Des voeux pour une Nouvelle année lyrique, La voie de la passion avec Philippe Sly… et du blogue au bulletin québécois d’art lyrique

26 décembre 2020

26 décembre  2020
(No 2020-40)

À quelques jours de la fin d’une  année pandémique qui a déjà emporté trop de vies et bouleversé nos habitudes, je tiens à vous transmettre mes voeux pour le Nouvel An qui s’annonce ! Que 2021 soit l’année où l’on éradiquera la maladie de la COVID-19, celle d’un rétablissement collectif à la santé, mais aussi celle du retour de nos artistes lyriques sur les scènes du monde et d’ici.

Les mesures visant à protégér la population de cette sournoise maladie ont beaucoup touché un milieu culturel qui, tout en ayant été soutenu par les institutions de l’État, s’est parfois senti abandonné. Et pour toutes ces personnes qui ont été privées du plaisir de fréquenter les salles et d’apprécier la musique  et l’opéra à l’occasion de spectacles vivants, il y a lieu d’espérer qu’elles puissent retrouver leurs sièges au Grand Théâtre de Québec, à la Places des Arts de Montréal, de la salle Raoul-Jobin, à la Salle Bourgie et dans ces autres lieux du Québec où l’on célèbr l’a musique et l’art total qu’est l’opéra.

Que l’année 2021 soit… lyrique !

La Voie de la Passion avec le baryton-base Phillipe Sly

Sous le thème « La Voie de la Passion » et mettant en présence le baryton-basse québécois Philippe Sly, le Complexe culturel Félix-Leclerc de La Tuque propose une célébration virtuelle où l’opéra, le chant lyrique et la musique classique sont tout autant à l’honneur que les valeurs de partage, de bonté et d’amour. Les compositeurs Johann Sebastian  Bach et Georg Friedrich Haendel seront à  l’honneur leur musique sera aussi servie par l »organiste Raymond Perrin, l’altiste Jeffrey Bazett- Jones ainsi que les violonistes Emmanuel Vukovich et Lizann Gervais. Le premier chapitre « La Prophétie » a été diffusé le 24 décembre 2020, le deuxième « La Passion » le sera le 31 décembre 2020 et le troisième « Le Message » le 7 janvier 2021. Les concerts du 31 décembre et 7 janvier seront accessibles gratuitement ici.

Philippe Sly
Église Saint-Zéphirin à La Tuque

Le Chemin de Noël de Bernard Labadie… en rattrapage!

Si vous n’avez pas été en mesure de faire le Chemin de Noël avec La Chapelle de Québc et le chef  Bernard Labadie lors de sa première webdiffusion le mercredi 23 décembre  2020, le concert est toujours accessible en webdiffusion sur les plateformes numériques de Radio-Canada. La captation audiovisuelle du Chemin de Noël est diffusée en rattrapage ici et sur l’application OHdio.

Je vous rappelle que les chants de Noël sont interprétés par les membres du chœur La Chapelle de Québec et les textes récités par le comédien Yves Jacques.  À l’occasion de ce Chemin de Noël, un cantique intitulé Mais où sont les neiges… ?  du compositeur François Dompierre sur un texte du cinéaste Denys Arcand a été créé.. et dédié à Bernard Labadie.

Je vous rappelle que le concert Noëls baroques  dont la webdiffusion a débuté le 12 décembre dernier et qui met également en présenc la Chapelle de Québec ainsi que Les Violons du Roy est  disponible en ligne jusqu’au 2 janvier 2021 sur la chaîne YouTube et sur le site de l’ensemble de Bernard Labadie. Cette captation audiovisuelle permettra d’apprécier un programme dont les œuvres, à l’exclusion de la Pifa extraite du Messiah de Haendel, se retrouvent sur le disque Simphonies des noëls, leur premier album paru à l’origine en 1994 chez Dorian et réédité par ATMA Classique en 2016.

Le concert de l’Orchestre de l’Agora avec Karina… toujours en ligne

Dans le cadre d’un concert-bénéfice et sous la direction de son chef Nicolas Ellis, l’Orchestre de l’Agora a présenté le 20 décembre 2020 un événement mettant en présence la soprano québécoise Karina Gauvin. Le programme dans le cadre duquel pourront être entendues des oeuvres de Britten, Händel et Bach, ainsi que des airs traditionnels de Noël. Pour une modeste somme de 20,00 $, vous pourrez vous procurer un accès en ligne à cette rencontre musicale dont la webdffusion se poursuivra jusqu’au 31 décembre 2020 en cliquant ici.

Suite de la webdiffusion gratuite de Hänsel et Gretel par l’Opéra de Montréal

La webdiffusion gratuite du spectacle Hänsel et Gretel dans la production présentée en 2014 par l’Opéra de Montréal et de son Atelier lyrique et ayant débuté le  17 décembre 2020  se poursuit. Elle sera disponible jusqu’au 17 janvier 2021. Pour obtenir votre accès gratuit, vous pouvez cliquer ici.

Je vous rappelle que la distribution comprend notamment la mezzo-soprano Emma Char et la soprano Frédérique Drolet qui tiennent respectivement les co-rôles-titres d’Hänsel et  Gretel. Le célèbre conte des frères Grimm est mis en scène par Hugo Bélanger. Les musiciens et musiciennes de l’Orchestre Métropolitain sont sous la direction d’Alain Trudel.

Affiche originale de la production de Hansel und Gretel d’Engelbert Humperdinck
Opéra de Montréal, 2014

Une deuxième capsule-vidéo de l’Opéra de Québec

Une deuxième capsule-vidéo permet d’entendre la soprano Elisabeth Polese chanter « I wonder as I wander«  de John Jacob Niles. Elle est accompagnée par le harpiste Antoine Malette-Chénier. Cette capsule a été enregistrée à la Cathédrale Holy Trinity à Québe le 4 décembre 2020 .

L’enregistrement de cette deuxième capsule s’inscrit dans le cadre l’initiative du directeur artistique Jean-François Lapointe qui en avait lancé une première où l’on peut entendre les mêmes artistes interpréter D’où viens-tu bergère ? ici !

Encore des moments enchanteurs à l’opéra par le Festival d’opéra des Grandes Laurentides

En collaboration avec l’Atelier l’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal,  le FestivalOpéra des Grandes Laurentides présente en webdiffusion jusqu’au 27 décembre 2020 ses Moments enchanteurs à l’opéra 1 et  2 . Le premier concert rassemble la soprano Vanessa Croome et le baryton Hugo Laporte et le deuxième met en présence Matthew Dalen et Florence Bourget. La pianiste Holly Kroeker accompagnera les quatre solistes à l’occasion de ces deux concerts. Pour réserver votre accès aux concert 1, vous pouvez cliquer ici. L’accès au concert 2 est accessible ici.

 Le Messiah de L’Harmonie des Saisons… toujours en ligne

Sous la direction du chef Eric Milnes, le Messiah de Haendel par le Chœur et l’Orchestre de L’Harmonie des Saisons est toujours disponible en ligne et le sera jusqu’au 26 décembre 2020. Pour la modique somme de 20,00$, vous pouvez vous rendre sur le site www.quebec.baroque.com pour y obtenir votre accès en cliquant ici.
Du Blogue québécois d’art lyrique…au Bulletin québécois d’art lyrique !

Le blogue lyrique de Daniel Turp, devenu il y a quelques années un Blogue québécois d’art lyrique et un complément de la Revue québécoise d’art lyrique accueilli comme la revue sur le site de L’Opéra, est diffusé depuis le samedi 16 janvier 2010. Dans son premir numéro dont vous pouvez consulter le texte ici,  on pouvait lire :

« L’opéra a le vent dans les voiles au Québec ! L’année 2009 a été une année faste pour l’art lyrique d’ici, comme en témoignent l’annonce de la création du nouveau Festival international d’opéra de Québec, la création de l’opéra féérie de Gilles Tremblay et l’entrée remarquée des chefs Bernard Labadie et Yannick Nézet-Séguin au Metropolitan Opera de New York, sans parler du triomphe de la mise en scène par Robert Lepage du Rossignol d’Igor Stravinsky à la Canadian Opera Company de Toronto.
Et en cette année du 30e anniversaire de l’Opéra de Montréal et en ce jour de diffusion sur les écrans de cinéma du monde entier d’une nouvelle production de Carmen de Georges Bizet où les yeux seront rivés sur « notre » Yannick Nézet-Séguin, le moment me semble bien choisi pour présenter mon nouveau blogue lyrique. Ce blogue se veut un outil d’information sur la vie lyrique d’ici et d’ailleurs et un instrument de communication, d’échange et de dialogue avec toutes les personnes qui se passionnent pour l’art total qu’est l’opéra.
Je compte donc publier sur ce blogue des articles contenant des informations sur les productions et concerts ainsi que sur les chefs, interprètes et metteurs en scène qui font honneur au Québec sur nos scènes et sur celles de notre planète lyrique ».

Plus de dix ans se sont écoulés depuis de la parution de ce premier numéro. La diffusion de près de 500 numéros de ce blogue m’a tenu fort occupé durant plus de 500 semaines depuis lors… les samedis matins et parfois les samedi après-midis aussi, exceptionnellement les dimanches ! J’en prends congé aujourd’hui pour m’offrir des fins de semaine… apaisées. Mais j’entends continuer de diffuser l’information sur la vie de nos compagnies d’opéra et de nos artistes dans un nouveau Bulletin québécois d’art lyrique dont je vous ai annoncé la naissance dans les derniers numéros du présent blogue.

Ce bulletin sera diffusé sur une base mensuelle et son premier numéro est  fin prêt. Il devrait vous parvenir dans la première quinzaine du mois janvier 2021. Je partagerai la tâche de rédaction des contenus du nouveau bulletin avec mes trois dévouées collaboratrices, les jeunes et dynamiques musicologues que sont Judy-Ann Desrosiers, Matilde Legault et Laurence Gauvin et respectivement rédactrice en chef, secrétaire de rédaction et conseillère de rédaction de la Revue québécoise d’art lyrique. Nous pourrons compter sur la collaboration du COLAB Studio, et en particulier de son éditrice en chef Juliette Ruer  et de sa conseillère stratégique Lison Budzyn. Je vous rappelle d’ailleurs que la constitution d’une liste de diffusion est en cours et que votre nom figurera sur cette liste… à moins que vous ne me fassiez parvenir une demande de ne pas voir votre nom y être inclus.

Pour témoigner de l’effervescence de la vie lyrique au Québec durant la décennie 2020-2020 qui s’achève, je carresse le rêve de rassembler dans une publication tous les numéros de mon blogue lyrique qui sont d’ailleurs accessibles à l’adresse http://www.paperblog.fr/users/turp. Le temps dira… si je trouverai le temps de préparer un tel témoignage!

À Place à l’Opéra, l’animatrice Sylvia L’Écuyer fera entendre en ce 26 décembre un enregistrement de Die Zauberflöte (La Flûte enchantée) de Wolfgang Amadeus Mozart. La distribution comprend Christiane Karg, soprano (Pamina), Klaus Florian Vogt, ténor (Tamino), Franz-Josef Selig, basse (Sarastro), Albina Shagimuratova, soprano (Reine de la nuit),   Rolando Villazón, ténor (Papageno), Regula Mühlemann, soprano (Papagena),  Paul Schweinester, ténor (Monostatos) et Tareq Nazmi, basse (L’orateur).  L’Orchestre de chambre d’Europe sera sous la direction de Yannick Nézet-Séguin. Un deuxième opéra complètera le programme de cette dernière émission de l’année 2020 de Place  l’opéra soit Nicandro e Fileno de Paolo Lorenzani dans un enregistrement par l’ensemble Les Boréades sous la direction de Francis Colpron. La distribution comprend Nils Brown, ténor (Nicandro), Jean-Marc Salzmann, baryton (Filandro), Suzie LeBlanc, soprano (Fili), Pascale Beaudin, soprano (Clori), Philippe Gagné, ténor (Lidio) et Dominique Côté, baryton (Eurillo) L’émission pourra être écoutée sur le site d’ICI musique Classique et sur l’application Ohdio le samedi 26 décembre 2020 à 13 h et à l’antenne d’ICI MUSIQUE le dimanche 27 décembre 2021 à 19 h.

À son émission La semaine lyrique, Justin Bernard fera entendre le dimanche 27 décembre 2020 les plus belles pages du répertoire lyrique. Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser l’émission « en ondes radio » de 13 h à 15 h à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM) et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut être également écoutée en direct sur le site électronique de Radio VM à l’adresse http://www.radiovm.com.

En raison des nouvelles mesures sanitaires décrétées par le gouvernement du Québec, je vous rappelle que le Café d’art vocal a prolongé l’annulation de ses projections d’opéra. La reprise des Matinées et Soirées d’Opéramania n’a pas encore été annoncée par leur animateur Michel Veilleux.

*****

Je vous souhaite à nouveau une Bonne année… lyrique 2021 !

PS :  Si vous souhaitez terminer 2020 et commencer 2021 sur une note très lyrique, je vous recommande, comme me l’a fait mon professeur et collègue – et spécialiste mondial de Richard Wagner- Jean-Jacques Nattiez d’écouter la retransmission par France Musique des quatre volets du Der Ring des Nibelungen (L’anneau du Nibelung) du maître de Bayreuth entre le 26 décembre 2020 et le 2 janvier 2021 à 20 h (heure de France) et 14 h (heure du Québec). Seront diffués dans l’ordre Das Rheingold (L’Or du Rhin)  le 26 décembre, Die Walküre (La Walkyrie), le 28 décembreSiegfried le 30 décembre. et Götterdämmerung (Le Crépuscule des dieux) le 2 janvier 2021. Ils seront également disponibles en réécoute à la demande pendant un mois sur www.francemusique.fr.

La distribution est portée par Iain Paterson (Wotan), Ekaterina Gubanova (Frika), Stuart Skelton (Siegmund), Günther Groissböck (Hunding), Lise Davidsen (Sieglinde), Ricarda Merbeth (Brünnhilde) et Andreas Schager (Siegfried).

 Les captations ont eu lieu fin novembre à l’Opéra Bastille et début décembre à l’Auditorium de Radio France (Siegfried), les directs ayant été annulés en raison de la crise sanitaire. Prévue à l’origine en version scénique, la production musicale intégrale de ce Ring de Wagner a été portée, contre vents et marées, par l’Opéra national de Paris et son directeur musical, Philippe Jordan – qui ponctuera ainsi un mandat de plus de 10 années.

Le Chemin de Noël 2020 avec Bernard Labadie, l’Orchestre de l’Agora et Karina Gauvin, une capsule-vidéo de l’Opéra de Québec.. et des Vœux pour un Noël lyrique!

19 décembre 2020

19 décembre  2020
(No 2020-39)

Devenu une tradition à Québec et se voulant un moment de mémoire, de réflexion et de partage en cette période de l’année particulièrement propice au retour aux sources, aux traditions familiales, de même qu’à l’engagement communautaire, le Chemin de Noël connaîtra sa 5e édition le mercredi 23 décembre  2020 à 18 h par le biais d’une webdiffusion sur les plateformes numériques de Radio-Canada.

Des chants de Noël seront interprétés par les membres du chœur La Chapelle de Québec et les textes récités par le comédien Yves Jacques. Les Violons du Roy accompagneront le choeur et seront sous la directeur de leur chef fondateur Bernard Labadie.

À l’occasion de ce Chemin de Noël, La Chapelle de Québec interprètera entre autres pour la première fois Mais où sont les neiges… ?, une œuvre de François Dompierre sur un texte de son ami, collaborateur de longue date et cinéaste Denys Arcand et dédiée à Bernard Labadie.

La captation audiovisuelle du Chemin de Noël sera diffusée en direct et en rattrapage sur radio?canada.ca/chemindenoel. La captation audio de l’événement sera diffusée en direct sur icimusique.ca/classique et sur l’application Radio-Canada OHdio, en plus d’être rediffusée sur ICI Première – au 106,3 à Québec – le 24 décembre à 22h.

Je vous rappelle que ce chemin de Noël a été initié par Bernard Labadie en 20015 et est inspiré Noël est inspiré du Festival of Nine Lessons and Carols qui se tient chaque année le 24 décembre à la chapelle du King’s College de Cambridge. Retransmis par la BBC, cet événement gratuit qui présente en alternance lectures et chants de Noël attire des milliers de spectateurs depuis 1918.

Je vous rappelle que le concert Noëls baroques  dont la webdiffusion a débuté le 12 décembre dernier et qui met également en présence Les Violons du Roy et la Chapelle de Québec est  encore disponible en ligne sur la chaîne YouTube de l’orchestre. Cette captation audiovisuelle vous permettra d’apprécier un programme dont les œuvres, à l’exclusion de la Pifa extraite du Messiah de Haendel, se retrouvent sur le disque Simphonies des noëls, leur premier album paru à l’origine en 1994 chez Dorian et réédité par ATMA Classique en 2016.

La soprano Karina Gauvin avec l’Orchestre de l’Agora

Dans le cadre d’un concert-bénéfice, l’Orchestre de l’Agora présentera un événement mettant en présence la soprano québécoise Karina Gauvin. Le chef Nicolas Ellis élaboré un programme dans le cadre duquel pourront être entendues des oeuvres de Britten, Händel et Bach, ainsi que des airs traditionnels de Noël. Pour une modeste somme de 20,00 $, vous pourrez vous procurer un accès en ligne à cette rencontre musicale dont la webdffusion débutera ale dimanche 20 décembre 2020 à 19 h et se poursuivra jusqu’au 31 décembre 2020, vous pouvez cliquer ici.

Une webdiffusionte gratuite de Hänsel et Gretel par l’Opéra de Montréal

 L’Opéra de Montréal a annoncé le 17 décembre 2020 la webdiffusion gratuite pour toute la famille à compter  17 décembre 2020 du spectacle Hänsel et Gretel dans la production présentée  à la salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts en 2014 par son Atelier lyrique. Celle-ci sera disponible jusqu’au 17 janvier 2021. Pour obtenir votre accès gratuit, vous pouvez cliquer ici.

Je vous rappelle que la distribution comprend notamment la mezzo-soprano Emma Char et la soprano Frédérique Drolet qui tiennent respectivement les co-rôles-titres d’Hänsel et  Gretel. Le célèbre conte des frères Grimm est mis en scène par Hugo Bélanger. Les musiciens et musiciennes de l’Orchestre Métropolitain sont sous la direction d’Alain Trudel.

Une première capsule-vidéo de l’Opéra de Québec et une retransmission de l’intégrale de son Gala pour la Journée mondiale de l’Opéra

À l’initiative de son directeur artistique Jean-François Lapointe, l’Opéra de Québec a lancé la première d’une série de capsules-vidéo qui permet d’entendre, comme vous pourrez le faire ci-après, la soprano Elisabeth Polese interpréter le chant de Noël D’où viens-tu bergère ? Elle est accompagnée par le harpiste Antoine Malette-Chénier. Cette capsule a été enregistré à la Cathédrale Holy Trinity à Québec.

Une retransmission de l’intégrale du Gala pour la Journée mondiale de l’Opéra présenté par l’Opéra de Québec le 25 octobre 2020 est prévue pour le 25 décembre à 20 h sur ICI Musique. Cet événement réunissait sur une même scène des artistes lyriques du Québec à la carrière internationale florissante – Marie-Nicole Lemieux, Karina Gauvin, Hélène Guilmette, Jean-François Lapointe, Éric Laporte et Philippe Sly – accompagnés par l’Orchestre symphonique de Québec sous la direction du che Jean-Marie Zeitouni. Le programme comprend plusieurs des plus beaux airs tirés du répertoire d’opéras italiens et français.

Le Temps des Fêtes à l’Orchestre symphonique de Montréal

Le concert « Les Grandes voix du Québec chantent Noël » présenté par l’Orchestre symphonique de Montréal (OSM) sous la direction du chef Jacques Lacombe les 17, 18 et 19  décembre 2019 à la Maison symphonique de Montréal et mettant en vedette la contralto Marie-Nicole Lemieux, le baryton Étienne Dupuis et la soprano Nicole Car ainsi que les Petits Chanteurs du Mont-Royal et le Jireh Gospel Choir sera diffusé sur ARTV le lundi 21 décembre à 20 h et en reprise le 25 décembre à 21 h 30.

Le rendez-vous  avec l’OSM pour « Un temps des Fêtes lumineux  » dont la diffusion a débuté le 15 décembre 2020 se poursuivra jusqu’au 5 janvier 2021. Pour la modeste somme de 20,00$, vous pouvez réserver un accès à ce concert en cliquant ici. Pour interpréter le  Gloria  d’Antonio Vivaldi et des extraits du Messiah de Georg Friedrich Haendel, je vous rappelle que le chef Bernard Labadie a choisi comme solistes la mezzo-soprano Julie Boulianne ainsi que les sopranos  Anna-Sophie Neher et Stéphanie Manias. 

Des moments enchanteurs à l’opéra par le Festival d’opéra des Grandes Laurentides

En collaboration avec l’Atelier l’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal,  le FestivalOpéra des Grandes Laurentides présente en webdiffusion du 20 au 27 décembre 2020 ses Moments enchanteurs à l’opéra 1 et  2 . Le premier concert rassemblera la soprano Vanessa Croome et le baryton Hugo Laporte et le deuxième mettra en présence Matthew Dalen et Florence Bourget. La pianiste Holly Kroeker accompagnera les quatre solistes à l’occasion de ces deux concerts. Pour réserver votre accès aux concert 1, vous pouvez cliquer ici. L’accès au concert 2 est accessible ici.

 Les Messiah de l‘Orchestre classique de Montréal et L’Harmonie des Saisons… toujours en ligne
La captation du Messiah de George Friedrich Haendel réalisée à l’Oratoire Saint-Joseph de Montréal le 8 décembre 2020 à 19 h 30 est également accessible en ligne et le sera jusqu’au 22 décembre.Vous pouvez vous procurer des accès au concert en ligne en cliquant ici. Sous la direction du chef Eric Milnes, le Messiah de Haendel par le  Chœur et l’Orchestre de L’Harmonie des Saisons est toujours disponible en ligne et le sera jusqu’au 26 décembre 2020. Pour la modique somme de 20,00$, vous pouvez vous rendre sur le site quebec.baroque.com pour y obtenir votre accès en cliquant ici.

Un concert des fêtes de la Société pour les arts en milieux de santé

Dans un univers intimiste, chaleureux et lumineux d’un concert ayant pour thème « De chez nous à chez vous ! », la Société pour les arts en milieux de santé (SAMS) offrira douceur et réconfort aux résidents et résidentes des CHSLD du Québec ce temps des Fêtes 2020 à travers les prestations d’une trentaine d’artistes qui partageront de grands classiques de Noël. Plusieurs artistes lyriques ont pris par à l’enregistrement de ce concert, et notamment Marie-Annick Béliveau, Suzie LeBlanc, Sophie Lemaire,  Raphaëlle Paquette et Pierre Rancourt.

Diffusé en première le 25 décembre 2020 à travers le réseau d’établissements partenaires de la SAMS, l’événement sera également accessible en ligne à partir de cette date et jusqu’au 31 décembre 2020. Pour réserver votre accès gratuit et recevoir le lien de visionnement, effectif à partir de la date de diffusion, vous pouvez cliquer ici. ici.

Grâce à un partenariat avec Cogeco, ce concert sera aussi diffusé sur la chaine NousTV dans 10 régions du Québec (Bas-Saint-Laurent, Saguenay-Lac-Saint-Jean, Mauricie, Centre-du-Québec, Estrie, Côte-Nord, Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine, Chaudière-Appalaches, Laurentides et Montérégie) le 25 décembre à 20 h et le dimanche 27 décembre à 14 h.

La soprano Suzie LeBlanc et la harpiste Annabelle Renzo

La préparation du Bulletin québécois d’art lyrique

L’équipe de L’Opéra a continué le travail la préparation du premier numéro du nouveau Bulletin québécois d’art lyrique avec ses collaboratrices du COLAB Studio. La constitution d’ne liste de diffusion est en cours et je vous rappelle que votre nom figurera sur cette liste… à moins que vous ne me fassiez parvenir une demande de ne pas voir votre nom y être inclus.

À Place à l’Opéra, l’animatrice Sylvia L’Écuyer poursuit aujourd’hui ses retransmissions des Saturday Matinee Broadcasts du Metropolitan Opera de New York et fera entendre Hansel und Gretel d’Engelbert Humperdinck. La distribution comprend Lisette Oropesa, soprano (Gretel), Tara Erraught, mezzo-soprano (Hansel),  Dolora Zajick, mezzo-soprano (Gertrude),  Gerhard Siegel, ténor (La sorcière), Quinn Kelsey, baryton (Peter)Le choeur et l’orchestre du MET sous la direction de Donald Runnicles. En entrevue, l’animatrice donne la parole aux enfants et fera ensuite entendre Les Contes d’Andersen de La relève musicale de Québec. En complémnt de programme,  elle présentera les disques et concerts en ligne qui mériteraient de se retrouver sur une liste de cadeaux. L’émission pourra être écoutée sur le site d’ICI musique Classique et sur l’application Ohdio le samedi 12 décembre 2020 à 13 h et à l’antenne d’ICI MUSIQUE le dimanche 13 décembre 2021 à 19 h.

À son émission La semaine lyrique, Justin Bernard fera entendre le dimanche 20 décembre 2020 les plus belles pages du répertoire lyrique. Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser l’émission « en ondes radio » de 13 h à 15 h à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM) et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut être également écoutée en direct sur le site électronique de Radio VM à l’adresse http://www.radiovm.com.

En raison des nouvelles mesures sanitaires décrétées par le gouvernement du Québec, je vous rappelle que le Café d’art vocal a prolongé l’annulation de ses projections d’opéra. La reprise des Matinées et Soirées d’Opéramania n’a pas encore été annoncée par leur animateur Michel Veilleux.

*****

Je vous souhaite une agréable semaine lyrique et surtout – et en dépit des règles sanitaires qui rendront les célébrations plus modestes- le plus Joyeux des Noëls durant lequel vous pourriez vous offrir le plaisir d’aller composer vos propres airs d’opéras avec la nouvelle application Blob Opera créée par Google Arts and Culture Experiments en cliquant ici.


Je vous écris à nouveau au lendemain de Noël pour vous présenter un bilan d’une année lyrique québécoise 2020 pas comme les autres  et pour vous parler de la transformation du Blogue québécois d’art lyrique… en un Bulletin québécois d’art lyrique !

Des Noëls baroques par Les Violons du Roy, un Temps des Fêtes lumineux avec l’Orchestre symphonique de Montréal et un Noël symphonique avec Quartom à l’OSQ

12 décembre 2020

12 décembre  2020
(No 2020-39)

Pour éveiller l’esprit des fêtes, Les Violons du Roy et la Chapelle de Québec  présentent, sous la direction de leur chef fondateur Bernard Labadie, le concert Noëls baroques capté en novembre 2020 au Palais Montcalm-Maison de la musique.  Ce concert est offert en webdiffusion gratuite à compter du samedi 12 décembre à 19 h 30 sur la chaîne YouTube de l’orchestre.

Les oeuvres au programme sont les Noëls pour les instruments, H.531 et 534 (Marc-Antoine Charpentier), le Concerto a quattro in forma di Pastorale per il Santissimo Natale, op.8 n° 6 (Giuseppe Torelli), Pifa extrait du Messiah, HWV56 (Georg Friedrich Haendel), le Concerto Pastorale en fa majeur (Johann Christoph Pez) et le Concerto grosso Fatto per la notte di natale, op.6 n°8 (Arcangello Corelli).

Ce concert en ligne, disponible pendant une période de 21 jours, sera l’occasion pour le public de retrouver l’ensemble, cette fois illuminé par la magie de Noël dans l’écrin sonore de la salle Raoul-Jobin. Lors de la captation audiovisuelle du concert, Les Violons du Roy ont pris grand plaisir à interpréter à nouveau ce programme dont les œuvres, à l’exclusion de la Pifa extraite du Messiah de Haendel, se retrouvent sur le disque Simphonies des noëls, leur premier album paru à l’origine en 1994 chez Dorian et réédité par ATMA Classique en 2016,. Cette captation a été mise en scène et réalisée pour Les Violons du Roy par leur directeur de production et des tournées Denis Plante et enregistrée par Anne-Marie Sylvestre, ingénieure du son.

Bernard Labadie
Photographie : Dario Acosta

Pour vous préparer à l’audition de ce concert, je vous invite à lire reportage d’Anne-Josée Cameron diffusé en ce samedi 12 décembre 2020 sur le site de Radio-Canada sous le titre « Les Violons du Roy : Noël comme aux premiers jours ». L’on y rapporte les propos suivants du chef Labadie : « Le projet de Noëls baroques, qui va être mis de l’avant samedi à 19 h 30, c’est un gros clin d’oeil au premier disques des Violons du Roy, qui avait été réalisé par la maison Dorion […]. On peut dire que Sinfonies des Noëls, c’est le disque qui a lancé notre carrière internationale ».

De la musique vocale dans le cadre du rappel « De Beethoven à Bowie » du Festival Classica

En ce samedi 12 décembre et dans le cadre du rappel « De Beethoven à Bowie » du Festival Classica, un concert sur le thème » Musica Femina »  sera capté à compter de 19 h 30 à la  Paroisse catholique de Saint-Lambert pour diffusion ultérieure sur le nouveau site québécois de musique classique www.leconcertbleu.com. Le programme de ce concert gravite autour d’un florilège des plus belles œuvres lyriques du répertoire français, italien et allemand qui ont marqué l’histoire et qui seront interprétées par les sopranos Marianne Lambert et Lila Dufy ainsi que par la mezzo-soprano Florence Bourget. Elles seront accompagnées par l’Orchestre de chambre de la Montérégie sous la direction musicale de la cheffe Véronique Lussier.

Un deuxième concert à contenu vocal sera consacré aux « Mélodies en forme de valses de Johannes Brahms » et mettra de nouveau en présence, le lundi 14 décembre 2020, la soprano Lila Dufy et la mezzo-soprano Florence Bourget, auxquelles se joindront le baryton Hugo Laporte et le ténor Emmanuel Hasler. Les pianistes-duettistes François Zeitouni et Julien LeBlanc accompagneront les  quatre interprètes dans les deux célèbres cycles de mélodies Liebeslieder Walzer Op. 52 et les Neue Liebeslieder Walzer Op. 65.

Un troisième concert, à l’occasion duquel seront interprétés les Irish Songs de Ludwig van Beethoven, aura lieu quant à lui le vendredi 18 décembre 2020  à 19 h 30.  L’Harmonie des saisons rassemblera pour l’évènement la soprano Hélène Brunet, le baryton Russel Braun, la violoniste Julia Wedman, la violoncelliste Mélisande Corriveau et le pianofortiste Eric Milnes.

Un temps des Fêtes lumineux avec l’Orchestre symphonique de Montréal… et Bernard Labadie

L’Orchestre symphonique de Montréal (OSM) donne un rendez-vous  pour « Un temps des Fêtes lumineux  » le mardi 15 décembre 2020 en compagnie de deux grands maîtres du Baroque, Antonio Vivaldi et Georg Friedrich Haendel. Faisant flèche de tout bois, le chef Bernard Labadie dirigera également ce concert et a choisi comme solistes la mezzo-soprano Julie Boulianne ainsi que les sopranos  Anna-Sophie Neher et Stéphanie Manias. Les deux oeuvres au programme sont le Gloria en ré majeur, RV 589 d’Antonio Vivaldi et le Messiah, HWV 56, extraits de Georg Friedrich Haendel.

Pour la modeste somme de 20,00$, vous pouvez réserver un accès à ce concert dont la webdiffusion se poursuivra jusqu’au 5 janvier 2021 en cliquant ici.

Un Noël symphonique avec l’ensemble vocal Quartom
L’Orchestre symphonique de Québec (OSQ) accueillera l’ensemble vocal Quartom pour un concert intitulé « Noël symphonique ». L’événement sera webdiffusé en direct le mercredi 16 décembre  2020 à compter de 20 h et sera ensuite accessible sur le site de l’OSQ. Les grands classiques de Noël seront portés par les voix du ténor Philippe Gagné, des barytons Julien Patenaude et Benoit Le Blanc ainsi du baryton-basse Philippe Martel et il ne serait pas surprenant de les entendre chanter le Minuit, chrétiens Adeste Fideles, Ave Maria, Joy to The World … si – et seulement si – vous vous procurez un« billet virtuel » pour la somme de 25,00$ sur le site de l’OSQ en cliquant ici.
Quartom
De gauche à droite : Benoit Le Blanc, Julien Patenaude, Philippe Martel et Philippe Gagné

Un Messiah par l’Harmonie des Saisons et Eric Milnes

Sous la direction du chef Eric Milnes, le Chœur et l’Orchestre de L’Harmonie des Saisons présentera le Messiah de Georg Friedrich Haendel dans la générosité mélodique et la plénitude harmonique qu’on lui connaît. L’ensemble présentera la première partie de cette oeuvre qui raconte les événements entourant la naissance de Jésus, et terminera ce concert par l’Alleluia, ce chœur d’un élan irrésistible, rapidement devenu symbole universel de joie et de reconnaissance. Pour avoir accès au concert pour la modique somme de 20,00$, vous pouvez vous rendre sur le site quebec.baroque.com en cliquant ici.
… et le Messiah de l’Orchestre classique de Montréal… toujours en ligne

La captation du Messiah de George Friedrich Haendel réalisée à l’Oratoire Saint-Joseph de Montréal le 8 décembre 2020 à 19 h 30 est toujours en ligne et le sera jusqu’au 22 décembre. Je vous rappelle que l’oeuvre est interprétée par l’Orchestre classique de Montréal  et est placée sous la direction des chefs Boris Brott et Xavier Brossard-Ménard. Les solistes sont la soprano Elizabeth Polese, la mezzo-soprano  Rihab Chaieb, le ténor Marcel d’Entremont et le baryton Hugo Laporte. Participent aussi à l’évènement Les chantres musiciens, Les filles de l’île et le Chœur de l’OCM. Vous pouvez vous procurer des accès au concert en ligne en cliquant ici.

Au sujet de ce concert, je vous recommande fortement la lecture de l’inspirante chronique que la journaliste – et grande mélomane et opéraphile – Odile Tremblay a publiée dans Le Devoir du jeudi 10 décembre 2020 sous le titre « Le  »Messie » en antidote ». Elle  y écrit notamment : « [S]ous la baguette de Boris Brott (en première partie de Xavier Brossard-Ménard), l’envol des musiciens masqués, les voix de la soprano Elizabeth Polese, du ténor Marcel d’Entremont, du baryton Hugo Laporte et celle si chaude de la mezzo-soprano Rihab Chaieb me replongeaient dans l’ambiance requise, par la splendeur de l’oratorio de 1741. L’ensemble vocal Les Rugissants chantait d’harmonie. ».

La Féérie de Noël avec I Musici et l’Ensemble Meslanges… encore en webdiffusion

La webdiffusion de la « Féérie de Noël » enregistrée en direct par les  I Musici de Montréal et  Meslanges le 10 décembre 2020 à l’Église St Jax et toujours accessible en webdiffusion et le sera  jusqu’au 13 décembre 2000. Sous la direction de son chef Jean-Marie Zeitouni, les deux ensembles interpréteront un programme comprenant des œuvres de Bach, Praetorius, Torelli, Rameau, Vaughan Williams, Poulenc et Saint-Saëns ainsi que des florilèges de Noëls traditionnels. On peut se procurer un accès en cliquant  ici.

J’ai mis en ligne hier une critique de ce concert sur le site de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique sous la plume de Laurence Gauvin et le titre « Une Féérie de Noël… et un cadeau anticipé de la part d’I Musici de Montréal ».

Le report par l’Opéra de Montréal de la création de La beauté du monde… et une webdiffusion surprise pour le temps des Fêtes

En raison de l’état de la situation entourant la pandémie, l’Opéra de Montréal a annoncé qu’il reportait la création de La beauté du monde du compositeur Julien Bilodeau et du dramaturge Michel Marc Bouchard dont la première devant avoir lieu le 20 mars 2021. La compagnie lyrique de la Métropole a par ailleurs indiqué qu’elle inclurait cette production dans sa  prochaine saison et qu’on pourrait y assister au printemps 2022. Pour d’autres informations au sujet de ce report, vous pouvez consulter ici le texte du communiqué diffusé le 10 décembre 2020.

Dans ce communiqué, l’Opéra de Montréal annonçait aussi une surprise pour le 17 décembre 2020 – et toute la durée des Fêtes – qui prendra la forme d’une webdiffusion d’en oeuvre lyrique destinée à toute la famille. Les détails de cette surprise du temps des Fêtes seront dévoilés sous peu sur le site Web et les plateformes sociales de l’Opéra de Montréal.

La nomination de la soprano Suzie LeBlanc comme directrice artistique et générale de l’ensembe Early Music Vancouver

L’ensemble Early Music Vancouver (EMV) a annoncé  la nomination de Suzie LeBlanc au poste de directrice artistique et générale. La soprano acadienne, à laquelle L’Opéra-Revue québécoise d’art lyrique a consacré l’Entretien de son numéro du printemps 2019, est la première femme à prendre la tête de l’EMV depuis sa fondation en mai 1970. Elle entrera en fonction le 4 janvier 2021.

Comme le rappelle son nouvel employeur dans son communiqué du 7 décembre 2020, Suzie LeBlanc mène une carrière internationale depuis 35 ans. Elle est actuellement directrice artistique de l’ensemble vocal Cappella Antica de l’Université McGill et a été directrice artistique fondatrice du Nouvel Opéra de 2005 à 2019.

Le blogueur lyrique et toute l’équipe de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique tiennent à féliciter Suzie LeBlanc et lui souhaitent de grands succès dans ses nouvelles fonctions.

La préparation du Bulletin québécois d’art lyrique

L’équipe de L’Opéra  poursuit la préparation du premier numéro du nouveau Bulletin québécois d’art lyrique et une « version zéro » du bulletin lui a été transmise par ses collaboratrices du COLAB Studio. Une liste de diffusion est également en voie d’être constituée et votre nom figurera sur cette liste… à moins que vous ne me fassiez parvenir une demande de ne pas voir votre nom y être inclus. Je vous transmettrai d’autres informations sur les dates de diffusion et de parution du premier numéro du bulletin.

Des artistes lyriques du Québec sur la route : Étienne Dupuis, Nicole Car et Élisabeth Boudreault

Le baryton Étienne Dupuis et la soprano Nicole Car seront à Munich le dimanche 13 décembre 2020 pour chanter dans la comédie musicale Passionnément d’André Messager. Celle-ci sera retransmise en direct du Prinzregententheater à compter de 20 h 30 (heure de Bavière) et 14 h 30 (heure du Québec) et vous pourrez en faire l’écoute sur la châine de radio BR Klassik en cliquant ici. Pour en savoir davantage sur cette oeuvre, je vous invite à consulter le site du Palazetto Bru Zane- Centre de musique romantique française qui est un partenaire de cet évènement en cliquant ici.

La soprano québécoise Élisabeth Boudreault, est toujours à Strasbourg, mais n’a pu incarner Gretel les 9 t 10 décembre dans l’opéra Hansel und Gretel  d’Engelbert Humperdinck à l’Opéra national du Rhin car ce représentations ont été annulées, comme celle du 14 décembre prochain.  Les représentation des 18, 20 et 22 décembre sont maintenues quant à elles, et une date est ajoutée le 17 décembre. Les représentations qui auront lieu à Mulhouse les 8 et 10 janvier 2021 semblent également avoir également été maintenues.

À Place à l’Opéra, l’animatrice Sylvia L’Écuyer poursuit aujourd’hui ses retransmissions des Saturday Matinee Broadcasts du Metropolitan Opera de New York et fera entendre Fidelio de Ludwig van Beethoven. La distribution comprend  Adrianne Pieczonka, soprano (Leonore) Hanna-Elisabeth Müller, soprano (Marzelline), Klaus Florian Vogt, ténor (Florestan), David Portillo, ténor (Jaquino), Greer Grimsley, baryton-basse (Don Pizarro), Falk Struckmann, baryton-basse (Rocco) et Günther Groissböck, basse (Don Fernando). Le Choeur et l’Orchestre du Metropolitan Opera seront sous la direction de Sebastian Weigle. Après l’opéra, l’animatrice proposera un portrait en quatre temps pour souligner le 250e anniversaire de la naissance de Beethoven. Elle présentera le livre Fosse notes  du clarinettiste français Jean-Noël Crocq et donnera l’occasion au bassoniste Michel Bettez de l’Orchestre Métropolitain de faire part de ses impressions sur ce livre. Dans ses Actualités, Sylvia L’Écuyer s’entretiendra avec Leslie et Andreas Dala qui présentent Ahmal et les visiteurs du soir à l’Opéra de Vancouver. L’émission pourra être écoutée sur le site d’ICI musique Classique et sur l’application Ohdio le samedi 12 décembre 2020 à 13 h et à l’antenne d’ICI MUSIQUE le dimanche 13 décembre 2021 à 19 h.

À son émission La semaine lyrique, Justin Bernard fera entendre le dimanche 13 décembre 2020 les plus belles pages du répertoire lyrique. Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser l’émission « en ondes radio » de 13 h à 15 h à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM) et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut être également écoutée en direct sur le site électronique de Radio VM à l’adresse http://www.radiovm.com.

En raison des nouvelles mesures sanitaires décrétées par le gouvernement du Québec, je vous rappelle que le Café d’art vocal a prolongé l’annulation de ses projections d’opéra. La reprise des Matinées et Soirées d’Opéramania n’a pas encore été annoncée par leur animateur Michel Veilleux.

*****

Je vous souhaite une agréable semaine lyrique !

Une Messe en si mineur Festival Bach sous la direction de Yannick Nézet-Séguin, Une féérie de Noël avec I Musici et le Messiah de l’Orchestre classique de Montréal

5 décembre 2020

5 décembre  2020
 (No 2020-38)

L’Orchestre Métropolitain et son chef Yannick Nézet-Séguin présenteront toute la splendeur de Johann Sebastian Bach en une seule œuvre, la h-Moll-Messe (Messe en si mineur), BWV 232, dont la diffusion clôturera le Festival Bach de Montréal le dimanche 6 décembre 2020 à 15 h. Les solistes seront la soprano Kimy McLaren, la mezzo-soprano Rihab Chaieb, le ténor David Portillo et la basse John Relyea.

Comme le suggère la note de présentation de l’œuvre, « nul besoin d’avoir la foi pour être transporté par ce monument de Jean-Sébastien Bach. La symétrie des mouvements, l’architecture complexe, les fascinants passages contrapuntiques et la puissance des voix témoignent assurément du génie immense d’un simple mortel. Lui-même avide lecteur de partitions, Bach aurait composé sa Messe non pas pour l’entendre de son vivant, mais pour que la postérité sache comment résonne une grande messe au XVIIIe siècle. Mission accomplie ».

Vous pouvez acheter votre accès à la webdiffusion pour la modeste somme de 17,00$ (taxes comprises) en cliquant ici.

Pour entendre Mario F. Paquet décrire et commenter cette « oeuvre de synthèse monumentale » dans une causerie-pré-concert qui est déjà accessible en ligne, vous pouvez pouvez cliquer ici.

Le Messiah par L’Orchestree classique de Montréal

Dans une captation réalisée à l’Oratoire Saint-Joseph de Montréal et sous la direction des chefs Boris Brott  et Xavier Brossard-Ménard, l’Orchestre classique de Montréal  (OCM) présentera en direct et en webdiffusion le 8 décembre 2020 à 19 h 30 le Messiah de George Friedrich Haendel. Les solistes seront la soprano Elizabeth Polese, la mezzo-soprano  Rihab Chaieb, le ténor Marcel d’Entremont et le baryton Hugo Laporte. Prendront également part à l’évènement Les chantres musiciens, Les filles de l’île et le Chœur de l’OCM. Vous pouvez vous procurer des accès au concert en ligne en cliquant ici.

La Féérie d Noël avec I Musici et l’Ensemble Meslanges

Sous la direction de son chef Jean-Marie Zeitouni, l’ensemble I Musici de Montréal offrira La féérie de Noël avec l’Ensemble Meslanges le jeudi 10 décembre à 16 h en webdiffusion sur la plateforme Livetoune, en direct de l’église St Jax. Cette wediffusion sera accessible jusqu’au 13 décembre 2000 et on peut se procurer un accès en cliqunat  ici.

Le programme comprend des œuvres de Johann Sebastian Bach (Cantate BWV 61 Nun komm, der Heiden Heiland), Michael Praetorius (Es ist ein Ros entsprungen), Giuseppe Torelli (Concerto grosso en sol mineur op. 8 n°6. in forma di Pastorale per il santissimo Natale), Jean-Philippe Rameau (Hymne à la Nuit), Marc Antoine Charpentier (Messe de Minuit), Hector Berlioz (L’enfance du Christ- L’Adieu des bergers à la Sainte famille), Ralph Vaughan-Williams (Fantasia on Greensleeves), Francis Poulenc (Quatre Motets pour le temps de Noël, FP 152), Camille Saint-Saëns (Oratorio de Noël -Tecum principium, Consurge filia Sion et Tollite Hostias) ainsi que des florilèges de Noëls traditionnels.

Ensemble Meslanges

Fondé par  la soprano Marie Magistry et la basse Martin Auclair, Meslanges est un ensemble vocal professionnel à formation variable qui propose des concerts de haut niveau, abordant des œuvres de toutes époques. Désireux de faire entendre certaines œuvres plus intimes, rares ou peu connues, l’ensemble interprète divers styles musicaux, jusqu’aux plus complexes et exigeants. Composé de chanteurs expérimentés aux voix parfaitement agencées, ils possèdent tous une expérience professionnelle notable à titre de choristes, de chambristes et de solistes et collaborent avec des ensembles prestigieux de niveau international.

Le triste départ du pianiste et compositeur André Gagnon

Le pianiste et compositeur André Gagnon est décédé le jeudi 3 décembre 2020 à l’âge de 84 ans. Durant sa carrière, il aura enrichi notre patrimoine musical d’oeuvres multiples et diversifiées parmi lesquelles on compte l’opéra Nelligan composé sur un livret de Michel Tremblay, de même que le cycle de mélodies sous le titre Lettres  de madame Roy à sa fille Gabrielle dont les paroles sont aussi de Michel Tremblay.

André Gagnon†
(1936-2020)

Le Québec perd l’un des artistes qui a fait apprécier la musique classique à des gens de plusieurs générations et je suis parmi ces gens. Je transmets mes condoléances les plus sincères aux proches de cet artiste qui a marqué l’histoire de la musique au Québec et dont l’oeuvre lui permettra de continuer de vivre avec et en nous.


Deux artistes lyriques québécoises sur la route

Deux artistes lyriques du Québec ont repris la route, comme en fait foi la présence de la soprano Magali Simard-Galdès qui interprète le rôle d’Agnès dans la production de Written on Skin de George Benjamin à l’Oper Koln (Opéra de Cologne) dont la première a eu lieu le 2 décembre 2020 ainsi que celle d’une autre soprano, Élisabeth Boudreault, qui incarnera le rôle de Gretel dans l’opéra Hansel und Gretel  d’Engelbert Humperdinck à l’Opéra national du Rhin à Strasbourg du 9 au 22 décembre 2020 ainsi qu’à Mulhouse les 8 et 10 janvier 2021.

L’Opéra, le Bulletin québécois d’art lyrique et la Revue québécoise d’art lyrique

L’équipe de rédaction de L’Opéra, composée de la rédactrice en chef Judy-Ann Desrosiers, de la secrétaire de rédaction Matilde Legault et de la conseillère la rédaction Laurence Gauvin et moi-même, a tenu une importante réunion de travail le vendredi 4 décembre avec ses nouvelles collaboratrices du COLAB studio  en la personne de l’éditrice en chef Juliette Ruer et ses collègues Lison Budzyn et Lydia Moscato.

Cette réunion était destinée à préparer la sortie du premier numéro du nouveau Bulletin québécois d’art lyrique et du prochain numéro de la Revue québécoise d’art lyrique car L’Opéra se déploiera à compter de 2021 à travers ses deux publications, sans oublier le Blogue québécois d’art lyrique – que vous êtes maintenant en train de lire – et dont la diffusion se poursuivra et ce qui deviendra le Site québécois d’art lyrique et la plateforme numérique principale de L’Opéra. Je vous transmettrai d’autres informations sur les dates de diffusion et de parution des prochains numéros du bulletin et de la revue et sur les transformations du blogue et du site d’ici la fin de l’année.

À Place à l’Opéra, l’animatrice Sylvia L’Écuyer reprend aujourd’hui les retransmissions des Saturday Matinee Broadcasts du Metropolitan Opera de New York dont la programmation complète jusqu’aux émissions des 5 et 6 juin 2021 est accessible ici. Elle présentera aujourd’hui Guerre et Paix de Sergei Prokofiev. La distribution comprend Anna Netrebko, soprano (Natasha), Ekaterina Semenchuk mezzo (Sonya)  John Cheek, baryton-basse(Comte Rostov), Elena Obraztsova, mezzo (Mme Akhrosimova), Gegam Grigorian, ténor (Comte Pierre Bezukhov), Victoria Livengood, mezzo (Hélène), Oleg Balashov, ténor (Anatol), Dmitri Hvorostovsky, baryton (Prince Andrei Bolkonsky), Delores Ziegler, mezzo (Princesse Maria), Vladimir Ognovenko, basse (Prince Nikolay), Vassily Gerello, baryton (Napoleon Bonaparte) et Samuel Ramey, basse (Kutuzov). Le choeur et l’orchestre du MET sous la direction de Valery Gergiev. L’animatrice proposera une entrevue avec  André Lischke, auteur du Guide de l’opéra russe, publié chez Fayard en 2017. L’émission pourra être écoutée sur le site d’ICI musique Classique et sur l’application Ohdio le samedi 5 décembre 2020 à 13 h et à l’antenne d’ICI MUSIQUE le dimanche 6 décembre 2021 à 19 h.

À son émission La semaine lyrique, Justin Bernard fera entendre le dimanche 6 décembre 2020 les plus belles pages du répertoire lyrique. Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser l’émission « en ondes radio » de 13 h à 15 h à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM) et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut être également écoutée en direct sur le site électronique de Radio VM à l’adresse http://www.radiovm.com.

En raison des nouvelles mesures sanitaires décrétées par le gouvernement du Québec, je vous rappelle que le Café d’art vocal a prolongé l’annulation de ses projections d’opéra. La reprise des Matinées et Soirées d’Opéramania n’a pas encore été annoncée par leur animateur Michel Veilleux.

*****

Je vous souhaite une agréable semaine lyrique et partage avec une photographie qui m’a été transmise par un ami qui m’a suggéré que la personne qui est propriétaire du véhicule ci-après est sans doute opéraphile… ainsi qu’un partisan ou une partisane du Tricolore :

L’attribution du Prix Étoiles Stingray au ténor Marc-Antoine Brûlé et les finalistes lyriques des Prix Opus Année XXIV du Conseil québécois de la musique

28 novembre 2020

28 novembre 2020
(No 2020-37)

Marc-Antoine Brûlé

Le Gala Talent 2020 de l’Opéra de Montréal s’est déroulé le jeudi 26 novembre 2020 et a donné lieu à des prestations des finalistes des Auditions nationales de l’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal. Les ténors Marc-Antoine Brûlé, Andrew Derynck et Mishael Eusebio, le baryton Nicholas Higgs, la basse Matthew Li et la mezzo-soprano Martina Myskohlid ont interprété les plus beaux airs du répertoire lyrique. Au terme du Gala et après le vote du public, le prix  Étoiles de Stingray, accompagné d’une bourse de 3000$, a été attribué à Marc-Antoine Brûlé dont vous pourrez apprécier l’interprétation de l’air Kuda Kuda de l’opéra Eugène Onéguine de Piotr Ilyich Tchaikovsky en cliquant ici (2:20:27-2:28:20) :

Le Gala s’est terminé par une série de chansons interprétées par des membres de la cohorte 2020-2021 de l’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal que vous pourrez entendre ici (3:13:40-3:23:40).


Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal
Cohorte 2020-2021

Les finalistes des Prix Opus Année XXIV du Conseil québécois de la musique

Le Conseil québécois de la musique (CQM) a dévoilé la liste des finalistes des Prix Opus dont le prochain gala sera présenté en mode virtuel le 7 février prochain à 16 h et  diffusé en direct via la Fabrique culturelle.

Le gala sera animé par le ténor Marc Hervieux et Catherine Perrin proposera des entrevues avec les lauréats et lauréates, l’animateur Mario F. Paquet agissant comme conseiller musical. Les artistes et compagnies lyriques occupent une place importante parmi les finalistes de l’année XXIV des Prix Opus. Les voici :

Concert de l’année – Musiques médiévale, de la renaissance, baroque
Magnificat!, Les Violons du Roy et La Chapelle de Québec, Jonathan Cohen, chef, Hélène Guilmette et Myriam Leblanc, sopranos, Anthony Roth Costanzo, contre-ténor, Thomas Walker, ténor, Christian Immler, baryton, 25 septembre 2019
Ich habe genug, Pallade Musica, Andréanne Brisson Paquin, soprano, Festival Bach Montréal, 25 novembre 2019
Dévotion et plaisirs, Studio de musique ancienne de Montréal, Andrew McAnerney, chef, 2 février 2020
Concert de l’année – Musiques classique, romantique, postromantique, impressionnist
Fidélio, Opeéra de Montréal, Yannick Nézet-Séguin, chef, Orchestre Métropolitain, Lise Davidsen, soprano, Michael Schade, ténor, Raymond Aceto, basse, Luca Pisaroni, baryton-basse, Alan Held, basse, Chœur de l’Opéra de Montréal,25 octobre 2019
Joyce DiDonato & Yannick Nézet-Séguin,Orchestre Métropolitain, Yannick Nézet-Séguin, chef, Joyce DiDonato, mezzo-soprano, 19 novembre 2019
Le lumineux Oratorio de Noël de Bach, Orchestre symphonique de Montréal,
Kent Nagano, chef, Marie-Sophie Pollak, soprano, Wiebke Lehmkuhl, mezzo-soprano, Philippe Sly, baryton, Chœur de l’OSM, 3 et 4 décembre 201
Concert de l’année – Musiques moderne, contemporaine
Written on Skin, de Benjamin/Crimp, Opéra de Montréal, Nicole Paiement, chef, Orchestre symphonique de Montréal, 25, 28, 30 janvier et 2 février 2020
Concert de l’année – Répertoires multiples
 Amours tragiques, Les Violons du Roy, Jonathan Cohen, chef, Christine Rice, mezzo-soprano, 28 novembre 2019
Au Chœur de Montréal, Chœur de la SCM (Société de Concerts de Montréal), Pascal Germain-Berardi, chef, 1er octobre et 3 novembre (2019), 26 janvier et 23 février 2020
Album de l’année – Musiques classique, romantique, postromantique ou impressionniste (6 finalistes) 
Mélodies Passagères, Marianne Lambert, Julien LeBlanc, Fidelio Musique

*****

De la part du blogueur lyrique, des félicitations à tous et toutes les finalistes que j’anticipe le plaisir de voir par la voie numérique lors du Gala du 6 f.vrier prochain.

L’opéra As One par l’Orchestre classique de Montréal toujours en webdiffusion… et sa critique élogieuse dans L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique

La production de l’opéra As One par l’Orchestre classique de Montréal sous la direction de Geneviève Leclair est toujours accessible en webdiffusion sur les plateformes Facebook, YouTube et LiveToune de l’OCM et le sera jusqu’au 4 décembre 2020. Je vous rappelle que la musique de cette oeuvre lyrique est de Laura Kaminsky et le livret de Mark Campbell et Kimberly Reed.  Le baryton Philip Addis et la mezzo-soprano Sarah Bissonnette partagent le rôle de Hannah (avant et après). La mise en scène est d’Eda Holmes,  les projections de Kimberly Reed et les éclairages d’Anne-Catherine Simard Deraspe. Vous pouvez faire l’achat de votre accès en ligne au modeste coût de 15 $ + taxes en vous rendant ici.
J’ai mis en ligne  ici sur le site de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique une critique d’Émilie Versailles et Judy-Ann Desrosiers intitulée « Orchestre classique de Montréal- As One ; un chef d’oeuvre en toute subtilité »… qui devrait vous inciter à visionner cette magnifique oeuvre lyrique du XXIe siècle.

Un article de Marc Boucher sur la réforme du secteur lyrique montréalais

J’ai également affiché dans une nouvelle page « Idées » du site de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique un article – et un cri du coeur- du baryton Marc Boucher sous le titre « La voix de la précarité- Pour une réforme du secteur lyrique montréalais ». Le directeur général et artistique du Festival Classica conclut son article, dont vous pouvez lire le texte intégral ici, en ces termes :

« Faisant preuve d’une résilience hors du commun, le milieu de l’art lyrique québécois résiste, spécialement en ce temps de pandémie mais, ses ressources et son espérance s’épuisent. Considérant que la génération lyrique récente n’a jamais autant brillé à l’international et que la plus expérimentée demeure pertinente, nous avons réuni une rare profondeur de talents qui devrait servir de socle à une véritable stratégie nationale visant à inverser cette décroissance et, revenir minimalement aux années d’abondance voire, les surpasser et ce, afin que la voie lyrique québécoise soit de moins en moins celle de la précarité. Une réforme en profondeur s’impose. 60 représentations par année et même plus devraient être dans la mire des préoccupations conjointes des gestionnaires actuels. C’est à l’aune de ces cibles que seulement pourraient se justifier tous les efforts publics consentis ainsi que serait conséquente l’assurance que nous aurions à encourager la génération montante à s’engager sur cette voie honorable qui perpétue une tradition ancrée dans notre histoire ».
Marc Boucher

À Place à l’Opéra, l’animatrice Sylvia L’Écuyer sera entendre l’opéra The Phoenix de Tarik O’Regan. La distribution comprend Thomas Hampson, baryton (Lorenzo Da Ponte), Luca Pisaroni, baryton-basse (Enzo), Chad Shelton, ténor, (Patrick Kelly, Bishop de Ceneda, Giacomo Casanova, Empereur Joseph II, “Opera” Taylor, Clement Clarke Moore), Rihab Chaieb, mezzo-soprano (Maria Malibran, Wolfgang Mozart, Nancy Da Ponte), Lauren Snouffer, soprano, (Giuletta, Anzoletta, Mary Grahl, Brigida Banti), Elizabeth Sutphen, soprano (Faustina, Angela Tiepolo, Annetta, Matilda Grahl et Anna Morichelli) Gabriel Magallon. L’Crchestre, le choeur et le Choeur d’enfants du Grand Opéra de Houston seront sous la direction de Patrick Summers. L’animatrice proposera une entrevu avec la mezzo-soprano Rihab Chaïeb. L’émission pourra être écoutée sur le site d’ICI musique Classique et sur l’application Ohdio le samedi 28 novembre 2020 à 13 h et à l’antenne d’ICI MUSIQUE le dimanche 29 novembre 2020 à 19 h. Cette émission clôturera la saison d’automne de Place à l’Opéra et les retransmissions des Saturday Matinee Broadcasts du Metropolitan Opera de New York reprendront la semaine prochaine avec Guerre et Paix de Sergei Prokofiev.

À son émission La semaine lyrique, Justin Bernard fera entendre le dimanche 29 novembre 2020 les plus belles pages du répertoire lyrique. Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser l’émission « en ondes radio » de 13 h à 15 h à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM) et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut être également écoutée en direct sur le site électronique de Radio VM à l’adresse http://www.radiovm.com.

En raison des nouvelles mesures sanitaires décrétées par le gouvernement du Québec, je vous rappelle que le Café d’art vocal a prolongé l’annulation de ses projections d’opéra. La reprise des Matinées et Soirées d’Opéramania n’a pas encore été annoncée par leur animateur Michel Veilleux.

*****

Je vous souhaite une agréable semaine lyrique!

Je te veux avec Karina Gauvin, Marc Boucher et l’ensemble Caprice, The Old Maid and the Thief par Opéra McGill et Gala Talent 2020 de l’Opéra de Montréal

21 novembre 2020

21 novembre 2020
(No 2020-36)

Karina Gauvin et Marc Boucher

Dans un concert organisé en collaboration avec l’Ensemble vocal Arts-Québec et dont le thème « Je te veux » est inspiré d’une mélodie d’Érik Satie, deux artistes lyriques du Québec, la soprano Karina Gauvin et le baryton Marc Boucher, partageront la scène – et l’écran – avec l’Ensemble Caprice sous la direction de Matthias Maute le dimanche 22 novembre 2020. Ils interprétront également des airs tirés des opéras Don Giovanni et Die Zauberflöte (La flûte enchantée) de Wolfgang Amadeus Mozart ainsi que l’air Ich habe genug (Je suis comblé) de la cantate BWV82a de Johann Sebastian Bach.

Le pianiste Ilya Poletaev accompagnera les artistes sur un fortepiano Broadwood, un instrument historique du temps de Beethoven tout récemment arrivé ici au Québec. Des valses de Brahms, un rondeau de Mozart, de même qu’une composition du directeur artistique de l’Ensemble Caprice, Matthias Maute, mettront en valeur cet instrument unique.

Pour faire l’achat d’un accès au concert, au modeste coût de 25 $ (taxes incluses) que vous pourrez visionner le dimanche 22 novembre entre 14 h 30 et minuit, vous pouvez cliquer ici.

Il y a lieu de mentionner par ailleurs que Karina Gauvin est devenue la première artiste collaborative en résidence de Mécénat Musica. En tant qu’artiste en résidence, elle collaborera avec des organismes de Mécénat Musica et a déjà contribué au programme en tant que mécène afin d’encourager une vie culturelle saine et ce, pour des générations à venir.

The Old Maid and the Thief de Menotti par Opéra McGill

Opéra McGill ouvre sa saison 2020-2021 en présentant l’opéra The Old Maid and the Thief de Gian Carlo Menotti . Deux représentations – devrais-je plutôt dire deux webdiffusons – sont prévues et auront lieu le samedi 21 novembre à 19 h et le dimanche 22 novembre  14 h. Pour y  assister, vous pouvez cliquer ici. La production est mise en scène par le directeur artistique d’Opéra McGill Patrick Hansen et le pianiste Stephen Hargreaves en assure la direction musicale.

La soprano canadienne Adrianne Pieczonka avec l’Orchestre symphonique de Montréal

La soprano canadienne Adrianne Pieczonka sera l’invitée de l’Orchestre symphonique de Montréal le 24 novembre 2020. Sous la direction d’Alexander Shelley, celle-ci interprétera les Quatre derniers Lieder de Richard Strauss. Ce programme sera complété par l’interprétation de la Mort et transfiguration de Richard Strauss ainsi que la Valse triste de Sibelius. Pour vous procurer un accès à la webdiffusion, vous pouvez cliquer ici.

Adrianne Pieczonka

Le Gala Talent 2020 par l’Opéra de Montréal

L’Opéra de Montréal convie son public le jeudi 26 novembre au Gala Talent 2020 qui prend à nouveau la forme d’un rendez-vous annuel festif célébrant la relève lyrique et mettant en présence les finalistes des Auditions nationales de l’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal. Ces finalistes sont les ténors Marc-Antoine Brûlé, Andrew Derynck et Mishael Eusebio, le baryton Nicholas Higgs, la basse Matthew Li et la mezzo-soprano Martina Myskohlid dont vous pourrez lire les profils sur la page Facebook de l’Atelier en cliquant ici. Ces jeunes artistes interpréteront les plus beaux airs du répertoire lyrique à compter de 18 h 30.

Vous pouvez réserver un accès à la diffusion au coût de 25,00$ en cliquant ici. Cet accès vous permettra d’ailleurs de participer au vote du public qui sera déterminant dans l’attribution du prix du public qui sera remis 19 h 30.

L’opéra As One par l’Orchestre classique de Montréal… à ne pas manquer!

J’ai assisté à la webdiffusion de l’opéra As One hier soir et ai pu découvrir musique sublime de Laura Kaminsky ainsi que d’un livret  poétique Mark Campbell et Kimberly Reed.  Cette production est magnifique à tous points de vue, qu’il s’agisse des interprètes Philip Addis et Sarah Bissonnette et , de la mise en scène d’Eda Holmes , d’un impeccable l’accompagnement orchestral  sous la direction de Geneviève Leclair, des projections de Kimberly Reed et des éclairages d’Anne-Catherine Simard Deraspe. Et s’agissant de la webdiffusion, la qualité de l’image, du son et des sous-titres (un peu hésitants parfois!) méritent d’être soulignées.
Il s’agit d’un évènement à ne pas manquer. La webdiffusion sera disponible en différé sur les plateformes Facebook, YouTube et LiveToune de l’OCM jusqu’au 4 décembre 2020. Vous pouvez faire l’achat de votre accès en ligne au modeste coût de 15 $ + taxes en vous rendant ici.
As one de Laura Kaminsky
Orchestre classique de Montréal
20 novembre 2020
Photographie : Annette B. Woloshen

Suite et fin de la « Yannick Week »  sur la route numérique dans le cadre des Met Nightly Opera Streams

 Le chef  Yannick Nézet-Séguin sera à nouveau sur la route numérique dans les deux prochains jours car « Yannick Week » des Met Nightly Opera Streams du Metropolitan Opera de New York se poursuit avec la projections  de Turandot (21 novembre) et Wozzeck (22 novembre). Chaque diffusion devient disponible à 19 h 30 et reste accessible à la demande jusqu’à 18 h 30 le lendemain. Pour visionner des entrevues avec Yannick, des informations sur les distributions de chacun des opéras et avoir accès celles-ci, vous pouvez cliquer ici.

Le numéro 25 (Automne 2020) de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique … et la nouvelle formule d’abonnement

La version imprimée du numéro 25 (Automne 2020) de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique a maintenant été  expédiée aux abonnés et abonnées avec une invitation à se réabonner. L’année 2021 verra une accentuation du contenu numérique de L’Opéra par la création d’un Bulletin québécois d’art lyrique diffusé mensuellement sur les plateformes numériques de L’Opéra. La publication de la Revue québécoise d’art lyrique passera de 4 à 2 numéros par année, dans un format comportant une augmentation du nombre de pages. Le coût de l’abonnement sera réduit de 60 $ à 40$. Le premier Bulletin paraîtra en janvier 2021 et le prochain numéro (Hiver-Printemps 2021) de la Revue sera diffusé dans les semaines qui suivront. Le formulaire d’abonnement 2021 est accessible ici.

Je vous rappelle que le numéro 25 comprend un ENTRETIEN avec Pauline Vaillancourt et Marie-Annick Béliveau, une RENCONTRE avec Laurence Jobidon et Pascale St-Onge, un DOSSIER sur « Les opéras pour les enfants » signé par Pascal Blanchet et Éric Champagne, des PORTRAITS du jeune ténor Joé Lampron-Dandonneau et de la mezzo-soprano canadienne Krisztina Szabó. Il comporte quelques critiques ainsi qu’un INDEX préparé par Laurence Gauvin qui facilitera le repérage des articles et critiques publiés dans les 25 premiers numéros par plus de 100 collaborateurs et collaboratrices qui ont aussi à leur index.

