöte (La Flûte enchantée) de Wolfgang Amadeus Mozart
Atelier d’opéra du Conservatoire de musique de Montréal

 Iolanthe de Gillber and Sullivan par la McGill Savoy Society

Pour sa production annuelle, la McGill Savoy Society présente l’opérette Iolanthe de William Gilbert and Arthur Sullivan. Trois représentations sont prévues les vendredi 9 février à 19 h 30, le samedi 10 février à 14 h et 19 h 30, le vendredi 16 février à 19 h 30 et le samedi 17  février à 14 h et 19 h 30. Elles auront à la salle Moyse du Pavillon des arts de l’Université McGill situé au 855, rue Sherbrooke Ouest à Montréal. Pour connaître la distribution pour chacune des représentations et pour réserver vos billets, vous pouvez cliquer ici. Et vous trouverez  ici des renseignements sur cette compagnie étudiante créée en 1964 et qui tire son nom du Savoy Theatre où pouvaient être entendues les opérettes de Gilbert and Sullivan, qui existe toujours et se trouve sur au Savoy Cour sur  Strand à Londres et dont vous pouvez apprécier le « Visual/Social Story » ici.

Une critique de la production de Lucia de Lammermoor par Opéra McGill
Poursuivant son virage nunérique, L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique a mis en ligne la critique la production de Lucia de Lamermoor que vient de lui faire parvenir Sébastien Daigle. Sous le titre « Justesse et justice pour Lucia de Lamermoor », notre collaborateur est d’avis que « l’équipe du directeur artistique et metteur en scène Patrick Hansen a su restituer la sombre magie de cette œuvre » et a formulé des commentaires sur les prestations des artistes et les autres artisans de cette production que vous pourrez lire dans leur entièreté ici.
Les nominés lyriques du Gala des Prix Opus, an XXI du Conseil québécois de la musique

L’art lyrique sera bien représenté finalistes lors lors du Gala Prix Opus du Conseil québécois de la musique qui se déroulera à la salle Bourgie du Musée des Beaux-Arts de Montréal le dimanche 4 février 2018 à 15 h à la salle Bourgie. Je vous rappelle que les Prix Opus visent à souligner l’excellence et la diversité de la musique de concert au Québec dans un large éventail de répertoires musicaux. Parmi les nominés lyriques, la Passion selon saint Matthieu par l’Orchestre symphonique de Montréal, la production d’Another Brick in the Wall de l’Opéra de Montréal, la version de concert de Parsifal au Festival de Lanaudière figurent dans la catégorie « Concert de l’année – Montréal ». Marie-Nicole Lemieux à l’Orchestre symphonique de Québec, Le Roi Arthur avec Les Violons du Roy et Louis Riel au Festival d’Opéra de Québec se sont valus une nomination dans la catégorie éponyme de Québec. Bel Canto avec l’Orchestre symphonique de Drummondville s’est taillé une place dans la catégorie « Concert de l’année – Régions », alors que l’opéra jeunesse Mascarade à Venise de Nathalie Magnan s’est démarquée en tant que « Production de l’année – Jeune public ». Les ouvrages sur l’art lyrique sont également au palmarès, Les opéras de Verdi : éléments d’un langage musico-dramatique de Steven Huebner et Wagner antisémite de Jean-Jacques Nattiez étant nominés dans la catégorie « Livre de l’année ». Je compte assister au gala et vous présenterai les résultats dans le numéro du blogue lyrique de la semaine prochaine.

Philippe Sly à Tucson, Jean-François Lapointe à Genève, Dominique Côté à Lille, Jacques Lacombe à Bonn, Julie Boulianne et Tomislav Lavoie à Paris,  François Girard, Yannick Nézet-Séguin et Serge Lamothe à New York, Claire de Sévigné à Toronto, Karina Gauvin à Helsinki et Bernard Labadie et Hélène Guilmette à Minneapolis

Le baryton-basse Philippe Sly sera l’invité de la Tucson Guitar Society le 3 février 2018. Le baryton Jean-François Lapointe tiendra le rôle de Valentin dans une nouvelle production de Faust au Grand Théâtre de Genève dont la première aura lieu les 3, 5, 7 et 9 février 2018. Dominique Côté participera à la production de l’opéra-bouffe-féérie d’Offenbach Le Roi Carotte en y incarnant le Baron Koffre à l’Opéra de Lille les 3, 6 et 8 février 2018Le baryton Dion Mazerolle incarnera Dick Deadeye dans H.M.S. Pinafore au Edmonton Opera les 3, 6 et 9 février 2018. Le chef Jacques Lacombe dirigera à l’Opernhaus de Bonn un programme double d’Il Tabarro et Gianni Schicchi, le 4 février 2018. Julie Boulianne poursuit son séjour à Paris où elle tient le rôle de Berta dans l’Il Barbiere di Siviglia à l’Opéra Bastille à Paris les 4, 7 et 9 février 2018. François Girard signera à nouveau la mise en scène de Parsifal au Metropolitan Opera de New York dont la premièer aura lieu le 5 février 2018, dont la production réunit le dramaturge Serge Lamothe et le chef Yannick Nézet-Séguin. À l’Opéra Bastille à Paris, la basse Tomislav Lavoie  endossera à nouveau les habits du Docteur Grenvil dans La Traviata de Verdi les 5 et 8 février 2018. La soprano Claire de Sévigné incarnera Blonde lors de la première de L’Enlèvement au sérail de Mozart avec la Canadian Opera Company qui aura lieu le  7 février 2018. La soprano Karina Gauvin chantera la Messe en do mineur de Mozart avec l’Orchestre philharmonique d’Helsinki le 9 février 2018. Sous la baguette du chef Bernard Labadie, la soprano Hélène Guilmette et le baryton-basse Philippe Sly chanteront le Requiem de Fauré avec le Minnesota Orchestra à Minneapolis les 9 et 10 février 2018.

Précédé par l’émission « L’art lyrique » de Frédéric Cardin diffusée sur MUSE de 12 h à 13 h, Place à l’opéra poursuit ses retransmissions en direct du Metropolitan Opera de New York cette semaine. L’animatrice Sylvia L’Écuyer pourra être entendue sur MUSE  le samedi 3 février de 13 h à 17 et ICI musique le dimanche 4 février 2018 de 19 h à 23 h et y présentera l’opéra Il Trovatore de Giuseppe. La distribution comprend Jennifer Rowley, soprano (Leonora), Anita Rachvelishvili, mezzo-soprano (Azucena), Yonghoon Lee, tenor (Manrico), Quinn Kelsey, baryton (Di Luna) et Stefan Kocán, basse (Ferrando). Le Choeur et l’Orchestre du Metropolitan Opera seront sous la direction de Marco Armiliato, En entrevue, l’animatrice recevra la professeure Henriette Asséo qui s’est intéressée aux origines gitanes du personnage d’Acuzena. Aux Actualités, Sylvia L’Écuyer s’entretiendra avec Claire de Sévigné qui chantera le rôle de Blonde dans L’Enlèvement au Sérail à la Canadian Opera Company et avec Philippe Addis qui chantera le rôle titre d’Eugene Onegin à l’Opéra de Calgary.

Dans le cadre de son émission La semaine lyrique, Justin Bernard proposera le dimanche 24 février 2018 l’écoute des plus belles pages du répertoire lyrique. Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser l’émission « en ondes radio » de 13 h à 15 h à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM) et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut être également écoutée en direct sur le site électronique de Radio VM à l’adresse http://www.radiovm.com.

Au Café d’art vocal, l’on continue en ce samedi 3 février 2018 l’hommage à Dmitri Hvorostovsky en projetant  l’opéra Eugene Onegin de Piotr Ilyich Tchaikovsky  dans une production du Metropolitan Opera de New York de 2007. La distribution comprend Renée Fleming, Ramon Vargas et Dmitri Hvorostovsky. La direction musicale est de Valery Gergiev et la mise en scène de  Robert Carsen. Une reprise est prévue pour le jeudi 8 février 2018 à 18 h 30.

Les Matinées d’Opéramania se poursuivent au campus de Longueuil de l’Université de Montréal avec la présentation le lundi 5 février 2018 à 13 h 30 de l’opéra Die Flegende Hollander (Le Vaisseau fantôme) de Richard Wagner. La distribution comprend Kwangchul Youn, Ingela Brimberg, Nikolai Schukoff, Benjamin Bruns et Samuel Youn, sous la direction musicale de Pablo Heras-Casado et dans une mise en scène de Àlex Ollé. Cette projection se déroulera à la salle 16 de l’édifice du campus situé rez-de-chaussée du 101, Place Charles-Le Moyne, Édifice Port-de-Mer à Longueuil. Dans le cadre des Soirées d’Opéramania, Michel Veilleux proposera le vendredi 9 février 2018 à 19 h 30 l’audition d’Andrea Chénier d’Umberto Giordano dans une production du Festival de Bregenz de 2011. La distribution comprend Héctor Sandoval, Norma Fantini, Scott Hendricks, Rosalind Plowright et Tania Kross. La direction musicale de  Keith Warner et la mise en scène d’Ulf Schirmer. L’évènement se déroulera à la salle Jean-Papineau-Couture (B-421) de la Faculté de musique de l’Université de Montréal située au 200, avenue Vincent-d’Indy.

*****

Je vous souhaite une agréable semaine lyrique!

La première de JFK de David T. Little et Royce Vavrek à l’Opéra de Montréal, un récital du jeune barytom Olivier Bergeron à Société d’art vocal de Montréal et Opéra 101, un spectacle d’humour lyrique

27 janvier 2018

27 janvier 2018
(No 2018-04)

JFK de David T. Little et Royce Vavrek
Opéra de Montréal, 2018
Photographie :
Yves Renaud

La saison lyrique de l’hiver 2018 prend son élan avec la présentation, en première québécoise et canadienne, de l’opéra JFK de David T. Little et Royce Vavrek. Comme je l’ai rappelé dans l’article qui est consacré à cet événement et publié dans le dernier numéro (Hiver 2018) de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique sous le titre « JFK, l’’opéra- Un acte audacieux de l’Opéra de Montréal », que vous pouvez d’ailleurs lire maintenant en ligne sur le site de la revue ici, « [a]près avoir commandé et créé en 2015 et 2016 les opéras Les Feluettes et Another Brick in the Wall, la compagnie montréalaise récidive en présentant pour une troisième année consécutive une oeuvre contemporaine ». Co-commandée avec le Forth Worth Opera, JFK est décrit par ses concepteurs comme le « portrait d’un précipice » présentant « [l|es moments éphémères de l’espoir avant qu’une page cosmique ne se retourne, l’optimisme a vacillé, et l’Amérique a été forcée dans une ère nouvelle et incertaine ».

La production de Montréal fait appel aux mêmes chef, metteur en scène, concepteurs des décors et des costume que la production créée à Fort Worth le 23 avril 2016. Ainsi, le chef Stephen Osgood est au pupitre et dirigera l’Orchestre symphonique de Montréal et le Choeur de l’Opéra de Montréal. La mise en scène est à nouveau confiée à Thaddeus Strassberger, qui est également concepteur des décors. Les costumes sont de Mattie Ulrich et les éclairages de Chad R. Jung. S’agissant de la distribution, on retrouve principalement les interprètes qui ont créé l’opéra, soit Matthew Worth (John F. Kennedy), Daniela Mack (Jackie Kennedy), Daniel Okulitch (Lyndon B. Johnson) et Katharine Goeldner (Jacqueline Onassis). Le directeur artistique Michel Beaulac a fait appel au ténor canadien John McMaster pour incarner le personnage de Nikita Khrushchev, et eu la bonne idée de confier les rôles des cinq politiciens texans à des artistes lyriques du Québec, les membres de l’ensemble vocal Quartom, Benoît Le Blanc, Philippe Martel, Julien Patenaude et Gaétan Sauvageau, auxquels s’ajoute Alexandre Sylvestre. Je vous d’ailleurs à lire ici l’Entretien de Quartom qui paraît également dans le dernier numéro de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique sous le titre « QUARTOM… de petits chanteurs à politiciens texans de JFK ! » et dans lequel il est question de leur participation à la production de JFK. L’Opéra de Montréal a également donné la parole aux quatre membres de l’ensemble vocal pour commenter leur présence collective sur la scène de la salle Wilfrid-Pelletier et vous pouvez les y voir et entendre interpréter notamment l’hymne national américain ici. Et la photographie ci-après, prise lors de la répétition générale, permet des les voir en action dans JFK :


Daniel Okulitch (Lyndon B. Johnson) et Quartom (Les politicines texans)
JFK de David T. Little et Royce Vavrek
Opéra de Montréal, 2018
Photographie :
Yves Renaud

Sur cette co-production de l’Opéra de Montréal, je vous invite à lire l’excellent article que lui consacre le critique Arthur Kaptainis dans les pages du journal The Gazette de ce matin (p. D-1 et 3) et intitulé « JFK Opera offers its own realities ». Caroline Rodgers affirmait quant à elle également le 20 janvier dernier sur le site Ludwig van Montréal que « L’Opéra de Montréal fait de la politique » et Antoine Bordeleau et André Duchesne présentaient la production, respectivement dans le magazine Voir et dans La Presse+ sous les titres « JFK à l’Opéra de Montréal : comme un rêve embrumé » et  « JFK- Dans la tête et le cœur de Jack et Jackie »,

Et pour voir et entendre la première critique de l’opéra – à chaud -, je vous invite à vous rendre, autour de 22 h ce soir, sur la page Facebook de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique,Frédéric Cardin recueillera les vues du compositeur – et collaborateur régulier de la revue – Éric Champagne.

Après la première de ce soir, trois autres représentations sont prévues et auront lieu également à la salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts les 30 janvier, 1er et 3 février 2018 à 19 h 30. Chaque représentation est précédée de la conférence pré-opéra donnée par le musicologue Pierre Vachon.

Un récital du jeune baryton Olivier Bergeron à la Société d’art vocal de Montréal

Dans le cadre de sa série « Les Découverts du Café d’art vocal », la Société d’art vocal de Montréal reçoit le jeune baryton Olivier Bergeron le dimanche 28 janvier 2018. Accompagné au piano par Alexander Soloway, celui-ci interprétera des mélodies et lieder de Ravel, Chausson, Fauré, Lipatti, Schubert et Brahms. L’événement aura lieu au Café d’art vocal situé au 1223, rue Amherst à Montréal et débuter à 11 h.

Oliver Bergeron

Opéra 101, un spectacle d’humour lyrique

Les musiciennes d’Opéra 101 présentent un spectacle à l’allure burlesque alliant l’opéra et la comédie dans lequel elles se moquent allègrement des clichés opératiques savamment déconstruits. Dans le cadre de ce concert, Mozart côtoie Michael Jackson, qui est le meilleur ami de Bizet, qui lui, est voisin d’Edith Piaf, qui à son tour partage un terrain avec Gounod. Pas de discrimination : tout le monde est le bienvenu dans cet opéra cocasse aux allures de conférence TED!

Démarche Que diriez-vous si on vous disait que pour apprécier l’opéra, vous n’avez pas besoin d’avoir une maîtrise en musicologie et d’avoir écouté religieusement quatorze heures wagnériennes de L’Anneau du Nibelung ? Amenons la surprise à son comble en vous proposant un concert à l’allure burlesque alliant l’opéra et la comédie. Ce spectacle est né de la collaboration artistique entre le pianiste Laurence Lambert-Chan la mezzo-soprano Charlotte Gagnon. Toutes deux ayant atteint un certain ras-le-bol du carcan étouffant des conventions du milieu de la musique classique, elles décident de se tourner vers une spécialiste du jeu clownesque : Maya Gobeil. Dans ce concert décoiffant, les musiciennes et la metteure en scène chevronnée déferont brique par brique le mur entre les artistes et le public tout en mettant de l’avant un jeu musical irréprochable. Tout est possible avec Opéra 101 : rire pendant une marche funèbre, fredonner Michael Jackson sur un air de Carmen, et mourir, soit, mais ressusciter juste à temps pour l’effeuillage opératique final. Et Opéra 101 fera aussi dans la création car le compositeur Éric Champagne a composé une courte pièce intitulée Heimlich (Ça peut sauver des vies) qui se voudra une gentille parodie des opéras contemporains.

Les textes ont été rédigés par Pascal Blanchet en collaboration avec Charlotte Gagnon, Laurence Lambert-Chan et Maya Gobeil, cette dernière assurant la mise en scène du spectacle. La conception des des costumes a été confiée à Leïlah Dufour Forget et celle des éclairages à Étienne Mongrain

Quatre représentations du spectacle sont prévues les 31 janvier, 1er, 2 et 3 février 2018 à 20 h et se dérouleront à l’Espace La Risée situé au 1258, rue Bélanger Est à Montréal. Pour acheter vos  billets, vous pouvez cliquer ici.

Laurence Lambert-Chan, Maya Gobeil et Pascal Blanchet seront au micro de l’animateur de l’émission La semaine lyrique, Justin Bernard  le dimanche 28  janvier 2018 qui débute à 13 h et que vous pourrez écouter en direct en cliquant ici.

Étienne Dupuis à Munich, Jacques Lacombe à Monte Carlo, Marie-Nicole Lemieux, Philippe Sly Julie Boulianne et Tomislav Lavoie à Paris, Alexandra Deshorties à Vienne. Frédéric Antoun à Zurich, Nihab Chaieb à New York, Jean-François Lapointe à Genève

Étienne Dupuis incarnera pour une dernière fois Figaro dans la production d’Il Barbiere di Siviglia au Bayerische Staatsoper de Munich le 28 janvier 2018. Le chef Jacques Lacombe dirigera à l’Opéra de Monte-Carlo les deux dernières représentations de l’opéra Les Contes d’Hoffmann d’Offenbach les 28 et 31 janvier 2018. Marie-Nicole Lemieux et Philippe Sly terminent leurs prestations à Paris dans le cadre de la nouvelle production de Jephtha d’Haendel à l’Opéra Bastille et y incarneront respectivement Storgé et Zebul lors des deux dernières représentations des 28 et 30 janvier 2018. Alexandra Deshorties incarnera le personnage d’Elisabetta dans Maria Stuarda de Gaetano Donizetti au Theater an der Wien les 28 et 30 janvier 2018, tout cmme Frédéric Antoun qui tiendra le rôle de Gonzalve dans L’Heure espagnole les 28 janvier et 1er février 2018. En sa qualité de résidente du Lindemann program du Metropolitan Opera de New York, la mezzo-soprano Rihab Chaieb conclura sa participation à la production de Cavalleria Rusticana au Metropolitan Opera de New York lors des représentations du 29 janvier et 1er février 2018. Julie Boulianne poursuit son séjour à Paris où elle tient le rôle de Berta dans l’Il Barbiere di Siviglia à l’Opéra Bastille à Paris les 30 janvier et 1er février 2018. Le baryton Jean-François Lapointe tiendra le rôle de Valentin dans une nouvelle production de Faust au Grand Théâtre de Genève dont la première aura lieu le 1er février 2018. Dominique Côté participera à la production de l’opéra-bouffe-féérie d’Offenbach Le Roi Carotte en y incarnant le Baron Koffre à l’Opéra de Lille dont la première aura aussi lieu le 1er février 2018. La basse Tomislav Lavoie fera ses débuts à l’Opéra Bastille à Paris et y endossera les habits du Docteur Grenvil dans La Traviata de Verdi le 2 février 2018.

Précédé par l’émission « L’art lyrique » de Frédéric Cardin diffusée sur MUSE de 12 h à 13 h, Place à l’opéra poursuit ses retransmissions en direct du Metropolitan Opera de New York cette semaine. L’animatrice Sylvia L’Écuyer pourra être entendue sur MUSE  le samedi 27 janvier de 13 h à 17 et ICI musique le dimanche 28 janvier 2018 de 19 h à 23 h et y présentera l’opéra Tosca de Giacomo Puccini. La distribution comprend Sonya Yoncheva, soprano (Tosca) Vittorio Grigolo, ténor (Cavaradossi), Željko Lucic, baryton (Scarpia), Christian Zaremba, basse (Angelotti) Patrick Carfizzi, baryton-basse (un sacristain), Brenton Ryan (Spoleta) Christopher Job (Sciarrone), Davida Dayle (un berger) et Richard Berstein, basse (un gardien de prison). Le Choeur et l’Orchestre du Metropolitan Opera sera sous la direction d’Emmanuel Villaume. En entrevues, l’animatrice recevra la soprano Sonya Yoncheva et le ténor Vittorio Grigolo. Aux actualités. Sylvia L’Écuyer s’entretiendra avec le baryton Dion Mazerolle qui interprètera le rôle de Dick Deadeye dans HSM Pinafore à Opera Edmonton.

Dans le cadre de son émission La semaine lyrique, Justin Bernard proposera le dimanche 28  janvier 2018 l’écoute des plus belles pages du répertoire lyrique. Il proposera en outre une entrevue avec Laurence Lambert-Chan, Maya Gobeil et Pascal Blanchet qui prennent part au spectacle Opéra 101 (voir ci-haut). Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser l’émission « en ondes radio » de 13 h à 15 h à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM) et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut être également écoutée en direct sur le site électronique de Radio VM à l’adresse http://www.radiovm.com.

S’agissant des projections d’opéra et dans le cadre de la série Met en direct et haute définition, la nouvelle production de Tosca de Giacomo Puccini pourra être visionnée en ce samedi 27 janvier 2018 à 12 h 55 sur les écrans des cinémas de la chaîne Cinéplex au Québec. La soprano bulgare Sonya Yoncheva tient le rôle-titre et les autres membres distribution sont présentés ci-haut car une transmission radiophonique simultanée est prévue à Place à l’opéra. Pour voir des photographies et des extraits vidéo de la production mise en scène par l’Écossais David McVicar, vous pouvez cliquer ici.

Sonya Yoncheva

Au Café d’art vocal, l’on poursuivra en ce samedi 27 janvier 2018 l’hommage à Dmitri Hvorostovsky en projetant  l’opéra Il Trovatore de Giuseppe Verdi dans une production du Royal Opera House Covent Garden de 2002. La distribution comprend José Cura, Dmitri Hvorostovsky, Yvonne Naef et Veronica Villarroel. La direction musicale est de Carlo Rizzi et la mise en scène de Elijah Moshinsky. Une reprise est prévue pour le jeudi 1er  février 2018 à 18 h 30.

Les Matinées d’Opéramania se poursuivent au campus de Longueuil de l’Université de Montréal avec la présentation le lundi 29 janvier 2018 à 13 h 30 de l’opéra Die Flegende Hollander (Le Vaisseau fantôme) de Richard Wagner. La distribution comprend Kwangchul Youn, Ingela Brimberg, Nikolai Schukoff, Benjamin Bruns et Samuel Youn, sous la direction musicale de Pablo Heras-Casado et dans une mise en scène de Àlex Ollé. Cette projection se déroulera à la salle 16 de l’édifice du campus situé rez-de-chaussée du 101, Place Charles-Le Moyne, Édifice Port-de-Mer à Longueuil. Dans le cadre des Soirées d’Opéramania, Michel Veilleux proposera le vendredi 2 février 2018 à 19 h 30 l’audition de L’Elisir d’Amore de Gaetano Donizetti  dans une production du Festival de Baden-Baden de 2012. La distribution comprend Miah Persson, Rolando Villazón, Roman Trekel, Ildebrando D’Arcangelo et Regula Mühlemann. La direction musicale est de Pablo Heras-Casadoet la mise en scène de  Rolando Villazón L’évènement se déroulera à la salle Jean-Papineau-Couture (B-421) de la Faculté de musique de l’Université de Montréal située au 200, avenue Vincent-d’Indy.

*****

Je vous souhaite une agréable semaine lyrique et espère voir les opéraphiles que vous êtes à la première de JFK ce soir!

Parlons opéra!… et de JFK avec Pierre Vachon et les costumes des opéras de Chants Libres s’exposent

20 janvier 2018

20 janvier 2018
(No 2018-03)

Dans le cadre de sa série « Parlons opéra ! », l’Opéra de Montréal sort à nouveau de ses murs cette fin de semaine pour présenter sa prochaine production :  JFK de David T. Little et Royce Vavrek. Le musicologue et directeur Communauté et éducation à l’Opéra de Montréal Pierre Vachon animera l’événement et aura comme invité Greg Robinson, spécialiste d »histoire américaine et professeur au département d’histoire de l’Université du Québec à Montréal. Trois interprètes, Katie Miller, Max van Wyck et Sebastian Haboczki prendront également part à l’événement. Celui-ci se déroulera, dans son volet en langue anglaise, le dimanche 21 janvier 2018 au Victoria Hall de Westmount à 10 h 30, et dans se version française, le même jour, à 14 h, à l’auditorium de la Grande bibliothèque de Montréal.  L’événement est gratuit, mais vous devez réserver votre place,en vous rendant sur le site de l’Opéra de Montréal en cliquant ici.

Au sujet de l’opéra JFK, dont la première aura lieu le samedi 27 janvier 2018 à la salle Wilfrid Pelletier de la Place des Arts, je vous invite à consulter Le D Magazine d’aujourd’hui, qui consacre sa page couverture à JFK, et publie un article sous la plume du critique musical du journal Le Devoir Christophe Huss et le titre « L’Opéra de Montréal revisite le destin de JFK ».

Les deux belles soeurs en récital à Québec

Les sopranos Judith Bouchard et Marie-Michèle Roberge s’unissent au pianiste Jean-François Mailloux pour un concert réunissant des extraits d’opéras, d’opérettes et de comédie musicale. Dans une mise en scène du comédien Bertrand Alain, le récital, qui alliera art lyrique et humour, comporte un programme d’oeuvres de Bizet, Lehar, Offenbach, Puccini, Verdi et Weber. Il s’inscrit dans la saison de La Relève musicale, organisme se chargeant de promouvoir et faire connaître les talents de la région de Québec. L’événement se tiendra le 20 janvier 2018 à 19 h à la salle Cécile-Drolet à Québec.

Judith Bouchard et Marie-Michèle Roberge

Les costumes des opéras de Chants Libres s’exposent…

À l’occasion d’une exposition présentée dans le cadre des Portes ouvertes du Vivier, la, compagnie de création lyrique Chants libres débute l’année 2018 avec la présentation de quelques-uns des costumes iconiques de ses opéras, le dimanche 21 janvier 2018 au Gesù de 13 h à 18 h. Cette exposition, dont l’entrée est libre, mettra en lumière le travail des designers montréalais dans la création musicale contemporaine, et notamment l’opéra, cet art total, faisant ainsi la jonction entre les musiques nouvelles, la mode et le design.

Des costumes des opéras Ne blâmez jamais les bédouins et Le rêve de Grégoire comptent parmi ceux qui ont été créés ces vingt-huit dernières années par des artistes tels que Massimo Guerrera, Ginette Noiseux, Anita Pantin, Marianne Thériault et Liz Vandal.

Stéphanie Lessard et la « robe carcan » d’Anita Pantin
pour l’opéra Yo soy la desintegración
Photographie : Yves Dubé

Marie-Nicole Lemieux. Philippe Sly, Antoine Bélanger et Julie Boulianne à Paris, Nihab Chaieb à New York, Claire de Sévigné à St Catharines, Barbe et Doucet et Alexandra Deshorties à Vienne, Frédéric Antoun à Zurich et Nora Sourouzian à Genève

Marie-Nicole Lemieux et Philippe Sly sont toujours à Paris pour prendre part à la nouvelle production de Jephtha d’Haendel à l’Opéra Bastille et y incarneront respectivement Storgé et Zebul, les 20, 22 et 24 janvier 2018. En sa qualité de résidente du Lindemann program du Metropolitan Opera de New York, la mezzo-soprano Rihab Chaieb participera à la production de Cavalleria Rustica au Metropolitan Opera de New York les 20 et 25 janvier 2018. Claire de Sévigné chantera le cycle de mélodies Honey and Rue d’André Previn avec le Niagara Symphony Orchestra à St Catherines les 20 et 21 janvier 2018. André Barbe et Renaud Doucet prennent part à la production de The Sound of Music (en version allemande) les 23 et 26 janvier 2018. Alexandra Deshorties incarnera le personnage d’Elisabetta dans Maria Stuarda de Gaetano Donizetti au Theater an der Wien les 21 e 23 janvier 2018. Frédéric Antoun tiendra le rôle de Gonzalve dans L’Heure espagnole les 21 et 26  janvier 2018. Le chef Jacques Lacombe dirigera les deux premières représentations de l’opéra Les contes d’Hoffmann d’Offenbach àl’Opéra de Monte Carlo les 22 et 25 janvier 2018. Antoine Bélanger chantera La Création d’Haydn avec l’ensemble La Grande Écurie et la Chambre du Roy au Théâtre des Champs-Élysées de Paris le 22 janvier 2018.  Julie Boulianne tiendra le rôle de Berta lors de la première d’ Il Barbiere di Siviglia à l’Opéra Bastille à Paris les 24 janvier 2018.

Précédé par l’émission « L’art lyrique » de Frédéric Cardin diffusée sur MUSE de 12 h à 13 h, Place à l’opéra poursuit ses retransmissions du Metropolitan Opera de New York cette semaine. L’animatrice Sylvia L’Écuyer pourra être entendue sur MUSE  le samedi 20 janvier de 13 h à 17 et ICI musique le dimanche 2 janvier 2018 de 19 h à 23 h et y présentera l’opéra Thaïs  de Jules Massenet enregistrée l’automne dernier. La distribution comprend Ailyn Pérez, soprano (Thaïs), Jean-François Borras, ténor (Nicias), Gerald Finley, baryton (Athanaël), David Pittsinger, baryton-basse (Palémon), France Bellemare, soprano (Crobyle) et Megan Marino, mezzo-soprano (Myrtale). Le Choeur et l’Orchestre du Metropolitan Opera sous la direction d’Emmanuel Villaume. En entrevue, l’animatrice recevra le maestro Emmanuel Villaume et la soprano France Bellemare. Aux actualités, Sylvie L’Écuyer s’entretiendra avec la mezzo-soprano Daniela Mack interprètera Jacqueline Kennedy dans JFK à l’Opéra de Montréal et le baryton Jean-Philippe McClish qui incarnera Raimondo dans la prochaine production de Lucia di Lammermoor par Opera McGill.

Dans le cadre de son émission La semaine lyrique, Justin Bernard proposera le dimanche 21  janvier 2018 l’écoute des plus belles pages du répertoire lyrique. Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser l’émission « en ondes radio » de 13 h à 15 h à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM) et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut être également écoutée en direct sur le site électronique de Radio VM à l’adresse http://www.radiovm.com.

Dans le cadre de la série Ciné-spectacle et sur grand écran, une troisième diffusion  de Rigoletto de Giuseppe Verdi est prévue pour le samedi 20 janvier 2018. Je vous rappelle qu’il s’agit d’une production du Royal Opera House Covent Garden mettant en vedette Dimitri Platanias dans le rôle et y prendront également part Lucy Crowe (Gilda) et Michael Fabiano (Duc de Mantoue). La mise en scène est de David McVicar et la direction musicale d’Alexander Joel. Pour plus d’information sur cette production, vous pouvez cliquer ici et vous retrouverez sur la page d’accueil de la série, icila liste des cinémas indépendants du Québec qui donnent accès à cette série.

Au Café d’art vocal, l’on reprend aujourd’hui les projections d’opéra et l’on rend hommage au regrtetté baryton Dmitri Hvorostovsky en présentant La Traviata de Giuseppe Verdi dans une production de La Fenice de Venise de 2004. La distribution comprend Patrizia Ciofi, Roberto Saccà et Dmitri Hvorostovsky. La direction musicale est de Lorin Maazel et la mise en scène de Robert Carsen. Une reprise est prévue pour le jeudi 25 janvier 2018 à 18 h 3o.

Les Matinées d’Opéramania se poursuivent au campus de Longueuil de l’Université de Montréal avec la présentation le lundi 22 janvier 2018 à 13 h 30 du deuxi;me volet de La Traviata de Giuseppe Verdi dans une production du Teatro Regio de Parme de 2007. La distribution comprend Svetla Vassileva, Massimo Giordano, Vladimir Stoyanov et Daniela Pini, sous la direction musicale de Yuri Temirkanov et dans une mise en scène de Karl-Ernst et Ursel Herrmann. Cette projection se déroulera à la salle 16 de l’édifice du campus situé rez-de-chaussée du 101, Place Charles-Le Moyne, Édifice Port-de-Mer à Longueuil. Dans le cadre des Soirées d’Opéramania, Michel Veilleux proposera l’audition de Salomé de Richard Strauss dans une production du Teatro Comunale de Bologne de 2010. La distribution comprend Erika Sunnegårdh, Mark S. Doss, Robert Brubaker, Dalia Schaechter et Mark Milhofer. La direction musicale est de Nicola Luisotti et la mise en scène de  Gabriele Lavia. L’évènement se déroulera à la salle Jean-Papineau-Couture (B-421) de la Faculté de musique de l’Université de Montréal située au 200, avenue Vincent-d’Indy.

*****

Je vous souhaite une agréable semaine lyrique !

Des éloges pour Les Troyens de Berlioz avec Marie-Nicole Lemieux et Philippe Sly dans l’enregistrement Erato et Rigoletto par le Royal Opera House Covent Garden à Ciné-spectacle

13 janvier 2018

13 janvier 2018
(No 2018-02)

En ce début d’année 2018, je tiens à souligner la sortie de l’enregistrement de l’opéra Les Troyens d’Hector Berlioz au sujet duquel les éloges fusent et auquel sont associé deux artistes lyriques du Québec, la contralto Marie-Nicole Lemieux et le baryton-basse Philippe Sly. Paru sur étiquette Erato, cet enregistrement a été effectué les 11 et 18 avril 2017 à l’occasion de la présentation d’une version de concert de l’oeuvre. Outre nos deux compatriotes qui tenaient les rôles de Cassandre et Panthée, la distribution était composée de Michael Spyres (Énée), Stéphane Degout (Chorèbe), Nicolas Courjal (Narbal), Cyrille Dubois (Iopas), Marianne Crebassa (Ascagne), Joyce di Donato (Didon), Hanna Hipp (Anna), Stanislas de Barbeyrac (Hylas) et Jean Teitgen (l’ombre d’Hector). L’Orchestre philarmonique de Strasbourg était sous la direction de John Nelson. Sandrine Abello, Ulrich Wagner et Catherine Bolzinger ont préparé respectivement les Choeurs de l’Opéra National du Rhin, le Badischer Staatsopernhcor et le Choeur Philarmonique de Strasbourg.

