Une « nouvelle » saison de créations à l’Opéra de Montréal, un récital de Florence Bourget avec l’Orchestre classique de Montréal et un été lyrique 2020 … pas comme les autres au Québec et dans le monde !

22 juin 2020

  22 juin 2020
(No 2020-24)

Le directeur général de l’Opéra de Montréal, Patrick Corrigan, a annoncé le lundi 22 juin 2020 d’importants changements à la saison 2020-2021 de la compagnie en conséquence de la grave pande?mie de la maladie du coronavirus (COVID-19). La saison remaniée en sera une de créations. D’abord, celle de L’hiver attend beaucoup de moi de Laurence Jobidon et Pascale St-Onge qui devait avoir lieu en mars 2020 et qui sera présentée – devant un public réduit – avec La Voix humaine de Francis Poulenc durant l’automne 2020.  La première mondiale de l’opéra que?be?cois La beauté du monde de Julien Bilodeau et Michel Marc Bouchard sera présentée quant à elle au Théêtre Maisonneuve les 20, 22. 24. 26, 28 et 30 mars 2021. Une nouvelle création québécoise de Hubert Tanguay-Labrosse et Olivier Kemeid, produite en collaboration avec Ballet Opéra Pantomime (BOP) et I Musici de Montréal, prendra l’affiche au Monument National en mai 2021, étant précédée de l’opéra Riders of the Sea de Ralph Vaughan Williams. Une seule production aura lieu à la salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts, soit Le Nozze di Figaro de Mozart les 8, 11, 13 et 16 mai 2021… avec une distribution 100 % québécoise et canadienne.

Les productions de La Traviata de Verdi et de Jenufa de Janacek, qui devaient être présentées respectivement du 26 septembre au 4 octobre et du 14 au 22 novembre 2020, seront reprogrammées au cours de la saison 2021-2022. Comme l’a expliqué Patrick Corrigan, « [s]uite à la sortie du guide des normes sanitaires de la CNESST pour les arts de la scène, nous constatons que la production d’oeuvres de grande envergure telles La Traviata et Jenufa, qui impliquent chacune plus de 200 artistes et artisans, comporte actuellement des risques inéluctables pour la santé des artistes, des techniciens et de l’équipe. Étant donné l’ampleur de ces productions, il nous serait impossible de respecter les consignes sanitaires en vigueur autant sur scène, dans la fosse d’orchestre, qu’en arrie?re-scène ». Il ajoutait : « Ces grands spectacles demandent plusieurs mois de travail en amont de la production. Nous devions absolument prendre une décision dès maintenant puisque, plus tard, il nous aurait été impossible de respecter tous les délais prescrits par de tels projets artistiques ». L’Opéra de Montréal proposera une programmation en ligne dès l’automne prochain afin d’offrir à son public des opéras et autres spectacles de haut niveau dans le confort et la sécurité de leur foyer. Des prestations intimes seront aussi présentées en tout respect des mesures sanitaires en vigueur, en plus des ateliers de création qui viseront à développer de nouvelles œuvres pour les saisons à venir. La compagnie adaptera ses activités artistiques afin de permettre aux artistes de maintenir leur apport primordial au développement de notre forme d’art ».

L’Atelier lyrique, qui a poursuivi sa formation à distance jusqu’à la fin mai comme prévu, reprendra quant à lui ses activités dès septembre avec une nouvelle cohorte (voir pour les membres de cette cohorte le numéro du présent blogue du 9 mai 2020 (No 2020-18)). Les artistes en résidence suivront une formation complète et participeront à de nombreux projets artistiques et professionnels des plus enrichissants, qui tiendront évidemment compte des règles en vigueur. Le département des activités éducatives et communautaires adaptera également ses activités et ses collaboration avec, entre autres, La gang à Rambrou, l’Hôpital Ste-Justine et la CSDM. De nouveaux programmes seront aussi ajoutés et également adaptés pour être accessibles en ligne.

L’horaire détaillé et complet des activités sera rendu public en septembre 2020.

 Un récital de Florence Bourget avec l’Orchestre classique de Montréal

Après les concerts  de la pianiste Élisabeth Pion, de la harpiste Valérie Milot  et de la flûtiste Nadia Labrie avec sa soeur jumelle la guitariste Annie Labrie et pour clôturer le mois de la Fête nationale du Québec sur une note lyrique, l’Orchestre classique de Montréal présente un récital virtuel de la mezzo-soprano Florence Bourget. L’événement débutera à 19 h 30 et sera d’une durée d‘environ 45 minutes. Elle sera diffusée par la page Facebook à laquelle vous pourrez avoir accès ici.

Florence Bourget

Je vous rappelle qu’à l’occasion du 80e anniversaire de sa fondation, l’Orchestre de chambre McGill a été renommé Orchestre classique de Montréal (OCM). Fondé en 1939 par le violoniste, chef d’orchestre et compositeur Alexander Brott et son épouse Lotte Brott, le chef  l’OCM est rapidement devenue l’un des orchestres de chambre les mieux établis au Québec et au Canada, cumulant les tournées dans cinq continents, les enregistrements, et les apparitions régulières à la radio et à la télévision. Aujourd’hui dirigé par Boris Brott, le fils aîné d’Alexander et l’un des chefs d’orchestre les plus réputés au Québec et au Canada, l’OCM présente des concerts toute l’année dans les plus belles salles de Montréal.Un été lyrique 2020 au Québec… pas comme les autres !

J’ai eu l’habitude de souhaiter aux lecteurs et lectrices un bel été lyrique et de les inviter durant les derniers années à fréquenter le Festival d’opéra de Québec  et d’assister aux concerts à contenu vocal et lyrique du Festival de Lanaudière, du Festival international du Domaine Forget, du Festival Orford, de Musique de chambre à Sainte-Pétronille, des Concerts populaires de Montréal, de la Virée classique de l’Orchestre symphonique de Montréal  et combien d’autres.

Ces événements ont été tour à tour annulés et rares seront les occasions d’assister à des concerts et récitals durant l’été, bien qu’il y en aura quelques-unes . Ainsi, Leila Chalfoun, la présidente directrice générale et fondatrice du Festival d’opéra des Grandes-Laurentides (jadis le Festival d’opéra de Saint-Eustache) a lancé le 16 juin 2020 une invitation à un série de récitals qui auront lieu dans dans le jardin de la maison du Festival. Ces « récitals barbecue » auront lieu les jeudis 9 et 11 juillet 2020 et ainsi que le samedi 25 juillet 2020 débuteront à 18 h 30. Ces trois récitals mettront en présence dans un répertoire italien la soprano Suzanne Taffot, le baryton Hugo Laporte et le pianiste Michel-Alexandre Broekaert (9 juillet 2020), dans un répertoire espagnol le pianiste Jean-Philippe Sylvestre (11 juillet 2020) et dans un répertoire méditerranéen la soprano Sharon Azrieli, la mezzo-soprano Julie Nesrallah et la pianiste Louise-Andrée Baril (25 juillet 2020). Un nombre limité de personnes a été invité à assister en personne à ces récitals, mais ceux-ci seront captés et diffusé virtuellement dès le lendemain. Des capsules-vidéos seront également diffusées sur la page Facebool du le soir même. Pour plus des renseignements sur ces récitals, vous pouvez cliquer ici.


En attente des résultats du Concours Do Mi si La Do Ré

La période de votation pour le Concours Do Mi Si La Do Ré de la Fondation des Jeunesses Musicales Canada est maintenant terminée et le sort des 200 jeunes instrumentistes, chanteurs et chanteuses ainsi que des compositeur et compositrices de musique classique qui participent à ce concours – et des 174 vidéos pièces originales de 3 minutes ou moins sur le thème du confinement qui ont été produites – est entre les mains de deux jurys, un jury de présélection de 34 membres * et un Grand Jury ainsi composé de Marc David, Gustavo Gimeno, Isolde Lagacé, Chantal Lambert, Renaud Loranger, Kent Nagano, Yannick Nézet-Séguin, Éric Paetkau, Alexander Shelley, Otto Tausk et Timothy Vernon.

Au terme de ses délibérations, le Grand jury attribuera le Prix artistique qui prend la forme des bourses d’un premier prix de 10 000 $, d’un deuxième prix de 5 000 $ et d’un troisième prix de 3 000 $. Les 7 autres finalistes recevront chacun une bourse de 1 000 $. Un Prix de participation sera accordé à la suite d’un vote populaire. de participation et consistera en un Premier prix de 3 000 $, un deuxième prix de  2 000 $  et un troisième prix de 1 000 $. Une présentation complète des deux catégories de prix et de leurs modes de sélection est accessible ici.

* Le 34 membres du jury de présélection sont :– Simon Aldrich, clarinette solo, Orchestre Métropolitain; Louis-Pierre Bergeron, 4e cor, Orchestre du Centre national des arts;  Michel Bettez, basson solo, Orchestre Métropolitain ; Erin Brophey, hautbois solo, Saskatoon Symphony Orchestra; Anna Burden, Orchestre symphonique de Montréal, Associate principal cello; Yolanda Bruno, violon, Toronto Symphony Orchestra ;  Darrell Bueckert, timbales solo, Saskatoon Symphony Orchestra;  Paul Casey, alto, Orchestre du Centre national des arts;  Éric Champagne, compositeur;  Philip Chiu, pianiste;  Hilda Cowie, contrebasse, Orchestre du Centre national des arts;  Jonathan Crow, violon solo, Toronto Symphony Orchestra;  Monica Duschênes, violon, Orchestre Métropolitain;  Maxime Goulet, compositeur;  Nicholas Hartman, cor, Toronto Symphony Orchestra;  Darren Hicks, basson associé, Toronto Symphony Orchestra; Adam Johnson, chef;;  Heather Kao, violon solo, Newfoundland Symphony Orchestra; Christiane Leblanc, Directrice générale et artistique, Concours musical international de Montréal;  Danièle LeBlanc, Directrice générale et artistique, JM Canada;  Diane Leung, alto, Toronto Symphony Orchestra;  Stéphane Lévesque, basson solo, Orchestre Symphonique de Montréal;  Ren Martin-Doike, alto, Orchestre du Centre national des arts;  Marie-Claude Matton, Directrice générale et artistique, Concours de musique du Canada;  Matthias Maute, compositeur et chef, Ensemble Caprice;  Paul Merkelo, trompette solo, Orchestre Symphonique de Montréal;  Caroline Milot, violoncelle, Orchestre Métropolitain, Rob Power, percussion solo, Newfoundland Symphony Orchestr; – Alexis Raynault, Codirecteur artistique et directeur général, Ballet Opéra Pantomime;  Serhiy Salov, pianiste;  Marie-Ève Scarfone, chef de chant principal, Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal; Katie Sullivan, trompette solo, Newfoundland Symphony Orchestra ;  Jennifer Swartz, harpe solo, Orchestre Symphonique de Montréal  et Stephanie Unverricht, basson solo, Saskatoon Symphony Orchestra

Les diplômés et diplômées en chant lyrique du Conservatoire de musique et d’art dramatique du Québec

Le Conservatoire de musique et d’art dramatique du Québec, cette « école d’État » comme aimait la dénommer le regretté compositeur et professeur du Conservatoire Gilles Tremblay, a  souligné par une très belle capsule-vidéo la diplomation des 60 jeunes musiciens et musiciennes, originaires de Gatineau, Montréal, Québec et Rimouski, qui ont terminé leur premier ou deuxième cycle universitaire au Conservatoire de musique et d’art dramatique du Québec. Vous pourrez la visionner ci-après et j’ai noté que parmi les 60 jeunes artistes l’on compte neuf (9) diplômés et diplômées en chant lyrique, soit Rachel Guertin-Lambertson, Justin Ledoux-Hutchison, Marie-Chantal Lemieux, Klara Martel-Laroche (voir le PORTRAIT de celle-ci en ligne ici sur le site de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique), Bahar MohaghHegh et Charlotte Vigneault du Conservatoire de Montréal) et Michaël Thériault, Gabriel Provencher et Catherine Laforest du Conservatoire de Québec… qui méritent de chaleureuses félicitations !

De l’opéra sur la Toile… d’ici et d’ailleurs sur la planète lyrique

L’Opéra de Québec continue de rendre accessible sur sa page Facebook des extraits de ses productions. Cette l’initiative l’« OPÉRA POUR TOUS » a donné à nouveau lieu à la mise en ligne de plusieurs nouvelles capsules durant la dernière semaine et celles-ci peuvent être visionnées ici.

Je vous rappelle que vous pouvez toujours visionner l’intégrale de La Vie parisienne de Jacques Offenbach dans la production de lAtelier d’opéra de l’Université de Montréal (AOUM) (Acte I, Acte II, Acte III et Acte IV). Des productions antérieures de l’AOUM sont également accessibles via le site de Faculté de musique en cliquant ici,

L’Orchestre symphonique de Québec diffuse toujours sur son site la capsule-vidéo où l’on peut entendre ici une interprétation de l’intermezzo de l’opéra Cavalleria rusticana de Pietro Mascagni.  L’Orchestre symphonique de Montréal ne diffuse pas cette semaine de concerts à contenu lyrique et vocal. S’agissant de l’Orchestre métropolitain, pourra être entendue en audio ici à compter du 25 juin – et ce jusqu’au 9 juillet 2020- la version de concert de l’opéra  Le Château de Barbe-Bleue de Bela Bartoz. Sous la direction de Yannick Nézet-Séguin, les musiciennes et musiciens de l’OM se joignent aux grandes voix de la mezzo-soprano québécoise Michèle Losier et du baryton-basse canadien John Relyea. Cet événement s’était mérité  le prix « Concert de l’année – Montréal » au XXIIIe gala des prix Opus.

Le concert de clôture à la Philharmonie de Paris de la tournée européenne de l’OM avec Marie-Nicole Lemieux (Les Nuits d’été d’Hector Berlioz) pourra être écouté quelques jours plus tôt, étant diffusé le samedi 20 juin 2020 en soirée à l’occasion d’ « un Tour du monde de la Fête de la musique » sur le chaîne de télévision MEZZO LIVE HD. Parmi les autres temps forts de cette programmation exceptionnelle où le « lyrique » trouve une place de choix, on note la présentation d’extraits de l’opéra I Capuleti e i Montecchi de Bellini avec Joyce DiDonato au Teatre del Liceu de Barcelone, de Tosca de Puccini au Festival d’Aix-en-Provence avec Joseph Calleja etde  La Damnation de Faust à l’Opéra national de Paris avec Jonas Kaufmann et Bryn Terfel, de  la Symphonie no 9 de Beethoven par le Ballet Béjart à Tokyo et le le Requiem de Verdi par Teodor Currentzis au Teatro alls Scala de Milan. Il y a lieu de mentionner que la chaîne MEZZO souligne ses cinq ans de présence au Québec en offrant cinq jours de débrouillage pour les abonnés de Vidéotron, Cogeco Cable et CCAP du 19 au 23 juin 2020.

Au Canada, la Canadian Opera Company (COC) rend accessible dans son « Digital Content Hub » des extraits de ses diverses productions ici. Dans la co-production du Pacific Opera Victoria et du Vancouver Opera, The Flight of the Hummingbird, l’opéra-jeunesse du compositeur québécoise Maxime Goulet, peut être ici.

S’agissant des productions, concerts et récitals dont la diffusion est assurée sur la Toile par les autres compagnies de notre planète lyrique,  le Metropolitan Opera de New York  poursuit ses « Nightly Met Opera Streams ». Pourront être visionnés cette semaine Akhnaten de Philip Glass (20 juin), Satyagraha de Philip Glass (21 juin), La Traviata de Giuseppe Verdi (22 juin), Doctor Atomic de John Adams  (23 juin), Samson et Dalila de Camille Saint-Saëns (24 juin),  Manon de Jules Massenet Glass (25 juin) et L’Elisir d’Amore de Gaetano Donizetti (26 juin 2020).

Comme nous le révèle comme à chaque semaine le site d’Opera America, un très grand nombre de compagnies américaines présentent des productions et des récitals en ligne.

Les grandes maisons d’opéra européennes que sont le Wiener Staatsoper, l’Opéra national de Paris, l’Opéra comique de Paris), le Théâtre des Champs-Élysées de Paris, le Théâtre de la Monnaie, le Royal Opera House Covent Garden, le Staatsoper unter den linden, le Bayerische Staatsoper et le Festival d’art lyrique d’Aix-en-Provence poursuivent aussi leurs projections en ligne. Je vous rappelle que le Centre de musique romantique française Palazetto Bru Zane donne accès par l’intermédiaire de la plateforme Brun Zane Replay avec des production et concerts qu’elle a produits, qu’il s’agisse de la version de concert de Dante de Benjamin Godard, de l’opérette Chevaliers de la Table ronde de Louis-Auguste Florimond Ronger dit Hervé et du concert  « Héroïnes Romantiques « avec Véronique Gens et Les Talens Lyrique.

Les lyricomanes de la planète pourront assister sur la Toile à un événement lyrique d’envergure diffusé sur le site  OperaVision, L’ « Operavision Summer Gala » donnera lieu à des prestations qui parviendront du Teatro dell’Opera Roma, de Glyndebourne, de l’Opéra Comique Paris, de l’Opéra national de Pologne à Varsovie, du Komische Oper Berlin, du Nationale Opera d’Amsterdam, du Teatro Real de Madrid et de l’Opéra royal de Suède à Stockholm. L’on pourra y entendre notamment les voix de Danielle de Niese, Allan ClaytonEva-Maria Westbroek, Thomas Oliemans et Nina Stemme. ainsi que d’autres interprètes dont l’identité vous sera révélée ici. Pour visionner le Gala, vous pourrez cliquer ici. Il sera d’ailleurs disponible en ligne pour une période s’étendant jusqu’au 21 juillet 2020… à 7 h du matin, heure du Québec !

Pour les faits saillants de la prochaine semaine lyrique et musicale « en ligne », je vous invite à lire le quatorzième carnet de concerts qu’a fait paraître dans Le Devoir du vendredi 19 juin 2020 sous la plume de Christophe Huss et le titre « Un tour du monde en musique ».

Je vous rappelle que vous pouvez également consulter le carnet d’Imoden Tilden, la « Senior Arts Editor » du journal britannique The Guardian, qui est publié sous le titre « Lockdown listening: classical music and opera to stream at home ».

La poursuite de la vente annuelle de la Société d’art vocal de Montréal

La vente annuelle de la Société d’art vocal de Montréal (SAVM) se poursuit et permet l’achat d’une d’une multitude de documents, comprenant des livres en langues anglaise et française sur la musique et les musiciens, des partitions pour voix, piano et autres instruments, des disques compacts neufs et usagés, 10 000 disques en vinyles (musique de concert incluant un grand nombre d’enregistrements d’œuvres du répertoire lyrique réunis en double dans les archives de la société et autres répertoires). Je vous rappelle que l’achat de ces documents doit se faire par téléphone au numéro 514 397-0068 .

Si vous avez des enregistrements (CD et DVD) ou des livres sur la musique que vous ne voulez plus, vous pouvez aussi téléphoner à la SAVM au même numéro et celle-ci pour les cueillir en vue de leur redonner vie dans le cadre de cette activité.

La sortie prochaine  du numéro 24 (Été 2020) de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique

La préparation du numéro 24 (Été 2020) se poursuit et sa sortie est prochaine. Je  viens de mettre en ligne ici le PORTRAIT de la jeune artiste lyrique – et nouvelle diplômée du Conservatoire de musique de Montréal Klara Martel-Laroche. Je vous rappelle que j’ai également rendu accessible ici la CODA rédigé par Odile Tremblay qui paraître dans le numéro 24 et porte le titre « La culture et l’opéra… à l’ère pandémique ». La rédactrice en chef Judy-Ann Desrosiers a entrepris la rédaction de la nouvelle – et éphémère- rubrique « Nos artistes en confinement » dans laquelle vous aurez des nouvelles des jeunes artistes lyriques, et notamment de Geneviève Jalbert, Jessica Latouche, Hugo Laporte, Jean Philippe Mc Clish, Pierre Rancourt et Magali Simard-Galdès. Dans une série d’articles sur « Des gestionnaires en réflexion », je présenterai quant les vues que j’ai recueillies auprès de Peter Gelb du Metropoltan Opera de New York, Francesca Zambello du Glimmerglass Festival, Jean-François Lapointe de l’Opéra de Québec, Patrick Corrigan de l’Opéra de Montréal et Xavier Roy du Festival de Lanaudière, Le numéro 24 (été 2020) comprendra aussi, comme je vous en ai informé dans les précédents numéros, un ENTRETIEN avec « Jean-Jacques Nattiez le musicologue, l’opéra et la recherche de la totalité », ainsi que sous la plume de ce dernier, un DOSSIER intitulé « Temps vécu, temps dramatique et temps musical dans La Bohème de Puccini ».

À compter du samedi 20 juin, sur le site d’ICI Musique classique, Place à l’Opéra proposera la rediffusion de la série d’émissions que l’animatrice Sylvia L’Écuyer avait diffusée durant l’été 2018 pour rendre hommage aux compositeurs Charles Gounod, Leonard Bernstein et Claude Debussy. Vous pouvez consulter ici les distribution et connaître l’identité des chefs, orchestres et choeurs qui vous feront apprécier les opéras suivants :

20 juin : West Side Story et On the Town (Bernstein)
27 juin :  La nonne sanglante, de Charles Gounod
4 juillet :  La chute de la maison Usher et Le diable dans le beffroi (Debussy)
11 juillet :  A Quiet Place  (Bernstein)
18 juillet : La colombe (Gounod)
25 juillet : Candide et Songfest  (Bernstein)
1?? août :  Mireille, de Charles Gounod
8 août :     Fidelio (Ludwig van Beethoven)
15 août :  Mass (Bernstein)
22 août :  Rodrigue et Chimène (Debussy)
Je vous rappelle que Place à l’opéra sera uniquement en webdiffusion sur Ici Musique classique accessible sur l’application OHdio, le samedi à midi et le dimanche à 17 h.  La programmation régulière de l’émission reprendra les sur le web et  les ondes d’Ici Musique le samedi 29 août et le dimanche 30 août.

À son émission La semaine lyrique, Justin Bernard fera entendre le dimanche 21 juin 2020 les plus belles pages du répertoire lyrique. Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser l’émission « en ondes radio » de 13 h à 15 h à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM) et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut être également écoutée en direct sur le site électronique de Radio VM à l’adresse http://www.radiovm.com.

Le Café d’art vocal a suspendu ces projections d’opéra du samedi après-midi et les reprises du jeudi soir, comme ont été également reportées les Matinées d’Opéramania et les Soirées d’Opéramania.

*****

Je vous souhaite une agréable été lyrique... pas comme les autres ! et prends congé pour la période estivale et devrais être de retour le samedi 29 août 2020!

Un concert Évasion par Marie-Nicole Lemieux et Louis Lortie au Domaine Forget, un « Tête-à-tête » avec le baryton Hugo Laporte et le report de la première internationale de L’orangeraie par Chants libres

13 juin 2020

  13 juin 2020
(No 2020-22)

C’est demain qu’aura lieu le premier évènement à caractère lyrique au Québec depuis la déclaration de l’état d’urgence sanitaire et que les mélomanes pourront entendre notre contralto nationale Marie-Nicole Lemieux en direct du Domaine Forget de Charlevoix. S’inscrivant dans le cadre de la série baptisée « Les concerts Évasion » qui sera animée par Françoise Davoine, ce récital débutera à 17 h et pourra être écouté en ligne en cliquant ici.

Accompagnée par le grand pianiste québécois Louis Lortie, Marie-Nicole Lemieux devrait interpréter l’une des 12 demandes spéciales qui lui ont été formulées par le public (voir la liste dans le numéro du blogue de la semaine dernière). On apprend aussi du reportage de Patricia Tadros diffusé sur le site d’ICI Québec le 12 juin 2020 sous le titre « Marie-Nicole Lemieux inaugure les concerts virtuels au Domaine Forget » qu’ [il] y aura du Haendel, Strauss, Chopin, Brahms, Saint-Saëns, Schubert Elgar, Gagnon-Tremblay.

Le baryton Hugo Laporte en tête-à-tête dans le cadre des Corona Sérénades de La Scena musicale

Dans le cadre de ses Corona Sérénades, La Scena Musicale  présente le dimache 14 juion 2020 à 14 h un deuxième Tête-à-Tête avec comme invité le baryton québécois Hugo Laporte. L’événement sera hébergé sur Zoom et transmis simultanément sur le compte Youtube et la page Facebook de La Scena musicale.

Les résultats des XXVIIèmes auditions nationales des Jeunes ambassadeurs lyriques

Par la voix de son directeur artistique Alain Nonat, le Théâtre Lyrichorégra a annoncé les résultats des XXVIIèmes auditions nationales des Jeunes Ambassadeurs Lyriques. Les candidatures de 21 jeunes artistes lyriques ont été retenues par un jury international formé du metteur en scène néerlandais Hans Nieuwenhuis, du directeur artistique de Scuola dell’Opera del Teatro Comunale di Bologna Mauro Gabrieli, die chef d’orchestre français Vincent Monteil (France) ainsi que d’Alain Nonat et Sylvia Burla du Théâtre Lyrichorégra, Voici la liste des ambassadeurs et ambassadrices qui pourront être entendus lors du prochain Gala des Jeunes Ambassadeurs Lyriques qui aura lieu en raison de la pandémie, au printemps 2021 à une date qui sera communiquée prochainement.

Arnold Corey – Ténor
Brooks Scott – Baryton
Croome Vanessa – Soprano
Deleuil Laurent – Baryton
Djihanian Sasha – Soprano
Gagnon Louis-Charles – Ténor
Leblanc Kirsten – Soprano
Margison Lauren – Soprano
Mc Clish Jean-Philippe – Baryton
Naggar-Tremblay Rose – Mezzo-Soprano
Nielsen Laura – Soprano
Polese Elizabeth – Soprano
Przybylo Shantelle – Soprano
Roy Bruno – Baryton
Schabas Sara – Soprano
Spinney Pascale – Mezzo-Soprano
Woolner Marta – Soprano

Doublures :

Akmete Turgut – Ténor
Latouche Jessica – Soprano
Palmer Maeve – Soprano
Tremblay Rachèle – Mezzo-Soprano

Deux derniers jours de votation pour le Concours Do Mi si La Do Ré

La clôture de la période de votation pour le Concours Do Mi Si La Do Ré de la Fondation des Jeunesses Musicales Canada est imminente et se termine demain le dimanche 14 juin 2020, Vous pourrez voter pour l’artiste de votre choix en cliquant ici.

Je vous rappelle que plus de 200 jeunes instrumentistes, chanteurs et chanteuses ainsi que des compositeur et compositrices de musique classique participent à ce concours et ont produit 174 vidéos pièces originales de 3 minutes ou moins sur le thème du confinement. Toutes les vidéos retenues participeront à chacune des catégories, soit le Prix artistique décerné par un jury et le Prix de participation accordé à la suite d’un vote populaire. Les bourses attribuées pour le prix artistique seront les suivantes : Premier prix : 10 000 $; Deuxième prix : 5 000 $; Troisième prix : 3 000 $. Les 7 autres finalistes recevront chacun une bourse de 1 000 $. pour ce qui est du Prix de participation, le Premier prix sera de 3 000 $, Deuxième prix de  2 000 $  et le Troisième prix de 1 000 $.  Tous les surplus amassés dans le cadre de la campagne de financement serviront à bonifier des prix et bourses. Toutes les sommes recueillies seront versées à des participants du Concours Do Mi Si La Do Ré. Une présentation complète des deux catégories de prix et de leurs modes de sélection est accessible ici.

 Le report de la première internationale de L’orangeraie par Chants libres

La directrice artistique de la compagnie de création lyrique Chants Libres Pauline Vaillancourt annonçait le 11 juin 2020 que l’opéra L’orangeraie de Zad Moultaka et de Larry Tremblay, dont la première internationale était prévue pour octobre 2020 au Monument-National à Montréal, était reportée en octobre 2021. La présentation de l’opéra à Québec devrait également reportée en novembre 2021. Plus de détails vous seront annoncés au cours des prochains mois. Un évènement numérique à l’automne 2020, bâtie avec et autour d’extraits de L’orangeraie, qui seront mis en scène par Pauline Vaillancourt au Monument national déserté. Pour suivre le travail de développement de cette création lyrique, mais aussi pour en savoir davantage sur la riche histoire de création de Chants libres, je vous invite à consulter ici le blogue que diffuse son directeur des communications Guillaume De Pauw. Je vous recommande aussi la lecture d’un article qui vient de paraître dans le numéro 1 du volume 30 de la revue Circuit sous la plume de Catherine Harrison-Boisvert et le titre « 30 ans n’est pas un a?ge de raison : l’audace renouvele?e de Chants Libres ».

Pauline Vaillancourt et l’équipe de création de L’orangeraie

De l’opéra sur la Toile… d’ici et d’ailleurs sur la planète lyrique

L’Opéra de Québec continue de rendre accessible sur sa page Facebook des extraits de ses productions. Cette l’initiative l’« OPÉRA POUR TOUS » a donné à nouveau lieu à la mise en ligne de plusieurs nouvelles capsules durant la dernière semaine et celles-ci peuvent être visionnées ici.  Parmi les nouvelles capsules, je vous invite à visionner ici celle où l’on peut entendre la soprano Gianno Corbisiero dans le rôle-titre de l’opéra  Tosca et le ténor Thiago Arancam dans celui de Mario Cavaradossi dans un production de 2015.

Je vous rappelle que vous pouvez toujours visionner l’intégrale de La Vie parisienne de Jacques Offenbach dans la production de lAtelier d’opéra de l’Université de Montréal (AOUM) (Acte I, Acte II, Acte III et Acte IV). Des productions antérieures de l’AOUM sont également accessibles via le site de Faculté de musique en cliquant ici,

L’Orchestre symphonique de Québec diffuse toujours sur son site la capsule-vidéo où l’on peut entendre ici une interprétation de l’intermezzo de l’opéra Cavalleria rusticana de Pietro Mascagni. L’Orchestre métropolitain et l’Orchestre symphonique de Montréal ne diffusent pas cette semaine de concerts à contenu lyrique et vocal.

Au Canada, la Canadian Opera Company (COC) rend accessible dans son « Digital Content Hub » des extraits de ses diverses productions ici. Dans la co-production du Pacific Opera Victoria et du Vancouver Opera, The Flight of the Hummingbird, l’opéra-jeunesse du compositeur québécoise Maxime Goulet, peut être ici.

S’agissant des productions, concerts et récitals dont la diffusion est assurée sur la Toile par les autres compagnies de notre planète lyrique,  le Metropolitan Opera de New York  poursuit ses « Nightly Met Opera Streams ». Pourront être visionnés cette semaine l’ « Encore » du At Home Gala du 25 avril 2020 – deux fois plutôt qu’une – (13 et 14 juin), Armida de Gioacchino Rossini (15 juin), Sémiramide de Gioacchino Rossini  (17 juin), Iphigénie en Tauride de Christoph Wilibald Gluck (18 juin), La Forza del Destino de Giuseppe Verdi (19 juin) et Akhnaten de Philip Glass (20 juin).

Comme nous le révèle comme à chaque semaine le site d’Opera America, un très grand nombre de compagnies américaines présentent des productions et des récitals en ligne.

Les grandes maisons d’opéra européennes que sont le Wiener Staatsoper, l’Opéra national de Paris, l’Opéra comique de Paris), le Théâtre des Champs-Élysées de Paris, le Théâtre de la Monnaie, le Royal Opera House Covent Garden, le Staatsoper unter den linden, le Bayerische Staatsoper et le Festival d’art lyrique d’Aix-en-Provence poursuivent aussi leurs projections en ligne. J »ajoute cette semaine que le centre de musique romantique française Palazetto Bru Zane donne aussi accès par l’intermédiaire de la plateforme Brun Zane Replay avec des production et concerts qu’elle a produits, qu’il s’agisse de la version de concert de Dante de Benjamin Godard, de l’opérette Chevaliers de la Table ronde de Louis-Auguste Florimond Ronger dit Hervé et du concert  « Héroïnes Romantiques « avec Véronique Gens et Les Talens Lyrique.

Pour les faits saillants de la prochaine semaine lyrique et musicale « en ligne », je vous invite à lire le treizième carnet de concerts qu’a fait paraître dans Le Devoir du vendredi 12 juin 2020 sous la plume de Christophe Huss et le titre « Une grande chanteuse dans vos foyers ». Je vous recommande également la lecture de l’article intitulé « La planète musicale coupée en deux » que celui-ci signe dans Le D Magazine d’aujourd’hui.

Je vous rappelle que vous pouvez également consulter le carnet d’Imoden Tilden, la « Senior Arts Editor » du journal britannique The Guardian, qui est publié sous le titre « Lockdown listening: classical music and opera to stream at home ».

La vente annuelle de la Société d’art vocal de Montréal

La Société d’art vocal de Montréal (SAVM) tient sa vente annuelle à compter du 9 au juin 2020 et permet l’achat d’une d’une multitude de documents, comprenant des livres en langues anglaise et française sur la musique et les musiciens, des partitions pour voix, piano et autres instruments, des disques compacts neufs et usagés, 10 000 disques en vinyles (musique de concert incluant un grand nombre d’enregistrements d’œuvres du répertoire lyrique réunis en double dans les archives de la société et autres répertoires). En ce temps de pandémie, l’achat de ces documents doit se faire par téléphone au numéro 514 397-0068 . Si vous avez des enregistrements (CD et DVD) ou des livres sur la musique que vous ne voulez plus, vous pouvez aussi téléphoner à la SAVM au même numéro et celle-ci pour les cueillir en vue de leur redonner vie dans le cadre de cette activité,

Le libre accès universel à la version numérique du numéro 23  de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique et la suite de la préparation du numéro 24 (Été 2020)

Je vous rappelle à nouveau que  vous avez toujours accès au texte intégral du dernier numéro 23 (Printemps 2020) de  L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique. Celui-ci peut être  consulté et téléchargé en ligne ici. La préparation du numéro 24 (Été 2020) se poursuit. Je viens de mettre en ligne ici sa CODA qui porte le titre « La culture et l’opéra… à l’ère pandémique » dont l’auteure est, comme je vous l’annonçais la semaine dernière, la chroniqueure du journal Le Devoir Odile Tremblay. La rédactrice en chef Judy-Ann Desrosiers a entrepris la rédaction de la nouvelle – et éphémère- rubrique « Nos artistes en confinement » dans laquelle vous aurez des nouvelles des jeunes artistes lyriques, et notamment de Geneviève Jalbert, Jessica Latouche, Hugo Laporte, Jean Philippe Mc Clish, Pierre Rancourt et Magali Simard-Galdès. Je vous rappelle que le numéro comprendra aussi, comme je vous en ai informé dans les précédents numéros, un ENTRETIEN avec « Jean-Jacques Nattiez… le musicologue, l’opéra et la recherche de totalité », ainsi que sous la plume de ce dernier, un DOSSIER intitulé « Temps vécu, temps dramatique et temps musical dans La Bohème de Puccini ».

Dans le cadre de l’émission Place à l’Opéra, Sylvia L’Écuyer  termine aujourd’hui la série d’émissions sur le thème « L’opéra n’est pas leur seule passion ». Elle aura pour cinquième et dernière invitée la soprano québécoise Florie Valiquette… passionnée par la cuisine santé ! En ce samedi 13 juin 2020, celle-ci a a choisi de faire entendre sa version préférée de l’opéra Le Nozze di Figaro de Wolfgang Amadeus Mozart. La distribution comprend Anna Moffo, soprano (Susanna), Elisabeth Schwarzkopf, soprano (Comtesse Almaviva) Giuseppe Taddei, baryton (Figaro), Fiorenza Cossotto, mezzo-soprano (Cherubino) Eberhard Wächter, baryton (Comte Almaviva), Piero Cappuccilli, baryton (Antonio), Elisabeth Fusco, soprano (Barbarina), Ivo Vinco, basse (Bartolo), Dora Gatta, soprano (Marcellina), Renato Ercolani, baryton (Don Basilio/Don Curzio) ains que Gillian Spencer et Diana Gillingham (deux jeunes filles). Le chœur et l’orchestre Philharmonia seront ous la direction de Carlo Maria Giulini Je vous rappelle l’émission sera reprise à l’antenne d’ICI MUSIQUE le dimanche 14 juin 2020 à 19 h.

Florie Valiquette
À compter du samedi 20 juin 2020 et ce tout au long de l’été, Place à l’opéra sera uniquement en webdiffusion sur Ici Musique classique accessible sur l’application OHdio, le samedi à midi et le dimanche à 17 h. L’hommage aux compositeurs Leonard Bernstein, Charles Gounod et Claude Debussy sera repris et vous pourriez consulter ici la programmation estivale complète de l’été. La programmation régulière de l’émission reprendra les sur le web et  les ondes d’Ici Musique le samedi 29 août et le dimanche 30 août.

À son émission La semaine lyrique, Justin Bernard fera entendre le dimanche 14 juin 2020 les plus belles pages du répertoire lyrique. Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser l’émission « en ondes radio » de 13 h à 15 h à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM) et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut être également écoutée en direct sur le site électronique de Radio VM à l’adresse http://www.radiovm.com.

Le Café d’art vocal a suspendu ces projections d’opéra du samedi après-midi et les reprises du jeudi soir, comme ont été également reportées les Matinées d’Opéramania et les Soirées d’Opéramania.

*****

Je vous souhaite une agréable semaine... et une suite confinement qui, grâce à la Toile, pourra continuer d’être lyrique…

La beauté du monde de Bilodeau et Bouchard en préparation à l’Opéra de Montréal et la soprano Anne-Marie Suire en tête-à-tête dans le cadre des Corona Sérénades de La Scena musicale

6 juin 2020

  6 juin 2020
(No 2020-21)


Même en temps de confinement et en vue de sa présentation au printemps 2021, e processus de création par l’Opéra de Montréal de La Beauté du monde du compositeur Julien Bilodeau et  librettiste Michel-Marc Bouchard suit son cours.

Julien Bilodeau

La compagnie lyrique montréalaise rappelait récemment que l’équipe de Dominique Guidon, chef de l’atelier, continuait de plancher sur les maquettes des costumes de la nouvelle création. Elle mettait aussi en ligne une capsule-vidéo dans laquelle son directeur de l’Action sociale et éducative Pierre Vachon échangeait avec Michel-Marc Bouchard sur le métier de librettiste. Vous pouvez en faire le visionnement ci-après :

Dans l’attente du plaisir de voir cette production l’an prochain, je vous suggère de lire l’argument de l’opéra La Beauté du monde tel qu’il est présentée par Michel-Marc Bouchard sur son  site et je reproduis ci-après

« Dès 1939, craignant l’avancée allemande avec ses pillages, Jacques Jaujard, le directeur des musées nationaux de France, organise l’évacuation des pièces majeures du Louvre et la mise en lieu sûr des collections. Des milliers de chefs-d’oeuvre sont décrochés des murs, retirés de leur vitrine ou de leur socle et emballés par une armée de bénévoles. Alors que les Allemands avancent sur Paris, une cohorte de dieux et de déesses, de saints et de saintes, de rois et de reines sont en exil sur les routes de France. La Joconde, incognito, fait partie du convoi. De son côté, Rose Valland, l’ancienne directrice du Musée du Jeu de Paume, relayée à un rôle de concierge, recueille en secret et collige au risque de sa vie tous les renseignements sur les collections privées possédées par les Juifs et saisies par les Allemands. Hermann Göring, le maréchal de l’Empire allemand, fait des dizaines de visites au Jeu de Paume et sélectionne des milliers d’oeuvres pour sa collection personnelle dont des Matisse, des Rembrandt, des Vermeer, des Renoir. Les oeuvres d’art modernes dites dégénérées sont reléguées dans une salle que Rose Valland baptise « la salle des martyrs. » En mai 1943, pour marquer le rejet de cet art dégénéré, les Allemands détruisent plus d’un demi-millier de tableaux dont des Miró, des Klee, des Ernst, des Léger, et des Picasso. À la fin de la guerre, grâce aux efforts et à l’instinct de Jacques Jaujard, l’entièreté des oeuvres du Louvre ont retrouvé leur place dans leur musée. Grâce au travail et aux notes de Rose Valland, plus 60,000 oeuvres spoliées en majorité aux Juifs ont retrouvé leur propriétaire.

Des demandes spéciales pour le récital « Évasion » de Marie-Nicole Lemieux et Louis au Domaine Forget

Je vous rappelle que dans le cadre d’un série qu’il a baptisé « Les concerts Évasion » et qui sera aniném par Françoise DavoineLe Domaine Forget de Charlevoix  présentera le 14 juin à 17 h un récital de notre contralto nationale Marie-Nicole Lemieux accompagnée par le grand pianiste québécois Louis Lortie. Ce concert pourra être écoutés en ligne sur le site du Domaine Forget en cliquant ici

Le public avait été invité à formuler une « demande spéciale » à la chanteuse entre les 1er et 5 juin et après consultation de la page Facebook du Domaine Forget, je constate – en espérant que mon calcul est bon – que 12 demandes spéciales sont parvenues aux artistes. Parmi ces demandes, on compte les mélodies de Georges Bizet (Adieux de l’hôtesse arabe), Gabriel Fauré (Après un rêve, Automne et Bord de l’eau), André Gagnon (Souviens-toi), Ernest Chausson (Chanson perpétuelle, Le temps des lilas et Printemps triste) et Raynaldo Hahn (L’Heure exquise) ainsi que des airs des opéras  Les Pêcheurs de perles de Georges Bizet (Je crois entendre encore), Samson et Dalila de Camille Saint-Saëns (Mon coeur s’ouvre à ta voix), Orfeo ed Euridice de Christoph Willibald Gluck (Che faro senza ?) et Deborah de Georg Friedrich Haendel (Impious mortal, cease to brave us). L’une de ces demandes spéciales sera retenue pour les artistes et sera interprétée lors du concert du 14 juin.

S’agissant des autres pièces au programme, des informations se sont glissées dans l’article publié  dans Le Quotidien hier le5  juin 2020 sous la plume de Daniel Côté et  le titre « Un expérience inédite pour Marie-Nicole Lemieux ». On y apprend que Louis Lortie a souhaité que la grande artiste lyrique québécoise interprète des lieder de Brahms et que Marie-Nicole Lemieux  a demandé à son camarade de jouer la Ballade no. 1 de Chopin.

Marie-Nicole Lemieux

La soprano Anne-Marie Suire en tête-à-tête dans le cadre des Corona Sérénades de La Scena musicale

La Scena Musicale et les Corona Sérénades lanceront le dimanche 7 juin 2020 une nouvelle série d’entretiens en diffusion continue sous le titre « Les Tête-à-tête La Scena ». Animée de Montréal par le ténor Don Adriano Sterling , la série sera inaugurée avec la soprano française Anne Marine Suire et le pianiste Emmanuel Christienne qui seront  à Paris. L’événement sera hébergé sur Zoom et transmis simultanément sur le compte Youtube et la page Facebook de La Scena musicale.

Cet événement trimestriel en direct et interactif. Il s’agira d’une occasion unique d’entendre des artistes parler de leur métier et se produire dans un cadre intimiste. Nous aurons également une période de questions et réponses en direct avec le public qui se joindra à notre réunion Zoom.  Pour faire partie des 10 personnes à avoir un accès direct et très exclusif, vous pouvez faire parvenir un courriel à serenades@lascena.org pour confirmer votre présence.

Une votation en cours  pour les prix au Concours Do MI Si La Do Ré des Jeunesses musicales

La période de votation se poursuit jusqu’au 14 juin 2020 pour le Concours Do Mi Si La Do Ré de la Fondation des Jeunesses Musicales Canada a donné à lieu à la participation de 200 jeunes artistes et la présentation de 174 vidéos. Le public est invité à voter pour les artistes de leur choix en cliquant ici.

Je vous rappelle que plus de 200 jeunes instrumentistes, chanteurs et chanteuses ainsi que des compositeur et compositrices de musique classique participent à ce concours  et ton produire des pièces originales de 3 minutes ou moi sur le thème du confinement.

je vous rappelle aussi que toutes les vidéos retenues participeront à chacune des catégories, soit le Prix artistique décerné par un jury et le Prix de participation accordé à la suite d’un vote populaire.  Les bourses attribuées pour le prix artistique seront les suivantes : Premier prix : 10 000 $; Deuxième prix : 5 000 $; Troisième prix : 3 000 $. Les 7 autres finalistes recevront chacun une bourse de 1 000 $. pour ce qui est du Prix de participatiopn, le Premier prix sera de 3 000 $, Deuxième prix de  2 000 $  et le Troisième prix de 1 000 $.  Tous les surplus amassés dans le cadre de la campagne de financement serviront à bonifier des prix et bourses. Toutes les sommes recueillies seront versées à des participants du Concours Do Mi Si La Do Ré. Une présentation complète des deux catégories de prix et de leurs modes de sélection est accessible ici.De l’opéra sur la Toile… d’ici et d’ailleurs sur la planète lyrique

L’Opéra de Québec continue de rendre accessible sur sa page Facebook des extraits de ses productions. Cette l’initiative l’« OPÉRA POUR TOUS » a donné à nouveau lieu à la mise en ligne de plusieurs nouvelles capsules durant la dernière semaine et celles-ci peuvent être visionnées ici.  Parmi les nouvelles capsules, je vous invite à visionner ici celle où l’on peut entendre la mezzo-soprano Julie Boulianne interpréter l’air « D’amour, l’ardente flamme » dans  de La Damnation de Faust d’Hector Berlioz du Festival d’opéra de Québec de 2013.

Je vous rappelle que vous pouvez toujours visionner l’intégrale de La Vie parisienne de Jacques Offenbach dans la production de lAtelier d’opéra de l’Université de Montréal (AOUM) (Acte I, Acte II, Acte III et Acte IV). Des productions antérieures de l’AOUM sont également accessibles via le site de Faculté de musique en cliquant ici,

L’Orchestre symphonique de Québec diffuse toujours sur son site la capsule-vidéo où l’on peut entendre ici une interprétation de l’intermezzo de l’opéra Cavalleria rusticana de Pietro Mascagni. L’Orchestre métropolitain et l’Orchestre symphonique de Montréal ne diffusent pas cette semaine de concerts à contenu lyrique et vocal.

Au Canada et après avoir créé son « Digital Content Hub » pour une série Opera at home permettant d’entendre ici des extraits de ses diverses productions, la Canadian Opera Company (COC) a décidé de donner accès à la version intégrale de certaines des ses productions antérieures « From the vault ». Le premier opéra qui peut être visionné est Arabella de Richard Strauss dans la production de COC de 2017 et il peut l’être en cliquant ici. Dans la co-production du Pacific Opera Victoria et du Vancouver Opera, The Flight of the Hummingbird, l’opéra-jeunesse du compositeur québécoise Maxime Goulet, peut être ici.

S’agissant des productions, concerts et récitals dont la diffusion est assurée sur la Toile par les autres compagnies de notre planète lyrique,  le Metropolitan Opera de New York  poursuit ses « Nightly Met Opera Streams ». Pourront être visionnés cette semaine Otello de Giuseppe Verdi (6 juin), Thaïs de Jules Massenet dirigé par Yannick Nézet-Séguin (7 juin), La Clemenza di Tito de Wolfgang Amadeus Mozart (8 juin), Iolanta de Piotr Ilyich Tchaikovsky et Bluebeard Castle de Bela Bartok  (9 juin), Hansel und Gretel  d’Engelbert Humperdinck (10 juin), The Ghost of Versailles de John Corigliano avec le baryton québécois Gino Quilico dans le rôle de Figaro (11 juin ) et le At Home Gala du 25 avril 2020 (12 juin).

Comme nous le révèle comme à chaque semaine le site d’Opera America, un très grand nombre de compagnies américaines présentent des productions et des récitals en ligne.

Les grandes maisons d’opéra européennes que sont le Wiener Staatsoper, l’Opéra national de Paris, l’Opéra comique de Paris), le Théâtre des Champs-Élysées de Paris, le Théâtre de la Monnaie, le Royal Opera House Covent Garden, le Staatsoper unter den linden, le Bayerische Staatsoper et le Festival d’art lyrique d’Aix-en-Provence poursuivent aussi leurs projections en ligne.

Pour les faits saillants de la prochaine semaine lyrique et musicale « en ligne », je vous invite à lire le douzième carnet de concerts qu’a fait paraître dans Le Devoir du jeudi 4 juin 2020 sous la plume d Christophe Huss et le titre (différent également des premiers 10  articles) « Retour progressif d’orchestres déconfinés ».

Je vous rappelle que vous pouvez également consulter qu’Imoden Tilden, la « Senior Arts Editor » du journal britannique The Guardian, publiait aussi un carnet semblable  sous le titre « Lockdown listening: classical music and opera to stream at home ».

Le libre accès universel à la version numérique du numéro 23  de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique et la suite de la préparation du numéro 24 (Été 2020)

Je vous rappelle à nouveau que  vous avez toujours accès au  texte intégral du dernier numéro 23 (Printemps 2020) de  L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique. Celui-ci peut être  consulté et téléchargé en ligne ici. La préparation du numéro 24 (Été 2020) continue. La rédactrice en chef Judy-Ann Desrosiers a entrepris la rédaction de la nouvelle – et éphémère- rubrique « Nos artistes en confinement ».  Le numéro comprendra aussi, comme je vous en ai informé dans les précédents numéros, un ENTRETIEN avec Jean-Jacques Nattiez… le musicologue, l’opéra et la recherche de totalité, ainsi que sous la plume de ce dernier, un DOSSIER intitulé « Temps vécu, temps dramatique et temps musical dans La Bohème de Puccini ». Et la rédaction de la CODA de ce numéro a été confié à la chroniqueure du journal Le Devoir Odile Tremblay qui présentera ses vues sur la culture, la  musique et l’opéra… avant, pendant et après le coronavirus !

La Passion selon saint Luc de Penderecki par l’Orchestre symphonique de Montréal et Kent Nagano

Vient de paraître sur l’étiquette Bis-Records distribuée en Amérique du Nord par Naxos of America, un CD de la Passion selon saint Luc de Krzysztof Eugeniusz Penderecki par l’Orchestre symphonique de Montréal (OSM). Kent Nagano y dirige son orchestre ainsi que les Chœur de garçons de Varsovie et Chœur philharmonique de Cracovie. Les solistes sont la soprano Sarah Wegener,le baryton Lucas Meachem et la basse Matthew Ros. Le récitant est S?awomir Holland. Enregistrée lors de la soirée d’ouverture du Festival de Salzbourg au Manège des rochers en juillet 2018 en présence du compositeur, cet enregistrement vise à rendre hommage à l’éminent musicien décédé le 29 mars 2020 dernier et avec lequel l’OSM avait entretenu une relation toute particulière. Outre qu’il a interprété un grand nombre de ses œuvres, il a eu le privilège d’être dirigé par lui à plusieurs reprises, la première fois étant le 27 mars 1979. La plus récente apparition de Krzysztof Penderecki à Montréal remonte au 20 septembre 2015 alors qu’il dirigeait le Chœur de l’OSM dans la première canadienne de son Psaume III.

S’agissant de l’OSM et de Kent Nagano, je vous invite à lire l’article que lui consacre le critique musical du journal Le Devoir Christophe Huss dans l’édition du 1er juin 2020 sous le titre « Kent Nagano aurait voulu sentir la coupe ».

Dans le cadre de l’émission Place à l’Opéra, Sylvia L’Écuyer  poursuit aujourd’hui la série d’émissions sur le thème « L’opéra n’est pas leur seule passion ». Elle aura pour quatrième invitée la soprano québécoise Lyne Fortin… passionnée par les chats ! En ce samedi 6 nuin 2020, celle-ci a a choisi de faire entendre sa version préférée des deux opéras. D’abord Suor Angelica de Giacomo Puccini dans une distribution comprenant Renata Scotto, soprano (Soeur Angelica), Marilyn Horne, mezzo (Princesse Zia),
Ileana Cotrubas, soprano (Soeur Genoveva), Patricia Payne, mezzo (L’abbesse),  Gillian Knight, contralto (Soeur Zélatrice), Ann Howard, mezzo (Maîtresse des novices), Doreen Cryer, mezzo (Soeur Osmina), Margaret Cable, mezzo (Soeur Dolcina),  Elizabeth Bainbridge, mezzo (Soeur Infirmière), Shirley Minty, mezzo & Gloria Jennings (Soeurs quêteuses), Della Jones, mezzo-soprano (une novice),  Ursula Connors et Amy Gunson (Soeurs converses), Johanne Brown et Doreen Murray, Alison MacGregor (Soeurs), Le choeur Ambrosian, le choeur d’enfants Desborough School et l’orchestre New Philharmonia seront sous la direction de Lorin Maazel. Ensuite, La Traviata de Giuseppe Verdi dans une distribution composée de Ileana Cotrubas, soprano (Violetta), Stefania Malagu, mezzo-soprano (Flora), Helena Jungwirth, mezzo (Annina),  Placido Domingo, baryton (Alfredo Germont), Sherrill Milnes, baryton (Giorgio Germont),  Walter Gullino, (Gaston de Letorières & Giuseppe) Bruno Grella, (Baron Douphol),  Alfredo Giacomotti, (Marquis d’Obigny) Giovanni Foiani, (Dr Grenvil), Paul Friess,(Domestique de Flora), Paul Winter (Commissaire). Le choeur et l’orchestre de l’opéra d’état de Bavière sous la direction de Carlos Kleiber Je vous rappelle l’émission sera reprise à l’antenne d’ICI MUSIQUE le dimanche 7 juin 2020 à 19 h.

La dernière artiste lyrique qui participera à cette série de Place à l’opéra  sera Florie Valiquette (Le Nozze di Figaro) (13-14 juin).

À son émission La semaine lyrique, Justin Bernard fera entendre le dimanche 7 juin 2020 les plus belles pages du répertoire lyrique. Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser l’émission « en ondes radio » de 13 h à 15 h à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM) et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut être également écoutée en direct sur le site électronique de Radio VM à l’adresse http://www.radiovm.com.

Le Café d’art vocal a suspendu ces projections d’opéra du samedi après-midi et les reprises du jeudi soir, comme ont été également reportées les Matinées d’Opéramania et les Soirées d’Opéramania.

*****

Je vous souhaite une agréable semaine... et une suite confinement qui, grâce à la Toile, pourra continuer d’être lyrique…

Un appel au public du Domaine Forget pour « Le concert Évasion » de son ambassadrice Marie-Nicole Lemieux, des pétitions pour les arts vivants… et les artistes et pour un « Grand chantier artistique et musical québécois »

30 mai 2020

 30 mai 2020
(No 2020-21)

Même s’il a dû annuler son festival international de 2020, Le Domaine Forget de Charlevoix  convient les mélomanes à trois rendez-vous musicaux  présentés comme « Les concerts Évasion » qui seront enregistrés dans la salle de concert du Domaine. Animés par Françoise Davoine, chaque concert donnera lieu non seulement à des prestations musicales, mais aussi à entrevues  avec de grands artistes de renommée internationale.

Prévu pour le dimanche 14 juin à 17 h, le premier concert mettre en vedette notre contralto nationale Marie-Nicole Lemieux accompagnée par le grand pianiste québécois Louis Lortie.Du 1er au 5 juin, le public est d’ailleurs invité à faire une « demande spéciale » à la chanteuse et pourra le faire sur la page Facebook du Domaine Forget en cliquant ici. L’une des demandes spéciales sera retenue pour les artistes et sera interprétée lors du concert du 14 juin.

Marie-Nicole Lemieux

Les Concerts Évasion donneront lieu le 12 juillet 2020 à une grande fête de la guitare (Rene Izquierdo, Marco Tamayo, Quatuor de guitares du Canada) et le 2 août à un rendez-vous avec le « pianiste » Yannick Nézet-Séguin, entouré de Kerson Leong et Yukari Cousineau aux violons, Stéphane Tétreault au violoncelle et Pierre Tourville à l’alto.

Les trois concerts pourront être écoutés en ligne sur le site du Domaine Forget en cliquant ici

Des pétitions pour soutenir les artistes et les arts vivants

La mezzo-soprano Stéphanie Pothier et son collègue flûtiste Jeffrey Stonehouse ont initié la pétition « Arts vivants : pour la prolongation de la PCU et le soutien de la diffusion numérique » qui interpelle la ministre de la Culture et des Communicatiins du Québec Nathalie Roy et le ministre du Patrimoine canadien Steven Guilbeault.  On y lit que « …dans l’urgence d’éviter l’effondrement de l’écosystème des arts vivants, nous réclamons des actions immédiates, requises par tous les paliers de gouvernements en commençant par une meilleure compréhension des enjeux reliés aux arts vivants par le gouvernement. ». Je vous invite à signer, comme j’ai tenu à le faire moi-même et comme l’ont fait 3276 personnes au moment où ces lignes sont écrites, la pétition ici.

Cette pétition suit une première initiative qui réclamait une « Indemnisation pour les artistes pigistes suite aux annulations de spectacles (COVID-19) ». Cette pétition a été signé à ce jour par 28 476 personnes et je vous invite, comme je l’ai fait aussi, à vous faire entendre votre voix en la signant ici.

De l’aide aux artistes et pour « un grand chantier artistique et musical québécois »

Au sujet de l’aide aux artistes, je vous invite à prendre connaissance de la proposition fort intéressante formulée par Serge Joyal dans un article publié dans Le Devoir d’aujourd’hui (p. B-12) sous le titre « Pour un grand programme de commandes publiques en cutlure ». Il y a fait notamment référence au Federal Art Project qui avait éété institué par le gouvernement des États-Unis d’Amérique dans le cadre du New Deal du président Franklin Delanoe Roosevelt. Il aurait également pu signaler le Federal Music Project qui était un programm anologue destiné aux musiciens et musiciennes.

Le retour des artistes québécois sur scène suscite l’intérêt ducritique musical du journal Le Devoir Christophe Huss signe dans  Le D Magazine d’aujourd’hui (p. 10 et 11) un texte intitulé « Le chemin des salles s’annonce long pour les musciens québécois » dans lequel il s’interrog sur « Un écart Europe-Québec?? » et écrit :  Si le milieu québécois s’impatiente, c’est que les exemples de déconfinement artistique se succèdent en Europe. Isolde Lagacé, directrice de la salle Bourgie, remarque que la vague de la pandémie a atteint le Québec trois semaines après l’Italie et deux semaines après la France. « ?Donc, si l’Europe ouvre le 1?? juillet, il n’y a aucune raison d’attendre le 1er janvier ici?!? » ». Il y signale que « Franck Riester, ministre français de la Culture, a dit souhaiter, mardi dernier, une réouverture progressive des salles de spectacle et des théâtres dès juin. En Autriche, le ministère de la Santé a autorisé les spectacles devant 100 personnes, une jauge qui passera à 250 le 1?? juillet et à 1000, sous certaines conditions, le 1er août. Le Festival de Salzbourg tiendra ainsi 90 événements entre le 1?? et le 30 août. En Italie, le Festival Rossini dePesaro a été maintenu du 8 au 20 août et les organisateurs ont imaginé des sièges cloisonnés pour les spectateurs. Quatre grands festivals italiens auront lieu cet été?: Pesaro, Ravenne, Torre del lago (Puccini) et Martina Franca, alors que la Scala de Milan, métropole emblématique de la Lombardie — épicentre européen de la pandémie —, prévoit une réouverture en septembre. Depuis le 25 mai, les concerts extérieurs devant 400 personnes et intérieurs devant 50 personnes sont autorisés en Espagne ».

Salle reconfigurée du Theater am Schiffbauerdamm, Berlin

Qu’attend donc le gouvernement du Québec pour bouger sur la question du déconfinement dans le secteur les arts de scène ? Et pour faire amende honorable, pourquoi n’initierait-il pas lui-même l’équivalent d’un New Deal prenant la forme d’un « Grand  chantier artistique et musical québécois » s’inspirant des Federal Art and Music Projects ?

Le Petit Festival d’ICI Musique… et ses  «Trésors d’archives »

En soutien aux artistes d’ici, la chaîne radiophonique ICI Musique « Le Petit festival » se poursuivra – et se terminera cette semaine. Après avoir donné l’antenne à Yannick Nézet-Séguin et à Kent Nagano, et dans le cadre de son émission «  Toute une musique », l’animatrice Marie-Christine Trottier présenter sous le thème « Trésors d’archives : nos musiciens en concert », quelques concert mémorables présentés par  Les Violons du Roy, l’orchestre de chambre I Musici, l’ensemble Arion, l’Orchestre symphonique de Québec, la Société de musique contemporaine du Québec, Les Idées heureuses, le Trio Hochelaga, l’Orchestre symphonique de Laval, le Studio de musique ancienne de Montréal ainsi qu’un récital de la soprano Karina Gauvin. Pour écouter ce récital et les autres concerts, vous pourrez vous  rendre sur le site d’ICI Musique en cliquant ici.

De nouvelles règles pour l’attribution des prix au Concours Do MI Si La Do Ré des Jeunesses musicales

Je vous rappelle que le Concours Do Mi Si La Do Ré de la Fondation des Jeunesses Musicales Canada a donné à lieu à la participation de 200 jeunes artistes et la présentation de 172 vidéos. Le public est maintenant invité à voter pour l’artiste de son choix jusqu’au 14 juin 2020, ce qui pourra être fait en cliquant ici.

Le Concours Do Mi Si La Do Ré a modifié les règles d’attribution des prix et a institué  deux Prix  distincts. Ainsi, toutes les vidéos retenues participeront à chacune des catégories, soit le Prix artistique décerné par un jury et le Prix de participation accordé à la suite d’un vote populaire.  Les bourses attribuées pour le prix artistique seront les suivantes : Premier prix : 10 000 $; Deuxième prix : 5 000 $; Troisième prix : 3 000 $. Les 7 autres finalistes recevront chacun une bourse de 1 000 $. pour ce qui est du Prix de participatiopn, le Premier prix sera de 3 000 $, Deuxième prix de  2 000 $  et le Troisième prix de 1 000 $.  Tous les surplus amassés dans le cadre de la campagne de financement serviront à bonifier des prix et bourses. Toutes les sommes recueillies seront versées à des participants du Concours Do Mi Si La Do Ré. Une présentation complète des deux catégories de prix et de leurs modes de sélection est accessible ici.

De l’opéra sur la Toile… d’ici et d’ailleurs sur la planète lyrique

L’Opéra de Québec continue de rendre accessible sur sa page Facebook des extraits de ses productions. Cette l’initiative l’« OPÉRA POUR TOUS » a donné à nouveU lieu à la mise en ligne de plusieurs nouvelles capsules durant la dernière semaine et celles-ci peuvent être visionnées ici.  Parmi les nouvelles capsules, je vous invite à visionner ici celle où l’on peut entendre la mezzo-soprano Julie Boulianne interpréter l’air « D’amour, l’ardente flamme » dans  de La Damnation de Faust d’Hector Berlioz du Festival d’opéra de Québec de 2013.

Je vous rappelle que vous pouvez toujours visionner l’intégrale de La Vie parisienne de Jacques Offenbach dans la production de lAtelier d’opéra de l’Université de Montréal (AOUM) (Acte I, Acte II, Acte III et Acte IV). Des productions antérieures de l’AOUM sont également accessibles via le site de Faculté de musique en cliquant ici,

L’Orchestre symphonique de Québec diffuse toujours sur son site la capsule-vidéo où l’on peut entendre ici une interprétation de l’intermezzo de l’opéra Cavalleria rusticana de Pietro Mascagni. L’Orchestre métropolitain et l’Orchestre symphonique de Montréal ne diffusent pas cette semaine de concerts à contenu lyrique et vocal.

Au Canada et après avoir créé son « Digital Content Hub » pour une série Opera at home permettant d’entendre ici des extraits de ses diverses productions, la Canadian Opera Company (COC) a décidé de donner accès à la version intégrale de certaines des ses productions antérieures « From the vault ». Le premier opéra qui peut être visionné est Arabella de Richard Strauss dans la production de COC de 2017 et il peut l’être en cliquant ici.

 

Dans la co-production du Pacific Opera Victoria et du Vancouver Opera, The Flight of the Hummingbird, l’opéra-jeunesse du compositeur québécoise Maxime Goulet, peut être ici.

S’agissant des productions, concerts et récitals dont la diffusion est assurée sur la Toile par les autres compagnies de notre planète lyrique,  le Metropolitan Opera de New York  poursuit ses « Nightly Met Opera Streams ». Pourront être visionnés cette semaine le film L’Elisir d’Amor de Donizetti (30 mai), Salome de R. Strauss Leoncavallo (31 mai), I Puritani de Bellini (1er juin), Lulu de Berg (2 juin), Orfeo ed Euridici de Gluck (3 juin), Toscal de Puccini (4 juin ) et The Exterminating Angel d’Adès (5 juin).

Comme nous le révèle par ailleurs le site d’Opera America, un très grand nombre de compagnies américaines présentent des productions et des récitals en ligne.

Les grandes maisons d’opéra européennes que sont le Wiener Staatsoper, l’Opéra national de Paris, l’Opéra comique de Paris), le Théâtre des Champs-Élysées de Paris, le Théâtre de la Monnaie, le Royal Opera House Covent Garden, le Staatsoper unter den linden, le Bayerische Staatsoper et le Festival d’art lyrique d’Aix-en-Provence poursuivent aussi leurs projections en ligne.

Pour les faits saillants de la prochaine semaine lyrique et musicale « en ligne », je vous invite à lire le onzième carnet de concerts qu’a fait paraître hier dans Le Devoir Christophe Huss sous le titre (différent de ces précédents articles) « Votez pour les musiciens- La 11e sélection du carnet de concerts de la fin de la semaine fait appel à la particiation ».

Je vous rappelle que vous pouvez également consulter qu’Imoden Tilden, la « Senior Arts Editor » du journal britannique The Guardian, publiait aussi un carnet semblable  sous le titre « Lockdown listening: classical music and opera to stream at home ».

Un nouveau rappel du libre accès universel à la version numérique du numéro 23  de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique et son impression et la suite de la préparation du numéro 24 (Été 2020)

Je vous rappelle à nouveau que  vous avez toujours accès au  texte intégral du dernier numéro 23 (Printemps 2020) de  L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique. Celui-ci peut être  consulté et téléchargé en ligne ici. Ce numéro comprend un ENTRETIEN avec Marie-Nathalie Lacoursière, un DOSSIER sur l’opéra Don Quichotte, une RENCONTRE avec le directeur général et artistique de l’Opéra de Québec et du Festival d’opéra de Québec Grégoire Legendre, un PORTRAIT de la jeune artiste Jessica Latouche, un PROFIL du Théâtre lyrique de la Montérégie ainsi que des RÉTROSPECTIVES consacrées à La Flûte enchantée au Québec et au Teatro alla Scala de Milan. Le numéro se conclut par une CODA portant sur « La médiation de la musique et l’opéra » rédigée par le du musicologue Michel Duchesneau.

La préparation du numéro 24 (Été 2020) se poursuit. En remplacement de sa section ACTUALITÉS et notammmnt de la rubrique « Nos artistes sur la route », la revue proposera une section sur « Nos artistes en confinement ».  Le numéro comprendra aussi, comme je vous en ai informé un ENTRETIEN avec Jean-Jacques Nattiez… le musicologue, l’opéra et la recherche de totalité, mais également, sous la plume de ce dernier, un DOSSIER intitulé « Temps vécu, temps dramatique et temps musical dans La Bohème de Puccini ».

Dans le cadre de l’émission Place à l’Opéra, Sylvia L’Écuyer  poursuit aujourd’hui la série d’émissions sur le thème « L’opéra n’est pas leur seule passion » inauguré la semaine dernière. Elle aura pour troisième invitée la soprano québécoise Karina Gauvin… passionnée par la photographie! En ce samedi 3o mai 2020, celle-ci a a choisi de faire entendre sa version préférée de l’opéra Tito Manlio d’Antonio Vivaldi. La distribution comprend Nicola Ulivieri, baryton-basse (Tito), Karina Gauvin, soprano (Manlio), Ann Hallenberg, mezzo-soprano (Servilia), Marijana Mijanovic, contralto (Vitellia), Barbara Di Castri, mezzo-soprano (Devio), Debora Beronesi, mezzo-soprano (Lucio Christian Senn, baryton-basse (Lindo) et Mark Milhofer, ténor (Geminio). Le Chœur et l’Orchestre Accademia Bizantina seront sous la direction d’Ottavio Dantone. Je vous rappelle l’émission sera reprise à l’antenne d’ICI MUSIQUE le dimanche 31 mai 2020 à 19 h.

Les autres artistes lyriques qui participeront à cette série de Place à l’opéra  seront Lyne Fortin (Suor Angelica et La Traviata) (6-7 juin) et Florie Valiquette (Le Nozze di Figaro) (13-14 juin).

À son émission La semaine lyrique, Justin Bernard fera entendre le dimanche 31 mai  2020 les plus belles pages du répertoire lyrique. Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser l’émission « en ondes radio » de 13 h à 15 h à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM) et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut être également écoutée en direct sur le site électronique de Radio VM à l’adresse http://www.radiovm.com.

Le Café d’art vocal a suspendu ces projections d’opéra du samedi après-midi et les reprises du jeudi soir, comme ont été également reportées les Matinées d’Opéramania et les Soirées d’Opéramania.

*****

Je vous souhaite une agréable semaine... et une suite confinement qui, grâce à la Toile, pourra continuer d’être lyrique…

Le cycle de mélodies « Micro-météo » du compositeur Maxime Goulet et les Auditions nationales 2021-2022 de l’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal

23 mai 2020

 23 mai 2020
(No 2020-20)

 Le compositeur québécois Maxime Goulet diffuse actuellement les premières mélodies d’un cycle présenté sous le titre « Micro météo » et mettant en musique une série de courts poèmes qu’il a rédigés – pour la d’entre eux – en 2003. La musique (ainsi que l’écriture de quelques poèmes additionnels) a été composée au printemps 2020, durant la période de confinement, dû à l’épidémie de COVID-19.

Maxime Goulet

L’œuvre est ainsi en cours de création. Comme nous en informe le compositeur sur la page de son site consacré à « Micro météo  » et à mesure que le projet progressera, les enregistrements de chaque Micro météo seront mis en ligne sur son site ainsi que sur son compte Instagram auquel vous pouvez avoir accès ici. Huit mélodies ont été composées à ce jour et sont interprétées par le ténor Jean-Michel Richer. Vous pourrez les écouter en cliquant sur le titre de chacune d’entre elles ci-après : Arc-en-ciel, Ciel dégagé, Bourrasque de vent, Éclipse, Étoiles filantes, Journée pluvieuse, Nuages gris et Nuages lunaires.

Jean-Michel Richer

Pour ne savoir davantage sur la genèse de ces micro-pièces de musique en 30 secondes pour ténor et piano, je vous invite è lire l’article paru dans Le Devoir du 21 mai 2020 sous la plume de Caroline Montpetit et le titre  « Les éclairicies poétiques de Maxime Goulet »

Les auditions nationales de l’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal pour la saison 2021-2022

L’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal a annoncé la tenue de ses auditions nationales 2021-2022. Afin de soutenir en cette période incertaine les jeunes artistes de la relève lyrique qui ont malheureusement subi des pertes significatives d’opportunités et de moyens techniques à cause de la COVID19, l’Atelier a décidé d’abolir les frais d’inscription pour ces Auditions nationales. Les jeunes artistes lyriques peuvent s’inscrire en remplissant le formulaire en ligne ici.