… et une critique de « Sombre Clarté » par les I Musici de Montréal sur le site de L’Opéra

Comme ce sera de plus en plus le cas avec l’accentuation du contenu numérique de L’Opéra, une critique d’un récent évènement lyrique a été affiché sur le site  peu après la tenue du concert d’ouverture de la saison 2020-2021 de l’ensemble I Musici de Montréal qui a fait l’objet d’une webdiffusion le jeudi 12 novembre dernier. C’est la conseillère de rédaction Laurence Gauvin qui signe cette critique qui est accessible ici. Elle y commente notamment les prestations de la soprano Myriam Leblanc et la mezzo-soprano Maude Brunet dans l’interpréation de pièce de résistance, le Stabat Mater de Pergolèse qui fut selon la critique, « à la hauteur de toute attente ».

 

À Place à l’Opéra, l’animatrice Sylvia L’Écuyer proposera une « Spécial Massenet »  le samedi 21 novembre 2020 en faisant d’abord entendre l’opéra Don César de Bazan de Jules Massenet. La distribution comprend Laurent Naouri, baryton (Don César de Bazan), Elsa Dreisig, soprano (Maritana), Marion Lebègue, mezzo-soprano (Lazarille), Thomas Bettinger, ténor (Roi d’Espagne, Charles II), Christian Helmer, baryton (Don José de Santarém) t Christian Moungoungou, baryton (Capitaine des gardes). L’ensemble Aedes et l’Orchestre des Frivolités Parisiennes  sera sous la direction de Mathieu Romano. Le spécial se poursuivra avec un entretien avec  Olivier Godin qui parlera de l’enregistrement en cours de l’intégrale des mélodies de Massenet pour la maison ATMA à Montréal. Seront d’ailleurs entendues en exclusivité six mélodies de Massenet par Marie-Nicole Lemieux, Karina Gauvin, Michèle Losier, Frédéric Antoun, Anna-Sophie Neher avec la participation du violoncelliste Stéphane Tétreault. L’émission pourra être écoutée sur le site d’ICI musique Classique et sur l’application Ohdio le samedi 14 novembre 2020 à 13 h et à l’antenne d’ICI MUSIQUE le dimanche 22 novembre 2020 à 19 h.

À son émission La semaine lyrique, Justin Bernard fera entendre le dimanche 22 novembre 2020 les plus belles pages du répertoire lyrique. Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser l’émission « en ondes radio » de 13 h à 15 h à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM) et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut être également écoutée en direct sur le site électronique de Radio VM à l’adresse http://www.radiovm.com.

En raison des nouvelles mesures sanitaires décrétées par le gouvernement du Québec, je vous rappelle que le Café d’art vocal a prolongé l’annulation de ses projections d’opéra. La reprise des Matinées et Soirées d’Opéramania n’a pas encore été annoncée par leur animateur Michel Veilleux.

*****

Je vous souhaite une agréable semaine lyrique!

Une première québécoise pour l’opéra As One de Laura Kaminsky avec l’Orchestre classique de Montréal et un enregistrement de L’amant jaloux d’André Grétry pas l’ensemble Notturna

14 novembre 2020

14 novembre 2020
(No 2020-35)

L’Orchestre classique de Montréal (OCM) présentera le 20 novembre 2020 à 19 h 30 la première québécoise de l’opéra de chambre As One de sur une musique et d’après un concept de Laura Kaminsky ainsi que sur un livret de Kimberly Reed et Mark Campbell. Diffusé en direct et webdiffusion sur les plateformes Facebook, YouTube et LiveToune de l’OCM, d’une durée de 75 minutes et sans entracte, cette production mettra en vedette la mezzo-soprano québécoise Sarah Bissonnette et le baryton canadien Phillip Addis. La cheffe Geneviève Leclair dirigera le Quatuor à cordes de l’OCM La mise en scène a été confiée Eda Holmes et les projections seront réalisées par Kimberly Reed. La conception des éclairages est de Anne-Catherine Simard Deraspe.

Cette production sera disponible sera disponible en différé jusqu’au 4 décembre 2020. Vous pouvez faire l’achat de votre accès en ligne au modeste coût de 15 $ + taxes en vous rendant ici.

Créé en septembre 2014 au Brooklyn Academy of Music, As one met en scène une femme trans qui découvre son identité et apprend à s’aimer dans un monde où elle se sent exclue. Il s’agit d’une histoire universelle sur l’identite?, l’authenticite? et la compassion ! L’histoire suit Hannah, une femme trans interprétée par deux chanteurs, le baryton Phillip Addis (Hannah Before) et Sarah Bissonnette (Hannah After). L’opéra est conçu pour un quatuor à cordes et consiste en 15 chansons qui dépeignent les moments importants de la vie de la protagoniste principale, Hannah. 

L’OCM organise par ailleurs un forum sur le thème « L’identité de genre ». Animé par Tranna Wintour, ce forum mettre en présence Kimberley Reed et Geneviève Leclair qui échangeront notamment sur l’œuvre As one. Ce forum sera diffusé sur la page Facebook de l’OCM, d’abord en anglais le 14 novembre 2020 à 12 h et ensuite  en français le 15 novembre 2020 à la même heure. 

De la « Sombre Clarté » par les I Musici de Montréal… pour deux jours encore!

Les mélomanes disposent encore de deux jours pour visionner le concert d’ouverture de l’ensemble I Musici de Montréal dont la première a fait l’objet d’une webdiffusion le jeudi 12 novembre dernier. Je vous rappelle que le chef Jean-Marie Zeitouni y dirigeait le Stabat Mater de Pergolesi avec comme invitées la soprano Myriam Leblanc et la mezzo-soprano Maude Brunet. Le programme comprend également des œuvres instrumentales des compositrices Missy Mazzoli (Dark with Excessive Bright) et Kelly-Marie Murphy (In The Time of Our Disbelieving). Vous pouvez télécharger la note de programme ici. et vous procurer un accès à la webdiffusion en cliquant ici. Pour réserver votre accès à ce concert en différé jusqu’au 15 novembre 2020, vous pouvez cliquer ici.

Myriam Leblanc et Maude Brunet
Sombre clarté
I Musici de Montréal, 12 novembre 2020
Photographie : Daniel Turp

Vous pouvez lire le commentaire de ce concert dans l’édition du journal Le Devoir du vendredi 13 novembre 2020 sous la plume de son critique musical Christophe Huss et le titre « Beaucoup de musique dans un étrange silence ».

L’Hiver attend beaucoup de moi et La voix humaine… toujours en ligne

Je vous rappelle que la création mondiale de L’hiver attend beaucoup de moi  par l’Opéra de Montréal qui a eu lieu ce jeudi 5 novembre 2020 est encore disponible en webdiffusion et le sera jusqu’au 19 novembre. Vous pouvez faire l’achat de vos accès, pour la modique somme, de 20,00 $ en cliquant ici.

Je vous rappelle que l’œuvre originale de la compositrice Laurence Jobidon et la librettiste Pascale St-Onge se veut un hommage à la force, à la solidarité et à la résilience de ces femmes et fait appel à la soprano Vanessa Croome et la mezzo-soprano Florence Bourget. Elles sont accompagnées au piano par Jennifer Szeto qui assure également la direction musicale de la nouvelle oeuvre. Cette création est précédée en première partie de La Voix humaine de Francis Poulenc avec la soprano France Bellemare accompagnée quant à elle par la pianiste Esther Gonthier. La mise en scène des deux opéras est de Solène Paré.

Sous la plume du musicologue québécois Louis Bilodeau, une nouvelle critique de ces deux opéras a été publiée sur le site l’Avant-Scène Opéra et est accessible en cliquant ici.

Pour en savoir davantage sur cette création et sur sa conception, je vous invite à nouveau à lire, en cliquant le site de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique ici sur le texte des propos tenus lors d’une RENCONTRE que la secrétaire de rédaction Matilde Legault et moi-même avons eu avec Laurence Jobin et Pascale St-Onge. Vous pourrez également lire  sur le site de la revue la critique de Matilde Legault intitulée « Opéra de MontréalD’une sensibilité déchirante- L’hiver attend beaucoup de moi et La Voix humaine ».

L’amant jaloux, un opéra-comique d’André Grétry pas l’ensembe Notturna

Le label québécois Atma classique fait paraître l’enregistrement de l’opéra-comique L’Amant jaloux d’André-Ernest-Modeste Grétry en version instrumentale sous forme concentrée. L’œuvre est jouée par l’ensemble Notturna qui est un collectif de musiciens jouant sur instruments d’époque et se consacrant à l’interprétation de la musique de chambre baroque inédite. Dirigé par Christoper Palameta, l’ensemble table sur la transparence et l’expressivité des instruments à vent anciens pour offrir des lectures « fougueuses et sensibles » d’un répertoire captivant. Vous pouvez écouter des extraits de l’album et en faire l’achat en cliquant ici.

La dernière d’une oeuvre québécoise sur la route… et une « Yannick Week »  sur la route numérique dans le cadre des Met Nightly Opera Streams

La dernière représentation de Prima Donna de Rufus Wainwright sera donnée en ce samedi 15 novembre 2020 au Kungliga Operan en Suède. Le chef Yannick Nézet-Séguin sera quant à lui sur la route numérique tout au long de la semaine. Le Metropolitan Opera de New York, dont il est le directeur musical, propose du 16 au 22 novembre 2020 une « Yannick Week » à l’occasion de laquelle sept (7) opéras dirigés par le chef québécois seront diffusés dans le cadre des Met Nightly Opera Streams. Pourront être ainsi visionnés Don Carlo (16 novembre), Faust (17 novembre), avec Michèle Losier dans le rôle de Siebel, Rusalka (18 novembre), avec Julie Boulianne dans le rôle du garçon de cuisine Turnspit , La Traviata (19 novembre), Dialogues des Carmélites (20 novembre), avec pour ce dernier opéra Jean-François Lapointe dans le rôle du Marquis de la Force, Turandot (21 novembre) et Wozzeck (22 novembre). Chaque diffusion devient disponible à 19 h 30 et reste accessible à la demande jusqu’à 18 h 30 le lendemain, à l’exception du flux du 20 novembre des Dialogues des Carmélites, qui sera disponible jusqu’au 21 novembre à 12 h. La diffusion de Turandot du 21 novembre commencera à 19 h 30 (heure normale de l’Est). Pour visionner des entrevues avec Yannick, des informations sur les distributions de chacun des opéras et avoir accès celles-ci, vous pouvez cliquer ici.

Yannick Nézet-Séguin
La Traviata
de Giuseppe Verdi
Metropolitan Opera de New York
4 décembre 2018

Le numéro 25 (Automne 2020) de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique … et la nouvelle formule d’abonnement

La version numérique du numéro 25 (Automne 2020) de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique a a été rendue accessible aux abonnés et abonnées dans sa version numérique la semaine dernière et sera mise à la poste la semaine prochaine avec une invitation à se réabonner. Je vous rappelle que ce numéro comprend un ENTRETIEN avec Pauline Vaillancourt et Marie-Annick Béliveau ainsi qu’un DOSSIER sur « Les opéras pour les enfants » signé par Pascal Blanchet et Éric Champagne. Un PORTRAIT du jeune ténor Joé Lampron-Dandonneau, qui est maintenant en ligne sur le site de la revue ici, y est présenté, comme l’est aussi celui de la mezzo-soprano canadienne Krisztina Szabo. Les propos recueillis lors d’une RENCONTRE avec Laurence Jobidon et Pascale St-Onge peuvent aussi être lus dans ce numéro. Il comporte quelques critiques ainsi qu’un INDEX préparé par Laurence Gauvin dont le dur labeur facilitera le repérage des articles et critiques publiés dans les 25 premiers numéros par plus de 100 collaborateurs et collaboratrices qui ont aussi à leur index.

À Place à l’Opéra, l’animatrice Sylvia L’Écuyer présentera le samedi 14 novembre 2020 l’opéra The Wreckers de la compositrice britannique Ethel Smyth. La distribution comprend Anne-Marie Owens, mezzo-soprano (Thirza), Justin Lavender, ténor (Mark), Peter Sidhom, baryton (Pascoe), David Wilson-Johnson, baryton (Lawrence), Judith Howarth, soprano (Avis), Anthony Roden, ténor (Tallan), Brian Bannatyne-Scott, basse (Harvey/A Man), Annemarie Sand, soprano (Jack). La Huddersfield Choral Society sera sous la direction de Odaline de la Martinez. L’animatrice proposera une entrevue avec la mezzo-soprano Sarah Bissonnette et le baryton Phillip Addis qui ne feront qu’un dans l’opéra As One présenté par l’Orchestre Classique de Montréal (voir ci-haut). L’émission pourra être écoutée sur le site d’ICI musique Classique et sur l’application Ohdio le samedi 14 novembre 2020 à 13 h et à l’antenne d’ICI MUSIQUE le dimanche 15 novembre 2020 à 19 h.

À son émission La semaine lyrique, Justin Bernard fera entendre le dimanche 15 novembre 2020 les plus belles pages du répertoire lyrique. Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser l’émission « en ondes radio » de 13 h à 15 h à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM) et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut être également écoutée en direct sur le site électronique de Radio VM à l’adresse http://www.radiovm.com.

En raison des nouvelles mesures sanitaires décrétées par le gouvernement du Québec, je vous rappelle que le Café d’art vocal a prolongé l’annulation de ses projections d’opéra. La reprise des Matinées et Soirées d’Opéramania n’a pas encore été annoncée par leur animateur Michel Veilleux.

*****

Je vous souhaite une agréable semaine lyrique!

De la « Sombre Clarté » par les I Musici de Montréal, une création réussie de L’Hiver attend beaucoup de moi à l’Opéra de Montréal et une nouvelle ère pour L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique

7 novembre 2020

 7 novembre 2020
(No 2020-34)

Les I Musici de Montréal démarre leur 37e saison  avec la présentation d’un programme triple, en direct de l’Église St. Jax! et en webdiffusion le jeudi 12 novembre à 14 h. Le chef Jean-Marie Zeitouni dirigera le Stabat Mater de Pergolesi et a choisi comm solistes la soprano Myriam Leblanc et la mezzo-soprano Maude Brunet. En prélude, la contrebasse se retrouve au centre d’une œuvre méditative et enveloppante de la compositrice Missy Mazzoli qui s’est fait connaître avec la création de l’opéra Breaking the Waves inspiré du célèbre film de Lars Von Trier. L’ensemble  interprétera, en première mondiale, une oeuvre qu’elle a commandée à la compositrice canadienne Kelly-Marie Murphy et qui s’intitule In The Time of Our Disbelieving . Vous pouvez télécharger la note de programme ici. et vous procurer un accès à la webdiffusion en cliquant ici. Le concert sera également accessible en différé jusqu’au 15 novembre 2020.

Une création mondiale réussie avec L’Hiver attend beaucoup de moi !

La création mondiale de L’hiver attend beaucoup de moi  par l’Opéra de Montréal a eu lieu ce jeudi 5 novembre 2020. Ayant visionné cette première mondiale de l’œuvre originale de la compositrice Laurence Jobidon et la librettiste Pascale St-Onge,  je considère qu’il s’agit d’une création fort réunie, tant au plan musical et que dramatique, et partage les vues exprimées par Matilde Legault dans la critique qui a été mise en ligne sur le site de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique sous le titre  « Opéra de MontréalD’une sensibilité déchirante- L’hiver attend beaucoup de moi et La Voix humaine ».

Florence Bourget (Madeleine) et Vanessa Croome (Léa)
L’Hiver attend beaucoup de moi de Laurence Jobidon et Pascale St-Onge
Opéra de Montréal, 2020
Photographie : Yves Renaud

Je vous rappelle que le premier opus lyrique  de Laurence Jobidon et Pascale St-Onge se veut un hommage à la force, à la solidarité et à la résilience de ces femmes et fait appel à la soprano Vanessa Croome et la mezzo-soprano Florence Bourget. Elles seront accompagnées aux piano par Jennifer Szeto qui assurera également la direction musicale de la nouvelle oeuvre.

Pour en savoir davantage sur cette création et sur sa conception, je vous invite à nouveau à la lire ici sur le site de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique  le texte des propos tenus lors d’une RENCONTRE que la secrétaire de rédaction – et critique – Matilde Legault et moi-même avons eu avec Laurence Jobin et Pascale St-Onge.

La création était précédée en première partie de la webdiffusion de  La Voix humaine de Francis Poulenc avec la soprano France Bellemare qui s’est avérée à la hauteur du très l’exigeant le rôle de la femme. Esther Gonthier était au piano et à la direction musicale.

France Bellemare
La Voix humaine de Francis Poulenc
Opéra de Montréal, 2020
Photographie : Yves Renaud

Confiée à Solène Paré,  la mise en scène des deux opéras s’est avéré sobre… et tout aussi réussie.

Je vous invite par ailleurs à prendre connaissance de la critique publiée le 6 novembre 2020 dans Le Devoir sous la plume de Christophe Huss et le titre « Qu’attendre de l’hiver à l’Opéra de Montréal et de l’Orchestre métropolitain ? ».

La webdiffusion de ces deux opéras se poursuit jusqu’au 19 novembre et vous pouvez faire l’achat de vos accès, pour la modique somme, de 20,00 $ en cliquant ici.

Le Requiem de Fauré par l’Orchestre métropolitain… toujours en ligne

La présentation du Requiem de Gabriel Fauré par l’Orchestre métropolitain et son Choeur, sous la direction de son chef Yannick Nézet-Séguin, est toujours accessible en webdiffusion et le sera jusqu’au vendredi 13 novembre 2020. Je vous rappelle que le chef de l’OM fait appel au baryton-basse Philippe Sly et à la soprano Suzanne Taffot pour interpréter la version originale du chef-d’oeuvre de Fauré. Destinée à célébrer la vie des Noirs en musique, le programme comprend également le motet The Chariot Jubilee du compositeur canadien afro-américain Nathaniel Dett. Vous pouvez acheter votre billet ici .

Solfeggio, le premier albun solo de la soprano Hélène Brunet

Pour son premier album solo chez ATMA Classique, la soprano Hélène Brunet a choisi des airs baroques et classiques pour lesquels elle ressent une profonde affinité. Placé sous la direction énergique d’Eric Milnes et jouant sur des instruments d’époque, L’Harmonie des saisons accompagne la soprano dansce programme comportant des oeuvres de Bach Haendel, Vivaldi, Mozart et Leonardo Vinci, dont deux de ses airs sont enregistrés en première mondiale.

Une oeuvre québécoise sur la route

J’ai découvert que l’opéra Prima Donna de Rufus Wainwright était présenté dans une maison d’opéra suédoise, le Kungliga Operan, depuis le 10 octobre dernier et a pu être à cinq reprises depuis. Trois autres représentations sont prévues pour les 10, 12 et 14 novembre 2020.

La sortie du numéro 25 (Automne 2020) de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique … et une nouvelle ère pour la revue

Le numéro 25 (Automne 2020) de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique a maintenant été expédiée aux abonnés et abonnées dans sa version numérique. Il comprend un fascinant  ENTRETIEN avec Pauline Vaillancourt et Marie-Annick Béliveau que j’ai par ailleurs mis en ligne sur le site de la revue et que vous pouvez lire ici. Je vous rappelle qu’il contient également un DOSSIER sur « Les opéras pour les enfants » signé par Pascal Blanchet et Éric Champagne, des PORTRAITS du jeune ténor Joe? Lampron-Dandonneau et de la mezzo-soprano canadienne Krisztina Szabo et de la RENCONTRE avec Laurence Jobidon et Pascale St-Onge dont le texte intégral est aussi en ligne ici. Je vous rappelle que numéro contient également quelques critiques ainsi qu’un INDEX qui permettra de repérer avec facilité les articles et critiques publiés dans les 25 premiers numéros par plus de 100 collaborateurs et collaboratrices qui ont aussi à un index des auteurs et autrices.

Vous pouvez prendre connaissance de l’Infolettre no 25 que j’ai fait parvenir aux abonnés et abonnées en cliquant ici. et dans laquelle j’annonce également, comme je le fais également dans l’éditorial du numéro 25, les changements qui feront entrer la revue dans nouvelle ère et que je présente en ces termes :

« Une nouvelle e?re s’annonce pour L’Ope?ra – Revue que?be?coise d’art lyrique. Une commandite de services de Studio Colab, une filiale du groupe Que?becor Media, qui privile?gie une approche marketing strate?gique centre?e sur la cre?ation et le de?ploiement de contenu pertinent et captivant, permettra de donner un nouvel e?lan a? la revue. Cet e?lan prendra notamment la forme d’une accentuation de son contenu nume?rique par la cre?ation d’un Bulletin que?be?cois d’art lyrique publie? mensuellement sur les plateformes nume?riques de la revue. La publication de la revue passera de 4 a? 2 nume?ros par anne?e, dans un format comportant une augmentation du nombre de pages. Le cou?t de l’abonnement sera re?duit de 60 $ a? 40 $, mais je peux vous assurer que vous en aurez pour votre argent ! Restez donc a? l’affu?t ! Le premier Bulletin parai?tra en janvier et vous recevrez le prochain nume?ro de la revue en fe?vrier ».

À Place à l’Opéra, l’animatrice Sylvia L’Écuyer présentera d’abord en samedi 7 novembre 2020 l’opéra Salomé de Richard Strauss. La distribution comprend Hildegard Behrens, soprano (Salomé), Karl-Walter Bohm, ténor (Herodes), Agnes Baltsa, mezzo-soprano (Herodias), José van Dam, baryton-basse (Jochanaan), Wieslaw Ochman, ténor (Narraboth), Helja Angervo, mezzo-soprano (Page d’Herodias). L’orchestre philharmonique de Vienne sera sous la direction de Herbert von Karajan. L’animatrice s’entretiendra en début d’émission avec la mezzo-soprano Stéphanie Pothier. Sylvia L’Écuyer fera ensuite entendre le nouvel enregistrement de l’opéra L’île du rêve de Reynaldo Hahn qui met en présence Hélène Guilmette, soprano (Mahénu), Cyrille Dubois, ténor (Georges de Kerven, dit Loti) Anaïk Morel, mezzo-soprano (Oréna),  Artavazd Sargsyan, ténor (Tsen-Lee / 1er Officier) Ludivine Gombert, soprano (Téria / Faïmana), Thomas Dolié, baryton (Taïrapa, Henri). Le Münchner Rundfunkorchester et le Choeur du Concert Spirituel seront dirigés par Hervé Niquet. L’émission pourra être écoutée sur le site d’ICI musique Classique et sur l’application Ohdio le samedi 7 novembre à 13 h et à l’antenne d’ICI MUSIQUE le dimanche 8 novembre à 19 h.

À son émission La semaine lyrique, Justin Bernard fera entendre le dimanche 8 novembre 2020 les plus belles pages du répertoire lyrique. Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser l’émission « en ondes radio » de 13 h à 15 h à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM) et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut être également écoutée en direct sur le site électronique de Radio VM à l’adresse http://www.radiovm.com.

En raison des nouvelles mesures sanitaires décrétées par le gouvernement du Québec, je vous rappelle que le Café d’art vocal a prolongé l’annulation de ses projections d’opéra. La reprise des Matinées et Soirées d’Opéramania n’ont pas encore été annoncées par leur animateur Michel Veilleux.

*****

Je vous souhaite une agréable semaine lyrique!

La création mondiale de L’Hiver attend beaucoup de moi, une Fête d’Halloween par l’OSM à saveur lyrique et un Requiem de Fauré par l’OM avec Philippe Sly et Suzanne Taffot

31 octobre 2020

 31 octobre 2020
(No 2020-33)

La création mondiale tant attendu d L’hiver attend beaucoup de moi  par l’Opéra de Montréal aura lieu ce jeudi 5 novembre 2020. Oœuvre originale de la compositrice Laurence Jobidon et la librettiste Pascale St-Onge, leur premier opus lyrique se veut un hommage, en mots et en musique, à la force, à la solidarité et à la résilience de ces femmes. Elle sera chantée par la soprano Vanessa Croome et la mezzo-soprano Florence Bourget. Elles seront accompagnées aux piano par Jennifer Szeto qui assurera également la direction musicale de la nouvelle oeuvre. Vous pouvez visionner un extrait de l’opéra ci-après :

Pour en savoir davantage sur cette création et sur sa conception, je vous invite à la lire ici le texte des propos tenus lors d’une RENCONTRE que la secrétaire de rédaction de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique et moi-même avons eu Laurence Jobin et Pascale St-Onge.

La création sera précédée en première partie de la webdiffusion de  La Voix humaine de Francis Poulenc avec la soprano France Bellemare dans le rôle de la femme. Esther Gonthier sera au piano et à la direction musicale.

La mise en scène des deux opéras a été confie à Solène Paré.

Une fête de l’Halloween par l’Orchestre symphonique de Montréal… à saveur lyrique

L’Orchestre symphonique de Montréal a dévoilé la suite de la programmation numérique pour l’automne 2020 et a choisi de donner à l’Halloween une saveur lyrique. La webdiffusion du concert « L’OSM fête l’Halloween », qui a connu sa première hier soir et sera diffusé à nouveau en ce 31 octobre ainsi que les 1er et 2 novembre, permettra d’entendre l le ténor Jean-Michel Richer et la soprano Myriam Leblanc chanter des extraits de l’opéra Faust de Charles Gounod, le premier devant interpréter  la cavatine « Salut! Demeure chaste et pure » et la seconde l’Air des bijoux « Ah! Je ris de me voir si belle », en ensemble le duo « Il se fait tard, adieu! ». Les deux artistes seront sous la direction du chef  Jacques Lacombe qui dirigera les musiciens et musiciennes de l’OSM dans des oeuvres de Modeste Moussorgski (Une nuit sur le mont Chauve (orch. Rimski-Korsakov)), Franz Liszt (Méphisto-valse no 1, « Der Tanz), Camille Saint-Saëns (Danse macabre, op. 40),t Paul Dukas, L’apprenti sorcier et Hector Berlioz, La damnation de Faust, H 111 : « Marche hongroise ».

Ce concert est accessible gratuitement en s’inscrivant sur le site de l’OSM en cliquant ici.

Myriam Leblanc
L’OSM fête l’Halloween
30 octobre-2 novembre 2020

Le Requiem de Fauré par l’Orchestre métropolitain

Sous la direction de son chef Yannick Nézet-Séguin, l’Orchestre métropolitain et son Choeur  présenteront à compter du vendredi 6 novembre 2020 en webdiffusion la version originale du Requiem de Gabriel Fauré. Pour chanter cette oeuvre que l’OM présente comme étant « la plus magistrale du compositeur , […] apaise les survivants et [vise à rend[re] hommage aux défunts de la pandémie », le chef de l’OM fait appel au baryton-basse Philippe Sly et è la soprano Suzanne Taffot. Destinée à célébrer la vie des Noirs en musique, le programme comprend également le motet The Chariot Jubilee du compositeur canadien afro-américain Nathaniel Dett. Vous pouvez acheter votre billet ici et je ne doute pas que vous vouliez assister à ce concert après avoir écouté Yannick Nézet-Séguin présenter ce concerte ci-après :

Un magnifique Gala pour la Journée mondiale de l’opéra

Présenté en direct et en ligne par l’Opéra de Québec le 25 octobre 2020, le Gala pour la Journée mondiale de l’opéra a ouvert la saison lyrique dans notre Capitale nationale. Si vous n’avez pas eu la chance de visionner le gala en direct, celui-ci est maintenant en ligne sur le  site web de l’Opéra de Québec et je vous encourage fortement à en faire l’audition.

Les sopranos Karina Gauvin et Hélène Guilmette, à la contralto Marie-Nicole Lemieux, aux ténors Frédéric Antoun et Éric Laporte ainsi que le baryton-basse Philippe Sly et le baryton  Jean-François Lapointe ont interprété les plus beaux airs du répertoire lyrique italien et français sous la direction de Jean-Marie Zeitouni, l’Orchestre symphonique de Québec. Vous pouvez lire une première critique de ce gala publié dans Le Soleil sous la plume d’Emmanuel Bernier et le titre « Vivat pour les femmes au gala de l’Opéra de Québec ».


Gala de la Journée mondiale de L’opéra
Opéra de Québec, 25 octobre 2020

La Bohème de l’Opéra de Montréal… toujours en ligne également

L’Opéra de Montréal (OdM) a débuté sa saison 2020-2021 avec diffusion en ligne de sa production de 2017 de La Bohème présentée lors du 375e anniversaire de la ville de Montréal sur grands écrans au stade Percival-Molson devant 15 000 mélomanes. La webdiffusion se poursuit jusqu’au 5 novembre à 23 h 59. Elle est gratuite, mais une inscription est nécessaire et peut être effectuée iciJe vous rappelle que la distribution comprend France Bellemare dans le rôle de Mimi et Luc Robert dans celui de Rodolfo. Ont également pris part à cette production, Justin Walsh (Marcello), Lucia Cesaroni (Musetta), Christopher Dunham (Schaunard), Alexandre Sylvestre (Colinne), Claudine Grenier (Alcindora/Benoît), Isabeau Proulx-Lemire (Parpignol) et Clermont Tremblay (Douanier). La mise en scène est d’Alain Gauthier. La direction musicale est de James Meena. Pour des renseignements supplémentaires sur cette production, vous pouvez cliquer ici.

Suite et fin de la semaine d’art lyrique par le Concours musical international de Montréal

Dans le cadre de sa semaine d’art lyrique et sur  le thème Une voix pour nos lauréats,  le Concours musical international de Montréal (CMIM) poursuivra aujourd’hui et demain le 1er novembre 2020 sa  webdiffusion des prestations de jeunes artistes qui ont pris part à l’édition Voix 2018 sur sa page Facebook et son Site Web. Vous pourrez entendre Mario Bagh (Corée du Sud), ténor, John Brancy (États-Unis d’Amérique), baryton, Rihab Chaieb (Québec-Canada/Tunisie), mezzo-soprano, Emily d’Angelo (Canada/Italie), mezzo-soprano, Andrew Haji (Canada), ténor, Konstantin Lee (Corée du Sud), ténor, Clara Osowski (États-Unis d’Amérique), soprano,  Magali Simard-Galdès (Québec-Canada), soprano et Julien Van Mellaerts (Nouvelle-Zélande/Royaume-Uni), baryton.

La sortie imminente du numéro 25 (Automne 2020) de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique

La sortie du numéro 25 (Automne 2020) de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique  est imminente et permettra aux abonnés et abonnées de prendre connaissance, d’abord dans leur version numérique,  de  l’ENTRETIEN avec Pauline Vaillancourt et Marie-Annick Béliveau, du DOSSIER sur « Les opéras pour les enfants » signé par Pascal Blanchet et Éric Champagne, du PORTRAIT de la mezzo-soprano canadienne Krisztina Szabo et de la RENCONTRE avec Laurence Jobidon et Pascale St-Onge, dont le texte intégral est maintenant en ligne et peut être consulté ici. Je vous rappelle que numéro contiendra également quelques critiques ainsi qu’un INDEX qui permettra de repérer avec facilité les articles et critiques publiés dans les 25 premiers numéros de la revue.

À Place à l’Opéra, l’animatrice Sylvia L’Écuyer présentera d’émission l’opéra Eugène Onéguine de Piotr Ilyich Tchaikovsky le samedi 31 octobre 2020. La distribution comprend Alexander Anisimov, basse (Prince Gremin), Nuccia Focile, soprano, (Tatyana), Francis Egerton, ténor (Triquet), Dmitri Hvorostovsky, baryton, (Eugene Onegin), Sarah Walker, mezzo-soprano (Larina), Sergey Zadvorny, basse (Zaretsky), Irina Arkhipova, mezzo, (Filippyevna) Hervé Hennequin, baryton-basse, (Un capitaine), Olga Borodina, mezzo-soprano (Olga) et Neil Shicoff, ténor (Lensky). Le St. Petersburg Chamber Choir et l’Orchestre de Paris seront sous la direction de Semyon Bychkov. L’animatrice s’entretiendra en début d’émission avec le baryton Étienne Dupuis. Après l’opéra, Sylvia L’Écuyer  proposera des entrevues avec la compositrice Laurence Jobidon et la librettiste Pascale St-Onge ainsi que la mezzo-soprano Florence Bourget qui tiendra le rôle de Madeleine dans le cadre de la création de L’hiver attend beaucoup de moi à l’Opéra de Montréal. L’émission pourra être écoutée sur le site d’ICI musique Classique et sur l’application Ohdio le samedi 31 octobre à 13 h et à l’antenne d’ICI MUSIQUE le dimanche 1er novembre à 19 h.

À son émission La semaine lyrique, Justin Bernard fera entendre le dimanche 1er novembre 2020 les plus belles pages du répertoire lyrique. Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser l’émission « en ondes radio » de 13 h à 15 h à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM) et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut être également écoutée en direct sur le site électronique de Radio VM à l’adresse http://www.radiovm.com.

En raison des nouvelles mesures sanitaires décrétées par le gouvernement du Québec, je vous rappelle que le Café d’art vocal a prolongé l’annulation de ses projections d’opéra jusqu’au samedi 21 novembre octobre.

*****

Je vous souhaite une agréable semaine lyrique et vous invite – incite même – à assister, en ligne , à la première mondiale de L’Hiver attend  beaucoup de moi le jeudi 5 novembre !

Le Gala de la Journée mondiale de l’opéra à Québec, La Bohème de l’Opéra de Montréal… toujours en ligne et de mémorables prestations de Sharon Azrieli et Kristina Szabó au Concert-gala des Prix-Azrieli en musique 2020

24 octobre 2020

 24 octobre 2020
(No 2020-32)

C’est dans 24 heures, en un dimanche 25 octobre 2020, que nos écrans accueilleront le Gala pour la Journée mondiale de l’opéra qui ouvrira la saison lyrique dans notre Capitale nationale. Capté sans public afin de se conformer aux règles sanitaires, cet événement sera diffusé – en direct et en ligne – de la salle Louis-Fre?chette du Grand The?a?tre de Que?bec à 15 h. Il sera accessible gratuitement sur trois plateformes numériques de la compagnie, son  site web, sa page Facebook et son compte YouTube.

Ce Gala a été conçu par le nouveau directeur artistique de l’Opéra de Québec, le baryton Jean-François Lapointe. Celui-ci se joindra aux sopranos Karina Gauvin et Hélène Guilmette, à la contralto Marie-Nicole Lemieux, aux ténors Frédéric Antoun et Éric Laporte ainsi qu’au baryton Philippe Sly pour interpréter les plus beaux airs du répertoire lyrique italien et français. Sous la direction de Jean-Marie Zeitouni, l’Orchestre symphonique de Québec (OSQ) accompagnera les sept artistes qui nous font honneur sur toutes les grandes scènes du monde. Le gala sera animé par l’acteur comédien jean-Sébastien Ouellette dont vous pourrez lire le portrait, comme celui des autres artistes qui participeront au gala, sur la page Facebook de l’Opéra de Québec ici.

Le programme final du Gala demeure une surprise, mais je crois comprend que l’on mettra à l’honneur Mozart, Puccini, Verdi, Gounod, Massenet et Saint-Saëns, que l’ouverture de L’Étoile de Chabrier permettra de mettre les musiciens et musiciennes de l’OSQ en valeur et que nous aurons droit à deux duos fort judicieusement choisis, le Viens, Mallika de Lakme? de Delibes avec Karina Gauvin et Marie-Nicole Lemieux et Au fond du temple saint de l’opéra Les pe?cheurs de perles de Bizet avec Éric Laporte et Jean-François Lapointe.

Je vous incite à lire deux articles qui ont été consacrés au gala dans les quotidiens de la capitale nationale cette semaine, soit celui d’Yves Leclerc publié dans le Journal de Québec du mercredi 21 octobre 2020 sous le titre « Sept grandes voix pour la Journée mondiale l’opéra » et celui d’Emmanuel Bernier paru dans Le Soleil du vendredi 23 octobre 2020 et intitulé « Opéra de Québec- Un gala lyrique numérique ».

L’Opéra de Québec invite son public aussi à soutenir cet événement par le biais d’un don afin d’absorber une partie des frais de captation et de diffusion de ce Gala. Un tel don pourra être effectué de manière sécuritaire, en ligne en cliquant ici.

Et pour ne savoir davantage sur la Journée mondiale, je vous invite à vous rendre sur le site de l’organisation Opera Europa qui est à l’origine de cette journée mondiale en cliquant ici.

La Bohème de l’Opéra de Montréal… toujours en ligne

L’Opéra de Montréal (OdM) a débuté sa saison 2020-2021 le jeudi octobre dernier avec diffusion en ligne de sa production de 2017 de La Bohème présentée lors du 375e anniversaire de la ville de Montréal et diffusée sur grands écrans au stade Percival-Molson devant 15 000 mélomanes.

La webdiffusion se poursuivra jusqu’au 5 novembre à 23 h 59. Elle est gratuite, mais une inscription est nécessaire et peut être effectuée ici.

Je vous rappelle que la distribution comprend France Bellemare dans le rôle de Mimi et Luc Robert dans celui de Rodolfo. Ont également pris part à cette production, Justin Walsh (Marcello), Lucia Cesaroni (Musetta), Christopher Dunham (Schaunard), Alexandre Sylvestre (Colinne), Claudine Grenier (Alcindora/Benoît), Isabeau Proulx-Lemire (Parpignol) et Clermont Tremblay (Douanier). La mise en scène est d’Alain Gauthier. La direction musicale est de James Meena. Pour des renseignements supplémentaires sur cette production, vous pouvez cliquer ici.

Pour un commentaire sur la première expérience de diffusion numérique de l’une des productions de l’Opéra de Montréal, vous pouvez lire l’article de Christophe Huss diffusé sur le sit du journal dans Le Devoir le 24 octobre 2020 sous le titre « Opéra consacré ou théâtre musical consacré ? Comparaison de La Bohème et Pierre et le loup, deux projets audiovisuels québécois ».

 

France Bellemare (Mimi) et Luc Robert (Rodolfo)
La Bohème, Opéra de Montréal, 2017
Photographie : Yves Renaud

Et Parlons d’opéra, de « Nouvelles œuvres et de « L’hiver attend beaucoup de moi

La série Parlons opéra prend aussi, pandémie oblige, un virage numérique ! Organisée en collaboration avec   Bibliothèque et Archives nationales du Québec / Grande Bibliothèque, la prochaine conférence donnera l’occasion au musicologue  Pierre Vachon de parler des nouvelles à  l’Opéra de Montréal et de la création mondiale L’hiver attend beaucoup de moi. Il s’entretiendra avec le directeur artistique de l’Opéra de Montréal Michel Beaulac. Avec la pianiste, Holly Kroeker, le ténor Jean-Michel Richer et la soprano Kirsten Leblanc offriront des prestations musicales.  Une séance de questions-réponses suivra la conférence. Pour vous inscrire à l’évènement, vous pouvez cliquer ici.

Une semaine d’art lyrique par le Concours musical international de Montréal

Du 25 octobre au 1er novembre 2020, le Concours musical international de Montréal (CMIM) propose en webdiffusion une semaine d’art lyrique, en écho à la Journée mondiale de l’opéra du 25 octobre 2020. Sous le thème, Une voix pour nos lauréats, le CMIM propose de retrouver les jeunes artistes qui ont pris part à l’édition Voix 2018. Vous pourrez renouer avec ces performances extraordinaires présentées en rafale tous les jours de la semaine à compter de 9 h  le dimanche 25 octobre 2020 en webdiffusion sur sa page Facebook et son Site Web. Vous pourrez ainsi entendre Mario Bagh (Corée du Sud), ténor, John Brancy (États-Unis d’Amérique), baryton, Rihab Chaieb (Québec-Canada/Tunisie), mezzo-soprano, Emily d’Angelo (Canada/Italie), mezzo-soprano, Andrew Haji (Canada), ténor, Konstantin Lee (Corée du Sud), ténor, Clara Osowski (États-Unis d’Amérique), soprano,  Magali Simard-Galdès (Québec-Canada), soprano et Julien Van Mellaerts (Nouvelle-Zélande/Royaume-Uni), baryton.

La semaine « Une voix pour nos lauréats » du CMIM est présentée en hommage à Noël Spinelli, décédé le 16 octobre 2020, grand ami de l’art lyrique montréalais et partenaire de longue date du Concours.

De mémorables prestations de Sharon Azrieli et Krisztina Szabó au Concert Gala des Prix Azrieli de musique 2020

Le Concert Gala des Prix Azrieli de musique 2020 a été diffusée de la salle Bourgie du Musée des Beaux-Arts de Montréal le 22 octobre 2020 sur la chaîne Medici.tv, des problèmes techniques ayant obligé ses organisateurs à désactiver en raison de problèmes techniques la diffusion en Facebooklive. J’ai particulièrement apprécié la prestation de soprano Sharon Azrieli dont l’interprétation de l’œuvre Dissidence de Pierre Mercure dans un arrangement pour soprano et orchestre de chambre de Jonathan Monro était de très haute tenue. Le grand moment du gala aura été sans conteste la création la pièce Estro poetico-armonico III pour mezzo-soprano solo, orchestre de chambre et matériel audio préenregistré Yotam Haber par Krisztina Szabó. Cette œuvre, qui méritait pleinement le prix qui lui a été accordé par la Fondation Azrieli, a donné lieu à un tour de force de la part de l’artiste canadienne dont l’interprétation, tout en puissance et en nuances, a fort bien servi cette musique du XXIe siècle dont elle est une ambassadrice réputée. Sous la direction de Lorraine Vaillancourt, le Nouvel ensemble moderne a également fort bien rendu les deux autres oeuvres au rpogramme, d’un accès plus difficile, soit Arras de Keiko Devaux et Kaddosh Kaddosh and Cursed de Yitzhak Yedid. 

Ce concert est maintenant accessible sur la page Facebook du Prix Azrieli et vous pourriez le visionner en cliquant ici. Il est également disponible ici, sur inscription, sur le site de Medici.tv.

Le prochain numéro 25 (Automne 2020) de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique

L’équipe de L’opéra- Revue québécoise d’art lyrique met la dernière main à la préparation du numéro 25 (Automne 2020), Ce numéro comprendra Je vous rappelle que ce numéro comprendra un ENTRETIEN avec Pauline Vaillancourt et Marie-Annick Béliveau, DOSSIER sur « Les opéras pour les enfants » signé par Pascal Blanchet et Éric Champagne, un PORTRAIT de la mezzo-soprano canadienne Krisztina Szabo et une RENCONTRE avec Laurence Jobidon et Pascale St-Onge au sujet de leur opéra L’Hiver attend beaucoup de moi dont la création est prévue à l’Opéra de Montréal pour le 5 novembre 2020. Je compte mettre en ligne cet article sur le site de la revue dans les prochaines heures et le disséminer aussi sur les autres plateformes numériques de la revue. Ce numéro contiendra également quelques critiques ainsi qu’un INDEX qui permettra de repérer avec facilité les articles et critiques publiés dans les 25 premiers numéros de la revue.

À Place à l’Opéra, l’animatrice Sylvia L’Écuyer présentera en première partie d’émission l’opéra I Pagliacci de Ruggero Leoncavallo. La distribution comprend José Cura, ténor (Canio, Pagliaccio), Barbara Frittoli, soprano (Nedra, Colombina), Carlos Alvarez, baryton (Tonio, Taddeo), Simon Keenlyside, baryton (Silvio), Charles Castronovo, ténor (Peppe, Arlecchino) . Le choeur de la radio néerlandaise et l’orchestre royal du Concertgebouw seront sous la direction de Riccardo Chailly. En début d’émission, l’animatrice s’entretiendra avec la soprano France Bellemare. En deuxième partie, l’animatrice rendra hommage à la soprano canadienne Erin Wall décédée le 8 octobre 2020, Elle le fera notamment en faisant entendre Thaïs de Jules Massenet dans laquelle Erin Wall tenait le rôle-titre. La distribution comprend également Joshua Hopkins, baryton (Athanël), Andrew Staples, ténor (Nicias), Nathan Berg, baryton-basse (Palémon), Neil Aronoff, baryton (Un Serviteur), Liv Redpath, soprano (Crobyle), Andrea Ludwig, mezzo-soprano (Myrtale), Emilia Boteva, mezzo-soprano (Albine) et Stacey Tappan, soprano (La Charmeuse). Le Chœur Mendelssohn et l’Orchestre symphonique de Toronto  sous la direction de Sir Andrew Davis. L’émission pourra être écoutée sur le site d’ICI musique Classique et sur l’application Ohdio le samedi 24 octobre à 13 h et à l’antenne d’ICI MUSIQUE le dimanche 25 octobre à 19 h.

Au sujet de ce triste départ d’Érin Wall et des prestations de celle-ci dans L’amour de loin de Saariaho lors du le Festival d’Opéra de Québec et, sur disque, dans la Symphonie no 9 de Beethoven avec l’Orchestre symphonique de Montréal sous la direction de Kent Nagano, je vous  vous invite à lire l’article du critique musical du journal Le Devoir publié le 10 octobre 2020 sur le titre « Erin Wall- La comète à la voix d’airain ».

À son émission La semaine lyrique, Justin Bernard fera entendre le dimanche 25 octobre 2020 les plus belles pages du répertoire lyrique. Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser l’émission « en ondes radio » de 13 h à 15 h à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM) et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut être également écoutée en direct sur le site électronique de Radio VM à l’adresse http://www.radiovm.com.

En raison des nouvelles mesures sanitaires décrétées par le gouvernement du Québec, je vous rappelle que le Café d’art vocal a annulé les projections d’opéra jusqu’au samedi 24 octobre.

*****

Je vous souhaite une agréable semaine lyrique… et un agréable Gala de la journée mondiale de l’opéra demain à Québec… via la Toile !

Le Concert Gala des Prix Azrieli de musique 2020 avec Krisztina Szabó et Sharon Azrieli, La Bohème en ligne par l’Opéra de Montréal… et un récital en ligne de la soprano Carole-Ann Roussel

17 octobre 2020

17 octobre 2020
(No 2020-30)
 

Diffusée de la salle Bourgie du Musée des Beaux-Arts de Montréal le 22 octobre 2020, le concert Gala des Prix Azrieli de musique 2020 sera l’occasion d’assister à la création des œuvres de Keiko Devaux (Arras), Yotam Haber (Estro Poetico-armonico III) et Yitzhak Yedid (Kadosh Kadosh and Cursed) qui sont les récipiendaires. Les trois œuvres seront interprétées par le Nouvel Ensemble Moderne (NEM) sous la direction de Lorraine Vaillancourt. D’un intérêt particulier pour les lyricomanes, la pièce Estro Poetico-armonico III pour mezzo-soprano solo, orchestre de chambre et matériel audio préenregistré Yotam Haber mettra en présence Krisztina Szabó. Au sujet de cette œuvre et des défis d’interprétation qu’elle pose pour l’artiste lyrique canadienne, je vous invite à lire l’article intitulé «  PORTRAIT : Krisztina Szabó : de l’interprète créatrice à la pédagogue de la voix »  de cette dernière  que j’ai mis en ligne ici sur  le site de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique.

Krisztina Szabó

La soprano Sharon Azrieli rejoindra le NEM en tant que soliste en interprétant l’œuvre Dissidence de Pierre Mercure dans un arrangement pour soprano et orchestre de chambre de Jonathan Monro. 

Sharon Azrieli

Le Gala sera retransmis en direct le 22 octobre à 20 h sur Medici.tv et la page Facebook des Prix Azrieli de musiqueDe plus, deux conversations spéciales d’une durée de 30 minutes chacune seront diffusées sur le site du Gala (https://azrielifoundation.org). Animée en langue française par l’animateur Mario Paquet, la première donnera lieu à un entretien avec Keiko Devaux le 19 octobre à 19 h. Lors d’une deuxième conversation diffusée le 20 octobre à 19 h, Francesco Spagnolo s’entretiendra avec Yotam Haber et Yitzhak Yedid. Vous pouvez également écouter trois balados (podcasts) avec les trois récipiendaires en cliquant ici.

La Bohème en ligne par l’Opéra de Montréal… dans l’attention de la création de L’Hiver attend beaucoup de moi et de la présentation de La Voix humaine

L’Opéra de Montréal (OdM) est heureuse d’ouvrir sa saison 2020-2021 avec diffusion en ligne de sa production de 2017 de La Bohème « Le plus connu et aimé des opéras de Puccini » ! La distribution comprend France Bellemare dans le rôle de Mimi et Luc Robert dans celui de Rodolfo. Ont également pris part à cette production, Justin Walsh (Marcello), Lucia Cesaroni (Musetta), Christopher Dunham (Schaunard), Alexandre Sylvestre (Colinne), Claudine Grenier (Alcindora/Benoît), Isabeau Proulx-Lemire (Parpignol) et Clermont Tremblay (Douanier). La mise en scène est d’Alain Gauthier. La direction musicale est de James Meena.

Effectuée lors du 375e anniversaire de la ville de Montréal et diffusé sur grands écrans au stade Percival-Molson devant 15 000 mélomanes, cette captation sera rendue disponible en webdiffusion dès le 22 octobre à 19 h 30, gratuitement et sur inscription. Cette inscription peut être effectuée ici. Cette webdiffusion sera disponible jusqu’au jeudi 5 novembre 2020 à 23 h 59.

Pour des renseignements supplémentaires sur cette production, vous pouvez cliquer ici.  Et pour entendre le musicologue Pierre Vachon présenter le chef-d’œuvre du répertoire lyrique, vous pouvez cliquer ici.

Je vous rappelle que la création mondiale de L’hiver attend beaucoup de moi de Laurence Jobidon et Pascale St-Onge et la présentation de La Voix humaine de Francis Poulenc sont maintenant prévues pour le 5 novembre à 19 h 30. Deux artistes actuellement en résidence de l’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal, la soprano Vanessa Croome et la mezzo-soprano Florence Bourget, seront de la distribution de L’Hiver attend beaucoup de moi, alors que France Bellemare, formée à l’atelier de 2013 à 2016 sera La Voix humaine. Elles seront accompagnées par les pianistes Esther Gonthier et Jennifer Szeto Vous pouvez faire l’achat de vos billets – au coût unique – et fort abordable – de 20$ (taxes et frais inclus) – ici.

Un récital en ligne de la soprano Carole-Ann Roussel

Accompagnée par le pianiste Jean-François Mailloux et le flûtiste Jean-Philippe Lavoie, la soprano Carole-Anne Roussel présentera un récital à l’occasion duquel elle interprétera des pièces tirées du répertoire de musique sacrée. Ce concert est accessible sur Le portail de la musique classique à Québec à l’adresse www.lesconcerts.ca et sera ligne jusqu’au dimanche 18 octobre 2020… pour la modeste somm de 15,00 $. Vous pouvez visionner un court extrait du concert, soit le début de l’air Nun beut die Flur de l’oratorio La Création de Joseph Haydn en cliquant ici.

Le Gala pour la Journée mondiale de l’opéra… de l’Opéra de Québec

Le Gala pour la Journée mondiale de l’opéral approche à grands ! Je vous rappelle qu’il sera diffusé ne ligne le dimanche 25 octobre 2029 à 15 h et rassemblera sur la scène de la salle Louis-Fre?chette du Grand The?a?tre de Que?bec les sopranos Karina Gauvin et Hélène Guilmette, la contralto Marie-Nicole Lemieux, les ténors Frédéric Antoun et Éric Laporte ainsi que les barytons Philippe Sly et Jean-François Lapointe. L’Orchestre symphonique de Québec sous la direction du chef Jean-Marie Zeitouni. L’acteur-comédien Jean-Sébastien Ouellette animera le Gala. Celui-ci sera accessible gratuitement sur trois plateformes numériques de la compagnie, son site web, sa page Facebook et son compte YouTube.

L’Opéra de Québec invite le public à soutenir cet événement et contribuer au rayonnement de l’art lyrique à Québec. Afin de couvrir une partie des frais de captation et de diffusion, la compagnie lyrique de la Capitale nationale fait appel à la générosité du public, qui est demeuré solidaire et a démontré son soutien depuis le début de cette pandémie. Il est possible de faire un don de manière sécuritaire directement en ligne ou par la poste, en libellant votre chèque au nom de la « Fondation de l’Opéra de Québec ». Vous trouverez plus de renseignements à ce sujet en cliquant ici.

Le prochain numéro 25 (Été 2020) de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique

L’équipe de L’opéra- Revue québécoise d’art lyrique achève la préparation du numéro 25 (Automne 2020), Ce numéro comprendra un PORTRAIT de la mezzo-soprano canadienne Krisztina Szabo qui participera au Gala des Prix Azrieli de la musique le 22 octobre prochain qui a été mis en ligne et que vous pouvez maintenant lire en cliquant ici. Il contiendra également une RENCONTRE avec Laurence Jobidon et Pascale St-Onge dont l’opéra L’Hiver attend beaucoup de moi sera créé à l’Opéra de Montréal le 9 novembre 2020, un ENTRETIEN avec Pauline Vaillancourt et Marie-Annick Béliveau pour souligner les 30 ans de Chants libres ainsi qu’un DOSSIER sur « Les opéras pour les enfants » qui sera signé par Pascal Blanchet et Éric Champagne.


À Place à l’Opéra, l’animatrice Sylvia L’Écuyer présentera l’opéra Die Entführung aus dem Serail (L’enlèvement au sérail) de Wolfgang Amadeus Mozart. La distribution comprend Jane Archibald, soprano (Constance), Norman Reinhardt, ténor (Belmonte). Mischa Schelomianski, basse (Osmin), David Portillo, ténor (Pedrillo) et Rachele Gilmore, soprano (Blonde), Le Cercle de l’Harmonie sera sous la direction de Jérémie Rhorer. L’animatrice s’entretiendra avec Bernard Foucroulle sur la question de la censure d’opéras aux sujets inappropriés en 2020. Après l’opéra, la mezzo-soprano proposera une entrevue avec la mezzo-soprano Mireille Lebel qui interprètera La voix humaine au Vancouver Opera. L’émission pourra être écoutée sur le site d’ICI musique Classique et sur l’application Ohdio le samedi 17 octobre à 13 h et à l’antenne d’ICI MUSIQUE le dimanche 18 octobre à 19 h.

Bernard Foucroulle et Mireille Lebel

À son émission La semaine lyrique, Justin Bernard fera entendre le dimanche 18 octobre 2020 les plus belles pages du répertoire lyrique. Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser l’émission « en ondes radio » de 13 h à 15 h à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM) et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut être également écoutée en direct sur le site électronique de Radio VM à l’adresse http://www.radiovm.com.

En raison des nouvelles mesures sanitaires décrétées par le gouvernement du Québec, je vous rappelle que le Café d’art vocal a annulé les projections d’opéra jusqu’au samedi 24 octobre.

*****

Je vous souhaite une agréable semaine lyrique!

Une Vocalise en direct de la soprano Suzanne Taffot avec l’Orchestre métropolitain, un incubateur numéro à l’Opéra de Montréal et la diffusion en ligne de création mondiale de L’hiver attend beaucoup de moi

10 octobre 2020

10 octobre 2020
(No 2020-29)

Yannick Nézet-Ségui
Suzanne Taffot

L’Orchestre métropolitain (OM) fait décidément flèche de tout bois et s’installera dans l’espace Yoop le mardi 13 octobre à 20 h pour y présenter un concert en direct… accessible ne ligne ! Il s’agit d’une première pour un orchestre symphonique dans ce studio virtuel hébergé sur la scène de la salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts de Montréal. Ce projet s’inscrit dans la volonté de l’Orchestre Métropolitain de saisir toutes les occasions pour permettre à la culture de se rendre aux gens en ces temps difficiles.

Le chef Yannick Nézet-Séguin fera appel à 44 instrumentistes de l’OM et proposera au public un éventail du répertoire symphonique, une occasion d’offrir un concert dans un cadre moins traditionnel et ainsi d’accueillir de nouveaux adeptes. Le programme comprend en outre l’ouverture de l’opéra Le Nozze di Figaro de Mozart, Prayer de Vivian Fung, des extraits de la suite Du temps de Holberg d’Edvard Grieg, la Symphonie no 4 de Mendelsohn ainsi que la Vocalise de Rachmaninov qui sera interprétée par la soprano Suzanne Taffot.

Pour avoir accès à ce concert en ligne qui sera donc diffusé à compter de 20 h le mardi 13 octobre et qui sera accessible jusqu’au lendemain mercredi 14 octobre à 18  h, vous pouvez vous rendre sur le site de Yoop en cliquant ici.

Je vous rappelle que d’autres concerts de l’Orchestre métropolitain seront disponibles sur la Toiledans les prochaines semaines dont celui mettant en présence du 6 au 13 novembre 2020 la même Suzanne Taffot ainsi que le baryton-basse Philippe Sly dans le Requiem de Gabriel Fauré. Vous pourrez acheter ce concert en webdiffusion pour la somme de 20,00$ ici.

Le futur incubateur numérique de l’Opéra de Montréal

L’Opéra de Montréal (OdM) a annoncé le 8 octobre 2020 qu’elle avait obtenu une aide de 700 000$ du Gouvernement du Québec dans le cadre de l’initiative Ambition numérique du ministère de la Culture et des Communications. Cette subvention permettra à la compagnie lyrique de la Métropole de mettre en place un incubateur numérique au service du secteur de l’art lyrique québécois. Pour l’Opéra de Montréal, cela représente sept (7) projets de captation et webdiffusion et plus de 900 cachets versés aux artistes et artisans, d’ici trois ans.

L’incubateur numérique explorera en profondeur les diverses formes de diffusion sur le web, les méthodes de monétisation, la découvrabilité de l’opéra en ligne et les partenariats locaux et internationaux potentiels qui feront rayonner les opéras des différentes compagnies lyriques du Québec. Les compagnies partenaires de ce projet sont l’Opéra de Québec, la Société d’art lyrique du Royaume, Chants libres, Musique 3 femmes et Ballet Opéra Pantomime. Chacune de ces compagnies fera passer au moins un projet de webdiffusion par l’incubateur. Ces projets qui viendront s’ajouter aux sept (7) mis en place par l’Opéra de Montréal.

Le critique musical du journal Le Devoir Christiophe Huss rapporte les propos du directeur général de l’Opéra de Montréal Patrick Corrigan et en commente le projet dans un article publié le 8 octobre 2020 et intitulé « Des dollars pour incuber l’art lyrique ».

La diffusion en ligne de la création mondial de L’hiver attend beaucoup de moi

En marge de cette annonce relative la création du nouvel incubateur numérique, l’Opéra de Montréal a annoncé que la création mondiale de L’hiver attend beaucoup de moi de Laurence Jobidon et Pascale St-Onge sera présentée en ligne, comme le sera aussi La Voix humaine de Francis Poulenc dont les premières avaient été prévues à l’origine pour le 9 mars et ensuite au 29 octobre 2020. Cette diffusion en ligne de ces deux opéras dont la mise en scène en scène a été confiée à Solène Paré ser fera à compter le 5 novembre à 19 h 30. Deux artistes actuellement en résidence de l’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal, la soprano Vanessa Croomeet la mezzo-soprano Florence Bourget, seront de la distribution de L’Hiver attend beaucoup de moi, alors que France Bellemare, formée à l’atelier de 2013 à 2016 sera La Voix humaine. Elles seront accompagnée spar les pianistes Esther Gonthier et Jennifer Szeto Les accès à cette diffusion ont mis en vente en vente hier à un coût unique de 20$ (taxes et frais inclus) et vous pouvez vous faire l’achat de vos billets ici.

Une diffusion en ligne d’une production antérieure de l’Opéra de Montréal ouvrira en quelque sorte la saison en ligne 2020-2021 de la compagnie lyrique montréalaise. Il s’agit de La Bohème de Giacomo Puccini qui a été présentée en 2017 à l’occasion du 375e anniversaire de Montréal. Cette captation sera rendue disponible en webdiffusion dès le 22 octobre à 19 h 30, gratuitement et sur inscription, pour le plaisir de tous. Cette inscription peut être effectuée ici… ce que j’ai fait… et c’est plutôt facile !

La poursuite des préparatifs du Gala pour la Journée mondiale de l’opéra

À l’opéra de Québec, les préparatifs du Gala pour la Journée mondiale de l’opéral qui sera diffusé ne ligne le dimanche 25 octobre 2029 de la salle Louis-Fréchette du Grand Théâtre de Québec à 15 h vont bon train. Le Gala sera accessible gratuitement sur trois plateformes numériques de la compag, son  site web, sa page Facebook et son compte YouTube.

Je vous rappelle que les artistes qui prendront part au gala seront les sopranos Karina Gauvin et Hélène Guilmette, la mezzo-soprano Julie Boulianne, la contralto Marie-Nicole Lemieux, les ténors Frédéric Antoun et Éric Laporte ainsi que les barytons Philippe Slyet Jean-François Lapointe. L’Orchestre symphonique de Québec sous la direction du chef Jean-Marie Zeitouni. Le programme du gala n’a pas encore été rendu public, mais le directeur artistique de l’OdQ – et baryton- Jean-François Lapointe a révélé à l’émission Place à l’opéra lors de l’entrevue qu’il donnait le samedi 4 octobre 2020 à son animatrice Sylvia L’Écuyer qu’il chanterait quant à lui deux airs tirés, l’un de La Traviata de Giuseppe Verdi, l’autre de Faust de Charles Gounod. Pour écouter cette entrevue, vous pouvez cliquer ici (Minutage 3:31:27 à 3:45 :33).

 

Quelques artistes lyriques du Québec sur la route…

De retour de Göteborg en Suède, le chef Simon Rivard dirigera le Toronto Mendelsohn Choir  dans un Concert d’Action Grâces où seront chantées notamment plusieurs cantates de Bach. Ce concert sera présenté en webdifffusion ce samedi 10 ocotobre 2020. La mezzo-soprano Julie Boulianne est toujours en France où elle incarnera Dorabella dans Cosi fan tutte lors de la dernière représentation du dimanche 11 octobre au Capitole de Toulouse, Et sur la route numérique, il sera possible d’entendre sur Mezzo-TV le 12 octobre 2020 le trio québécois composé de Frédéric Antoun, Michèle Losier et Philippe Sly dans une autre production de Cosi fan tutte présentée par l’Opéra nationale de Paris et enregistrée le 16 février 2017.

Le prochain numéro 25 (Été 2020) de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique

L’équipe de L’opéra- Revue québécoise d’art lyrique achève la préparation du numéro 25 (Automne 2020), Ce numéro comprendra un PORTRAIT de la mezzo-soprano canadienne Krisztina Szabo qui participera au Gala des Prix Azrieli de la musique le 22 octobre prochain. Je compte mettre en ligne cet article sur le site de la revu dans les prochaines heures et le disséminer aussi sur le autres plateformes numériques de la revue.

 

Je vous rappelle que ce numéro comprendra également un ENTRETIEN avec Pauline Vaillancourt et Marie-Annick Béliveau ainsi qu’un DOSSIER sur « Les opéras pour les enfants » qui sera signé par Pascal Blanchet et Éric Champagne, il contiendra aussi les critiques des concerts de l’été 2020, y compris les premiers concerts de la saison 2020-2021 2020-2021 de nos orchestres, et notamment ceux de l’Orchestre symphonique de Montréal, de l’Orchestre symphonique de Québec et de l’Orchestre métropolitain.

À Place à l’Opéra, l’animatrice Sylvia L’Écuyer aura comme invité cette semaine le baryton-basse Philippe Sly. Celui-ci présentera l’opéra Don Carlos de Giuseppe Verdi… dans la version originale de langue française. La distribution comprend José Van Dam, baryton-basse (Philippe II, Roi d’Espagne), Roberto Alagna, ténor (Don Carlos), Thomas Hampson,baryton (Rodrigue), Eric Halfvarson, basse (Le grand inquisiteur), Csaba Airizer, basse (un moine),  Karita Mattila, soprano (Elisabeth de Valois), Waltraud Meier, soprano (La princesse Eboli), Anat Efraty, soprano (Thibault, page), Scot Weir, ténor (Comte Lerme) et Donna Brown, soprano (Une voix d’en haut). Le choeur du Théâtre du Châtelet et l’orchestre de Paris sera sous la direction d’Antonio Pappano. Après l’opéra, l’animatrice s’entretiendra avec la mezzo-soprano Rose Naggar-Tremblay qui présentera son nuveau cycle de mélodies. L’émission pourra être écoutée sur le site d’ICI musique Classique et sur l’application Ohdio le samedi 10 octobre à 13 h et à l’antenne d’ICI MUSIQUE le dimanche 11 octobre à 19 h.

À son émission La semaine lyrique, Justin Bernard fera entendre le dimanche 11 octobre 2020 les plus belles pages du répertoire lyrique. Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser l’émission « en ondes radio » de 13 h à 15 h à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM) et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut être également écoutée en direct sur le site électronique de Radio VM à l’adresse http://www.radiovm.com.

En raison des nouvelles mesures sanitaires décrétées par le gouvernement du Québec, je vous rappelle qu le Café d’art vocal a annulé les projections d’opéra jusqu’au samedi 24 octobre.

*****

Je vous souhaite une agréable semaine lyrique… et un agréable congé d’Action de Grâces!

Un tour d’horizon sur 400 ans d’opéra au Québec par Pierre Vachon, l’impact du reconfinement sur le calendrier des évènements lyriques d’octobre 2020 … et une « Ballade & mélodie » mémorable avec le baryton Pierre Rancourt

3 octobre 2020

3 octobre 2020
(No 2020-28)

En collaboration avec l’Opéra de Montréal, le Centre musical Cammac a invité le musicologue Pierre Vachon à faire un « Tour d’horizon sur les 400 ans d’ooéra au Québec ». La directeur de l’action sociale et éducative de l’Opéra de Montréal ypartera du théâtre lyrique qui constitue une facette incontournable et considérable de la culture québécoise. La première œuvre lyrique entièrement québécoise remonte en 1789 avec Colas et Colinette de Joseph Quesnel, une comédie en prose mêlée d’ariettes, créée à Montréal le 14 janvier 1790 au théâtre de Société. Au XIXe siècle, l’histoire du théâtre lyrique au Québec est avant tout un produit d’importation : des troupes étrangères se produisent au Québec et font entendre les grands chanteurs du monde. Il faudra attendre le dernier quart du XIXe siècle pour qu’une première interprète québécoise (Emma Albani) soit formée et fasse une carrière internationale, posant alors sur l’échiquier lyrique international un nouveau pion : le Québec. Depuis, le Québec s’illustre sur les grandes scènes du monde et nos murs vibrent aux grandes voix d’ici qui font notre fierté à l’échelle internationale. Et de nombreuses troupes voient le jour ici même au pays… L’opéra au Québec est bien vivant, et Pierre Vachon présentera ainsi son histoire à travers les institutions, les artistes lyriques du Québec, le répertoire, le tout abondamment illustré d’extraits sonores.

Pour vous inscrire à cette activité, vous pouvez cliquer ici … et je compte le faire quant à moi pour avoir le plaisir d’entendre le médiateur musical d’exception – et l’ami cher qu’est pour moi – Pierre Vachon.

L’impact du reconfinement sur le calendrier des évènements lyriques d’octobre

L’adoption par le gouvernement du Québec du Décret concernant l’ordonnance de mesures visant à protéger la santé de la population dans la situation de la pandémie de la COVID-19 entraîne l’annulation de plusieurs récitals, concerts et productions qui devaient être présentés sur diverses scènes du Québec. Les nouvelles mesures sanitaires par le gouvernement du Québec ont pris effet le 1er octobre et sont applicables jusqu’au 28 octobre.