Les Troyens d’Hector Berlioz
Orchestre philarmonique de Strasbourg
Photographie : Gregory Massat

Le coffret se présente avec quatre CD, un DVD bonus présentant les faits saillants de la représentation du 15 avril 2017 ainsi qu’un document d’accompagnement trilingue (français, anglais allemand) comprenant une introduction par le chef Nelson, une excellente note sur le « testament politique et musical » de Berlioz sous la plume du musicographe Christian Wasselin ainsi que le texte du livret en français et en anglais.

Le critique musical du journal Le Devoir Christophe Huss publiait au moment de la parution du coffret une critique sous le titre « Marie-Nicole Lemieux met Les Troyens en orbite ! » et lui attribuait cinq étoiles. Dans un compte-rendu paru il y a trois jours sur le site Res Musica et intitulé « Des Troyens de référence sous la baguette de John Nelson », Alain Huc de Haubert encense aussi l’enregistrement. Il dit de la prestation de Marie-Nicole Lemieux qu’elle « donne vie à une Cassandre impressionnante d’humanité et de densité tragique […], qualifiant par ailleurs Philippe Sly d’ « excellent Panthée ». Vous pourrez aussi lire une critique intitulée « Berlioz Les Troyens CD Review electrifying perforamances set a new  benchmark » parue sous la plume d’Andrew Clements dans le journal britannique The Guardian ainsi que les articles de Marie-Aude Roux (Le Monde) et Jean-Baptiste Gorat (Le Figaro), cette dernière étant d’ailleurs accompagnée d’un vidéo où l’on voit et entend Marie-Nicole Lemieux dans le finale du deuxième acte et où l’on peut apprécier son exceptionnelle performance.

Une critique mûrement réfléchie de cet enregistrement devrait bientôt paraître sur le site de  L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique ainsi que dans la version imprimée de son prochain numéro 15 (Printemps 2018).

Un Rigoletto du Royal Opera House Covent Garden à Ciné-spectacle

Pendant que nos artistes poursuivent un congé bien mérité et avant que ne reprennent les activités de  nos compagnies lyriques sur les diverses scènes du Québec, les opéraphiles pourront assister, dans le cadre de la série Ciné-spectacle et sur grand écran, à une représentation de Rigoletto de Giuseppe Verdi. La production du Royal Opera House Covent Garden mettra en vedette Dimitri Platanias dans le rôle et y prendront également part Lucy Crowe (Gilda) et Michael Fabiano (Duc de Mantoue). La mise en scène est de David McVicar et la direction musicale d’Alexander Joel. La première diffusion aura lieu le mardi 16 janvier 2018 à 19 h et  une deuxième diffusion est prévue pour le vendredi 19 janvier à 19 h. Pour plus d’information sur cette production, vous pouvez cliquer ici et vous retrouverez sur la page d’accueil de la série, icila liste des cinémas indépendants du Québec qui donnent accès à cette série.

Marie-Nicole Lemieux et Philippe Sly à Paris, Nihab Chaieb à New York,  Luc Robert à Riga, Luna Pearl Wolf à San Francisco, Barbe et Doucet à Vienne, Saint-Gall et Hambourg, Alexandra Deshorties à Vienne et Frédéric Antoun à Zurich

Marie-Nicole Lemieux et Philippe Sly participeront à la nouvelle production de Jephtha d’Haendel à l’Opéra Bastille, en y incarnant respectivement Storgé et Zebul, les 13, 15, 17, 20, 22, 24, 28 et 30 janvier 2018. En sa qualité de résidente du Lindemann program du Metropolitan Opera de New York, la mezzo-soprano Rihab Chaieb participera à la production de Cavalleria Rustica au Metropolitan Opera de New York.  Luc Robert se produira à Riga en tant qu’Ernani dans une version concertante de l’opéra éponyme de Verdi à l’Opéra national de Lettonie le 14 janvier 2018. Le cycle Traum durch die Dämmerung de la compositrice Luna Pearl Woolf sera présenté en première à l’Église Noe Valley Ministry de San Francisco le 14 janvier 2018. André Barbe et Renaud Doucet prennent part à la production de The Sound of Music (en version allemande) et de Rusalka au Volksoper de Vienne dont la première aura lieu le  14 janvier  2018. Deux productions auxquelles le tandem est associé se poursuivent, La Bohème au Théâtre Saint-Gall le 17 janvier 2018 et La Belle Hélène d’Offenbach au Staatsoper d’Hambourg le 19 janvier 2018. Alexandra Deshorties incarnera le personnage d’Elisabetta dans Maria Stuarda de Gaetano Donizetti au Theater an der Wien dont la première est prévue le 19  janiver 2018 et Frédéric Antoun tiendra le rôle de Gonzalve dans L’Heure espagnole qui ouvrira également à l’Opernhaus de Zurich le 19  janvier 2018.

Précédé par l’émission « L’art lyrique » de Frédéric Cardin diffusée sur MUSE de 12 h à 13 h, Place à l’opéra poursuit ses retransmissions en direct du Metropolitan Opera de New York cette semaine. L’animatrice Sylvia L’Écuyer pourra être entendue sur MUSE  le samedi 13 janvier de 13 h à 17 et ICI musique le dimanche 14 janvier 2018 de 19 h à 23 h et y présentera l’opéra Cavalleria Rusticana de Pietro Mascagni avec Ekaterina Semenchuk, mezzo-soprano (Santuzza), Roberto Alagna, ténor (Turiddu) et Zeljko Lucic, baryton (Alfio), suivi de Pagliacci de Ruggero Leoncavallo ( Aleksandra Kurzak, soprano (Nedda), Roberto Alagna, ténor (Canio), George Gagnidze, baryton (Tonio) et Alessio Arduini, ténor (Silvio). Le choeur et l’Orchestre et le Chœur du Metropolitan Opera sous la direction de Nicola Luisotti, En entrevue, l’animatrice s’entretiendra avec le ténor Roberto Alagna. Aux Actualités, Sylvie L’Écuyer échangera avec Carolyn Sproule interprète Maddalena dans Rigoletto au Canadian Opera Company ainsi qu’avec Stephen Hegedus qui tient le rôle de Dulcamara dans L’Elisir d’amore au Vancouver Opera.

Dans le cadre de son émission La semaine lyrique, Justin Bernard proposera le dimanche 14  janvier 2018 l’écoute des plus belles pages du répertoire lyrique. Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser l’émission « en ondes radio » de 13 h à 15 h à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM) et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut être également écoutée en direct sur le site électronique de Radio VM à l’adresse http://www.radiovm.com.

Au Café d’art vocal, l’on est toujours en congé et les opéraphiles attendent, avec impatience, le retour des projections d’opéra qui est prévu pour le 20 janvier 2018 avec la présentation de La Traviata de Giuseppe Verdi dans une production de La Fenice de Venise.

Les Matinées d’Opéramania se poursuivent au campus de Longueuil de l’Université de Montréal avec la présentation le lundi 15 janvier 2018 à 13 h 30 du premier volet de La Traviata de Giuseppe Verdi dans une production du Teatro Regio de Parme de 2007. La distribution comprend Svetla Vassileva, Massimo Giordano, Vladimir Stoyanov et Daniela Pini, sous la direction musicale de Yuri Temirkanov et dans une mise en scène de Karl-Ernst et Ursel Herrmann. Cette projection se déroulera à la salle 16 de l’édifice du campus situé rez-de-chaussée du 101, Place Charles-Le Moyne, Édifice Port-de-Mer à Longueuil. Michel Veilleux a planifié une deuxième matinée cette semaine au Campus Laval à l’occasion de laquelle il prononcera le jeudi 19 janvier 2018 à 13 h 30 une conférence sur l’opéra Tosca de Giacomo Puccini. Il mettra en relief sa structure dramaturgique, les grandes caractéristiques de son discours musical et les exigences vocales de ses trois principaux rôles. La conférence sera illustrée par des extraits vidéo tirés de diverses productions et aura lieu à la Salle 3240 de ce campus situé au  1700, rue Jacques-Tétreault à Laval. Les Soirées d’Opéramania seront quant à elles de retour sur le campus de la montagne de l’Université de Montréal le 19 janvier 2018 avec une soirée spéciale sur les « Grands airs de basse de Verdi ». Y seront proposées des écoutes comparées (dont certaines avec partition) d’airs de basse du répertoire verdien, tirés entre autres de Nabucco, Macbeth et Simon Boccanegra. avec quelques-uns de leurs plus grands interprètes, parmi lesquels on retrouve notamment Paata Burchuladze, Ferruccio Furlanetto, Nikolaï Ghiaurov, Ruggero Raimondi, Samuel Ramey, Roberto Scandiuzzi, Erwin Schrott et Cesare Siepi. Les opéraphiles ont rendez-vous pour cette soirée spéciale à la salle Jean-Papineau-Couture (B-421) de la Faculté de musique de l’Université de Montréal située au 200, avenue Vincent-d’Indy.

*****

Je vous souhaite une agréable semaine lyrique !

Une belle saison hivernale « lyrique » en perspective au Québec, un blogue de la mezzo-soprano Rose Naggar-Tremblay et Le blogue québécois d’art lyrique

6 janvier 2018

6 janvier 2018
(No 2018-01)

En ce début d’année, je vous transmets d’abord mes vœux les meilleurs pour une année 2018 qui, je l’espère, vous gardera en santé, en sera une de prospérité et vous offrira, aux opéraphiles que vous êtes de petits et grands bonheurs… lyriques !

Une belle saison lyrique hivernale en perspective au Québec

Notre hiver québécois – qui commence sur une note polaire (au moment où j’écris ces lignes le mercure indique – 24o C et la température ressentie est de – 34o C !) – sera aussi lyrique !

Parmi les événements à ne pas manquer, il faut mentionner la présentation en première québécoise et canadienne par l’Opéra de Montréal de JFK de David T. Little et Royce Vavrek. Co-commandée l’Opéra de Forth Worth qui a créé l’opéra en novembre 2016 et l’Opéra de Montréal, cette nouvelle œuvre lyrique sera présentée avec une distribution composée principalement des artistes lyriques américains qui ont participé à sa création, mais également des chanteurs canadiens Daniel Okulitch et John Mac Master ainsi que de cinq artistes québécois, les membres de Quartom (Benoît Le Blanc, Philippe Martel, Julien Patenaude et Gaétan Sauvageau) et Alexandre Sylvestre. Le chef américain Steven R. Osgood dirigera l’Orchestre symphonique de Montréal pour quatre représentations les 27, 30 janvier, 1er et 3 février 2018 la salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts de Montréal.

La Fondation Arte Musica présentera quant à elle un récital d’Ian Bostridge à l’occasion duquel le ténor britannique, accompagné par le pianiste Julian Drake, interprétera le cycle Winterreise de Franz Schubert,  le 12 février 2018 à 19 h 30. L’ensemble Clavecin en concert recevra Nathalie Paulin et Marc Boucher qui incarneront, dans une version de concert, les protagonistes de Vénus et Adonis du compositeur anglais John Blow le 10 mars 2018. Andréanne Brisson Paquin interprétera des mélodies de Claude Debussy en hommage au compositeur le 13 mars 2018 à 19 h 30. Ces événements auront lieu à la magnifique salle Bourgie du Musée des Beaux-Arts de Montréal.

Sous la direction de Fabien Gabel, l’Orchestre symphonique de Québec, l’Orchestre du Conservatoire de Québec et l’Orchestre Faculté de musique de l’Université Laval accompagneront la soprano Marianne Fiset dans les Quatre derniers lieder de Richard Strauss le 21 février 2018 à la salle Louis-Fréchette.

Célébrant sa trentième saison, la Société d’art lyrique du Royaume présentera Faust de Charles Gounod avec une distribution comprenant Antonio Figueroa dans le rôle-titre, Gino Quilico comme Méphistophélès et France Bellemare dans le rôle de Marguerite. La mise en scène a été confiée à Guylaine Rivard et Jean-Philippe Tremblay dirigera l’Orchestre symphonique du Saguenay-Lac-Saint-Jean pour trois représentations des 16, 17 et 18 février 2018 au Théâtre Banque Nationale de Chicoutimi.

La Société d’art vocal de Montréal poursuivra sa vingtième saison en accueillant le baryton canadien Tyler Duncan, qui s’offrira en récital aux côtés de la pianiste Erika Switzer. Les chambristes se consacreront à des poésies anglaises mises en musique par des compositeurs français le 18 février 2018 à la salle de concert du Conservatoire de musique de Montréal.

Dans la capitale nationale, Tempêtes et passions fera un retour dans le monde de l’opérette viennoise, en présentant des nouveaux extraits d’oeuvres de Lehàr, Strauss II et Kàlmàn. Ces Viennoiseries musicales II auront lieu le 24 février 2018 à la chapelle du Musée de l’Amérique francophone.

Sous la baguette de Bernard Labadie, Les Violons du Roy et La Chapelle de Québec  pour interpréteront la Messe en si bémol majeur, dite « Heiligmesse » de Franz Joseph Haydn et l’Ode for St. Cecilia’s Day de Georg Friedrich Haendel. La distribution de solistes inclut la soprano Lydia Teuscher, la mezzo-soprano Allyson McHardy, le ténor James Gilchrist et le baryton Tyler Duncan. Deux représentations sont prévues les 28 février et 1er mars 2018 à la salle Raoul-Jobin du Palais Montcalm de Québec, ainsi que le 3 mars 2018 à la Maison symphonique de Montréal.

Opéra McGill présentera Lucia de Lamermoor de Gaetano Donizetti dans une mise en scène de Patrick Hansen. Le chef Stephen Hargreaves dirigera l’Orchestre symphonique de McGill. Trois représentations sont prévues pour les 26, 27 et 28 janvier 2018.

Sous la direction de Robin Wheeler, l’Atelier d’opéra de l’Université de Montréal présente Le Songe d’une nuit d’été de Benjamin Britten auquel participeront 40 interprètes et 50 instrumentistes les 1er, 2 et 3 mars 2018 à la salle Claude-Champagne. L’Orchestre de l’Université de Montréal sera sous la direction musicale de Jean-François Rivest.

Le Studio de musique ancienne de Montréal présentera, sous le thème « Eldorado : L’Ibérie au Nouveau Monde » un concert consacré aux oeuvres chorales polyphoniques de Morales, Victoria, Guerrero, Padilla, Capillas, Araujo et Salazar. La direction musicale de ce concert qui aura lieu le 11 mars 2018 à l’Église Saint-Léon de Westmount sera assurée par Dana Marsh,

Sous la direction de Kent Nagano, l’Orchestre symphonique de Montréal présentera la Messa da Requiem de Giuseppe Verdi avec une distribution  comprenant la soprano Patrizia Ciofi, la contralto Marie-Nicole Lemieux, le ténor Ovidiu Purcel et le baryton-basse Nicholas Brownlee. Trois représentations auront lieu les les 21, 24 et 25 mars 2018 à la Maison symphonique de Montréal.

Pour plus d’informations sur ces événements et sur plusieurs autres activités lyriques, je vous invite à consulter la rubrique « Événements » de la section « Actualités » qui se trouve aux pages du numéro 14 (Hiver 2018) qui se trouve aux pages 6 et 7 de la version imprimée de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique et de consulter également le calendrier de ce numéro, aux pages 44 46 de la version imprimée, ou, sur son site électronique, en cliquant ici.

Le blogue « lyrique » de la mezzo-soprano Rose Nagar Tremblay…

Durant le congé des Fêtes, j’ai fait une belle découverte, celle de l’existence du blogue « lyrique » de la mezzo-soprano et résidente de l’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal Rose Naggar-Tremblay. Il se présente sous le titre « 231 jours » et l’on apprend, dans son premier billet de blogue, que ce titre réfère à la durée de résidence de la jeune artiste lyrique à l’atelier, qu’elle commente ainsi : « 231 jours, pour apprendre des plus grands. 231 jours pour me faire ma place. 231 jours où mon rêve devient ma réalité ».

Je vous invite à lire l’ensemble des billets – fort intéressants- que la nouvelle blogueure lyrique a diffusés à ce jour sous les titres « 231 jours » (11 septembre 2017), « 5 raisons pour lesquelles vous devriez vous jeter sur les billets de Svadba de’Ana Sokolovic (11 septembre 2017), La chute (26 septembre 2017), Auditions ( 8 octobre 2017), Ça (19 octobre 2017), Cenerentola (10 novembre 2017), L’après-Cenerentola (2017), Je suis payée pour ça (12 décembre 2017) et le premier billet de la nouvelle année « Mezzo-land » (5 janvier 2018). J’ai intégré « 231 jours », qui se trouve à l’adresse https://rosenaggartremblay.wixsite.com/231jours, à la liste de blogues lyriques sur la page d’accueil de mon blogue et lirai avec intérêt les prochains billets de Rose Naggar-Tremblay.

Rose Naggar-Tremblay

… et Le blogue québécois d’art lyrique

Comme vous l’aurez peut-être constaté et en vue de sa complémentarité avec de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique sur le site duquel il peut dorénavant être également consulté (http://www.revuelopera.quebec/blogue), le présent blogue s’offre une nouveau titre et une nouvelle présentation en devenant Le blogue québécois d’art lyrique… par Daniel Turp. Mais, son contenu devrait être sensiblement le même, avec des références plus fréquentes aux contenus de la revue diffusés sur ses quatre plate-forme numériques (Site électronique, Page Facebook et comptes Twitter et Instagram). Ainsi, je vous invite à lire le Portrait qui est consacré à la passionnée d’opéra qu’est l’avocate Nancy Cleman que l’on retrouve dans la version imprimée numéro 14 (Hiver 2018) et dont la version électronique peut être lue ici.

Nancy Cleman

Je vous invite à visiter ces plateformes et vous incite aussi, si ce n’est pas déjà le cas et si vous voulez profiter de la promotion du Temps des Fêtes (réduction de 25 % sur l’abonnement à la version imprimée de la revue, soit 45,00 $ plutôt que 60,00 $) qui se poursuit pour quelques heures encore en cette journée de Fête des rois!), à vous abonner en cliquant ici et en entrant le code de promotion « NoëlLyrique ». D’ailleurs, une invitation à s’abonner à la revue est publiée avec l’article du critique musical Christophe Huss intitulé « Krzysztof Penderecki, de la modernité au mysticisme- Qui est ce chef qui amène l’OSM à ouvrir le Festival de Salzbourg 2018 ? » dans Le D Magazine du journal Le Devoir (aux pages 12 et 13) de la version imprimée de son édition des 6 et 7 janvier 2018…distribuée aujourd’hui.

Rihab Chaieb à New York, Jacques Lacombe à Bonn, Julie Boulianne à Francfort, Barbe et Doucet à Hambourg, Étienne Dupuis à Madrid, Marie-Ève Munger à Marseille et Étienne Dupuis  à Madrid

En sa qualité de résidente du Lindemann program du Metropolitan Opera de New York, la mezzo-soprano Rihab Chaieb participera à la dernière de la production de Hänsel und Gretel le 6 janvier 2018. Le chef Jacques Lacombe poursuivra son travail de chef dirigent à l’Opernhaus de Bonn où il assurera la direction musicale du programme double d’Il Tabarro et Gianni Schicchi le 7 janvier 2018. La mezzo-soprano Julie Boulianne incarnera Charlotte dans Werther de Massenet de l’Oper Frankfurt lors de la dernière représentation le 7 janvier 2018. La présentation de la production de La Belle Hélène d’Offenbach au Staatsoper d’Hambourg à laquelle sont associés André Barbe et Renaud Doucet se poursuivra le 6 janvier 2018. Le baryton Étienne Dupuis jouera Marcello lors des deux dernières représentations de la production de La Bohème de Puccini par le Teatro Real de Madrid les 7 et 8 janvier 2018. Marie-Ève Munger tiendra le rôle d’Elisa Doolittle dans l’adaptation française de My Fair Lady à l’Opéra de Marseille le 7 janvier 2018. Celle-ci a d’ailleurs eu droit à une élogieuse critique publiée le 5 janvier 2018 sur le site de Forum-Opéra et dans laquelle on peut lire, sous la plume de Maurice Salles : « Irrésistible l’Eliza de Marie-Eve Munger, qui joue de son origine canadienne pour remplacer l’accent cockney par le parler québécois, avant de s’exprimer en français de Touraine et en anglais d’Oxford. Quand on a Ophélie, Lakmé ou Gilda à son répertoire, on ne fait qu’une bouchée du rôle d’Eliza. A l’homogénéité du timbre et à l’extension vocale s’ajoute un sens très sûr de la scène qui expose le personnage dans sa diversité, comique et sentimentale. Elle remporte un très vif succès personnel ».

Précédé par l’émission « L’art lyrique » de Frédéric Cardin diffusée sur MUSE de 12 h à 13 h, Place à l’opéra reprendra les retransmissions en direct du Metropolitan Opera de New York cette semaine. L’animatrice Sylvia L’Écuyer pourra être entendue sur MUSE  le samedi 6 janvier de 13 h à 17 et ICI musique le dimanche 7 janvier 2018 de 19 h à 23 h et y présentera l’opéra Hänsel und Gretel d’Engelbert Humperdinck dans une version chantée en langue anglaise. La distribution comprend Lisette Oropesa, soprano (Gretel), Tara Erraught, mezzo-soprano (Hansel),   Dolora Zajick, mezzo-soprano (Gertrude), Gerhard Siegel, ténor (sorcière), Quinn Kelsey, baryton (Peter), Rihab Chaieb, mezzo-soprano (Marchand de sable), Hyesang Park, soprano, (Fée rosée). Le Choeur et l’Orchestre du Metropolitan Opera seront sous la direction de Donald Runnicles. En entrevue, l’animatrice s’entretiendra avec la mezzo-soprano Tara Erraught.

Dans le cadre de son émission La semaine lyrique, Justin Bernard proposera le dimanche 7  janvier 2018 l’écoute des plus belles pages du répertoire lyrique. Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser l’émission « en ondes radio » de 13 h à 15 h à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM) et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut être également écoutée en direct sur le site électronique de Radio VM à l’adresse http://www.radiovm.com.

Au Café d’art vocal, l’on est toujours en congé et les opéraphiles attendent, avec impatience, l’horaire des projections d’opéra de la saison hivernale…

Les Matinées d’Opéramania reprennent quant à elle au campus de Longueuil de l’Université de Montréal avec la présentation le lundi 8 janvier 2018 à 13 h 30 de l’opéra Orfeo de Claudio Monteverdi dans une production de l’ensemble Les Arts Florissants de 2017. La distribution comprend Cyril Auvity, Hannah Morrison, Paul Agnew, Miriam Allan et Lea Desandre, sous la direction musicale et dans une mise en scène de Paul Agnew. Le musicologue Michel Veilleux a planifié une deuxième matinée cette semaine et fera entendre l’Europa ricimosciuta d’Antonio Salieri dans une production du Teatro alla Scala de Milan le jeudi 11 janvier 2018 à 13 h 30. La distribution comprend Diana Damrau, Désirée Rancatore, Genia Kühmeier, Daniela Barcellona et Giuseppe Sabbatini, sous la direction musicale de Riccardo Muti et dans une mise en scène de Luca Ronconi. Cette projection aura lieu à la Salle 16 du rez-de-chaussée de l’Édifice Port-de-Mer du Campus de l’Université de Montréal à Longueuil situé au 101, Place Charles-Le Moyne Les Soirées d’Opéramania seront de retour le 19 janvier 2018 avec une soirée spéciale sur les « Grands airs de basse de Verdi ».

*****

Je vous souhaite une année lyrique 2018… et m’efforcerai de vous informer, comme je le fais depuis le 16 janvier 2010, sur les faits et gestes de nos compagnies et artistes qui continuent de faire du Québec un lieu de grande effervescence lyrique !

La parution du numéro 14 (Hiver 2018) de L’Opéra – Revue québécoise d’art lyrique, « Un Hommage à Vienne » et des vœux pour un Joyeux Noël et une Heureuse Année!

23 décembre 2017

23 décembre 2017
(No 2017-41)

Le numéro 14 (Hiver 2018) de L’OpéraRevue québécoise d’art lyrique est prêt à être livré à ses abonnés et abonnées… qui ont aussi, il y a quelques jours, reçu l’Infolettre que vous pourrez à votre tour consulter ici. Vous pouvez également prendre connaissance ici du sommaire de ce numéro ainsi  que du texte intégral de mon éditorial portant sur « L’opéra, l’identité lyrique nationale et la future politique culturelle au Québec ». Vous pourrez également y lire un ENTRETIEN avec les membres de l’ensemble vocal Quartom, dont les propos ont été recueillis par la rédactrice en chef Chloé Huvet et moi-même, un DOSSIER sur le compositeur « José Evangelista et l’art lyrique », des PORTRAITS du jeune artiste Olivier Bergeron, de la mentor Donna Brown et de la passionnée Nancy Cleman ainsi qu’une « CODA » sous le titre « Le merveilleux dans l’opéra contemporain » rédigée par le musicologue Danick Trottier. Je vous rappelle que le CALENDRIER et ses volets chronologique, événementiel, cinématographique et radiophonique, devraient vous permettre d’être l’affût de tout ce qui bouge et se fait dans le milieu lyrique québécois durant la prochaine saison d’hiver.

Dans le cadre du virage numérique de la revue,  certains articles et quelques critiques qui paraissent dans ce numéro 14 de la revue ont été affichés sur le site. Vous pourrez notamment y consulter un extrait de l’entretien avec « Quartom : de petits chanteurs à politiciens texans dans JFK ! », l’article intitulé « Gino Quilico : 40 ans de carrière » que je signe pour souligner l’anniversaire du grand baryton québécois, le PROFIL sur « Opéramania, pour le plaisir des opéramaniaques » préparé par notre nouveau collaborateur Pierre-Luc Moreau, la critique d’une production de l’Opéra national de Paris de notre correspondante internationale Caterina de Simone intitulée « Jonas Kaufmann, l’emblématique Don Carlos » et un compte-rendu de la conférence publié sous le titre « L’opéra à distance selon Emmanuel Pedler » et rédigé par le jeune musicologue Théophile Bonjour, qui est présenté dans sa version intégrale, une version abrégée paraissant dans la version imprimée de la revue.

Si vous ne comptez pas encore parmi les abonnés et abonnées de la revue que nous aimons présenter comme « La référence lyrique au Québec », pourquoi ne pas vous offrir un abonnement comme cadeau de Noël ou du Nouvel An… ou l’offrir en cadeau à des opéraphiles que vous connaissez ? Vous pourrez le faire en ligne à l’adresse http://www.revuelopera.quebec/revue-abonnement.html) et bénéficier d’une réduction de 25 % dans le cadre d’une « Promotion des Fêtes ».

Une deuxième et dernière représentation du Messiah par l’Orchestre métropolitain sous la direction de Yannick Nézet-Séguin

La deuxième et dernière représentation du Messiah de Georg Friedrich Haendel par l’Orchestre métropolitain (OM) aura lieu en ce samedi 23 décembre 2017 à 14 h là a Maison symphonique de Montréal. Le chef Yannick Nézet-Séguin fait appel à la soprano Carolyn Sampson, au contreténor Christophe Dumaux, au ténor Pascal Charbonneau et au baryton-basse Stephen Hegedus (qui remplace Andrew Foster-Williams). Le Chœur métropolitain aura été préparé par François A. Ouimet et Pierre Tourville. J’ai assisté la première représentation d’hier et je reproduis ci-après une photographie prise à la fin de concert au moment le chef rendait hommage, comme il le fait toujours aussi généreusement, à ses musiciens et musiciennes de l’OM :

Yannick-Nézet-Séguin
Orchestre métropolitain
Maison symphonique de Montréal, 22 décembre 2017
Photographie : Daniel Turp

Relativement à ce concert, Le Devoir publié, sur l’ensemble de ses plateformes numériques, un article de son critique musical Christophe Huss sous le titre « ‘’ Le Messie ‘’, amoureusement !». Celui-ci a particulièrement apprécié la prestation de la soprano anglaise Carolyn Sampson qu’il décrit comme « un ange tombé du ciel » et au sujet de laquelle il ajoute : « Comme Lydia Teuscher, comme Joelle Harvey, sa voix restera emprisonnée dans ces murs tel un miracle, un don du ciel. Carolyn Sampson est fascinante dans tous ses disques depuis ses débuts. En vrai, elle est renversante ».

Un hommage à Vienne… à Montréal et Québec

Une invitation à célébrer le début de la nouvelle année et à rendre Hommage à Vienne est à nouveau lancée aux mélomanes de la métropole et de la capitale nationale. Sous la direction du chef Alexandre Steinitz, les instrumentistes de la Symphonie Strauss de Montréal accompagneront, dans des airs d’opérettes, les sopranos Lyne Fortin et Lara Ciekiewicz ainsi que le ténor Brian Cheney. La première représentation de ce concert aura lieu à la Salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts de Montréal le dimanche 1er janvier 2017 à 14 h 30 et la seconde à la salle Louis-Fréchette du Grand Théâtre de Québec le lundi 2 janvier 2018 à 14 h 30.

Michèle Losier à Lyon, Étienne Dupuis à Madrid, Julie Boulianne à Francfort, Rihab Chaieb à New York, Jacques Lacombe à Bonn, Barbe et Doucet à Saint-Gall et Hambourg et Marie-Ève Munger à Marseille

La mezzo-soprano Michèle Losier poursuivra son séjour à l’Opéra de Lyon où elle tiendra le rôle principal (Angelina) dans La Cenerentola de Rossini les 23, 26, 28, 30 décembre ainsi que le 1er janvier 2018. Étienne Dupuis jouera à nouveau Marcello dans la production de La Bohème de Puccini au Teatro Real de Madrid les 23, 26, 29 décembre ainsi que les  2, 4 et 7 janvier 2018. La mezzo-soprano Julie Boulianne incarnera Charlotte dans Werther de Massenet à l’Oper Frankfurt le 30 décembre 2017 ainsi que les 5 et 7 janvier 2018. En sa qualité de résidente du Lindemann program du Metropolitan Opera de New York, la mezzo-soprano Rihab Chaieb participera à la production de Hänsel und Gretel les 26, 28 et 30 décembre 2017 et les 1er et 6 janvier 2018. Le chef Jacques Lacombe sera fort occupé à l’Opernhaus de Bonn où il assurera d’abord la direction musicale de Carmen de Bizet le 25 décembre et y dirigera ensuite un programme double d’Il Tabarro et Gianni Schicchi, le 1er janvier 2018. La présentation de la production de La Bohème du Théâtre de Saint-Gall en Suisse à laquelle sont associés André Barbe et Renaud Doucet se poursuivra les 29 décembre 2017 et 4 janvier 2018. Le tandem participera également à La Belle Hélène d’Offenbach au Staatsoper d’Hambourg les 25, 28 et 31 décembre 2017 ainsi que le 3 janvier 2018. Marie-Ève Munger tiendra le rôle d’Elisa Doolittle dans l’adaptation française de My Fair Lady à l’Opéra de Marseille les 30 et 31 décembre 2017 ainsi que les 3 et 5 janvier 2018.

L’émission Place à l’opéra qu’anime Sylvia L’Écuyer fait relâche pendant le temps des Fêtes et sera de retour le dimanche 7 janvier 2018 avec la retransmission en direct du Metropolitan Opera de New York de l’opéra Hänsel und Gretel d’Engelbert Humperdinck. L’émission Samedi à l’opéra est de retour quant à elle pendant la saison festive et Frédéric Cardin fera entendre, sur MUSE, des enregistrements des opéras Les Contes d’Hoffmann de Jacques Offenbach le samedi 23 décembre 2017 et Die Fledermaus (La Chauve-souris) de Johann Strauss II le dimanche 30 décembre 2017. Les deux opéras pourront être entendus en reprise sur ICI musique respectivement les dimanches 24 et 31 décembre 2017 de 19 h à 23 h.

Sur les ondes d’ICI-Musique également, le ténor Marc Hervieux donnera rendez-vous le 23 décembre 2017 à 23 h pour Un Noël avec Marc Hervieux, en compagnie entre autres de Caroline Gélinas et du Quatuor Arthur-LeBlanc. « Aux invités de Marc », il proposera du mardi 26 au jeudi 28 décembre 2017 à 20 h des rendez-vous avec Marie-Nicole Lemieux, Karina Gauvin et Jean-Marie Zeitouni.

Dans le cadre de son émission La semaine lyrique, Justin Bernard proposera le dimanche 24 décembre  2017 l’écoute des plus belles pages du répertoire lyrique. Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser l’émission « en ondes radio » de 13 h à 15 h à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM) et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut être également écoutée en direct sur le site électronique de Radio VM à l’adresse http://www.radiovm.com.

Les animateurs du Café d’art vocal prennent u congé bien mérité pour le Temps des Fêtes et les projections d’opéra devraient être de retour a début de l’année 2018.

Les Matinées d’Opéramania ainsi que les Soirées Les Soirées d’Opéramania prennent aussi congé. Je vous rappelle que Michel Veilleux sera de retour le 19 janvier 2018 avec une soirée spéciale sur les « Grands airs de basse de Verdi.

*****

Je vous souhaite un Joyeux Noël et une Heureuse annéelyriques… et serai de retour le samedi 6 janvier 2018.

PS : Et si vous êtes à la recherche d’un autre cadeau pour Noël ou le Nouvel An pour vos proches (à part l’abonnement à L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique !), je vous invite à considérer l’achat du magnifique livre de la peintre Rita Ezrati et du musicologue Jean-Jacques Nattiez publié aux Éditions Delatour France sous le titre Peindre Écouter Écrire*. Vous pouvez en faire l’acquisition en ligne en cliquant ici, ou mieux encore, il est possible de vous procurer un exemplaire du livre au prix consenti aux auteurs (30 $ CAN), donc avec   30 % de réduction par rapport au prix français.  Il suffit d’envoyer un courriel à Jean-Jacques Nattiez (jean-jacques.nattiez@umontreal.ca), avec votre adresse postale. Il se chargera de vous contacter et de vous faire part de la modalité de paiement en vous faisant parvenir le livre.