Dans sa présentation des auditions, l’institution  dirigée par la soprano Chantal Lambert rappelle que l’atelier est une résidence d’artistes de premier plan pour chanteurs et chanteuses d’opéra et un véritable tremplin de perfectionnement professionnel au cœur de l’Opéra de Montréal. Donnée en langue française et en langue anglaise et sur mesure, la formation offert est innovante, couvre le large spectre de développement de l’artiste lyrique et vise à développer le plein potentiel des jeunes artiste en cultivant leur autonomie, leur leadership et le dépassement de soi.

Pendant leur résidence à l’Opéra de Montréal, les jeunes  bénéficient en outre de l’expertise de spécialistes et de l’encadrement nécessaire pour vous préparer aux prises de rôles comme solistes ou en étudiant de grands rôles au sein de la compagnie. L’Atelier se distingue par ses projets uniques, notamment, une clinique avec orchestre et divers projets de créations mondiales. Incursion privilégiée dans les rouages du milieu de l’opéra, l’Atelier lyrique propose un cadre singulier, stimulant et enrichissant où sont explorées les multiples facettes de votre art. Depuis sa fondation en 1984, l’Atelier a contribué au développement de plus de deux cents artistes dont plusieurs font  aujourd’hui des carrières lyriques.

Le Petit Festival d’ICI Musique… avec Kent Nagano

En soutien aux artistes d’ici, la chaîne radiophonique ICI Musique « Le Petit festival » se poursuit cette semaine. Après avoir donné l’antenne à Yannick Nézet-Séguin et sur le thème « Kent Nagano : une musique en héritage », il sera rendu hommage du 25 au 28 mai au chef sortant de l’OSM dans le cadre de l’émission Toute une musique animée par Marie-Christine Trottier. Autour de quelques-uns des grands concerts qu’il a donnés à Montréal, la contribution de Kent Nagano à la vie musicale et l’histoire culturelle du Québec et de Montréal sera  soulignée, comme le seront ses réalisations nombreuses et marquantes qui auront un impact durable dans la communauté : la Virée Classique, les enregistrements, la Maison symphonique, le rayonnement international, les concerts et programmes divers pour les jeunes. Pour écouter cette série de trois émissions en ligne de 20 h à 22 h, vous pourrez cliquer ici.


La Société de musique contemporaine du Québec (SMCQ) poursuit sa série Hommage à la compositrice Katia Makdissi-Warren et convie le public, en cette période de confinenemnt, à un grand concert virtuel.,

Après avoir découvert la musique de la compositrice dans les écoles cette saison, les élèves participeront à un concert qui fera écho à leurs propres activités de création. Point culminant de cet événement, l’œuvre Les Grands espaces, composée par Katia Makdissi-Warren rassemblera les élèves préalablement enregistrés, des chanteuses de gorge inuites, des musiciens d’Oktoécho et une chorégraphie au sein d’un montage audiovisuel sur le modèle des chorales virtuelles. Cette pièce, imprégnée de sons de la nature et du Grand Nord, permettra ainsi aux jeunes de créer et partager un moment de création musicale inoubliable, tout en offrant au public un voyage sonore inouï.

Le concert comprendra également plusieurs autres œuvres et moments forts célébrant la musique de la compositrice. Citons notamment la bande dessinée biographique sonorisée par les élèves de l’école Montessori Orford, ou encore certaines créations d’une classe, inspirées par les œuvres de Mme Makdissi-Warren. L’événement se terminera par une table-ronde participative animée par André Dudemaine, fondateur et directeur général de «Terres en vue», société pour la diffusion de la culture autochtone.

Pour participer  cet évènement qui aura lieu le mercredi 27 mai 2020 à compter de 10 h 30, vous devez cliquer ici. Et vous pourrez en avoir un avant-goût ici.

L’heure du voter au Concours Do MI Si La Do Ré des Jeunesses musicales

Le Concours Do Mi Si La Do Ré de la Fondation des Jeunesses Musicales Canada a donné à lieu à la participation de 200 jeunes artistes et la présentation de 172 vidéos. Le public est maintenant invité à voter pour l’artiste de son choix jusqu’au 14 juin 2020, ce qui pourra être fait en cliquant ici.

J’ai reconnu plusieurs jeunes artistes lyriques qui prennent part au concours, comme Mathilde Duval-Laplante, Cécile Muhire, Rose Naggar-Tremblay etet Carole-Anne Roussel… mais il y a certainement d’autres je me ferai un devoir d’identifier samedi prochain.

De l’opéra sur la Toile… d’ici et d’ailleurs sur la planète lyrique

L’Opéra de Québec continue de rendre accessible sur sa page Facebook des extraits de ses productions. Cette l’initiative l’« OPÉRA POUR TOUS » a donné lieu à la mise en ligne de plusieurs nouvelles capsules durant la dernière semaine et celles-ci peuvent être visionnées ici.  Parmi les nouvelles capsules, je vous invite à visionner ici celle qui présente un extrait de Die Fledermaus (La Chauve-souris) à visionner dans la production de 2011… en ayant à l’esprit que la quatrième et dernière représentation de la production de 2020 de l’opéra de Johann Strauss devait être présentée ce soir, n’eut été de l’état d’urgence humanitaire résultant de la situation de pandémie de la COVID-19.

Je vous rappelle que vous pouvez maintenant visionner l’intégrale de La Vie parisienne de Jacques Offenbach dans la production de lAtelier d’opéra de l’Université de Montréal (AOUM) (Acte I, Acte II, Acte III et Acte IV). Cette production avait connu sa première le 27 février 2020 à la salle Claude-Champagne et la direction de l’Orchestre de l’Université de Montréal (OUM) avait été assurée par son chef Jean-Francois Rivest. Le directeur de l’AOUM Robin Wheeler en avait assumé la direction artistique et la mise en scène avait été confiée à Alain Gauthier. Francis Perron avait agi comme pianiste et chef de chant. Des productions antérieures de l’AOUM accessibles via le site de Faculté de musique en cliquant ici,

L’Orchestre métropolitain et l’Orchestre symphonique de Montréal ne diffusent pas cette semaine de concerts à contenu lyrique et vocal cette semaine. Dans le cadre de son Opération réconfort, les musiciens et musiciennes de l’Orchestre symphonique de Québec (OSQ) ont diffusé une capsule-vidéo où on oeut les entendre interpréter l’intermezzo de l’opéra Cavalleria rusticana de Pietro Mascagni. L’OSQ a dédié cette oeuvre  aux aînés et aînées qui sont les plus grandes victimes du virus de la COVID-19 et qui sont « notre mémoire et notre richesse ».

S’agissant des productions, concerts et récitals dont la diffusion est assurée sur la Toile par les autres compagnies de notre planète lyrique, le Metropolitan Opera de New York  poursuit ses « Nightly Met Opera Streams ». Pourront être visionnés cette semaine le film Faust de Gounod (23 mai), Manon de Massenet (24 mai), La Damnation de Faust de Berlioz dirigée par Yannick Nézet-Séguin (25 mai), Ernani de Verdi (26 mai), Manon Lescaut de Puccini (27 mai), Les Troyens de Berlioz (28 mai) et La Somnambula de Bellini (29 mai). Comme nous le révèle par ailleurs le site d’Opera America, un très grand nombre de compagnies américaines présentent des productions et des récitals en ligne.

Au Canada, la Canadian Opera Company (COC) diffuse sur son « Digital Content Hub » et dans le cadre de sa série Opera at home  des extraits de ces diverses productions ici. Après la diffusion en ligne 19 mai dernier de sa production de l’opéra-jeunesse The Flight of the Hummingbird,  le Pacific Opera Victoria et le Vancouver Opera rendent accessible la vidéo de l’intégrale de l’oeuvre ici.  Je vous rappelle que cet opéra a été composé par le Québécois Maxime Goulet sur un livret de Michael Nicoll Yahuglanaas (Haida) et Barry Gilson.

S’agissant des productions, concerts et récitals dont la diffusion est assurée sur la Toile par les autres compagnies de notre planète lyrique,  le Metropolitan Opera de New York  poursuit ses « Nightly Met Opera Streams ». Pourront être visionnés cette semaine le film Rigoletto de Verdi (16 mai), Nabucco de Verdi Leoncavallo (17 mai), Idoneneo de Mozart (18 mai), Lohengrin de Wagner (19 mai), Un Ballo in Maschera de Verdi (20 mai), Turandot de Puccini (21 mai) et Don Giovanni de Mozart (avec la mezzo-soprano québécoise Huguette Tourangeau dans le rôle de Zerlina) (22 mai). S’agissant du Met, je vous invite à lire l’article fort intéressant publié dans le New York Times du 13 mai 2020 sous la plume de Zachary Wolfe et le titre « The Metropolitan Opera Season That Vanished » dans lequel on peut entendre des artistes interpréter des airs des productions qui ont dû être annulées en raison de la pandémie du coronavirus (COVID-19).

Comme nous le révèle par ailleurs le site d’Opera America, un très grand nombre de compagnies américaines présentent des productions et des récitals en ligne.

Les grandes maisons d’opéra européennes que sont le Wiener Staatsoper, l’Opéra national de Paris, l’Opéra comique de Paris), le Théâtre des Champs-Élysées de Paris, le Théâtre de la Monnaie, le Royal Opera House Covent Garden, le Staatsoper unter den linden, le Bayerische Staatsoper et le Festival d’art lyrique d’Aix-en-Provence poursuivent aussi leurs projections en ligne.

Pour les faits saillants de la prochaine semaine lyrique et musicale « en ligne », je vous invite à lire le dixième article qu’a fait paraître hier dans Le Devoir Christophe Huss sous le titre « Votre carnet de concerts de la semaine (X) ». Le critique musical signe aujourd’hui dans Le D Magazine (p. 10 et 11) un texte intitulé « Hervé Boissière, le maître de l’image»  dans lequel il rapporte les propos du fondateur du portail Medici.tv qui dirige également la chaîne câblée Mezzo et dessineras, selon lui, de nombreux enjeux du futur de la musique classique.

Je vous rappelle que vous pouvez également consulter qu’Imoden Tilden, la « Senior Arts Editor » du journal britannique The Guardian, publiait aussi un carnet semblable  sous le titre « Lockdown listening: classical music and opera to stream at home ».

Un nouveau rappel du libre accès universel à la version numérique du numéro 23  de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique et son impression d préparation de son numéro 24 (Été 2020)

Je vous rappelle à nouveau que  vous avez maintenant accès au  texte intégral du dernier numéro 23 (Printemps 2020) de  L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique. Celui-ci peut être  consulté et téléchargé en ligne ici. Ce numéro comprend un ENTRETIEN avec Marie-Nathalie Lacoursière, un DOSSIER sur l’opéra Don Quichotte, une RENCONTRE avec le directeur général et artistique de l’Opéra de Québec et du Festival d’opéra de Québec Grégoire Legendre, un PORTRAIT de la jeune artiste Jessica Latouche, un PROFIL du Théâtre lyrique de la Montérégie ainsi que des RÉTROSPECTIVES consacrées à La Flûte enchantée au Québec et au Teatro alla Scala de Milan. Le numéro se conclut par une CODA portant sur « La médiation de la musique et l’opéra » rédigée par le du musicologue Michel Duchesneau.

Comme je vous en ai informé la semaine dernière, le numéro 24 (Été 2020) est n préparation. Il comprendra non seulement un ENTRETIEN avec Jean-Jacques Nattiez, mais également, sous la plume de ce dernier, un DOSSIER intitulé « Temps vécu, temps dramatique et temps musical dans La Bohème de Puccini »

La reprise de ces services permet d’envisager l’impression du numéro 23 ainsi que du numéro 24. La diminution significative des revenus de publicité pour le numéro 23 – un scénario qui risque de se reproduire pour le numéro 24 (Été 2020) en raison de l’annulation de l’ensemble des festivals et activités lyriques estivales au Québec pourrait amener à la direction de la revue à envisager des scénarios alternatifs de diffusion et d’abonnement de la revue. À suivre !

Dans le cadre de l’émission Place à l’Opéra, Sylvia L’Écuyer  poursuit aujourd’hui la série d’émissions sur le thème « L’opéra n’est pas leur seule passion » inauguré la semaine dernière. Elle aura pour deuxième invité le baryton québécois Marc Boucher… passionné de planche à voile et de vélo de montage! En ce samedi 23 mai 2020, celui qui est aussi le directeur du Festival Classica a choisi de faire entendre sa version préférée de l’opéra Pélléas et Mélisande de Claude Debussy dans un enregistrement de 1952 paru sous étiquette Forlane en 2016. La distribution comprend Suzanne Danco, soprano (Mélisande), Camille Maurane, baryton (Pelléas), Maurice de Groote, baryton (Golaud), Christiane Gayraud, mezzo-soprano (Geneviève) André Vessières, basse (Roi Arkel), Marjorie Westbury, soprano (Yniold)  et Marcel Vigneron, baryton (un berger, un médecin). Le chœur de la RTF, dirigé par Marcel Briclot et l’Orchestre National de la RTF est sous la direction de Désiré-Émile Inghelbrecht. Je vous rappelle l’émission sera reprise à l’antenne d’ICI MUSIQUE le dimanche 10 mai 2020 à 19 h.


Samantha Louis-Jean (Mélisande) et Marc Boucher (golaud)
Pelléas et Mélisande de Claude Debussy
Festival d’opéra de Québec, 2018
Photographie : Louise Leblanc

Les artistes lyriques qrui participeront à Place à l’opéra durant les prochaines semaines seront Karina Gauvin (Tito Manlio) (30-31 mai), Lyne Fortin (Suor Angelica et La Traviata) (6-7 juin) et Florie Valiquette (Le Nozze di Figaro) (13-14 juin).

À son émission La semaine lyrique, Justin Bernard fera entendre le dimanche 24 mai  2020 les plus belles pages du répertoire lyrique. Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser l’émission « en ondes radio » de 13 h à 15 h à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM) et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut être également écoutée en direct sur le site électronique de Radio VM à l’adresse http://www.radiovm.com.

Le Café d’art vocal a suspendu ces projections d’opéra du samedi après-midi et les reprises du jeudi soir, comme ont été également reportées les Matinées d’Opéramania et les Soirées d’Opéramania.

*****

Je vous souhaite une agréable semaine... et un confinement qui, grâce à la Toile, pourra aussi être lyrique…

Analekta « bleu » et lyrique, un message des résidents et résidentes de l’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal et « Le Petit Festival » d’ICI Musique avec Yannick Nézet-Séguin

16 mai 2020

 16 mai 2020
(No 2020-19)

Dans le cadre du mouvement bleu et autres initiatives locales, la maison de disque classique Analekta propose une collection de listes d’écoute de musiciens et musiciennes du Québec. Né en 1987, le lablel québécois est devenu une référence et donne ainsi une voix aux musiciens et musiciennes qui, en ces heures difficiles de lutte contre cette pandémie mondiale, n’ont plus de scène, plus de travail.

On compte dans cette collection une liste d’écoute sous le titre « Voici Analekta lyrique » qui permet d’entendre des airs interprétés par des artistes lyriques comme Julie Boulianne, marianne Fiset Lyne Fortin, Hélène Guilmette, Jean-François Lapointe, Marie-Nicole Lemieux, Daniel Taylor et le regretté Joseph Rouleau.  À cette liste s’ajoute la liste « Voici Philippe Sly » ainsi qu’une liste « Voici Analekta baroque » où l’on retrouve certains pièces vocales.

Analekta mérite d’être félicité pour cette initiative et je vous invite à soutenir celle-ci en vous rendant sur l’une des plateformes de flux (streaming), y compris la nouvelle plateforme québécoise QUB Musique.

Un message des résidents et résidentes de l’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal

Je partage avec vous une capsule-vidéo introduite par le directeur général de l’Opéra de Montréal Patrick Corrigan et dans laquelle plusieurs résidents et résidentes de l’Atelier prennent la parole en faisant notammen part de leur hâte… d’un retour sur scène.

Le Petit fetival d’ICI Musique… avec Yannick Nézet-Séguin

En soutien aux artistes d’ici, la chaîne radiophonique ICI Musique organise « Le Petit festival » entre le 17 mai et 4 juin 2020. Durant la première semaine, sera mise à l’antenne une émission intitulée De musique et d’amour. Co-animée par Yannick Nézet-Séguin et Marie-Christine Trottier. Celle-ci sera diffusée 18 au 21 mai à 20 h. Le chef de l’Orchestre métropoltain, du Philadelphia Orchestra et le directeur musical du Metropoltian Opera de New York y parlera des compositeurs, compositrices œuvres et artistes qui ont marqué son parcours musical et personnel.

De l’opéra sur la Toile… d’ici et d’ailleurs sur la planète lyrique

Depuis samedi dernier, L’Opéra de Québec a rendu accessible sur sa page Facebook sept nouveaux (7) extraits de ses productions. S’inscrivant dans l’initiative l’« OPÉRA POUR TOUS », elles peuvent être visionnées ici.  Parmi les nouvelles capsules, je vous invite à visionner ici et ici et les deux extraits de la production de La Damnation de Faust d‘Hector Berlioz dans la mise en scène de Robert Lepage présentée lors du Festival d’opéra de Québec de 2013.

Je vous signale que le Festival d’opéra des Grandes-Laurentides (jadis le Festivail d’opéra de Saint-Eustache) a également mis en ligne des extraits des ses productions et concerts. Vous pourrez visionner ici Le Téléphone de Giancarlo Menotti avec le baryton Jean-François Lapointe et la soprano Chantal Dionne. En cliquant ici, vous pourrez aussi visionner le concert Duo d’amours à l’opéra présenté en 2018 avec le baryton Hugo Laporte et la soprano française Eleonora Deveze.

Après la mise en ligne des deux premiers actes de La Vie parisienne de Jacques Offenbach, lAtelier d’opéra de l’Université de Montréal (AOUM) donne maintenant accès à ces Actes III et Acte IV que vous pouvez visionner ici et ici. Je vous rappelle que la première avait eu lieu le 27 février 2020 à la salle Claude-Champagne et que la direction de l’Orchestre de l’Université de Montréal (OUM) était assurée par son chef Jean-Francois Rivest. Le directeur de l’AOUM Robin Wheeler en avait assumé la direction artistique et la mise en scène avait été confiée à Alain Gauthier. Francis Perron avait agi comme pianiste et chef de chant. Je vous rappelle aussi que d’autres extraits des productions de l’AOUM sont également accessibles via le site de Faculté de musique en cliquant ici,

L’Orchestre métropolitain et l’Orchestre symphonique de Montréal ne diffusent pas cette semaine de concerts à contenu lyrique et vocal cette semaine.

S’agissant des productions, concerts et récitals dont la diffusion est assurée sur la Toile par les autres compagnies de notre planète lyrique, le Metropolitan Opera de New York  poursuit ses « Nightly Met Opera Streams ». Pourront être visionnés cette semaine le film Rigoletto de Verdi (16 mai), Nabucco de Verdi Leoncavallo (17 mai), Idoneneo de Mozart (18 mai), Lohengrin de Wagner (19 mai), Un Ballo in Maschera de Verdi (20 mai), Turandot de Puccini dirigé par Yannick Nézet-Séguin (21 mai) et Don Giovanni de Mozart (22 mai), Comme nous le révèle par ailleurs le site d’Opera America, un très grand nombre de compagnies américaines présentent des productions et des récitals en ligne.

Au Canada, le Pacific Opera Victoria et le Vancouver Opera diffuseront en ligne le le mardi 19 mai 2020 leur co-production de l’opéra-jeunesse The Flight of the Hummingbird du compositeur québécois Maxime Goulet et des librettistes Michael Nicoll Yahuglanaas (Haida) et Barry Gilson. Le visionnement est prévu pour 13 h (heure du Québec) et pourra se faire ici.

Je vous rappelle que sur son « Digital Content Hub », la Canadian Opera Company (COC) diffuse également de l’ Opera at home sur sa chaîne youtube et y présente ici des extraits de ces diverses productions. Vous pouvez en visionner 45 n cliquant

S’agissant des productions, concerts et récitals dont la diffusion est assurée sur la Toile par les autres compagnies de notre planète lyrique,  le Metropolitan Opera de New York  poursuit ses « Nightly Met Opera Streams ». Pourront être visionnés cette semaine le film Rigoletto de Verdi (16 mai), Nabucco de Verdi Leoncavallo (17 mai), Idoneneo de Mozart (18 mai), Lohengrin de Wagner (19 mai), Un Ballo in Maschera de Verdi (20 mai), Turandot de Puccini (21 mai) et Don Giovanni de Mozart (avec la mezzo-soprano québécoise Huguette Tourangeau dans le rôle de Zerlina) (22 mai). S’agissant du Met, je vous invite à lire l’article fort intéressant publié dans le New York Times du 13 mai 2020 sous la plume de Zachary Wolfe et le titre « The Metropolitan Opera Season That Vanished » dans lequel on peut entendre des artistes interpréter des airs des productions qui ont dû être annulées en raison de la pandémie du coronavirus (COVID-19).

Comme nous le révèle par ailleurs le site d’Opera America, un très grand nombre de compagnies américaines présentent des productions et des récitals en ligne.

Les grandes maisons d’opéra européennes que sont le Wiener Staatsoper, l’Opéra national de Paris, l’Opéra comique de Paris), le Théâtre des Champs-Élysées de Paris, le Théâtre de la Monnaie, le Royal Opera House Covent Garden, le Staatsoper unter den linden, le Bayerische Staatsoper et le Festival d’art lyrique d’Aix-en-Provence poursuivent aussi leurs projections en ligne.

La grande opéraphile et mon amie Mariella Pandolfi m’a par ailleurs signalé la présence sur la Toile de l’extrait d’un récital présenté par le ténor allemand Joans Kaufmann le 27 avril dernier. Accompagné par le pinaiste Helmut Deutsch,   il interprète les lied 10 et 11 ( « Hör’ ich das Liedchen klingen » « Ein Jüngling liebt ein Mädchen ») des Dichterliebe op. 48 de Robert Schumann.

Pour les faits saillants de la prochaine semaine lyrique et musicale « en ligne », je vous invite à lire le neuvième article qu’a fait paraître hier dans Le Devoir Christophe Huss sous le titre « Votre carnet de concerts de la semaine (IX)  ». Le critique musical signe aujourd’hui dans Le D Magazine (p. C-13) un autre texte intitulé « Une grande mosaïque musicale » dans laquelle il suggère que « [l]e monde du classique a été prompt à se réinventer et à fournier de la musique généreusement ».

Je vous rappelle que vous pouvez également consulter qu’Imoden Tilden, la « Senior Arts Editor » du journal britannique The Guardian, publiait aussi un carnet semblable  sous le titre « Lockdown listening: classical music and opera to stream at home ».

Un libre accès universel à la version numérique du numéro 23  de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique et la préparation de son numéro 24 (Été 2020)

Je vous rappelle que  les opéraphiles d’ici et à l’ensemble des lyricomanes du monde ont maintenant accès au  texte intégral de son dernier numéro 23 (Printemps 2020) de  L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique. Il peut être  consulté et téléchargé en ligne ici. Ce numéro comprend un ENTRETIEN avec Marie-Nathalie Lacoursière, un DOSSIER sur l’opéra Don Quichotte, une RENCONTRE avec le directeur général et artistique de l’Opéra de Québec et du Festival d’opéra de Québec Grégoire Legendre, un PORTRAIT de la jeune artiste Jessica Latouche, un PROFIL du Théâtre lyrique de la Montérégie ainsi que des RÉTROSPECTIVES consacrées à La Flûte enchantée au Québec et au Teatro alla Scala de Milan. Le numéro se conclut par une CODA portant sur « La médiation de la musique et l’opéra » rédigée par le du musicologue Michel Duchesneau.

L livraison de version imprimée est retardée en raison de la cessation des services d’impression pour les organisations et entreprises autres que celles définies par le gouvernement comme étant essentielles! Je vous invite à faire l’achat de ce numéro 23 (Printemps 2020) ou à vous abonner à la revue en cliquant ici.

L’équipe de rédaction travaille à la préparation du numéro 24 (Été 2020) qui contiendra notamment un ENTRETIEN avec le grand musicologue québécoise Jean-Jacques Nattiez.

Dans le cadre de l’émission Place à l’Opéra, Sylvia L’Écuyer  inaugure aujourd’hui une série d’émissions sur le thème « L’opéra n’est pas leur seule passion » dont le premier invité est la basse québécoise Tomislav Lavoie… passionné de hockey! En ce samedi 16 mai 2020, la basse queébécoise a choisi de faire entendre sa version préférée de l’opéra Don Giovanni de Wolfgang Amadeus Mozart dans un enregistrement sous étique Archik Produktion de 1996. La distribution comprend  Rodney Gilfry, baryton (Don Giovanni), Andrea Silvestrelli, basse (Il Commendatore), Luba Orgonasova, soprano (Donna Anna), Christoph Prégardien, ténor (Don Ottavio), Charlotte Margiono, soprano (Donna Elvira), Ildebrando d’Arcangelo, basse (Leporello), Julian Clarkson, baryton (Masetto) et Eirian James, mezzo-soprano (Zerlina). The Monteverdi choir et The English Baroque Soloists sontt ous la direction de John Eliot Gardiner. Après l’opéra, l’animatrice rendra hommage auu grand baryton Gabriel Bacquier décédé cette le 13 mai 2020 et fera découvrire le nouvel album Mélodies passagères de la soprano Marianne Lambert. Je vous rappelle l’émission sera reprise à l’antenne d’ICI MUSIQUE le dimanche 10 mai 2020 à 19 h.

Les artistes lyriques qui participeront à Place à l’opéra durant les prochaines semaines seront Marc Boucher (Pelléas et Mélisande) (23-24 mai), Karina Gauvin (Tito Manlio) (30-31 mai), Lyne Fortin (Suor Angelica et La Traviata) (6-7 juin) et Florie Valiquette (Le Nozze di Figaro) (13-14 juin).

À son émission La semaine lyrique, Justin Bernard fera entendre le dimanche 17 mai  2020 les plus belles pages du répertoire lyrique. Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser l’émission « en ondes radio » de 13 h à 15 h à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM) et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut être également écoutée en direct sur le site électronique de Radio VM à l’adresse http://www.radiovm.com.

Le Café d’art vocal a suspendu ces projections d’opéra du samedi après-midi et les reprises du jeudi soir, comme ont été également reportées les Matinées d’Opéramania et les Soirées d’Opéramania.

*****

Je vous souhaite une agréable semaine... et un confinement qui, grâce à la Toile, pourra aussi être lyrique…

Des Mélodies passagères par la soprano Marianne Lambert, La Vie parisienne d’Offenbach par l’Atelier d’opéra de l’Université de Montréal en ligne et un message de Joyce DiDonato, l’amie de l’OM!

9 mai 2020

 9 mai 2020
(No 2020-18)

À travers la musique de plusieurs grands mélodistes, la soprano Marianne Lambert propose dans un enregistrement qui paraîtra sur étiquette Fidelio le 15 mai 2020 un programme qui évoque l’évasion, le voyage, le rêve et la sensualité. L’album s’ouvre sur Psyché d’Émile Paladilhe, permet d’entendre les Mélodies passagères de Samuel Barber qui donnent le nom à l’album, les Quatre poèmes hindous de Maurice Delage, Les adieux de l’hôtesse arabe de Georges Bizet, les Canciones Amatorias d’Enrique Granados, Les filles de Cadix de Léo Delibes, Nuit d’Espagne de Jules Massenet et, de notre grand compostieur national Calixa Lavallé, Andalouse.

Accompagnée au piano par Julien Leblanc, Marianne Lambert interprète dans ce premier album des mélodies présentées dans le livret comme étant « d’inspiration exotique et évoqu[a]nt des souvenirs souvent doux, parfois amers, des passages obligés que la vie impose et des contemplations de la nature en projection »… et qui sont « envoûtantes et imaginatives » Deux extraits de l’album seront accessibles à compter du 15 mai 2020, soit Un tombeau dans un parc de Samuel Barber et Lahore- Un sapin isolé de Maurice Delage. Si vous voulez voir Marianne Lambert dans le processus d’enregistrement du disque, vous pouvez cliquer ici. Vous pourrez aussi l’entendre présenter ici le projet de disque et la voir donner la parole aux artistes et techniciens qui y ont participé.

Ce premier album solo sera disponible sur  toutes les plateformes numériques ainsi que sur Anémone 13. Pour l’achat du disque vous pouvez cliquer ici. Vous pourrez aussi en effectuer l’achat par téléchargement ici. Un lancement virtuel de l’album aura lieu le vendredi 15 mai à 19 h 30 sur la page Facebook de Marianne Lambert et vous pourrez visionner une invitation pour y assister ici.

La nouvelle cohorte 2020-2021 de l’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal

Misant sur l’avenir et sa prochaine saison, l’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal a présenté les cinq jeunes artistes qui se joindront aux cinq résidents et résidentes de l’Atelier pour former sa prochaine cohorte 2020-2021. Il s’agit des sopranos Sarah Dufresne et Lucie St-Martin, de la mezzo-soprano Sydney Frodsham, du baryton Geoffrey Schellenberg et de la pianiste Andrea Van Pelt Pereira, pianiste. seront de retour pour une autre année les sopranos Vanessa Croome et Kirsten LeBlanc, le ténor Matthew Emersen Dalen, le baryton-basse Jean-Philippe Mc Clish et la pianiste Holly Kroeker.

Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal
Cohorte 2020-2021

Aux temps du coronavirus, l’Atelier offrent une formation à distance. Ses artistes en résidence peuvent ainsi poursuivre leur apprentissage (en ligne!) avec entre autres, des cours de langues, de diction et d’interprétation ainsi que des séminaires sur la gestion de l’anxiété.

La Vie parisienne d’Offenbach par l’Atelier d’opéra de l’Université de Montréal en ligne

LAtelier d’opéra de l’Université de Montréal (AOUM) fait à son tour le nécessaire virage numérique et il nous est maintenant permis d’écouter les deux premiers actes de la production de La Vie parisienne de Jacques Offenbach dont la première avait eu lieu le 27 février 2020 à la salle Claude-Champagne. Je vous rappelle que la direction de l’Orchestre de l’Université de Montréal (OUM) était assurée par son chef Jean-Francois Rivest, que le directeur de l’AOUM Robin Wheeler en avait assumé la direction artistique et que la mise en scène avait été confiée à Alain Gauthier. Francis Perron avait agi comme pianiste et chef de chant. Vous pourrez écouter les premier et deuxième actes de La Vie parisienne ici et ici. Et après votre visionnement, peut-être aimeriez-vous lire ici la critique du musicologue Louis Bilodeau parue sous le titre « Une effervescence contagieuse » à la page 32  du dernier numéro 23 (Printemps 2020) de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique.

D’autres extraits des productions de l’AOUM sont également accessibles via le site de Faculté de musique en cliquant ici, dont celle des Dialogues des Carmélites de Francis Poulenc dans la remarquable mise en scène de François Racine dont vous pouvez visionner des extraits ici.

Encore et toujours davantage d’opéra sur la Toile

Sur la page Facebook de l’Opéra de Québec, vous retrouvez sept (7) nouveaux extraits des productions de la compagnie lyrique de notre capitale nationale. S’inscrivant dans l’initiative l’« OPÉRA POUR TOUS », elles peuvent être visionnées ici.  Parmi les nouvelles capsules, je vous invite à visionner celle où l’on entend la soprano Hélène Guilmette interpréter l’air  « Quando m’en vo »  dans le rôle de Musetta tiré de la production de La Bohème de Giacomo Puccini présentée en mai 2016.

L’Orchestre métropolitain (OM) nous invite cette semaine à tendre l’oreille afin de découvrir, en archive audio, la première partie de l’ultime concert sa tournée aux États-Unis d’Amérique dernier au Verizon Hall de Philadelphie le novembre 2019 sous la direction de Yannick Nézet-Séguin, Vous pourrez écouter l’OM jouer l’Ouverture de La Clemenza di Tito de Wolfgang Amadeus Mozart ici (ÉCOUTEZ ICI) et entendre ensuite  Joyce DiDonato dans les airs « Parto, parto » et « Non più di fiori ». La mezzo-soprano américainelaquelle a d’ailleurs gentiment livré un message à l’intention de Yannick, de ses musiciens et musiciennes et du public de l’OM que vous pourrez visionner ci-après :

L’Orchestre symphonique de Montréal ne diffuse pas de concerts à contenu lyrique et vocal cette semaine.

Sur son « Digital Content Hub » et «  le thème « Opera at home », la Canadian Opera Company (COC) diffuse également sur sa chaîne youtube des extraits de ces diverses productions. Vous pouvez en visionner 45 n cliquant ici.

S’agissant des productions, concerts et récitals dont la diffusion est assurée sur la Toile par les autres compagnies de notre planète lyrique,  le Metropolitan Opera de New York  poursuit ses « Nightly Met Opera Streams ». Pourront être visionnés cette semaine le film The Opera House (9 mai), Cavaliera Rusticana et Pagliacci de Mascagni et Leoncavallo (10 mai), Werther de Massenet (11 mai), The Tempest d’Adès (12 mai), Ariadne ad Naxos de R. Strauss (13 mai), Peter Grimes de Britten (14 mai) et Lucia de Lamermoor de Donizetti (15 mai), Comme nous le révèle par ailleurs le site d’Opera America, un très grand nombre de compagnies américaines présentent des productions et des récitals en ligne.

Les grandes maisons d’opéra européennes que sont le Wiener Staatsoper, l’Opéra national de Paris, l’Opéra comique de Paris), le Théâtre des Champs-Élysées de Paris, le Théâtre de la Monnaie, le Royal Opera House Covent Garden, le Staatsoper unter den linden, le Bayerische Staatsoper et le Festival d’art lyrique d’Aix-en-Provence poursuivent aussi leurs projections en ligne.

Pour les faits saillants de la prochaine semaine lyrique et musicale « en ligne », je vous invite à lire le septième article que fait paraître dans Le D Magazine du journal Le Devoir d’aujourd’hui le critique musical Christophe Huss sous le titre « Votre carnet de concerts de la semaine (VII) ». Je vous rappelle que vous pouvez également consulter qu’Imoden Tilden, la « Senior Arts Editor » du journal britannique The Guardian, publiait aussi un carnet semblable  sous le titre « Lockdown listening: classical music and opera to stream at home ».

Le Concours DO MI SI LA DO RÉ (Domicile adoré) par la Fondation des Jeunesses musicales

Il ne reste que quelques jours – jusqu’au 13 mai 2020 à minuit – aux jeunes artistes d’ici pour pour s’inscrire, sans frais, au Concours Do Mi Si La Do Ré (Domicile adoré) de la Fondation des Jeunesses Musicales Canada (FJMC). Ce concours est destiné à venir en aide aux jeunes instrumentistes, interprètes, compositeurs et compositrices de musique classique de moins de 30 ans et qui composeront et interpréteront, sur le thème du confinement, une pièce musicale de trois (3) minutes ou moins à partir la phrase musicale Do Mi Si La Do Ré (Domicile adoré). Pour y participer et en conformité avec les règlements su concours que vous pourrez consulter ici, les personnes intéressées doivent s’inscrire via un formulaire qui est en ligne ici et faire parvenir leur enregistrement de la composition incluant la phrase musicale Do Mi Si La Do RÉ ici. Vous trouverez des renseignements détaillés sur le concours dans la sections ACTUALITÉS du site de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique en cliquant ici.

Un libre accès universel à la version numérique du numéro 23  de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique

Aux temps du coronavirus et après l’avoir fait parvenir à ses abonnés et abonnés il y a maintenant un moi, L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique offre aux opéraphiles d’ici et à l’ensemble des lyricomanes du monde le texte intégral de son dernier numéro 23 (Printemps 2020). Il peut être  consulté et téléchargé en ligne ici.

Je vous rappelle que ce numéro comprend un ENTRETIEN avec Marie-Nathalie Lacoursière, un DOSSIER sur l’opéra Don Quichotte, une RENCONTRE avec le directeur général et artistique de l’Opéra de Québec et du Festival d’opéra de Québec Grégoire Legendre, un PORTRAIT de la jeune artiste Jessica Latouche, un PROFIL du Théâtre lyrique de la Montérégie ainsi que des RÉTROSPECTIVES consacrées à La Flûte enchantée au Québec et au Teatro alla Scala de Milan. Le numéro se conclut par une CODA portant sur « La médiation de la musique et l’opéra » rédigée par le du musicologue Michel Duchesneau.

Je vous rappelle que la livraison de version imprimée est retardée en raison de la cessation des services d’impression pour les organisations et entreprises autres que celles définies par le gouvernement comme étant essentielles! Je vous invite à faire l’achat de ce numéro 23 (Printemps 2020) ou à vous abonner à la revue en cliquant ici.

Nos artistes lyriques du Québec sur la route… toujours en congé forcé!

à suivre..

Dans le cadre de l’émission Place à l’Opéra, Sylvia L’Écuyer présentera la dernière retransmission d’opéras du Metropolitan Opera de la saison 2019-2020. En raison de l’annulation des autres productions de la saison du Met, ce sont des productions antérieures de la compagnie lyrique newyorkaise qui seront radiodiffusées. En ce samedi 9 mai 2020, l’on pourra entendre Maria Stuarda de Gaetano Donizetti dans une  version enregistrée le 19 janvier 2013. La distribution comprend Joyce DiDonato, mezzo-soprano (Maria Stuarda), Elza van den Heever, soprano (Elisabetta),  Matthew Polenzani, ténor (Leicester), Joshua Hopkins, baryton (Cecil) et Matthew Rose, basse (Talbot). Le Choeur et l’Orchestre du MET seront sous la direction de Maurizio Benini. En entrevue, l’animatrice recevra le musicologue Damien Colas qui fera pénétrer les auditeurs et auditrices dans l’univers musical de Donizetti. Après l’opéra, Sylvia L’Écuyer s’entretiendra avec le chef Yannick Nézet-Séguin. Je vous rappelle l’émission sera reprise à l’antenne d’ICI MUSIQUE le dimanche 10 mai 2020 à 19 h.

Cette émission sera la dernière radiodiffusion de la saison du MET. La semaine prochaine, à Place à l’opéra,  on assistera au  début d’une série d’émissions sur le thème « L’opéra n’est pas leur seule passion » dont le premier invité sera la basse québécoise Tomislav Lavoie… passionné de hockey!

À son émission La semaine lyrique, Justin Bernard fera entendre le dimanche 10 mai  2020 les plus belles pages du répertoire lyrique. Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser l’émission « en ondes radio » de 13 h à 15 h à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM) et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut être également écoutée en direct sur le site électronique de Radio VM à l’adresse http://www.radiovm.com.

Le Café d’art vocal a suspendu ces projections d’opéra du samedi après-midi et les reprises du jeudi soir, comme ont été également reportées les Matinées d’Opéramania et les Soirées d’Opéramania.

*****

Je vous souhaite une agréable semaine... et un confinement qui, grâce à la Toile, pourra aussi être lyrique…

Une pétition d’appui au présent et à l’avenir du monde lyrique, de la réalité augmentée à l’opéra par Tempêtes et passions et de l’immense succès du Gala è la maison (At Home Gala) du Metropolitan Opera de New York

2 mai 2020

 2 mai 2020
(No 2020-17)

Jonas Kaufmann et Ludovic Tézier

Deux grands artistes lyriques, le ténor allemand Jonas Kaufmann et le baryton français Ludovic Tézier, ont initié le 27 avril 2020 une pétition invitant le public d’Europe et du Monde à soutenir cet art « fragile » qu’est l’opéra face à la « catastrophe » des théâtres fermés en raison de la COVID-19.

Je n’ai pas hésité à signer cette pétition moi-même pour accorder, comme nous exhortent à le faire les deux chanteurs,  « un appui fondamental au présent et à l’avenir du monde lyrique, et, au-delà, à toutes les professions du spectacle vivant, gravement menacées ».

Je vous invite  faire de même ici et à joindre votre voix aux 17 205 personnes qui, au moment où ces lignes sont écrites (samedi le 2 mai à 13 h), ont appuyé l’initiative. Voici le texte accompagnant la pétition que co-signent les deux artistes :

 « Nous artistes, invitons humblement ceux pour qui cette réponse est une vérité immarcescible, à signer cette pétition, afin d’exprimer leur adhésion à l’idée d’une société où le beau et la culture ne doivent pas disparaitre et d’une Europe qui a le devoir de pérenniser le plus beau legs de sa propre civilisation: l’Art.
À l’heure du confinement, les diffusions offertes à titre gracieux par les théâtres majeurs, mais aussi par les artistes y participant- ne l’oublions pas- ne sont qu’un expédient face à l’ampleur de la catastrophe que représente l’annulation en série, sans compensation, de tous les contrats artistiques. Et le succès qu’elles rencontrent atteste paradoxalement de l’attachement du public à « l’art vivant ». Ce public passionné le sait, nous le vivons: l’art lyrique est consubstantiel à ces « planches » que deux millénaires n’ont pas usées, et la digitalisation actuelle, pour réconfortante qu’elle soit, n’est, malgré cela, qu’un succédané magnifique à une émotion fragile. Nous, artistes, sommes fragiles, l’opéra est fragile.
Chers amis de toute l’Europe et du Monde, qui partagez notre fraternité musicale et appréciez la valeur de ce que nous apportons chaque jour à la société, sachez que votre signature sera un appui fondamental au présent et à l’avenir du monde lyrique, et, au-delà, à toutes les professions du spectacle vivant, gravement menacées, dont l’activité imprègne si naturellement le quotidien, que chacun en a même perdu la conscience. Soutenez les artistes, soutenez une idée de la Vie qui aide la Vie.  »
Jonas Kaufmann et Ludovic Tézier

PS : S’agissant du co-signataire Kaufmann, mon amie et grand opéraphile Mariella Pandolfi m’a signalé l’arrivée sur la Toile de l’enregistrement de l’extrait du récital qu’il présentait le 3 février 2013 à la salle Louis-Fréchette du Grand Théâtre du Québec. Accompagné la pianiste Carrie-Ann Matheson, il y interprètait le cycle de lieder Dichterliebe de Robert Schumann. Vous pourrez faire l’écoute de récital mémorable ici?.  Après l’avoir écouté, peut-être voudriez-vous prendre connaissance ici? des vues du critique musical du journal Le Soleil Richard Boisvert ?

La réalité augmentée à l’opéra par Tempêtes et passions

La compagnie lyrique Tempêtes et Passions prend à son tour un  virage technologique, comme en fait foi la diffusion de la vidéo du projet Exploration d’éléments de réalité augmentée pour la production de scènes lyriques sur sa page Facebook de la dynamique organisation dirigée par le témor Guy Lessard. Soutenu par l’Entente de développement culturel de la Ville de Québec (Volet 1 Création numérique), ce projet a permis de mettre au point une courte représentation lyrique, utilisant différentes technologies de vision numérique, dont la réalité augmentée, afin d’enrichir l’expérience du spectateur à l’ère des technologies numériques. L’expérimentation a été réalisée à partir d’un extrait d’un opéra remanié intitulé La légende du roi Arthur inspiré du King Arthur de Henry Purcell.

L’air Two Daughters est interprété par les sopranos Carole-Anne Roussel et Évelyne Larochelle qui son accompagnées au piano par Valérie Timofeeva.   La direction musicale est assurée par Sylvain Landry alors que le scénarimage (storyboard) et mise en scène sont de François Racine.  L’équipe du Centre en imagerie numérique et médias interactifs (CIMMI), sous la direction d’Eric R. Harvey, avec Benoit Duinat et Jean Boissonneault ainsi que notre collaborateur Mathieu Savard, président et directeur technologies de la firme ALTKEY ont été les partenaires de Tempêtes et passions pour la réalisation de ce projet.

Carole-Anne Roussel et Évelyne Larochelle

L’immense succès du Gala è la maison (At Home Gala) du Metropolitan Opera de New York

Quelques mots d’abord au sujet du Gala à la maison (At Home Gala) que le Metropolitan Opera de New York a retransmis à partir de son site  26 avril  2020 et qui était co-animé par son directeur général Peter Gelb et, de Montréal, par son directeur musical, notre Yannick Nézet-Séguin. Devant un auditoire évalué lors de sa retransmission en direct à 300 000 personnes réparties dans 162 pays et territoires et qui aurait atteint 1 million d’opéraphiles à la fin de sa diffusion le lendemain à 18 h 30, le Gala a rassemblé plus de 40 artistes lyriques. Je compte publier une critique de cet événement dans le prochain numéro de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique, mais je vous indique d’ores et déjà que la prestation la plus réussie aura été pour moi l’interprétation d’un extrait de La Fille du régiment par la soprano américaine Erin Morley, qui s’accompagnait brillamment au piano et qui a exhibé à la fin de son numéro une affichette où l’on pouvait lire « Vive le Met ! ». Vous pouvez l’entendre ci-après :

D’autres prestations sont dignes de mention. À travers l’air Ombra mai fù de l’opéra Serse de Haendel, un vibrant hommage a été rendu à Vincent Lionti, un altiste de l’Orchestre du Met décédé de la COVID-19, par Joyce DiDonato et sept altistes de l’orchestre sous la direction de Yannick Nézet-Séguin. Le duo du pianiste Yannick Nézet-Séguin avec le co-premier violon de l’Orchestre du Met David Chan interprétant la Méditation de Thaïs fut émouvant, comme vous pourrez le constater vous même ici. De leur maison d’Orange en France, Diana Damrau et Nicolas Testé se sont amusés, notre  compatriote Étienne Dupuis et son épouse Nicole Car ayant offert une très belle interprétation de Thaïs de Massenet. Accompagné  à la harpe par sa conjonte Hannah Stone, le Gallois Bryn Terfel a chanté magnifiquement la chanson If I can help Somebody, alors que l’inteprétation de Danny Boy par Matthew Polenzani était touchante. D’autres grands moments lyriques ont été offerts par Renée Fleming, Anthony Roth Costanzo, Elina Garanca, Isabel Leonard, Lisette Oropesa, René Pape et Sonya Yoncheva. La conclusion de l’évènement avait été réservée à Anna Netrebko qui, de Vienne, a interprété, tout en beauté, un air de Rachmaninov.

Pour d’autres vues sur ce concert, je vous invite à lire le texte du critique musical du New York Times Antonio Tomassini (« The Met Opera’s At-Home Gala: Informal Yet Profoundly Moving »), de Richard Fairman du Financial Times (« The Metropolitan Opera’s online gala was the most ambitious event of its kind ») et Tim Ashley dans The Guardian (« The Metropolitan Opera’s At-Home Gala review – thrilling singing, live from the stars’ living-rooms »).

Joyce DiDonato, Yannick Nézet-Séguin et les sept altistes de l’Orchestre du Met

Toujours et encore de l’opéra sur la Toile

S’agissant des productions, concerts récitals accessibles sur la Toile,  le Metropolitan Opera de New York  poursuit ses « Nightly Met Opera Streams ». Pourront être visionnés cette semaine Luisa Miller de Verdi (2 mai), Le prince de Borodin (3 mai), Le Nozze di Figaro de Mozart (4 mai), Hamlet de Thomas (5 mai), L’amour de loin de Saariaho (6 mai), Capriccio de Richard Strauss (7 mai) et La Bohème du Puccini (8 mai), Comme nous le révèle à nouveau le site d’Opera America, un très grand nombre de compagnies américaines présentent des productions et des récitals en ligne.

Les grandes maisons d’opéra européennes que sont le Wiener Staatsoper, l’Opéra national de Paris, l’Opéra comique de Paris), le Théâtre des Champs-Élysées de Paris, (Gala Monteverdi jusqu’au 2 mai à 15 h 30 heure du Québec accessible ici), le Théâtre de la Monnaie, le Royal Opera House Covent Garden, le Staatsoper unter den linden, le Bayerische Staatsoper et le Festival d’art lyrique d’Aix-en-Provence poursuivent aussi leurs projections en ligne.

Au Québec, dans le cadre de son heureuse initiative « OPÉRA POUR TOUS », l’Opéra de Québec a ajouté plusieurs autres extraits de ses productions, le plus populaire d’entre eux étant l’extrait de la production de mai 2011 de La chauve-souris de Johann Strauss II avec Lyne Fortin dans le rôle de Rosalinde. Elles peuvent être entendues  sur la page Facebook de la compagnie lyrique de notre capitale nationale ici. L’Orchestre métropolitain et l’Orchestre symphonique de Montréal ne diffusent de concerts à contenu lyrique et vocal cette semaine.

Pour les faits saillants de la prochaine semaine lyrique et musicale « en ligne », je vous invite à lire le septième article que fait paraître dans Le D Magazine du journal Le Devoir d’aujourd’hui le critique musical Christophe Huss sous le titre « Votre carnet de concerts de la semaine (VII) ». J’ai également découvert qu’Imoden Tilden, la « Senior Arts Editor » du journal britannique The Guardian, publiait aussi un carnet semblable  sous le titre « Lockdown listening: classical music and opera to stream at home ».

Le Concours DO MI SI LA DO RÉ (Domicile adoré) par la Fondation des Jeunesses musicales

Je vous rappelle la tenue du Concours Do Mi Si La Do Ré (Domicile adoré) de la Fondation des Jeunesses Musicales Canada (FJMC) qui vise à venir en aide aux jeunes instrumentistes, interprètes, compositeurs et compositrices de musique classique de moins de 30 ans et qui composeront et interpréteront, sur le thème du confinement, une pièce musicale de trois (3) minutes ou moins à partir la phrase musicale Do Mi Si La Do Ré (Domicile adoré). Pour y participer et en conformité avec les règlements su concours que vous pourrez consulter ici, les personnes intéressées doivent s’inscrire via un formulaire qui est en ligne ici et faire parvenir leur enregistrement de la composition incluant la phrase musicale Do Mi Si La Do RÉ ici. La date limite d’inscription, sans frais, au concours a été fixée au mercredi 13 mai 2020 à minuit. Vous trouverez des renseignements détaillés sur le concours dans la sections ACTUALITÉS du site de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique en cliquant ici.

Les deux RÉTROSPECTIVES du numéro 23 (Printemps 2020) de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique… en ligne

Je viens de mettre en ligne sur le site de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique les deux RÉTROSPECTIVES parues dans la numéro 23 (Printemps 20220) consacrées à La Flûte enchantée au Québec de Wolfgang Amadeus Mozart sous la plume de la rédactrice en chef Judy-Ann Desrosiers ainsi qu’au Teatro alla Scala de Milan par la secrétaire de rédaction Matilde Legault. L’accès vous aussi maintenant donné ici au PROFIL du Théâtre lyrique de la Montérégie.  Je vous rappelle que vous pourrez également prendre connaissance en ligne ici des propos recueillis lors d’une RENCONTRE avec le directeur général et artistique de l’Opéra de Québec et du Festival d’opéra de Québec Grégoire Legendre  et du PORTRAIT de la jeune artiste lyrique Jessica Latouche ici. La CODA portant sur « La médiation de la musique et l’opéra » rédigée par le du musicologue Michel Duchesneau est aussi en ligne ici. La mise en ligne de l’ENTRETIEN avec la metteure en scène Marie-Nathalie Lacoursière ne devrait pas tarder non plus !

Je vous rappelle que la livraison de version imprimée est retardée en raison de la cessation des services d’impression pour les organisations et entreprises autres que celles définies par le gouvernement comme étant essentielles! Je vous invite à faire l’achat de ce numéro 23 (Printemps 2020) ou à vous abonner à la revue en cliquant ici.

Nos artistes lyriques du Québec sur la route… toujours en congé forcé!

à suivre..

Dans le cadre de l’émission Place à l’Opéra, Sylvia L’Écuyer poursuivra ses retransmissions d’opéras du Metropolitan Opera. En raison de l’annulation des autres productions de la saison du Met, ce sont des productions antérieures de la compagnie lyrique newyorkaise qui seront radiodiffusées. En samedi 2 mai 2020, l’on aura droit à un programme double d’oeuvres du compositeur tchèqhe Leos Janacek. On pourra d’abord entendre Kátia Kabanová avec une distribution comprenant Karita Mattila, soprano (Kátia Kabanová), Magdalena Kozená, mezzo-soprano (Varvara), Judith Forst, mezzo-soprano (Kabanicha), Jorma Silvasti, ténor (Boris), Chris Merritt, ténor (Tichon),  Raymond Very, ténor (Vanya) et Vladimir Ognovenko, basse (Dikoi). Le Choeur et l’Orchestre du MET seront sous la direction de Jirí Belohlávek. En complément de programme, l’on pourra écouter de La Petite renarde rusée dans un enregistrement Decca de 1987. La distribution comprend, chez « Les Humains » Dalibor Jedlicka, baryton (Le Garde-Chasse), Eva Zigmundova, alto (Sa femme, le hibou), Vladimir Krejcik, ténor (l’Instituteur, le Moustique), Richard Novak, basse (Le curé, le le blaireau), Vaclav Zitek, basse (Harasta), Beno Blachut, ténor (l’Aubergiste), Ivana Mixova, soprano (femme de l’aubergiste, pic-bois) Eva Hribikova, soprano (Frantik), Zuzana Hudecova, soprano (Pepik) ainsi que chez « Les Animaux » Lucia Popp, soprano (La Renarde et la Renarde enfant),  Libuse Marova, mezzo-soprano (Le Chien), Gertrude Jahn, soprano (Le Coq, le Geai), Peter Saray, soprano enfant (la Grenouille, la Sauterelle), Miriam Ondraskova, soprano enfant (Le Grillon). Eva Randova, mezzo-soprano (Le Renard). Le Choeur et l’Orchestre Philharmonique de Vienne  seront sous la direction de Sir Charles Mackerras. Après l’opéra, l’animatrice s’entretiendra avec le tandem Barbe et Doucet actuellement en confinement à Venise. Je vous rappelle l’émission sera reprise à l’antenne d’ICI MUSIQUE le dimanche 3 mai 2020 à 19 h.

À son émission La semaine lyrique, Justin Bernard fera entendre le dimanche 3 mai  2020 les plus belles pages du répertoire lyrique. Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser l’émission « en ondes radio » de 13 h à 15 h à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM) et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut être également écoutée en direct sur le site électronique de Radio VM à l’adresse http://www.radiovm.com.

Le Café d’art vocal a suspendu ces projections d’opéra du samedi après-midi et les reprises du jeudi soir, comme ont été également reportées les Matinées d’Opéramania et les Soirées d’Opéramania.

*****

Je vous souhaite une agréable semaine... et un confinement qui, grâce à la Toile, pourra aussi être lyrique… mais qui n’autorise pas, à regret, de voyage à Sydney pour y fréquenter un célébrissime amphithéâtre lyrique et prendre congé de la vaisselle :

Le Gala à la maison (At Home) du Metropolitan Opera de New York, les résultats du premier Concours de chant d’opéra virtuel SOI et le concours DO MI SI LA DO RÉ (Domicile adoré) par la Fondation des Jeunesses musicales

25 avril 2020

25 avril 2020
(No 2020-16)

En ce samedi 25 avril 2020, à compter de 13 h (HAE-Heure avancée de l’est), le Metropolitan Opera de New York retransmettra en direct un événement lyrique d’envergure baptisé « At Home Gala » que son directeur musical Yannick Nézet-Séguin, traduirait assurément par « Gala à la maison » (comme dans L’OM à la maison). Animé conjointement, de Montréal et New York, par notre compatriote québécois et le directeur général du Met Peter Gelb, le gala rassemblera plus de 40 artistes (j’en ai compté 45 !) de la scène lyrique mondiale. Les prestations seront relayées en direct et en temps réel depuis les ordinateurs portables des chanteurs et transmises via Skype. Notre Yannick participera également au gala à titre de pianiste et dirigera, en sa qualité de chef, une prestation une pré-enregistrée par le Choeur du Metropolitan Opera du célèbre Va, Pensiero tiré de Nabucco de Giuseppe Verdi. Prendra auss part au gala le baryton québécois Étienne Dupuis et sa conjointe Nicole Car. Voici d’ailleurs l’impressionnante « distribution » de l’évènement et les villes et pays d’où leurs prestations seront présentées  :

Ildar Abdrazakov- Moscou, Russie
Roberto Alagna et Aleksandra Kurzak – Le Raincy, France
Marco Armiliato – Lugano, Suisse
Jamie Barton – Atlanta, États-Unis d’Amérique
Piotr Becza?a – Zabnica, Pologne
Angel Blue – Alpine, États-Unis d’Amérique
Lawrence Brownlee- Niceville, États-Unis d’Amérique
Joseph Calleja – Mellieha, Malte
Javier Camarena – Zurich, Suisse
Nicole Car et Etienne Dupuis – Paris, France
David Chan – Closter, États-Unis d’Amérique
Anthony Roth Costanzo – New York, États-Unis d’Amérique
Stephen Costello et Yoon Kwon Costello –  New York, États-Unis d’Amérique
Diana Damrau et Nicolas Testé – Orange, France
Joyce Didonato- États-Unis d’Amérique
Michael Fabiano – Bonita Springs,États-Unis d’Amérique
Renée Fleming – Virginia, États-Unis d’Amérique
Elina Garan?a – Riga, Lithuanie
Gunther Groissböck – Lugano, Suisse
Jonas Kaufmann –  Munich, Allemagne
Quinn Kelsey – Toronto, Canada
Isabel Leonard – New York, États-Unis d’Amérique
Ambrogio Maestri – Lugano, Suisse
Peter Mattei – Stockholm Archipelago, Suède
Erin Morley – New Haven, États-Unis d’Amérique
Anna Netrebko et Yusif Eyvazov – Vienne, Autriche
Yannick Nézet-Séguin, Montréal, Québec
Lisette Oropesa – Baton Rouge, États-Unis d’Amérique
René Pape – Dresden, Allemagne
Ailyn Pérez et Soloman Howard – Chicago, États-Unis d’Amérique
Matthew Polenzani – Pelham, États-Unis d’Amérique
Anita Rachvelishvili – Tbilisi, Géorgie
Golda Schultz – Bavière, Allemagne
Nadine Sierra – Valencia, Espagne
Bryn Terfel et Hannah Stone – Pays de Galles
Elza van den Heever – Montpellier, France
Michael Volle – Berlin, Allemagne
Sonya Yoncheva – Genève, Suisse

Le programme complet du gala ne semble pas avoir été diffusé à l’heure où ces lignes sont écrites. Selon The Guardian, Bryn Terfel a promis d’interpréter l’air If I can help somebody de la compositrice américaine Alma Bazet Androzzo. Des duos devraient être chantés par les couples lyriques que sont Diana Damrau et Nicolas Testé, Nicole Car et Étienne Dupuis ainsi qu’Anna Netrebko and Yusif Eyvazov. Quelques interprètes se produiront a cappella, d’autres s’accompagneront au piano, d’autres encore se produiront à l’aide de pistes d’accompagnement… et un chanteur sera accompagné par un voisin à l’accordéon.

D’une durée approximative de quatre (4) heures, le gala sera diffusé gratuitement en streaming sur le site web du Met à l’adresse www.metopera.org. Il pourra aussi être écouté à la même adresse jusqu’à 18 h 30 demain, le dimanche 26 avril 2020.

Les résultats du Premier Concours de chant d’opéra virtuel SOI

La soprano italienne idéatrice du Premier concours de chant d’opéra virtuel SOI (Scuola dell’Opera Italiana) Fiorenza Cedolins, m’a transmis les résultats du concours qui rassemblait 63 candidats t candidates dont les prestations avaient été rendues accessibles – et qui le sont encore – sur la page Facebook du Concours ici. Voici donc la liste des lauréats et lauréates dont les candidatures ont été retenues au terme ds délibérations d’un prestigieux jury de plus de 30 personnes dont la liste des membres peut toujours être consultée ici, :

Premier prix (1000€): Éva POLIMENI
Deuxième prix (600€) : Antonino GIACOBBE
Troisième prix (300€) : Angelo CAPRARA

Éva Polimini
Premier prix
Concours de chant d’opéra virtuel 2020

Prix de L’Impiccione viaggiatore della trasmissione radiofonica La Barcaccia

Prix spécial (500 €) partagé ex æquo: Manuel EPIS  et  Letizia EGADDI

Prix spéciaux de la Fundacio Victoria de Los Angeles:

Deux prix spéciaux ex aequo (400€): Felicty MURPHY, Ulyana KINASH
Un prix spécial (250 €) : Carlo Albrto GIOJA

Prix de la Speranza della Lirica :
Prix spécial (150 €) : Emanuela SALA

Je vous rappelle que grâce aux Amici del Loggione del Teatro alla Scala et de la Parma Lirica, les gagnants et gagnantes devraient aussi recevoir des invitations à prendre part  à des évènnements lyriques à Milan et Parme.

La première édition du concours a connu un tel succès de participation que Fiorenza Cedolins travaille déjà à l’organisation de la deuxième édition. Elle prévoit tenir le concours de 2021 celle-ci la même période l’an prochain et modifier le règlement pour permettra la présentation des pièces tirées du répertoire de l’opérette et de la zarzuela. Elle est convaincu que l’opéra doit s’adapter à cette réalité que met en lumière l’actuelle crise sanitaire et qui veut l’opéra doit se mettre plus que jamais è l’heure numérique.

J’encourage à nouveau les jeunes artistes lyriques du Québec à s’inscrire à la deuxième édition du Concours en faisant parvenir un courriel à SOI Scuola dell’Opera Italiana Fiorenza Cedolins à l’adresse soi@soifiorenzacedolins.com.

Le Concours DO MI SI LA DO RÉ (Domicile adoré) par la Fondation des Jeunesses musicales

Soucieuse et à l’écoute des besoins des musiciens et musicienns aux temps du coronavirus, la Fondation des Jeunesses Musicales Canada (FJMC) a décidé de venir en aide aux artistes en instituant le Concours Do Mi Si La Do Ré (Domicile adoré). Si ces quelques notes nous protègent de toute propagation, elles deviennent ici une source d’inspiration pour les artistes qui, plus que jamais, ont soif de performer et de se faire entendre du public.  Le grand gagnant de ce concours remportera une bourse de 10 000 $.

Le concours est ouvert aux jeunes instrumentistes, interprètes, compositeurs et compositrices de musique classique  de moins de 30 ans et qui composeront et interpréteront, sur le thème du confinement, une pièce musicale de trois (3) minutes ou moins à partir la phrase musicale Do Mi Si La Do Ré (Domicile adoré).

Le concours se déroulera en trois (3)  étapes :

  1. La Fondation effectuera une première sélection de vidéos, qui seront mises en ligne le 20 mai 2020.;
  2. Les participants et participantes auront du 20 mai au 14 juin 2020 pour promouvoir leur vidéo auprès de leurs réseaux afin de recueillir le plus grand nombre de votes possible. Une dizaine de vidéos seront sélectionnées pour la phase finale. Le résultat sera basé sur le vote du public (50%) et la notation du jury (50%).
  3. Les 10 meilleures vidéos seront soumises à un jury composé de grands noms de la musique classique au pays, qui les classera de 1 à 10 selon son ordre de préférence. La vidéo qui se classera en première position remportera le grand prix.

Pour y participer et en conformité avec les règlements su concours que vous pourrez consulter ici, les personnes intéressées doivent s’inscrire via un formulaire qui est en ligne ici et faire parvenir leur enregistrement de la composition incluant la phrase musicale Do Mi Si La Do RÉ ici. La date limite d’inscription, sans frais, au concours a été fixée au mercredi 13 mai 2020  à minuit.

La Fondation JM Canada prévoit remettre des prix d’une somme globae de 25 000 $ sous la forme d’un premier prix de 10 000 $, d’un deuxième prix de 5000 $ et d’un troisième prix de 3000 $, Les sept (7) autres vidéos retenus pour la grande finale mériteront à leurs auteurs et autrices une bourse de 1 000 $ chacune.

Je vous rappelle que la Fondation des Jeunesses musicales du Canada est un organisme de bienfaisance dont la mission est de collecter, créer et administrer des fonds afin de favoriser la découverte des musiques classiques auprès du jeune public et soutenir le développement de carrière de jeunes musiciens et musiciennes de formation classique sur la scène nationale.

Encore et toujours davantage d’art lyrique sur la Toile…

Dans le cadre de son heureuse initiative « OPÉRA POUR TOUS », l’Opéra de Québec a maintenant mis en ligne sur sa page Facebook près de 40 extraits de ses productions. Elles peuvent être entendues  sur la page Faceook de la compagnie lyrique de notre capitale nationale ici. L’Orchestre classique de Montréal (OCM) poursuit quant à lui sa diffusion de récitals et aura comme invitée le mardi 28 avril 2020 la soprano Aline Kutan. Le récital de la « Reine québécoise de la nuit » sera d’une durée de 45 minutes, débutera à 19 h 30 et sera accessible sur la page Facebook de l’OCM en cliquant ici. Dans dans le cadre des ses diffusions « L’OM à la maison », l’Orchestre métropolitain rend  toujours accessible le concert présenté à la Philharmonie de Paris dans lors de sa tournée européenne de 2017 à l’occasion duquel Marie-Nicole Lemieux a interprété Les Nuits d’été d’Hector Berlioz. D’ailleurs, vous pouvez entendre un beau message de notre contralto nationale en cliquant ici. L’Orchestre symphonique de Montréal ne diffuse pas quant à lui cette semaine de concerts à contenu lyrique et vocal cette semaine.

Je vous rappelle que vous pouvez aussi visionner quotidiennement- ce que je fais d’ailleurs quant à moi au lever du jour – les productions du  Metropolitan Opera de New York.  Il est intéressant d noter les 30 premières projections avaient attiré, entre le 16 mars et le 12 avril 2020), plus de 4 millions de téléspectateurs et téléspectatrices à travers le monde , ce qui représente plus de 200 millions de minutes de visionnement.

Les grandes maisons d’opéra européennes que sont le Wiener Staatsoper , l’Opéra national de Paris , l’Opéra comique de Paris), le Théâtre des Champs-Élysées de Paris, l  Théâtre de la Monnaie, le Royal Opera House Covent Garden, l Staatsoper unter den linden, le Bayerische Staatsoper et le Festival d’art lyrique d’Aix-en-Provence. poursuivent aussi leurs projections en ligne. Comme nous le révèle à nouveau le site d’Opera America, un très grand nombre de compagnies américaines présentent des productions et des récitals en ligne.

Pour les faits saillants de la prochaine semaine lyrique et musicale « en ligne », je vous invite à lire le sixième article que fait paraître dans Le D Magazine du journal Le Devoir d’aujourd’hui le critique musical Christophe Huss sous le titre « Votre carnet de concerts de la semaine (VI) »

Le numéro 23 (Printemps 2020) de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique

J’espère que la version numérique du numéro 23 (Printemps 2020) de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique (Printemps 2020) est appréciée par les abonnés et abonnées que sont, en grand nombre, les lecteurs et lectrices du présent blogue. si vous ne l’avez page encore fait, j rappell qu vous pourrez y lir  un ENTRETIEN avec la metteure en scène Marie-Nathalie Lacoursière , les propos recueillis lors d une RENCONTRE avec le directeur général et artistique de l’Opéra de Québec et du Festival d’opéra de Québec Grégoire Legendre qui est en ligne ici. Vous pourrez également découvrir, à travers un PORTRAIT, la jeune artiste lyrique Jessica Latouche qui est aussi accessible ici. Le PROFIL du Théâtre lyrique de la Montérégie ainsi que les RÉTROSPECTIVES consacrées au Teatro alla Scala devraint aussi susciter de l’intérêt, ce qui dvrait aussi être le cas  pour la CODA portant sur « La médiation de la musique et l’opéra » rédigée par le du musicologue Michel Duchesneau   et est en ligne ici .

Je vous rappelle que la livraison de version imprimée est retardée en raison de la cessation des services d’impression pour les organisations et entreprises autres que celles définies par le gouvernement comme étant essentielles! Je vous invite à faire l’achat de ce numéro 23 (Printemps 2020) ou à vous abonner à la revue en cliquant ici.

Nos artistes lyriques du Québec sur la route… toujours en congé forcé!

à suivre..

Dans le cadre de l’émission Place à l’Opéra, Sylvia L’Écuyer  poursuivra ses retransmissions d’opéras du Metropolitan Opera. En raison de l’annulation des autres productions de la saison du Met,  ce sont des productions antérieures de la compagnie lyrique newyorkaise qui seront radiodiffusées. En samedi 25 avril, on pourra entendre un enregistrement du 5 février 2011 de Simon Turandot de Giacomo Puccini. La distribution comprend Nina Stemme, soprano (Turandot), Anita Hartig, soprano (Liu)  Marco Berti, ténor (Calàf) et Alexander Tsymbalyuk, basse (Timur). Le choeur et l’orchestre du MET seront sous la direction de Paolo Carignani. En complément, l’annonce proposr la découvert de l’opéra Amleto ou Hamlet de Franco Faccio. En entrevue, il sera question de l’annulation des festivals d’été en compagnie du directeur du Festival de Lanaudière Renaud Loranger. Je vous rappelle l’émission sera reprise à l’antenne d’ICI MUSIQUE le dimanche 26 avril 2020 à 19 h.

À son émission La semaine lyrique, Justin Bernard fera entendre le dimanche 26 avril 2020 les plus belles pages du répertoire lyrique. Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser l’émission « en ondes radio » de 13 h à 15 h à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM) et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut être également écoutée en direct sur le site électronique de Radio VM à l’adresse http://www.radiovm.com.

Le Café d’art vocal a suspendu ces projections d’opéra du samedi après-midi et les reprises du jeudi soir, comme ont été également reportées les Matinées d’Opéramania et les Soirées d’Opéramania.

*****

Je vous souhaite un agréable semaine... et un confinement qui, grâce à la Toile, pourra aussi être lyrique! !

Le premier « Concours de chant lyrique virtuel », l’ « OPÉRA POUR TOUS » en ligne par l’Opéra de Québec et les « Capsules du coeur » de la Société pour les arts en milieux de santé

18 avril 2020

18 avril 2020
(No 2020-15)

Par l’intermédiaire l’une de ses ambassadrices, la mezzo-soprano connue et fort appréciée du public montréalais Nicola Beller Carbone, j’ai été informé de la tenue du Premier concours de chant d’opéra virtuel SOI (Scuola dell’Opera Italiana). Institué il y a peine un mois par la soprano italienne Fiorenza Cedolins, jadis lauréate du concours Pavarotti et qui a connu un superbe parcours lyrique en Italie et en Europe, ce concours met en présence pour sa première éditions 63 artistes lyriques de 18 à 49 ans qui ont fait parvenir aux autorités du concours une pièce lyrique d’une durée maximale de six (6) minutes. Comme me l’a indiqué l’idéatrice de l’évènement avec laquelle j’ai eu un échange fort agréable via FaceTime le vendredi 17 avril 2020 ce concours se veut une incitation pour les artistes lyriques à continuer à croire en leur rêve même en cette période de pandémie de la maladie du coronavirus (COVID-19). Selon elle, le concours offre aussi un beau cadeau aux opéraphiles du monde entier qui auront accès à des prestations d’artistes lyriques des quatre coins de la planète.