Parmi les événements auxquels les opéraphiles auraient pu assister et qui ont été annulés, l’on compte le Le Chemin des miracles par les Voces Boreales qui devrait être présenté par Le Vivier en ce samedi 3 octobre 2020, comme devait l’être aussi un récital d’Aline Kutan dans le cadre du 7e Festival de la voix. La Sérénade d’automne à laquelle nous conviait la Salle Bourgie demain le 4 octobre 2020 avec la mezzo-soprano Michèle Losier et le pianiste Olivier Godin a dû être annulée.  Les récitals de Société d’art vocal de Montréal avec Marie-Andrée Mathieu/Giancarlo Scalia le 4 octobre 2020 et Rihab Chaieb le 18 octobre 2020 seront reportés à une date ultérieure, ce qui sera aussi le cas de celui de Rose Naggar-Tremblay qui devait chanter à la Chapelle historique du Bon-Pasteur le 22 octobre prochain. Les Concerts Couperin ont annoncé que l’événement Baroque obligé ! Londres et Versailles avec le baryton Hugo Laporte été reporté sur le web à une date à déterminer.

Pour l’instant et puisqu’il s’agit d’un évènement qui doit avoir lieu le 29 octobre 2020, le « Courons à la vengeance, courrons à l’amour » par la Compagnie baroque Mont-Royal avec Odéi Bilodeau et David Menzies ne semble pas avoir ni annulé, ni reporté. L’Opéra de Montréal ne paraît pas avoir quant à lui renoncé à créer L’hiver attend beaucoup de moi de Laurence Jobidon et Pascale St-Onge et la présenter de La Voix humaine de Francis Poulenc dont les premières sont prévues pour le 29 octobre 2020 au Théâtre Maisonneuve de la Place des Arts.

On peut se réjouir par ailleurs d’une webdiffusion à compter du 6 novembre du Requiem de Gabriel Fauré que devait présenter le 16 octobre prochain l’Orchestre métropolitain sous la direction de Yannick Nézet-Séguin avec comme solistes Philippe Sly et Suzanne Taffot. Comme cela était déjà prévu. le Gala du Prix Azrieli de musique fera l’objet d’une diffusion le 22 octobre et permettra d’entendre la mezzo-soprano Kristina Szabo. Et l’on a appris que Gala  pour la Journée mondiale de l’opéra qu’orchestre le nouveau directeur artistique de l’Opéra de Québec Jean-François Lapointe a été maintenu, mais sera présentée exclusivement sur la Toile le le 25 octobre prochain (voir d’autres informations ci-après)

Le Chant de la terre par l’Orchestre métropolitain avec Michèle Losier et Frédéric Antoun… en webdiffusion

La webdiffusion du concert d’ouverture de la saison 2020-2021 de l’Orchestre métropolitain dans le cadre duquel a été entendu Das Lied von der Erde (Le Chant de la terre) de Gustav Mahler a débuté hier à 14 h et se poursuivra jusqu’au 9 octobre prochain… à 23 h 59. À défaut de pouvoir entendre Michèle Losier en récital demain à la salle Bourgie, vous pourrez la retrouver sur vos écrans avec le ténor Frédéric Antoun sous la direction du chef Yannick Nézet-Séguin.

Il s’agit du premier d’une série de quatre concerts qui seront disponibles sur la Toile et à laquelle vous pourrez vous abonner en cliquant ici.

Une « Ballade & mélodie » mémorable avec le baryton Pierre Rancourt

J’ai assisté dimanche le 27 septembre 2020 à un concert de la série Ballade & Mélodie. Cette activité culturelle en plein air était proposée par Espace Sutton et a rassemblé près d’une vingtaine de lyricomanes. Parcourir le sentier Village-Montage à Sutton et entendre des airs de Franz Schubert et Gustav Mahler, mais aussi de Félix Leclerc fort bien chantés par le baryton Pierre Rancourt, s’est avéré  une expérience mémorable.

Pierre Rancourt
Ballade & Mélodie
Sutton, 27 septembre 2020

Il est à espérer que cette activité dont l’idéatrice est la professeure de chant Monique Pagé sera reprise l’automne prochain et j’en serai le plus grand des promoteurs !

Pierre Rancourt et Monique Pagé
Ballade & Mélodie
Sutton, 27 septembre 2020

Le maintien à l’Opéra de Québec du Gala pour la Journée mondiale de l’opéra

Dans un communiqué diffusé en une Journée mondiale de la musique le 1er octobre et par la voix de son directeur artistique Jean-François Lapointe et de sa nouvelle directrice général Katherine Cyr, l’Opéra de Québec a annoncé le maintien du Gala pour la Journée mondiale de l’opérale dimanche tiendra le dimanche 25 octobre prochain, a? 15 h, a? la salle Louis-Fre?chette du Grand The?a?tre de Que?bec.

A? la lumie?re des nouvelles directives gouvernementales, ce Gala sera présenté en mode numérique et sera diffusé gratuitement sur le site web, la page Facebook et le compte YouTube de l’Opéra de Québec. Je vous rappelle que les artistes qui chanteront durant le Gala seront les sopranos Karina Gauvin et Hélène Guilmette, de la mezzo-soprano Julie Boulianne, de la contralto Marie-Nicole Lemieux, des ténors Frédéric Antoun et Éric Laporte ainsi que des barytons Philippe Sly et Jean-François Lapointe. La soprano Florie Valiquette n’est pas en mesure de se joindre à cette prestigieuse distribution, comme cela avait été annoncé la semaine dernière. L’Orchestre symphonique de Québec sous la direction du chef Jean-Marie Zeitouni.

Les opéraphiles pourront contribuer a? la reprise des activite?s de l’Opéra de Québec en faisant un don directement en ligne en cliquant ici et pourront obtenir plus d’informations sur le Gala sur le site électronique de la compagnie lyrique de la Capitale nationale à l’adresse https://operadequebec.com/soutien/dons.

Le prochain numéro 25 (Été 2020) de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique

L’équipe de L’opéra- Revue québécoise d’art lyrique poursuit son travail de préparation du numéro 25 (Automne 2020), Outre l’ENTRETIEN avec Pauline Vaillancourt et Marie-Annick Béliveau et le DOSSIER sur « Les opéras pour les enfants » qui sera signé par Pascal Blanchet et Éric Champagne, il comprendra les critiques des concerts de l’été 2020, y compris les premiers concerts de 2020-2021 de nos orchestres, et notamment ceux que l’Orchestre symphonique de Montréal a présentés la semaine dernière avec Karina Gauvin et Marie-Nicole Lemieux.

À Place à l’Opéra, l’animatrice Sylvia L’Écuyer aura comme invitée cette semaine notre contralto nationale Marie-Nicole Lemieux. Celle-ci présentera Madama Butterfly de Giacomo Puccini. La distribution comprend Renata Tebaldi, soprano (Cio-Cio San), Carlo Bergonzi, ténor (Pinkerton),  Angelo Mercuriali, ténor (Goro), Fiorenza Cossotto, mezzo-soprano (Suzuki),  Enzo Sordello, baryton (Sharpless), Virgilio Carbonari, basse (Commissaire),  Paolo Washington, basse (Oncle Bonze), Oscar Nanni, basse (Yakusidé), Michele Cazzato, basse (Prince Yamadori) et  Lidia Nerozzi, soprano (Kate Pinkerton) Le Choeur et l’Orchestre de l’Académie Saint-Cécile sous la direction de Tullio Serafin. Après l’opéra, l’animatrice s’entretiendra ac le directeur artistique de l’Opéra de Québec Jean-François Lapointe. L’émission pourra être écoutée sur le site d’ICI musique Classique et sur l’application Ohdio le samedi 3 octobre à à 13 h et à l’antenne d’ICI MUSIQUE le dimanche 4 septembre à 19 h.

À son émission La semaine lyrique, Justin Bernard fera entendre le dimanche 4 octobre 2020 les plus belles pages du répertoire lyrique. Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser l’émission « en ondes radio » de 13 h à 15 h à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM) et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut être également écoutée en direct sur le site électronique de Radio VM à l’adresse http://www.radiovm.com.

En raison des nouvelles mesures sanitaires décrétées par le gouvernement du Québec, le Café d’art vocal a annoncé l’annulation des huit projections d’opéra qui étaient prévues entre le samedi 3 octobre et le samedi 24 octobre.

*****

Je vous souhaite un agréable semaine lyrique… en dépit du reconfinement !

Adrianne Pieczonka et Rihab Chaieb aux Notes d’automne du Festival de Lanaudière, un récital de la soprano Marie Magistry à la Société d’art vocal de Montréal… et une première artiste lyrique du Québec sur la route… Julie Boulianne!

26 septembre 2020

26 septembre 2020
(No 2020-27)


Adrianne Pieczonka

Dans le cadre de ses Notes d’automne, le Festival de Lanaudière présente cette fin de semaine deux événements à contenu vocal et lyrique. En ce samedi 26 septembre 2020 et sur  le thème « Irrésistible beauté », le premier concert prendra la forme d’un récital de la soprano canadienne Adrianne Pieczonka qui compte « parmi les plus grandes voix de la planète, célébrée autant à Salzbourg qu’à Bayreuth, Vienne ou Munich pour ses aigus d’argent et l’élégance de son phrasé ». Accompagnée par le pianiste Michael Mc Mahon, elle fera ses débuts au Festival dans un programme comprenant des lieder de Franz Schubert, Richard Wagner et Richard Strauss ainsi que des mélodies de Francis Poulenc. Les notes de programme du concert sont accessibles ici.

Pour le concert de clôture des Notes d’automne, le Festival recevra le dimanche 27 septembre 2020 l’Orchestre symphonique de Montréal. Sous la direction du chef Johannes Debus, Le programme c https://www.mariemagistry.com/programmes/la-bergère/omprendra la Grosse Fuge (Grande Fugue en si bémol majeur) op. 133 de Ludwig van Beethoven et Verklärte Nacht (La Nuit transfigurée) op.4 d’Arnold Schoenberg ainsi que les Lieder eines fahrenden Gesellen (Les Chants d’un compagnon errant) de Gustav Mahler. Ces derniers seront interprétés par la mezzo-soprano québécoise Rihab Chaieb. Les notes de programme de ce concert peuvent être consultées ici.

Rihab Chaieb

Ces deux concerts auront lieu à la Cathédrale de Joliette et débuteront à 20 h.

Un récital de la soprano Marie Magistry à la Société d’art vocal de Montréal

Sur le thème « La Bergère, », la Société d’art vocal de Montréal présente le dimanche 27 septembre 2020 un récital de la soprano Marie Magistry, Accompagnée au luth par Sylvain Bergeron, celle-ci interprétera des « Airs de cour de la Renaissance du Baroque ». Organisé en collaboration avec Atma classique, ce concert se déroulera de 15 h à 16 h 30 à la salle de concert du Conservatoire de musique de Montréal.

Marie Magistry et Sylvain Bergeron

Je vous rappelle que Marie Magistry est titulaire d’une maîtrise en chant de l’Université McGill, la soprano montréalaise est reconnue pour sa voix chaude et ses interprétations raffinées. Elle s’est produite tant au Québec, au Canada qu’aux États-Unis d’Amérique, en France et en Amérique du Sud. Elle collabore régulièrement avec des ensembles tels que Les Violons du Roy, le Studio de musique ancienne de Montréal, Les Boréades, Arion, l’Ensemble Caprice, etc. Elle a aussi chanté avec l’Orchestre symphonique de Montréal, I Musici, de même que la Société de musique contemporaine du Québec. Elle se perfectionne actuellement auprès de la soprano Lyne Fortin. On peut l’entendre dans des enregistrements produits par les maisons Atma, Naxos, Analekta et Sony. Son répertoire va de Bach, Campra, Purcell, Handel et Vivaldi à Fauré et Rutter.

Pour sa part, Sylvain Bergeron est un maître du luth et des instruments à cordes pincées, comme le théorbe, l’archiluth et la guitare baroque. On le considère comme un des pionniers de la musique ancienne au Canada, ayant contribué à établir le luth en tant qu’instrument viable au plus haut niveau de professionnalisme. Très actif sur la scène musicale nord-américaine, il a participé à plus de 70 enregistrements qui ont remporté divers prix. On loue « sa solide technique et son intelligence musicale » et « son jeu empreint d’une grande vitalité rythmique, de délicatesse et de nuances ». Cofondateur et directeur artistique de l’ensemble La Nef, il enseigne le luth à l’Université McGill et à l’Université de Montréal.

Deux nouveaux mini-récitals de Balade & Mélodie de Myriam Leblanc et Pierre Rancourt

Après les mini-récitals d’Emmanuel Hassler et de Claudine Ledoux des 12 et 13 septembre 2020, la série Ballade & Mélodie est de retour cette fin de semaine. La soprano Myriam Leblanc et le baryton parcourront respectivement le samedi 26 et le dimanche 27 septembre 2020 le sentier Village-Montage à Sutton dans les Cantons de l’Est et y interpréteront a capella des airs et mélodies du répertoire lyrique. Trois prestations sont offertes à 10 h 30, 11 h 30 et 14 h 30 et un maximum 14 personnes peuvent assister à chacune d’elles. Vous pouvez faire l’achat de vos billets en cliquant ici,

Je vous rappelle que Balade & Mélodie est une activité culturelle inédite en plein air proposée par Espace Sutton et animée depuis l’année dernière par Monique Picard. La formule a été légèrement remaniée pour satisfaire aux exigences sanitaires actuelles. Cet automne, nous vous proposons des balades chantées d’une cinquantaine de minutes et limitées à 14 personnes.

Une conférence sur Jessye Norman par Michel Veilleux

Après un premier rendez-vous avec « Les grandes cantatrices noires » dans le cadre de la série Les Belles soirées (les après-midi aussi !) de l’Université de Montréal, le musicologue Michel Veilleux présente le 29 septembre 2020 une autre conférence sur la soprano « Jessye Norman : sa carrière, son art ». Dans la note de présentation de la conférence, on peut lire : « Jessye Norman (1945-2019) a incontestablement été la cantatrice afro-américaine la plus célèbre et médiatisée de sa génération. Dotée d’une voix extrêmement riche et défiant toutes les catégories, elle a su s’illustrer avec brio dans un répertoire particulièrement vaste et diversifié. Par le visionnement commenté d’extraits vidéo, cette conférence évoquera l’art et les moments-clés d’une carrière marquée par de fructueuses collaborations avec quelques-uns des plus grands chefs d’orchestre et metteurs en scène. On constatera à quel point cette artiste, bardée de prix et de distinctions, était aussi à l’aise à l’opéra qu’en concert, en récital ou en studio ».

Cette conférence sera diffusée, via Zoom et en direct, le mardi 29 septembre 2020, de 14 h à 16 h 30. Pour s’y inscrire au coût modeste de 15,00 $, vous pouvez cliquer ici. Et je compte être à l’écoute à nouveau cette semaine après avoir tant apprécié la conférence d’exception que fut celle de la semaine dernière sur « Les grandes cantatrices noires ».

Jessye Norman

La roulotte lyrique en congé « pour cause de code orange »… mais en vidéo !

La roulotte lyrique devait faire un arrêt en ce samedi 26 septembre 2020 au Quartier des spectacles, mais le spectacle a dû être annulé « pour cause de code orange ». Je vous invite toutefois à visionner ici ce vidéo sur ce projet lyrique auquel participent la soprano Catherine St-Arnaud, la mezzo-soprano Rose Naggar-Tremblay, le ténor Pierre Heuault, la comédienne Élisabeth Gauthier-Pelletier, le pianiste Julien LeBlanc et la metteure en scène Nathalie Deschamps.

Le spectacle sera par ailleurs présenté à la Maison de la culture Ahuntsic-Cartierville le 4 octobre 2020. Pour des renseignements plus précis sur le projet, vous pouvez consulter la page Facebook de La Roulotte lyrique et le site électronique de Catherine St-Arnaud en cliquant ici.

Le Gala pour la Journée mondiale de l’opéra… à Québec

Je vous rappelle à nouveau la tenue du au Gala pour la Journée mondiale de l’opéra qui aura lieu le dimanche 25 octobre 2020 à compter de 15 h à la salle Louis-Fréchette du Grand Théâtre de Québec. Ce gala est un événement-bénéfice au profit de la Fondation de l’Opéra de Québec.

Et ce sera tout un Gala ! Il rassemblera 10 artistes du Québec, à savoir des sopranos Karina Gauvin, Hélène Guilmette et Florie Valiquette, la mezzo-soprano Julie Boulianne, la contralto Marie-Nicole Lemieux, les ténors Frédéric Antoun et Éric Laporte, les barytons Philippe Sly et Jean-François Lapointe ainis que le chef Jean-Marie Zeitouni, ce dernier étant appelé à diriger les musiciens et musiciennes de l’Orchestre symphonique de Québec.

Seules 200 personnes pourront assister au gala en personne. On peut maintenant faire l’achat de billets pour au prix de 500,00$ et il est suggéré de faire vite… et de faire parvenir un chèque libelle? au nom de la Fondation de l’Opéra de Québec au 1220, avenue Tache?, Que?bec (Que?bec) G1R 3B4. Un reçu fiscal de 435 $ sera e?mis (apre?s de?duction de l’avantage de 65 $ pour assister au spectacle en salle).

Le prochain numéro 25 (Été 2020) de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique

L’équipe de L’opéra- Revue québécoise d’art lyrique poursuit toujour son travail de préparation du numéro 25 (Automne 2020). À l’ENTRETIEN avec Pauline Vaillancourt et Marie-Annick Béliveau et le DOSSIER sur « Les opéras pour les enfants » qui sera signé par Pascal Blanchet et Éric Champagne, s’ajoutera une RENCONTRE avec Laurence Jobidon et Pascale St-Onge avec lesquelles la secrétaire de rédaction Matilde Legault et moi-même avons eu un fascinant échange le vendredi 25 septembre 2020. Le numéro comprend aussi les critiques de la très grande majorité des concerts quoi ont eu lieu durant l’été 2020 sur scène… et en ligne !

Une première artiste lyrique du Québec de retour sur la route… Julie Boulianne

La mezzo-soprano Julie Boulianne est la première artiste lyrique du Québec à reprendre la route ! Elle tiendra le rôle de Dorabella dans la production de Cosi fan Tutte de Wolfgang Amadeus Mozart au Capitole de Toulouse, dont la première aura lieu en ce 26 septembre et qui aura droit à six autres représentations les 29 septembre, 2, 4, 7, 9 et 11 octobre 2020. Vous pourrez apercevoir notre compatriote dans le vidéo de présentation de cette production en cliquant ici :

À Place à l’Opéra, l’animatrice Sylvia L’Écuyer aura comme invitée cette semaine la mezzo-soprano Michèle Losier. Celle-ci présentera l’opéra Der Rosenkavalier de Richard Strauss dans un enregistrement historuqe de 1956. La distribution comprend Elisabeth Schwarzkopf, soprano (La Maréchale), Otto Edelmann, basse (Baron Osch)  Christa Ludwig, mezzo-soprano (Octavian), Eberhard Wachter, baryton (Faninal),  Teresa Stich-Randall, soprano (Sophie), Ljuba Welitsch, soprano (Marianne), Paul Kuen, ténor (Valzacchi), Kerstin Meyer, mezzo-soprano (Annina),   Nicolai Gedda, ténor (un chanteur), Franz Bierbach, (commissaire de police) ainsi que Erich Majkut, ténor, Gerhard Unger, ténor, Harald Pröglhöf, Karl Friedrich, ténor et Anny Felbermayer soprano. Le Choeur et l’Orchestre Philharmonia seront sous la direction de Herbert von Karajan. L’émission pourra être écoutée sur le site d’ICI musique Classique et sur l’application Ohdio le samedi 26 septembre à 13 h et à l’antenne d’ICI MUSIQUE le dimanche 27 septembre à 19 h.

À son émission La semaine lyrique, Justin Bernard fera entendre le dimanche 27 septembre 2020 les plus belles pages du répertoire lyrique. Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser l’émission « en ondes radio » de 13 h à 15 h à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM) et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut être également écoutée en direct sur le site électronique de Radio VM à l’adresse http://www.radiovm.com.

Le Café d’art vocal présente en ce samedi 26 septembre 2020 l’opéra La Bohème de Giacomo Puccini dans une production de l’Opéra de San Francisco de 1988. La distribution comprend Mirella Freni, Luciano Pavarotti, Sandra Pacetti, Gino Quilico et NIcolai Ghiaurov. La direction musicale est de Téiziano Severii et la mise en scène de Francesca Zambello. Une reprise est prévue pour le jeudi 24 septembre à 18 h 30. Je vous rappelle que les Matinées d’Opéramania et les Soirées d’Opéramania n’ont pas repris quant à elles.

*****

Je vous souhaite une agréable semaine… lyrique !

Une rentrée de l’Orchestre métropolitain avec Frédéric Antoun et Michèle Losier sous la direction de Yannick Nézet-Séguin, un concert de musique baroque avec Hugo Laporte par le Festival des Grandes Laurentides et les prochains arrêts de La roulotte lyrique

19 septembre 2020
19 septembre 2020
(No 2020-26)

Sous la direction du chef et de son directeur musical (à vie !) Yannick Nézet-Séguin, l’Orchestre métropolitain ouvre sa saison 2020-2021 avec un programme qu’elle présente comme étant « de l’intime à l’universel » et dont la principale œuvre au programme est Das Lied von der Erde (Le Chant de la terre) de Gustav Mahler, dans la transcription pour orchestre de chambre effectuée par Arnold Schoenberg en 1920 et complété par Rainer Riehn en 1983. Comme le rappelle la note de présentation du concert « Mahler est frappé par une série de malédictions lorsqu’il entame la composition de sa neuvième œuvre symphonique. Coup sur coup, il perd sa fille, son poste à l’Opéra de Vienne et sa santé. C’est dans ce contexte qu’il livre, sur des poèmes d’origine chinoise, l’une de ses compositions les plus puissantes et personnelles ».

Deux artistes lyriques du Québec, dont la carrière est en pleine ascension, la mezzo-soprano Michèle Losier et le ténor Frédéric Antoun seront les solistes. On a pu entendre ce dernier dans la Symphonie no 9 de Ludwig van Beethoven enregistré durant l’été et diffusé le 4 septembre 2020 sur la plateforme de Deutsche Gramophon Stage. La dernière présence sur scène de Michèle Losier date du 29 février 2020 et elle se trouvait alors au Staatsoper Unter den Linden è Berlin où elle prenait le rôle d’Octavian dans une production de Der Rosenkavalier de Richard Strauss.

Le programme sera complété par la pièce Prayer de la compositrice canadienne Vivian Fung. Cette eouvre a été créée le 1er juillet 2020 dernier et diffusée sur les ondes de CBC Radio One. Elle était dirigée par Yannick Nézet-Séguin. Créée pendant le confinement et faisant appel à un effectif de 36 instrumentistes, l’œuvre est basée sur un chant de la religieuse, compositrice et femme de lettres Hildegard van Bingen (1098-1179)

Deux représentations sont prévues pour le 20 septembre à 13h (j’y serai !) et à 16 h, mais elles affichent l’une et l’autre complet. Mais l’Orchestre métropolitain rendra accessible le concert en webdiffusion. Pour la modique somme de 17,00 $, vous pourrez réserver votre place en cliquant ici et visionner le concert entre le 2 et le 9 octobre 2020.

Sur ce concert, je vous invite à lire l’article que lui consacre Catherine Kustancy sur le site d’Opera Canada sous le titre « Orchestre Métropolitain goes live withe Frédéric Antoun & Michèle Losier ».

Un concert de musique baroque avec Hugo Laporte par le Festival d’opéra des Grandes Laurentides

Le FestivalOpéra des Grandes Laurentides (FOGL) présentera le mercredi 23 septembre à 16 h 30 un Concert de musique baroque mettant en présence le baryton Hugo Laporte et la soprano Leila Chalfoun. Les deux solistes seront sous la direction musicale de Luc Beauséjour qui dirigera les instrumentistes de son ensemble Clavecin en concert ainsi que le Chœur du FestivalOpéra des Grandes Laurentides. Pourront être entendues des œuvres de John Dowland, Henry Purcell, Jean-Sébastien Bach, John Blow, George Friedrich Haendel, Jean-Baptiste Lully et Jean-Philippe Rameau.

Le FOGL diffusera de petites capsules-vidéo en direct sur Facebook le soir du concert par GoConnexions et une vidéo intégrale du concer=f sera produite par Social Web.  Pour plus de renseignement ssur cet événement, vous pouvez cliquer ici. 

Parlons opéra !, de « 400 ans dl’opéra » et de La Bohème avec Pierre Vachon

L’Opéra de Montréal reprend sa série Parlons opéra!qui propose une initiation conviviale et dynamique aux oeuvres opératiques.

Pour ouvrir la saison, le musicologue Pierre Vachon parlera de « 400 ans d’opéra » et de La Bohème, l’un des opéras les plus aimés et connus de tout le répertoire.  En compagnie de la soprano Lucie St-Martin et du baryon Jean-Philippe Mc Clish ainsi que de la pianiste Holly Kroeker, le directeur de l’action sociale et éducative de l’Opéra de Montréal plongera au cœur des œuvres en 45 minutes pour y aborder l’histoire, la musique, les voix, le contexte culturel, le compositeur, le style… et proposer des extraits musicaux par des chanteurs d’opéra. Une séance de questions-réponses suivra la conférence.

L’événement se tiendra à l’auditorium de la Grande Bibliothèque à Montréal le dimanche 20 septembre 2020 de 14 à 15 h 15.  Les 48 places semblent avoir été réservées, mais l’activité pourra aussi être visionnée en direct et l’on peut s’inscrire en ligne pour un tel visionnement en cliquant ici.

Le 7e Festival de la voix en direct et virtuel

 Sous le thème « La beauté de la voix humaine dans l’Ouest de l’Île », la 7e édition du Festival de la Voix présenté par VOX AETERNA est de retour! L’équipe organisatrice a annoncé que presque tous les concerts et performances d’artistes initialement programmés en mars et avril 2020 pourront avoir lieu devant des auditoires restreints entre les dimanche 20 septembre et 5 octobre 2020. Chaque représentation sera également rendue accessible virtuellement le jour suivant.

Des artistes d’ici et d’ailleurs présenteront une série de concerts éclectiques, un atelier de chant vocal de même que des concerts en milieu scolaire primaire et secondaire.  Cet automne, dans l’Ouest de l’Île (Lachine, Dorval, Beaconsfield et Pointe-Claire), La fondatrice et directrice artistique du Festival de la Voix, la soprano Kerry-Ann Kutz invite la population à se rassembler en personne et en ligne pour explorer, découvrir et profiter de la beauté, la versatilité et le pouvoir de la musique et de la voix humaine.

Parmi les événements. Il y a lieu de souligner le concert d’ouverture du dimanche 20 septembre 2020 avec la soprano Kerry-Ann Kutz et l’Ensemble Caprice, le Grand concert du samedi 3 octobre à l’occasion duquel la soprano Aline Kuan sera accompagnée par le pianiste Martin Dubé ainsi que le concert de clôture du 4 octobre qui mettra en présence le Chieur de chambre du Québec sous la direction du chef Robert Ingari dans un spectacle intitulé CHORALISSIMO!

Une conférence sur le « Grandes cantatrices noires » par Michel Veilleux

Dans le cadre de la série Les Belles soirées (les après-midi aussi !), l’Université de Montréal présente une conférence du musicologue Michel Veilleux sur « Les cantatrices noires ». La conférence proposera de brefs portraits de quelques-unes de ces artistes lyriques prestigieuses, de Marian Anderson à Pretty Yende, en passant par Leontyne Price, Grace Bumbry, Shirley Verrett et bien d’autres. On se penchera aussi sur la notion controversée de black voice. Comme il est suggéré dans la présentation de l’évènement, « [l]es 100 dernières années ont vu émerger plusieurs générations de cantatrices noires, pour la plupart afro-américaines. Ces femmes ont dû se battre pour s’imposer dans un monde musical qui leur était fondamentalement hostile. Elles ont réussi grâce à leurs voix d’exception, leur force de caractère et leurs talents hors du commun ».

La conférence « Grandes cantatrices noires » sera diffusée, via Zoom et en direct, le mardi 22 septembre 2020, de 14 h à 16 h 30. Pour s’y inscrire au coût modeste de 15,00 $, vous pouvez cliquer ici.

Les prochains arrêts de La roulotte lyrique

À bord de La roulotte lyrique et sous la direction de la metteure en scène Nathalie Deschamps, cinq jeunes artistes présentent depuis le 20 août dernier spectacle mobile et à durée variable à saveur de confinement, à l’extérieur. Il s’agit de la soprano Catherine St-Arnaud, de la mezzo-soprano Rose Naggar-Tremblay, le ténor Pierre Heuault, la comédienne Élisabeth Gauthier-Pelletier et le pianiste Julien LeBlanc qui pu être présentées à ce hjour plusieurs variations sous thèmes de confinement, au choix du public présent. Leur folle aventure s’est déroulé à ce jour à Laval et Montréal et le spectacle pourra être vu à nouveau à Montréal à la Place Émilie-Gamelie le 25 septembre et au Quartier des spectacles le 26 septembre. Il sera également présenté à la Montée des arts à Mont-Saint-Hilaire les 3 ou 4 octobre 2020…selon la tempértaure

Pour des renseignements plus précis sur ces prochains événements, je vous invite à vous rendre sur la page Facebook de La Roulotte lyrique ou à consulter le site électronique de Catherine St-Arnaud en cliquant ici. 

L’ajout de Florie Valiquette à la distribution du Gala pour la Journée mondiale de l’opéra en vente

Le  directeur artistique de l’Opéra de Québec Jean-François Lapointe a annoncé l’ajout de la soprano Florie Valiquette à la liste des artistes qui prendront part au Gala pour la Journée mondiale de l’opéra le 25 octobre 2020 dans notre Capitale nationale. Son nom s’ajoute à celui des sopranos Karina Gauvin et Hélène Guilmette, de la mezzo-soprano Julie Boulianne, de la contralto Marie-Nicole Lemieux, des ténors Frédéric Antoun et Éric Laporte ainsi que des barytons Philippe Sly et Jean-François Lapointe. Cette prestigieuse distribution d’artistes lyriques du Québec qui se distinguent sur la scène lyrique internationale sera accompagnée par l’Orchestre symphonique de Québec sous la direction du chef Jean-Marie Zeitouni.

Je vous rappelle ce gala est un événement-bénéfice au profit de la Fondation de l’Opéra de Québec. Il se déroulera à la salle Louis-Fréchette du Grand Théâtre de Québec le dimanche 25 octobre 2020 à compter de 15 h. Seules 200 personnes pourront assister au gala en personne. On peut maintenant faire l’achat de billets pour au prix de 500,00$ et il est suggéré de faire vite… et de faire parvenir un chèque libellé au nom de la Fondation de l’Opéra de Québec au 1220, avenue Taché, Québec (Québec) G1R 3B4. Un reçu fiscal de 435 $ sera émis (après déduction de l’avantage de 65 $ pour assister au spectacle en salle).

Le Gala sera par ailleurs retransmis en direct sur le site web, la page Facebook et le compte YouTube de l’Opéra de Québec.

Le prochain numéro 25 (Été 2020) de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique

L’équipe de L’opéra- Revue québécoise d’art lyrique poursuit son travail de préparation du numéro 25 (Automne 2020), Outre l,ENTRETIEN avec Pauline Vaillancourt et Marie-Annick Béliveau et le DOSSIER sur « Les opéras pour les enfants » qui sera signé par Pascal Blanchet et Éric Champagne, il comprendra les critiques des concerts de l’été 2020, y compris les premiers concerts de 2020-2021 de nos orchestres, et notamment ceux que l’Orchestre symphonique de Montréal a présentés la semaine dernière avec Karina Gauvin et Marie-Nicole Lemieux. Je viens d’ailleurs de mettre en ligne sur le site de la revue la critique que la musicologue Marie-Hélène Benoît-Otis nous a fait parvenir du concert 13 septembre 2020 à l’occasion duquel des Airs de Mozart ont pu être entendus et que vous pourrez lire ici.

À Place à l’Opéra, l’animatrice Sylvia L’Écuyer aura comme invitée cette semaine la compositrice Ana  Sokolovic. Celle-ci présenterl’opéra L’eau qui danse, la pomme qui chante et l’oiseau qui dit la vérité de Gilles Tremblay. Cet opéra féérie pour 12 interprètes et 25 instrumentistes chanté en français sera interprété par Jean Maheux, baryton (Yby), Marianne Lambert, soprano (Belle-étoile), Marie-Annick Béliveau, mezzo-soprano (Poulane), Michèle Motard, mezzo-soprano (Feintise) Scott Belluz, contre-ténor (L’oiseau), Taras Kulish, basse (Le roi), Sylvain Paré, ténor (Chérot), Claudine Ledoux, mezzo (La pomme), Stéphanie Pothier, mezzo-soprano (Tourterelle), Anne Saint-Denis, soprano (Blondine), Julien Patenaude, baryton (Petit soleil), Philippe Martel, baryton (Beau jour), Julien Grégoire, tambour-parleur, et Lina Cruz danse. Le Nouvel Ensemble Moderne (NEM) sera sous la direction de Lorraine Vaillancourt. L’émission pourra être écoutée sur le site d’ICI musique Classique et sur l’application Ohdio le samedi 19 septembre à 13 h et à l’antenne d’ICI MUSIQUE le dimanche 20 septembre à 19 h.

À son émission La semaine lyrique, Justin Bernard fera entendre le dimanche 20 septembre 2020 les plus belles pages du répertoire lyrique. Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser l’émission « en ondes radio » de 13 h à 15 h à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM) et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut être également écoutée en direct sur le site électronique de Radio VM à l’adresse http://www.radiovm.com.

Le Café d’art vocal présente en ce samedi 26 septembre 2020 le film-opéra Le Nozze di Figaro de Wolfgang Amadeus Mozart dans une réalisation de 1976. La distribution comprend Hermann Prey, Mirella Freni, Dietrich Fischer-Dieskau, Kiri Te Kanawa et Maria Ewing. La direction musicale est de Karl Böhm et la mise en scène de Jean-Pierre Ponnelle. Une reprise est prévue pour le jeudi 24 septembre à 18 h 30. Je vous rappelle que les Matinées d’Opéramania et les Soirées d’Opéramania. n’ont pas repris quant à elles.

*****

Je vous souhaite un agréable début d’automne... qui sera des nôtres le 22 septembre à 9 h 31 et qui sera, je l’espère – et en dépit de la crise sanitaire qui se poursuit – lyrique !

 Une rentrée lyrique avec Karina Gauvin et Marie-Nicole Lemieux à l’Orchestre symphonique de Montréal, le baryton Jean-Philippe Mc Clish au Café d’art vocal de Montréal  et l’entrée en fonction de Jean-François Lapointe à l’Opéra de Québec

12 septembre 2020

12 septembre 2020
(No 2020-25)

Marie-Nicole Lemieux et Karina Gauvin
Orchestre symphonique de Montréal, 11 septembre 2020
Photographies :
Antoine Saito

Après un été si particulier pour les opéraphiles d’ici et d’ailleurs , la rentrée lyrique de l’automne 2020 s’annonce intéressante, en dépit du fait que le nombre d’événements auxquels auront accès les lyricomanes sera considérablement réduit, sans parler du nombre de places en salle qui le sera davantage encore. En revanche, des artistes d’ici occuperont nos scènes comme jamais auparavant et nous permettront d’apprécier leur grand talent, comme vous le constaterez en examinant le tableau que je joins en annexe du présent numéro présentant tous ses évènements… en ordre chronologique.

Cela a d’ailleurs commencé hier avec la présentation par l’Orchestre symphonique de Montréal dont le concert d’ouverture de la saison 2020-2021 éait dirigé par le chef Bernard Labadie et a mis en présence Marie-Nicole Lemieux et Karina Gauvin. J’ai eu le plaisir d’assister à ce concert à l’occasion duquel notre contralto nationale a interprété deux extraits de l’opéra La Clemenza di Tito de Wolfgang Amadeus Mozart et fait voir l’immensité de son talent, particulièrement dans l’air Deh, per questo instante solo. Le moment le plus émouvant de la soirée aura été offert par Karina Gauvin qui a chanté l’Ah ! Perfido  de Ludwig van Beethoven avec cette intensité qui caractérise si bien ses prestations et fait apprécier la voix d’exception qu’est la sienne. Une autre occasion sera donnée d’entendre l’une et l’autre demain le 13 septembre dans un programme où elles seront à nouveau accompagnées par l’OSM sous la direction du chef fondateur de l’ensemble Les Violons du Roy et chanteront du Mozart, plus précisément l’air pour soprano, violon et orchestre Non Temer, amato bene Mosera K. 490 et l’air pour alto et orchestre Ombre felice K. 255.

Du premier concert, vous pourrez lire bientôt sous ma plume une critique dans le numéro 25 (Automne 2020) de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique. Et du second, dans le même numéro, celui de la musicologue et professeure à la Faculté de musique de l’Université de Montréal, Marie-Hélène Benoît-Otis. Vous pouvez aussi lire la critique publiée par sur le site du journal Le Devoir sous la plume de Christophe Huss et le titre « Lancement musicalement heureux pour l’OSM, mais sanitairement douteux » ainsi que celle de Caroline Rodgers diffusée sur le site Ludwig van Montréal et intitulée « Le retour de la musique à la Maison symphonique : que la musique soit ! ».

Ces concerts sont les premiers d’un calendrier lyrique qui comporte tout de même 33 évènements qui, de la Métropole à la Capitale nationale, en passant par Trois-Rivières, permettront aux mélomanes d’avoir rendez-vous avec l’art total. Mérite d’abord d’être soulignée la création de l’opéra L’hiver attend beaucoup de moi de Laurence Jobidon et Pascale St-Onge qui devait être présenté le printemps dernier par ‚

Philip Addis et Sarah Bissonnette

La participation de Frédéric Antoun et Michèle Losier au concert où Yannick Nézet-Séguin dirigera le 20 septembre 2020 son Orchestre métropolitain dans la Symphonie n° 6 de Gustav Mahler est digne mention, comme l’est aussi celle de Phillipe Sly et Suzanne Taffot qui seront les solistes lors de la présentation du Requiem de Gabriel Fauré (dans sa version originale) le 16 octobre 2020. Pour chanter Les poèmes de l’amour et de la mer d’Ernest Chausson les 24, 25 et 26 novembre 2020, Marie-Nicole Lemieux sera de retour avec l’Orchestre symphonique de Montréal, dont elle est d’ailleurs artiste en résidence. Le Festival de Lanaudière, dont le directeur artistique Renaud Loranger et le nouveau directeur général Xavier Roy sont des passionnés d’opéra, enrichissent la programmation lyrique d’automne en invitant, pour explorer l’ « Irrésisible beauté » la soprano canadienne Adrianne Pieczonka et pour chanter les Lieder eines fahrende Geselle de Gustva Mahler la mezzo-soprano québécoise Rihab Chaieb.

Plusieurs récitals feront le bonheur des mélomanes, en particulier celui du quatuor vocal Quartom et de Michèle Losier qui illumineront la salle Bourgie respectivement les 30 septembre et 4 octobre 2020, comme le fera également les 17 et 18 novembre Stéphanie Pothier dans un programme intitulé Camille Claudel : dans l’ombre du géant. Les récitals de la Société d’art vocal de Montréal mériteront d’être courus et pourront y être entendus Jean-Philippe Mc Clish, Marie Magistry, Marie-Andrée Mathieu, Rihab Chaieb, Mireille Lebel, Odile Portugais et Kirsten LeBlanc. Sous le thème Cycles, la mezzo-soprano Rose Naggar Tremblay s’offrira également en récital à la Chapelle historique du Bon-Pasteur le 22 octobre, là où l’on pourra également assister à L’hiver d’Andréanne Brisson Paquin le 6 décembre 2020. Dans le cadre du Festival Stradivaria, les sopranos Natalie Choquette et Marianne Lambert présenteront respectivement leurs spectacles Meurtre à l’opéra et L’amant jaloux les 26 septembre et 3 décembre 2020.

Les amoureux et amoureuses du répertoire baroque apprécieront le Concert de musique baroque présenté le 23 septembre par le Festival d’opéra des Grandes Laurentides avec la soprano Leila Chalfoun et le baryton Hugo Laporte. Ce dernier chantera également dans un programme sur le thème Baroque obligé / Londres et Versailles avec les Concerts Couperin le 4 octobre 2020. Pour de la Musique baroque pour le temps des Fêtes, l‘on rassemblera les 8 et 9 décembre 2020 à la Maison symphonique de Montréal Magali Simard-Galdès et Julie Boulianne. Andréanne Brisson Paquin reviendra à la salle Bourgie le 20 décembre pour elle aussi rendre hommage à la Musique baroque.

D’autres évènements sont également à surveiller. Les mélomanes pourront emprunter Le Chemin des miracles avec Voces Boreales le 3 octobre, le Gala du prix Azrieli en musique donnera l’occasion d’entendre le 22 octobre la mezzo-soprano canadienne Krisztina Szabó et le concert de la Compagnie baroque Mont-Royal Courons à la vengeance, courons à l’amour mettra en présence avec Odéi Bilodeau et David Menzies est prévu pour le 23 octobre. À l’approche de Noël, l’on pourra entendre le 5 décembre la Messe en si mineur de Bach avec l’Orchestre métropolitain sous la direction de Yannick Nézet-Séguin et trois jours plus tard, le 8 décembre, le Messiah de Haendel par l’Orchestre classique de Montréal avec les solistes Elizabeth Polese, Rihab Chaieb, Marcel d’Entremont, Hugo Laporte ainsi que les chefs Boris Brott et Xavier Brossard-Ménard.

Mais un événement exceptionnel marquera cette rentrée lyrique et prendra la forme d’un Gala conçu par le nouveau directeur artistique de l’Opéra de Québec, le baryton Jean-François Lapointe. Sept artistes lyriques du Québec – qui se distinguent en outre sur le scène lyrique internationale – se joindront à celui-ci le dimanche 25 octobre 2020 – en une Journée mondiale de l’opéra – au Grand Théâtre de Québec et sa salle Louis-Fréchette pour souligner également la reprise de la vie lyrique dans la Capitale nationale. Sous la baguette du chef Jean-Marie Zeitouni qui dirigera l’Orchestre symphonique de Québec, les sopranos Karina Gauvin et Hélène Guilmette, la mezzo-soprano Julie Boulianne, la contralto Marie-Nicole Lemieux, les ténors Frédéric Antoun et Éric Laporte et le baryton Philippe Sly ainsi que Jean-François Lapointe interpréteront les plus beaux airs tirés du répertoire d’opéras italien et français. Ce Gala sera retransmis en direct sur le site web, la page Facebook et le compte YouTube de l’Opéra de Québec, mais environ 200 personnes pourront réserver une place à la salle Louis-Fréchette pour soutenir la Fondation de l’Opéra de Québec.

L’entrée en fonction de Jean-François Lapointe à l’Opéra de Québec

Et s’agissant de l’Opéra de Québec, l’entrée en fonction Jean-François Lapointe en tant que directeur artistique s’est produite le 8 septembre dernier et a été soulignée par un reportage d’ICI Québec du même jour. Dans l’entrevue accordée à la journaliste Anne-Josée Cameron dont le texte intégral est accessible en cliquant ici, cette dernière rapporte ainsi les propos et évoque les projets de celui qui a maintenant en main la destinée artistique de la compagnie lyrique de notre Capitale nationale :

« Dans un monde idéal, Jean-François Lapointe se serait attelé à faire rayonner davantage le Festival d’opéra, à le spécialiser et à le financer plus encore, mais pour le moment c’est le statu quo.  Ceci dit, le nouvel homme fort de l’Opéra de Québec a bien des projets dans ses bagages pour la vénérable institution, dont celui, éventuellement, de spécialiser le Festival d’opéra en festival d’opéra français. […] On pourrait davantage axer le festival sur cet immense genre qu’est le genre opéra français, avance Jean-François Lapointe. On pourrait aussi proposer des opéras en français. Il y a plein de grands compositeurs qui ont écrit des opéras en français […]. Outre la spécialisation du festival, Jean-François Lapointe souhaite également mettre en valeur le talent des chanteurs d’ici, proposer des créations et établir des partenariats avec des institutions européennes. »

Au niveau directeur artistique dr l’Opéra de Québec et de son festival, le blogueur lyrique que je suis, mais aussi le nouveau membre du Conseil d’administration que je suis devenu le 2 juillet le et son vice-président depuis le 10 septembre, dit : Toï ! Toï ! Toï !

Jean-François Lapointe

Un récital du baryton Jean-Philippe Mc Clish au Café d’art vocal de Montréal

La Société d’art vocal de Montréal présente le premier récital de sa série Les découvertes du Café d’art vocal le dimanche 13 septembre 2020 et offre une tribune au baryton Jean-Philippe Mc Clish. Accompagné par le pianiste Martin Dubé, le résident de l’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal interprétera des extraits d’oeuvres de Mozart, Rachmaninov et Schubert.  En raison des mesures sanitaires, le nombre de places est limité à 18.

Jean-Philippe Mc Clish

Je vous rappelle que Jean-Philippe Mc Clish détient une maîtrise de l’École de musique Schulich de l’Université McGill. En sa qualité de résdent de l’Atelier lyrique de l ‘Opéra de Montréal, il a participé aux productions d’Eugène Onéguine et de Fidelio. L’an dernier, il fut soliste lors de concerts avec l’Orchestre symphonique de Laval, la Sinfonia de Lanaudière et la Société d’art vocal de Montréal. Il participait en 2019 à la Schubert Institut, où il se spécialisa dans le lied allemand auprès de grands maîtres. Durant la saison 2020-2021 de l’OdM, il interprétera le rôle d’Antonio dans Le Nozze di Figaro. Quant à Martin Dubé, il a fait ses études en piano avec Michel Franck et Robert Weisz à l’Université Laval, avant de compléter sa maîtrise en musique de chambre avec Marina Mdivani à l’Université McGill. Boursier de la Manhattan School of Music, il fait par la suite des études professionnelles en instrucion vocale et en accompagnement avec le réputé Warren Jones.

La reprise des Amicales de la Phonothèque à la Société d’art vocal de Montréal

Le directeur de Société d’art vocal de Montréal, André Lemay Roy, ne s’asseoit pas, de toute évidence, sur ses lauriers. Deux et trois jours après le récital de Jean Philippe Mc Clish, soit les 15 et 16 septembre 2020, il accueillera les membres de la société dans le cadre d’une Amicale de la Phonothèque animée par le musicologue Michel Veilleux pour rendre hommage à la regrettée Mirella Freni. Décédée le 9 février 2020 dans la capitale du bel canto, Modène, où elle était également née, Mirella Freni fut une des plus grandes sopranos de l’après-guerre, une séduisante interprète des oeuvres de Puccini et de Verdi. Surnommée la « douce fiancée de l’opéra », artiste adulée par Herbert von Karajan, elle aura marqué à jamais les rôles de Mimi dans La Bohème et de Cio-Cio-San dans Madama Butterfly. L’activité débutera à 12 h 30 le mercredi le mardi 15 septembre et sera reprise le mercredi 16 septembre 2020 ài 18 h 30, 

Parution du CD de l’opéra Le Timbre d’argent de Camille Saint-Saens… avec la soprano québécoise Hélène Guilmette 

Il y a lieu de souligner la parution récente sous l’égide du Centre de musique romantique française Palazzetto Bru Zane et l’étiquette Les Siècles /Accents de  l’enregistrement de l’opéra Le Timbre d’argent de Camille Saint-Saëns. Outre la soprano québécoise Hélène Guilmette, la distribution comprend Jodie Devos, Edgaras Montvidas, Yu Shao, Tassis Christoyannis, Jean-Yves Ravoux et Matthieu Chapuis et est placée sous la direction du chef François-Xavier Roth. Une critique de cet enregistrement devrait paraître dans le numéro 25 (Automne 2020) de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique … sous ma plume !

Le prochain numéro 25 (Été 2020) de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique et un numéro 24… déjà épuisé !

L’équipe de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique prépare le numéro 25 (Automne 2020) qui comprendra un ENTRETIEN avec Pauline Vaillancourt et Marie-Annick Béliveau visant à souligner le 30e anniversaire de la compagnie lyrique création Chants libres. Le numéro contiendra également un DOSSIER sur  « Les opéras pour les enfants » qui sera signé par Pascal Blanchet et Éric Champagne. Et nous réservons aux lecteurs et lectrices de belles surprises sur le contenu de ce numéro 25 ainsi que des informations sur la périodicité future de la version imprimée de la revue et de l’avènment d’une webzine québécois d’art lyrique qui deviendra l’indispensable complément de la revue. À suivre donc !

Le numéro 24 (Été 2020) de la revue qui rendait hommage au grand musicologue québécois Jean-Jacques Nattiez a connu un franc succès… et est épuisé ! Une réimpression s’impose pour satisfaire de nouvelles commandes !

Après la saison d’été que Place à l’Opéra consacrait à la rediffusion d’une série rendant hommage aux compositeurs Charles Gounod, Leonard Bernstein et Claude Debussy, l’émission – et son animatrice Sylvia L’Écuyer – feront place à des personnalités de la scène lyrique du Québec et du Canada qui viennent présenter leurs opéras préférés. Après la présentation de Miriways de George Philipp Telemann par Bernard Labadie les 29 et 30 août et Le Timbre d’argent de Camille Saint-Saens par Hélène Guilmette les 5 et 6 septembre, c’est au tour du pianiste Marc-André Hamelin de présenter l’Orfeo de Claudio Monteverdi. La distribution comprend Cyril Auvity, ténor (Orfeo), Hannah Morrison, soprano (Euridice), Paul Agnew, ténor (Apollo), Miriam Allan, soprano (Proserpina), Lea Desandre, mezzo-soprano (L’espérance), Carlo Vistoli, contre ténor, Zachary Wilder, ténor (esprits des enfer et berger), Sean Clayton, ténor (Berger), Antonio Abete, basse (Plutone) et  Cyril Costanzo, basse (Caronte). Les Arts Florissants sous la direction de Paul Agnew. Marc-André Hamelini commentera également son nouveau disque Liszt & Thalberg: Opera Transcriptions & Fantasies. L’émission peut être écoutée sur le site d’ICI musique Classique et sur l’application Ohdio  le samedi à 13 h  et à l’antenne d’ICI MUSIQUE le dimanche à 19 h.

À son émission La semaine lyrique, Justin Bernard fera entendre le dimanche 13 septembre 2020 les plus belles pages du répertoire lyrique. Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser l’émission « en ondes radio » de 13 h à 15 h à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM) et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut être également écoutée en direct sur le site électronique de Radio VM à l’adresse http://www.radiovm.com.

Le Café d’art vocal  reprend en ce samedi 12 septembre 2020 ses projections d’opéra avec la présentation du film-opéra Carmen de Georges Bizet de 1967. La distribution comprend Mirella Freni, Grace Bumbry et Jon Vickers. Le chef Herbert von Karajan dirige l’Orchestre philharmonique de Vienne. Une reprise est prévue pour le jeudi 17 septembre à 18 h 30. Les Matinées d’Opéramania et les Soirées d’Opéramania. n’ont pas encore repris quant à elles.

*****

Je vous souhaite un agréable rentrée lyrique... qui, après cet été dont il  faut rappeler qu’il ne prendra fin que dans 10 jours,, ne sera pas comme les autres !

ANNEXE

CALENDRIER LYRIQUE 2020-2021
(Dernière mise à jour : 12 septembre 2020)

AUTOMNE 2020

DATE PRODUCTION CONCERT RÉCITAL COMPAGNIE ORCHESTRE
 

11 et 13 septembre

Airs de Beethoven et Mozart

Karina Gauvin, Marie-Nicole Lemieux, Bernard Labadie

Orchestre symphonique de Montréal
13 septembre Les découverts du Café d’art vocal

Jean-Philippe Mc Clish, Martin Dubé

Société d’art vocal de Montréal
 

20 septembre

Symphonie no 6 (Mahler)

Frédéric Antoun, Michèle Losier Yannick Nézet-Séguin


Orchestre métropolitain
23 septembre Concert de musique baroque

Hugo Laporte, Leila Chalfoun

Festival d’opéra des Hautes-Laurentides
26 septembre Meurtre à l’opéra

Nathalie Choquette

Festival Stadivaria
26 septembre Irrésistible beauté

Adrianne Pieczonka, Michael McMahon

Festival de Lanaudière
27 septembre Lieder eines fahrende Geselle  (Mahler)
Rihab Chaieb
Festival de Lanaudière OSM
27 septembre Récital Marie Magistry Société d’art vocal de Montréal
30 septembre Récital Quartom Salle Bourgie
3 octobre Le chemin des miracles

Voces Boreales

Le Vivier
4 octobre Les découvertes du Café d’art vocal

Marie-Andrée Mathieu, Giancarlo Scalia

Société d’art vocal de Montréal
4 octobre Sérénade d’automne

Michèle Losier, Olivier Godin


Salle Bourgie
4 octobre Baroque obligé ! Londres et Versailles

Hugo Laporte

Concerts Couperin
16 octobre Requiem (Fauré)
Philippe Sly, Suzanne Taffot,
Yannick Nézet-Séguin
 

Orchestre métropolitain

18 octobre Récital Rihab Chaieb Société d’art vocal de Montréal
 

22 octobre

Prix Azrieli de musique

Krisztina Szabó, Sharon Azrieli

 

Fondation Azrieli

22 octobre Cycles

Rose Naggar-Tremblay

Chapelle historique du Bon-Pasteur
25 octobre Gala de la Journée mondiale de l’opéra Opéra de Québec
29 octobre Courons à la vengeance, courons à l’amour

Odéi Bilodeau, David Menzies

Compagnie baroque Mont-Royal

 

29, 31 octobre,

1er et 3 novembre

L’hiver attend beaucoup de moi (Jobidon)

Florence Bourget, Vanessa Croome, Jennifer Szeto

La voix humaine (Poulenc)

France Bellemare, Esther Gonthier

 

Opéra de Montréal

4, 5 et 7 novembre Bach et Buxtehude, une foi à partager

Solistes à annoncer, Bernard Labadie

Les Violons du Roy

La Chapelle de Québec

8 novembre Récital Mireille Lebel Société d’art vocal de Montréal
15 novembre Les découvertes du Café d’art vocal

Odile Portugais, Olivier Godin

Société d’art vocal de Montréal
17-18 novembre Camille Claudel : dans l’ombre du géant

Stéphanie Pothier, Quatuor Molinari

 

Salle Bourgie

 24, 25 et 26 novembre Poème de l’amour et de la mer (Chausson)
Marie-Nicole Lemieux
Orchestre symphonique de Montréal
20-21 novembre As One
Philip Addis, Sarah Bissonnette
Orchestre Classique de Montréal
3 décembre L’amant jaloux
Marianne Lambert
Festival Stradivaria
5 décembre Messe en si mineur (Bach)
Yannick Nézet-Séguin
Orchestre Métropolitain
6 décembre Les découvertes du Café d’art vocal

Kirsten LeBlanc

Société d’art vocal de Montréal
6 décembre L’hiver d’Andréanne Brisson Paquin

Andréanne Brisson-Paquin, Michel-Alexandre Broekaert

Chapelle historique du Bon-Pasteur
8 décembre Messiah (Haendel)
Elizabeth Polese, Rihab Chaieb, Marcel d’Entremont, Hugo Laporte, Boris Brott et Xavier Brossard-Ménard
Orchestre classique de Montréal
8 et 9 décembre Musique baroque pour le temps des fêtes

Magali Simard-Galdès, Julie Boulianne

Orchestre symphonique de Montréal
20 décembre Musique Baroque

Andréanne Brisson-Paquin, Alex Dobson

Pallade Musica et Salle Bourgie

 

Une « nouvelle » saison de créations à l’Opéra de Montréal, un récital de Florence Bourget avec l’Orchestre classique de Montréal et un été lyrique 2020 … pas comme les autres au Québec et dans le monde !

22 juin 2020

Le blogue québécois d’art lyrique sera de retour le samedi 12 septembre 2020 !

Bon été!

Votre  blogueur lyriqueDaniel Turp

22 juin 2020
(No 2020-24)

Le directeur général de l’Opéra de Montréal, Patrick Corrigan, a annoncé le lundi 22 juin 2020 d’importants changements à la saison 2020-2021 de la compagnie en conséquence de la grave pande?mie de la maladie du coronavirus (COVID-19). La saison remaniée en sera une de créations. D’abord, celle de L’hiver attend beaucoup de moi de Laurence Jobidon et Pascale St-Onge qui devait avoir lieu en mars 2020 et qui sera présentée – devant un public réduit – avec La Voix humaine de Francis Poulenc durant l’automne 2020.  La première mondiale de l’opéra que?be?cois La beauté du monde de Julien Bilodeau et Michel Marc Bouchard sera présentée quant à elle au Théêtre Maisonneuve les 20, 22. 24. 26, 28 et 30 mars 2021. Une nouvelle création québécoise de Hubert Tanguay-Labrosse et Olivier Kemeid, produite en collaboration avec Ballet Opéra Pantomime (BOP) et I Musici de Montréal, prendra l’affiche au Monument National en mai 2021, étant précédée de l’opéra Riders of the Sea de Ralph Vaughan Williams. Une seule production aura lieu à la salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts, soit Le Nozze di Figaro de Mozart les 8, 11, 13 et 16 mai 2021… avec une distribution 100 % québécoise et canadienne.

Les productions de La Traviata de Verdi et de Jenufa de Janacek, qui devaient être présentées respectivement du 26 septembre au 4 octobre et du 14 au 22 novembre 2020, seront reprogrammées au cours de la saison 2021-2022. Comme l’a expliqué Patrick Corrigan, « [s]uite à la sortie du guide des normes sanitaires de la CNESST pour les arts de la scène, nous constatons que la production d’oeuvres de grande envergure telles La Traviata et Jenufa, qui impliquent chacune plus de 200 artistes et artisans, comporte actuellement des risques inéluctables pour la santé des artistes, des techniciens et de l’équipe. Étant donné l’ampleur de ces productions, il nous serait impossible de respecter les consignes sanitaires en vigueur autant sur scène, dans la fosse d’orchestre, qu’en arrie?re-scène ». Il ajoutait : « Ces grands spectacles demandent plusieurs mois de travail en amont de la production. Nous devions absolument prendre une décision dès maintenant puisque, plus tard, il nous aurait été impossible de respecter tous les délais prescrits par de tels projets artistiques ». L’Opéra de Montréal proposera une programmation en ligne dès l’automne prochain afin d’offrir à son public des opéras et autres spectacles de haut niveau dans le confort et la sécurité de leur foyer. Des prestations intimes seront aussi présentées en tout respect des mesures sanitaires en vigueur, en plus des ateliers de création qui viseront à développer de nouvelles œuvres pour les saisons à venir. La compagnie adaptera ses activités artistiques afin de permettre aux artistes de maintenir leur apport primordial au développement de notre forme d’art ».

L’Atelier lyrique, qui a poursuivi sa formation à distance jusqu’à la fin mai comme prévu, reprendra quant à lui ses activités dès septembre avec une nouvelle cohorte (voir pour les membres de cette cohorte le numéro du présent blogue du 9 mai 2020 (No 2020-18)). Les artistes en résidence suivront une formation complète et participeront à de nombreux projets artistiques et professionnels des plus enrichissants, qui tiendront évidemment compte des règles en vigueur. Le département des activités éducatives et communautaires adaptera également ses activités et ses collaboration avec, entre autres, La gang à Rambrou, l’Hôpital Ste-Justine et la CSDM. De nouveaux programmes seront aussi ajoutés et également adaptés pour être accessibles en ligne.

L’horaire détaillé et complet des activités sera rendu public en septembre 2020.

 Un récital de Florence Bourget avec l’Orchestre classique de Montréal

Après les concerts  de la pianiste Élisabeth Pion, de la harpiste Valérie Milot  et de la flûtiste Nadia Labrie avec sa soeur jumelle la guitariste Annie Labrie et pour clôturer le mois de la Fête nationale du Québec sur une note lyrique, l’Orchestre classique de Montréal présente un récital virtuel de la mezzo-soprano Florence Bourget. L’événement débutera à 19 h 30 et sera d’une durée d‘environ 45 minutes. Elle sera diffusée par la page Facebook à laquelle vous pourrez avoir accès ici.

Florence Bourget

Je vous rappelle qu’à l’occasion du 80e anniversaire de sa fondation, l’Orchestre de chambre McGill a été renommé Orchestre classique de Montréal (OCM). Fondé en 1939 par le violoniste, chef d’orchestre et compositeur Alexander Brott et son épouse Lotte Brott, le chef  l’OCM est rapidement devenue l’un des orchestres de chambre les mieux établis au Québec et au Canada, cumulant les tournées dans cinq continents, les enregistrements, et les apparitions régulières à la radio et à la télévision. Aujourd’hui dirigé par Boris Brott, le fils aîné d’Alexander et l’un des chefs d’orchestre les plus réputés au Québec et au Canada, l’OCM présente des concerts toute l’année dans les plus belles salles de Montréal.Un été lyrique 2020 au Québec… pas comme les autres !

J’ai eu l’habitude de souhaiter aux lecteurs et lectrices un bel été lyrique et de les inviter durant les derniers années à fréquenter le Festival d’opéra de Québec  et d’assister aux concerts à contenu vocal et lyrique du Festival de Lanaudière, du Festival international du Domaine Forget, du Festival Orford, de Musique de chambre à Sainte-Pétronille, des Concerts populaires de Montréal, de la Virée classique de l’Orchestre symphonique de Montréal  et combien d’autres.

Ces événements ont été tour à tour annulés et rares seront les occasions d’assister à des concerts et récitals durant l’été, bien qu’il y en aura quelques-unes . Ainsi, Leila Chalfoun, la présidente directrice générale et fondatrice du Festival d’opéra des Grandes-Laurentides (jadis le Festival d’opéra de Saint-Eustache) a lancé le 16 juin 2020 une invitation à un série de récitals qui auront lieu dans dans le jardin de la maison du Festival. Ces « récitals barbecue » auront lieu les jeudis 9 et 11 juillet 2020 et ainsi que le samedi 25 juillet 2020 débuteront à 18 h 30. Ces trois récitals mettront en présence dans un répertoire italien la soprano Suzanne Taffot, le baryton Hugo Laporte et le pianiste Michel-Alexandre Broekaert (9 juillet 2020), dans un répertoire espagnol le pianiste Jean-Philippe Sylvestre (11 juillet 2020) et dans un répertoire méditerranéen la soprano Sharon Azrieli, la mezzo-soprano Julie Nesrallah et la pianiste Louise-Andrée Baril (25 juillet 2020). Un nombre limité de personnes a été invité à assister en personne à ces récitals, mais ceux-ci seront captés et diffusé virtuellement dès le lendemain. Des capsules-vidéos seront également diffusées sur la page Facebool du le soir même. Pour plus des renseignements sur ces récitals, vous pouvez cliquer ici.


En attente des résultats du Concours Do Mi si La Do Ré

La période de votation pour le Concours Do Mi Si La Do Ré de la Fondation des Jeunesses Musicales Canada est maintenant terminée et le sort des 200 jeunes instrumentistes, chanteurs et chanteuses ainsi que des compositeur et compositrices de musique classique qui participent à ce concours – et des 174 vidéos pièces originales de 3 minutes ou moins sur le thème du confinement qui ont été produites – est entre les mains de deux jurys, un jury de présélection de 34 membres * et un Grand Jury ainsi composé de Marc David, Gustavo Gimeno, Isolde Lagacé, Chantal Lambert, Renaud Loranger, Kent Nagano, Yannick Nézet-Séguin, Éric Paetkau, Alexander Shelley, Otto Tausk et Timothy Vernon.

Au terme de ses délibérations, le Grand jury attribuera le Prix artistique qui prend la forme des bourses d’un premier prix de 10 000 $, d’un deuxième prix de 5 000 $ et d’un troisième prix de 3 000 $. Les 7 autres finalistes recevront chacun une bourse de 1 000 $. Un Prix de participation sera accordé à la suite d’un vote populaire. de participation et consistera en un Premier prix de 3 000 $, un deuxième prix de  2 000 $  et un troisième prix de 1 000 $. Une présentation complète des deux catégories de prix et de leurs modes de sélection est accessible ici.

* Le 34 membres du jury de présélection sont :– Simon Aldrich, clarinette solo, Orchestre Métropolitain; Louis-Pierre Bergeron, 4e cor, Orchestre du Centre national des arts;  Michel Bettez, basson solo, Orchestre Métropolitain ; Erin Brophey, hautbois solo, Saskatoon Symphony Orchestra; Anna Burden, Orchestre symphonique de Montréal, Associate principal cello; Yolanda Bruno, violon, Toronto Symphony Orchestra ;  Darrell Bueckert, timbales solo, Saskatoon Symphony Orchestra;  Paul Casey, alto, Orchestre du Centre national des arts;  Éric Champagne, compositeur;  Philip Chiu, pianiste;  Hilda Cowie, contrebasse, Orchestre du Centre national des arts;  Jonathan Crow, violon solo, Toronto Symphony Orchestra;  Monica Duschênes, violon, Orchestre Métropolitain;  Maxime Goulet, compositeur;  Nicholas Hartman, cor, Toronto Symphony Orchestra;  Darren Hicks, basson associé, Toronto Symphony Orchestra; Adam Johnson, chef;;  Heather Kao, violon solo, Newfoundland Symphony Orchestra; Christiane Leblanc, Directrice générale et artistique, Concours musical international de Montréal;  Danièle LeBlanc, Directrice générale et artistique, JM Canada;  Diane Leung, alto, Toronto Symphony Orchestra;  Stéphane Lévesque, basson solo, Orchestre Symphonique de Montréal;  Ren Martin-Doike, alto, Orchestre du Centre national des arts;  Marie-Claude Matton, Directrice générale et artistique, Concours de musique du Canada;  Matthias Maute, compositeur et chef, Ensemble Caprice;  Paul Merkelo, trompette solo, Orchestre Symphonique de Montréal;  Caroline Milot, violoncelle, Orchestre Métropolitain, Rob Power, percussion solo, Newfoundland Symphony Orchestr; – Alexis Raynault, Codirecteur artistique et directeur général, Ballet Opéra Pantomime;  Serhiy Salov, pianiste;  Marie-Ève Scarfone, chef de chant principal, Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal; Katie Sullivan, trompette solo, Newfoundland Symphony Orchestra ;  Jennifer Swartz, harpe solo, Orchestre Symphonique de Montréal  et Stephanie Unverricht, basson solo, Saskatoon Symphony Orchestra

Les diplômés et diplômées en chant lyrique du Conservatoire de musique et d’art dramatique du Québec

Le Conservatoire de musique et d’art dramatique du Québec, cette « école d’État » comme aimait la dénommer le regretté compositeur et professeur du Conservatoire Gilles Tremblay, a  souligné par une très belle capsule-vidéo la diplomation des 60 jeunes musiciens et musiciennes, originaires de Gatineau, Montréal, Québec et Rimouski, qui ont terminé leur premier ou deuxième cycle universitaire au Conservatoire de musique et d’art dramatique du Québec. Vous pourrez la visionner ci-après et j’ai noté que parmi les 60 jeunes artistes l’on compte neuf (9) diplômés et diplômées en chant lyrique, soit Rachel Guertin-Lambertson, Justin Ledoux-Hutchison, Marie-Chantal Lemieux, Klara Martel-Laroche (voir le PORTRAIT de celle-ci en ligne ici sur le site de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique), Bahar MohaghHegh et Charlotte Vigneault du Conservatoire de Montréal) et Michaël Thériault, Gabriel Provencher et Catherine Laforest du Conservatoire de Québec… qui méritent de chaleureuses félicitations !