* Le professeur Nattiez présente ainsi cet ouvrage où se côtoient soixante-huit huiles et encres, des commentaires de trente-trois œuvres musicales précédés d’un essai de Georges Leroux : « Au cours de ma carrière de musicologue, j’ai de temps à autre rédigé des textes de présentation pour des pochettes de disques ou des notes de programme sur des musiques du XXe  siècle. Connaisseur éclairé des toiles de mon épouse Rita Ezrati, Jean-Michel Bardez, président de la Société française d’analyse musicale et directeur, chez Delatour France,  de la série « Musiques/Transversales », a eu l’idée de lui proposer d’écouter les pièces musicales que j’ai commentées et de choisir dans sa collection d’huiles et d’encres celles qui lui semblent entrer en résonance avec chacune de ces œuvres, mais sans lire les textes dont elles font l’objet. De cette rencontre originale est né le livre Peindre Écouter Écrire (90 pp.), où l’évocation d’une trentaine de pièces musicales apparaît en contrepoint de soixante-huit œuvres plastiques de Rita, toutes reproduites en couleur. Confronté à ces rapprochements, l’essayiste bien connu Georges Leroux, grand connaisseur de musique et de peinture, se penche, dans un avant-dire d’une profondeur philosophique sensible et stimulante, sur les modalités de cette entreprise de description d’un art par le moyen d’un autre. Aux lecteurs et lectrices friands d’art plastique et de musique d’entrer à leur tour dans le jeu de ces confrontations inattendues pour créer d’autres réseaux de connotations et de corrélations nouvelles.

Un Messiah par l’Orchestre métropolitain sous la direction de Yannick Nézet-Séguin, « Il était une fois Noël » par Tempêtes et passions et la sortie imminente du numéro d’hiver 2018 de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique

15 décembre 2017

16 décembre 2017
(No 2017-40)

Le dernier Messiah de l’année – et non le moindre sera présenté par l’Orchestre métropolitain (OM) les vendredi 22 et samedi 23 décembre 2017 à la Maison symphonique de Montréal. Le chef Yannick Nézet-Séguin s’est entouré d’interprètes d’exception pour sa première prestation de la grande œuvre chorale de Georg Friedrich Haendel avec l’OM et fait appel à la soprano Carolyn Sampson, le contreténor Christophe Dumaux, le ténor Pascal Charbonneau et le baryton-basse Andrew Foster-Williams. Le Chœur métropolitain aura été préparé par François A. Ouimet et Pierre Tourville.

En amour avec le violoncelle au Conservatoire de musique de Montréal… avec Aline Kutan

Dans le cadre de sa série Vivace, le Conservatoire de musique de Montréal convie le public à assister le samedi 16 décembre 2017 à 19 h 30 au concert intitulé « En amour avec le violoncelle » avec les violoncellistes Denis Brott et Stéphane Tétreault  ainsi que des élèves et diplômés du Conservatoire, notamment les violoncellistes  Dominique Beauséjour-Ostiguy, Vincent Bergeron, Pierre-Alain Bouvrette, Chloé Dominguez, Audréanne Filion, Laurence Gaudreau, Lorraine Gauthier-Giroux, Agnès Langlois et Bruno Tobon. La pianiste Suzanne Blondin prendra part à cet évènement et la soprano Aline Kutan se joindra également aux instrumentistes pour interpréter la Bachiana Brasileiras no 5 pour soprano et huit violoncelles de Heitor Villa-Lobos. Ce concert débutera à 19 h 30 et se déroulera à la salle du Salle de concert du Conservatoire située au 4750, avenue Henri-Julien à Montréal.

Aline Kutan

Il était une fois… Noël par Tempêtes et Passions

La compagnie Tempêtes et Passions convie les mélomanes de la Capitale nationale au grand concert allemand Il était une fois… Noël, le dimanche 17 décembre 2017 à 14 h à la Cathédrale anglicane Holy Trinity de Québec située au 31, rue des Jardins à Québec. L’histoire de Noël sera illustrée par des mélodies des traditions allemandes des XIVe au XXe siècle, notamment des oeuvres Johann Sebastian Bach, Martin Luther et Michael Praetorius. L’aspect visuel ayant toujours occupé une place de choix dans les productions de Tempêtes et Passions, des projections évoqueront l’imaginaire des artistes visuels allemands du dernier millénaire dans leurs représentations célèbres de la Nativité. La mezzo-soprano Luce Vachon et  ténor Guy Lessard seront les solistes et bénéficieront d’un accompagnement de la pianiste Hélène Marceau ainsi que de l’accordéoniste et gambiste Alfred Marin.

 Luce Vachon et Guy Lessard

Le concert de Noël « Un enfant nous est né… » par la Relève musicale

Les mélomanes de Québec pourront aussi assister au même moment (un don d’ubiquité sera utile !) un concert sous le thème « Un enfant nous est né » avec le Chœur de la Paix, les Pauvres de St-François et les musiciens et musiciennes de la Relève Musicale. Cet événement aura lieu le dimanche 17 décembre 2017 à 14 à la Chapelle des Augustines de l’Hôtel-Dieu du Sacré-Cœur située au 1, avenue du Sacré-Cœur à Québec.

Une dernière représentation des Cantates de Bach pour Noël par Les Violons du Roy et La Chapelle de Québec

La troisième et dernière représentation des Cantates de Bach pour Noël par Les Violons du Roy et La Chapelle de Québec sous la direction de leur fondateur Bernard Labadie aura lieu à la Maison symphonique de Montréal le 17 décembre 2017 à 14 h. Je vous rappelle que les solistes seront la mezzo-soprano Paula Murrihy, le ténor Thomas Hobbs et le baryton Detlef Roth. Seront interprétées les cantates Singe dem Herrn ein neues Lied (Chantez au Seigneur un chant nouveau) BWV 190, Herr Gott, dich loben wir (Seigneur Dieu, nous te louons) BWV 16, Sie werden aus Saba alle kommen (Ils viendront tous de Saba)), BWV 65 et Christen, ätzet diesen Tag (Chrétiens, gravez ce jour), BWV 63.

La série de concerts de temps des Fêtes de la Fondation Arte Musica

Dans le cadre de la série de concerts du temps des fêtes de la Fondation Arte Musica, plusieurs évènements ont un caractère vocal. Un concert famille d’airs d’un « Noël en Nouvelle-France » sera présenté le dimanche 17 décembre 2017 à 11 h par l’Atelier du Conte en Musique et en Images sous la direction artistique de Philippe Gélinas et dans une mise en scène de Hugo Turgeon. Cette production est en codiffusion avec les Jeunesses Musicales Canada. Sous le thème « Natale à Napoli », les membres du Vesuvius Ensemble qui se consacre à la musique traditionnelle du sud de l’Italie, interpréteront des chansons populaires et sacrées transmises par la tradition orale depuis des siècles dans les dialectes d’origine en s’accompagnant d’instruments rustiques et baroques. L’ensemble est composé de Francesco Pellegrino, voix et chitarra battente, Marco Cera, guitare baroque, chitarra battente, ciaramella et zampogna, Lucas Harris, théorbe et guitare baroque et Romina Di Gasbarro, voix et chitarra battente. Ce concert est prévu pour le mercredi 20 décembre à 19 h 30. Intitulé « Noëls baroques », le concert présenté par l’Ensemble Les Songes, composé pour l’’occasion de Pascale Beaudin, soprano Vincent Lauzer, flûte à bec, Camille Paquette-Roy, violoncelle, Mélisande McNabney, clavecin, avec comme lnvitée la violoniste Tanya LaPerrière, interprétera des œuvres de John Sebastian Bach, Claude Balbastre, Emmanuel Charpentier, Louis-Claude Daquin et Michel-Richard de Delalande. Ce concert aura lieu le jeudi 21 décembre à 11 h à la salle Bourgie du Musée des Beaux-Arts de Montréal, comme les deux autres également.

La sortie imminente du numéro 14 (Hiver 2018) de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique

La sortie du numéro 14 (Hiver 2018) de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique est imminente. Il contiendra un ENTRETIEN avec les membres de l’ensemble vocal Quartom, dont les propos ont été recueillis par la rédactrice en chef Chloé Huvet et moi-même, un DOSSIER sur le compositeur « José Evangelista et l’art lyrique » par Michel Joanny-Fortin, un PORTRAIT de « Nancy Cleman, passionnée », d’un PROFIL préparé par le nouveau collaborateur Pierre-Luc Moreau et une « CODA » sous le titre « Le merveilleux dans l’opéra contemporain » rédigé par le musicologue Danick Trottier. Le CALENDRIER et ses volets chronologique, événementiel, cinématographique et radiophonique, devraient permettre d’être l’affût de tout ce qui bouge et se fait dans le milieu lyrique québécois.

Je présenterai de façon plus détaillée cette nouvelle parution dans le numéro du blogue lyrique de la semaine prochaine. Mais, d’ici là et dans le cadre du virage numérique de la revue,  quelques articles et critiques à paraître dans le numéro 14 seront mis en ligne.

Et pourquoi ne pas vous abonner à la revue, si ce n’est pas encore le cas, et ou offrir à une personne de votre entourage familial et professionnel un abonnement cadeau à la revue en en profitant de la « Promotion des Fêtes » et de l’offre spéciale de 25% de rabais sur l’abonnement :

Le Teatro Nacional de São Carlos à Lisbonne

De passage à Lisbonne, j’ai visité le Teatro Nacional de São Carlos, la principale maison lyrique du Portugal dont la saison comporte sept productions et des œuvres de Puccini, Britten, Ravel, Ricahrd Strauss, Mozart, Bellini et Verdi. À regret, je n’ai pu assister à une production de la saison 2017-2018 car The Rape of Lucretia de Benjamin Britten n’était pas à l’affiche durant mon séjour (la production reprendra le 5 janvier 2018) et la première de la production de L’enfant et les sortilèges de Maurice Ravel est prévue pour le 28 décembre 2017. J’espère d’être de retour dans la capitale portugaise car j’ai découvert une ville d’art et de culture et voudrais y visiter plusieurs autres musées, notamment le Museu Nacional da Música.

Teatro Nacional de São Carlos, Lisbonne

Un article de Danick Trottier la création d’Another Brick in the Wall

 Le musicologue Danick Trottier vient de faire paraître dans le no 2 du volume 4 (Novembre 2017) de la Revue musicale OICRM (Observatoire interdisciplinaire sur la création de la recherche en musique un article sous le titre « La création d’Another Brick in the Wall – l’opéra de Julien Bilodeau. Les différents enjeux du crossover entre opéra et rock ». Je vous recommande la lecture de cette analyse for intéressante qui fait fonds sur les Coda et critique qu’avait fait paraître Danick Trottier dans les numéros 10 (p. 50) et 11 (p. 31) de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique. Une rencontre avec le compositeur Julien Bilodeau aura notamment permis à l’auteur d’aller plus en profondeur dans l’analyse de l’oeuvre et de démontrer la valeur, tant de l’opéra que la pertinence d’en proposer une exégèse pour situer l’auditeur.e.

Michèle Losier à Lyon, Étienne Dupuis à Madrid, Julie Boulianne à Francfort et Rihab Chaieb à New York

Michèle Losier poursuivra son séjour è l’Opéra de Lyon où elle tiendra le rôle principal d’Angelina dans La Cenerentola de Rossini les 17, 19 et 21 décembre 2017. Étienne Dupuis jouera à nouveau Marcello dans la production de La Bohème de Puccini au Teatro Real de Madrid les 17 et 19 décembre 2017. La mezzo-soprano La mezzo-soprano Julie Boulianne incarnera Charlotte dans Werther de Massenet à l’Oper Frankfurt le 18 décembre 2017. En sa qualité de résidente du Lindemann program du Metropolitan Opera de New York, la mezzo-soprano Rihab Chaieb participera à la production de Hansel und Gretel les 22, 26, 28 et 30 décembre 2017.

À l’émission Place à l’opéra, Sylvia L’Écuyer reprendra son animation des retransmission en direct du Metropolitan Opera de New York cette semaine, et pourra être sur MUSE  le samedi de 13 h à 17 et ICI musique le dimanche de 19 h à 23 h, l’opéra Norma de Vincenzo Bellini. La distribution comprend Angela Meade, soprano (Norma), Jamie Barton, mezzo-soprano (Adalgisa), Joseph Calleja, ténor (Pollione), Matthew Rose, basse (Oroveso), Adam Diegel, ténor (Flavio) et Michelle Bradley, soprano (Clotilde). Le Choeur et l’Orchestre du Metropolitain Opera seront sous la direction de Joseph Colaneri, En entrevue, l’animatrice s’entretiendra avec le ténor Joseph Calleja. Dans ses Actualités, elle donnera la parole à la rédactrice en chef Caroline Rodgers qui présente le nouveau site spécialisé en musique classique Ludwig van Montréal

Dans le cadre de son émission La semaine lyrique, Justin Bernard proposera le dimanche 17 décembre  2017 l’écoute des plus belles pages du répertoire lyrique. Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser l’émission « en ondes radio » de 13 h à 15 h à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM) et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut être également écoutée en direct sur le site électronique de Radio VM à l’adresse http://www.radiovm.com.

Dans le cadre de la série Ciné-spectacle et une production de l’Opéra national de Paris, La Bohème de Giacomo Puccini sera projetée sur les écrans des cinémas indépendants du Québec le mardi 12 décembre à 19 h et le vendredi 15 décembre 2017 à 10 h. La distribution comprend Sonya Yoncheva (Mimi), Aida Garifullina (Musetta), Atalla Ayan (Rodolfo), Artur Rucinski (Marcello) et Alessio Arduini (Schaunard). La direction musicale est de Gustavo Dudamel et la mise en scène de Claus Guth. Pour plus de renseignements sur les horaires des représentations dans l’ensemble des cinémas participants, vous pouvez cliquer ici.

Au Café d’art vocal, l’on pourra visionner le samedi 16 décembre 2017 à 12 h 30 le film-opéra. Der Zarewitsch (Le Tsarévitch) de Franz Lehàr réalisé en 1973. La distribution comprend Wieslaw Ochman, Teresa Stratas, Paul Esser et Lukas Ammann, La direction musicale est de Willy Mattes et la mise en scène d’Arthur Maria Rabenalt. Une reprise est prévue le jeudi 21 décembre à 18 h 30.

Les Matinées d’Opéramania ainsi que les Soirées Les Soirées d’Opéramania prennent congé oour le temps des Fêtes, Je vous rappelle que Michel Veilleux sera de retour le 19 janvier 2018 avec une soirée spéciale sur les « Grands airs de basse de Verdi.

*****

Je vous souhaite une agréable semaine lyrique… et vous transmets le dernier numéro du blogue lyrique de 2017 samedi prochain.

 

 

L’Oratorio de Noël de Bach par l’Ensemble Caprice et le Studio de musique ancienne de Montréal, un Messiah par l’Orchestre symphonique de Gatineau et Anna-Sophie Neher, gagnante du Concours OSM-Manuvie

2 décembre 2017

2 décembre 2017
(No 2017-38)


Après l’avoir interprété une première fois ce soir au Théâtre du Vieux-Terrebonne et en collaboration avec le Studio de musique ancienne de Montréal (SMAM), l’Ensemble Caprice (EC) présentera, le dimanche 3 décembre 2017 et en concert de clôture du Festival Bach de Montréal, le Weihnachtsoratorium (Oratorio de Noël) BWV 248. Les chefs Mathias Maute (EC) et Andrew McAnerney (SMAM) ont choisi comme solistes Anne-Marie Beaudette, soprano, Maude Brunet, alto, Philippe Gagné, ténor et Clayton Kennedy, baryton. Ce concert se déroulera à l’Église Saint-Jean-Baptiste de Montréal et débutera à 15 h.

Un concert de Noël Vivaldi et Schubert par les Chanteurs de Sainte-Thérèse et l’Orchestre philarmonique du Nouveau Monde

Pour leur concert de Noël, les Chanteurs de Ste-Thérèse présenteront le samedi 2 décembre 2017 la Messe en Do Majeur de Franz Schubert et le Gloria d’Antonio Vivaldi ainsi qu’une sélection de chants traditionnels sous la direction de Michel Brousseau. Le choeur, composé de 150 choristes, sera accompagné par l’Orchestre Philharmonique du Nouveau Monde et mettra en vedette les solistes Ania Hejnar, soprano, Stéphanie Pothier, mezzo-soprano, Antoine Bélanger, ténor et Pierre-Étienne Bergeron, baryton. Le concert aura lieu à l’Église Saint-Eustache située au 123, rue Saint-Louis et débutera à 19 h 30.

Le Prix d’art vocal Wirth 2017

L’épreuve finale du Prix d’art vocal Wirth, destiné à soutenir les élèves en chant de l’École de musique Schulich de l’Université McGill, aura lieu à la salle Pollack le samedi 2 décembre 2017 à compter de 19 h. Elle mettra en présence le baryton-basse Jean-Philippe McClish et les sopranos Carolyn Beaudoin, Gina Hanzlik et Anna-Sophie Neher, cette dernière ayant d’ailleurs remporté samedi dernier le premier prix du volet « Chant » du Concours OSM- Manuvie (voir ci-bas). Le premier prix est d’une valeur de 25 000$ et est accompagné d’engagements musicaux à Montréal et à Toronto. Les autres finalistes se mériteront un prix de 1 000 $.

Vous pourrez mieux connaître les quatre finalistes en cliquant ici. Et si vous n’êtes pas en mesure d’assister à cette finale, celle-ci sera webdiffusée ici à compter de 20 h.

Divin Charpentier et des « Noëls mis en musique par l’ensemble Les Méandres

En collaboration avec le Réseau québécois d’ensembles musicaux sur instruments historiques Novantica, l’ensemble Les Méandres propose des « Noëls mis en musique » par Dandrieu, Corrette, Charpentier et de Lalande, ainsi que le Concerto de Noël de Corelli, dans une version pastorale pour flûtes à bec. L’ensemble est composé de Léa Weilbrenner, soprano, Jérémie de Pierre, Élyse Lamanque Girard, flûtes à bec, Marie Nadeau-Tremblay et Élise Paradis, violons baroques, Tristan Best, viole de gambe et Justin Luchinski, clavecin. Ce concert aura lieu le dimanche 3 décembre 2017 à 15  h à la Chapelle historique du Bon-Pasteur. Comme on l’apprend sur la page Facebook de l’ensemble. « [l]e concert est maintenant complet! Pour ceux d’entre vous qui n’ont pu se procurer un billet, nous travaillons à des solutions. Merci de rester à l’affût. Nous vous tiendrons au courant dans les jours qui viennent ».

Ensemble Les méandres

Un Messiah par l’Orchestre symphonique de Gatineau

Sous la direction du chef et directeur artistique Yves Léveillé, l’Orchestre symphonique de Gatineau accompagnera les 120 choristes de la Chorale du Conservatoire de musique de Gatineau et de Coro Vivo d’Ottawa lors de la présentation du Messiah (Le Messie) de Georg Friedrich Haendel. Les solistes seront Anna-Sophie Neher, soprano, Renée Lapointe, mezzo-soprano, Jean-Philippe Fortier-Lazure, ténor et Luc Lalonde, baryton. Une première représentation (la supplémentaire !) aura lieu le vendredi 8 décembre et précèdera celle du 9 décembre 2017. Ces deux concerts se dérouleront à la Salle Odyssée de la Maison de la culture de Gatineau et débuteront à 20 h.

La soprano Dawn Upshaw à la Société Pro Musica

La soprano américaine Dawn Upshaw sera l’invitée de la Société Pro musica le lundi 4 décembre 2017. Elle sera accompagnée par le Brentano String Quartet. Le programme comprend notamment l’Il tramonto pour voix et quatuor à cordes, P. 101 d’Ottorino Resphigi, les Bagatelles d’Anton Webern, op. 9, qui seront entrecoupées de Menuets de Franz Schubert, D. 89. Ce concert se déroulera au Théâtre Maisonneuve de la Place des Arts de Montréal et débutera à 20 h.

Dawn Upshaw et le Brentano String Quartet

La suite et fin de la première tournée européenne de l’Orchestre métropolitain et de son chef Yannick Nézet-Séguin… avec Marie-Nicole Lemieux

Les cinq premiers concerts donnés par l’Orchestre métropolitain (OM) et le passage de l’OM et de son chef Yannick-Nézet Séguin à Dortmund, Cologne et Hambourg en Allemagne ainsi qu’à Amsterdam et Rotterdam aux Pays-Bas ont donné lieu à d’élogieux commentaires, et notamment ceux de Winston McQuade qui accompagne l’orchestre et a présenté des reportages quotidiens sur les ondes de Radio-Classique que vous pourrez écouter ici. Les deux derniers concerts de la tournée auront lieu à la Philarmonie de Paris aujourd’hui et demain, ce dernier concert du dimanche 3 décembre mettant à nouveau en présence de Marie-Nicole Lemieux qui interprétera Les nuits d’été d’Hector Berlioz.  Ce concert pourra d’ailleurs être entendu en direct (16 h 30 heure de Paris, 10 h 30, heure du Québec) sur le site de la Philarmonie de Paris à l’adresse live.philharmoniedeparis.fr. Le critique du journal Le Devoir Christophe Huss a consacré un article à notre contralto nationale qui a été publié le mercredi 29 novembre 2017 sous le titre « Marie-Nicole Lemieux, l’eau et le feu ».

Un beau souvenir de cette tournée sera certainement la photographie qui a été diffusée sur la page Facebook de Yannick Nézet-Séguin – et où l’on aperçoit notamment Marie-Nicole Lemieux – et que je reproduis ci-après :

Anna-Sophie Neher, gagnante du volet « Chant » du Concours OSM Manuvie

Au terme de la finale du volet « Chant » Concours OSM-Manuvie, la soprano Anna-Sophie Neher a été déclaré gagnante et a remporté le premier prix dans sa catégorie et obtenu le bourse de 10 000 $ offerte par Manuvie. Elle s’est également méritée le prix pour la meilleure interprétation de l’œuvre canadienne et une bourse de 2500 $ offerte par madame Juliana Plie. Les deuxième et troisième prix ont été attribués respectivement aux sopranos Catherine St-Arnaud (Bourse V. E. Lambert de 5 000 $, offerte par la Succession Lambert-Fortier-Gagnon) et Elizabeth Polese (Bourse de 2 500 $, offerte par Madame Barbara Bronfman). Plusieurs autres prix ont été atttribués aux trois sopranos et sont décrits dans le communiqué diffusé par l’OSM qui est accessible ici.

Marie-Andrée Farmer (directrice, dons entreprises, Manuvie) et Anna-Sophie Neher

France Bellemare à New York, Yannick Nézet-Séguin et Marie-Nicole Lemieux à Paris et Julie Boulianne à Francfort

La soprano France  Bellemare incarnera ce soir le personnage de Crobyle dans Thaïs de Massenet lors de la dernière représentation de cette production au Metropolitan Opera de New York. Sous la direction de Yannick Nézet-Séguin et dans le cadre de la première tournée internationale de l’Orchestre métropolitain, Marie-Nicole Lemieux chantera Les Nuits d’été d’Hector Berlioz lors du dernier concert de la tournée à la Philarmonie de Paris le dimanche 3 décembre 2017. Ce concert – qu affiche complet – sera par ailleurs diffusé en direct (16 h 30 heure de Paris, 10 h 30 heure du Québec) à l’adresse live.philharmoniedeparis.fr. La mezzo-soprano Julie Boulianne sera Charlotte dans Werther de Massenet à l’Oper Frankfurt dont la première aura lieu le 8 décembre 2017.

À l’émission Place à l’opéra, Sylvia L’Écuyer animera à compter d’aujourd’hui les retransmissions en direct du Metropolitan Opera de New York. Ces retransmissions pourront être entendues en direct sur le site MUSE  le samedi de 13 h à 17 et ICI musique le dimanche de 19 h à 23 h. Cette semaine, les 2 et 3 décembre 2017, un hommage sera rendu au regretté baryton-basse russe Dmitri Hvorostovsky et prendra la forme d’une présentation du Requiem de Giuseppe Verdi. Les solistes seront Krassimira Stoyanova, soprano, Ekaterina Semenchuk, mezzo-soprano, Aleksandrs Antonenko, ténor et Ferruccio Furlanetto, basse. Le Choeur et l’Orchestre du Metropolitan Opera sera sous la direction de James Levine. En complément de programme, l’animatrice diffusera un enregistrement de Rigoletto de Giuseppe Verdi avec  Dmitri Hvorostovsky dans le rôle-titre. La distribution comprend aussi Nadine Sierra, soprano (Gilda), Francesco Demuro, ténor (Le Duc de Mantoue), Andrea Mastroni, basse (Sparafucile). Oksana Volkova, mezzo-soprano (Maddalena, sa soeur) Egle Sidlauskaite, mezzo-soprano (Giovanna), Tadas Girininkas, basse (le Comte Ceprano), Thomas Pavilionis, ténor (Matteo Borsa,un courtisan) Kostas Smoriginas, baryton (le Comte Monterone) et Liudas Makalauskas, basse (un huissier). La Kaunas City Symphony et le choeur d’hommes de l’État de Kaunas sera sous la direction de Constantine Oberlian. En entrevue, Sylvia L’Écuyer s’entretiendra avec trois artistes lyriques du Québec qui ont été ou seront sur la scène du Met durant la saison 2017-2018, le ténor Frédéric Antoun, la soprano France Bellemare et la mezzo-soprano Rihab Chaieb,

Dans le cadre de son émission La semaine lyrique, Justin Bernard proposera le dimanche 3 décembre  2017 l’écoute des plus belles pages du répertoire lyrique. Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser l’émission « en ondes radio » de 13 h à 15 h à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM) et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut être également écoutée en direct sur le site électronique de Radio VM à l’adresse http://www.radiovm.com.

Au Café d’art vocal, l’on pourra visionner le samedi 2 décembre 2017 à 12 h 30 l’opéra Die Meistersinger von Nürnberg de Richard Wagner dans une production du Festival de Glyndebourne de 2011. La distribution comprend Gerald Finley, Anna Gabler, Topi Lehtipuu et Alastair Miles. La direction musicale est de Vladimir Jurowski et la mise en scène de David McVicar. Une reprise est prévue le jeudi 7 décembre à 18 h 30.

Deux Matinées d’Opéramania auront lieu cette semaine. Une première matinée se déroulera au campus de Longueuil de l’Université de Montréal le lundi 4 décembre 2017 à 13 h 30 et le musicologue Michel Veilleux y présentera le deuxième volet de  Dardanus de Jean-Philippe Rameau dans une production de l’Opéra de Bordeaux de 2015. La distribution comprend Karina Gauvin, Gaëlle Arquez, Reinoud van Mechelen, Florian Sempey et Nahuel di Pierro, sous la direction musicale de Raphaël Pichon et dans une mise en scène de Michel Fau. Cette projection aura lieu à la Salle 16 du rez-de-chaussée de l’Édifice Port-de-Mer du Campus de l’Université de Montréal à Longueuil situé au 101, Place Charles-Le Moyne. Une deuxième matinée aura lieu au campus de Laval de l’Université de Montréal et prendra la forme d’une conférence à l’occasion de laquelle sera retracée l’évolution de « La voix de ténor » et son utilisation à l’opéra à travers les différentes époques et écoles. À l’aide d’extraits sonores et visuels, il y sera en outre expliqué la manière dont on classe les différents types de ténor. L’évènement se déroulera à la salle 3240 du campus situé au 1700, rue Jacques-Tétreault à Laval. S’agissant des Soirées d’Opéramania au Campus de la Montagne, on pourra entendre le vendredi 8 décembre 2017 à 19 h 30 l’opéra Mefistofele d’Arigo Boito dans une production de l’Opéra de Munich de 2015. La distribution comprend René Pape, Joseph Calleja, Kristine Opolais, Karine Babajanyan et Andrea Borghini. La direction musicale est d’Omer Meir Wellber et la mise en scène de Roland Schwab. Cette soirée se déroulera à la salle Jean-Papineau-Couture de la Faculté de musique de l’Université de Montréal (B-421) située au 200, avenue Vincent-d’Indy à Montréal. 

*****

Je vous souhaite une agréable semaine lyrique !

De Bach à Britten avec le ténor Julian Prégardien et les I Musici de Montréal, la suite de l’intégrale des Cantates de Bach avec The Theater of Early Music et la tournée européenne de l’Orchestre métropolitain avec Marie-Nicole Lemieux

25 novembre 2017

25 novembre 2017
(No 2017-37)

Dans le cadre du Festival Bach de Montréal, les I Musici de Montréal et leur chef Jean-Marie Zeitouni proposeront, comme le suggère la note de présentation du programme, « une expérience inusitée [en mettant] en résonance Johann Sebastian Bach et Benjamin Britten, deux compositeurs dont les univers musicaux sont peut-être moins aux antipodes l’un de l’autre qu’on pourrait le penser ». Le ténor Julian Prégardien interprétera un Florilège d’œuvres vocales du cantor Leipzig et sera accompagné par les I Musici et la corniste Jennfier Montone dans Sérénade pour ténor, cor et cordes de Benjamin Britten. Ce concert aura lieu le lundi 27 novembre 2017 à 20 h à la salle Bourgie du Musée des Beaux-Arts de Montréal.

Sur le thème « L’ère romantique et la réforme », le ténor Prégardien pourra également être entendu en récital le mardi 28  novembre 2017. Accompagné au piano par Tamar Halperin, il proposera un programme « comme il aurait été conçu au 19ème siècle, les chefs-d’œuvre de Bach jouant, comme jadis un rôle central », mais comprenant également des airs de Carl Philip Emmanuel Bach, Hugo Wolf, Ludwig van Beethoven, Martin Luther et Felix Mendelsohn Bartholdy. Pour lire les notes de programme de ce récital, vous pouvez cliquer ici.

Le grand chanteur allemand dirigera aussi, le mercredi 29 novembre de 10 h à 19 h ainsi que le jeudi 30 novembre 2017 de 9 h 3 à 17 h 30, des ateliers publics autour de la Passion selon Saint-Jean pour les élèves des trois grandes écoles de musique de Montréal (Université de Montréal, École de Musique Schulich de Université McGill et Conservatoire de musique de Montréal). Cet évènement se déroulera à la salle du Conservatoire de musique de Montréal et l’entrée est libre… pour les élèves !

Deux autres événements du Festival Bach de Montréal de 2017 méritent d’être signalés. D’abord, la cinquième édition de la Nuit de Choeurs qui aura lieu à l’Église Saint Andrew & St Paul compter de 16 h le samedi 25 novembre 2017. Ensuite, l’évènement organisé par mes collègues Mariella Pandolfi et Laurence McFalls, avec la collaboration de IRTG Diversité, dans le cadre de leur série de conférences « Politique et musique » et ayant comme invité le réalisateur Paul Smaczny qui abordera le thème « Pouvoirs et musique/Pouvoir de la musique ». Cette conférence aura lieu le vendredi 1er décembre 2017 de 13 h à 16 h à la salle C-1017-2 (rez-de-chaussée) du Carrefour des arts et des sciences du Pavillon Lionel-Groulx de l’Université de Montréal situé au 3150, rue Jean-Brillant à Montréal.

Les trois sopranos finalistes du volet chant du Concours OSM Manuvie

Anne-Sophie Neher, Elizabeth Polese et Catherine St-Arnaud

Au terme des demi-finales du Concours OSM-Manuvie, volet « Chant », les sopranos Anna-Sophie Neher, Elizabeth Polese et Catherine St-Arnaud se sont qualifiées pour la finale du Concours. Celle-ci se déroulera en ce samedi 25 novembre 2017 et vous pourrez d’ailleurs en faire le visionnement, à compter de 15 h 45, sur le site de l’OSM, en cliquant  ici. La cérémonie de remise des prix est prévue quant à elle à 20 h.

Des cantates de Bach par The Theater of Early Music

La  Fondation Arte Musica  poursuivra le dimanche 26 novembre 2017 la présentation en concert de l’intégrale des cantates sacrées de Johann Sebastian Bach. La directrice artistique de la Fondation Isolde Lagacé fait à nouveau appel à The Theater of Early Music et à son chef Daniel Taylor pour interpréter les cantates Es ist das Heil uns kommen her (Le salut nous est venu) BWV 9, Ach wie flüchtig, ach wie nichtig (Ah ! combien fugitive, ah ! combien vaine est la vie de l’homme), BWV 26, et Ihr Menschen, rühmet Gottes Liebe ((Hommes, célébrez l’amour de Dieu) BWV 167. Les solistes seront Agnes Zsigovics, soprano, Daniel Taylor, contre-ténor, Charles Daniel, ténor et Matthew Brook, basse. Ce concert aura lieu à la salle de concert Bourgie du Musée des beaux-arts de Montréal et débutera à 14 h.

Le Messiah en deux versions par l’Orchestre de chambre de McGill

En collaboration avec le Choeur de l’Église St Andrew et St Paul et son chef Jean-Sébastien Vallée, l’Orchestre de chambre de McGill et son son directeur artistique Boris Brott présenteront deux versions du Messiah de Georg Friedrich Haendel. La version traditionnelle sera chantée le jeudi 30 novembre 2017 à 19 h 30 à l’Église St Andrew & St Paul et  les solistes seront Hélène Brunet, Daniel Taylor, Isaiah Bell et Joel Allison. Le lendemain, en un vendredi 1er décembre 2017 et en l’Église Saint-Jean-Baptiste, une variation narrée du Messiah faisant le lien entre la vie de Haendel et son oratorio sera présentée dans une mise en scène de Pierre Audet. On aura rassemblé à nouveau pour l’occasion les solistes de la veille, le Choeur de l’Église St Andrew et St Paul que dirigera toujours Jean-Sébastien Vallée, ainsi que l’acteur Emile Proulx-Cloutier. Pour plus de renseignements sur ces deux Messiah, vous pouvez cliquer ici.

Boris Brott
Chef, McGill Chamber Orchestra (MCO)

La première tournée européenne de l’Orchestre métropolitain et de son chef Yannick Nézet-Séguin… avec Marie-Nicole Lemieux

Après avoir rodé le programme de leur première tournée internationale dans une série de concerts sur le thème « L’accent français » à Montréal la semaine dernière, les musiciens et musiciennes de l’Orchestre métropolitain (OM) ont pris la route pour le continent européen où est allé les rejoindre Yannick Nézet-Séguin leur chef principal et le directeur artistique de l’OM. Sept concerts seront présentés dans six villes européennes : Dortmund, Cologne et Hambourg en Allemagne, Amsterdam et Rotterdam aux Pays-Bas et Paris en France, entre le 23 novembre et le 4 décembre 2017. Comme elle l’a fait à Montréal, en recueillant l’éloge du critique musical le journal Le Devoir Christophe Huss dans un article intitulé « Le Métropolitain affûté pour la conquête de l’Est », notre contralto nationale Marie-Nicole Lemieux chantera Les Nuits d’été d’Hector Berlioz lors des concerts de Dortmund (26 novembre), Rotterdam (30 novembre), Hambourg  (1er décembre) et Paris (3 décembre 2017).