Les prestations des 63 candidats et candidates sont accessibles sur la page Facebook du Concours ici. Invité à récompenser avant tout la créativité, l’originalité, la capacité de communication, dans la perspective de la conception moderne du chanteur-acteur, un prestigieux jury de plus de 30 personnes a été mis sur pied et compte parmi ses listes, dont la liste peut également être consultée ici, couronnera trois lauréats ou lauréates à qui l’on attribuera des prix de 1000€, 600€ et 300€. Des prix spéciaux offerts par L’Impiccione viaggiatore della trasmissione radiofonica La Barcaccia (500€) et par la Fundacio Victoria de Los Angeles (400€) seront également accordés. Grâce aux Amici del Loggione del Teatro alla Scala et de la Parma Lirica, les gagnants et gagnantes devraient aussi recevoir des invitations à prendre part  à des évènnements lyriques à Milan et Parme.

La première édition du concours connaît un tel succès de participation que Fiorenza Cedolins travaille déjà à l’organisation de la deuxième édition. Elle prévoit tenir le concours de 2021 celle-ci la même période l’an prochain et modifier le règlement pour permettra la présentation des pièces tirées du répertoire de l’opérette et de la zarzuela. Elle est convaincu que l’opéra doit s’adapter à cette réalité que met en lumière l’actuelle crise sanitaire et qui veut l’opéra doit se mettre plus que jamais è l’heure numérique.

J’encourage les jeunes artistes lyriques du Québec à s’inscrire à la deuxième édition du Concours en faisant parvenir un courriel à SOI Scuola dell’Opera Italiana Fiorenza Cedolins à l’adresse soi@soifiorenzacedolins.com.

« L’Opéra pour tous »… et en ligne  par L’Opéra de Québec… et  encore et toujours davantage d’art lyrique sur la Toile!

À l’instar des autres maison d’opéra dans le monde et aux temps du coronarivus, l’Opéra de Québec prend l’heureuse initiative d’offrir sur le thème « OPÉRA POUR TOUS » des vidéos en ligne à son public et aux opéraphiles de la toute la planète. La compagnie lyrique de notre capitale nationale a décidé de faire  revivre des moments marquants de ses productions antérieures. Trois d’entre eux peuvent être visionnés sur sa page Facebook : 1) l’air « Vieni, t’affretta » de l’opéra de Macbeth de Giuseppe Verdi interprété ici, par la Lady Macbeth de la soprano Lyne Fortin en mai 2014; 2) l’air ‘Da geh’ ich zu Maxim » de La veuve joyeuse de Franz Lehár chanté ici  par le baryton Armondo Noguera en octobre 2014  ; 3) l’air « Caro nome » tiré de Rigoletto de Giuseppe Verdi  et interprété ici par la soprano Raphaëlle Paquette dans le rôle de Gilda en octobre 2017. On a hâte d’entendre les prochains airs !


Je vous rappelle que l’Orchestre classique de Montréal (OCM) a prévu la diffusion la diffusion d’un récital de la mezzo-soprano Rihab Chaieb. Il sera d’une durée de 45 minutes, débutera à 19 h 30 et sera accessibles sur la page Facebook de l’OCM en cliquant ici. Dans dans le cadre des ses diffusions « L’OM à la maison », l’Orchestre métropolitain rend accessible le vendredi 24 avril 2020 le concert présenté à la Philharmonie de Paris dans lors de sa tournée européenne de 2017 à l’occasion duquel Marie-Nicole Lemieux a interprété Les Nuits d’été d’Hector Berlioz. L’Orchestre symphonique de Montréal ne diffuse pas quant à lui cette semaine de concerts à contenu lyrique et vocal cette semaine.

Je vous rappelle que vous pouvez aussi visionner les productions d’opéra sur les sites du  Metropolitan Opera de New York. du Wiener Staatsoper , de l’Opéra national de Paris , de lOpéra comique de Paris), du Théâtre des Champs-Élysées de Paris, du  Théâtre de la Monnaie, du Royal Opera House Covent Garden, du Staatsoper unter den linden, du Bayerische Staatsoper et du Festival d’art lyrique d’Aix-en-Provence. Comme nous le révèle le site d’Opera America, de très nombreuses compagnies américaines présentent des productions et des récitals en ligne.

Pour les faits saillants de la prochaine semaine lyrique et musicale « en ligne », je vous invite à lire le cinquième article que fait paraître dans Le D Magazine du journal Le Devoir d’aujourd’hui le critique musical Christophe Huss sous le titre « Votre carnet de concerts de la fin de semaine (V) ».

Des concerts en ligne de la Société pour les arts en milieux de santé

Après 10 ans d’existence et  les 7 000 concerts qu’elle a présentés au Québec, la Société pour les arts en milieux de santé (SAMS) franchit un pas de plus dans sa mission d’apporter les immenses bienfaits de la musique aux personnes se trouvant les Centres d’hébergements et de soins de la longue durée (CHSLD) et autres établissements de santé. En cette période de confinement dû à la pandémie de la maladie du coronavirus (COVID-19) t et en signe de solidarité, la SAMS a invité ses à produire des « Capsules du Cœur ». De courte durée, ces capsules amènent les aînés et aînées dans le quotidien de ces artistes des artistes de la SAMS, tantôt dans leur salon, en pleine forêt ou en famille. Elles se veulent un pont humain réconfortant dont nous avons tous et toutes besoin à l’heure actuelle. Les premières capsules sont accessibles à l’adresse samsante.org/concertsenligne. Plusieurs de ces capsules mettent en présence des artistes lyriques, comme en foi celles de Marie-Annick Béliveau, Judith Bouchard, Carole Cyr, Frédérique Drolet, Carmen Genest, Kristin Hoff et Suzie LeBlanc.

Doublement affectée par la crise sanitaire qui sévit actuellement, la SAMS a dû suspendre ses activités courantes en milieu de soins et reporter son événement-bénéfice annuel qui devait avoir lieu fin avril. En produisant ces capsules, diffusées auprès de plus de 200 établissements partout au Québec, de la Côte-Nord, en passant par l’Abitibi-Témiscamingue, le Bas-Saint-Laurent et les régions métropolitaines de Québec et Montréal, l’organisme espère conserver ses liens précieux avec sa clientèle dans ses moments difficiles. D’ici quelques semaines, avec l’assouplissement éventuel des mesures de distanciation sociale et le temps plus clément. la SAMS espère pouvoir reprendre ses activités d’abord par des concerts-sérénades extérieurs destinés aux résidents assemblés à leurs balcons.Je vous rappelle que la SAMS a été créé en 2009 et est devenue le plus grand réseau de musiciens et musiciennes présentant des concerts sur mesure en milieu de santé au Québec. Organisme de bienfaisance enregistré, elle se consacre à l’amélioration de la vie des patients et résidents séjournant dans les milieux de santé par une meilleure accessibilité aux arts. J’ai eu l’honneur de présider la SAMS durant ses sept (7) premières années d’existence et suis fier d’en être aujourd’hui le président émérite.

La sortie de la version numérique du  numéro 23 (Printemps 2020) de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique

La version numérique du numéro 23 (Printemps 2020) de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique (Printemps 2020) a été reçue par abonnés et abonnée via le dernier numéro de lInfolettre. Je vous rappelle que ce numéro comprend un ENTRETIEN avec la metteure en scène Marie-Nathalie Lacoursière et une RENCONTRE avec le directeur général et artistique de l’Opéra de Québec et du Festival d’opéra de Québec Grégoire Legendre qui est en ligne ici. Vous pourrez également y lire un PORTRAIT de la jeune artiste lyrique Jessica Latouche que je viens de rendre accessible ici. Le PROFIL du Théâtre lyrique de la Montérégie ainsi que les RÉTROSPECTIVES consacrées au Teatro alla Scala de Milan et à l’opéra La Flûte enchantée et seront galement bientôt mise en ligne sur le site de la reuve. Rédigée par le du musicologue Michel Duchesneau, la CODA de ce numéro porte sur « La médiation de la musique et l’opéra »  et est en ligne ici .

Je vous rappelle que la livraison de version imprimée ne suivra pas immédiatement cette sortie numérique car son impression dépendra de la date de la reprises des services d’impression pour les organisations et entreprises autres que celles définies par le gouvernement comme étant essentielles! Je vous invite à faire l’achat de ce numéro 23 (Printemps 2020) ou à vous abonner à la revue en cliquant ici.

Je vous rappelle que la livraison de version imprimée ne suivra pas immédiatement cette sortie numérique car son impression dépendra de la date de la reprises des services d’impression pour les organisations et entreprises autres que celles définies par le gouvernement comme étant essentielles! Je vous invite à faire l’achat de ce numéro 23 (Printemps 2020) ou à vous abonner à la revue en cliquant ici.

Nos artistes lyriques du Québec sur la route… toujours en congé forcé!

à suivre..

Dans le cadre de l’émission Place à l’Opéra, Sylvia L’Écuyer  poursuivra ses retransmissions d’opéras du Metropolitan Opera. En raison de l’annulation des autres productions de la saison du Met,  ce sont des productions antérieures de la compagnie lyrique newyorkaise qui seront radiodiffusées. En samedi 18 avril, on pourra entendre un enregistrement du 5 février 2011 de Simon Boccanegra de Giuseppe Verdi. La distribution comprend Dmitri Hvorostovsky, baryton (Simon Boccanegra), Barbara Frittoli, soprano (Amelia Grimaldi), Ramon Vargas, ténor (Gabriele Adorno), Nicola Alaimo, baryton (Paolo),  et Ferruccio Furlanetto, basse (Jacopo Fiesco). Le Choeur et l’Orchestre du MET sont sous la direction de James Levine. En compl.ement de programme, l’animatrice échangera avec la soprano Suzie Leblanc sur la musique au temps du confinement. Je vous rappelle l’émission sera diffusée sur le site d’ICI Musique Classique le samedi 14 mars 202o à 13 h et sera reprise à l’antenne d’ICI MUSIQUE le dimanche 19 avril 2020 à 19 h.

À son émission La semaine lyrique, Justin Bernard fera entendre le dimanche 19 avril 2020 les plus belles pages du répertoire lyrique. Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser l’émission « en ondes radio » de 13 h à 15 h à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM) et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut être également écoutée en direct sur le site électronique de Radio VM à l’adresse http://www.radiovm.com.

Le Café d’art vocal a suspendu ces projections d’opéra du samedi après-midi et les reprises du jeudi soir, comme ont été également reportées les Matinées d’Opéramania et les Soirées d’Opéramania.

*****

Je vous souhaite un agréable semaine... et un confinement qui, grâce à la Toile, pourra aussi être lyrique! !

Les annulations du Festival d’Opéra de Québec et du Festival Classica, une belle initiative de l’Orchestre classique de Montréal et de l’opéra sur la Toile par le Théâtre des Champs-Élysées.. et un chef qui donne l’exemple et se lave les mains!

11 avril 2020

11 avril 2020
(No 2020-14)

Face à la pandémie de la maladie de la COVID-19 qui sévitactuellement au Québec et dans le monde, le Festival d’opéra de Québec a annoncé l’annulation sa 10e édition dont la tenue était prévue pour la période du 26 juillet au 7 août 2020. Voulant appliquer avec rigueur les consignes gouvernementales, cette décision difficile s’est avérée, selon son directeur général et artistique Grégoire Legendre, nécessaire afin de protéger la santé et la sécurité du public et des artistes, qui demeurent la priorité. Dans le communiqué annonçant cette annulation, le Festival d’opéra de Québec remerciait ses nombreux partenaires qui ont contribué à faire de ce Festival un franc succès, année après année.

Pour les mêmes raisons, le Festival Classica a renoncé à présenter son édition 2020 qui était prévue quant elle du 29 mai au 21 juin sous le thème De Beethoven à Bowie. « Depuis le 12 mars dernier, nous avons suivi de très près l’évolution de la situation. À moins de deux mois du Festival, nous étions prêts à réaliser notre 10e édition dans son entièreté, laquelle se serait avérée spectaculaire. Nous y avons cru jusqu’à la fin. Cependant, les risques pour la santé publique étant trop importants, il était inévitable d’en arriver à cette décision », a déclaré le directeur général et artistique du Festival Classica, Marc Boucher.

D’autres concerts qui devaient avoir lieu cette semaine ont également dû être annulés. Le 12 avril, la mezzo-soprano Rihab Chaieb, accompagnée par Jennifer Szeto, devait chanter des œuvres de Falla, Ives, Poulenc ainsi que Schumann à la Salle de concert du Conservatoire de musique de Montréal. Dirigés par  Bernard Labadie,  l’Orchestre symphonique de Québec, de même que le Chœur de la Faculté de musique de l’Université Laval et les solistes Anna-Sophie Neher, Rihab Chaieb, Lawrence Wiliford et Hugo Laporte devaient interpréter la Messe en do majeur de Beethoven dans le cadre de la commémoration du 250e  anniversaire de naissance du grand compositeur  l6 avril 2020. Pour sa dernière production de l’année, le Théâtre d’art lyrique de Laval (TALL) devait présenter quant à lui la première de La Belle Hélène d’Offenbach les 17 avril 2020.

Une belle initiative de l’Orchestre classique de Montréal et de l’opéra sur la Toile par le Théâtre des Champs-Élysées et d’autres institutions d’ici et d’ailleurs

L’Orchestre classique de Montréal (OCM) lance une nouvelle initiative musicale pour rejoindre les mélomanes et briser l’isolement dans lequel les publiques de la la musique sont plongés depuis le début de la pandémie de la maladie du coronavirus (COVID-19). Parmi les concerts dont l’OCM a prévu la diffusion, l’on en compte quatre récitals qui font appel des artistes lyriques qui révéleront d’ailleurs les programme de leur concert de la saison 2020-2021. Ces récitals seront d’une durée de 45 minutes, débuteront à 19 h 30 et seront accessibles sur la page Facebook de l’OCM en cliquant ici. En voici l’horaire :

Mardi 14 avril : Andrew Love, baryton
Mardi 21 avril : Rihab Chaieb, mezzo-soprano
Mardi 28 avril : Isabel Bayrakdarian, soprano
Mardi 26 mai : Adam Luther, ténor

Une autre grande institution enrichit l’offre lyrique en ligne cette semaine. Il s’agit du Théâtre des Champs-Élysées de Paris qui, dans le cadre Festival Mozart, diffuse comme première oeuvre  La Clemenza di Tito dans une co-production avec l’Opéra de Saint-Étienne 2014. Notre compatriote Julie Boulianne y tient le rôle d’Annius. Vous pourriez en faire le visionnement le samedi 11 avril 2020 en cliquant ici. Les deux prochains autres opéras seront Mithridate les 17 et 18 avril dans une production de 2016 et Don Giovanni les 24 et 25 avril dans une production de 2013.

Je vous rappelle que vous pouvez aussi visionner les productions d’opéra sur les sites du  Metropolitan Opera de New York. du Wiener Staatsoper , de l’Opéra national de Paris , de lOpéra comique de Paris), du Théâtre de la Monnaie, du Royal Opera House Covent Garden, du Staatsoper unter den linden, du Bayerische Staatsoper et du Festival d’art lyrique d’Aix-en-Provence . Comme je l’ai l’indiqué dans le précédent numéro de ce blogue, de très nombreuses compagnies américaines présentent des productions et des récitals en ligne, comme on peut le constater sur le site d’Opera America. 

Pour plusieurs autres initiatives musicales virtuelles, y compris celle de l’Orchestre métropolitain et de son chef Yannick Nézet-Séguin qui rend accessible le concert qui avait été dédié à la mémoire de Jacqueline Desmarais, je vous invite à lire l’article paru dans Le D Magazine du journal Le Devoir d’aujourd’hui sous la plume du critique musical Christophe Huss et le titre « Musique classique- votre carnet de concerts d la fin de semaine (IV) ».

La sortie de la version numérique du  numéro 23 (Printemps 2020) de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique

La version numérique du numéro 23 (Printemps 2020) de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique (Printemps 2020) est sur le point d’être expédiée aux abonnés et abonnées. Je vous rappelle que ce numéro comprend un ENTRETIEN avec la metteure en scène Marie-Nathalie Lacoursière et une RENCONTRE avec le directeur général et artistique de l’Opéra de Québec et du Festival d’opéra de Québec Grégoire Legendre qui est en ligne ici. Vous pourrez également y lire un PORTRAIT de la jeune artiste lyrique Jessica Latouche ainsi que le PROFIL du Théâtre lyrique de la Montérégie.  Les RÉTROSPECTIVES seront consacrées au Teatro alla Scala de Milan et à l’opéra La Flûte enchantée et une CODA portante sur « La médiation de la musique et l’opéra » du musicologue Michel Duchesneau qui est ligne ici .

La livraison de version imprimée ne suivra pas immédiatement cette sortie numérique car son impression dépendra de la date de la reprises des services d’impression pour les organisations et entreprises autres que celles définies par le gouvernement comme étant essentielles!

Je vous invite à faire l’achat de ce numéro 23 (Printemps 2020) ou à vous abonner à la revue en cliquant ici.

Un chef qui donne l’exemple… et se lave les mains !

Le directeur numérique de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique François Xavier Saluden m’a donné l’occasion, en cette période de confinement, de sourire et rire, en portant à ma connaissance le vidéo par le mime iranien Daniel Kheirkhah. J »espère que ce vidéo, que je partage ci-après, aura le même effet sur vous :

Nos artistes lyriques du Québec sur la route… toujours en congé forcé!

Daniel Taylor dirigera La Résurrection d’Handel au Elgin Theater de Toronto les 11, 16 et 17 (ANNULÉ). Étienne Dupuis campera le rôle d’Athanaël dans Thaïs de Massenet le 12 avril au Deutsche Oper de Berlin (ANNULÉ). Éric Laporte sera le Chevalier Des Grie dans la production de Manon Lescaut de Puccini au Staatstheater de Mainz le 12 avril 2020 (ANNULÉ). Michèle Losier interprétera le rôle de Siebel dans Faust de Gounod les 12 et 15 avril à l’Opéra nationale de Paris (Bastille) (ANNULÉ). Philippe Sly sera à l’Opéra national de Paris (Palais Garnier) le 13 et 16 avril dans le rôle de Leporello dans Don Giovanni de Mozart (ANNULÉ). Yannick Nézet-Séguin sera à la barre du Metropolitan Opera pour diriger les dernières représentations de la mise en scène de Franco Zeffirelli de Turandot de Puccini 13 et 17 avril 2020 (ANNULÉ).  Julie Boulianne sera Mignon dans l’opéra-comique du même nom, d’Ambroise Thomas les 17 avril à l’Oper Frankfurt (ANNULÉ).  Le tandem Renaud Doucet et André Barbe produiront Pelléas et Mélisande de Debussy à la Fondazione Teatri Piacenza les 17 et 19 avril 2020 (ANNULÉ).

*****

Dans le cadre de l’émission Place à l’Opéra, Sylvia L’Écuyer  poursuivra ses retransmissions d’opéras du Metropolitan Opera. En raison de l’annulation des autres productions de la saison du Met,  ce sont des productions antérieures de la compagnie lyrique newyorkaise qui seront radiodiffusées. En samedi 11 avril, on pourra entendre un enregistrement du 30 avril 2018 de Tosca de Giacomo Puccini. La distribution comprend Anna Netrebko, soprano (Tosca), Yusif Eyvazov, ténor (Cavaradossi), Michael Volle, baryton (Scarpia) et Patrick Carfizzi, baryton-basse (Sacristan). Le Choeur et l’Orchestre du Met seront sous la direction de Bertrand de Billy, En compléement de programme, l’animatrice s’intéressera à Puccini et la musique sacrée. Je vous rappelle l’émission sera diffusée sur le site d’ICI Musique Classique le samedi 14 mars 202o à 13 h et sera reprise à l’antenne d’ICI MUSIQUE le dimanche 12 avril 2020 à 19 h.

À son émission La semaine lyrique, Justin Bernard fera entendre le dimanche  12 avril 2020 les plus belles pages du répertoire lyrique. Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser l’émission « en ondes radio » de 13 h à 15 h à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM) et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut être également écoutée en direct sur le site électronique de Radio VM à l’adresse http://www.radiovm.com.

Le Café d’art vocal a suspendu ces projections d’opéra du samedi après-midi et les reprises du jeudi soir, comme ont été également reportées les Matinées d’Opéramania et les Soirées d’Opéramania.

*****

Je vous souhaite un agréable congé pascal et confinement lyrique !

L’annulation des deux dernières productions de l’Opéra de Montréal et de l’Opéra de Québec, le report de la Journée d’étude de l’OQAL sur les mises en scène d’opéra…et de l’opéra sur la Toile en provenance Bayreuth, d’Aix-en-Provence

4 avril 2020

Nos deux grandes compagnies lyriques québécoises ont, l’une et l’autre, annoncé l’annulation de la dernière production de la saison. Nous n’aurons pas le plaisir de voir Die Fledermaus (La Chauve-Souris) de Johann Strauss II dans la mise en scène d’Alain Gauthier et de Der Zauberflöte (La Flûte enchantée) de Wolfgang Amadeus Mozart dans celle de Barrie Kosky. Les opéraphiles comprendront la sagesse de cette décision en ces temps de Coronavirus (COVID-19) et auront par ailleurs bien hâte au retour de l’opéra dans les salles Louis-Fréchette et Wilfrid-Pelleiter de Place des Arts et du Grand Théâtre de Québec l’automne prochain.

Parmi les concerts qui ont également dû être annulés et auxquels on ne pourra dans la prochaine semaine, on retrouve la représentation montréalaise des Requiems de Fauré et Duruflé par Les Violons du Roy et de La Chapelle de Québec qui devrait avoir lieu ce soir à la Maison symphonique de Montréa. Le plaisir ne nous sera pas donné d’entendre le ténor Marcel d’Entremont s’offrir, comme il devait le faire demain, en récital à la Société d’art vocal de Montréal. L’Orchestre de chambre I Musici de Montréal devait présenter quant à lui le Stabat Mater de Giovanni Battista Pergolesi le 9 avril, alors l’ensemble Les Idées heureuses s’était préparé à présenter le 10 avril, dans le cadre d’un concert de la Passion, les Chants liturgiques des hospitalières de Ville-Marie… avec l’Ensemble Scholastica et la soprano Angèle Trudeau… ce que la pandémie rendra impossible !

Le report de la Journée d’étude de l’OQAL sur les mises en scène d’opéra

Après une consultation avec ses partenaires, l’Observatoire québécois d’art lyrique ((OQAL) a décidé de reporter sa Journée d’étude de l’Observatoire québécoise d’art lyrique sur « Les mises en scène d’opéra » qui devait avoir lieu 22 mai 2020 au Piano Nobile de la salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts de Montréal. Il est à espérer que cette journée puisse se tenir au courant de l’automne 2020 et  qu’elle puisse  nouveau compter sur le soutien  de l’Observatoire interdisciplinaire de création de recherche en musique (OICRM), de l’Opéra de Montréal (OdM) et de la Place des arts de Montréal (PdA).

Je me ferai un devoir de vous informer de la nouvelle date de l’évènement et des modailités d’un événements auquel l’admission demeurera… gratuite !

De l’opéra sur la Toile en provenance d’Aix-en-Provence et d’ailleurs

En cette période de confinement, d’autres institutions lyriques ont décidé, comme l’ont fait le Metropolitan Opera de New York (voir au sujet des Met Nightly Opera Streams l’article d’Yves Leclerc » 19 opéra en 19 jours?», Journal de Montréal, 4 avril 2020), le Wiener Staatsoper ainsi que plusieurs compagnies françaises (Opéra national de Paris et Opéra comique de Paris), belge (Théâtre de la Monnaie), britannique (Royal Opera House Covent Garden) et allemandes (Staatsoper unter den linden de Berlin et Bayerische Staatsoper (Opéra d’État de Bavière à Munich)_ de mettre en ligne leurs productions des dernières années.

Parmi celles-ci, on compte le prestigieux Festival d’art lyrique d’Aix-en-Provence qui, en collaboration avec ARTE et France Musique ainsi que France Télévisions, rend accessible plusieurs de ses productions et concerts. Vous pourrez donc visionner  Tosca de Giacomo Puccini dans la mise en scène de Christophe Honoré présenté lors du festival de 2019. Vous pourrez également entendre le Requiem de Wolfgang Amdeus Mozart dans la mise en scène de Romeo Castellucci lors de le même édition du festival, La production d’Ariane a Naxos de Richard Strauss dans la mise en scène de Katie Mitchell présenté en 2018) disponible est également accessible, comme le sont aussi  deux productions de 2017 (The Rake’s Progress d’Igor Stravinski dans la mise en scène de Simon McBurney en 2017 et  Don Giovanni de Wolfgang Amadeus Mozart dans la mise en scène de Jean-François Sivadier) et une productin de 2015 (Le Songe d’une nuit d’été de Benjamin Britten dans la mise en scène de Robert Carsen. La direction du Festival d’Aix-en-Provence précise que d’autres spectacles seront régulièrement ajoutés à cette offre.

D’innombrables compagnies américaines présentent également des productions et des récitals en ligne, comme on peut le constater sur le site d’Opera America en cliquant ici. Des liens sont présentés non seulement pour les North American Streaming Options, mais également les European Streaming Options.

La musique fait du bien.. par Isabelle Peretz

Spécialiste de l’étude du « cerveau musical », mon estimée collègue Isabelle Peretz a formulé à l’intention de la communauté de l’Université de Montréal où elle est professeure au département de psychologie de la Faculté des arts et sciences sept (7) idées pratiques en lien avec la musique afin de mieux vivre le confinement… que vous pourrez lire dans l’édition du bulletin UDMNOUVELLES du 26 mars 2020. Mais pourquoi ne pas le partager avec vous ci-après :

« La musique adoucit les mœurs, dit le proverbe populaire. Isabelle Peretz, professeure au Département de psychologie de l’Université de Montréal, en sait quelque chose! Elle a consacré sa carrière à l’étude du «cerveau musical», notamment au Laboratoire international de recherche sur le cerveau, la musique et le son, le BRAMS, qu’elle a cofondé et où elle s’attache entre autres à démontrer les bienfaits de la musique sur le cerveau. «La musique réduit le stress et l’anxiété. Elle atténue la douleur et libère des molécules de plaisir. C’est prouvé scientifiquement. Alors, pourquoi s’en priver?» demande-t-elle.

En ces temps d’isolement préventif, celle qui est également titulaire de la Chaire de recherche du Canada en neurocognition de la musique a accepté de partager avec nous ces quelques idées.

1. Engagez un musicien local en ligne pour vous donner des cours ou jouer avec vous.

Les musiciens ont besoin de vous! Engagez-les, en ligne, pour vous donner des cours ou pour jouer avec vous. Ils vous le rendront bien! Faire de la musique avec quelqu’un est en effet bien supérieur à l’écoute de la musique pour faire fonctionner ses méninges et libérer des hormones de récompense.

2. Envoyez à vos aînés une liste d’écoute des succès de leur jeunesse, quand ils avaient 15-20 ans.

En ces temps de pandémie, il est important de garder le lien avec nos aînés. Envoyez-leur une liste d’écoute des succès de leur jeunesse et insérez-y des danses pour les inciter à bouger. La musique est efficace pour contrer la solitude et raviver les mémoires.

3. Dansez!

N’hésitez pas à danser. Pour bouger, certes, mais aussi pour coordonner les mouvements de tout le corps.

4. Faites de la musique dehors (en respectant, bien sûr, les mesures de distanciation sociale).

Chers musiciens et chères musiciennes, nous avons besoin de vous! Faites chanter, danser, taper des pieds et des mains vos voisins de balcon à balcon, et récoltez leur bonheur. Offrez-leur vos séances d’exercice aussi. Profitez de ce public captif. Les beaux jours s’en viennent. Rien de tel que la musique en direct pour se sentir socialement unis! Le ralliement social est la raison d’être de la musique. Danser, chanter, jouer ensemble produit inconsciemment un esprit de corps.

5. Utilisez ou apprenez à utiliser la musique comme automédication.

La musique a un grand pouvoir sur nos émotions. Elle nous stimule lors de l’activité physique, nous aide à ressentir et à amplifier nos émotions. Imaginez un film sans bande musicale!

6. Mettez de la musique pour rendre vos corvées ménagères plus divertissantes

La musique distrait et divertit. Par exemple, quand on effectue des tâches ménagères, elle peut réduire le bruit ambiant. Attention cependant au dosage. Trop de stimulation peut en effet être nuisible à la concentration.

7. Soyez généreux et partagez la musique!

La musique rend altruiste, délie les langues et facilite l’affiliation au groupe. Ce partage est universel et s’applique à tous et à toutes, peu importe l’âge et quelle que soit la langue ou la culture. »

Et je me permets d’ajouter que ma collègue Isabelle Peretz adore l’art lyrique, comme vous l’apprendrez si vous lisez le PORTRAIT de la passionnée d’opéra qu’elle est dans le numéreo 13 (Automne 2018) p. 23 de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique… que vous pourrez  à la page 23 de ce numéro en cliquant ici.

Isabelle Peretz

La sortie imminente de la version numérique du  numéro 23 (Printemps 2020) de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique

La version numérique du numéro 23 (Printemps 2020) de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique (Printemps 2020) devrait être expédiée aux abonnés et abonnées en début de semaine prochaine. Je vous rappelle que ce numéro comprendra un ENTRETIEN avec la metteure en scène Marie-Nathalie Lacoursière et une RENCONTRE avec le directeur général et artistique de l’Opéra de Québec et du Festival d’opéra de Québec Grégoire Legendre… que je viens de mettre en ligne ici. Vous pourrez également y lire un PORTRAIT de la jeune artiste lyrique Jessica Latouche ainsi que le PROFIL du Théâtre lyrique de la Montérégie.  Les RÉTROSPECTIVES seront consacrées au Teatro alla Scala de Milan et à l’opéra La Flûte enchantée et une CODA portante sur « La médiation de la musique et l’opéra » du musicologue Michel Duchesneau qui est ligne ici .  Je vous rappelle également que la livraison de version imprimée ne suivra pas immédiatement sa sortie numérique car son impression dépendra de la date de réouverture de l’imprimerai L’Empreinte !

Nos artistes lyriques du Québec sur la route… et en congé forcé!

Yannick Nézet-Séguin terminera la production de Werther de Massenet au Metropolitan Opera New York le 4 avril ANNULÉ), puis dirigera l’une des dernières représentations de la mise en scène de Franco Zeffirelli de Turandot de Puccini le 9 avril 2020 (ANNULÉ). Philippe Sly sera à l’Opéra national de Paris au Palais Garnier dans le rôle de Leporello dans Don Giovanni de Mozart les 4, 6 et 9 avril 2020 (ANNULÉ). Nora Sourouzian sera à l’Aalto-Musiktheater d’Essen le 5 avril pour incarner la Prinzessin Eboli dans Don Carlo de Verdi (ANNULÉ).   Le duo Renaud Doucet et André Barbe participera à la production de Pelléas et Mélisande de Debussy au Teatro Comunal Luciano Pavarotti di Modena le 5 avril 2020 (ANNULÉ). Rihab Chaieb prendra le rôle de Meryem dans la première mondiale de Voyages vers l’Espoir de Christian Jost, au Grand Théâtre de Genève les 5, 7 et 8 avril 2020 (ANNULÉ). Michèle Losier interprétera le rôle de Siebel dans Faust de Gounod les 6 et 9 avril à l’Opéra Bastille de Paris A(NNULÉ). Étienne Dupuis campera le rôle d’Athanaël dans Thaïs de Massenet le 8 avril au Deutsche Oper de Berlin (ANNULÉ).

*****

Dans le cadre de l’émission Place à l’Opéra, Sylvia L’Écuyer  poursuivra ses retransmissions d’opéras du Metropolitan Opera. En raison de l’annulation des autres productions de la saison du Met,  ce sont des productions antérieures de la compagnie lyrique newyorkaise qui seront radiodiffusées. En samedi 4 avril, on pourra entendre un enregistrement du 15 mars 2014 d’Orfeo ed Euridice  de Christoph Willibald Gluck. La distribution comprend Jamie Barton, mezzo-soprano (Orfeo),  Hei-Kyung Hong, soprano (Euridice) et Hera Hyesang Park, soprano (Amore). Le Choeur et l’Orchestre du MET seront sous la direction de Mark Wigglesworth, En complément de programme, l’animatrice fera entendre l’opéra Leonore de Pierre Gaveaux dans une production d’Opera Lafayette. La distribution comprend Kimy Mc Laren, soprano (Léonore/Fidélio),  Jean-Michel Richer, ténor (Florestan),  Tomislav Lavoie, basse (Roc), Pascale Beaudin, soprano (Marceline),  Dominique Côté, baryton (Pizare), Keven Geddes, ténor (Jacquino), et Alexandre Sylvestre, baryton-basse (Dom Fernand). Le choeur et l’orchestre d’Opera Lafayette seront sous la direction de Ryan Brown. En entrevue, Sylvia L’Écuyer s’entretiendra avec le directeur artistique d’Opéra Lafayeette Ryan Brown et avec la soprano Nathalie Paulin. Je vous rappelle l’émission sera diffusée sur le site d’ICI Musique Classique le samedi 14 mars 202o à 13 h et sera reprise à l’antenne d’ICI MUSIQUE le dimanche 5 avril 2020 à 19 h.

À son émission La semaine lyrique, Justin Bernard fera entendre le dimanche  5 avril 2020 les plus belles pages du répertoire lyrique. Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser l’émission « en ondes radio » de 13 h à 15 h à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM) et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut être également écoutée en direct sur le site électronique de Radio VM à l’adresse http://www.radiovm.com.

Le Café d’art vocal a suspendu ces projections d’opéra du samedi après-midi et les reprises du jeudi soir, comme ont été également reportées les Matinées d’Opéramania et les Soirées d’Opéramania.

*****

Je vous souhaite une autre agréable semaine de confinement lyrique !

De nouvelles initiatives lyriques pour l’opéra aux temps du Coronavirus, une nouvelle formule pour les auditions des Jeunes ambassadeurs lyriques de 2020 et Les Nuits blanches de Karina Gauvin

28 mars 2020

28 mars 2020
(No 2020-12)

L’éclosion de la pandémie de la maladie du coronavirus continue de bouleverser les milieux de l’opéra et suscite l’annulation de productions, concerts et récitals, la maladie s’attaque maintenant aux artistes lyriques. Ainsi, l’on a appris que Placido Domingo avait été atteint par le virus. Et plus près de chez nous, la mezzo-soprano québécoise Julie Boulianne a été aussi victime de la maladie… mais est aujourd’hui, comme elle l’a annoncé le 25 mars 2020 et au grand plaisir de toute la communauté lyrique d’ici, complètement rétablie.

Mais aux temps du coronavirus, les initiatives lyriques continuent de se multiplier. Le Grand Théâtre de Genève (GTG) a annoncé qu’il devenait GTG Digital durant la pandémie Covid-19. La déclaration de son directeur général Aviel Cahn mérit d’être citée : « Le Grand Théâtre ne peut pas rester les bras croisés et attendre, il veut demeurer en lien avec ses publics et surtout leur proposer de la musique, du théâtre, des réflexions et des propos originaux qui nourrissent l’âme et l’intellect ». Ainsi, après Voyage vers l’espoir, dont la création mondiale était prévue pour le 30 mars 2020 et qui prend la forme d’une tragique sur l’exil d’une famille kurde vers la Suisse, GTG Digital permettra de voir ou redécouvrir plusieurs productions emblématiques, et en particulier  Einstein on the Beach de Philippe Glass et Les Huguenots de Giacomo Meyerbeer

Le Théâtre Bolchoï de Moscou prend aussi le virage numérique. Depuis hier et jusqu’au vendredi 10 avril 2020, le grande institution culturelle russe diffuse, sans restrictions géographiques, ses meilleurs spectacles sur sa chaîne youtube, y compris des productions lyriques. On pourra notamment voir  la production La Fiancée du Tsar de Nicolaï Rimsky-Korsakov le 1er avril et Boris Godounov de Modeste Moussorgski le 7 . La chaîne youtube du Bolschoï est accessible ici.

J’ai également découvert que l’un de mes théâtres lyriques préférés, le Gran Teatre del Liceu de Barcelone, emboîte aussi le pas en rendant ses productions accessibles en ligne. Les opéras Norma de Vincenzo Bellini, Aida, Rigoletto et Un Ballo di Mascherra de Giuseppe Verdi ainsi que Madame Butterfly de Giacomo Puccini sont déja accessibles gratuitement sur la plateforme numérique www.myoperaplayer.com. De plus, l’opéra L’enigma de Lea de Benet Casablancas dont la création mondiale a eu lieu au Liceu il y a quelques mois à peine est rendue disponible sur le site de la chaîne de télévision publique catalane TV3 en cliquant ici.

À ces nouvelles arrivées sur la scène lyrique numérique, on doit bien sûr ajouter les compagnies qui ont pris les devants en la matière. Ainsi, le Metropolitan Opera de New York poursuivra des diffusions dans le cadre de ses « Nightly Met Opera Streams »  et présentera, gratuitement et en ligne, les opéras   Die Meistersinger von Nürnberg (Les maîtres-chanteurs de Nuremberg) (28 mars) et  Tannhäuser  (29 mars), Dialogues des Carmélites (30 mars), Il Barbiere di Siviglia (31 mars), Nixon in China (1er avril), Don Carlo (2 avril), Les Pêcheurs de Perles  (3 avril), Macbeth (4 avril) et Norma (5 avril). Il en ira de même pour le Wiener Staatsoper (Opéra d’État de Vienne) dont on pourra visionner les productions de  Götterdämmerung (Le Crépuscule des dieux) (28 mars), Roméo et Juliette (29 mars), Le Nozze di Figaro (30 mars), L’Elisir d’amore (31 mars) et Die Frau ohne Schatten (La Femme sans ombre) (1er avril).

Je vous rappelle aussique le Théâtre de La Monnaie de Bruxelles donne accès jusqu’au 19 avril 2020 à sept (7) de ses proudctions : Aida  de Giuseppe Verdi, Lucia Silla de Wolfgang Amadeus Mozart, La Giaconda d’Amilcare Poncielli, Frankenstein de Mark Grey, Tristan und Isolde de Richard Wagner, Le comte du Tsar Saltane de Nikolai Rimsky-Korsakov et MacBeth Underworld de Pascal Dusapin. Pour des informations supplémentaires sur ces productions, vous pouvez cliquer ici. Les deux grandes compagnies lyriques parisiennes sont aussi sur les rangs. Ainsi, L’Opéra national de Paris  difuse ici, à nouveau aujourd’hui et demain le 29 mars, le Don Giovanni de Wolfgang Amadeus Mozart, dont la distribution comprend les Québécois Étienne Dupuis dans le rôle-titre et Philippe Sly qui incarne Leporello. Ensuite, pourront être vus les opéras Il Barbiere di Siviglia du 6 au 12 avril, Les Contes d’Hoffmann de Jacques Offenbach du 20 au 26 avril et Carmen de Georges Bizet du 26 avril au 3 mai. Il semble que l’accès à ces opéras ne sera plus, grâce à l’intervention du critique musical du journal Le Devoir Christophe Huss,  « géo-bloqué à la France »  ! L’Opéra comique de Paris a également choisi de rendre accessible l’opéra Macbeth Underworld de Pascal Dusapin qui devait être présenté à compter du 23 mars et  avait été créé quelques moins auparavant au Théâtre de la Monnaie à Bruxelles ainsi que plusieurs productions des années passées. À compter du 1er avril pourront aussi être visionnés les opéras  Ercole amante (Francesco Cavalli), La Nonne sanglante (Charles Gounod) et   Le Comte Ory (Gioacchino Rossini), alors que   La Princesse légère (Violeta Cruz) sera accessible à partir du  15 avril et  Le mystère de l’écureuil bleu (Marc-Olivier Dupin) le sera à compter le 22 avril.

Le Staatsoper unter der linden de Berlin donne accès à  sa production de 2018 de Tristan und Isolde de Richard Wagner ici. Le menu numérique du Bayerische Staatsoper (Opéra d’État de Bavière) comprend quant à lui Il Trovatore de Giuseppe Verdi (avec Jonas Kaufmann) (en ligne ici) et Le Château de Barbe-bleue de Bela Bartok (en ligne ici).

Je vous rappelle à nouveau que certaines  chaînes de télévisions nationales permettent de visionner des productions lyriques. certains opéras sont disponibles sur le site  France TV (Opéra et musique classique) en cliquant ici. La grande chaîne de télévision publique italienne RAI (Radiotelevisione Italiana) diffuse ici l’opéra I Vespri Siciliani  de Giuseppe Verdi dans une production du Teatro de’ll Opera di Roma. Vous pourrez aussi visionner gratuitement de nombreux oeuvres lyriques sur le site d’Operavision. qui fait appel à 29 partenaires de 17 pays et qui nous invite « à voyager et découvrir la diversité de l’opéra, d’où vous voulez, quand vous voulez ». Le site Digital Theatre permet également d’avoir accès à des productions du Festival de Glyndebourne, de la Royal Opera House Covent Garden et d’Opera North… mais sa fréquentation suppose toujours, même aux temps du coronavirus,  un débours de £9.99 par mois !
Je ne peux m’empêcher de constater que boness compagnies lyriques québécoises et ne sont de toute évidence pas en mesure d’offrir à leurs publics l’accès à leurs productions à défaut d’avoir effectué le virage numérique. Si la première expérience de l’Opéra de Montréal avec la projection de sa production de Carmen dans plus de 20 lieux culturels le 6 février dernier est digne de mention. Qui ne voudrait pas revoir la récente production de Written on Skin par l’Opéra de Montréal ou celle de La Flûte enchantée dans la mise en scène de Robert Lepage du Festival d’opéra de Québec et  les rendre accessible à toute la planète lyrique. Et que dire de nos chaînes publiques de télévision, qu’il s’agisse de Radio-Canada  – et de son ART-TV, ou de Télé-Québec qui, à défaut de captation des productions d’opéra de nos compagnie, ne sont d’aucun secours pour les opéraphiles du Québec ! N’est-il pas de pas temps de prendre les mesures  pour se tailler une place dans nouveau monde numérique de l’opéra
je serai à l’affût d’autres d’autres informations sur les diffusions  numéros de production par d’autres maisons d’opéras ou d’autres sites qui diffusent des productions d’opéra ici et là à travers le monde. Et si vous avez des renseignements que vous souhaitez que je partage avec les lecteurs et lectrices du présent blogue, faites-moi le savoir et j’en ferai mention samedi prochain.
Les annulations de la semaine
La pandémie de la maladie du coronavirus (COVID-19) a entraîné  l’annulation des concerts qui étaient prévus pour la prochaine semaine. À l’Opéra de Montréal, a dernière représentation du programme double  L’Hiver attend beaucoup de moi et La Voix humaine devait avoir lieu en ce samedi 28 mars 2020.
Les mélomanes seront privées du plaisir d’entendre demain le 29 mars 2020 la soprano Magali Simard-Galdès s’offrir en récital, avec le guitariste David Jacques, au Musée Bruck de Cowansville. Le Festival Classica a pris la décision de reporter sa soirée concert-bénéfice Cirkopéra Musica Femina,prévue initialement le 2 avril, au jeudi 21 mai 2020. Celle-ci se tiendra à la Gare Dalhousie de Montréal, sous réserve bien sûr de l’évolution de la situation.Un autre programme  double a dû être annulé, celui de des deux Requiem de Fauré et Duruflé avec Les Violons du Roy et La Chapelle de Québec, prévu à l’origine pour les 2, 3 et 4 avril prochains et à l’occasion duquel l’on aurait pu entendre sous la direction de Bernard Labadie, tant à Québec qu’à Montréal,  Lydia Teuscher, Julie Boulianne et Jean-François Lapointe. Lpandémie a eu raison du Festival de la voix  qui se serait poursuivi cette cette semaine et devait s’étendre jusqu’au 5 avril 2020.
Taking Risks avec Barbara Hannigan au Festival des films sur l’art (FIFA)

Comme je l’avais indiqué dans le numéro 19 (14 mars 2020) du présent blogue, la 38e édition du Festival international des films sur l’art (FIFA) qui devrait débuter le 17 mars et s’étendre  jusqu’au 29 mars 2020 a été en mesure d’effectuer son propre virage numérique et a pu présenter en ligne plusieurs films qui devaient être projetés dans le cadre du festival. Parmi ces films et en première nord-américaine, l’on comptait le documentaire Taking Risks de Maria Stodtmeier portant sur le travail de la soprano Barbara Hannigan et sa première direction musicale d’un opéra en tant que cheffe, celle de The Rake’s Progress d’Igor Stravinsky. Vous pourrez, moyennant un modeste droit d’entrée, visionner ce film ici.

Une nouvelle formule pour les auditions des Jeunes ambassadeurs lyriques de 2020

Afin de continuer à offrir aux jeunes interprètes des occasions de développer leur carrière internationale et en raison pandémie de la maladie du Coronavirus (COVID-19) qui sévit au Québec et dans le monde, le Théâtre Lyrichorégra a décidé de procéder aux auditions des Jeunes Ambassadeurs Lyriques 2020 par le biais d’enregistrements vidéo. Les candidats et candidates doivent envoyer deux enregistrements récents (effectués après le 1er janvier 2019) de deux airs d’opéra en langues différentes. La date limite d’inscription est fixée le 10 avril 2020 et celle de d’envoi des enregistrements au 25 avril 2020. Les candidats et candidates n’ayant pas d’enregistrements récents peuvent contacter le studio Mimi (Myriam et Grégoire Leblanc) (www.studiomimi.org) au 514 754-5349 ou 438 887-0723. Le studio prendra toutes les mesures de sécurité nécessaires et nous vous remercions de bien vouloir les suivre scrupuleusement.  Les lauréats et lauréates se partageront les prix et bourses et auront accès aux concours, stages, programmes et concerts qui suivent :

– La nomination du Jeune Espoir Lyrique Canadien doté d’un soutien maximun de 5 000$ pour soutenir le transport et le per diem de ses engagements;
– La nomination du Jeune Talent Lyrique Québécois doté d’un soutien maximum de 2 000$ pour soutenir le transport et le per diem de ses engagements;
– Des engagements dans des productions lyriques dans des théâtres européens,
– Des concerts en Europe, en Asie et au Mexique;
– La bourse du Centre Français de Promotion Lyrique;
– Plusieurs bourses de la fondation Francis Poulenc pour les interprètes de ce compositeur sélectionnés lors des auditions;
– La participation aux demi-finales de concours internationaux européens partenaires du programme avec un soutien financier;
– Participation au programme international de l’Opéra de Regensburg : stage, auditions et concert international avec orchestre.

Je vous rappelle que le programme des Jeunes Ambassadeurs lyriques a été créé en 1994 par le Théâtre Lyrichorégra et son directeur artistique Alain Nonat pour aider les jeunes artistes lyriques du Québec et du Canada de 18 à 35 ans. Les jeunes artistes dont la candidature a été retenue lors des auditions participent aux Rencontres lyriques de Montréal ainsi qu’un Gala au terme duquel les directeurs et directrices de théâtres lyriques européens, asiatiques et mexicains désignent les lauréats et lauréates.

La Journée d’étude de l’OQAL du 22 mai 2020 sur  « Les mises en scène d’opéra »

L’Observatoire québécois d’art lyrique ((OQAL) espère toujours tenir  sa Journée d’étude de l’Observatoire québécoise d’art lyrique sur « Les mises en scène d’opéra » le 22 mai 2020 au Piano Nobile de la salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts de Montréal . Vous pourrez en consulter le programme  de la journée en cliquant ici. Cette journée d’étude est organisée en collaboration avec l’Observatoire interdisciplinaire de création de recherche en musique (OICRM) et l’Opéra de Montréal (OdM). Elle devrait se conclura par le lancement de l’essai grand musicologue québécois Jean-Jacques Nattiez publié aux Éditons Vrin et intitulé Fidélité et infidélité dans les mises en scène d’opéra. Un cocktail de financement au bénéfice de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique suivra immédiatement ce lancement et clôturera l’événement.

Les Nuits blanches par Karina Gauvin sur étiquette Atma Classique

Je vous signale la parution chez Atma Classique d’un nouvel enregistrement de la soprano Karina  Gauvin qui interprète des airs d’opéra de la cour de Russie au XVIIIe siècle. Pour interpréter la musique des opéras de Bortniansky (Le Faucon et Alcide), d’All’Oglio (Sinfonia Cossica), Gluck (Armide), Formine (Les cochers au relais) et Berezovski (Demofoonte) , elle est accompagnée par le Pacific Baroque Orchestra sous la direction d’Alexander Weimann. Pour faire l’achat de cet enregistrement en ligne, vous pouvez cliquer ici.

La sortie prochaine de la version numérique du  numéro 23 (Printemps 2020) de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique

L’équipe de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique met la dernière main à la préparation du numéro 23 (Printemps 2020) et espère pouvoir diffuser dès la semaine prochaine la version numérique  du numéro 23 (Printemps 2020). Ce numéro comprendra un ENTRETIEN avec la metteure en scène Marie-Nathalie Lacoursière, une RENCONTRE avec le directeur général et artistique de l’Opéra de Québec et du Festival d’opéra de Québec Grégoire Legendre, un PORTRAIT de la jeune artiste lyrique Jessica Latouche ainsi que le PROFIL du Théâtre lyrique de la Montérégie.  Les RÉTROSPECTIVES seront consacrées au Teatro alla Scala de Milan et à l’opéra La Flûte enchantée et une CODA portante sur « La médiation de la musique et l’opéra » du musicologue Michel Duchesneau, que j’ai d’ailleurs déjà mise en ligne ici . Il faut d’ores et déjà prévoir que la livraison de version imprimée ne suivra pas immédiatement sa sortie numérique car son impression dépendra de la date de réouverture de l’imprimerai L’Empreinte !

Nos artistes lyriques du Québec sur la route… et en congé forcé!

En raison des annulations des productions d’opéras aux quatre coins de la planète lyrique, nos artistes lyriques du Québec sont en congé forcé. Voici où ces artistes auraient chanté n’eût–été de la pandémie… Nora Sourouzian tiendra le rôle-titre de Carmen dans l’œuvre éponyme de Bizet au Manitoba Centennial Concert Hall dont la première est prévue pour le 28 mars et qui connaîtra deux autres représentations les 31 mars et 3 avril 2020 (ANNULÉ). Rihab Chaieb prendra le rôle de Meryem dans la première mondiale de Voyages vers l’Espoir de Christian Jost, au Grand Théâtre de Genève le 28 mars, avec deux autres représentations les 1er et 3 avril 2020 (ANNULÉ). Philippe Sly sera à l’Opéra national de Paris (Palais Garnier) les 29 mars et 1er avril dans le rôle de Leporello dans Don Giovanni de Mozart (ANNULÉ).  Michèle Losier interprétera le rôle de Siebel dans Faust de Gounod dont la première est prévue pour le 3 avril à l’Opéra Bastille de Paris.  Le tandem Renaud Doucet et André Barbe participera à la production Pelléas et Mélisande de Debussy au Teatro Comunal Luciano Pavarotti di Modena  le 3 avril 2020. Suzie LeBlanc sera au St. James Anglican Church à Dundas en en Ontario pour interpréter le Messiah de Haendel.

Dans le cadre de l’émission Place à l’Opéra, Sylvia L’Écuyer  poursuivra ses retransmissions d’opéras du Metropolitan Opera. Depuis la semaine dernière et en raison de l’annulation des autres productions de la saison du Met,  ce sont des productions antérieures de la compagnie lyrique newyorkaise qui seront radiodiffusées. En samedi 28 mars, on pourra entendre un enregistrement du 15 mars 2014 de Werther  de  Jules Massenet. La distribution comprend Jonas Kaufmann, ténor (Werther), Sophie Koch, mezzo-soprano (Charlotte), Lisette Oropesa, soprano (Sophie), David Bizic, baryton (Albert)  et Jonathan Summers, baryton (Bailiff). Le Choeur et l’Orchestre du Met seront sous la direction de Alain Altinoglu. À l’entracte, l’animatrice s’entretiendra avec le chef Alain Altinoglu qui parlera de cet opéra qu’il affectionne particulièrement. Après l’opéra Sylvia L’Écuyer proposera des entrevues avec Étienne Dupuis qui devait chanter le rôle d’Albert dans Werther au Metropolitan Opera de New York et passera un coup de fil  au baryton  Hugo Laporte dont les nombreux projets sont en suspens. Je vous rappelle l’émission sera diffusée sur le site d’ICI Musique Classique le samedi 14 mars 202o à 13 h et sera reprise à l’antenne d’ICI MUSIQUE le dimanche 29 mars à 19 h.

Je vous rappelle que le récital « L’invitation au voyage : Baudelaire en paroles et musique » présenté l’automne dernier dans le cadre d’une grande tournée québécoise de notre contralto nationale Marie-Nicole Lemieux  et du comédien Raymond Cloutier a été rendu accessible et est toujours en ligne sur le site d’ICI Musique. Pour l’entendre, vous pouvez cliquer ici.

À son émission La semaine lyrique, Justin Bernard fera entendre le dimanche  29 mars 2020 les plus belles pages du répertoire lyrique. Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser l’émission « en ondes radio » de 13 h à 15 h à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM) et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut être également écoutée en direct sur le site électronique de Radio VM à l’adresse http://www.radiovm.com.

Le Café d’art vocal a suspendu ces projections d’opéra du samedi après-midi et les reprises du jeudi soir, comme ont été également reportées les Matinées d’Opéramania et les Soirées d’Opéramania.

*****

Je vous souhaite une autre agréable semaine… de confinement lyrique !

L’opéra au temps du Coronavirus (COVID-19) : des annulations… et des initiatives en l’ère numérique

21 mars 2020

21 mars 2020
(No 2020-11)

La pandémie de la maladie du coronavirus (COVID-19) a entraîné une nouvelle série d’annulation et de report des très nombreux évènements lyriques. Ici au Québec et outre le report de la production de L’Hiver attend beaucoup de moi et de La Voix humaine par l’Opéra de Montréal dont les représentations auraient dû se poursuivre cette semaine, l’équipe de l’Atelier lyrique de Chambly a annoncé que la représentation de Carmen, prévue le samedi 21 mars 2020, était reportée à une date ultérieure durant l’année. La Compagnie baroque Mont-Royal a de même annulé la présentation de la version concert d’Alceste de Christoph Willibald Gluck qui devait avoir en ce 21 mars 20202Aussi, c’est « avec grande tristesse » que la directrice artistique du Festival de la voix Kerry-Ann Kutz a confirn. le report de l’évènement qui devait débuter en ce 21 mars et s’étendre jusqu’au 5 avril 2020. La Société d’art vocal de Montréal a également renoncé à présenter son récital du 22 mars 2020 qui aurait permis d’apprcier le talent du baryton Laurent Deleuil et de sa pianiste Kim Élisabeth Thibault. Comme l’avait annoncé le  Metropolitan Opera de New York, les représentatons de l’opéra Le Vaisseau fantôme de Richard Wagner dans la mise en scène de notre compatriote François Girard prévues pour les 21, 24 et 27 mars 2020 ont été annulées, comme l’ont été maintenant toutes les productions pour le reste de la saison de la grande compagnie lyrique newyorkaise. Le dernier Concert apéro des Jeunesses Musicales qui devrait permettre d’entendre le 26 mars 20220 la mezzo-soprano Caroline Gélinas et le pianiste Dominic Boulianne a également dû être annulé.

Des initiatives lyriques… en cette ère numérique

Les annulations systématiques de productions, concerts et récitals au Québec et dans le monde n’ont heureusement pas comme résultat de priver les opéraphiles des plaisirs  de l’art lyrique. Comme je l’écrivais dans un article  que je co-signais avec Justin Bernard et François Xavier Saluden et publié sous le titre « L’Opéra à l’ère numérique , des maisons d’opéra rendent accessibles leurs production sur leurs plateformes électroniques . C’est ce virage numérique qui permet aujourd’hui à des compagnies de prendre des initiatives permettent à ceux et celles qui à travers le monde sont en situation de confinement ou qui, sans l’être, n’ont plus accès, en raison de leur fermeture, aux amphithéâtres lyriques et aux salles de concerts de visionner des productions lyriques. Et de telles initiatives se multiplient depuis le début de la pandémie.

Ainsi, et comme je vous l’ai signalé la semaine dernière, le Metropolitan Opera de New York a ouvert le bal et diffuse depuis le 16 mars dernier sur le thème « Nightly Met Opera Streams » des opéras projetées antérieurement dans le cadre de la série Met en direct et haute définition. Après Carmen de Georges Bizet, La Bohème, Il Trovatore  La Traviata, La Fille du régiment, pourront être vus ici dans les prochaines jours, à compter de 19 h 30 (heure de New York) – et dans les 20 heures qui suivront – les opéras suivants :

21 mars 2020 : Luciana de Lamermoor de Gaetano Donizetti
22 mars 2020 : Eugene Oneguine de Piotr Ilyich Tchaikovsky
23 mars 2020 : Tristan und Isolde de Richard Wagner
24 mars 2020 : Das Rheingold (L’Or du Rhin) de Richard Wagner
25 mars 2020 : Die Walküre (La Walkyrie) de Richard Wagner
26 mars 2020 : Siegfried de Richard Wagner
27 mars 2020 : Götterdämmerung (Le Crépuscule des dieux) de Richard Wagner
28 mars 2020 : Die Meistersinger von Nürnberg (Les maîtres-chanteurs de Nuremberg) de Richard Wagner
29 mars 2020 : Tannhäuser de Richard Wagner

En examinant cette liste, on remarque, pour ce qui est des opéras qui seront présentés du 24 au 27 mars 2020, et comme le rapportait le Journal de Montréal, que « Le Met diffusera le cycle L’Anneau du Nibelung mis en scène par Robert Lepage »).

Pour plus de renseignements sur ces productions et en particulier sur la distribution de chacune de celle-ci et leur date initiale de projection, vous pouvez cliquer ici.

Depuis le 15 mars 2020, une autre grande compagnie lyrique, le Wiener Staatsoper (Opéra d’État de Vienne) rend plusieurs de ses productions accessibles en ligne ici. Après voir  diffusé les opéras Das Rheingold, Falstaff (deux productions différentes), Tri Sestri, Die Walküre et Tosca, lees prochains opéras qui pourront être visionnés aux dates et heures qui suivent  :

21 mars 2020 : La Cenerentola de Gioacchino Rossini
22 mars 2020 : Siegfried de Richard Wagner
23 mars 2020 : Tosca de Giacomo Puccini
24 mars 2020 : L’Elisir d’amore de Gaetano Donizetti
25 mars 2020 : La Cenerentola de Gioacchino Rossini
26 mars 2020 : Tosca de Giacomo Puccini
27 mars 2020 : Le Nozze di Figaro de Wolfgang Amadeus Mozart
28 mars 2020 : Götterdämmerung (Le Crépuscule des dieux) de Richard Wagner
29 mars 2020 : Roméo et Juliette de Charles Gounod
30 mars 2020 : Le Nozze di Figaro de Wolfgang Amadeus Mozart
31 mars 2020 : L’Elisir d’amore de Gaetano Donizetti
1er avril 2020 : Die Frau ohne Schatten (La Femme sans ombre) de Richard Strauss

L’opéra La Monnaie de Bruxelles offre une saison virtuelle et donne accès jusqu’au 19 avril 2020 à sept (7) de ses proudctions : Aida  de Giuseppe Verdi, Lucia Silla de Wolfgang Amadeus Mozart, La Giaconda d’Amilcare Poncielli, Frankenstein de Mark Grey, Tristan und Isolde de Richard Wagner, Le comte du Tsar Saltane de Nikolai Rimsky-Korsakov et MacBeth Underworld de Pascal Dusapin. Pour des informations supplémentaires sur ces productions, vous pouvez cliquer ici.

 


L’Opéra national de Paris rendra également accessible Manon de Jules Massenet du 17 au 23 mars. L’opéra Don Giovanni de Wolfgang Amadeus Mozart, dont la distribution comprend les Québécois Étienne Dupuis dans le rôle-titre et Philippe Sly qui incarne Leporello, sera diffusé du 23 au 29 mars… ici. Ensuite, pourront être visionnés les opéra Il Barbiere di Siviglia du 6 au 12 avril, Les Contes d’Hoffmann de Jacques Offenbach du 20 au 26 avril et Carmen de Georges Bizet du 26 avril au 3 mai. Il se pourrait toutefois que l’accès est « géo-bloqué à la France » !

L’Opéra comique de Paris a également choisi de rendre accessible l’opéra Macbeth Underworld de Pascal Dusapin qui devait être présenté à compter du 23 mars et  avait été créé quelques moins auparavant au Théâtre de la Monnaie à Bruxelles ainsi que plusieurs productions des années passées. Voici la liste de ces productions et leurs dates de diffusion :

23 mars 2020 : Macbeth Underworld (Pascal Dusapin)
25 mars 2020 : L’inondation (Francesco Filidel)
25 mars 2020 : Kein Licht (Philippe Manoury)
25 mars 2020 : Et in arcadia ego (Jean-Philippe Rameau)
1er avril 2020 : Ercole amante (Francesco Cavalli)
1er avril 2020 : La Nonne sanglante (Charles Gounod)
1er avril 2020 :   Le Comte Ory (Gioacchino Rossini)
15 avril 2020 :   La Princesse légère (Violeta Cruz)
22 avril 2020 :   Le mystère de l’écureuil bleu (Marc-Olivier Dupin)

Le Staatsoper de Berlin donne accès ici à sa production l’opéra Carmen de Georges Bizet Carmen qui a été présentée devant une salle vide le jeudi 12 mars 2020, mais diffusé via internet et vu par plus de 160 000 internautes.  Il est maintenant également possible de visionner sa production de 2018 de Tristan und Isolde de Richard Wagner ici. Le menu numérique du Bayerische Staatsoper (Opéra d’État de Bavière) comprend quant à lui Il Trovatore de Giuseppe Verdi (avec Jonas Kaufmann) (en ligne ici) et Le Château de Barbe-bleue de Bela Bartok (en ligne ici).

Quelques chaînes de télévisions nationales permettent également de visionner des productions lyriques. certains opéras sont disponibkes ssur le site  France TV (Opéra et musique classique) en cliquant ici. La grande chaîne de télévision publique italienne RAI (Radiotelevisione Italiana) diffuse ici l’opéra I Vespri Siciliani  de Giuseppe Verdi dans une production du Teatro de’ll Opera di Roma.
Vous pourrez aussi visionner gratuitement de nombreux oeuvres lyriques sur le site d’Operavision. qui fait appel à 29 partenaires de 17 pays et qui nous invite « à voyager et découvrir la diversité de l’opéra, d’où vous voulez, quand vous voulez ». Le site Digital Theatre permet également d’avoir accès à des productions du Festival de Glyndebourne, de la Royal Opera House Covent Garden et d’Opera North… mais il faudra débourser  pour £9.99 par mois !
Si vous avez d’autres informations sur des sites électroniques de maisons d’opéras ou d’autres sites qui diffusent des productions d’opéra ici et là à travers le monde, faites-moi le savoir et j’en ferai mention dans le prochain numéro de ce blogue

La Journée d’étude de l’OQAL du 22 mai 2020 sur  « Les mises en scène d’opéra »

Bien qu’il ne faut pas exclure le report de la Journée d’étude de l’Observatoire québécoise d’art lyrique sur « Les mises en scène d’opéra » qui devrait avoir lieu au Piano Nobile de la salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts de Montréal le 22 mai 2020, , sa tenue est encorne, et jusqu’à nouvel ordre, maintenue. Vous pourrez en consulter le programme  de la journée en cliquant ici.

Cette journée d’étude est organisée par l’Observatoire québécois d’art lyrique (OQAL) en collaboration avec l’Observatoire interdisciplinaire de création de recherche en musique (OICRM) et l’Opéra de Montréal (OdM). Elle devrait se conclura par le lancement de l’essai grand musicologue québécois Jean-Jacques Nattiez publié aux Éditons Vrin et intitulé Fidélité et infidélité dans les mises en scène d’opéra. Un cocktail de financement au bénéfice de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique suivra immédiatement ce lancement et clôturera l’événement.

Une CODA du musicologue Michel Duchesneau sur « La médiation de la musique et l’opéra  » sur le site de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique et la préparation de son numéro 23 (Printemps 2020)

Dans l’attente de sa parution dans la version imprimée du numéro 23 (Printemps 2020) de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique, J’ai mis en ligne sa CODA qui a été rédigée par le musicologue Michel Duchesneau et porte sur  « La médiation de la musique et l’opéra ou commenta ». Vous pourrez lire cette CODA ici.

Je vous rappelle à nouveaus que le numéro 22 (Hiver 2020) de la revue qui contient un ENTRETIEN avec le chef Kent Nagano peut être acheté en ligne. Vous pourrez prendre connaissance de de la table des matières de ce numéro et de mon éditorial  intitulé « Une nouvelle décennie… lyrique ! » en cliquant ici. Je vous invite donc à en faire l’achat – ou mieux encore –  à vous abonner à la revue ici.

Opéra – Art Lyrique

Dans le cadre de l’émission Place à l’Opéra, Sylvia L’Écuyer  poursuivra ses retransmissions d’opéras du Metropolitan Opera. Mais en raison de l’annulation des autres productions de la saison du Met, il ne s’agira de retransmission en direct, mais de diffusion de productions antérieures de la compagnie lyrique newyorkaise. En samedi 21 mars, on pourra entendre un enregistrement du 10 mai 2020 de La Cenerentola de Gioacchino Rossini. La distribution comprend Joyce DiDonato, mezzo-soprano (Angelina), Juan Diego Florez, ténor (Don Ramiro), Pietro Spagnoli, baryton (Dandini), Alessandro Corbelli, baryton (Don Magnifico), Luca Pisaroni, baryton-basse (Alidoro), Rachelle Durkin, soprano (Clorinda) et Patricia Risley, mezzo-soprano (Tisbe). Le Choeur et l’Orchestre du Met seront sous la direction de Fabio Luisi. À l’entracte, l’animatrice présentera une biographie de l’impresario de Rossini Domenico Barbaja. Après l’opéra, Sylvia L’écuyer proposera un entretien avec l’énergique Tara Erraught. Je vous rappelle l’émission sera diffusée sur le site d’ICI Musique Classique le samedi 14 mars 202o à 13 h et sera reprise à l’antenne d’ICI MUSIQUE le dimanche 15 mars à 19 h.

Je vous signale par ailleurs que le récital « L’invitation au voyage : Baudelaire en paroles et musique » présenté l’automne dernier par notre contralto nationale Marie-Nicole Lemieux  et le comédien Raymond Cloutier est accessible sur le site d’ICI Musique en cliquant ici.

À son émission La semaine lyrique, Justin Bernard fera entendre le dimanche  22 mars 2020 les plus belles pages du répertoire lyrique. Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser l’émission « en ondes radio » de 13 h à 15 h à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM) et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut être également écoutée en direct sur le site électronique de Radio VM à l’adresse http://www.radiovm.com.

Le Café d’art vocal a maintenant suspendu ces projections d’opéra du samedi après et les reprises du jeudi soir, comme ont été également reporté les Matinées d’Opéramania et les Soirées d’Opéramania.

*****

Je vous souhaite une semaine lyrique… numérique !

La pandémie du coronavirus et l’annulation des évènements lyriques au Québec et dans le monde… et un programme lyrique pour la saison 2020-2021 de l’Orchestre métropolitain de Yannick Nézet-Séguin

14 mars 2020

14 mars 2020
(No 2020-10)

La pandémie du coronavirus, telle qu’elle est dorénavant qualifiée par l’Organisation mondiale de la santé, a entraîné l’annulation ou le report des très nombreux évènements lyriques ici au Québec et dans le monde.

L’Opéra de Montréal a annoncé le report de la création en première mondiale de l »opéra  L’hiver attend beaucoup de moi de Laurence Jobidon et Pascale St-Onge dans une mise en scène de Solène Paré. Les interprètes Florence Bourget et Vanessa Croome seront privées du plaisir d’y chanter et Jennifer Szeto de les accompagner au piano. dans le rôle de la femme brisée de La voix humaine, la soprano France Bellemare, qui pouvait compter sur la pianiste Marie-Ève Scarfone, n’assurera donc pas la première partie de ce qui devrait être un programme double. Les six représentations devaient avoir lieu à l’Espace Go les  19, 21, 22, 24, 26 et 28 mars 2020.

Le Vaisseau fantôme… par François Girard en ondes plutôt que sur les écrans… et une bonne idée du Metropolitan Opera de New York

Les opéraphiles de la planète lyrique ne pourront, à regret,  assister aujourd’hui à la projection de l’opéra Der Fliegende Holländer (Le Vaisseau fantôme) de Richard Wagner dans la mise en scène de François Girard qui devait être présentée dans le cadre de la série Met en direct et haute définition et dont les représentations de ce 14 mars ainsi que celles des 18, 21, 24 et 27 mars 2020 ont été annulées par le Metropolitan Opera de New York. Une retransmission radiophonique est toutefois prévue et pourra notamment être entendue dans le cadre de l’émission Place à l’opéra (voir ci-bas).

Ayant annulé toutes les autres représentations prévues d’ici le 31 mars 2020, la grande compagnie lyrique newyorkaise a eu la bonne idée de diffuser sur son site électronique, à compter du 16 mars 2020 et jusqu’à sa réouverture, des opéras projetées antérieurement dans le cadre de la série Met en direct et haute définition. Cette diffusion débutera le lundi 16 mars 2020 avec Carmen de Georges Bizet, sous la direction de Yannick Nézet-Séguin et mettant en vedette El?na Garan?a dans le rôle-titre et Roberto Alagna dans le rôle de Don José. Elle se poursuivra avec la préseantion des opéras La Bohème (17 mars), Il Trovatore (18 mars), La Traviata (19 mars), La Fille du régiment (20 mars) et Luciana de Lamermoor (21 mars) et Eugene Oneguine (22 mars). Pour plus de renseignements sur ces productions, vous pouvez cliquer ici.

L’annulation des Dialogues des Carmélites à l’Université Laval, des dernières représentations de la tournée de Nelligan, de l’évènement de Clavecin en concert avec Les songes, des Mélodïnes de Pro Musica avec l’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal et de La Passion selon saint Jean par l’Harmonie des Saisons et le Festival Classica

L’Atelier d’opéra de l’Université Laval a pu offrir une représentation des Dialogues des Carmélites de Francis Poulenc, mais la représentation d’hier et celle qui était prévue aujourd’hui ont été annulées.

Les deux dernières représentations de la tournée de l’opéra Nelligan d’André Gagnon et Michel Tremblay qui devaient avoir lieu à Sherbrooke le 17 mars 2020 et à Terrebonne le 20 mars 2020 ont été annulées.

Composé de  la soprano Samantha Louis-Jean, du flûtiste Vincent Lauzer, de la violoniste  Tanya LaPerrière, du violoncellise Camille Paquette-Roy et de la claveciniste Mélisande McNabney, l’ensemble Les Songes ne pourra être accueilli par l’ensemble  Clavecin en concert  qui a dû annuler le concert du 19 mars à la Chapelle Notre-Dame-du-Bonsecours.