De l’opéra sur la Toile… d’ici et d’ailleurs sur la planète lyrique

L’Opéra de Québec continue de rendre accessible sur sa page Facebook des extraits de ses productions. Cette l’initiative l’« OPÉRA POUR TOUS » a donné à nouveau lieu à la mise en ligne de plusieurs nouvelles capsules durant la dernière semaine et celles-ci peuvent être visionnées ici.

Je vous rappelle que vous pouvez toujours visionner l’intégrale de La Vie parisienne de Jacques Offenbach dans la production de lAtelier d’opéra de l’Université de Montréal (AOUM) (Acte I, Acte II, Acte III et Acte IV). Des productions antérieures de l’AOUM sont également accessibles via le site de Faculté de musique en cliquant ici,

L’Orchestre symphonique de Québec diffuse toujours sur son site la capsule-vidéo où l’on peut entendre ici une interprétation de l’intermezzo de l’opéra Cavalleria rusticana de Pietro Mascagni.  L’Orchestre symphonique de Montréal ne diffuse pas cette semaine de concerts à contenu lyrique et vocal. S’agissant de l’Orchestre métropolitain, pourra être entendue en audio ici à compter du 25 juin – et ce jusqu’au 9 juillet 2020- la version de concert de l’opéra  Le Château de Barbe-Bleue de Bela Bartoz. Sous la direction de Yannick Nézet-Séguin, les musiciennes et musiciens de l’OM se joignent aux grandes voix de la mezzo-soprano québécoise Michèle Losier et du baryton-basse canadien John Relyea. Cet événement s’était mérité  le prix « Concert de l’année – Montréal » au XXIIIe gala des prix Opus.

Le concert de clôture à la Philharmonie de Paris de la tournée européenne de l’OM avec Marie-Nicole Lemieux (Les Nuits d’été d’Hector Berlioz) pourra être écouté quelques jours plus tôt, étant diffusé le samedi 20 juin 2020 en soirée à l’occasion d’ « un Tour du monde de la Fête de la musique » sur le chaîne de télévision MEZZO LIVE HD. Parmi les autres temps forts de cette programmation exceptionnelle où le « lyrique » trouve une place de choix, on note la présentation d’extraits de l’opéra I Capuleti e i Montecchi de Bellini avec Joyce DiDonato au Teatre del Liceu de Barcelone, de Tosca de Puccini au Festival d’Aix-en-Provence avec Joseph Calleja etde  La Damnation de Faust à l’Opéra national de Paris avec Jonas Kaufmann et Bryn Terfel, de  la Symphonie no 9 de Beethoven par le Ballet Béjart à Tokyo et le le Requiem de Verdi par Teodor Currentzis au Teatro alls Scala de Milan. Il y a lieu de mentionner que la chaîne MEZZO souligne ses cinq ans de présence au Québec en offrant cinq jours de débrouillage pour les abonnés de Vidéotron, Cogeco Cable et CCAP du 19 au 23 juin 2020.

Au Canada, la Canadian Opera Company (COC) rend accessible dans son « Digital Content Hub » des extraits de ses diverses productions ici. Dans la co-production du Pacific Opera Victoria et du Vancouver Opera, The Flight of the Hummingbird, l’opéra-jeunesse du compositeur québécoise Maxime Goulet, peut être ici.

S’agissant des productions, concerts et récitals dont la diffusion est assurée sur la Toile par les autres compagnies de notre planète lyrique,  le Metropolitan Opera de New York  poursuit ses « Nightly Met Opera Streams ». Pourront être visionnés cette semaine Akhnaten de Philip Glass (20 juin), Satyagraha de Philip Glass (21 juin), La Traviata de Giuseppe Verdi (22 juin), Doctor Atomic de John Adams  (23 juin), Samson et Dalila de Camille Saint-Saëns (24 juin),  Manon de Jules Massenet Glass (25 juin) et L’Elisir d’Amore de Gaetano Donizetti (26 juin 2020).

Comme nous le révèle comme à chaque semaine le site d’Opera America, un très grand nombre de compagnies américaines présentent des productions et des récitals en ligne.

Les grandes maisons d’opéra européennes que sont le Wiener Staatsoper, l’Opéra national de Paris, l’Opéra comique de Paris), le Théâtre des Champs-Élysées de Paris, le Théâtre de la Monnaie, le Royal Opera House Covent Garden, le Staatsoper unter den linden, le Bayerische Staatsoper et le Festival d’art lyrique d’Aix-en-Provence poursuivent aussi leurs projections en ligne. Je vous rappelle que le Centre de musique romantique française Palazetto Bru Zane donne accès par l’intermédiaire de la plateforme Brun Zane Replay avec des production et concerts qu’elle a produits, qu’il s’agisse de la version de concert de Dante de Benjamin Godard, de l’opérette Chevaliers de la Table ronde de Louis-Auguste Florimond Ronger dit Hervé et du concert  « Héroïnes Romantiques « avec Véronique Gens et Les Talens Lyrique.

Les lyricomanes de la planète pourront assister sur la Toile à un événement lyrique d’envergure diffusé sur le site  OperaVision, L’ « Operavision Summer Gala » donnera lieu à des prestations qui parviendront du Teatro dell’Opera Roma, de Glyndebourne, de l’Opéra Comique Paris, de l’Opéra national de Pologne à Varsovie, du Komische Oper Berlin, du Nationale Opera d’Amsterdam, du Teatro Real de Madrid et de l’Opéra royal de Suède à Stockholm. L’on pourra y entendre notamment les voix de Danielle de Niese, Allan ClaytonEva-Maria Westbroek, Thomas Oliemans et Nina Stemme. ainsi que d’autres interprètes dont l’identité vous sera révélée ici. Pour visionner le Gala, vous pourrez cliquer ici. Il sera d’ailleurs disponible en ligne pour une période s’étendant jusqu’au 21 juillet 2020… à 7 h du matin, heure du Québec !

Pour les faits saillants de la prochaine semaine lyrique et musicale « en ligne », je vous invite à lire le quatorzième carnet de concerts qu’a fait paraître dans Le Devoir du vendredi 19 juin 2020 sous la plume de Christophe Huss et le titre « Un tour du monde en musique ».

Je vous rappelle que vous pouvez également consulter le carnet d’Imoden Tilden, la « Senior Arts Editor » du journal britannique The Guardian, qui est publié sous le titre « Lockdown listening: classical music and opera to stream at home ».

La poursuite de la vente annuelle de la Société d’art vocal de Montréal

La vente annuelle de la Société d’art vocal de Montréal (SAVM) se poursuit et permet l’achat d’une d’une multitude de documents, comprenant des livres en langues anglaise et française sur la musique et les musiciens, des partitions pour voix, piano et autres instruments, des disques compacts neufs et usagés, 10 000 disques en vinyles (musique de concert incluant un grand nombre d’enregistrements d’œuvres du répertoire lyrique réunis en double dans les archives de la société et autres répertoires). Je vous rappelle que l’achat de ces documents doit se faire par téléphone au numéro 514 397-0068 .

Si vous avez des enregistrements (CD et DVD) ou des livres sur la musique que vous ne voulez plus, vous pouvez aussi téléphoner à la SAVM au même numéro et celle-ci pour les cueillir en vue de leur redonner vie dans le cadre de cette activité.

La sortie prochaine  du numéro 24 (Été 2020) de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique

La préparation du numéro 24 (Été 2020) se poursuit et sa sortie est prochaine. Je  viens de mettre en ligne ici le PORTRAIT de la jeune artiste lyrique – et nouvelle diplômée du Conservatoire de musique de Montréal Klara Martel-Laroche. Je vous rappelle que j’ai également rendu accessible ici la CODA rédigé par Odile Tremblay qui paraître dans le numéro 24 et porte le titre « La culture et l’opéra… à l’ère pandémique ». La rédactrice en chef Judy-Ann Desrosiers a entrepris la rédaction de la nouvelle – et éphémère- rubrique « Nos artistes en confinement » dans laquelle vous aurez des nouvelles des jeunes artistes lyriques, et notamment de Geneviève Jalbert, Jessica Latouche, Hugo Laporte, Jean Philippe Mc Clish, Pierre Rancourt et Magali Simard-Galdès. Dans une série d’articles sur « Des gestionnaires en réflexion », je présenterai quant les vues que j’ai recueillies auprès de Peter Gelb du Metropoltan Opera de New York, Francesca Zambello du Glimmerglass Festival, Jean-François Lapointe de l’Opéra de Québec, Patrick Corrigan de l’Opéra de Montréal et Xavier Roy du Festival de Lanaudière, Le numéro 24 (été 2020) comprendra aussi, comme je vous en ai informé dans les précédents numéros, un ENTRETIEN avec « Jean-Jacques Nattiez le musicologue, l’opéra et la recherche de la totalité », ainsi que sous la plume de ce dernier, un DOSSIER intitulé « Temps vécu, temps dramatique et temps musical dans La Bohème de Puccini ».

À compter du samedi 20 juin, sur le site d’ICI Musique classique, Place à l’Opéra proposera la rediffusion de la série d’émissions que l’animatrice Sylvia L’Écuyer avait diffusée durant l’été 2018 pour rendre hommage aux compositeurs Charles Gounod, Leonard Bernstein et Claude Debussy. Vous pouvez consulter ici les distribution et connaître l’identité des chefs, orchestres et choeurs qui vous feront apprécier les opéras suivants :

20 juin : West Side Story et On the Town (Bernstein)
27 juin :  La nonne sanglante, de Charles Gounod
4 juillet :  La chute de la maison Usher et Le diable dans le beffroi (Debussy)
11 juillet :  A Quiet Place  (Bernstein)
18 juillet : La colombe (Gounod)
25 juillet : Candide et Songfest  (Bernstein)
1?? août :  Mireille, de Charles Gounod
8 août :     Fidelio (Ludwig van Beethoven)
15 août :  Mass (Bernstein)
22 août :  Rodrigue et Chimène (Debussy)
Je vous rappelle que Place à l’opéra sera uniquement en webdiffusion sur Ici Musique classique accessible sur l’application OHdio, le samedi à midi et le dimanche à 17 h.  La programmation régulière de l’émission reprendra les sur le web et  les ondes d’Ici Musique le samedi 29 août et le dimanche 30 août.

À son émission La semaine lyrique, Justin Bernard fera entendre le dimanche 21 juin 2020 les plus belles pages du répertoire lyrique. Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser l’émission « en ondes radio » de 13 h à 15 h à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM) et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut être également écoutée en direct sur le site électronique de Radio VM à l’adresse http://www.radiovm.com.

Le Café d’art vocal a suspendu ces projections d’opéra du samedi après-midi et les reprises du jeudi soir, comme ont été également reportées les Matinées d’Opéramania et les Soirées d’Opéramania.

*****

Je vous souhaite une agréable été lyrique... pas comme les autres ! et prends congé pour la période estivale et devrais être de retour le samedi 12 septembre 2020!

Un concert Évasion par Marie-Nicole Lemieux et Louis Lortie au Domaine Forget, un « Tête-à-tête » avec le baryton Hugo Laporte et le report de la première internationale de L’orangeraie par Chants libres

13 juin 2020

  13 juin 2020
(No 2020-22)

C’est demain qu’aura lieu le premier évènement à caractère lyrique au Québec depuis la déclaration de l’état d’urgence sanitaire et que les mélomanes pourront entendre notre contralto nationale Marie-Nicole Lemieux en direct du Domaine Forget de Charlevoix. S’inscrivant dans le cadre de la série baptisée « Les concerts Évasion » qui sera animée par Françoise Davoine, ce récital débutera à 17 h et pourra être écouté en ligne en cliquant ici.

Accompagnée par le grand pianiste québécois Louis Lortie, Marie-Nicole Lemieux devrait interpréter l’une des 12 demandes spéciales qui lui ont été formulées par le public (voir la liste dans le numéro du blogue de la semaine dernière). On apprend aussi du reportage de Patricia Tadros diffusé sur le site d’ICI Québec le 12 juin 2020 sous le titre « Marie-Nicole Lemieux inaugure les concerts virtuels au Domaine Forget » qu’ [il] y aura du Haendel, Strauss, Chopin, Brahms, Saint-Saëns, Schubert Elgar, Gagnon-Tremblay.

Le baryton Hugo Laporte en tête-à-tête dans le cadre des Corona Sérénades de La Scena musicale

Dans le cadre de ses Corona Sérénades, La Scena Musicale  présente le dimache 14 juion 2020 à 14 h un deuxième Tête-à-Tête avec comme invité le baryton québécois Hugo Laporte. L’événement sera hébergé sur Zoom et transmis simultanément sur le compte Youtube et la page Facebook de La Scena musicale.

Les résultats des XXVIIèmes auditions nationales des Jeunes ambassadeurs lyriques

Par la voix de son directeur artistique Alain Nonat, le Théâtre Lyrichorégra a annoncé les résultats des XXVIIèmes auditions nationales des Jeunes Ambassadeurs Lyriques. Les candidatures de 21 jeunes artistes lyriques ont été retenues par un jury international formé du metteur en scène néerlandais Hans Nieuwenhuis, du directeur artistique de Scuola dell’Opera del Teatro Comunale di Bologna Mauro Gabrieli, die chef d’orchestre français Vincent Monteil (France) ainsi que d’Alain Nonat et Sylvia Burla du Théâtre Lyrichorégra, Voici la liste des ambassadeurs et ambassadrices qui pourront être entendus lors du prochain Gala des Jeunes Ambassadeurs Lyriques qui aura lieu en raison de la pandémie, au printemps 2021 à une date qui sera communiquée prochainement.

Arnold Corey – Ténor
Brooks Scott – Baryton
Croome Vanessa – Soprano
Deleuil Laurent – Baryton
Djihanian Sasha – Soprano
Gagnon Louis-Charles – Ténor
Leblanc Kirsten – Soprano
Margison Lauren – Soprano
Mc Clish Jean-Philippe – Baryton
Naggar-Tremblay Rose – Mezzo-Soprano
Nielsen Laura – Soprano
Polese Elizabeth – Soprano
Przybylo Shantelle – Soprano
Roy Bruno – Baryton
Schabas Sara – Soprano
Spinney Pascale – Mezzo-Soprano
Woolner Marta – Soprano

Doublures :

Akmete Turgut – Ténor
Latouche Jessica – Soprano
Palmer Maeve – Soprano
Tremblay Rachèle – Mezzo-Soprano

Deux derniers jours de votation pour le Concours Do Mi si La Do Ré

La clôture de la période de votation pour le Concours Do Mi Si La Do Ré de la Fondation des Jeunesses Musicales Canada est imminente et se termine demain le dimanche 14 juin 2020, Vous pourrez voter pour l’artiste de votre choix en cliquant ici.

Je vous rappelle que plus de 200 jeunes instrumentistes, chanteurs et chanteuses ainsi que des compositeur et compositrices de musique classique participent à ce concours et ont produit 174 vidéos pièces originales de 3 minutes ou moins sur le thème du confinement. Toutes les vidéos retenues participeront à chacune des catégories, soit le Prix artistique décerné par un jury et le Prix de participation accordé à la suite d’un vote populaire. Les bourses attribuées pour le prix artistique seront les suivantes : Premier prix : 10 000 $; Deuxième prix : 5 000 $; Troisième prix : 3 000 $. Les 7 autres finalistes recevront chacun une bourse de 1 000 $. pour ce qui est du Prix de participation, le Premier prix sera de 3 000 $, Deuxième prix de  2 000 $  et le Troisième prix de 1 000 $.  Tous les surplus amassés dans le cadre de la campagne de financement serviront à bonifier des prix et bourses. Toutes les sommes recueillies seront versées à des participants du Concours Do Mi Si La Do Ré. Une présentation complète des deux catégories de prix et de leurs modes de sélection est accessible ici.

 Le report de la première internationale de L’orangeraie par Chants libres

La directrice artistique de la compagnie de création lyrique Chants Libres Pauline Vaillancourt annonçait le 11 juin 2020 que l’opéra L’orangeraie de Zad Moultaka et de Larry Tremblay, dont la première internationale était prévue pour octobre 2020 au Monument-National à Montréal, était reportée en octobre 2021. La présentation de l’opéra à Québec devrait également reportée en novembre 2021. Plus de détails vous seront annoncés au cours des prochains mois. Un évènement numérique à l’automne 2020, bâtie avec et autour d’extraits de L’orangeraie, qui seront mis en scène par Pauline Vaillancourt au Monument national déserté. Pour suivre le travail de développement de cette création lyrique, mais aussi pour en savoir davantage sur la riche histoire de création de Chants libres, je vous invite à consulter ici le blogue que diffuse son directeur des communications Guillaume De Pauw. Je vous recommande aussi la lecture d’un article qui vient de paraître dans le numéro 1 du volume 30 de la revue Circuit sous la plume de Catherine Harrison-Boisvert et le titre « 30 ans n’est pas un a?ge de raison : l’audace renouvele?e de Chants Libres ».

Pauline Vaillancourt et l’équipe de création de L’orangeraie

De l’opéra sur la Toile… d’ici et d’ailleurs sur la planète lyrique

L’Opéra de Québec continue de rendre accessible sur sa page Facebook des extraits de ses productions. Cette l’initiative l’« OPÉRA POUR TOUS » a donné à nouveau lieu à la mise en ligne de plusieurs nouvelles capsules durant la dernière semaine et celles-ci peuvent être visionnées ici.  Parmi les nouvelles capsules, je vous invite à visionner ici celle où l’on peut entendre la soprano Gianno Corbisiero dans le rôle-titre de l’opéra  Tosca et le ténor Thiago Arancam dans celui de Mario Cavaradossi dans un production de 2015.

Je vous rappelle que vous pouvez toujours visionner l’intégrale de La Vie parisienne de Jacques Offenbach dans la production de lAtelier d’opéra de l’Université de Montréal (AOUM) (Acte I, Acte II, Acte III et Acte IV). Des productions antérieures de l’AOUM sont également accessibles via le site de Faculté de musique en cliquant ici,

L’Orchestre symphonique de Québec diffuse toujours sur son site la capsule-vidéo où l’on peut entendre ici une interprétation de l’intermezzo de l’opéra Cavalleria rusticana de Pietro Mascagni. L’Orchestre métropolitain et l’Orchestre symphonique de Montréal ne diffusent pas cette semaine de concerts à contenu lyrique et vocal.

Au Canada, la Canadian Opera Company (COC) rend accessible dans son « Digital Content Hub » des extraits de ses diverses productions ici. Dans la co-production du Pacific Opera Victoria et du Vancouver Opera, The Flight of the Hummingbird, l’opéra-jeunesse du compositeur québécoise Maxime Goulet, peut être ici.

S’agissant des productions, concerts et récitals dont la diffusion est assurée sur la Toile par les autres compagnies de notre planète lyrique,  le Metropolitan Opera de New York  poursuit ses « Nightly Met Opera Streams ». Pourront être visionnés cette semaine l’ « Encore » du At Home Gala du 25 avril 2020 – deux fois plutôt qu’une – (13 et 14 juin), Armida de Gioacchino Rossini (15 juin), Sémiramide de Gioacchino Rossini  (17 juin), Iphigénie en Tauride de Christoph Wilibald Gluck (18 juin), La Forza del Destino de Giuseppe Verdi (19 juin) et Akhnaten de Philip Glass (20 juin).

Comme nous le révèle comme à chaque semaine le site d’Opera America, un très grand nombre de compagnies américaines présentent des productions et des récitals en ligne.

Les grandes maisons d’opéra européennes que sont le Wiener Staatsoper, l’Opéra national de Paris, l’Opéra comique de Paris), le Théâtre des Champs-Élysées de Paris, le Théâtre de la Monnaie, le Royal Opera House Covent Garden, le Staatsoper unter den linden, le Bayerische Staatsoper et le Festival d’art lyrique d’Aix-en-Provence poursuivent aussi leurs projections en ligne. J »ajoute cette semaine que le centre de musique romantique française Palazetto Bru Zane donne aussi accès par l’intermédiaire de la plateforme Brun Zane Replay avec des production et concerts qu’elle a produits, qu’il s’agisse de la version de concert de Dante de Benjamin Godard, de l’opérette Chevaliers de la Table ronde de Louis-Auguste Florimond Ronger dit Hervé et du concert  « Héroïnes Romantiques « avec Véronique Gens et Les Talens Lyrique.

Pour les faits saillants de la prochaine semaine lyrique et musicale « en ligne », je vous invite à lire le treizième carnet de concerts qu’a fait paraître dans Le Devoir du vendredi 12 juin 2020 sous la plume de Christophe Huss et le titre « Une grande chanteuse dans vos foyers ». Je vous recommande également la lecture de l’article intitulé « La planète musicale coupée en deux » que celui-ci signe dans Le D Magazine d’aujourd’hui.

Je vous rappelle que vous pouvez également consulter le carnet d’Imoden Tilden, la « Senior Arts Editor » du journal britannique The Guardian, qui est publié sous le titre « Lockdown listening: classical music and opera to stream at home ».

La vente annuelle de la Société d’art vocal de Montréal

La Société d’art vocal de Montréal (SAVM) tient sa vente annuelle à compter du 9 au juin 2020 et permet l’achat d’une d’une multitude de documents, comprenant des livres en langues anglaise et française sur la musique et les musiciens, des partitions pour voix, piano et autres instruments, des disques compacts neufs et usagés, 10 000 disques en vinyles (musique de concert incluant un grand nombre d’enregistrements d’œuvres du répertoire lyrique réunis en double dans les archives de la société et autres répertoires). En ce temps de pandémie, l’achat de ces documents doit se faire par téléphone au numéro 514 397-0068 . Si vous avez des enregistrements (CD et DVD) ou des livres sur la musique que vous ne voulez plus, vous pouvez aussi téléphoner à la SAVM au même numéro et celle-ci pour les cueillir en vue de leur redonner vie dans le cadre de cette activité,

Le libre accès universel à la version numérique du numéro 23  de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique et la suite de la préparation du numéro 24 (Été 2020)

Je vous rappelle à nouveau que  vous avez toujours accès au texte intégral du dernier numéro 23 (Printemps 2020) de  L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique. Celui-ci peut être  consulté et téléchargé en ligne ici. La préparation du numéro 24 (Été 2020) se poursuit. Je viens de mettre en ligne ici sa CODA qui porte le titre « La culture et l’opéra… à l’ère pandémique » dont l’auteure est, comme je vous l’annonçais la semaine dernière, la chroniqueure du journal Le Devoir Odile Tremblay. La rédactrice en chef Judy-Ann Desrosiers a entrepris la rédaction de la nouvelle – et éphémère- rubrique « Nos artistes en confinement » dans laquelle vous aurez des nouvelles des jeunes artistes lyriques, et notamment de Geneviève Jalbert, Jessica Latouche, Hugo Laporte, Jean Philippe Mc Clish, Pierre Rancourt et Magali Simard-Galdès. Je vous rappelle que le numéro comprendra aussi, comme je vous en ai informé dans les précédents numéros, un ENTRETIEN avec « Jean-Jacques Nattiez… le musicologue, l’opéra et la recherche de totalité », ainsi que sous la plume de ce dernier, un DOSSIER intitulé « Temps vécu, temps dramatique et temps musical dans La Bohème de Puccini ».

Dans le cadre de l’émission Place à l’Opéra, Sylvia L’Écuyer  termine aujourd’hui la série d’émissions sur le thème « L’opéra n’est pas leur seule passion ». Elle aura pour cinquième et dernière invitée la soprano québécoise Florie Valiquette… passionnée par la cuisine santé ! En ce samedi 13 juin 2020, celle-ci a a choisi de faire entendre sa version préférée de l’opéra Le Nozze di Figaro de Wolfgang Amadeus Mozart. La distribution comprend Anna Moffo, soprano (Susanna), Elisabeth Schwarzkopf, soprano (Comtesse Almaviva) Giuseppe Taddei, baryton (Figaro), Fiorenza Cossotto, mezzo-soprano (Cherubino) Eberhard Wächter, baryton (Comte Almaviva), Piero Cappuccilli, baryton (Antonio), Elisabeth Fusco, soprano (Barbarina), Ivo Vinco, basse (Bartolo), Dora Gatta, soprano (Marcellina), Renato Ercolani, baryton (Don Basilio/Don Curzio) ains que Gillian Spencer et Diana Gillingham (deux jeunes filles). Le chœur et l’orchestre Philharmonia seront ous la direction de Carlo Maria Giulini Je vous rappelle l’émission sera reprise à l’antenne d’ICI MUSIQUE le dimanche 14 juin 2020 à 19 h.

Florie Valiquette
À compter du samedi 20 juin 2020 et ce tout au long de l’été, Place à l’opéra sera uniquement en webdiffusion sur Ici Musique classique accessible sur l’application OHdio, le samedi à midi et le dimanche à 17 h. L’hommage aux compositeurs Leonard Bernstein, Charles Gounod et Claude Debussy sera repris et vous pourriez consulter ici la programmation estivale complète de l’été. La programmation régulière de l’émission reprendra les sur le web et  les ondes d’Ici Musique le samedi 29 août et le dimanche 30 août.

À son émission La semaine lyrique, Justin Bernard fera entendre le dimanche 14 juin 2020 les plus belles pages du répertoire lyrique. Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser l’émission « en ondes radio » de 13 h à 15 h à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM) et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut être également écoutée en direct sur le site électronique de Radio VM à l’adresse http://www.radiovm.com.

Le Café d’art vocal a suspendu ces projections d’opéra du samedi après-midi et les reprises du jeudi soir, comme ont été également reportées les Matinées d’Opéramania et les Soirées d’Opéramania.

*****

Je vous souhaite une agréable semaine... et une suite confinement qui, grâce à la Toile, pourra continuer d’être lyrique…

La beauté du monde de Bilodeau et Bouchard en préparation à l’Opéra de Montréal et la soprano Anne-Marie Suire en tête-à-tête dans le cadre des Corona Sérénades de La Scena musicale

6 juin 2020

  6 juin 2020
(No 2020-21)


Même en temps de confinement et en vue de sa présentation au printemps 2021, e processus de création par l’Opéra de Montréal de La Beauté du monde du compositeur Julien Bilodeau et  librettiste Michel-Marc Bouchard suit son cours.

Julien Bilodeau

La compagnie lyrique montréalaise rappelait récemment que l’équipe de Dominique Guidon, chef de l’atelier, continuait de plancher sur les maquettes des costumes de la nouvelle création. Elle mettait aussi en ligne une capsule-vidéo dans laquelle son directeur de l’Action sociale et éducative Pierre Vachon échangeait avec Michel-Marc Bouchard sur le métier de librettiste. Vous pouvez en faire le visionnement ci-après :

Dans l’attente du plaisir de voir cette production l’an prochain, je vous suggère de lire l’argument de l’opéra La Beauté du monde tel qu’il est présentée par Michel-Marc Bouchard sur son  site et je reproduis ci-après

« Dès 1939, craignant l’avancée allemande avec ses pillages, Jacques Jaujard, le directeur des musées nationaux de France, organise l’évacuation des pièces majeures du Louvre et la mise en lieu sûr des collections. Des milliers de chefs-d’oeuvre sont décrochés des murs, retirés de leur vitrine ou de leur socle et emballés par une armée de bénévoles. Alors que les Allemands avancent sur Paris, une cohorte de dieux et de déesses, de saints et de saintes, de rois et de reines sont en exil sur les routes de France. La Joconde, incognito, fait partie du convoi. De son côté, Rose Valland, l’ancienne directrice du Musée du Jeu de Paume, relayée à un rôle de concierge, recueille en secret et collige au risque de sa vie tous les renseignements sur les collections privées possédées par les Juifs et saisies par les Allemands. Hermann Göring, le maréchal de l’Empire allemand, fait des dizaines de visites au Jeu de Paume et sélectionne des milliers d’oeuvres pour sa collection personnelle dont des Matisse, des Rembrandt, des Vermeer, des Renoir. Les oeuvres d’art modernes dites dégénérées sont reléguées dans une salle que Rose Valland baptise « la salle des martyrs. » En mai 1943, pour marquer le rejet de cet art dégénéré, les Allemands détruisent plus d’un demi-millier de tableaux dont des Miró, des Klee, des Ernst, des Léger, et des Picasso. À la fin de la guerre, grâce aux efforts et à l’instinct de Jacques Jaujard, l’entièreté des oeuvres du Louvre ont retrouvé leur place dans leur musée. Grâce au travail et aux notes de Rose Valland, plus 60,000 oeuvres spoliées en majorité aux Juifs ont retrouvé leur propriétaire.

Des demandes spéciales pour le récital « Évasion » de Marie-Nicole Lemieux et Louis au Domaine Forget

Je vous rappelle que dans le cadre d’un série qu’il a baptisé « Les concerts Évasion » et qui sera aniném par Françoise DavoineLe Domaine Forget de Charlevoix  présentera le 14 juin à 17 h un récital de notre contralto nationale Marie-Nicole Lemieux accompagnée par le grand pianiste québécois Louis Lortie. Ce concert pourra être écoutés en ligne sur le site du Domaine Forget en cliquant ici

Le public avait été invité à formuler une « demande spéciale » à la chanteuse entre les 1er et 5 juin et après consultation de la page Facebook du Domaine Forget, je constate – en espérant que mon calcul est bon – que 12 demandes spéciales sont parvenues aux artistes. Parmi ces demandes, on compte les mélodies de Georges Bizet (Adieux de l’hôtesse arabe), Gabriel Fauré (Après un rêve, Automne et Bord de l’eau), André Gagnon (Souviens-toi), Ernest Chausson (Chanson perpétuelle, Le temps des lilas et Printemps triste) et Raynaldo Hahn (L’Heure exquise) ainsi que des airs des opéras  Les Pêcheurs de perles de Georges Bizet (Je crois entendre encore), Samson et Dalila de Camille Saint-Saëns (Mon coeur s’ouvre à ta voix), Orfeo ed Euridice de Christoph Willibald Gluck (Che faro senza ?) et Deborah de Georg Friedrich Haendel (Impious mortal, cease to brave us). L’une de ces demandes spéciales sera retenue pour les artistes et sera interprétée lors du concert du 14 juin.

S’agissant des autres pièces au programme, des informations se sont glissées dans l’article publié  dans Le Quotidien hier le5  juin 2020 sous la plume de Daniel Côté et  le titre « Un expérience inédite pour Marie-Nicole Lemieux ». On y apprend que Louis Lortie a souhaité que la grande artiste lyrique québécoise interprète des lieder de Brahms et que Marie-Nicole Lemieux  a demandé à son camarade de jouer la Ballade no. 1 de Chopin.

Marie-Nicole Lemieux

La soprano Anne-Marie Suire en tête-à-tête dans le cadre des Corona Sérénades de La Scena musicale

La Scena Musicale et les Corona Sérénades lanceront le dimanche 7 juin 2020 une nouvelle série d’entretiens en diffusion continue sous le titre « Les Tête-à-tête La Scena ». Animée de Montréal par le ténor Don Adriano Sterling , la série sera inaugurée avec la soprano française Anne Marine Suire et le pianiste Emmanuel Christienne qui seront  à Paris. L’événement sera hébergé sur Zoom et transmis simultanément sur le compte Youtube et la page Facebook de La Scena musicale.

Cet événement trimestriel en direct et interactif. Il s’agira d’une occasion unique d’entendre des artistes parler de leur métier et se produire dans un cadre intimiste. Nous aurons également une période de questions et réponses en direct avec le public qui se joindra à notre réunion Zoom.  Pour faire partie des 10 personnes à avoir un accès direct et très exclusif, vous pouvez faire parvenir un courriel à serenades@lascena.org pour confirmer votre présence.

Une votation en cours  pour les prix au Concours Do MI Si La Do Ré des Jeunesses musicales

La période de votation se poursuit jusqu’au 14 juin 2020 pour le Concours Do Mi Si La Do Ré de la Fondation des Jeunesses Musicales Canada a donné à lieu à la participation de 200 jeunes artistes et la présentation de 174 vidéos. Le public est invité à voter pour les artistes de leur choix en cliquant ici.

Je vous rappelle que plus de 200 jeunes instrumentistes, chanteurs et chanteuses ainsi que des compositeur et compositrices de musique classique participent à ce concours  et ton produire des pièces originales de 3 minutes ou moi sur le thème du confinement.

je vous rappelle aussi que toutes les vidéos retenues participeront à chacune des catégories, soit le Prix artistique décerné par un jury et le Prix de participation accordé à la suite d’un vote populaire.  Les bourses attribuées pour le prix artistique seront les suivantes : Premier prix : 10 000 $; Deuxième prix : 5 000 $; Troisième prix : 3 000 $. Les 7 autres finalistes recevront chacun une bourse de 1 000 $. pour ce qui est du Prix de participatiopn, le Premier prix sera de 3 000 $, Deuxième prix de  2 000 $  et le Troisième prix de 1 000 $.  Tous les surplus amassés dans le cadre de la campagne de financement serviront à bonifier des prix et bourses. Toutes les sommes recueillies seront versées à des participants du Concours Do Mi Si La Do Ré. Une présentation complète des deux catégories de prix et de leurs modes de sélection est accessible ici.De l’opéra sur la Toile… d’ici et d’ailleurs sur la planète lyrique

L’Opéra de Québec continue de rendre accessible sur sa page Facebook des extraits de ses productions. Cette l’initiative l’« OPÉRA POUR TOUS » a donné à nouveau lieu à la mise en ligne de plusieurs nouvelles capsules durant la dernière semaine et celles-ci peuvent être visionnées ici.  Parmi les nouvelles capsules, je vous invite à visionner ici celle où l’on peut entendre la mezzo-soprano Julie Boulianne interpréter l’air « D’amour, l’ardente flamme » dans  de La Damnation de Faust d’Hector Berlioz du Festival d’opéra de Québec de 2013.

Je vous rappelle que vous pouvez toujours visionner l’intégrale de La Vie parisienne de Jacques Offenbach dans la production de lAtelier d’opéra de l’Université de Montréal (AOUM) (Acte I, Acte II, Acte III et Acte IV). Des productions antérieures de l’AOUM sont également accessibles via le site de Faculté de musique en cliquant ici,

L’Orchestre symphonique de Québec diffuse toujours sur son site la capsule-vidéo où l’on peut entendre ici une interprétation de l’intermezzo de l’opéra Cavalleria rusticana de Pietro Mascagni. L’Orchestre métropolitain et l’Orchestre symphonique de Montréal ne diffusent pas cette semaine de concerts à contenu lyrique et vocal.

Au Canada et après avoir créé son « Digital Content Hub » pour une série Opera at home permettant d’entendre ici des extraits de ses diverses productions, la Canadian Opera Company (COC) a décidé de donner accès à la version intégrale de certaines des ses productions antérieures « From the vault ». Le premier opéra qui peut être visionné est Arabella de Richard Strauss dans la production de COC de 2017 et il peut l’être en cliquant ici. Dans la co-production du Pacific Opera Victoria et du Vancouver Opera, The Flight of the Hummingbird, l’opéra-jeunesse du compositeur québécoise Maxime Goulet, peut être ici.

S’agissant des productions, concerts et récitals dont la diffusion est assurée sur la Toile par les autres compagnies de notre planète lyrique,  le Metropolitan Opera de New York  poursuit ses « Nightly Met Opera Streams ». Pourront être visionnés cette semaine Otello de Giuseppe Verdi (6 juin), Thaïs de Jules Massenet dirigé par Yannick Nézet-Séguin (7 juin), La Clemenza di Tito de Wolfgang Amadeus Mozart (8 juin), Iolanta de Piotr Ilyich Tchaikovsky et Bluebeard Castle de Bela Bartok  (9 juin), Hansel und Gretel  d’Engelbert Humperdinck (10 juin), The Ghost of Versailles de John Corigliano avec le baryton québécois Gino Quilico dans le rôle de Figaro (11 juin ) et le At Home Gala du 25 avril 2020 (12 juin).

Comme nous le révèle comme à chaque semaine le site d’Opera America, un très grand nombre de compagnies américaines présentent des productions et des récitals en ligne.

Les grandes maisons d’opéra européennes que sont le Wiener Staatsoper, l’Opéra national de Paris, l’Opéra comique de Paris), le Théâtre des Champs-Élysées de Paris, le Théâtre de la Monnaie, le Royal Opera House Covent Garden, le Staatsoper unter den linden, le Bayerische Staatsoper et le Festival d’art lyrique d’Aix-en-Provence poursuivent aussi leurs projections en ligne.

Pour les faits saillants de la prochaine semaine lyrique et musicale « en ligne », je vous invite à lire le douzième carnet de concerts qu’a fait paraître dans Le Devoir du jeudi 4 juin 2020 sous la plume d Christophe Huss et le titre (différent également des premiers 10  articles) « Retour progressif d’orchestres déconfinés ».

Je vous rappelle que vous pouvez également consulter qu’Imoden Tilden, la « Senior Arts Editor » du journal britannique The Guardian, publiait aussi un carnet semblable  sous le titre « Lockdown listening: classical music and opera to stream at home ».

Le libre accès universel à la version numérique du numéro 23  de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique et la suite de la préparation du numéro 24 (Été 2020)

Je vous rappelle à nouveau que  vous avez toujours accès au  texte intégral du dernier numéro 23 (Printemps 2020) de  L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique. Celui-ci peut être  consulté et téléchargé en ligne ici. La préparation du numéro 24 (Été 2020) continue. La rédactrice en chef Judy-Ann Desrosiers a entrepris la rédaction de la nouvelle – et éphémère- rubrique « Nos artistes en confinement ».  Le numéro comprendra aussi, comme je vous en ai informé dans les précédents numéros, un ENTRETIEN avec Jean-Jacques Nattiez… le musicologue, l’opéra et la recherche de totalité, ainsi que sous la plume de ce dernier, un DOSSIER intitulé « Temps vécu, temps dramatique et temps musical dans La Bohème de Puccini ». Et la rédaction de la CODA de ce numéro a été confié à la chroniqueure du journal Le Devoir Odile Tremblay qui présentera ses vues sur la culture, la  musique et l’opéra… avant, pendant et après le coronavirus !

La Passion selon saint Luc de Penderecki par l’Orchestre symphonique de Montréal et Kent Nagano

Vient de paraître sur l’étiquette Bis-Records distribuée en Amérique du Nord par Naxos of America, un CD de la Passion selon saint Luc de Krzysztof Eugeniusz Penderecki par l’Orchestre symphonique de Montréal (OSM). Kent Nagano y dirige son orchestre ainsi que les Chœur de garçons de Varsovie et Chœur philharmonique de Cracovie. Les solistes sont la soprano Sarah Wegener,le baryton Lucas Meachem et la basse Matthew Ros. Le récitant est S?awomir Holland. Enregistrée lors de la soirée d’ouverture du Festival de Salzbourg au Manège des rochers en juillet 2018 en présence du compositeur, cet enregistrement vise à rendre hommage à l’éminent musicien décédé le 29 mars 2020 dernier et avec lequel l’OSM avait entretenu une relation toute particulière. Outre qu’il a interprété un grand nombre de ses œuvres, il a eu le privilège d’être dirigé par lui à plusieurs reprises, la première fois étant le 27 mars 1979. La plus récente apparition de Krzysztof Penderecki à Montréal remonte au 20 septembre 2015 alors qu’il dirigeait le Chœur de l’OSM dans la première canadienne de son Psaume III.

S’agissant de l’OSM et de Kent Nagano, je vous invite à lire l’article que lui consacre le critique musical du journal Le Devoir Christophe Huss dans l’édition du 1er juin 2020 sous le titre « Kent Nagano aurait voulu sentir la coupe ».

Dans le cadre de l’émission Place à l’Opéra, Sylvia L’Écuyer  poursuit aujourd’hui la série d’émissions sur le thème « L’opéra n’est pas leur seule passion ». Elle aura pour quatrième invitée la soprano québécoise Lyne Fortin… passionnée par les chats ! En ce samedi 6 nuin 2020, celle-ci a a choisi de faire entendre sa version préférée des deux opéras. D’abord Suor Angelica de Giacomo Puccini dans une distribution comprenant Renata Scotto, soprano (Soeur Angelica), Marilyn Horne, mezzo (Princesse Zia),
Ileana Cotrubas, soprano (Soeur Genoveva), Patricia Payne, mezzo (L’abbesse),  Gillian Knight, contralto (Soeur Zélatrice), Ann Howard, mezzo (Maîtresse des novices), Doreen Cryer, mezzo (Soeur Osmina), Margaret Cable, mezzo (Soeur Dolcina),  Elizabeth Bainbridge, mezzo (Soeur Infirmière), Shirley Minty, mezzo & Gloria Jennings (Soeurs quêteuses), Della Jones, mezzo-soprano (une novice),  Ursula Connors et Amy Gunson (Soeurs converses), Johanne Brown et Doreen Murray, Alison MacGregor (Soeurs), Le choeur Ambrosian, le choeur d’enfants Desborough School et l’orchestre New Philharmonia seront sous la direction de Lorin Maazel. Ensuite, La Traviata de Giuseppe Verdi dans une distribution composée de Ileana Cotrubas, soprano (Violetta), Stefania Malagu, mezzo-soprano (Flora), Helena Jungwirth, mezzo (Annina),  Placido Domingo, baryton (Alfredo Germont), Sherrill Milnes, baryton (Giorgio Germont),  Walter Gullino, (Gaston de Letorières & Giuseppe) Bruno Grella, (Baron Douphol),  Alfredo Giacomotti, (Marquis d’Obigny) Giovanni Foiani, (Dr Grenvil), Paul Friess,(Domestique de Flora), Paul Winter (Commissaire). Le choeur et l’orchestre de l’opéra d’état de Bavière sous la direction de Carlos Kleiber Je vous rappelle l’émission sera reprise à l’antenne d’ICI MUSIQUE le dimanche 7 juin 2020 à 19 h.

La dernière artiste lyrique qui participera à cette série de Place à l’opéra  sera Florie Valiquette (Le Nozze di Figaro) (13-14 juin).

À son émission La semaine lyrique, Justin Bernard fera entendre le dimanche 7 juin 2020 les plus belles pages du répertoire lyrique. Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser l’émission « en ondes radio » de 13 h à 15 h à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM) et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut être également écoutée en direct sur le site électronique de Radio VM à l’adresse http://www.radiovm.com.

Le Café d’art vocal a suspendu ces projections d’opéra du samedi après-midi et les reprises du jeudi soir, comme ont été également reportées les Matinées d’Opéramania et les Soirées d’Opéramania.

*****

Je vous souhaite une agréable semaine... et une suite confinement qui, grâce à la Toile, pourra continuer d’être lyrique…

Un appel au public du Domaine Forget pour « Le concert Évasion » de son ambassadrice Marie-Nicole Lemieux, des pétitions pour les arts vivants… et les artistes et pour un « Grand chantier artistique et musical québécois »

30 mai 2020

 30 mai 2020
(No 2020-21)

Même s’il a dû annuler son festival international de 2020, Le Domaine Forget de Charlevoix  convient les mélomanes à trois rendez-vous musicaux  présentés comme « Les concerts Évasion » qui seront enregistrés dans la salle de concert du Domaine. Animés par Françoise Davoine, chaque concert donnera lieu non seulement à des prestations musicales, mais aussi à entrevues  avec de grands artistes de renommée internationale.

Prévu pour le dimanche 14 juin à 17 h, le premier concert mettre en vedette notre contralto nationale Marie-Nicole Lemieux accompagnée par le grand pianiste québécois Louis Lortie.Du 1er au 5 juin, le public est d’ailleurs invité à faire une « demande spéciale » à la chanteuse et pourra le faire sur la page Facebook du Domaine Forget en cliquant ici. L’une des demandes spéciales sera retenue pour les artistes et sera interprétée lors du concert du 14 juin.

Marie-Nicole Lemieux

Les Concerts Évasion donneront lieu le 12 juillet 2020 à une grande fête de la guitare (Rene Izquierdo, Marco Tamayo, Quatuor de guitares du Canada) et le 2 août à un rendez-vous avec le « pianiste » Yannick Nézet-Séguin, entouré de Kerson Leong et Yukari Cousineau aux violons, Stéphane Tétreault au violoncelle et Pierre Tourville à l’alto.

Les trois concerts pourront être écoutés en ligne sur le site du Domaine Forget en cliquant ici

Des pétitions pour soutenir les artistes et les arts vivants

La mezzo-soprano Stéphanie Pothier et son collègue flûtiste Jeffrey Stonehouse ont initié la pétition « Arts vivants : pour la prolongation de la PCU et le soutien de la diffusion numérique » qui interpelle la ministre de la Culture et des Communicatiins du Québec Nathalie Roy et le ministre du Patrimoine canadien Steven Guilbeault.  On y lit que « …dans l’urgence d’éviter l’effondrement de l’écosystème des arts vivants, nous réclamons des actions immédiates, requises par tous les paliers de gouvernements en commençant par une meilleure compréhension des enjeux reliés aux arts vivants par le gouvernement. ». Je vous invite à signer, comme j’ai tenu à le faire moi-même et comme l’ont fait 3276 personnes au moment où ces lignes sont écrites, la pétition ici.

Cette pétition suit une première initiative qui réclamait une « Indemnisation pour les artistes pigistes suite aux annulations de spectacles (COVID-19) ». Cette pétition a été signé à ce jour par 28 476 personnes et je vous invite, comme je l’ai fait aussi, à vous faire entendre votre voix en la signant ici.

De l’aide aux artistes et pour « un grand chantier artistique et musical québécois »

Au sujet de l’aide aux artistes, je vous invite à prendre connaissance de la proposition fort intéressante formulée par Serge Joyal dans un article publié dans Le Devoir d’aujourd’hui (p. B-12) sous le titre « Pour un grand programme de commandes publiques en cutlure ». Il y a fait notamment référence au Federal Art Project qui avait éété institué par le gouvernement des États-Unis d’Amérique dans le cadre du New Deal du président Franklin Delanoe Roosevelt. Il aurait également pu signaler le Federal Music Project qui était un programm anologue destiné aux musiciens et musiciennes.

Le retour des artistes québécois sur scène suscite l’intérêt ducritique musical du journal Le Devoir Christophe Huss signe dans  Le D Magazine d’aujourd’hui (p. 10 et 11) un texte intitulé « Le chemin des salles s’annonce long pour les musciens québécois » dans lequel il s’interrog sur « Un écart Europe-Québec?? » et écrit :  Si le milieu québécois s’impatiente, c’est que les exemples de déconfinement artistique se succèdent en Europe. Isolde Lagacé, directrice de la salle Bourgie, remarque que la vague de la pandémie a atteint le Québec trois semaines après l’Italie et deux semaines après la France. « ?Donc, si l’Europe ouvre le 1?? juillet, il n’y a aucune raison d’attendre le 1er janvier ici?!? » ». Il y signale que « Franck Riester, ministre français de la Culture, a dit souhaiter, mardi dernier, une réouverture progressive des salles de spectacle et des théâtres dès juin. En Autriche, le ministère de la Santé a autorisé les spectacles devant 100 personnes, une jauge qui passera à 250 le 1?? juillet et à 1000, sous certaines conditions, le 1er août. Le Festival de Salzbourg tiendra ainsi 90 événements entre le 1?? et le 30 août. En Italie, le Festival Rossini dePesaro a été maintenu du 8 au 20 août et les organisateurs ont imaginé des sièges cloisonnés pour les spectateurs. Quatre grands festivals italiens auront lieu cet été?: Pesaro, Ravenne, Torre del lago (Puccini) et Martina Franca, alors que la Scala de Milan, métropole emblématique de la Lombardie — épicentre européen de la pandémie —, prévoit une réouverture en septembre. Depuis le 25 mai, les concerts extérieurs devant 400 personnes et intérieurs devant 50 personnes sont autorisés en Espagne ».

Salle reconfigurée du Theater am Schiffbauerdamm, Berlin

Qu’attend donc le gouvernement du Québec pour bouger sur la question du déconfinement dans le secteur les arts de scène ? Et pour faire amende honorable, pourquoi n’initierait-il pas lui-même l’équivalent d’un New Deal prenant la forme d’un « Grand  chantier artistique et musical québécois » s’inspirant des Federal Art and Music Projects ?

Le Petit Festival d’ICI Musique… et ses  «Trésors d’archives »

En soutien aux artistes d’ici, la chaîne radiophonique ICI Musique « Le Petit festival » se poursuivra – et se terminera cette semaine. Après avoir donné l’antenne à Yannick Nézet-Séguin et à Kent Nagano, et dans le cadre de son émission «  Toute une musique », l’animatrice Marie-Christine Trottier présenter sous le thème « Trésors d’archives : nos musiciens en concert », quelques concert mémorables présentés par  Les Violons du Roy, l’orchestre de chambre I Musici, l’ensemble Arion, l’Orchestre symphonique de Québec, la Société de musique contemporaine du Québec, Les Idées heureuses, le Trio Hochelaga, l’Orchestre symphonique de Laval, le Studio de musique ancienne de Montréal ainsi qu’un récital de la soprano Karina Gauvin. Pour écouter ce récital et les autres concerts, vous pourrez vous  rendre sur le site d’ICI Musique en cliquant ici.

De nouvelles règles pour l’attribution des prix au Concours Do MI Si La Do Ré des Jeunesses musicales

Je vous rappelle que le Concours Do Mi Si La Do Ré de la Fondation des Jeunesses Musicales Canada a donné à lieu à la participation de 200 jeunes artistes et la présentation de 172 vidéos. Le public est maintenant invité à voter pour l’artiste de son choix jusqu’au 14 juin 2020, ce qui pourra être fait en cliquant ici.

Le Concours Do Mi Si La Do Ré a modifié les règles d’attribution des prix et a institué  deux Prix  distincts. Ainsi, toutes les vidéos retenues participeront à chacune des catégories, soit le Prix artistique décerné par un jury et le Prix de participation accordé à la suite d’un vote populaire.  Les bourses attribuées pour le prix artistique seront les suivantes : Premier prix : 10 000 $; Deuxième prix : 5 000 $; Troisième prix : 3 000 $. Les 7 autres finalistes recevront chacun une bourse de 1 000 $. pour ce qui est du Prix de participatiopn, le Premier prix sera de 3 000 $, Deuxième prix de  2 000 $  et le Troisième prix de 1 000 $.  Tous les surplus amassés dans le cadre de la campagne de financement serviront à bonifier des prix et bourses. Toutes les sommes recueillies seront versées à des participants du Concours Do Mi Si La Do Ré. Une présentation complète des deux catégories de prix et de leurs modes de sélection est accessible ici.

De l’opéra sur la Toile… d’ici et d’ailleurs sur la planète lyrique

L’Opéra de Québec continue de rendre accessible sur sa page Facebook des extraits de ses productions. Cette l’initiative l’« OPÉRA POUR TOUS » a donné à nouveU lieu à la mise en ligne de plusieurs nouvelles capsules durant la dernière semaine et celles-ci peuvent être visionnées ici.  Parmi les nouvelles capsules, je vous invite à visionner ici celle où l’on peut entendre la mezzo-soprano Julie Boulianne interpréter l’air « D’amour, l’ardente flamme » dans  de La Damnation de Faust d’Hector Berlioz du Festival d’opéra de Québec de 2013.

Je vous rappelle que vous pouvez toujours visionner l’intégrale de La Vie parisienne de Jacques Offenbach dans la production de lAtelier d’opéra de l’Université de Montréal (AOUM) (Acte I, Acte II, Acte III et Acte IV). Des productions antérieures de l’AOUM sont également accessibles via le site de Faculté de musique en cliquant ici,

L’Orchestre symphonique de Québec diffuse toujours sur son site la capsule-vidéo où l’on peut entendre ici une interprétation de l’intermezzo de l’opéra Cavalleria rusticana de Pietro Mascagni. L’Orchestre métropolitain et l’Orchestre symphonique de Montréal ne diffusent pas cette semaine de concerts à contenu lyrique et vocal.

Au Canada et après avoir créé son « Digital Content Hub » pour une série Opera at home permettant d’entendre ici des extraits de ses diverses productions, la Canadian Opera Company (COC) a décidé de donner accès à la version intégrale de certaines des ses productions antérieures « From the vault ». Le premier opéra qui peut être visionné est Arabella de Richard Strauss dans la production de COC de 2017 et il peut l’être en cliquant ici.

 

Dans la co-production du Pacific Opera Victoria et du Vancouver Opera, The Flight of the Hummingbird, l’opéra-jeunesse du compositeur québécoise Maxime Goulet, peut être ici.

S’agissant des productions, concerts et récitals dont la diffusion est assurée sur la Toile par les autres compagnies de notre planète lyrique,  le Metropolitan Opera de New York  poursuit ses « Nightly Met Opera Streams ». Pourront être visionnés cette semaine le film L’Elisir d’Amor de Donizetti (30 mai), Salome de R. Strauss Leoncavallo (31 mai), I Puritani de Bellini (1er juin), Lulu de Berg (2 juin), Orfeo ed Euridici de Gluck (3 juin), Toscal de Puccini (4 juin ) et The Exterminating Angel d’Adès (5 juin).

Comme nous le révèle par ailleurs le site d’Opera America, un très grand nombre de compagnies américaines présentent des productions et des récitals en ligne.

Les grandes maisons d’opéra européennes que sont le Wiener Staatsoper, l’Opéra national de Paris, l’Opéra comique de Paris), le Théâtre des Champs-Élysées de Paris, le Théâtre de la Monnaie, le Royal Opera House Covent Garden, le Staatsoper unter den linden, le Bayerische Staatsoper et le Festival d’art lyrique d’Aix-en-Provence poursuivent aussi leurs projections en ligne.

Pour les faits saillants de la prochaine semaine lyrique et musicale « en ligne », je vous invite à lire le onzième carnet de concerts qu’a fait paraître hier dans Le Devoir Christophe Huss sous le titre (différent de ces précédents articles) « Votez pour les musiciens- La 11e sélection du carnet de concerts de la fin de la semaine fait appel à la particiation ».

Je vous rappelle que vous pouvez également consulter qu’Imoden Tilden, la « Senior Arts Editor » du journal britannique The Guardian, publiait aussi un carnet semblable  sous le titre « Lockdown listening: classical music and opera to stream at home ».

Un nouveau rappel du libre accès universel à la version numérique du numéro 23  de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique et son impression et la suite de la préparation du numéro 24 (Été 2020)

Je vous rappelle à nouveau que  vous avez toujours accès au  texte intégral du dernier numéro 23 (Printemps 2020) de  L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique. Celui-ci peut être  consulté et téléchargé en ligne ici. Ce numéro comprend un ENTRETIEN avec Marie-Nathalie Lacoursière, un DOSSIER sur l’opéra Don Quichotte, une RENCONTRE avec le directeur général et artistique de l’Opéra de Québec et du Festival d’opéra de Québec Grégoire Legendre, un PORTRAIT de la jeune artiste Jessica Latouche, un PROFIL du Théâtre lyrique de la Montérégie ainsi que des RÉTROSPECTIVES consacrées à La Flûte enchantée au Québec et au Teatro alla Scala de Milan. Le numéro se conclut par une CODA portant sur « La médiation de la musique et l’opéra » rédigée par le du musicologue Michel Duchesneau.

La préparation du numéro 24 (Été 2020) se poursuit. En remplacement de sa section ACTUALITÉS et notammmnt de la rubrique « Nos artistes sur la route », la revue proposera une section sur « Nos artistes en confinement ».  Le numéro comprendra aussi, comme je vous en ai informé un ENTRETIEN avec Jean-Jacques Nattiez… le musicologue, l’opéra et la recherche de totalité, mais également, sous la plume de ce dernier, un DOSSIER intitulé « Temps vécu, temps dramatique et temps musical dans La Bohème de Puccini ».

Dans le cadre de l’émission Place à l’Opéra, Sylvia L’Écuyer  poursuit aujourd’hui la série d’émissions sur le thème « L’opéra n’est pas leur seule passion » inauguré la semaine dernière. Elle aura pour troisième invitée la soprano québécoise Karina Gauvin… passionnée par la photographie! En ce samedi 3o mai 2020, celle-ci a a choisi de faire entendre sa version préférée de l’opéra Tito Manlio d’Antonio Vivaldi. La distribution comprend Nicola Ulivieri, baryton-basse (Tito), Karina Gauvin, soprano (Manlio), Ann Hallenberg, mezzo-soprano (Servilia), Marijana Mijanovic, contralto (Vitellia), Barbara Di Castri, mezzo-soprano (Devio), Debora Beronesi, mezzo-soprano (Lucio Christian Senn, baryton-basse (Lindo) et Mark Milhofer, ténor (Geminio). Le Chœur et l’Orchestre Accademia Bizantina seront sous la direction d’Ottavio Dantone. Je vous rappelle l’émission sera reprise à l’antenne d’ICI MUSIQUE le dimanche 31 mai 2020 à 19 h.

Les autres artistes lyriques qui participeront à cette série de Place à l’opéra  seront Lyne Fortin (Suor Angelica et La Traviata) (6-7 juin) et Florie Valiquette (Le Nozze di Figaro) (13-14 juin).

À son émission La semaine lyrique, Justin Bernard fera entendre le dimanche 31 mai  2020 les plus belles pages du répertoire lyrique. Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser l’émission « en ondes radio » de 13 h à 15 h à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM) et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut être également écoutée en direct sur le site électronique de Radio VM à l’adresse http://www.radiovm.com.

Le Café d’art vocal a suspendu ces projections d’opéra du samedi après-midi et les reprises du jeudi soir, comme ont été également reportées les Matinées d’Opéramania et les Soirées d’Opéramania.

*****

Je vous souhaite une agréable semaine... et une suite confinement qui, grâce à la Toile, pourra continuer d’être lyrique…

Le cycle de mélodies « Micro-météo » du compositeur Maxime Goulet et les Auditions nationales 2021-2022 de l’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal

23 mai 2020

 23 mai 2020
(No 2020-20)

 Le compositeur québécois Maxime Goulet diffuse actuellement les premières mélodies d’un cycle présenté sous le titre « Micro météo » et mettant en musique une série de courts poèmes qu’il a rédigés – pour la d’entre eux – en 2003. La musique (ainsi que l’écriture de quelques poèmes additionnels) a été composée au printemps 2020, durant la période de confinement, dû à l’épidémie de COVID-19.

Maxime Goulet

L’œuvre est ainsi en cours de création. Comme nous en informe le compositeur sur la page de son site consacré à « Micro météo  » et à mesure que le projet progressera, les enregistrements de chaque Micro météo seront mis en ligne sur son site ainsi que sur son compte Instagram auquel vous pouvez avoir accès ici. Huit mélodies ont été composées à ce jour et sont interprétées par le ténor Jean-Michel Richer. Vous pourrez les écouter en cliquant sur le titre de chacune d’entre elles ci-après : Arc-en-ciel, Ciel dégagé, Bourrasque de vent, Éclipse, Étoiles filantes, Journée pluvieuse, Nuages gris et Nuages lunaires.

Jean-Michel Richer

Pour ne savoir davantage sur la genèse de ces micro-pièces de musique en 30 secondes pour ténor et piano, je vous invite è lire l’article paru dans Le Devoir du 21 mai 2020 sous la plume de Caroline Montpetit et le titre  « Les éclairicies poétiques de Maxime Goulet »

Les auditions nationales de l’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal pour la saison 2021-2022

L’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal a annoncé la tenue de ses auditions nationales 2021-2022. Afin de soutenir en cette période incertaine les jeunes artistes de la relève lyrique qui ont malheureusement subi des pertes significatives d’opportunités et de moyens techniques à cause de la COVID19, l’Atelier a décidé d’abolir les frais d’inscription pour ces Auditions nationales. Les jeunes artistes lyriques peuvent s’inscrire en remplissant le formulaire en ligne ici.

Dans sa présentation des auditions, l’institution  dirigée par la soprano Chantal Lambert rappelle que l’atelier est une résidence d’artistes de premier plan pour chanteurs et chanteuses d’opéra et un véritable tremplin de perfectionnement professionnel au cœur de l’Opéra de Montréal. Donnée en langue française et en langue anglaise et sur mesure, la formation offert est innovante, couvre le large spectre de développement de l’artiste lyrique et vise à développer le plein potentiel des jeunes artiste en cultivant leur autonomie, leur leadership et le dépassement de soi.

Pendant leur résidence à l’Opéra de Montréal, les jeunes  bénéficient en outre de l’expertise de spécialistes et de l’encadrement nécessaire pour vous préparer aux prises de rôles comme solistes ou en étudiant de grands rôles au sein de la compagnie. L’Atelier se distingue par ses projets uniques, notamment, une clinique avec orchestre et divers projets de créations mondiales. Incursion privilégiée dans les rouages du milieu de l’opéra, l’Atelier lyrique propose un cadre singulier, stimulant et enrichissant où sont explorées les multiples facettes de votre art. Depuis sa fondation en 1984, l’Atelier a contribué au développement de plus de deux cents artistes dont plusieurs font  aujourd’hui des carrières lyriques.

Le Petit Festival d’ICI Musique… avec Kent Nagano

En soutien aux artistes d’ici, la chaîne radiophonique ICI Musique « Le Petit festival » se poursuit cette semaine. Après avoir donné l’antenne à Yannick Nézet-Séguin et sur le thème « Kent Nagano : une musique en héritage », il sera rendu hommage du 25 au 28 mai au chef sortant de l’OSM dans le cadre de l’émission Toute une musique animée par Marie-Christine Trottier. Autour de quelques-uns des grands concerts qu’il a donnés à Montréal, la contribution de Kent Nagano à la vie musicale et l’histoire culturelle du Québec et de Montréal sera  soulignée, comme le seront ses réalisations nombreuses et marquantes qui auront un impact durable dans la communauté : la Virée Classique, les enregistrements, la Maison symphonique, le rayonnement international, les concerts et programmes divers pour les jeunes. Pour écouter cette série de trois émissions en ligne de 20 h à 22 h, vous pourrez cliquer ici.


La Société de musique contemporaine du Québec (SMCQ) poursuit sa série Hommage à la compositrice Katia Makdissi-Warren et convie le public, en cette période de confinenemnt, à un grand concert virtuel.,

Après avoir découvert la musique de la compositrice dans les écoles cette saison, les élèves participeront à un concert qui fera écho à leurs propres activités de création. Point culminant de cet événement, l’œuvre Les Grands espaces, composée par Katia Makdissi-Warren rassemblera les élèves préalablement enregistrés, des chanteuses de gorge inuites, des musiciens d’Oktoécho et une chorégraphie au sein d’un montage audiovisuel sur le modèle des chorales virtuelles. Cette pièce, imprégnée de sons de la nature et du Grand Nord, permettra ainsi aux jeunes de créer et partager un moment de création musicale inoubliable, tout en offrant au public un voyage sonore inouï.

Le concert comprendra également plusieurs autres œuvres et moments forts célébrant la musique de la compositrice. Citons notamment la bande dessinée biographique sonorisée par les élèves de l’école Montessori Orford, ou encore certaines créations d’une classe, inspirées par les œuvres de Mme Makdissi-Warren. L’événement se terminera par une table-ronde participative animée par André Dudemaine, fondateur et directeur général de «Terres en vue», société pour la diffusion de la culture autochtone.

Pour participer  cet évènement qui aura lieu le mercredi 27 mai 2020 à compter de 10 h 30, vous devez cliquer ici. Et vous pourrez en avoir un avant-goût ici.

L’heure du voter au Concours Do MI Si La Do Ré des Jeunesses musicales

Le Concours Do Mi Si La Do Ré de la Fondation des Jeunesses Musicales Canada a donné à lieu à la participation de 200 jeunes artistes et la présentation de 172 vidéos. Le public est maintenant invité à voter pour l’artiste de son choix jusqu’au 14 juin 2020, ce qui pourra être fait en cliquant ici.

J’ai reconnu plusieurs jeunes artistes lyriques qui prennent part au concours, comme Mathilde Duval-Laplante, Cécile Muhire, Rose Naggar-Tremblay etet Carole-Anne Roussel… mais il y a certainement d’autres je me ferai un devoir d’identifier samedi prochain.

De l’opéra sur la Toile… d’ici et d’ailleurs sur la planète lyrique

L’Opéra de Québec continue de rendre accessible sur sa page Facebook des extraits de ses productions. Cette l’initiative l’« OPÉRA POUR TOUS » a donné lieu à la mise en ligne de plusieurs nouvelles capsules durant la dernière semaine et celles-ci peuvent être visionnées ici.  Parmi les nouvelles capsules, je vous invite à visionner ici celle qui présente un extrait de Die Fledermaus (La Chauve-souris) à visionner dans la production de 2011… en ayant à l’esprit que la quatrième et dernière représentation de la production de 2020 de l’opéra de Johann Strauss devait être présentée ce soir, n’eut été de l’état d’urgence humanitaire résultant de la situation de pandémie de la COVID-19.

Je vous rappelle que vous pouvez maintenant visionner l’intégrale de La Vie parisienne de Jacques Offenbach dans la production de lAtelier d’opéra de l’Université de Montréal (AOUM) (Acte I, Acte II, Acte III et Acte IV). Cette production avait connu sa première le 27 février 2020 à la salle Claude-Champagne et la direction de l’Orchestre de l’Université de Montréal (OUM) avait été assurée par son chef Jean-Francois Rivest. Le directeur de l’AOUM Robin Wheeler en avait assumé la direction artistique et la mise en scène avait été confiée à Alain Gauthier. Francis Perron avait agi comme pianiste et chef de chant. Des productions antérieures de l’AOUM accessibles via le site de Faculté de musique en cliquant ici,

L’Orchestre métropolitain et l’Orchestre symphonique de Montréal ne diffusent pas cette semaine de concerts à contenu lyrique et vocal cette semaine. Dans le cadre de son Opération réconfort, les musiciens et musiciennes de l’Orchestre symphonique de Québec (OSQ) ont diffusé une capsule-vidéo où on oeut les entendre interpréter l’intermezzo de l’opéra Cavalleria rusticana de Pietro Mascagni. L’OSQ a dédié cette oeuvre  aux aînés et aînées qui sont les plus grandes victimes du virus de la COVID-19 et qui sont « notre mémoire et notre richesse ».

S’agissant des productions, concerts et récitals dont la diffusion est assurée sur la Toile par les autres compagnies de notre planète lyrique, le Metropolitan Opera de New York  poursuit ses « Nightly Met Opera Streams ». Pourront être visionnés cette semaine le film Faust de Gounod (23 mai), Manon de Massenet (24 mai), La Damnation de Faust de Berlioz dirigée par Yannick Nézet-Séguin (25 mai), Ernani de Verdi (26 mai), Manon Lescaut de Puccini (27 mai), Les Troyens de Berlioz (28 mai) et La Somnambula de Bellini (29 mai). Comme nous le révèle par ailleurs le site d’Opera America, un très grand nombre de compagnies américaines présentent des productions et des récitals en ligne.