Marie-Nicole Lemieux
Orchestre métropolitain
L’accent français, 22 novembre 2017
Photographie : Daniel Turp

Trois autres solistes de renom se joindront au Métropolitain lors de sa tournée européenne, le pianiste Alexandre Tharaud ainsi que les violoncellistes Stéphane Tétreault et Jean-Guihen Queyras. Je vous invite à lire l’article que Christophe Huss consacre aujourd’hui à cette tournée dans Le D[evoir] Magazine (à la une et en p. 4 et 5) et qui est publié sous le titre « Yannick Nézet-Séguin : des racines et des ailes- Le chef fait découvrir à l’Europe les musiciens de l’Orchestre Métropolitain ». Je suggère aussi de prendre connaissance du texte de Mario Girard publié également aujourd’hui dans La Presse (Cahier Arts, p. 2 et 3) et intitulé « L’Orchestre Métropolitain entre dans les ligues majeures ».

Yannick Nézet-Séguin
Photographie : Pedro Ruiz, Le Devoir

Chanson gitane de Maurice Yvain par les Productions Belle Lurette

L’opérette Chanson gitane de Maurice Yvain par les Productions Belle lurette pourra être vue à nouveau à trois reprises en  ce samedi 25 novembre 2017 à 14 h et à 20 h ainsi que le dimanche 26 novembre 2017 à 15 h à la Maison des arts de Laval. Je vous rappelle qu’Étienne Cousineau assure la mise en scène et la direction musicale de cette production, tout en chantant aux côtés de Tommy Chouinard, Jocelyne Cousineau, Jonathan D’amour, Benoît Godard, Jessica Lessard, Marie-Michèle Rivest, Tristan Roy, Anne-Sophie Tougas et Simon-Charles Tremblay Béchard.

France Bellemare à New York, Antonio Figueroa, Marc Boucher, Mireille Lebel et Magali Simard-Galdès à Tourcoing, Yannick Nézet-Séguin et Marie-Nicole Lemieux à Dortmund, Rotterdam et Hambourg Jean-François Lapointe à Genève et Barbe et Doucet à Saint-Gall

La soprano France  Bellemare incarnera à nouveau, et à deux reprises durant la prochaine semaine, le personnage de Crobyle dans Thaïs de Massenet les 25 et 28 novembre 2017. Antonio Figueroa, Marc Boucher, Mireille Lebel et Magali Simard-Galdès prendront part à la deuxième et dernière représentation de l’oratorio Paradis perdu de Théodore Dubois à l’Atelier lyrique de Tourcoing le 26 novembre 2017. Sous la direction de Yannick Nézet-Séguin et dans le cadre de la première tournée internationale de l’Orchestre métropolitain, Marie-Nicole Lemieux chantera Les Nuits d’été d’Hector Berlioz lors des concerts de Dortmund (26 novembre), Rotterdam (30 novembre), Hambourg  (1er décembre). Le baryton Jean-François Lapointe sera au Grand Théâtre de Genève pour incarner le rôle de Benvenuto Cellini dans la version concert d’Ascanio de Saint-Saëns le 26 novembre 2017. André Barbe et Renaud Doucet collaboreront toujours à la nouvelle production de La bohème de Puccini au Théâtre de Saint-Gall et une représentation est prévue cette semaine le 28 novembre 2017.

Dans le cadre de leurs émissions Samedi à l’opéra et Place à l’opéra présentées  les samedi 25 et dimanche 26 novembre 2017, Frédéric Cardin et Sylvia L’Écuyer proposeront de découvrir « [D]eux opéras de Cavalli : Erismena et Xerse ! »

Sur MUSE, Frédéric Cardin fera entendre le samedi 25 novembre 2017 à 13 h  Xerse de  Francesco Cavalli. La distribution comprend René Jacobs, haute-contre (Xerse), Judith Nelson, soprano (Amastre), Jeffrey Gall, haute-contre (Arsamene), Isabelle Poulenard, soprano (Romilda), Jill Feldman, soprano (Adelanta), John Elwes, ténor (Ariodate), Dominique Visse, haute-contre (Elviro), Agnès Mellon, soprano (Clito) et François Fauché, basse (Capitano). L’ensemble instrumental sera sous la direction de René Jacobs. Sylvia L’Écuyer diffusera quant à elle sur les ondes d’ ICI musique le dimanche 26 novembre de 19 h à 23 h l’opéra Erismena du même Francesco Cavalli dans une production du Festival de d’Aix-en-Provencce de 2017. La distribution comprend  Francesca Aspromonte, soprano (Erismena), Carlo Vistoli, contreténor (Idraspe), Susanna Hurrell, soprano (Aldimira), Jakub Jozef Orlinski, contreténor (Orimeno), Alexander Miminoshvili, baryton-basse (Erimante), Lea Desandre, soprano (Flerida), Andrea Bonsignore, baryton (Agripo), Stuart Jackson, ténor (Alcesta), Jonathan Abernethy, ténor (Diarte) et Tai Oney, contreténor (Clerio Moro). La Cappella Mediterranea sera sous la direction de Leonardo Garcia Alarcon. sur le site d’ICI musique, vous pouvez consulter le programme l’opéra Eresmena du Festival d’Aix-en-Provence sur en cliquant ici. En entrevue, l’animatrice recevra le chef  Leonardo Garcia Alarcon et, dans ses actualités, elle s’entretiendra avec Chantal Lambert qui présentera les nouveaux résidents et les nouvelles résidentes de l’Atelier Lyrique de l’Opéra de Montréal.

Dans le cadre de son émission La semaine lyrique, Justin Bernard proposera le dimanche 26 novembre  2017 l’écoute des plus belles pages du répertoire lyrique. Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser l’émission « en ondes radio » de 13 h à 15 h à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM) et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut être également écoutée en direct sur le site électronique de Radio VM à l’adresse http://www.radiovm.com.

Au Café d’art vocal, l’on pourra visionner le samedi 25 novembre à 12 h 30 l’opéra Suor Angelina et Gianni Schicchi de Giacomo Puccini dans une production de Royal Opera House Covent Garden de 2011. La distribution comprend Lucio Gallo, Ekaterina Surina et Francesco Demuro. La direction musicale est d’Antonio Pappano et la mise en scène de Richard Jones. Une reprise est prévue le jeudi 30 novembre à 18 h 30.

Dans le cadre des Matinées d’Opéramania, pourra être être visionné le lundi 27 novembre 2017 à  13 h 30  Dardanus de Jean-Philippe Rameau dans une production de l’Opéra de Bordeaux de 2015. La distribution comprend Karina Gauvin, Gaëlle Arquez, Reinoud van Mechelen, Florian Sempey et Nahuel di Pierro, sous la direction musicale de Raphaël Pichon et dans une mise en scène de Michel Fau. Cette projection aura lieu à la Salle 16 du rez-de-chaussée de l’Édifice Port-de-Mer du Campus de l’Université de Montréal à Longueuil situé au 101, Place Charles-Le Moyne. S’agissant des Soirées d’Opéramania au Campus de la Montagne, Michel Veilleux présentera le vendredi 1er décembre 2017 à 19 h 30 L’Europa riconosciuta d’Antonio Salieri dans une production du Teatro alla Scala de Milan de 2004. La distribution comprend Diana Damrau, Désirée Rancatore, Genia Kühmeier, Daniela Barcellona et Giuseppe Sabbatini. La direction musicale est de Riccardo Muti et la mise en scène de Luca Ronconi. Cette soirée se déroulera à la salle Jean-Papineau-Couture de la Faculté de musique de l’Université de Montréal (B-421) située au 200, avenue Vincent-d’Indy à Montréal. 

*****

Je vous souhaite une agréable semaine lyrique !

Le XXIVe Gala des Jeunes ambassadeurs lyriques, Actéon d’Emmanuel Charpentier à l’Atelier d’opéra de l’Université de Montréal, Nicandro et Fileno par Les Boréades de Montréal et Le Nouvel Opéra… et les premières critiques en ligne sur le site de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique

18 novembre 2017

18 novembre 2017
(No 2017-36)

Le XXIVe Gala des Jeunes Ambassadeurs Lyriques, que j’aurai le plaisir d’animer, aura lieu le dimanche 19 novembre à la salle Pierre-Mercure du Centre Pierre-Péladeau à compter de 14 h 30. Dirigé par son chef Philippe Ménard, l’Orchestre philarmonique des musiciens de Montréal (OPMEM) accompagnera les jeunes artistes lyriques lors de ce gala auquel participeront des responsables de théâtres lyriques d’Europe et d’Amérique du Nord. Les ambassadeurs et ambassadrices se verront offrir des tournées d’auditions, des concerts, des stages de perfectionnement en Europe et en Asie ainsi que des engagements dans des théâtres lyriques québécois, canadiens et européens. Des prix et bourses permettant de soutenir financièrement les transport et séjour en Europe des lauréats et lauréates seront également attribués lors du gala.

Je vous rappelle que ce Gala est organisé par le Théâtre Lyrichorégra 20, organisme à but non lucratif créé en 1976 par le ténor Alain Nonat. Celui-ci s’est donné comme mission de faire mieux découvrir et apprécier l‘opéra au grand public jeune et adulte, d’aider et de soutenir les jeunes artistes lyriques québécois et canadiens qui désirent débuter une carrière internationale et de promouvoir les échanges musicaux principalement lyriques entre le Québec, le Canada, l’Europe et l’Asie. Le programme des Jeunes Ambassadeurs Lyriques offre une formation et une aide au développement de carrière professionnelle pour les jeunes artistes lyriques de 18 à 35 ans. Chaque printemps, une audition nationale est organisée à Montréal, Toronto et Vancouver. Un comité réunissant des responsables du monde lyrique d’Europe et d’Amérique du Nord sélectionnent les jeunes artistes lyriques de talent qui deviendront de Jeunes Ambassadeurs Lyriques. Suite à ces auditions, les lauréats et lauréates peuvent obtenir des engagements dans une production ou devenir membres d’une troupe de théâtre lyrique en Europe. Durant l’été et l’automne, des lauréats participent à des concours internationaux de chant ou suivent des stages de perfectionnement.

Les Saisons Russes par la mezzo-soprano Olesya Petrova et l’Orchestre de la Nouvelle Génération

L’Orchestre Nouvelle Génération (ONG) démarre sa septième saison le samedi le 18 novembre 2017 en recevant la mezzo-soprano russe Olesya Petrova. Acclamée à l’Opéra de Montréal la saison dernière dans le rôle d’Amneris de la production d’Aïda de l’Opéra de Montréal, celle-ci interprétera Les Saisons Russes pour voix, violon et cordes de Leonid Desyatnikov, compositeur russe réputé et proche collaborateur de Gidon Kremer, pour qui a il arrangé les Saisons de Buenos Aires d’Astor Piazzolla et Les Saisons Russes. Le programme comprend également une interprétation des Quatre Saisons d’Antonio Vivaldi par le violoniste Alexander Trostianski qui dirigera l’ONG à partir de sa position sur scène. Ce concert aura lieu à la salle Claude-Champagne de l’Université de Montréal et débutera à 19 h.

Olesya Petrova et Alexander Trostianski

Deux dernières représentations pour l’opérette Le Baron tzigane par l’Opéra bouffe du Québec

La nouvelle production de l’opérette Le Baron Tzigane de Johann Strauss II par l’Opéra bouffe du Québec (OBQ) connaîtra ses deux dernières représentations les 18 et 19 novembre à 15 h à la Maison des Arts de Laval située au 1395, boulevard de la Concorde Ouest à Laval. Je vous rappelle que cette productioni rassemble sur scène neuf solistes québécois : Ruben Shaym Brutus, Audrey Larose-Zicat, Frédérique Drolet, Éric Thériault, Rachèle Tremblay, Arminè Kassabian, Guillaume Beaudoin, Dominic Lorange et Richard Fréchette. L’Orchestre et le Choeur de l’OBQ sont dirigés par Simon Fournier et la mise en scène est assurée par Yvon Bilodeau.

Le Requiem de Giuseppe Verdi par l’Orchestre symphonique de Trois-Rivières et aux Concerts Lachine

Dans le cadre de sa série « Grands concerts », lOrchestre symphonique de Trois-Rivières (OSTR) présentera le Requiem de Giuseppe Verdi le samedi 18 novembre 2017 à 20 h  à la salle J.-A.-Thompson. Le chef de l’OSTR, Jacques Lacombe, dirigera plus de 150 musiciens et choristes issus du Chœur de l’OSTR, de l’ensemble Vocalys et du Chœur du Conservatoire de musique de Trois-Rivières et a choisi comme solistes la soprano Marianne Fiset, la mezzo-soprano Christianne Bélanger, le ténor Robert Luc Robert et le baryton Alain Coulombe. Le chef de chœur de l’OSTR Raymond Perrin est associé également à à la préparation du concert. Une causerie précédera le concert et sera animée par Francis Dubé au foyer Gilles-Beaudoin.

Cet événement sera également présenté dans le cadre d’un concert bénéfice des Concerts Lachine à l’Église des Saint-Anges le dimanche 19 novembre 2017 à 15 h.

La Traviata, une vidéographie comparée par la Société d’art vocal de Montréal

Dans le cadre des Amicales de la Phonothèque de la Société d’art vocal de Montréal, le musicologue Michel Veilleux animera l’événement « La Traviata : une vidéographie comparée ». L’âme passionné d’Opéramania proposera un voyage à travers la  riche vidéographie du chef-d’oeuvre de Giuseppe Verdi mettant en relief les interprétations et les productions qu’il juge les plus  réussies. Cette activité aura lieu le mardi 21 novembre 2017 à 18 h 30 et se déroulera au Café d’art vocal situé au 1223, rue Amherst à Montréal.

Actéon d’Emmanuel Charpentier à l’Atelier d’opéra de l’Université de Montréal

L’Atelier d’opéra de l’Université de Montréal (AOUM), en collaboration avec l’Atelier de musique baroque de l’Université de Montréal, présentent Actéon de Marc-Antoine Charpentier à la salle Claude-Champagne les mercredi 22 et jeudi 23 novembre 2017 à 19 h 30. L’entrée est libre.

Sous la direction musicale de Robin Wheeler et Luc Beauséjour et dans un mise en espace de François Racine, cet opéra mettra en présence cinq solistes et le chœur de l’AOUM interprèteront cette œuvre créée vers 1684. Elle raconte une histoire d’amour contrariée entre un humain, le jeune chasseur Actéon, et la déesse Diane. Le directeur de l’atelier Robin Wheeler a déclaré qu’il avait « à cœur, cette saison, de travailler sur un opéra baroque français avec nos étudiants. Par conséquent, lorsque Luc Beauséjour, grand maître du baroque et directeur de l’Atelier de musique baroque de l’UdeM, nous a proposé de monter Actéon de Charpentier, la proposition ne pouvait mieux tomber. Dans Actéon, la beauté des mélodies et des chœurs, et la force dramatique des récitatifs, constituent un sommet du baroque français. Nul doute que ce récit mythologique mettant aux prises le chasseur Actéon et la déesse Diane saura trouver, chez nos chanteurs et instrumentistes, des interprètes qui donneront la pleine mesure de leur talent dans une mise en espace du toujours inspiré François Racine ». 

Nicandro et Fileno par Les Boréades de Montréal et Le Nouvel Opéra

Fruit d’unecollaboration entre l’ensemble Les Boréades de Montréal et Le Nouvel Opéra, Nicandro e Fileno de Paolo Lorenzain sera présenté au Monument national le jeudi 23 novembre 2017 à 19 h 30. La distribution comprend les sopranos Pascale Beaudin et Suzie LeBlanc, les ténors Nils Brown et Philippe Gagné et les barytons Dominic Côté et Jean-Marc Salzmann. L’actrice Stéphanie Brochard et le comédien Jean-Marc Salzmann prendront également part à la production. L’ensemble La direction musicale sera assurée par Francis Colpron et la mise en scène a été confiée à Marie-Nathalie Lacoursière.

Créé en 1681 et présenté pour la première fois à Montréal, cet opéra pastoral raconte l‘histoire d’une femme et d’un homme qui, à un âge avancé, cherche une dernière fois le bonheur, se propose l’un à l’autre le mariage de leurs filles : Filli à Fileno et Clori à Nicandro.  Mais, ces jeunes filles, sous divers prétextes, refusent de faire la volonté de leur père, car elles aiment toutes les deux Lidio, amant volage et frivole, qui court après toutes les bergères.  Eurillo, d’autre part, se meurt d’amour pour Filli qui le rejette pour Lidio et crie vengeance contre celui qui le dérobe de l’objet de sa passion. S’ensuivent les chassés-croisés d’usage. Nicandro et Fileno, réalisant enfin que leur idée n’était que fantaisie, doivent se contenter du sort que leur impose leur âge avancé.

Pour une présentation de cet évènement, je vous invite à lire l’article que lui consacre le critique musical du journal Le Devoir Christophe Huss et qui est publié en ce samedi 19 novembre 2017 dans Le D Magazine – dont la présentation est d’ailleurs magnifique- sous le titre «  ‘’ Nicandro e Fileno ‘’: la course à l’opéra ».

Chanson gitane de Maurice Yvain par les Productions Belle Lurette

Se spécialisant dans la production d’opérettes et dotée d’une mission de redécouverte d’oeuvres peu présentées au Québec, les Productions belle lurette présenteront l’opérette française Chanson gitane de Maurice Yvain. Étienne Cousineau assurera la mise en scène et la direction musicale, tout en chantant aux côtés de Tommy Chouinard, Jocelyne Cousineau, Jonathan D’amour, Benoît Godard, Jessica Lessard, Marie-Michèle Rivest, Tristan Roy, Anne-Sophie Tougas et Simon-Charles Tremblay Béchard. Quatre représentations auront lieu le 24 novembre 2017 à 20 h, le 25 novembre 2017 à 14 h et à 20 h, ainsi que le 26 novembre 2017 à 15 h à la Maison des arts de Laval.


Une dernière représentation pour
La Cenerentola à l’Opéra de Montréal

La quatrième et dernière représentation de La Cenerentola de Gioachino Rossini par l’Opéra de Montréal (OdM) aura lieu ce soir à 19 h 30 la salle Wilfridn-Pelletier de la Place des Arts. Je vous rappelle que la mise en scène est du catalan Joan Font et que la mezzo-soprano québécoise Julie Boulianne incarnera le rôle-titre de Cenerentola (Angelina). À ses côtés, deux barytons italiens font leurs débuts à l’Opéra de Montréal : Pietro Spagnoli dans le rôle du cruel et ridicule beau-père de Cendrillon Don Magnifico et Vito Priante dans celui de Dandini, valet du prince Ramiro. Ce dernier sera incarné par le ténor américain Juan José de Léon. Lauren Margison et Rose Naggar-Tremblay, deux résidentes de l’Atelier Lyrique de l’Opéra de Montréal, interprèteront les belles sœurs de Cendrillon, Clorinda et Tisbe respectivement. Le chef espagnol et spécialiste de Rossini Jose Miguel Pérez-Sierra, dirigera l’Orchestre Métropolitain et le Chœur de l’Opéra de Montréal. Les décors et costumes sont de Joan Guillén et les éclairages d’Albert Faura. Vous pourrez assister, gratuitement, à 18 h 30 à la conférence Pré-Opéra présentée par le musicologue Pierre Vachon au Piano Nobile.

La suite du Festival Bach de Montréal 2017

Le Festival Bach de Montréal se poursuit avec la présentation le dimanche 19 novembre 2017 à 15 h 30 à l’Oratoire Saint-Joseph d’oeuvres sacrées pour choeur et orgue avec Les Petits chanteurs du Mont-Royal sous la direction d’Andrew Grey. L’ensemble vocal Vox Luminis présentera un concert sur le thème « Heinrich Schütz et la famille Bach » à l’Église Saint-Léon-de-Westmount. Sous le titre « Réjouissances ! », Arion Orchestre baroque interprétera des oeuvres de Bach et Telemann avec comme solistes, sous la direction du chef Alexandre Weiman, la soprano Hélène Brunet, l’alto Krisztina Szabo, le ténor Philippe Gagné et la basse David McFerrin. Ce concert aura lieu à la Basilique Notre-Dame le venredi 24 novembre 2017 à 19 h 30.

Chansons de mon père… Gilbert Patenaude… par Julien Patenaude

Le baryton Julien Patenaude interprètera des mélodies composées par son père Gilbert Patenaude le vendredi 24 novembre à la Chapelle des Clercs Saint-Viateur situé au 450, rue Querbes à Outremont.

Les premières critiques en ligne sur le site de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique

Annoncé lors du lancement du 10 octobre 2017 dernier, le virage en ligne de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique prend forme grâce à l’excellent travail de Claudine Jacques, la co-directrice du marketing des communications de la revue et du soutien de son directeur numérique François Xavier Saluden. Vous pourrez ainsi consulter les premières critiques en ligne de la revue, qui seront ultérieurement publiées dans sa version imprimée, et notamment la critique de La Cenerentola de Gioachino Rossini, la deuxième production de la saison 2017-2018 de l’Opéra de Montréal, par Michel Joanny-Furtin en cliquant ici. Vous pourrez aussi lire les critiques des Love Songs d’Ana Sokolovic par Claudine Jacques et de la production de l ‘opérette Le Baron Tzigane de l’Opéra Bouffe du Québec par Louis Bilodeau. Ces critiques pourront être lues, dans une version parfois augmentée, dans le prochain numéro de la revue (Numéro 14, Hiver 2018) dont la diffusion est prévue pour le 21 décembre 2017.

France Bellemare et Frédéric Antoun à New York, Antonio Figueroa, Marc Boucher, Mireille Lebel et Magali Simard-Galdès à Tourcoing et Jean-François Lapointe à  Genève

Après ses débuts au Metropolitan Opera de New York le 15 novembre dernier, la soprano France  Bellemare incarnera à nouveau, et à deux reprises durant la prochaine semaine, le personnage de Crobyle dans Thaïs de Massenet les 18 et 22 novembre 2017. Le ténor Frédéric Antoun jouera le rôle Raúl Yebenes lors de la dernière représentation de The Exterminating Angel de Thomas Adès au Metropolitan Opera de New York  le 21 novembre 2017. Antonio Figueroa, Marc Boucher, Mireille Lebel et Magali Simard-Galdès prendront part à la présentation de l’oratorio Paradis perdu de Théodore Dubois à l’Atelier lyrique de Tourcoing les 24 et 26 novembre 2017. Le baryton Jean-François Lapointe sera au Grand Théâtre de Genève pour incarner le rôle de Benvenuto Cellini dans la version concert d’Ascanio de Saint-Saëns les 24 et 26 novembre 2017.

Aux émissions Samedi à l’opéra et Place à l’opéra présentées sur MUSE par Frédéric Cardin le samedi 19 novembre de 12 h à 17 h et sur  ICI musique par Sylvia L’Écuyer le dimanche 19 novembre de 19 h à 23 h, il sera proposé « Une Russie tout italienne… ».

Frédéric Cardin fera entendre d’abord une version de Sibéria d’Umberto Giordano dans une distribution composée de Jeong-Won Lee (Vassili), Vittorio Vitelli (Gleby) et Nicolas Sette (Prince Alexis). Le Choeur de chambre de Bratislava et l’Orchestra internazionale d’Italia seront sous la direction de Manlio Benzi. En complément de programme (vers 15 h), l’animateur proposera l’audition de Fedorra du même compositeur. La distribution comprendra Angela Gheorghiu (Fedora), Placido Domingo (Loris Ipanov), Nino Machaidze (Olga Sukharev), Fabio Maria, Capitanucci (le diplomate De Siriex), Giuseppe Scorsin (l’officier de police Grech) et Federico Longhi (un médecin). L’Orchestre symphonique et les choeurs de la Monnaie seront sous la direction d’Alberto Veronesi. Durant le cours de l’émission, Frédéric Cardin fera référence àjune analyse de l’écrivain québécois Alexandre Lazaridès sur « Fedora ». Il proposera également entrevue avec Francis Colpron, directeur artistique de l’ensemble Les Boréades de Montréal au sujet de la création mondiale, à Montréal, d’un opéra baroque oublié depuis 1681 : Nicandro e Fileno de Paolo Lorenzani.

Sylvia L’Écuyer diffusera une captation du même opéra réalisée au Festival de Montpellier de 2017. La distribution comprend Sonya Yoncheva, soprano (Stephana), Murah Karahan, ténor (Vassili), Gabriele Viviani, baryton (Gleby), Catherine Carby, mezzo-soprano (Nikona), Anaïs Constant, soprano (La Fanciulla), Marin Yonchev, ténor (Ivan/Il Cosacco), Jean Teitgen, basse (Il Capitano/Walinoff /Il Governatore), Alvaro Zambrano, ténor (Alexis/ Il Sergente), Jean-Gabriel Saint-Martin, baryton (Il Banchiere Miskinsky/L’Invalido) et Laurent Sérou, basse (L’Ispettore). Le Chœur National de Montpellier-Occitanie, le Chœur de la radio lettone et l’Orchestre National de Montpellier-Occitanie sont sous la direction de Domingo Hindoyan, En entrevue, l’animatrice s’entretiendra avec soprano Suzie Leblanc au sujet de l’opéra-pastoral Nicandro e Fileno de Paolo Lorenzani. Elle parlera également au compositeur Brian Current au sujet de son opéra Missing sur les femmes disparues et assassinées. Cette entrevue sera suivie d’un reportage sur l’impact de cet opéra par la journaliste Anaïs Elboujdaini.

Dans le cadre de son émission La semaine lyrique, Justin Bernard proposera le dimanche 19 novembre  2017 l’écoute des plus belles pages du répertoire lyrique. Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser l’émission « en ondes radio » de 13 h à 15 h à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM) et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut être également écoutée en direct sur le site électronique de Radio VM à l’adresse http://www.radiovm.com.

Dans le cadre de la série le Met en direct et haute définition, sera projeté en ce samedi 18 novembre 2017 sur les écrans du monde entier l’opéra The Extermination Angel de Thomas Adès. Composé à partir du scénario de Luis Buñuel et Luis Alcoriza, écrit pour le film éponyme de 1962, cette nouvelle production pourra compter dans sa distribution sur Audrey Luna (Letitia Maynar), Amanda Echalaz (Lucia de Nobile), Silvia de Avila (Sally Matthews), Sophie Bevan (Beatrix), Alice Coote (Eleonara Palma), notre Frédéric Antoun (Raul Yebenes) et plusieurs autres.  L’Orchestre et le Chœur du Metropolitan Opera de New York sont sous la direction du compositeur lui-même. La mise en scène a été confiée à Tom Cairns.

Au Café d’art vocal, l’on pourra visionner le samedi 18 novembre à 12 h 30 l’opéra La Traviata de Giuseppe Verdi dans une production de l’Arena di Verona Opera Festival de 2011. La distribution  comprend Ermonela Jaho, Francesco Demuro, Vladimir Stoyanov et Chiara Fracasso. La direction  musicale est de Julian Kovatchev et la mise en scène de Hugo de Ana. Une reprise est prévue le jeudi 23 novembre à 18 h 30

Dans le cadre des Soirées d’Opéramania au Campus de la Montagne, Michel Veilleux présente le vendredi 24 novembre 2017 à 19 h 30 une autre soirées spéciale consacrée aux « Grandes voix russes et bulgares – volet II (après 1970) ». Les écoles russes et bulgares sont reconnues pour avoir produit quelques-unes des plus grandes voix de l’histoire de l’opéra : des voix riches, étendues, volumineuses, aux timbres splendides, et le plus souvent formées à la grande école du bel canto. Opéramania proposera un choix commenté d’extraits vidéo historiques et modernes mettant en vedette quelques-uns des plus grands représentants de ces écoles : Ildar Abdrazakov, Olga Borodina, Ekaterina Gubanova, Dmitri Hvosrostovsky, Raina Kabaivanska, Vesselina Kasarova, Sergueï Larine, Anna Netrebko, Alexandrina Pendatchanska, Krassimira Stoyanova et bien d’autres. Cette soirée se déroulera à la salle Jean-Papineau-Couture de la Faculté de musique de l’Université de Montréal (B-421) située au 200, avenue Vincent-d’Indy à Montréal. 

*****

Je vous souhaite une agréable semaine lyriqueet vous salue, à mon retour Londres et avant de me rendre à la Place des Arts pour assister à la dernière de La Cenerentola, après avoir vu une magnifique production de l’opéra Aida de Giuseppe Verdi à l’English National Opera et fait la visite d’une superbe exposition ayant pour thème « Opera : Passion, Power and Politics » au Victoria and Albert Museum dont je compte faire un compte-rendu pour les fins d’une publication prochaine sur le site de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique !

La Cenerentola à l’Opéra de Montréal, la Missa Votiva par la Compagnie baroque Montréal et le début du Festival Bach de Montréal avec la Messe en si mineur

11 novembre 2017
Julie Boulianne (Angelina)
La Cenerentola de Gioacchino Rossini
Opéra de Montréal, 2017
Photographie : @Yves Renaud

Pour la deuxième production de sa saison 2017-2018, l’Opéra de Montréal (OdM) présente La Cenerentola de Gioachino Rossini. Dans une mise en scène éclatée du catalan Joan Font à l’image de l’énergie de l’œuvre de Rossini, la mezzo-soprano québécoise Julie Boulianne sera retour sur la scène de l’Opéra de Montréal et incarnera le rôle-titre de Cenerentola (Angelina). À ses côtés, deux barytons italiens font leurs débuts à l’Opéra de Montréal : Pietro Spagnoli dans le rôle du cruel et ridicule beau-père de Cendrillon Don Magnifico et Vito Priante dans celui de Dandini, valet du prince Ramiro. Ce dernier sera incarné par le ténor américain Juan José de Léon. Lauren Margison et Rose Naggar-Tremblay, deux résidentes de l’Atelier Lyrique de l’Opéra de Montréal, interprèteront les belles sœurs de Cendrillon, Clorinda et Tisbe respectivement. Le chef espagnol et spécialiste de Rossini Jose Miguel Pérez-Sierra, un spécialiste de Rossini, dirigera l’Orchestre Métropolitain et le Chœur de l’Opéra de Montréal. Les décors et costumes sont de Joan Guillén et les éclairages d’Albert Faura.

Après la première de ce ce soir qui débutera à 19 h 30 à la salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts de Montréal, trois autres représentations sont prévues le mardi 14, jeudi 16 et samedi 18 novembre 2017… à la même heure et au même lieu. Vous pourrez assister, gratuitement, à 18 h 30 à la conférence Pré-Opéra présentée par le musicologue Pierre Vachon au Piano Nobile. Pour un avant-goût de cette conférence, je vous invite à visionner les balado du musicologue en résidence de l’OdM en cliquant ici.

Je vous suggère également de lire l’article intitulé « Julie Boulianne chante Rossini à Montréal » que lui consacrait le critique musical du journal Le Devoir Christophe Huss dans l’édition du vendredi 10 novembre 2017.

La Missa Votiva de Zelanka par la Compagnie Baroque Mont-Royal

La Compagnie Baroque Mont-Royal (CBMR) présentera la Missa votiva de Jan Dismas Zelenka à le mercredi 15 novembre à 19 h 30. En 1738, vers la fin de sa vie, le compositeur tchèque, gravement malade, se voit obligé d’interrompre ses activités. Il jure alors d’écrire une messe d’action de grâce s’il retrouve la santé. Son vœu ayant été exaucé, Zelenka se met aussitôt à la tâche : dès 1739, il imagine cette Missa votiva, œuvre émouvante née de circonstances intimes et même dramatiques, mais qui n’en sera pas moins grandiose et digne de la brillante cour de Dresde où travaillait le compositeur.  À l’exception de la Messe en si de Johann Sebastian Bach (écrite d’ailleurs elle aussi pour Dresde), bien peu de messes à l’époque baroque ont autant d’envergure que celles de Zelenka. La Missa votiva, conçue pour cordes, hautbois, chœur et quatre solistes, offre plus d’une heure de musique, vingt mouvements écrits dans des styles bien différents : on entendra de grands chœurs à la polyphonie très complexe, mais aussi des airs de bravoure qui semblent venir tout droit d’un opéra italien.

Les solistes seront la soprano Élodie Bouchard, le contre-ténor Nicholas Burns, le ténor Ryan Nauta et le baryton Jonah Spungin. La Bande CBMR et un chœur d’une vingtaine de chanteurs accopagneront les solistes et seront sous la direction de John Guzik.

L’événement débutera à 19 h 30 et aura lieu à la la Basilique St-Patrick à Montréal située au 460, boulevard René-Lévesque Ouest à Montréal. Vous pouvez vous procurer des billets en ligne ici ou oar téléphone en appelant au 514-803-6646.

Je vous rappelle que David Menzies and Susan Toman ont fondé la CBMR en 2011, après s’être rencontrés à la prestigieuse École de musique Schulich de l’Université McGill. Ils partagent la même passion pour la découverte et l’interprétation de l’opéra et de la musique instrumentale écrite entre 1600 et 1800. Ils accordent une grande importance à l’éducation et à l’utilisation d’instruments historiques. La CBMR est fière non seulement d’être la seule compagnie d’opéra baroque et classique à Montréal, mais aussi de présenter des jeunes artistes dans des productions dynamiques et engageantes.

Les World New Music Days- BIS par l’ECM+

L’Ensemble Contemporain de Montréal (ECM) + et sa directrice artistique Véronique Lacroix présentent l’évènement World New Music Days—BIS le mardi 14 novembre 2017. La mezzo-soprano Krisztina Szabó y interprétera notamment Pesma d’Ana Sokolovic, une oeuvre écrite pour l’ECM+ en 2007. Le violonisite Andréa Tyniec créera Evta, le concerto de violon de la même compositrice  et des oeuvres récentes de compositeurs de divers pays membres de l’International Society for Contemporary Music (ISCM), soit Martin Rane Bauck (Norvège), Iñaki Estrada (Espagne) et Grzegorz Pieniek (Pologne) pourront également être entendues. Vous pouvez feuilleter le programme en cliquant ici.

Ce concert aura lieu à 19 h 30 la salle du Conservatoire de musique de Montréal situé au 4750, rue Henri-Julien à Montréal.

L’ouverture du Festival Bach de Montréal 2017 avec la Messe en si mineur

Pour l’ouverture de l’édition 2017 du Festival Bach de Montréal et sous la direction de son fondateur et directeur artistique  Václav Luks, l’ensemble vocal et orchestre baroque  Collegium 1704 de Prague interprétera la Messe en si mineur de Johann Sebastian Bach, BWV 232. Pour les notes de programme de ce concert, vous pouvez cliquer ici. Ce concert aura lieu le vendredi 17 novembre à 19 h à la Maison symphonique de Montréal.