Le concert de la série Mélodînes de la Société Pro Musica qui avait pour thème « De fleurs et de printemps » et devait se tenir le 19 mars 2020 à la salle Claude-Léveillée de la Place des arts a également dû être annulé. Seront donc en congé bien involontaire les résidents et résidentes de l’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal, les sopranos Andrea Núñez et Élizabeth Polese, le ténors Spencer Britten et Matthew Dalen, la basse Brenden Friesen, le baryton-basse Jean-Philippe McClish ainsi que les pianistes  Holly Kroeker et Frances Thielman.L

L’Harmonie des saisons et le Festival Classica se sont aussi vue dans l’obligation de reporter les représentations  des concerts de présentation de La Passion selon Saint Jean de Johann Sebastian Bach prévues pour les 20 et 21 mars à Boucherville et Saint-Benoît-du-Lac.Les solsites devaient être Rodrigo Del Pozo, ténor (Évangeliste), Marc Boucher, baryton (Jésus) et Sumner Thompson, baryton (Pilate). Devaient aussi prendre part à ces concerts Hélène Brunet, soprano, Denise Torre-Ormeno, soprano, Michael Taylor, alto, Josée Lalonde, alto, Aldéo Jean, ténor, Kerry Bursey, ténor et William Kraushaar, basse. La direction musicale devait être assurée par Eric Milnes et Mélisande Corriveau. Le report est prévu pour juin 2020.

L’annulation de la 38e éditon du Festival international du film sur les arts (FIFA) et du récital Marcel Proust et Raynaldo Hahn

La 38e édition du Festival international des films sur l’art (FIFA) qui devrait débuter le 17 mars et s’étendre  jusqu’au 29 mars 2020 et dans le cadre duquel devait notamment être projeté  le documentaire Taking Risks de la réalisatrice portant sur le travail de la soprano Barbara Hannigan et sa première direction musicale d’un opéra, en l’occure  plus précisémeent The Rake’s Progress, de Stravinsk

Le récital  Marcel Proust et Reynaldo Hahn : mélodies et paroles, plaisirs d’amour et jours d’amitié qui devrait se tenir quant à lui à la Chapelle historique du Bon-Pasteur a été également été annulée. Organisée par Mariella Pandolfi et Laurence McFalls dans le cadre de leur série Politique et musique  avec la collaboration de IRTG Diversity, du Festival international du film sur l’art et de l’Instituto italiano di cultura Montreal, cet évènement aurait été l’occasion pour l’auteure et journaliste Lorenza Foschini devait y présenter son livre Plaisirs d’amour, jours d’amitié de Marcel Proust et Reynaldo Hahn publié aux Éditions du Busclat en 2019. Elle devait y être accompagnée par le pianiste Jeff Cohen et le baryton Olivier Bergeron qui auraient interprété à cette occasion des mélodies du compositeur vénézuélien.


Célèbres contraltos et mezzo-soprano dans le cadre de l’Amicale de la phonothèque de la Sociét d’art vocal de Montréal

À la suite d’un échange par courriel le directeur artistique de la Société d’art vocal de Montréal André Lemay Roy, je crois que celui-ci maintient l’activité de l’Amicale de la Phonothèque qu’il animera et qui portera sur « Les célèbres contraltos et mezzo-sopranos ». Cet évènement aura lieu le mercredi 18 mars 2020 et débutera à 18 h 30. Il se tiendra au Café d’art vocal qui est situé au 1223, rue Atateken à Montréal.

Note : Le message suivant a été transmis par André Lemay-Roy le lundi 16 mars 2020 : « Face à l’urgence sanitaire décrétée par le gouvernement québécois, la Société d’art vocal de Montréal annonce la fermeture du Café d’art vocal jusqu’au 3 avril. L‘Amicale sur les Célèbres contraltos et mezzos ainsi que les projections d’opéra annoncées pendant cette période pourraient être reprises au mois de juin en prolongation de saison ».

Un programme très lyrique pour la saison 2020-2021 de l’Orchestre métropolitain de Yannick Nézet-Séguin

Sous el thème « Quarante ans de pure émotion», la saison 2020-202i de l’Orchestre métropolitain réserve de beaux moments lyriques. Le chef à vie Yanncik Nézet-Séguin  a inscrit au programme la grande oeuvre sacrée Elias de Mendelsohn avec comme solistes la soprano Lucy Crowe, la mezzo-soprano Karen Cargill, le ténor Andrew Staples et la basse John Relyea (6 décembre 2020), a invité la soprano canadienne Adrianne Pieczonka à chanter les Wesendonck Lieder de Richard Wagner (8., 9 et 10 avril 2021), fera entendre le Ein Deutsche Requiem ( Requiem allemand) de Johannes Brahms avec la soprano Erin Morley et le baryton-basse Gerald Finley (28 avril 2021).

Pour consulter la brochure de la saison, vous pouvez cliquer ici. Je vous invite également à lire  l’entrevue réalisée avec le chef de l’OM publie dans le Journal de Montréal et affichée sur le site de TVA Nouvelles et portant le titre « Yannick Nézet Séguin promet une saison sans compromis ».

Le dévoilement de la programmation de la 10e édition du Festival d’opéra de Québec

Le directeur général et artistique du Festival d’opéra  de Québec Grégoire Legendre dévoilera la programmation de la 10e édition de l’évènement lyrique estival dont il sait maintenant qu’il aura lieu du 26 juillet au 7 août 2020. Ce dévoilement aura lieu au studio du Grand Théâtre de Québec le mardi 17 mars 2020 et débutera à 20 h. Il n’est pas impossible que le blogueur lyrique soit présent!

Note : Le message suivant a été transmis par la directrice des communications du Festival d’opéra de Québec Claudine Jacques le 16 mars 202o : « Veuillez noter qu’en raison de la situation actuelle entourant la COVID-19, la conférence de presse prévue demain annonçant la programmation de la 10e édition du Festival d’opéra de Québec est reportée à une date ultérieure ».

Le maintien, jusqu’à nouvel ordre, de la Journée d’étude de l’OQAL du 22 mai 2020 sur  « Les mises en scène d’opéra »

La tenue de la Journée d’étude de l’Observatoire québécoise d’art lyrique sur « Les mises en scène d’opéra » ayant été planifiée pour le 22 mai 2020 et devant se dérouler au Piano Nobile de la salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts de Montréal, est, jusqu’à nouvel ordre, maintenu. J’ai d’ailleurs reçu plusieurs nouvelles inscriptions. vous pourrez en consulter le programme en cliquant ici.

Je vous invite à vous y inscrire en me faisant parvenir un courriel à l’adresse daniel.turp@revuelopera.quebec ou en retenant une place en téléphonant à Christine Paré au 514 343-6111, poste 2801. Je vous rappelle que l’entrée à cet événement est gratuite, mais la réservation est obligatoire.

Cette journée d’étude est organisée par l’Observatoire québécois d’art lyrique (OQAL) en collaboration avec l’Observatoire interdisciplinaire de création de recherche en musique (OICRM) et l’Opéra de Montréal (OdM). Elle se conclura par le lancement de l’essai grand musicologue québécois Jean-Jacques Nattiez publié aux Éditons Vrin et intitulé Fidélité et infidélité dans les mises en scène d’opéra. Un cocktail de financement au bénéfice de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique suivra immédiatement ce lancement et clôturera l’événement.

Ma critique de l’opéra Le Vaisseau fantôme par François Girard sur le site de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique

Sous le titre « Le Vaisseau fantôme de Richard Wagner : de la facture mystique et surnaturelle de la mise en scène de François Girard »,  ma critique de la nouvelle production du Metropolitan Opera de New York dont les dernières représentations ont été annulées, mais dont une retransmission radiophonique est prévue cet après-midi (voir ci-haut) est accessible sur le site de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique ici.

Je vous rappelle par ailleurs que le numéro 22 (Hiver 2020) de la revue qui contient un ENTRETIEN avec le chef Kent Nagano peut être acheté en ligne. Vous pourrez prendre connaissance de de la table des matières de ce numéro et de mon éditorial  intitulé « Une nouvelle décennie… lyrique ! » en cliquant ici. Je vous invite donc à en faire l’achat – ou mieux encore –  à vous abonner à la revue ici.

Opéra – Art Lyrique

Nos artistes lyriques sur la route, en congé… sauf Frédéric Antoun au Royal Opera House Covent Garden de Londres *

Frédéric Antoun tiendra le rôle d’Alfredo Germont dans La Traviata de Verdi au Royal Opera House Covent Garden de Londres les 14, 16 et 19 mars 2020 (MAINTENUE). La nouvelle production de l’opéra Le Vaisseau fantôme de Wagner imaginée par François Girard, à laquelle a également contribué le dramaturge Serge Lamothe, fera escale au Metropolitan Opera de New York des 14 et 18 mars 2020 (ANNULÉ). Renaud Doucet, André Barbe et Guy Simard collaboreront à Pelléas et Mélisande de Debussy au Teatro Regio de Parme du 14 au 20 mars 2020 (ANNULÉ). Claire de Sévigné sera à l’Opernhaus de Zurich pour chanter Fiakermilli dans Arabella de Strauss les 15 et 19 mars 2020 (ANNULÉ). Mireille Lebel incarnera La Muse et Nicklausse dans Les Contes d’Hoffmann d’Offenbach au Anhaltisches Theater de Dessau le 20 mars 2020 (ANNULÉ). Florie Valiquette tiendra le rôle de Cendrillon dans l’opéra éponyme de Massenet à l’Opéra de Limoges le 20 mars 2020 (ANNULÉ). Yannick Nézet-Séguin sera sur le podium du Metropolitan Opera pour diriger Werther de Massenet, dont la distribution réunit Étienne Dupuis en tant qu’Albert le 20 mars 2020 (ANNULÉ). Hugo Laporte devait faire ses débuts au Teatro alla Scala de Milan en incarnant un Cappadocien dans Salome de Strauss dont la dernière devrait avoir lieu le 21 mars 2020 (ANNULÉ).

* Voir à ce sujet l’article de Laurent Bury, « Coronavirus : seul Covent Garden serait donc épargné ? » diffusé en ce 14 mars 2020 sur le site de ForumOpera.com

 

Dans le cadre de l’émission Place à l’Opéra, et comme j’en ai fait mention ci-haut, Sylvia L’Écuyer poursuit les retransmissions en direct du Metropolitan Opera de New York avec la présentation en différé cette fois, de l’opéra Der Fliegende Holländer (Le Vaisseau fantôme) de Richard Wagner . La distribution comprend Evgeny Nikitin, baryton-basse (Holländer), Anja Kampe, soprano (Senta),  Mihoko Fujimura, mezzo-soprano (Mary) Sergey Skorokhodov, ténor (Eric), David Portillo, ténor (Steersman) et Franz-Josef Selig, basse (Daland) Le Choeur et l’Orchestre du Met seront sous la direction de Valery Gergiev, Après l’opéra, l’animatrice propose une entrevue avec le metteur en scène François Girard. Aux Actualités, elle s’entretiendra avec la mezzo-soprano Nora Sourouzian interprète Carmen au Manitoba Opera dont la première doit avoir lieu le 28 mars 2020 (et qui n’a pas encore été annulée). L’émission sera diffusée sur le site d’ICI Musique Classique le samedi 14 mars 202o à 13 h et sera reprise à l’antenne d’ICI MUSIQUE le dimanche 15 mars à 19 h.

À son émission La semaine lyrique, Justin Bernard fera entendre le dimanche  15 mars 2020 les plus belles pages du répertoire lyrique. Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser l’émission « en ondes radio » de 13 h à 15 h à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM) et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut être également écoutée en direct sur le site électronique de Radio VM à l’adresse http://www.radiovm.com.

Au Café d’art vocal et comme me l’a confirmé André Lemay-Roy, Bernard Côté animera en ce samedi 14 mars 2020 une projection de l’opéra Roberto Devereux de Gaetano Donizetti dans une production du Metropolitan Opera de New York de 2016. La distribution comprend  Sondra Radvanovsky, Elina Garanca, Matthew Polenzani et Mariusz Kwiecien. La direction musicale et de Maurizio Benni et la mise en scène David Mcvicar. Une reprise est prévue pour le 19 mars 2020 à 18 h 30.

Donnant suite aux directives de l’Université de Montréal, les Matinées d’Opéramania des 16 et 20 mars 2020, ont été annulées, la Soirées d’Opéramania faisant par ailleurs relacje cette semaine.

*****

Je vous souhaite une agréable et prudente… semaine!

Les Dialogues des Carmélites par l’Atelier d’opéra de l’Université Laval, des Carmina Burana sous la direction de jacques Lacombe et un bel accueil pour Le Vaisseau fantôme de François Girard au Metropolitain Opera de New York

7 mars 2020

7 mars 2020
(No 2020-09)

Pour sa production annuelle, l’Atelier d’opéra de l’Université Laval présente les Dialogues des Carmélites de Francis Poulenc. Trois représentations sont prévues et auront lieu le jeudi 12 mars à 13 h ainsi que les vendredi 13 mars et samedi 14 mars 2020 à 19 h 30. L’évènement se déroulera à la salle Henri-Gagnon du Pavillon L-J. Casault de  l’Université Laval situé aux 1055, avenue du Séminaire à Québec.

Je vous rappelle que l’Atelier d’opéra de l’Université Laval, qui peut compter sur le soutien du baryton – et professeur invité – Jean-François Lapointe et de la soprano – et professeure invitée également – Hélène Guilmette, permet aux jeunes chanteurs de se familiariser avec les exigences tant musicales que scéniques du répertoire lyrique, tout en abordant un répertoire diversifié. Au cours des années, l’Atelier d’opéra s’est bâti une solide et brillante réputation, tant et si bien que son spectacle annuel constitue pour les mélomanes de la grande région de Québec un événement très attendu. Si les chefs-d’œuvre de Mozart constituent en quelque sorte le répertoire de base de l’Atelier d’opéra, un survol quasi historique, passant du XVII? au XX? siècle, a été entrepris depuis sa fondation avec la production notamment d’œuvres scéniques de Monteverdi, Gay, Haendel, Verdi, Offenbach, Puccini, Busoni, Strauss, Ravel, Poulenc et Britten. Pour une liste complète des oeuvres présentées par l’Atelier d’opéra de l’Université Laval depuis sa création en 1982, vous pouvez cliquer ici.

Des Carmina Burana sous la direction de Jacques Lacombe

Après son impeccable direction musicale de l’opéra Cendrillon, le chef Jacques Lacombe sera à nouveau en ce samedi 7 mars 2020 au pupitre de l’Orchestre symphonique du Conservatoire de musique de Montréal dans un programme incluant les Carmina Burana de Carl Orff. Il y dirigera également l’orchestre de chambre I Musici de Montréal ainsi que les choeurs du Conservatoire, de l’école secondaire Joseph-François-Perrault, Les Voix parallèles de l’École de musique Vincent-d’Indy et le Choeur des enfants de Montréal.  Les solistes seront la soprano Aline Kutan, soprano, le ténor Antoine Bélanger et le baryton-basse Alexandre Sylvestre. Le Sacre du printemps d’Igor Stravinsky sera également au programme de la soirée aussi au programme. L’évènement se déroulera à Maison symphonique de Montréal et débutera à 19 h 30.

Jacques Lacombe
Photographie : Fred Stucker

Un hommage à Paul Bélanger par Les Poètes de l’Amérique française… et la mezzo-soprano Claudine Ledoux 

Dans le cadre de leur L’organisme Les Poètes de l’Amérique française rend hommage à Paul Bélanger oète et éditeur né à Lévis en 1953, Paul Bélanger a organisé pendant plusieurs années des lectures publiques de poètes et d’écrivains à Montréal. Depuis 1982, il publie des textes et des poèmes dans des revues au Québec et à l’étranger. Certains de ses poèmes sont parus dans des anthologies et quelques-uns ont été traduits en espagnol et en anglais. Il a publié plusieurs recueils aux Éditions du Noroît, dont il est le directeur littéraire. Il a également créé un livre d’artiste, L’Hôte, en collaboration avec Jean-Pierre Sauvé en 1994. Il consacre une partie de son temps à l’enseignement en donnant des cours et des ateliers de création littéraire à l’Université du Québec à Montréal. Il fut membre du comité de rédaction de la revue Liberté dès 1998. En 2010, il remporte le prix Alain-Grandbois pour son recueil Répit.

Accompagnée par la pianiste Nathalie Tremblay, la mezzo-soprano  Claudine Ledoux assumera le volet musical du récital et interprétera des oeuvres d’Antonin Dvorak, Claude Debussy, Ernest Chausson et du compositeur québécois Éric Champagne. Pour le programme détaillé de ce récital, vous pouvez cliquer ici.

Une première représentation de ce récital aura lieu le lundi 9 mars 2020 à 19 h à Chapelle du Musée de l’Amérique francophone située au, 2, Côte de la Fabrique à Québec et une seconde se déroulera le mardi 10 mars 2020 à 19 h 30 à la Maison de la culture du Plateau-Mont-Royal logée au 465, avenue du Mont-Royal Est à Montréal.

Claudine Ledoux

Suite de la tournée québécoise de l’opéra Nelligan

La tournée de l’opéra Nelligan d’André Gagnon et Michel Tremblay dans les région du Québec se poursuit encore cette semaine. Les opéraphiles de Québec (9 mars) et de Granby (12 mars) pourront apprécier l’opéra romantique, avant que la troupe « Nelligan » ne se déplace à Sherbrooke (17 mars) et Terrebonne (20 mars 2020).

Il y a lieu de rappeller que la mise en scène de cette production est de Normand Chouinard.  La distribution comprend, dans rôle-titre, le baryton Dominique Côté et au ténor Marc Hervieux ainsi que Nadine Brière, Nathalie Doummar, Kathleen Fortin, Noëlla Huet, Laetitia Isambert, Jérémie L’Espérance, Jean Maheux, Frayne McCarthy, Cécile Muhire, Jean-François Poulin, Isabeau Proulx Lemire, Linda Sorgini et Léa Weilbrenner Lebeau. Esther Gonthier est au piano avec les deux autres pianistes Marie-Ève Scarfone et Rosalie Asselin en alternance, la violoncelliste Carla Antoun se joignant également à elles.

Des Mélodies passagères par la soprano Marianne Lambert

Sur le thème « Mélodies passagères »  et accompagnée par le pianiste Julien LeBlanc, la soprano Marianne Lambert interprétera des oeuvres de Samuel Barber, Georges Bizet, Maurice Delage, Léo Delibes, Enrique Granados, Calixa Lavallée et Émile Paladhile dans un programme évoquant l’évasion, le voyage, la rêverie et la sensualité. Ce récital aura lieu le  jeudi 12 mars à 13 h 30 à la Maison de la culture Claude-Léveillé située au 911, rue Jean-Talon Est à Montréal.

Marianne Lambert et Julien LeBlanc

La 41e saison de l’Opéra de Montréal et la création mondiale de La Beauté du monde de Julien Bilodeau et Michel Marc Bouchard


J’ai assisté au lancement de la saison 2020-2021 de l’Opéra de Montréal au Piano Nobile le mercredi 4 mars au Piano Nobile de la salle Wilfrid-Pelletier. Après la présentation des grandes lignes de la 41e saison de la compagnie lyrique montréalaise par le directeur général Patrick Corrigan, le directeur artistique Michel Beaulac animait une série d’échanges en commençant d’abord avec celui qui mettra en scène la première production de la saison et celle qui incarnera Violetta dans La Traviata, Alain Gauthier et Marie-Josée Lord. C’est avec fierté que Michel Beaulac annonçait ensuite que l’on assisterait en 2021 à la création mondiale par  l’Opéra de Montréal de l’opéra La beauté du monde  de Julien Bilodeau et Michel Marc Bouchard et donnait la parole au compositeur et au librettiste qui ont parlé de leur collaboration et de celle des autres personnes associées à la production.

Le compositeur Julien Bilodeau, le librettiste Michel Marc Bouchard
et le directeur artistique de l’Opéra de Montréal Michel Beaulac

Durant le lancement, il a également été question des deux autres opéras de la saison, soit  Jenufa de Janacek dont le rôle-titre a été confié la soprano québécoise Marianne Fiset et Le Nozze di Figaro de Mozart dont la distribution comprendra le baryton Hugo Laporte dans le rôle du comte Almaviva. Unévénement lyrique hors-série co-produit avec Ballet-Opéra-Pantomime (BOP) et l’orchestre de chambre I Musici de Montréal sera présenté au Monument national et permettra d’entendre l’opéra Riders to the sea de Ralph Vaughan Williams ainsi qu’une autre nouvelle création selon un livret original de Olivier Kemeid, sur une musique de Hubert Tanguay-Labrosse.

Pour des informations détaillées sur chacune des productions, vous pouvez vous rendre sur le site de l’Opéra de Montréal en cliquant ici.

Patrick Corrigan
Directeur général de l’Opéra de Montréal

La Journée d’étude de l’OQAL sur « Les mises en scène d’opéra » le 22 mai 2020… et les interventions de la table-ronde

Les inscriptions à la journée d’étude sur « Les mises en scène d’opéra », qui  se déroulera le vendredi 22 mai 2020 au Piano nobile de la Salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts de Montréal et dont vous pourrez consulter le programme en cliquant ici, se multiplient! Je vous invite à vous y inscrire en me faisant parvenir un courriel à l’adresse daniel.turp@revuelopera.quebec ou en retenant une place en téléphonant à Christine Paré au 514 343-6111, poste 2801. Je vous rappelle que l’entrée à cet événement est gratuite, mais la réservation est obligatoire

L’identité des personnes qui interviendront lors de la table ronde est maintenant connue. Animée par le musicologue et directeur de l’action sociale et éducative de l’Opéra de Montréal Pierre Vachon, elle mettra en présence le directeur artistique de l’Opéra de Montréal Michel Beaulac, l’interprète Caroline Bleau, le metteur en scène Charles Binamé et le compositeur Julien Bilodeau.

Cette journée d’étude est organisée par l’Observatoire québécois d’art lyrique (OQAL) en collaboration avec l’Observatoire interdisciplinaire de création de recherche en musique (OICRM) et l’Opéra de Montréal (OdM). Elle se conclura par le lancement de l’essai grand musicologue québécois Jean-Jacques Nattiez publié aux Éditons Vrin et intitulé Fidélité et infidélité dans les mises en scène d’opéra. Un cocktail de financement au bénéfice de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique suivra immédiatement ce lancement et clôturera l’événement.

Un bel accueil pour Le Vaisseau fantôme de François Girard au Metropolitan de New York

Après avoir été fait une première escale au Festival d’opéra de Québec durant l’été 2020, Le Vaisseau fantôme de Richard Wagner dans la mise en scène de François Girard mouillait l’ancre au Metropolitan Opera de New York. J’ai assisté à la première du lundi 2 mars 2020 et ai été témoin du bel accueil réservé par le public à la production et au travail des interprètes et de l’équipe de création réunie autour du metteur en scène québécois pour la deuxième aventure wagnérienne de celui-ci au Met.

Senta (Anja Kampe)
Der Fliegende Holländer (Le Vaisseau fantôme) de Richard Wagner
Metropolitan Opera de New York, 2020
Photographie : Sara Krulwich , New York Times

Je mettrai d’ailleurs en ligne ma critique dans les prochaines heures et elle pourra être lue ici … et comparée à celle publiée le 3 mars 2020 dans le New York Times sous la plume du critique musical Anthony Tomassini sous le titre « A New ‘Flying Dutchman’ Makes Landfall at the Met Opera » ainsi que celles rédigées par Éric C. SimpsonVivid vocalism keeps Met’s muddled “Dutchman” afloat ») sur le site New York Classical Review et Christopher KirwinA Dark Drag Dub ») sur le site parterre.com.

Six autres représentations seront présentées sur la scène du Met les 10, 14, 18, 21 , 24 et 27 mars 2020. La représentation du samedi 14 mars 2020 sera d’aileurs projetée à commpter de 12 h 55 sur les écrans du monde entier dans le cadre de la série Met en direct et haute définition, y compris au Québec dans les 16 cine?mas participants du réseau Cinéplex dans les re?gions de Montre?al, Que?bec, Sherbrooke, Gatineau et Victoriaville.

Et j’ai eu le plaisir d’échanger avec François Girard après la première et en rapporte un souvenir photographique que je partage avec vous :

François Girard et Daniel Turp
Metropolitan Opera de New York
3 mars 2020

De nouvelles critiques sur le site de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique

J’ai mis en ligne deux nouvelles critiques sur le site de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique. Signée par le musicologue Louis Bilodeau et intitulée « La Vie parisienne : une effervescence contagieuse », la première commente la récente production de l’Atelier d’opéra de l’Université de Montréal et est accessible ici. Une autre fidèle collaboratrice de la revue, la musicologue Irène Brisson, exprime ses vues sur le dernier concert  de l’ensemble Les Violons du Roy qui illustre selon elle « La spiritualité de Bach » et qu’on peut lire ici.

Je vous rappelle par ailleurs que le numéro 22 (Hiver 2020) de la revue qui contient un ENTRETIEN avec le chef Kent Nagano peut être acheté en ligne. Vous pourrez prendre connaissance de de la table des matières de ce numéro et de mon éditorial  intitulé « Une nouvelle décennie… lyrique ! » en cliquant ici. Je vous invite donc à en faire l »achat – ou mieux encore –  à vous abonner à la revue ici.

Éric Laporte à Mainz en Allemagne, François Girard et Serge Lamothe à New York, Magali Simard-Galdès à Dublin et Marie-Nicole Lemieux à Vienne

Éric Laporte sera le Chevalier René des Grieux dans Manon Lescaut de Puccini au Staatstheater Mainz le 10 mars 2020. La nouvelle production de l’opéra Le Vaisseau fantôme de Wagner imaginée par François Girard, à laquelle a également contribué le dramaturge Serge Lamothe, connaîtra deux autres représentations au Metropolitan Opera de New York cette semaine, les 10 et 14 mars 2020. Dans le cadre du Irish Language Art Song Project de Dublin, qui vise la promotion de la mise en musique de textes irlandais, Magali Simard-Galdès chantera des mélodies de Ni Riain, Gribbin et Shi le 12 mars 2020. Marie-Nicole Lemieux tiendra le rôle de Mrs. Quickly dans Falstaff de Verdi au Staatsoper de Vienne dont la première aura lieu le 13 mars 2020.

Dans le cadre de l’émission Place à l’Opéra, Sylvia L’Écuyer poursuit les retransmissions en direct du Metropolitan Opera de New York avec la présentation de Cosi fan Tutte de Wolfgang Amadeus Mozart. La distribution comprend Nicole Car, soprano (Fiordiligi), Serena Malfi, mezzo-soprano (Dorabella), Heidi Stober, soprano (Despina), Ben Bliss, ténor (Ferrando), Luca Pisaroni, baryton-basse (Guglielmo) et Gerald Finley, baryton-basse (Don Alfonso). Le Choeur et l’Orchestre du Met sous la direction de Harry Bicket. À l’entracte, l’animatrice s’entretiendra avec la soprano Nicole Car. Aux actualités, Sylvia l’Écuyer proposera une entrevue avec Joël Ivany qui met en scène l’opéra Candide de Leonard Bernstein à l’Edmonton Opera. L’émission sera diffusée sur le site d’IcimusiqueClassique le samedi  29 février 202o à 13 h et sera reprise à l’antenne d’ICI MUSIQUE le dimanche 1er mars à 19 h.

À son émission La semaine lyrique, Justin Bernard fera entendre le dimanche 8 mars 2020 les plus belles pages du répertoire lyrique. Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser l’émission « en ondes radio » de 13 h à 15 h à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM) et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut être également écoutée en direct sur le site électronique de Radio VM à l’adresse http://www.radiovm.com.

Au Café d’art vocal, Bernard Côté animera en ce samedi 7 mars 2020 une projection d’Aïda de Giuseppe Verdi dans une production de l’Arena di Verona de 1966. La distribution comprend Leyla Gencer, Fiorenza Cossotto, Carlo Bergonzi, Anserlmo Colzani. La direction musicale est de Franco Capuana et la mise en scène de Herbert Graf. Une reprise est prévue pour le 12 mars 2020 à 18 h 30.

Aux Matinées d’Opéramania, l’on présentera le lundi 9 mars 2020 à 13 h 30 h le volet 2 de la projection de Rusalka d’Antonin Dvorák  dans une production du Théâtre de la Monnaie à Bruxelles de 2012. La distribution comprend Myrto Papatanasiu, Pavel Cernoch, Annalena Persson, Willard White et Renée Morloc, dans une mise en scène de Stefan Herheim et sous la direction musicale d’Ádám Fischer. Une deuxième matinée est prévue cette semaine et permettre d’assister à la projection de Salome de Richard Strauss  dans une production du Festival de Salzbourg de 2018. La distriution comprend Asmik Grigorian, John Daszak, Gábor Bretz, Anna Maria Chiuri et Julian Prégardien, dans une mise en scène de Romeo Castellucci et sous la direction musicale de Franz Welser-Mösté Ces matinées se dérouleront sur le campus de l’Université de Montréal à Longueuil, et plus précisément à la salle de l’Édifice Port-de-Mer situé au 101, place Charles-Le Moyne. Aux Soirées d’Opéramania, l’on pourra voir le vendredi 13 mars 2020 à compter de 19 h 30 Le Château de Barbe-Bleue de Bela Barto?k et La Voix humaine de Francis Poulenc dans des productions de l’Ope?ra national de Paris de 2015. La distribution comprend John Relyea, Ekaterina Gubanova et Barbara Hannigan. La direction musicale est d’Esa-Pekka Salonen et la mise en sce?ne de Krzysztof Warlikowski. Cette soirée aura lieu à la salle Jean-Papineau-Couture de la Faculté de musique de l’Université de Montréal située au 200, avenue Vincent d’Indy.

*****

Je vous souhaite une agréable semaine lyrique!

PS : Le blogueur lyrique a une pensée pour Hugo Laporte qui devait réaliser demain le dimanche 8 mars 2020 (voir le blogue du 8 février 2020), ses débuts au Teatro alla Scala de Milan en incarnant un Cappadocien dans Salome de Strauss. La fermeture temporaire de la grande maison lyrique italienne en raison de la crise du coronavirus (Conavid 19), le baryton québécois ne fera donc pas sa première apparition à la La Scala. Mais ce n’est que partie remise !

La Grande nuit 2020 Voix/Immersion à Montréal en lumière, De la mélodie au Quatuor vocal par l’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal et Le Vaisseau Fantôme de François Girard au Metropolitan Opera de New York

29 février 2020

29 février 2020
(No 2020-08)

Après le succès de sa première édition de 2019 et dans le cadre de la Nuit Blanche de Montréal en lumière, le Groupe de recherche sur la Médiatisation du Son (GRMS) présentera sa GRANDE NUIT / VOIX/IMMERSION le 29 février de 19 h au 1er mars 2020… à 1 h !

En collaboration avec Chants Libres, la Société de musique contemporaine du Québec (SMCQ) et Hexagram, cette édition explorera l’univers vocal sous toutes ses formes en rassemblant artistes lyriques, compositeurs et chercheurs de la scène montréalaise. Dans la pénombre et sous un dôme constitué de 32 haut-parleurs, les mélomanes qui répondront à l’appel plongeront dans la création lyrique in situ et vivront expérience unique au cours de laquelle œuvres en création, pièces vocales revisitées, musiques spatialisées et immersives se succéderont.

La coordonnatrice de l’évènement, la mezzo-soprano Marie-Annick Béliveau, décrit l’évènement comme une « Grande Nuit lyrique »  qui sera l’occasion de célébrer quelques grands moments de la création lyrique au Québec. La soirée débutera avec la diffusion d’une vidéo d’archives de Radio-Canada de l’émission L’Heure du Concert réalisée en 1966 par Pierre Mercure à l’occasion de laquelle est présenté l’opéra Toi de R. Murray Schafer sous la direction de Serge Garant, diffusée sur les ondes quelques jours après le décès accidentel de Pierre Mercure. Émouvant.

Marie-Annick Béliveau

L’évènement vise aussi à souligner le travail de l’une des pionnières en matière de nouvelles pratiques lyriques et laurétate du prix Albert-Tessier 2029, la chanteuse et metteure en scène  Pauline Vaillancourt. Ce sont des séquences de sa voix tirées de 30 ans d’archives sonores qui serviront d’ailleurs de matériau pour certaines compositions de Chantal Dumas et Simon-Pierre Gourd qui pourront être entendues pendant la nuit.

L’évènement permettra d’ailleurs de faire écho au 30e anniversaire de la compagnie lyrique de création Chants Libres fondée par Pauline Vaillancourt en 1990. Il y aura une Interprétation en direct et une rediffusion sonore d’extraits d’opéras créés par Chants Libres qui permettront de souligner la contribution unique de la compagnie au répertoire lyrique contemporain québécois.

La coordonnatrice Béliveau se réjouit aussi de la participation à ce projet de Cynthia Dubois, l’incontournable animatrice, intervieweuse, narratrice et réalisatrice à la radio de Radio-Canada, qui s’est impliquée dans la création de opéra radiophonique à l’esthétique surréaliste Élektrorama du compositeur André Éric Létourneau.

Pourra être entendue la musique de l’une des scènes de cette oeuvre intitulée « Avant le mal scintillant » mettant en présence sept interprètes, quatre voix en direct et trois voix préenregistrées et trois opérateurs-instrumentistes . La distribution provisoire comprend les interprètes Marie-Annick Béliveau, Cynthia Dubois, Sylvie Cotton, Brian McCorkle, Éric Létourneau, Michel Berthiaume et Yvel Champagne ainsi  que les trois instrumentistes-opérateurs Éric Létourneau, Magali Babin et Alexandre Saint-Onge). La composition de l’oeuvre sera bientôt complétée et sa création prévue à Montréal. Elle fait partie, comme nous en informe le compositeur, d’une « tétralogie » de «  cinq  » opéras, dont le titre provisoire est Les terrasses du non-être , qui ont connu à ce jour des versions partielles ou en « work-in-progres »*.


André Éric Létourneau

Cette soirée permettra également au public d’entendre des œuvres vocales de Sandeep Bhagwati, Alexandre St-Onge, Brian McCorkle, Ricardo Dal Farra et John Coulter, mais aussi d’être associé à une œuvre participative de Katia Makdissi-Warren, compositrice à l’honneur de la Série hommage 2019-2020 de la SMCQ. Pour le programme détaillé de la soirée, vous pouvez consulter le site de la SMCQ en cliquant ici.

Le programme illustrera par ailleurs le travail des chercheurs dans le domaine du son à travers des exemples concrets, à l’instar du projet insolite de l’ethnomusicologue Madeleine Leclair (Musée d’ethnographie de Genève) dont les berceuses enregistrées à travers le monde seront diffusées.

Cet événement et se déroulera l’Agora Hydro-Québec de l’Université du Québec à Montréal, qui est situé dans le Coeur des sciences, salle C0-R500) au 175, avenue du Président-Kennedy à Montréal. Et l’entrée est libre !

Une troisième et dernière représentations pour La Vie parisienne de Jacques Offenbach par l’Atelier d’opéra de l’Université de Montréal

Une trosième et dernière représentation de  La vie parisienne de Jacques Offenbach dans une production de   l’Atelier d’opéra de l’Université de Montréal  aura lieu ce soir  à 19 h 30 la salle Claude-Champagne de la Faculté de musique de l’Université de Montréal. je vous rappelle que cette production est placée sous la direction artistique de Robin Wheeler et que la mise en scène a été confiée à Alain Gauthier Le chef Jean-François Rivest assumera la direction musicale de l’Orchestre de l’Université de Montréal et la mise en scène a été confiée à Alain Gauthier.

La critique a très bien accueilli cette production, comme en font foi les textes parus dans Le Devoir sous la plume de Christophe Huss ( « La Vie parisienne : on y court ! » et sur le site  Ludwig van Montréal par Michel Joanny FurtinLa Vie parisienne : la joie partagée »). J’ai assisté à la première quant à moi et j’ai particulièrement aimé la prestation vocale et dramatique de la soprano Juliette Tacchio qui a tenu le rôle de Pauline… qu’elle reprend ce soir. C’est le musicologue Louis Bilodeau qui rédigera la critique pour L‘Opéra- Revue québécoise d’art lyrique et je compte la mettre en ligne sur le site de la revue dès que je la recevrai.

Salutations de Juliette Tacchino (Pauline)
La Vie parisienne de Jacques Offenbach
Atelier d’opéra de l’Université de Montréal, 2020

De la mélodie au Quatuor vocal par l’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal… à la Société d’art vocal de Montréal

La Société d’art vocal de Montréal est heureuse de collaborer à nouveau avec l’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal dans la production d’un concert réunissant des mélodies pour voix solo et pour voix mixtes des compositeurs allemands  Johannes Brahms, Félix Mendelssohn, Franz Schubert et Robert Schumann. Quatre interprètes lyriques et deux pianistes de la cohorte 2019-2020 seront réunis pour ce concert sous la direction musicale de Marie-Ève Scarfone : le ténor Matthew Dalen, la soprano Kirsten LeBlanc, le baryton-basse Jean-Philippe McClish et la mezzo-soprano Rose Naggar-Tremblay ainsi que les pianistes Frances Armstrong et Holly Kroeker. Ce concert aura lieu le dimanche 1er mars à 15 h à la salle du Conservatoire de musique de Montréal situé au 4750, rue Henri-Julien à Montréal

 

Der fliegende Holländer Le Vaisseeau fantône de Richard Wagner par François Girard

Après avoir été présenté au Festival d’opéra de Québec durant l’été 2019, la production de l’opéra   Der fliegende Holländer (Le Vaisseau fantôme) de Richard Wagner  dans la mise en scène de notre compatriote québécois François Girard connaîtra sa première newyorkais au Metropolitan Opera le 2 mars 2020. En remplacment du gallois Bryn Terfel qui s’est fracturée un pied à Bilbao au Pays basque à quelques jours du débuts des répétitions du Met, le rôle-titre sera assumé par le russe Evgeny Kilitin, La distribution comprend également Anja Kampe (Senta), Mihoko Fujimura (Mary), Sergey Skorokhodov (Erik), David Portillo (Steersman) et Franz-Josef Selig (Dalan). Le choeur et l’orchestre du MET seront sous la direction de Valery Gergiev. Pour avoir un avant-goût de la production, vous pouvez visionner ici des images des répétitions de la production. Et ici aussi :

Au moment où je vous écris ces lignes, je suis d’ailleurs en attente d’un vol pour New York où j’assisterai à la première lundi soir. Je compte rédiger une critique de la prduction newyorkaiise qui pourra d’ailleurs être comparée aux critiques qu’ont rédigées Eric Champagne et Jean-Jacques Nattiez pour L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique et qui ont été publiées aux pages 30 et 31 du numéro 21 (Automne 2020) que vous pourrez consulter ici.

La suite de la tournée québécoise de l’opéra Nelligan

La tournée de l’opéra Nelligan d’André Gagnon et Michel Tremblay dans les région du Québec se poursuite cette semaine. Les opéraphiles de Gatineau auront droit à une seconde représentation en ce samedi 29 février la « troupe Nelligan » se transportera ensuite à Drummondville (3 mars), Laval (6 mars), Québec (9 mars), Granby (12 mars), Sherbrooke (17 mars) et Terrebonne (20 mars 2020).

Je vous rappelle que la mise en scène de cette production est de Normand Chouinard.  La distribution comprend, dans rôle-titre, le baryton Dominique Côté et au ténor Marc Hervieux ainsi que Nadine Brière, Nathalie Doummar, Kathleen Fortin, Noëlla Huet, Laetitia Isambert, Jérémie L’Espérance, Jean Maheux, Frayne McCarthy, Cécile Muhire, Jean-François Poulin, Isabeau Proulx Lemire, Linda Sorgini et Léa Weilbrenner Lebeau. Esther Gonthier est au piano avec les deux autres pianistes Marie-Ève Scarfone et Rosalie Asselin en alternance, la violoncelliste Carla Antoun se joignant également à elles.

Lancement de la 41e saison de l’Opéra de Montréal

L’Opéra de Montréal procédera au lancement de sa saison 2020-2021 en présentant en primeur la programmation, les artistes et artisans qui composeront la 41e saison de la compagnie lyrique de la Métropole, Cet évènement aura lieu le mercredi 4 mars 2020 à compter de 17 h au Piano nobile de la Salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts.

La Journée d’étude de l’OQAL sur « Les mises en scène d’opéra » le 22 mai 2020

J’ai reçu les premières inscriptions à la journée d’étude sur « Les mises en scène d’opéra » qui  se déroulera le vendredi 22 mai 2020 au Piano nobile de la Salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts de Montréal. Je vous rappelle que cette journée est organisée par l’Observatoire québécois d’art lyrique (OQAL) en collaboration avec l’Observatoire interdisciplinaire de création de recherche en musique (OICRM) et l’Opéra de Montréal (OdM).

L’entrée à cet événement est gratuite, mais la réservation est obligatoire. Vous pouvez d’ores et déjà vous y inscrire en me faisant parvenir un courriel à l’adresse daniel.turp@revuelopera.quebec ou retenir une place en téléphonant à Christine Paré au 514 343-6111, poste 2801 .

La journée soulignera en outre la parution aux Éditions Vrin de l’essai intitulé Fidélité et infidélité dans les mises en scène d’opéra par le grand musicologue québécois Jean-Jacques Nattiez qui prononcera d’ailleurs l’allocution d’ouverture par l’auteur de l’essai. Des communications seront ensuite présentées par les musicologues Marie-Hélène Benoît-Otis, Béatrice Cadrin, Michela Niccolai et Nina Penner. Une table-ronde permettra d’entendre les points de vue des metteurs en scènes, chefs et des interprètes. L’allocution de clôture a été confiée au compositeur Éric Champagne. Un cocktail de financement au bénéfice de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique clôturera l’évènement.

Le numéro 22 (Hiver 2020) de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique

Je vous rappelle que le numéro 22 (Hiver 2020) de la revue est maintenant sorti des presses. Vous pourrez prendre connaissance de de la table des matières de ce numéro et de mon éditorial  intitulé « Une nouvelle décennie… lyrique ! » en cliquant ici. Je vous invite à en faire l »achat – ou mieux encore –  à vous abonner à la revue en vous rendant sur son site ici.

Michèle Losier à Berlin, Jacqueline Woodley à Victoria, Tomislav Lavoie à Genève, Nathalie Paulin, Jean-Michel Richer, Pascale Beaudin, Alexandre Sylvestre et Oriol Tomas à Washington, Éric Laporte à Mainz en Allemagne, François Girard et Serge Lamoth à New York  

Michèle Losier tiendra le rôle d’Octavian dans Der Rosenkavalier de Strauss au Staatsoper de Berlin dont la dernière a lieu en ce samedi 29 février 2020. Jacqueline Woodley incarnera Tina dans Flight du compositeur anglais Jonathan Dove au Pacific Opera de Victoria dont la derpière représentation est prévue pour 1er mars 2020. Tomislav Lavoie incarnera De Retz dans une nouvelle production de Les Huguenots de Meyerbeer au Grand Théâtre de Genève les 1er, 4 et 6 mars 2020. Nathalie Paulin, Jean-Michel Richer, Pascale Beaudin et Alexandre Sylvestre feront partie de la distribution de Leonore de Beethoven, première version de Fidelio, dont la mise en scène sera signée par Oriol Tomas à l’Opéra Lafayette à Washingle 2 mars 2020. Éric Laporte sera Siegmund dans dans la production de Der Ring an einem Abend (L’Anneau en une soirée) de Richard Wagenir au Staatstheater Mainz le 4 mars 2020. La nouvelle production de l’opéra Le Vaisseau fantôme de Wagner imaginée par Françoton is Girard, à laquelle a également contribué le dramaturge Serge Lamothe, fera escale au Metropolitan Opera de New York cette semaine. La première est prévue pour le 2 mars 2020 et une deuxième représentation aura lieu le 6 mars 2020.

Dans le cadre de l’émission Place à l’Opéra, Sylvia L’Écuyer poursuit les retransmissions en direct du Metropolitan Opera de New York avec la présentation d’Agrippina de Georg Friedrich Haendel. La distribution comprend Joyce DiDonato, mezzo-soprano (Agrippina), Brenda Rae, soprano (Poppea), Kate Lindsey, mezzo-soprano (Nerone), Iestyn Davies, contreténor (Ottone), Duncan Rock, baryton (Pallante) et Matthew Rose, basse (Claudio). Le Choeur et l’Orchestre du MET seront sous la direction de Harry Bicket, À l’entracte, l’animatrice devrait s’entretenir avec la mezzo-soprano Joyce DiDonato, Aux Actualités, il sera question de la création de l’opéra par l’Opéra de Montréal L’Hiver attend beaucoup de moi de Laurence Jobidon et Pascale St-Onge qui se veut un hommage à la solidarité féminine et à la résilience. L’émission sera diffusée sur le site d’IcimusiqueClassique le samedi  29 février 202o à 13 h et sera reprise à l’antenne d’ICI MUSIQUE le dimanche 1er mars à 19 h.

À son émission La semaine lyrique, Justin Bernard fera entendre le dimanche 1er mars 2020 les plus belles pages du répertoire lyrique. Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser l’émission « en ondes radio » de 13 h à 15 h à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM) et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut être également écoutée en direct sur le site électronique de Radio VM à l’adresse http://www.radiovm.com.

Au Café d’art vocal, Bernard Côté animera en ce samedi 29 février 2020 une projection de Leonore de Pierre Gaveaux dans une production de l’Opéra Lafayette de 2017. La distribution comprend Kimy McLaren, Jean-Michel Richer, Tomislav Lavoie, Pascale Beaudin, La direction musicale est de Ryan Brown et la mise en scène d’Orion Thomas. Une reprise est prévue pour le 5 mars 2020 à 18 h 30.

Aux Matinées d’Opéramania, l’on présentera le lundi 2 mars 2020 à 13 h 30 h le volet 1 de la projection de Rusalka d’Antonin Dvorák  dans une production du Théâtre de la Monnaie à Bruxelles de 2012. La distribution comprend Myrto Papatanasiu, Pavel Cernoch, Annalena Persson, Willard White et Renée Morloc, dans une mise en scène de Stefan Herheim et sous la direction musicale d’Ádám Fischer. Cette matinée se déroulera sur le campus de l’Université de Montréal à Longueuil, et plus précisément à la salle de l’Édifice Port-de-Mer situé au 101, place Charles-Le Moyne. Aux Soirées d’Opéramania, le musicologue Michel Veilleux animera le vendredi 6 mars 2020 à compte de 19 h 30 une Soirée spéciale sur « Les grands airs de soprano de Verdi ». Il proposera des écoutes comparées (dont certaines avec partition) de grands airs de soprano verdiens extraits de Giovanna d’Arco (Giovanna), La Forza del Destino (Leonora), LaTraviata (Violetta) et Il Trovatore (Leonora) interprétés par Maria Callas, Montserrat Caballé, Diana Damrau, Eileen Farrell, Anja Harteros, Anna Netrebko, Jessica Pratt, Leontyne Price, Renata Tebaldi et Svetla Vassileva. Cette soirée aura lieu à la salle Jean-Papineau-Couture de la Faculté de musique de l’Université de Montréal située au 200, avenue Vincent d’Indy.

*****

Je vous souhaite une agréable semaine lyrique... et vous reviens samedi prochain après mon séjour à New York où j’assisterai à la première de l’opéra Le Vaisseau fantôme de Richard Wagner dans la mise en scène de François Girard au Metropolitan Opera de New York dont je ferai d’aileurs une critique que vous devriez pouvoir pourrez lire sur le site de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique au lendemain de cette première !

Une journée d’étude sur « Les mises en scène d’opéra » par l’Observatoire québécois d’art lyrique », une Carmen pour tout le Québec sur grand écran et La Vie parisienne par l’Atelier d’opéra de l’Université de Montréal

22 février 2020

22 février 2020
(No 2020-07)

En collaboration avec l’Observatoire interdisciplinaire de création de recherche en musique (OICRM) et l’Opéra de Montréal, le nouvel Observatoire québécois d’art lyrique (OQAL) organise le vendredi 22 mai prochain – donc dans trois mois jour pour jour- une journée d’étude sur « Les mises en scène d’opéra ». Celle-ci se déroulera au Piano nobile de la Salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts de Montréal.

Visant en outre à souligner la parution aux Éditions Vrin de l’essai intitulé Fidélité et infidélité dans les mises en scène d’opéra par le grand musicologue québécois Jean-Jacques Nattiez, la Journée d’étude s’articule autour d’un programme prévoyant une allocution d’ouverture par l’auteur de l’essai. Des communications seront ensuite présentées par les musicologues Marie-Hélène Benoit-Otis, Béatrice Cadrin, Michela Niccolai et Nina Penner. Une table-ronde permettra d’entendre les points de vue des metteurs en scènes, chefs et des interprètes . L’allocution de clôture a été confiée au compositeur Éric Champagne. Un cocktail de financement au bénéfice de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique clôturera l’évènement.

L’entrée à cet événement est gratuite, mais la réservation est obligatoire. Vous pouvez d’ores et déjà vous y inscrire en me faisant parvenir un courriel à l’adresse daniel.turp@revuelopera.quebec ou retenir une place en téléphonant à Christine Paré au 514 343-6111, poste 2801 .

Une dernière représentation pour Cendrillon de Jules Massenet par l’Atelier d’opéra du Conservatoire de musique de Montréal

Après avoir affiché complet pour ses deux premiers soirs, la production de Cendrillon de Jules Massenet par l’Atelier d’opéra du Conservatoire de musique de Montréal sera à nouveau joué à guichets fermés pour sa troisième et dernière représentation au Théâtre rouge du Conservatoire à 19 h 30 en ce samedi 22 février 2020. Je vous rappelle que la production est sous la direction artistique de son chef de chant et responsable de l’Atelier d’opéra Romain Pollet. Le chef Jacques Lacombe dirigera l’Orchestre symphonique du Conservatoire de musique de Montréal et la mise en scène de la production a été confiée à Isabeau Proulx Lemire.

J’ai eu la chance, quant à moi, d’assister à la première du 20 février et vous pourrez lire ici, sous le titre « Cendrillon de Jules Massenet- Un pur délice lyrique  », la critique viens de mettre en ligne sur le site de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique. Je me permets d’y prédire que cette production fait naître une étoile en la soprano Klara Martel-Laporte qui offre une prestation vocale remarquable.

Klara Martel-Laroche (Cendrillon)
Cendrillon de Jules Massenet
Atelier d’opéra du Conservatoire de musique de Montréal, 2020
Photographie : Jean-Sébastien Jacques

Une Carmen pour tout le Québec sur grand écran

C’est 26 salles pluridisciplinaires à travers tout le Québec qui diffuseront  l’opéra Carmen de Georges Bizet sur leur écran, dans le cadre de l’événement Une Carmen pour tout le Québec!.  Cette version pour grand écran, réalisée par Pierre et François Lamoureux, fait suite à la captation de la production présentée par l’Opéra de Montréal en mai 2019 à la Place des Arts dans une mise en scène du cinéaste Charles Binamé et interprété par une distribution entièrement québécoise et canadienne. Cette diffusion en salle est une première du genre pour l’Opéra de Montréal.

Ce projet pilote est le résultat de la réflexion du ministère de la Culture et des Communications du Québec (MCCQ) sur la captation et la diffusion de spectacles vivants à travers le Québec. L’art lyrique est la forme d’art qui circule le moins sur le territoire québécois, le plus souvent pour des raisons techniques et budgétaires. Or, l’opéra est bel et bien couru à travers le Québec, où les diffusions du Metropolitan Opera de New York et de Ciné-spectacle, entre autres, remportent un vif succès bien que les œuvres présentées ne mettent que rarement en scène des artistes d’ici.

Le retour des Viennoiseries musicales de Tempêtes et passions

La compagnie lyrique Tempêtes et Passions propose Viennoiseries musicales IV, une nouvelle immersion dans la musique et la culture viennoise du début du XXe siècle, le dimanche 23 février 2020 à 14 h à la Chapelle du Musée de l’Amérique francophone.

On retrouve le cadre élégant d’un café typique de Vienne où notre irrésistible garçon de café, et ses clients, vous plongeront dans l’ambiance animée de cette époque.  Les ingrédients qui vous avaient tant plu dans les précédentes Viennoiseries musicales seront au rendez-vous, dont l’irrésistible musique d’oeuvres de  l’âge d’or de l’opérette viennoise que sont Das Land des Lächeln Die Czardasfürstin de Franz Leharet Zirkus Prinzessin d’Emmerich Kálmán.

Ce concert met en scène sept artistes lyriques sous le mentorat de Bertrand Alain (comédien et metteur en scène) et d’Anne-Marie Bernard (direction musicale et pianiste). Il s’agit des sopranos Audrey Larose-Zicat, Jessica Latouche, Évelyne Larochelle, de la mezzo-soprano Oneyda Bigot, des ténors  Louis-Charles Gagnon et
Dominique Gagné et du baryton Michaël Thériault.

Un regard vers nous par Les Violons du Roy

Après avoir présenté « Un regard vers nous » à Québec le jeudi 20 février, Les Violons du Roy prendront la route vers Montréal pour présenter ce concert dans le cadre de l’Intégrale des Cantates de Johann Sebastian Bach de la Salle Bourgie le dimanche 23 février 2020 à 14 h 30 . Seront interprétées à cette occasion les cantates  Sehet, wir geh‘n hinauf gen Jerusalem, BWV159, Ach Gott, vom Himmel sieh darein, BWV2 et Ein Herz, das seinen Jesum lebend weiss, BWV134. Je vous rappelle que chef Jonathan Cohen – dont nous avons appris le renouvellement du contrat jusqu’en juin 2024 –  a choisi pour solistes le baryton Tyler Duncan,  le contre-ténor Alex Potter , le ténor Nick Pritchard ainsi que la la soprano Odéi Bilodeau. Vous pourrez d’ailleurs lire ici le portrait de cette dernière publié dans le  numéro 21 (Automne 2019) de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique (p. 25).

Odéi Bilodeau

La soprano Marie-José Lord en récital à la Salle Bourgie

Sur le thème « Poèmes, prières et béatitudes » et accompagnée au piano par Hugues Cloutier, la soprano Marie-Josée Lord s’offrira en récital le mardi 25 février 2020 à 19 h 30 à la salle Bourgie du Musée des Beaux-Arts de Montréal, Elle y interprétera des mélodies d’Ernest Chausson et Henri Duparc, des chansons de Leonard Bernstein et Goerge Gershwin et des  et spirituals américains.

Marie-Josée Lord

Le début de la tournée québécoise de l’opéra Nelligan

Après son grand succès d’estime et plus de 20 reprsentations au Théâtre du Nouveau Monde, l’opéra Nelligan d’André Gagnon et Michel Tremblay part en tournée au Québec. Les premiers et premières mélomanes qui pourront apprécier cette production ont rendez-vous à  Trois-Rivières (25 février), et la production se transportera ensuite à Gatineau (28 et 29 février), Drummondville (3 mars), Laval (6 mars), Québec (9 mars), Granby (12 mars), Sherbrooke (17 mars) et Terrebonne (20 mars 2020).

Je vous rappelle que la mise en scène de cette production est de Normand Chouinard.  La distribution comprend, dans rôle-titre, le baryton Dominique Côté et au ténor Marc Hervieux ainsi que Nadine Brière, Nathalie Doummar, Kathleen Fortin, Noëlla Huet, Laetitia Isambert, Jérémie L’Espérance, Jean Maheux, Frayne McCarthy, Cécile Muhire, Jean-François Poulin, Isabeau Proulx Lemire, Linda Sorgini et Léa Weilbrenner Lebeau. Esther Gonthier est au piano avec les deux autres pianistes Marie-Ève Scarfone et Rosalie Asselin en alternance, la violoncelliste Carla Antoun se joignant également à elles.

La Vie parisienne de Jacques Offenbach par l’Atelier d’opéra de l’Université de Montréal

Sous la direction de Robin Wheeler, l’Atelier d’opéra de l’Université de Montréal présente La vie parisienne de Jacques Offenbach. Le chef Jean-François Rivest assumera la direction musicale de l’Orchestre de l’Université de Montréal et la mise en scène a été confiée à Alain Gauthier. Trois représentations débutant à 19 h 30 sont prévues pour les 28 et 29 février ainsi que le 1er mars 2020 et se dérouleront à la salle Claude-Champagne de la Faculté de musique de l’Université de Montréal.

Le chef Jean-François Rivest présente l’oeuvre en ces termes : «  « On doit à Jacques Offenbach l’établissement de l’opérette en tant que genre lyrique international dont l’évolution, en passant par les Johann Strauss fils, Franz Lehár et Arthur Sullivan, conduira à la comédie musicale du 20e siècle. La vie parisienne, sur un livret délicieux de ses complices de toujours, Meilhac et Halévy, est un opéra bouffe désopilant, divertissant et délicat tout à la fois. La satire sociale s’y déploie avec beaucoup d’esprit et de finesse, au contraire de la grosse comédie du type «?claque dans le dos?». Il ajoute : « L’Europe tout entière est éblouie par cette «?vision rutilante de la vie parisienne?» qui continue à triompher à l’Exposition universelle de 1867. Le contexte de la mise en scène est moderne : Second Empire, une gare, trois salons. Fourbissant toutes ses armes, Offenbach, au sommet de sa gloire, s’adonne au plaisir de caricaturer la société parisienne de son temps : devant le spectacle des gandins, grisettes et demi-mondains qui jouent et chantent en solo, en duo, en trio, en septuor et en chœur… impossible de ne pas s’amuser?! »

Une mise en ligne de la critique de Cendrillon sur le site de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique

Sous le titre « Cendrillon de Jules Massenet- Un pur délice lyrique  », je viens de mettre en ligne ma critique de l’excellente production de l’Atelier d’opéra du Conservatoire de musique de Montréal dont j’ai vu la première le jeudi 20 février 2020. Vous pourrez la lire ici.

Je vous rappelle que le numéro 22 (Hiver 2020) de la revue est maintenant sorti des presses. Vous pourrez prendre connaissance de de la table des matières de ce numéro et de mon éditorial  intitulé « Une nouvelle décennie… lyrique ! » en cliquant ici. Je vous invite à en faire l »achat – ou mieux encore –  à vous abonner à la revue en vous rendant sur son site ici.

Mireille Lebel à Dessau en Allemagne, Michèle Losier et Sammy Moussa à Berlin, Kimy McLaren, Jacqueline Woodley et Julie Boulianne à Vancouver Yannick Nézet-Séguin à Rotterdam et Berlin, Frédéric Antoun et Jean-François Lapointe à Zürich, Oriol Thomas, Nathalie Paulin, Jean-Michel Richer, Pascale Beaudin et Alexandre Sylvestre à Washington et Tomislav Lavoie à Genève

Les artistes lyriques du Québec sont sur la route en grand nombre cette semaine. Mireille Lebel incarnera La Muse et Nicklausse dans Les Contes d’Hoffmann d’Offenbach au Anhaltisches Theater de Dessau le 22 février 2020, Michèle Losier tiendra le rôle d’Octavian dans Der Rosenkavalier de Strauss au Staatsoper de Berlin les 22 et 27 février 2020. Kimy Maclaren Jacqueline Woodley incarnera Tina dans Flight du compositeur anglais Jonathan Dove au Pacific Opera de Victoria les 22 et 28 février 2020. Julie Boulianne sera Rosina dans Le Barbier de Séville de Rossini à l’Opéra de Vancouver dont la dernière représentation est prévue pour le 23 février 2020. Yannick Nézet-Séguin sera à la tête de l’Orchestre philharmonique de Rotterdam pour présenter Die Frau ohne Schatten de Strauss en version concertante au De Doelen de Rotterdam le 23 février 2020. Il mettra le cap sur la capitale allemande pour diriger la Symphonie n° 3 de Mahler le 27 février 2020 à la Philharmonie de Berlin. Frédéric Antoun et Jean-François Lapointe incarneront respectivement Pylade et Thoas dans une nouvelle production d’Iphigénie en Tauride de Gluck à l’Opernhaus de Zürich dont les deux dernières représentations auront lieu les 23 et 28 février 2020. Samy Moussa dirigera Being Beauteous, une cantate composée par l’Allemand Hans Werner Henze à partir des vers de Rimbaud, au Konzerthaus de Berlin le 25 février 2020. Nathalie Paulin, Jean-Michel Richer, Pascale Beaudin et Alexandre Sylvestre feront partie de la distribution de Leonore de Beethoven, première version de Fidelio, dont la mise en scène sera signée par Oriol Tomas à l’Opéra Lafayette à Washington dont la première est prévue pour le 26 février 2020. Tomislav Lavoie sera De Retz dans une nouvelle production de l’opéra Les Huguenots de Meyerbeer au Grand Théâtre de Genève dont la première aura lieu le 26 février 2020.

*****

Dans le cadre de l’émission Place à l’Opéra, Sylvia L’Écuyer poursuit les retransmissions en direct du Metropolitan Opera de New York avec la présentation de l’opéra Le Nozze di Figaro de Wolfgang Amadeus Mozart. La distribution comprend Amanda Woodbury, soprano (Comtesse Almaviva), Hanna-Elisabeth Müller, soprano (Susanna), Marianne Crebassa, mezzo-soprano (Cherubino), MaryAnn McCormick, mezzo-soprano, (Marcellina), Étienne Dupuis, baryton (Comte Almaviva), Adam Plachetka, baryton-basse (Figaro), Maurizio Muraro, baryton-basse (Dr Bartolo) et Tony Stevenson, ténor (Don Curzio). Le choeur et l’orchestre du MET seront sous la direction de Cornelius Meister. À l’entracte, l’animatrice s’entretiendra avec la mezzo-soprano Marianne Crebassa et joindra en coulisse le baryton Étienne Dupuis qui fait ses débuts radiophoniques au Met. Aux Actualités, Sylvia L’Écuyer parlera de la première canadienne de l’opéra Flight de Jonathan Dove au Pacific Opera Victoria dans lequel la soprano québécoise  Kimy McLaren  interprètera le rôle d’une agente de bord. L’émission sera diffusée sur le site d’IcimusiqueClassique le samedi  15 février 202o à 13 h et sera reprise à l’antenne d’ICI MUSIQUE le dimanche 23 février à 19 h.

À son émission La semaine lyrique, Justin Bernard fera entendre le dimanche 23 février 2020 les plus belles pages du répertoire lyrique. Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser l’émission « en ondes radio » de 13 h à 15 h à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM) et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut être également écoutée en direct sur le site électronique de Radio VM à l’adresse http://www.radiovm.com.

Au Café d’art vocal, Bernard Côté animera sa 400e projection d’opéra le samedi 23  février 2020 à 12 h 30 et présentera Carmen de Georges Bizet  dans une production du Festival de Bregenz de 2017. La distribution comprend Gaëlle Arquez, Daniel Johansson, Scott Hendricks et Elena Tsallagova, La directon musicale est de Paolo Carignani et la mise en scène de Kasper Holten. Une reprise est prévue pour le 27 février 2020 à 18 h 30.

Aux Matinées d’Opéramania, le musicologue Michel Vielleux présentera le lundi 24 février 2020 le volet 2 de la projection d’Hamlet d’Ambroise Thomas dans une production de  l’Opéra Comique de Paris de 2018. La distribution comprend Stéphane Degout, Sabine Devieilhe, Laurent Alvaro, Sylvie Brunet-Grupposo et Nicolas Legoux, dans une mise en scène de Cyril Teste et sous la direction musicale de Louis Langrée. Cette matinée se déroulera sur le campus de l’Université de Montréal à Longueuil, et plus précisément à la salle de l’Édifice Port-de-Mer situé au 101, place Charles-Le Moyne. Les Soirées d’Opéramania, font à nouveau relâche cette semaine.

*****

Je vous souhaite une agréable semaine lyrique !

Un Après-midi à Vienne avec la soprano Aline Kutan et Cendrillon de Jules Massenet à l’Atelier d’opéra du Conservatoire de musique de Montréal

15 février 2020

15 février 2020
(No 2020-06)

Sous le thème « Un après-midi à Vienne », l’Orchestre classique de Montréal (OCM) et son chef Boris Brott recevront le dimanche 16 février 2020  la soprano Aline Kutan. Notre Reine québécoise de la  nuit, comme je l’avais présenté dans l’Entretien publié dans le numéro (Hiver 2000) de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique que vous pouvez consulter ici, interprétera des œuvres de Berg, Lehàr, Mozart, Schoenberg, Strauss, Webern. Ce concert débutera à 15 h et se déroulera au Victoria Hall de Westmount situé au 4626, rue Sherbrooke Ouest à Westmount… mais au comble du malheur pour ceux et celles qui voudraient y assister, il affiche complet !

Trois dernières représentations pour Nelligan d’André Gagnon et Michel Tremblay… au Théâtre du Nouveau-Monde

L’opéra Nelligan d’André Gagnon et Michel Tremblay est toujours à l’affiche au Théâtre du Nouveau monde (TNM) connaîtra ces trois dernière représentations, le dimanche 16 février à  14 h, le 18 février à 19 h 30 et  le 19 février à 20 h.

Je vous rappelle que la mise en scène est de Normand Chouinard.  La distribution comprend, dans rôle-titre, le baryton Dominique Côté et au ténor Marc Hervieux ainsi que Nadine Brière, Nathalie Doummar, Kathleen Fortin, Noëlla Huet, Laetitia Isambert, Jérémie L’Espérance, Jean Maheux, Frayne McCarthy, Cécile Muhire, Jean-François Poulin, Isabeau Proulx Lemire, Linda Sorgini et Léa Weilbrenner Lebeau. Esther Gonthier est au piano avec les deux autres pianistes Marie-Ève Scarfone et Rosalie Asselin en alternance, la violoncelliste Carla Antoun se joignant également à elles.

Après plus de 20 représentations comprenant neuf supplémentaires jouées à guichets fermés au TNM, Nelligan part en tournée au Québec et les mélomanes de toutes les régions du Québec pourront apprécier cette production à  Trois-Rivières (25 février), Gatineau (28 et 29 février), Drummondville (3 mars), Laval (6 mars), Québec (9 mars), Granby (12 mars), Sherbrooke (17 mars) et Terrebonne (20 mars 2020).

J’ai mis en ligne la critique que Judy-Ann Desrosiers a formulée au sujet de cette nouvelle production de Nelligan pour le bénéficie des lecteurs et lectrices de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique. Sous le titre « Nelligan : de fougue et d’émotions », elle pourrai être lue ici.

Une Amicale de la Phonothèque sur Eileen Farrell

Le musicologue Michel Veilleux animera une Amicale de la Phonothèque de la Société d’art vocal de Montréal consacré à la grande soprano américaine Eileen Farrell. Cet événement aura lieu le mardi 18 février à 18 h 30 et se déroulera au Café d’art vocal situé au 1223, rue Atateken  Montréal.

Cendrillon de Jules Massenet par l’Atelier d’opéra du Conservatoire de musique de Montréal

Sous la direction artistique de son chef de chant et responsable de l’Atelier d’opéra Romain Pollet, l’Atelier d’opéra du Conservatoire de musique de Montréal présentera Cendrillon de Jules Massenet les 20, 21 et 22 février 2020. Le chef Jacques Lacombe dirigera l’Orchestre symphonique du Conservatoire de musique de Montréal et la mise en scène de la production a été confiée à Isabeau Proulx Lemire.

Les trois représentations affichant maintenant complet, le Conservatoire offre trois autres possibilités pour apprécier cette production et ce, à titre gratuit. Vous pourrez assister à la répétition générale publique qui se déroulera le lundi 17 février à 18 h (175 places seulement). Vous pourrez également visionner les jeudi 20 et vendredi 21 février à 19 h 30 une retransmission en direct – diffusion en continu – sur écran géant de ces deux représentations (50 places seulement par représentation). Il est possible de réserver vos places par téléphone au 514 873-4031 poste 313 ou par courriel à billetterie@conservatoire.gouv.qc.ca

La répétition publique générale et les trois représentations se dérouleront au Théâtre Rouge du Conservatoire de musique de Montréal situé au 4750, avenue Henri-Julien à Montréal.

J’aurai la chance, quant è moi, d’assister à la première du 20 février… pur en faire une critique dans L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique.

Un regard vers nous par Les Violons du Roy

Dans le cadre de l’intégrale des Cantates de Johann Sebastian Bach de la Salle Bourgie et sur le thème « Un regard vers nous », Les Violons du Roy interpréteront le cantates  Sehet, wir geh‘n hinauf gen Jerusalem, BWV159, Ach Gott, vom Himmel sieh darein, BWV2 et Ein Herz, das seinen Jesum lebend weiss, BWV134. Le chef Jonathan Cohen a choisi pour solistes le baryton Tyler Duncan,  le contre-ténor Alex Potter , le ténor Nick Pritchard ainsi que la la soprano Odéi Bilodeau, dont vous pourrez d’ailleurs lire ici le portrait publié dans le  numéro 21 (Automne 2019) de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique (p. 25),

Deux représentations de ce concert son prévues, la première à la salle Raoul-Jobin du Palais-Montcalm de Québec le jeudi 20 février à 20 h et la deuxième  à la Maison symphonique de Montréak le dimanche 23 février à 14 h 30.

La mezzo-soprano Jenny Ivanovna, gagnante du Prix d’art vocal Wirth 2019-2020

Après la délibération d’un jury composé de et au terme l’épreuve finale de sa cinquième édition qui s’est déroulée à la salle Pollack de l’Université McGill le dimanche 9 février 2020, la mezzo-soprano Jenny Ivanovna s’est méritée le Prix d’art vocal Wirth 2019-2020 et la bourse de 25 000,00 4 qui l’accompagne. Elle l’a emporté sur la soprano Sarah Dufresne et le ténor Joé Lampron-Dandonneau  qu ont reçu un prix de 1000,00 $.

La lauréate pourra  être entendue à la Chapelle historique du Bon-Pasteur de Montréal le 5 avril 2020.

Au centre : Jenny Ivanovna
Prix Wirth 2019-2020
Épreuve finale, 9 février 2020

Une présence québécoise durant la saison 2020-2021 du Metropolitan Opera de New York

Le Metropolitan Opera de New York a annoncé sa programmation pour sa saison 2020-2021 et les artistes lyriques du Québec nous y feront encore honneur. Son directeur musical et notre Yannick Nézet-Séguin dirigera six opéras durant la prochaine saison (Aïda, Dead Man Walking, Don Giovanni, Fidelio, Die Frau ohne Schatten et Roméo et Juliette. Le baryton Étienne Dupuis chantera tiendra incarnera le personnage de dans Dead Man Walking et sera également de la production de don Giovanni. La mezzo-soprano Julie Boulianne tiendra le rôle de Stéphano dans Roméo et Juliette.

Pour plus détails sur l’ensemble de cette autre impressionnante saison de la grande compagnie lyrique newyorkaise, vous pouvez cliquer ici.

Une mise en ligne de plusieurs nouvelles critiques sur le site de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique

Outre la critique de Nelligan dont il a été fait mention ci-haut et qui a été rédigée par Judy-Ann Desrosiers, cette dernière a également assisté au spectacle lyrique interdiscplinaire Century Song à l’occasion duquel la soprano Neema Bickersteth rend hommage aux  femmes noires en Amérique. Vous pourrez lire sa critique ici. Vous pourrez également prendre connaissance des vues de la musicologue Marie–Hélène Benoît-Otis sur le concert « Mozart Grandeur nature » par l’Orchestre Métropolitain. Intitulée « Hétu Grandeur nature », sa critique peut être consultée ici.