Au Canada, la Canadian Opera Company (COC) diffuse sur son « Digital Content Hub » et dans le cadre de sa série Opera at home  des extraits de ces diverses productions ici. Après la diffusion en ligne 19 mai dernier de sa production de l’opéra-jeunesse The Flight of the Hummingbird,  le Pacific Opera Victoria et le Vancouver Opera rendent accessible la vidéo de l’intégrale de l’oeuvre ici.  Je vous rappelle que cet opéra a été composé par le Québécois Maxime Goulet sur un livret de Michael Nicoll Yahuglanaas (Haida) et Barry Gilson.

S’agissant des productions, concerts et récitals dont la diffusion est assurée sur la Toile par les autres compagnies de notre planète lyrique,  le Metropolitan Opera de New York  poursuit ses « Nightly Met Opera Streams ». Pourront être visionnés cette semaine le film Rigoletto de Verdi (16 mai), Nabucco de Verdi Leoncavallo (17 mai), Idoneneo de Mozart (18 mai), Lohengrin de Wagner (19 mai), Un Ballo in Maschera de Verdi (20 mai), Turandot de Puccini (21 mai) et Don Giovanni de Mozart (avec la mezzo-soprano québécoise Huguette Tourangeau dans le rôle de Zerlina) (22 mai). S’agissant du Met, je vous invite à lire l’article fort intéressant publié dans le New York Times du 13 mai 2020 sous la plume de Zachary Wolfe et le titre « The Metropolitan Opera Season That Vanished » dans lequel on peut entendre des artistes interpréter des airs des productions qui ont dû être annulées en raison de la pandémie du coronavirus (COVID-19).

Comme nous le révèle par ailleurs le site d’Opera America, un très grand nombre de compagnies américaines présentent des productions et des récitals en ligne.

Les grandes maisons d’opéra européennes que sont le Wiener Staatsoper, l’Opéra national de Paris, l’Opéra comique de Paris), le Théâtre des Champs-Élysées de Paris, le Théâtre de la Monnaie, le Royal Opera House Covent Garden, le Staatsoper unter den linden, le Bayerische Staatsoper et le Festival d’art lyrique d’Aix-en-Provence poursuivent aussi leurs projections en ligne.

Pour les faits saillants de la prochaine semaine lyrique et musicale « en ligne », je vous invite à lire le dixième article qu’a fait paraître hier dans Le Devoir Christophe Huss sous le titre « Votre carnet de concerts de la semaine (X) ». Le critique musical signe aujourd’hui dans Le D Magazine (p. 10 et 11) un texte intitulé « Hervé Boissière, le maître de l’image»  dans lequel il rapporte les propos du fondateur du portail Medici.tv qui dirige également la chaîne câblée Mezzo et dessineras, selon lui, de nombreux enjeux du futur de la musique classique.

Je vous rappelle que vous pouvez également consulter qu’Imoden Tilden, la « Senior Arts Editor » du journal britannique The Guardian, publiait aussi un carnet semblable  sous le titre « Lockdown listening: classical music and opera to stream at home ».

Un nouveau rappel du libre accès universel à la version numérique du numéro 23  de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique et son impression d préparation de son numéro 24 (Été 2020)

Je vous rappelle à nouveau que  vous avez maintenant accès au  texte intégral du dernier numéro 23 (Printemps 2020) de  L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique. Celui-ci peut être  consulté et téléchargé en ligne ici. Ce numéro comprend un ENTRETIEN avec Marie-Nathalie Lacoursière, un DOSSIER sur l’opéra Don Quichotte, une RENCONTRE avec le directeur général et artistique de l’Opéra de Québec et du Festival d’opéra de Québec Grégoire Legendre, un PORTRAIT de la jeune artiste Jessica Latouche, un PROFIL du Théâtre lyrique de la Montérégie ainsi que des RÉTROSPECTIVES consacrées à La Flûte enchantée au Québec et au Teatro alla Scala de Milan. Le numéro se conclut par une CODA portant sur « La médiation de la musique et l’opéra » rédigée par le du musicologue Michel Duchesneau.

Comme je vous en ai informé la semaine dernière, le numéro 24 (Été 2020) est n préparation. Il comprendra non seulement un ENTRETIEN avec Jean-Jacques Nattiez, mais également, sous la plume de ce dernier, un DOSSIER intitulé « Temps vécu, temps dramatique et temps musical dans La Bohème de Puccini »

La reprise de ces services permet d’envisager l’impression du numéro 23 ainsi que du numéro 24. La diminution significative des revenus de publicité pour le numéro 23 – un scénario qui risque de se reproduire pour le numéro 24 (Été 2020) en raison de l’annulation de l’ensemble des festivals et activités lyriques estivales au Québec pourrait amener à la direction de la revue à envisager des scénarios alternatifs de diffusion et d’abonnement de la revue. À suivre !

Dans le cadre de l’émission Place à l’Opéra, Sylvia L’Écuyer  poursuit aujourd’hui la série d’émissions sur le thème « L’opéra n’est pas leur seule passion » inauguré la semaine dernière. Elle aura pour deuxième invité le baryton québécois Marc Boucher… passionné de planche à voile et de vélo de montage! En ce samedi 23 mai 2020, celui qui est aussi le directeur du Festival Classica a choisi de faire entendre sa version préférée de l’opéra Pélléas et Mélisande de Claude Debussy dans un enregistrement de 1952 paru sous étiquette Forlane en 2016. La distribution comprend Suzanne Danco, soprano (Mélisande), Camille Maurane, baryton (Pelléas), Maurice de Groote, baryton (Golaud), Christiane Gayraud, mezzo-soprano (Geneviève) André Vessières, basse (Roi Arkel), Marjorie Westbury, soprano (Yniold)  et Marcel Vigneron, baryton (un berger, un médecin). Le chœur de la RTF, dirigé par Marcel Briclot et l’Orchestre National de la RTF est sous la direction de Désiré-Émile Inghelbrecht. Je vous rappelle l’émission sera reprise à l’antenne d’ICI MUSIQUE le dimanche 10 mai 2020 à 19 h.


Samantha Louis-Jean (Mélisande) et Marc Boucher (golaud)
Pelléas et Mélisande de Claude Debussy
Festival d’opéra de Québec, 2018
Photographie : Louise Leblanc

Les artistes lyriques qrui participeront à Place à l’opéra durant les prochaines semaines seront Karina Gauvin (Tito Manlio) (30-31 mai), Lyne Fortin (Suor Angelica et La Traviata) (6-7 juin) et Florie Valiquette (Le Nozze di Figaro) (13-14 juin).

À son émission La semaine lyrique, Justin Bernard fera entendre le dimanche 24 mai  2020 les plus belles pages du répertoire lyrique. Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser l’émission « en ondes radio » de 13 h à 15 h à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM) et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut être également écoutée en direct sur le site électronique de Radio VM à l’adresse http://www.radiovm.com.

Le Café d’art vocal a suspendu ces projections d’opéra du samedi après-midi et les reprises du jeudi soir, comme ont été également reportées les Matinées d’Opéramania et les Soirées d’Opéramania.

*****

Je vous souhaite une agréable semaine... et un confinement qui, grâce à la Toile, pourra aussi être lyrique…

Analekta « bleu » et lyrique, un message des résidents et résidentes de l’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal et « Le Petit Festival » d’ICI Musique avec Yannick Nézet-Séguin

16 mai 2020

 16 mai 2020
(No 2020-19)

Dans le cadre du mouvement bleu et autres initiatives locales, la maison de disque classique Analekta propose une collection de listes d’écoute de musiciens et musiciennes du Québec. Né en 1987, le lablel québécois est devenu une référence et donne ainsi une voix aux musiciens et musiciennes qui, en ces heures difficiles de lutte contre cette pandémie mondiale, n’ont plus de scène, plus de travail.

On compte dans cette collection une liste d’écoute sous le titre « Voici Analekta lyrique » qui permet d’entendre des airs interprétés par des artistes lyriques comme Julie Boulianne, marianne Fiset Lyne Fortin, Hélène Guilmette, Jean-François Lapointe, Marie-Nicole Lemieux, Daniel Taylor et le regretté Joseph Rouleau.  À cette liste s’ajoute la liste « Voici Philippe Sly » ainsi qu’une liste « Voici Analekta baroque » où l’on retrouve certains pièces vocales.

Analekta mérite d’être félicité pour cette initiative et je vous invite à soutenir celle-ci en vous rendant sur l’une des plateformes de flux (streaming), y compris la nouvelle plateforme québécoise QUB Musique.

Un message des résidents et résidentes de l’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal

Je partage avec vous une capsule-vidéo introduite par le directeur général de l’Opéra de Montréal Patrick Corrigan et dans laquelle plusieurs résidents et résidentes de l’Atelier prennent la parole en faisant notammen part de leur hâte… d’un retour sur scène.

Le Petit fetival d’ICI Musique… avec Yannick Nézet-Séguin

En soutien aux artistes d’ici, la chaîne radiophonique ICI Musique organise « Le Petit festival » entre le 17 mai et 4 juin 2020. Durant la première semaine, sera mise à l’antenne une émission intitulée De musique et d’amour. Co-animée par Yannick Nézet-Séguin et Marie-Christine Trottier. Celle-ci sera diffusée 18 au 21 mai à 20 h. Le chef de l’Orchestre métropoltain, du Philadelphia Orchestra et le directeur musical du Metropoltian Opera de New York y parlera des compositeurs, compositrices œuvres et artistes qui ont marqué son parcours musical et personnel.

De l’opéra sur la Toile… d’ici et d’ailleurs sur la planète lyrique

Depuis samedi dernier, L’Opéra de Québec a rendu accessible sur sa page Facebook sept nouveaux (7) extraits de ses productions. S’inscrivant dans l’initiative l’« OPÉRA POUR TOUS », elles peuvent être visionnées ici.  Parmi les nouvelles capsules, je vous invite à visionner ici et ici et les deux extraits de la production de La Damnation de Faust d‘Hector Berlioz dans la mise en scène de Robert Lepage présentée lors du Festival d’opéra de Québec de 2013.

Je vous signale que le Festival d’opéra des Grandes-Laurentides (jadis le Festivail d’opéra de Saint-Eustache) a également mis en ligne des extraits des ses productions et concerts. Vous pourrez visionner ici Le Téléphone de Giancarlo Menotti avec le baryton Jean-François Lapointe et la soprano Chantal Dionne. En cliquant ici, vous pourrez aussi visionner le concert Duo d’amours à l’opéra présenté en 2018 avec le baryton Hugo Laporte et la soprano française Eleonora Deveze.

Après la mise en ligne des deux premiers actes de La Vie parisienne de Jacques Offenbach, lAtelier d’opéra de l’Université de Montréal (AOUM) donne maintenant accès à ces Actes III et Acte IV que vous pouvez visionner ici et ici. Je vous rappelle que la première avait eu lieu le 27 février 2020 à la salle Claude-Champagne et que la direction de l’Orchestre de l’Université de Montréal (OUM) était assurée par son chef Jean-Francois Rivest. Le directeur de l’AOUM Robin Wheeler en avait assumé la direction artistique et la mise en scène avait été confiée à Alain Gauthier. Francis Perron avait agi comme pianiste et chef de chant. Je vous rappelle aussi que d’autres extraits des productions de l’AOUM sont également accessibles via le site de Faculté de musique en cliquant ici,

L’Orchestre métropolitain et l’Orchestre symphonique de Montréal ne diffusent pas cette semaine de concerts à contenu lyrique et vocal cette semaine.

S’agissant des productions, concerts et récitals dont la diffusion est assurée sur la Toile par les autres compagnies de notre planète lyrique, le Metropolitan Opera de New York  poursuit ses « Nightly Met Opera Streams ». Pourront être visionnés cette semaine le film Rigoletto de Verdi (16 mai), Nabucco de Verdi Leoncavallo (17 mai), Idoneneo de Mozart (18 mai), Lohengrin de Wagner (19 mai), Un Ballo in Maschera de Verdi (20 mai), Turandot de Puccini dirigé par Yannick Nézet-Séguin (21 mai) et Don Giovanni de Mozart (22 mai), Comme nous le révèle par ailleurs le site d’Opera America, un très grand nombre de compagnies américaines présentent des productions et des récitals en ligne.

Au Canada, le Pacific Opera Victoria et le Vancouver Opera diffuseront en ligne le le mardi 19 mai 2020 leur co-production de l’opéra-jeunesse The Flight of the Hummingbird du compositeur québécois Maxime Goulet et des librettistes Michael Nicoll Yahuglanaas (Haida) et Barry Gilson. Le visionnement est prévu pour 13 h (heure du Québec) et pourra se faire ici.

Je vous rappelle que sur son « Digital Content Hub », la Canadian Opera Company (COC) diffuse également de l’ Opera at home sur sa chaîne youtube et y présente ici des extraits de ces diverses productions. Vous pouvez en visionner 45 n cliquant

S’agissant des productions, concerts et récitals dont la diffusion est assurée sur la Toile par les autres compagnies de notre planète lyrique,  le Metropolitan Opera de New York  poursuit ses « Nightly Met Opera Streams ». Pourront être visionnés cette semaine le film Rigoletto de Verdi (16 mai), Nabucco de Verdi Leoncavallo (17 mai), Idoneneo de Mozart (18 mai), Lohengrin de Wagner (19 mai), Un Ballo in Maschera de Verdi (20 mai), Turandot de Puccini (21 mai) et Don Giovanni de Mozart (avec la mezzo-soprano québécoise Huguette Tourangeau dans le rôle de Zerlina) (22 mai). S’agissant du Met, je vous invite à lire l’article fort intéressant publié dans le New York Times du 13 mai 2020 sous la plume de Zachary Wolfe et le titre « The Metropolitan Opera Season That Vanished » dans lequel on peut entendre des artistes interpréter des airs des productions qui ont dû être annulées en raison de la pandémie du coronavirus (COVID-19).

Comme nous le révèle par ailleurs le site d’Opera America, un très grand nombre de compagnies américaines présentent des productions et des récitals en ligne.

Les grandes maisons d’opéra européennes que sont le Wiener Staatsoper, l’Opéra national de Paris, l’Opéra comique de Paris), le Théâtre des Champs-Élysées de Paris, le Théâtre de la Monnaie, le Royal Opera House Covent Garden, le Staatsoper unter den linden, le Bayerische Staatsoper et le Festival d’art lyrique d’Aix-en-Provence poursuivent aussi leurs projections en ligne.

La grande opéraphile et mon amie Mariella Pandolfi m’a par ailleurs signalé la présence sur la Toile de l’extrait d’un récital présenté par le ténor allemand Joans Kaufmann le 27 avril dernier. Accompagné par le pinaiste Helmut Deutsch,   il interprète les lied 10 et 11 ( « Hör’ ich das Liedchen klingen » « Ein Jüngling liebt ein Mädchen ») des Dichterliebe op. 48 de Robert Schumann.

Pour les faits saillants de la prochaine semaine lyrique et musicale « en ligne », je vous invite à lire le neuvième article qu’a fait paraître hier dans Le Devoir Christophe Huss sous le titre « Votre carnet de concerts de la semaine (IX)  ». Le critique musical signe aujourd’hui dans Le D Magazine (p. C-13) un autre texte intitulé « Une grande mosaïque musicale » dans laquelle il suggère que « [l]e monde du classique a été prompt à se réinventer et à fournier de la musique généreusement ».

Je vous rappelle que vous pouvez également consulter qu’Imoden Tilden, la « Senior Arts Editor » du journal britannique The Guardian, publiait aussi un carnet semblable  sous le titre « Lockdown listening: classical music and opera to stream at home ».

Un libre accès universel à la version numérique du numéro 23  de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique et la préparation de son numéro 24 (Été 2020)

Je vous rappelle que  les opéraphiles d’ici et à l’ensemble des lyricomanes du monde ont maintenant accès au  texte intégral de son dernier numéro 23 (Printemps 2020) de  L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique. Il peut être  consulté et téléchargé en ligne ici. Ce numéro comprend un ENTRETIEN avec Marie-Nathalie Lacoursière, un DOSSIER sur l’opéra Don Quichotte, une RENCONTRE avec le directeur général et artistique de l’Opéra de Québec et du Festival d’opéra de Québec Grégoire Legendre, un PORTRAIT de la jeune artiste Jessica Latouche, un PROFIL du Théâtre lyrique de la Montérégie ainsi que des RÉTROSPECTIVES consacrées à La Flûte enchantée au Québec et au Teatro alla Scala de Milan. Le numéro se conclut par une CODA portant sur « La médiation de la musique et l’opéra » rédigée par le du musicologue Michel Duchesneau.

L livraison de version imprimée est retardée en raison de la cessation des services d’impression pour les organisations et entreprises autres que celles définies par le gouvernement comme étant essentielles! Je vous invite à faire l’achat de ce numéro 23 (Printemps 2020) ou à vous abonner à la revue en cliquant ici.

L’équipe de rédaction travaille à la préparation du numéro 24 (Été 2020) qui contiendra notamment un ENTRETIEN avec le grand musicologue québécoise Jean-Jacques Nattiez.

Dans le cadre de l’émission Place à l’Opéra, Sylvia L’Écuyer  inaugure aujourd’hui une série d’émissions sur le thème « L’opéra n’est pas leur seule passion » dont le premier invité est la basse québécoise Tomislav Lavoie… passionné de hockey! En ce samedi 16 mai 2020, la basse queébécoise a choisi de faire entendre sa version préférée de l’opéra Don Giovanni de Wolfgang Amadeus Mozart dans un enregistrement sous étique Archik Produktion de 1996. La distribution comprend  Rodney Gilfry, baryton (Don Giovanni), Andrea Silvestrelli, basse (Il Commendatore), Luba Orgonasova, soprano (Donna Anna), Christoph Prégardien, ténor (Don Ottavio), Charlotte Margiono, soprano (Donna Elvira), Ildebrando d’Arcangelo, basse (Leporello), Julian Clarkson, baryton (Masetto) et Eirian James, mezzo-soprano (Zerlina). The Monteverdi choir et The English Baroque Soloists sontt ous la direction de John Eliot Gardiner. Après l’opéra, l’animatrice rendra hommage auu grand baryton Gabriel Bacquier décédé cette le 13 mai 2020 et fera découvrire le nouvel album Mélodies passagères de la soprano Marianne Lambert. Je vous rappelle l’émission sera reprise à l’antenne d’ICI MUSIQUE le dimanche 10 mai 2020 à 19 h.

Les artistes lyriques qui participeront à Place à l’opéra durant les prochaines semaines seront Marc Boucher (Pelléas et Mélisande) (23-24 mai), Karina Gauvin (Tito Manlio) (30-31 mai), Lyne Fortin (Suor Angelica et La Traviata) (6-7 juin) et Florie Valiquette (Le Nozze di Figaro) (13-14 juin).

À son émission La semaine lyrique, Justin Bernard fera entendre le dimanche 17 mai  2020 les plus belles pages du répertoire lyrique. Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser l’émission « en ondes radio » de 13 h à 15 h à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM) et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut être également écoutée en direct sur le site électronique de Radio VM à l’adresse http://www.radiovm.com.

Le Café d’art vocal a suspendu ces projections d’opéra du samedi après-midi et les reprises du jeudi soir, comme ont été également reportées les Matinées d’Opéramania et les Soirées d’Opéramania.

*****

Je vous souhaite une agréable semaine... et un confinement qui, grâce à la Toile, pourra aussi être lyrique…

Des Mélodies passagères par la soprano Marianne Lambert, La Vie parisienne d’Offenbach par l’Atelier d’opéra de l’Université de Montréal en ligne et un message de Joyce DiDonato, l’amie de l’OM!

9 mai 2020

 9 mai 2020
(No 2020-18)

À travers la musique de plusieurs grands mélodistes, la soprano Marianne Lambert propose dans un enregistrement qui paraîtra sur étiquette Fidelio le 15 mai 2020 un programme qui évoque l’évasion, le voyage, le rêve et la sensualité. L’album s’ouvre sur Psyché d’Émile Paladilhe, permet d’entendre les Mélodies passagères de Samuel Barber qui donnent le nom à l’album, les Quatre poèmes hindous de Maurice Delage, Les adieux de l’hôtesse arabe de Georges Bizet, les Canciones Amatorias d’Enrique Granados, Les filles de Cadix de Léo Delibes, Nuit d’Espagne de Jules Massenet et, de notre grand compostieur national Calixa Lavallé, Andalouse.

Accompagnée au piano par Julien Leblanc, Marianne Lambert interprète dans ce premier album des mélodies présentées dans le livret comme étant « d’inspiration exotique et évoqu[a]nt des souvenirs souvent doux, parfois amers, des passages obligés que la vie impose et des contemplations de la nature en projection »… et qui sont « envoûtantes et imaginatives » Deux extraits de l’album seront accessibles à compter du 15 mai 2020, soit Un tombeau dans un parc de Samuel Barber et Lahore- Un sapin isolé de Maurice Delage. Si vous voulez voir Marianne Lambert dans le processus d’enregistrement du disque, vous pouvez cliquer ici. Vous pourrez aussi l’entendre présenter ici le projet de disque et la voir donner la parole aux artistes et techniciens qui y ont participé.

Ce premier album solo sera disponible sur  toutes les plateformes numériques ainsi que sur Anémone 13. Pour l’achat du disque vous pouvez cliquer ici. Vous pourrez aussi en effectuer l’achat par téléchargement ici. Un lancement virtuel de l’album aura lieu le vendredi 15 mai à 19 h 30 sur la page Facebook de Marianne Lambert et vous pourrez visionner une invitation pour y assister ici.

La nouvelle cohorte 2020-2021 de l’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal

Misant sur l’avenir et sa prochaine saison, l’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal a présenté les cinq jeunes artistes qui se joindront aux cinq résidents et résidentes de l’Atelier pour former sa prochaine cohorte 2020-2021. Il s’agit des sopranos Sarah Dufresne et Lucie St-Martin, de la mezzo-soprano Sydney Frodsham, du baryton Geoffrey Schellenberg et de la pianiste Andrea Van Pelt Pereira, pianiste. seront de retour pour une autre année les sopranos Vanessa Croome et Kirsten LeBlanc, le ténor Matthew Emersen Dalen, le baryton-basse Jean-Philippe Mc Clish et la pianiste Holly Kroeker.

Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal
Cohorte 2020-2021

Aux temps du coronavirus, l’Atelier offrent une formation à distance. Ses artistes en résidence peuvent ainsi poursuivre leur apprentissage (en ligne!) avec entre autres, des cours de langues, de diction et d’interprétation ainsi que des séminaires sur la gestion de l’anxiété.

La Vie parisienne d’Offenbach par l’Atelier d’opéra de l’Université de Montréal en ligne

LAtelier d’opéra de l’Université de Montréal (AOUM) fait à son tour le nécessaire virage numérique et il nous est maintenant permis d’écouter les deux premiers actes de la production de La Vie parisienne de Jacques Offenbach dont la première avait eu lieu le 27 février 2020 à la salle Claude-Champagne. Je vous rappelle que la direction de l’Orchestre de l’Université de Montréal (OUM) était assurée par son chef Jean-Francois Rivest, que le directeur de l’AOUM Robin Wheeler en avait assumé la direction artistique et que la mise en scène avait été confiée à Alain Gauthier. Francis Perron avait agi comme pianiste et chef de chant. Vous pourrez écouter les premier et deuxième actes de La Vie parisienne ici et ici. Et après votre visionnement, peut-être aimeriez-vous lire ici la critique du musicologue Louis Bilodeau parue sous le titre « Une effervescence contagieuse » à la page 32  du dernier numéro 23 (Printemps 2020) de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique.

D’autres extraits des productions de l’AOUM sont également accessibles via le site de Faculté de musique en cliquant ici, dont celle des Dialogues des Carmélites de Francis Poulenc dans la remarquable mise en scène de François Racine dont vous pouvez visionner des extraits ici.

Encore et toujours davantage d’opéra sur la Toile

Sur la page Facebook de l’Opéra de Québec, vous retrouvez sept (7) nouveaux extraits des productions de la compagnie lyrique de notre capitale nationale. S’inscrivant dans l’initiative l’« OPÉRA POUR TOUS », elles peuvent être visionnées ici.  Parmi les nouvelles capsules, je vous invite à visionner celle où l’on entend la soprano Hélène Guilmette interpréter l’air  « Quando m’en vo »  dans le rôle de Musetta tiré de la production de La Bohème de Giacomo Puccini présentée en mai 2016.

L’Orchestre métropolitain (OM) nous invite cette semaine à tendre l’oreille afin de découvrir, en archive audio, la première partie de l’ultime concert sa tournée aux États-Unis d’Amérique dernier au Verizon Hall de Philadelphie le novembre 2019 sous la direction de Yannick Nézet-Séguin, Vous pourrez écouter l’OM jouer l’Ouverture de La Clemenza di Tito de Wolfgang Amadeus Mozart ici (ÉCOUTEZ ICI) et entendre ensuite  Joyce DiDonato dans les airs « Parto, parto » et « Non più di fiori ». La mezzo-soprano américainelaquelle a d’ailleurs gentiment livré un message à l’intention de Yannick, de ses musiciens et musiciennes et du public de l’OM que vous pourrez visionner ci-après :

L’Orchestre symphonique de Montréal ne diffuse pas de concerts à contenu lyrique et vocal cette semaine.

Sur son « Digital Content Hub » et «  le thème « Opera at home », la Canadian Opera Company (COC) diffuse également sur sa chaîne youtube des extraits de ces diverses productions. Vous pouvez en visionner 45 n cliquant ici.

S’agissant des productions, concerts et récitals dont la diffusion est assurée sur la Toile par les autres compagnies de notre planète lyrique,  le Metropolitan Opera de New York  poursuit ses « Nightly Met Opera Streams ». Pourront être visionnés cette semaine le film The Opera House (9 mai), Cavaliera Rusticana et Pagliacci de Mascagni et Leoncavallo (10 mai), Werther de Massenet (11 mai), The Tempest d’Adès (12 mai), Ariadne ad Naxos de R. Strauss (13 mai), Peter Grimes de Britten (14 mai) et Lucia de Lamermoor de Donizetti (15 mai), Comme nous le révèle par ailleurs le site d’Opera America, un très grand nombre de compagnies américaines présentent des productions et des récitals en ligne.

Les grandes maisons d’opéra européennes que sont le Wiener Staatsoper, l’Opéra national de Paris, l’Opéra comique de Paris), le Théâtre des Champs-Élysées de Paris, le Théâtre de la Monnaie, le Royal Opera House Covent Garden, le Staatsoper unter den linden, le Bayerische Staatsoper et le Festival d’art lyrique d’Aix-en-Provence poursuivent aussi leurs projections en ligne.

Pour les faits saillants de la prochaine semaine lyrique et musicale « en ligne », je vous invite à lire le septième article que fait paraître dans Le D Magazine du journal Le Devoir d’aujourd’hui le critique musical Christophe Huss sous le titre « Votre carnet de concerts de la semaine (VII) ». Je vous rappelle que vous pouvez également consulter qu’Imoden Tilden, la « Senior Arts Editor » du journal britannique The Guardian, publiait aussi un carnet semblable  sous le titre « Lockdown listening: classical music and opera to stream at home ».

Le Concours DO MI SI LA DO RÉ (Domicile adoré) par la Fondation des Jeunesses musicales

Il ne reste que quelques jours – jusqu’au 13 mai 2020 à minuit – aux jeunes artistes d’ici pour pour s’inscrire, sans frais, au Concours Do Mi Si La Do Ré (Domicile adoré) de la Fondation des Jeunesses Musicales Canada (FJMC). Ce concours est destiné à venir en aide aux jeunes instrumentistes, interprètes, compositeurs et compositrices de musique classique de moins de 30 ans et qui composeront et interpréteront, sur le thème du confinement, une pièce musicale de trois (3) minutes ou moins à partir la phrase musicale Do Mi Si La Do Ré (Domicile adoré). Pour y participer et en conformité avec les règlements su concours que vous pourrez consulter ici, les personnes intéressées doivent s’inscrire via un formulaire qui est en ligne ici et faire parvenir leur enregistrement de la composition incluant la phrase musicale Do Mi Si La Do RÉ ici. Vous trouverez des renseignements détaillés sur le concours dans la sections ACTUALITÉS du site de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique en cliquant ici.

Un libre accès universel à la version numérique du numéro 23  de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique

Aux temps du coronavirus et après l’avoir fait parvenir à ses abonnés et abonnés il y a maintenant un moi, L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique offre aux opéraphiles d’ici et à l’ensemble des lyricomanes du monde le texte intégral de son dernier numéro 23 (Printemps 2020). Il peut être  consulté et téléchargé en ligne ici.

Je vous rappelle que ce numéro comprend un ENTRETIEN avec Marie-Nathalie Lacoursière, un DOSSIER sur l’opéra Don Quichotte, une RENCONTRE avec le directeur général et artistique de l’Opéra de Québec et du Festival d’opéra de Québec Grégoire Legendre, un PORTRAIT de la jeune artiste Jessica Latouche, un PROFIL du Théâtre lyrique de la Montérégie ainsi que des RÉTROSPECTIVES consacrées à La Flûte enchantée au Québec et au Teatro alla Scala de Milan. Le numéro se conclut par une CODA portant sur « La médiation de la musique et l’opéra » rédigée par le du musicologue Michel Duchesneau.

Je vous rappelle que la livraison de version imprimée est retardée en raison de la cessation des services d’impression pour les organisations et entreprises autres que celles définies par le gouvernement comme étant essentielles! Je vous invite à faire l’achat de ce numéro 23 (Printemps 2020) ou à vous abonner à la revue en cliquant ici.

Nos artistes lyriques du Québec sur la route… toujours en congé forcé!

à suivre..

Dans le cadre de l’émission Place à l’Opéra, Sylvia L’Écuyer présentera la dernière retransmission d’opéras du Metropolitan Opera de la saison 2019-2020. En raison de l’annulation des autres productions de la saison du Met, ce sont des productions antérieures de la compagnie lyrique newyorkaise qui seront radiodiffusées. En ce samedi 9 mai 2020, l’on pourra entendre Maria Stuarda de Gaetano Donizetti dans une  version enregistrée le 19 janvier 2013. La distribution comprend Joyce DiDonato, mezzo-soprano (Maria Stuarda), Elza van den Heever, soprano (Elisabetta),  Matthew Polenzani, ténor (Leicester), Joshua Hopkins, baryton (Cecil) et Matthew Rose, basse (Talbot). Le Choeur et l’Orchestre du MET seront sous la direction de Maurizio Benini. En entrevue, l’animatrice recevra le musicologue Damien Colas qui fera pénétrer les auditeurs et auditrices dans l’univers musical de Donizetti. Après l’opéra, Sylvia L’Écuyer s’entretiendra avec le chef Yannick Nézet-Séguin. Je vous rappelle l’émission sera reprise à l’antenne d’ICI MUSIQUE le dimanche 10 mai 2020 à 19 h.

Cette émission sera la dernière radiodiffusion de la saison du MET. La semaine prochaine, à Place à l’opéra,  on assistera au  début d’une série d’émissions sur le thème « L’opéra n’est pas leur seule passion » dont le premier invité sera la basse québécoise Tomislav Lavoie… passionné de hockey!

À son émission La semaine lyrique, Justin Bernard fera entendre le dimanche 10 mai  2020 les plus belles pages du répertoire lyrique. Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser l’émission « en ondes radio » de 13 h à 15 h à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM) et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut être également écoutée en direct sur le site électronique de Radio VM à l’adresse http://www.radiovm.com.

Le Café d’art vocal a suspendu ces projections d’opéra du samedi après-midi et les reprises du jeudi soir, comme ont été également reportées les Matinées d’Opéramania et les Soirées d’Opéramania.

*****

Je vous souhaite une agréable semaine... et un confinement qui, grâce à la Toile, pourra aussi être lyrique…

Une pétition d’appui au présent et à l’avenir du monde lyrique, de la réalité augmentée à l’opéra par Tempêtes et passions et de l’immense succès du Gala è la maison (At Home Gala) du Metropolitan Opera de New York

2 mai 2020

 2 mai 2020
(No 2020-17)

Jonas Kaufmann et Ludovic Tézier

Deux grands artistes lyriques, le ténor allemand Jonas Kaufmann et le baryton français Ludovic Tézier, ont initié le 27 avril 2020 une pétition invitant le public d’Europe et du Monde à soutenir cet art « fragile » qu’est l’opéra face à la « catastrophe » des théâtres fermés en raison de la COVID-19.

Je n’ai pas hésité à signer cette pétition moi-même pour accorder, comme nous exhortent à le faire les deux chanteurs,  « un appui fondamental au présent et à l’avenir du monde lyrique, et, au-delà, à toutes les professions du spectacle vivant, gravement menacées ».

Je vous invite  faire de même ici et à joindre votre voix aux 17 205 personnes qui, au moment où ces lignes sont écrites (samedi le 2 mai à 13 h), ont appuyé l’initiative. Voici le texte accompagnant la pétition que co-signent les deux artistes :

 « Nous artistes, invitons humblement ceux pour qui cette réponse est une vérité immarcescible, à signer cette pétition, afin d’exprimer leur adhésion à l’idée d’une société où le beau et la culture ne doivent pas disparaitre et d’une Europe qui a le devoir de pérenniser le plus beau legs de sa propre civilisation: l’Art.
À l’heure du confinement, les diffusions offertes à titre gracieux par les théâtres majeurs, mais aussi par les artistes y participant- ne l’oublions pas- ne sont qu’un expédient face à l’ampleur de la catastrophe que représente l’annulation en série, sans compensation, de tous les contrats artistiques. Et le succès qu’elles rencontrent atteste paradoxalement de l’attachement du public à « l’art vivant ». Ce public passionné le sait, nous le vivons: l’art lyrique est consubstantiel à ces « planches » que deux millénaires n’ont pas usées, et la digitalisation actuelle, pour réconfortante qu’elle soit, n’est, malgré cela, qu’un succédané magnifique à une émotion fragile. Nous, artistes, sommes fragiles, l’opéra est fragile.
Chers amis de toute l’Europe et du Monde, qui partagez notre fraternité musicale et appréciez la valeur de ce que nous apportons chaque jour à la société, sachez que votre signature sera un appui fondamental au présent et à l’avenir du monde lyrique, et, au-delà, à toutes les professions du spectacle vivant, gravement menacées, dont l’activité imprègne si naturellement le quotidien, que chacun en a même perdu la conscience. Soutenez les artistes, soutenez une idée de la Vie qui aide la Vie.  »
Jonas Kaufmann et Ludovic Tézier

PS : S’agissant du co-signataire Kaufmann, mon amie et grand opéraphile Mariella Pandolfi m’a signalé l’arrivée sur la Toile de l’enregistrement de l’extrait du récital qu’il présentait le 3 février 2013 à la salle Louis-Fréchette du Grand Théâtre du Québec. Accompagné la pianiste Carrie-Ann Matheson, il y interprètait le cycle de lieder Dichterliebe de Robert Schumann. Vous pourrez faire l’écoute de récital mémorable ici?.  Après l’avoir écouté, peut-être voudriez-vous prendre connaissance ici? des vues du critique musical du journal Le Soleil Richard Boisvert ?

La réalité augmentée à l’opéra par Tempêtes et passions

La compagnie lyrique Tempêtes et Passions prend à son tour un  virage technologique, comme en fait foi la diffusion de la vidéo du projet Exploration d’éléments de réalité augmentée pour la production de scènes lyriques sur sa page Facebook de la dynamique organisation dirigée par le témor Guy Lessard. Soutenu par l’Entente de développement culturel de la Ville de Québec (Volet 1 Création numérique), ce projet a permis de mettre au point une courte représentation lyrique, utilisant différentes technologies de vision numérique, dont la réalité augmentée, afin d’enrichir l’expérience du spectateur à l’ère des technologies numériques. L’expérimentation a été réalisée à partir d’un extrait d’un opéra remanié intitulé La légende du roi Arthur inspiré du King Arthur de Henry Purcell.

L’air Two Daughters est interprété par les sopranos Carole-Anne Roussel et Évelyne Larochelle qui son accompagnées au piano par Valérie Timofeeva.   La direction musicale est assurée par Sylvain Landry alors que le scénarimage (storyboard) et mise en scène sont de François Racine.  L’équipe du Centre en imagerie numérique et médias interactifs (CIMMI), sous la direction d’Eric R. Harvey, avec Benoit Duinat et Jean Boissonneault ainsi que notre collaborateur Mathieu Savard, président et directeur technologies de la firme ALTKEY ont été les partenaires de Tempêtes et passions pour la réalisation de ce projet.

Carole-Anne Roussel et Évelyne Larochelle

L’immense succès du Gala è la maison (At Home Gala) du Metropolitan Opera de New York

Quelques mots d’abord au sujet du Gala à la maison (At Home Gala) que le Metropolitan Opera de New York a retransmis à partir de son site  26 avril  2020 et qui était co-animé par son directeur général Peter Gelb et, de Montréal, par son directeur musical, notre Yannick Nézet-Séguin. Devant un auditoire évalué lors de sa retransmission en direct à 300 000 personnes réparties dans 162 pays et territoires et qui aurait atteint 1 million d’opéraphiles à la fin de sa diffusion le lendemain à 18 h 30, le Gala a rassemblé plus de 40 artistes lyriques. Je compte publier une critique de cet événement dans le prochain numéro de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique, mais je vous indique d’ores et déjà que la prestation la plus réussie aura été pour moi l’interprétation d’un extrait de La Fille du régiment par la soprano américaine Erin Morley, qui s’accompagnait brillamment au piano et qui a exhibé à la fin de son numéro une affichette où l’on pouvait lire « Vive le Met ! ». Vous pouvez l’entendre ci-après :

D’autres prestations sont dignes de mention. À travers l’air Ombra mai fù de l’opéra Serse de Haendel, un vibrant hommage a été rendu à Vincent Lionti, un altiste de l’Orchestre du Met décédé de la COVID-19, par Joyce DiDonato et sept altistes de l’orchestre sous la direction de Yannick Nézet-Séguin. Le duo du pianiste Yannick Nézet-Séguin avec le co-premier violon de l’Orchestre du Met David Chan interprétant la Méditation de Thaïs fut émouvant, comme vous pourrez le constater vous même ici. De leur maison d’Orange en France, Diana Damrau et Nicolas Testé se sont amusés, notre  compatriote Étienne Dupuis et son épouse Nicole Car ayant offert une très belle interprétation de Thaïs de Massenet. Accompagné  à la harpe par sa conjonte Hannah Stone, le Gallois Bryn Terfel a chanté magnifiquement la chanson If I can help Somebody, alors que l’inteprétation de Danny Boy par Matthew Polenzani était touchante. D’autres grands moments lyriques ont été offerts par Renée Fleming, Anthony Roth Costanzo, Elina Garanca, Isabel Leonard, Lisette Oropesa, René Pape et Sonya Yoncheva. La conclusion de l’évènement avait été réservée à Anna Netrebko qui, de Vienne, a interprété, tout en beauté, un air de Rachmaninov.

Pour d’autres vues sur ce concert, je vous invite à lire le texte du critique musical du New York Times Antonio Tomassini (« The Met Opera’s At-Home Gala: Informal Yet Profoundly Moving »), de Richard Fairman du Financial Times (« The Metropolitan Opera’s online gala was the most ambitious event of its kind ») et Tim Ashley dans The Guardian (« The Metropolitan Opera’s At-Home Gala review – thrilling singing, live from the stars’ living-rooms »).

Joyce DiDonato, Yannick Nézet-Séguin et les sept altistes de l’Orchestre du Met

Toujours et encore de l’opéra sur la Toile

S’agissant des productions, concerts récitals accessibles sur la Toile,  le Metropolitan Opera de New York  poursuit ses « Nightly Met Opera Streams ». Pourront être visionnés cette semaine Luisa Miller de Verdi (2 mai), Le prince de Borodin (3 mai), Le Nozze di Figaro de Mozart (4 mai), Hamlet de Thomas (5 mai), L’amour de loin de Saariaho (6 mai), Capriccio de Richard Strauss (7 mai) et La Bohème du Puccini (8 mai), Comme nous le révèle à nouveau le site d’Opera America, un très grand nombre de compagnies américaines présentent des productions et des récitals en ligne.

Les grandes maisons d’opéra européennes que sont le Wiener Staatsoper, l’Opéra national de Paris, l’Opéra comique de Paris), le Théâtre des Champs-Élysées de Paris, (Gala Monteverdi jusqu’au 2 mai à 15 h 30 heure du Québec accessible ici), le Théâtre de la Monnaie, le Royal Opera House Covent Garden, le Staatsoper unter den linden, le Bayerische Staatsoper et le Festival d’art lyrique d’Aix-en-Provence poursuivent aussi leurs projections en ligne.

Au Québec, dans le cadre de son heureuse initiative « OPÉRA POUR TOUS », l’Opéra de Québec a ajouté plusieurs autres extraits de ses productions, le plus populaire d’entre eux étant l’extrait de la production de mai 2011 de La chauve-souris de Johann Strauss II avec Lyne Fortin dans le rôle de Rosalinde. Elles peuvent être entendues  sur la page Facebook de la compagnie lyrique de notre capitale nationale ici. L’Orchestre métropolitain et l’Orchestre symphonique de Montréal ne diffusent de concerts à contenu lyrique et vocal cette semaine.

Pour les faits saillants de la prochaine semaine lyrique et musicale « en ligne », je vous invite à lire le septième article que fait paraître dans Le D Magazine du journal Le Devoir d’aujourd’hui le critique musical Christophe Huss sous le titre « Votre carnet de concerts de la semaine (VII) ». J’ai également découvert qu’Imoden Tilden, la « Senior Arts Editor » du journal britannique The Guardian, publiait aussi un carnet semblable  sous le titre « Lockdown listening: classical music and opera to stream at home ».

Le Concours DO MI SI LA DO RÉ (Domicile adoré) par la Fondation des Jeunesses musicales

Je vous rappelle la tenue du Concours Do Mi Si La Do Ré (Domicile adoré) de la Fondation des Jeunesses Musicales Canada (FJMC) qui vise à venir en aide aux jeunes instrumentistes, interprètes, compositeurs et compositrices de musique classique de moins de 30 ans et qui composeront et interpréteront, sur le thème du confinement, une pièce musicale de trois (3) minutes ou moins à partir la phrase musicale Do Mi Si La Do Ré (Domicile adoré). Pour y participer et en conformité avec les règlements su concours que vous pourrez consulter ici, les personnes intéressées doivent s’inscrire via un formulaire qui est en ligne ici et faire parvenir leur enregistrement de la composition incluant la phrase musicale Do Mi Si La Do RÉ ici. La date limite d’inscription, sans frais, au concours a été fixée au mercredi 13 mai 2020 à minuit. Vous trouverez des renseignements détaillés sur le concours dans la sections ACTUALITÉS du site de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique en cliquant ici.

Les deux RÉTROSPECTIVES du numéro 23 (Printemps 2020) de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique… en ligne

Je viens de mettre en ligne sur le site de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique les deux RÉTROSPECTIVES parues dans la numéro 23 (Printemps 20220) consacrées à La Flûte enchantée au Québec de Wolfgang Amadeus Mozart sous la plume de la rédactrice en chef Judy-Ann Desrosiers ainsi qu’au Teatro alla Scala de Milan par la secrétaire de rédaction Matilde Legault. L’accès vous aussi maintenant donné ici au PROFIL du Théâtre lyrique de la Montérégie.  Je vous rappelle que vous pourrez également prendre connaissance en ligne ici des propos recueillis lors d’une RENCONTRE avec le directeur général et artistique de l’Opéra de Québec et du Festival d’opéra de Québec Grégoire Legendre  et du PORTRAIT de la jeune artiste lyrique Jessica Latouche ici. La CODA portant sur « La médiation de la musique et l’opéra » rédigée par le du musicologue Michel Duchesneau est aussi en ligne ici. La mise en ligne de l’ENTRETIEN avec la metteure en scène Marie-Nathalie Lacoursière ne devrait pas tarder non plus !

Je vous rappelle que la livraison de version imprimée est retardée en raison de la cessation des services d’impression pour les organisations et entreprises autres que celles définies par le gouvernement comme étant essentielles! Je vous invite à faire l’achat de ce numéro 23 (Printemps 2020) ou à vous abonner à la revue en cliquant ici.

Nos artistes lyriques du Québec sur la route… toujours en congé forcé!

à suivre..

Dans le cadre de l’émission Place à l’Opéra, Sylvia L’Écuyer poursuivra ses retransmissions d’opéras du Metropolitan Opera. En raison de l’annulation des autres productions de la saison du Met, ce sont des productions antérieures de la compagnie lyrique newyorkaise qui seront radiodiffusées. En samedi 2 mai 2020, l’on aura droit à un programme double d’oeuvres du compositeur tchèqhe Leos Janacek. On pourra d’abord entendre Kátia Kabanová avec une distribution comprenant Karita Mattila, soprano (Kátia Kabanová), Magdalena Kozená, mezzo-soprano (Varvara), Judith Forst, mezzo-soprano (Kabanicha), Jorma Silvasti, ténor (Boris), Chris Merritt, ténor (Tichon),  Raymond Very, ténor (Vanya) et Vladimir Ognovenko, basse (Dikoi). Le Choeur et l’Orchestre du MET seront sous la direction de Jirí Belohlávek. En complément de programme, l’on pourra écouter de La Petite renarde rusée dans un enregistrement Decca de 1987. La distribution comprend, chez « Les Humains » Dalibor Jedlicka, baryton (Le Garde-Chasse), Eva Zigmundova, alto (Sa femme, le hibou), Vladimir Krejcik, ténor (l’Instituteur, le Moustique), Richard Novak, basse (Le curé, le le blaireau), Vaclav Zitek, basse (Harasta), Beno Blachut, ténor (l’Aubergiste), Ivana Mixova, soprano (femme de l’aubergiste, pic-bois) Eva Hribikova, soprano (Frantik), Zuzana Hudecova, soprano (Pepik) ainsi que chez « Les Animaux » Lucia Popp, soprano (La Renarde et la Renarde enfant),  Libuse Marova, mezzo-soprano (Le Chien), Gertrude Jahn, soprano (Le Coq, le Geai), Peter Saray, soprano enfant (la Grenouille, la Sauterelle), Miriam Ondraskova, soprano enfant (Le Grillon). Eva Randova, mezzo-soprano (Le Renard). Le Choeur et l’Orchestre Philharmonique de Vienne  seront sous la direction de Sir Charles Mackerras. Après l’opéra, l’animatrice s’entretiendra avec le tandem Barbe et Doucet actuellement en confinement à Venise. Je vous rappelle l’émission sera reprise à l’antenne d’ICI MUSIQUE le dimanche 3 mai 2020 à 19 h.

À son émission La semaine lyrique, Justin Bernard fera entendre le dimanche 3 mai  2020 les plus belles pages du répertoire lyrique. Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser l’émission « en ondes radio » de 13 h à 15 h à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM) et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut être également écoutée en direct sur le site électronique de Radio VM à l’adresse http://www.radiovm.com.

Le Café d’art vocal a suspendu ces projections d’opéra du samedi après-midi et les reprises du jeudi soir, comme ont été également reportées les Matinées d’Opéramania et les Soirées d’Opéramania.

*****

Je vous souhaite une agréable semaine... et un confinement qui, grâce à la Toile, pourra aussi être lyrique… mais qui n’autorise pas, à regret, de voyage à Sydney pour y fréquenter un célébrissime amphithéâtre lyrique et prendre congé de la vaisselle :

Le Gala à la maison (At Home) du Metropolitan Opera de New York, les résultats du premier Concours de chant d’opéra virtuel SOI et le concours DO MI SI LA DO RÉ (Domicile adoré) par la Fondation des Jeunesses musicales

25 avril 2020

25 avril 2020
(No 2020-16)

En ce samedi 25 avril 2020, à compter de 13 h (HAE-Heure avancée de l’est), le Metropolitan Opera de New York retransmettra en direct un événement lyrique d’envergure baptisé « At Home Gala » que son directeur musical Yannick Nézet-Séguin, traduirait assurément par « Gala à la maison » (comme dans L’OM à la maison). Animé conjointement, de Montréal et New York, par notre compatriote québécois et le directeur général du Met Peter Gelb, le gala rassemblera plus de 40 artistes (j’en ai compté 45 !) de la scène lyrique mondiale. Les prestations seront relayées en direct et en temps réel depuis les ordinateurs portables des chanteurs et transmises via Skype. Notre Yannick participera également au gala à titre de pianiste et dirigera, en sa qualité de chef, une prestation une pré-enregistrée par le Choeur du Metropolitan Opera du célèbre Va, Pensiero tiré de Nabucco de Giuseppe Verdi. Prendra auss part au gala le baryton québécois Étienne Dupuis et sa conjointe Nicole Car. Voici d’ailleurs l’impressionnante « distribution » de l’évènement et les villes et pays d’où leurs prestations seront présentées  :

Ildar Abdrazakov- Moscou, Russie
Roberto Alagna et Aleksandra Kurzak – Le Raincy, France
Marco Armiliato – Lugano, Suisse
Jamie Barton – Atlanta, États-Unis d’Amérique
Piotr Becza?a – Zabnica, Pologne
Angel Blue – Alpine, États-Unis d’Amérique
Lawrence Brownlee- Niceville, États-Unis d’Amérique
Joseph Calleja – Mellieha, Malte
Javier Camarena – Zurich, Suisse
Nicole Car et Etienne Dupuis – Paris, France
David Chan – Closter, États-Unis d’Amérique
Anthony Roth Costanzo – New York, États-Unis d’Amérique
Stephen Costello et Yoon Kwon Costello –  New York, États-Unis d’Amérique
Diana Damrau et Nicolas Testé – Orange, France
Joyce Didonato- États-Unis d’Amérique
Michael Fabiano – Bonita Springs,États-Unis d’Amérique
Renée Fleming – Virginia, États-Unis d’Amérique
Elina Garan?a – Riga, Lithuanie
Gunther Groissböck – Lugano, Suisse
Jonas Kaufmann –  Munich, Allemagne
Quinn Kelsey – Toronto, Canada
Isabel Leonard – New York, États-Unis d’Amérique
Ambrogio Maestri – Lugano, Suisse
Peter Mattei – Stockholm Archipelago, Suède
Erin Morley – New Haven, États-Unis d’Amérique
Anna Netrebko et Yusif Eyvazov – Vienne, Autriche
Yannick Nézet-Séguin, Montréal, Québec
Lisette Oropesa – Baton Rouge, États-Unis d’Amérique
René Pape – Dresden, Allemagne
Ailyn Pérez et Soloman Howard – Chicago, États-Unis d’Amérique
Matthew Polenzani – Pelham, États-Unis d’Amérique
Anita Rachvelishvili – Tbilisi, Géorgie
Golda Schultz – Bavière, Allemagne
Nadine Sierra – Valencia, Espagne
Bryn Terfel et Hannah Stone – Pays de Galles
Elza van den Heever – Montpellier, France
Michael Volle – Berlin, Allemagne
Sonya Yoncheva – Genève, Suisse

Le programme complet du gala ne semble pas avoir été diffusé à l’heure où ces lignes sont écrites. Selon The Guardian, Bryn Terfel a promis d’interpréter l’air If I can help somebody de la compositrice américaine Alma Bazet Androzzo. Des duos devraient être chantés par les couples lyriques que sont Diana Damrau et Nicolas Testé, Nicole Car et Étienne Dupuis ainsi qu’Anna Netrebko and Yusif Eyvazov. Quelques interprètes se produiront a cappella, d’autres s’accompagneront au piano, d’autres encore se produiront à l’aide de pistes d’accompagnement… et un chanteur sera accompagné par un voisin à l’accordéon.

D’une durée approximative de quatre (4) heures, le gala sera diffusé gratuitement en streaming sur le site web du Met à l’adresse www.metopera.org. Il pourra aussi être écouté à la même adresse jusqu’à 18 h 30 demain, le dimanche 26 avril 2020.

Les résultats du Premier Concours de chant d’opéra virtuel SOI

La soprano italienne idéatrice du Premier concours de chant d’opéra virtuel SOI (Scuola dell’Opera Italiana) Fiorenza Cedolins, m’a transmis les résultats du concours qui rassemblait 63 candidats t candidates dont les prestations avaient été rendues accessibles – et qui le sont encore – sur la page Facebook du Concours ici. Voici donc la liste des lauréats et lauréates dont les candidatures ont été retenues au terme ds délibérations d’un prestigieux jury de plus de 30 personnes dont la liste des membres peut toujours être consultée ici, :

Premier prix (1000€): Éva POLIMENI
Deuxième prix (600€) : Antonino GIACOBBE
Troisième prix (300€) : Angelo CAPRARA

Éva Polimini
Premier prix
Concours de chant d’opéra virtuel 2020

Prix de L’Impiccione viaggiatore della trasmissione radiofonica La Barcaccia

Prix spécial (500 €) partagé ex æquo: Manuel EPIS  et  Letizia EGADDI

Prix spéciaux de la Fundacio Victoria de Los Angeles:

Deux prix spéciaux ex aequo (400€): Felicty MURPHY, Ulyana KINASH
Un prix spécial (250 €) : Carlo Albrto GIOJA

Prix de la Speranza della Lirica :
Prix spécial (150 €) : Emanuela SALA

Je vous rappelle que grâce aux Amici del Loggione del Teatro alla Scala et de la Parma Lirica, les gagnants et gagnantes devraient aussi recevoir des invitations à prendre part  à des évènnements lyriques à Milan et Parme.

La première édition du concours a connu un tel succès de participation que Fiorenza Cedolins travaille déjà à l’organisation de la deuxième édition. Elle prévoit tenir le concours de 2021 celle-ci la même période l’an prochain et modifier le règlement pour permettra la présentation des pièces tirées du répertoire de l’opérette et de la zarzuela. Elle est convaincu que l’opéra doit s’adapter à cette réalité que met en lumière l’actuelle crise sanitaire et qui veut l’opéra doit se mettre plus que jamais è l’heure numérique.

J’encourage à nouveau les jeunes artistes lyriques du Québec à s’inscrire à la deuxième édition du Concours en faisant parvenir un courriel à SOI Scuola dell’Opera Italiana Fiorenza Cedolins à l’adresse soi@soifiorenzacedolins.com.

Le Concours DO MI SI LA DO RÉ (Domicile adoré) par la Fondation des Jeunesses musicales

Soucieuse et à l’écoute des besoins des musiciens et musicienns aux temps du coronavirus, la Fondation des Jeunesses Musicales Canada (FJMC) a décidé de venir en aide aux artistes en instituant le Concours Do Mi Si La Do Ré (Domicile adoré). Si ces quelques notes nous protègent de toute propagation, elles deviennent ici une source d’inspiration pour les artistes qui, plus que jamais, ont soif de performer et de se faire entendre du public.  Le grand gagnant de ce concours remportera une bourse de 10 000 $.

Le concours est ouvert aux jeunes instrumentistes, interprètes, compositeurs et compositrices de musique classique  de moins de 30 ans et qui composeront et interpréteront, sur le thème du confinement, une pièce musicale de trois (3) minutes ou moins à partir la phrase musicale Do Mi Si La Do Ré (Domicile adoré).

Le concours se déroulera en trois (3)  étapes :

  1. La Fondation effectuera une première sélection de vidéos, qui seront mises en ligne le 20 mai 2020.;
  2. Les participants et participantes auront du 20 mai au 14 juin 2020 pour promouvoir leur vidéo auprès de leurs réseaux afin de recueillir le plus grand nombre de votes possible. Une dizaine de vidéos seront sélectionnées pour la phase finale. Le résultat sera basé sur le vote du public (50%) et la notation du jury (50%).
  3. Les 10 meilleures vidéos seront soumises à un jury composé de grands noms de la musique classique au pays, qui les classera de 1 à 10 selon son ordre de préférence. La vidéo qui se classera en première position remportera le grand prix.

Pour y participer et en conformité avec les règlements su concours que vous pourrez consulter ici, les personnes intéressées doivent s’inscrire via un formulaire qui est en ligne ici et faire parvenir leur enregistrement de la composition incluant la phrase musicale Do Mi Si La Do RÉ ici. La date limite d’inscription, sans frais, au concours a été fixée au mercredi 13 mai 2020  à minuit.

La Fondation JM Canada prévoit remettre des prix d’une somme globae de 25 000 $ sous la forme d’un premier prix de 10 000 $, d’un deuxième prix de 5000 $ et d’un troisième prix de 3000 $, Les sept (7) autres vidéos retenus pour la grande finale mériteront à leurs auteurs et autrices une bourse de 1 000 $ chacune.

Je vous rappelle que la Fondation des Jeunesses musicales du Canada est un organisme de bienfaisance dont la mission est de collecter, créer et administrer des fonds afin de favoriser la découverte des musiques classiques auprès du jeune public et soutenir le développement de carrière de jeunes musiciens et musiciennes de formation classique sur la scène nationale.

Encore et toujours davantage d’art lyrique sur la Toile…

Dans le cadre de son heureuse initiative « OPÉRA POUR TOUS », l’Opéra de Québec a maintenant mis en ligne sur sa page Facebook près de 40 extraits de ses productions. Elles peuvent être entendues  sur la page Faceook de la compagnie lyrique de notre capitale nationale ici. L’Orchestre classique de Montréal (OCM) poursuit quant à lui sa diffusion de récitals et aura comme invitée le mardi 28 avril 2020 la soprano Aline Kutan. Le récital de la « Reine québécoise de la nuit » sera d’une durée de 45 minutes, débutera à 19 h 30 et sera accessible sur la page Facebook de l’OCM en cliquant ici. Dans dans le cadre des ses diffusions « L’OM à la maison », l’Orchestre métropolitain rend  toujours accessible le concert présenté à la Philharmonie de Paris dans lors de sa tournée européenne de 2017 à l’occasion duquel Marie-Nicole Lemieux a interprété Les Nuits d’été d’Hector Berlioz. D’ailleurs, vous pouvez entendre un beau message de notre contralto nationale en cliquant ici. L’Orchestre symphonique de Montréal ne diffuse pas quant à lui cette semaine de concerts à contenu lyrique et vocal cette semaine.

Je vous rappelle que vous pouvez aussi visionner quotidiennement- ce que je fais d’ailleurs quant à moi au lever du jour – les productions du  Metropolitan Opera de New York.  Il est intéressant d noter les 30 premières projections avaient attiré, entre le 16 mars et le 12 avril 2020), plus de 4 millions de téléspectateurs et téléspectatrices à travers le monde , ce qui représente plus de 200 millions de minutes de visionnement.

Les grandes maisons d’opéra européennes que sont le Wiener Staatsoper , l’Opéra national de Paris , l’Opéra comique de Paris), le Théâtre des Champs-Élysées de Paris, l  Théâtre de la Monnaie, le Royal Opera House Covent Garden, l Staatsoper unter den linden, le Bayerische Staatsoper et le Festival d’art lyrique d’Aix-en-Provence. poursuivent aussi leurs projections en ligne. Comme nous le révèle à nouveau le site d’Opera America, un très grand nombre de compagnies américaines présentent des productions et des récitals en ligne.

Pour les faits saillants de la prochaine semaine lyrique et musicale « en ligne », je vous invite à lire le sixième article que fait paraître dans Le D Magazine du journal Le Devoir d’aujourd’hui le critique musical Christophe Huss sous le titre « Votre carnet de concerts de la semaine (VI) »

Le numéro 23 (Printemps 2020) de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique

J’espère que la version numérique du numéro 23 (Printemps 2020) de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique (Printemps 2020) est appréciée par les abonnés et abonnées que sont, en grand nombre, les lecteurs et lectrices du présent blogue. si vous ne l’avez page encore fait, j rappell qu vous pourrez y lir  un ENTRETIEN avec la metteure en scène Marie-Nathalie Lacoursière , les propos recueillis lors d une RENCONTRE avec le directeur général et artistique de l’Opéra de Québec et du Festival d’opéra de Québec Grégoire Legendre qui est en ligne ici. Vous pourrez également découvrir, à travers un PORTRAIT, la jeune artiste lyrique Jessica Latouche qui est aussi accessible ici. Le PROFIL du Théâtre lyrique de la Montérégie ainsi que les RÉTROSPECTIVES consacrées au Teatro alla Scala devraint aussi susciter de l’intérêt, ce qui dvrait aussi être le cas  pour la CODA portant sur « La médiation de la musique et l’opéra » rédigée par le du musicologue Michel Duchesneau   et est en ligne ici .

Je vous rappelle que la livraison de version imprimée est retardée en raison de la cessation des services d’impression pour les organisations et entreprises autres que celles définies par le gouvernement comme étant essentielles! Je vous invite à faire l’achat de ce numéro 23 (Printemps 2020) ou à vous abonner à la revue en cliquant ici.

Nos artistes lyriques du Québec sur la route… toujours en congé forcé!

à suivre..

Dans le cadre de l’émission Place à l’Opéra, Sylvia L’Écuyer  poursuivra ses retransmissions d’opéras du Metropolitan Opera. En raison de l’annulation des autres productions de la saison du Met,  ce sont des productions antérieures de la compagnie lyrique newyorkaise qui seront radiodiffusées. En samedi 25 avril, on pourra entendre un enregistrement du 5 février 2011 de Simon Turandot de Giacomo Puccini. La distribution comprend Nina Stemme, soprano (Turandot), Anita Hartig, soprano (Liu)  Marco Berti, ténor (Calàf) et Alexander Tsymbalyuk, basse (Timur). Le choeur et l’orchestre du MET seront sous la direction de Paolo Carignani. En complément, l’annonce proposr la découvert de l’opéra Amleto ou Hamlet de Franco Faccio. En entrevue, il sera question de l’annulation des festivals d’été en compagnie du directeur du Festival de Lanaudière Renaud Loranger. Je vous rappelle l’émission sera reprise à l’antenne d’ICI MUSIQUE le dimanche 26 avril 2020 à 19 h.

À son émission La semaine lyrique, Justin Bernard fera entendre le dimanche 26 avril 2020 les plus belles pages du répertoire lyrique. Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser l’émission « en ondes radio » de 13 h à 15 h à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM) et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut être également écoutée en direct sur le site électronique de Radio VM à l’adresse http://www.radiovm.com.

Le Café d’art vocal a suspendu ces projections d’opéra du samedi après-midi et les reprises du jeudi soir, comme ont été également reportées les Matinées d’Opéramania et les Soirées d’Opéramania.

*****

Je vous souhaite un agréable semaine... et un confinement qui, grâce à la Toile, pourra aussi être lyrique! !

Le premier « Concours de chant lyrique virtuel », l’ « OPÉRA POUR TOUS » en ligne par l’Opéra de Québec et les « Capsules du coeur » de la Société pour les arts en milieux de santé

18 avril 2020

18 avril 2020
(No 2020-15)

Par l’intermédiaire l’une de ses ambassadrices, la mezzo-soprano connue et fort appréciée du public montréalais Nicola Beller Carbone, j’ai été informé de la tenue du Premier concours de chant d’opéra virtuel SOI (Scuola dell’Opera Italiana). Institué il y a peine un mois par la soprano italienne Fiorenza Cedolins, jadis lauréate du concours Pavarotti et qui a connu un superbe parcours lyrique en Italie et en Europe, ce concours met en présence pour sa première éditions 63 artistes lyriques de 18 à 49 ans qui ont fait parvenir aux autorités du concours une pièce lyrique d’une durée maximale de six (6) minutes. Comme me l’a indiqué l’idéatrice de l’évènement avec laquelle j’ai eu un échange fort agréable via FaceTime le vendredi 17 avril 2020 ce concours se veut une incitation pour les artistes lyriques à continuer à croire en leur rêve même en cette période de pandémie de la maladie du coronavirus (COVID-19). Selon elle, le concours offre aussi un beau cadeau aux opéraphiles du monde entier qui auront accès à des prestations d’artistes lyriques des quatre coins de la planète.

Les prestations des 63 candidats et candidates sont accessibles sur la page Facebook du Concours ici. Invité à récompenser avant tout la créativité, l’originalité, la capacité de communication, dans la perspective de la conception moderne du chanteur-acteur, un prestigieux jury de plus de 30 personnes a été mis sur pied et compte parmi ses listes, dont la liste peut également être consultée ici, couronnera trois lauréats ou lauréates à qui l’on attribuera des prix de 1000€, 600€ et 300€. Des prix spéciaux offerts par L’Impiccione viaggiatore della trasmissione radiofonica La Barcaccia (500€) et par la Fundacio Victoria de Los Angeles (400€) seront également accordés. Grâce aux Amici del Loggione del Teatro alla Scala et de la Parma Lirica, les gagnants et gagnantes devraient aussi recevoir des invitations à prendre part  à des évènnements lyriques à Milan et Parme.

La première édition du concours connaît un tel succès de participation que Fiorenza Cedolins travaille déjà à l’organisation de la deuxième édition. Elle prévoit tenir le concours de 2021 celle-ci la même période l’an prochain et modifier le règlement pour permettra la présentation des pièces tirées du répertoire de l’opérette et de la zarzuela. Elle est convaincu que l’opéra doit s’adapter à cette réalité que met en lumière l’actuelle crise sanitaire et qui veut l’opéra doit se mettre plus que jamais è l’heure numérique.

J’encourage les jeunes artistes lyriques du Québec à s’inscrire à la deuxième édition du Concours en faisant parvenir un courriel à SOI Scuola dell’Opera Italiana Fiorenza Cedolins à l’adresse soi@soifiorenzacedolins.com.

« L’Opéra pour tous »… et en ligne  par L’Opéra de Québec… et  encore et toujours davantage d’art lyrique sur la Toile!

À l’instar des autres maison d’opéra dans le monde et aux temps du coronarivus, l’Opéra de Québec prend l’heureuse initiative d’offrir sur le thème « OPÉRA POUR TOUS » des vidéos en ligne à son public et aux opéraphiles de la toute la planète. La compagnie lyrique de notre capitale nationale a décidé de faire  revivre des moments marquants de ses productions antérieures. Trois d’entre eux peuvent être visionnés sur sa page Facebook : 1) l’air « Vieni, t’affretta » de l’opéra de Macbeth de Giuseppe Verdi interprété ici, par la Lady Macbeth de la soprano Lyne Fortin en mai 2014; 2) l’air ‘Da geh’ ich zu Maxim » de La veuve joyeuse de Franz Lehár chanté ici  par le baryton Armondo Noguera en octobre 2014  ; 3) l’air « Caro nome » tiré de Rigoletto de Giuseppe Verdi  et interprété ici par la soprano Raphaëlle Paquette dans le rôle de Gilda en octobre 2017. On a hâte d’entendre les prochains airs !


Je vous rappelle que l’Orchestre classique de Montréal (OCM) a prévu la diffusion la diffusion d’un récital de la mezzo-soprano Rihab Chaieb. Il sera d’une durée de 45 minutes, débutera à 19 h 30 et sera accessibles sur la page Facebook de l’OCM en cliquant ici. Dans dans le cadre des ses diffusions « L’OM à la maison », l’Orchestre métropolitain rend accessible le vendredi 24 avril 2020 le concert présenté à la Philharmonie de Paris dans lors de sa tournée européenne de 2017 à l’occasion duquel Marie-Nicole Lemieux a interprété Les Nuits d’été d’Hector Berlioz. L’Orchestre symphonique de Montréal ne diffuse pas quant à lui cette semaine de concerts à contenu lyrique et vocal cette semaine.