Collegium 1704

L’ensemble tchèque Collegium 1704 doit son appellation à une étape importante dans la biographie de Jan Dismas Zelenka, compositeur à la cour de Dresde et connaissance estimée de Johann Sebastian Bach. Il s’agit de la première représentation du drame d’école jésuite, Via Laureata. Même s’ils sont familiers avec tout le répertoire baroque, ces musiciens chevronnés se sentent particulièrement proches des grandes oeuvres vocales de Bach.

Une deuxième représentation pour le concert en « Hommage à Jeanne Mance »

La deuxième représentation du concert en « Hommage à Jeanne-Mance » sera présentée le dimanche 12 novembre 2017 (anniversaire de naissance de Jeanne Mance) à la Chapelle des Religieuses hospitalières de Saint-Joseph (Chapelle de l’Hôtel-Dieu) le dimanche 12 novembre à 14 h. vous pourrez réserver vos places en cliquant ici.

 Je vous rappelle que ce concert donnera lieu à la lecture de  Monologue, un texte rédigé pour l’occasion par Louise Gareau DesBois. Des extraits de musique du répertoire français mettront en évidence certains moments charnières du Monologue. Pour souligner les liens qui existaient entre Jeanne Mance et les femmes des Premières Nations, entre autres les Abénaquises, qui lui ont fait connaître les herbes médicinales d’ici, une ainée abénaquise, l’anthropologue Nicole O’Bomsawin, présidera un rituel de mémoire. Elle sera accompagnée de la chanteuse Élise Boucher-DeGonzague, descendante de Pierre Boucher, fondateur de Boucherville.

La direction artistique de cet « Hommage à Jeanne Mance » a été confiée au metteur en scène Oriol Tomas. Les extraits de musique du répertoire français seront interprétés par la soprano Myriam Leblanc et l’ensemble Alkemia. Pour l’occasion, il est formé de Dorothéa Ventura, soprano, Ghislaine Deschambault, mezzo-soprano, Pierre Rancourt, baryton et Jean-François Daignault, alto masculin qui assumera également la direction musicale. La pianiste de Esther Gonthier accompagnera les interprètes et certaines parties du Monologue.

La suite d’Ariodante de Georg Friedrich par Opéra McGill et de l’opérette Le Baron Tzigane par l’Opéra bouffe du Québec

Je vous rappelle qu’Opéra McGill a entrepris sa saison 2017-2018  jeudi soir dernier en présentant l’opéra Ariodante de Georg Friedrich Haendel et qu’une troisième et dernière représentation est prévue en ce samedi 11 novembren 2017. Le chef Hank Knox dirigera l’Orchestre baroque de McGill et la mise en scène a été confiée à Aria Umezawa. En collaboration avec le département de musique ancienne, une conférence pré-concert une heure avant chaque représentation. Des billets sont en vente en ligne, par téléphone (514 398-4547) ou en personne à la billetterie de l’École de musique Schulich. Si vous n’étiez pas en mesure de vous déplacer pour assister à la production de ce soir, elle sera webdiffusée sur le site d’Opéra McGill ici.

Après voir pris l’affiche hier soir, l’opérette Le Baron tzigane de Johann Strauss II sera à nouveau présentée par l’Opéra bouffe du Québec (OBQ) dans une nouvelle production qui rassemblera sur scène neuf solistes québécois : Ruben Shaym Brutus, Audrey Larose-Zicat, Frédérique Drolet, Éric Thériault, Rachèle Tremblay, Arminè Kassabian, Guillaume Beaudoin, Dominic Lorange et Richard Fréchette. L’Orchestre et le Choeur de l’OBQ seront dirigés par Simon Fournier et la mise en scène sera assurée par Yvon Bilodeau. Cinq autres représentations sont prévues et auront lieu les 11, 17 novembre à 20 h et les 12, 18 et 19 novembre à 15 h. Elles se dérouleront à la Maison des Arts de Laval située au 1395, boulevard de la Concorde Ouest à Laval.

Le Théâtre Lyrichorégra 20 et le prochain Gala Jeunes Ambassadeurs lyriques

Le Théâtre Lyrichorégra 20, organisme à but non lucratif a été créé en 1976 par le ténor Alain Nonat avec le soutien de plusieurs personnalités du milieu lyrique et de la danse au Québec, au Canada et en France, s’est donné comme mission de faire mieux découvrir et apprécier l‘opéra au grand public jeune et adulte, d’aider et de soutenir les jeunes artistes lyriques québécois et canadiens qui désirent débuter une carrière internationale et de promouvoir les échanges musicaux principalement lyriques entre le Québec, le Canada, l’Europe et l’Asie.

Sous l’égide du Théâtre Lyrichorégra 20, les Jeunes Ambassadeurs Lyriques est un programme international de formation et d’aide au développement de carrière professionnelle pour les jeunes artistes lyriques de 18 à 35 ans. Chaque printemps, une audition nationale est organisée à Montréal, Toronto et Vancouver. Un comité réunissant des responsables du monde lyrique d’Europe et d’Amérique du Nord sélectionnent les jeunes artistes lyriques de talent qui deviendront de Jeunes Ambassadeurs Lyriques. Suite à ces auditions, les lauréats et lauréates peuvent obtenir des engagements dans une production ou devenir membres d’une troupe de théâtre lyrique en Europe. Durant l’été et l’automne, des lauréats participent à des concours internationaux de chant ou suivent des stages de perfectionnement.

Un concert gala bénéfice présentera le 19 novembre 2017 les Jeunes Ambassadeurs Lyriques du Canada et du Québec ainsi que des lauréats et lauréates de concours internationaux de chant au public montréalais. Des directeurs invités de théâtres lyriques d’Europe et d’Amérique du Nord offriront aux Jeunes Ambassadeurs Lyriques des tournées d’auditions, des concerts, des stages de perfectionnement en Europe et en Asie ainsi que des engagements dans des théâtres lyriques québécois, canadiens et européens. Le programme offre également des prix et bourses qui permettent de soutenir financièrement les transport et séjour en Europe.

Je donnerai plus de détails sur le gala du 19 novembre que j’aurai d’ailleurs le plaisir d’animer dans le prochain numéro du blogue lyrique.

France Bellemare et Frédéric Antoun à New York et Nora Sourouzian à Graz

La jeune soprano France  Bellemare fera ses débuts au Metropolitan Opera de New York aujourd’hui et  incarnant le personnage de Crobyle dans Thaïs de Massenet pour six autres représentations cette semaine, les 15, 18, 22, 25, 28 novembre ainsi que le 2 décembre 2017. Nora Sourouzian tiendra le rôle-titre dans une version concertante de Carmen de Bizet  à l’Auditorium Stravinski de Montreux le 12 novembre 2017. Le ténor Frédéric Antoun poursuit des débuts au Metropolitan Opera de New York et incarnera à nouveau le 14  novembre 2017 le personnage de Raúl Yebenes pour la première américaine de The Exterminating Angel de Thomas Adès.

Aux émissions Samedi à l’opéra et Place à l’opéra présentées sur MUSE par Frédéric Cardin le samedi 11 novembre de 12 h à 17 h et sur  ICI musique par Sylvia L’Écuyer le dimanche 12 novembre de de 19 h à 23 h, il sera proposé d’entendre Aïda de Giuseppe Verdi. Frédéric Cardin fera entendre une version d’Aïda enregistrée en 1955 dans une distribution comprenant Maria Callas (Aïda),, Richard Tucker (Radames), Fedora Barbieri (Amneris), Tito Gobbi (Roi d’Éthiopie- Amonasro), Giuseppe Modesti (Ramfis) et Niccola Zaccaria (Pharaon), Le Choeur et l’Orchestre  du Teator alla Scala de Milan sont sous la direction de  Tullio Serafin. Sylvia L’Écuyer diffusera une captation du même opéra dans une production du Festival de Salzbourg de 2017 et une distribution composée d’Anna Netrebko, soprano (Aïda), Francesco Meli, ténor (Radamès), Ekaterina Semenchuk, mezzo-soprano(Amneris), Dmitry Belosselskiy basse (Ramfis), Luca Salsi baryton(Amonasro) et  Roberto Tagliavini, basse (Il Re). Le chœur de l’opéra d’État de Vienne et l’Orchestre philharmonique de Vienne seront sous la direction de Riccardo Muti, En entrevue, l’animatrice s’entretiendra avec le musicologue Christian Merlin qui fera part des exigences du rôle d’Aïda, Dans ses Actulalités, Sylvia L’Écuyer fera entendre Andrea Hill, Hiromi Omura et Julie Boulianne qui interpréteront respectivement les rôles de Rosina dans le Barbier Séville à Opera Calgary, Cio-Cio San dans Madama Butterfly à Manitoba Opera et  Angelina dans La Cenerentola à l’Opéra de Montréal.

Dans le cadre de son émission La semaine lyrique, Justin Bernard proposera le dimanche 12 novembre  2017 l’écoute des plus belles pages du répertoire lyrique. Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser l’émission « en ondes radio » de 13 h à 15 h à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM) et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut être également écoutée en direct sur le site électronique de Radio VM à l’adresse http://www.radiovm.com.

Au Café d’art vocal, l’on pourra visionner le samedi 11 novembre à 12 h 30 l’opéra Don Pasquale de Gaetano Donizetti  dans une production du Metropolitan Opera de New York de 2010. La distribution  comprend Anna Netrebko, John del Carlo, Mariusz Kwiecien et Matthew Polenzani. La direction  musicale est de James Levine et la mise en scène de Otto Schenk. Une reprise est prévue le jeudi 16 novembre à 18 h 30.

Dans le cadre des Matinées d’Opéramania au Campus de Longueuil cette semaine.  Michel Veilleux présentera le lundi 12 novembre 2017 le volet 2 de l’opéra Die Entführung aus dem Serail (L’Enlèvement  au sérail) de Wolfgang Amadeus Mozart dans une production du Festival de Glyndebourne de 2015. La distribution comprend  Sally Matthews, Edgaras Montvidas, Tobias Kehrer, Mari Eriksmoen et Brenden Gunnell, sous la direction musicale de Robin Ticciati et dans une mise en scène de David McVicar.  Cette projection aura lieu à la Salle 16 du rez-de-chaussée de l’Édifice Port-de-Mer du Campus de l’Université de Montréal à Longueuil situé au 101, Place Charles-Le Moyne. S’agissant des Soirées d’Opéramania au Campus de la Montagne, Michel Veilleux organise le vendredi 17 novembre 2017 à 19 h 30une soirée spéciale consacrée aux « Grandes voix russes et bulgares – volet I (avant 1970) ». Les écoles russes et bulgares sont reconnues pour avoir produit quelques-unes des plus grandes voix de l’histoire de l’opéra : des voix riches, étendues, volumineuses, aux timbres splendides, et le plus souvent formées à la grande école du bel canto. Opéramania proposera un choix commenté d’extraits vidéo historiques et modernes mettant en vedette quelques-uns des plus grands représentants de ces écoles :  Feodor Chaliapine, Boris Christoff, Nikolaï Ghiaurov, Ivan Kozlovsky, Alexeï Krivchenia, Sergueï Lemechev, Maxim Mikailhov, Alexandre Pirogov, Marz Reizen et Galina Vichnevskaïa. Cette soirée se déroulera à la salle Jean-P ltout premier planapineau-Couture de la Faculté de musique de l’Université de Montréal (B-421) située au 200, avenue Vincent-d’Indy à Montréal.

*****

Je vous souhaite une agréable semaine lyrique… et vous écrirai de Londres samedi prochain…au lendemain d’une soirée lyrique à l’English National Opera où j’aurai eu le plaisir d’assister à une production d’Aïda de Giuseppe Verdi !

Un hommage à Jeanne Mance, Ariodante à Opéra McGill et Le Baron tzigane par l’Opéra Bouffe du Québec

4 novembre 2017

4 novembre 2017
(No 2017-33)

Jeanne Mance

En cette année du 375e anniversaire de Montréal et en conjuguant littérature et musique, un évènement intitulé « Hommage à Jeanne-Mance » sera présenté les vendredi 9 et lundi 12 novembre 2017. Ce spectacle, unique et différent, vise à souligner la contribution de la femme exceptionnelle que fut Jeanne Mance, ànla faire connaître de même que tout ce qu’elle a fait pour que Ville Marie survive et devienne Montréal. Il donnera aussi une idée de ce qu’était la vie à Ville Marie au milieu du XVIIe siècle.

Monologue, un texte rédigé pour l’occasion par Louise Gareau DesBois, sera lu par Pascale Bussières rappellera les embûches qu’elle a surmontées et les succès qu’elle a connus de même que les personnes qui ont gravité autour d’elle.  Des extraits de musique du répertoire français mettront en évidence certains moments charnières du Monologue. La partie musicale du spectacle dépeindra la vie quotidienne à Ville-Marie dont les habitants et habitantes célébraient naissances, baptêmes (Jeanne Mance a été marraine de plus de 70 enfants) et mariages, mais pleuraient aussi les décès de leurs parents, de leurs enfants et de leurs proches.

De plus, pour souligner les liens qui existaient entre Jeanne Mance et les femmes des Premières Nations, entre autres les Abénaquises, qui lui ont fait connaître les herbes médicinales d’ici, une ainée abénaquise, l’anthropologue Nicole O’Bomsawin, présidera un rituel de mémoire. Elle sera accompagnée de la chanteuse Élise Boucher-DeGonzague, descendante de Pierre Boucher, fondateur de Boucherville.

La direction artistique de cet « Hommage à Jeanne Mance » a été confiée au metteur en scène Oriol Tomas. Les extraits de musique du répertoire français seront interprétés par la soprano Myriam Leblanc et l’ensemble Alkemia. Pour l’occasion, il est formé de Dorothéa Ventura, soprano, Ghislaine Deschambault, mezzo-soprano, Pierre Rancourt, baryton et Jean-François Daignault, alto masculin qui assumera également la direction musicale. La pianiste de Esther Gonthier accompagnera les interprètes et certaines parties du Monologue.

La représentation du jeudi 9 novembre 2017 se déroulera à 20 h à l’ Église Saint-Viateur d’Outremont et celle du dimanche 12 novembre 2017 (anniversaire de naissance de Jeanne Mance) débutera à 14 h et aura lieu à la Chapelle des Religieuses hospitalières de Saint-Joseph (Chapelle de l’Hôtel-Dieu). Pour en savoir davantage sur cet hommage, sur Jeanne Mance et les artistes… et pour réserver vos places pour l’une ou l’autre des représentations, vous pouvez cliquer ici.

Danza ! par le Poème Harmonique à la Fondation Arte Musica

La Fondation Arte Musica accueillera le mardi 7 novembre 2017 à 19 h à la salle Bourgie du Musée des Beaux-Arts Le Poème Harmonique dans le cadre d’un récital vocal accompagné par la guitare et les castagnettes intitulé Danza ! Avec des folias, sarabandas et españolas, l’ensemble français dirigé par Vincent du Mestre rappellera la place de l’Espagne dans les ballets de cour sous Louis XIII et Louis XIV ainsi que l’engouement français pour la culture ibérique. Révélation artiste lyrique des Victoires de la Musique en 2010, la mezzo-soprano Isabelle Druet interprétera notamment des airs du compositeur  Luis di Briceno. Pour le programme détaillé de ce concert, vous pouvez cliquer ici.

Isabelle Druet

Ariodante de Georg Friedrich par Opéra McGill

Opéra McGill entreprend sa saison 2017-2018 en présentant l’opéra Ariodante de Georg Friedrich Haendel à la salle Pollack les 9, 10 et 11 novembre. Le chef Hank Knox dirigera l’Orchestre baroque de McGill et la mise en scène a été confiée à Aria Umezawa. En collaboration avec le département de musique ancienne, une conférence pré-concert une heure avant chaque représentation. Des billets sont en vente en ligne, par téléphone (514 398-4547) ou en personne à la billetterie de l’École de musique Schulich. Si vous n’étiez pas en mesure d’assister à cette production, les concerts du 10 et 11 novembre seront webdiffusés sur le site d’Opéra McGill et pourront être entendus ici. Le concert du 10 novembre 2017 sera diffusé en direct sur www.icimusique.ca.

Le Baron Tzigane de Johann Strauss II par l’Opéra bouffe du Québec

L’Opéra bouffe du Québec (OBQ) présentera l’opérette Le Baron tzigane de Johann Strauss II dans une nouvelle production qui sera à l’affiche du 10 au 19 novembre 2017 à la Maison des Arts de Laval. Cette production rassembler sur scène neuf solistes québécois : Ruben Shaym Brutus, Audrey Larose-Zicat, Frédérique Drolet, Éric Thériault, Rachèle Tremblay, Arminè Kassabian, Guillaume Beaudoin, Dominic Lorange et Richard Fréchette. L’Orchestre et le Choeur de l’OBQ seront dirigés par Simon Fournier et la mise en scène sera assurée par Yvon Bilodeau. Six représentations sont prévues et auront lieu les 10, 11, 17 novembre à 20 h et les 12, 18 et 19 novembre à 15 h. Elles se dérouleront à la Maison des Arts de Laval située au 1395, boulevard de la Concorde Ouest à Laval.

Je vous rappelle que l’Opéra bouffe du Québec est une compagnie productrice d’opérettes qui oeuvre à Laval depuis 1978. Sa mission est de garder vivants les grands classiques de l’opérette en les remaniant au goût du jour. L’OBQ doit son existence à plus d’une trentaine de choristes passionnés qui, en plus de chanter et danser, administrent la compagnie et participent à la confection des décors et des costumes.


Parlons d’opéra… et de
La Cenerentola de Gioacchino Rossini

Le prochain rendez-vous de la série Parlons opéra! / Let’s Talk Opera! de la saison 2017-2018 de l’Opéra de Montréal (OdM) sera consacrée à la deuxième production de la saison 2017-2018 de l’Opéra de Montréal : La Cenerentola de Gioacchino Rossini. Le directeur « Communication, Communauté, Éducation de l’Opéra de Montréal Pierre Vachon parlera de l’oeuvre et quelques airs seront interprétés par deux résidentes de l’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal, la soprano Lauren Margison et la mezzo-soprano Rose Naggar Tremblay. Il aura aussi comme invité le directeur général de l’OdM Patrick Corrigan qui parlera du fonctionnement d’une maison d’opéra et en particulier de la coproduction. Dans sa version française, l’évènement aura lieu le dimanche 5 novembre 2017 à 11 h à la salle du Conservatoire de Musique de Montréal. Dans sa version anglaise, il se tiendra quelques heures plus tôt en ce même dimanche 5 novembre au Victoria Hall de Westmount. Vous pouvez – et devez – réserver vos places en cliquant ici.

J’ai pu assister à une répétition d’extraits de La Cenerentola organisée pour la presse le jeudi 2 novembre dernier. Le metteur en scène catalan Joan Font a présenté sa vision de l’opéra et a d’ailleurs eu droit à une accolade du chef espagnol – madrilène a-t-il précisé –  José Miguel Pérez-Sierra !

Joan Font

Dans un bref échange avec Julie Boulianne, qui est de retour à l’Opéra de Montréal et ce dont elle parle dans un clip-vidéo qui est accessible ici, celle-ci m’a dit que La Cenerentola est son opéra préféré parce que le personnage d’Angelina l’oblige d’être constamment « alerte ». Ayant chanté ce rôle en avril 2017 à l’Opéra de Limoges, elle est bien préparée pour sa prestation montréalaise et cette venue s’inscrit fort bien dans une année fort chargée pour la mezzo-soprano québécoise. Sa saison 2017-2018 a commencé avec le nouvel opéra Pinocchio à La Monnaie à Bruxelles et à Dijon septembre-octobre), s’est poursuivie avec Giulio Cesare in Egitto à Essen, Paris et Vienne et l’amènera à Francfort pour Werther (décembre-janvier), à l’Opéra national de Paris dans Il Barbieri di Siviglia (janvier-février) et au Théâtre du Capitole de Toulouse pour La Clemenza di Tito (juin-juillet 2018).

Julie Boulianne (Angelina)
La Cenerentola de Giaocchino Rossini
Répétition de presse
2 novembre 2017

Mireille Lebel et Olivier Laquerre à Toronto, Magali Simard-Galdès en Caroline, Marie-Nicole Lemieux à Madrid et Paris, Frédéric Antoun à New York, Nora Sourouzian à Graz et Barbe et Doucet à Saint-Gall

La mezzo-soprano Mireille Lebel incarnera pour une dernière représentation  le rôle de Cherubino aux côtés du baryton Olivier Laquerre, qui tiendra le rôle d’Antonio, dans Le nozze di Figaro de Mozart à l’Opera Atelier de Toronto le 4 novembre 2017. Magali Simard-Galdès tiendra le rôle de Roxanne dans Cyrano de David DiChiera à l’Opera Carolina les 4 et 9 novembre 2017. La contralto Marie-Nicole Lemieux chantera des airs de Rossini au Teatro Real de Madrid le 5 novembre 2017 et incarnera Suzuki dans la version concert de Madama Butterfly de Puccini au Théâtre des Champs-Élysées de Paris le 7 novembre 2017. Le ténor Frédéric Antoun, qui vient d’être désigné « Artist of the week » par Opera Wire, poursuit des débuts au Metropolitan Opera de New York et incarnera à nouveau les 7 et 10 novembre 2019 le personnage de Raúl Yebenes pour la première américaine de The Exterminating Angel de Thomas Adès. La mezzo-soprano Nora Sourouzian tiendra le rôle-titre dans une version concertante de Carmen de Bizet au Victoria Hall de Genève le 10 novembre 2017 et à l’Auditorium Stravinski de Montreux le 12 novembre 2017. La nouvelle production de La Bohème de Puccini au Théâtre de Saint-Gall en Suisse à laquelle prend part le tandem Barbe et Doucet continue et deux représentations sont prévues cette semaine les 5 et 6 novembre 2017.

Aux émissions Samedi à l’opéra et Place à l’opéra présentées sur MUSE par Frédéric Cardin le samedi 4 novembre de 12 h à 17 h et sur  ICI musique par Sylvia L’Écuyer le dimanche 5 novembre de de 19 h à 23 h, il sera proposé un « Un week-end titanesque avec Le crépuscule des dieux de Wagner ». Frédéric Cardin fera entendre une version de Götterdämmerung (Le Crépuscule des dieux) enregistrée en 1964 sous la direction de Georg Solti, avec, entre autres, Birgit Nilsson, Wolfgang Windgassen et Christa Ludwig. Sylvia L’Écuyer diffusera une captation du même opéra dans une production du Festival de Bayreuth de 2017 dans une distribution composée de Stefan Vinke, ténor (Siegfried), Markus Eiche, baryton (Gunther), Stephen Milling, basse (Hagen), Albert Dohmen, basse (Alberich), Catherine Foster, soprano (Brunehilde), Allison Oakes, soprano (Gutrune), Marina Prudenskaya, mezzo-soprano (Waltraute), Wiebke Lehmkuhl, contralto (première Norne, Flosshilde), Stéphanie Houtzeel, mezzo-soprano (seconde Norne, Wellgunde), Christiane Kohl, soprano (troisième Norne) et Alexandra Steiner, soprano (Woglinde). Le chœur et l’orchestre du Festival de Bayreuth sous la direction de Marek Janowski. En entrevue, l’animatrice s’entretiendra Jean-Jacques Nattiez qui commente les mises en scène et la tradition wagnérienne de Bayreuth. Des entrevues sont également proposées avec le ténor Daniel Behle alias David dans les Maîtres chanteurs, la choriste Christine Hallereau, une habituée du Festival de Bayreuth depuis 23 ans et  Magdalena Weingut, dramaturge et assistante metteure en scène d’Uwe Eric Laufenberg pour Parsifal.

Dans le cadre de son émission La semaine lyrique, Justin Bernard proposera le dimanche 5 novembre  2017 l’écoute des plus belles pages du répertoire lyrique. Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser l’émission « en ondes radio » de 13 h à 15 h à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM) et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut être également écoutée en direct sur le site électronique de Radio VM à l’adresse http://www.radiovm.com.

Au Café d’art vocal, l’on pourra visionner le samedi 4 novembre à 12 h 30 l’opéra Aureliano in Palmira de Gioacchino Rossini dans une production du Festival de Pesaro de 2014. La distribution comprend Michael Spyres, Jessica Pratt, Lena Belkina et Raffaella Lupinacci. La direction  musicale est de Will Crutchfield et la mise en scène de Mario Martone. Une reprise est prévue le jeudi 9 novembre à 18 h 30.

Deux Matinées d’Opéramania sont prévues au Campus de Longueuil cette semaine.  D’abord, Michel Veilleux présentera le lundi 6 novembre 2017 le volet 1 de l’opéra Die Entführung aus dem Serail (L’Enlèvement  au sérail) de Wolfgang Amadeus Mozart dans une production du Festival de Glyndebourne de 2015. La distribution comprend  Sally Matthews, Edgaras Montvidas, Tobias Kehrer, Mari Eriksmoen et Brenden Gunnell, sous la direction musicale de Robin Ticciati et dans une mise en scène de David McVicar. Deux jours plus tard, le mercredi 8 Il corsaro de Giuseppe Verdi dans une production du Festival Verdi de Parme de 2004. La distribution comprend Zvetan Michailov, Renato Bruson, Michela Sburlati et Adriana Damato, sous la direction musicale de Renato Palumbo et dans une mise en scène de Lamberto Puggelli. Cette projection aura lieu à la Salle 16 du rez-de-chaussée de l’Édifice Port-de-Mer du Campus de l’Université de Montréal à Longueuil situé au 101, Place Charles-Le Moyne. Il y aura également une matinée au Campus Laval le 7 novembre 2017 qui prendra la forme d’une conférence consacrée à La Traviata. Lors de cette conférence, il sera démontrée en quoi cette œuvre, l’une des plus représentée de nos jours et certainement l’une des plus appréciées du public, est d’une importance historique capitale et pourquoi elle est considérée comme une réussite absolue sur le plan artistique. Par le biais d’extraits vidéo, Michel Veilleux abordera également la question de son interprétation musicale, vocale et scénique. Elle se déroulera à la salle 3249 du campus de l’Université de Montréal situé au  1700, rue Jacques-Tétreault à Laval. Dans le cadre des Soirées d’Opéramania au Campus de la Montagne et en prévision de la prochaine production de l’Opéra de Montréal, pourra être visionné le vendredi 10 novembre 2017 à 19 h 30 l’opéra La Cenerentola de Gioacchino Rossini dans une version composée de fragments tirés de quelques-unes des meilleures productions (Liceu, Scala, Metropolitan, Festival de Glyndebourne, Houston) et mettant en vedette des interprètes de tout premier plan : Francisco Araiza, Cecilia Bartoli, Alessandro Corbelli, Enzo Dara, Joyce DiDonato, Elena Garanca, Juan Diego Flórez, Maxim Mironov, Paolo Montarsolo et Paul Plishka. Cette soirée se déroulera à la salle Jean-Papineau-Couture de la Faculté de musique de l’Université de Montréal (B-421) située au 200, avenue Vincent-d’Indy à Montréal.

*****

Je vous souhaite une agréable semaine lyrique !

La suite de l’Intégrale des Cantates de Bach- An IV avec la Bande Montréal Baroque et Motets, voix et orgue aux Concerts Lachine

28 octobre 2017

28 octobre 2017
(No 2017-33)

L’intégrale des Cantates de Johann Sebastian Bach de la Fondation Arte Musica se poursuit et le deuxième concert de l’an IV aura lieu le dimanche 29 octobre à 15 h la salle Bourgie du Musée des Beaux-Arts de Montréal. Visant à commémorer le 500e anniversaire de la Réforme, le programme comprend les cantates Schmücke dich, o liebe Seele (Orne-toi, ô chère âme) BWV 180, Nun danket alle Gott (Maintenant, rendons tous grâces à Dieu) BWV 192 et Ein’feste Burg ist unser Gott (C’est un rempart que notre Dieu), BWV 80. L’idéatrice de l’intégrale et la directrice artistique de la fondation Isolde Lagacé fait appel pour ce concert à la Bande Montréal Baroque. Celle-ci sera sous la direction du chef Éric Milnes qui a choisi comme solistes la soprano Andréanne Brisson-Paquin, le contreténor Nicholas Burns, le ténor Philippe Gagné et le baryton Clayton Kennedy.

L’OpéraRevue québécoise d’art lyrique aura son critique sur place en la personne du musicologue Guy Marchand qui couvre cette Intégrale depuis l’An I.

Je vous rappelle que La Fondation Arte Musica poursuit la présentation en concert de l’intégrale des cantates sacrées de J. S. Bach.  Suivant le cycle liturgique, chaque concert présente une cantate du jour pour lequel elle a été écrite. Des courtes répétitions ont lieu 45 minutes avant chaque concert pour permettre aux mélomanes de s’exercer à chanter le choral final d’une des cantates qui est repris en chœur par le public.

Motets, voix et orgue aux Concerts Lachine

Pour rendre hommage à « Louis Vierne : le musicien pur [qui] chante sa joie, ses douleurs, sa colère, son espérance, sa foi », les Concerts Lachine ont invité l’organiste Frank Besingrand et la soprano Marie-Noëlle Gros à interpréter la musique du grand compositeur français. Ce concert aura lieu le dimanche 28 octobre 2017 à 15 h à l’Église Saints-Anges située au 1400, boulevard Saint-Joseph à Lachine. L’entrée est libre et un don est de 10,00$ est suggéré.

Frank Besingrand et Marie-Noëlle Gros

Fondé en 1977 avec le soutien du mécène Noël Spinelli, les Concerts Lachine se consacrent à la promotion et à la diffusion de la musique classique. Voué à la sensibilisation des publics, l’organisme mise sur l’excellence de sa programmation en présentant des musiciens de haut niveau sur le plan national et international, ainsi que des artistes de la relève provenant du Québec et du Canada. Se démarquant depuis ses débuts en matière de démocratisation de la culture, les Concerts Lachine favorisent l’accessibilité à leurs concerts en les offrant gratuitement ou à un coût symbolique.

Le grand baryton québécois Robert Savoie a signé et réalisé la programmation des 20 premières années de Concerts Lachine depuis 1977. Mon cousin Richard Turp assure la direction artistique du Festival de musique depuis 1997. Monsieur Yves Garand agit, depuis 2002, à titre de responsable de la programmation des Saints-Anges en musique. Depuis leurs création, les Concerts Lachine ont diffusé plus de 500 concerts et présenté plus de 3000 artistes. Les concerts attirent une moyenne de 5000 mélomanes par année.

Une dernière représentation de Rigoletto à l’Opéra de Québec

Une quatrième et dernière représentation de Rigoletto de Giuseppe Verdi dans la nouvelle production de l’Opéra de Québec aura lieu ce soir à 20 h à à la salle Louis-Fréchette du Grand Théâtre de Québec et débutera à 19 h. Je vous rappelle que le rôle titre sera tenu par le baryton Gregory Dahl et que la distribution comprend également Raphaëlle Paquette (Gilda), Steeve Michaud (Le Duc) et Geneviève Lévesque (Maddalena). En font également partie Marcel Beaulieu (Sparafucile), Judith Bouchard (Giovanna), Marc-André Caron (Monterone), Marc-Antoine Daragon (Maurull0), Jonathan Gagné (Burso), Michel Servant (Ceprano), Marie-Michèle Roberge (Comtesse Ceprano), Élizabeth Veilleux (un page) et Dominique Gagné (un huissier). Le chef Derek Bate dirigera le Choeur de l’Opéra de Québec et l’Orchestre symphonique de Québec. La mise en scène a été confiée à François Racine.

J’ai assisté à la représentation du jeudi 26 octobre 2017 et j’aurai le plaisir de signer la critique de cette production dans le numéro 14 (Hiver 2018) de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique.

Des mélodies d’Auguste Descarries par le baryton Pierre Rancourt

L’Association pour la diffusion de la musique d’Auguste Descarries (ADMAD) présente le 1er novembre 2017 un concert à l’occasion duquel le baryton Pierre Rancourt chantera des mélodies d’Auguste Descarries, dais également d’Alfred Laliberté et Nikolaï Medtner. Il sera accompagné par le pianiste Jean-François Latour qui proposera une première audition d’une Sonate pour piano d’Auguste Descarries  composée en 1953 que l’ADMAD présente comme la sonate « oubliée » du compositeur. Celui-ci interprétera également les Variations sur un thème de Corelli, op. 42 de Sergei Rachmaninov. L’évènement débutera à 19 h 30 et se déroulera à la  salle Bourgie du Musée des Beaux-arts de Montréal.

Auguste Descarries et Pierre Rancourt

Marie-Nicole Lemieux à Genève, Nora Sourouzian à Graz, Barbe et Doucet à Saint-Gall, Mireille Lebel et Olivier Laquerre à Toronto et la fin de la tournée d’Hugo Laporte en Chine

La contralto Marie-Nicole Lemieux s’offrira en récital à Genève en ce samedi 28 octobre 2017. Nora Sourouzian incarnera Azucena dans Il trovatore de Verdi à l’Oper Graz le 28 octobre 2017. La nouvelle production de La bohème de Puccini au Théâtre de Saint-Gall en Suisse à laquelle prend part le tandem Barbe et Doucet se poursuit et deux représentations sont prévues cette semaine les 28 octobre et 1er novembre 2017. Mireille Lebel incarnera à nouveau Cherubino aux côtés d’Olivier Laquerre, qui tiendra le rôle d’Antonio, dans Le nozze di Figaro de Mozart à l’Opera Atelier de Toronto les 28, 29, 31 octobre et 3 novembre 2017. La tournée en Chine d’Hugo Laporte s’est terminée la semaine dernière et le baryton a affiché sur sa page Facebook une photographie prise lors du dernier concert qui a eu lieu au Grand Théâtre de Quingdao où on le voit en compagnie de ses collègues, la soprano Marie-Andrée Mathieu, la soprano Jessica Latouche et le pianiste Giancarlo Scalia :

Marie-Andrée Mathieu, Hugo Laporte, Jessica Latouche et Giancarlo Scalia

Les émissions Samedi à l’opéra et Place à l’opéra, présentées par Frédéric Cardin et Sylvia L’Écuyer, seront animées exceptionnellement cette fin de semaine par Marc Hervieux sur MUSE le samedi 28 octobre de 13 h à 17 h et ICI musique le dimanche 29 octobre de 19 h à 23 h. Dans un enregistrement sur étiquette EMI Classics réalisé en 2000, c’est l’opéra Manon de Jules Massenet qui sera présenté par Marc Hervieux. La distribution comprend Angela Gheorghiu, soprano, (Manon), Roberto Alagna, ténor (Le Chevalier des Grieux), Earle Patriarco, baryton (Lescaut), José van Dam, basse (Le Comte des Grieux), Gilles Ragon, ténor (Guillot de Morfontaine), Nicolas Rivenq, baryton (De Brétigny), Anna Maria Panzarella, soprano (Poussette), Sophie Koch, mezzo-soprano (Javotte) et Susanne Schimmack, mezzo-soprano (Rosette). L’Orchestre symphonique et le Choeur du Théâtre de la Monnaie sont sous la direction d’Antonio Pappano, Dans ses Actualités, l’animateur s’entretiendra avec avec la soprano Joyce El-Khoury qui a un automne bien rempli sur les scènes européennes. Il proposera également des entrevue avec Sarah Bissonnette et Élodie Bouchard deux étudiantes d’Opéra McGill qui font partie de la distribution d’Ariodante de Georg Friedrich Haendel qui sera diffusé en direct sur www.icimusique.ca le 10 novembre 2017.