Je vous rappelle que le numéro 22 (Hiver 2020) de la revue est maintenant sorti des presses et a été reçu par ses abonnés et abonnées. Vous pourrez prendre connaissance de de la table des matières de ce numéro et de mon éditorial  intitulé « Une nouvelle décennie… lyrique ! » en cliquant ici. Je vous invite à en faire l »achat – ou mieux encore –  à vous abonner à la revue en vous rendant sur son site ici.

Ana Sokolovic à Dublin, Julie Boulianne et Jacqueline Woodley à Vancouver. Michèle Losier à Berlin. Frédéric Antoun et Jean-François Lapointe à Zürich, Yannick Nézet-Séguin à Paris et Dortmund et  Philippe Sly à New York

Dans le cadre du Irish Language Art Song Project de Dublin, qui vise la promotion de la mise en musique de textes irlandais, le cycle Three Irish Songs pour ténor et piano d’Ana Sokolovic sera créé le 15 février 2020. Julie Boulianne sera incarnera Rosina dans Le Barbier de Séville de Rossini à l’Opéra de Vancouver les 15 et 20 février 2020. Michèle Losier tiendra à nouveau le rôle d’Octavian dans Der Rosenkavalier de Strauss au Staatsoper de Berlin les 16 et 19 février 2020. Frédéric Antoun et Jean-François Lapointe incarneront respectivement Pylade et Thoas dans une nouvelle production d’Iphigénie en Tauride de Gluck à l’Opernhaus de Zürich les 16 et 20 février 2020. Yannick Nézet-Séguin sera à la tête de l’Orchestre philharmonique de Rotterdam pour présenter Die Frau ohne Schatten de Strauss en version concertante au Théâtre des Champs-Élysées à Paris le 17 février et au Konzerthaus de Dortmund le 20 février 2020. Philippe Sly participera le 19 février 2020 à un concert au Kaufmann Center de New York où il interprétera des lieder de Beethoven et de Wolf. Jacqueline Woodley incarnera Tina dans Flight du compositeur anglais Jonathan Dove au Pacific Opera de Victoria dont la première aura lieu le 20 février 2020.

Dans le cadre de l’émission  Place à l’Opéra, Sylvia L’Écuyer  poursuit les retransmissions en direct du Metropolitan Opera de New York avec la présentation de Manon de Jules Massenet. La distribution comprend Lisette Oropesa, soprano (Manon), Michael Fabiano, ténor (Chevalier des Grieux), Carlo Bosi, ténor (Guillot de Morfontaine), Artur Ruci?ski, baryton (Lescaut), Brett Polegato, baryton (De Brétigny) et Kwangchul Youn, basse (Comte des Grieux). Le Choeur et l’Orchestre du MET seront sous la direction de Maurizio Benini. Aux entractes, l’animatrice proposera un entretien avec la soprano Lisette Oropesa ainsi qu’avec le baryton Brett Polegato fait ses débuts au MET. Sylvia L’Écuyer recevra également le baryton Marc Boucher qui coordonne l’enregistrement intégral des mélodies de Massenet . L’émission sera diffusée sur le site d’IcimusiqueClassique le samedi  15 février 202o à 13 h et sera reprise à l’antenne dICI MUSIQUE le dimanche 16 février à 19 h.

À son émission La semaine lyrique, Justin Bernard fera entendre le dimanche 16 février 2020 les plus belles pages du répertoire lyrique. Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser l’émission « en ondes radio » de 13 h à 15 h à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM) et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut être également écoutée en direct sur le site électronique de Radio VM à l’adresse http://www.radiovm.com.

Au Café d’art vocal, Bernard Côté animera le samedi 15  février 2020 à 12 h 30 une projection de d’Un ball0 in maschera  de Giuseppe Verdi  dans une production du Metropolitan Opera de New York 2012. La distribution comprend Marcelo Alvarez, Dmitri Hvorostovsky et Sondra Radvanovsky. La direction musicale est de Fabio Luisi et la mise en scène de David Alden. Une reprise est prévue pour le 20 février 2020 à 18 h 30.

Aux  Matinées d’Opéramania , l’on pourra assister le 17 février 2020 le  volet 1 de la projection d’Hamlet d’Ambroise Thomas dans une production de  l’Opéra Comique de Paris de 2018. La distribution comprend Stéphane Degout, Sabine Devieilhe, Laurent Alvaro, Sylvie Brunet-Grupposo et Nicolas Legoux, dans une mise en scène de Cyril Teste et sous la direction musicale de Louis Langrée. Cette matinée se déroulera sur le campus de l’Université de Montréal à Longueuil, et plus précisément à la salle de l’Édifice Port-de-Mer situé au 101, place Charles-Le Moyne. Les Soirées d’Opéramania, font relâche cette semaine.

*****

Je vous souhaite une agréable semaine lyrique !

Un Cabaret Bel Canto par l’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal et l’Orchestre de l’Agora, le Prix Wirth d’art vocal 2019-2020 et les débuts d’Hugo Laporte au Teatro alla Scala de Milan

8 février 2020

8 février 2020
(No 2020-05)

Sous la direction de son chef Nicolas Ellis, l’Orchestre de l’Agora (OA) présente, en collaboration avec l’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal,  convie les opéraphiles à un Cabaret Bel Canto au Théâtre Rialto de Montréal le jeudi 13 février 2020 à 19 h 30. Ce concert sera une occasion d’entendre de jeunes artistes dans une atmosphère décontractée de type « cabaret » et sera animée par la chroniqueuse, auteure et l’analyste-humoriste de l’émission Esprit critique d’Art.TV Catherine Ethier.

Le programme comprendra donc plusieurs airs des opéras les plus célèbres de Bellini (I Puritani, La Sonnambula) et de Donizetti (Don Pasquale, Lucia di Lammermoor), mais aussi de magnifiques airs de Maometto II et du Comte Ory de Rossini, œuvres un peu moins représentées de ce compositeur. Parmi les ensembles vocaux qui seront interprétés, l’on note le Sextuor de Lucia du Lammermoor et le trio de l’opéra Le Comte Ory.

Ce concert mettra à profit un orchestre de 37 instrumentistes et les 10 solistes de l’Atelier. L’OA poursuit ainsi avec succès une tradition commencée il y a deux ans alors que Da Ponte déculotté, concert théâtralisé, était présenté au Corona le 3 février 2018 et que The Turn of the Screw de Benjamin Britten, occupait l’espace Nomad du 7 au 9 février 2020.

Deux autres représentations pour Les Contes d’Hoffmann à la Société d’Art lyrique du Royaume

La célébration du 200e anniversaire de naissance de Jacques Offenbach se poursuit cette fin de semaine à la Société d’art lyrique du Royaume avec la présentation de l’opéra Les Contes d’Hoffmann. Je vous rappelle que la distribution comprenant Steeve Michaud, Caroline Bleau, Caroline Gélinas, Éric Thériault et Dion Mazerolle.  Je vous rappelle que le directeur artistique Dominic Boulianne a confié la mise en scène à Étienne Cousineau et que le chef Jean-Philippe Tremblay assume la direction de l’Orchestre symphonique du Saguenay-Lac-Saint-Jean. Le Choeur de la Société d’art lyrique du Royaume aura été préparé par Annie Larouche. Après la première de jeudi soir, deux autres représentations sont prévues pour le samedi 8 février à 19 h 30 et le dimanche 9 février à 14 h au Théâtre de la Banque Nationale de Chicoutimi.

Je vous invite à lire la critique fort élogieuse de cette production publiée le 7 février 2020  dans le journal Le Quotidien sous la plume de Daniel Côté et le titre « Les Contes d’Hoffmann: un opéra qui amuse, émeut et fait réfléchir ».


Caroline Bleau (Olympia)
Les Contes d’Hoffmann de Jacques Offenbach
Société d’art lyrique du Royaume, 2020
Photographie : Rocket Lavoie, Le Progrès

Nelligan d’André Gagnon et Michel Tremblay… encore à l’affiche au Théâtre du Nouveau-Monde

L’opéra Nelligan d’André Gagnon et Michel Tremblay est toujours à l’affiche au Théâtre du Nouveau monde (TNM) et sept représentations sont prévues cette semaine, le 8 février à  15 h et 20 h, le 9 février à 14 h, le 11 février à 19 h 30 ainsi que les 12, 13 et 14 février 2020 à 20 h .

Je vous rappelle que la mise en scène est de Normand Chouinard.  La distribution comprend, dans rôle-titre, le baryton Dominique Côté et au ténor Marc Hervieux ainsi que Nadine Brière, Nathalie Doummar, Kathleen Fortin, Noëlla Huet, Laetitia Isambert, Jérémie L’Espérance, Jean Maheux, Frayne McCarthy, Cécile Muhire, Jean-François Poulin, Isabeau Proulx Lemire, Linda Sorgini et Léa Weilbrenner Lebeau. Esther Gonthier est au piano avec les deux autres pianistes Marie-Ève Scarfone et Rosalie Asselin en alternance, la violoncelliste Carla Antoun se joignant également à elles.

Je vous invite à visionner ci-après l’ de la production que la chaîne ICI Musique a rendu accessible et dans lequel Marc Hervieux interprète l’air Le Vaisseau d’or :

Les découvertes du Café d’art vocal… avec la mezzo-soprano Marie-Andrée Mathieu

Sur le thème « Pantalon et colorature, la mezzo-soprano Marie-Andrée Mathieu s’offrira en récital dans le cadre de la série « Les découvertes du Café d’art Vocal » le dimanche 9 février 2020 à 11h 30. Accompagnée par le pianiste Giancarlo Scailia, elle interprétera des airs tirés d’opéras de Gounod, Offenbach, Meyerbeer, Mozart, Rossini et Thomas. Pour le programme détaillé du récital, vous pouvez cliquer ici.

Marie-Andrée Mathieu

Originaire de Québec, l’artiste lyrique est appréciée pour sa voix agile et pour sa grande expressivité musicale. Nommée « Jeune espoir lyrique québécois » par les Jeunes Ambassadeurs Lyriques, Marie-Andrée Mathieu a récemment été invitée à chanter en Allemagne, en Chine, en Slovaquie et en Italie. Admise au prestigieux Concours Reine Élisabeth de Belgique dès la fin de ses études, et, plus récemment, au Concours musical international de Montréal, elle est également finaliste du Concours international de Marmande et du Concours de l’Orchestre symphonique de Montréal.

L’évènement débutera à 11 h 30 et aura lieu au siège de la Société d’art vocal de Montréal situé au 1223, rue Atateken à Montréal.

 L’épreuve finale du Prix d’art vocal Wirth 2019-2020

L’épreuve finale de la cinquième édition du Prix d’art vocal Wirth 2019-2020 aura lieu le dimanche 9 février 2020 et mettra en présence trois jeunes artistes lyriques de la l’École de musiqude l’Université McGill, il s’agit de la soprano Sarah Dufresne, de la mezzo-soprano Jenny Ivanovna et du ténor Joé Lampron-Dandonneau  qui ont lire des « mini-entrevues » ici.  Le premier prix est de 25 000$ et inclut également un engagement musical à la Chapelle historique du Bon-Pasteur de Montréal dont la date a déjà été fixée au 5 avril 2020 ainsi qu’un autre engagement à Toronto. Les deux autres finalistes recevront un prix de 1000 $.

L’évènement débutera à 14 h 30 et se déroulera à la salle Pollack de l’Université McGill situé au 555, rue Sherbrooke Ouest à Montréal. Si vous n’êtes pas en mesure de vous déplacer pour cette épreuve, une webdiffusion a été prévue et vous permettra d’y assiste via la Toile en cliquant ici.


Sarah Dufresne, Joé Lampron-Dandonneau et Jenny Ivanovna

Je vous rappelle que le Prix d’art vocal Wirth a été institué à la suite d’un cadeau historique qu’a fait Elizabeth Wirth en 2015 et est décerné à chaque année à un étudiant ou une étudiante en chant de l’École de musique Schulich, qui démontre un talent et un sens artistique exceptionnels. Les lauréats et lauréates des éditions précédentes ont été Chelsea Rus (2015-2016), Simone McIntosh (2016- 2017), Anna-Sophie Neher (20172018) et Marcel d’Entremont (2018-2019).

Les débuts d’Hugo Laporte au Teatro Alla Scala de Milan

Artiste lyrique dont la carrière est en pleine ascension, le baryton québécois Hugo Laporte réalisera, dans un mois, jour pour jour, le 8  mars 2020 ses débuts au mythique Teatro alla Scala de Milan dans Salome de Richard Strauss sous la direction du réputé chef italien Riccardo Chailly. La participation à cette production résulte d’une promesse d’engagement octroyée par le régisseur de distribution de l’institution milanaise, Toni Gradsack, à la suite de sa prestation remarquée au Concours Hans Gabor Belvedere l’été dernier.

Hugo Laporte

Hugo Laporte a partagé ses impressions avec L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique qui a consacré sa rubrique « Artiste d’ici, ailleurs  » de son dernier numéro 22 (Hiver 2020) à ce jeune artiste qui poursuit son ascension dans le monde lyrique.  Ce dernier se livrait en ses termes   : « Cette production sera pour moi une occasion privilégiée pour débuter ma relation avec cette institution légendaire et travailler avec de grands artistes. Salome représente une première incursion dans le répertoire de Strauss et le rôle du Cappadocien est relativement court ; le registre est assez typique d’un petit rôle de basse, ses répliques se tenant du grave au médium pour un baryton. Cependant, comme l’a précisé Toni Gradsack, tous les interprètes se doivent d’exceller à La Scala, peu importe la taille du rôle. Je devrai ainsi faire mes preuves et profiter de cette expérience pour tisser des liens avec le milieu musical milanais ». Pour lire la version intégrale de l’article, vous pouvez cliquer ici.

Un beau lancement de l’essai Fidélité et infidélité dans les mises en scène d’opéra de Jean-Jacques Nattiez

Le lancement de l’essai du musicologue Jean-Jacques Nattiez publié sous le titre Fidélité et infidélité dans les mises en scène d’opéra à la Librairie philosophique Vrin à la fin de l’année 2019 donné lieu à des échanges fort intéressants entre le professeur Nattiez et la professeure Marie-Hélène Benoît-Otis qui animait l’évènement. La photographie ci-après pérennise ce lancement auquel assistaient aussi plusieurs musicologues, musicographes et mélomanes à la Librairie Olivieri le 4 février 2020.


Jean-Jacques Nattiez et Marie-Hélène Benoît-Oits
Librairie Olivieri, Montréal
4 février 2020

Je vous rappelle que cet essai fera l’objet d’une recension dans L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique par son fidèle collaborateur – et compositeur – Éric Champagne.

Une mise en ligne d’une seconde critique de Written on Skin et du CD Mers de Marie-Nicole Lemieux

J’ai mis en ligne sur le site de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique une seconde critique de Written on Skin rédigée par le musicologue Federico Lazarro qui avait assisté, comme Éric Champagne dont la critique peut être lue ici, à la première de l’oeuvre lyrique de Martin Crimp et George Benjamin. Vous pourrez en prendre connaissance ici. Ma collaboratrice – et directrice du marketing et des communications de la revue –  Claudine Jacques a mis en ligne ici la critique du CD Mers de Marie- Nicole Lemieux rédigée par un autre fidèle collaborateur, le  musicologue Pascal Blanchet.

Je vous rappelle que le numéro 22 (Hiver 2020) de la revue est maintenant sorti des presses. Vous pourrez prendre connaissance de de la table des matières de ce numéro et de mon éditorial  intitulé « Une nouvelle décennie… lyrique ! » en cliquant ici. Je vous invite à en faire l »achat – ou mieux encore –  à vous abonner à la revue en vous rendant sur son site ici.

Mireille Lebel à Fermo en Italie, Rihab Chaieb et Julie Boulianne à Vancouver, Frédéric Antoun et Jean-François Lapointe à Zürich, Michèle Losier à Berlin et Marie-Nicole Lemieux à Paris 

Mireille Lebel tiendra le rôle-titre dans Carmen de Bizet au Teatro dell’Aquila à Fermo en Italie le 8 février 2020. Rihab Chaieb sera reçue à nouveau en ce 8 février 2020 par l’Orchestre symphonique de Vancouver pour chanter les Siete Canciones populares españolas de Falla. Frédéric Antoun et Jean-François Lapointe incarneront respectivement Pylade et Thoas dans une nouvelle production d’Iphigénie en Tauride de Gluck à l’Opernhaus de Zürich les 8 et 11 février 2020. Michèle Losier tiendra le rôle d’Octavian dans Der Rosenkavalier de Richard Strauss au Staatsoper de Berlin dont la première a lieu le 9 février et dont une deuxième représentation est prévue pour le 13 février. 2020. Marie-Nicole Lemieux incarnera Juditha dans une version concertante de l’oratorio Juditha Triumphans de Vivaldi au Théâtre des Champs-Elysées à Paris le 11 février 2020. Julie Boulianne incarnera Rosina dans Le Barbier de Séville de Rossini à l’Opéra de Vancouver dont la première se déroulera le 13 février 2020.

Dans le cadre de l’émission  Place à l’Opéra, Sylvia L’Écuyer  poursuit les retransmissions en direct du Metropolitan Opera de New York avec la présentation de La Damnation de Faust d’Hector Berlioz. La distribution comprend Elina Garanca, mezzo-soprano (Marguerite),  Michael Spyres, ténor (Faust) et Ildar Abdrazakov, basse (Méphistophélès). Le Choeur et l’Orchestre du MET sous la direction d’Edward Gardner. À l’entracte, l’animatrice échangera avec Peter Bloom sur Les Mémoires d’Hector Berlioz dont une nouvelle édition vient de paraître. Aux Actualités, Sylvia L’Écuyer présentera une répétition d’Il Barbiere di Siviglia à Vancouver où  la mezzo-soprano Julie Boulianne chante le rôle de Rosina. Elle s’entretiendra avec la directrice de l’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal Chantal Lambert au sujet de son nouvel orchestre en résidence : l’Orchestre de l’Agora. L’émission sera diffusée sur le site d’IcimusiqueClassique le samedi  8 février 202o à 13 h et sera reprise à l’antenne dICI MUSIQUE le dimanche 9 février à 19 h.

À son émission La semaine lyrique, Justin Bernard fera entendre le dimanche 9 février 2020 les plus belles pages du répertoire lyrique. Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser l’émission « en ondes radio » de 13 h à 15 h à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM) et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut être également écoutée en direct sur le site électronique de Radio VM à l’adresse http://www.radiovm.com.

Au Café d’art vocal, Bernard Côté animera le samedi 8  février 2020 à 12 h 30 une projection de d’Il turco in Italia  de Gioacchino Rossini dans une production de l’Opéra de Zurich. La distribution comprend Cecilia Bartoli, Ruggero Raimondi et Oliver Widmer. La direction musicale est de Franz Welser-Möst et la mise en scène de Cesare Lievi. Une reprise est prévue pour le 13 février 2020 à 18 h 30.

Aux  Matinées d’Opéramania , l’on pourra  visionner le lundi 10 février 2020 le film-opéra La Voix humaine de Francis Poulenc  produit par Daniel Toscan du Plantier en 1990 avec Julia Migenes. La  mise en scène de Peter Medak et  la direction musicale de Georges Prêtre. Cette matinée se déroulera sur le campus de l’Université de Montréal à Longueuil, et plus précisément à la salle de l’Édifice Port-de-Mer situé au 101, place Charles-Le Moyne. Aux Soirées d’Opéramania, c’est la production du Royal Opera House Covent Garden de Londres de 2016 de l’opéra Norma de Vincenzo Bellini qui sera projeté le vendredi 14 février 2020 à 19 h 30. La distribution comprend Sonya Yoncheva, Joseph Calleja, Sonia Ganassi, Brindley Sherratt et Vlada Borovko. La direction musicale est d’Antonio Pappano et la mise en scène est d’Àlex Ollé (Troupe La Fura dels Baus). Cette soirée commencera à 19 h 30 aura lieu à la salle Jean-Papineau-Couture de la Faculté de musique de l’Université de Montréal située au 200, avenue Vincent d’Indy.

*****

Je vous souhaite une agréable semaine lyrique !

Les Contes d’Hoffmann à la Société d’art lyrique du Royaume et Mozart Grandeur nature avec l’Orchestre métropolitain

2 février 2020

Pour prolonger la célébration du 200e anniversaire de naissance de Jacques Offenbach, la Société d’art lyrique du Royaume et son directeur artistique Dominic Boulianne ont choisi présenter comme production annuelle Les Contes d’Hoffmann. La distribution comprenant Steeve Michaud, Caroline Bleau, Caroline Gélinas, Éric Thériault et Dion Mazerolle.  La mise en scène a été confiée à Étienne Cousineau et le chef Jean-Philippe Tremblay dirigera l’Orchestre symphonique du Saguenay-Lac-Saint-Jean. Le Choeur de la Société d’art lyrique du Royaume aura été préparé par Annie Larouche, Trois représentations sont prévues pour les jeudi 6 et samedi 8 février à 1 9h 30 ainsi que le dimanche 9 février à 14 h au Théâtre de la Banque Nationale de Chicoutimi.

Je vous invite à lire l’article consacré à cette production qui a été publié dans Le Quotidien du 25 janvier 2020 sous la plume de Daniel Côté et le titre « Les Contes d’Hoffmann: un opéra tantôt givré, tantôt dramatique ».

Une dernière représentation pour Written on Skin à l’opéra de Montréal

Les opéraphiles de la Métropole auront une dernière chance de voir la production de l’Opéra de Montréal, dans sapremière version scénique québécoise et canadienne, de ’opéra Written on Skin de George Benjamin. Je vous rappelle que soprano Magali Simard-Galdès, le baryton-basse Daniel Okulitch, la mezzo-soprano Florence Bourget et le ténor Jean-Michel Richer ainsi que le contre-ténor italien Luigi Schifano feront partie de la distribution. L’Orchestre symphonique de Montréal sera sous la direction de Nicole Paiement et la mise en scène a été confiée à Alain Gauthier. La quatrième et dernière représentations est pour le dimanche 2 février à 14 h la Salle Wilfrid-Pelletier de la Place des arts.

D’ailleurs, je compte retourner à la Place des Arts pour assister à cette dernière d’une production que j’ai aimé, à tous égards, qu’il s’agisse de l’interprétation vocale, de direction musicale et de la mise en scène, mais aussi de la conception des costumes et décors. La production  a également été appréciée par Éric Champagne à qui L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique avait confié la responsabilité de formuler une critique à chaud immédiatement après la représentation…que vous pourrez visionner ici. Vous pourrez également lire ici les vues de notre Debussy québécois sur cette production publiées sur le site de la revue sous le titre « Written on Skin : l’incontournable de la saison ».


Éric Champagne et Daniel Turp
Written on Skin de George Benjamin
Opéra de Montréal
Salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts
25 janvier 2020

Je vous invite à lire également les autres critiques publiées au lendemain de la première sous la plume de Christophe Huss (Le Devoir) (« Une brillante lecture de  » Written on Skin«  »), Arthur Kaptainis (The Gazette) (« ») et Michel Joany-Furtin (Ludwig van Montréal) (« Written on Skin à  l’Opéra de Montréal : un amour tatoué dans notre esprit ») et Lev Bratishenko (Opera Canada) (« Written on Skin at Ope?ra de Montre?al: A Cold Fascination »).

Une dernière représentation pour Street Scene de Kurt Weil par Opéra McGill

Je vous rappelle qu’Opéra McGill présente l’opéra Street Scene de Kurt Weill dans une mise en scène de Patrick Hansen. Le chef Brian DeMaris dirige l’Orchestre symphonique de McGill. L’opéra sera interprété par les résidents et résidentes  d’Opéra McGill. La dernière représentation se déroulera à la salle Ludger-Duvernay du Monument National le dimanche e2 février 2020 et débutera  à 14 h.


Un lancement de l’essai Fidélité et infidélité dans les mises en scène d’opéra de Jean-Jacques Nattiez

À l’occasion de la parution de l’essai Fidélité et infidélité dans les mises en scène d’opéra, publié par la Librairie philosophique Vrin à la fin de l’année 2019, la Librairie Olivieri recevra le musicologue Jean-Jacques Nattiez. Dans cet essai, le professeur émérite de la Faculté de musique de l’Université de Montréal se demande s’il est  légitime de qualifier certaines productions d’« infidèles » par rapport aux intentions du créateur ? Qu’est-ce qui, au contraire, permet de parler de « fidélité »  à leur sujet ? L’objectif de l’essai est de tenter déterminer par rapport à quels aspects spécifiques de l’œuvre et de l’univers du compositeur et du librettiste, ces jugements ont été construits.

L’évènement aura lieu le 4 février 2020 et débutera à 18 h. Je compte d’ailleurs y assister et faire mention à l’auditoire que cet essai fera l’objet d’une recension dans L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique par son fidèle collaborateur – et compositeur – Éric Champagne.

Nelligan d’André Gagnon et Michel Tremblay… encore à l’affiche au Théâtre du Nouveau-Monde

L’opéra Nelligan d’André Gagnon et Michel Tremblay est encore à l’affiche au Théâtre du Nouveau monde (TNM) et quatre représentations sont prévues cette semaine, le 4 février ainsi que les 5, 6 et 7 février 2020 à 20 h .

Je vous rappelle que la mise en scène est de Normand Chouinard.  La distribution comprend, dans rôle-titre, le baryton Dominique Côté et au ténor Marc Hervieux ainsi que Nadine Brière, Nathalie Doummar, Kathleen Fortin, Noëlla Huet, Laetitia Isambert, Jérémie L’Espérance, Jean Maheux, Frayne McCarthy, Cécile Muhire, Jean-François Poulin, Isabeau Proulx Lemire, Linda Sorgini et Léa Weilbrenner Lebeau. Esther Gonthier est au piano avec les deux autres pianistes Marie-Ève Scarfone et Rosalie Asselin en alternance, la violoncelliste Carla Antoun se joignant également à elles.

Une version restaurée de l’opéra Motezuma d’Antonio Vivaldi par l’Ensemble Caprice

Découvert en 2002 dans les archives de la Sing-Akademie de Berlin, l’opéra Motezuma d’Antonio Vivaldi  renaîtra le 4 février 2020 dans une version restaurée par Mathias Maute. Le chef et directeur artistique de l’Ensemble Caprice a collaboré avec La Bach Society du Minnesota et le Early Music Seattle poru présenter une version semi-scénique de l’oeuvre avec une distribution mettant en vedette des artistes de Montréal, du Mexique et des États-Unis d’Amérique. La distribution comprendra les artistes du Mexique (Marduk Serrano Lopez (Motezuma), Lisa Rodriguez (Teutile),  Nayelli Acevedo (Asprano) et  Nicholas Chalmers?(Fernando)) et des États-Unis d’Amérique (Nerea Berraondo (Mitrena), Nelle June Anderson?(Ramiro) et Pedro Juan Fonseca (Motezuma).

L’opéra Motezuma, créé en 1733suscite un fort engouement dans l’univers de la musique classique puisque qu’on a récemment retrouvé le livret complet de cette œuvre de Vivaldi, mais plus de la moitié de la musique manquà l’appel. Bien que la partition originale ait été retrouvéeplusieurs sections sont disparues. Lle chef Matthias Maute  a composé dans le style baroque les parties manquantes afin de compléter l’opéra pour la représentation montréalaise. Les récits ont été retirés de la version reconstituée pour être remplacés par des monologues récités par un acteur afin de rendre le point de vue de l’empereur Aztèque encore plus vivant. 

L’opéra s’inspire de la conquête du Mexique par les Espagnols et raconte l’histoire de la rencontre de Motezuma, le dernier empereur aztèque, avec le Général Hernan Cortés en 1519. Les conflits surviennent entre les deux chefs colériques lorsque la fille de MotezumaTeutile, tombe amoureuse de Ramiro, le frère de Fernando. Cette histoire damour passionné précipite l’opéra vers un dénouement heureux, mais fictif. Avec une distribution réunissant?:

L’unique représentation de Motezuma  se déroulera la Salle Bourgie du Musée des Beaux-Arts de Montréal Sherbrooke Ouest et débutera à 19 h 30.

 L’Ensemble Caprice réalisera par ailleurs la plus importante tournée de son histoire en présentant Motezuma dans plusieurs grandes villes américaines?(Seattle, 8 février, Washington, février. Seattle 11 février,  Mankato, Minnesota, 12 février, St-Paul, Minnesota, 14 février, Miami, 3 avril, Marshall, Minnesota, 5 avril  et Washington, DC, 6 avril 2020).

Mozart grandeur nature avec l’Orchestre métropolitain

Comme le suggère l’Orchestre métropolitain dans la présentation de son prochain concert « Mozart Grandeur nature » « [l]a femme de Mozart, Constance, affectionnait particulièrement les fugues et les contrepoints, ces mélodies qui se superposent et se répondent comme si elles se pourchassaient l’une l’autre. C’est pour elle qu’il compose la Grande Messe en do mineur, alors qu’il se familiarisait de plus en plus avec la musique vocale de Bach et Haendel ».

De retour à Montréal après sa direction au Metropolitan Opera de New Yorkd’un Wozzeck couvert d’éloges, le chef Yannick Nézet-Séguin  dirigera cette œuvre grandiose à laquelle il associe comme solistes la soprano Carolyn Sampson, la mezzo-soprano Julie Boulianne, le ténor Jonas Hacker et le baryton-basse Philippe Sly. Le Chœur Métropolitain aura été préparé quant à lui par François A. Ouimet et Pierre Tourville. Le programme est complété par la Symphonie no 5 pour chœur et orchestre du compositeur québécois Jacques Hétu qui conduit dans le Paris d’avant, pendant et après la Deuxième Guerre, pour se terminer solennellement sur Liberté, le célèbre poème d’Éluard. Ce concert aura lieu à la Maison symphonique de Montréal le 7 février 2020  19 h 30 et aura été précédé d’une présentation au Centre nationale des arts à Ottawa le 6 février à 20 h.

Sortie du numéro 22 (Hiver 2020) de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique et une mise en ligne d’un texte sur l’artiste, à domicile Marc, Hervieux et de la Rétrospective sur le Metropolitan Opera de New York

Le numéro 22 (Hiver 2020) de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique a été maintenant transmis dans sa version numérique aux abonnés et abonnés de la revue. Je vous rappelle  que ce numéro comprend un ENTRETIEN avec le chef Kent Nagano qui a été mis en ligne ici, de même que des articles sur « L’Artiste, à domicile » qu’est le ténor québécois « Marc, Hervieux » et sur « L’artiste d’ailleurs, ici » qu’est la cheffe canadienne « Nicole Paiement ». Peuvent également être lus en ligne le texte qui donne suite à la RENCONTRE que j’ai eue avec la soprano « Magali Simard-Galdès  », de même que les deux RÉTROSPECTIVES sur « Nelligan d’André Gagnon et Michel Tremblay » et  sur « Le Metropolitan Opera de New York  » ainsi que le PORTRAIT du jeune artiste lyrique « Jean-Philippe Mc Clish ». Le  numéro comporte également DOSSIER sur « Germaine Tillion et Le Verfügbar aux Enfers » préparé la musicologue Marie-Hélène Benoît-Otis dont il est également fait un PORTRAIT. La section PROFIL présente « L’Atelier d’opéra du Conservatoire de musique de Montréal »  et et une CODA, signée par le fidèle collaborateur de la revue Danick Trottier, a pour titre « Félix Leclerc : une écriture dramaturgique et lyrique ».

Je vous invite à acheter ce numéro ou à vous abonner à la revue en vous rendez sur le site de la revue ici.

Opéra – Art Lyrique

Claire de Sévigné à Genève, Mireille Lebel à Ascoli Piceno en Italie, Alain Coulombe à Calgary, Jacques Lacombe à Saint-Étienne, Frédéric Antoun et Jean-François Lapointe à Zurich, Éric Laporte à Mainz en Allemagne, Nora Sourouzian à Saint-Gall en Suisse et Rihab Chaieb à Vancouver  

Claire de Sévigné sera au Grand Théâtre de Genève pour camper de Blonde dans L’Enlèvement au sérail de Mozart dont la dernière a lieu 1er février 202. Mireille Lebel tiendra à nouveau le rôle-titre dans Carmen de Bizet au Teatro Ventidio Basso d’Ascoli Piceno et au Teatro Ventidio Basso à Ascoli Piceno en Italie le 1er février 2020. Alain Coulombe incarnera Oroveso dans Norma de Bellini au Calgary Opera les 1er, 5 et 7 février 2020. Jacques Lacombe assurera la direction de Don Quichotte de Massenet à l’Opéra de Saint-Étienne pour les deux dernières représentations des 2 et 4 février 2020. Frédéric Antoun et Jean-François Lapointe incarneront respectivement Pylade et Thoas dans une nouvelle production d’Iphigénie en Tauride de Gluck à L’Opernhaus de Zurich dont la première a lieu le 2 février 2020 et qui connaître deux autres représentations cette semaine, les 4 et 6 février 2020. Éric Laporte incarnera le Chevalier René des Grieux dans Manon Lescaut de Puccini le 6 février 2020. Nora Sourouzian incarnera Jezibaba dans Rusalka de Dvo?ák au Théâtre de Saint-Gall le 7 février 2020. Rihab Chaieb sera reçue par l’Orchestre symphonique de Vancouver pour chanter les Siete Canciones populares españolas de Falla les 7 et 8 février 2020.

Dans le cadre de l’émission  Place à l’Opéra, Sylvia L’Écuyer  poursuit les retransmissions en direct du Metropolitan Opera de New York avec la présentation de Porgy and Bess de George Gerschwin qui fait aussi l’objet d’une diffusion dans le cadre de la série Met en direct et haute définition. La distribution comprendAngel Blue, soprano (Bess),  Eric Owens, baryton-basse (Porgy), Golda Schultz, soprano (Clara), Latonia Moore, soprano (Serena), Denyce Graves, mezzo-soprano (Maria), Frederick Ballentine, ténor (Sportin’life), Alfred Walker, baryton-basse (Crown) et Donovan Singletary, baryton-basse (Jake). Le Choeur et l’Orchestre du MET seront sous la direction de David Robertson. À l’entracte, l’animatrice s’entretiendra avec l’archiviste du Metropolitan Opera Peter Clark au sujet de l’exposition Black Voices at the MET. Aux Actualités, Sylvia L’Écuyer proposera une entrevue avec la soprano Caroline Bleau et le baryton Dion Mazerolle qui chantent tous les deux quatre rôles dans la nouvelle production de l’opéra Les Contes d’Hoffmann de Jacques Offenbach à la Société d’art lyrique du Royaume. L’émission sera diffusée sur le site d’IcimusiqueClassique le samedi  1er février 202o à 13 h et sera reprise à l’antenne dICI MUSIQUE le dimanche 2 février à 19 h.

À son émission La semaine lyrique, Justin Bernard fera entendre le dimanche 2 février 2020 les plus belles pages du répertoire lyrique. Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser l’émission « en ondes radio » de 13 h à 15 h à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM) et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut être également écoutée en direct sur le site électronique de Radio VM à l’adresse http://www.radiovm.com.

Au Café d’art vocal, Bernard Côté animera le samedi 1er février 2020 à 12 h 30 une projection de Die Hugenotte de Meyerbeer dans uue production de l’opéra de Berlin. La distribution comprend Angela Denning, Camille Capasso, Lucy Peacock, Richard Leech, Harmut Welker et Martin Blasius, La direction musicale est de Stefan Soltesz et la mise en scène de John Dew. Une reprise est prévue pour le 6 février à 18 h 30.

Aux  Matinées d’Opéramania , l’on pourra  visionner le lundi 3 février 2020 l’opéra Der Fliegende Holländer (Le Vaisseau fantôme) de Richard Wagner dans une production du Theater an der Wien de 2016. La distribution comprend Samuel Youn, Ingela Brimberg, Lars Woldt, Bernard Richter et Manuel Günther, dans une mise en scène d’Olivier Py et sous la direction musicale de Marc Minkowski. Cette matinée se déroulera sur le campus de l’Université de Montréal à Longueuil, et plus précisément à la salle de l’Édifice Port-de-Mer situé au 101, place Charles-Le Moyne. Le musicologue Michel Veilleux présentera aux  Matinées d’Opéramania  l’opéra Der Fliegende Holländer (Le Vaisseau fantôme) de Richard Wagner dans une production du Theater an der Wien de 2016. La distribution comprend Samuel Youn, Ingela Brimberg, Lars Woldt, Bernard Richter et Manuel Günther, dans une mise en scène d’Olivier Py et sous la direction musicale de Marc Minkowski. Cette matinée débutera à 13 h 30 et se déroulera sur le campus de l’Université de Montréal à Longueuil, et plus précisément à la salle de l’Édifice Port-de-Mer situé au 101, place Charles-Le Moyne. Aux Soirées d’Opéramania et à l’occasion de la pre?sentation de l’ope?ra bouffe La Vie parisienne de Jacques Offenbach par l’Atelier d’ope?ra et l’Orchestre de de l’Universite? de Montre?al a? la fin fe?vrier, le musicologue Michel Veilleux animera une rencontre-causerie et s’entretiendra avec un artisan de ce spectacle. Des extraits de diverses productions seront projete?s et discute?s. Cette soirée spéciale commencera à 19 h 30 aura lieu à la salle Jean-Papineau-Couture de la Faculté de musique de l’Université de Montréal située au 200, avenue Vincent d’Indy

*****

Je vous souhaite une agréable semaine lyrique !

Written on Skin de George Benjamin à l’Opéra de Montréal, un récital du ténor néo-zélandais Pene Pati à la Société d’art vocal de Montréal et Éric Champagne, lauréat du prix Opus du Compositeur de l’année

25 janvier 2020

25 janvier 2020
(N° 2020-03)

Magali Simard-Galdès (Agnès)
Written on Skin de George Benjamin
Opéra de Montréal. 2019
Photographie : Yves Renaud

Après Eugène Onéguine et Lucia di Lammermoor, l’Opéra de Montréal présentera, en première version scénique québécoise et canadienne, l’opéra Written on Skin de George Benjamin. La soprano Magali Simard-Galdès, le baryton-basse Daniel Okulitch, la mezzo-soprano Florence Bourget et le ténor Jean-Michel Richer ainsi que le contre-ténor italien Luigi Schifano feront partie de la distribution. L’Orchestre symphonique de Montréal sera sous la direction de Nicole Paiement et la mise en scène a été confiée à Alain Gauthier. Quatre représentations sont prévues et auront lieu les 25, 28, 30 janvier à 19 h 30 ainsi que le 2 février à 14 h la Salle Wilfrid-Pelletier de la Place des arts.

Pour vous préparer à cet important rendez-vous lyrique, je vous suggère de lire les articles publiés aujourd’hui dans Le D Magazine du journal Le Devoir sous la plume de son critique musical Christophe Huss et le titre « Bâtir un répertoire pour demain- Grand opéra du XXIe siècle, Written on Skin, de George Benjamin, est confié à la spécialiste Nicole paiement » ainsi dans The Gazete sous la signature d’Arthur Kaptainis et intitulé « Written on Skin is an opera that spans the Centuries ». Je vous invite aussi à regarder la vidéo diffusée par l’Opéra de Montréal dans laquelle la cheffe Nicole Paiement parle de Written on Skin :

Un récital du ténor néo-zélandais Pene Pati

La Société d’art vocal de Montréal poursuit cette année son mandat de présenter des récitals mettant en valeur des artistes d’ailleurs… et d’ici ! Après avoir interprété Alfredo Germont dans La Traviata un peu plus tôt cette saison au Théâtre Bolchoï, le ténor néo-zélandais Pene Pati présentera récital le 26 janvier des airs de Fauré, Liszt, Strauss et Tosti. Il sera accompagné du pianiste Rony Michael Greenberg. Le récita débutera à 15 h et se déroulera à la salle de concert du Conservatoire de musique de Montréal.

Pene Pati

Nelligan d’André Gagnon et Michel Tremblay… toujours à l’affiche au Théâtre du Nouveau-Monde

L’opéra Nelligan d’André Gagnon et Michel Tremblay est toujours à l’affiche au Théâtre du Nouveau monde (TNM)   Deux représentations sont prévues aujourd’hui, en matinée  (15 h0 et soirée (20 h), auxquelles s’ajoutent quatre autres soirées (20 h) les 21, 22, 23 et 24 janvier 2020.

Je vous rappelle quela mise en scène est de Normand Chouinard.  La distribution comprend, dans rôle-titre, le baryton Dominique Côté et au ténor Marc Hervieux ainsi que Nadine Brière, Nathalie Doummar, Kathleen Fortin, Noëlla Huet, Laetitia Isambert, Jérémie L’Espérance, Jean Maheux, Frayne McCarthy, Cécile Muhire, Jean-François Poulin, Isabeau Proulx Lemire, Linda Sorgini et Léa Weilbrenner Lebeau. Esther Gonthier est au piano avec les deux autres pianistes Marie-Ève Scarfone et Rosalie Asselin en alternance, la violoncelliste Carla Antoun se joignant également à elles.

Je vous signale que Marc Hervieux, qui est animateur à ses heures reçoit Michel Tremblay à son émission lyrique La dolce vita en ce samedi 25 janvier à 10h (en reprise le lundi 27 janvier à 13 h 30) sur ICI Musique classique. Cette rencontre a permis à Michel Tremblay de parler de ses choix musicaux, de son rôle de librettiste, de la place de la musique classique dans ses oeuvres littéraires et de livrer des confidences uniques sur Nelligan.

Les Lagrime di San Pietro de Roland de Lassus par le Los Angeles Master Chorale

Dans un spectacle mis en scène par le britannique Peter Sellars, l’ensemble vocal Los Angeles Master Chorale s’arrête pour la première fois à Montréal pour présenter le spectacle chorégraphié Lagrime di San Pietro (« Les larmes de Saint Pierre »). Reconnu à travers le monde, le choeur californien présentera une étonnante interprétation a cappella, dans laquelle les 21 interprètes transforment ce chef-d’œuvre du compositeur Roland de Lassus en une performance chargée d’émotions. Cet événement aura lieu le jeudi 30 novembre 2020 à la Maison symphonique de Montréal et débutera à 20 h… et j’y serai !

La sortie du numéro 22 (Hiver 2020) de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique et une mise en ligne de la « RENCONTRE AVEC : Magali Simard-Galdès »

La sortie numérique  du numéro 22 (Hiver 2020) de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique est prévue dans les prochaines heures. Je vous rappelle  que ce numéro comprend un ENTRETIEN avec le chef Kent Nagano que je co-signe avec la rédactrice en chef Gabrielle Prud’hommne qui a été mis en ligne ici, de même qu’un article sur la cheffe Nicole Paiement qui dirigera la première de Written on Skin ce soir  à l’Opéra de Montréal que vous pouvez consulter ici. Peut également être lu en ligne le texte qui donne suite à la RENCONTRE que j’ai eu avec la soprano Magali Simard-Galdès qui tiendra le rôle d’Agnès Written on Skin. Ce  numéro comportera également DOSSIER un dossier sur « Germaine Tillion et Le Verfügbar aux Enfers » préparé la musicologue Marie-Hélène Benoît-Otis dont il est également fait un PORTRAIT, l’autre PORTRAIT de ce numéro étant celui du jeune artiste lyrique Jean-Philippe McLish. La section PROFIL présente l’Atelier d’opéra du Conservatoire de musique de Montréal, les deux RÉTROSPECTIVES sont consacrées au Metropolitan Opera de New York et à l’opéra Nelligan et une CODA, signée par le fidèle collaborateur de la revue Danick Trottier, a pour titre « Félix Leclerc : une écriture dramaturgique et lyrique ».


Annonce parue dans Le D Magazine du journal Le Devoir
25 janvier 2020

Éric Champagne, prix Opus du Compositeur de l’année et les autres lauréats lyriques du Conseil québécois de la musique

Le compositeur Éric Champagne, fidèle collaborateur de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique, a reçu le prix Opus du Compositeur de l’année lors du Gala tenu le dimanche 19 janvier à la salle Bourgie du  Musée des Beaux-Arts de Montréal. En recevant son prix, le compositeur a prononcé une inspirante allocution dont le contenu mérite d’être connu et disséminé, ce que je fais un devoir de faire en en reprenant ici les termes :
« Aux musiciens, aux directions artistiques, aux solistes, ensembles et orchestres, je vous invite à jouer notre musique. À lui accorder une place importante dans vos concerts, plus importante que la traditionnellement ridicule « ouverture de 8 minutes » qui est trop souvent la norme… Nous avons un patrimoine musical, nous avons un répertoire national. C’est notre devoir de le jouer, de l’enregistrer, de le diffuser, de le faire connaître, de lui donner vie. Ici comme ailleurs. C’est notre culture, c’est notre identité, c’est notre voix dans le grand concert des nations ».
Éric Champagne
Parmi les autres lauréats lyriques, l’on compte l’Orchestre métropolitain pour la présentation de la version de concert de l’opéra Le Château de Barbe-Bleue avec  Yannick Nézet-Séguin, Michèle Losier, et John Relyea récompensée par le prix du Concert de l’année à Montréal et du prix du Concert de l’année- musique romantique. Le prix du Concert de l’année à Québec a été attribué au Festival d’opéra de Québec pour la production de l’opéra Le Vaisseau fantôme de Richard Wagner dans la mise en scène de François Girard. L’ensemble Galileo, (anciennement Orchestre symphonique de la Vallée-du-Haut-Saint-Laurent), s’est mérité le prix du Concert de l’année – Répertoires multiples pour la présentation du spectacle Opéras ! Pour le CD « Renaissance », l’ensemble vocal Quartom a obtenu le Prix Opus Album de l’année – Musiques médiévale, de la Renaissance, baroque. Pour leur ouvrage Mozart 191 : la semaine Mozart du Reich allemand et ses invités français,  les musicologues de l’Université de Montréal Marie-Hélène BenoÎt-Otis et Cécile Quesney ont remporté le prix du livre de l’année.

Félicitations à l’ensemble des finalistes, lauréats et lauréates… et à Éric Champagne en particulier !

Robert Lepage et Carl Filion à New York, Mireille Lebel à Fermo en Italie, Éric Laporte à Mainz en Allemagne, Karina Gauvin à Paris, Hélène Guilmette à Munich, Francis Perron et Jacques-Olivier Chartier en Belgique, Suzanne Taffot à Limoges, Marie-Ève Munger à Toulon, Claire de Sévigné à Genève et Jacques Lacombe à Saint-Étienne

Robert Lepage signera la mise en scène d’une version de concert de La Damnation de Faust de Berlioz, à laquelle ont également contribué Carl Fillion au Metropolitan Opera de New York dont les deux premières représentations prévues pour le 25 et 28 janvier 2020. Mireille Lebel tiendra le rôle-titre dans Carmen de Bizet au Teatro dell’Aquila de Fermo en Italie les 25 et 30 janvier 2020. Éric Laporte incarnera le Chevalier René des Grieux dans l’opéra Manon Lescaut de Puccini au Staatstheater Mainz les 25 et 31 janvier 2020. Karina Gauvin incarnera Merab dans l’oratorio Saul de Haendel au Théâtre du Châtelet de Paris les 25, 27, 29 et 31 janvier 2020. Hélène Guilmette chanterades mélodies de Hahn et Massenet au Prinzregententheater de Munich le 26 janvier 2020. Accompagné par Francis Perron, Jacques-Olivier Chartier conclura une tournée de récitals en Belgique dont le programme sera consacré au Winterreise de Schubert le 26 janvier 2020. Suzanne Taffot incarnera La Chouette dans L’Enfant et les sortilèges de Ravel à l’Opéra de Limoges lors de la dernière représentation 26 janvier 2020. Marie-Ève Munger sera la Comtesse Adèle dans Le Comte Ory de Puccini à l’Opéra de Toulon les 26 et 28 janvier 2020. Claire de Sévigné sera au Grand Théâtre de Genève pour camper le rôle de Blonde dans L’Enlèvement au sérail de Mozart les 26, 28 et 30 janvier 2020. Jacques Lacombe assurera la direction de Don Quichotte de Massenet à l’Opéra de Saint-Étienne dont la première aura lieu le 31 janvier 2020.

Dans le cadre de l’émission  Place à l’Opéra, Sylvia L’Écuyer  poursuit les retransmissions en direct du Metropolitan Opera de New York avec la présentation de La Bohème de Giacommo Puccini. de Giusepppe Verdi. La distribution comprend Ailyn Pérez, soprano (Mimi), Olga Kulchynska, soprano (Musetta),  Matthew Polenzani, ténor (Rodolfo), David Bizic, baryton (Marcello),  Andrei Zhilikovsky, baryton (Schaunard),  Jongmin Park, basse (Colline) et Arthur Woodley, basse (Benoit/Alcindoro). Le choeur et l’Orchestre du Met seront sous la direction de Marco Armiliato. Aux entractes, l’animatrice  présentera Mirabelle Ordinaire, assistante metteure en scène. Aux Actualités, Sylvia L’Écuyer s’entretiendra avec la cheffe Speranza Scappucci qui dirige Il Barbiere di Siviglia au Canadian Opera Company à Toronto et le baryton canadien Luka Kawabata qui chante le rôle de Tadeusz dans la première canadienne de  l’opéra The Passenger de Mieczys?aw Weinberg à l’Université de Colombie britannique. L’émission sera diffusée sur le site d’IcimusiqueClassique le samedi  25 janvier 2019 à 13 h et reprise à l’antenne dICI MUSIQUE le dimanche 26 janvier à 19 h.

À son émission La semaine lyrique, Justin Bernard fera entendre le dimanche 26  janvier 2020 les plus belles pages du répertoire lyrique. Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser l’émission « en ondes radio » de 13 h à 15 h à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM) et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut être également écoutée en direct sur le site électronique de Radio VM à l’adresse http://www.radiovm.com.

Au Café d’art vocal, Bernard Côté animera le samedi 25 janvier 2020 à 12 h 30 une projection de Roméo et Juliette de Charles Gounod dans une production du Festival de Salzbourg de 2008. La distribution comprend Rolando Villazon, Nino Machaidze, Mikhail Petrenko, Russell Braun et Cora Burggraaf. La direction musicale est de Yannick Nézet-Séguin et la mise en scène de Brian Lange. Une reprise est prévue pour le 30 janvier à 18 h 30.

Le musicologue Michel Veilleux présentera aux  Matinées d’Opéramania  l’opéra Der Fliegende Holländer (Le Vaisseau fantôme) de Richard Wagner dans une production du Theater an der Wien de 2016. La distribution comprend Samuel Youn, Ingela Brimberg, Lars Woldt, Bernard Richter et Manuel Günther, dans une mise en scène d’Olivier Py et sous la direction musicale de Marc Minkowski. Cette matinée se déroulera sur le campus de l’Université de Montréal à Longueuil, et plus précisément à la salle de l’Édifice Port-de-Mer situé au 101, place Charles-Le Moyne. Les Soirées d’Opéramania font relâche cette semaine.

*****

Je vous souhaite une agréable semaine lyrique… et espère rencontrer certains et certaines d’entre vous ce soir à la salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts lors de la première de Written on Skin.

Le Festival Schubert de l’Orchestre symphonique de Montréal et une nouvelle production de Nelligan au Théâtre du Nouveau monde

11 janvier 2020

11 janvier 2020
(N° 2020-01)

C’est l‘Orchestre symphonique de Montréal (OSM) qui ouvre, en musique, la nouvelle décennie avec la présentation d’un Festival Schubert durant lequel plusieurs grandes œuvres vocales du grand compositeur et d’autres airs du grand répertoire lyrique seront mises à l’honneur. Le cycle Die schöne Müllerin (La belle meunière) sera interprété par le baryton allemand Dietrich Henschel lors d’un récital qui se déroulera le 12 janvier à 14 h  30. Le 14 janvier à 20h, la mezzo-soprano Rihab Chaieb se joindra à Dietrich Henschel pour chanter des airs d’Otello et d’Il Barbieri di Siviglia de Rossini. Le 15 janvier à 19 h et le 16 janvier à 10h30, le ténor anglais Ian Bostridge chantera les airs de Viola et Das Lied im Grunen dans un concert ayant pour thème Vienne le temps d’une valse. Pour clore la semaine, le 17 janvier à 20 h, Ian Bostridge interprétera le Winterreise (Le voyage d’hiver) accompagné par la pianiste canadienne Angela Hewitt. Tous ces concerts se dérouleront à la Maison symphonique de Montréal sous la direction de Kent Nagano.

Nelligan d’André Gagnon et Michel Tremblay au Théâtre du Nouveau-Monde

Pour célébrer le trentième anniversaire de sa création, le Théâtre du Nouveau mone (TNM) met à l’affiche l’opéra Nelligan d’André Gagnon et Michel Tremblay dans une mise en scène de Normand Chouinard. Le rôle-titre sera confié au baryton Dominique Côté et au ténor Marc Hervieux, qui incarneront le protagoniste à la fois jeune et vieillissant. La distribution réunira les artistes lyriques et dramatiques Nadine Brière, Nathalie Doummar, Kathleen Fortin, Noëlla Huet, Laetitia Isambert, Jérémie L’Espérance, Jean Maheux, Frayne McCarthy, Cécile Muhire, Jean-François Poulin, Isabeau Proulx Lemire, Linda Sorgini et Léa Weilbrenner Lebeau. Marie-Ève Scarfone sera au piano pour plus d’une vingtaine de représentations du 14 janvier au 8 février, et lors de supplémentaires maintenant prévues les 11, 12, 13, 14, 15 et 16 février. Un Gala-Bénéfice au profit du TNM, auquel j’aurai le plaisir d’assister, aura lieu le lundi 13 janvier.

Je vous rappelle que l’opéra Nelligan avait été créé pour commémorer le cinquantenaire du décès d’Émile Nelligan (1879-1941). L’œuvre retrace le parcours du célèbre poète de l’adolescence, alors qu’il est interné à l’asile Saint-Benoît-Joseph-Labre à 19 ans, jusqu’à la fin de sa vie, où il séjourne entre les murs de l’hôpital psychiatrique Saint-Jean-de-Dieu.

L’oeuvre a été créée au Grand Théâtre de Québec en novembre 1990. Une captation de cette version originale de Nelligan est accessible sur la Toile ici :

Une version symphonique de Nelligan a été produite en 2005 par l’Orchestre symphonique de Montréal sous la direction de Jacques Lacombe. Cette production marquait un changement, car le rôle du jeune Nelligan était attribué à un chanteur lyrique, le baryton Dominique Côté, celui du vieux Nelligan ayant été confié à Daniel Lavoie, Cette version a donné lieu à un enregistrement de la Société Radio-Canada qui est d’ailleurs accessible, pour six jours encore, sur le site d’ICI Musique en cliquant ici.

Ce virage lyrique de Nelligan s’est affirmé en 2010 avec la production de l’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal, qui faisait appel a? nouveau à Dominic Côté, mais également au ténor Marc Hervieux pour interpréter Nelligan âgé. Les deux chanteurs semblent être devenus les interprètes attitrés du protagoniste, puisqu’ils se retrouvés à nouveau dans les mêmes rôles dans lors de la présentation de la même production au Festival d’opéra de Québec en 2012.


Isabeau Proulx-Lemire, Dominique Côté, Jean-François Poulin et Marc Hervieux
En répétition au TNM, 2019
Photographe : Olivier Chassé

Au sujet de la prochaine production du TNM, je vous invite à lire l’article que lui consacre François Jardon-Gomez  publié dans Le D Magazine du journal Le Devoir des 4 et 5 janvier 2020 sous le titre « Émile Nelligan, mythe national » ainsi que celui de Stéphanie Morin intitulé « Nelligan : version intimiste » publié dans La Presse d’aujourd’ui

La sortie prochaine du numéro 22 (Hiver 2020) de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique et une mise en ligne de l’ENTRETIEN avec Maestro Kent Nagano

La sortie numérique  du numéro 22 (Hiver 2020) de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique approche. Je vous rappelle  que ce numéro comprendra un ENTRETIEN avec le chef Kent Nagano que je co-signe avec la rédactrice en chef Gabrielle Prud’hommne, et que je viens de mettre en ligne ici. Il en ira de même de la RENCONTRE avec la soprano Magali Simard-Galdès autour de l’opéra Written on Skin que je compte rendre accessible dès la semaine prochaine. Ce  numéro comportera une DOSSIER ( Germaine Tillion et Le Verfügbar aux Enfers), des PORTRAITS (Jean-Philippe McLish et Marie-Hélène Benoît-Otis), un PROFIL (Atelier d’opéra du Conservatoire de musique de Montréal), deux RÉTROSPECTIVES (Metropolitan Opera de New York et Nelligan) ainsi que’ une CODA sur « Félix Leclerc : une écriture dramaturgique et lyrique ».

Marianne Fiset à Helsinki, Yannick Nézet-Séguin à New York, Éric Laporte à Francfort, Florie Valiquette et Tomislav Lavoie à Versailles, Jacques Lacombe à Mulhouse, Philippe Sly à Toronto, Francis Perron et Jacques-Olivier Chartier en Belgique

Marianne Fiset incarnera Mimì dans La Bohème de Puccini à l’Opéra national de Finlande à Helsinki dont la dernière est prévue pour le 11 janvier 2020. Yannick Nézet-Séguin sera sur le podium du Metropolitan Opera de New York pour diriger Wozzeck de Berg les 11 et 16 janvier 2020. Éric Laporte reprend le rôle d’Ulysse dans Pénélope de Fauré à l’Opéra de Francfort les 11 et 17 janvier 2020. Florie Valiquette et Tomislav Lavoie feront partie de la distribution de La Flûte enchantée de Mozart en tant que Pamina et Sarastro à l’Opéra de Versailles les 11, 12 et 14 janvier 2020. Jacques Lacombe dirigera l’Orchestre symphonique de Mulhouse lors de concerts consacrés à l’opérette viennoise au Palais des sports de Mulhouse le 17 janvier 2020. Philippe Sly poursuit la présentation de son projet Chimera-Wintereise au Koerner Hall de Toronto le 17 janvier 2020. Accompagné par Francis Perron, Jacques-Olivier Chartier réalisera une tournée de récitals en Belgique dont le programme sera consacré au Winterreise de Schubert, le premier des trois récitals étant prévu pour le 17 janvier 2020.

Dans le cadre de l’émission  Place à l’Opéra, Sylvia L’Écuyer, qui nous informait sur sa page Facebook qu’elle était à New York pour y enregistrer des entrevues et assister à quatre opéras, poursuit les retransmissions en direct du Metropolitan Opera de New York avec la présentation de Wozzeck d’Alban Berg… qui est également projeté sur les écrans du monde entier dans le cadre de la série Met en direct et en haute définition. La distribution comprend Peter Mattei, baryton (Wozzeck), Elza van den Heever, soprano (Marie), Tamara Mumford, mezzo-soprano (Margret), Christopher Ventris, ténor (Tambourmajor) Gerhard Siegel, ténor (Capitaine), Andrew Staples, ténor (Andres) et Christian Van Horn, baryton-basse (Le docteur). Le Choeur et l’Orchestre du MET seront sous la direction de Yannick Nézet-Séguin. Pour tout savoir sur Wozzeck, l’animatrice recevra en entrevue le chef Yannick Nézet-Séguin. Elle s’entretiendra également avec Isolde Lagacé, directrice générale et artistique de la Fondation ARTE Musica, au sujet de la riche programmation qu’elle propose à la salle Bourgie du Musée des Beaux-Arts de Montréal. L’émission sera diffusée sur le site d’IcimusiqueClassique le samedi  11 janvier 2019 à 13 h et reprise à l’antenne dICI MUSIQUE le dimanche 12 janvier à 19 h.


Sylvia L’Écuyer

À son émission La semaine lyrique, Justin Bernard fera entendre le dimanche 12 janvier 2020 les plus belles pages du répertoire lyrique. Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser l’émission « en ondes radio » de 13 h à 15 h à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM) et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut être également écoutée en direct sur le site électronique de Radio VM à l’adresse http://www.radiovm.com.

Les projections du Café d’art vocal sont toujours en relâche cette semaine. Les  Matinées d’Opéramania sont de retour quant à elles et Michel Veilleux y présentera le deuxième volet de Nabucco de Verdi dans une production des Arènes de Vérone de 2017. La distribution comprend George Gagnidze, Susanna Branchini, Rafa? Siwek, Nino Surguladze et Rubens Pelizzari, dans une mise en scène d’Arnaud Bernard et sous la direction musicale de Daniel Oren. Cette matinée se déroulera sur le campus de l’Université de Montréal à Longueuil, et plus précisément à la salle de l’Édifice Port-de-Mer situé au 101, place Charles-Le Moyne. C’est également le cas pour les Soirées d’Opéramania qui reprennent le vendredi 17 janvier 2020 à 19 h 30 avec la présentation d’Il Trovatore de Verdi dans une production du Royal Opera House Covent Garden de Londres de 2017. La distribution comprend Lianna Haroutounian, Gregory Kunde, Anita Rachvelishvili, Vitaly Bilvy et Alexander Tsymbalyuk. La direction musicale est de Richard Farnes et la mise en scène de David Boesch, Cette soirée aura lieu à la salle Jean-Papineau-Couture de la Faculté de musique de l’Université de Montréal située au 200, avenue Vincent d’Indy.

*****

Je vous souhaite un bon début d’année 2020… et bon hiver lyrique !

Hommage à Vienne- Le Concert du Nouvel An à Québec et Montréal, un bilan de l’année 2019 et des voeux pour une année…

28 décembre 2019

28 décembre 2019
(N° 2019-42)

et une décennie lyriques !

Une invitation à célébrer le début de la nouvelle année et à rendre Hommage à Vienne est à nouveau lancée aux mélomanes de la Capitale nationale et de la Métropole. Sous la direction du chef Christoph Campestrini les instrumentistes de l’Orchestre Strauss de Montréal accompagneront, dans des airs d’opérettes, Katarzyna Dondalska de Berlin-Varsovie ainsi que Lilla Galambos et Thomas Weinhappel de Vienne. Les membres de l’Europaballett St.Pölten d’Autriche et des champions internationaux de danse sociale prendront également part au spectacle.

La première représentation de ce concert aura lieu  à la salle Louis-Fréchette du Grand Théâtre de Québec le mardi 31 décembre 2019 à 14 h 30 et la seconde à la Salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts de Montréal le dimanche 1er janvier 2020 à 14 h 30.

Je vous rappelle que ce spectacle est directement inspiré du traditionnel Neujahrskonzert présenté chaque année depuis plus de huit décennies à Vienne, Hommage à Vienne est aussi un rappel de la tradition de longue date du bal viennois où l’on danse valses et polkas jusqu’aux petites heures du matin au son de la musique d’un orchestre. La musique de Strauss et de ses contemporains est donc liée à la nouvelle année dans le monde entier. Léger et romantique, Hommage à Vienne s’est inscrit comme tradition au cours des 25 dernières années et a su attirer un public fidèle en Amérique du Nord. Tel un verre de champagne levé à la nouvelle année, c’est le moyen idéal d’en célébrer l’arrivée du Nouvel An.

Une autre reprise du concert Les grandes voix du Québec chantent Noël

Une dernière occasion vous est donnée de visionner le concert Les grandes voix du Québec chantent Noël avec l’Orchestre symphonique de Montréal (OSM) présenté le 18 décembre 2019 à la Maison symphonique de Montréal. Sous le thème « Le Temps des fêtes de l’OSM » captation télé de l’évènement sera diffusée le dimanche 29 décembre à 20 h sur ICI Radio-Canada Télé. Je vous rappelle ce concert était dirigé par Jacques Lacombe, et les solistes Marie-Nicole Lemieux, Étienne Dupuis et Nicole Car, ainsi que les ensembles JIREH Gospel Choir et Les Petits Chanteurs du Mont-Royal.

Un bilan de l’année lyrique québécoise de 2019

L’année 2019 aura à nouveau procuré de grands moments lyriques pour les opéraphiles du Québec. L’évènement qui, à mes yeux, a marqué l’année qui se termine sont le récital de Joyce DiDinato et Yannick Nézet-Séguin au Club musical de Québec. La grande mezzo-soprano américaine et « l’âme soeur musicale » qu’est devenu pour elle le chef québécois ont offert des moments de grand émotion dans leur interprétation du Wintereise de Franz Schubert. La production de l’opéra Le Vaisseau fantôme de Richard Wagner dans la mise en scène de François Girard au Festival d’opéra de Québec a également prouvé que cet artiste comptait dorénavant parmi les grands créateur de la scène lyrique. Deux productions de l’Opéra de Montréal et de son Atelier lyrique ont suscité l’éloge de la critique, – que je partage- s’agissant de Twenty-Seven et The Turn of the Screw. À l’Orchestre symphonique de Montréal création de l’opéra Chakapesh en début d’année et la sortie du documentaire produit et réalisé par Roger Frappier et Justin Kingsley en fin d’année a marqué un moment d’inclusion de la réalité autochtone dans la vie lyrique du Québec. Les prestations de Michael Spyres et Karen Cargill au Festival de Lanaudière ainsi que les beaux moments lyriques du Festival international du Domaine Forget avec son ambassadrice Marie-Niocole Lemieux ont été fort appréciée.

Parmi les artistes lyriques québécois dont la rayonnement international est digne de mention, il faut bien sûr souligner celui de Yannick Nézet-Séguin qui, comme directeur musical au Metropolitan Opera de New York, a dirigé des productions très réussies de Pelléas et Mélisande, des Dialogues des Carmélites , de Turandot et, au moment où sont écrites ces lignes, de Wozzeck. Et que dire la tournée américaine couronnée de succès d’un Orchestre métropolitain, qui s’est vu offrir le cadeau d’un chef à vie en la personne de « notre » Yannick  qui était accompagné à Chicago, Ann Harbor, New York et Philadelphie de Joyce DiDonato. Il faut souligner les débuts  du baryton Jean-François Lapointe au Metropolitan Opera dans les Dialogues des Carmélites qui lui ont valu des éloges bien mérités. Deux jeunes artistes méritent une mention spéciale et ont flèche de tout bois : la mezzo-soprano Caroline Gélinas qui a notamment remporté le troisième Concours-récital de mélodies françaises du Festival Classica et Magali Simard-Galdes qui s’est distingué dans des récitals, concerts et la création d’un cycle mélodies du compositeur Michel Gonneville.

L’année 2019 a vu le départ du critique musical Claude Gingras et le décès le même jour, un 12 juillet, de la grande basse québécoise Joseph Rouleau et d’une autre grande mécène lyrique Anne-Marie Trahan. L’année 2019 a également vu l’Opéra de Québec annonce du choix de Jean-François Lapointe comme successeur de Grégoire Legendre à la direction artistique de l’Opéra de Québec, une décision fort bien accueillie au sein de la famille lyrique de la Capitale nationale. Tant d’autres choses pourraient être dites au sujet de cette dernière année d’une décennie qui sera avérée lyrique… qui en annonce une autre tout aussi lyrique !

La sortie prochaine du numéro 22 (Hiver 2020) de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique et une mise en ligne d’une Rétrospective de l’oeuvre Nelligan d’André Gagnon et Michel Tremblay

L’équipe de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique met la dernière main à la préparation du numéro 22 (Hiver 2020) dont la sortie est prévue pour le début de l’année 2020. Outre les sections d’ACTUALITÉS et les CRITIQUES, comprenant les observations de Pascal Blanchet sur le CD Mers de Marie-Nicole Lemieux et sur l’ouvrage Offenbach, mode d’emploi de Louis Bilodeau les critiques Ce numéro comprendra un ENTRETIEN avec le chef Kent Nagano que je co-signe avec la rédactrice en chef Gabrielle Prud’hommne, une RENCONTRE avec la soprano Magali Simard-Galdès autour de l’opéra Written on Skin, un DOSSIER préparé par la musicologue Marie-Hélène Otis ayant pour titre « Une opératte-revue pour résister à l’horreur des camps : Germaine Tillion et Le Verfügbar aux Enfers », des PORTRAITS de Jean-Philippe McLish et de Marie-Hélène Benoît-Otis, un PROFIL de l’Atelier d’opéra du Conservatoire de musique de Montréal et une CODA sur « Félix Leclerc : une écriture dramaturgique et lyrique » préparée par un autre musicologue – et fidèle collaborateur de la revue – Danick Trottier. Le numéro d’hiver comportera deux RÉTROSPECTIVES, l’un sur le « Lieu » qu’est le Metropolitan Opera de New York  par la conseillère à la rédaction Matilde Legault et l’autre sur l’ « Oeuvre » qu’est l’opéra romantique Nelligan d’André Gagnon et Michel Tremblay qui sera présenté au Théâtre du Nouveau Monde en janvier 2020 avec un lien vidéo à la première production de 1990 ainsi que quelques photographies et images supplémentaires.

Affiche de Nelligan d’André Gagnon et Michel Tremblay
Théâtre du Nouveau Monde
14 janvier- 8 février 2020)

Marianne Fiset est à Helsinki, Claire de Sévigné à Genève, Michèle Losier à Bruxelles, Florie Valiquette et Tomislav Lavoie à Avignon et Versailles, Yannick Nézet-Séguin à New York, Renaud Doucet, André Barbe et Guy Simard à Hambourg, Julie Boulianne à Lyon, Jacques Lacombe à Mulhouse et Riedisheim et Éric Laporte à Francfort

Marianne Fiset incarnera Mimì dans La Bohème de Puccini à l’Opéra national de Finlande à Helsinki du 28 et 31 décembre, ainsi que les 4, 9 et 11 janvier 2020. Claire de Sévigné sera au Grand Théâtre de Genève pour camper le rôle de Phani dans Les Indes Galantes de Rameau le 29 décembre 2019. Michèle Losier incarnera La Muse et Nicklausse dans Les Contes d’Hoffmann d’Offenbach au Théâtre de la Monnaie de Bruxelles pour les trois dernières représentation des 29, 31 décembre 2019 et 2 janvier 2020. Florie Valiquette et Tomislav Lavoie feront partie de la distribution de La Flûte enchantée de Mozart en tant que Pamina et Sarastro à l’Opéra Grand Avignon le 31 décembre 2019, ainsi qu’à l’Opéra de Versailles pour les deux premières représentations des 11 et 12 janvier 2020. . Yannick Nézet-Séguin sera sur le podium du Metropolitan Opera de New York pour le concert du nouvel an consacré aux airs de Puccini le 31 décembre 2019, ainsi que pour diriger Wozzeck de Berg du les 2, 7 et 11 janvier 2020. Renaud Doucet, André Barbe et Guy Simard collaboreront à La Cenerentola de Rossini au Staatstheater de Hambourg dont la denière est prévue pour le 31 décembre 2019. Julie Boulianne sera Robin-Luron dans Le Roi Carotte d’Offenbach à l’Opéra de Lyon dont la dernière aura lieu le 1er janvier 2020. Jacques Lacombe dirigera l’Orchestre symphonique de Mulhouse lors de concerts consacrés à l’opérette viennoise à La Filature de Mulhouse le 1er janvier 2020 et à L’Aronde de Riedisheim le 5 janvier 2020. Éric Laporte reprendra son rôle d’Ulysse dans Pénélope de Fauré à l’Opéra de Francfort le 11 janvier 2020.