Je vous rappelle que vous pouvez aussi visionner les productions d’opéra sur les sites du  Metropolitan Opera de New York. du Wiener Staatsoper , de l’Opéra national de Paris , de lOpéra comique de Paris), du Théâtre des Champs-Élysées de Paris, du  Théâtre de la Monnaie, du Royal Opera House Covent Garden, du Staatsoper unter den linden, du Bayerische Staatsoper et du Festival d’art lyrique d’Aix-en-Provence. Comme nous le révèle le site d’Opera America, de très nombreuses compagnies américaines présentent des productions et des récitals en ligne.

Pour les faits saillants de la prochaine semaine lyrique et musicale « en ligne », je vous invite à lire le cinquième article que fait paraître dans Le D Magazine du journal Le Devoir d’aujourd’hui le critique musical Christophe Huss sous le titre « Votre carnet de concerts de la fin de semaine (V) ».

Des concerts en ligne de la Société pour les arts en milieux de santé

Après 10 ans d’existence et  les 7 000 concerts qu’elle a présentés au Québec, la Société pour les arts en milieux de santé (SAMS) franchit un pas de plus dans sa mission d’apporter les immenses bienfaits de la musique aux personnes se trouvant les Centres d’hébergements et de soins de la longue durée (CHSLD) et autres établissements de santé. En cette période de confinement dû à la pandémie de la maladie du coronavirus (COVID-19) t et en signe de solidarité, la SAMS a invité ses à produire des « Capsules du Cœur ». De courte durée, ces capsules amènent les aînés et aînées dans le quotidien de ces artistes des artistes de la SAMS, tantôt dans leur salon, en pleine forêt ou en famille. Elles se veulent un pont humain réconfortant dont nous avons tous et toutes besoin à l’heure actuelle. Les premières capsules sont accessibles à l’adresse samsante.org/concertsenligne. Plusieurs de ces capsules mettent en présence des artistes lyriques, comme en foi celles de Marie-Annick Béliveau, Judith Bouchard, Carole Cyr, Frédérique Drolet, Carmen Genest, Kristin Hoff et Suzie LeBlanc.

Doublement affectée par la crise sanitaire qui sévit actuellement, la SAMS a dû suspendre ses activités courantes en milieu de soins et reporter son événement-bénéfice annuel qui devait avoir lieu fin avril. En produisant ces capsules, diffusées auprès de plus de 200 établissements partout au Québec, de la Côte-Nord, en passant par l’Abitibi-Témiscamingue, le Bas-Saint-Laurent et les régions métropolitaines de Québec et Montréal, l’organisme espère conserver ses liens précieux avec sa clientèle dans ses moments difficiles. D’ici quelques semaines, avec l’assouplissement éventuel des mesures de distanciation sociale et le temps plus clément. la SAMS espère pouvoir reprendre ses activités d’abord par des concerts-sérénades extérieurs destinés aux résidents assemblés à leurs balcons.Je vous rappelle que la SAMS a été créé en 2009 et est devenue le plus grand réseau de musiciens et musiciennes présentant des concerts sur mesure en milieu de santé au Québec. Organisme de bienfaisance enregistré, elle se consacre à l’amélioration de la vie des patients et résidents séjournant dans les milieux de santé par une meilleure accessibilité aux arts. J’ai eu l’honneur de présider la SAMS durant ses sept (7) premières années d’existence et suis fier d’en être aujourd’hui le président émérite.

La sortie de la version numérique du  numéro 23 (Printemps 2020) de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique

La version numérique du numéro 23 (Printemps 2020) de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique (Printemps 2020) a été reçue par abonnés et abonnée via le dernier numéro de lInfolettre. Je vous rappelle que ce numéro comprend un ENTRETIEN avec la metteure en scène Marie-Nathalie Lacoursière et une RENCONTRE avec le directeur général et artistique de l’Opéra de Québec et du Festival d’opéra de Québec Grégoire Legendre qui est en ligne ici. Vous pourrez également y lire un PORTRAIT de la jeune artiste lyrique Jessica Latouche que je viens de rendre accessible ici. Le PROFIL du Théâtre lyrique de la Montérégie ainsi que les RÉTROSPECTIVES consacrées au Teatro alla Scala de Milan et à l’opéra La Flûte enchantée et seront galement bientôt mise en ligne sur le site de la reuve. Rédigée par le du musicologue Michel Duchesneau, la CODA de ce numéro porte sur « La médiation de la musique et l’opéra »  et est en ligne ici .

Je vous rappelle que la livraison de version imprimée ne suivra pas immédiatement cette sortie numérique car son impression dépendra de la date de la reprises des services d’impression pour les organisations et entreprises autres que celles définies par le gouvernement comme étant essentielles! Je vous invite à faire l’achat de ce numéro 23 (Printemps 2020) ou à vous abonner à la revue en cliquant ici.

Je vous rappelle que la livraison de version imprimée ne suivra pas immédiatement cette sortie numérique car son impression dépendra de la date de la reprises des services d’impression pour les organisations et entreprises autres que celles définies par le gouvernement comme étant essentielles! Je vous invite à faire l’achat de ce numéro 23 (Printemps 2020) ou à vous abonner à la revue en cliquant ici.

Nos artistes lyriques du Québec sur la route… toujours en congé forcé!

à suivre..

Dans le cadre de l’émission Place à l’Opéra, Sylvia L’Écuyer  poursuivra ses retransmissions d’opéras du Metropolitan Opera. En raison de l’annulation des autres productions de la saison du Met,  ce sont des productions antérieures de la compagnie lyrique newyorkaise qui seront radiodiffusées. En samedi 18 avril, on pourra entendre un enregistrement du 5 février 2011 de Simon Boccanegra de Giuseppe Verdi. La distribution comprend Dmitri Hvorostovsky, baryton (Simon Boccanegra), Barbara Frittoli, soprano (Amelia Grimaldi), Ramon Vargas, ténor (Gabriele Adorno), Nicola Alaimo, baryton (Paolo),  et Ferruccio Furlanetto, basse (Jacopo Fiesco). Le Choeur et l’Orchestre du MET sont sous la direction de James Levine. En compl.ement de programme, l’animatrice échangera avec la soprano Suzie Leblanc sur la musique au temps du confinement. Je vous rappelle l’émission sera diffusée sur le site d’ICI Musique Classique le samedi 14 mars 202o à 13 h et sera reprise à l’antenne d’ICI MUSIQUE le dimanche 19 avril 2020 à 19 h.

À son émission La semaine lyrique, Justin Bernard fera entendre le dimanche 19 avril 2020 les plus belles pages du répertoire lyrique. Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser l’émission « en ondes radio » de 13 h à 15 h à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM) et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut être également écoutée en direct sur le site électronique de Radio VM à l’adresse http://www.radiovm.com.

Le Café d’art vocal a suspendu ces projections d’opéra du samedi après-midi et les reprises du jeudi soir, comme ont été également reportées les Matinées d’Opéramania et les Soirées d’Opéramania.

*****

Je vous souhaite un agréable semaine... et un confinement qui, grâce à la Toile, pourra aussi être lyrique! !

Les annulations du Festival d’Opéra de Québec et du Festival Classica, une belle initiative de l’Orchestre classique de Montréal et de l’opéra sur la Toile par le Théâtre des Champs-Élysées.. et un chef qui donne l’exemple et se lave les mains!

11 avril 2020

11 avril 2020
(No 2020-14)

Face à la pandémie de la maladie de la COVID-19 qui sévitactuellement au Québec et dans le monde, le Festival d’opéra de Québec a annoncé l’annulation sa 10e édition dont la tenue était prévue pour la période du 26 juillet au 7 août 2020. Voulant appliquer avec rigueur les consignes gouvernementales, cette décision difficile s’est avérée, selon son directeur général et artistique Grégoire Legendre, nécessaire afin de protéger la santé et la sécurité du public et des artistes, qui demeurent la priorité. Dans le communiqué annonçant cette annulation, le Festival d’opéra de Québec remerciait ses nombreux partenaires qui ont contribué à faire de ce Festival un franc succès, année après année.

Pour les mêmes raisons, le Festival Classica a renoncé à présenter son édition 2020 qui était prévue quant elle du 29 mai au 21 juin sous le thème De Beethoven à Bowie. « Depuis le 12 mars dernier, nous avons suivi de très près l’évolution de la situation. À moins de deux mois du Festival, nous étions prêts à réaliser notre 10e édition dans son entièreté, laquelle se serait avérée spectaculaire. Nous y avons cru jusqu’à la fin. Cependant, les risques pour la santé publique étant trop importants, il était inévitable d’en arriver à cette décision », a déclaré le directeur général et artistique du Festival Classica, Marc Boucher.

D’autres concerts qui devaient avoir lieu cette semaine ont également dû être annulés. Le 12 avril, la mezzo-soprano Rihab Chaieb, accompagnée par Jennifer Szeto, devait chanter des œuvres de Falla, Ives, Poulenc ainsi que Schumann à la Salle de concert du Conservatoire de musique de Montréal. Dirigés par  Bernard Labadie,  l’Orchestre symphonique de Québec, de même que le Chœur de la Faculté de musique de l’Université Laval et les solistes Anna-Sophie Neher, Rihab Chaieb, Lawrence Wiliford et Hugo Laporte devaient interpréter la Messe en do majeur de Beethoven dans le cadre de la commémoration du 250e  anniversaire de naissance du grand compositeur  l6 avril 2020. Pour sa dernière production de l’année, le Théâtre d’art lyrique de Laval (TALL) devait présenter quant à lui la première de La Belle Hélène d’Offenbach les 17 avril 2020.

Une belle initiative de l’Orchestre classique de Montréal et de l’opéra sur la Toile par le Théâtre des Champs-Élysées et d’autres institutions d’ici et d’ailleurs

L’Orchestre classique de Montréal (OCM) lance une nouvelle initiative musicale pour rejoindre les mélomanes et briser l’isolement dans lequel les publiques de la la musique sont plongés depuis le début de la pandémie de la maladie du coronavirus (COVID-19). Parmi les concerts dont l’OCM a prévu la diffusion, l’on en compte quatre récitals qui font appel des artistes lyriques qui révéleront d’ailleurs les programme de leur concert de la saison 2020-2021. Ces récitals seront d’une durée de 45 minutes, débuteront à 19 h 30 et seront accessibles sur la page Facebook de l’OCM en cliquant ici. En voici l’horaire :

Mardi 14 avril : Andrew Love, baryton
Mardi 21 avril : Rihab Chaieb, mezzo-soprano
Mardi 28 avril : Isabel Bayrakdarian, soprano
Mardi 26 mai : Adam Luther, ténor

Une autre grande institution enrichit l’offre lyrique en ligne cette semaine. Il s’agit du Théâtre des Champs-Élysées de Paris qui, dans le cadre Festival Mozart, diffuse comme première oeuvre  La Clemenza di Tito dans une co-production avec l’Opéra de Saint-Étienne 2014. Notre compatriote Julie Boulianne y tient le rôle d’Annius. Vous pourriez en faire le visionnement le samedi 11 avril 2020 en cliquant ici. Les deux prochains autres opéras seront Mithridate les 17 et 18 avril dans une production de 2016 et Don Giovanni les 24 et 25 avril dans une production de 2013.

Je vous rappelle que vous pouvez aussi visionner les productions d’opéra sur les sites du  Metropolitan Opera de New York. du Wiener Staatsoper , de l’Opéra national de Paris , de lOpéra comique de Paris), du Théâtre de la Monnaie, du Royal Opera House Covent Garden, du Staatsoper unter den linden, du Bayerische Staatsoper et du Festival d’art lyrique d’Aix-en-Provence . Comme je l’ai l’indiqué dans le précédent numéro de ce blogue, de très nombreuses compagnies américaines présentent des productions et des récitals en ligne, comme on peut le constater sur le site d’Opera America. 

Pour plusieurs autres initiatives musicales virtuelles, y compris celle de l’Orchestre métropolitain et de son chef Yannick Nézet-Séguin qui rend accessible le concert qui avait été dédié à la mémoire de Jacqueline Desmarais, je vous invite à lire l’article paru dans Le D Magazine du journal Le Devoir d’aujourd’hui sous la plume du critique musical Christophe Huss et le titre « Musique classique- votre carnet de concerts d la fin de semaine (IV) ».

La sortie de la version numérique du  numéro 23 (Printemps 2020) de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique

La version numérique du numéro 23 (Printemps 2020) de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique (Printemps 2020) est sur le point d’être expédiée aux abonnés et abonnées. Je vous rappelle que ce numéro comprend un ENTRETIEN avec la metteure en scène Marie-Nathalie Lacoursière et une RENCONTRE avec le directeur général et artistique de l’Opéra de Québec et du Festival d’opéra de Québec Grégoire Legendre qui est en ligne ici. Vous pourrez également y lire un PORTRAIT de la jeune artiste lyrique Jessica Latouche ainsi que le PROFIL du Théâtre lyrique de la Montérégie.  Les RÉTROSPECTIVES seront consacrées au Teatro alla Scala de Milan et à l’opéra La Flûte enchantée et une CODA portante sur « La médiation de la musique et l’opéra » du musicologue Michel Duchesneau qui est ligne ici .

La livraison de version imprimée ne suivra pas immédiatement cette sortie numérique car son impression dépendra de la date de la reprises des services d’impression pour les organisations et entreprises autres que celles définies par le gouvernement comme étant essentielles!

Je vous invite à faire l’achat de ce numéro 23 (Printemps 2020) ou à vous abonner à la revue en cliquant ici.

Un chef qui donne l’exemple… et se lave les mains !

Le directeur numérique de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique François Xavier Saluden m’a donné l’occasion, en cette période de confinement, de sourire et rire, en portant à ma connaissance le vidéo par le mime iranien Daniel Kheirkhah. J »espère que ce vidéo, que je partage ci-après, aura le même effet sur vous :

Nos artistes lyriques du Québec sur la route… toujours en congé forcé!

Daniel Taylor dirigera La Résurrection d’Handel au Elgin Theater de Toronto les 11, 16 et 17 (ANNULÉ). Étienne Dupuis campera le rôle d’Athanaël dans Thaïs de Massenet le 12 avril au Deutsche Oper de Berlin (ANNULÉ). Éric Laporte sera le Chevalier Des Grie dans la production de Manon Lescaut de Puccini au Staatstheater de Mainz le 12 avril 2020 (ANNULÉ). Michèle Losier interprétera le rôle de Siebel dans Faust de Gounod les 12 et 15 avril à l’Opéra nationale de Paris (Bastille) (ANNULÉ). Philippe Sly sera à l’Opéra national de Paris (Palais Garnier) le 13 et 16 avril dans le rôle de Leporello dans Don Giovanni de Mozart (ANNULÉ). Yannick Nézet-Séguin sera à la barre du Metropolitan Opera pour diriger les dernières représentations de la mise en scène de Franco Zeffirelli de Turandot de Puccini 13 et 17 avril 2020 (ANNULÉ).  Julie Boulianne sera Mignon dans l’opéra-comique du même nom, d’Ambroise Thomas les 17 avril à l’Oper Frankfurt (ANNULÉ).  Le tandem Renaud Doucet et André Barbe produiront Pelléas et Mélisande de Debussy à la Fondazione Teatri Piacenza les 17 et 19 avril 2020 (ANNULÉ).

*****

Dans le cadre de l’émission Place à l’Opéra, Sylvia L’Écuyer  poursuivra ses retransmissions d’opéras du Metropolitan Opera. En raison de l’annulation des autres productions de la saison du Met,  ce sont des productions antérieures de la compagnie lyrique newyorkaise qui seront radiodiffusées. En samedi 11 avril, on pourra entendre un enregistrement du 30 avril 2018 de Tosca de Giacomo Puccini. La distribution comprend Anna Netrebko, soprano (Tosca), Yusif Eyvazov, ténor (Cavaradossi), Michael Volle, baryton (Scarpia) et Patrick Carfizzi, baryton-basse (Sacristan). Le Choeur et l’Orchestre du Met seront sous la direction de Bertrand de Billy, En compléement de programme, l’animatrice s’intéressera à Puccini et la musique sacrée. Je vous rappelle l’émission sera diffusée sur le site d’ICI Musique Classique le samedi 14 mars 202o à 13 h et sera reprise à l’antenne d’ICI MUSIQUE le dimanche 12 avril 2020 à 19 h.

À son émission La semaine lyrique, Justin Bernard fera entendre le dimanche  12 avril 2020 les plus belles pages du répertoire lyrique. Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser l’émission « en ondes radio » de 13 h à 15 h à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM) et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut être également écoutée en direct sur le site électronique de Radio VM à l’adresse http://www.radiovm.com.

Le Café d’art vocal a suspendu ces projections d’opéra du samedi après-midi et les reprises du jeudi soir, comme ont été également reportées les Matinées d’Opéramania et les Soirées d’Opéramania.

*****

Je vous souhaite un agréable congé pascal et confinement lyrique !

L’annulation des deux dernières productions de l’Opéra de Montréal et de l’Opéra de Québec, le report de la Journée d’étude de l’OQAL sur les mises en scène d’opéra…et de l’opéra sur la Toile en provenance Bayreuth, d’Aix-en-Provence

4 avril 2020

Nos deux grandes compagnies lyriques québécoises ont, l’une et l’autre, annoncé l’annulation de la dernière production de la saison. Nous n’aurons pas le plaisir de voir Die Fledermaus (La Chauve-Souris) de Johann Strauss II dans la mise en scène d’Alain Gauthier et de Der Zauberflöte (La Flûte enchantée) de Wolfgang Amadeus Mozart dans celle de Barrie Kosky. Les opéraphiles comprendront la sagesse de cette décision en ces temps de Coronavirus (COVID-19) et auront par ailleurs bien hâte au retour de l’opéra dans les salles Louis-Fréchette et Wilfrid-Pelleiter de Place des Arts et du Grand Théâtre de Québec l’automne prochain.

Parmi les concerts qui ont également dû être annulés et auxquels on ne pourra dans la prochaine semaine, on retrouve la représentation montréalaise des Requiems de Fauré et Duruflé par Les Violons du Roy et de La Chapelle de Québec qui devrait avoir lieu ce soir à la Maison symphonique de Montréa. Le plaisir ne nous sera pas donné d’entendre le ténor Marcel d’Entremont s’offrir, comme il devait le faire demain, en récital à la Société d’art vocal de Montréal. L’Orchestre de chambre I Musici de Montréal devait présenter quant à lui le Stabat Mater de Giovanni Battista Pergolesi le 9 avril, alors l’ensemble Les Idées heureuses s’était préparé à présenter le 10 avril, dans le cadre d’un concert de la Passion, les Chants liturgiques des hospitalières de Ville-Marie… avec l’Ensemble Scholastica et la soprano Angèle Trudeau… ce que la pandémie rendra impossible !

Le report de la Journée d’étude de l’OQAL sur les mises en scène d’opéra

Après une consultation avec ses partenaires, l’Observatoire québécois d’art lyrique ((OQAL) a décidé de reporter sa Journée d’étude de l’Observatoire québécoise d’art lyrique sur « Les mises en scène d’opéra » qui devait avoir lieu 22 mai 2020 au Piano Nobile de la salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts de Montréal. Il est à espérer que cette journée puisse se tenir au courant de l’automne 2020 et  qu’elle puisse  nouveau compter sur le soutien  de l’Observatoire interdisciplinaire de création de recherche en musique (OICRM), de l’Opéra de Montréal (OdM) et de la Place des arts de Montréal (PdA).

Je me ferai un devoir de vous informer de la nouvelle date de l’évènement et des modailités d’un événements auquel l’admission demeurera… gratuite !

De l’opéra sur la Toile en provenance d’Aix-en-Provence et d’ailleurs

En cette période de confinement, d’autres institutions lyriques ont décidé, comme l’ont fait le Metropolitan Opera de New York (voir au sujet des Met Nightly Opera Streams l’article d’Yves Leclerc » 19 opéra en 19 jours?», Journal de Montréal, 4 avril 2020), le Wiener Staatsoper ainsi que plusieurs compagnies françaises (Opéra national de Paris et Opéra comique de Paris), belge (Théâtre de la Monnaie), britannique (Royal Opera House Covent Garden) et allemandes (Staatsoper unter den linden de Berlin et Bayerische Staatsoper (Opéra d’État de Bavière à Munich)_ de mettre en ligne leurs productions des dernières années.

Parmi celles-ci, on compte le prestigieux Festival d’art lyrique d’Aix-en-Provence qui, en collaboration avec ARTE et France Musique ainsi que France Télévisions, rend accessible plusieurs de ses productions et concerts. Vous pourrez donc visionner  Tosca de Giacomo Puccini dans la mise en scène de Christophe Honoré présenté lors du festival de 2019. Vous pourrez également entendre le Requiem de Wolfgang Amdeus Mozart dans la mise en scène de Romeo Castellucci lors de le même édition du festival, La production d’Ariane a Naxos de Richard Strauss dans la mise en scène de Katie Mitchell présenté en 2018) disponible est également accessible, comme le sont aussi  deux productions de 2017 (The Rake’s Progress d’Igor Stravinski dans la mise en scène de Simon McBurney en 2017 et  Don Giovanni de Wolfgang Amadeus Mozart dans la mise en scène de Jean-François Sivadier) et une productin de 2015 (Le Songe d’une nuit d’été de Benjamin Britten dans la mise en scène de Robert Carsen. La direction du Festival d’Aix-en-Provence précise que d’autres spectacles seront régulièrement ajoutés à cette offre.

D’innombrables compagnies américaines présentent également des productions et des récitals en ligne, comme on peut le constater sur le site d’Opera America en cliquant ici. Des liens sont présentés non seulement pour les North American Streaming Options, mais également les European Streaming Options.

La musique fait du bien.. par Isabelle Peretz

Spécialiste de l’étude du « cerveau musical », mon estimée collègue Isabelle Peretz a formulé à l’intention de la communauté de l’Université de Montréal où elle est professeure au département de psychologie de la Faculté des arts et sciences sept (7) idées pratiques en lien avec la musique afin de mieux vivre le confinement… que vous pourrez lire dans l’édition du bulletin UDMNOUVELLES du 26 mars 2020. Mais pourquoi ne pas le partager avec vous ci-après :

« La musique adoucit les mœurs, dit le proverbe populaire. Isabelle Peretz, professeure au Département de psychologie de l’Université de Montréal, en sait quelque chose! Elle a consacré sa carrière à l’étude du «cerveau musical», notamment au Laboratoire international de recherche sur le cerveau, la musique et le son, le BRAMS, qu’elle a cofondé et où elle s’attache entre autres à démontrer les bienfaits de la musique sur le cerveau. «La musique réduit le stress et l’anxiété. Elle atténue la douleur et libère des molécules de plaisir. C’est prouvé scientifiquement. Alors, pourquoi s’en priver?» demande-t-elle.

En ces temps d’isolement préventif, celle qui est également titulaire de la Chaire de recherche du Canada en neurocognition de la musique a accepté de partager avec nous ces quelques idées.

1. Engagez un musicien local en ligne pour vous donner des cours ou jouer avec vous.

Les musiciens ont besoin de vous! Engagez-les, en ligne, pour vous donner des cours ou pour jouer avec vous. Ils vous le rendront bien! Faire de la musique avec quelqu’un est en effet bien supérieur à l’écoute de la musique pour faire fonctionner ses méninges et libérer des hormones de récompense.

2. Envoyez à vos aînés une liste d’écoute des succès de leur jeunesse, quand ils avaient 15-20 ans.

En ces temps de pandémie, il est important de garder le lien avec nos aînés. Envoyez-leur une liste d’écoute des succès de leur jeunesse et insérez-y des danses pour les inciter à bouger. La musique est efficace pour contrer la solitude et raviver les mémoires.

3. Dansez!

N’hésitez pas à danser. Pour bouger, certes, mais aussi pour coordonner les mouvements de tout le corps.

4. Faites de la musique dehors (en respectant, bien sûr, les mesures de distanciation sociale).

Chers musiciens et chères musiciennes, nous avons besoin de vous! Faites chanter, danser, taper des pieds et des mains vos voisins de balcon à balcon, et récoltez leur bonheur. Offrez-leur vos séances d’exercice aussi. Profitez de ce public captif. Les beaux jours s’en viennent. Rien de tel que la musique en direct pour se sentir socialement unis! Le ralliement social est la raison d’être de la musique. Danser, chanter, jouer ensemble produit inconsciemment un esprit de corps.

5. Utilisez ou apprenez à utiliser la musique comme automédication.

La musique a un grand pouvoir sur nos émotions. Elle nous stimule lors de l’activité physique, nous aide à ressentir et à amplifier nos émotions. Imaginez un film sans bande musicale!

6. Mettez de la musique pour rendre vos corvées ménagères plus divertissantes

La musique distrait et divertit. Par exemple, quand on effectue des tâches ménagères, elle peut réduire le bruit ambiant. Attention cependant au dosage. Trop de stimulation peut en effet être nuisible à la concentration.

7. Soyez généreux et partagez la musique!

La musique rend altruiste, délie les langues et facilite l’affiliation au groupe. Ce partage est universel et s’applique à tous et à toutes, peu importe l’âge et quelle que soit la langue ou la culture. »

Et je me permets d’ajouter que ma collègue Isabelle Peretz adore l’art lyrique, comme vous l’apprendrez si vous lisez le PORTRAIT de la passionnée d’opéra qu’elle est dans le numéreo 13 (Automne 2018) p. 23 de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique… que vous pourrez  à la page 23 de ce numéro en cliquant ici.

Isabelle Peretz

La sortie imminente de la version numérique du  numéro 23 (Printemps 2020) de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique

La version numérique du numéro 23 (Printemps 2020) de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique (Printemps 2020) devrait être expédiée aux abonnés et abonnées en début de semaine prochaine. Je vous rappelle que ce numéro comprendra un ENTRETIEN avec la metteure en scène Marie-Nathalie Lacoursière et une RENCONTRE avec le directeur général et artistique de l’Opéra de Québec et du Festival d’opéra de Québec Grégoire Legendre… que je viens de mettre en ligne ici. Vous pourrez également y lire un PORTRAIT de la jeune artiste lyrique Jessica Latouche ainsi que le PROFIL du Théâtre lyrique de la Montérégie.  Les RÉTROSPECTIVES seront consacrées au Teatro alla Scala de Milan et à l’opéra La Flûte enchantée et une CODA portante sur « La médiation de la musique et l’opéra » du musicologue Michel Duchesneau qui est ligne ici .  Je vous rappelle également que la livraison de version imprimée ne suivra pas immédiatement sa sortie numérique car son impression dépendra de la date de réouverture de l’imprimerai L’Empreinte !

Nos artistes lyriques du Québec sur la route… et en congé forcé!

Yannick Nézet-Séguin terminera la production de Werther de Massenet au Metropolitan Opera New York le 4 avril ANNULÉ), puis dirigera l’une des dernières représentations de la mise en scène de Franco Zeffirelli de Turandot de Puccini le 9 avril 2020 (ANNULÉ). Philippe Sly sera à l’Opéra national de Paris au Palais Garnier dans le rôle de Leporello dans Don Giovanni de Mozart les 4, 6 et 9 avril 2020 (ANNULÉ). Nora Sourouzian sera à l’Aalto-Musiktheater d’Essen le 5 avril pour incarner la Prinzessin Eboli dans Don Carlo de Verdi (ANNULÉ).   Le duo Renaud Doucet et André Barbe participera à la production de Pelléas et Mélisande de Debussy au Teatro Comunal Luciano Pavarotti di Modena le 5 avril 2020 (ANNULÉ). Rihab Chaieb prendra le rôle de Meryem dans la première mondiale de Voyages vers l’Espoir de Christian Jost, au Grand Théâtre de Genève les 5, 7 et 8 avril 2020 (ANNULÉ). Michèle Losier interprétera le rôle de Siebel dans Faust de Gounod les 6 et 9 avril à l’Opéra Bastille de Paris A(NNULÉ). Étienne Dupuis campera le rôle d’Athanaël dans Thaïs de Massenet le 8 avril au Deutsche Oper de Berlin (ANNULÉ).

*****

Dans le cadre de l’émission Place à l’Opéra, Sylvia L’Écuyer  poursuivra ses retransmissions d’opéras du Metropolitan Opera. En raison de l’annulation des autres productions de la saison du Met,  ce sont des productions antérieures de la compagnie lyrique newyorkaise qui seront radiodiffusées. En samedi 4 avril, on pourra entendre un enregistrement du 15 mars 2014 d’Orfeo ed Euridice  de Christoph Willibald Gluck. La distribution comprend Jamie Barton, mezzo-soprano (Orfeo),  Hei-Kyung Hong, soprano (Euridice) et Hera Hyesang Park, soprano (Amore). Le Choeur et l’Orchestre du MET seront sous la direction de Mark Wigglesworth, En complément de programme, l’animatrice fera entendre l’opéra Leonore de Pierre Gaveaux dans une production d’Opera Lafayette. La distribution comprend Kimy Mc Laren, soprano (Léonore/Fidélio),  Jean-Michel Richer, ténor (Florestan),  Tomislav Lavoie, basse (Roc), Pascale Beaudin, soprano (Marceline),  Dominique Côté, baryton (Pizare), Keven Geddes, ténor (Jacquino), et Alexandre Sylvestre, baryton-basse (Dom Fernand). Le choeur et l’orchestre d’Opera Lafayette seront sous la direction de Ryan Brown. En entrevue, Sylvia L’Écuyer s’entretiendra avec le directeur artistique d’Opéra Lafayeette Ryan Brown et avec la soprano Nathalie Paulin. Je vous rappelle l’émission sera diffusée sur le site d’ICI Musique Classique le samedi 14 mars 202o à 13 h et sera reprise à l’antenne d’ICI MUSIQUE le dimanche 5 avril 2020 à 19 h.

À son émission La semaine lyrique, Justin Bernard fera entendre le dimanche  5 avril 2020 les plus belles pages du répertoire lyrique. Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser l’émission « en ondes radio » de 13 h à 15 h à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM) et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut être également écoutée en direct sur le site électronique de Radio VM à l’adresse http://www.radiovm.com.

Le Café d’art vocal a suspendu ces projections d’opéra du samedi après-midi et les reprises du jeudi soir, comme ont été également reportées les Matinées d’Opéramania et les Soirées d’Opéramania.

*****

Je vous souhaite une autre agréable semaine de confinement lyrique !

De nouvelles initiatives lyriques pour l’opéra aux temps du Coronavirus, une nouvelle formule pour les auditions des Jeunes ambassadeurs lyriques de 2020 et Les Nuits blanches de Karina Gauvin

28 mars 2020

28 mars 2020
(No 2020-12)

L’éclosion de la pandémie de la maladie du coronavirus continue de bouleverser les milieux de l’opéra et suscite l’annulation de productions, concerts et récitals, la maladie s’attaque maintenant aux artistes lyriques. Ainsi, l’on a appris que Placido Domingo avait été atteint par le virus. Et plus près de chez nous, la mezzo-soprano québécoise Julie Boulianne a été aussi victime de la maladie… mais est aujourd’hui, comme elle l’a annoncé le 25 mars 2020 et au grand plaisir de toute la communauté lyrique d’ici, complètement rétablie.

Mais aux temps du coronavirus, les initiatives lyriques continuent de se multiplier. Le Grand Théâtre de Genève (GTG) a annoncé qu’il devenait GTG Digital durant la pandémie Covid-19. La déclaration de son directeur général Aviel Cahn mérit d’être citée : « Le Grand Théâtre ne peut pas rester les bras croisés et attendre, il veut demeurer en lien avec ses publics et surtout leur proposer de la musique, du théâtre, des réflexions et des propos originaux qui nourrissent l’âme et l’intellect ». Ainsi, après Voyage vers l’espoir, dont la création mondiale était prévue pour le 30 mars 2020 et qui prend la forme d’une tragique sur l’exil d’une famille kurde vers la Suisse, GTG Digital permettra de voir ou redécouvrir plusieurs productions emblématiques, et en particulier  Einstein on the Beach de Philippe Glass et Les Huguenots de Giacomo Meyerbeer

Le Théâtre Bolchoï de Moscou prend aussi le virage numérique. Depuis hier et jusqu’au vendredi 10 avril 2020, le grande institution culturelle russe diffuse, sans restrictions géographiques, ses meilleurs spectacles sur sa chaîne youtube, y compris des productions lyriques. On pourra notamment voir  la production La Fiancée du Tsar de Nicolaï Rimsky-Korsakov le 1er avril et Boris Godounov de Modeste Moussorgski le 7 . La chaîne youtube du Bolschoï est accessible ici.

J’ai également découvert que l’un de mes théâtres lyriques préférés, le Gran Teatre del Liceu de Barcelone, emboîte aussi le pas en rendant ses productions accessibles en ligne. Les opéras Norma de Vincenzo Bellini, Aida, Rigoletto et Un Ballo di Mascherra de Giuseppe Verdi ainsi que Madame Butterfly de Giacomo Puccini sont déja accessibles gratuitement sur la plateforme numérique www.myoperaplayer.com. De plus, l’opéra L’enigma de Lea de Benet Casablancas dont la création mondiale a eu lieu au Liceu il y a quelques mois à peine est rendue disponible sur le site de la chaîne de télévision publique catalane TV3 en cliquant ici.

À ces nouvelles arrivées sur la scène lyrique numérique, on doit bien sûr ajouter les compagnies qui ont pris les devants en la matière. Ainsi, le Metropolitan Opera de New York poursuivra des diffusions dans le cadre de ses « Nightly Met Opera Streams »  et présentera, gratuitement et en ligne, les opéras   Die Meistersinger von Nürnberg (Les maîtres-chanteurs de Nuremberg) (28 mars) et  Tannhäuser  (29 mars), Dialogues des Carmélites (30 mars), Il Barbiere di Siviglia (31 mars), Nixon in China (1er avril), Don Carlo (2 avril), Les Pêcheurs de Perles  (3 avril), Macbeth (4 avril) et Norma (5 avril). Il en ira de même pour le Wiener Staatsoper (Opéra d’État de Vienne) dont on pourra visionner les productions de  Götterdämmerung (Le Crépuscule des dieux) (28 mars), Roméo et Juliette (29 mars), Le Nozze di Figaro (30 mars), L’Elisir d’amore (31 mars) et Die Frau ohne Schatten (La Femme sans ombre) (1er avril).

Je vous rappelle aussique le Théâtre de La Monnaie de Bruxelles donne accès jusqu’au 19 avril 2020 à sept (7) de ses proudctions : Aida  de Giuseppe Verdi, Lucia Silla de Wolfgang Amadeus Mozart, La Giaconda d’Amilcare Poncielli, Frankenstein de Mark Grey, Tristan und Isolde de Richard Wagner, Le comte du Tsar Saltane de Nikolai Rimsky-Korsakov et MacBeth Underworld de Pascal Dusapin. Pour des informations supplémentaires sur ces productions, vous pouvez cliquer ici. Les deux grandes compagnies lyriques parisiennes sont aussi sur les rangs. Ainsi, L’Opéra national de Paris  difuse ici, à nouveau aujourd’hui et demain le 29 mars, le Don Giovanni de Wolfgang Amadeus Mozart, dont la distribution comprend les Québécois Étienne Dupuis dans le rôle-titre et Philippe Sly qui incarne Leporello. Ensuite, pourront être vus les opéras Il Barbiere di Siviglia du 6 au 12 avril, Les Contes d’Hoffmann de Jacques Offenbach du 20 au 26 avril et Carmen de Georges Bizet du 26 avril au 3 mai. Il semble que l’accès à ces opéras ne sera plus, grâce à l’intervention du critique musical du journal Le Devoir Christophe Huss,  « géo-bloqué à la France »  ! L’Opéra comique de Paris a également choisi de rendre accessible l’opéra Macbeth Underworld de Pascal Dusapin qui devait être présenté à compter du 23 mars et  avait été créé quelques moins auparavant au Théâtre de la Monnaie à Bruxelles ainsi que plusieurs productions des années passées. À compter du 1er avril pourront aussi être visionnés les opéras  Ercole amante (Francesco Cavalli), La Nonne sanglante (Charles Gounod) et   Le Comte Ory (Gioacchino Rossini), alors que   La Princesse légère (Violeta Cruz) sera accessible à partir du  15 avril et  Le mystère de l’écureuil bleu (Marc-Olivier Dupin) le sera à compter le 22 avril.

Le Staatsoper unter der linden de Berlin donne accès à  sa production de 2018 de Tristan und Isolde de Richard Wagner ici. Le menu numérique du Bayerische Staatsoper (Opéra d’État de Bavière) comprend quant à lui Il Trovatore de Giuseppe Verdi (avec Jonas Kaufmann) (en ligne ici) et Le Château de Barbe-bleue de Bela Bartok (en ligne ici).

Je vous rappelle à nouveau que certaines  chaînes de télévisions nationales permettent de visionner des productions lyriques. certains opéras sont disponibles sur le site  France TV (Opéra et musique classique) en cliquant ici. La grande chaîne de télévision publique italienne RAI (Radiotelevisione Italiana) diffuse ici l’opéra I Vespri Siciliani  de Giuseppe Verdi dans une production du Teatro de’ll Opera di Roma. Vous pourrez aussi visionner gratuitement de nombreux oeuvres lyriques sur le site d’Operavision. qui fait appel à 29 partenaires de 17 pays et qui nous invite « à voyager et découvrir la diversité de l’opéra, d’où vous voulez, quand vous voulez ». Le site Digital Theatre permet également d’avoir accès à des productions du Festival de Glyndebourne, de la Royal Opera House Covent Garden et d’Opera North… mais sa fréquentation suppose toujours, même aux temps du coronavirus,  un débours de £9.99 par mois !
Je ne peux m’empêcher de constater que boness compagnies lyriques québécoises et ne sont de toute évidence pas en mesure d’offrir à leurs publics l’accès à leurs productions à défaut d’avoir effectué le virage numérique. Si la première expérience de l’Opéra de Montréal avec la projection de sa production de Carmen dans plus de 20 lieux culturels le 6 février dernier est digne de mention. Qui ne voudrait pas revoir la récente production de Written on Skin par l’Opéra de Montréal ou celle de La Flûte enchantée dans la mise en scène de Robert Lepage du Festival d’opéra de Québec et  les rendre accessible à toute la planète lyrique. Et que dire de nos chaînes publiques de télévision, qu’il s’agisse de Radio-Canada  – et de son ART-TV, ou de Télé-Québec qui, à défaut de captation des productions d’opéra de nos compagnie, ne sont d’aucun secours pour les opéraphiles du Québec ! N’est-il pas de pas temps de prendre les mesures  pour se tailler une place dans nouveau monde numérique de l’opéra
je serai à l’affût d’autres d’autres informations sur les diffusions  numéros de production par d’autres maisons d’opéras ou d’autres sites qui diffusent des productions d’opéra ici et là à travers le monde. Et si vous avez des renseignements que vous souhaitez que je partage avec les lecteurs et lectrices du présent blogue, faites-moi le savoir et j’en ferai mention samedi prochain.
Les annulations de la semaine
La pandémie de la maladie du coronavirus (COVID-19) a entraîné  l’annulation des concerts qui étaient prévus pour la prochaine semaine. À l’Opéra de Montréal, a dernière représentation du programme double  L’Hiver attend beaucoup de moi et La Voix humaine devait avoir lieu en ce samedi 28 mars 2020.
Les mélomanes seront privées du plaisir d’entendre demain le 29 mars 2020 la soprano Magali Simard-Galdès s’offrir en récital, avec le guitariste David Jacques, au Musée Bruck de Cowansville. Le Festival Classica a pris la décision de reporter sa soirée concert-bénéfice Cirkopéra Musica Femina,prévue initialement le 2 avril, au jeudi 21 mai 2020. Celle-ci se tiendra à la Gare Dalhousie de Montréal, sous réserve bien sûr de l’évolution de la situation.Un autre programme  double a dû être annulé, celui de des deux Requiem de Fauré et Duruflé avec Les Violons du Roy et La Chapelle de Québec, prévu à l’origine pour les 2, 3 et 4 avril prochains et à l’occasion duquel l’on aurait pu entendre sous la direction de Bernard Labadie, tant à Québec qu’à Montréal,  Lydia Teuscher, Julie Boulianne et Jean-François Lapointe. Lpandémie a eu raison du Festival de la voix  qui se serait poursuivi cette cette semaine et devait s’étendre jusqu’au 5 avril 2020.
Taking Risks avec Barbara Hannigan au Festival des films sur l’art (FIFA)

Comme je l’avais indiqué dans le numéro 19 (14 mars 2020) du présent blogue, la 38e édition du Festival international des films sur l’art (FIFA) qui devrait débuter le 17 mars et s’étendre  jusqu’au 29 mars 2020 a été en mesure d’effectuer son propre virage numérique et a pu présenter en ligne plusieurs films qui devaient être projetés dans le cadre du festival. Parmi ces films et en première nord-américaine, l’on comptait le documentaire Taking Risks de Maria Stodtmeier portant sur le travail de la soprano Barbara Hannigan et sa première direction musicale d’un opéra en tant que cheffe, celle de The Rake’s Progress d’Igor Stravinsky. Vous pourrez, moyennant un modeste droit d’entrée, visionner ce film ici.

Une nouvelle formule pour les auditions des Jeunes ambassadeurs lyriques de 2020

Afin de continuer à offrir aux jeunes interprètes des occasions de développer leur carrière internationale et en raison pandémie de la maladie du Coronavirus (COVID-19) qui sévit au Québec et dans le monde, le Théâtre Lyrichorégra a décidé de procéder aux auditions des Jeunes Ambassadeurs Lyriques 2020 par le biais d’enregistrements vidéo. Les candidats et candidates doivent envoyer deux enregistrements récents (effectués après le 1er janvier 2019) de deux airs d’opéra en langues différentes. La date limite d’inscription est fixée le 10 avril 2020 et celle de d’envoi des enregistrements au 25 avril 2020. Les candidats et candidates n’ayant pas d’enregistrements récents peuvent contacter le studio Mimi (Myriam et Grégoire Leblanc) (www.studiomimi.org) au 514 754-5349 ou 438 887-0723. Le studio prendra toutes les mesures de sécurité nécessaires et nous vous remercions de bien vouloir les suivre scrupuleusement.  Les lauréats et lauréates se partageront les prix et bourses et auront accès aux concours, stages, programmes et concerts qui suivent :

– La nomination du Jeune Espoir Lyrique Canadien doté d’un soutien maximun de 5 000$ pour soutenir le transport et le per diem de ses engagements;
– La nomination du Jeune Talent Lyrique Québécois doté d’un soutien maximum de 2 000$ pour soutenir le transport et le per diem de ses engagements;
– Des engagements dans des productions lyriques dans des théâtres européens,
– Des concerts en Europe, en Asie et au Mexique;
– La bourse du Centre Français de Promotion Lyrique;
– Plusieurs bourses de la fondation Francis Poulenc pour les interprètes de ce compositeur sélectionnés lors des auditions;
– La participation aux demi-finales de concours internationaux européens partenaires du programme avec un soutien financier;
– Participation au programme international de l’Opéra de Regensburg : stage, auditions et concert international avec orchestre.

Je vous rappelle que le programme des Jeunes Ambassadeurs lyriques a été créé en 1994 par le Théâtre Lyrichorégra et son directeur artistique Alain Nonat pour aider les jeunes artistes lyriques du Québec et du Canada de 18 à 35 ans. Les jeunes artistes dont la candidature a été retenue lors des auditions participent aux Rencontres lyriques de Montréal ainsi qu’un Gala au terme duquel les directeurs et directrices de théâtres lyriques européens, asiatiques et mexicains désignent les lauréats et lauréates.

La Journée d’étude de l’OQAL du 22 mai 2020 sur  « Les mises en scène d’opéra »

L’Observatoire québécois d’art lyrique ((OQAL) espère toujours tenir  sa Journée d’étude de l’Observatoire québécoise d’art lyrique sur « Les mises en scène d’opéra » le 22 mai 2020 au Piano Nobile de la salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts de Montréal . Vous pourrez en consulter le programme  de la journée en cliquant ici. Cette journée d’étude est organisée en collaboration avec l’Observatoire interdisciplinaire de création de recherche en musique (OICRM) et l’Opéra de Montréal (OdM). Elle devrait se conclura par le lancement de l’essai grand musicologue québécois Jean-Jacques Nattiez publié aux Éditons Vrin et intitulé Fidélité et infidélité dans les mises en scène d’opéra. Un cocktail de financement au bénéfice de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique suivra immédiatement ce lancement et clôturera l’événement.

Les Nuits blanches par Karina Gauvin sur étiquette Atma Classique

Je vous signale la parution chez Atma Classique d’un nouvel enregistrement de la soprano Karina  Gauvin qui interprète des airs d’opéra de la cour de Russie au XVIIIe siècle. Pour interpréter la musique des opéras de Bortniansky (Le Faucon et Alcide), d’All’Oglio (Sinfonia Cossica), Gluck (Armide), Formine (Les cochers au relais) et Berezovski (Demofoonte) , elle est accompagnée par le Pacific Baroque Orchestra sous la direction d’Alexander Weimann. Pour faire l’achat de cet enregistrement en ligne, vous pouvez cliquer ici.

La sortie prochaine de la version numérique du  numéro 23 (Printemps 2020) de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique

L’équipe de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique met la dernière main à la préparation du numéro 23 (Printemps 2020) et espère pouvoir diffuser dès la semaine prochaine la version numérique  du numéro 23 (Printemps 2020). Ce numéro comprendra un ENTRETIEN avec la metteure en scène Marie-Nathalie Lacoursière, une RENCONTRE avec le directeur général et artistique de l’Opéra de Québec et du Festival d’opéra de Québec Grégoire Legendre, un PORTRAIT de la jeune artiste lyrique Jessica Latouche ainsi que le PROFIL du Théâtre lyrique de la Montérégie.  Les RÉTROSPECTIVES seront consacrées au Teatro alla Scala de Milan et à l’opéra La Flûte enchantée et une CODA portante sur « La médiation de la musique et l’opéra » du musicologue Michel Duchesneau, que j’ai d’ailleurs déjà mise en ligne ici . Il faut d’ores et déjà prévoir que la livraison de version imprimée ne suivra pas immédiatement sa sortie numérique car son impression dépendra de la date de réouverture de l’imprimerai L’Empreinte !

Nos artistes lyriques du Québec sur la route… et en congé forcé!

En raison des annulations des productions d’opéras aux quatre coins de la planète lyrique, nos artistes lyriques du Québec sont en congé forcé. Voici où ces artistes auraient chanté n’eût–été de la pandémie… Nora Sourouzian tiendra le rôle-titre de Carmen dans l’œuvre éponyme de Bizet au Manitoba Centennial Concert Hall dont la première est prévue pour le 28 mars et qui connaîtra deux autres représentations les 31 mars et 3 avril 2020 (ANNULÉ). Rihab Chaieb prendra le rôle de Meryem dans la première mondiale de Voyages vers l’Espoir de Christian Jost, au Grand Théâtre de Genève le 28 mars, avec deux autres représentations les 1er et 3 avril 2020 (ANNULÉ). Philippe Sly sera à l’Opéra national de Paris (Palais Garnier) les 29 mars et 1er avril dans le rôle de Leporello dans Don Giovanni de Mozart (ANNULÉ).  Michèle Losier interprétera le rôle de Siebel dans Faust de Gounod dont la première est prévue pour le 3 avril à l’Opéra Bastille de Paris.  Le tandem Renaud Doucet et André Barbe participera à la production Pelléas et Mélisande de Debussy au Teatro Comunal Luciano Pavarotti di Modena  le 3 avril 2020. Suzie LeBlanc sera au St. James Anglican Church à Dundas en en Ontario pour interpréter le Messiah de Haendel.

Dans le cadre de l’émission Place à l’Opéra, Sylvia L’Écuyer  poursuivra ses retransmissions d’opéras du Metropolitan Opera. Depuis la semaine dernière et en raison de l’annulation des autres productions de la saison du Met,  ce sont des productions antérieures de la compagnie lyrique newyorkaise qui seront radiodiffusées. En samedi 28 mars, on pourra entendre un enregistrement du 15 mars 2014 de Werther  de  Jules Massenet. La distribution comprend Jonas Kaufmann, ténor (Werther), Sophie Koch, mezzo-soprano (Charlotte), Lisette Oropesa, soprano (Sophie), David Bizic, baryton (Albert)  et Jonathan Summers, baryton (Bailiff). Le Choeur et l’Orchestre du Met seront sous la direction de Alain Altinoglu. À l’entracte, l’animatrice s’entretiendra avec le chef Alain Altinoglu qui parlera de cet opéra qu’il affectionne particulièrement. Après l’opéra Sylvia L’Écuyer proposera des entrevues avec Étienne Dupuis qui devait chanter le rôle d’Albert dans Werther au Metropolitan Opera de New York et passera un coup de fil  au baryton  Hugo Laporte dont les nombreux projets sont en suspens. Je vous rappelle l’émission sera diffusée sur le site d’ICI Musique Classique le samedi 14 mars 202o à 13 h et sera reprise à l’antenne d’ICI MUSIQUE le dimanche 29 mars à 19 h.

Je vous rappelle que le récital « L’invitation au voyage : Baudelaire en paroles et musique » présenté l’automne dernier dans le cadre d’une grande tournée québécoise de notre contralto nationale Marie-Nicole Lemieux  et du comédien Raymond Cloutier a été rendu accessible et est toujours en ligne sur le site d’ICI Musique. Pour l’entendre, vous pouvez cliquer ici.

À son émission La semaine lyrique, Justin Bernard fera entendre le dimanche  29 mars 2020 les plus belles pages du répertoire lyrique. Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser l’émission « en ondes radio » de 13 h à 15 h à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM) et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut être également écoutée en direct sur le site électronique de Radio VM à l’adresse http://www.radiovm.com.

Le Café d’art vocal a suspendu ces projections d’opéra du samedi après-midi et les reprises du jeudi soir, comme ont été également reportées les Matinées d’Opéramania et les Soirées d’Opéramania.

*****

Je vous souhaite une autre agréable semaine… de confinement lyrique !

L’opéra au temps du Coronavirus (COVID-19) : des annulations… et des initiatives en l’ère numérique

21 mars 2020

21 mars 2020
(No 2020-11)

La pandémie de la maladie du coronavirus (COVID-19) a entraîné une nouvelle série d’annulation et de report des très nombreux évènements lyriques. Ici au Québec et outre le report de la production de L’Hiver attend beaucoup de moi et de La Voix humaine par l’Opéra de Montréal dont les représentations auraient dû se poursuivre cette semaine, l’équipe de l’Atelier lyrique de Chambly a annoncé que la représentation de Carmen, prévue le samedi 21 mars 2020, était reportée à une date ultérieure durant l’année. La Compagnie baroque Mont-Royal a de même annulé la présentation de la version concert d’Alceste de Christoph Willibald Gluck qui devait avoir en ce 21 mars 20202Aussi, c’est « avec grande tristesse » que la directrice artistique du Festival de la voix Kerry-Ann Kutz a confirn. le report de l’évènement qui devait débuter en ce 21 mars et s’étendre jusqu’au 5 avril 2020. La Société d’art vocal de Montréal a également renoncé à présenter son récital du 22 mars 2020 qui aurait permis d’apprcier le talent du baryton Laurent Deleuil et de sa pianiste Kim Élisabeth Thibault. Comme l’avait annoncé le  Metropolitan Opera de New York, les représentatons de l’opéra Le Vaisseau fantôme de Richard Wagner dans la mise en scène de notre compatriote François Girard prévues pour les 21, 24 et 27 mars 2020 ont été annulées, comme l’ont été maintenant toutes les productions pour le reste de la saison de la grande compagnie lyrique newyorkaise. Le dernier Concert apéro des Jeunesses Musicales qui devrait permettre d’entendre le 26 mars 20220 la mezzo-soprano Caroline Gélinas et le pianiste Dominic Boulianne a également dû être annulé.

Des initiatives lyriques… en cette ère numérique

Les annulations systématiques de productions, concerts et récitals au Québec et dans le monde n’ont heureusement pas comme résultat de priver les opéraphiles des plaisirs  de l’art lyrique. Comme je l’écrivais dans un article  que je co-signais avec Justin Bernard et François Xavier Saluden et publié sous le titre « L’Opéra à l’ère numérique , des maisons d’opéra rendent accessibles leurs production sur leurs plateformes électroniques . C’est ce virage numérique qui permet aujourd’hui à des compagnies de prendre des initiatives permettent à ceux et celles qui à travers le monde sont en situation de confinement ou qui, sans l’être, n’ont plus accès, en raison de leur fermeture, aux amphithéâtres lyriques et aux salles de concerts de visionner des productions lyriques. Et de telles initiatives se multiplient depuis le début de la pandémie.

Ainsi, et comme je vous l’ai signalé la semaine dernière, le Metropolitan Opera de New York a ouvert le bal et diffuse depuis le 16 mars dernier sur le thème « Nightly Met Opera Streams » des opéras projetées antérieurement dans le cadre de la série Met en direct et haute définition. Après Carmen de Georges Bizet, La Bohème, Il Trovatore  La Traviata, La Fille du régiment, pourront être vus ici dans les prochaines jours, à compter de 19 h 30 (heure de New York) – et dans les 20 heures qui suivront – les opéras suivants :

21 mars 2020 : Luciana de Lamermoor de Gaetano Donizetti
22 mars 2020 : Eugene Oneguine de Piotr Ilyich Tchaikovsky
23 mars 2020 : Tristan und Isolde de Richard Wagner
24 mars 2020 : Das Rheingold (L’Or du Rhin) de Richard Wagner
25 mars 2020 : Die Walküre (La Walkyrie) de Richard Wagner
26 mars 2020 : Siegfried de Richard Wagner
27 mars 2020 : Götterdämmerung (Le Crépuscule des dieux) de Richard Wagner
28 mars 2020 : Die Meistersinger von Nürnberg (Les maîtres-chanteurs de Nuremberg) de Richard Wagner
29 mars 2020 : Tannhäuser de Richard Wagner

En examinant cette liste, on remarque, pour ce qui est des opéras qui seront présentés du 24 au 27 mars 2020, et comme le rapportait le Journal de Montréal, que « Le Met diffusera le cycle L’Anneau du Nibelung mis en scène par Robert Lepage »).

Pour plus de renseignements sur ces productions et en particulier sur la distribution de chacune de celle-ci et leur date initiale de projection, vous pouvez cliquer ici.

Depuis le 15 mars 2020, une autre grande compagnie lyrique, le Wiener Staatsoper (Opéra d’État de Vienne) rend plusieurs de ses productions accessibles en ligne ici. Après voir  diffusé les opéras Das Rheingold, Falstaff (deux productions différentes), Tri Sestri, Die Walküre et Tosca, lees prochains opéras qui pourront être visionnés aux dates et heures qui suivent  :

21 mars 2020 : La Cenerentola de Gioacchino Rossini
22 mars 2020 : Siegfried de Richard Wagner
23 mars 2020 : Tosca de Giacomo Puccini
24 mars 2020 : L’Elisir d’amore de Gaetano Donizetti
25 mars 2020 : La Cenerentola de Gioacchino Rossini
26 mars 2020 : Tosca de Giacomo Puccini
27 mars 2020 : Le Nozze di Figaro de Wolfgang Amadeus Mozart
28 mars 2020 : Götterdämmerung (Le Crépuscule des dieux) de Richard Wagner
29 mars 2020 : Roméo et Juliette de Charles Gounod
30 mars 2020 : Le Nozze di Figaro de Wolfgang Amadeus Mozart
31 mars 2020 : L’Elisir d’amore de Gaetano Donizetti
1er avril 2020 : Die Frau ohne Schatten (La Femme sans ombre) de Richard Strauss

L’opéra La Monnaie de Bruxelles offre une saison virtuelle et donne accès jusqu’au 19 avril 2020 à sept (7) de ses proudctions : Aida  de Giuseppe Verdi, Lucia Silla de Wolfgang Amadeus Mozart, La Giaconda d’Amilcare Poncielli, Frankenstein de Mark Grey, Tristan und Isolde de Richard Wagner, Le comte du Tsar Saltane de Nikolai Rimsky-Korsakov et MacBeth Underworld de Pascal Dusapin. Pour des informations supplémentaires sur ces productions, vous pouvez cliquer ici.

 


L’Opéra national de Paris rendra également accessible Manon de Jules Massenet du 17 au 23 mars. L’opéra Don Giovanni de Wolfgang Amadeus Mozart, dont la distribution comprend les Québécois Étienne Dupuis dans le rôle-titre et Philippe Sly qui incarne Leporello, sera diffusé du 23 au 29 mars… ici. Ensuite, pourront être visionnés les opéra Il Barbiere di Siviglia du 6 au 12 avril, Les Contes d’Hoffmann de Jacques Offenbach du 20 au 26 avril et Carmen de Georges Bizet du 26 avril au 3 mai. Il se pourrait toutefois que l’accès est « géo-bloqué à la France » !

L’Opéra comique de Paris a également choisi de rendre accessible l’opéra Macbeth Underworld de Pascal Dusapin qui devait être présenté à compter du 23 mars et  avait été créé quelques moins auparavant au Théâtre de la Monnaie à Bruxelles ainsi que plusieurs productions des années passées. Voici la liste de ces productions et leurs dates de diffusion :

23 mars 2020 : Macbeth Underworld (Pascal Dusapin)
25 mars 2020 : L’inondation (Francesco Filidel)
25 mars 2020 : Kein Licht (Philippe Manoury)
25 mars 2020 : Et in arcadia ego (Jean-Philippe Rameau)
1er avril 2020 : Ercole amante (Francesco Cavalli)
1er avril 2020 : La Nonne sanglante (Charles Gounod)
1er avril 2020 :   Le Comte Ory (Gioacchino Rossini)
15 avril 2020 :   La Princesse légère (Violeta Cruz)
22 avril 2020 :   Le mystère de l’écureuil bleu (Marc-Olivier Dupin)

Le Staatsoper de Berlin donne accès ici à sa production l’opéra Carmen de Georges Bizet Carmen qui a été présentée devant une salle vide le jeudi 12 mars 2020, mais diffusé via internet et vu par plus de 160 000 internautes.  Il est maintenant également possible de visionner sa production de 2018 de Tristan und Isolde de Richard Wagner ici. Le menu numérique du Bayerische Staatsoper (Opéra d’État de Bavière) comprend quant à lui Il Trovatore de Giuseppe Verdi (avec Jonas Kaufmann) (en ligne ici) et Le Château de Barbe-bleue de Bela Bartok (en ligne ici).

Quelques chaînes de télévisions nationales permettent également de visionner des productions lyriques. certains opéras sont disponibkes ssur le site  France TV (Opéra et musique classique) en cliquant ici. La grande chaîne de télévision publique italienne RAI (Radiotelevisione Italiana) diffuse ici l’opéra I Vespri Siciliani  de Giuseppe Verdi dans une production du Teatro de’ll Opera di Roma.
Vous pourrez aussi visionner gratuitement de nombreux oeuvres lyriques sur le site d’Operavision. qui fait appel à 29 partenaires de 17 pays et qui nous invite « à voyager et découvrir la diversité de l’opéra, d’où vous voulez, quand vous voulez ». Le site Digital Theatre permet également d’avoir accès à des productions du Festival de Glyndebourne, de la Royal Opera House Covent Garden et d’Opera North… mais il faudra débourser  pour £9.99 par mois !
Si vous avez d’autres informations sur des sites électroniques de maisons d’opéras ou d’autres sites qui diffusent des productions d’opéra ici et là à travers le monde, faites-moi le savoir et j’en ferai mention dans le prochain numéro de ce blogue

La Journée d’étude de l’OQAL du 22 mai 2020 sur  « Les mises en scène d’opéra »

Bien qu’il ne faut pas exclure le report de la Journée d’étude de l’Observatoire québécoise d’art lyrique sur « Les mises en scène d’opéra » qui devrait avoir lieu au Piano Nobile de la salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts de Montréal le 22 mai 2020, , sa tenue est encorne, et jusqu’à nouvel ordre, maintenue. Vous pourrez en consulter le programme  de la journée en cliquant ici.

Cette journée d’étude est organisée par l’Observatoire québécois d’art lyrique (OQAL) en collaboration avec l’Observatoire interdisciplinaire de création de recherche en musique (OICRM) et l’Opéra de Montréal (OdM). Elle devrait se conclura par le lancement de l’essai grand musicologue québécois Jean-Jacques Nattiez publié aux Éditons Vrin et intitulé Fidélité et infidélité dans les mises en scène d’opéra. Un cocktail de financement au bénéfice de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique suivra immédiatement ce lancement et clôturera l’événement.

Une CODA du musicologue Michel Duchesneau sur « La médiation de la musique et l’opéra  » sur le site de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique et la préparation de son numéro 23 (Printemps 2020)

Dans l’attente de sa parution dans la version imprimée du numéro 23 (Printemps 2020) de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique, J’ai mis en ligne sa CODA qui a été rédigée par le musicologue Michel Duchesneau et porte sur  « La médiation de la musique et l’opéra ou commenta ». Vous pourrez lire cette CODA ici.

Je vous rappelle à nouveaus que le numéro 22 (Hiver 2020) de la revue qui contient un ENTRETIEN avec le chef Kent Nagano peut être acheté en ligne. Vous pourrez prendre connaissance de de la table des matières de ce numéro et de mon éditorial  intitulé « Une nouvelle décennie… lyrique ! » en cliquant ici. Je vous invite donc à en faire l’achat – ou mieux encore –  à vous abonner à la revue ici.

Opéra – Art Lyrique

Dans le cadre de l’émission Place à l’Opéra, Sylvia L’Écuyer  poursuivra ses retransmissions d’opéras du Metropolitan Opera. Mais en raison de l’annulation des autres productions de la saison du Met, il ne s’agira de retransmission en direct, mais de diffusion de productions antérieures de la compagnie lyrique newyorkaise. En samedi 21 mars, on pourra entendre un enregistrement du 10 mai 2020 de La Cenerentola de Gioacchino Rossini. La distribution comprend Joyce DiDonato, mezzo-soprano (Angelina), Juan Diego Florez, ténor (Don Ramiro), Pietro Spagnoli, baryton (Dandini), Alessandro Corbelli, baryton (Don Magnifico), Luca Pisaroni, baryton-basse (Alidoro), Rachelle Durkin, soprano (Clorinda) et Patricia Risley, mezzo-soprano (Tisbe). Le Choeur et l’Orchestre du Met seront sous la direction de Fabio Luisi. À l’entracte, l’animatrice présentera une biographie de l’impresario de Rossini Domenico Barbaja. Après l’opéra, Sylvia L’écuyer proposera un entretien avec l’énergique Tara Erraught. Je vous rappelle l’émission sera diffusée sur le site d’ICI Musique Classique le samedi 14 mars 202o à 13 h et sera reprise à l’antenne d’ICI MUSIQUE le dimanche 15 mars à 19 h.

Je vous signale par ailleurs que le récital « L’invitation au voyage : Baudelaire en paroles et musique » présenté l’automne dernier par notre contralto nationale Marie-Nicole Lemieux  et le comédien Raymond Cloutier est accessible sur le site d’ICI Musique en cliquant ici.

À son émission La semaine lyrique, Justin Bernard fera entendre le dimanche  22 mars 2020 les plus belles pages du répertoire lyrique. Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser l’émission « en ondes radio » de 13 h à 15 h à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM) et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut être également écoutée en direct sur le site électronique de Radio VM à l’adresse http://www.radiovm.com.

Le Café d’art vocal a maintenant suspendu ces projections d’opéra du samedi après et les reprises du jeudi soir, comme ont été également reporté les Matinées d’Opéramania et les Soirées d’Opéramania.

*****

Je vous souhaite une semaine lyrique… numérique !

La pandémie du coronavirus et l’annulation des évènements lyriques au Québec et dans le monde… et un programme lyrique pour la saison 2020-2021 de l’Orchestre métropolitain de Yannick Nézet-Séguin

14 mars 2020

14 mars 2020
(No 2020-10)

La pandémie du coronavirus, telle qu’elle est dorénavant qualifiée par l’Organisation mondiale de la santé, a entraîné l’annulation ou le report des très nombreux évènements lyriques ici au Québec et dans le monde.

L’Opéra de Montréal a annoncé le report de la création en première mondiale de l »opéra  L’hiver attend beaucoup de moi de Laurence Jobidon et Pascale St-Onge dans une mise en scène de Solène Paré. Les interprètes Florence Bourget et Vanessa Croome seront privées du plaisir d’y chanter et Jennifer Szeto de les accompagner au piano. dans le rôle de la femme brisée de La voix humaine, la soprano France Bellemare, qui pouvait compter sur la pianiste Marie-Ève Scarfone, n’assurera donc pas la première partie de ce qui devrait être un programme double. Les six représentations devaient avoir lieu à l’Espace Go les  19, 21, 22, 24, 26 et 28 mars 2020.

Le Vaisseau fantôme… par François Girard en ondes plutôt que sur les écrans… et une bonne idée du Metropolitan Opera de New York

Les opéraphiles de la planète lyrique ne pourront, à regret,  assister aujourd’hui à la projection de l’opéra Der Fliegende Holländer (Le Vaisseau fantôme) de Richard Wagner dans la mise en scène de François Girard qui devait être présentée dans le cadre de la série Met en direct et haute définition et dont les représentations de ce 14 mars ainsi que celles des 18, 21, 24 et 27 mars 2020 ont été annulées par le Metropolitan Opera de New York. Une retransmission radiophonique est toutefois prévue et pourra notamment être entendue dans le cadre de l’émission Place à l’opéra (voir ci-bas).

Ayant annulé toutes les autres représentations prévues d’ici le 31 mars 2020, la grande compagnie lyrique newyorkaise a eu la bonne idée de diffuser sur son site électronique, à compter du 16 mars 2020 et jusqu’à sa réouverture, des opéras projetées antérieurement dans le cadre de la série Met en direct et haute définition. Cette diffusion débutera le lundi 16 mars 2020 avec Carmen de Georges Bizet, sous la direction de Yannick Nézet-Séguin et mettant en vedette El?na Garan?a dans le rôle-titre et Roberto Alagna dans le rôle de Don José. Elle se poursuivra avec la préseantion des opéras La Bohème (17 mars), Il Trovatore (18 mars), La Traviata (19 mars), La Fille du régiment (20 mars) et Luciana de Lamermoor (21 mars) et Eugene Oneguine (22 mars). Pour plus de renseignements sur ces productions, vous pouvez cliquer ici.

L’annulation des Dialogues des Carmélites à l’Université Laval, des dernières représentations de la tournée de Nelligan, de l’évènement de Clavecin en concert avec Les songes, des Mélodïnes de Pro Musica avec l’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal et de La Passion selon saint Jean par l’Harmonie des Saisons et le Festival Classica

L’Atelier d’opéra de l’Université Laval a pu offrir une représentation des Dialogues des Carmélites de Francis Poulenc, mais la représentation d’hier et celle qui était prévue aujourd’hui ont été annulées.