Dans le cadre de son émission La semaine lyrique, Justin Bernard proposera le dimanche 29 octobre  2017 l’écoute des plus belles pages du répertoire lyrique. Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser l’émission « en ondes radio » de 13 h à 15 h à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM) et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut être également écoutée en direct sur le site électronique de Radio VM à l’adresse http://www.radiovm.com.

Au Café d’art vocal, l’on pourra visionner le samedi 28 octobre à 12 h 30 l’opéra Les pêcheurs de perles de Georges Bizet dans une production du Metropolitan Opera de New York de 2015. La distribution comprend Diana Damrau, Mariusz Kwiecien, Matthew Polenzani et Nicolas Testé. La direction musicale est de Gianandrea Noseda et la mise en scène de Penny Woddcock. Une reprise est prévue le jeudi 2 novembre à 18 h 30.

S’agissant des Matinées d’Opéramania au Campus de Longueuil et en prévision de la présentation par le Metropolitan Opera de New York de The Exterminating Angel de Thomas Adès, Michel Veilleux projettera le film El angel extreminador (L’ange exterminateur) réalisé en 1962 par Luis Bunuel. La distribution comprend Silvia Pinal, Enrique Rambal, Claudio Brook, José Baviera et Augusto Benedico. La musique du film est de Raúl Lavista sur des thèmes de Beethoven, Chopin et Scarlatti. Cette projection aura lieu à la Salle 16 du rez-de-chaussée de l’Édifice Port-de-Mer du Campus de l’Université de Montréal à Longueuil situé au 101, Place Charles-Le Moyne. Dans le cadre des Soirées d’Opéramania au Campus de la Montagne, pourra être visionné le vendredi 3 novembre 2017 à 19 h 30 l’opéra Turandot de Giacomo Puccini dans une production du Teatro alla Scala de Milan de 2015. La distribution comprend Nina Stemme, Aleksandrs Antonenko, Maria Agresta, Carlo Bosi et Alexander Tsymbalyuk. La direction musicale est de Riccardo Chailly et la mise en scène de Nikolaus Lehnhoff. Cette soirée se déroulera à la salle Jean-Papineau-Couture de la Faculté de musique de l’Université de Montréal (B-421) située au 200, avenue Vincent-d’Indy à Montréal.

*****

Je vous souhaite une agréable semaine lyrique !

Rigoletto en ouverture de la saison 2017-2018 de l’Opéra de Québec et Sondra Radvanosky au Club musical de Québec

21 octobre 2017

21 octobre 2017
(No 2017-32)

Pour l’ouverture de sa 34e saison, l’Opéra de Québec (OdQ) présente Rigoletto de Giuseppe Verdi. Le rôle titre sera tenu par le baryton Gregory Dahl et la distribution comprend également Raphaëlle Paquette (Gilda), Steeve Michaud (Le Duc) et Geneviève Lévesque (Maddalena). En font également partie Marcel Beaulieu (Sparafucile), Judith Bouchard (Giovanna), Marc-André Caron (Monterone), Marc-Antoine Daragon (Maurull0), Jonathan Gagné (Burso), Michel Servant (Ceprano), Marie-Michèle Roberge (Comtesse Ceprano), Élizabeth Veilleux (un page) et Dominique Gagné (un huissier). Le chef Derek Bate dirigera le Choeur de l’Opéra de Québec et l’Orchestre symphonique de Québec. La mise en scène a été confiée à François Racine.

La première de Rigoletto aura lieu ce soir à la salle Louis-Fréchette du Grand Théâtre de Québec et débutera à 19 h. Trois autres représentations sont prévues pour les 24, 26 et 28 octobre 2017 à 20 h.

Pour en savoir plus long sur cet opéra, je vous invite à écouter la présentation qu’en fait  ci-après Grégoire Legendre, le directeur général et artistique de l’OdQ :

Un récital de la grande soprano Sondra Radvanosky au Club musical de Québec

Décrite par le Club musical de Québec comme « [i]ntense, sincère, engagée »,  la soprano américaine – depuis peu canadienne d’adoption –  Sondra Radvanovsky présentera à l’invitation du réputé organisme musical  de la Capitale nationale un récital le dimanche 22 octobre 2017 à 15 h à la salle Louis-Fréchette du Grand Théâtre de Québec. Celle-ci vient d’être acclamée au Met dans le rôle titre de Norma de Vincenzo Bellini et elle a récemment incarné dans la grande maison lyrique newyorkaise les trois reines de Donizetti.

Accompagnée par le pianiste américain Anthony Manoli, elle interprétera des airs tirés d’opéras d’Antonio Vivaldi, Vincenzo Bellini et d’Umberto Giordano et chantera des mélodies de Richard Strauss et Franz Listz et Samuel Barber. Pour le programme détaillé du récital, vous pouvez cliquer ici.

Au lendemain de son récital et avec la participation du Conservatoire de musique de Québec et de la Faculté de musique de l’Université Laval,  Sondra Radvanovsky offrira un cours de maître en chant. L’évènement aura donc lieu le lundi 23 octobre à 13 h à la salle d’Youville du Palais Montcalm. L’entrée est libre.

Un récital du baryton français Thomas Dolié à la Fondation Arte Musica

Pour son retour à Montréal et à l’invitation de la Fondation Arte Musica, le baryton français Thomas Dolié s’associe au pianiste Olivier Godin pour offrir un récital de lieder comprenant des pièces de Joseph Haydn, le célèbre An die ferne Geliebte de Ludwig van Beethoven, ainsi que des airs de Wolfgang Amadeus Mozart et de son fils Franz Xaver. Ce récital aura lieu à salle Bourgie du Musée des Beaux-Arts de Montréal le dimanche 22 octobre 2017 à 14 h.

Thomas Dolié

Pour l’amour de l’opéra avec l’Orchestre symphonique de Laval

« Pour l’amour de l’opéra » et à l’invitation de l’Orchestre symphonique de Laval et de son chef Alain Trudel , la soprano Marie-Josée Lord a accepté de participer à un concert qui aura lieu à l’Église Sainte-Rose-de-Lima le mercredi 23 octobre 2017 à 19 h 30. La soprano québécoise interprétera notamment des airs du grand répertoire lyrique tirés d’opéras de Puccini (La Bohème, Suor Angelica, Madama Butterfly) et de Verdi (La Forza del Destino, La Traviata et Aïda)… et d’autres opéras.

Yannick Nézet-Séguin à Berlin, Dion Mazerolle à Victoria, Jean-François Lapointe à Marseille, Alain Gauthier à Bloomington, Nora Sourouzian à Graz,  Alain Coulombe et Jacques Lacombe à Vancouver, Barbe et Doucet à Saint-Gall, Les Feluettes à Edmonton, Mireille Lebel et Olivier Laquerre à Toronto et Hugo Laporte en Chine

Le chef  Yannick Nézet-Séguin est toujours au pupitre du Berliner Philarmoniker le 21 octobre 2107 et accompagnera une prestigieuse distribution de solistes dans la Cantate pour contralto, deux choeurs mixtes et deux orchestres de Heilig ainsi que dans In deutsches Requiem de Brahms. La contralto Marie-Nicole Lemieux présentera un récital à Strasbourg et à Anvers les 21 et 26 octobre 2017. Le baryton Dion Mazerolle tiendra rôle du maire dans Jenufa de Janácek au Pacific Opera Victoria lors de la dernière représentation du 22 octobre 2017. Le baryton Jean-François Lapointe sera Alphonse XI dans une version concertante de La Favorite de Donizetti à l’Opéra de Marseille dont la dernière a lieu en ce 21 octobre 2017. Alain Gauthier signe la dernière mise en scène de L’étoile de Chabrier à la Jacobs School of Music de l’Université d’Indiana également en ce samedi 21 octobre 2017. Nora Sourouzian incarnera Azucena dans Il trovatore de Verdi à l’Oper Graz les 25 et 28 octobre 2017. Marianne Fiset et Alain Coulombe incarneront pour une dernière fois les personnages de Liù et Timur dans la production de Turandot de Puccini au Vancouver Opera en ce samedi 21 octobre 2017. La direction musicale de cette production a été confiée au chef Jacques Lacombe. De Vancouver où il participe à la production de Turandoit, le tandem Barbe et Doucet se rendra en Suisse pour collaborer à la nouvelle production de La bohème de Puccini au Théâtre de Saint-Gall du 21 octobre au 28 novembre 2017. Serge Denoncourt assurera à nouveau de la mise en scène de Les feluettes de Michel Marc Bouchard et Kevin March à l’Edmonton Opera les 21, 24 et  27 octobre 2017. Cette production réunit Jean-Michel Richer (Comte Vallier de Tilly), Gino Quilico (Simon Doucet, vieux), Dominique Côté (Comtesse Marie-Laure de Tilly), Claude Grenier (Timothée Doucet) et Patrick Mallette (Baron de Hüe). Mireille Lebel incarnera Cherubino aux côtés d’Olivier Laquerre, qui tiendra le rôle d’Antonio, dans Le nozze di Figaro de Mozart à l’Opera Atelier de Toronto dont la première aura lieu le 26 octobre 2017. La tournée en Chine  le baryton Hugo Laporte, qui est documentée et illustrée sur sa page Facebook, l’a conduit la semaine dernière à Foshan et Wuzhou et l’amènera ce soir à Qingdao… où l’entendra d’ailleurs mon collègue – et vice-recteur aux affaires internationales et à la Francophonie de l’Université de Montréal- Guy Lefebvre.

Dans le cadre de sa nouvelle émission Samedi à l’opéra, Frédéric Cardin proposera l’audition sur le site MUSE le samedi 21 octobre 2017 à 13 h l’opéra Siegfried de Richard Wagner dans une version enregistrée en 1963. La distribution comprend Gustav Neidlinger (Alberich), Kurt Böhme (Fafner), Hans Hotter (Wotan), Marga Höffgen (Erda), Birgit Nilsson (Brünnhilde), Joan Sutherland (Oiseau des Bois), Gerhard Stolze (Mime) et Wolfgang Windgassen (Siegfried). L’Orchestre Philharmonique de Vienne est sous la direction de Georg Solti.

À Place à l’opéra, Sylvia L’Écuyer diffusera également sur les ondes d’ICI musique le dimanche 22 octobre 2017 de 19 h à 23 h l’opéra Siegfried de Richard Wagner dans une production du Festival de Bayreuth de 2017. La distribution comprend Stefan Vinke, ténor (Siegfried), Andreas Conrad, ténor (Mime), Thomas J. Mayer, baryton (le Wanderer), Albert Dohmen, basse (Alberich), Karl-Heinz Lehner, basse (Fafner), Nadine Weissmann, contralto (Erda), Catherine Foster, soprano (Brunehilde) et Ana Durlovski, soprano (L’Oiseau de la forêt). L’Orchestre du festival de Bayreuth sera sous la direction de Marek Janowski. En entrevue, l’animatrice s’entretiendra avec Jean-Jacques Nattiez, auteur de Wagner Antisémite, qui identifiera les traces musicales antisémites que l’on trouve dans cet opéra. Elle échangera également avec le docteur Pascal Bouteldja, président du Cercle Wagner de Lyon et auteur de l’ouvrage Un patient nommé Wagner.

Dans le cadre de son émission La semaine lyrique, Justin Bernard proposera le dimanche 22 octobre  2017 l’écoute des plus belles pages du répertoire lyrique. Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser l’émission « en ondes radio » de 13 h à 15 h à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM) et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut être également écoutée en direct sur le site électronique de Radio VM à l’adresse http://www.radiovm.com.

Au Café d’art vocal, l’on pourra visionner le samedi 21 octobre à 12 h 30 L’Orfeo de Claudio Monteverdi dans un film-opéra réalisé par Jean-Pierre Ponnelle de 1978. La distribution comprend Philippe Huttenlocher, Dietlinde Turban, Trudeliese Schmidt et Francisco Araiza. Le chef Nikolaus Harnoncourt dirige le Choeur de l’Opernhaus de Zürich et l’Ensemble Monteverdi et la mise en scène est de Jean-Pierre Ponnelle. Une reprise est prévue le 26 octobre à 18 h 30.

S’agissant des Matinées d’Opéramania au Campus de Longueuil, sera d’abord présenté le lundi 23 octobre de 13 h 30 à 16 h 30 le deuxième volet  de l’opéra Rouslan et Ludmila de Mikhail Glinka dans une production du Théâtre Bolchoï de Moscou de 2011. La distribution comprend Albina Shagimuratova, Mikhail Petrenko, Alexandrina Pendatchanska, Charles Workman et Elena Zaremba, sous la direction musicale de Vladimir Jurowski et dans une mise en scène de Dmitri Tcherniakov. Puis, le mercredi 25 octobre 2017, pourra être visionné le deuxième volet de l’opéra I due Foscari de Giuseppe Verdi dans une production du Teatro alla Scala de Milan de 2016. La distribution comprend Plácido Domingo, Francesco Meli, Anna Pirozzi, Chiara Isotton et Andrea Concetti, sous la direction musicale de Michele Mariotti et dans une mise en scène d’Alvis Hermanis. Ces projections ont lieu à la Salle 16 du rez-de-chaussée de l’Édifice Port-de-Mer du Campus de l’Université de Montréal à Longueuil situé au 101, Place Charles-Le Moyne à Longueuil. Concernant les Soirées d’Opéramania au Campus de la Montagne et à l’occasion du 40e anniversaire de la mort de Maria Callas (1923-1977), Michel Veilleux conclut sa série spéciale intitulée « Maria Callas, sa carrière et son art » rappelant les moments les plus marquants de la vie de celle qui est considérée comme la plus grande artiste lyrique du XXe siècle. À l’aide de nombreux documents d’archives, il mettra en relief l’importance de son legs artistique. Le troisième et dernier évènement de la série aura lieu le vendredi 27 octobre à 19 h 30 et portera sur « Les dernières années et l’héritage artistique ». La série se déroulera à la salle Jean-Papineau-Couture de la Faculté de musique de l’Université de Montréal (B-421) située au 200, avenue Vincent-d’Indy à Montréal.

*****

Je vous souhaite une agréable semaine lyrique !

De Ville-Marie à Montréal avec le Studio de musique ancienne de Montréal et un hommage à Reynaldo Hahn par la Société d’art vocal de Montréal

14 octobre 2017

14 octobre 2017
(No 2017-31)

Pour commémorer le 375e anniversaire de Montréal, le Studio de musique ancienne de Montréal (SMAM) présente le dimanche 15 octobre 2017 un concert sur le thème « De Ville-Marie à Montréal ». Seront interprétés à cette occasion des cantiques chantés en langue abénaquise dans la mission de Saint-François, le Te Deum d’André Campra, sans doute le compositeur dont on a le plus chanté les œuvres en Nouvelle-France, et une ode de William Boyce écrite pour l’anniversaire de la signature du Traité de Paris qu’on entendra pour la première fois depuis sa création en 1768. Sera également entendue en grande première Ja de longtemps du compositeur Maurice-Gaston Du Berger, une  œuvre pour chœur a capella composée à partir d’un sonnet intitulé Au Sieur de Champlain de Marc Lescarbot, rendu possible grâce au subvention du programme de Recherche, création et exploration du Conseil des arts et lettres du Québec.

Pour chanter ses diverses pièces, le chef du SMAM Andrew McAnerneya choisi comme soliste la soprano Stéphanie Manias, le contre-ténor Nicholas Burns, le haute-contre Philippe Gagné, le ténor Michiel Schrey et la basse John Giffen.

Le concert débutera à 15  h et aura lieu à l’Église Immaculée-Conception située au 4201, rue Papineau à Montréal. Pour acheter des billets, vous pouvez cliquer ici.

Un hommage à Raynaldo Hahn par la Société d’art vocal de Montréal

Pour le premier des récitals de sa saison 2017-2018, la Société d’art vocal de Montréal (SAVM) proposera un survol de la carrière et de l’œuvre du compositeur Reynaldo Hahn à l’occasion du 70e anniversaire de sa mort. Cet événement es organisé en collaboration avec l’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal et son résident Isabel Proulx Lemire mettra en scène l’évènement auquel participeront également ses collègues interprètes de l’atelier Lauren Margison, Katie Miller et Sebastian Haboczki. Le chef de chant principal de l’Atelier Marie-Ève Scarfone accompagnera les solistes.

Ce récital aura lieu le 15 octobre 2017 à 15 h à la Salle de concert du Conservatoire de musique de Montréal situé au 4750, rue Henri-Julien à Montréal.

Reynaldo Hahn

Rendez-vous baroque français à Val-Morin

L’ensemble Rendez-vous baroque français, composé d’Andréanne Brisson-Paquin, soprano, Grégoire Jeay, flûte baroque, Dominic Guilbault, violon baroque, Amanda Keesmaat, basse de violon et Christophe Gauthier, clavecin, présentera un concert sous le thème « Il y a longtemps que je t’aime » au Théâtre du Marais à Val-Morin le dimanche 15 octobre 2017 à 14 h.

Ensemble Rendez-vous baroque français

Opéracordéon à la Fondation Arte Musica

L’accordéon a accompagné presque tous les répertoires musicaux, du classique au jazz en passant par les musiques du monde. À l’invitation de la Fondation Arte Musica, le baryton français Jean-Marc Salzmann et l’accordéoniste Pierre Cussac lui feront  revivre la grande aventure de l’opéra dans un programme comprenant des pièces tirées d’opéras de Richard Wagner, Jules Massenet, Wolfgang Amadeus Mozart, Henry Christiné et George Gerschwin, auxquelles s’ajouteront des mélodies d’Henri Duparc. Pour le programme détaillé du concert qui aura lieu le dimanche 15 octobre 2017 à 15 h  à la salle Bourgie du Musée des Beaux-Arts de Montréal, vous pouvez cliquer ici.

Pierre Cussac et Jean-Marc Salzmann

Imaginer l’Espagne par l’Orchestre métropolitain avec la soprano Marjorie Maltais

Pour concert d’ouverture de la saison 2017-2018 et avec à son pupitre le chef Alain Trudel, l’Orchestre métropolitain propose aux mélomanes d’ « Imaginer l’Espagne ». À la Vida Breve de Manuel de Falla, au Capriccio espagnol de Nicolas Rimsky-Korsakov et au concerto pour marimba de José Evangelista dont ce sera la création mondiale, s’ajoutera Le Tricorne, commandé à l’Espagnol Manuel de Falla par les Ballets russes, que chantera la mezzo-soprano québécoise Marjorie Maltais. Ce concert sera présenté à quatre reprises, les 18 (Ahuntsic (Première Église Évangélique Arménienne), 19 (Rivière-des-Prairies), 20 (Maison Symphonique de Montréal) et 22 (Mercier-Hochelaga-Maisonneuve) octobre 2017. Pour des renseignements détaillés sur chacune de ses représentations, vous pouvez cliquer ici.

Marjorie Maltais

Opéras, héroïnes et Passions de Marie-Josée Lord à l’Association de Repentigny pour l’avancement de la musique

À l’invitation de  l’Association de Repentigny pour l’avancement de la musique et sur le thème « Opéras- Héroïnes-Passions », Marie-Josée Lord propose une soirée en toute intimité où elle présente les femmes qui l’habitent,  l’animent et l’inspirent. Entourée de ses trois musiciennes, la soprano  révèlera quelques histoires et secrets à travers une incursion dans l’univers de grandes interprètes telles que Diane Dufresne et Maria Callas, en passant par les héroïnes des plus beaux opéras dont Madame Butterfly, Carmen, Mimi et Violetta. Ce concert aura lieu le jeudi 19 octobre 2017 à 20 h à Église de la Purification  située au 445, rue Notre-Dame à Repentigny. Pour visionner un extrait de ce concert, vous pouvez cliquer ici.


Un franc succès pour le lancement de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique à la Faculté de musique de l’Université de Montréal

L’activité de lancement du numéro 13 et du dévoilement du nouveau site de L’OpéraRevue québécoise d’art lyrique , tenue le mardi 10 octobre 2017 à la Faculté de musique de Montréal, s’est avéré un franc succès. Après mon intervention en ma qualité de directeur de la revue et celle de sa nouvelle rédactrice en chef Chloé Huvet, la doyenne de la Faculté de musique Isabelle Panneton s’est réjouie du nouveau partenariat qui prenait forme entre sa faculté et la revue, comme s’en est également dit heureux le professeur Michel Duchesneau, directeur de l’Observatoire interdisciplinaire de création et de recherche en musique (OICRM). Le partenariat entre la faculté et la revue devrait prendre d’abord la forme de stages d’étudiants et étudiantes auprès de la revue dans le cadre du programme de maîtrise en médiation musicale. Il devrait ensuite se traduire par une collaboration avec les membres d’une équipe de recherche en art lyrique appelée à se constituer au sein du Laboratoire « Musique histoire et société » de l’OICRM.

Le directeur numérique de la revue, François Xavier Saluden ainsi que les co-directrices du marketing et des communications, Florence Troncy et Claudine Jacques, ont ensuite présenté le virage numérique auquel procède la revue et l’arborescence du nouveau site de la revue. Celui-ci devrait être mise en ligne sous peu et je vous présente ci-après l’une de ses pages.

L’activité a donné lieu à un interlude lyrique à l’occasion duquel la soprano Frédérique Drolet, accompagnée par le pianiste Florent Féral, a interprété des airs d’opéra et d’opérette au grand plaisir d’un public de lyricomanes et dont la photographie ci-après rappelle le souvenir :

Frédérique Drolet

Marie-Nicole Lemieux à Bruxelles, Yannick Nézet-Séguin à Philaldelphie et Berlin, Julie Boulainne à Essen, Paris et Vienne, Dion, Mazerolle à Victoria, Alain Gauthier à Bloomington, Nora Sourouzian à Graz,  Florie Valiquette à Zurich, Marianne Fiset, Alain Coulombe, Barbe et Doucet et Jacques Lacombe, à Vancouver, Jean-François Lapointe à Marseille,  Michèle Losier à Paris, Marianne Lambert  Rennes et Hugo Laporte en Chine

Marie-Nicole Lemieux tiendra le rôle-titre dans la deuxième et dernière représentation de la version concertante de Tancredi de Rossini, Version de Venise, avec le finale écrite pour Ferrare, au Théâtre de La Monnaie de Bruxelles le 14 octobre 2017. Le chef  Yannick Nézet-Séguin dirigera son Philadelphia Orchestra lors des deux dernières représentations de la version de concert de West Side Story de Bernstein les  14 et 15 octobre 2017. Il sera au pupitre du Berliner Philarmoniker les 19, 20 et 21 octobre et accompagnera une prestigieuse distribution de solistes dans la Cantate pour contralto, deux choeurs mixtes et deux orchestres de Heilig ainsi que dans In deutsches Requiem de Brahms. Julie Boulianne sera Sesto dans la version concertante de Giulio Cesare d’Haendel avec l’Accademia Bizantina à la Philharmonie Essen le 14 octobre, au Théâtre des Champs-Élysées de Paris le 16 octobre et au Theater an der Wien le 18 octobre 2017. Le baryton Dion Mazerolle tient à nouveau rôle du maire dans Jenufa de Janácek au Pacific Opera Victoria le 14 et 20 octobre 2017. Alain Gauthier signe la mise en scène de L’étoile de Chabrier à la Jacobs School of Music de l’Université d’Indiana les 14 et 20 octobre 2017. Nora Sourouzian incarnera Azucena dans Il trovatore de Verdi à l’Oper Graz les 15 et 18 octobre 2017. La soprano Florie Valiquette poursuit son séjour à l’Opernhaus Zürich où elle interprétera le rôle de Papagena dans Die Zauberflöte de Mozart le 15 octobre 2017. Marianne Fiset et Alain Coulombe incarneront respectivement Liù et Timur dans Turandot de Puccini au Vancouver Opera les 15 et 19 octobre 2017. Le tandem Barbe et Doucet est également associé à cette production dont la direction musicale a été confiée au chef Jacques Lacombe. Le baryton Jean-François Lapointe incarnera à nouveau le personnage d’Alphonse XI dans une version concertante de La Favorite de Donizetti à l’Opéra de Marseille les 15, 18 et 21 octobre 2017. Michèle Losier incarnera une dernière le personnage de Dorabella dans la production de Così fan tutte de Mozart au Palais Garnier de Paris le 17 octobre 2017. L’Orchestre symphonique de Bretagne accueillera Marianne Lambert dans un concert consacré à la musique française au Théâtre national de Bretagne à Rennes le 19 octobre 2017. Comme le rapporte le baryton Hugo Laporte sur page Facebook, sa tournée de concerts en Chine se déroule très bien. Il chanté à Shanghai, Pingxiang et Baotou et se dirige vers Foshan, à 2000 km de Baotou.

Dans le cadre de sa nouvelle émission Samedi à l’opéra, Frédéric Cardin proposera l’audition sur le site MUSE le samedi 14 octobre 2017 à 13 h de d’Oberon de Carl Maria von Weber dans une version enregistrée en 2002. La distribution comprend Steve Davislim (Obéron), Hillevi Martinpelto (Rezia), Marina Comparato (Fatima, servante de Rezia), Jonas Kaufmann (Huon), William Dazeley (Sherasmin, l’ami de Huon) et Roger Allam (Narrateur). Le Choeur Monteverdi et l’Orchestre Révolutionnaire et Romantique sont sous la direction de John Eliot Gardiner. En complement de programme, l’animateur fera écouter l’opéra Pyramus et Thisbé de John Frederick Lampe avec Mark Padmore dans le rôle de Pyramus et Susan Bisatt dans celui de Thisbé.

À Place à l’opéra, Sylvia L’Écuyer diffusera également sur les ondes d’ICI musique le dimanche 15 octobre 2017 de 19 h à 23 h l’opéra Oberon de Carl Maria von Weber  dans une production du Festival de Munich de 2017. La distribution comprend Julian Prégardien, Alyona Abramowa, Anna El-Khashem, Annette Dasch, Rachael Wilson, Brenden Gunnell et Johannes Kammler. Le chœur et l’orchestre de l’opéra d’État de Bavière sous la direction de Ivor Bolton. En entrevue, l’animatrice s’entretiendra avec la musicologue Corinne Schneider qui présente Oberon. Dans ses Actualités, Sylvia L’Écuyer proposera une entrevue avec  le ténor Steeve Michaud qui incarnera Le Duc dans Rigoletto de Giuseppe Verdi lors de l’ouverture de la saison 2017-2018 de l’Opéra de Québec. Pour plus de renseignements sur l‘émission, vous pouvez cliquer ici.

Dans le cadre de son émission La semaine lyrique, Justin Bernard proposera le dimanche 15 octobre  2017 l’écoute des plus belles pages du répertoire lyrique. Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser l’émission « en ondes radio » de 13 h à 15 h à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM) et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut être également écoutée en direct sur le site électronique de Radio VM à l’adresse http://www.radiovm.com.

Au Café d’art vocal, l’on pourra visionner le samedi 14 octobre à 12 h 30 La Favorita de Gaetano Donizetti dans une production de l’Opéra de Tokyo de 1971. La distribution comprend Fiorenza Cossotto, Alfredo Kraus, Sesto Bruscantini et Ruggero Raimondi, La direction musicale est d’Oliviero de Fabritis et la mise en scène de Bruno Nofri. Une reprise est prévue le 19 octobre à 18 h 30.

Dans le cadre de la série Met en direct et haute définition et des Événements Cinéplex, le deuxième opéra de la saison 2017-2018, Die Zauberflöte (La Flûte enchantée) de Wolfgang Amadeus Mozart, sera diffusé à compter de 12 h 55 sur de nombreux écrans de cinéma aux quatre coins du Québec. La distriburion comprend Olda schultz (Pamina), Kathryn Lewek (La Reine de la  nuit), Charles castronovo (Tamino), Markus Werba (Papageno), Christian van Horn (L’Orateur) et René Pape (Sarastro). La mise en scène est de Jamie Taylor. L’Orchestre et le Choeur du Metropolitan Opera de New York seront sous la direction de James Levine.

S’agissant des Matinées d’Opéramania au Campus de Longueuil, sera d »abord présenté le lundi 16 octobre de 13 h 30 à 16 h 30 le premier volet  de l’opéra Rouslan et Ludmila de Mikhail Glinka dans une production du Théâtre Bolchoï de Moscou de 2011. La distribution comprend Albina Shagimuratova, Mikhail Petrenko, Alexandrina Pendatchanska, Charles Workman et Elena Zaremba, sous la direction musicale de Vladimir Jurowski et dans une mise en scène de Dmitri Tcherniakov. Puis, le mercerdi 18 octobre 2017, pourra être visionné le premier volet de l’opéra I due Foscari de Giuseppe Verdi dans une production du Teatro alla Scala de Milan de 2016. La distribution comprend Plácido Domingo, Francesco Meli, Anna Pirozzi, Chiara Isotton et Andrea Concetti, sous la direction musicale de Michele Mariotti et dans une mise en scène d’Alvis Hermanis. Ces projections ont lieu à la Salle 16 du rez-de-chaussée de l’Édifice Port-de-Mer du Campus de l’Université de Montréal à Longueuil situé au 101, Place Charles-Le Moyne à Longueuil. Concerant les Soirées d’Opéramania au Campus de la Montagne et à l’occasion du 40e anniversaire de la mort de Maria Callas (1923-1977), Michel Veilleux poursuit sa série spéciale intitulée « Maria Callas, sa carrière et son art », les moments les plus marquants de la vie de celle qui est considérée comme la plus grande artiste lyrique du XXe siècle. À l’aide de nombreux documents d’archives, il mettra en relief l’importance de son legs artistique. Le deuxième de la série de trois événements aura lieu le vendredi 20 octobre à 19 h 30 et portera sur « Les années de gloire et la pleine maturité ». La série se déroulera à la salle Jean-Papineau-Couture de la Faculté de musique de l’Université de Montréal (B-421) située au 200, avenue Vincent-d’Indy à Montréal.

*****

Je vous souhaite une agréable semaine lyrique!

Grandiose Mahler par Appassionata, le début de la 12e saison de la série Met en direct et haute définition et le dévoilement du nouveau site électronique de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique

8 octobre 2017

8 octobre 2017
(No 2017-30)

Pour inaugurer sa saison 2017-2018, l’orchestre de chambre Appassionata présente un concert intitulé « Grandiose Mahler » le mardi le 10 octobre à 20 h à la salle Bourgie du Musée des Beaux-Arts de Montréal. Dans le cadre de cet événement visant à rendre hommage au grand compositeur autrichien, le ténor Marc Hervieux sera l’invité du nouveau chef Jean-Philippe Tremblay et interprétera les Lieder eines fahrenden Gesellen (Chants d’un compagnon errant) dans un arrangement d’Arnold Schoenberg. Le programme comprendra également la Symphonie no 5 dans un arrangement pour orchestre de chambre de Klaus Simon ainsi que la pièce Rideau et fanfares que le compositeur québécois Simon Bertrand a écrit en hommage à Mahler. Les billets sont en vente en ligne sur le site d’Appassionnata au www.appassionata.ca ou par téléphone à la billetterie du Musée des Beaux-Arts de Montréal au 514-285-2000 option 4.


Je vous rappelle qu’Appassionata a été fondé en 2001 et est composé, si on y inclut son chef, de 20 musiciens et musiciennes. Spécialiste de la période classique, Appassionata est porté par la volonté d’amener la musique au plus grand nombre, tout en renouvelant l’expérience du concert. Conscient du rôle artistique et social que peut jouer un orchestre dans sa communauté, Appassionata soutient la création de compositions québécoises et canadiennes et l’émergence de nouveaux talents au moyen d’associations artistiques originales. Il produit également chaque année une importante série jeunesse « Musique Maestro » qui s’adresse aux élèves du primaire.

L’ouverture, avec Norma de Bellini, de la 12e saison de la série Met en direct et haute définition

En ouverture de sa 12e saison, la série Met en direct et haute définition a présenté le samedi 7 octobre 2017 Norma de Vincenzo Bellini dans une nouvelle production mise en scène de l’Écossais David McVicar. La distribution comprend Sondra Radvanovsky (Norma), Joseph Calleja (Pollione), Joyce DiDonato (Adalgisa) et Matthew Rose (Oroveso). La direction musicale est de Carlo Rizzi. Je vous invite visionner la présentation de Norma par celle qui tiendra le rôle-titre ainsi que par le metteur en scène en cliquant ici.

Vous pouvez aussi prendre connaissance ici des vues du critique musical du New York Times Anthony Tomassini sous le titre « Star Singers Lift a Muddled ‘Norma’ at the Metropolitan Opera » et y visionner un extrait de la production.

En 2017-2018, la série sera accessible dans plus de 70 pays et pourra être vue sur plus de 2000 écrans. Après Norma, seront projetés les opéras Die Zauberflöte de Wolfgang Amadeus Mozart (14 octobre 2017), The Extrerminating Angel de Thomas Adès (18 novembre 2017), Tosca de Giacomo Puccini (27 janvier 2017), L’Elisir d’amore de Gaetano Donizetti (10 février 2018), La bohème de Giacomo Puccini (24 février 2017), Semiramide de Gioacchino Rossini (10 mars 2018), Cosi fan Tutte de Wolfgang Amadeus Mozart (31 mars 2018), Luisa Miller de Giuseppe Verdi (14 avril 2018) et Cendrillon de Jules Massenet (28 avril 2018).

Les Amicales de la phonothèque et le Requiem de Mozart

Pour son deuxième événement de la saison 2017-2018, « Les Amicales de la phonothèque » de la Société d’art vocal de Montréal (qui a mis en ligne un nouveau – et très beau – site électronique auquel vous pouvez accéder ici) convient les lyricomanes à une conférence sur « Le Requiem de Mozart » qui aura lieu au Café d’art vocal le mardi 10 octobre 2017 à 18  h  30. Le critique musical du quotidien Le Devoir, Christophe Huss, racontera une histoire du Requiem de Mozart par la discographie. Grâce à l’édition sonore, il mettra en lumière les profils vocaux et stylistiques ainsi que les couleurs du chant choral.