Dans le cadre de l’émission  Place à l’Opéra, Sylvia L’Écuyer a choisi de faire entendre pour clore l’année 2019 La Flûte enchantée de Wolfgang Amadeus, non pas dans le retransmission qui en sera faite par le Metropolitan Opera de New York, mais dans l’enregistrement paru sous étiquette Deutsche Grammophon en 2019 avec l’Orchestre de chambre d’Europe sous la direction de Yannick Nézet-Séguin. La distribution comprend Christiane Karg, soprano (Pamina), Klaus Florian Vogt, ténor (Tamino), Franz-Josef Selig, basse (Sarastro), Albina Shagimuratova, soprano (Reine de la nuit),   Rolando Villazón, ténor (Papageno), Regula Mühlemann, soprano (Papagena), Paul Schweinester, ténor (Monostatos), Tareq Nazmi, basse (L’orateur). L’émission sera diffusée sur le site d’IcimusiqueClassique le samedi  28 décembre 2019 à 13 h et reprise à l’antenne dICI MUSIQUE le dimanche 29 décembre à 19 h.

Pour sa première émission de l’année 2020 qui sera diffusée le samedi 4 janvier à 13 h et le dimanche 5 janvier à 19 h, Sylvia L’Écuyer reprendra les retransmissions en direct du Metropolitan Opera de New Yorl en présentant Der Rosenkavalier de Richard Strauss. La distribution comprendra Camilla Nylund, soprano (Marschallin), Magdalena Kožená, mezzo-soprano (Octavian), Golda Schultz, soprano (Sophie), Katharine Goeldner, mezzo-soprano (Annina), Matthew Polenzani,ténor (chanteur), Thomas Ebenstein, ténor (Valzacchi)  Markus Eiche, baryton (Faninal) et Günther Groissböck, basse (Baron Ochs). Le Choeur et l’Orchestre du MET seront sous la direction de Sir Simon Rattle. À l’entracte, l’animatrice s »entretiendra avec le musicologue Christian Merlin. Aux Actualités, Sylvia L’Éecuyer proposera une entrevue avec  la mezzo-soprano Rihab Chaïeb dont l’année 2020 s’annonce bien remplie.

À son émission La semaine lyrique, Justin Bernard fera entendre le dimanche 22 décembre 2019 les plus belles pages du répertoire lyrique. Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser l’émission « en ondes radio » de 13 h à 15 h à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM) et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut être également écoutée en direct sur le site électronique de Radio VM à l’adresse http://www.radiovm.com.

Les projections du Café d’art vocal,  tout comme les  Matinées d’Opéramania et les Soirées d’Opéramania seront encore en relâche durant les deux prochaines semaines.

Et je vous rappelle que si vous voulez visionner et écouter d’autres opéras ou voir des documentaires pendant la suite du Congé des Fêtes, vous pourrez parcourir la section « Sur les ondes lyriques » du site Forum Opéra qui présente une « sélection mensuelle et éclairée des opéras et émissions autour de l’art lyrique retransmis gratuitement à la télévision, à la radio et sur le Web ». Pour la sélection du mois de décembre, vous pouvez cliquer ici.

*****

Je vous souhaite une agréable fin d’année 2019.. et prend congé la semaine prochaine pour vous revenir le samedi 11 janvier 2020 et vous présenter les faits saillants de la première moitié de l’année 2020 et d’une nouvelle décennie… qui s’annonce lyrique !

Le Chemin de Noël avec Bernard Labadie, des cantates de Bach par l’ensemble Caprice sous la direction de Mathias Maute et des voeux pour un Noël lyrique…!

21 décembre 2019

21 décembre 2019
(N° 2019-41)

Les lyricomanes de notre Capitale nationale pourront à nouveau emprunter en 2019 « Le Chemin de Noël » avec  Bernard Labadie, Les Violons du Roy et La Chapelle de Québec le 23 décembre 2019. Le public a été ainsi convié à nouveau conviéé en 2019 à la salle Raoul-Jobin du Palais Montcalm – Maison de la musique ainsi qu’à la place D’Youville pour la 5e édition de l’évènement. Ce moment de recueillement collectif offrira une alternance de chants de Noël et des lectures récitées par la comédienne Hélène Florent.

L’événement sera diffusé en direct sur icimusique.ca/classique et sur radio-canada.ca/quebec et sera accessible pour écoute pendant toute la période des Fêtes sur cette dernière plateforme, en plus d’être rediffusé sur ICI Radio-Canada Première – au 106,3 à Québec – le 24 décembre 2019 de 22 h à minuit.

Je vous rappelle que la source d’inspiration de cet évènement est A Festival of Nine Lessons and Carols qui se tient chaque année le 24 décembre dans la chapelle du King’s College de Cambridge. Le célèbre choeur du King’s College est en deuil cette année en raison du décès de son directeur musical Stephen Cleobury le 22 novembre 2019. Celui-ci avait dirigé le 24 décembre 2018 le le 100e Festival of Nine Lessons and Carols. Le Festival de 2019 sera placé sous la direction de Daniel Hyde et il sera retransmis en direct sur les ondes de BBC 4 à compter de 15 h (heure de Cambridge), soit 10 h heure du Québec. Vous pourrez l’écouter en cliquant ici.

King’s College Choir, Cambridge

Des cantates de Bach par l’ensemble Caprice sous la direction de Mathias Maute

La Fondation Arte Musica poursuit la présentation de l’an 6 de l’intégrale des cantates sacrées de Johan Sebastian Bach. Dirigé par son chef Mathias Maute, l’Ensemble Caprice proposera l’audition des canatates O ewiges Feuer, o Ursprung der Liebe!, BWV 34, Jesu, nun sei gepreiset, BWV 41 Gelobet seist du, Jesu Christ, BWV 91 et Lobe den Herrn meine Seele (III), BWV 143. Les solistes seront Myriam Leblanc, soprano, Maude Brunet, alto, Philippe Gagné, ténor et Dion Mazerolle, baryton, Deux représentations de ce concert sont prévues le samedi 21 et dimanche 22 décembre 2019 et débuteront à 14 h 30 à la Salle Bourgie du Musée des Beaux-Arts de Montréal.

Mathias Maute
Chef de l’Ensemble Caprice

Un émouvant Prends garde à toi dans le cadre du programme Y’opéra

J’ai assisté à la répétition générale du spectacle Prends garde à toi, inspiré de l’opéra Carmen de Bizet présenté en par l’Opéra de Montréal en collaboration avec l’organisme communautaire La Gang à Rambrou, Comme les personnes qui ont assisté à l’unique représentation le lendemain 17 décembre qui se déroulait è guichets fermés à la Cinquième salle de la place des Arts de Montréal, j’ai été à la fois ému et bouleversé par cet évènement qui  mettait en présence des personnes atteintes de déficience intellectuelle et d’autisme. J’ai été particulièrement touché par les prestations Tara Beauchamp qui a déjà été présentée comme « La  diva des autistes » et qui s’est méritée de chauds applaudissements du public.

Tara Beauchamp
Prends garde toi
Opéra de Montréal, 2019
Photographie : Daniel Turp

Dans la préparation de ce spectacle, je vous rappelle que les protagonistes ont bénéficié du travail d’une équipe artistique professionnelle de La Gang à Rambrou ainsi que d’artistes de l’Opéra de Montréal, notamment du metteur en scène Charles Binamé, de la soprano Frédérique Drolet, de la mezzo-soprano Rose Naggar-Tremblay, du baryton Pierre Rancourt, du scénariste Pascal Blanchet et du directeur de l’action communautaire et éducative Pierre Vachon.

J’ai tenu à féliciter ce dernier et celui-ci m’a indiqué que l’Opéra de Montréal considère essentiel de rendre l’opéra accessible à tous, d’en démocratiser l’accès et de renforcer son implication dans la communauté. Grâce à la générosité de notre communauté philanthropique, plusieurs projets, et notamment le spectacle Prends garde à toi ! ont été réalisés en 2019. Plus de 15 000 personnes, petits et grands ont été d’ailleurs initiées au monde de l’opéra par des activités gratuites qui ont favorisé, la découverte, l’inclusion, l’éducation, la collaboration et la création. Il m’a dit d’ailleurs que l’OdM est fière de compter parmi les compagnies lyriques qui souhaitent agir comme un vecteur de changement social, comme le font aussi le Pacific Opera Victoria au Canada et, aux États-Unis d’Amérique, le Los Angeles Opera, le Lyric Opera de Chicago, l’Omaha Opera et le Minnesota Opera.

Pierre Vachon m’a d’ailleurs signalé le reportage sur le spectacle Prends garde à toi ! qui a été présenté sur les ondes d’ICI-Première sous le titre  « Une version unique de l’opéra Carmen » et que vous pourrez visionner ci-après :

Le concert Les grandes voix du Québec chantent Noël… en reprise!

Si vous n’avez pas été en mesure d’assister le 18 décembre dernier au concert Les grandes voix du Québec chantent Noël avec l’Orchestre symphonique de Montréal (OSM), dirigé par Jacques Lacombe, et les solistes Marie-Nicole Lemieux, Étienne Dupuis et Nicole Car, ainsi que les ensembles JIREH Gospel Choir et Les Petits Chanteurs du Mont-Royal ou d’en écouter la webdiffusion en direct,  vous pourrez en entendre la captation audio sur ICI Musique le mercredi 35 décembre 2019 à 20 h (il n’est pas nécessaire d’attendre jusqu’au jour de Noël car je constate que que vous pouvez faire l’écoute du concert en cliquant ici. . La captation télé sera diffusée quant à elle le dimanche 29 décembre à 20 h sur ICI Radio-Canada Télé.

Marie-Nicole Lemieux, Nicole Car, Étienne Dupuis et Jacques Lacombe
Les grandes voix du Québec chantent Noël
Orchestre symphonique de Montréal
Maison symphonique de Montréal, 18 décembre 2019
Photographie : Antoine Saito

Pour un compte-rendu de ce concert, je vous invite à lire l’article rédigé par le critique musical  Christophe Huss et publié dans Le Devoir du 18 décembre 2019 sous le titre « Les grandes voix du Québec :  le concert des gens heureux ».

André Barbe, Renaud Doucet et Guy Simard à Hambourg, Claire de Sévigné à Genève, Éric Laporte à Mayence en Allemagne, Jean-Marie Zeitouni et Hélène Guilmette à Nancy, Mireille Lebel à Jesi en Italie et à Dessau en Allemagne, Michèle Losier à Bruxelles, Julie Boulianne à Lyon, Karina Gauvin à Paris, Yannick Nézet-Séguin à New York et Florie Valiquette et Tomislav Lavoie à Avignon

André Barbe, Renaud Doucet et Guy Simard collaboreront à La Cenerentola de Rossini au Staatsoper de Hambourg les 21 et 27 décembre 2019. Claire de Sévigné sera au Grand Théâtre de Genève pour tenir le rôle Phani dans Les Indes galantes de Rameau les 21, 23 et 27 décembre 2019. Éric Laporte terminera l’année au Staatstheater de Mayence en incarnant Siegmund dans Der Ring an einem Abend, une adaptation de la Tétralogie de Wagner réalisée par Loriot, le 22 décembre 2019. Sous la direction de Jean-Marie Zeitouni, Hélène Guilmette tiendra le rôle-titre dans Cendrillon de Massenet à l’Opéra national de Lorraine à Nancy dont la dernière a lieu le 22 décembre 2019. Mireille Lebel tiendra le rôle de Carmen au Teatro G N Pergolesi à Jesi en Italie le 22 décembre 2019 et incarnera à nouveau La Muse et Nicklausse dans Les Contes d’Hoffmann d’Offenbach au Anhaltisches Theater de Dessau le 25 décembre décembre 2019. Michèle Losier incarnera La Muse et Nicklausse dans Les Contes d’Hoffmann d’Offenbach au Théâtre de la Monnaie de Bruxelles les 22 et 27 décembre 2019. Julie Boulianne sera Robin-Luron dans Le Roi Carotte d’Offenbach à l’Opéra de Lyon les 22 et 27 décembre 2019.. Karina Gauvin chantera Le Messie de Haendel à la Cité de la musique de Paris le 23 décembre 2019. Yannick Nézet-Séguin sera sur le podium du Metropolitan Opera de New York pour diriger Wozzeck de Berg dont la première de déroulera le 27 décembre 2019. Florie Valiquette et Tomislav Lavoie feront partie de la distribution de La Flûte enchantée de Mozart en tant que Pamina et Sarastro à l’Opéra Grand Avignon dont la première a lieu le 27 décembre 2019.

Dans le cadre de l’émission Place à l’Opéra et en direct du Metropolitan Opera de New York, Sylvia L’Écuyer diffusera cette fin de semaine Macbeth de Giuseppe Verdi. La distribution comprend Anna Netrebko, soprano (Lady Macbeth), Željko Lu?i?, baryton (Macbeth)  Matthew Polenzani, ténor (Macduff), Ildar Abdrazakov, bass (Banquo), Giuseppe Filianoti, ténor (Malcolm), Bradley Garvin, baryton-basse (Un serviteur) Sarah Cambidge, soprano (une dame de compagnie), Richard Bernstein, basse (un assassin), les apparitions: Christopher Job, basse (un guerrier), Meigui Zhang, soprano (un enfant ensanglanté), Karen Chia-Hing-Ho, soprano (un enfant couronné), Yohan Yi, basse (un héraut) et Harold Wilson, basse (un médecin). Le Choeur et l’Orchestre du MET seront sous la direction de Marco Armiliato,  l’entracte, l’animatrice s’entretiendra avec le musicologue Claudio Vellutini au sujet de la relation entre Verdi et Shakespeare, Aux Actualités, Sylvia L’Écuyer proposera une entrevue sur le voix à surveiller en 2020 avec  le rédacteur en chef de la revu Opéra Magazine Richard Martet. L’émission sera diffusée sur le site d’IcimusiqueClassique le samedi  21 décembre 2019 à 13 h et reprise à l’antenne dICI MUSIQUE le dimanche 22 décembre à 19 h.

À son émission La semaine lyrique, Justin Bernard fera entendre le dimanche 22 décembre 2019 les plus belles pages du répertoire lyrique. Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser l’émission « en ondes radio » de 13 h à 15 h à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM) et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut être également écoutée en direct sur le site électronique de Radio VM à l’adresse http://www.radiovm.com.

Les projections du Café d’art vocal,  tout comme les  Matinées d’Opéramania et les Soirées d’Opéramania fon relâche pour la période des fêtes.

Et si vous voulez visionner et écouter d’autres opéras pou visionner des documentaires pendant le Congé des Fêtes, je vous rappelle, comme je l’ai fait l’an dernier à la même époque, que vous pourrez parcourir la section « Sur les ondes lyriques » du site Forum Opéra qui présente une « sélection mensuelle et éclairée des opéras et émissions autour de l’art lyrique retransmis gratuitement à la télévision, à la radio et sur le Web ». Pour la sélection du mois de décembre, vous pouvez cliquer ici.

*****

Je vous souhaite une agréable semaine lyrique, un Noël lyrique... et serai de retour le 28 décembre présenter un bilan lyrique québécois pour l’année 2o19 et la décennie qui s’achève !

PS : Et si vous êtes à la recherche d’un autre cadeau pour Noël ou le Nouvel An pour vos proches (à part l’abonnement à L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique !), je vous invite à considérer l’achat du dernier essai du grand – et prolifique musicologue québécois Jean-Jacques Nattiez qui vient de publier aux Éditions Vrin l’essai intitulé Fidélité et infidélité dans les mises en scène d’opéra. Vous pouvez en faire l’acquisition en ligne en cliquant ici.

Un récital mémorable DiDonato-Nézet-Séguin au Club musical de Québec, les grands opéras à l’Orchestre symphonique de Laval et un concert de Noël par Tempêtes et passions

13 décembre 2019

14 décembre 2019
(N° 2019-40)


Yannick Nézet-Séguin et Joyce DiDonato
Wintereise (Voyage d’hiver)
Club musical de Québec, 8 décembre 2019
Photographie : André Desrosiers

S’il est un évènement qui, en 2019, voire durant la décennie qui s’achève, restera gravée dans la mémoire des mélomanes de notre capitale nationale, c’est le récital que donnaient à l’invitation du Club musical de Québec la mezzo-soprano  Joyce DiDonato et le « pianiste » Yannick Nézet-Séguin le 8 décembre 2019 au Palais-Montcalm de Québec. Joué à guichets fermés, devant les 1000 spectateurs et spectatrices de  la salle Raoul-Jobin, auquel s’ajoutaient 450 personnes à la salle Hydro-Québec du Théâtre Le Diamant où était présentée une transmission vidéo en direct du récital, cet évènement s’est avéré un moment de grande communion musicale, non seulement entre les deux artistes, mais avec un public à qui était offerte une interprétation du Wintereise (Voyage d’hiver) de Franz Schubert d’une qualité exceptionnelle. La prestation vocale et dramatique impeccable de Joyce DiDonato bénéficiait de l’accompagnement d’un pianiste dont la musicalité – autant que l’immense chef qu’est devenu Yannick  Nézet-Séguin- était transcendante. Je réserve mes autres commentaires pour la critique qui sera publié dans le numéro 22 (Hiver 2020) de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique. Une critique du récital mérite d’être lue et je vous invite à prendre connaissance  ici  du compte-rendu publié sur le site Bachtrack sous la plume d’Emmanuel Bernier et le titre « Le Voyage d’hiver transfiguré de DiDonato et Nézet-Séguin à Québec »

Le récital entendu à Québec a été repris à l’Université à Ann Arbor le mercredi 11 décembre 2019 et sera donné demain le 15 décembre 2019 à 14 h au Carnegie Hall de New York. En cette veille de la tenue de l’événement, celui-ci affiche complet ou presque car, après vérification sur le site de la célébrissime salle, il ne reste  – sur les 2804 sièges que compte la salle – qu’un billet au parterre et que quelques autres billets – surtout dans les dernières rangées du balcon – que vous pourrez vous procurer ici… si vous êtes de passage de la Grosse pomme… lyrique!

Une dernière représentation pour entendre Les Illuminations de Benjamin Britten par Karina Gauvin

La soprano Karina Gauvin qui sera à nouveau l’invitée de l’Orchestre métropolitain pour chanter Les Illuminations de Benjamin Britten, sous la baguette de Nicholas Carter. La troisième et dernière représentation de ce concert aura lieu le samedi 14 décembre 2019 à la Maison de la culture Mercier et Saint Léonard et débutera à 19 h 30.

Le Brunch de Noël de la Société d’art vocal de Montréal

Le directeur général et artistique de la Société d’art vocal de Montréal, André Lemay-Roy, convie les lyricomanes à la 16e édition du Brunch annuel qui se déroulera au Café d’art vocal les dimanche 15 et lundi 16 décembre 2019 à 11 h 30. Ce rendez-vous festif soulignera le sinistre dont la Cathédrale Notre-Dame-de-Paris a été victime le 15 avril 2019 et qui a frappé l’imaginaire de tous les amoureux d’histoire et des mélomanes. Le grand orgue retentira pour accompagner des voix célèbres dont la soprano Jessye Norman décédée le 30 septembre dernier.

Un concert de Noël par Tempêtes et passions

Sur le thème « Stille Nacht : Tempêtes et passions chante Noël », l’ensemble lyrique de la capitale nationale réunira le dimanche 15 décembre 2019 à 14 h les artistes Guy Lessard, Hélène Marceau, Alfred Marin, Luce Vachon et une invitée spéciale , la soprano Carole-Anne Roussel,  pour offrir une aventure dans la pure tradition allemande de Noël, illustrée par les plus belles mélodies du XIVe au XXe siècle, tant des airs classiques (Praetorius, Schubert, Cornelius, Liszt, etc.) que les chants traditionnels.

L’aspect visuel ayant toujours occupé une place de choix dans les productions de Tempêtes et passion, les mélomanes pourront découvrir, tout au long du concert, des projections  sur l’écran géant de la Cathédrale Holy Trinity où se tiendra le concert, évoquant l’imaginaire des artistes visuels du dernier millénaire dans leurs représentations célèbres de la Nativité. Des traductions seront disponibles pour accompagner la découverte du répertire. Des desserts allemands, du café et du vin seront proposés pour compléter l’expérience. Pour réserver vos places, vous pouvez cliquer ici.

Carole-Anne Roussel

Des chants de Noël espagnols par La Nef

En collaboration avec la Fondation Arte Musica, La Nef propose une réinterprétation des chants de Noël espagnols tirés du recueil du XVIe siècle « Cancionero de Uppsala » qui illustre comment la musique a été de tout temps un lieu de rassemblement et de célébration. Chants de Noël, en castillan, catalan, latin et galicien, intégrant des pièces instrumentales, des improvisations et des éléments des cultures cohabitant harmonieusement dans l’Espagne de cette époque. Sous la direction musicale de Pierre-Alexandre Saint-Yves (oix, rauschpfeife, vielle à roue, chalumeau, flûtes à bec, la soprano Dorothéa Ventura, le ténor Jean-François Daignault et la mezzo-soprano Ghislaine Deschambault seront accompagnés par Andrew Wells-Oberegger, (oud, santour, cornemmuse), Seán Dagher (cistre), Émilie Brûlé (vièle), Elin Sodestrom (viole de gambe) et  Éric Breton (percussions). Vous pouvez consulter le programme détaillé du concert en cliquant ici. Ce concert aura lieu le dimanche 15 décembre 2019 à compter de 14 h 30 et se déroulera à la salle Bourgie du Musée des beaux-arts de Montréal.

Le spectacle Prends garde à toi de l’Opéra de Montréal et de La Gang à Rambrou

En collaboration avec l’organisme communautaire La Gang à Rambrou, l’Opéra de Montréal présentera le mardi 17 décembre 2019 une  adaptation de l’opéra Carmen de Bizet (réintitulé Prends garde à toi) par des personnes atteintes de déficience intellectuelle et d’autisme. Dans la préparation de ce spectacle, ces personnes ont bénéficié du travail d’une équipe artistique professionnelle de La Gang à Rambrouet ainsi que d’artistes de l’Opéra de Montréal, notamment du cinéaste Charles Binamé, de la soprano Frédérique Drolet, du médiateur Pierre Vachon et du scénariste Pascal Blanchet.

Dans une mise en scène de Suzanne Beaulieu et une direction musicale de Valérie Walker, le spectacle réunira sur scène une cinquantaine de participants et participantes de la Gang à Rambrou ainsi que les interprètes Camille Vincent (Carmen), David Philippe (Arnaud), Thibault Viallard (Jack), Érika Miller (Aline), ainsi que Geneviève Béliveau, Alain Dumont, Carole Pesant et Carlo Salzani. Des artistes-musiciens, des chanteurs de Rambrou et des comédiens amateurs se joindront égale l’unique représentation de Prends garde à toi aura lieu à la Cinquième salle de la Place des Arts le 17 décembre 2019 et débutera à 19  h. pour plus de renseignements sur cet évènement, vous pouvez cliquer ici.

Les Grands opéras par l’Orchestre symphonique de Laval avec l’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal

En collaboration avec l’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal, l’Orchestre symphonique de Laval (OSL) et son chef Alain Trudel présenteront un gala d’airs tirés des grands opéras de Giuseppe Verdi (La Traviata, Nabucco et Il trovatore), Georges Bizet (Carmen et Les Pêcheurs de perles), Léo Delibes (Lakmé), Francesco Cilea (L’Arlésiena) et Ruggero Leoncavallo (I Pagliacci). Quatre jeunes artistes de l’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal, la soprano Andrea Nunez, la mezzo-soprano Florence Bourget, le ténor Matthew Dalen et le baryton-basse Jean-Philippe McClish, prendront part au Gala et pourront compter sur le Choeur de Laval, préparé par Dany Wiseman. L’évènement aura lieu le 18 décembre dès 19 h 30 à la Salle André-Mathieu.

Alain Trudel
Chef de l’Orchestre symphonique de Laval

Les lauréats et lauréates du Gala des Jeunes ambassadeurs lyriques

Le directeur général et artistique du Théâtre lyrichorégra, Alain Nonat, m’a fait parvenir la liste des lauréats et lauréats des divers prix qui ont été attribués lors du XXVIe Gala des Jeunes ambassadeurs lyriques qui a eu lieu à Montréal le 23 novembre 2019. Parmi les distinctions conférées, on note celle du Jeune talent lyrique québécois remporté par la mezzo-soprano Caroline Gélinas et du Jeune espoir lyrique canadien offert à la mezzo-soprano Beste Kalender. Ces deux chanteuses ont également des invitations de plusieurs compagnies lyriques européennes et asiatique, comme ce fut également le cas de Geoffrey Schellenberg, Matthew Dalen, Andréa Nú?ez, Sasha Djihanian, Scott Brooks, Rose Naggar Tremblay, Ana-Paula Cunningham Malagón,  Geoffroy Salvas, Andrea Lett et Katarína Kurucová. Des bourdes ont également été attribuée à trois « Jeunes talents étrangers », soit Natalie Pérez, Ángel Macías López et Florence Losseau. Sept jeunes ambassadeurs lyriques sont récipiendaires de bourses de l’Association des Amis de Francis Poulenc, en l’occurence Audrey-Anne Asselin, Ana Paula Cunnigham Malagón, Sasha Djihanian, Maude Côté-Gendron, Andrea Lett, Nicole Dubinsky et Rachel Tremblay.

Pour consulter la liste complète et détaillée des lauréats et lauréats et des prix, bourses et engagements qui leur ont été conférés ainsi que les noms des 18 membres du Comité de sélection, vous pouvez cliquer ici.

Une recension de l’ouvrage Offenbach, mode d’emploi sur le site de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique

Le musicologue Pascal Blanchet a rédigé pour L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique une recension de l’ouvrage Offenbach, mode d’emploi de Louis Bilodeau publié par L’Avant-scène de l’opéra dont j’ai fait mention dans les numéros précédents du présent bloque. Je viens de mettre cette recension en ligne dont je reproduis un extrait : « Affirmons-le d’emblée : l’ouvrage est une réussite complète, couronné du prix Georges Bizet, ce qui réjouit le cœur de l’amoureux d’Offenbach et, plus largement, de l’amateur d’art lyrique. L’autre sujet de fierté de cet ouvrage est qu’il soit dû à un auteur québécois, fidèle collaborateur de la Revue. Louis Bilodeau, musicologue et professeur, auteur de comptes-rendus et de critiques pour le site internet de l’ASO et pour le magazine Classica, était tout désigné pour s’occuper d’un travail aussi sérieux ». Pour lire le texte intégral de cette recension qui paraîtra également dans la version imprimée du numéro 22 (Hiver 2020) de la revue, vous pouvez cliquer ici.

André Barbe, Renaud Doucet et Guy Simard sont à Hambourg, Michèle Losier à Bruxelle , Éric Laporte à Francfort, Yannick Nézet-Séguin à New York, Claire de Sévigné à Genève, Julie Boulianne à Lyon et Jean-Marie Zeitouni et Hélène Guilmette à Nancy

André Barbe, Renaud Doucet et Guy Simard collaboreront à La Cenerentola de Rossini au Staatsoper de Hambourg les 14 et 19 décembre 2019. Marianne Fiset incarnera Mimì dans La Bohème de Puccini à l’Opéra national de Finlande à Helsinki les 14, 18 et 20 décembre 2019.  Éric Laporte incarnera à nouveau d’Ulysse dans Pénélope de Fauré à l’Opéra de Francfort dont la prochaine représentation est prévué pour 15 décembre 2019. Yannick Nézet-Séguin accompagnera Joyce DiDonato au piano lors d’un récital consacré à Die Winterreise de Schubert au Carnegie Hall de New York le 15 décembre 2019. Claire de Sévigné chantera Phani dans Les Indes galantes de Rameau au Grand Théâtre de Genève les 15, 17 et 19 décembre 2019. Julie Boulianne incarnera ensuite Robin-Luron dans Le Roi Carotte d’Offenbach à l’Opéra de Lyon les 15, 17, 19 et 20 décembre 2019. Jean-Marie Zeitouni dirigera une nouvelle production de Cendrillon de Massenet, dont le rôle-titre sera tenu par Hélène Guilmette, à l’Opéra de Lorraine à Nancy dont la première a lieu le 15 décembre et qui sera reprise les 17, 19 et 20 décembre 2019. Michèle Losier sera La Muse et Nicklausse dans les Contes d’Hoffmann d’Offenbach au Théâtre de la Monnaie de Bruxelles qui connaîtra quatre représentations cette semaine, les 14, 17, 19 et 20 décembre 2019. Celle-ci a eu droit aux éloges du critique Stéphane Renard qui, dans les pages du journal L’Écho, a écrit :  « Fascinante aussi, la classe de l’omniprésente Michèle Losier, mezzo bouleversante dans le grand air de Niklausse à l’acte 3 ». Ayant assisté à la représentation du 12 décembre 2-19, je partage cette appréciation de la prestation de Michèle Losier de ce grand spécialiste d’Offenbach.

Michèle Losier (La Muse/Nicklause)
Les Contes d’Hoffman de Jacques Offenbach
La Monnaie, 2019
Photographie : Hugo de Pril

Dans le cadre de l’émission Place à l’Opéra et en direct du Metropolitan Opera de New York, Sylvia L’Écuyer diffusera cette fin de semaine La Dame de Pique de Piotr Ilyich Tchaikovsky. La distribution comprend Lise Davidsen, soprano (Lisa), Yusif Eyvazov, ténor (Hermann),  Elena Maximova, mezzo-soprano (Pauline), Larissa Diadkova, mezzo-soprano (Comtesse) Igor Golovatenko, baryton (Prince Yeletsky), Alexey Markov, baryton (Tomsky) et Jill Groves, mezzo-soprano, Paul Groves, ténor. Le choeur et l’Orchestre du MET seront ous la direction de Vasily Petrenko. À l’entracte, l’animatrice s’entretiendra avec la professeur Maria Ivanova nous parle de l’opéra inspiré de l’oeuvre d’Alexandre Pouchkine. Dans es Actualités. il sera question de l’opéra Carmen revisité pour permettre la participation sociale, l’intégration et l’inclusion des personnes atteintes de déficience intellectuelle et d’autisme. Pierre Vachon de l’Opéra de Montréal et Suzanne Beaulieu fondatrice de la Gang à Rambrou seront les personnes invitées par Sylvia L’Écuyer our présenter ce projet. L’émission sera diffusée sur le site d’IcimusiqueClassique le samedi  14 décembre 2019 à 13 h et reprise à l’antenne dICI MUSIQUE le dimanche 15 décembre à 19 h.

À son émission La semaine lyrique, Justin Bernard fera entendre le dimanche 15 décembre 2019 les plus belles pages du répertoire lyrique. Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser l’émission « en ondes radio » de 13 h à 15 h à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM) et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut être également écoutée en direct sur le site électronique de Radio VM à l’adresse http://www.radiovm.com.

Animées par Bernard Côté, les projections du Café d’art vocal  concluent l’année 2019 en ce samedi 14 décembre  l’opérette  La grande duchesse de Gerolstein de Jacques Offenbach  dans une production du Théâtre du Châtelet de 20044. La distribution comprend IFelicity Lott, Yan Beuron, Sandrine Piau, François Le Roux et Frank Leguérinel, La direction musicale est de Marc Minkowski et la mise en scène de Laurent Pelly. Je vous rappelle que la projection débute à 12 h 30 et que le Café d’art vocal est situé au 1223, rue Atateken à Montréal. Une reprise est prévue le jeudi 19 décembre 2019 à 18 h 30.

Dans le cadres des Matinées d’Opéramania. l’on pourra assister le lundi 16 décembre 2019 à 13 h 30 à une projection du volet 2 de l’opéra Tannhäuser de Richard Wagner dans une production du Teatro La Fenice de Venise de 2017. La distribution comprend Paul McNamara, Liene Kinca, Christoph Pohl, Ausrine Stundyte et Pavlo Balakin, dans une mise en scène de Calixto Bieito et sous la direction musicale d’Omer Meir Wellber. Cette matinée se déroulera sur le campus de l’Université de Montréal à Longueuil, et plus précisément à la salle de l’Édifice Port-de-Mer situé au 101, place Charles-Le Moyne. Les Soirées d’Opéramania prennent congé  à nouveau cette semaine et un retour est annoncé pour le vendred 17 ajniers avec la présentation d’Il Trovatore de Verdi.

*****

Je vous souhaite une agréable semaine lyrique!

Les illuminations par Karina Gauvin et l’Orchestre métropolitain, le Wintereise de Joyce DiDonato et Yannick Nézet-Séguin au Club musical de Québec et trois Messiah de Haendel

7 décembre 2019

7 décembre 2019
(N° 2019-39)

Karina Gauvin
Photographie : Michael Slobodian

 La soprano Karina Gauvin sera l’invitée de l’Orchestre métropolitain et chantera Les Illuminations de Benjmain Britten sous la direction Nicholas Carter. Ce concert sera présent le 12 décembre à 19 h 30 à la Maison symphonique de Montréal et sera repris les 10, 11, 13 et 14 décembre 2019 à Pierrefonds-Roxboro, Verdun, à la Maison de la culture Mercier et à Saint Léonard. Je vous invite à écouter ci-après l’extrait de ce magnifique cycle de mélodies du compositeur anglais  sur des poèmes d’Arthur Rimbaud que Karina Gauvin a enregistré sur le label québécois Atma Classique :

Orgue et pain d’épices à l’Orchestre symphonique de Montréal…avec l’ensemble vocal Quartom

L’ensemble vocal Quartom, composé Antonio Figueroa, Benoit Le Blanc, Philippe Martel et Julien Patenaude l’organiste Jean-Willy Kunz ainsi qu’un quintette de cuivre de l’Orchestre symphonique de Montréal (OSM) interpréteront un répertoire de Noël. Parmi les airs que chanteront les membres de l’ensemble vocal l’on compte Il est né le divin enfant, Go Tell It on the Mountain, Minuit, chrétiens ainsi que, dans des arrangement de Jean-Willy Kunz, Joy to the World, The First Nowell, Douce nuit, Les anges dans nos campagnes et Adeste fideles. Le programme également des extraits de la suite  Casse-Noisette de Piotr Ilyich Tchaikovsky, le Prélude en do majeur  (BMW 5) et un extrait Art de la fugue (Contrapunctus 10) (arr. Arthur Frackenpohl)  (BWV 1080) de Johann Sebastian Bach, le Noël de Louis-Claude Daquin le 2e mouvement du Quintette no 1 op. 5 de Victor Ewald, la Symphonie des jouets d’Edmund Angerer et des extraits du Concerto grosso op. 6 no 8 (« C0ncerto de Noël ») d’Arcangelo Corelli.

Les mélomanes de la Mauricie pourront par ailleurs entendre Le Noël de Quartom au Centre culturel de Shawinigan le dimanche 8 décembre 2019. Pour plus de renseignements sur ce concert, vous pouvez cliquer ici.

Quartom
Benoit Le Blanc,  Julien Patenaude, Antonio Figueroa et Philippe Martel

Joyce DiDonato et Yannick Nézet-Séguin au Club musical de Québec

Après avoir chanté avec l’Orchestre métropolitain à la Maison symphonique de Montréal le novembre dernier et à l’invitation du Club musical de Québec, la grande mezzo-soprano américaine Joyce DiDonato est de retour en sol québécois le dimanche 8 décembre 2019. Accompagnée par Yannick Nézet-Séguin, elle interprétera le cycle de mélodies Wintereise (Le Voyage d’hiver) de Franz Schubert. Ce récital aura lieu à la salle Raoul-Jobin du Palais Montcalm de Québec et débutera à 16 h… et affiche complet depuis longtemps ! Le Diamant retransmettra le récital en direct

Je vous invite  lire  de l’entretien avec Joyce DiDonato publié dans le dernier numéro 22 (Automne 2019) de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique . Voici d’ailleurs réponse de la mezzo-soprano américaine une question que je lui posais au sujet de son récital de Québec

« Vous reviendrez ensuite le 8 décembre pour chanter Die Winterreise de Schubert au Club musical de Québec avec Yannick Nézet-Séguin comme pianiste accompagnateur, un récital que vous avez déjà donné avec Yannick à Kansas City et à Ann Harbor, et que vous présenterez au Carnegie Hall de New York le 15 décembre. Quel est le plus grand défi pour une mezzo-soprano lorsqu’il s’agit d’interpréter un cycle de lieder composé à l’origine pour ténor ?
Je pense que le défi est identique pour tout chanteur : demeurer fidèle à la pureté musicale de la partition de Schubert, et livrer un récital qui soit vrai, sans prétention, ni « présentation », et qui puisse pénétrer le cœur de chaque auditeur.  »

Pour en savoir davantage sur la genèse de ce récital auquel j’aurai le plaisir d’assister et qui sera à nouveau présenté au Carnegie Hall de New York le 15 décembre prochain, je vous invite à visionner une conversation entre Yannick Nézet-Séguin et Joyce DiDonato qui s’est tenue le 13 décembre 2019 au Folly Theater de Kanssas City :

… et un cours de maître par Joyce DiDonato à l’Université Laval

Avec la participation du Conservatoire de musique de Québec et de la Faculté de musique de l’Université Laval, le Club musical de Québec présentera également un cours de maître public avec Joyce DiDonato le 9 décembre de 11 h à 13 h à  la salle Henri-Gagnon du Pavillon Louis-Jacques Casault de l’Université Laval. L’entrée est libre.

Trois Messiah de Haendel par L’Harmonie des saisons, l’Orchestre classique de Montréal et Les Violons du Roy

La semaine qui s’annonce permettra d’entendre le Messiah trois fois plutôt qu’une ! En collaboration avec le Festival Classica, L’Harmonie des saisons poursuit sa tournée québécoise et avec l’œuvre phare du temps des fêtes jouée sur instruments d’époque. De son clavecin, le chef Eric Milnes dirige les quatre solistes que sont la soprano Magali Simard-Galdès, la mezzo-soprano Florence Bourget, le ténor Emmanuel Hasler et le baryton Marc Boucher. La représentation du 7 décembre 2019 est prévue pour 14 h à l’Abbaye Saint-Benoît-du-Lac et l’oeuvre pourra être entendue à deux autres reprises le dimanche 8 décembre à l’Église de la Purification à Repentigny à 15 h et à l’Église Saint-Famille è. Boucherville à 19 h 30.

L’Orchestre classique de Montréal poursuit les célébrations de son 80e anniversaire en proposant aussi le chef d’œuvre de Haendel le dimanche 8 décembre 15 h dans la crypte de l’Oratoire St-Joseph.  Le chef Boris Brott a choisi comme solistes la soprano Aline Kutan, la mezzo-soprano Annamaria Popescu, leténor Zachary Rioux et le baryton Gregory Dahl. Trois chœurs,  Les chantres musiciens, Les filles de l’île et le Chœur de l’OCM rassemblant  une soixantaine de chorises, prendront également part au concert.


Messiah de Georg Friedrich Haendel
Orchestre classique de Montréal
De gauche à droite : Boris Brott, Aline Kutan, Annamaria Popesscu, Zachary Rioux, Gregory Dahl

Sous la direction du chef fondateur Bernard LabadieLes Violons du RoyLa Chapelle de Québec et quatre solistes de réputation internationale, la soprano Marie-Sophie Pollak, le contre-ténor Tim Mead, le ténor Aaron Sheehan et le baryton-basse Matthew Brooks,  proposeront à leur tour – et à trois publics distincts au Québec leur Messiah. Le concert sera présenté aux le mercredi 11 décembre à 20 h au Palais Montcalm – Maison de la musique à Québec,  le jeudi 12 décembre à 20 h au Palais Montcalm , Maison de la musique à Québec etle vendredi 13 décembre à 19 h 30 à la Maison symphonique de Montréal. À ces trois prestation en sol québécois, s’ajouteront  deux autres représentation au Centre national des Arts à Ottawa les 18 et 19 décembre 2019.

Un récital d’extraits d’opéra à la Faculté de musique de l’Université Laval

Dans le cadre de la série « Concerts de classes et de musique de chambre », les élèves des classes d’Hélène Guilmette et de Jean-François Lapointe, un récital d’extraits d’opéras sera présenté à la Faculté de musique de l’Université Laval le dimanche 8 décembre 2019. Ce récital débutera à 19 h 30 et se déroulera è la salle Henri-Gagnon du Pavillon Louis-Jacques-Casault (local 3155) de l,Univesité Laval. L’entrée est libre.

Bach et l’opéra baroque aux Amicales de la Phonothèque de la Société d’art vocal de Montréal

Dans la cadre des Amicales de la Phonothèque de la Société d’art vocal de Montréal ((SAVM), Michelle Dionne animera un évènement sur le thème « Bach et l’opéra baroque » le mardi 10 décembre 2019 à compter de 18 h 30. Comme le révèle le catalogue BWV, Bach n’aurait produit aucun opéra. Rien d’étonnant si on se réfère à ses croyances religieuses, au désaveu de ce genre musical par les autorités religieuses et l’absence de maisons d’opéra dans les villes luthériennes. Est-ce à dire que l’opéra baroque est étranger à la musique de Bach? Plusieurs réponses à cette question risquent d’engendrer bien des surprises !  L’évènement aura lieu au Café d,art vocal située au 1223, rue Atateken à Montréal.

Un portait du jeune baryton Jean-Philippe McLish sur le site de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique

Les secrétaire de rédaction de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique, Judy-Ann Desrosiers, a rédigé un portrait du jeune baryton Jean-Philippe McLish pour le prochain numéro 22 (Hiver 2020) que j’ai mis en ligne sur le site de la revue et que vous pourrez lire ici. Vous découvrirez un « jeune artiste passionné » qui a débuté ses études musicales au Conservatoire de musique de Québec. Il détient une maîtrise de l’École de musique Schulich de l’Université McGill. Il a interprété plusieurs rôles dont ceux de Don Alfonso dans Così fan tutte, Raimondo dans Lucia di Lammermoor, Il Re dans Ariodante et Készakállú dans Le Château de Barbe-Bleue. Au sein de l’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal, il a prêté sa voix au capitaine dans Eugène Onéguine, au deuxième prisonnier dans Fidelio et il incarnera l’homme armé dans La Flûte enchantée en mai 2020.

Jean-Philippe McLish

Florie Valiquette à Paris, Yannick Nézet-Séguin à Philadelphie, Jacqueline Woodley à Edmonton, André Barbe, Renaud Doucet et Guy Simard à Hambourg, Nora Sourouzian à Saint-Gall en Suisse, Mireille Lebel à Dessau en Allemagne, Michèle Losier à Bruxelles, Marianne Fiset à, Éric Laporte et Claire de Sévigné à Genève

Florie Valiquette tiendra le rôle de Barberine dans Le Nozze di Figaro de Mozart au Théâtre des Champs-Élysées de Paris dont la dernière est prévue pour le 7 décembre 2019. Yannick Nézet-Séguin retrouvera l’Orchestre de Philadelphie pour la Messe en si mineur de Bach le 7 décembre 2019. Jacqueline Woodley sera reçue par l’Orchestre symphonique d’Edmonton pour chanter le Messie de Haendel le 7 décembre 2019. André Barbe, Renaud Doucet et Guy Simard contribuent à la production par le Staatsoper de Hambourg de La Cenerentola de Rossini dont les deux premières représentations auront lieu les 8 et 11 décembre 201. Nora Sourouzian incarnera Jez?ibaba dans une nouvelle production de Rusalka de Dvo?ák au Théâtre de Saint-Gall les 8 et 13 décembre 2019. Mireille Lebel tiendra le rôle de La Muse et Nicklausse dans l’opéra Les Contes d’Hoffmann d’Offenbach au Anhaltisches Theater de Dessau le 8 décembre 2019. Michèle Losier sera La Muse et Nicklausse dans les Contes d’Hoffmann d’Offenbach au Théâtre de la Monnaie de Bruxelles dont la première a lieu le 10 décembre 2019 et qui sera également présenté le 12 décembre 2010. Marianne Fiset incarnera Mimì dans La Bohème de Puccini à l’Opéra national de Finlande qui ouvre à Helsinki pour le 11 décembre 2019. Éric Laporte incarnera à nouveau Ulysse dans Pénélope de Fauré à l’Opéra de Francfort le 11 décembre 2019. Claire de Sévigné tiendra le rôle de Phani dans Les Indes galantes de Rameau dont la première a lieu au Grand Théâtre de Genève le 13 décembre 2019.

Dans le cadre de l’émission Place à l’Opéra, Sylvia L’Écuyer diffusera cette fin de semaine la première retransmission en direct du Metropolitan Opera de New York  de la saison 2019-2020 et présentera l’opéra Akhnaten de Philip Glass. h. La distribution comprend Anthony Roth Costanzo,contreténor (Akhnaten), Dísella Lárusdóttir, soprano (Queen Tye) J’Nai Bridges, mezzo-soprano (Nefertiti), Aaron Blake, ténor (Grand Prêtre d’Amon), Will Liverman, baryton (Horemhab), Richard Bernstein, basse (Aye) et Zachary James, baryton-basse (Amenhotep III).  Le Choeur et l’Orchestre du Metropolitain de New York seront sous la direction Karen Kamensek. Aux  entractes, l’animatrice espère pouvoir offrir une entrevue avec le contreténor Anthony Roth Costanzo et s’entretiendra avec le compositeur Éric Champagne qui présentera l’opéra Akhnaten. L’émission sera diffusée sur le site d’IcimusiqueClassique le samedi  7 décembre 2019 à 13h et  à l’antenne d’ICI MUSIQUE le dimanche 8 décembre à 19 h.

À son émission La semaine lyrique, Justin Bernard fera entendre le dimanche 8 décembre 2019 les plus belles pages du répertoire lyrique. Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser l’émission « en ondes radio » de 13 h à 15 h à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM) et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut être également écoutée en direct sur le site électronique de Radio VM à l’adresse http://www.radiovm.com.

Animées par Bernard Côté, les projections du Café d’art vocal  présentent en ce samedi 7 décembre novembre 2019 l’opéra Don Carlo de Giuseppe Verdi  dans une production du Royal Opera House Covent Garden de 1985. La distribution comprend Ileana Cotrubas, Luis Lima, Giorgio Zancarano et Robert Lloyd, La direction musicale est de Bernard Haitink et la mise en scène de Brian Large. Je vous rappelle que la projection débute à 12 h 30 et que le Café d’art vocal est situé au 1223, rue Amherst à Montréal. Une reprise est prévue le jeudi 12 décembre 2019 à 18 h 30.

Dans le cadres des Matinées d’Opéramania. l’on pourra assister le lundi 9 décembre 2019 à 13 h 30 à une projection du volet 1 de l’opéra Tannhäuser de Richard Wagner dans une roduction du Teatro La Fenice de Venise de 2017. La distribution comprend Paul McNamara, Liene Kin?a, Christoph Pohl, Ausrine Stundyte et Pavlo Balakin, dans une mise en scène de Calixto Bieito et sous la direction musicale d’Omer Meir Wellber. Cette matinée se déroulera sur le campus de l’Université de Montréal à Longueuil, et plus précisément à la salle de l’Édifice Port-de-Mer situé au 101, place Charles-Le Moyne. Les Soirées d’Opéramania prennent congé cette semaine.

*****

Je vous souhaite une agréable semaine lyrique… et espère pouvoir assister à une représentation de l’opéra Les Contes d’Hoffmann de Jacques Offenbach au Théâtre de la Monnaie à Bruxelles où je serai la semaine prochaine avec la mezzo-soprano québécoise Michèle Losier dans le rôle de La Muse/Nicklause !

Un hommage à Joseph Rouleau au Café d’art vocal, l’Oratorio de Noël par l’Orchestre symphonique de Montréal et Chants par l’Ensemble de musique contemporaine de McGill

30 novembre 2019

30 novembre 2019
(N° 2019-38)

Joseph Rouleau †
(1929-2019)

Dans le cas des Rencontres du Café d’art vocal, la Société d’art vocal de Montréal (SAVM) rendra hommage au grand artiste lyrique québécois Joseph Rouleau. Le directeur général et artistique de la  Société André Lemay-Roy, animera cette soirée à laquelle prendra notamment part l’épouse du chanteur Renée Morreau. Celle-ci aidera à retracer le parcours exceptionnel de celui qui  a mené une prestigieuse carrière sur les scènes internationales avant de se consacrer à l’enseignement et à la philanthropie. Cet évènement aura lieu le mardi 3 décembre à 18 h 30 au Café d’art vocal situe au 1223, rue Atateken à Montréal.

Comme le rappelait Matilde Legault dans l’hommage publié dans le numéro 20 (Été 2019) (page 9) de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique Joseph Rouleau s’est éteint le 12 juillet 2019 à l’âge de 90 ans. Né à Matane en 1929, il est arrivé à Montréal à 17 ans et s’est inscrit à des cours de chant pour le simple plaisir. À la suggestion de Wilfrid Pelletier, il est entré au Conservatoire en 1949, faisant de lui le tout premier élève de la classe de chant. En 1956, il a décroché son premier rôle au Royal Opera House de Londres, où il a participé à près de 50 productions, totalisant les 1000 représentations. Sa carrière l’a mené sur les plus grandes scènes internationales, du Théâtre Bolchoï de Moscou à l’Opéra de Paris. Il a chanté aux côtés d’artistes de renom, tels que Luciano Pavarotti, Maria Callas et Joan Sutherland. À son retour au Québec à la fin des années 1970, il a fondé le Mouvement pour l’art lyrique du Québec, qui a donné naissance à l’Opéra de Montréal, et il a créé le Studio de chant de l’UQAM au sein duquel il a enseigné pendant près de 20 ans. Président des Jeunesses Musicales Canada durant 25 ans, il a cofondé le Concours musical international de Montréal. Son dévouement pour la musique a été maintes fois souligné, notamment par son intronisation au Panthéon canadien de l’art lyrique en 1992. Joseph Rouleau aura été jn véritable pionnier de l’art lyrique au Québec et sans aucun doute l’un des plus grands artistes de notre histoire musicale nationale.

Chants par l’Ensemble de musique contemporaine de McGill

Sur le thème « Chants » et sous la direction de son chef Guillaume Bourgogne,  les mélomanes sont conviés à un concert de l’Ensemble de musique contemporaine de McGill à l’occasion duquel seront interprétées des oeuvres de Gérard Grisey (Quatre chants pour franchir le seuil), Kaija Saariaho (Notes in Light) et Raphaël-Tristan Jouavaille (Du coton dans les oreilles, volume 2). Le concert mettra en présence les sopranos Elisabeth Boudreault et Jessica Toupin. Le violoncelliste Shulamit Sarid et l’étudiant en direction d’orchestre Charles-Éric Fontaine prendront également part au concert. Celui-ci aura lieu le samedi 30 novembre 2019 à 19 h 30 et se déroulera à la salle Pollack situé au au 555, rue Sherbrooke Ouest à Montréal.

 Les Violons du Roy et leurs Amours tragiques à Montréal

Après la première représenation du concert Amours Tragiques, qui a eu lieu à Québec jeudi dernier,  le chef Jonathan Cohen  dirigera à nouveau Les Violons du Roy et  la mezzo-soprano Christine Rice dans un programme d’airs de Purcell, Rameau, Elgar et plusieurs autres œuvres telles que Hippolyte et Aricie et Dido and Aeneas. Ce concert se déroulera à la Salle Bourgie du Musée des beaux-arts de Montréal le samedi 30 novembre et débutera à 20 h.

L’Oratorio de Noël au Festival Bach de Montréal

Le Festival Bach de Montréal  se poursuit et le fait saillant de la semaine sera la présentation par l’Orchestre symphonique de Montréal (OSM) de l’Oratorio de Noël sous la direction du chef Kent Nagao. Celui-ci a choisi comme solistes la soprano Marie-Sophie Pollak, la mezzo-soprano Wiebke Lehmkuhl, le ténor Hugo Hymas et le baryton Philippe Sly. Le Choeur de l’OSM aura été préparé par Andrew McGill. Deux représentations de ce concert sont prévues pour les  3 et 4 décembre et auront lieu à la Maison symphonique de Montréal à compter de 20 h. Sur le thème « Graupner percutant pour l’Avent et Noël », l’ensemble Les Idées heureuses présentera un concert consacré aux oeuvres de ce compositeur que la directrice Geneviève Soly continue de faire connaître au public québécois. On pourra notamme  entendre les sopranos Andréanne Brisson Paquin et Odéi Bilodeau, l’alto Claudine Ledoux et le ténor Arthur Tanguay Labrosse interpréter les cantates Die Nacht ist vergangen GWV 1101/22 et  Jesus ist und bleibt mein Leben  GWV 1107/12 ainsi que le motet Wie bald hast du gelitten GWV 1109/14. Ce concert aura lieu le mercredi 4 décembre 2019 à 19 h 30 à la salle  ourgie du Musée des Beaux-Arts de Montréal. Pour plus de renseignements sur chacun des ces concerts et pour retenir vos places, vous pouvez cliquer ici.

Le XXVIe  Gala des Jeunes ambassadeurs lyriques

Le Gala des Jeunes ambassadeurs lyriques s’est déroulé le samedi 23 novembre 2019 à la salle Pierre-Mercure du Centre Pierre-Péladeau et a mis en présence 30 jeunes artistes lyriques dont les prestations ont été fort appréciées, commme en font les compte-rendus de la soirée rédigée par Michel Joanny-Furtin pour Ludwig van Montréal (« 26e Gala des ambassadeurs lyriques : un magnifique bouquet vocal ») et Daniel Raymond sur le site atuvu.ca (« Le XXVIe Gala des jeunes ambassadeurs lyriques… éblouissant et époustouflant »).


XXVIe Gala des Jeunes ambassadeurs lyriques
Montréal, 23 novembre 2019

J’attends patiemment une communication du directeur artistique Alain Nonat pour présenter la liste des bourses  qui ont été attribuées et des propositions d’engagement et d’audition qui ont été formulées aux lauréats et lauréates par les 15 directeurs et directrices des compagnies lyriques qui ont assisté à l’évènement. Je peux vous informer d’ores et déjà que  la mezzo-soprano Caroline Gélinas a remporté le prix LOJIQ- Jeune talent lyrique québécois 2019.  Doté d’une bourse de mobilité de 2000 $, ce prix permettra à Caroline Gélinas d’effectuer un séjour de développement de carrière ou de perfectionnement artistique.

Carole Gélinas
Lauréate du Prix LOJIQ- Jeune talent lyrique québécois 2019

Une critique de Lucia de Lammermoor sur le site de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique

Les secrétaire et conseillère à la rédaction de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique, Judy-Ann Desrosiers et Matilde Legault, ont assisté ensemble à la première de la production par l’Opéra de Montréal de Lucia de Lammermoor de Gaetano Donixdetti le 9 novembre 2019. Je viens de mettre en ligne leur critique  sur le site de la revue et vous pourrez la lire ici. Vous pouvez la comparer, si le coeur vous en dit à celle de Christophe Huss (« ‘‘ Lucia de Lammermoor  », sans ambages » ) et Caroline RodgersLucia di Lammermoor : une distribution étincelante dans un écrin décevant »).

Jean-François Lapointe à Toulouse, Éric Laporte à Francfort, Florie Valiquette, Yannick Nézet-Séguin à Philadelphie et Jacqueline Woodley à Edmonton

Jean-François Lapointe sera au Théâtre du Capitole de Toulouse pour y incarner le Marquis de la Force dans les Dialogues des Carmélites de Poulenc dont la dernière représentation a lieu le 1er décembre 2019. Éric Laporte tiendra le rôle d’Ulysse dans Pénélope de Fauré à l’Opéra de Francfort dont la première aura lieu 1er décembre 2019 et qui connaîtra une deuxième représentation le 6 décembre 2019. Florie Valiquette tient à nouveau cette semaine le rôle de Barberine dans Le Nozze di Figaro de Mozart au Théâtre des Champs-Élysées de Paris les 1er, 3 et 5 décembre 2019. Yannick Nézet-Séguin retrouvera son Orchestre de Philadelphie pour la Messe en si mineur de Bach du 5 au 7 décembre 2019. Jacqueline Woodley sera reçue par l’Orchestre symphonique d’Edmonton pour chanter le Messiah de Haendel les 6 et 7 décembre 2019.

Animée par Frédéric Cardin, l’émission Samedi à l’opéra diffusera lors son émission d’aujourd’hui – qui cèdera sa place à Place à l’Opéra et à la radiodiffusion en direct du  Metropoltain Operade New York à compter de samedi prochain- Die Tote Stadt d’Erich Wolfgang Korngold  dans un enregistrement RCA Victor (GD 87767). La distribution comprend Anton de Ridder,, Benjamin Luxon, Carol Neblett, Hermann Prey, Rose Wagemann, Gabriele Fuchs, Patricia Clark, Rene Kollo et Willi Brokmeier, Les Chor des Bayerischen Rundfunks, Toelzer Knabenchor et Münchner Rundfunkorchester seront sous la direction d’Erich Leinsdorf. L’émission est diffusée sur ICI Musique classique à compter de 13 h.

Dans le cadre de l’émission Place à l’Opéra, Sylvia L’Écuyer termine la présentation de sa récolte de 2019 en faisant entendre le dimanche 1er décembre 2019 Les Contes d’Hofmann de Jacques Offenbach. La distribution comprend Dmitry Korchak, ténor (Hoffmann), Olga Peretyatko, soprano (Olympia/Antonia/Giulietta)  Gaëlle Arquez, mezzo-soprano (Muse/Nicklausse), Luca Pisaroni, baryton-basse (Conseiller Lindorf/Coppélius/Miracle) et Michael Laurenz, ténor (Andrès/Cochenille/Frantz).  Le Choeur et l’orchestre du Staatsoper de Vienne  seront sous la direction Frédéric Chaslin. À l’entracte, l’animatrice s’entretiendra avec le musicologue Jean-Christophe Keck qui s’intéresse à Offenbach depuis plus de trente ans et racontera ses plus récentes découvertes dans les greniers de la famille Offenbach. Je vous rappelle que les émissions de la récolte d’automne 2019 de Place à l’opéra ne peuvent entendues qu’à l’antenne d’ICI MUSIQUE.

À son émission La semaine lyrique, Justin Bernard fera entendre le dimanche 1er décembre 2019 les plus belles pages du répertoire lyrique. Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser l’émission « en ondes radio » de 13 h à 15 h à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM) et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut être également écoutée en direct sur le site électronique de Radio VM à l’adresse http://www.radiovm.com.

Animées par Bernard Côté, les projections du Café d’art vocal  présentent en ce samedi 30 novembre 2019 l’opéra Manon de Jules Massenet  dans une production du Wiener Staatsoper de 1983. La distribution comprend Edita Gruberova, Francisco Araiza, Pierre Thau et Hans Helm. La direction musicale est d’Adam Fisher et la mise en scène de Jean-Pierre Ponnelle et Brian Large. Je vous rappelle que la projection débute à 12 h 30 et que le Café d’art vocal est situé au 1223, rue Amherst à Montréal. Une reprise est prévue le jeudi 5 décembre 2019 à 18 h 30.

Dans le cadres des Matinées d’Opéramania. l’on pourra assister le mardi 3 décembre 2019 à 13 h 30 à une projection du volet 2 de La finta giardiniera de Mozart dans une production de l’Opéra de Lille de 2014. La distribution comprend Erin Morley, Carlo Allemano, Enea Scala, Marie-Adeline Henry et Maria Savastano, dans une mise en scène de David Lescot et sous la direction musicale d’Emmanuelle Haïm. Une deuxième matinée est offerte cette semaine le jeudi 5 décembre 2019 à 13 h 30 et permettre de visionner l’opéra Iolanta de Piotr Ilyich Tchaikovsky dans une production de l’Opéra national de Paris de 2016. La distribution comprend Sonia Yoncheva, Arnold Rutkowski, Alexander Tsymbalyuk, Andrei Jilihovschi et Vito Priante, dans une mise en scène de Dmitri Tcherniakov et sous la direction musicale d’Alain Altinoglu. Les deux matinées se dérouleront sur le campus de l’Université de Montréal à Longueuil, et plus précisément à la salle de l’Édifice Port-de-Mer situé au 101, place Charles-Le Moyne. Aux Soirées d’Opéramania, pourra être entendu le vendredi 6 décembre 2019 à compter de 19 h 30 l’opéra Il barbiere di Sivigliade de Giocacchino Rossini dans un production du Festival de Glyndebourne de 2016. La distribution comprend Björn Bürger, Danielle de Niese, Taylor Stayton, Alessandro Corbelli et Christophoros Stamboglis. La direction musicale est d’Enrique Mazzola et la mise en scène d’Annabel Arden. Cet évènement aura lieu à la salle Jean-Papineau-Couture de la Faculté de musique de l’Université de Montréal située au 200, avenue Vincent d’Indy.

*****

Je vous souhaite une agréable semaine lyrique !

Le XXVIe Gala des Jeunes ambassadeurs lyriques, des oeuvres vocales au début du Festival Bach de Montréal et suite… et fin de la tournée américaine de l’Orchestre métropolitain avec Joyce DiDonato

16 novembre 2019

23 novembre 2019
(N° 2019-37)

Organisé par le Théâtre Lyrichorégra 20 et son directeur Alain Nonat, le XXVIe Gala des Jeunes ambassadeurs lyriques aura lieu le samedi 23 novembre 2019 à 19 h 30 à la salle Pierre-Mercure du Centre Pierre-Péladeau. Il mettra en présence 30 jeunes artistes lyriques dont les candidatures ont été retenues à la site d’ auditions nationales. Ces artistes sont originaires du Québec, du Canada et proviennent de sept aux pays, soit d’Allemagne, de Chine, de Corée du Sud, de France, d’Italie, du Japon, du Mexique, de Slovaquie et de Suisse. Vous trouverez leur nom à la fin du présent texte. Sous la direction de son chef Louis Lavigueur,  l’Ensemble Sinfonia de Montréal accompagnera les jeunes artistes. Le programme détaillé des airs qui pourront être entendus lors du Gala est accessible ici.

Une quinzaine de directeurs et directrices de théâtres lyriques internationaux formeront un o comité de sélection et offriront au terme du gala des auditions, des participations à des concours internationaux directement en demi-finale, des classes de maître ou des engagements dans des productions en Europe, au Mexique ou en Asie.

Liste des jeunes ambassadeurs lyriques 2019
Sopranos : Andrea Nunez, Andrea Lett, Lisa Faeita, Audrey-Anne Asselin, Ana-Paula Cunningham-Malagon, Sasha Djihanian
Mezzo-sopranos : Danielle Mc Millian, Caroline Gelinas, Beste Kalender, Emma Mansell, Maude Côté- Gendron, Rose Naggar-Tremblay
Barytons : Scott Brooks, Geoffrey Shellenberg, Jean-Philippe Mc Clish, Philip Kalmanovitch, Geoffroy Salvas
Ténors : Matthew Dalen, Marcel d’Entremont

Des oeuvres vocales en début du Festival Bach de Montréal avec Clavecin en concert, Pallade Musica et Arion, Orchestre baroque

L’ouverrture du Festival Bach de Montréal et a lieu hier et l’évènement se poursuivre jusqu’au décembre prochain. Plusieurs oeuvres vocales sont au programme cette semaine. Dans un concert présenté en collaboration avec Clavecin en concert. la soprano Aline Kutan, le violoncelliste Stéphane Tétreault et le claveciniste Luc Beauséjour livreront des sonates et des arias de Bach et Vivaldi le 24 novembre dès 19 h 30 à la Chapelle Notre-Dame-de-Bonsecours. Puis, à la salle Bourgie du Musée des Beaux-Arts de Montréal et dans le cadre d’un concert de l’ensemble Pallade Musica, l’on pourra entendre le lundi 25 novembre à 19 h 30 la soprano Andréanne Brisson-Paquin chanter la Cantate Ich habe genug pour soprano, flûte, 2 violons, alto et basse continue, BWV 82a. Et à l’Église Saint-Jean-Baptiste de Montréal le vendredi 29 novembre dès 19 h 30, c’est la Messe en si mineur BWV 232 de Bach (BWV 232) qui sera présentée en co-production avec Arion Orchestre Baroque et le Studio de Musique ancienne de Montréal. Le chef Andrea Marcon dirigera les deux ensembles et les solistes seront les sopranos Robin Johannsen et  Hana Blažíková, l’alto Carlos Mena, le téno  Richard Resch, et le baryton, José Antonio López. Pour plus de renseignements sur chacun des ces concerts et pour retenir vos places, vous pouvez cliquer ici.

La suite et fin de la tournée américaine de l’Orchestre métropolitain avec Joyce DiDonato

Après des passages remarqués à Chicago, Ann Ann Arbor et New York, l’Orchestre métropolitain (OM) et son chef Yannick Nézet-Séguin termineront leur première ttournée américaine le dimanche à Philadelphie le dimanche 24 novembre 2019, Je vous rappelle la mezzo-soprano Joyce DiDonato participe à sa tournée et devrait à nouveau interpréter des airs de l’opéra La Clemenza di Tiro de Wolfgang Amadeus Mozart,  interpréter les airs, Parto, parto et Non piu di fiori tirés de ce même opéra. Pour compléter le programme, les musiciens et musiciennes de l’OM présenteront  la Symphonie n° 4 « Romantique » d’Anton Bruckner.

J’ai eu le plaisir d’assister au concert de Chicago et ai été témoin de l’accueil chaleureux réservé à l’Orchestre par les mélomanes de cette capitale musicale des États-Unis d’Amérique et le bonheur qu’a éprouvé Joyce DiDonato de se produire avec l’OM comme le révèle la photographie ci-jointe que j’avais d’ailleurs affiché sur la page Facebook de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique quelques heures après le concert :

Joyce DiDonato
Tournée américaine de l’Orchestre métropolitain
Chicago, 19 novembre 2019
Photographie : Daniel Turp

Les prestations de l’OM et de sa soliste invitée ont été fort bien accueillies par la critique, comme en a fait  foi la critique parue sur le site Chicago Classical News sous la plume de Lawrence JohnsonNézet-Séguin Montréal Orchestra make strong impact in Chicago debut ») ainsi que les vues exprimées par le critique musical Christophe Huss dans le journal Le DevoirChicago, bouche-bée devant l’OM »). Sur son site Ludwig van Montréal, Caroline Rodgers a présenté des compte-rendus de la tournée (« Ann Arbor et des beaux moments en photos » et « L’Orchestre métropolitin à la conquête de Carnegie Hall : mission accomplie ») et a recueilli – à bord d’un avion entre Ann Arbor et New York les propos de Joyce DiDonato (« À 33 000 pieds d’altitude avec Joyce DiDonato »). Je vous invite aussi à lire l’article que consacre au concert de New York le journaliste de La Presse Marc Cassivi intitulé « L’OM fait vibrer Carnegie Hall »)

Les découvertes du Café d’art vocal… avec le ténor Marco Mondragor

Dans le cadre de sa série « Les Découvertes du Café d’art vocal », la Société d’art vocal de Montréal reevra le dimanche 24 novembre 2019 le ténor Marco Mondragon. Accompagné au piano par Félix Vilchez, celui-ci interprétera des mélodies nord-américaines. Le récital aura lieu au Café d’art vocal qui est situé au 1223, rue Amherst et débutera  à 11 h 30.

Marcio Mondragor

Une seconde représentation pour La Bohème par le Théâtre lyrique de Laval

Après la première d’hier soir, le Théâtre d’art lyrique de Laval (TALL) présentera le dimanche 24 novembre 2019  la seconde représentation La Bohème de Giacomo Puccini. Je vous rappelle que la mise en scène est de Frédéric-Antoine Guimond et que la direction musicale assumée par Sylvain Cooke. L’évènement aura lieu au Théâtre Marcellin-Champagnat et débutera  14 h. L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique y sera présente en la personne de sa secrétaire à la rédaction Judy-Ann Desrosiers… qui rédigera une critique du concert que je mettrai en ligne sur le site de la revue et qui sera publiée dans la version imprimée du numéro 22 (Hiver 2020).

Un « Rendez-vous lyrique » de l’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal

L’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal continue de rayonner dans la communauté et convie les opéraphiles à un « Rendez-vous lyrique » le dimanche 24 novembre 2019. À l’occasion de ce concert et avec un accompagnement de la pianiste Holly Kroeker, le ténor Matthew Dalen et la soprano Andrea Núñez interprèteront des solos et duos issus des plus grands succès du répertoire lyrique. L’èvènement aura lieu à la Maison de la culture de Notre-Dae-de-G^race et débutera  à 15 h.

Les Bosquets céléstes par la Compagnie baroque Mont-Royal

La Compagnie Baroque Mont-Royal présente le 24 novembre 2019 un concert sur le thème « Les bosquets célestes ». Composé du ténor David Menzies, de la théorbiste Madeleine Owen et du gambiste James Williamson, le Trio Ponté interprétera des œuvres de Charpentier, Clérambault, de Visée, Marais, L’Affilard et Rameau. Ce concert débutera à 15 h et aura lieu au Victoria Hall situé 4626, rue Sherbrooke Ouest à Westmount.

 

Les Violons du Roy et leurs Amours tragiques…

Dans un concert intitulé Amours Tragiques, en coproduction avec la Fondation Arte Musica, le chef Jonathan Cohen  dirigera Les Violons du Roy et  fera appel à la la mezzo-soprano Christine Rice oour interpréter des airs de Purcell, Rameau, Elgar et plusieurs autres œuvres telles que Hippolyte et Aricie et Dido and Aeneas. Ce concert se déroulera le  jeudi 28 novembre à la salle Raoul-Jobin du Palais Montcalm à  20 h et sera aussi présenté à Montréal à la Salle Bourgie du Musée des beaux-arts de Montréal le samedi 30 novembre à 20 h.

Une critique de La Storia di Orfeo sur le site de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique

La conseillère à la rédaction de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique, Matilde Legault, a assisté le 19 novembre 2019 au  concert présenté par la Fondation Arte Musica et mettant en vedette le contre-ténor Philippe Jaroussky et la soprano Amanda Forsythe. Elle présente ses vues sur ce concert auquel prenait également part le Boston Early Music Festival Chamber Ensemble dans une critique intitulée « La storia di Orfeo, l’œuvre redessinée de Jarrousky » que j’ai mis en ligne sur le site de la revue et que vous pouvez lire ici.

Philippe Jaroussky et Amanda Forsythe

Étienne Dupuis et Florie Valiquette à Paris, Dominic Champagne, Julien Bilodeau, France Bellemare et Stéphanie Pothier à Toronto, Yannick Nézet-Séguin à Philadelphie et Jean-François Lapointe à Toulouse

Étienne Dupuis tiendra le rôle de Rodrigo dans Don Carlo de Verdi à l’Opéra Bastille à Paris dont la dernière a lieu en ce 23 novembre 2019. Dominic Champagne signera la mise en scène d’Another Brick in the Wall de Julien Bilodeau et Roger Waters au Meridan Hall de Toronto qui connaître une dernière représentation le 23 novembre 2019. Y chanteront égalememt France Bellemare et Stéphanie Pothier. Yannick Nézet-Séguin sera à la tête de l’Orchestre Métropolitain pour présenter le dernier des quatre concerts de la tournée américaine avec Joyce DiDonato à Philadelphie le 24 novembre 2019. Jean-François Lapointe tiendra le rôle du Marquis de la Force dans Dialogues des Carmélites de Poulenc au Capitole de Toulouse les 24, 26 et 29 novembre 2019. Florie Valiquette tiendra le rôle de Barberine dans Le Nozze di Figaro de Mozart au Théâtre des Champs-Élysées à Paris les 26 et 29 novembre 2019.