Les deux dernières représentations de la tournée de l’opéra Nelligan d’André Gagnon et Michel Tremblay qui devaient avoir lieu à Sherbrooke le 17 mars 2020 et à Terrebonne le 20 mars 2020 ont été annulées.

Composé de  la soprano Samantha Louis-Jean, du flûtiste Vincent Lauzer, de la violoniste  Tanya LaPerrière, du violoncellise Camille Paquette-Roy et de la claveciniste Mélisande McNabney, l’ensemble Les Songes ne pourra être accueilli par l’ensemble  Clavecin en concert  qui a dû annuler le concert du 19 mars à la Chapelle Notre-Dame-du-Bonsecours.

Le concert de la série Mélodînes de la Société Pro Musica qui avait pour thème « De fleurs et de printemps » et devait se tenir le 19 mars 2020 à la salle Claude-Léveillée de la Place des arts a également dû être annulé. Seront donc en congé bien involontaire les résidents et résidentes de l’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal, les sopranos Andrea Núñez et Élizabeth Polese, le ténors Spencer Britten et Matthew Dalen, la basse Brenden Friesen, le baryton-basse Jean-Philippe McClish ainsi que les pianistes  Holly Kroeker et Frances Thielman.L

L’Harmonie des saisons et le Festival Classica se sont aussi vue dans l’obligation de reporter les représentations  des concerts de présentation de La Passion selon Saint Jean de Johann Sebastian Bach prévues pour les 20 et 21 mars à Boucherville et Saint-Benoît-du-Lac.Les solsites devaient être Rodrigo Del Pozo, ténor (Évangeliste), Marc Boucher, baryton (Jésus) et Sumner Thompson, baryton (Pilate). Devaient aussi prendre part à ces concerts Hélène Brunet, soprano, Denise Torre-Ormeno, soprano, Michael Taylor, alto, Josée Lalonde, alto, Aldéo Jean, ténor, Kerry Bursey, ténor et William Kraushaar, basse. La direction musicale devait être assurée par Eric Milnes et Mélisande Corriveau. Le report est prévu pour juin 2020.

L’annulation de la 38e éditon du Festival international du film sur les arts (FIFA) et du récital Marcel Proust et Raynaldo Hahn

La 38e édition du Festival international des films sur l’art (FIFA) qui devrait débuter le 17 mars et s’étendre  jusqu’au 29 mars 2020 et dans le cadre duquel devait notamment être projeté  le documentaire Taking Risks de la réalisatrice portant sur le travail de la soprano Barbara Hannigan et sa première direction musicale d’un opéra, en l’occure  plus précisémeent The Rake’s Progress, de Stravinsk

Le récital  Marcel Proust et Reynaldo Hahn : mélodies et paroles, plaisirs d’amour et jours d’amitié qui devrait se tenir quant à lui à la Chapelle historique du Bon-Pasteur a été également été annulée. Organisée par Mariella Pandolfi et Laurence McFalls dans le cadre de leur série Politique et musique  avec la collaboration de IRTG Diversity, du Festival international du film sur l’art et de l’Instituto italiano di cultura Montreal, cet évènement aurait été l’occasion pour l’auteure et journaliste Lorenza Foschini devait y présenter son livre Plaisirs d’amour, jours d’amitié de Marcel Proust et Reynaldo Hahn publié aux Éditions du Busclat en 2019. Elle devait y être accompagnée par le pianiste Jeff Cohen et le baryton Olivier Bergeron qui auraient interprété à cette occasion des mélodies du compositeur vénézuélien.


Célèbres contraltos et mezzo-soprano dans le cadre de l’Amicale de la phonothèque de la Sociét d’art vocal de Montréal

À la suite d’un échange par courriel le directeur artistique de la Société d’art vocal de Montréal André Lemay Roy, je crois que celui-ci maintient l’activité de l’Amicale de la Phonothèque qu’il animera et qui portera sur « Les célèbres contraltos et mezzo-sopranos ». Cet évènement aura lieu le mercredi 18 mars 2020 et débutera à 18 h 30. Il se tiendra au Café d’art vocal qui est situé au 1223, rue Atateken à Montréal.

Note : Le message suivant a été transmis par André Lemay-Roy le lundi 16 mars 2020 : « Face à l’urgence sanitaire décrétée par le gouvernement québécois, la Société d’art vocal de Montréal annonce la fermeture du Café d’art vocal jusqu’au 3 avril. L‘Amicale sur les Célèbres contraltos et mezzos ainsi que les projections d’opéra annoncées pendant cette période pourraient être reprises au mois de juin en prolongation de saison ».

Un programme très lyrique pour la saison 2020-2021 de l’Orchestre métropolitain de Yannick Nézet-Séguin

Sous el thème « Quarante ans de pure émotion», la saison 2020-202i de l’Orchestre métropolitain réserve de beaux moments lyriques. Le chef à vie Yanncik Nézet-Séguin  a inscrit au programme la grande oeuvre sacrée Elias de Mendelsohn avec comme solistes la soprano Lucy Crowe, la mezzo-soprano Karen Cargill, le ténor Andrew Staples et la basse John Relyea (6 décembre 2020), a invité la soprano canadienne Adrianne Pieczonka à chanter les Wesendonck Lieder de Richard Wagner (8., 9 et 10 avril 2021), fera entendre le Ein Deutsche Requiem ( Requiem allemand) de Johannes Brahms avec la soprano Erin Morley et le baryton-basse Gerald Finley (28 avril 2021).

Pour consulter la brochure de la saison, vous pouvez cliquer ici. Je vous invite également à lire  l’entrevue réalisée avec le chef de l’OM publie dans le Journal de Montréal et affichée sur le site de TVA Nouvelles et portant le titre « Yannick Nézet Séguin promet une saison sans compromis ».

Le dévoilement de la programmation de la 10e édition du Festival d’opéra de Québec

Le directeur général et artistique du Festival d’opéra  de Québec Grégoire Legendre dévoilera la programmation de la 10e édition de l’évènement lyrique estival dont il sait maintenant qu’il aura lieu du 26 juillet au 7 août 2020. Ce dévoilement aura lieu au studio du Grand Théâtre de Québec le mardi 17 mars 2020 et débutera à 20 h. Il n’est pas impossible que le blogueur lyrique soit présent!

Note : Le message suivant a été transmis par la directrice des communications du Festival d’opéra de Québec Claudine Jacques le 16 mars 202o : « Veuillez noter qu’en raison de la situation actuelle entourant la COVID-19, la conférence de presse prévue demain annonçant la programmation de la 10e édition du Festival d’opéra de Québec est reportée à une date ultérieure ».

Le maintien, jusqu’à nouvel ordre, de la Journée d’étude de l’OQAL du 22 mai 2020 sur  « Les mises en scène d’opéra »

La tenue de la Journée d’étude de l’Observatoire québécoise d’art lyrique sur « Les mises en scène d’opéra » ayant été planifiée pour le 22 mai 2020 et devant se dérouler au Piano Nobile de la salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts de Montréal, est, jusqu’à nouvel ordre, maintenu. J’ai d’ailleurs reçu plusieurs nouvelles inscriptions. vous pourrez en consulter le programme en cliquant ici.

Je vous invite à vous y inscrire en me faisant parvenir un courriel à l’adresse daniel.turp@revuelopera.quebec ou en retenant une place en téléphonant à Christine Paré au 514 343-6111, poste 2801. Je vous rappelle que l’entrée à cet événement est gratuite, mais la réservation est obligatoire.

Cette journée d’étude est organisée par l’Observatoire québécois d’art lyrique (OQAL) en collaboration avec l’Observatoire interdisciplinaire de création de recherche en musique (OICRM) et l’Opéra de Montréal (OdM). Elle se conclura par le lancement de l’essai grand musicologue québécois Jean-Jacques Nattiez publié aux Éditons Vrin et intitulé Fidélité et infidélité dans les mises en scène d’opéra. Un cocktail de financement au bénéfice de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique suivra immédiatement ce lancement et clôturera l’événement.

Ma critique de l’opéra Le Vaisseau fantôme par François Girard sur le site de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique

Sous le titre « Le Vaisseau fantôme de Richard Wagner : de la facture mystique et surnaturelle de la mise en scène de François Girard »,  ma critique de la nouvelle production du Metropolitan Opera de New York dont les dernières représentations ont été annulées, mais dont une retransmission radiophonique est prévue cet après-midi (voir ci-haut) est accessible sur le site de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique ici.

Je vous rappelle par ailleurs que le numéro 22 (Hiver 2020) de la revue qui contient un ENTRETIEN avec le chef Kent Nagano peut être acheté en ligne. Vous pourrez prendre connaissance de de la table des matières de ce numéro et de mon éditorial  intitulé « Une nouvelle décennie… lyrique ! » en cliquant ici. Je vous invite donc à en faire l’achat – ou mieux encore –  à vous abonner à la revue ici.

Opéra – Art Lyrique

Nos artistes lyriques sur la route, en congé… sauf Frédéric Antoun au Royal Opera House Covent Garden de Londres *

Frédéric Antoun tiendra le rôle d’Alfredo Germont dans La Traviata de Verdi au Royal Opera House Covent Garden de Londres les 14, 16 et 19 mars 2020 (MAINTENUE). La nouvelle production de l’opéra Le Vaisseau fantôme de Wagner imaginée par François Girard, à laquelle a également contribué le dramaturge Serge Lamothe, fera escale au Metropolitan Opera de New York des 14 et 18 mars 2020 (ANNULÉ). Renaud Doucet, André Barbe et Guy Simard collaboreront à Pelléas et Mélisande de Debussy au Teatro Regio de Parme du 14 au 20 mars 2020 (ANNULÉ). Claire de Sévigné sera à l’Opernhaus de Zurich pour chanter Fiakermilli dans Arabella de Strauss les 15 et 19 mars 2020 (ANNULÉ). Mireille Lebel incarnera La Muse et Nicklausse dans Les Contes d’Hoffmann d’Offenbach au Anhaltisches Theater de Dessau le 20 mars 2020 (ANNULÉ). Florie Valiquette tiendra le rôle de Cendrillon dans l’opéra éponyme de Massenet à l’Opéra de Limoges le 20 mars 2020 (ANNULÉ). Yannick Nézet-Séguin sera sur le podium du Metropolitan Opera pour diriger Werther de Massenet, dont la distribution réunit Étienne Dupuis en tant qu’Albert le 20 mars 2020 (ANNULÉ). Hugo Laporte devait faire ses débuts au Teatro alla Scala de Milan en incarnant un Cappadocien dans Salome de Strauss dont la dernière devrait avoir lieu le 21 mars 2020 (ANNULÉ).

* Voir à ce sujet l’article de Laurent Bury, « Coronavirus : seul Covent Garden serait donc épargné ? » diffusé en ce 14 mars 2020 sur le site de ForumOpera.com

 

Dans le cadre de l’émission Place à l’Opéra, et comme j’en ai fait mention ci-haut, Sylvia L’Écuyer poursuit les retransmissions en direct du Metropolitan Opera de New York avec la présentation en différé cette fois, de l’opéra Der Fliegende Holländer (Le Vaisseau fantôme) de Richard Wagner . La distribution comprend Evgeny Nikitin, baryton-basse (Holländer), Anja Kampe, soprano (Senta),  Mihoko Fujimura, mezzo-soprano (Mary) Sergey Skorokhodov, ténor (Eric), David Portillo, ténor (Steersman) et Franz-Josef Selig, basse (Daland) Le Choeur et l’Orchestre du Met seront sous la direction de Valery Gergiev, Après l’opéra, l’animatrice propose une entrevue avec le metteur en scène François Girard. Aux Actualités, elle s’entretiendra avec la mezzo-soprano Nora Sourouzian interprète Carmen au Manitoba Opera dont la première doit avoir lieu le 28 mars 2020 (et qui n’a pas encore été annulée). L’émission sera diffusée sur le site d’ICI Musique Classique le samedi 14 mars 202o à 13 h et sera reprise à l’antenne d’ICI MUSIQUE le dimanche 15 mars à 19 h.

À son émission La semaine lyrique, Justin Bernard fera entendre le dimanche  15 mars 2020 les plus belles pages du répertoire lyrique. Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser l’émission « en ondes radio » de 13 h à 15 h à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM) et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut être également écoutée en direct sur le site électronique de Radio VM à l’adresse http://www.radiovm.com.

Au Café d’art vocal et comme me l’a confirmé André Lemay-Roy, Bernard Côté animera en ce samedi 14 mars 2020 une projection de l’opéra Roberto Devereux de Gaetano Donizetti dans une production du Metropolitan Opera de New York de 2016. La distribution comprend  Sondra Radvanovsky, Elina Garanca, Matthew Polenzani et Mariusz Kwiecien. La direction musicale et de Maurizio Benni et la mise en scène David Mcvicar. Une reprise est prévue pour le 19 mars 2020 à 18 h 30.

Donnant suite aux directives de l’Université de Montréal, les Matinées d’Opéramania des 16 et 20 mars 2020, ont été annulées, la Soirées d’Opéramania faisant par ailleurs relacje cette semaine.

*****

Je vous souhaite une agréable et prudente… semaine!

Les Dialogues des Carmélites par l’Atelier d’opéra de l’Université Laval, des Carmina Burana sous la direction de jacques Lacombe et un bel accueil pour Le Vaisseau fantôme de François Girard au Metropolitain Opera de New York

7 mars 2020

7 mars 2020
(No 2020-09)

Pour sa production annuelle, l’Atelier d’opéra de l’Université Laval présente les Dialogues des Carmélites de Francis Poulenc. Trois représentations sont prévues et auront lieu le jeudi 12 mars à 13 h ainsi que les vendredi 13 mars et samedi 14 mars 2020 à 19 h 30. L’évènement se déroulera à la salle Henri-Gagnon du Pavillon L-J. Casault de  l’Université Laval situé aux 1055, avenue du Séminaire à Québec.

Je vous rappelle que l’Atelier d’opéra de l’Université Laval, qui peut compter sur le soutien du baryton – et professeur invité – Jean-François Lapointe et de la soprano – et professeure invitée également – Hélène Guilmette, permet aux jeunes chanteurs de se familiariser avec les exigences tant musicales que scéniques du répertoire lyrique, tout en abordant un répertoire diversifié. Au cours des années, l’Atelier d’opéra s’est bâti une solide et brillante réputation, tant et si bien que son spectacle annuel constitue pour les mélomanes de la grande région de Québec un événement très attendu. Si les chefs-d’œuvre de Mozart constituent en quelque sorte le répertoire de base de l’Atelier d’opéra, un survol quasi historique, passant du XVII? au XX? siècle, a été entrepris depuis sa fondation avec la production notamment d’œuvres scéniques de Monteverdi, Gay, Haendel, Verdi, Offenbach, Puccini, Busoni, Strauss, Ravel, Poulenc et Britten. Pour une liste complète des oeuvres présentées par l’Atelier d’opéra de l’Université Laval depuis sa création en 1982, vous pouvez cliquer ici.

Des Carmina Burana sous la direction de Jacques Lacombe

Après son impeccable direction musicale de l’opéra Cendrillon, le chef Jacques Lacombe sera à nouveau en ce samedi 7 mars 2020 au pupitre de l’Orchestre symphonique du Conservatoire de musique de Montréal dans un programme incluant les Carmina Burana de Carl Orff. Il y dirigera également l’orchestre de chambre I Musici de Montréal ainsi que les choeurs du Conservatoire, de l’école secondaire Joseph-François-Perrault, Les Voix parallèles de l’École de musique Vincent-d’Indy et le Choeur des enfants de Montréal.  Les solistes seront la soprano Aline Kutan, soprano, le ténor Antoine Bélanger et le baryton-basse Alexandre Sylvestre. Le Sacre du printemps d’Igor Stravinsky sera également au programme de la soirée aussi au programme. L’évènement se déroulera à Maison symphonique de Montréal et débutera à 19 h 30.

Jacques Lacombe
Photographie : Fred Stucker

Un hommage à Paul Bélanger par Les Poètes de l’Amérique française… et la mezzo-soprano Claudine Ledoux 

Dans le cadre de leur L’organisme Les Poètes de l’Amérique française rend hommage à Paul Bélanger oète et éditeur né à Lévis en 1953, Paul Bélanger a organisé pendant plusieurs années des lectures publiques de poètes et d’écrivains à Montréal. Depuis 1982, il publie des textes et des poèmes dans des revues au Québec et à l’étranger. Certains de ses poèmes sont parus dans des anthologies et quelques-uns ont été traduits en espagnol et en anglais. Il a publié plusieurs recueils aux Éditions du Noroît, dont il est le directeur littéraire. Il a également créé un livre d’artiste, L’Hôte, en collaboration avec Jean-Pierre Sauvé en 1994. Il consacre une partie de son temps à l’enseignement en donnant des cours et des ateliers de création littéraire à l’Université du Québec à Montréal. Il fut membre du comité de rédaction de la revue Liberté dès 1998. En 2010, il remporte le prix Alain-Grandbois pour son recueil Répit.

Accompagnée par la pianiste Nathalie Tremblay, la mezzo-soprano  Claudine Ledoux assumera le volet musical du récital et interprétera des oeuvres d’Antonin Dvorak, Claude Debussy, Ernest Chausson et du compositeur québécois Éric Champagne. Pour le programme détaillé de ce récital, vous pouvez cliquer ici.

Une première représentation de ce récital aura lieu le lundi 9 mars 2020 à 19 h à Chapelle du Musée de l’Amérique francophone située au, 2, Côte de la Fabrique à Québec et une seconde se déroulera le mardi 10 mars 2020 à 19 h 30 à la Maison de la culture du Plateau-Mont-Royal logée au 465, avenue du Mont-Royal Est à Montréal.

Claudine Ledoux

Suite de la tournée québécoise de l’opéra Nelligan

La tournée de l’opéra Nelligan d’André Gagnon et Michel Tremblay dans les région du Québec se poursuit encore cette semaine. Les opéraphiles de Québec (9 mars) et de Granby (12 mars) pourront apprécier l’opéra romantique, avant que la troupe « Nelligan » ne se déplace à Sherbrooke (17 mars) et Terrebonne (20 mars 2020).

Il y a lieu de rappeller que la mise en scène de cette production est de Normand Chouinard.  La distribution comprend, dans rôle-titre, le baryton Dominique Côté et au ténor Marc Hervieux ainsi que Nadine Brière, Nathalie Doummar, Kathleen Fortin, Noëlla Huet, Laetitia Isambert, Jérémie L’Espérance, Jean Maheux, Frayne McCarthy, Cécile Muhire, Jean-François Poulin, Isabeau Proulx Lemire, Linda Sorgini et Léa Weilbrenner Lebeau. Esther Gonthier est au piano avec les deux autres pianistes Marie-Ève Scarfone et Rosalie Asselin en alternance, la violoncelliste Carla Antoun se joignant également à elles.

Des Mélodies passagères par la soprano Marianne Lambert

Sur le thème « Mélodies passagères »  et accompagnée par le pianiste Julien LeBlanc, la soprano Marianne Lambert interprétera des oeuvres de Samuel Barber, Georges Bizet, Maurice Delage, Léo Delibes, Enrique Granados, Calixa Lavallée et Émile Paladhile dans un programme évoquant l’évasion, le voyage, la rêverie et la sensualité. Ce récital aura lieu le  jeudi 12 mars à 13 h 30 à la Maison de la culture Claude-Léveillé située au 911, rue Jean-Talon Est à Montréal.

Marianne Lambert et Julien LeBlanc

La 41e saison de l’Opéra de Montréal et la création mondiale de La Beauté du monde de Julien Bilodeau et Michel Marc Bouchard


J’ai assisté au lancement de la saison 2020-2021 de l’Opéra de Montréal au Piano Nobile le mercredi 4 mars au Piano Nobile de la salle Wilfrid-Pelletier. Après la présentation des grandes lignes de la 41e saison de la compagnie lyrique montréalaise par le directeur général Patrick Corrigan, le directeur artistique Michel Beaulac animait une série d’échanges en commençant d’abord avec celui qui mettra en scène la première production de la saison et celle qui incarnera Violetta dans La Traviata, Alain Gauthier et Marie-Josée Lord. C’est avec fierté que Michel Beaulac annonçait ensuite que l’on assisterait en 2021 à la création mondiale par  l’Opéra de Montréal de l’opéra La beauté du monde  de Julien Bilodeau et Michel Marc Bouchard et donnait la parole au compositeur et au librettiste qui ont parlé de leur collaboration et de celle des autres personnes associées à la production.

Le compositeur Julien Bilodeau, le librettiste Michel Marc Bouchard
et le directeur artistique de l’Opéra de Montréal Michel Beaulac

Durant le lancement, il a également été question des deux autres opéras de la saison, soit  Jenufa de Janacek dont le rôle-titre a été confié la soprano québécoise Marianne Fiset et Le Nozze di Figaro de Mozart dont la distribution comprendra le baryton Hugo Laporte dans le rôle du comte Almaviva. Unévénement lyrique hors-série co-produit avec Ballet-Opéra-Pantomime (BOP) et l’orchestre de chambre I Musici de Montréal sera présenté au Monument national et permettra d’entendre l’opéra Riders to the sea de Ralph Vaughan Williams ainsi qu’une autre nouvelle création selon un livret original de Olivier Kemeid, sur une musique de Hubert Tanguay-Labrosse.

Pour des informations détaillées sur chacune des productions, vous pouvez vous rendre sur le site de l’Opéra de Montréal en cliquant ici.

Patrick Corrigan
Directeur général de l’Opéra de Montréal

La Journée d’étude de l’OQAL sur « Les mises en scène d’opéra » le 22 mai 2020… et les interventions de la table-ronde

Les inscriptions à la journée d’étude sur « Les mises en scène d’opéra », qui  se déroulera le vendredi 22 mai 2020 au Piano nobile de la Salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts de Montréal et dont vous pourrez consulter le programme en cliquant ici, se multiplient! Je vous invite à vous y inscrire en me faisant parvenir un courriel à l’adresse daniel.turp@revuelopera.quebec ou en retenant une place en téléphonant à Christine Paré au 514 343-6111, poste 2801. Je vous rappelle que l’entrée à cet événement est gratuite, mais la réservation est obligatoire

L’identité des personnes qui interviendront lors de la table ronde est maintenant connue. Animée par le musicologue et directeur de l’action sociale et éducative de l’Opéra de Montréal Pierre Vachon, elle mettra en présence le directeur artistique de l’Opéra de Montréal Michel Beaulac, l’interprète Caroline Bleau, le metteur en scène Charles Binamé et le compositeur Julien Bilodeau.

Cette journée d’étude est organisée par l’Observatoire québécois d’art lyrique (OQAL) en collaboration avec l’Observatoire interdisciplinaire de création de recherche en musique (OICRM) et l’Opéra de Montréal (OdM). Elle se conclura par le lancement de l’essai grand musicologue québécois Jean-Jacques Nattiez publié aux Éditons Vrin et intitulé Fidélité et infidélité dans les mises en scène d’opéra. Un cocktail de financement au bénéfice de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique suivra immédiatement ce lancement et clôturera l’événement.

Un bel accueil pour Le Vaisseau fantôme de François Girard au Metropolitan de New York

Après avoir été fait une première escale au Festival d’opéra de Québec durant l’été 2020, Le Vaisseau fantôme de Richard Wagner dans la mise en scène de François Girard mouillait l’ancre au Metropolitan Opera de New York. J’ai assisté à la première du lundi 2 mars 2020 et ai été témoin du bel accueil réservé par le public à la production et au travail des interprètes et de l’équipe de création réunie autour du metteur en scène québécois pour la deuxième aventure wagnérienne de celui-ci au Met.

Senta (Anja Kampe)
Der Fliegende Holländer (Le Vaisseau fantôme) de Richard Wagner
Metropolitan Opera de New York, 2020
Photographie : Sara Krulwich , New York Times

Je mettrai d’ailleurs en ligne ma critique dans les prochaines heures et elle pourra être lue ici … et comparée à celle publiée le 3 mars 2020 dans le New York Times sous la plume du critique musical Anthony Tomassini sous le titre « A New ‘Flying Dutchman’ Makes Landfall at the Met Opera » ainsi que celles rédigées par Éric C. SimpsonVivid vocalism keeps Met’s muddled “Dutchman” afloat ») sur le site New York Classical Review et Christopher KirwinA Dark Drag Dub ») sur le site parterre.com.

Six autres représentations seront présentées sur la scène du Met les 10, 14, 18, 21 , 24 et 27 mars 2020. La représentation du samedi 14 mars 2020 sera d’aileurs projetée à commpter de 12 h 55 sur les écrans du monde entier dans le cadre de la série Met en direct et haute définition, y compris au Québec dans les 16 cine?mas participants du réseau Cinéplex dans les re?gions de Montre?al, Que?bec, Sherbrooke, Gatineau et Victoriaville.

Et j’ai eu le plaisir d’échanger avec François Girard après la première et en rapporte un souvenir photographique que je partage avec vous :

François Girard et Daniel Turp
Metropolitan Opera de New York
3 mars 2020

De nouvelles critiques sur le site de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique

J’ai mis en ligne deux nouvelles critiques sur le site de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique. Signée par le musicologue Louis Bilodeau et intitulée « La Vie parisienne : une effervescence contagieuse », la première commente la récente production de l’Atelier d’opéra de l’Université de Montréal et est accessible ici. Une autre fidèle collaboratrice de la revue, la musicologue Irène Brisson, exprime ses vues sur le dernier concert  de l’ensemble Les Violons du Roy qui illustre selon elle « La spiritualité de Bach » et qu’on peut lire ici.

Je vous rappelle par ailleurs que le numéro 22 (Hiver 2020) de la revue qui contient un ENTRETIEN avec le chef Kent Nagano peut être acheté en ligne. Vous pourrez prendre connaissance de de la table des matières de ce numéro et de mon éditorial  intitulé « Une nouvelle décennie… lyrique ! » en cliquant ici. Je vous invite donc à en faire l »achat – ou mieux encore –  à vous abonner à la revue ici.

Éric Laporte à Mainz en Allemagne, François Girard et Serge Lamothe à New York, Magali Simard-Galdès à Dublin et Marie-Nicole Lemieux à Vienne

Éric Laporte sera le Chevalier René des Grieux dans Manon Lescaut de Puccini au Staatstheater Mainz le 10 mars 2020. La nouvelle production de l’opéra Le Vaisseau fantôme de Wagner imaginée par François Girard, à laquelle a également contribué le dramaturge Serge Lamothe, connaîtra deux autres représentations au Metropolitan Opera de New York cette semaine, les 10 et 14 mars 2020. Dans le cadre du Irish Language Art Song Project de Dublin, qui vise la promotion de la mise en musique de textes irlandais, Magali Simard-Galdès chantera des mélodies de Ni Riain, Gribbin et Shi le 12 mars 2020. Marie-Nicole Lemieux tiendra le rôle de Mrs. Quickly dans Falstaff de Verdi au Staatsoper de Vienne dont la première aura lieu le 13 mars 2020.

Dans le cadre de l’émission Place à l’Opéra, Sylvia L’Écuyer poursuit les retransmissions en direct du Metropolitan Opera de New York avec la présentation de Cosi fan Tutte de Wolfgang Amadeus Mozart. La distribution comprend Nicole Car, soprano (Fiordiligi), Serena Malfi, mezzo-soprano (Dorabella), Heidi Stober, soprano (Despina), Ben Bliss, ténor (Ferrando), Luca Pisaroni, baryton-basse (Guglielmo) et Gerald Finley, baryton-basse (Don Alfonso). Le Choeur et l’Orchestre du Met sous la direction de Harry Bicket. À l’entracte, l’animatrice s’entretiendra avec la soprano Nicole Car. Aux actualités, Sylvia l’Écuyer proposera une entrevue avec Joël Ivany qui met en scène l’opéra Candide de Leonard Bernstein à l’Edmonton Opera. L’émission sera diffusée sur le site d’IcimusiqueClassique le samedi  29 février 202o à 13 h et sera reprise à l’antenne d’ICI MUSIQUE le dimanche 1er mars à 19 h.

À son émission La semaine lyrique, Justin Bernard fera entendre le dimanche 8 mars 2020 les plus belles pages du répertoire lyrique. Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser l’émission « en ondes radio » de 13 h à 15 h à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM) et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut être également écoutée en direct sur le site électronique de Radio VM à l’adresse http://www.radiovm.com.

Au Café d’art vocal, Bernard Côté animera en ce samedi 7 mars 2020 une projection d’Aïda de Giuseppe Verdi dans une production de l’Arena di Verona de 1966. La distribution comprend Leyla Gencer, Fiorenza Cossotto, Carlo Bergonzi, Anserlmo Colzani. La direction musicale est de Franco Capuana et la mise en scène de Herbert Graf. Une reprise est prévue pour le 12 mars 2020 à 18 h 30.

Aux Matinées d’Opéramania, l’on présentera le lundi 9 mars 2020 à 13 h 30 h le volet 2 de la projection de Rusalka d’Antonin Dvorák  dans une production du Théâtre de la Monnaie à Bruxelles de 2012. La distribution comprend Myrto Papatanasiu, Pavel Cernoch, Annalena Persson, Willard White et Renée Morloc, dans une mise en scène de Stefan Herheim et sous la direction musicale d’Ádám Fischer. Une deuxième matinée est prévue cette semaine et permettre d’assister à la projection de Salome de Richard Strauss  dans une production du Festival de Salzbourg de 2018. La distriution comprend Asmik Grigorian, John Daszak, Gábor Bretz, Anna Maria Chiuri et Julian Prégardien, dans une mise en scène de Romeo Castellucci et sous la direction musicale de Franz Welser-Mösté Ces matinées se dérouleront sur le campus de l’Université de Montréal à Longueuil, et plus précisément à la salle de l’Édifice Port-de-Mer situé au 101, place Charles-Le Moyne. Aux Soirées d’Opéramania, l’on pourra voir le vendredi 13 mars 2020 à compter de 19 h 30 Le Château de Barbe-Bleue de Bela Barto?k et La Voix humaine de Francis Poulenc dans des productions de l’Ope?ra national de Paris de 2015. La distribution comprend John Relyea, Ekaterina Gubanova et Barbara Hannigan. La direction musicale est d’Esa-Pekka Salonen et la mise en sce?ne de Krzysztof Warlikowski. Cette soirée aura lieu à la salle Jean-Papineau-Couture de la Faculté de musique de l’Université de Montréal située au 200, avenue Vincent d’Indy.

*****

Je vous souhaite une agréable semaine lyrique!

PS : Le blogueur lyrique a une pensée pour Hugo Laporte qui devait réaliser demain le dimanche 8 mars 2020 (voir le blogue du 8 février 2020), ses débuts au Teatro alla Scala de Milan en incarnant un Cappadocien dans Salome de Strauss. La fermeture temporaire de la grande maison lyrique italienne en raison de la crise du coronavirus (Conavid 19), le baryton québécois ne fera donc pas sa première apparition à la La Scala. Mais ce n’est que partie remise !

La Grande nuit 2020 Voix/Immersion à Montréal en lumière, De la mélodie au Quatuor vocal par l’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal et Le Vaisseau Fantôme de François Girard au Metropolitan Opera de New York

29 février 2020

29 février 2020
(No 2020-08)

Après le succès de sa première édition de 2019 et dans le cadre de la Nuit Blanche de Montréal en lumière, le Groupe de recherche sur la Médiatisation du Son (GRMS) présentera sa GRANDE NUIT / VOIX/IMMERSION le 29 février de 19 h au 1er mars 2020… à 1 h !

En collaboration avec Chants Libres, la Société de musique contemporaine du Québec (SMCQ) et Hexagram, cette édition explorera l’univers vocal sous toutes ses formes en rassemblant artistes lyriques, compositeurs et chercheurs de la scène montréalaise. Dans la pénombre et sous un dôme constitué de 32 haut-parleurs, les mélomanes qui répondront à l’appel plongeront dans la création lyrique in situ et vivront expérience unique au cours de laquelle œuvres en création, pièces vocales revisitées, musiques spatialisées et immersives se succéderont.

La coordonnatrice de l’évènement, la mezzo-soprano Marie-Annick Béliveau, décrit l’évènement comme une « Grande Nuit lyrique »  qui sera l’occasion de célébrer quelques grands moments de la création lyrique au Québec. La soirée débutera avec la diffusion d’une vidéo d’archives de Radio-Canada de l’émission L’Heure du Concert réalisée en 1966 par Pierre Mercure à l’occasion de laquelle est présenté l’opéra Toi de R. Murray Schafer sous la direction de Serge Garant, diffusée sur les ondes quelques jours après le décès accidentel de Pierre Mercure. Émouvant.

Marie-Annick Béliveau

L’évènement vise aussi à souligner le travail de l’une des pionnières en matière de nouvelles pratiques lyriques et laurétate du prix Albert-Tessier 2029, la chanteuse et metteure en scène  Pauline Vaillancourt. Ce sont des séquences de sa voix tirées de 30 ans d’archives sonores qui serviront d’ailleurs de matériau pour certaines compositions de Chantal Dumas et Simon-Pierre Gourd qui pourront être entendues pendant la nuit.

L’évènement permettra d’ailleurs de faire écho au 30e anniversaire de la compagnie lyrique de création Chants Libres fondée par Pauline Vaillancourt en 1990. Il y aura une Interprétation en direct et une rediffusion sonore d’extraits d’opéras créés par Chants Libres qui permettront de souligner la contribution unique de la compagnie au répertoire lyrique contemporain québécois.

La coordonnatrice Béliveau se réjouit aussi de la participation à ce projet de Cynthia Dubois, l’incontournable animatrice, intervieweuse, narratrice et réalisatrice à la radio de Radio-Canada, qui s’est impliquée dans la création de opéra radiophonique à l’esthétique surréaliste Élektrorama du compositeur André Éric Létourneau.

Pourra être entendue la musique de l’une des scènes de cette oeuvre intitulée « Avant le mal scintillant » mettant en présence sept interprètes, quatre voix en direct et trois voix préenregistrées et trois opérateurs-instrumentistes . La distribution provisoire comprend les interprètes Marie-Annick Béliveau, Cynthia Dubois, Sylvie Cotton, Brian McCorkle, Éric Létourneau, Michel Berthiaume et Yvel Champagne ainsi  que les trois instrumentistes-opérateurs Éric Létourneau, Magali Babin et Alexandre Saint-Onge). La composition de l’oeuvre sera bientôt complétée et sa création prévue à Montréal. Elle fait partie, comme nous en informe le compositeur, d’une « tétralogie » de «  cinq  » opéras, dont le titre provisoire est Les terrasses du non-être , qui ont connu à ce jour des versions partielles ou en « work-in-progres »*.


André Éric Létourneau

Cette soirée permettra également au public d’entendre des œuvres vocales de Sandeep Bhagwati, Alexandre St-Onge, Brian McCorkle, Ricardo Dal Farra et John Coulter, mais aussi d’être associé à une œuvre participative de Katia Makdissi-Warren, compositrice à l’honneur de la Série hommage 2019-2020 de la SMCQ. Pour le programme détaillé de la soirée, vous pouvez consulter le site de la SMCQ en cliquant ici.

Le programme illustrera par ailleurs le travail des chercheurs dans le domaine du son à travers des exemples concrets, à l’instar du projet insolite de l’ethnomusicologue Madeleine Leclair (Musée d’ethnographie de Genève) dont les berceuses enregistrées à travers le monde seront diffusées.

Cet événement et se déroulera l’Agora Hydro-Québec de l’Université du Québec à Montréal, qui est situé dans le Coeur des sciences, salle C0-R500) au 175, avenue du Président-Kennedy à Montréal. Et l’entrée est libre !

Une troisième et dernière représentations pour La Vie parisienne de Jacques Offenbach par l’Atelier d’opéra de l’Université de Montréal

Une trosième et dernière représentation de  La vie parisienne de Jacques Offenbach dans une production de   l’Atelier d’opéra de l’Université de Montréal  aura lieu ce soir  à 19 h 30 la salle Claude-Champagne de la Faculté de musique de l’Université de Montréal. je vous rappelle que cette production est placée sous la direction artistique de Robin Wheeler et que la mise en scène a été confiée à Alain Gauthier Le chef Jean-François Rivest assumera la direction musicale de l’Orchestre de l’Université de Montréal et la mise en scène a été confiée à Alain Gauthier.

La critique a très bien accueilli cette production, comme en font foi les textes parus dans Le Devoir sous la plume de Christophe Huss ( « La Vie parisienne : on y court ! » et sur le site  Ludwig van Montréal par Michel Joanny FurtinLa Vie parisienne : la joie partagée »). J’ai assisté à la première quant à moi et j’ai particulièrement aimé la prestation vocale et dramatique de la soprano Juliette Tacchio qui a tenu le rôle de Pauline… qu’elle reprend ce soir. C’est le musicologue Louis Bilodeau qui rédigera la critique pour L‘Opéra- Revue québécoise d’art lyrique et je compte la mettre en ligne sur le site de la revue dès que je la recevrai.

Salutations de Juliette Tacchino (Pauline)
La Vie parisienne de Jacques Offenbach
Atelier d’opéra de l’Université de Montréal, 2020

De la mélodie au Quatuor vocal par l’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal… à la Société d’art vocal de Montréal

La Société d’art vocal de Montréal est heureuse de collaborer à nouveau avec l’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal dans la production d’un concert réunissant des mélodies pour voix solo et pour voix mixtes des compositeurs allemands  Johannes Brahms, Félix Mendelssohn, Franz Schubert et Robert Schumann. Quatre interprètes lyriques et deux pianistes de la cohorte 2019-2020 seront réunis pour ce concert sous la direction musicale de Marie-Ève Scarfone : le ténor Matthew Dalen, la soprano Kirsten LeBlanc, le baryton-basse Jean-Philippe McClish et la mezzo-soprano Rose Naggar-Tremblay ainsi que les pianistes Frances Armstrong et Holly Kroeker. Ce concert aura lieu le dimanche 1er mars à 15 h à la salle du Conservatoire de musique de Montréal situé au 4750, rue Henri-Julien à Montréal

 

Der fliegende Holländer Le Vaisseeau fantône de Richard Wagner par François Girard

Après avoir été présenté au Festival d’opéra de Québec durant l’été 2019, la production de l’opéra   Der fliegende Holländer (Le Vaisseau fantôme) de Richard Wagner  dans la mise en scène de notre compatriote québécois François Girard connaîtra sa première newyorkais au Metropolitan Opera le 2 mars 2020. En remplacment du gallois Bryn Terfel qui s’est fracturée un pied à Bilbao au Pays basque à quelques jours du débuts des répétitions du Met, le rôle-titre sera assumé par le russe Evgeny Kilitin, La distribution comprend également Anja Kampe (Senta), Mihoko Fujimura (Mary), Sergey Skorokhodov (Erik), David Portillo (Steersman) et Franz-Josef Selig (Dalan). Le choeur et l’orchestre du MET seront sous la direction de Valery Gergiev. Pour avoir un avant-goût de la production, vous pouvez visionner ici des images des répétitions de la production. Et ici aussi :

Au moment où je vous écris ces lignes, je suis d’ailleurs en attente d’un vol pour New York où j’assisterai à la première lundi soir. Je compte rédiger une critique de la prduction newyorkaiise qui pourra d’ailleurs être comparée aux critiques qu’ont rédigées Eric Champagne et Jean-Jacques Nattiez pour L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique et qui ont été publiées aux pages 30 et 31 du numéro 21 (Automne 2020) que vous pourrez consulter ici.

La suite de la tournée québécoise de l’opéra Nelligan

La tournée de l’opéra Nelligan d’André Gagnon et Michel Tremblay dans les région du Québec se poursuite cette semaine. Les opéraphiles de Gatineau auront droit à une seconde représentation en ce samedi 29 février la « troupe Nelligan » se transportera ensuite à Drummondville (3 mars), Laval (6 mars), Québec (9 mars), Granby (12 mars), Sherbrooke (17 mars) et Terrebonne (20 mars 2020).

Je vous rappelle que la mise en scène de cette production est de Normand Chouinard.  La distribution comprend, dans rôle-titre, le baryton Dominique Côté et au ténor Marc Hervieux ainsi que Nadine Brière, Nathalie Doummar, Kathleen Fortin, Noëlla Huet, Laetitia Isambert, Jérémie L’Espérance, Jean Maheux, Frayne McCarthy, Cécile Muhire, Jean-François Poulin, Isabeau Proulx Lemire, Linda Sorgini et Léa Weilbrenner Lebeau. Esther Gonthier est au piano avec les deux autres pianistes Marie-Ève Scarfone et Rosalie Asselin en alternance, la violoncelliste Carla Antoun se joignant également à elles.

Lancement de la 41e saison de l’Opéra de Montréal

L’Opéra de Montréal procédera au lancement de sa saison 2020-2021 en présentant en primeur la programmation, les artistes et artisans qui composeront la 41e saison de la compagnie lyrique de la Métropole, Cet évènement aura lieu le mercredi 4 mars 2020 à compter de 17 h au Piano nobile de la Salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts.

La Journée d’étude de l’OQAL sur « Les mises en scène d’opéra » le 22 mai 2020

J’ai reçu les premières inscriptions à la journée d’étude sur « Les mises en scène d’opéra » qui  se déroulera le vendredi 22 mai 2020 au Piano nobile de la Salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts de Montréal. Je vous rappelle que cette journée est organisée par l’Observatoire québécois d’art lyrique (OQAL) en collaboration avec l’Observatoire interdisciplinaire de création de recherche en musique (OICRM) et l’Opéra de Montréal (OdM).

L’entrée à cet événement est gratuite, mais la réservation est obligatoire. Vous pouvez d’ores et déjà vous y inscrire en me faisant parvenir un courriel à l’adresse daniel.turp@revuelopera.quebec ou retenir une place en téléphonant à Christine Paré au 514 343-6111, poste 2801 .

La journée soulignera en outre la parution aux Éditions Vrin de l’essai intitulé Fidélité et infidélité dans les mises en scène d’opéra par le grand musicologue québécois Jean-Jacques Nattiez qui prononcera d’ailleurs l’allocution d’ouverture par l’auteur de l’essai. Des communications seront ensuite présentées par les musicologues Marie-Hélène Benoît-Otis, Béatrice Cadrin, Michela Niccolai et Nina Penner. Une table-ronde permettra d’entendre les points de vue des metteurs en scènes, chefs et des interprètes. L’allocution de clôture a été confiée au compositeur Éric Champagne. Un cocktail de financement au bénéfice de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique clôturera l’évènement.

Le numéro 22 (Hiver 2020) de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique

Je vous rappelle que le numéro 22 (Hiver 2020) de la revue est maintenant sorti des presses. Vous pourrez prendre connaissance de de la table des matières de ce numéro et de mon éditorial  intitulé « Une nouvelle décennie… lyrique ! » en cliquant ici. Je vous invite à en faire l »achat – ou mieux encore –  à vous abonner à la revue en vous rendant sur son site ici.

Michèle Losier à Berlin, Jacqueline Woodley à Victoria, Tomislav Lavoie à Genève, Nathalie Paulin, Jean-Michel Richer, Pascale Beaudin, Alexandre Sylvestre et Oriol Tomas à Washington, Éric Laporte à Mainz en Allemagne, François Girard et Serge Lamoth à New York  

Michèle Losier tiendra le rôle d’Octavian dans Der Rosenkavalier de Strauss au Staatsoper de Berlin dont la dernière a lieu en ce samedi 29 février 2020. Jacqueline Woodley incarnera Tina dans Flight du compositeur anglais Jonathan Dove au Pacific Opera de Victoria dont la derpière représentation est prévue pour 1er mars 2020. Tomislav Lavoie incarnera De Retz dans une nouvelle production de Les Huguenots de Meyerbeer au Grand Théâtre de Genève les 1er, 4 et 6 mars 2020. Nathalie Paulin, Jean-Michel Richer, Pascale Beaudin et Alexandre Sylvestre feront partie de la distribution de Leonore de Beethoven, première version de Fidelio, dont la mise en scène sera signée par Oriol Tomas à l’Opéra Lafayette à Washingle 2 mars 2020. Éric Laporte sera Siegmund dans dans la production de Der Ring an einem Abend (L’Anneau en une soirée) de Richard Wagenir au Staatstheater Mainz le 4 mars 2020. La nouvelle production de l’opéra Le Vaisseau fantôme de Wagner imaginée par Françoton is Girard, à laquelle a également contribué le dramaturge Serge Lamothe, fera escale au Metropolitan Opera de New York cette semaine. La première est prévue pour le 2 mars 2020 et une deuxième représentation aura lieu le 6 mars 2020.

Dans le cadre de l’émission Place à l’Opéra, Sylvia L’Écuyer poursuit les retransmissions en direct du Metropolitan Opera de New York avec la présentation d’Agrippina de Georg Friedrich Haendel. La distribution comprend Joyce DiDonato, mezzo-soprano (Agrippina), Brenda Rae, soprano (Poppea), Kate Lindsey, mezzo-soprano (Nerone), Iestyn Davies, contreténor (Ottone), Duncan Rock, baryton (Pallante) et Matthew Rose, basse (Claudio). Le Choeur et l’Orchestre du MET seront sous la direction de Harry Bicket, À l’entracte, l’animatrice devrait s’entretenir avec la mezzo-soprano Joyce DiDonato, Aux Actualités, il sera question de la création de l’opéra par l’Opéra de Montréal L’Hiver attend beaucoup de moi de Laurence Jobidon et Pascale St-Onge qui se veut un hommage à la solidarité féminine et à la résilience. L’émission sera diffusée sur le site d’IcimusiqueClassique le samedi  29 février 202o à 13 h et sera reprise à l’antenne d’ICI MUSIQUE le dimanche 1er mars à 19 h.

À son émission La semaine lyrique, Justin Bernard fera entendre le dimanche 1er mars 2020 les plus belles pages du répertoire lyrique. Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser l’émission « en ondes radio » de 13 h à 15 h à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM) et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut être également écoutée en direct sur le site électronique de Radio VM à l’adresse http://www.radiovm.com.

Au Café d’art vocal, Bernard Côté animera en ce samedi 29 février 2020 une projection de Leonore de Pierre Gaveaux dans une production de l’Opéra Lafayette de 2017. La distribution comprend Kimy McLaren, Jean-Michel Richer, Tomislav Lavoie, Pascale Beaudin, La direction musicale est de Ryan Brown et la mise en scène d’Orion Thomas. Une reprise est prévue pour le 5 mars 2020 à 18 h 30.

Aux Matinées d’Opéramania, l’on présentera le lundi 2 mars 2020 à 13 h 30 h le volet 1 de la projection de Rusalka d’Antonin Dvorák  dans une production du Théâtre de la Monnaie à Bruxelles de 2012. La distribution comprend Myrto Papatanasiu, Pavel Cernoch, Annalena Persson, Willard White et Renée Morloc, dans une mise en scène de Stefan Herheim et sous la direction musicale d’Ádám Fischer. Cette matinée se déroulera sur le campus de l’Université de Montréal à Longueuil, et plus précisément à la salle de l’Édifice Port-de-Mer situé au 101, place Charles-Le Moyne. Aux Soirées d’Opéramania, le musicologue Michel Veilleux animera le vendredi 6 mars 2020 à compte de 19 h 30 une Soirée spéciale sur « Les grands airs de soprano de Verdi ». Il proposera des écoutes comparées (dont certaines avec partition) de grands airs de soprano verdiens extraits de Giovanna d’Arco (Giovanna), La Forza del Destino (Leonora), LaTraviata (Violetta) et Il Trovatore (Leonora) interprétés par Maria Callas, Montserrat Caballé, Diana Damrau, Eileen Farrell, Anja Harteros, Anna Netrebko, Jessica Pratt, Leontyne Price, Renata Tebaldi et Svetla Vassileva. Cette soirée aura lieu à la salle Jean-Papineau-Couture de la Faculté de musique de l’Université de Montréal située au 200, avenue Vincent d’Indy.

*****

Je vous souhaite une agréable semaine lyrique... et vous reviens samedi prochain après mon séjour à New York où j’assisterai à la première de l’opéra Le Vaisseau fantôme de Richard Wagner dans la mise en scène de François Girard au Metropolitan Opera de New York dont je ferai d’aileurs une critique que vous devriez pouvoir pourrez lire sur le site de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique au lendemain de cette première !

Une journée d’étude sur « Les mises en scène d’opéra » par l’Observatoire québécois d’art lyrique », une Carmen pour tout le Québec sur grand écran et La Vie parisienne par l’Atelier d’opéra de l’Université de Montréal

22 février 2020

22 février 2020
(No 2020-07)

En collaboration avec l’Observatoire interdisciplinaire de création de recherche en musique (OICRM) et l’Opéra de Montréal, le nouvel Observatoire québécois d’art lyrique (OQAL) organise le vendredi 22 mai prochain – donc dans trois mois jour pour jour- une journée d’étude sur « Les mises en scène d’opéra ». Celle-ci se déroulera au Piano nobile de la Salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts de Montréal.

Visant en outre à souligner la parution aux Éditions Vrin de l’essai intitulé Fidélité et infidélité dans les mises en scène d’opéra par le grand musicologue québécois Jean-Jacques Nattiez, la Journée d’étude s’articule autour d’un programme prévoyant une allocution d’ouverture par l’auteur de l’essai. Des communications seront ensuite présentées par les musicologues Marie-Hélène Benoit-Otis, Béatrice Cadrin, Michela Niccolai et Nina Penner. Une table-ronde permettra d’entendre les points de vue des metteurs en scènes, chefs et des interprètes . L’allocution de clôture a été confiée au compositeur Éric Champagne. Un cocktail de financement au bénéfice de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique clôturera l’évènement.

L’entrée à cet événement est gratuite, mais la réservation est obligatoire. Vous pouvez d’ores et déjà vous y inscrire en me faisant parvenir un courriel à l’adresse daniel.turp@revuelopera.quebec ou retenir une place en téléphonant à Christine Paré au 514 343-6111, poste 2801 .

Une dernière représentation pour Cendrillon de Jules Massenet par l’Atelier d’opéra du Conservatoire de musique de Montréal

Après avoir affiché complet pour ses deux premiers soirs, la production de Cendrillon de Jules Massenet par l’Atelier d’opéra du Conservatoire de musique de Montréal sera à nouveau joué à guichets fermés pour sa troisième et dernière représentation au Théâtre rouge du Conservatoire à 19 h 30 en ce samedi 22 février 2020. Je vous rappelle que la production est sous la direction artistique de son chef de chant et responsable de l’Atelier d’opéra Romain Pollet. Le chef Jacques Lacombe dirigera l’Orchestre symphonique du Conservatoire de musique de Montréal et la mise en scène de la production a été confiée à Isabeau Proulx Lemire.

J’ai eu la chance, quant à moi, d’assister à la première du 20 février et vous pourrez lire ici, sous le titre « Cendrillon de Jules Massenet- Un pur délice lyrique  », la critique viens de mettre en ligne sur le site de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique. Je me permets d’y prédire que cette production fait naître une étoile en la soprano Klara Martel-Laporte qui offre une prestation vocale remarquable.

Klara Martel-Laroche (Cendrillon)
Cendrillon de Jules Massenet
Atelier d’opéra du Conservatoire de musique de Montréal, 2020
Photographie : Jean-Sébastien Jacques

Une Carmen pour tout le Québec sur grand écran

C’est 26 salles pluridisciplinaires à travers tout le Québec qui diffuseront  l’opéra Carmen de Georges Bizet sur leur écran, dans le cadre de l’événement Une Carmen pour tout le Québec!.  Cette version pour grand écran, réalisée par Pierre et François Lamoureux, fait suite à la captation de la production présentée par l’Opéra de Montréal en mai 2019 à la Place des Arts dans une mise en scène du cinéaste Charles Binamé et interprété par une distribution entièrement québécoise et canadienne. Cette diffusion en salle est une première du genre pour l’Opéra de Montréal.

Ce projet pilote est le résultat de la réflexion du ministère de la Culture et des Communications du Québec (MCCQ) sur la captation et la diffusion de spectacles vivants à travers le Québec. L’art lyrique est la forme d’art qui circule le moins sur le territoire québécois, le plus souvent pour des raisons techniques et budgétaires. Or, l’opéra est bel et bien couru à travers le Québec, où les diffusions du Metropolitan Opera de New York et de Ciné-spectacle, entre autres, remportent un vif succès bien que les œuvres présentées ne mettent que rarement en scène des artistes d’ici.

Le retour des Viennoiseries musicales de Tempêtes et passions

La compagnie lyrique Tempêtes et Passions propose Viennoiseries musicales IV, une nouvelle immersion dans la musique et la culture viennoise du début du XXe siècle, le dimanche 23 février 2020 à 14 h à la Chapelle du Musée de l’Amérique francophone.

On retrouve le cadre élégant d’un café typique de Vienne où notre irrésistible garçon de café, et ses clients, vous plongeront dans l’ambiance animée de cette époque.  Les ingrédients qui vous avaient tant plu dans les précédentes Viennoiseries musicales seront au rendez-vous, dont l’irrésistible musique d’oeuvres de  l’âge d’or de l’opérette viennoise que sont Das Land des Lächeln Die Czardasfürstin de Franz Leharet Zirkus Prinzessin d’Emmerich Kálmán.

Ce concert met en scène sept artistes lyriques sous le mentorat de Bertrand Alain (comédien et metteur en scène) et d’Anne-Marie Bernard (direction musicale et pianiste). Il s’agit des sopranos Audrey Larose-Zicat, Jessica Latouche, Évelyne Larochelle, de la mezzo-soprano Oneyda Bigot, des ténors  Louis-Charles Gagnon et
Dominique Gagné et du baryton Michaël Thériault.

Un regard vers nous par Les Violons du Roy

Après avoir présenté « Un regard vers nous » à Québec le jeudi 20 février, Les Violons du Roy prendront la route vers Montréal pour présenter ce concert dans le cadre de l’Intégrale des Cantates de Johann Sebastian Bach de la Salle Bourgie le dimanche 23 février 2020 à 14 h 30 . Seront interprétées à cette occasion les cantates  Sehet, wir geh‘n hinauf gen Jerusalem, BWV159, Ach Gott, vom Himmel sieh darein, BWV2 et Ein Herz, das seinen Jesum lebend weiss, BWV134. Je vous rappelle que chef Jonathan Cohen – dont nous avons appris le renouvellement du contrat jusqu’en juin 2024 –  a choisi pour solistes le baryton Tyler Duncan,  le contre-ténor Alex Potter , le ténor Nick Pritchard ainsi que la la soprano Odéi Bilodeau. Vous pourrez d’ailleurs lire ici le portrait de cette dernière publié dans le  numéro 21 (Automne 2019) de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique (p. 25).

Odéi Bilodeau

La soprano Marie-José Lord en récital à la Salle Bourgie

Sur le thème « Poèmes, prières et béatitudes » et accompagnée au piano par Hugues Cloutier, la soprano Marie-Josée Lord s’offrira en récital le mardi 25 février 2020 à 19 h 30 à la salle Bourgie du Musée des Beaux-Arts de Montréal, Elle y interprétera des mélodies d’Ernest Chausson et Henri Duparc, des chansons de Leonard Bernstein et Goerge Gershwin et des  et spirituals américains.

Marie-Josée Lord

Le début de la tournée québécoise de l’opéra Nelligan

Après son grand succès d’estime et plus de 20 reprsentations au Théâtre du Nouveau Monde, l’opéra Nelligan d’André Gagnon et Michel Tremblay part en tournée au Québec. Les premiers et premières mélomanes qui pourront apprécier cette production ont rendez-vous à  Trois-Rivières (25 février), et la production se transportera ensuite à Gatineau (28 et 29 février), Drummondville (3 mars), Laval (6 mars), Québec (9 mars), Granby (12 mars), Sherbrooke (17 mars) et Terrebonne (20 mars 2020).

Je vous rappelle que la mise en scène de cette production est de Normand Chouinard.  La distribution comprend, dans rôle-titre, le baryton Dominique Côté et au ténor Marc Hervieux ainsi que Nadine Brière, Nathalie Doummar, Kathleen Fortin, Noëlla Huet, Laetitia Isambert, Jérémie L’Espérance, Jean Maheux, Frayne McCarthy, Cécile Muhire, Jean-François Poulin, Isabeau Proulx Lemire, Linda Sorgini et Léa Weilbrenner Lebeau. Esther Gonthier est au piano avec les deux autres pianistes Marie-Ève Scarfone et Rosalie Asselin en alternance, la violoncelliste Carla Antoun se joignant également à elles.

La Vie parisienne de Jacques Offenbach par l’Atelier d’opéra de l’Université de Montréal

Sous la direction de Robin Wheeler, l’Atelier d’opéra de l’Université de Montréal présente La vie parisienne de Jacques Offenbach. Le chef Jean-François Rivest assumera la direction musicale de l’Orchestre de l’Université de Montréal et la mise en scène a été confiée à Alain Gauthier. Trois représentations débutant à 19 h 30 sont prévues pour les 28 et 29 février ainsi que le 1er mars 2020 et se dérouleront à la salle Claude-Champagne de la Faculté de musique de l’Université de Montréal.

Le chef Jean-François Rivest présente l’oeuvre en ces termes : «  « On doit à Jacques Offenbach l’établissement de l’opérette en tant que genre lyrique international dont l’évolution, en passant par les Johann Strauss fils, Franz Lehár et Arthur Sullivan, conduira à la comédie musicale du 20e siècle. La vie parisienne, sur un livret délicieux de ses complices de toujours, Meilhac et Halévy, est un opéra bouffe désopilant, divertissant et délicat tout à la fois. La satire sociale s’y déploie avec beaucoup d’esprit et de finesse, au contraire de la grosse comédie du type «?claque dans le dos?». Il ajoute : « L’Europe tout entière est éblouie par cette «?vision rutilante de la vie parisienne?» qui continue à triompher à l’Exposition universelle de 1867. Le contexte de la mise en scène est moderne : Second Empire, une gare, trois salons. Fourbissant toutes ses armes, Offenbach, au sommet de sa gloire, s’adonne au plaisir de caricaturer la société parisienne de son temps : devant le spectacle des gandins, grisettes et demi-mondains qui jouent et chantent en solo, en duo, en trio, en septuor et en chœur… impossible de ne pas s’amuser?! »

Une mise en ligne de la critique de Cendrillon sur le site de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique

Sous le titre « Cendrillon de Jules Massenet- Un pur délice lyrique  », je viens de mettre en ligne ma critique de l’excellente production de l’Atelier d’opéra du Conservatoire de musique de Montréal dont j’ai vu la première le jeudi 20 février 2020. Vous pourrez la lire ici.

Je vous rappelle que le numéro 22 (Hiver 2020) de la revue est maintenant sorti des presses. Vous pourrez prendre connaissance de de la table des matières de ce numéro et de mon éditorial  intitulé « Une nouvelle décennie… lyrique ! » en cliquant ici. Je vous invite à en faire l »achat – ou mieux encore –  à vous abonner à la revue en vous rendant sur son site ici.

Mireille Lebel à Dessau en Allemagne, Michèle Losier et Sammy Moussa à Berlin, Kimy McLaren, Jacqueline Woodley et Julie Boulianne à Vancouver Yannick Nézet-Séguin à Rotterdam et Berlin, Frédéric Antoun et Jean-François Lapointe à Zürich, Oriol Thomas, Nathalie Paulin, Jean-Michel Richer, Pascale Beaudin et Alexandre Sylvestre à Washington et Tomislav Lavoie à Genève

Les artistes lyriques du Québec sont sur la route en grand nombre cette semaine. Mireille Lebel incarnera La Muse et Nicklausse dans Les Contes d’Hoffmann d’Offenbach au Anhaltisches Theater de Dessau le 22 février 2020, Michèle Losier tiendra le rôle d’Octavian dans Der Rosenkavalier de Strauss au Staatsoper de Berlin les 22 et 27 février 2020. Kimy Maclaren Jacqueline Woodley incarnera Tina dans Flight du compositeur anglais Jonathan Dove au Pacific Opera de Victoria les 22 et 28 février 2020. Julie Boulianne sera Rosina dans Le Barbier de Séville de Rossini à l’Opéra de Vancouver dont la dernière représentation est prévue pour le 23 février 2020. Yannick Nézet-Séguin sera à la tête de l’Orchestre philharmonique de Rotterdam pour présenter Die Frau ohne Schatten de Strauss en version concertante au De Doelen de Rotterdam le 23 février 2020. Il mettra le cap sur la capitale allemande pour diriger la Symphonie n° 3 de Mahler le 27 février 2020 à la Philharmonie de Berlin. Frédéric Antoun et Jean-François Lapointe incarneront respectivement Pylade et Thoas dans une nouvelle production d’Iphigénie en Tauride de Gluck à l’Opernhaus de Zürich dont les deux dernières représentations auront lieu les 23 et 28 février 2020. Samy Moussa dirigera Being Beauteous, une cantate composée par l’Allemand Hans Werner Henze à partir des vers de Rimbaud, au Konzerthaus de Berlin le 25 février 2020. Nathalie Paulin, Jean-Michel Richer, Pascale Beaudin et Alexandre Sylvestre feront partie de la distribution de Leonore de Beethoven, première version de Fidelio, dont la mise en scène sera signée par Oriol Tomas à l’Opéra Lafayette à Washington dont la première est prévue pour le 26 février 2020. Tomislav Lavoie sera De Retz dans une nouvelle production de l’opéra Les Huguenots de Meyerbeer au Grand Théâtre de Genève dont la première aura lieu le 26 février 2020.

*****

Dans le cadre de l’émission Place à l’Opéra, Sylvia L’Écuyer poursuit les retransmissions en direct du Metropolitan Opera de New York avec la présentation de l’opéra Le Nozze di Figaro de Wolfgang Amadeus Mozart. La distribution comprend Amanda Woodbury, soprano (Comtesse Almaviva), Hanna-Elisabeth Müller, soprano (Susanna), Marianne Crebassa, mezzo-soprano (Cherubino), MaryAnn McCormick, mezzo-soprano, (Marcellina), Étienne Dupuis, baryton (Comte Almaviva), Adam Plachetka, baryton-basse (Figaro), Maurizio Muraro, baryton-basse (Dr Bartolo) et Tony Stevenson, ténor (Don Curzio). Le choeur et l’orchestre du MET seront sous la direction de Cornelius Meister. À l’entracte, l’animatrice s’entretiendra avec la mezzo-soprano Marianne Crebassa et joindra en coulisse le baryton Étienne Dupuis qui fait ses débuts radiophoniques au Met. Aux Actualités, Sylvia L’Écuyer parlera de la première canadienne de l’opéra Flight de Jonathan Dove au Pacific Opera Victoria dans lequel la soprano québécoise  Kimy McLaren  interprètera le rôle d’une agente de bord. L’émission sera diffusée sur le site d’IcimusiqueClassique le samedi  15 février 202o à 13 h et sera reprise à l’antenne d’ICI MUSIQUE le dimanche 23 février à 19 h.

À son émission La semaine lyrique, Justin Bernard fera entendre le dimanche 23 février 2020 les plus belles pages du répertoire lyrique. Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser l’émission « en ondes radio » de 13 h à 15 h à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM) et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut être également écoutée en direct sur le site électronique de Radio VM à l’adresse http://www.radiovm.com.

Au Café d’art vocal, Bernard Côté animera sa 400e projection d’opéra le samedi 23  février 2020 à 12 h 30 et présentera Carmen de Georges Bizet  dans une production du Festival de Bregenz de 2017. La distribution comprend Gaëlle Arquez, Daniel Johansson, Scott Hendricks et Elena Tsallagova, La directon musicale est de Paolo Carignani et la mise en scène de Kasper Holten. Une reprise est prévue pour le 27 février 2020 à 18 h 30.

Aux Matinées d’Opéramania, le musicologue Michel Vielleux présentera le lundi 24 février 2020 le volet 2 de la projection d’Hamlet d’Ambroise Thomas dans une production de  l’Opéra Comique de Paris de 2018. La distribution comprend Stéphane Degout, Sabine Devieilhe, Laurent Alvaro, Sylvie Brunet-Grupposo et Nicolas Legoux, dans une mise en scène de Cyril Teste et sous la direction musicale de Louis Langrée. Cette matinée se déroulera sur le campus de l’Université de Montréal à Longueuil, et plus précisément à la salle de l’Édifice Port-de-Mer situé au 101, place Charles-Le Moyne. Les Soirées d’Opéramania, font à nouveau relâche cette semaine.

*****

Je vous souhaite une agréable semaine lyrique !

Un Après-midi à Vienne avec la soprano Aline Kutan et Cendrillon de Jules Massenet à l’Atelier d’opéra du Conservatoire de musique de Montréal

15 février 2020

15 février 2020
(No 2020-06)

Sous le thème « Un après-midi à Vienne », l’Orchestre classique de Montréal (OCM) et son chef Boris Brott recevront le dimanche 16 février 2020  la soprano Aline Kutan. Notre Reine québécoise de la  nuit, comme je l’avais présenté dans l’Entretien publié dans le numéro (Hiver 2000) de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique que vous pouvez consulter ici, interprétera des œuvres de Berg, Lehàr, Mozart, Schoenberg, Strauss, Webern. Ce concert débutera à 15 h et se déroulera au Victoria Hall de Westmount situé au 4626, rue Sherbrooke Ouest à Westmount… mais au comble du malheur pour ceux et celles qui voudraient y assister, il affiche complet !

Trois dernières représentations pour Nelligan d’André Gagnon et Michel Tremblay… au Théâtre du Nouveau-Monde

L’opéra Nelligan d’André Gagnon et Michel Tremblay est toujours à l’affiche au Théâtre du Nouveau monde (TNM) connaîtra ces trois dernière représentations, le dimanche 16 février à  14 h, le 18 février à 19 h 30 et  le 19 février à 20 h.

Je vous rappelle que la mise en scène est de Normand Chouinard.  La distribution comprend, dans rôle-titre, le baryton Dominique Côté et au ténor Marc Hervieux ainsi que Nadine Brière, Nathalie Doummar, Kathleen Fortin, Noëlla Huet, Laetitia Isambert, Jérémie L’Espérance, Jean Maheux, Frayne McCarthy, Cécile Muhire, Jean-François Poulin, Isabeau Proulx Lemire, Linda Sorgini et Léa Weilbrenner Lebeau. Esther Gonthier est au piano avec les deux autres pianistes Marie-Ève Scarfone et Rosalie Asselin en alternance, la violoncelliste Carla Antoun se joignant également à elles.

Après plus de 20 représentations comprenant neuf supplémentaires jouées à guichets fermés au TNM, Nelligan part en tournée au Québec et les mélomanes de toutes les régions du Québec pourront apprécier cette production à  Trois-Rivières (25 février), Gatineau (28 et 29 février), Drummondville (3 mars), Laval (6 mars), Québec (9 mars), Granby (12 mars), Sherbrooke (17 mars) et Terrebonne (20 mars 2020).

J’ai mis en ligne la critique que Judy-Ann Desrosiers a formulée au sujet de cette nouvelle production de Nelligan pour le bénéficie des lecteurs et lectrices de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique. Sous le titre « Nelligan : de fougue et d’émotions », elle pourrai être lue ici.