Le Café d’art vocal est situé au 1223, rue Amherst à Montréal et ouvre ses portes une heure avant l’événement. Il propose un menu bistro accompagné d’une carte de vins. Le prix d’entrée est 12 $, 8 $ (30 ans et -); membre : 10 $, 6 $ (30 ans et -). Une carte dix événements est offerte aux membres à un tarif économique : 70 $, 40 $ (30 ans et -).

Suite et fin de « La double vie d’Antonio Vivaldi » avec l’Orchestre baroque Arion

Je vous rappelle que la mezzo-soprano américaine Meg Bragle est l’invitée du concert d’ouverture de l’Orchestre baroque Arion consacré à « La double vie d’Antonio Vivaldi ». Elle chantera les airs Airs Così potessi anch’io et Sol da te mio dolce amore tirés de l’opéra Orlando Furioso ainsi que le Nisi Dominus, RV 608 (psaume 126) en sol mineur, pour voix, viole d’amour, cordes et basse continue. L’ensemble Arion sera placé sous la direction musicale d’Alexander Weimann. La dernière représentation a lieu  la salle Bourgie du Musée des Beaux-Arts de Montréal en ce dimanche 8 octobre 2017 à 14 h.

Meg Braggle

Dévoilement du nouveau site de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique et annonce d’un partenariat avec l’Université de Montréal

L’OpéraRevue québécoise d’art lyrique organise le mardi 10 octobre 2017 un événement à l’occasion duquel il présentera son numéro de l’automne 2017 dont la confection a été effectuée sous l’autorité de sa nouvelle rédactrice en chef Chloé Huvet.  Il sera également procédé au lancement, dans le cadre d’un virage numérique, du nouveau site électronique de la revue. Dans un éditorial que je signe dans ce numéro, dont  vous pourrez consulter le texte intégral ici, ce virage numérique est ainsi présenté :

« Tout en maintenant la version imprimée pour laquelle de multiples abonné(e)s ont un réel attachement, la revue prendra dans es prochains mois et les années subséquentes un grand virage numérique. Elle se déploiera plus que jamais sur la Toile, notamment sur un nouveau site électronique qui, tout en étant accessible à la même adresse www.revuelopera.quebec, offrira un contenu enrichi. Non seulement les premiers numéros et des extraits des numéros plus récents seront rendus accessibles sur le site, mais plusieurs articles du numéro en cours seront également disponibles en ligne. Des critiques seront par ailleurs mis en ligne sur le site aux lendemains – surlendemains – des évènements fréquentés par les collaborateurs et collaboratrices de la revue de façon à ce que les opéraphiles du Québec puissent accéder, en temps réel ou presque, à leurs commentaires et observations. Et l’équipe numérique de la revue, composée principalement de Claudine Jacques, François Xavier Saluden et Florence Troncy, s’efforcera de diffuser tous ces textes sur la page Facebook et le compte Twitter de la revue ».

Cet événement se déroulera en présence de la doyenne de la Faculté de musique de l’Université de Montréal, Isabelle Panneton et de Michel Duchesneau, directeur de l’Observatoire interdisciplinaire de création et de recherche en musique (OICRM) avec lesquels j’aurai le plaisir d’annoncer la conclusion d’un nouveau partenariat.  Un cocktail et un interlude lyrique, interprété par la soprano Frédérique Drolet et le pianiste Florent Féral, viendront agrémenter la soirée qui aura lieu de 17 h 30 à 19 h 30 au salon de  Salon de la doyenne (salle B-420) de la Faculté de musique de l’Université de Montréal située au 200, avenue Vincent D’Indy à Montréal.

Olivier Bergeron à Royaumont, Karina Gauvin à Boston, Julie Boulianne et Marie-Ève Munger à Dijon, Florie Valiquette à Zurich, Jean-François Lapointe à MarseilleMichèle Losier à Paris et Hugo Laporte en Chine

Le jeune baryton Olivier Bergeron a chanté dans une production de La morte d’Orfeo de Stefano Landi avec Les talens lyriques de Christophe Rousset au Festival de Royaumont le samedi 7 octobre 2017. La soprano Karina Gauvin chantera à nouveau la Symphonie no 9 de Beethoven avec la Handel and Haydn Society de Boston le 8 octobre 2017. La mezzo-soprano Julie Boulianne et la soprano Marie-Ève Munger seront à nouveau ensemble pour les deux dernières représentations de Pinocchio de Philippe Boesmans à l’Opéra de Dijon les 8 et 10 octobre 2017. La soprano Florie Valiquette poursuit son séjour à l’Opernhaus Zürich où elle interprétera le rôle de Papagena dans Die Zauberflöte de Mozart le 10 octobre 2017. Le baryton Jean-François Lapointe sera Alphonse XI dans une version concertante de La Favorite de Donizetti à l’Opéra de Marseille les 13, 15, 18 et 21 octobre 2017. Michèle Losier incarnera à nouveau Dorabella et Guglielmo dans Così fan tutte de Mozart au Palais Garnier de Paris les 17 octobre 2017. Le baryton Hugo Laporte entreprend ce mois-ci une tournée de concerts en Chine qui l’amèneront à Shanghai, Pingxiang, Chongqing, Baotou, Foshan, Shijiazhuang, Dezhou, Qingdao et Linyi.

Dans le cadre de sa nouvelle émission Samedi à l’opéra, Frédéric Cardin a proposé l’audition le samedi 7 octobre 2017 à 13 h de Die Walküre (La Valkyrie) de Richard Wagner dans une version enregistrée en 1965. La distribution comprend James King (Siegmund), Régine Crespin (Sieglinde), Gottlob Frick (Hunding), Hans Hotter (Wotan), Brigit Nilsson (Brunnhilde), Christa Ludwig (Fricka) ainsi que Vera Schlosser, Berit Lindholm, Brigitte Fassbaender, Helen Watts, Helga Dernesch, Vera Little, Marylin Tyler et Claudia Hellmann (Les Valkyries). L’Orchestre philharmonique de Vienne est sous la direction de Georg Solti. À Place à l’opéra, Sylvia L’Écuyer diffusera également le dimanche 8 octobre 2017 à 19 h l’opéra Die Walküre de Richard Wagner dans une production du Festival de Salzbourg de 2017. La distribution comprend  Christopher Ventris, ténor (Siegmund), Georg Zeppenfeld, basse (Hunding), John Lundgren, baryton-basse (Wotan), Camilla Nylund, soprano (Sieglinde), Catherine Foster, soprano (Brünnhilde), Tanja Ariane Baumgartner, mezzo-soprano (Fricka), Caroline Wenborne, soprano (Gerhilde), Dara Hobbs, soprano (Ortlinde), Stephanie Houtzeel, mezzo-soprano (Waltraute), Nadine Weissmann, contralto (Schwertleite), Christiane Kohl, soprano (Helmwige), Mareike Morr, mezzo-soprano (Siegrune), Simone Schröder, contralto (Grimgerde) etAlexandra Petersamer, mezzo-soprano (Rossweisse). L’Orchestre du festival de Bayreuth sera sous la direction de Marek Janowski. En entrevue, l’animatrice s’entretiendra avec le musicologue Jean-Jacques Nattiez qui guidera les auditeurs et auditrices dans l’écoute de La Valkyrie. Elle diffusera également des entrevues qu’elle a réalisées au Festival de Bayreuth de 2017 avec la mezzo-soprano Tanja Baumgartner et le président du Cercle Richard Wagner Annecy-Savoie Jean-Louis Étienne. Dans ses Actualités, elle proposera une entrevue avec le metteur en scène Renaud Doucet et le scénographe André Barbe qui sont de passage à Vancouver pour la production de Turandot.

Dans le cadre de son émission La semaine lyrique, Justin Bernard proposera le dimanche 8 octobre  2017 l’écoute des plus belles pages du répertoire lyrique. Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser l’émission « en ondes radio » de 13 h à 15 h à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM) et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut être également écoutée en direct sur le site électronique de Radio VM à l’adresse http://www.radiovm.com.

Au Café d’art vocal, on a pris congé en une fin de semaine d’Action de Grâces . S’agissant des Soirées d’Opéramania et à l’occasion du 40e anniversaire de la mort de Maria Callas (1923-1977), Michel Veilleux évoquera, dans une série spéciale intitulée « Maria Callas, sa carrière et son art », les moments les plus marquants de la vie de celle qui est considérée comme la plus grande artiste lyrique du XXe siècle. À l’aide de nombreux documents d’archives, il mettra en relief l’importance de son legs artistique. Le premier d’une série de trois événements aura lieu le vendredi 13 octobre à 19 h 30 et portera sur les « Les débuts et les premiers triomphes ». Les soirées des 20 et 27 octobre 2017 concerneront « Les années de gloire et la pleine maturité »  et « Les dernières années et l’héritage artistique ». La série se déroulera à la salle Jean-Papineau-Couture de la Faculté de musique de l’Université de Montréal (B-421) située au 200, avenue Vincent-d’Indy à Montréal.

*****

Je vous souhaite une bonne semaine lyrique !

PS Comme les lecteurs et lectrices du blogue auront pu le constater, je n’ai pas été en mesure de diffuser le blogue lyrique la semaine dernière en raison des évènements qui se sont déroulés à Barcelone où j’ai agi comme observateur du scrutin référendaire du 1er octobre 2017… et m’ont privé de la possibilité d’en terminer sa rédaction. Je compte toutefois afficher, de manière rétroactive, le numéro 29 du blogue dont j’avais commencé la rédaction.

Les Love Songs d’Ana Sokolovic par Marie-Annick Béliveau et Marie-Nicole Lemieux avec Les Violons du Roy

24 septembre 2017

23 septembre 2017
(No 2017-28)

La compagnie de création lyrique Chants libres présente l’opéra Love Songs d’Ana Sokolovic les 27, 28 et 30 septembre 2017 au Gesù à Montréal. Cette oeuvre lyrique de la compositrice de Svadba est en 16 mouvements et met en scène une femme, incarnée par la mezzo-soprano Marie-Annick Béliveau, qui chante l’Amour, les simples mots « je t’aime » en 100 langues. Une femme, une mère, une amoureuse, une veuve, une enfant qui évolue dans une grande mosaïque composée de toutes les couleurs du monde, de toutes les époques et de tous les états amoureux.

Il s’agit d’une recréation, pour voix et saxophone, de l’œuvre originale de 2008. Ces Love Songs sont devenus une grande aventure pour Marie-Annick Béliveau à qui Chants libres a donné carte blanche. Elle a choisi de partager cette aventure avec le saxophoniste Jean Derome. Son instrument deviendra à la fois l’orchestre, le parfum de l’Orient, le joyeux compagnon, le complice, le commentateur, le bel ennemi, l’objet du désir.

Cette rencontre se fera dans une mise en scène du chorégraphe, danseur et musicien Frédérick Gravel. Celui-ci a récemment produit le spectacle Some Hope for the Bastards. Vous pouvez visionner un court extrait des Love Songs ici et entendre les propos du metteur en scène sur l’œuvre ici.

Marie-Nicole Lemieux et Les Violons du Roy

Dans le cadre d’une première collaboration au Québec, Les Violons du Roy recevront notre contralto nationale et le chef français Jean-Christophe Spinosi, qui marqueront leurs retrouvailles dans un concert consacré aux oeuvres de Rossini, Mozart et Haydn. Deux représentations sont prévues, d’abord à Québec le 28 septembre 2017 à 20 h à la salle Raoul-Jobin du Palais Montcalm, ainsi qu’à la Maison symphonique de Montréal le 30 septembre 2017 à 19 h 30.

Jean-Christophe Spinosi et Marie-Nicole Lemieux

La soirée« Révélations » de la Maison d’Opéra et de Concerts de Sherbrooke

La Maison d’Opéra et de concerts de Sherbrooke présentera un concert « Révélations » à l’occasion duquel les lauréates du Festival-Concours du musique de Sherbrooke 2017, les sopranos Marianne Chapdelaine et Fanny Grenier interpréteront des airs de Beethoven, Bellini et Puccini. Elles seront accompagnées au piano par Tristan Longval-Gagné. Une autre lauréate, la pianiste Élisabeth Pion, pourra également être entendue lors de cet événement qui se déroulera à l’Église Plymouth Trinity située au 380, rue Dufferin à Sherbrooke.

La Cantate de l’écureuil d’Éric Champagne par le Rendez-vous baroque français

 Présenté dans le cadre de la série du compositeur résident Éric Champagne, un concert intitulé « Cantate Montréal » aura lieu à la Chapelle historique du Bon-Pasteur le jeudi 28 septembre à 19 h 30. Il mettra en présence les musiciens et musiciennes de l’ensemble Rendez-vous baroque français, composé d’Andréanne Brisson-Paquin, soprano, Grégoire Jeay, flûte baroque, Dominic Guilbault, violon baroque, Amanda Keesmaat, basse de violon et Christophe Gauthier, clavecin.

Rendez-vous baroque français
De gauche à droite : Christophe Gauthier, Amanda Keesmaat, Grégoire Jeay,
Andréanne Brisson Paquin, Dominique Guilbault

Sera créée à l’occasion de ce concert la Cantate de l’écureuil d’Éric Champagne sur un livret de Pascal Blanchet. L’évènement Cantate Montréal est un hommage aux fondateurs, premiers habitants et bâtisseurs de Montréal et donnera lieu à l’interprétation d’œuvres de compositeurs contemporains de la fondation de Montréal, ainsi que par des arrangements originaux d’airs traditionnels. Vous trouverez le programme complet du concert ici et pourrez réserver une place « gratuite » en cliquant ici.


Une reprise d’Humanitudes au Festival international de littérature

Dans le cadre du Festival international de la littérature (FIL) et en association avec l’organisme de réinsertion sociale Le sac à dos, l’Opéra de Montréal reprendra dans une version de concert l’opéra de rue Humanitudes d’Éric Champagne. Animé par le musicologue Pierre Vachon, l’événement réunira le baryton Pierre Rancourt et Max van Wyck ainsi que la mezzo-soprano Katie Miller le 29 septembre 2017 à 19 h à la Chapelle historique du Bon-Pasteur. Ce concert est également gratuit et des laisser-passer sont également disponibles ici.

Une dernière représentation pour Tosca à l’Opéra de Montréal

L’Opéra de Montréal a ouvert sa 38e saison samedi dernier avec Tosca de Giacomo Puccini dans une nouvelle co-production avec le Cincinnati Opera. La quatrième et dernière représentation aura lieu ce soir à 19 h 30 à la salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts. Je vous rappelle que la distribution comprend Melody Moore (Tosca), Gregory Dahl (Scarpia), Giancarlo Monsalve (Cavaradossi), Valerian Ruminsky (Sacristain) et Patrick Mallette (Angelotti). Le chef Giuseppe Grazioli dirigera l’Orchestre métropolitain et le Chœur de l’Opéra de Montréal. La mise en scène a été confiée à Jose Maria Condemi. Vous pourrez assister à 18 h 30 à la conférence Pré-Opéra présentée par le musicologue Pierre Vachon au Piano Nobile… et c’est gratuit maintenant… et toujours aussi intéressant !

Et, si le cœur vous en dit, vous pourrez visionner à l’adresse https://www.facebook.com/revuelopera la critique à chaud formulée pour L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique par la musicologue Gabrielle Prud’homme. Celle-ci a livré ses premières impressions à Frédéric Cardin après la première de samedi dernier. Je vous invite également à lire les critiques de Tosca du critique musical du journal Le Devoir Christophe Huss (« « Tosca » moins un ») et de son homologue de The Gazette Arthur Kaptainis (« Subtle touches in Opéra de Montréal’s traditional Tosca »).

La« Sortie imminente » du numéro 13 (Automne 2017) de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique

La sortie du numéro 13 (Automne 2017) de L’OpéraRevue québécoise d’art lyrique est imminente. Il contiendra un ENTRETIEN avec le chef Jacques Lacombe, un DOSSIER sur « L’opéra à l’ère numérique » par Justin Bernard, François Xavier Saluden et moi-même, un PORTRAIT de la passionnée d’opéra Isabelle Peretz par Frédéric Cardin et une CODA intitulée « Le défi de mettre en scène un opéra historique : la reprise de l’opéra Louis Riel » signée par le compositeur Éric Champagne. Le CALENDRIER, qui se présente en quatre volets chronologique, évènementiel, cinématographique et radiophonique, vous permettra de faire des choix éclairés parmi les multiples activités lyriques jusqu’au 21 décembre 2017. Je présenterai de façon plus détaillée cette nouvelle parution dans le numéro du blogue lyrique de la semaine prochaine.

 Etienne Dupuis toujours à Paris et Florie Valiquette à Zurich

Le baryton Étienne Dupuis poursuit son séjour à Paris où il tient le rôle-titre masculin dans Pelléas et Mélisande de Debussy à l’Opéra Bastille et le chantera à nouveau les 23 et 27 septembre 2017. Au lendemain de la première, une critique élogieuse de sa prestation a été publiée sur le site Forum-Opéra sous la plume de Yannick Boussaert : «  Etienne Dupuis […] donne [à Mélisande]  une réplique élégante et passionnée, riche en couleurs et en nuances. Dès le premier duo, la voix se fait sensuelle et envoûtante quand le timbre clair et l’aisance du baryton canadien lui permettent de se jouer des écueils du rôle.

Étienne Dupuis (Pelléas)
Pelléas et Mélisande de Claude Debussy
Opéra national de Paris, 2017

Le dernier duo et l’aveu de l’amour seront le point culminant de la soirée ». La soprano Florie Valiquette sera de retour quant à elle à l’Opernhaus Zürich en y chantant Papagena dans Die Zauberflöte de Mozart du 26 septembre au 15 octobre 2017.

Dans le cadre de sa nouvelle émission Samedi à l’opéra, Frédéric Cardin proposera l’audition le samedi 23 septembre à compter de 13 h de Lucrezia Borgia de Gaetano Donizetti dans un enregistrement de 1966. La distribution comprend Ezio Flagello (Alfonso d’Este), Montserrat Caballé (Lucrezia Borgia), Alfredo Kraus (Gennaro), Shirley Verrett (Maffio Orsini), Franco Ricciardi (Jeppo Liverotto), Franco Romano (Don Apostolo Gazella), Ferrucio Mazzoli (Ascanio Petrucci), Ferrucio Iacopucci (Oloferno Vitellozzo), Vito Maria Brunetti (Gubetta), Giuseppe Baratti (Rustighello), Robert El Hage (Rostolfo), Camillo Sforza (Un huissier), Franco Ruta (Un échanson) et Andrea Mineo (Une voix). Le Choeur de l’Opéra RCA Italiana et l’Orchestre de l’Opéra RCA Italiana sont sous la direction de Jonel Perlea.

À Place à l’opéra, Sylvia L’Écuyer diffusera également le dimanche 24 septembre 2017 à 19 h l’opéra Lucrezia Borgia de Gaetano Donizetti dans une production du Festival de Salzbourg de 2017. La distribution comprend Ildar Abdrazakov, Krassimira Stoyanova, Juan Diego Florez, Teresa Iervolino, Andrew Haji et Gordon Bintner. Le chœur de l’Opéra de Vienne et l’Orchestre du Mozarteum de Salzburg sont sous la direction de Marco Armiliato. En entrevue, l’animatrice s’entretiendra avec le producteur Renaud Loranger qui commentera l’édition 2017 du Festival de Salzbourg.

Dans le cadre de son émission La semaine lyrique, Justin Bernard proposera le dimanche 24 septembre 2017 l’écoute des plus belles pages du répertoire lyrique. Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser l’émission « en ondes radio » de 13 h à 15 h à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM) et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut être également écoutée en direct sur le site électronique de Radio VM à l’adresse http://www.radiovm.com.

Au Café d’art vocal, on pourra assister le samedi 23 septembre 2017 à 12 h 30 à la projection de l’opéra Les contes d’Hoffmann de edans une production du Royal Opera House Covent Garden de 2016. La distribution comprend Vittorio Grigolo, Thomas Hampson, Sofia Fomina, Christine Rice, Sonya Yoncheva et Kate Lindsey. La direction musicale est de Evelino Pido et la mise en scène de John Schlesinger. Une reprise est prévue pour le jeudi 28 septembre à 18 h 30. S’agissant des Soirées d’Opéramania, Michel Veilleux présentera Norma de Vincenzo Bellini dans une production du Gran Teatre del Liceu de Barcelone de 2015 La distribution comprend Sondra Radvanovsky, Gregory Kunde, Ekaterina Gubanova, Raymond Aceto et Francisco Vas. La direction musicale est de Renato Palumbo et la mise en scène de Kevin Newbury. Cette soirée se déroulera à la salle Jean-Papineau-Couture de la Faculté de musique de l’Université de Montréal (B-421) située au 200, avenue Vincent-d’Indy à Montréal.

*****

Je vous souhaite une bonne semaine lyriqueet je vous écrirai à nouveau de Barcelone samedi où je pourrais vouloir entendre Los tres tenores au magnifique Palau de la musica Orfeo Catala !

Palau de la musica Orgfoe Catala
Barcelone

Tosca en ouverture de la 38e saison de l’Opéra de Montréal et la Symphonie « des mille » par l’Orchestre symphonique de Montréal

16 septembre 2017

16 septembre 2017
(No 2017-27)

Tosca
Opéra de Montréal, 2017

Pour ouvrir sa 38e saison, l’Opéra de Montréal a choisi de présenter le célébrissime opéra Tosca de Giacomo Puccini dans une nouvelle co-production avec le Cincinnati Opera. Les principaux personnages de l’opéra sont incarnés par Melody Moore (Tosca), Gregory Dahl (Scarpia) et Giancarlo Monsalve (Cavaradossi). La distribution comprend également Valerian Ruminsky (Sacristain) et Patrick Mallette (Angelotti). Le chef Giuseppe Grazioli dirigera l’Orchestre métropolitain et le Chœur de l’Opéra de Montréal. La mise en scène a été confiée à Jose Maria Condemi.

Les quatre représentations auront lieu à 19 h 30 la salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts ce soir le 16 ainsi que les 19, 21 et 23 septembre 2017. Elles seront précédées à 18 h 30 de la conférence Pré-Opéra présentée par le musicologue Pierre Vachon au Piano Nobile.

Sur le site de l’Opéra de Montréal, vous pourrez entendre des extraits musicaux de Tosca et prendre connaissance des notes biographiques des artistes y prenant part en cliquant ici.

Je vous invite également à lire l’article que consacre à la production de Tosca le critique musical du journal Le Devoir Christophe Huss sous le titre « Un nouveau décor pour Tosca– Le millésime 2017 sera le septième en 38 saisons de l’Opéra de Montréal ».

Et L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique proposera une « critique à chaud » à la fin de la représentation de ce soir. C’est la musicologue – et nouvelle secrétaire à la rédaction de la revue– Gabrielle Prud’homme qui livrera ses premières impressions à Frédéric Cardin, le tout étant orchestré par la co-directrice du marketing et des communications de la revue, Claudine Jacques. Le Facebook live devrait débutere entre 22 h 10 et 22 h 30 et pourrait être écouté – et réécouté- à l’adresse https://www.facebook.com/revuelopera.

Melody Moore (Tosca)
Tosca de Giacomo Puccini
Opéra de Montréal, 2017
Photographie : Yves Renaud

Une Amicale de la Phonothèque sur Magda Olivero

La Société d’art vocal de Montréal reprend les activités de son Amicale de la Phonothèque le mardi 19 septembre 2017. Cette première amicale de la saison 2017-2018 sera consacrée à la grande soprano italienne Magda Olivero et sera animée par Denis Robert. L’évènement débutera à 18 h 30.

 Magda Olivero

La Symphonie « des mille » par l’Orchestre symphonique de Montréal

L’Orchestre symphonique de Montréal (OSM) inaugure sa saison 2017-2018 avec la Symphonie « des mille » de Gustav Mahler. L’événement rassemblera 350 choristes et instrumentistes. S’agissant des solistes, le chef Kent Nagano a arrêté son choix sur Sarah Wegener, Camilla Tilling, Aline Kutan, Allyson McHardy, Marie-Nicole Lemieux, Michael Schade, Russell Braun et David Steffens. Le Choeur de l’OSM et Les Petits Chanteurs du Mont-Royal auront été préparés par Andrew Megill et Andrew Gray. Deux représentations sont prévues à la Maison symphonique de Montréal les mardi 19 et jeudi 21 septembre à 20 h.

Des mélodies romantiques par Sarah Wegener

La Fondation Arte musica reçoit la soprano Sarah Wegener à la salle Bourgie du  Musée des Beaux-Arts de Montréal le vendredi 22 septembre 2017. Après avoir chanté dans la Symphonie « des mille », l’artiste germano-britannique proposera un programme de mélodies romantiques de Wolf, Fauré, Brahms et Webern. Elle sera accompagnée par un quatuor à cordes d’instrumentistes de l’Orchestre symphonique de Montréal, composé des violonistes Olivier Thouin et Jean-Sébastien Roy, de l’altiste Victor Fournelle-Blain et du violoncelliste Sylvain Murray. Pour le programme détaillé de ce concert qui débuterai, vous pouvez cliquer ici.

Sarah Wegener

Julie Boulianne, Marie-Ève Munger et Magalie Galdès-Simard toujours à La Monnaie, Sharon Azrieli à Prague, Michèle Losier, Philippe Sky ainsi qu’Etienne Dupuis à Paris et Karina Gauvin au Festival d’Ambronay

Julie Boulianne, Marie-Ève Munger et Magalie Galdès-Simard termineront leur séjour à Bruxelles pour participer à la dernière représentation de Pinocchio de Philippe Boesmans le 16 septembre 2017. La mezzo-soprano Michèle Losier interprétera Dorabella aux côtés de Philippe Sly dans une production de Così fan tutte de Mozart à l’Opéra national de Paris les 16, 18, 30 septembre ainsi que les 3, 5, 10 et 17 octobre 2017 au Palais Garnier. La soprano Sharon Azrieli Perez sera la soliste invitée de l’Orchestre symphonique national tchèque dans le cadre du Projet de musique Azrieli le 18 septembre 2017 à la salle Smetana de Prague. Le répertoire, présenté en première européenne, fera également l’objet d’un enregistrement sonore. Étienne Dupuis tiendra le rôle-titre masculin dans Pelléas et Mélisande de Debussy à l’Opéra Bastille du 19 septembre au 6 octobre 2017. Dans le cadre du Festival d’Ambronay, Karina Gauvin présentera un récital avec l’ensemble Le concert de la loge le 22 septembre 2017.

Dans le cadre de sa nouvelle émission Samedi à l’opéra, Frédéric Cardin proposera l’audition le samedi 16 septembre à compter de 13 h de la comédie-tragique Yvonne, Princesse de Bourgogne de Philippe Boesmans. La distribution comprend Dörte Lyssewski (rôle parlé) (Yvonne), Paul Gay (Le Roi Ignace), Mireille Delunsch (La Reine Marguerite) Yann Beuron (Le Prince Philippe), Victor von Halem (Le Chambellan), Hannah Esther Minutillo (Isabelle) Jason Bridges (Cyrille),Jean-Luc Ballestra (Cyprien), Guillaume Antoine (Innocent), Marc Cossu-Leonian (Valentin) , Laurent David (Le mendiant), Lucile Richardot (Première tante). David Lefort (Deuxième tante), Fauchère (Soprano solo), Marie-George Monet (Alto solo), Edouard Hazebrouck (Ténor solo) Jean-Christophe Jacques (Basse solo), Lucie Lacoste (Dame 1), Maryseult Wieczorek (Dame 2), Anna Marie Jacquin (Dame 3). L’Ensemble vocal Les jeunes solistes a été préparé par Rachid Safir et le Klangforum est dirigé par Sylvain Cambreling En complément de programme, l’animateur fera entendre des extraits d’albums de Julie Boulianne, Marie-Ève Munger, Yann Beuron et Vincent Le Texier.

À Place à l’opéra, Sylvia L’Écuyer diffusera le dimanche 17 septembre 2017 à 19 h l’opéra Pinocchio de Philippe Boesmans dans une production du Festival d’Aix-en-Provence de 2017. La distribution comprend Stéphane Degout, baryton (Le directeur de la troupe) Vincent Le Texier, baryton-basse (le père), Chloé Briot, soprano (Pinocchio), Yann Beuron, ténor (deuxième escroc), Julie Boulianne, mezzo-soprano (la chanteuse du cabaret, un mauvais élève), Marie-Ève Munger, soprano, (la fée), Les solistes Tcha Limberger, violoniste, Fabrizio Cassol, saxophoniste et Philippe Thuriot (accordéoniste) ainsi que l’Orchestre Klangforum Wien seront sous la direction d’Emilio Pomarico, En entrevue, l’animatrice s’entretiendra avec la mezzo-soprano Julie Boulianne et la soprano Marie-Ève Munger. Dans ses Actualités, elle parlera avec la mezzo-soprano Rihab Chaieb des coups de cœurs de celle-ci au Festival O à Philadelphie.

Dans le cadre de son émission La semaine lyrique, Justin Bernard proposera le dimanche 17 septembre 2017 l’écoute des plus belles pages du répertoire lyrique. Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser l’émission « en ondes radio » de 13 h à 15 h à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM) et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut être également écoutée en direct sur le site électronique de Radio VM à l’adresse http://www.radiovm.com.

Au Café d’art vocal, on pourra assister le samedi 16 septembre 2017 à 12 h 30 à la projection de l’opéra Idomeneo de Wolfgang Amadeus Mozart dans une production du Metropolitan Opera de New York de 1982. La distribution comprend Luciano Pavarotti, Frederica von Stade, Ileana Cotrubas et Hildegard Behrens. La direction musicale est de James Levine et la mise en scène de Jean-Pierre Ponnelle. Une reprise est prévue pour le jeudi 21 septembre à 18 h 30. S’agissant des Soirées d’Opéramania, la deuxième événement de la saison aura lieu le vendredi 22 septembre 2017 à compter de 19 h 30 et prendra la forme d’une Soirée spéciale sur « Les grands airs de ténor du répertoire vériste ». Il sera proposé des écoutes comparées (dont certaines avec partition) de grands airs véristes comme « Vesti la giubba » (Pagliacci de Leoncavallo), « Cielo e mar » (La Gioconda de Ponchielli) et le « Lamento di Federico è la solita storia » (L’Arlesiana de Cilea). Les ténors choisis par le musicologue Michel Veilleux seront Marcelo Álvarez, Carlo Bergonzi, Jussi Bjoerling, Plácido Domingo, Jonas Kaufmann, Ferruccio Tagliavini, Jon Vickers et plusieurs autres. Cette soirée se déroulera à la salle Jean-Papineau-Couture de la Faculté de musique de l’Université de Montréal (B-421) située au 200, avenue Vincent-d’Indy à Montréal.

*****

 Je vous souhaite une bonne semaine lyriqueet peut-être nous verrons-nous ce soir à la première de Tosca!

Un bel été lyrique, une nouvelle rédactrice en chef pour L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique. D’amour et d’ivresse par le Studio de musique ancienne de Montréal et Melody Moore la prochaine Tosca à l’Opéra de Montréal

9 septembre 2017

9 septembre 2017
(No 2017-26)

Melody Moore (Tosca)
Opéra de Montréal, 2017
Photographie : Chloé Huvet

Jespère que votre été s’est avéré agréable – et qu’il continuera de l’être jusqu’à l’équinoxe d’automne prévu pour le 22 septembre à 22 h 09 ! – et que vous avez pu faire quelques belles sorties lyriques durant la saison estivale. Le blogueur lyrique que je suis a assisté à plusieurs productions, notamment à celles du Festival de Glimmerglass à Cooperstown et du Festival d’Opéra de Québec, à la version de concert de Parsifal de Richard Wagner dirigée par Yannick Nézet-Séguin au Festival de Lanaudière et à l’un des deux récitals de la soprano Sumi Jo dans le cadre de la Virée classique de l’Orchestre symphonique de Montréal. Vous pourrez lire des critiques de ces événements sous ma plume et la plume de plusieurs autres collaborateurs et collaboratrices de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique dont le numéro 13 est actuellement en préparation… et qui a une nouvelle rédactrice en chef !

Une nouvelle rédactrice en chef pour L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique

Après plusieurs années de loyaux et dévoués services, Lorraine Drolet a choisi de quitter ses fonctions de rédactrice en chef de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique. Lors de la rencontre qui rassemblait l’équipe de la revue après la parution de son numéro 12 le 6 juillet dernier, sa contribution à la vie de la revue a été soulignée et des remerciements ont été adressés.

C’est une jeune musicologue qui a pris la relève de Lorraine Drolet. Boursière de l’Observatoire interdisciplinaire de création et de recherche en musique (OICRM), Chloé Huvet a préparé sous la direction des professeurs Michel Duchesneau de  la Faculté de musique de  l’Université de Montréal et de Gilles Mouëllic du département des arts du spectacle de l’Université Rennes 2 une thèse de doctorat sur le cinéma et la musique, avec une analyse particulière de la musique de la trilogie Star Wars de George Lucas. Pour en savoir davantage sur sa thèse qui devrait être soutenue avant la fin de la présente année, vous pouvez cliquer ici. Elle a d’ailleurs publié un article sur le thème de sa recherche doctorale sous le titre « Musique et effets sonores dans Star Wars. Épisode II, L’attaque des clones : une alliance conflictuelle?», Revue musicale OICRM, vol. 2, n° 2, mai 2015.  J’ai par ailleurs retrouvé sur la Toile une photographie de la nouvelle rédactrice en chef en pleine action :

Chloé Huvet
Rédactrice en chef
L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique
Photographie : Amélie Philibert et Benoît Gougeon

La nouvelle rédactrice en chef participe activement à la préparation du numéro 13 dont la parution devrait se faire aux premiers jours de l’automne. L’entretien sera consacré au chef Jacques Lacombe dont les propos ont été recueillis cet été au moment où il dirigeait l’opéra Louis Riel de Harry Somers dans le cadre du Festival d’opéra de Québec.

Et sous ma direction,  la rédactrice en chef et les autres membres de l’équipe, son directeur numérique François Xavier Saluden et les co-directrices du marketing et des communications, Florence Troncy et Claudine Jacques ainsi que Gabrielle Prud’homme, qui devient secrétaire de rédaction, préparent un important virage numérique pour la revue dont les premiers résultats devraient être appréciés lors de la sortie du prochain numéro.