Animée par Frédéric Cardin, l’émission Samedi à l’opéra diffusera en ce samedi 23 novembre 2019 l’opéra Olimpie de Gaspare Spontini  dans un enregistrement Bru Zane Bz (1035). La distribution comprend Karina Gauvin, Kate Aldrich, Mathias Vidal, Josef Wagner, Patrick Bolleire et Philippe Souvagie, Le Choeur de la Radio flamande et le Cercle de l’Harmonie serto sous la direction de Jérémie Rhorer. L’émission est diffusée sur ICI Musique classique à compter de 13 h.

Dans le cadre de l’émission Place à l’Opéra, Sylvia L’Écuyer continue la présentation de sa récolte de 2019 et fera entendre le dimanche 24 novembre 2019 l’opéra Don Quichotte dans une production du Festival de Wexford de 2019. La distribution comprend Anna Goryachova, mezzo-soprano (Dulcinée), Gabor Bretz, basse (Don Quichotte), David Stout, baryton (Sancho), Léonie Renaud, soprano (Pedro), Vera Maria Bitter, mezzo-soprano (Garcias), Paul Schweinester, ténor (Rodriguez) et Patrik Reiter, ténor (Juan). Le chœur philharmonique de Prague et l’orchestre symphonique de Vienne sous la direction de Daniel Cohen. À l’entracte, l’animatrice s’entretiendra avec  le musicologue Jean-Christophe Branger qui présentera la génèse de Don Quichotte.  Aux Actualités, Sylvia L’Écuyer proposera une entrevue avec le ténor Zachary Rioux sur le Messie de Handel présenté pour la première fois dans la crypte de l’Oratoire St-Joseph. Je vous rappelle que les émissions de la récolte d’automne 2019 de Place à l’opéra ne peuvent entendues qu’à l’antenne d’ICI MUSIQUE.

À son émission La semaine lyrique, Justin Bernard fera entendre le dimanche 24 novembre 2019 les plus belles pages du répertoire lyrique. Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser l’émission « en ondes radio » de 13 h à 15 h à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM) et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut être également écoutée en direct sur le site électronique de Radio VM à l’adresse http://www.radiovm.com.

Animées par Bernard Côté, les projections du Café d’art vocal  présentent en ce samedi 23 novembre 2019 l’opéra Orphée et Euridice de Christophe Willibald Gluck dans une production du Teatro alla Scala de Milan de  de 2018. La distribution comprend Juan Diego Florez, Christiane Karg, Fatma Said et Michele Mariotti. La mise en scène est de RHofesh Shechter et la direction musicale de John Fulljames. Je vous rappelle que la projection débute à 12 h 30 et que le Café d’art vocal est situé au 1223, rue Amherst à Montréal. Une reprise est prévue le jeudi 28 novembre 2019 à 18 h 30.

Dans le cadres des Matinées d’Opéramania. l’on pourra assister à une projection du volet 1 de La finta giardiniera de Mozart dans une production de l’Opéra de Lille de 2014. La distribution comprend Erin Morley, Carlo Allemano, Enea Scala, Marie-Adeline Henry et Maria Savastano, dans une mise en scène de David Lescot et sous la direction musicale d’Emmanuelle Haïm. L’événement se déroulera sur ke campus de l’Université de Montréal à Longueuil, et plus précisément à la salle de l’Édifice Port-de-Mer situé au 101, place Charles-Le Moyne. Aux Soirées d’Opéramania et à l’occasion du bicentenaire de la naissance de Jacques Offenbach, Michel Veilleux convie les lyricomanes à une soirée spéciale consacrée au grand maître de l’opéra-bouffe français du XIXe siècle. Autour du thème « Le génie de Jacques Offenbach (1819-1880) », des extraits de ses plus grands succès (Orphée aux enfers, La Belle Hélène, La Vie parisienne, La Grande-Duchesse de Gérolstein, Les Contes d’Hoffmann) et d’oeuvres plus rares (Le Docteur Ox, Barbe-Bleue, Croquefer, Les Deux aveugles) seront projetés et commentés. Cet évènement aura lieu à la salle Jean-Papineau-Couture de la Faculté de musique de l’Université de Montréal située au 200, avenue Vincent d’Indy.

*****

Je vous souhaite une agréable semaine lyrique !

Lucia de Lammermoor à l’Opéra de Montréal, La Fille du tambour-major à l’Opéra bouffe du Québec et le lancement d’Offenbach, mode d’emploi par Louis Bilodeau à Paris

9 novembre 2019

9 novembre 2019
(N° 2019-35)


Albina Shagimuratova (Lucia) et Frédéric Antoun ()
Lucia de Lammermoor de Gaetano Donizetti
Opéra de Montréal
Répétition générale, 7 novembre 2019
Photographie : Yves Renaud

Pour sa deuxième production de la saison 2019-2020, l’Opéra de Montréal (OdM) présente Lucia di Lammermoor de Donizetti. La distribution comprend Albina Shagimuratova (Lucia), Frédéric Antoun (Edgardo), Gregory Dahl (Enrico), Olec Tsibulko (Raimondo), Mario Bagh (Arturo), Rocco Rupolo (Normanno) et Florence Bourget (Alice). La mise en scène a été confiée à Michel Cavanagh. L’Orchestre Métropolitain sera sous la direction de Fabrizio Ventura et le Chœur de l’Opéra de Montréal aura été préparé par Claude Webster.

La première de Lucia a lieu de ce soir et débutera à 19 h 30, comme les représentations du mardi 12 et du jeudi 14 novembre 2019. La quatrième et dernière représentation aura lieu en matinée le dimanche 17nvebre et débutera à 14 h. Toutes ces représentations se dérouleront à la salle Wilfried=Pelletier de la Place des Arts et seront précédées une heure plus tôt d’une conférence Pré-Opéra donnée par le musicologue Pierre Vachon au Piano noblile.

Je ne pourrai assister, à regret, à cette première car je suis à Londres. Mais l’équipe de l’Opéra- Revue québécoise y sera fort bien représentée car ses secrétaire et conseillère à la rédaction, Judy-Ann Desrosiers et Matlide Legault y seront – et rédigeront d’ailleur la critique de l’évènement, comme seront aussi présentes ses co-directrices du marketing et des communications, Florence Troncy et Claudine Jacques.

La Fille du tambour-major à l’Opéra bouffe du Québec

En cette année de célébration du 200e anniversaire de naissance de Jacques Offenbach, l’Opéra bouffe du Québec (OBQ)) et son directeur Simon Fournier présenteront La fille du Tambour-Major. La distribution comprend Lucie St-Martin (Stella), Simon Chaussé (Monthabor), Pierre Rancourt (Lieutenant Robert), Klara Martel-Laroche (Claudine), Guillaume Beaudoin  (Griolet), Eric Thériault (Duc della Volta), Rose Naggar-Tremblay (Duchesse) et Alexandre Iannuzzi  (Marquis Bambin). . La mise en scène a été confiée à Alain Zouvi. Cinq (5) représentations sont prévues et se tiendront à la Maison des Arts de Laval les 9 et 15 novembre à 19 h 30 puis les 10, 16 et 17 novembre à 14 h.

Deux autres représentations pour La Clemenza di Tito à Opéra McGill

Après la première d’hier soir et toujours dans le cadre du Festival boîte noire Lisl Wirth, Opéra McGill deux autres représentations sont prévues pour La Clemenza di Tito de Wolfgang Amadeus Mozart. La production est mise en scène par Hidetoshi Mori. La direction de l’ensemble Pronto musica sera assurée par le chef Stephen Hargraves.

Ces deux représentations sont prévues pour les 9 et 10 novembre 2019 et débuteront à 19 h 30. Pour ceux et celles qui ne pourront y assister, il y a lie de souligner qu’elles feront l’objet d’une webdiffusion ici. Une causerie pré-concert se déroulera une heure avant chaque représentation dans la salle Clara Lichtenstein.

Un récital de Michel Ducharme et Anne-Marie Bernard à la Chapelle historique du Bon-Pasteur

Accompagné par la pianiste Anne-Marie Bernard, le baryton-basse Michel Ducharme présentera un récital à l’occasion duquel il interpréter  les Six Wunderhorn Lieder et  les Cinq lieder sur des poèmes de Friedrich Rückert de Gustav Mahler ainsi que dix lieder de Richard Strauss sur des textes de divers poètes. Cet évènement aura lieu le dimanche 10 novembre à compter de 15 h et se déroulera à la Chapelle historique du Bon-Pasteur située au 100, rue Sherbrooke Est è Montréal.

Michel Ducharme
Photographie : Louis Ducharme

Un internezzo Wintereise par Opéra McGill

Dans le cadre de la série de concerts Intermezzo présentés sur l’heure du midi, Opéra McGill présentera une récital du baryton Nathaniel Watson qui interprétera le cycle de lieder Wintereise de Franz Schubert. Le chanteur sera accompagné au piano par Michael McMahon. L’évènement aura lieu le 14 novembre 2019 de 12 h à 13 h et se déroulera à la salle Tanna Schulich de l’Elizabeth Wirth Music Building situé au 527 rue Sherbrooke Ouest à Montréal.

Nathaniel Watson

Un 5 à 7 musical par Opéra McGill

Sous le thème « Ariapalooza », Opéra McGill présentera le vendredi 15 novembre 2019 un « 5 à 7 musical » mettant en présence plusieurs jeunes artistes lyriques qui interpréteront des airs de Strauss, Sinatra et Sondheim… « et plus encore [car] dans l’opéra, il y en a pour tous les goûts » ! L’accompagnement au piano sera de Patrick Hansen et Stephen Hargreaves.

Cet évènement aura lieu de 17 h à 19 h dans le Hall d’entrée du Pavillon de musique Elizabeth Wirth de l’École de musique Schulich située au 527, rue Sherbrooke Ouest à Montréal. L’entrée est libre.

Une critique du Docteur Ox d’Offenbach en ligne sur le site de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique

Le musicologue Louis Bilodeau a assisté à la production de l’opérette Docteur Ox d’Offenbach par Les Productions Belle lurette et j’ai mis en ligne sa ( « Verne et Offenbach : une rencontre explosive ») le site de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique…. que vous pourrez lire ici. Je vous rappelle que la distribution comprenait Étienne Isabel (Docteur Ox), Étienne Cousineau (Prascovia), Nadine Arnaud Drouelle (Ygène), Patrice Côté (M. van Tricasse), Jocelyne Cousineau (Mme van Tricasse), Philippe Gobeille (Shaoura), Pierre-Luc Cossette (Niklausse), Marie-Pier Chamberland (Lotché), Fred Labelle (Suzel), Tristan Roy (Frantz) et Jonathan Robert (Josse/Grand Personnage). Elle était complétée par Jacinthe Décarie, Juliandrée Bourque, Mily Tchang-Letih, Lara-May Viger, Guillaume Dubois Beauchemin, Pierre-Luc Laforest-Jean et Sylvain Jr Giroux. La mise en scène était signée par Étienne Cousineau.

Le lancement à Paris du livre Offenbach, mode d’emploi de Louis Bilodeau

Et s’agissant de Louis Bilodeau, il prendra la route pour Paris – si ce n’est déjà fait – pour le lancement par L’Avant-scène Opéra de son livre Offenbach, mode d’emploi . Paru en France le 2 octobre et qui en librairie au Québec depuis le 21 octobre 2019. ce livre est connecté, comme la plupart des nouvelles publication de cette maison d’édition lyrique, avec l’application pour ASOPÉRA  qui permet aux lecteurs et lectures d’avoir accès à plus de 25 minutes de musique.


Olivier Laquerre à Toronto, Marie-Nicole Lemieux à Paris, Daniel Taylor à Buenos Aires, Antoine Bélanger à Calgary, Marianne Lambert / Marie-Ève Munger à Rennes, Nora Sourouzian à Saint-Gall en Suisse, Dominic Champagne, Julien Bilodeau, France Bellemare, Hugo Laporte et Stéphanie Pothier à Torotno et Jacques Lacombe à Séville

Olivier Laquerre sera de la distribution de Don Giovanni de Mozart à l’Opera Atelier de Toronto dont la dernière a lieu en ce samedi 9 novembre 2019. Marie-Nicole Lemieux incarnera Suzuki dans Madama Butterfly de Puccini à l’Opéra Bastille à Paris les 9 et 13 novembre 2019. Daniel Taylor tiendra le co-rôle-titre dans une nouvelle production d’Orfeo ed Euridice de Gluck au Teatro Colón de Buenos Aires les 9, 10 et 12 novembre 2019. Antoine Bélanger incarnera Rodolfo dans La Bohème de Puccini au Calgary Opera les 9, 13 et 15 novembre 2019. Marianne Lambert/Marie-Ève Munger incarnera Ophélie dans Hamlet d’Ambroise Thomas à l’Opéra de Rennes le 10 novembre 2019. Nora Sourouzian incarnera Jez?ibaba dans une nouvelle production de Rusalka de Dvo?ák au Théâtre de Saint-Gall en Suisse le 10 novembre 2019. Dominic Champagne signera la mise en scène d’Another Brick in the Wall de Julien Bilodeau et Roger Waters au Meridan Hall de Toronto du 13 au 23 novembre 2019. Y chanteront égalememt France Bellemare, Hugo Laporte et Stéphanie Pothier. Jacques Lacombe sera au Teatro de la Maestranza de Séville pour une nouvelle production de Samson et Dalila de Saint-Saëns dont la première a lieu le 14 novembre 2019.

Animée par Frédéric Cardin, l’émission Samedi à l’opéra diffusera en ce samedi 9 novembre 2019 l’opéra Zaza de Ruggiero Leoncavallo dans un enregistrement Opera Rara (ORC 55). La distribution comprend Ermonela Jaho, Stephen Gaertner, Riccardo Massi, Patricia Bardon, Kathryn Rudge, David Stout, Fflur Wyn, Simon Thorpe, Christopher Turner, Nicky Spence, Julia Ferri, Helen Neeves, Edward Goater, Robert Anthony Gardiner, Eleanor Minney et Rebecca Lodge. Les BBC Singers et la BBC Symphony Orchestra seront sous la direction de Maurizio Benini. L’émission est diffusée sur ICI Musique classique à compter de 13 h.

Dans le cadre de l’émission Place à l’Opéra, Sylvia L’Écuyer continue la présentation de sa récolte de 2019 et fera entendre le dimanche 10 novembre 2019 l’opéra La Cucina d’Andrew Synnott dans une production du Festival de Wexford de 2019. La distribution comprend Luca Nucera (chef Alberto), Manuel Amat, ténor (Tobia), Sheldon Baxter (Zeno), Maire Flavin, (Bianca, sous-chef), Emmanuel Franco (Camillo, aide-cuisinier). La diffusion de cet opéra sera suivi de celle d’Adina de Gioachino Rossini avec Rachel Kelly, soprano (Adina), Levy Sekgapane, ténor (Selimo), Daniele Antonangeli, basse (Caliph), Manuel Amati, ténor (Ali) et Emmanuel Franco, basse (Mustafa). Le Choeur et l’Orchestre du Festival de Wexford sous la direction de Michele Spotti. À l’entracte, l’animatrice s’entretiendra avec Maestro Michelle Spotti, la soprano Rachel Kellly et le violoniste Feidilidh Nunanm Aux Actualités, Sylvia L’Écuyer parlera du passage du contre-ténor Philippe Jaroussky à Montréal. Et en complment de programme, elle fera entendre des extraits du récital « L’invitation au voyage : Baudelaire en paroles et en musique » avec la contralto Marie-Nicole Lemieux, le comédien Raymond Cloutier et le pianiste Daniel Blumenthal. Je vous rappelle que les émissions de la récolte d’automne 2019 de Place à l’opéra ne peuvent entendues qu’à l’antenne d’ICI MUSIQUE.

À son émission La semaine lyrique, Justin Bernard fera entendre le dimanche 10 novembre 2019 les plus belles pages du répertoire lyrique. Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser l’émission « en ondes radio » de 13 h à 15 h à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM) et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut être également écoutée en direct sur le site électronique de Radio VM à l’adresse http://www.radiovm.com.

Animées par Bernard Côté, les projections du Café d’art vocal  présentent en ce samedi 9 novembre 2019 l’opéra I Vespri Siciliani de Giuseppe Verdi dans une production du Teatro Regio di Parma de 2012. La distribution comprend Leo Nucci, Dario Russo, Andrea Mastroni, Fabio Armiliato, Giacomo Prestia et Daniela Dessi. La mise en scène est de Massimo Zanetti et la direction musicale d Pier Luigi Pizzi. Je vous rappelle que la projection débute à 12 h 30 et que le Café d’art vocal est situé au 1223, rue Amherst à Montréal. Une reprise est prévue le jeudi 14 novembre 2019 à 18 h 30.

Pour la troisième projection de sa saison 0902020, la série Met en direct et haute définition présente en ce samedi 9 novembre 2019 l’opéra Madama Butterfly de Giacomo Puccini dans la magnifique mise en scène du regretté Anthony Minghella. La distribution comprend Hui He (Cio-Cio San), Elizabeth DeShong (Suzuki), Bruce Sledge (Pinkerton) et Paulo Szot )Sharpless). Le Chœur et l’Orchestre du Metropolitan Opera de New York seront sous la direction de Pier Giorgio Morandi. La projection débutera à 12 h 55 et pourra être vue dans les cinémas Cineplex participants du Québec. Les rediffusions sont prévues pour les 25, 27 et 29 janvier et 9 février 2020.

La saison 2019-2020 des projections de Cinéspectacle se poursuit avec la projection le dimanche 10 novembre de Don Giovanni de Wolfgang Amadeus Mozart dans une production du Royal Opera House Covent Garden présentée à Londres entre le 10 septembre et le 16 octobre dernier. L’on pourra entendre La distributon comprend Erwin Schrott (Don Giovanni), Roberto Tagliavini (Leporello), Malin Byström (Donna Anna), Daniel Behle (Don Ottavio), Myrto Papatanasiu 0Donne Elvira), Louise Alder (Zerlina), Leon Kosavic (Masetto) et Brindley Sherratt (Le Commandeur). La mise en scène est de Kasper Holten. Le Chœur et l’Orchestre du Royal Opera House sont sous la direction de Hartmut Haenchen. Cette projection pourra être vue dans certains de huit (8) cinémas participants au Québec, à Montréal, Québec, Sherbrooke, Gatineau et Lac-Mégantic. Les dates et heures de diffusion varient d’un cinéma à l’autre et sont accessibles à l’adresse www.cinespectacle.com

Les prochaines productions qui seront diffusés seront Les Indes Galantes de Jean-Baptiste Rameau (Opéra national de Paris, 20 novembre), La Flûte enchantée de Wolfgang Amadeus Mozart) (Festival de Salzbourg, 5 décembre) et Dona Francisquita d’Amadeo Vives (Teatre del Liceu, 19 décembre).

Aux Matinées d’Opéramania, l’on présentera le lundi 11 novembre 2019 le volet 2 d’Attila de Giuselle Verdi dans une production du Teatro Comunale de Bologne de 2016. La distribution comprend Ildebrando D’Arcangelo, Simone Piazzola, Maria José Siri, Fabio Sartori et Gianluca Floris, dans une mise en scène de Daniele Abbado et sous la direction musicale de Michele Mariotti. Une deuxième matinée est prévue pour le vendredi 15 novembre et permettra de visionner La Rondiine de Giacomo Puccini dans une production du de 2015. La distribution comprend Dinara Alieva, Charles Castronovo, Alexandra Hutton, Alvaro Zambrano et Stephen Bronk. La mise en scène est de Rolando Villazón et la direction musicale de Roberto Rizzi Brignolu. Ces deux matinées débutera à 13 h 30 et se déroulera à la salle 16 (rez-de-chaussée) au Campus de Longueuil de l’Université de Montréal  situé au 101, Place Charles-Le Moyne à Longueuil. Les Soirées d’Opéramania font relâche cette semaine.

*****

Je vous souhaite une agréable semaine lyriqueet vous salue de Londres d’où je verrai au Cinéma du Barbican Centre la retransmission dans le cadre de la série Met en directe et haute définition de Madama Butterfly de Giacomo Puccini (voir ci-haut) et d’où je vous écrirai samedi prochain quelques heures avant d’assister è une représentation de l’opérette The Mikado de Gilbert & Sullivan à l’English National Opera (ENO).

La Clemenza di Tito par Opéra McGill, Vous avez dit : Opéra français ? par Tempêtes et passions, et Nuits blanches à Saint Pétersbourg avec Karina Gauvin

2 novembre 2019

2 novembre 2019
(N° 2019-344)

Pour ouvrir sa saison 2019-2020 et dans le cadre du Festival boîte noire Lisl Wirth, Opéra McGill présente La Clemenza di Tito de Wolfgang Amadeus Mozart. La production est mise en scène par Hidetoshi Mori. La direction de l’ensemble Pronto musica sera assurée par le chef Stephen Hargraves.

Trois représentations sont prévues pour les 8, 9 et 10 novembre 2019 et débuteront à 19 h 30, les deux dernières devant faire l’objet d’une webdiffusion ici. Une causerie pré-concert se déroulera une heure avant chaque représentation dans la salle Clara Lichtenstein.

Pour un aperçu de la saison 2019-2020 d’Opéra McGill présentée par le directeur artistique d’Opéra MCGill Patrick Hansen et les témoignages d’élèves de l’École de musique Schulich participant au programme d’opéra, je vous invite à visionner le vidéo ci-après :

Trois autres représentations pour le Docteur par Les Productions Bell lurette

Après la première d’hier soir, Les Productions Belle lurette poursuivront leur célébration du 200e anniversaire de naissance de Jacques Offenbach avec trois autres représentations de l’opérette Docteur Ox. Je vous rappelle que la distribution comprend Étienne Isabel (Docteur Ox), Étienne Cousineau (Prascovia), Nadine Arnaud Drouelle (Ygène), Patrice Côté (M. van Tricasse), Jocelyne Cousineau (Mme van Tricasse), Philippe Gobeille (Shaoura), Pierre-Luc Cossette (Niklausse), Marie-Pier Chamberland (Lotché), Fred Labelle (Suzel), Tristan Roy (Frantz) et Jonathan Robert (Josse/Grand Personnage). Elle sera complétée par Jacinthe Décarie, Juliandrée Bourque, Mily Tchang-Letih, Lara-May Viger, Guillaume Dubois Beauchemin, Pierre-Luc Laforest-Jean et Sylvain Jr Giroux. La mise en scène sera signée par Étienne Cousineau.

Ces représentations auront lieu le samedi 2 novembre 2019 à 14 h et 20 h ainsi  que le dimanche 3 novembre 2019 à 15 h à la Maison des arts de Laval qui est située au 1395, boulevard la Concorde ouest.

Et je vous invite à lire l’article que consacre è cette production Le Courrier de Laval et son journaliste Benoît Lavce dans son édition du 28 octobre et publié sous le titre « Offenbach éclaté pour Belle Lurette »

Nuits blanches à Saint Pétersbourg avec Karina Gauvin

Sous la direction du chef Alexandre Weiman, la soprano Karina Gauvin et le Pacific Baroque Orchestra présenteront le samedi 2 novembre 2019 unconcert et d’airs d’opéra italiens et russes d’œuvres instrumentales entendus à la cour de Russie à Saint-Pétersbourg au XVIIIe siècle. Le programme comprend des œuvres de Yevstegniy Ipatievich Fomine, Dmitri Stepanovich Bortnianski, Domenico dall’Oglio, Johann Adof Hasse, Maxime Sozontovitch Berezovski Giovanni Paisiello et Christophe Willibald Gluck. Des informations détaillées sur les oeuvres sont accessibles sur le programme de la soirée qui est en ligne sur le site de la Fondation Arte Musica ici. Le concert aura lieu à la salle Bourgie du Musée des Beaux-arts de Montréal et débutera à 20 h.

Karina Gauvin

Vous avez dit : Opéra français ? par Tempêtes et passions

Pour son concert d’ouverture de la saisons 2019-2020, la compagnie Tempêtes et passions met les compositeurs français à l’honneur à l’occasion d’un concert intitulé Vous avez dit : Opéra français ? ;e samedi 2 novembre 2019. L’évènement réunira les voix de cinq jeunes artistes de la relève lyrique de la Capitale nationale, Daphnée Yang Dumas (soprano), Oneyda Bigot (mezzo-soprano), Agathe Hermann (mezzo-soprano), Louis-Charles Gagnon (ténor) et Hugo Laporte (baryton) ainsi deux artistes lyriques d’expérience, la soprano Guylaine Girard et la basse Michel Cervant. Dans une mise en scène de François Racine et sous la direction musicale du pianiste Claude Soucy, pourront être entendus des airs d’Auber (Fra Diavolo), Bizet (Les pêcheurs de perles), BoÏeldieu (La Dame blanche), Gounod (Faust, Mireille et Sapho), Meyerbeer (Les Huguenots Robert le diable) et Thomas (Hamlet Mignon) seront entendu le 2 novembre dès 20 h à la Chapelle du Musée de l’Amérique francophone.

L’ouverture de la saison de projections de Cinéspectacle avec La Traviata

C’est avec La Traviata de Giuseppe Verdi qu’ouvrira, le dimanche 3 novembre 2019, la saison 2019-2020 des projections de Cinéspectacle. Dans une production de l’Opéra national de Paris présentée au Palais Garnier entre le 9 septembre et le 16 octobre dernier, l’on pourra entendre Pretty Yende (Violetta Valéry), Benjamin Bernheim (Alfredo Germont), Ludovic Tézier (Giorgio Germont) (le baryton québécois Jean-François Lapointe y tenait ce rôle lors des représentations des 18, 21, 24, 26 et 28 septembre 2019), Catherine Trottmann (Flore Bervoix), Marion Lebègue (Annina),Christian Helmer (Baron Douphol) et Thomas Dear (Docteur Grenvil). La mise en scène est de Simon Stone et la direction musicale de Michele Mariotti.

Cette première projection pourra être vue dans huit (8) cinémas participants au Québec, à Montréal, Québec, Sherbrooke, Gatineau et Lac-Mégantic. Les dates et heures de diffusion varient d’un cinéma à l’autre et sont accessibles à l’adresse www.cinespectacle.com. Vous pouvez visionner un extrait de cette production ci-après :

Les prochains productions qui seront diffusés seront Don Giovanni de Wolfgang Amadeus Mozart (Royal Opera House Covent Garden, 7 novembre), Les Indes Galantes de Jean-Baptiste Rameau (Opéra national de Paris, 20 novembre), La Flûte enchantée de de Wolfgang       Amadeus Mozart) (Festival de Salzbourg, 5 décembre) et Dona Francisquita d’Amadeo Vives (Teatre del Liceu, 19 décembre).

Nos chers italiens par le Studio de musique ancienne de Montréal

Pour son 45e anniversaire et sous le thème « Nos chers italiens » et sous la direction de son chef Andrew, le Studio de musique ancienne de Montréal (SMAM) présente un concert hommage à la riche culture italienne. Interprétés par la soprano Marie Magistry, le ténor Nils Brown et le baryton-basse Normand Richard, des airs de Carissimi, Gabrieli, Monteverdi et Palestrina seront entendus le 3 novembre 2019 à 15 h à l’Église Saint-Léon de Westmount. Je vous invite à écouter  l’entretien entre la soprano Suzie LeBlanc et la sacqueboutière Dominique Lortie à propos de ce concert :

Et une invitation est lancée à tous ceux et celles qui ont déjà chanté au SMAM à se joindre au chœur dans l’interprétation du Lauda Jerusalem de Monteverdi !

Des Romances pour voix et guitare avec Magali Simard-Galdès et Antonio Figueora

Sur le thème « Romances pour voix et guitare », la Société d’art vocal de Montréal (SAVM) inaugure sa 22e saison de récitals 2019-2020 le dimanche 3 novembre 2019 à 15 h avec un concert consacré à Hector Berlioz. La soprano Magali Simard-Galdès et le ténor Antonio Figueroa  interpréteront œuvres de du grand compositeur français. Le guitariste David Jacques accompagnera les deux interprètes.

Le récital sera suivi du lancement de l’album portant le même titre que le concert qui vient de paraître chez Atma classique et qui met en présence les trois artistes qui participeront au concert. Pour plus d’informations et pour consulter le programme détaillé du concert, vous pouvez cliquer ici.

Les Petits chanteurs du Mont-Royal avec l’Orchestre classique de Montréal

Sous la direction de son chef Boris Brott, l’Orchestre classique de Montréal (OCM) poursuit la célébration de sa 80e saison en présentant un concert mettant en vedette Les Petits Chanteurs du Mont-Royal. Préparés par leur directeur musical Andrew Gray, les jeunes choristes interprèteront le Gloria d’Antonio Vivaldi. Le programme comprend également le Concerto pour piano en ré mineur de Johann Sebastian Bach, arrangé par Busoni, avec la pianiste Anne-Marie Dubois et la Danse païenne sur des charbons ardents de la compositrice canadienne Vania Angelova.  Ce concert aura lieu le dimanche 3 novembre 2019 à 15 h à la Salle Pierre-Mercure.

Nora Sourouzian à Saint-Gall en Suisse, Mireille Lebel à Dessau en Allemagne, Olivier Laquerre à Toronto, Marie-Nicole Lemieux et Étienne Dupuis à Paris, Jean-François Lapointe à Marseille, Marianne Lambert et Marie-Ève Munger à Rennes et Daniel Taylor à Buenos Aires

Nora Sourouzian incarnera Jezibaba dans une nouvelle production de Rusalka de Dvorák au Théâtre de Saint-Gall en ce 2 novembre 2019. Mireille Lebel tiendra le rôle de La Muse et Nicklausse dans l’opéra Les Contes d’Hoffmann d’Offenbach au Anhaltisches Theater de Dessau les 2 et 8 novembre 2019. Olivier Laquerre sera de la distribution de Don Giovanni de Mozart à l’Opera Atelier de Toronto les 2, 3 et 8 novembre 2019. Marie-Nicole Lemieux incarnera Suzuki dans Madama Butterfly de Puccini à l’Opéra Bastille de Paris les 2, 5, 6 et 8 novembre 2019. Jean-François Lapointe incarnera Sir Riccardo Forth dans une version concertante d’I Puritani de Bellini à l’Opéra de Marseille les 3 et 5 novembre 2019. Étienne Dupuis tiendra le rôle de Rodrigo dans Don Carlo de Verdi à l’Opéra Bastille les 4 et 7 novembre 2019. Marianne Lambert et Marie-Ève Munger s’alterneront pour incarner Ophélie dans Hamlet d’Ambroise Thomas à l’Opéra de Rennes les 6 et 8 novembre 2019. Daniel Taylor tiendra le co-rôle-titre dans une nouvelle production d’Orfeo ed Euridice de Gluck au Teatro Colón de Buenos Aires dont la première a lieu le 8 novembre 2019.

Animée par Frédéric Cardin, l’émission Samedi à l’opéra diffusera en ce samedi 2 novembre 2019 l’opéra La Bohème de Ruggiero Leoncavallo dans un enregistrement sur le label Orfeo (023822). La distribution comprend Franco Bonisolli, Bernd Weikl, Alan Titus, Alexander Malta, Jorn W. Wilsing, Raimund Grumbach, Friedrich Lenz, Norbert Orth, Albert Gassner, Alexandrina Milcheva, Lucia Popp, et Sofia Lis.o Choeur de la Radio Bavaroise et l’Orchestre de la Radio Munichoise sont sous la direction de Heinz Wallberg. L’émission est diffusée sur ICI Musique classique à compter de 13 h.

Dans le cadre de l’émission Place à l’Opéra, Sylvia L’Écuyer continue la présentation de sa récolte de 2019 et fera entendre le dimanche 3 novembre 2019 l’opéra Rigoletto de Giuseppe Verdi. La distribution comprend Simon Keenlyside, baryton (Rigoletto), Ekaterina Siurina, soprano (Gilda), Saimir Pirgu, ténor (Duc de Mantoue), Stanislav Trofimov, basse (Sparafucile) Alisa Kolosova, mezzo-soprano (Maddalena), Pietro Picone, ténor (Borsa) Carlo Cigni, basse (Monterone), Andrea Borghini, baryton (Marullo), Kiril Chobanov, basse (Comte Ceprano) et Alexandra Scholik, mezzo-soprano (Giovanna). Le Chœur philharmonique de Vienne et l’Orchestre philharmonique du Luxembourg sous la direction de Gustavo Gimeno En compléments de programme, l’animatrice présentera les nouveautés discographiques de la soprano Julie Fuchs, du baryton Gerald Finley, du Poème Harmonique et du Skye Consort. Je vous rappelle que les émissions de la récolte d’automne 2019 de Place à l’opéra ne peuvent entendues qu’à l’antenne d’ICI MUSIQUE.

À son émission La semaine lyrique, Justin Bernard fera entendre le dimanche 3 novembre 2019 les plus belles pages du répertoire lyrique. Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser l’émission « en ondes radio » de 13 h à 15 h à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM) et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut être également écoutée en direct sur le site électronique de Radio VM à l’adresse http://www.radiovm.com.

Animées par Bernard Côté, les projections du Café d’art vocal  présentent en samedi 2 novembre 2019 Béatrice et Bénédict de Giacomo Puccini dans une production du Festival de Glynderbourne de 2017. La distribution comprend Stéphanie D’oustrac. Paul Appleby, Philippe Sly et Sophie Karthäuser, La direction musicale est d’Antonello Manacorda et la mise en scène de Laurent Pelly. Je vous rappelle que la projection débute à 12 h 30 et que le Café d’art vocal est situé au 1223, rue Amherst à Montréal. Une reprise est prévue le jeudi 7 novembre 2019 à 18 h 30.

Aux Matinées d’Opéramania, l’on présentera le lundi 4 novembre 2019 le volet 1 d’Attila de Giuselle Verdi dans une production du Teatro Comunale de Bologne de 2016. La distribution comprend Ildebrando D’Arcangelo, Simone Piazzola, Maria José Siri, Fabio Sartori et Gianluca Floris, dans une mise en scène de Daniele Abbado et sous la direction musicale de Michele Mariotti. Cette matinée débutera à 13 h 30 et se déroulera à la salle 16 (rez-de-chaussée) au Campus de Longueuil de l’Université de Montréal  situé au 101, Place Charles-Le Moyne à Longueuil. Aux Soirées d’Opéramania, l’on pourra visionner L’Africaine de Giacomo Meyerbeer dans une production du Teatro La Fenice de Venise de 2013. La distribution comprend Veronica Simeoni, Gregory Kunde, Jessica Pratt, Angelo Veccia et Luca Dall’Amico. La direction musicale est de Emmanuel Villaume et la mise en scène de Leo Muscato. Cet évènement aura lieu à la salle Jean-Papineau-Couture de la Faculté de musique de l’Université de Montréal située au 200, avenue Vincent d’Indy.

*****

Je vous souhaite une agréable semaine lyrique !

L’opérette Docteur Ox par les Productions Belle Lurette et la suite de l’Intégrale des cantates de Bach par Clavecin en concert

26 octobre 2019

26 octobre 2019
(N° 2019-32)

Présentée dans le cadre du 200e anniversaire de naissance de Jacques Offenbach dont Les Productions Belle lurette poursuivent la célébration, l’opérette Docteur Ox prendra l’affiche cette semaine  à la Maison des Arts de Laval.

La distribution comprend Étienne Isabel (Docteur Ox), Étienne Cousineau (Prascovia), Nadine Arnaud Drouelle (Ygène), Patrice Côté (M. van Tricasse), Jocelyne Cousineau (Mme van Tricasse), Philippe Gobeille (Shaoura), Pierre-Luc Cossette (Niklausse), Marie-Pier Chamberland (Lotché), Fred Labelle (Suzel), Tristan Roy (Frantz) et Jonathan Robert (Josse/Grand Personnage). Elle sera complétée par Jacinthe Décarie, Juliandrée Bourque, Mily Tchang-Letih, Lara-May Viger, Guillaume Dubois Beauchemin, Pierre-Luc Laforest-Jean et Sylvain Jr Giroux. La mise en scène sera signée par Étienne Cousineau.

Quatre représentations sont prévues pour le vendredi 1er novembre à 20 h, le samedi 2 novembre à 14 h et 20 h ainsi  que le dimanche 3 novembre à 15 h. Je vous rappelle que Maison des arts de Laval où sera présenté Docteur Ox est située au 1395, boulevard la Concorde ouest… à quelques pas de la station de métro Montmorency !

Fondé en 2004, Productions Belle Lurette (PBL) est un organisme qui a su, au fil des ans, se tailler une place de choix dans le domaine lyrique. Depuis sa fondation, PBL a fait découvrir des œuvres pour la plupart jamais présentées sur le territoire québécois. PBL est devenu un gage de qualité et d’humour assuré. Sa mission première : rendre l’art lyrique accessible au grand public et briser les préjugés qui y sont parfois rattachés.

Une dernière représentation pour La Traviata à l’Opéra de Québec

La 36e saison de l’Opéra de Québec s’est ouverte le samedi  19 octobre dernier avec La Traviata de Giuseppe Verdi , la quatrième et dernière représentation ayant lieu ce soir. Je vous rappelle que les principaux rôles sont tenus par Marianne Fiset (Violetta Valéry), Rocco Rupolo (Alfredo Germont) et Gregory Dahl (Giorgi Germont). La distribution est complétée par Caroline Gélinas (Flora Bervoix), Marie- Michèle Roberge (Annina), Max van Wyck (Baron Douphol), Dominic Veilleux (Marquis d’Obigny), Marcel Beaulieu (Docteur Grenvil), Gabriel Provencher (Giuseppe) et Marc-André Caron (Un Commissionnaire). La production est mise en scène par Oriol Tomas. et l’’équipe de création est composée de Simon Guilbault (décors), Sébastien Dionne (costumes), Erwann Bernard (éclairages) et Félix Fradet-Faguy (projections). Le Choeur de l’Opéra de Québec et l’Orchestre symphonique de Québec seront sous la direction de Pedro Hallfter.

Trois critiques de la production ont été publiées au lendemain de la première sous le plume de Josiane Desloges  (« « La Traviata »  l’Opéra de Québec : l’esthétique du désir », Le Soleil, 20 octobre 2019), Caroline RodgersLa Traviata à l’Opéra de Québec : les souffrances de Violetta », Ludwig van Montréal, 20 octobre 2019) et Louis Bilodeau. « La Traviata  Verdi », Avant-scène opéra, 19 octo re 2019)

Marianne Fiset (Violetta)
La Traviata de Giuseppe Verdi
Opéra de Québec, 2019
Photographie : Louise Leblanc

La suite de l’intégrale des Cantates de Bach avec Clavecin en conccert

Sous la direction de son chef Luc Beauséjour, l’ensemble Clavecin en concert présentera le dimanche 27 octobre 2019 un nouveau concert dans le cadre de la suite « L’intégrale des cantates sacrées de Bach » de la Fondation Arte Musica. Le programme du concert comprend les cantates Liebster Gott, wenn werd’ich sterben? (Dieu bien-aimé, quand vais-je mourir ?), BWV 8, Ich will den Kreuzstab gerne tragen (Je porterai volontiers la croix), BWV 56 et Ich lasse dich nicht, du segnest mich den (Je ne te lâcherai pas, que tu ne m’ aies béni), BWV 157. Les solistes seront Ariadne Lih, soprano, Nicholas Burns, contreténor, Antonio Figueroa, ténor et Pierre Rancourt, baryton.

Ce concert aura lieu à la salle Bourgie du Musée des Beaux-Arts de Montréal et débutera à 1 4h 30.

Je vous rappelle que, suivant le cycle liturgique, chaque concert de cette série présente une cantate du jour pour lequel elle a été écrite. De courtes répétitions ont lieu 45 minutes avant chaque concert pour que les gens puissent s’exercer à chanter le choral final d’une des cantates, qui est repris en chœur par le public.

Luc Beauséjour

Une seconde représentation pour la version de concert de Fidelio à l’Opéra de Montréal sous la baguette de Yannick Nézet-Séguin

L’Opéra de Montréal et l’Orchestre Métropolitain ont lancé conjointement hier l’année célébrant le 250e anniversaire de Beethoven, en présentant une première coproduction de l’opéra Fidelio en version de concert. Le chef Yannick Nézet-Séguin a dirigé l’unique opéra du grand compositeur allemand et a réuni sur la scène de la Maison symphonique les interprètes de la scène lyrique internationale que sont Michael Schade (Florestan), Luca Pisaroni (Pizarro), Lise Davidsen (Leonora), Raymond Aceto (Rocco) et Alan Held (Fernando). Se joindront à ces interprètes deux artistes lyriques du Québec, Kimy McLarent (Marzeline) et Jean-Michel Richer (Jaquino) ainsi que deux jeunes chanteurs actuellement en résidence à l’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal, Spencer Britten (Prisonnier 1) et Jean-Philippe McClish (Prisonnier 2). Le Chœur de l’Opéra de Montréal aura été préparé par Claude Webster.

J’ai assiste à la première d’hier soir et ai assisté à une véritable triomphe. Cette seconde représentation de Fidelio est à voir absolument et aura lieu demain le 27 octobre 2019 à la Maison symphonique de Montréal à 15 h. Pour ceux et celles qui assisteront à cette représentation, je vous recommande fortement d’assister à la conférence pré-opéra qui sera animée, comme elle l’était hier, par Mario Paquet et à l’occasion de laquelle le musicologue Pierre Vachon présentera, avec énergie, passion et humour, l’opéra Fidelio. Donnée dans l’enceinte même de la Maison symphonique, la conférence débutera à 14 h et sera  d’une durée de 30 minutes.

Pierre Vachon et Mario Paquet
Conférence pré-opéra
Fidelio de Ludwig van Beethoven
Opéra de Montréal, Orchestre métropolitain
25 octobre 2019
Photographie : Daniel Turp

Je vous invite à lire les deux articles qui ont été diffusés cette semaine sur cet évènement et publiés sous la plume du critique musical Christophe Huss («  »Fidelio » : un luxueux projet », Le Devoir, 24 octobre 2019) et de la journaliste Marissa Groguhé ( « Fidelio : pour élever l’art, avant tout », La Presse,  25 octobre 2019). Et les critiques ne devraient pas tarder à paraître car j’ai vu Christophe Huss à l’oeuvre sur son clavier après la représentation d’hier soir. Éric Champagne devrait aussi me faire parvenir le texte de la critique  que je l’ai invité à rédiger pour L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique… mettre en ligne sur le site de la revue dès que je la recevrai ! Et pour avoir assisté à la représentation d’hier, j’ai le sentiment que ces critiques pourraient être fort élogieuses !

Yannick Nézet-Séguin à New York, Daniel Taylor en Pennsylvanie, Pascale Beaudin à Round Top dans l’État de New York, Marie-Nicole Lemieux à Paris, Alain Gauthier à Vancouver, Marianne Lambert à Angers et Nantes et Nora Sourouzian à Saint-Gall en Suisse

Yannick Nézet-Séguin dirigera sa dernière représentation de Turandot de Puccini au Metropolitan Opera de New York en ce samedi 26 octobre 2019. Daniel Taylor sera à Allentown en Pennsylvanie pour diriger le chœur et l’orchestre du Theatre of Early Music le 26 octobre 2019. Pascale Beaudin se produira avec le Four Nations Ensemble à Round Top dans l’État de New York le 26 octobre 2019. Marie-Nicole Lemieux incarnera Suzuki dans Madama Butterfly de Puccini à l’Opéra Bastille à Paris les 26, 29 et 30 octobre ainsi que le 1er novembre 2019. Alain Gauthier signera la mise en scène de La Traviata de Verdi au Vancouver Opera dont la dernière aura lieu le 27 octobre 2019. . Étienne Dupuis incarnera Rodrigo dans Don Carlo de Verdi à l’Opéra Bastille à Paris dont la première a également lieu les 28 et 30 octobre 2019. De la part du critique musicale Chareles Arden, celui-ci a d’ailleurs droit à une critique élogieuse sur le site Olyrix où l’on peut lire : « Étienne Dupuis campe son Rodrigo tout en droiture et noblesse, de port comme de voix. Très homogène, la ligne s’allonge et s’élargit progressivement avec velouté, couleurs et certitude. Son grand air de mort marie la projection intense du sacrifice et le mezza voce morendo, apaisé sur un lit de harpe et de flûte, le souffle long ». Marianne Lambert chantera des airs de Haydn et Mozart avec le Quatuor Liger à Angers et Nantes le 29 octobre 2019. Nora Sourouzian incarnera Jez?ibaba dans une nouvelle production de Rusalka de Dvo?ák au Théâtre de Saint-Gall le 29 octobre 2019.

Animée par Frédéric Cardin, l’émission Samedi à l’opéra diffusera en ce samedi 26 octobre 2019 l’opéra Dante de Benjamin Godard. dans un enregistrement de Palazzetto Bru Zane- Centre de musique française (Bru Zane ES 1029). La distribution comprend Edgaras Montvidas, Véronique Gens, Jean-François Lapointe, Rachel Frenkel, Andrew Foster-Williams, Diana Axentii et Andrew Lepri Meyer, Ke Chor des Bayerischen Rundfunks et le Münchner Rundfunkorchester seront sous la direction d’Ulf Schirmer. L’émission est diffusée sur ICI Musique classique à compter de 13 h.

Dans le cadre de l’émission Place à l’Opéra, Sylvia L’Écuyer continue la présentation de sa récolte de 2019 et fera entendre le dimanche 27 octobre 2019 l’opéra Fervaal de Vincent d’Indy. La distribution comprend Michael Spyres, ténor (Fervaal), Gaëlle Arquez, mezzo-soprano (Guilhen), Jean-Sébastien Bou, bariton (Arfagard), Elisabeth Jansson, mezzo-soprano (Kaïto), Nicolas Legoux, basse (Grympuig), Rémy Mathieu, ténor (Ferkemnat/Moussah), Eric Huchet, ténor (Lennsmor), Matthieu Lécroart, baryton (Geywihr), Éric Martin-Bonnet, basse (Penwald/Buduann), Pierre Doyen, baryton (messager) , Jérôme Boutillier, baryton (1er fermier), Anas Séguin, basse (Berddret), Guilhem Worms, baryton-basse (Helwrig) et François Rougier, ténor (2e fermier). Le Chœur et l’Orchestre national Montpellier Occitanie seront sous la direction de Michael Schonwandt, À l’entracte, l’animatrice proposera une rencontre avec le ténor Michael Spyres, Aux Actualités, il sera question de la tournée qu’effectue la soprano Karina Gauvin au Canada et au Québec jusqu’en décembre prochain. Je vous rappelle que les émissions de la récolte d’automne 2019 de Place à l’opéra ne peuvent entendues qu’à l’antenne d’ICI MUSIQUE.

À son émission La semaine lyrique, Justin Bernard fera entendre le dimanche 27 octobre 2019 les plus belles pages du répertoire lyrique. Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser l’émission « en ondes radio » de 13 h à 15 h à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM) et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut être également écoutée en direct sur le site électronique de Radio VM à l’adresse http://www.radiovm.com.

Animées par Bernard Côté, les projections du Café d’art vocal  présentent en samedi 26 octobre 2019 Tosca de Giacomo Puccini dans une production du Metropoltan Opera de New York de 2016. La distribution comprend Karita Mattila, Marcelo Álvarez et George Gagnidze. La direction musicale est de Joseph Colaneri et la mise en scène de Luc Bondy. Je vous rappelle que la projection débute à 12 h 30 et que le Café d’art vocal est situé au 1223, rue Amherst à Montréal. Une reprise est prévue le jeudi 31 octobre 2019 à 18 h 30.

Dans le cadre de la série Met En direct et haute définition, l’on pourra voir en ce samedi 26 octobre 2019 une production de Manon de Jules Massenet. La distribution comprend Lisette Oropesa, Michael Fabiano, Carlo Bosi, Artur Rucinski, Bret Polegato et Kwangchul You. L’Orchestre et le Choeur du Metropolitan Opera de New York seront sous la direction de Maurizio Benini et la mise en scène sera celle de Laurent Pelly. Au Québec, la retransmission en direct débute à 12 h 55 dans les 16 cinémas participants au Québec que vous vous pourrez  identifier sur le site de Cineplex Divertissement ici.

Aux Matinées d’Opéramania, l’on présentera le lundi 21 octobre avril 2019 le volet 2 de l’opéra Lady MacBeth du district de Mtsensk de Dimitri Chostakovitch dans une production du Nederlandse Opera de 2006. La distribution comprend Eva-Maria Westbroek, Christopher Ventris, Vladimir Vaneev, Carole Wilson et Ludovit Luhda. La mise en scène est de Martin Kušej et la direction musicale de Mariss Jansons, Une deuxième est prévue pour le vendrei 1er novembre et donner l’occasion d’entendre Il Tabarro de Giacomo Puccini dans une production du Royal Opera House Covent Garden de Londres de 2011. La distribution comprend Lucio Gallo, Eva-Maria Westbroek, Aleksandrs Antonenko, Alan Oke et Jeremy White, dans une mise en scène de Richard Jones et sous la direction musicale d’Antonio Pappano. Ces deux matinées débuteront à 13 h 30 et se dérouleront à la salle 16 (rez-de-chaussée) au Campus de Longueuil de l’Université de Montréal  situé au 101, Place Charles-Le Moyne à Longueuil. Les Soirées d’Opéramania font relâche cette semaine.

*****

Je vous souhaite une agréable semaine lyrique !

La nomination de Jean-François Lapointe comme directeur artistique de l’Opéra de Québec et une version de concert de Fidélio à l’Opéra de Montréal sous la baguette de Yannick Nézet-Séguin

19 octobre 2019

19 octobre 2019
(N° 2019-31)

Jean-François Lapointe
Photographie : Louise Leblanc

La communauté lyrique québécoise a accueilli avec enthousiasme la nomination de Jean-François Lapointe comme directeur artistique de l’Opéra de Québec. Cette grande et belle nouvelle a été annoncée le jeudi 17 octobre 2019 par le président du Conseil d’administration de l’Opéra de Québec, M. Pierre A. Goulet qui a précisé que le grand baryton québécois entrerait en fonction en septembre 2020.

Jean-François Lapointe connaît depuis 36 ans une carrière lyrique internationale, comme le révèle la liste des productions auxquelles il a pris part et que vous pourrez consulter ici. Très actif notamment sur les scènes lyriques d’Europe, il a fait des débuts très remarqués au Metropolitan Opera de New York en mai dernier dans les Dialogues des Carmélites.  Le public de Québec a pu récemment l’entendre dans le rôle-titre d’Eugène Onéguine en 2011 et dans celui de Ford dans l’opéra Falstaff en 2012. Ayant également eu une formation en direction d’orchestre, il a été chef invité à l’Opéra Rimouski pour y diriger La Belle Hélène en 2008 et Carmen en 2010. En tant que gestionnaire, il a assumé durant plusieurs années la direction générale et artistique de la Société d’art lyrique du Royaume. Depuis novembre 2017, Jean-François Lapointe est également professeur invité à la Faculté de musique de l’Université Laval.

Jean-François Lapointe a réagi à la nomination en ces termes : « C’est avec enthousiasme que je me joins à l’équipe de l’Opéra de Québec. Pour moi, cette nomination constitue une suite logique dans l’évolution de mon parcours professionnel. J’ai toujours été impliqué au niveau de la production d’opéras, et je me suis toujours intéressé à l’administration des arts. Mon mandat s’inscrit ainsi dans un désir de continuité, et je suis honoré d’avoir l’occasion de poursuivre le travail remarquable effectué au fil des ans par Grégoire Legendre ».

Le nouveau directeur artistique désigné succède à Grégoire Legendre qui est à la barre de l’Opéra de Québec depuis 25 ans. Son travail exceptionnel a permis de faire rayonner la compagnie lyrique de la Capitale nationale, en particulier par la mise sur pied du Festival d’opéra de Québec en 2011 qui a donné lieu à des partenariats significatifs, notamment avec le Metropolitan Opera de New York avec lequel ont été co-produits des opéras mis en scène par Robert Lepage (The Tempest, L’amour de loin et La Flûte enchantée) et François Girard (Le Vaisseau fantôme). Grégoire Legendre s’est vu décerné plusieurs prix et distinctions, notamment le prix Opus du Conseil québécois de la musique comme Directeur artistique de l’année en 2012 et un Ruby Award du magazine Opera Canada en 2016.

Pour mieux connaître Jean-François Lapointe, je vous invite à lire le texte de l’entretien paru dans le numéro 9 (Automne 2016) de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique et qui est accessible ici. Je partage un extrait de cet entretien dans lequel Jean-François Lapointe répondait à la question suivante et qui donne une idée des principes qui le guideront dans ses nouvelles fonctions. À la question « Que pensez-vous de la scène lyrique actuelle au Québec et dans le reste du monde ? Voyez-vous des changements ou une évolution depuis le début du XXIe siècle ? », la réponse fut la suivante :

« Le monde de l’opéra s’est beaucoup transformé depuis trente ans. Il y a à la fois moins d’offres qu’autrefois mais elles sont plus spécialisées. Et même s’il y a moins de représentations, il me semble que les petits festivals et les événements divers sont encore plus florissants qu’avant. Ce qui devient difficile, notamment pour les jeunes chanteurs, c’est de ne plus pouvoir débuter incognito dans de petites maisons aussi facilement qu’autrefois. Internet a révolutionné l’opéra, et pas toujours pour le mieux. Les jeunes sont vite poussés dans du répertoire au-dessus de leurs moyens et ont par conséquent des carrières plus courtes. Comme pour tout le reste, on est dans un monde de consommation rapide où l’obsolescence programmée semble devenir la norme. L’opéra ne peut pas se soustraire au monde actuel.
Il reste quand même de formidables initiatives, une démocratisation évidente de l’opéra et de la musique classique en général, et une différenciation salutaire qui permet aux divers établissements de survivre. J’ai toujours cru en la nécessité de se distinguer, tant à titre individuel qu’à titre institutionnel. De nos jours, encore plus qu’hier, il faut être spécial, posséder des atouts et des particularités uniques. Le Québec n’échappe pas à la règle. Et l’initiative dont a fait preuve l’Opéra de Québec il y a quelques années de présenter un festival d’opéra durant l’été fut merveilleuse. Je souhaite que Montréal puisse trouver aussi sa spécificité, son caractère propre, comme d’autres institutions à travers le monde. Je pense que la survie et le développement passent par la spécialisation. »

Pour en connaître encore davantage sur l’artiste lyrique qu’est Jean-François Lapointe, je vous invite à visionner la capsule produite par Télé-Québec et La Fabrique culturelle sous le titre » Opéra et Chainsaw», ce que vous pourrez faire ici.

À celui qui prend les rênes de l’Opéra de Québec et reprend sous peu la route pour chanter dans I Puritani à l’Opéra de Marseille et dans les Dialogues des Carmélites au Théâtre du Capitole du Toulouse, toutes mes félicitations. De grandes choses s’annoncent pour l’Opéra de Québec et son Festival !

La Traviata en ouverture de saison dans la Capitale nationale

Au lendemain de l’annonce de la nomination de Jean-François Lapointe, la 36e saison de l’Opéra de Québec s’ouvre avec La Traviata de Giuseppe Verdi dont la première a lieu en ce samedi 19 octobre 2019. Les principaux rôles sont tenus par Marianne Fiset (Violetta Valéry), Rocco Rupolo (Alfredo Germont) et Gregory Dahl (Giorgi Germont). La distribution est complétée par Caroline Gélinas (Flora Bervoix), Marie- Michèle Roberge (Annina), Max van Wyck (Baron Douphol), Dominic Veilleux (Marquis d’Obigny), Marcel Beaulieu (Docteur Grenvil), Gabriel Provencher (Giuseppe) et Marc-André Caron (Un Commissionnaire).

Vue par les opéraphiles d’Islande plus tôt cette année, cette production est mise en scène le Québécois d’origine catalane Oriol Tomas. L’équipe de création est composée de Simon Guilbault (décors), Sébastien Dionne (costumes), Erwann Bernard (éclairages) et Félix Fradet-Faguy (projections). Le Choeur de l’Opéra de Québec et l’Orchestre symphonique de Québec seront sous la direction de Pedro Hallfter.

Trois autres représentations pour les 22, 24, 26 octobre 2019 à 20 h à la salle Louis-Fréchette d Grand Théâtre de Québec.

Je vous invite à lire l’article que consacre à cette production la journalise Josiane Desloges et qui paraït dans Le Soleil d’aujourd’hui sous le titre « Oriol Tomas : une ‘’ Traviata ‘’ toute en coubes » ainsi que celui d’Yves Leclerc paru le 17 octobre 2019 dans le Journal de Montréal du et intitulé « Un cadeau pour Marianne Fiset ».

Un dernier arrêt pour la tournée québécoise de Marie-Nicole Lemieux à Terrebonne

Notre contralto nationale Marie-Nicole Lemieux terminera sa tournée québécoise au Théâtre du Vieux-Terrebonne le dimanche 20 octobre 2019. Pour conclure « L’invitation au voyage : Baudelaire en mots et musique », elle sera à nouveau accompagnée, comme pour les dix représentations précédentes, de son pianiste Daniel Blumenthal et du comédien Raymond Cloutier.


Marie-Nicole Lemieux
Photographie : Geneviève Lesieur 

Une dernière représentations pour les Carmina Burana et le Stabat Mater par Les Grands Ballets

La dernière représentation du spectacle d’ouverture de la saison 2019-2020 de Grands Ballets a lieu ce soir et permettra d’apprécier les chorégraphies d’Edward Clug sur la musique des Carmina Burana de Carl Orff et du Stabat Mater de Giovanni Battista Pergolesi. Je vous rappelle que la soprano Aline Kutan, le ténor Spencer Britten et le baryton Dominique Côté (qui remplace Alexandre Sylvestre) sont les solistes pour les Carmina Burana, la soprano Kimy Mclaren et la mezzo-soprano Maude Brunet l’étant quant à elles pour le Stabat Mater. L’Orchestre des Grands Ballets sera sous la direction de sa chef attitrée Dina Gilbert. L’évènement se déroule à la salle Wilfrid-Pelletier de la Place des arts de Montréal et débute à 20 h.

Une version de concert de Fidelio à l’Opéra de Montréal sous la baguette de Yannick Nézet-Séguin

L’Opéra de Montréal et l’Orchestre Métropolitain lanceront conjointement l’année célébrant le 250e anniversaire de Beethoven, en présentant une première coproduction de l’opéra Fidelio en version de concert. Le chef Yannick Nézet-Séguin dirigera l’unique opéra du compositeur pour la première fois et réunira sur la scène de la Maison symphonique les interprètes de la scène lyrique internationale que sont Michael Schade (Florestan), Luca Pisaroni (Pizarro), Lise Davidsen (Leonora), Raymond Aceto (Rocco) et Alan Held (Fernando). Se joindront à ces interprètes deux artistes lyriques du Québec, Kimy McLarent (Marzeline) et Jean-Michel Richer (Jaquino) ainsi que deux jeunes chanteurs actuellement en résidence à l’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal, Spencer Britten (Prisonnier 1) et Jean-Philippe McClish (Prisonnier 2). Le Chœur de l’Opéra de Montréal aura été préparé par Claude Webster.

Deux représentations auront lieu à la Maison symphonique les 25 et 27 octobre et débuteront à 19 h 30.

Yannick Nézet-Séguin à New York, Julie Boulianne se à Lyon, Claire de Sévigné à Genève, André Barbe, Renaud Doucet et Guy Simard à Vienne, Hugo Laporte à Xiamen et Shenzhen en Chine, Alain Gauthier à Vancouver, Nora Sourouzian à Saint-Gall en Suisse, Jacques Lacombe à Berlin, Mireille Lebel à Dessau en Allemagne et Étienne Dupuis à Paris

Yannick Nézet-Séguin dirigera Turandot de Puccini au Metropolitan Opera de New York le 19 octobre 2019. Julie Boulianne se dirigera vers l’Opéra de Lyon pour y interpréter le Poème de l’amour et de la mer de Chausson le 19 octobre 2019. Claire de Sévigné sera au Grand Théâtre de Genève pour tenir le rôle de la Sacerdotessa dans Aida de Verdi pour les trois dernières représentations des 19, 20 et 22 octobre 2019. André Barbe, Renaud Doucet et Guy Simard collaboreront à The Sound of Music de Rodgers au Volksoper de Vienne les 19 et 21 octobre 2019. Hugo Laporte participera à deux concerts en Chine, le premier à Xiamen le 19 octobre et le deuxième à Shenzhen le 21 octobre 2019. Alain Gauthier signera la mise en scène de La Traviata de Verdi au Vancouver Opera les 19 et 24 octobre 2019. Nora Sourouzian incarnera Jez?ibaba dans une nouvelle production de Rusalka de Dvo?ák au Théâtre de Saint-Gall en Suisse le 20 octobre 2019. Jacques Lacombe assurera la direction musicale de Carmen de Bizet au Deutsche Oper de Berlin le 25 octobre 2019. Mireille Lebel tiendra le rôle de La Muse et Nicklausse dans l’opéra Les Contes d’Hoffmann d’Offenbach au Anhaltisches Theater de Dessau dont a première a lieu le 25 octobre. Étienne Dupuis incarnera Rodrigo dans Don Carlo de Verdi à l’Opéra Bastille à Paris dont la première a également lieu le 25 octobre 2019.

Animée par Frédéric Cardin, l’émission Samedi à l’opéra diffusera en ce samedi 19 octobre 2019 La fiancée vendue de Bedrich Smetana dans un enregistrement paru chez Harmonia Mundi (HMC 902119/20). La distribution comprend Tomás Juhás, Dana Buresová, Jozsef Benci, Svotapluk Sem, Stanislava Jirku, Ales Vorácek, Jaroslav Brezina, Katerina Knezíková, Ondrej Mráz, Lucie Hilscherová, Gustáv Belácek, Maxim Dusek et Babette Rust. Les BBC Singers et la BBC Symphony Orchestra seront sous la direction de Jirí Belohlávek. L’émission est diffusée sur ICI Musique classique à compter de 13 h.

Dans le cadre de l’émission Place à l’Opéra, Sylvia L’Écuyer continue la présentation de sa récolte de 2019 et fera entendre le dimanche 20 octobre 2019 l’opéra Idomeneo de Wolfgang Amadeus Mozart Rameau. La distribution comprend Russell Thomas, ténor (Idomeneo), Paula Murrihy, soprano (Idamante), Ying Fang, soprano (Ilia) Nicole Chevalier, soprano (Elettra), Levy Sekgapane, ténor (Arbace), Jonathan Lemalu, basse (Oracle de Neptune). Le choeur de l’Opéra Perm et l’Orchestre baroque de Freiburg sera sous la direction de Teodor Currentzis. À lentracte, l’animatrice s’entretiendra avec le metteur en scène Peter Sellars. Aux actualités, Sylvie L’Écuyer proposera un Spécial Offenbach et des entrevues avec Louis Bilodeau, auteur d’Offenbach mode d’emploi publié par l’Avant-scène opéra ainsi qu’avec Simon Fournier directeur musical et artistique de l’Opéra bouffe du Québe qui présente La fille du tambour-major et Étienne Cousineau qui met en scène Docteur Ox pour Les Productions Belle Lurette. Je vous rappelle que les émissions de la récolte d’automne 2019 de Place à l’opéra ne peuvent entendues qu’à l’antenne d’ICI MUSIQUE.

À son émission La semaine lyrique, Justin Bernard fera entendre le dimanche 20 octobre 2019 les plus belles pages du répertoire lyrique. Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser l’émission « en ondes radio » de 13 h à 15 h à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM) et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut être également écoutée en direct sur le site électronique de Radio VM à l’adresse http://www.radiovm.com.

Les projections du Café d’art vocal reprennent cette semaine avec la présentation le samedi 19 octobre de Cosi fan tutte de Wolfgang Amadeus Mozart dans une production du Festival de Glyndebourne de 2006. La distribution comprend Topi Lehtipuu, Luca Pisaroni, Miah Persson et Anne Vondung. La direction musicale est d’Ivan Fischer et la mise en scène de Nicholas Hytner. Je vous rappelle que la projection débute à 12 h 30 et que le Café d’art vocal est situé au 1223, rue Amherst à Montréal. Une reprise est prévue le jeudi 24 octobre 2019 à 18 h 30.

Aux Matinées d’Opéramania, l’on présentera le lundi 21 octobre avril 2019 le volet 1 de l’opéra Lady MacBeth du district de Mtsensk de Dimitri Chostakovitch dans une production du Nederlandse Opera de 2006. La distribution comprend Eva-Maria Westbroek, Christopher Ventris, Vladimir Vaneev, Carole Wilson et Ludovit Luhda. La mise en scène est de Martin Kušej et la direction musicale de Mariss Jansons, Cette matinée débutera à 13 h 30 et se déroulera à la salle 16 (rez-de-chaussée) au Campus de Longueuil de l’Université de Montréal  situé au 101, Place Charles-Le Moyne à Longueuil. Dans le cadre des Soirées d’Opéramania, Michel Veilleux animera le vendredi 25 octobre à 19 h 30 une soirée spéciale sous forme d’une rencontre-causerie autour de l’opéra-ballet Les Indes Galantes de Jean-Baptiste Rameau dont l’Atelier d’opéra de l’Université de Montréal présentera des extraits en novembre prochain. Le musicologue s’entretiendra avec un artisan de la production. La discussion portera sur l’œuvre et son interprétation. Des extraits vidéo tirés de diverses productions seront projetés et commentés. Cet évènement aura lieu à la salle Jean-Papineau-Couture de la Faculté de musique de l’Université de Montréal située au 200, avenue Vincent d’Indy,

*****

Je vous souhaite une agréable semaine lyriqueet espère retrouver les opéraphiles qui serez à Québec pour La Traviata le mardi 22 octobre et à Montréal pour Fidelio le 25 octobre… car le blogueur lyrique y sera!

La Lumière éternelle des Musici de Montréal, un récital de Marie-Laure Garnier à la Fondation Arte Musica et un Turandot au Met en direct haute définition… sous la baguette de Yannick Nézet-Séguin

12 octobre 2019

12 octobre 2019
(N° 2019-31)


Rose Naggar-Tremblay et magali Simard-Galdès
Lumière éternelle, I Musici de Montréal
15 octobre 2019

Sous le thème « Lumière éternelle » et dans le cadre de sa série I Grandi Concerti, l’orchestre de chambre I Musici de Montréal et leur chef Jean-Marie Zeitouni accueilleront les interprètes Rose Naggar-Tremblay, Magali Simard-Galdès, Myriam Leblanc, Jacques-Olivier Chartier et David Menzies dans un programme d’œuvres d’Antonio Vivaldi, Johannes Brahms et Morten Lauridsen. Y seront aussi présentées, en première nord-américaine, Les liturgies de la lumière du compositeur français Guillaume Connesson. Un chœur de 24 choristes accompagnera les solistes.

L’évènement se déroulera à la salle Bourgie du Musée des Beaux-Arts de Montréal et débutera à 19 h 30.  Après le concert, le public est invité à vivre un moment d’échange et de convivialité en venant à la rencontre des artistes dans le foyer de la Salle Bourgie. Pour des informations sur le programme et les artistes et pour faire l’achat de vos billets, vous pouvez cliquer ici.

Le critique musical du journal Le Devoir Christophe Huss consacre son article publié dans Le D magazine d’aujourd’hui (p. 20-21) à ce concert et signe un article intitulé « Jean-Marie Zeitoui, entre lumière et découvertes ».

Un Turandot au Met en direct haute définition et sous la baguette de Yannick Nézet-Séguin

Avec une retransmission dans plus de 2200 écrans de cinéma et 70 pays dans le monde, la 14e saison de la série Met en direct et haute définition débute aujourd’hui et permettra d’apprécier (qui sait, pour une dernière fois ?) la production de Turandot de Giacomo Puccini dans la célébrissime mise en scène du regretté Franco Zefirelli… et sous la baguette du directeur musical de la compagnie lyrique newyorkaise, notre Yannick Nézet-Séguin. La distribution comprend Christine Goerke (Turandot), Yusif Eyvazov (Calàf), Eleonora Buratto (Liù) et James Morris (Timur).

La retransmission débute à 12 h 55 et pourra être vue dans sur les écrans de 16 cinémas au Québec, dans les régions de Montréal, Québec, Sherbrooke, Gatineau et Victoriaville que vous pourrez identifier en vous rendant sur le site de Cinéplex Divertissement à l’adresse www.cineplex.com/evenements/metopera.

Pour vous préparer à cette retransmission, je vous invite à lire les extraits du programme de la représentation d’aujourd’hui qui sont accessibles sur le site du Met ici, et notamment l’excellente note de programme rédigée par la directrice du département de musique du Conservatoire de Nouvelle-Angleterre et la rédactrice de l’Oxford Handbook of Opera Helen M. Greenwald. (p. 41-47).

Si vous n’êtes pas en mesure d’assister à la représentation d’aujourd’hui, trois rediffusions sont prévues pour les 2, 4 et 10 novembre 2019.

Turandot de Giacomo Puccini
Metrorolitan Opera de New York
Met en direct et haute définition
En direct : 12 octobre 2019

L’opéra d’Aran de Gilbert Bécaud à l’Amicale de la Phonothèque

Animé par André Roy de Radio Ville-Marie, le deuxième rendez-vous de l’Amicale de la Phonothèque de la Société d’art vocal de Montréal aura lieu le mardi 15 octobre 2019 et sera l’occasion d’en connaître davantage sur L’Opéra d’Aran de Gilbert Bécaud. Des extraits de l’opéra composé en 1962 par « Monsieur 100 000 volts » pourront être entendus et seront tirés du premier enregistrement dirigé par le chef Georges Prêtre. L’événement débutera à 18 h 30 et se déroulera au Café d’art vocal situé au 1223, rue Atateken (anciennement Amherst) à Montréal

Un récital de Marie-Laure Garnier à la Fondation Arte musica

Accompagnée de la pianiste Célia Oneto Bensaid, la soprano Marie-Laure Garnier interprétera des mélodies et des lieder de Bolcom, Duparc, Poulenc, Schubert et Wolf lors d’un récital présenté par la Fondation Arte Musica en collaboration avec la Fondation Royaumont de France. Cet événement aura lieu 16 octobre 2019 à 19 h 30 et se déroulera à la salle Bourgie du Musée des Beaux-Arts de Montréal.