Une Amicale de la Phonothèque sur Eileen Farrell

Le musicologue Michel Veilleux animera une Amicale de la Phonothèque de la Société d’art vocal de Montréal consacré à la grande soprano américaine Eileen Farrell. Cet événement aura lieu le mardi 18 février à 18 h 30 et se déroulera au Café d’art vocal situé au 1223, rue Atateken  Montréal.

Cendrillon de Jules Massenet par l’Atelier d’opéra du Conservatoire de musique de Montréal

Sous la direction artistique de son chef de chant et responsable de l’Atelier d’opéra Romain Pollet, l’Atelier d’opéra du Conservatoire de musique de Montréal présentera Cendrillon de Jules Massenet les 20, 21 et 22 février 2020. Le chef Jacques Lacombe dirigera l’Orchestre symphonique du Conservatoire de musique de Montréal et la mise en scène de la production a été confiée à Isabeau Proulx Lemire.

Les trois représentations affichant maintenant complet, le Conservatoire offre trois autres possibilités pour apprécier cette production et ce, à titre gratuit. Vous pourrez assister à la répétition générale publique qui se déroulera le lundi 17 février à 18 h (175 places seulement). Vous pourrez également visionner les jeudi 20 et vendredi 21 février à 19 h 30 une retransmission en direct – diffusion en continu – sur écran géant de ces deux représentations (50 places seulement par représentation). Il est possible de réserver vos places par téléphone au 514 873-4031 poste 313 ou par courriel à billetterie@conservatoire.gouv.qc.ca

La répétition publique générale et les trois représentations se dérouleront au Théâtre Rouge du Conservatoire de musique de Montréal situé au 4750, avenue Henri-Julien à Montréal.

J’aurai la chance, quant è moi, d’assister à la première du 20 février… pur en faire une critique dans L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique.

Un regard vers nous par Les Violons du Roy

Dans le cadre de l’intégrale des Cantates de Johann Sebastian Bach de la Salle Bourgie et sur le thème « Un regard vers nous », Les Violons du Roy interpréteront le cantates  Sehet, wir geh‘n hinauf gen Jerusalem, BWV159, Ach Gott, vom Himmel sieh darein, BWV2 et Ein Herz, das seinen Jesum lebend weiss, BWV134. Le chef Jonathan Cohen a choisi pour solistes le baryton Tyler Duncan,  le contre-ténor Alex Potter , le ténor Nick Pritchard ainsi que la la soprano Odéi Bilodeau, dont vous pourrez d’ailleurs lire ici le portrait publié dans le  numéro 21 (Automne 2019) de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique (p. 25),

Deux représentations de ce concert son prévues, la première à la salle Raoul-Jobin du Palais-Montcalm de Québec le jeudi 20 février à 20 h et la deuxième  à la Maison symphonique de Montréak le dimanche 23 février à 14 h 30.

La mezzo-soprano Jenny Ivanovna, gagnante du Prix d’art vocal Wirth 2019-2020

Après la délibération d’un jury composé de et au terme l’épreuve finale de sa cinquième édition qui s’est déroulée à la salle Pollack de l’Université McGill le dimanche 9 février 2020, la mezzo-soprano Jenny Ivanovna s’est méritée le Prix d’art vocal Wirth 2019-2020 et la bourse de 25 000,00 4 qui l’accompagne. Elle l’a emporté sur la soprano Sarah Dufresne et le ténor Joé Lampron-Dandonneau  qu ont reçu un prix de 1000,00 $.

La lauréate pourra  être entendue à la Chapelle historique du Bon-Pasteur de Montréal le 5 avril 2020.

Au centre : Jenny Ivanovna
Prix Wirth 2019-2020
Épreuve finale, 9 février 2020

Une présence québécoise durant la saison 2020-2021 du Metropolitan Opera de New York

Le Metropolitan Opera de New York a annoncé sa programmation pour sa saison 2020-2021 et les artistes lyriques du Québec nous y feront encore honneur. Son directeur musical et notre Yannick Nézet-Séguin dirigera six opéras durant la prochaine saison (Aïda, Dead Man Walking, Don Giovanni, Fidelio, Die Frau ohne Schatten et Roméo et Juliette. Le baryton Étienne Dupuis chantera tiendra incarnera le personnage de dans Dead Man Walking et sera également de la production de don Giovanni. La mezzo-soprano Julie Boulianne tiendra le rôle de Stéphano dans Roméo et Juliette.

Pour plus détails sur l’ensemble de cette autre impressionnante saison de la grande compagnie lyrique newyorkaise, vous pouvez cliquer ici.

Une mise en ligne de plusieurs nouvelles critiques sur le site de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique

Outre la critique de Nelligan dont il a été fait mention ci-haut et qui a été rédigée par Judy-Ann Desrosiers, cette dernière a également assisté au spectacle lyrique interdiscplinaire Century Song à l’occasion duquel la soprano Neema Bickersteth rend hommage aux  femmes noires en Amérique. Vous pourrez lire sa critique ici. Vous pourrez également prendre connaissance des vues de la musicologue Marie–Hélène Benoît-Otis sur le concert « Mozart Grandeur nature » par l’Orchestre Métropolitain. Intitulée « Hétu Grandeur nature », sa critique peut être consultée ici.

Je vous rappelle que le numéro 22 (Hiver 2020) de la revue est maintenant sorti des presses et a été reçu par ses abonnés et abonnées. Vous pourrez prendre connaissance de de la table des matières de ce numéro et de mon éditorial  intitulé « Une nouvelle décennie… lyrique ! » en cliquant ici. Je vous invite à en faire l »achat – ou mieux encore –  à vous abonner à la revue en vous rendant sur son site ici.

Ana Sokolovic à Dublin, Julie Boulianne et Jacqueline Woodley à Vancouver. Michèle Losier à Berlin. Frédéric Antoun et Jean-François Lapointe à Zürich, Yannick Nézet-Séguin à Paris et Dortmund et  Philippe Sly à New York

Dans le cadre du Irish Language Art Song Project de Dublin, qui vise la promotion de la mise en musique de textes irlandais, le cycle Three Irish Songs pour ténor et piano d’Ana Sokolovic sera créé le 15 février 2020. Julie Boulianne sera incarnera Rosina dans Le Barbier de Séville de Rossini à l’Opéra de Vancouver les 15 et 20 février 2020. Michèle Losier tiendra à nouveau le rôle d’Octavian dans Der Rosenkavalier de Strauss au Staatsoper de Berlin les 16 et 19 février 2020. Frédéric Antoun et Jean-François Lapointe incarneront respectivement Pylade et Thoas dans une nouvelle production d’Iphigénie en Tauride de Gluck à l’Opernhaus de Zürich les 16 et 20 février 2020. Yannick Nézet-Séguin sera à la tête de l’Orchestre philharmonique de Rotterdam pour présenter Die Frau ohne Schatten de Strauss en version concertante au Théâtre des Champs-Élysées à Paris le 17 février et au Konzerthaus de Dortmund le 20 février 2020. Philippe Sly participera le 19 février 2020 à un concert au Kaufmann Center de New York où il interprétera des lieder de Beethoven et de Wolf. Jacqueline Woodley incarnera Tina dans Flight du compositeur anglais Jonathan Dove au Pacific Opera de Victoria dont la première aura lieu le 20 février 2020.

Dans le cadre de l’émission  Place à l’Opéra, Sylvia L’Écuyer  poursuit les retransmissions en direct du Metropolitan Opera de New York avec la présentation de Manon de Jules Massenet. La distribution comprend Lisette Oropesa, soprano (Manon), Michael Fabiano, ténor (Chevalier des Grieux), Carlo Bosi, ténor (Guillot de Morfontaine), Artur Ruci?ski, baryton (Lescaut), Brett Polegato, baryton (De Brétigny) et Kwangchul Youn, basse (Comte des Grieux). Le Choeur et l’Orchestre du MET seront sous la direction de Maurizio Benini. Aux entractes, l’animatrice proposera un entretien avec la soprano Lisette Oropesa ainsi qu’avec le baryton Brett Polegato fait ses débuts au MET. Sylvia L’Écuyer recevra également le baryton Marc Boucher qui coordonne l’enregistrement intégral des mélodies de Massenet . L’émission sera diffusée sur le site d’IcimusiqueClassique le samedi  15 février 202o à 13 h et sera reprise à l’antenne dICI MUSIQUE le dimanche 16 février à 19 h.

À son émission La semaine lyrique, Justin Bernard fera entendre le dimanche 16 février 2020 les plus belles pages du répertoire lyrique. Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser l’émission « en ondes radio » de 13 h à 15 h à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM) et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut être également écoutée en direct sur le site électronique de Radio VM à l’adresse http://www.radiovm.com.

Au Café d’art vocal, Bernard Côté animera le samedi 15  février 2020 à 12 h 30 une projection de d’Un ball0 in maschera  de Giuseppe Verdi  dans une production du Metropolitan Opera de New York 2012. La distribution comprend Marcelo Alvarez, Dmitri Hvorostovsky et Sondra Radvanovsky. La direction musicale est de Fabio Luisi et la mise en scène de David Alden. Une reprise est prévue pour le 20 février 2020 à 18 h 30.

Aux  Matinées d’Opéramania , l’on pourra assister le 17 février 2020 le  volet 1 de la projection d’Hamlet d’Ambroise Thomas dans une production de  l’Opéra Comique de Paris de 2018. La distribution comprend Stéphane Degout, Sabine Devieilhe, Laurent Alvaro, Sylvie Brunet-Grupposo et Nicolas Legoux, dans une mise en scène de Cyril Teste et sous la direction musicale de Louis Langrée. Cette matinée se déroulera sur le campus de l’Université de Montréal à Longueuil, et plus précisément à la salle de l’Édifice Port-de-Mer situé au 101, place Charles-Le Moyne. Les Soirées d’Opéramania, font relâche cette semaine.

*****

Je vous souhaite une agréable semaine lyrique !

Un Cabaret Bel Canto par l’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal et l’Orchestre de l’Agora, le Prix Wirth d’art vocal 2019-2020 et les débuts d’Hugo Laporte au Teatro alla Scala de Milan

8 février 2020

8 février 2020
(No 2020-05)

Sous la direction de son chef Nicolas Ellis, l’Orchestre de l’Agora (OA) présente, en collaboration avec l’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal,  convie les opéraphiles à un Cabaret Bel Canto au Théâtre Rialto de Montréal le jeudi 13 février 2020 à 19 h 30. Ce concert sera une occasion d’entendre de jeunes artistes dans une atmosphère décontractée de type « cabaret » et sera animée par la chroniqueuse, auteure et l’analyste-humoriste de l’émission Esprit critique d’Art.TV Catherine Ethier.

Le programme comprendra donc plusieurs airs des opéras les plus célèbres de Bellini (I Puritani, La Sonnambula) et de Donizetti (Don Pasquale, Lucia di Lammermoor), mais aussi de magnifiques airs de Maometto II et du Comte Ory de Rossini, œuvres un peu moins représentées de ce compositeur. Parmi les ensembles vocaux qui seront interprétés, l’on note le Sextuor de Lucia du Lammermoor et le trio de l’opéra Le Comte Ory.

Ce concert mettra à profit un orchestre de 37 instrumentistes et les 10 solistes de l’Atelier. L’OA poursuit ainsi avec succès une tradition commencée il y a deux ans alors que Da Ponte déculotté, concert théâtralisé, était présenté au Corona le 3 février 2018 et que The Turn of the Screw de Benjamin Britten, occupait l’espace Nomad du 7 au 9 février 2020.

Deux autres représentations pour Les Contes d’Hoffmann à la Société d’Art lyrique du Royaume

La célébration du 200e anniversaire de naissance de Jacques Offenbach se poursuit cette fin de semaine à la Société d’art lyrique du Royaume avec la présentation de l’opéra Les Contes d’Hoffmann. Je vous rappelle que la distribution comprenant Steeve Michaud, Caroline Bleau, Caroline Gélinas, Éric Thériault et Dion Mazerolle.  Je vous rappelle que le directeur artistique Dominic Boulianne a confié la mise en scène à Étienne Cousineau et que le chef Jean-Philippe Tremblay assume la direction de l’Orchestre symphonique du Saguenay-Lac-Saint-Jean. Le Choeur de la Société d’art lyrique du Royaume aura été préparé par Annie Larouche. Après la première de jeudi soir, deux autres représentations sont prévues pour le samedi 8 février à 19 h 30 et le dimanche 9 février à 14 h au Théâtre de la Banque Nationale de Chicoutimi.

Je vous invite à lire la critique fort élogieuse de cette production publiée le 7 février 2020  dans le journal Le Quotidien sous la plume de Daniel Côté et le titre « Les Contes d’Hoffmann: un opéra qui amuse, émeut et fait réfléchir ».


Caroline Bleau (Olympia)
Les Contes d’Hoffmann de Jacques Offenbach
Société d’art lyrique du Royaume, 2020
Photographie : Rocket Lavoie, Le Progrès

Nelligan d’André Gagnon et Michel Tremblay… encore à l’affiche au Théâtre du Nouveau-Monde

L’opéra Nelligan d’André Gagnon et Michel Tremblay est toujours à l’affiche au Théâtre du Nouveau monde (TNM) et sept représentations sont prévues cette semaine, le 8 février à  15 h et 20 h, le 9 février à 14 h, le 11 février à 19 h 30 ainsi que les 12, 13 et 14 février 2020 à 20 h .

Je vous rappelle que la mise en scène est de Normand Chouinard.  La distribution comprend, dans rôle-titre, le baryton Dominique Côté et au ténor Marc Hervieux ainsi que Nadine Brière, Nathalie Doummar, Kathleen Fortin, Noëlla Huet, Laetitia Isambert, Jérémie L’Espérance, Jean Maheux, Frayne McCarthy, Cécile Muhire, Jean-François Poulin, Isabeau Proulx Lemire, Linda Sorgini et Léa Weilbrenner Lebeau. Esther Gonthier est au piano avec les deux autres pianistes Marie-Ève Scarfone et Rosalie Asselin en alternance, la violoncelliste Carla Antoun se joignant également à elles.

Je vous invite à visionner ci-après l’ de la production que la chaîne ICI Musique a rendu accessible et dans lequel Marc Hervieux interprète l’air Le Vaisseau d’or :

Les découvertes du Café d’art vocal… avec la mezzo-soprano Marie-Andrée Mathieu

Sur le thème « Pantalon et colorature, la mezzo-soprano Marie-Andrée Mathieu s’offrira en récital dans le cadre de la série « Les découvertes du Café d’art Vocal » le dimanche 9 février 2020 à 11h 30. Accompagnée par le pianiste Giancarlo Scailia, elle interprétera des airs tirés d’opéras de Gounod, Offenbach, Meyerbeer, Mozart, Rossini et Thomas. Pour le programme détaillé du récital, vous pouvez cliquer ici.

Marie-Andrée Mathieu

Originaire de Québec, l’artiste lyrique est appréciée pour sa voix agile et pour sa grande expressivité musicale. Nommée « Jeune espoir lyrique québécois » par les Jeunes Ambassadeurs Lyriques, Marie-Andrée Mathieu a récemment été invitée à chanter en Allemagne, en Chine, en Slovaquie et en Italie. Admise au prestigieux Concours Reine Élisabeth de Belgique dès la fin de ses études, et, plus récemment, au Concours musical international de Montréal, elle est également finaliste du Concours international de Marmande et du Concours de l’Orchestre symphonique de Montréal.

L’évènement débutera à 11 h 30 et aura lieu au siège de la Société d’art vocal de Montréal situé au 1223, rue Atateken à Montréal.

 L’épreuve finale du Prix d’art vocal Wirth 2019-2020

L’épreuve finale de la cinquième édition du Prix d’art vocal Wirth 2019-2020 aura lieu le dimanche 9 février 2020 et mettra en présence trois jeunes artistes lyriques de la l’École de musiqude l’Université McGill, il s’agit de la soprano Sarah Dufresne, de la mezzo-soprano Jenny Ivanovna et du ténor Joé Lampron-Dandonneau  qui ont lire des « mini-entrevues » ici.  Le premier prix est de 25 000$ et inclut également un engagement musical à la Chapelle historique du Bon-Pasteur de Montréal dont la date a déjà été fixée au 5 avril 2020 ainsi qu’un autre engagement à Toronto. Les deux autres finalistes recevront un prix de 1000 $.

L’évènement débutera à 14 h 30 et se déroulera à la salle Pollack de l’Université McGill situé au 555, rue Sherbrooke Ouest à Montréal. Si vous n’êtes pas en mesure de vous déplacer pour cette épreuve, une webdiffusion a été prévue et vous permettra d’y assiste via la Toile en cliquant ici.


Sarah Dufresne, Joé Lampron-Dandonneau et Jenny Ivanovna

Je vous rappelle que le Prix d’art vocal Wirth a été institué à la suite d’un cadeau historique qu’a fait Elizabeth Wirth en 2015 et est décerné à chaque année à un étudiant ou une étudiante en chant de l’École de musique Schulich, qui démontre un talent et un sens artistique exceptionnels. Les lauréats et lauréates des éditions précédentes ont été Chelsea Rus (2015-2016), Simone McIntosh (2016- 2017), Anna-Sophie Neher (20172018) et Marcel d’Entremont (2018-2019).

Les débuts d’Hugo Laporte au Teatro Alla Scala de Milan

Artiste lyrique dont la carrière est en pleine ascension, le baryton québécois Hugo Laporte réalisera, dans un mois, jour pour jour, le 8  mars 2020 ses débuts au mythique Teatro alla Scala de Milan dans Salome de Richard Strauss sous la direction du réputé chef italien Riccardo Chailly. La participation à cette production résulte d’une promesse d’engagement octroyée par le régisseur de distribution de l’institution milanaise, Toni Gradsack, à la suite de sa prestation remarquée au Concours Hans Gabor Belvedere l’été dernier.

Hugo Laporte

Hugo Laporte a partagé ses impressions avec L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique qui a consacré sa rubrique « Artiste d’ici, ailleurs  » de son dernier numéro 22 (Hiver 2020) à ce jeune artiste qui poursuit son ascension dans le monde lyrique.  Ce dernier se livrait en ses termes   : « Cette production sera pour moi une occasion privilégiée pour débuter ma relation avec cette institution légendaire et travailler avec de grands artistes. Salome représente une première incursion dans le répertoire de Strauss et le rôle du Cappadocien est relativement court ; le registre est assez typique d’un petit rôle de basse, ses répliques se tenant du grave au médium pour un baryton. Cependant, comme l’a précisé Toni Gradsack, tous les interprètes se doivent d’exceller à La Scala, peu importe la taille du rôle. Je devrai ainsi faire mes preuves et profiter de cette expérience pour tisser des liens avec le milieu musical milanais ». Pour lire la version intégrale de l’article, vous pouvez cliquer ici.

Un beau lancement de l’essai Fidélité et infidélité dans les mises en scène d’opéra de Jean-Jacques Nattiez

Le lancement de l’essai du musicologue Jean-Jacques Nattiez publié sous le titre Fidélité et infidélité dans les mises en scène d’opéra à la Librairie philosophique Vrin à la fin de l’année 2019 donné lieu à des échanges fort intéressants entre le professeur Nattiez et la professeure Marie-Hélène Benoît-Otis qui animait l’évènement. La photographie ci-après pérennise ce lancement auquel assistaient aussi plusieurs musicologues, musicographes et mélomanes à la Librairie Olivieri le 4 février 2020.


Jean-Jacques Nattiez et Marie-Hélène Benoît-Oits
Librairie Olivieri, Montréal
4 février 2020

Je vous rappelle que cet essai fera l’objet d’une recension dans L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique par son fidèle collaborateur – et compositeur – Éric Champagne.

Une mise en ligne d’une seconde critique de Written on Skin et du CD Mers de Marie-Nicole Lemieux

J’ai mis en ligne sur le site de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique une seconde critique de Written on Skin rédigée par le musicologue Federico Lazarro qui avait assisté, comme Éric Champagne dont la critique peut être lue ici, à la première de l’oeuvre lyrique de Martin Crimp et George Benjamin. Vous pourrez en prendre connaissance ici. Ma collaboratrice – et directrice du marketing et des communications de la revue –  Claudine Jacques a mis en ligne ici la critique du CD Mers de Marie- Nicole Lemieux rédigée par un autre fidèle collaborateur, le  musicologue Pascal Blanchet.

Je vous rappelle que le numéro 22 (Hiver 2020) de la revue est maintenant sorti des presses. Vous pourrez prendre connaissance de de la table des matières de ce numéro et de mon éditorial  intitulé « Une nouvelle décennie… lyrique ! » en cliquant ici. Je vous invite à en faire l »achat – ou mieux encore –  à vous abonner à la revue en vous rendant sur son site ici.

Mireille Lebel à Fermo en Italie, Rihab Chaieb et Julie Boulianne à Vancouver, Frédéric Antoun et Jean-François Lapointe à Zürich, Michèle Losier à Berlin et Marie-Nicole Lemieux à Paris 

Mireille Lebel tiendra le rôle-titre dans Carmen de Bizet au Teatro dell’Aquila à Fermo en Italie le 8 février 2020. Rihab Chaieb sera reçue à nouveau en ce 8 février 2020 par l’Orchestre symphonique de Vancouver pour chanter les Siete Canciones populares españolas de Falla. Frédéric Antoun et Jean-François Lapointe incarneront respectivement Pylade et Thoas dans une nouvelle production d’Iphigénie en Tauride de Gluck à l’Opernhaus de Zürich les 8 et 11 février 2020. Michèle Losier tiendra le rôle d’Octavian dans Der Rosenkavalier de Richard Strauss au Staatsoper de Berlin dont la première a lieu le 9 février et dont une deuxième représentation est prévue pour le 13 février. 2020. Marie-Nicole Lemieux incarnera Juditha dans une version concertante de l’oratorio Juditha Triumphans de Vivaldi au Théâtre des Champs-Elysées à Paris le 11 février 2020. Julie Boulianne incarnera Rosina dans Le Barbier de Séville de Rossini à l’Opéra de Vancouver dont la première se déroulera le 13 février 2020.

Dans le cadre de l’émission  Place à l’Opéra, Sylvia L’Écuyer  poursuit les retransmissions en direct du Metropolitan Opera de New York avec la présentation de La Damnation de Faust d’Hector Berlioz. La distribution comprend Elina Garanca, mezzo-soprano (Marguerite),  Michael Spyres, ténor (Faust) et Ildar Abdrazakov, basse (Méphistophélès). Le Choeur et l’Orchestre du MET sous la direction d’Edward Gardner. À l’entracte, l’animatrice échangera avec Peter Bloom sur Les Mémoires d’Hector Berlioz dont une nouvelle édition vient de paraître. Aux Actualités, Sylvia L’Écuyer présentera une répétition d’Il Barbiere di Siviglia à Vancouver où  la mezzo-soprano Julie Boulianne chante le rôle de Rosina. Elle s’entretiendra avec la directrice de l’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal Chantal Lambert au sujet de son nouvel orchestre en résidence : l’Orchestre de l’Agora. L’émission sera diffusée sur le site d’IcimusiqueClassique le samedi  8 février 202o à 13 h et sera reprise à l’antenne dICI MUSIQUE le dimanche 9 février à 19 h.

À son émission La semaine lyrique, Justin Bernard fera entendre le dimanche 9 février 2020 les plus belles pages du répertoire lyrique. Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser l’émission « en ondes radio » de 13 h à 15 h à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM) et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut être également écoutée en direct sur le site électronique de Radio VM à l’adresse http://www.radiovm.com.

Au Café d’art vocal, Bernard Côté animera le samedi 8  février 2020 à 12 h 30 une projection de d’Il turco in Italia  de Gioacchino Rossini dans une production de l’Opéra de Zurich. La distribution comprend Cecilia Bartoli, Ruggero Raimondi et Oliver Widmer. La direction musicale est de Franz Welser-Möst et la mise en scène de Cesare Lievi. Une reprise est prévue pour le 13 février 2020 à 18 h 30.

Aux  Matinées d’Opéramania , l’on pourra  visionner le lundi 10 février 2020 le film-opéra La Voix humaine de Francis Poulenc  produit par Daniel Toscan du Plantier en 1990 avec Julia Migenes. La  mise en scène de Peter Medak et  la direction musicale de Georges Prêtre. Cette matinée se déroulera sur le campus de l’Université de Montréal à Longueuil, et plus précisément à la salle de l’Édifice Port-de-Mer situé au 101, place Charles-Le Moyne. Aux Soirées d’Opéramania, c’est la production du Royal Opera House Covent Garden de Londres de 2016 de l’opéra Norma de Vincenzo Bellini qui sera projeté le vendredi 14 février 2020 à 19 h 30. La distribution comprend Sonya Yoncheva, Joseph Calleja, Sonia Ganassi, Brindley Sherratt et Vlada Borovko. La direction musicale est d’Antonio Pappano et la mise en scène est d’Àlex Ollé (Troupe La Fura dels Baus). Cette soirée commencera à 19 h 30 aura lieu à la salle Jean-Papineau-Couture de la Faculté de musique de l’Université de Montréal située au 200, avenue Vincent d’Indy.

*****

Je vous souhaite une agréable semaine lyrique !

Les Contes d’Hoffmann à la Société d’art lyrique du Royaume et Mozart Grandeur nature avec l’Orchestre métropolitain

2 février 2020

Pour prolonger la célébration du 200e anniversaire de naissance de Jacques Offenbach, la Société d’art lyrique du Royaume et son directeur artistique Dominic Boulianne ont choisi présenter comme production annuelle Les Contes d’Hoffmann. La distribution comprenant Steeve Michaud, Caroline Bleau, Caroline Gélinas, Éric Thériault et Dion Mazerolle.  La mise en scène a été confiée à Étienne Cousineau et le chef Jean-Philippe Tremblay dirigera l’Orchestre symphonique du Saguenay-Lac-Saint-Jean. Le Choeur de la Société d’art lyrique du Royaume aura été préparé par Annie Larouche, Trois représentations sont prévues pour les jeudi 6 et samedi 8 février à 1 9h 30 ainsi que le dimanche 9 février à 14 h au Théâtre de la Banque Nationale de Chicoutimi.

Je vous invite à lire l’article consacré à cette production qui a été publié dans Le Quotidien du 25 janvier 2020 sous la plume de Daniel Côté et le titre « Les Contes d’Hoffmann: un opéra tantôt givré, tantôt dramatique ».

Une dernière représentation pour Written on Skin à l’opéra de Montréal

Les opéraphiles de la Métropole auront une dernière chance de voir la production de l’Opéra de Montréal, dans sapremière version scénique québécoise et canadienne, de ’opéra Written on Skin de George Benjamin. Je vous rappelle que soprano Magali Simard-Galdès, le baryton-basse Daniel Okulitch, la mezzo-soprano Florence Bourget et le ténor Jean-Michel Richer ainsi que le contre-ténor italien Luigi Schifano feront partie de la distribution. L’Orchestre symphonique de Montréal sera sous la direction de Nicole Paiement et la mise en scène a été confiée à Alain Gauthier. La quatrième et dernière représentations est pour le dimanche 2 février à 14 h la Salle Wilfrid-Pelletier de la Place des arts.

D’ailleurs, je compte retourner à la Place des Arts pour assister à cette dernière d’une production que j’ai aimé, à tous égards, qu’il s’agisse de l’interprétation vocale, de direction musicale et de la mise en scène, mais aussi de la conception des costumes et décors. La production  a également été appréciée par Éric Champagne à qui L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique avait confié la responsabilité de formuler une critique à chaud immédiatement après la représentation…que vous pourrez visionner ici. Vous pourrez également lire ici les vues de notre Debussy québécois sur cette production publiées sur le site de la revue sous le titre « Written on Skin : l’incontournable de la saison ».


Éric Champagne et Daniel Turp
Written on Skin de George Benjamin
Opéra de Montréal
Salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts
25 janvier 2020

Je vous invite à lire également les autres critiques publiées au lendemain de la première sous la plume de Christophe Huss (Le Devoir) (« Une brillante lecture de  » Written on Skin«  »), Arthur Kaptainis (The Gazette) (« ») et Michel Joany-Furtin (Ludwig van Montréal) (« Written on Skin à  l’Opéra de Montréal : un amour tatoué dans notre esprit ») et Lev Bratishenko (Opera Canada) (« Written on Skin at Ope?ra de Montre?al: A Cold Fascination »).

Une dernière représentation pour Street Scene de Kurt Weil par Opéra McGill

Je vous rappelle qu’Opéra McGill présente l’opéra Street Scene de Kurt Weill dans une mise en scène de Patrick Hansen. Le chef Brian DeMaris dirige l’Orchestre symphonique de McGill. L’opéra sera interprété par les résidents et résidentes  d’Opéra McGill. La dernière représentation se déroulera à la salle Ludger-Duvernay du Monument National le dimanche e2 février 2020 et débutera  à 14 h.


Un lancement de l’essai Fidélité et infidélité dans les mises en scène d’opéra de Jean-Jacques Nattiez

À l’occasion de la parution de l’essai Fidélité et infidélité dans les mises en scène d’opéra, publié par la Librairie philosophique Vrin à la fin de l’année 2019, la Librairie Olivieri recevra le musicologue Jean-Jacques Nattiez. Dans cet essai, le professeur émérite de la Faculté de musique de l’Université de Montréal se demande s’il est  légitime de qualifier certaines productions d’« infidèles » par rapport aux intentions du créateur ? Qu’est-ce qui, au contraire, permet de parler de « fidélité »  à leur sujet ? L’objectif de l’essai est de tenter déterminer par rapport à quels aspects spécifiques de l’œuvre et de l’univers du compositeur et du librettiste, ces jugements ont été construits.

L’évènement aura lieu le 4 février 2020 et débutera à 18 h. Je compte d’ailleurs y assister et faire mention à l’auditoire que cet essai fera l’objet d’une recension dans L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique par son fidèle collaborateur – et compositeur – Éric Champagne.

Nelligan d’André Gagnon et Michel Tremblay… encore à l’affiche au Théâtre du Nouveau-Monde

L’opéra Nelligan d’André Gagnon et Michel Tremblay est encore à l’affiche au Théâtre du Nouveau monde (TNM) et quatre représentations sont prévues cette semaine, le 4 février ainsi que les 5, 6 et 7 février 2020 à 20 h .

Je vous rappelle que la mise en scène est de Normand Chouinard.  La distribution comprend, dans rôle-titre, le baryton Dominique Côté et au ténor Marc Hervieux ainsi que Nadine Brière, Nathalie Doummar, Kathleen Fortin, Noëlla Huet, Laetitia Isambert, Jérémie L’Espérance, Jean Maheux, Frayne McCarthy, Cécile Muhire, Jean-François Poulin, Isabeau Proulx Lemire, Linda Sorgini et Léa Weilbrenner Lebeau. Esther Gonthier est au piano avec les deux autres pianistes Marie-Ève Scarfone et Rosalie Asselin en alternance, la violoncelliste Carla Antoun se joignant également à elles.

Une version restaurée de l’opéra Motezuma d’Antonio Vivaldi par l’Ensemble Caprice

Découvert en 2002 dans les archives de la Sing-Akademie de Berlin, l’opéra Motezuma d’Antonio Vivaldi  renaîtra le 4 février 2020 dans une version restaurée par Mathias Maute. Le chef et directeur artistique de l’Ensemble Caprice a collaboré avec La Bach Society du Minnesota et le Early Music Seattle poru présenter une version semi-scénique de l’oeuvre avec une distribution mettant en vedette des artistes de Montréal, du Mexique et des États-Unis d’Amérique. La distribution comprendra les artistes du Mexique (Marduk Serrano Lopez (Motezuma), Lisa Rodriguez (Teutile),  Nayelli Acevedo (Asprano) et  Nicholas Chalmers?(Fernando)) et des États-Unis d’Amérique (Nerea Berraondo (Mitrena), Nelle June Anderson?(Ramiro) et Pedro Juan Fonseca (Motezuma).

L’opéra Motezuma, créé en 1733suscite un fort engouement dans l’univers de la musique classique puisque qu’on a récemment retrouvé le livret complet de cette œuvre de Vivaldi, mais plus de la moitié de la musique manquà l’appel. Bien que la partition originale ait été retrouvéeplusieurs sections sont disparues. Lle chef Matthias Maute  a composé dans le style baroque les parties manquantes afin de compléter l’opéra pour la représentation montréalaise. Les récits ont été retirés de la version reconstituée pour être remplacés par des monologues récités par un acteur afin de rendre le point de vue de l’empereur Aztèque encore plus vivant. 

L’opéra s’inspire de la conquête du Mexique par les Espagnols et raconte l’histoire de la rencontre de Motezuma, le dernier empereur aztèque, avec le Général Hernan Cortés en 1519. Les conflits surviennent entre les deux chefs colériques lorsque la fille de MotezumaTeutile, tombe amoureuse de Ramiro, le frère de Fernando. Cette histoire damour passionné précipite l’opéra vers un dénouement heureux, mais fictif. Avec une distribution réunissant?:

L’unique représentation de Motezuma  se déroulera la Salle Bourgie du Musée des Beaux-Arts de Montréal Sherbrooke Ouest et débutera à 19 h 30.

 L’Ensemble Caprice réalisera par ailleurs la plus importante tournée de son histoire en présentant Motezuma dans plusieurs grandes villes américaines?(Seattle, 8 février, Washington, février. Seattle 11 février,  Mankato, Minnesota, 12 février, St-Paul, Minnesota, 14 février, Miami, 3 avril, Marshall, Minnesota, 5 avril  et Washington, DC, 6 avril 2020).

Mozart grandeur nature avec l’Orchestre métropolitain

Comme le suggère l’Orchestre métropolitain dans la présentation de son prochain concert « Mozart Grandeur nature » « [l]a femme de Mozart, Constance, affectionnait particulièrement les fugues et les contrepoints, ces mélodies qui se superposent et se répondent comme si elles se pourchassaient l’une l’autre. C’est pour elle qu’il compose la Grande Messe en do mineur, alors qu’il se familiarisait de plus en plus avec la musique vocale de Bach et Haendel ».

De retour à Montréal après sa direction au Metropolitan Opera de New Yorkd’un Wozzeck couvert d’éloges, le chef Yannick Nézet-Séguin  dirigera cette œuvre grandiose à laquelle il associe comme solistes la soprano Carolyn Sampson, la mezzo-soprano Julie Boulianne, le ténor Jonas Hacker et le baryton-basse Philippe Sly. Le Chœur Métropolitain aura été préparé quant à lui par François A. Ouimet et Pierre Tourville. Le programme est complété par la Symphonie no 5 pour chœur et orchestre du compositeur québécois Jacques Hétu qui conduit dans le Paris d’avant, pendant et après la Deuxième Guerre, pour se terminer solennellement sur Liberté, le célèbre poème d’Éluard. Ce concert aura lieu à la Maison symphonique de Montréal le 7 février 2020  19 h 30 et aura été précédé d’une présentation au Centre nationale des arts à Ottawa le 6 février à 20 h.

Sortie du numéro 22 (Hiver 2020) de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique et une mise en ligne d’un texte sur l’artiste, à domicile Marc, Hervieux et de la Rétrospective sur le Metropolitan Opera de New York

Le numéro 22 (Hiver 2020) de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique a été maintenant transmis dans sa version numérique aux abonnés et abonnés de la revue. Je vous rappelle  que ce numéro comprend un ENTRETIEN avec le chef Kent Nagano qui a été mis en ligne ici, de même que des articles sur « L’Artiste, à domicile » qu’est le ténor québécois « Marc, Hervieux » et sur « L’artiste d’ailleurs, ici » qu’est la cheffe canadienne « Nicole Paiement ». Peuvent également être lus en ligne le texte qui donne suite à la RENCONTRE que j’ai eue avec la soprano « Magali Simard-Galdès  », de même que les deux RÉTROSPECTIVES sur « Nelligan d’André Gagnon et Michel Tremblay » et  sur « Le Metropolitan Opera de New York  » ainsi que le PORTRAIT du jeune artiste lyrique « Jean-Philippe Mc Clish ». Le  numéro comporte également DOSSIER sur « Germaine Tillion et Le Verfügbar aux Enfers » préparé la musicologue Marie-Hélène Benoît-Otis dont il est également fait un PORTRAIT. La section PROFIL présente « L’Atelier d’opéra du Conservatoire de musique de Montréal »  et et une CODA, signée par le fidèle collaborateur de la revue Danick Trottier, a pour titre « Félix Leclerc : une écriture dramaturgique et lyrique ».

Je vous invite à acheter ce numéro ou à vous abonner à la revue en vous rendez sur le site de la revue ici.

Opéra – Art Lyrique

Claire de Sévigné à Genève, Mireille Lebel à Ascoli Piceno en Italie, Alain Coulombe à Calgary, Jacques Lacombe à Saint-Étienne, Frédéric Antoun et Jean-François Lapointe à Zurich, Éric Laporte à Mainz en Allemagne, Nora Sourouzian à Saint-Gall en Suisse et Rihab Chaieb à Vancouver  

Claire de Sévigné sera au Grand Théâtre de Genève pour camper de Blonde dans L’Enlèvement au sérail de Mozart dont la dernière a lieu 1er février 202. Mireille Lebel tiendra à nouveau le rôle-titre dans Carmen de Bizet au Teatro Ventidio Basso d’Ascoli Piceno et au Teatro Ventidio Basso à Ascoli Piceno en Italie le 1er février 2020. Alain Coulombe incarnera Oroveso dans Norma de Bellini au Calgary Opera les 1er, 5 et 7 février 2020. Jacques Lacombe assurera la direction de Don Quichotte de Massenet à l’Opéra de Saint-Étienne pour les deux dernières représentations des 2 et 4 février 2020. Frédéric Antoun et Jean-François Lapointe incarneront respectivement Pylade et Thoas dans une nouvelle production d’Iphigénie en Tauride de Gluck à L’Opernhaus de Zurich dont la première a lieu le 2 février 2020 et qui connaître deux autres représentations cette semaine, les 4 et 6 février 2020. Éric Laporte incarnera le Chevalier René des Grieux dans Manon Lescaut de Puccini le 6 février 2020. Nora Sourouzian incarnera Jezibaba dans Rusalka de Dvo?ák au Théâtre de Saint-Gall le 7 février 2020. Rihab Chaieb sera reçue par l’Orchestre symphonique de Vancouver pour chanter les Siete Canciones populares españolas de Falla les 7 et 8 février 2020.

Dans le cadre de l’émission  Place à l’Opéra, Sylvia L’Écuyer  poursuit les retransmissions en direct du Metropolitan Opera de New York avec la présentation de Porgy and Bess de George Gerschwin qui fait aussi l’objet d’une diffusion dans le cadre de la série Met en direct et haute définition. La distribution comprendAngel Blue, soprano (Bess),  Eric Owens, baryton-basse (Porgy), Golda Schultz, soprano (Clara), Latonia Moore, soprano (Serena), Denyce Graves, mezzo-soprano (Maria), Frederick Ballentine, ténor (Sportin’life), Alfred Walker, baryton-basse (Crown) et Donovan Singletary, baryton-basse (Jake). Le Choeur et l’Orchestre du MET seront sous la direction de David Robertson. À l’entracte, l’animatrice s’entretiendra avec l’archiviste du Metropolitan Opera Peter Clark au sujet de l’exposition Black Voices at the MET. Aux Actualités, Sylvia L’Écuyer proposera une entrevue avec la soprano Caroline Bleau et le baryton Dion Mazerolle qui chantent tous les deux quatre rôles dans la nouvelle production de l’opéra Les Contes d’Hoffmann de Jacques Offenbach à la Société d’art lyrique du Royaume. L’émission sera diffusée sur le site d’IcimusiqueClassique le samedi  1er février 202o à 13 h et sera reprise à l’antenne dICI MUSIQUE le dimanche 2 février à 19 h.

À son émission La semaine lyrique, Justin Bernard fera entendre le dimanche 2 février 2020 les plus belles pages du répertoire lyrique. Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser l’émission « en ondes radio » de 13 h à 15 h à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM) et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut être également écoutée en direct sur le site électronique de Radio VM à l’adresse http://www.radiovm.com.

Au Café d’art vocal, Bernard Côté animera le samedi 1er février 2020 à 12 h 30 une projection de Die Hugenotte de Meyerbeer dans uue production de l’opéra de Berlin. La distribution comprend Angela Denning, Camille Capasso, Lucy Peacock, Richard Leech, Harmut Welker et Martin Blasius, La direction musicale est de Stefan Soltesz et la mise en scène de John Dew. Une reprise est prévue pour le 6 février à 18 h 30.

Aux  Matinées d’Opéramania , l’on pourra  visionner le lundi 3 février 2020 l’opéra Der Fliegende Holländer (Le Vaisseau fantôme) de Richard Wagner dans une production du Theater an der Wien de 2016. La distribution comprend Samuel Youn, Ingela Brimberg, Lars Woldt, Bernard Richter et Manuel Günther, dans une mise en scène d’Olivier Py et sous la direction musicale de Marc Minkowski. Cette matinée se déroulera sur le campus de l’Université de Montréal à Longueuil, et plus précisément à la salle de l’Édifice Port-de-Mer situé au 101, place Charles-Le Moyne. Le musicologue Michel Veilleux présentera aux  Matinées d’Opéramania  l’opéra Der Fliegende Holländer (Le Vaisseau fantôme) de Richard Wagner dans une production du Theater an der Wien de 2016. La distribution comprend Samuel Youn, Ingela Brimberg, Lars Woldt, Bernard Richter et Manuel Günther, dans une mise en scène d’Olivier Py et sous la direction musicale de Marc Minkowski. Cette matinée débutera à 13 h 30 et se déroulera sur le campus de l’Université de Montréal à Longueuil, et plus précisément à la salle de l’Édifice Port-de-Mer situé au 101, place Charles-Le Moyne. Aux Soirées d’Opéramania et à l’occasion de la pre?sentation de l’ope?ra bouffe La Vie parisienne de Jacques Offenbach par l’Atelier d’ope?ra et l’Orchestre de de l’Universite? de Montre?al a? la fin fe?vrier, le musicologue Michel Veilleux animera une rencontre-causerie et s’entretiendra avec un artisan de ce spectacle. Des extraits de diverses productions seront projete?s et discute?s. Cette soirée spéciale commencera à 19 h 30 aura lieu à la salle Jean-Papineau-Couture de la Faculté de musique de l’Université de Montréal située au 200, avenue Vincent d’Indy

*****

Je vous souhaite une agréable semaine lyrique !

Written on Skin de George Benjamin à l’Opéra de Montréal, un récital du ténor néo-zélandais Pene Pati à la Société d’art vocal de Montréal et Éric Champagne, lauréat du prix Opus du Compositeur de l’année

25 janvier 2020

25 janvier 2020
(N° 2020-03)

Magali Simard-Galdès (Agnès)
Written on Skin de George Benjamin
Opéra de Montréal. 2019
Photographie : Yves Renaud

Après Eugène Onéguine et Lucia di Lammermoor, l’Opéra de Montréal présentera, en première version scénique québécoise et canadienne, l’opéra Written on Skin de George Benjamin. La soprano Magali Simard-Galdès, le baryton-basse Daniel Okulitch, la mezzo-soprano Florence Bourget et le ténor Jean-Michel Richer ainsi que le contre-ténor italien Luigi Schifano feront partie de la distribution. L’Orchestre symphonique de Montréal sera sous la direction de Nicole Paiement et la mise en scène a été confiée à Alain Gauthier. Quatre représentations sont prévues et auront lieu les 25, 28, 30 janvier à 19 h 30 ainsi que le 2 février à 14 h la Salle Wilfrid-Pelletier de la Place des arts.

Pour vous préparer à cet important rendez-vous lyrique, je vous suggère de lire les articles publiés aujourd’hui dans Le D Magazine du journal Le Devoir sous la plume de son critique musical Christophe Huss et le titre « Bâtir un répertoire pour demain- Grand opéra du XXIe siècle, Written on Skin, de George Benjamin, est confié à la spécialiste Nicole paiement » ainsi dans The Gazete sous la signature d’Arthur Kaptainis et intitulé « Written on Skin is an opera that spans the Centuries ». Je vous invite aussi à regarder la vidéo diffusée par l’Opéra de Montréal dans laquelle la cheffe Nicole Paiement parle de Written on Skin :

Un récital du ténor néo-zélandais Pene Pati

La Société d’art vocal de Montréal poursuit cette année son mandat de présenter des récitals mettant en valeur des artistes d’ailleurs… et d’ici ! Après avoir interprété Alfredo Germont dans La Traviata un peu plus tôt cette saison au Théâtre Bolchoï, le ténor néo-zélandais Pene Pati présentera récital le 26 janvier des airs de Fauré, Liszt, Strauss et Tosti. Il sera accompagné du pianiste Rony Michael Greenberg. Le récita débutera à 15 h et se déroulera à la salle de concert du Conservatoire de musique de Montréal.

Pene Pati

Nelligan d’André Gagnon et Michel Tremblay… toujours à l’affiche au Théâtre du Nouveau-Monde

L’opéra Nelligan d’André Gagnon et Michel Tremblay est toujours à l’affiche au Théâtre du Nouveau monde (TNM)   Deux représentations sont prévues aujourd’hui, en matinée  (15 h0 et soirée (20 h), auxquelles s’ajoutent quatre autres soirées (20 h) les 21, 22, 23 et 24 janvier 2020.

Je vous rappelle quela mise en scène est de Normand Chouinard.  La distribution comprend, dans rôle-titre, le baryton Dominique Côté et au ténor Marc Hervieux ainsi que Nadine Brière, Nathalie Doummar, Kathleen Fortin, Noëlla Huet, Laetitia Isambert, Jérémie L’Espérance, Jean Maheux, Frayne McCarthy, Cécile Muhire, Jean-François Poulin, Isabeau Proulx Lemire, Linda Sorgini et Léa Weilbrenner Lebeau. Esther Gonthier est au piano avec les deux autres pianistes Marie-Ève Scarfone et Rosalie Asselin en alternance, la violoncelliste Carla Antoun se joignant également à elles.

Je vous signale que Marc Hervieux, qui est animateur à ses heures reçoit Michel Tremblay à son émission lyrique La dolce vita en ce samedi 25 janvier à 10h (en reprise le lundi 27 janvier à 13 h 30) sur ICI Musique classique. Cette rencontre a permis à Michel Tremblay de parler de ses choix musicaux, de son rôle de librettiste, de la place de la musique classique dans ses oeuvres littéraires et de livrer des confidences uniques sur Nelligan.

Les Lagrime di San Pietro de Roland de Lassus par le Los Angeles Master Chorale

Dans un spectacle mis en scène par le britannique Peter Sellars, l’ensemble vocal Los Angeles Master Chorale s’arrête pour la première fois à Montréal pour présenter le spectacle chorégraphié Lagrime di San Pietro (« Les larmes de Saint Pierre »). Reconnu à travers le monde, le choeur californien présentera une étonnante interprétation a cappella, dans laquelle les 21 interprètes transforment ce chef-d’œuvre du compositeur Roland de Lassus en une performance chargée d’émotions. Cet événement aura lieu le jeudi 30 novembre 2020 à la Maison symphonique de Montréal et débutera à 20 h… et j’y serai !

La sortie du numéro 22 (Hiver 2020) de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique et une mise en ligne de la « RENCONTRE AVEC : Magali Simard-Galdès »

La sortie numérique  du numéro 22 (Hiver 2020) de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique est prévue dans les prochaines heures. Je vous rappelle  que ce numéro comprend un ENTRETIEN avec le chef Kent Nagano que je co-signe avec la rédactrice en chef Gabrielle Prud’hommne qui a été mis en ligne ici, de même qu’un article sur la cheffe Nicole Paiement qui dirigera la première de Written on Skin ce soir  à l’Opéra de Montréal que vous pouvez consulter ici. Peut également être lu en ligne le texte qui donne suite à la RENCONTRE que j’ai eu avec la soprano Magali Simard-Galdès qui tiendra le rôle d’Agnès Written on Skin. Ce  numéro comportera également DOSSIER un dossier sur « Germaine Tillion et Le Verfügbar aux Enfers » préparé la musicologue Marie-Hélène Benoît-Otis dont il est également fait un PORTRAIT, l’autre PORTRAIT de ce numéro étant celui du jeune artiste lyrique Jean-Philippe McLish. La section PROFIL présente l’Atelier d’opéra du Conservatoire de musique de Montréal, les deux RÉTROSPECTIVES sont consacrées au Metropolitan Opera de New York et à l’opéra Nelligan et une CODA, signée par le fidèle collaborateur de la revue Danick Trottier, a pour titre « Félix Leclerc : une écriture dramaturgique et lyrique ».


Annonce parue dans Le D Magazine du journal Le Devoir
25 janvier 2020

Éric Champagne, prix Opus du Compositeur de l’année et les autres lauréats lyriques du Conseil québécois de la musique

Le compositeur Éric Champagne, fidèle collaborateur de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique, a reçu le prix Opus du Compositeur de l’année lors du Gala tenu le dimanche 19 janvier à la salle Bourgie du  Musée des Beaux-Arts de Montréal. En recevant son prix, le compositeur a prononcé une inspirante allocution dont le contenu mérite d’être connu et disséminé, ce que je fais un devoir de faire en en reprenant ici les termes :
« Aux musiciens, aux directions artistiques, aux solistes, ensembles et orchestres, je vous invite à jouer notre musique. À lui accorder une place importante dans vos concerts, plus importante que la traditionnellement ridicule « ouverture de 8 minutes » qui est trop souvent la norme… Nous avons un patrimoine musical, nous avons un répertoire national. C’est notre devoir de le jouer, de l’enregistrer, de le diffuser, de le faire connaître, de lui donner vie. Ici comme ailleurs. C’est notre culture, c’est notre identité, c’est notre voix dans le grand concert des nations ».
Éric Champagne
Parmi les autres lauréats lyriques, l’on compte l’Orchestre métropolitain pour la présentation de la version de concert de l’opéra Le Château de Barbe-Bleue avec  Yannick Nézet-Séguin, Michèle Losier, et John Relyea récompensée par le prix du Concert de l’année à Montréal et du prix du Concert de l’année- musique romantique. Le prix du Concert de l’année à Québec a été attribué au Festival d’opéra de Québec pour la production de l’opéra Le Vaisseau fantôme de Richard Wagner dans la mise en scène de François Girard. L’ensemble Galileo, (anciennement Orchestre symphonique de la Vallée-du-Haut-Saint-Laurent), s’est mérité le prix du Concert de l’année – Répertoires multiples pour la présentation du spectacle Opéras ! Pour le CD « Renaissance », l’ensemble vocal Quartom a obtenu le Prix Opus Album de l’année – Musiques médiévale, de la Renaissance, baroque. Pour leur ouvrage Mozart 191 : la semaine Mozart du Reich allemand et ses invités français,  les musicologues de l’Université de Montréal Marie-Hélène BenoÎt-Otis et Cécile Quesney ont remporté le prix du livre de l’année.

Félicitations à l’ensemble des finalistes, lauréats et lauréates… et à Éric Champagne en particulier !

Robert Lepage et Carl Filion à New York, Mireille Lebel à Fermo en Italie, Éric Laporte à Mainz en Allemagne, Karina Gauvin à Paris, Hélène Guilmette à Munich, Francis Perron et Jacques-Olivier Chartier en Belgique, Suzanne Taffot à Limoges, Marie-Ève Munger à Toulon, Claire de Sévigné à Genève et Jacques Lacombe à Saint-Étienne

Robert Lepage signera la mise en scène d’une version de concert de La Damnation de Faust de Berlioz, à laquelle ont également contribué Carl Fillion au Metropolitan Opera de New York dont les deux premières représentations prévues pour le 25 et 28 janvier 2020. Mireille Lebel tiendra le rôle-titre dans Carmen de Bizet au Teatro dell’Aquila de Fermo en Italie les 25 et 30 janvier 2020. Éric Laporte incarnera le Chevalier René des Grieux dans l’opéra Manon Lescaut de Puccini au Staatstheater Mainz les 25 et 31 janvier 2020. Karina Gauvin incarnera Merab dans l’oratorio Saul de Haendel au Théâtre du Châtelet de Paris les 25, 27, 29 et 31 janvier 2020. Hélène Guilmette chanterades mélodies de Hahn et Massenet au Prinzregententheater de Munich le 26 janvier 2020. Accompagné par Francis Perron, Jacques-Olivier Chartier conclura une tournée de récitals en Belgique dont le programme sera consacré au Winterreise de Schubert le 26 janvier 2020. Suzanne Taffot incarnera La Chouette dans L’Enfant et les sortilèges de Ravel à l’Opéra de Limoges lors de la dernière représentation 26 janvier 2020. Marie-Ève Munger sera la Comtesse Adèle dans Le Comte Ory de Puccini à l’Opéra de Toulon les 26 et 28 janvier 2020. Claire de Sévigné sera au Grand Théâtre de Genève pour camper le rôle de Blonde dans L’Enlèvement au sérail de Mozart les 26, 28 et 30 janvier 2020. Jacques Lacombe assurera la direction de Don Quichotte de Massenet à l’Opéra de Saint-Étienne dont la première aura lieu le 31 janvier 2020.

Dans le cadre de l’émission  Place à l’Opéra, Sylvia L’Écuyer  poursuit les retransmissions en direct du Metropolitan Opera de New York avec la présentation de La Bohème de Giacommo Puccini. de Giusepppe Verdi. La distribution comprend Ailyn Pérez, soprano (Mimi), Olga Kulchynska, soprano (Musetta),  Matthew Polenzani, ténor (Rodolfo), David Bizic, baryton (Marcello),  Andrei Zhilikovsky, baryton (Schaunard),  Jongmin Park, basse (Colline) et Arthur Woodley, basse (Benoit/Alcindoro). Le choeur et l’Orchestre du Met seront sous la direction de Marco Armiliato. Aux entractes, l’animatrice  présentera Mirabelle Ordinaire, assistante metteure en scène. Aux Actualités, Sylvia L’Écuyer s’entretiendra avec la cheffe Speranza Scappucci qui dirige Il Barbiere di Siviglia au Canadian Opera Company à Toronto et le baryton canadien Luka Kawabata qui chante le rôle de Tadeusz dans la première canadienne de  l’opéra The Passenger de Mieczys?aw Weinberg à l’Université de Colombie britannique. L’émission sera diffusée sur le site d’IcimusiqueClassique le samedi  25 janvier 2019 à 13 h et reprise à l’antenne dICI MUSIQUE le dimanche 26 janvier à 19 h.

À son émission La semaine lyrique, Justin Bernard fera entendre le dimanche 26  janvier 2020 les plus belles pages du répertoire lyrique. Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser l’émission « en ondes radio » de 13 h à 15 h à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM) et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut être également écoutée en direct sur le site électronique de Radio VM à l’adresse http://www.radiovm.com.

Au Café d’art vocal, Bernard Côté animera le samedi 25 janvier 2020 à 12 h 30 une projection de Roméo et Juliette de Charles Gounod dans une production du Festival de Salzbourg de 2008. La distribution comprend Rolando Villazon, Nino Machaidze, Mikhail Petrenko, Russell Braun et Cora Burggraaf. La direction musicale est de Yannick Nézet-Séguin et la mise en scène de Brian Lange. Une reprise est prévue pour le 30 janvier à 18 h 30.

Le musicologue Michel Veilleux présentera aux  Matinées d’Opéramania  l’opéra Der Fliegende Holländer (Le Vaisseau fantôme) de Richard Wagner dans une production du Theater an der Wien de 2016. La distribution comprend Samuel Youn, Ingela Brimberg, Lars Woldt, Bernard Richter et Manuel Günther, dans une mise en scène d’Olivier Py et sous la direction musicale de Marc Minkowski. Cette matinée se déroulera sur le campus de l’Université de Montréal à Longueuil, et plus précisément à la salle de l’Édifice Port-de-Mer situé au 101, place Charles-Le Moyne. Les Soirées d’Opéramania font relâche cette semaine.

*****

Je vous souhaite une agréable semaine lyrique… et espère rencontrer certains et certaines d’entre vous ce soir à la salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts lors de la première de Written on Skin.

Le Festival Schubert de l’Orchestre symphonique de Montréal et une nouvelle production de Nelligan au Théâtre du Nouveau monde

11 janvier 2020

11 janvier 2020
(N° 2020-01)

C’est l‘Orchestre symphonique de Montréal (OSM) qui ouvre, en musique, la nouvelle décennie avec la présentation d’un Festival Schubert durant lequel plusieurs grandes œuvres vocales du grand compositeur et d’autres airs du grand répertoire lyrique seront mises à l’honneur. Le cycle Die schöne Müllerin (La belle meunière) sera interprété par le baryton allemand Dietrich Henschel lors d’un récital qui se déroulera le 12 janvier à 14 h  30. Le 14 janvier à 20h, la mezzo-soprano Rihab Chaieb se joindra à Dietrich Henschel pour chanter des airs d’Otello et d’Il Barbieri di Siviglia de Rossini. Le 15 janvier à 19 h et le 16 janvier à 10h30, le ténor anglais Ian Bostridge chantera les airs de Viola et Das Lied im Grunen dans un concert ayant pour thème Vienne le temps d’une valse. Pour clore la semaine, le 17 janvier à 20 h, Ian Bostridge interprétera le Winterreise (Le voyage d’hiver) accompagné par la pianiste canadienne Angela Hewitt. Tous ces concerts se dérouleront à la Maison symphonique de Montréal sous la direction de Kent Nagano.

Nelligan d’André Gagnon et Michel Tremblay au Théâtre du Nouveau-Monde

Pour célébrer le trentième anniversaire de sa création, le Théâtre du Nouveau mone (TNM) met à l’affiche l’opéra Nelligan d’André Gagnon et Michel Tremblay dans une mise en scène de Normand Chouinard. Le rôle-titre sera confié au baryton Dominique Côté et au ténor Marc Hervieux, qui incarneront le protagoniste à la fois jeune et vieillissant. La distribution réunira les artistes lyriques et dramatiques Nadine Brière, Nathalie Doummar, Kathleen Fortin, Noëlla Huet, Laetitia Isambert, Jérémie L’Espérance, Jean Maheux, Frayne McCarthy, Cécile Muhire, Jean-François Poulin, Isabeau Proulx Lemire, Linda Sorgini et Léa Weilbrenner Lebeau. Marie-Ève Scarfone sera au piano pour plus d’une vingtaine de représentations du 14 janvier au 8 février, et lors de supplémentaires maintenant prévues les 11, 12, 13, 14, 15 et 16 février. Un Gala-Bénéfice au profit du TNM, auquel j’aurai le plaisir d’assister, aura lieu le lundi 13 janvier.

Je vous rappelle que l’opéra Nelligan avait été créé pour commémorer le cinquantenaire du décès d’Émile Nelligan (1879-1941). L’œuvre retrace le parcours du célèbre poète de l’adolescence, alors qu’il est interné à l’asile Saint-Benoît-Joseph-Labre à 19 ans, jusqu’à la fin de sa vie, où il séjourne entre les murs de l’hôpital psychiatrique Saint-Jean-de-Dieu.

L’oeuvre a été créée au Grand Théâtre de Québec en novembre 1990. Une captation de cette version originale de Nelligan est accessible sur la Toile ici :

Une version symphonique de Nelligan a été produite en 2005 par l’Orchestre symphonique de Montréal sous la direction de Jacques Lacombe. Cette production marquait un changement, car le rôle du jeune Nelligan était attribué à un chanteur lyrique, le baryton Dominique Côté, celui du vieux Nelligan ayant été confié à Daniel Lavoie, Cette version a donné lieu à un enregistrement de la Société Radio-Canada qui est d’ailleurs accessible, pour six jours encore, sur le site d’ICI Musique en cliquant ici.

Ce virage lyrique de Nelligan s’est affirmé en 2010 avec la production de l’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal, qui faisait appel a? nouveau à Dominic Côté, mais également au ténor Marc Hervieux pour interpréter Nelligan âgé. Les deux chanteurs semblent être devenus les interprètes attitrés du protagoniste, puisqu’ils se retrouvés à nouveau dans les mêmes rôles dans lors de la présentation de la même production au Festival d’opéra de Québec en 2012.


Isabeau Proulx-Lemire, Dominique Côté, Jean-François Poulin et Marc Hervieux
En répétition au TNM, 2019
Photographe : Olivier Chassé

Au sujet de la prochaine production du TNM, je vous invite à lire l’article que lui consacre François Jardon-Gomez  publié dans Le D Magazine du journal Le Devoir des 4 et 5 janvier 2020 sous le titre « Émile Nelligan, mythe national » ainsi que celui de Stéphanie Morin intitulé « Nelligan : version intimiste » publié dans La Presse d’aujourd’ui

La sortie prochaine du numéro 22 (Hiver 2020) de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique et une mise en ligne de l’ENTRETIEN avec Maestro Kent Nagano

La sortie numérique  du numéro 22 (Hiver 2020) de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique approche. Je vous rappelle  que ce numéro comprendra un ENTRETIEN avec le chef Kent Nagano que je co-signe avec la rédactrice en chef Gabrielle Prud’hommne, et que je viens de mettre en ligne ici. Il en ira de même de la RENCONTRE avec la soprano Magali Simard-Galdès autour de l’opéra Written on Skin que je compte rendre accessible dès la semaine prochaine. Ce  numéro comportera une DOSSIER ( Germaine Tillion et Le Verfügbar aux Enfers), des PORTRAITS (Jean-Philippe McLish et Marie-Hélène Benoît-Otis), un PROFIL (Atelier d’opéra du Conservatoire de musique de Montréal), deux RÉTROSPECTIVES (Metropolitan Opera de New York et Nelligan) ainsi que’ une CODA sur « Félix Leclerc : une écriture dramaturgique et lyrique ».

Marianne Fiset à Helsinki, Yannick Nézet-Séguin à New York, Éric Laporte à Francfort, Florie Valiquette et Tomislav Lavoie à Versailles, Jacques Lacombe à Mulhouse, Philippe Sly à Toronto, Francis Perron et Jacques-Olivier Chartier en Belgique

Marianne Fiset incarnera Mimì dans La Bohème de Puccini à l’Opéra national de Finlande à Helsinki dont la dernière est prévue pour le 11 janvier 2020. Yannick Nézet-Séguin sera sur le podium du Metropolitan Opera de New York pour diriger Wozzeck de Berg les 11 et 16 janvier 2020. Éric Laporte reprend le rôle d’Ulysse dans Pénélope de Fauré à l’Opéra de Francfort les 11 et 17 janvier 2020. Florie Valiquette et Tomislav Lavoie feront partie de la distribution de La Flûte enchantée de Mozart en tant que Pamina et Sarastro à l’Opéra de Versailles les 11, 12 et 14 janvier 2020. Jacques Lacombe dirigera l’Orchestre symphonique de Mulhouse lors de concerts consacrés à l’opérette viennoise au Palais des sports de Mulhouse le 17 janvier 2020. Philippe Sly poursuit la présentation de son projet Chimera-Wintereise au Koerner Hall de Toronto le 17 janvier 2020. Accompagné par Francis Perron, Jacques-Olivier Chartier réalisera une tournée de récitals en Belgique dont le programme sera consacré au Winterreise de Schubert, le premier des trois récitals étant prévu pour le 17 janvier 2020.

Dans le cadre de l’émission  Place à l’Opéra, Sylvia L’Écuyer, qui nous informait sur sa page Facebook qu’elle était à New York pour y enregistrer des entrevues et assister à quatre opéras, poursuit les retransmissions en direct du Metropolitan Opera de New York avec la présentation de Wozzeck d’Alban Berg… qui est également projeté sur les écrans du monde entier dans le cadre de la série Met en direct et en haute définition. La distribution comprend Peter Mattei, baryton (Wozzeck), Elza van den Heever, soprano (Marie), Tamara Mumford, mezzo-soprano (Margret), Christopher Ventris, ténor (Tambourmajor) Gerhard Siegel, ténor (Capitaine), Andrew Staples, ténor (Andres) et Christian Van Horn, baryton-basse (Le docteur). Le Choeur et l’Orchestre du MET seront sous la direction de Yannick Nézet-Séguin. Pour tout savoir sur Wozzeck, l’animatrice recevra en entrevue le chef Yannick Nézet-Séguin. Elle s’entretiendra également avec Isolde Lagacé, directrice générale et artistique de la Fondation ARTE Musica, au sujet de la riche programmation qu’elle propose à la salle Bourgie du Musée des Beaux-Arts de Montréal. L’émission sera diffusée sur le site d’IcimusiqueClassique le samedi  11 janvier 2019 à 13 h et reprise à l’antenne dICI MUSIQUE le dimanche 12 janvier à 19 h.


Sylvia L’Écuyer

À son émission La semaine lyrique, Justin Bernard fera entendre le dimanche 12 janvier 2020 les plus belles pages du répertoire lyrique. Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser l’émission « en ondes radio » de 13 h à 15 h à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM) et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut être également écoutée en direct sur le site électronique de Radio VM à l’adresse http://www.radiovm.com.

Les projections du Café d’art vocal sont toujours en relâche cette semaine. Les  Matinées d’Opéramania sont de retour quant à elles et Michel Veilleux y présentera le deuxième volet de Nabucco de Verdi dans une production des Arènes de Vérone de 2017. La distribution comprend George Gagnidze, Susanna Branchini, Rafa? Siwek, Nino Surguladze et Rubens Pelizzari, dans une mise en scène d’Arnaud Bernard et sous la direction musicale de Daniel Oren. Cette matinée se déroulera sur le campus de l’Université de Montréal à Longueuil, et plus précisément à la salle de l’Édifice Port-de-Mer situé au 101, place Charles-Le Moyne. C’est également le cas pour les Soirées d’Opéramania qui reprennent le vendredi 17 janvier 2020 à 19 h 30 avec la présentation d’Il Trovatore de Verdi dans une production du Royal Opera House Covent Garden de Londres de 2017. La distribution comprend Lianna Haroutounian, Gregory Kunde, Anita Rachvelishvili, Vitaly Bilvy et Alexander Tsymbalyuk. La direction musicale est de Richard Farnes et la mise en scène de David Boesch, Cette soirée aura lieu à la salle Jean-Papineau-Couture de la Faculté de musique de l’Université de Montréal située au 200, avenue Vincent d’Indy.

*****

Je vous souhaite un bon début d’année 2020… et bon hiver lyrique !

Hommage à Vienne- Le Concert du Nouvel An à Québec et Montréal, un bilan de l’année 2019 et des voeux pour une année…

28 décembre 2019

28 décembre 2019
(N° 2019-42)

et une décennie lyriques !

Une invitation à célébrer le début de la nouvelle année et à rendre Hommage à Vienne est à nouveau lancée aux mélomanes de la Capitale nationale et de la Métropole. Sous la direction du chef Christoph Campestrini les instrumentistes de l’Orchestre Strauss de Montréal accompagneront, dans des airs d’opérettes, Katarzyna Dondalska de Berlin-Varsovie ainsi que Lilla Galambos et Thomas Weinhappel de Vienne. Les membres de l’Europaballett St.Pölten d’Autriche et des champions internationaux de danse sociale prendront également part au spectacle.

La première représentation de ce concert aura lieu  à la salle Louis-Fréchette du