D’amour et d’ivresse par le Studio de musique ancienne de Montréal

Prenant les devant sur les autres ensembles, orchestres, compagnies lyriques et autres organismes musicaux, le Studio de musique ancienne de Montréal débute sa saison 2017-2018 en présentant un concert intitulé « D’amour et d’ivresse ». Le directeur artistique du SMAM Andrew McAnerney proposera un voyage  de découvertes musicales à travers l’Europe avec des madrigaux et des chansons des XVe et XVIe siècles qui étaient à l’origine écrits pour divertir. Ce style plutôt ludique se prêtera parfaitement à un concert d’après-midi et fera découvrir des maitres compositeurs Lassus, Monteverdi et Josquin. Les chanteurs et chanteuses du SMAM seront les sopranos Stephanie Manias et Rebecca Dowd, l’alto Josée Lalonde, le ténor  Michiel Schrey, et la basse Normand Richard. L’accompagnement au luth sera de Madeleine Owen.

Ce concert sera présenté dans le cadre des Concerts duhamellois dans la municipalité de Duhamel dans le dimanche 10 septembre 2017 à 16 h. Pour vous procurer des billets, vous pouvez cliquer ici.


Melody Moore la prochaine Tosca à l’Opéra de Montréal

À l’Opéra de Montréal, les préparatifs vont bon train pour l’ouverture de la saison 2017-2018 prévue pour le samedi 16 septembre 2017. Le directeur artistique Michel Beaulac a choisi d’inaugurer la 37e saison de l’OdM avec Tosca de Giacomo Puccini et fait appel à la soprano américaine  Melody Moore-Wagner  pour interpréter le rôle-titre.

La nouvelle rédactrice en chef Chloé Huvet – également photographe pour l’occasion – et moi-même avons d’ailleurs eu un entretien la nouvelle Floria Tosca montréalaise lors de la répétition destinée aux médias à la Place des Arts le jeudi 7 septembre 2017. Celle-ci nous a dit être très enthousiaste à son retour à Montréal où elle avait incarné Cio-Cio San dans la production de 2015. Elle nous a rappelé qu’elle avait tenu d’autres rôles d’importance dans les opéras de Puccini, qu’il s’agisse de Mimì (La bohème), Manon Lescaut (Manon Lescaut), Magda (La rondine), Suor Angelica (Suor Angelica) et qu’elle anticipait le plaisir de véritablement prendre le rôle de Turandot, après l’expérience vécue dans cadre du Turandot Project du Fischer Centre for the Performing Arts at Bard College le 14 août 2016.

Pendant la répétition, nous avons eu droit à une présentation d’un extrait de l’acte II pendant laquelle Floria Tosca chante le célébrissime air « Vissi d’arte » (J’ai vécu pour l’art) et avons pu être témoin d’une superbe prestation vocale de Gregory Dahl qui incarnera Scarpia dans cette production

Pour plus d’informations sur cette première production, je vous invite à vous rendre sur le site de la compagnie lyrique montréalaise en cliquant ici.

Julie Boulianne, Marie-Ève Munger et Magalie Galdès-Simard à La Monnaie et Karina Gauvin au Théâtre des Champs-Élysées à Paris

Des artistes lyriques du Québec prolongent leur été lyrique, comme c’est le cas pour Julie Boulianne, Marie-Ève Munger et Magalie Galdès-Simard qui ont déjà repris leurs rôles dans l’opéra Pinocchio de Philippe Boesmansde lors de la réouverture du Théâtre royal de La Monnaie à Bruxelles. Trois représentations ont eu lieu les 5, 7, 8 et cinq autres sont prévues pour les 10, 12, 13, 15 et 16 septembre 2017. Après l’avoir chanté au Musikfest de Bremen le 25 août 2017, la soprano Karina Gauvin sera à nouveau Vitellia dans la version concertante de La clemenza di Tito de Mozart et au Théâtre des Champs-Élysées de Paris le 15 septembre 2017.

Après la saison d’été durant laquelle elle a commémoré des événements lyriques s’étant déroulés en 1867, Sylvia L’Écuyer a débuté une la semaine dernière lanouvelle saison de son émission Place à l’opéra. De septembre à novembre, Place à l’opéra ne sera que diffusée qu’à la radio, le dimanche soir à compter de 19 h. En débutan cette saison la semaine dernière, l’animatrice a rendu hommage au  ténor Luciano Pavarotti décédé il y a 10 ans. Demain soir, le dimanche 10 septembre, elle diffusera l’opéra Don Giovanni de Wolfgang Amadeus Mozart dans la production du Festival d’Aix-en-Provence de 2017 dans laquelle le baryton-basse québécois Philippe Sly prend le rôle-titre. Les autres membres de la distribution sont Nahuel di Pierro, basse (Leporello), Eleonora Buratto, soprano (Donna Anna), Pavol Breslik, ténor (Don Ottavio), Isabel Leonard, mezzo-soprano (Donna Elvira), Julie Fuchs, soprano (Zerlina) Krzysztof Baczyk, basse (Masetto), David Leigh, basse (Il Commendatore). Le choeur English Voices et Le Cercle de l’Harmonie sont sous la direction de Jérémie Rhorer, En entrevue, Sylvia L’Écuyer recevra Philippe Sly. Dans ses Actualits,  elle s’entretiendra avec Giuseppe Grazioli qui dirigera Tosca pour l’ouverture de la saison à l’Opéra de Montréal.  Pour plus de renseignements sur l‘émission, vous pouvez cliquer ici.

Et sur les ondes d’ICI-Musique, une nouvelle émission lyrique naît sous le titre Samedi à l’opéra. Elle sera animée par Frédéric Cardin et celui-ci accueillera les opéraphiles tous les samedis à compter de 13 h. Il dit souhaite rcréer une synergie unique entre Samedi à l’opéra et Place à l’opéra chaque fin de semaine. Sylvia L’Écuyer  et lui-même arrimeront leurs programmations en diffusant le même opéra, sur disque à Samedi à l’opéra et dans une version enregistrée lors de l’un des nombreux festivals européens à Place à l’opéra. Le premier Samedi à l’opéra a été diffusé aujourd’hui dans une production  captée au Festival de Salzbourg en 1956 et dans laquelle chantait, entre autres, le ténor québécois Léopold Simoneau.

Dans le cadre de son émission La semaine lyrique, Justin Bernard proposera le dimanche 10 septembre 2017 l’écoute des plus belles pages du répertoire lyrique. Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser l’émission « en ondes radio » de 13 h à 15 h à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM) et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut être également écoutée en direct sur le site électronique de Radio VM à l’adresse http://www.radiovm.com.

Les projections du Café d’art vocal ont repris en ce samedi 9 septembre 2017 à 12 h 30 avec la présentation de Mefistofele d’Arigo Boito dans une production de l’Opéra de  Munich de 2016. La distribution  comprend René Pape, Joseph Calleja, Kristine Opolais et Karine Babajanyan. La direction musicale est d’Omer Meir Wellber et la mise en scène de Roland Schwab. Une reprise est prévue pour le jeudi 14 septembre à 18 h 3o. S’agissant des Soirées d’Opéramania, la première projection de la saison 2017-2018 a eu lieu hier le vendredi 8 septembre 2017 et a permis de visionner Un ballo di Maschera (Un bal masqué) de Giuseppe Verdi dans une production de l’Opéra de Munich de 2016. Pour la deuxième projection et en prévision de la première de Tosca le lendemain à l’Opéra de Montréal, le musicologue Michel Veilleux a choisi de présenter le film-opéra Tosca de Benoît Jacquot réalisé en 2001. La distribution comprend Angela Gheorghiu, Roberto Alagna, Ruggero Raimondi, Maurizio Muraro et Enrico Fissore. La direction musicale est d’Antonio Pappano et la mise en scène de Benoît Jacquot. Selon le musicologue, ce dernier film-opéra produit par Daniel Toscan du Plantier (1941-2003) est un chef-d’œuvre dont chaque plan est une œuvre d’art finement ciselée et dont la réalisation musicale est du plus haut niveau : un trio vocal capté à son meilleur, sous la direction exigeante d’Antonio Pappano.

*****

Je vous souhaite un bonne rentrée lyrique… et vous écris samedi prochain de Barcelone où je compte voir une production d’Il Viaggio a Reims (Le voyage à Reims) de Gioacchino Rossini au Gran Teatre del Liceu.

Le blogueur lyrique vous souhaite un bel été… lyrique !

17 juin 2017

Été 2017

L'Opéra- Numéro 12- Couverture définitive

Le blogueur lyrique vous souhaite un bel été… lyrique !et sera de retour le samedi 5 septembre 2017. Pour tout savoir sur  l’été lyrique québécois, pourquoi ne pas vous procurer le numéro 12 (Été 2017)  de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique , ce que vous pourrez faire  aux quatre coins du Québec dans des points de vente que vous pouvez identifier en cliquant ici. Ce numéro 12 contient notamment  un ENTRETIEN avec notre contralto nationale Marie-Nicole Lemieux. Une présentation détaillée de son contenu se trouve dans la dernière Infolettre de la revue que vous pouvez consulter en cliquant ici.

06-oiseau-lyre-petit

17 juin 2017
(No 2017-25)

Un Festival Montréal baroque – et opératique -, le Gala de l’Opéra de Rimouski et un bel été lyrique en perspective !

FMB 2017- Logo rouge

Pour contribuer à la commémoration du 375e anniversaire de la fondation de Montréal, aujourd’hui haut lieu circassien, le Festival Montréal baroque (FMB), dont Susie Napier et Mathias Maute assument conjointement la direction artistique, a choisi pour thème de son édition de 2017 « Cirque musical ».  Durant le festival qui s’étendra du 22 au 25 juin 2017, il sera fait une place privilégiée aux acrobates musicaux, aux clowns à trompette et aux fous violoneux du roi, mais a également à  l’art lyrique baroque auquel seront consacrés pas moins de sept concerts… qui inaugurent en quelque sorte l’été lyrique 2017.

Ainsi, dès l’ouverture du festival le 22 juin à 19 h, dans la magnifique Chapelle Notre-Dame-de-Bon-Secours (400, rue Saint-Paul Est), l’Ensemble Caprice et son chef Mathias Maute seront mis à contribution pour commémorer les 450 ans de Claudio Monteverdi en interprétant les Vespro della Beata Vergine (Les Vêpres de la Vierge Marie). Accompagnée par l’Infusion baroque, la soprano Rebecca Dowd présentera un concert d’airs d’opéra d’Alessandro Stradella sur le thème « Contorsions périlleuses » le vendredi 23 juin à 21 h à l’Église St-John the Evangelist (137, avenue du Président-Kennedy). En un 24 juin et un jour de Fête nationale du Québec, le FMB offrira deux événements à caractère lyrique. D’abord, il accueillera, en après-midi, la soprano Andréanne Brisson Paquin et l’ensemble Pallade Musica dans l’Atrium du Musée d’art contemporain (185, rue Sainte-Catherine Ouest) – et deux fois plutôt qu’une, à 15 h et 16 h 30 – dans un concert où sera interprétée la musique de Purcell, Eccles, Berardi et Stradella et créée une pièce commandée au jeune compositeur québécois Jonathan Goulet. Et en soirée à 19 h à la Salle polyvalente du Pavillon Sherbrooke de l’Université du Québec à Montréal (UQAM) (200, rue Sherbrooke Ouest), la soprano Suzie LeBlanc et l’ensemble Constantinople présenteront un concert intitulé « Soieries aériennes » à l’occasion duquel quelques chefs-d’oeuvre du répertoire italien pourront être entendus. Le dimanche 25 juin à 14 h Église St-John the Evangelist (137, avenue du Président-Kennedy), la soprano Jacinthe Thibault et le groupe Sonate 1704 livreront un combat amical entre catholiques et protestants en interprétant des cantates de Jacquet de La Guerre et de Nicolas Bernier contre des sonates virtuoses pour violon de John Loeillet et de Henry Eccles. Enfin, le dimanche 25 juin à 19 h à l’Agora Hydro-Québec de l’UQAM (175, avenue du Président-Kennedy), La Bande Montréal Baroque, sous la direction Eric Milnes et dans une mise en scène de Danette MacKay, créeront Althea, un nouvel opéra de Bach ! Cette création résulte du travail du regretté Bruce Haynes (1942-2011) qui a imaginé  un opera seria en trois actes mettant en présence un grand-prêtre, un roi, une princesse, un amoureux, un imposteur et un monstre marin sur des musiques dramatiques de Bach.

Bach et Haynes

Pour plus de renseignements sur cette édition 2017 du FMB et réserver des places, vous pouvez consulter le site du festival à l’adresse www.montrealbaroque.com ou téléphoner au 514 845-7171. Je vous invite par ailleurs à faire la lecture de l’article que lui consacre le critique musical Christophe Huss et qui est publié dans l’édition du journal Le Devoir de ce samedi 17 juin 2017  sous le titre « Monteverdi était déjà là 75 ans avant Montréal ! ».

Le Gala de la 15e saison de l’Opéra de Rimouski

L’Opéra de Rimouski présentera le Gala de sa 15e saison le 25 juin 2017. Participeront à ce gala la soprano – et marraine de l’Opéra de Rimouski – Lyne Fortin, la mezzo-soprano Julie Nesrallah, le ténor Steeve Michaud, les barytons Fady Jeanbart et Jean-Marc Salzmann ainsi que la basse Marcel Beaulieu. Le violoniste Étienne Saint-Laurent et la pianiste-accompagnatrice Ékatérina Mikhaylova-Tremblay participeront également à l’évènement dont le chef Louis Lavigueur assurera la direction musicale. Une courte biographie de ces artistes est accessible sur la page Facebook de la compagnie en cliquant ici.

OdR- Gala 2017- Affiche

L’Otello de Jonas Kaufmann sur nos écrans le 28 juin 2017

Dans le cadre de la série Ciné-spectacle, les opéraphiles du Québec pourront voir le ténor allemand Jonas Kaufmann faire ses débuts dans le rôle d’Otello de l’opéra éponyme de Giuseppe Verdi dans une nouvelle production du Royal Opera House Covent Garden. La soprano Maria Agresta sera sa Desdémone et le baryton Ludovic Tézier incarnera le personnage d’Iago dans la nouvelle mise en scène de Keith Warner. L’Orchestre et le Choeur du Royal Opera House Covent Garden seront sous la direction d’Antonio Pappano. Une seule projection est prévue et aura lieu le mercredi 28 juin 2017 dans 19 cinémas indépendants du Québec. Pour l’heure des projections dans chacun des cinémas participants, vous pouvez cliquer ici.

Otello- Ciné-spectacle

Un bel été lyrique 2017 en perspective au Québec

L’été 2017 réserve de beaux moments aux opéraphiles du Québec à qui de multiples rendez-vous avec l’art total sont proposés. Voici un sommaire des multiples événements auxquels pourront assister les lyricomanes au lendemain du solstice d’été (prévu au Québec pour le 21 juin à 00 h 24). Comme cela a été souligné ci-dessus, le Festival Montréal baroque a réservé une place importante à la voix et  l’art lyrique en lui consacrant sept concerts qui inaugurent, sur une note baroque, l’été lyrique 2017. L’Opéra de Rimouski présentera un gala le 25 juin mettant en présence la marraine de l’Opéra de Rimouski et soprano Lyne Fortin ainsi que plusieurs autres artistes lyriques (voir ci-haut pour la liste complète de ces artistes). Le Festival d’opéra de Saint-Eustache, qui se déroulera du 7 au 9 juillet 2017, produira deux opéras en un, Le téléphone de Giancarlo Menotti et Le secret de Suzanne d’Ermano Wolf-Ferrari. Il présentera également un récital de la soprano Valeria Florencio de et un Grand concert « Jeunes ambassadeurs lyriques », de même qu’une conférence-causerie du musicologue Pierre Vachon sur le thème « 400 ans d’opéra ». Pour son festival de 2017, Orford musique a invité le Studio de musique ancienne de Montréal à interpréter des Chants de la Nouvelle-France. Karina Gauvin offrira un récital dans le cadre de l’événement Musique de chambre à Sainte-Pétronille. Le Festival d’Opéra de Québec en sera à sa septième édition – espérons-la chanceuse ! – et son événement-phare sera la présentation de la nouvelle production de Louis Riel de Harry Somers par la Canadian Opera Company. On pourra aussi y entendre Don Giovanni qui mettra en valeur les jeunes artistes qui participeront au studio d’opéra du festival. Le directeur artistique Grégoire Legendre nous fera découvrir le contre-ténor américain Anthony Roth Costanzo dans un concert de clôture auquel seront associés Les Violons du Roy. Le Festival international du Domaine Forget a inscrit à son programme plusieurs événements à caractère vocal et lyrique qui permettront d’entendre les voix de Marie-Nicole Lemieux, Karina Gauvin, Dominique Labelle, Jennifer Larmore, Michèle Losier, Michael Slattery et François Le Roux. Les Destinations lyriques de la Société d’art lyrique du Royaume sont de retour durant l’été 2017. Sous le thème « Les amours au temps de Downton Abbey et de la Vienne impériale », la soprano Émilie Baillargeon interprétera le 20 juillet 2017 des airs d’opérettes de la Belle Époque accompagnée par le quintette ValsesChics. Le grand moment lyrique de l’été 2017 nous sera offert sans contredit par le Festival de Lanaudière dont Gregory Charles est devenu le directeur artistique et qui a dit vouloir donner à la voix la place qu’elle mérite à Joliette. Une version de concert de Parsifal de Richard Wagner dans laquelle notre Yannick Nézet-Séguin dirigera son Orchestre Métropolitain sera ainsi présentée avec une distribution internationale de haut calibre. Le Requiem de Fauré sera aussi au programme du festival et aura pour soliste le baryton Jean-François Lapointe et la soprano Sumi Jo. Un concert d’airs d’opéra fera le bonheur des opéraphiles du festival et mettre en présence le baryton Hugo Laporte et la mezzo-soprano Marie-Andrée Mathieu. La 14e édition du Festival d’art vocal de Montréal a programmé des cours de maître (Richard Margison Judith Forst et Joan Dornemann), quatre récitals, les opéras The Medium de Menotti et Gianni Schicchi de Puccini ainsi qu’un Concert de gala. Et dans le cadre d’une Virée classique qui clôturera cet été lyrique, l’Orchestre symphonique de Montréal et son chef Kent Nagano présenteront sur l’esplanade du Stade olympique Porgy and Bess de George Gerschwin. Ils offriront aussi une belle tribune à la soprano sud-coréenne Sumi Jo qui interprétera lors d’un premier récital le 11 août « Les plus beaux airs » et fera découvrir « La Fascinante Asie » lors de son second récital du 12 août 2017. A ces concerts, s’ajoutent des projections sur l’Esplande la Place du film réalisé en 1962 par Jerome Robins et Robert Wise à partir de l’opéra West Side Story de Leonard Bernstein et d’Il  Barbiere di Siviglia de Gioacchino Rossini dans une production de Metropolitan Opera de 2000. Ces projections auront respectivement lieu le vendredi 11 et samedi 12 août à 20 h.

Et des artistes lyriques pour la messe dominicale de l’Église Saint-Dominique à Québec

Comme il le fait depuis plusieurs étés, l’organiste lyrique Robert Patrick Girard tient « célébrer en musique » la vie de l’Église Saint-Dominique à Québec (175, Grande-Allée Ouest) et le fera cette année du 18 juin au 20 août 2017. Des choristes et artistes lyriques prendront part à certaines de ces messes estivales, notamment à celles du 18 juin (La maîtrise des Petits chanteurs de Québec), du 25 juin (Caroline Roussel, soprano), du 9 juillet (Maïka Audet, Talia Bouchard, Annabelle Huot, Arina Peturkhov et Mihaela Popovici de la classe de Stéphanie Audet), du 16 juillet (Hugo Laporte, baryton), du 30 juillet (Michel Cervant, basse) et du 13 août (Lynda Dumont-Roy, soprano). Les messes débutent à 10 h 30. Des informations sur l’ensemble de la programmation sont disponibles sur le site de l’organiste lyrique ici.

Messe estivale è Saint-Dominique

Parution du Petit lexique multilingue de l’opéra de Chantal Lambert

Les Éditions universitaires européennes viennent de publier le Petit lexique multilingue de l’opéra dont l’auteur est nulle autre que Chantal Lambert. Le « Lexique Lambert » est une édition consolidée de trois lexiques à l’usage des chanteurs et chanteuses d’opéra qu’avaient rédigés la directrice de l’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal dans le cadre d’une collaboration entre son atelier et le Cégep du Vieux-Montréal en 1995. Ce lexique s’adresse en particulier aux artistes lyriques, mais les opéraphiles pourraient aussi vouloir le commander sur le site de l’éditeur ici.

Lambert- Petit lexique- Couverture

La sortie du numéro 12 (Été 2017) de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique

La sortie du numéro 12 (Été 2017) de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique est prévue d’ici la fin du mois de juin. Il contiendra un ENTRETIEN avec notre contralto nationale Marie-Nicole Lemieux dont les propos ont été recueillis par la journaliste Caroline Rodgers et la rédactrice en chef Lorraine Drolet, la deuxième partie du DOSSIER sur « L’enseignement du chant » préparé par la professeure Monique Pagé, un PORTRAIT du passionné d’opéra et dramaturge Michel Tremblay par Frédéric Cardin, un PROFIL sur le Festival de Lanaudière par Antoine Gervais et une CODA sous le titre « L’opéra chez Postes Canada ou les deux solitudes… lyriques ? » que je signe quant à moi. Le CALENDRIER, qui se présente à nouveau en trois volets chronologique, événementiel et cinématographique, vous permettra de faire des choix éclairés parmi  les multiples activités lyriques qui au auront lieu au Québec entre le  le 22 juin et le 21 septembre 2017. Une présentation plus détaillée de ce numéro 12 sera faite dans l’Infolettre qui parviendra aux personnes abonnées avant l’expédition et la mise en kiosque.

L'Opéra- Numéro 12- Couverture provisoire.jpg

Barbe et Doucet en Écosse, Hélène Guilmette à Paris, Marie-Nicole Lemieux à Zurich et Jean-François Lapointe à Marseille

La production de La bohème de Giacomo Puccini du Scottish Opera à laquelle contribue le tandem Barbe et Doucet termine son itinéraire en Écosse et pourra être vue une dernière fois à Inverness en ce samedi 17 juin 2017. La soprano Hélène Guilmette, qui a enregistré un amusant vidéo auquel vous aurez accès en cliquant iciincarnera pour deux dernières représentations le personnage d’Hélène dans Le timbre d’argent de Saint-Saëns à l’Opéra-comique de Paris les 17 et 19 juin 2017. Notre contralto nationale Marie-Nicole Lemieux poursuit son séjour à l’Opernhaus Zürich où elle participe à la production d’Un ballo in maschera de Verdi dans laquelle elle prendra à nouveau le rôle d’Ulrica les 17, 20 et 24 juin 2017. Le séjour du baryton Jean-François Lapointe à l’Opéra de Marseille tire à sa fin et il tiendra le rôle de Rodrigo pour une dernière représentation du Don Carlo de Verdi le 17 juin 2017. Je partage avec vous une très belle photographie du grand baryton québécois prise durant le cours de la production :

Jean-François Lapointe 2Jean-François Lapointe
Don Carlo de Giuseppe Verdi
Opéra de Marseille, 2017

Et puisque le blogue prend congé pour l’été avec ce numéro, j’ai pensé partagé avec vous l’itinéraire estival (par nom et ordre chronologique) des 20 artistes du Québec qui sillonneront la planète lyrique durant la saison estivale, que vous retrouverez de façon plus détaillée par ailleurs dans le numéro 12 (Été 2017) de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique :

Alexandre Deshorties : Norma (Bellini) au Grand théâtre de Genève les 18, 21, 23, 26, 29 juin et 1er juillet 2017;
Jacques Lacombe : Peter Grimes (Britten) les 22, 30 juin, 8 et 15 juillet 2017 et Tosca de (Puccini) le 6 juillet 2017 à l’Opernhaus de Bonn;
Frédéric Antoun : Cassio dans Otello (Verdi) au Royal Opera de Londres les 21, 24, 28 juin, 2, 6, 8, 10, 12 et 15 juillet 2017;
Étienne Dupuis : Rodrigo et le Marquis de Posa dans Don Carlo de Verdi au Deutsche Oper les 24, 29 juin, 2 et 6 juillet 2017; Athanaël dans Thaïs (Massenet) à Opera Australia les 22 et 24 juillet 2017; Pelléas dans Pelléas dans Pelléas et Mélisande (Debussy) à l’Opéra national de Paris les 19, 23, 27 septembre ainsi que les 1er et 6 octobre 2017;
Dominique Labelle : airs d’oratorios de Caldara, Haendel, Purcell et Clérambault au Aston Magna Music Festival à Great Barrington les 29, 30 juin et 1er juillet 2017;
Jean-François Lapointe : Requiem de Fauré au concert de clôture de l’Orchestre national de Lille le 1er juillet 2017;
Yannick Nézet-Séguin : Orchestre de chambre d’Europe pour la version concertante de La clemenza di Tito de Mozart au Festival d’été de Baden-Baden les 6 et 9 juillet 2017; Orchestre de Philadelphie  dans un concert consacré au répertoire lyrique le 19 août 2017 au Saratoga Performing Arts Center avec le ténor Matthew Polenzani, la mezzo-soprano Isabel Leonard et la soprano Susanna Phillips; Salomé de Strauss au Wiener Staatsoper les 16, 18 et 21 septembre 2017;
Philippe Sly : Don Giovanni dans Don Giovanni de Mozart au Festival d’Aix-en-Provence les 6, 8, 10, 13, 15, 17, 19 et 21 juillet 2017 et Guglielmo dans Così fan tutte de Mozart de l’Opéra national de Paris les 16, 18, 30 septembre ainsi que les 3, 5, 10 et 17 octobre 2017;
Claire de Sévigné : Blonde dans Die Entführung aus dem Serail (Mozart) Festival d’opéra de Savonlinna en Finlande les 11 et 19 juillet 2017;
Julie Boulianne, Marie-Ève Munger et Magalie Galdès-Simard : création mondiale de Pinocchio (Boesmans) au Festival d’Aix-en-Provence les 3, 7, 9, 11, 14 et 16 juillet 2017 et au Théâtre royal de La Monnaie les 5, 7, 8, 10, 12, 13, 15 et 16 septembre 2017;
Daniel Taylor : programme consacré à la musique ancienne, dont le Miserere (Allegri), le 26 juillet 2017 ai Festival d’été de musique de Stratford; Stabat Mater (Pergolèse) et Dido and Aeneas (Purcell) au Festival d’Elora le 27 juillet 2017 à l’église St. John’s à Elora;
Nora Sourouzian : Marfa dans l’opéra Dimitrij d’Antonin Dvorák au Fischer Centrer for the Performing Arts d’Annandale-on-Hudson dans l’État de New York les 28 et juillet ainsi que les 4 et 6 août 2017;
Marie-Nicole Lemieux : Avec la Camarata Geneva, airs de Rossini et Mozart à l’Opéra de Vichy le 4 août 2017; au 68e Festival de musique de Menton, avec l’orchestre Il Pomo d’Oro sous la direction de Maxim Emelyanychev dans des airs d’opéra de Vivaldi en hommage à Anna Girò;
Jacques-Olivier Chartier : daner la Messe en si mineur de Bach les 6 et 13 août 2017 au Festival American Bach Soloists de San Francisco; version concertante de King Arthur de Purcell les 10 et 11 août 2017 au Conservatoire de musique de San Francisco;
Olivier Godin : accompagnement du baryton François Le Roux le 9 août 2017 dans un récital réunissant des mélodies de Saint-Saëns, Halphen, Séverac, Fauré, Debussy, Poulenc et Jolivet au Source Song Festival à Minneapolis et, le lendemain, une classe de maître destinée aux chanteurs et aux pianistes;
Michèle Losier : Marguerite dans La damnation de Faust de Berlioz au Festival d’Édimbourg le 20 août 2017; Dorabella dans Così fan tutte de Mozart de l’Opéra national de Paris les 16, 18, 30 septembre ainsi que les 3, 5, 10 et 17 octobre 2017;
Karina Gauvin : Vitellia dans la version concertante de La clemenza di Tito de Mozart au Musikfest de Bremen le 25 août 2017 et au Théâtre des Champs-Élysées de Paris le 15 septembre 2017;
Sharon Azrieli Perez : Projet de musique Azrieli avec l’Orchestre symphonique national tchèque le 18 septembre 2017 à la salle Smetana de Prague.

06-oiseau-lyre-petit

À l’émission Place à l’opéra, Sylvia L’Écuyer présente en ce samedi 17 juin 2017 l’opéra Les Danaïdes d’Antonio Salieri dans une production du Palazzetto Bru Zane. S’inscrivant dans le cadre d’une collaboration avec cette institution qui se présente aussi comme le Centre de musique romantique française, l’opéra d’aujourd’hui est la cinquième et dernière d’une série de cinq diffusions des productions de ce centre. La distribution comprend Judith Van Wanroij, soprano (Hypermnestre), Tassis Christoyannis, baryton (Danaüs), Philippe Talbot, ténor (Lyncée), Katia Velletaz, soprano (Plancippe) et Thomas Dolié baryton (Pélagus, Officiers). Les Chantres du Centre de musique baroque de Versailles et Les Talents Lyriques sont sous la direction de Christophe Rousset. Avant l’opéra, l’œuvre sera présentée par le directeur scientifique du Palazzetto Bru-Zane Alexandre Dratwicki. Pour plus de renseignements sur l‘émission, vous pouvez cliquer ici. Je vous rappelle que celle-ci n’est diffusée que sur l’internet (www.ici-musique.ca) le samedi de 13 h à 17 h. Elle sera rediffusée sur les ondes d’ICI Musique le dimanche 18 juin 2017 de 19 h à 23 h.

Durant le cadre d’une « Saison Anniversaire 1867-2017 », Place à l’opéra diffusera une série d’émissions  enregistrements d’opéras créés ou d’événements survenus en 1867. Pourront ainsi être entendus « Un concert imaginaire à Québec en 1867 » et des musiques de Guillaume Couture, Antoine Dessane, Ernest Gagnon, Charles Gounod, Louis-Ferdinand Hérold, Édouard Lalo, Calixa Lavallée, Jules Massenet, Charles Sabatier et Joseph Vézina (25 juin 2017), Louis Riel (Harry Somers) (crée à Toronto le 11 septembre 1967 et présenté à Montréal les 19 et 21 octobre 1967) (1er et 2 juillet 2017), Don Carlos (Verdi) (créé à Paris le 12 mars 1867) (8 et 9 juillet 2017), Goyescas (Granados) (né le 27 juillet 1867) (15 et 16 juillet 2017), Hymne à Napoléon III (Rossini), hymne officiel de l’Exposition universelle de Paris de 1867 et La Grande-Duchesse de Gérolstein (Offenbach) (créé le 12 avril 1867) (22 et 23 juillet 2017), Otello (Verdi) (dirigé par Arturo Toscanini, né le 25 mars 1867) (29 et 30 juillet 2017), Lucia de Lamermoor (Donizetti) (en hommage à Emma Albani parti pour l’Europe en 1867 pour interpréter ce rôle) (5 et 6 août 2017), Une vie pour le tsar (Glinka) (musique pour la visite à Berlioz à Moscou en 1867) (12 et 13 août 2017), La jolie fille de Perth (Bizet) (créé à Paris le 26 décembre 1867) (19 et 20 août 2017) et Roméo et Juliette (Gounod) (créé à Paris le 27 avril 1867) (26 et 27 août 2017). Pour les détails sur les distributions et les enregistrements auxquels fera appel l’animatrice Sylvia L’Écuyer, vous pouvez cliquer ici.

Dans le cadre de son émission La semaine lyrique, Justin Bernard proposera le dimanche 18 juin 2017 l’écoute des plus belles pages du répertoire lyrique. Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser l’émission « en ondes radio » de 13 h à 15 h à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM) et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut être également écoutée en direct sur le site électronique de Radio VM à l’adresse http://www.radiovm.com.

Les projections du Café d’art vocal font relâche jusqu’au début du mois d’août, André Lemay-Roy et son équipe ayant par ailleurs programmé « cinq rendez-vous torrides dans l’air climatisé du Café d’art vocal  qui offrent de revoir des instants privilégiés de l’article lyrique » et « des rencontres inespérées avec des interprètes qui ont marqué leur époque ». Voici les informations sur ces cinq rendez-vous qui se dérouleront le mercredi à 18 h 30, avec une reprise le lendemain jeudi à la même heure  :

2 août (en reprise le 3 août) : Maria Callas, concerts à Hambourg (1959 et 1962)
9 août (en reprise le 10 août) : Le Centenaire du Met (1983);
16 août (en repris de 17 août) : Placido Domingo, Anna Netrebko et Rolando Villazon à Berlin (2006);
23 aout (en reprise le 24 août): Dimitri Hvorostovsky et Anna Netrebko à Moscou (2013);
30 aout (en reprise le 31 aout) : Ekaterina Gubanova, Anja Harteros, Jonas Kaufmann et Bryn Terfel à Baden-Baden (2016).

S’agissant des Soirées d’Opéramania, la dernière projection de la saison aura lieu le vendredi 23 juin 2017 et permettra de visionner L’Italiana in Algeri (L’Italienne à Alger) de Gioacchino Rossini dans une production du Festival Rossini de Pesaro de 2013. La distribution comprend Anna Goryachova, Alex Esposito, Yijie Shi, Mario Cass et Mariangela Sicilia. La direction musicale est de José Ramón Encinar et la mise en scène de David Livermore. Cette soirée débutera à 19 h et se déroulera à la salle Jean-Papineau-Couture (B-421) de la Faculté de musique de l’Université de Montréal située au 200, avenue Vincent-d’Indy à Montréal. Après un congé bien mérité, le musicologue Michel Veilleux reviendra pour inaugurer la 19e saison d’Opéramania le vendredi 1er septembre 2017 avec Tosca de Giacomo Puccini. La programmation de la prochaine saison est déjà en ligne et peut-être consultée ici. Le calendrier des Matinées d’Opéramania au Campus Longueuil de la prochaine saison n’est pas encore disponible et la rumeur veut que les Matinées d’Opéramania au Campus Laval reprendront l’automne prochain.

*****

Je vous souhaite un bel été lyrique… et je devrais être de retour le samedi 9 septembre 2017 pour souligner, comme je le fais depuis plus de sept ans maintenant, la vitalité de l’art lyrique au Québec et diffuser des informations sur les productions et concerts ainsi que sur les artistes lyriques qui font honneur au Québec sur nos scènes et sur celles de notre planète lyrique.