Pour consulter les notes biographiques de Marie-Laure Garnier, vous pouvez lire la nouvelle diffusée ici sur le site de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique. Et le vidéo ci-après vous permettra de l’entendre et appréciéer son talent :

De nouveaux arrêts de la tournée de Marie-Nicole Lemieux à Saint-Jean-Sur-Richelieu, Victoriaville, Longueuil et Orford

Notre contralto nationale Marie-Nicole Lemieux poursuit sa tournée québécoise. Accompagnée de son pianiste Daniel Blumenthal et le comédien Raymond Cloutier, elle se rendra cette semaine à Saint-Jean-Sur-Richelieu (13 octobre), Victoriaville (16 octobre), Longueuil (17 octobre) et Orford (18 octobre). Son passage au Club musical de Québec lundi dernier a fait l’objet d’un élogieux compte-rendu par la journaliste Sonia Desloges qui a signé dans l’édition du 7 octobre du journal Le Soleil un article sous le titre « L’invitation au voyage : étancher sa soif de poésie » comme en fait foi ce extrait : « Le spectacle est tout en nuances et en équilibre. Il culmine sur une magnifique interprétation de la chanson Le flacon, par Léo Ferré par Marie-Nicole Lemieux, dont la voix sublime — tant pour jeter des mots avec panache que pour briller dans les portions chantées — était appuyée par des regards de feu et de gestes dansants. Sublime moment. ».

Marie-Nicole Lemieux
L’invitation au voyage
Salle Raoul-Jobin, Palais Montcalm, Québec, 6 octobre 2019
Photographie : Patrice Laroche, Le Soleil

D’autres représentations pour les Carmina Burana et le Stabat Mater par Les Grands Ballets

Le spectacle d’ouverture de la saison 2019-2020 de Grands Ballets se poursuit et trois autres représentations des chorégraphies d’Edward Clug sur la musique des Carmina Burana de Carl Orff et du Stabat Mater de Giovanni Battista Pergolesi sont prévues pour les 12, 17 et 18 novembre 2019. Je vous rappelle que la soprano Aline Kutan, le ténor Spencer Britten et le baryton Dominique Côté (qui remplace Alexandre Sylvestre) sont les solistes pour les Carmina Burana, la soprano Kimy Mclaren et la mezzo-soprano Maude Brunet l’étant quant à elles pour le Stabat Mater. L’Orchestre des Grands Ballets sera sous la direction de sa chef attitrée Dina Gilbert. L’évènement se déroule à la salle Wilfrid-Pelletier de la Place des arts de Montréal et débute à 20 h.

La sortie numérique du numéro 21 (Automne 2019) de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique

Les abonnés et abonnées de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique ont maintenant accès à la version numérique du numéro 21 (Automne 2019) de la revue qui met en vedette la mezzo-soprano américaine Joyce DiDonato. Dans son entretien, elle dit notamment du chef Yannick Nézet-Séguin qu’il est son « âme sœur musicale ».

Pour connaître de façon détaillée le contenu de ce numéro, je vous invite à lire l’Infolettre no 21 qui a également été expédiée aux abonnés et qui est accessible ici. Et pour vous y abonner ou faire l’achat de ce numéro, vous pouvez vous rendre sur le site de la revue en cliquant ici.

Yannick Nézet-Séguin à New York, Éric Laporte à Mayence, Julie Boulianne à Rouen, Karina Gauvin à Tours, Quartom à Quadra en Colombie-Britannique, Claire de Sévigné à Genève, Michèle Losier à Munich et Copenhague, Jacques Lacombe à Berlin et Alain Gauthier à Vancouver

Yannick Nézet-Séguin dirigera Turandot de Puccini au Metropolitan Opera de New York en ce 12 octobre 2019 (voir ci-haut). Éric Laporte incarnera Hoffmann dans une nouvelle production de l’opéra Les Contes d’Hoffmann d’Offenbach au Staatstheater de Mayence dont la dernière a lieu le 12 octobre 2019. Julie Boulianne sera à l’Opéra de Rouen pour chanter La Mort de Cléopâtre et des extraits de l’opéra Les Troyens de Berlioz le 12 octobre 2019. Karina Gauvin participera le 12 octobre 2019 au « Gala Mozart et amis » dans le cadre du Festival Concerts d’Automne à Tours. La tournée de l’ensemble Quartom en Colombie-Britannique se poursuit et arrêtera à Quadra le 12 octobre 2019. Claire de Sévigné sera au Grand Théâtre de Genève pour tenir le rôle de la Sacerdotessa dans Aida de Verdi les 12, 13, 15 et 17 octobre 2019. Michèle Losier sera La Muse et Nicklausse dans les Contes d’Hoffmann d’Offenbach au Bayerische Staatsoper de Munich le 15 octobre 2019 et retournera à Copenhague pour incarner Carmen dans l’opéra éponyme de Bizet au Théâtre royal danois le 18 octobre 2019. Jacques Lacombe assurera la direction de Carmen de Bizet au Deutsche Oper de Berlin le 16 octobre 2019. Alain Gauthier signera la mise en scène de La Traviata de Verdi au Vancouver Opera dont la première a lieu le 17 octobre 2019.

Animée par Frédéric Cardin, l’émission Samedi à l’opéra diffusera en ce samedi 12 octobre 2019 L’Orontea de Pietro Antonio Cesti dans un enregistrement paru chez Harmonia Mundi (HMC 901100). La distribution comprend Nicolai Gedda, Dietrich Fischer-Dieskau, Helen Donath, Brigitte Fassbaender, Karl Ridderbusch, Berd Weikl, Andrea Bierbaum, Cettina Cadelo, Helga Müller-Molinari, Gregory Reinhart, Guy de Mey, René Jacobs, Gastone Sarti, David James, Isabelle Poulenard et Jill Feldman, Le Concerto Vocale sous la direction de René Jacobs. L’émission est diffusée sur ICI Musique classique à compter de 13 h.

Dans le cadre de l’émission Place à l’Opéra, Sylvia L’Écuyer continue la présentation de sa récolte de 2019 et fera entendre le dimanche 13 octobre 2019 Les Indes galantes de Jean-Philippe Rameau. La distribution comprend Emmanuelle de Negri,soprano (Emilie et Phani), Philippe Talbot, ténor (Valère, Carlos et Damon), Luigi de Donato, basse (Bellone, Huascar & Alvar), Guillaume Andrieux, Baryton (Osman et Odario), Ana Quintans soprano (Hébé et Zima) et Julie Roset, soprano (Amour). Le Chœur et l’Orchestre La Chapelle Harmonique seront sous la direction de Vincent Tournet. À l’entracte, l’animatrice permettre à ses auditeurs et auditrices de faire la connaissance du jeune chef d’orchestre Vincent Tournet. Dans ses Actualités, Sylvie L’Écuyer s’entretiendra avec Oriol Tomas qui met en scène La Traviata de Verdi à l’Opéra de Québec et le chef d’orchestre Yves Abel qui fera ses débuts à l’Opéra de Vancouver… en dirigeant La Traviata. Je vous rappelle que les émissions de la récolte d’automne 2019 de Place à l’opéra ne peuvent entendues qu’à l’antenne d’ICI MUSIQUE.

À son émission La semaine lyrique, Justin Bernard fera entendre le dimanche 13 octobre 2019 les plus belles pages du répertoire lyrique. Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser l’émission « en ondes radio » de 13 h à 15 h à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM) et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut être également écoutée en direct sur le site électronique de Radio VM à l’adresse http://www.radiovm.com.

Les projections du Café d’art vocal font relâche en cette fin de semaine de l’Action de Grâces.

*****

Je vous souhaite une agréable semaine lyrique... et un agréable congé d’Action de Grâces !

Un hommage à la mezzo-soprano Gabrielle Lavigne et une semaine lyrique à la Chapelle historique du Bon-Pasteur avec Magali Simard-Galdès Vincent Ranallo et Philippe Gagné… et le triste départ de Jessye Norman

5 octobre 2019

5 octobre 2019
(N° 2019-30)

Gabrielle Lavigne †
(1940-2018)

Pour honorer la mémoire de la grande artiste lyrique québécoise qui s’est éteinte le 1er octobre 2018 (Voir notre article « In Memoriam Gabrielle Lavigne », L’Opéra, no 18 (hiver 2018, p, 9), le Conservatoire de musique de Montréal présente dans le cadre de sa série Vivace « Un hommage à la mezzo-soprano Gabrielle Lavigne », L’évènement mettra en présence plusieurs de ses élèves, la soprano Stéphanie Lessard, la mezzo-soprano Geneviève Lévesque, le ténor Antoine Bélanger et le baryton Alexandre Sylvestre. Dans un accompagnement au piano de Marianne Patenaude, ces quatre interprètes chanteront des airs tirés d’opéras de Bizet, Mozart, Puccini et Verdi. Le concert aura lieu en ce samedi 5 octobre à compter de 19 h 30 et se déroulera à la salle du Conservatoire située au 4750, avenue Henri-Julien à Montréal. On peut se procurer des billets ligne sur la plateforme d’achats de billets  du Conservatoire en cliquant ici.

Je vous rappelle que Gabrielle Lavigne avait remporté une médaille avec distinction au Concours international d’exécution musicale en 1969 et au Metropolitan Opera de New York où elle fut finaliste des auditions régionales en 1970. Ce fut le départ d’une carrière qui l’amené sur les grandes scènes du monde lyrique (Sadlers Wells de Londres et Koninklijke Opera de Gand) et sur celles du Québec, et notamment à l’Opéra du Québec et à l’Opéra de Montréal. Elle s’est aussi consacrée à l’enseignement et avait été nommée professeure de chant au Conservatoire de musique de Montréal en 1999 formé plusieurs générations d’artistes lyriques jusqu’à sa retraire en 2008. Elle a d’ailleurs livré un très beau témoignage sur son art d’enseigner et du « Miracle au quotidien » (voir L’Opéra, no 12 (Été 2017), p 17)

De la musique de Hongrie avec le ténor Sebastian Haboczki et soprano Melissa McCann

Le concert inaugural de l’aventure musicale Kin de Musique de la Hongrie proposera une rétrospective d’œuvres de compositeurs hongrois, notamment de Zoltán Kodály et Franz Liszt, à un public contemporain pour un concert informatif et engageant. Ce concert mettra en vedette le ténor Sebastian Haboczki, la soprano Melissa McCann, le violoniste István Lakatos (violin) et le pianiste Paul Digout. Il aura lieu le samedi 5 octobre 2019 à l’Église unie St James située au 4463, rue Sainte-Catherine è Montréal et débutera è 19 h 30. Vous pouvez entendre un extrait de la répétition de ce concert ci-après :

Une semaine lyrique à la Chapelle historique du Bon-Pasteur

Le directeur de la Chapelle historique du Bon-Pasteur, Simon Blanchet, offre à son fidèle public de la Chapelle historique du Bon-Pasteur une semaine lyrique. Celle-ci commence avec un récital de la soprano Magali Simard-Galdès qui, accompagnée par de la pianiste Marie-Ève Scarfone, interprétera des œuvres de Granados, Gustavino, Obradors, Ravel, Turina et Villa-Lobos lors d’un après-midi musical le dimanche 6 octobre à 15 h.

Magali Simard-Galdès et Marie-Ève Scarfone

Suivra le mercredi 9 octobre 2019 un concert sur le thème « Airs spectraux » à l’occasion duquel le baryton Vincent Ranallo chantera Ogloudoglou de Giacinto Scelsi ainsi que Ma belle si tu voulais et Un lieu verdoyant de Philippe Leroux. Il présentera en création mondiale la pièce Erilaz pour saxophone baryton, voix et percussions qui a été commandée au compositeur Jeffrey Holmes, Le programme sera complété pour plusieurs autre œuvres instrumentales jouées par le saxophoniste Louis-Philippe Bonin et le percussionniste David Therrien-Brongo.

Louis-Philippe Bonin, David Therrien-Brongo et Vincent Ranallo

Et le jeudi 10 octobre 2019, les mélomanes qui fréquentent la Chapelle auront droit à de la « Musique pour la chambre du Roi ». Accompagnée par la gambiste Mélisande Corriveau et le claveciniste Eric Milnes, le ténor Philippe Gagné interprétera des airs de Marais, Lambert et Charpentier.

Philippe Gagné, Mélisande Corriveau et Eric Milnes

L’arrêt de la tournée de Marie-Nicole Lemieux au Club musical de Québec… à Rimouski et Saint-Jérôme aussi !

Après deux représentations à guichets fermés à Montréal, notre contralto nationale Marie-Nicole Lemieux poursuit sa tournée québécoise. Elle sera l’invitée du Club musical de Québec le lundi 7 octobre 2019 et y retrouvera son pianiste Daniel Blumenthal et le comédien Raymond Cloutier, Cette série de récitals a pour thème L’Invitation au voyage : Beaudelaire en paroles et en musique et permet d’entendres des airs de Debussy, Fauré et Ferré. La tournée arrêtera également à Rimouski (salle Desjardins-Telus, 9 octobre), Saint-Jérôme (Théâtre Gilles-Vigneault, 11 octobre), St-Jean-Sur-Richelieu (13 octobre), Victoriaville (16 octobre), Longueuil (17 octobre), Orford (18 octobre), et Terrebonne (Théâtre du Vieux-Terrebonne, 20 octobre).

La suite des Carmina Burana et du Stabat Mater par Les Grands Ballets

Les Grands Ballets ont ouvert leur saison 2019-2020 sur une note très lyrique en présentant deux chorégrahies d’Edward Clug sur la musiqu des Carmina Burana de Carl Orff et du Stabat Mater de Giovanni Battista Pergolesi.  La soprano Aline Kutan, le ténor Spencer Britten et le baryton Dominique Côté (qui remplace Alexandre Sylvestre) seront les solistes pour les Carmina Burana, la soprano Kimy Mclaren et la mezzo-soprano Maude Brunet l’étant quant à elles pour le Stabat Mater. L’Orchestre des Grands Ballets sera sous la direction de sa chef attitrée Dina Gilbert. Les deux premières représentations ont eu a lieu les 3 et 4 octobre 2019 et six autres représentations sont prévues pour les 10, 11, 12, 17, 18 et 19 octobre 2019. L’évènement se déroulera à la salle Wilfrid-Pelletier de la Place des arts de Montréal et débutera à 20 h. J’ai assisté à la première du 3 octobre et j’ai beaucoup apprécié le spectacle, et particulièrement la création de la nouvelle chorégraphie d’Edward Clug sur les CArminia Burana. Et je ne suis pas le seu à avoir aimé, comme en fait foi la lecture du compte-rendu publié sur le site Eklektic Media sous la signature de Diane Beaudin et le titre « Carmina Burana- Grandiose et fascinant ! »

Carmina Burana de Carl Orff et d’Edward Clug
Les Grands Ballets, 2019
Photographie : Dominick Gravel, Agence QMI

Parlons opéra !… et de Fidelio avec Pierre Vachon.

Pour le deuxième rendez-vous de la série Parlons opéra !, le musicologue Pierre Vachon animera une rencontre – il y aura une seule cette fois-ci – autour de l’opéra Fidelio de Ludwig van Beethoven dont une version de concert sera présentée – en co-production avec l’Orchestre métropolitain – les 25 et 27 octobre 2010 à la Maison symphonique de Montréal.  Cette rencontre aura lieu à  Maison de la culture Frontenac (Maison de la culture Janine-Sutto) située au 2550, rue Ontario Est à Montréal. Vous pouvez réserver une place en cliquant ici.

Pierre Vachon

Le triste départ de la grande Jessye Norman

Un vent de tristesse a soufflé sur la planète lyrique lors du décès de la grande soprano Jessye Norman. Celle-ci s’est éteinte à New York le lundi 30 septembre à l’âge de 74 ans. Je vous invite à lire le bel article que lui consacre le critique musical du journal Le Devoir Christophe Huss dans Le D Magazine d’aujourd’hui et qui est intitulé  « Jessye Norman, la voix de velours » et dans lequel il rappelle que la grande cantatrice américaine avait enregistré avec l’Orchestre symphonique de Montréal la symphonie chorégraphique Daphnis et Chloé de Maurice Ravel dont il faut se rappeler qu’il faut le premier disque enregistré sous la direction de Charles Dutoit et qu’il avait valu à l’OSM le prestigieux Prix mondial du disque de Montreux.

Jessye Norman †
(1945-2019)

Michèle Losier à Cophenhague et Munich, Quartom en Colombie-Britannique, Nora Sourouzian à Saint-Gall en Suisse, Pascale Beaudin à Lunenburg en Nouvelle-Écosse, Marianne Lambert et Marie-Ève Munger à Rennes, Yannick Nézet-Séguin à New York, Jean-François Lapointe Paris, André Barbe, Renaud Doucet et Guy Simard à Vienne, Suzanne Taffot à Munich, Claire de Sévigné à Genève, Jacques Lacombe à Mulhouse, Julie Boulianne à Rouen, Karina Gauvin à Tours et Daniel Taylor à Toronto

Michèle Losier incarnera Carmen dans l’opéra éponyme de Bizet au Théâtre royal danois à Copenhague le 5 octobre 2019 et sera Niklause/Muse dans Les Contes d’Hoffmann au Bayerische Staatsoper le 7 octobre 2019. L’ensemble Quartom mettra le cap vers la Colombie-Britannique pour se produire à Nelson, Agassiz, Vancouver, Oak Bay et Quadra du 5 au 12 octobre 2019. Nora Sourouzian incarnera Jezibaba dans une nouvelle production de Rusalka de Dvo?ák au Théâtre de Saint-Gall le 6 octobre 2019. Pascale Beaudin chantera des oeuvres de Purcell, Rossini, Debussy, Poulenc et Schumann à Lunenburg en Nouvelle-Écosse le 6 octobre 2019. Marianne Lambert et Marie-Ève Munger s’alterneront pour incarner Ophélie dans Hamlet d’Ambroise Thomas à l’Opéra de Rennes les 6, 8 et 10 octobre 2019. Yannick Nézet-Séguin dirigera deux autres représenttons Turandot de Puccini au Metropolitan Opera de New York les 6 et 9 octobre 2019. Jean-François Lapointe tiendra le rôle de Giorgio Germont dans La Traviata de Verdi à l’Opéra Bastille à Paris les 6 et 9 octobre 2019. André Barbe, Renaud Doucet et Guy Simard collaboreront à The Sound of Music de Rodgers au Volksoper de Vienne le 8 octobre 2019. Suzanne Taffot sera Mimì dans La Bohème de Puccini au Gärtnerplatztheater de Munich le 9 octobre 2019. Claire de Sévigné sera au Grand Théâtre de Genève pour tenir le rôle de la Sacerdotessa dans Aida de Verdi le 11 octobre 2019. Jacques Lacombe dirigera l’Orchestre symphonique de Mulhouse dans un concert consacré aux airs de Mozart le 11 octobre 2019. Julie Boulianne sera à l’Opéra de Rouen pour chanter La Mort de Cléopâtre et des extraits de l’opéra Les Troyens de Berlioz le 11 octobre 2019. Karina Gauvin participera le 11 octobre 2019 à la première représentation du « Gala Mozart et amis » dans le cadre du Festival Concerts d’Automne à Tours. Daniel Taylor se produira avec l’ensemble baroque Tafelmusik à Toronto le 11 octobre 2019.

Animée par Frédéric Cardin, l’émission Samedi à l’opéra diffusera en ce samedi 5 octobre 2019  un enregistrement de Palestrina de Hans Pfitzner dans un enregistrement paru chez Deutsche Grammophon (427 417-2). La distribution comprend Nicolai Gedda, Dietrich Fischer-Dieskau, Helen Donath, Brigitte Fassbaender, Karl Ridderbusch, Berd Weikl, Hermann Prey, Friedrich Lenz et Tölzen Knabenchor, Le Chor des Bayerischen Rundfunks et le Symphonieorchester des Bayerischen Rundfunks sont ous la direction de Rafael Kubelik. L’émission est diffusée sur ICI Musique classique à compter de 13 h.

Dans le cadre de l’émission Place à l’Opéra, Sylvia L’Écuyer continue sa présentation de récolte de 2019 et fera entendre Oedipe de Georges Enesco dans une production de l’’Opéra de Vienne. La distribution comprend Christopher Maltman,baryton (Œdipe), Sir John Tomlinson, baryton-basse (Tirésias), Brian Mulligan, baryton (Creon), Vincent Ordonneau, ténor (Berger), David Steffens, basse (Grand Prêtre) Gordon Bintner, basse (Phorbas), Tilman Rönnebeck, basse (Le Veilleur), Boris Pinkhasovich, baryton (Thésée), Michael Colvin, ténor (Laïos), Anaïk Morel, mezzo-soprano (Jocaste), Eve-Maud Hubeaux, mezzo-soprano (Le Sphinx), Chiara Skerath, soprano (Antigone), Anna Maria Dur contralto (Mérope). Le chœur de l’Opéra de Vienne et l’Orchestre philharmonique de Vienne sont sous la direction d’Ingo Metzmache. L’animatrice proposera une entrevue avec la musicologue Anne Penesco qui présente Œdipe, une œuvre qu’elle qualifie de magnifique. Elle s’entretiendra avec Renaud Loranger au sujet du Festival de Salzbourg de 2019. Je vous rappelle que les émissions de la récolte d’automne 2019 de Place à l’opéra ne peuvent entendues qu’à l’antenne d’ICI MUSIQUE.

À son émission La semaine lyrique, Justin Bernard fera entendre le dimanche 6 octobre 2019 les plus belles pages du répertoire lyrique. Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser l’émission « en ondes radio » de 13 h à 15 h à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM) et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut être également écoutée en direct sur le site électronique de Radio VM à l’adresse http://www.radiovm.com.

Animée par Bernard Côté, la projection Café d’art vocal de ce samedi 5 ocotseptembre 2019 permettra de voir Matilde de Shabran de Gioacchino Rossini dans une production du Festival d’opéra Rossini de 2013. La distribution comprend Olga Peretyatko, Juan Diego Florez, Paolo Bordogna, Anna Goryachova, Nicola Alaimo. La direction musicale est de Michele Mariotti et la mise en scène de Mario Martone Je vous rappelle que la projection débute à 12 h 30 et que le Café d’art vocal est situé au 1223, rue Amherst à Montréal. Une reprise est prévue le jeudi 10 octobre 2019 à 18 h 30.

***** 

Je vous souhaite une agréable semaine lyrique... et partage semaine une photographie prise ors du magnifique concert où Les Violons du Roy et La Chapelle de Québec ont interprété les trois magnifiques Magniificat des pères et fils Bach… avec comme invité Anthony Roth Constanzo.

Daniel Turp et Anthony Roth Constanzo
Maison symphonique de Montréal
28 septembre 2019

L’Invitation au voyage et la tournée québécoise de Marie-Nicole Lemieux, les Carmina Burana et le Stabat Mater par les Grands ballets et une mégavente de costumes à l’Opéra de Montréal

28 septembre 2019
Marie-Nicole Lemieux
Photographie : Denis Rouvre

Accompagnée par le pianiste Daniel Blumenthal et le comédien Raymond Cloutier, Marie-Nicole Lemieux entreprend le 1er octobre 2019 une tournée québécoise. Sous le thème L’Invitation au voyage : Beaudelaire en paroles et en musique, notre contralto nationale y chantera des airs de Debussy, Fauré et Ferré. Les premières représentations auront lieu à Montréal les 1er et 3 octobre à la salle Bourgie du Musée des Beaux-Arts de Montréal La tournée se poursuivra les 6, 7, 9, 11, 13, 16, 17, 18 et 20 octobre respectivement à Beloeil, Québec, Rimouski, Saint-Jérôme, St-Jean-sur-Richelieu, Victoriaville, Longueuil, Orford et Terrebonne.

Les Carmina Burana et le Stabat Mater par Les Grands Ballets

Les Grands Ballets ouvrent leur saison 2019-2020 sur une note très lyrique en présentant deux chorégrahies d’Edward Clug sur la musiqu des Carmina Burana de Carl Orff et du Stabat Mater de Giovanni Battista Pergolesi.  La soprano Aline Kutan, le ténor Spencer Britten et le baryton-basse Alexandre Sylvestre seront les solistes pour les Carmina Burana, la soprano Kimy Mclaren et la mezzs-soprano l’étant quant à elles pour le Stabat Mater. L’Orchestre des Grands Ballets sera sous la direction de sa chef attitrée Dina Gilbert. La première a lieu le 3 octobre 2019 et sept autres représentations sont prévues pour les 4, 10, 11, 12, 17, 18 et 19 octobre 2019. L’évènement se déroulera à la salle Wilfrid-Pelletier de la Place des arts de Montréal et débutera à 20 h.

Je vous invite à lire un article consacré à ce spectacle publié dans Le D Magazine du journal Le Devoir de ce 28 septembre 2019 sous la plume de Enora Rivière et le titre « L’absence de désir comme moteur de création ».

La représentation montréalaise des trois Magnificats par Les Violons du Roy

Les Violons du Roy et leur directeur musical Jonathan Cohen présenteront à Montréal le concert d’ouverture de leur saison 2019-2020 et permetrront aux mélomanes de la Métroplole d’entendre les trois Magnificat composés par Bach, père et fils, soit le Magnificat en ré majeur, BWV 243 de Johann Sebastian Bach, le Magnificat, Wq. 215, H. 772 de Carl Philippe Emmanuel Bach et le Magnificat, WE22 de Johann Christian Bach. Le chef a choisi comme solistes les sopranos Hélène Guilmette et Myriam Leblanc, le contre-ténor Anthony Roth Costanzo, le ténor Thomas Walker et le baryton Christian Immler, et dirigera le chœur La Chapelle de Québec. La représentations montréalaise aura lieu samedi 28 septembre 2019 à 19 h 30 à la Maison symphonique de Montréal… et je compte y assister!

Je vous invite à prendre connaissance de l’article de présentation de ce concert du critique musical du journal Le Devoir Christophe Huss publié dans Le D Magazine (p. 12-13) de ce 28 septembre 2019 et intitulé « Les magnifiques ressources de la famille Bach ». Pour ceux et celles qui voudraient lire une brève critique de la première représentation de ce concert qui a eu lieu à la salle Raoul-Jobin du Palais Montcalm le 25 septembre dernier, je vous invite à prendre connaissance publiée sous la plume d’Yves Leclerc et le titre « Magnifiques Magnificats ».

Les rencontres du Café d’art vocal

André Lemay-Roy, le directeur de la Société d’art vocal de Montréalreprend Les rencontres du Café d’art vocal et animera le 1er octobre 2019 une discussion autour du livre de Richard Raymond intitulé Et la vie continue ! Une biographie de Fernande Chiocchio. Cette discussion aura lieu en présence de l’auteur… et madame Chiocchio ! Cette rencontre aura lieu le 1er octobre  à 18 h 30 au Café d’art vocal situé au 1223, rue Amherst à Montréal

Je vous rappelle qu’une recension de ce livre est parue sous ma plume dans le numéro 20 (Été 2019) (p. 43) de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique, p 43 et que vous pouvez  maintenant la consulter sur le site de la revue en cliquant ici.

Les nominations lyriques de l’ADISQ

L’Association québécoise de l’industrie du disque, du spectacle et du vidéo (ADISQ) a annoncé le 17 septembre 2019 les nominations pour ses prix 2019. Pour la catégorie « Album de l’année catégorie « Orchestre et grands ensembles », deux des cinq nominations reviennent à des albums ayant un contenu vocal et lyrique  parus sur le label Atma classique, soit Requiem (Artistes: Chœur de l’Église St.Andrew & St.Paul (dir. Jean-Sébastien Vallée), les Petits Chanteurs du Mont-Royal, Jonathan Oldengarm (orgue), solistes Julie Boulianne, Philippe Sly) et Sirènes (Ensemble contemporain de Montréal (ECM+), dir. Véronique Lacroix, Ensemble vocal Queen of Puddings Theatre). S’ agissant de la catégorie « Album de l’année catégorie « Soliste et petits ensembles », ce sont les albums Gabriel Fauré, intégrale des mélodies pour voix et piano, ATMA Classique (artistes variés) et Schubert: Winterreise, ANALEKTA. Le Chimera Project, Philippe Sly) qui se sont taillés une place parmi les cinq nominations de cette catégorie. Les résultats seront annoncés lors du Premier Gala de l’ADISQ qui aura lieu le 23 octobre 2019.

Une mégavente de costumes de l’Opéra de Montréal

L’Opéra de Montréal met en vente, en ce 28 septembre 2019, plusieurs centaines de trésors cachés de son costumier. Redingotes, kimonos, robes majestueuses, habits étonnants, armures, capes, casques, accessoires et affiches vintages… ». Plusieurs centaines de morceaux seront en vente à prix modestes (à partir de 5$) et quelques pièces de collection pourront être acquises à prix un peu plus élevé ». Premier arrivé premier servi… et les articles seront vendus tels quels et les ventes seront finales !

En annonçant cette mégavente, le directeur général de l’opéra de Montréal Patrick Corrigan déclarait : « On doit faire de la place dans notre costumier pour accueillir de nouvelles productions. On a donc voulu donner l’occasion au grand public de se procurer un morceau de l’histoire de l’Opéra de Montréal, à prix très abordable ».

Cette mégavente se déroulera de 10 h 00 et 16 h 00 (ou jusqu’à épuisement des stocks) et aura lieu à Agora Hydro-Québec situé à entrée à l’angle des rues Président-Kennedy et Jeanne-Mance.

Patrick Corrigan et Catherine Levac
… à l’accueil à la mégavente de costumes
Agora d’Hydro-Québec, 28 septembre 2019

Karina Gauvin à Ambronay en France, Rihab Chaieb à Amsterdam, Éric Laporte à Mayence Jean-François Lapointe à Paris, Luc Robert à Helsinki, Marianne Lambert et Marie-Ève Munger à Nantes, Claire de Sévigné à Zurich, Nora Sourouzian à Saint-Gall en Suisse, André Barbe, Renaud Doucet et Guy Simard à Vienne, Florie Valiquette à Paris, Suzanne Taffot à Munich et Yannick Nézet-Séguin à New York

Karina Gauvin sera Cleopatra dans une version concertante de Giulio Cesare de Haendel à l’Abbaye d’Ambronay le 28 septembre 2019. Rihab Chaieb incarnera Lola dans Cavalleria Rusticana de Mascagni à l’Opéra national des Pays-Bas le 28 septembre 2019. Éric Laporte incarnera Hoffmann dans une nouvelle production de l’opéra Les Contes d’Hoffmann d’Offenbach au Staatstheater de Mayence le 1er octobre 2019. Jean-François Lapointe tiendra le rôle de Giorgio Germont dans La Traviata de Verdi à l’Opéra Bastille les 28 septembre ainsi que les 1er et 4 octobre 2019. Luc Robert sera Don José dans Carmen de Bizet à l’Opéra national de Finlande lors de la dernière représenation de la production le 3 octobre 2019. Marianne Lambert et Marie-Ève Munger s’alterneront pour incarner Ophélie dans une co-production Anger-Nantes opéra/Opéra de Rennes d’Hamlet d’Ambroise Thomas et seront cette semaine au Théâtre Greslin è Nantes pour trois cinq représentation les 28 et 29 septembre ainsi que les 1er, 2 et 4 octobre 2019. Claire de Sévigné chantera le Gloria et le Magnificat de Vivaldi avec le Chœur Divercanto de Zurich le 29 septembre. Nora Sourouzian incarnera Jez?ibaba dans une nouvelle production de Rusalka de Dvo?ák au Théâtre de Saint-Gall les 29 septembre et 2 octobre 2019.. André Barbe, Renaud Doucet et Guy Simard collaboreront à The Sound of Music de Rodgers au Volksoper de Vienne le 30 septembre et 4 octobre 2019. Florie Valiquette s’offrira en récital à l’Opéra-Comique de Paris le 3 octobre 2019. Suzanne Taffot sera Mimì dans La Bohème de Puccini au Gärtnerplatztheater de Munich le 3 octobre 2019. Yannick Nézet-Séguin dirigera Turandot de Puccini au Metropolitan Opera de New York pour la première représentation du 3 octobre 2019.

Animée par Frédéric Cardin, l’émission Samedi à l’opéra diffusera en ce samedi 28 septembre 2019  un enregistrement de l’opéra Le Pré aux clercs de Ferdinand Hérold. (Bru Zane ES 1025). La distribution comprend Marie-Ève Munger, Marie Lenormand, Jeanne Crousaud, Michael Spyres, Éric Huchet, Christian Helmer, Emiliano González Toro, Leandro César, Manuel Rebelo, Tiago Batista, Nuno Fonseca. Les Coro e Orquestra Gulbenkian seront sous la direction de Paul McCreesh. L’émission est diffusée sur ICI Musique classique en ce samedi 14 septembre à compter de 13 h.

Dans le cadre de l’émission Place à l’Opéra, Sylvia L’Écuyer continue sa présentation de récolte de 2019 et fera entendre TI Masnadieri de Giuseppe Verdi dans un production du Teatro alla Scala de Milan . La distribution comprend Michele Pertusi, basse (Massimiliano), Fabio Sartori, ténor (Carlo), Massimo Cavalletti, baryton (Francesco), Lisette Oropesa, soprano (Amalia), Alessandro Spina, basse (Moser), Francesco Pittari, ténor (Arminio) Matteo Desole, ténor (Rolla). Le chœur et l’orchestre de La Scala de Milan sous la direction de Michele Mariotti. à l’entracte, l,animatrice proposera une entreveu avec Lisette Oropesa. Dans ses Actualités, Sylvia L’Écuyer s’entretiendra avec la soprano Joyce El-Khoury qui tient le rôle de Liù dans l’opéra Turandot présenté au Canadian Opera Company. ainsi qu’avec la soprano Kimy McLaren  qui sera soliste dans le Stabat Mater avec Les Grands Ballets (voir ci-haut). Je vous rappelle que les émissions de la récolte d’automne 2019 de Place à l’opéra ne peuvent entendues qu’à l’antenne d’ICI MUSIQUE.

À son émission La semaine lyrique, Justin Bernard fera entendre le dimanche 29 septembre 2019 les plus belles pages du répertoire lyrique. Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser l’émission « en ondes radio » de 13 h à 15 h à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM) et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut être également écoutée en direct sur le site électronique de Radio VM à l’adresse http://www.radiovm.com.

Animée par Bernard Côté, la projection Café d’art vocal de ce samedi 28 septembre 2019 permettra de voir deux versions historique du célébrissime du CAV-PAG. Le Cavalleria Rusticana de Pietro Mascagni sera vue dans le production du Teatro Communale dei Rinnovati de 1990 dont la  distribution comprend Shirley Verrett, Krjstian Johannson et Ettore Nova. La direction musicale est de Baldo Podic et la mise en scène de Peter Goldfarb. Pour le Pagliacci de Ruggero Leoncavallo, c’est le fim de de Mario Costa mettant en vedette Tito Gobbi et Gina Lollobrigida (doublée par la voix d’Ornella Fineschi) qui sera présenté. Je vous rappelle que la projection débute à 12 h 30 et que le Café d’art vocal est situé au 1223, rue Amherst à Montréal. Une reprise est prévue le jeudi 3 octobre 2019 à 18 h 30.

*****

Je vous souhaite une agréable semaine lyriqueet vous présente une photographie prise à Londres lundi le 23 septembre 2019 dernier après la première d’Agripinna au Royal Opera House Covent Garden en compagnie de Joyce DiDonato à qui j’ai remis, en mains propres, une copie de l’ENTRETIEN que vous retrouverez dans le numéro 21 (Automne 2020) de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique … dont la sortie est imminente !

Joyce DiDonato et Daniel Turp
Première d’Agrippina de Georg Friedrich Haendel
Royal Opera House Covent Garden
23 septembre 2019

Trois Magnicats par Les Violons du Roy, Les Reines maudites par Les Idées heureuses et Yannick Nézet-Séguin… chef à vie de l’Orchestre métropolitain!

21 septembre 2019

21 septembre 2019
(N° 2019-28)

Les Violons du Roy et leur directeur musical Jonathan Cohen, qui entreprend sa deuxième saison comme directeur musical de l’ensemble, présenteront en ouverture de leur saison 2019-2020 trois Magnificat composés par Bach, père et fils, soit le Magnificat en ré majeur, BWV 243 de Johann Sebastian Bach, le Magnificat, Wq. 215, H. 772 de Carl Philippe Emmanuel Bach et le Magnificat, W E22 de Johann Christian Bach.

Le chef a choisi comme solistes les sopranos Hélène Guilmette et Myriam Leblanc, le contre-ténor Anthony Roth Costanzo, le ténor Thomas Walker et le baryton Christian Immler, et dirigera le chœur La Chapelle de Québec.

Deux représentations de ce concert dont prévues et auront lieu le mercredi 25 septembre 2019 à 20 h au Palais Montcalm – Maison de la musique à Québec et le samedi 28 septembre 2019 à 19 h 30 à la Maison symphonique de Montréal

Les Reines maudites par les Idées heureuses

Sous le thème « Les Reines maudites » et leur premier concert de sa 33e saison, l’ensembel Les Idées heureuses présentera une riche sélection d’œuvres musicales françaises des XVII e et XVIII e siècles axée sur des figures féminines de la mythologie grecque : la déesse Didon et les magiciennes Armide et Médée – aussi reine. Interprété exclusivement par des femmes, ce concert rassemblera six musiciennes qui feront revivre ces femmes aux destins tragiques à travers des œuvres profanes.

Pour la partie vociale du concert, la directrice Geneviève Soly fait appel à la soprano Catherine St-Arnaud. Celle-ci sera la Didon de la Cantate à voix seule avec symphonie, extraite du Premier Livre de cantates de François Collin de Blamont et la Médée de la Cinquième cantate à voix seule avec symphonie, extraite du Livre I des Cantates Françoises à I. et II. voix de Louis-Nicolas Clérambault.

Catherine St-Arnaud

Les œuvres instrumentales au programme, dont vous pouvez lire les détails en ciquant ici, seront jouées par les clavecinistes Dorothéa Ventura et Geneviève Soly, les violonistes Tanya Laperrière et Chantal Rémillard, la gambiste Marie-Laurence Primeau. Ce concert aura lieu le dimanche 22 septembre 2019 à la salle Bourgie du Musée des Beaux-Arts de Montréal et débutera à 15 h.

Un gala Hommage à Joseph Rouleau par l’Orchestre classique de Montréal

L’Orchestre classique de Montréal (OCM) dédie son gala-bénéfice annuel à la mémoire de la grande basse québécoise Joseph Rouleau. Cette soirée d’opéra rendra hommage à une étoile de l’opéra et à un fervent défenseur des arts. Les artistes qui prendront part à cet événement seront le baryton Étienne Dupuis, les sopranos Marianne Fiset et Sharon Azrieli et le ténor Antonio Figueroa. L‘OCM sera sous la direction de son chef Boris Brott.

Cet événement aura lieu le lundi 23 septembre à compter de 18 h et se déroulera à l’Hôtel Sofitel situé au 1155, sur Sherbrooke Ouest à Montréal. Pour plus de renseignements, vous pouvez cliquer ici.

Une dernière représentation pour Eugène Onéguine à l’Opéra de Montréal

Une dernière occasion sera donnée de voir et entendre Eugène Onéguine de Piotr Ilyich Tchaikovsky qui ouvre la saison 2019-2020 de l’Opéra de Montréal. La quatrième et ultime représentation aura lieu, non pas ce soir, mais dans le cadre de la première matinée lyrique de la compagnie montréalaise le dimanche 22 septembre à 14 h.

Je vous rappelle  que le baryton québécois Étienne Dupuis tient le rôle-titre et que la soprano australienne étoile Nicole Car incarnere celui de Tatiana.  Dans le rôle d’Olga, on retrouvera la soprano Carolyn Sproule, alors que Christianne Bélanger et Owen McCausland interprèteront respectivement les rôles de Larina et Lenski, Denis Sedov, une basse russe, sera Grémine et Simon Chaussé interprète M. Guillot. Trois résidents de l’Atelier lyrique de l’Opéra de MontréalSpencer Britten (Triquet), Brenden Friesen (Zaretski)  et Jean-Philippe McClish (Capitaine) complètent la distribution. Le chef français Guillaume Tourniaire dirigera l’Orchestre Métropolitain et le Chœur de l’Opéra de Montréal aura été préparé par Claude Webster. Il s’agit d’une coproduction du Opera of Kansas City, Hawaii Opera Theatre, Michigan Opera Theatre, The Atlanta Opera et du Seattle Opera.

Je vous invite également à lire les critiques qui ont été publiés aux lendemains de la première par hristophe Huss Une solide distribution pour Eugène Onéguine », Le Devoir,  16 septembre 2019 p. B-8), Caroline RodgersEugène Onéguine à l’Opéra de Montréal- Une réussite sur toute la ligne », Ludgwig van Montréal, 15 septembre 2019)), CArthur KaptainisOdM Eugene Onegin Offers a Dynamic Duo and More », La Scena musicale, 15 septembre 2019) et Andrew CukCaptivating ‘Eugene Onegin’ for OdM Season Opening », Montreal Theatre Hub, 15 septembre 2019) et Valérie d’Auteuil, « Eugène Onéguine de Tchaikovski à l’Opéra de Montréal- Une oeuvre lyrique tragiquement sincère », Bible urbaine, 18 septembre 2019).

Dans Le D Magazine du journal Le Devoir de ce samedi 21 septembre 2019, la chroniqueure et lyricomane recommande une sortie pour voir un « Grand opéra russe à Montréal » en  ces termes : « Cette très rare occasion de voir à l’Opéra de Montréal Eugène Onéguine de Tchaïkovski adapté du roman de Pouchkine ne se rate pas. Surtout ainsi servi par une distribution de haut vol, à la voix et au jeu. Des duos et des solos éblouissants font vibrer cette histoire d’amour contrariée, et nul besoin d’arias spectaculaires pour apprécier les inflexions vocales et la grâce de l’ensemble. Étienne Dupuis, Nicole Car, Carolyn Sproule et Owen McCausland créent l’envoûtement dans une mise en scène de bonne tenue ».

Yannick Nézet-Séguin et l’Orchestre Métropolitain s’associent… pour la vie

En un 16 septembre 2019 sur la place des Festivals du Quartier des spectacles de Montréal, l’Orchestre Métropolitain (OM) annonçait que son directeur artistique et chef principal Yannick Nézet-Séguin renouvelait son contrat avec l’OM… pour la vie !

Yannick Nézet-Séguin
Chef à vie de l’Orchestre métropolitain
Montréal, 16 septembre 2019
Photographie : Alice Cliche

Réagissant à cette annonce, le nouveau chef à vie de l’OM a déclaré : « Je me sens comme si on était au début d’une aventure. […] Cet engagement rend hommage à notre confiance mutuelle et nous permet de rêver encore plus ». Remerciant ses musiciens et musiciennes, les membres de son conseil d’administration et sa ville, il ajoutait: « J’ai beaucoup de gratitude. Le destin a fait que l’on grandisse ensemble. Cela aurait pu tourner autrement. Là, on crée un modèle ; on écrit l’histoire ». on fait de la meilleure musique ».

L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique, qui avait consacré son premier entretien au chef Nézet-Séguin (L’Opéra, no 1, p. 11-14) et présenté celui-ci comme« un chef lyrique », tient à féliciter le nouveau chef à vie de l’OM et entretient l’espoir qu’il continuera de faire une place de choix à la voix et à l’opéra durant son mandat… à vie !

La sortie numérique du numéro 21 (Automne 2019) de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique

La préparation du numéro 21 (Automne 2019) de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique va bon train et sa sortie numérique est prévue dans le cours de la semaine prochaine. Comme promis la semaein dernière, je vous présente la couverture de ce numéro qui a une belle et nouvelle allure grâce à la talentueuse designer graphique, Nathalie Turcotte.

Je viens par ailleurs de mettre en ligne l’ENTRETIEN avec « Joyce DiDonato… l’âme soeur musicale de Yannick Nézet-Séguin ! » que vous pourrez consulter en cliquant ici, ainsi que les deux CRITIQUES de l’opéra Le Vaisseau fantôme de Richard Wagner présenté lors du Festival d’opéra de Québec durant l’été 2019 dans la mise en scène de François Girard... sous la plume d’Éric Champagne (ici) et Jean-Jacques Nattiez (ici). Je mettrai quelques autres articles en ligne la semaine prochaine.

Pour ceux et celles qui ne l’ont pas encore fait, je vous invite à renouveler votre abonnement pour l’année 2019-2020 de façon à pouvoir recevoir les versions numériques et imprimées de numéros 21 (Automne 2019), 22 (Hiver 2020), 23 (Printemps 202) et 24 (Été 2020).

Frédéric Antoun à Tokyo, Rihab Chaieb à Amsterdam, Jean-François Lapointe et Karain Gauvin à Paris. Luc Robert à Helsinki, Éric Laporte à Mayence Marie-Nicole Lemieux à Monaco, Daniel Taylor à Meaford en Ontario et Michèle Losier à Copenhague

Dans le cadre de la tournée du Royal Opera House Covent Garden de Londres, Frédéric Antoun incarnera Cassio dans Otello de Verdi au Bunka Kaikan de Tokyo les 21 et 23 septembre 2019. Rihab Chaieb incarnera Lola dans Cavalleria Rusticana de Mascagni à l’Opéra national des Pays-Bas à Amsterdam les 21 et 24 septembre 2019. Jean-François Lapointe tiendra le rôle de Giorgio Germont dans La Traviata de Verdi à l’Opéra Bastille à Paris les 21, 24 et 26 septembre 2019. Luc Robert sera Don José dans Carmen de Bizet à l’Opéra national de Finlande à Helsinki les 21, 24 et 26 septembre 2019. Éric Laporte incarnera Hoffmann dans une nouvelle production de l’opéra Les Contes d’Hoffmann d’Offenbach au Staatstheater de Mayence le 22 septembre 2019. Marie-Nicole Lemieux chantera le cycle de mélodies Sea pictures d’Elgar au Forum Grimaldi de Monaco le 22 septembre 2019. Daniel Taylor interprétera le Gloria de Vivaldi à Meaford en Ontario le 22 septembre 2019. Michèle Losier incarnera Carmen dans l’opéra éponyme de Bizet au Théâtre royal danois à Copenhague dont deux nouvelles représentations ont lieu les 22 et 26 septembre. Karina Gauvin sera Cleopatra dans une version de concert de Giulio Cesare de Haendel au Théâtre des Champs-Élysées à Paris le 24 septembre 2019.

*****

Animée par Frédéric Cardin, l’émission Samedi à l’opéra diffusera en ce samedi 21 septembre 2019  un enregistrement de Merlin d’Isaac Albeniz (Decca 467 096 2). La distribution comprend Carlos Alvarez, Placido Domingo, Jane Henschel, Ana Maria Martinez, Carlos Chausson, Christopher Maltman, Javier Franco, Felipe Bou, José Lopez Ferrero, Javier Roldan, Angel Rodriguez. Les Coro Nacional de Espana, Coro de la Communidad de Madrid et Orquesta sinfonica de Madrid sont ous la direction de José de Eusebio. Enr.: . L’émission est diffusée sur ICI Musique classique en ce samedi 14 septembre à compter de 13 h.

Dans le cadre de l’émission Place à l’Opéra, Sylvia L’Écuyer continue sa présentation de récolte de 2019 et fera entende The Rake’s Progress d’Igor Stravinsky dans un production . La distribution comprend Deborah York, soprano (Anne Trulove), Ian Bostridge, ténor (Tom Rakewell), Bryn Terfel, baryton-basse (Nick Shadow), Anne Sofie von Otter, mezzo-soprano (Baba-turk), Anne Howells, mezzo-soprano (Mother Goose), Martin Robson, baryton-basse (Père Trulove), Peter Bronder, ténor (Sellem), et Julian Clarkson, baryton (Keeper of the Madhouse). Le chœur Monteverdi et l’Orchestre symphonique de Londres seront sous la direction de John Eliot Gardine. En complément de programme, l’animatrice diffusera des extraits de concerts européens de la soprano Barbara Hannigan chantant la musique de Hans Abrahamsen et George Gershwin et donnera également l’occasion à Barbara Hannigan de présenter le projet de mentorat Équilibrium destiné aux jeunes artistes lyriques. Je vous rappelle que les émissions de la récolte d’automne 2019 de Place à l’opéra ne peuvent entendues qu’à l’antenne d’ICI MUSIQUE.

À son émission La semaine lyrique, Justin Bernard fera entendre le dimanche 22 septembre 2019 les plus belles pages du répertoire lyrique. Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser l’émission « en ondes radio » de 13 h à 15 h à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM) et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut être également écoutée en direct sur le site électronique de Radio VM à l’adresse http://www.radiovm.com.

Animée par Bernard Côté, la projection Café d’art vocal de ce samedi 21 septembre 2019 permettra de voir Eugène Onéguine de Piotr Ilyich Tchaïkovsky dans une production du Royal Opera House Covent Garden de 2013. La distribution comprend Simon Keenlyside, Krassimira Stoyanova et Pavol Breslik. Lade direction musicale est  Robin Ticciati et la mise en scène de Kasper Holten. Je vous rappelle que la projection débute à 12 h 30 et que le Café d’art vocal est situé au 1223, rue Amherst à Montréal. Une reprise est prévue le jeudi 26 septembre 2019 à 18 h 30.

*****

Je vous souhaite une agréable semaine lyrique … et vous salue de l’aéroport international de Montréal où j’attends un vol pour Londres où j’aurai le plaisir d’entendre et voir Joyce DiDonato prendre la rôle d’Agrippina dans l’opéra éponyme de Georg Friedrich Haendel au Royal Opera House Covent Garden le lundi 23 septembre… et de lui remettre, en mains propres, une copie du texte de ENTRETIEN qu’elle a bien voulu offrir à L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique !

Eugène Onéguine l’Opéra de Montréal, la « reine de Wagner » Petra Lang à l’Orchestre symphonique de Québec et la grande Fête lyrique de Tempêtes et passions

14 septembre 2019

14 septembre 2019
(N° 2019-27)


Étienne Dupuis (Eugène Onéguine) et Nicole Car (Tatiana)
Eugène Onéguine de Piotr Ilyich Tchakovsky
Opéra de Montréal
Répétition générale, 12 septembre 2019
Photographie : Yves Renaud

C’est soir de première à l’Opéra de Montréal qui ouvre sa 40e saison avec Eugène Onéguine de Piotr IIlyich Tchaikovsky sur un livret de Constantin Chilovski selon le poème d’Alexandre Pouchkine. La présentation de chef d’œuvre du répertoire lyrique russe marquera le retour sur la scène lyrique montréalaise du baryton québécois Étienne Dupuis qui tiendra le rôle-titre et la première montréalaise de son épouse, la soprano australienne étoile Nicole Car qui incarnere celui de Tatiana.  Dans le rôle d’Olga, on retrouvera la soprano Carolyn Sproule, alors que Christianne Bélanger et Owen McCausland interprèteront respectivement les rôles de Larina et Lenski, Denis Sedov, une basse russe, sera Grémine et Simon Chaussé interprète M. Guillot. Trois résidents de l’Atelier lyrique de l’Opéra de MontréalSpencer Britten (Triquet), Brenden Friesen (Zaretski)  et Jean-Philippe McClish (Capitaine) complètent la distribution. Le chef français Guillaume Tourniaire, qui en est à sa première présence à l’Opéra de Montréal, dirigera l’Orchestre Métropolitain et le Chœur de l’Opéra de Montréal aura été préparé par Claude Webster. Il s’agit d’une coproduction du Opera of Kansas City, Hawaii Opera Theatre, Michigan Opera Theatre, The Atlanta Opera et du Seattle Opera.

L’Opéra de Montréal profitera de cette première production de la saison pour rendre hommage au grand Joseph Rouleau, basse québécoise de renommée internationale, décédé le 12 juillet 2019.

Pour savoir ce que pense le couple lyrique Étienne Dupuis et Nicole Car de cette oeuvre dont on sait qu’elle est à l’origine de leur histoire d’amour née dans les salles de du Deutsche Opera à Berlin, je vous invite à lire le texte sur les « Artistes à domicile » rédigé par la secrétaire de rédaction de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique, Judy-Ann Desrosiers, accessible sur le site de la revue en cliquant ici.

Je vous invite également à lire les articles que consacrent à cette production les critiques musicaux Arthur Kaptainis (« Stars are in alignment for Opéra de Montréal’s Eugene Oneguine », The Gazette, 5 septembre 2019) et Christophe Huss (« L’âme russe gagne l’Opéra de Montréal » Le Devoir, 14 septembre 2019).

La série Parlons opéra!  se poursuit par ailleurs et trois autres rencontres, animées le musicologue Pierre Vachon , auront lieu à Victoria Hall à Westmount le dimanche, 15 septembre à 14 h (en anglais) ainsi qu’à la Maison de la culture Frontenac le lundi 16 septembre à 19 h 30 (en français). Pour plus de renseignements et retenir vos places, vous pouvez cliquer ici.

Une vidéographie d’Eugène Onéguine dans le cadre de l’Amicale de la Phonothèque

Et la présentation d’Eugène Onéguine à l’Opéra de Montréal ne laisse pas la Société d’art vocal de Montréal indifférente ! Dans le cadre de l’Amicale de phonothèque, elle fait appel au musicologue MIchel Veilleux pour proposer une sélection des meilleurs enregistrements vidéo du chef d’œuvre opératique de Tchaikovsky, servis pour ses plus illustres interprètes et ses multiples mises en scènes. L’animateur d’Opéramania a choisi cinq (5) des 15 versions publiées. L’évènement a lieu le mardi 17 septembre à 18 h 30 et se déroulera au Café d’art vocal situé au 1223, rue Amherst à Montréal.

Michel Veilleux

La grande Fête lyrique de Tempêtes et passions

La compagnie Tempêtes et PassionsIl inaugure sa saison 2019-200 avec une Grande Fête Lyrique Animé par Georges Nicholson, ce concert-événement réunira plus d’une trentaine des plus grands artistes lyriques de la Capitale nationale ainsi que les pianistes Claude Soucy, Christiane Farley, Anne-Marie Bernard, Valérie Timofeeva et Jean-François Mailloux. Pourront être entendus des ensembles et airs tirés du grand répertoire d’opéra dont plusieurs ont été présentés lors des précédents concerts de Tempêtes et Passions.  Le concert se déroulera au Musée de la Chapelle de l’Amérique francophone le lundi 16 septembre 2019 et débutera à 19 h, Il sera précédé à 18 h d’un encan silencieux, où vous pourrez vous procurer de très beaux produits culturels et autres. Le concert sera présenté à 19 h. Pour retenir vos places, vous pouvez cliquer ici.

La soprano Petra Lang, Reine de Wagner, à l’Orchestre symphonique de Québec

En ouverture de sa saison 2019-2020, l’Orchestre symphonique de Québec (OSQ) et son chef Fabien Gabel reçoivent la soprano allemande Petra Lang et proposent un programme entièrement dédié aux œuvres de Richard Wagner. Les élèves du Conservatoire de musique de Québec et de la Faculté de musique de l’Université Laval prendront également part à ce concert qui se déroulera à la Salle Louis-Fréchette du Grand Théâtre du Québec le mercredi 18 septembre à compter de 20 h. Le programme détaillé du concert est le suivant :

Wagner LohengrinPrélude
Tristan et IsoldePrélude et mort d’amour
L’Or du RhinEntrée des dieux au Valhalla
La WalkyrieLa Chevauchée des Walkyries
Crépuscule des dieuxMarche funèbre de Siegfried
Crépuscule des dieuxVoyage de Siegfried sur le Rhin
Crépuscule des dieuxScène de l’immolation
Petra Lang

Le concert sera précédé d’une « Classe de maître » de Petra Lang qui se déroulera donc également le 19 septembre 2019 au Studio 29 du Conservatoire de musique de Québec. Cette activité est ouverte è tous et toutes, est gratuite et aucune réservation est nécessaires. 

Un « Prélude au concert » est également prévu le même jour à 19 h au Foyer de la salle Louis-Fréchette. Il permettra d’approfondir la démarche de création et de poser un regard éclairé sur le contexte historique dans lequel les œuvres ont été composées. Ce prélude sera suivi d’un pré-concert où l’on fera entendre des musiciens et musiciennes de la relève de la Faculté de musique de l’Université Laval ou du Conservatoire de musique de Québec

La sortie prochaine du numéro 21 (Automne 2019) de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique

La préparation du numéro 21 (Automne 2019) de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique va bon train.

La couverture de la revue aura une nouvelle allure et a été conçue par une talentueuse designer graphique, Nathalie Turcotte. Deux nouvelles sections apparaissent dans ce numéro. La section RENCONTRE donnera la parole à des personnalités du milieu lyrique, la première d’entre elles nous permettant de mieux connaître et apprécier le travail du directeur général de l’Opéra de Montréal Patrick Corrigan. Le texte de cette première rencontre a d’ailleurs été mis en ligne et vous pourrez en faire la lecture ici. Une section RÉTROSPECTIVES présentera quant à elle une ŒUVRE qui sera à l’affiche d’une compagnie lyrique québécoise ainsi qu’un LIEU, soit une maison d’opéra internationale au sein de laquelle ont pu évoluer et évoluent encore les artistes lyriques du Québec. La Traviata et le Royal Opera House, Covent Garden feront l’objet de ces premières rétrospectives.

Je vous présenterai la nouvelle couverture la semaine prochaine ainsi que le contenu de ce prochain numéro de façon plus détaillée la semaine prochaine. Mais, d’ici quelques heures, je mettrai en ligne le très bel entretien réalisé avec « Joyce DiDonato… l’âme sœur musicale de Yannick Nézet-Séguin » ainsi que quelques autres articles et critiques que vous pourrez consulter à l’adresse www.revuelopera.quebec.

Julie Boulianne à Tokyo, Rihab Chaieb à Amsterdam, Marie-Nicole Lemieux et Jean-François Lapointe à Paris, Barbe et Doucet à Vienne, Éric Laporte à Mayence, Hélène Guilmette et Karina Gauvin à Bucarest et Michèle Losier à Copenhague

Julie Boulianne poursuivra son séjour à Tokyo et y incarnera Siebel dans Faust de Gounod lors de la tournée japonaise du Royal Opera House les 15 et 18 septembre 2019. Rihab Chaieb incarnera Lola dans Cavalleria Rusticana de Mascagni à l’Opéra national des Pays-Bas à Amsterdam du les 15 et 18 septembre 2019. Marie-Nicole Lemieux sera reçue par l’Orchestre national de France pour chanter le cycle Les Nuits d’été de Berlioz à la Maison de la Radio de Paris le 18 septembre 2019 et tiendra le rôle de Suzuki dans Madama Butterfly de Puccini à l’Opéra Bastille le 19 septembre 2019. Jean-François Lapointe incarnera Giorgio Germont dans une nouvelle production de La Traviata de Verdi à l’Opéra Bastille les 18 et 21 septembre 2019. Le tandem Barbe et Doucet reprendra The Sound of Music de Rodgers au Volksoper de Vienne du le 19 septembre 2019. Éric Laporte tiendra le rôle d’Hoffmann dans Les Contes d’Hoffmann d’Offenbach au Staatstheater de Mayence du le 19 septembre 2019. Dans le cadre du Festival international George Enescu de Bucarest, Hélène Guilmette sera La Vierge dans l’oratorio dramatique Jeanne d’Arc au bûcher d’Honegger le 19 septembre 2019 et Karina Gauvin incarnera Cleopatra dans Giulio Cesare in Egitto et Poppea dans Agrippina de Haendel les 20 et 21 septembre 2019. Michèle Losier tiendra le rôle-titre dans une nouvelle production de Carmen de Bizet à l’Opéra royal danois à Copenhague le 20 septembre 2019.

*****

Animée par Frédéric Cardin, l’émission Samedi à l’opéra fera entendre Tito Manilo d’Antonio Vivaldi dans un enregistrement sous étiquette Opus (111 OP 30413). La distribution comprend Nicola Ulvieri, Karina Gauvin, Ann Hallenberg, Marijana Mijanovic, Debora Beronesi, Barbara di Castri, Mark Milhofer, Christian Senn. L’Accademia Bizantina est ous la direction d’Ottavio Dantone. L’émission est diffusée sur ICI Musique classique en ce samedi 14 septembre à compter de 13 h.

Dans le cadre de l’émission Place à l’Opéra, Sylvia L’Écuyer poursuivra la présentation de récolte de 2019 et soulignera le 150e anniversaire de la mort de Berlioz en faisant entendre le dimanche 15 septembre 2019 à compter de 19 h une production de Roméo et Juliette d’Hector Berlioz. La distribution comprend Julie Boulianne, mezzo-soprano, Paul Appleby, ténor, Vitalij Kowaljow, basse. Le chœur de la radio de Berlin et l’orchestre symphonique de Berlin sera sous la direction de Robin Ticciati. Pourra aussi être écouté du même compositeur L’Enfance du Christ avec Karen Cargill, mezzo-soprano, Robert Murray, ténor, Étienne Dupuis, baryton et Matthew Rose, basse. Le Choeur et l’Orchestre de la BBC seront sous la direction d’Edward Gardner. En complément de programme, l’animatrice fera entendre des mélodies extraites d’opéras et d’opéra-comiques arrangées pour voix et guitare avec la soprano Magali Simard Galdès, le ténor Antonio Figueroa et le guitariste David Jacques. Sylvia LÉcuyer propose également des entrevues avec avec la mezzo-soprano Julie Boulianne actuellement en tournée au Japon et avec Magali Simard Galdès qui parlera de ses nombreux projets pour la saison 2019-2020 Je vous rappelle que les émissions de la récolte d’automne 2019 de Place à l’opéra ne peuvent entendues qu’à l’antenne d’ICI MUSIQUE.

À son émission La semaine lyrique, Justin Bernard fera entendre le dimanche 15 septembre 2019 les plus belles pages du répertoire lyrique. Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser l’émission « en ondes radio » de 13 h à 15 h à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM) et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut être également écoutée en direct sur le site électronique de Radio VM à l’adresse http://www.radiovm.com.

Animée par Bernard Côté, la projection Café d’art vocal de ce samedi 14 septembre 2019 permettra de voir Il Trovatore de Giuseppe Verdi dans une production des Chorégies d’Orange de 2015. La distribution comprend Hui He, Marie-Nicole Lemieux et Roberto Alagna. La direction musicale est de Bertrand de Billy et la mise en scène Charles Roubaud. Je vous rappelle que la projection début eà 12 h 30 et que le Café d’art vocal est situé au 1223, rue Amherst à Montréal. Une reprise est prévue le jeudi 19 septembre 2019 à 18 h 30.

*****

Je vous souhaite une agréable semaine lyrique … et anticipe le plaisir de voir certains et certaines d’entre vous ce soir à la première d’Eugène Onéguine à l’Opéra de Montréal !

Un été Girard, Le Vaisseau cœur par la compagnie Ballet-Opéra-Pantomine (BOP). Parlons opéra ! et d’Eugène Onéguine à l’Opéra de Montréal et un automne lyrique… russe, italien et allemande

8 septembre 2019

7 septembre 2019
(N° 2019-26) 

Après un congé estival, Le blogue québécois d’art lyrique est de retour et vous proposera pour poursuivre sa dixième année de publication des informations sur la vie lyrique au Québec et le rayonnement de ses artistes à travers le monde. Accessible dorénavant sur le site de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique (www.revuelopera.quebec), le présent blogue permet de compléter et de mettre à jour les informations qui sont contenues dans la revue, en particulier dans les diverses rubriques de la sa sections ACTUALITÉS, notamment celles consacrées aux « Évènements » et aux « Artistes sur la route », ainsi que dans son CALENDRIER.

Un été Girard

Pour les opéraphiles du Québec, et en particulier de Québec, la saison qui s’achève aura été « un été Girard », celui de la découverte de l’immense talent de metteur en scène lyrique de François Girard. Grâce au Festival d’opéra de Québec et à son directeur général et artistique, Le Vaisseau fantôme de Richard Wagner a fait escale dans notre capitale nationale et a permis d’apprécier pour la première fois au Québec l’exploration, pour reprendre ses propres termes, du « territoire d’expression » qu’est l’opéra (L’Opéra, no 21, Été 2019, p.12). Cette exploration a démontré à nouveau que François Girard fait du choix du respect de l’œuvre l’une des pierres d’assise de son métier de metteur en scène, mais qu’il est à la recherche de gestes artistiques destinés à mieux comprendre l’œuvre. Cette recherche nous a valu un acte II et une scène des fileuses qui ne pourra s’effacer de la mémoire de ceux et celles qui ont pu voir la production de Québec, et qui mériterait d’être vu ou revu à New York et Amsterdam où la production se déplacera en 2020 et 2021.

Si les Festival d’opéra de Québec a été le théâtre d’une autre belle production, celle de l’opéra Le Nozze di Figaro dans laquelle s’est particulièrement distinguée la jeune soprano Catherine St-Arnaud, l’été 2019 aura également aura également mémorable pour les prestations du ténor Michael Spyres et de la soprano Karen Cargill au Festival de Lanaudière dans la première éditioin, fort réussie, de son nouveau directeur artistique Renaud Loranger. Deux de nos artistes lyriques du Québec ont également su émouvoir les foules, notre contralto nationale Marie-Nicole Lemieux au Festival international du Domaine Forget et le baryton Hugo Laporte au Festival d’Orford. La Virée classique de l’Orchestre symphonique de Montréal et sa Soirée d’opéra, l’Opéra dans le Parc avec l’Il Barbiere di Siviglia et L’autre Bohème de l’Institut canadien d’art vocal ont également offert des événements qui ont fait le bonheur des lyricomanes d’ici.

Le Vaisseau cœur par la compagnie Ballet-Opéra-Pantomine (BOP) et les I Musici de Montréal

En collaboration avec les I Musici de Montréal et sous le titre Le Vaisseau coeur, la compagnie Ballet-Opéra-Pantomine (BOP) présente en ouverture de saison de la Fondation Arte Musica le mardi 10 septembre 2019 un rituel choral mystique mariant musique, danse et lumières. Y seront entendues les Litanies à la Vierge noire de Francis Poulenc, les Trois Petites Liturgies de la Présence Divine d’Olivier Messiaen et une création originale du compositeur Alexis Raynault .

La mise en scène du rituel a été confiée à Cédric Delorme-Bouchard. Le chef Hubert Tanguay-Labrosse dirigera Chœur d’élèves de l’école Joseph-François-Perrault et l’Orchestre de chambre I Musici de Montréal. Claudia Chan sera au piano Estelle Lemire aux ondes Martenot. Quatre danseuses solistes, Laurence Castonguay, Emery, Mélanie Chouinard, Jennyfer Desbiens et Myriam Foisy animeront les mouvements de l’ensemble. Les autres concepteurs et conceptrices participant à cette production sont Cédric Delorme-Bouchard (mise en scène, lumière et scénographie), Christelle Franca (direction de création et dramaturgie), Camille Jupa et Tricia Crivellaro (costumes) Danielle Lecourtois (mouvement).

Cet événement aura lieu à la salle Bourgie du Musée des beaux-arts de Montréal et débutera à 20 h.

Parlons opéra ! et d’Eugène Onéguine à l’Opéra de Montréal

En prévision de l’ppéra Eugène Onéguine de Piotr Ilyich Tchaikovsky qui ouvrira la saison 2019-2020 de l’Opéra de Montréal et dont la première aura lieu le samedi 14 septembre 2019, la série Parlons opéra! a repris le 6 septembre à la Maison des arts de Lava, Animant une rencontre conviviale et dynamique, le musicologue Pierre Vachon y associera, comme par le passé, des interprètes et de pianistes et d’autres personnalités pour plonger au cœur des œuvres en 90 minutes (incluant une pause-café) pour y aborder l’histoire, la musique, les voix, le contexte culturel, le compositeur, le style… et proposer des extraits musicaux par des chanteurs d’opéra. Les lieux et dates des autres rendez-vous pour Eugène Onéguine sont les suivantes : Grande Bibliothèque, Dimanche, 8 septembre, 14 h (en français) ; Cégep de Saint-Laurent, Jeudi, 12 septembre, 19 h (en français) ; Victoria Hall, Dimanche, 15 septembre, 14 h (en anglais), Maison de la culture Frontenac, lundi,16 septembre, 19 h 30 (en français). Oour plus de renseignements et retenir vos places, vous pouvez cliquer ici.

Un automne lyrique… russe, italien et allemand

L’automne lyrique du Québec s’annonce quant à lui russe, italien et allemand ! Pour ouvrir la saison qui sera celle de ses 40 ans, l’Opéra de Montréal présentera Eugène Onéguine et mettra en vedette le couple Nicole Car et Étienne Dupuis, nos artistes à domicile de ce numéro d’automne (voir ci-après, p. ). C’est sur une note italienne que l’Opéra de Québec entamera quant à lui sa 36e saison et on anticipe le plaisir d’entendre Marianne Fiset prendre le rôle de Violetta Valéry dans La Traviata. Il y aura aussi des célébrations italiennes au Studio de musique ancienne de Montréal, une production de La Bohème par le Théâtre lyrique de Laval ainsi que de Lucia de Lamermoor par l’Opéra de Montréal.

Mais la musique allemande sera bien servie avec la présentation par l’Orchestre métropolitain de la version de concert de Fidelio de Beethoven sous la direction de Yannick Nézet-Séguin, ce dernier ayant aussi invité sa muse, Joyce DiDonato, pour chanter du Mozart à Montréal avant d’entreprendre la première tournée américaine de son orchestre montréalais. La venue à l’Orchestre symphonique de Québec de la soprano Petra Lang dans un programme tout Wagner est aussi digne de mention. Le public montréalais aura droit à deux récitals en début de saison, ceux de notre contralto nationale Marie-Nicole Lemieux et de la soprano française Marie-Laure Garnier. Grâce à l’extraordinaire Club musical de Québec, les mélomanes de notre capitale nationale auront droit – en récital et en exclusivité – à la visite de Joyce DiDonato qui interprètera les Wintereise de Schubert avec, comme accompagnateur, nul autre que Yannick Nézet-Séguin. Et que dire du cadeau que nous font Les Violons du Roy en invitant pour chanter les trois Magnificat de la famille Bach les solistes Hélène Guilmette, Myriam Leblanc, Anthony Roth Costanzo, Thomas Walker et Christian Immler. De retour à Montréal, le contre-ténor Philippe Jaroussky et la soprano Amanda Forsythe nous transporteront dans le monde d’Orphée et d’Eurydice avec le Boston Early Music Festival Chamber Ensemble.

Il faut savoir gré à la compagnie Tempêtes et passions et à son directeur artistique Guy Lessard de continuer de mettre l’opéra français à l’honneur cet automne, à l’Opéra bouffe du Québec de poursuivre le 200e anniversaire de la naissance d’Offenbach avec la présentation de La fille du Tambour-Major et à Karina Gauvin de faire place à la musique de l’Anglais de Benjamin Britten en chantant, sur des paroles françaises d’Arthur Rimbaud, Les illuminations. a création des Chansons du Bonhomme de chemin du compositeur Michel Gonneville, avec la soprano Magali Simard-Galdès et le baryton Dion Mazerolle, méritera aussi toute notre attention.

Barbe et Doucet à Vienne, Éric Laporte à Mayence, Rihab Chaieb à Amsterdam et Luc Robert à Helsinki et Julie Boulianne à Tokyo

Les artistes lyriques du Québec reprennent la route ! Le tandem Barbe et Doucet reprendra The Sound of Music de Rodgers au Volksoper de Vienne le 7 septembre 2019. Éric Laporte incarnera Hoffmann dans Les Contes d’Hoffmann d’Offenbach au Staatstheater de Mayence le 8 septembre 2019. Rihab Chaieb tiendra le rôle de Lola dans Cavalleria Rusticana de Mascagni à l’Opé