Das Rheingold à l’Opéra de Montréal, Le chanteur de Mexico à l’Opéra bouffe du Québec et un récital de Marie-Andrée Mathieu à La Relève musicale

10 novembre 2018

10 novembre 2018
(No 2018-36)


Nathan Berg (Alberich)
Catherine Daniel (Erda), Andrea Núñez (Woglinde) et Florence Bourget (Wellgunde)
Das Rheingold de Richard Wagner
Opéra de Montréal, 2018
Photographie : Yves Renaud

C’est soir de première à l’Opéra de Montréal avec la présentation Das Rheingold (L’Or du Rhin) de Richard Wagner. Ayant été donné en version de concert par la compagnie lyrique de la Métropole en 2000, il s’agit de sa première production scénique de la Vorabend (première soirée) de la tétralogie Der Ring des Nibelungen (L’anneau du Nibelung) qui est présentée à Montréal dans la production du Minnesota Opera.

La distribution comprend les baryton-basses Ryan McKinny et Nathan Berg qui incarneront respectivement les personnages de Wotan et Alberich. Se joindront à eux Soloman Howard (Fafner), Julian Close (Fasolt). le ténor David Cangelosi (Mime) Gregory Dahl (Donner), Roger Honeywell (Loge), Steeve Michaud (Froh) et Carolyn Sproule (Flosshilde). Cinq jeunes artistes formées à l’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal s’illustreront dans les rôles féminins : Aidan Ferguson (Fricka), Caroline Bleau (Freia), Catherine Daniel (Erda), Andrea Núñez (Woglinde) et Florence Bourget (Wellgunde). La mise en scène et la scénographie seront celles de Brian Staufenbiel. Le chef Michael Christie dirigera l’Orchestre métropolitain qui sera augmenté à 81 instrumentistes, dont un percussionniste qui jouera les18 enclumes auxquels Ricahrd Wagner fait appel lors de l’un des interludes de l’opéra

Comme le suggère l’Opéra de Montréal dans sa présentation de Das Rheingold, il s’agit d’un opéra sur le thème de l’avidité et la corruption : « D’un côté, le nain Alberich, rejeté et humilié par les envoûtantes filles du Rhin, renonce à l’amour et leur dérobe leur précieux trésor (l’or du Rhin) pour en façonner un anneau qui lui permet de dominer le peuple souterrain des Nibelungen et d’amasser des richesses sans cesse. De l’autre, les dieux se font construire un palais par les géants sans vouloir leur payer le prix promis. Ils décident alors de voler l’anneau et l’or d’Alberich pour payer les géants, mais Alberich maudit l’anneau et tous ceux qui le posséderont. Dans ce prologue à la tétralogie, nous voyons différents personnages, poussés chacun à leur manière par l’avidité et la soif du pouvoir, provoquer une série d’événements qui mèneront à la fin du monde tels qu’ils le connaissent… ».

Après la première de ce soir, trois autres représentations auront lieu les 13, 15 et 17 novembre  2018 à la salle Wilfrid Pelletier de la Place des Arts à compter de 19 h 30. Elles sont précédées à 18 h 30 au Piano nobile de la sallle Wilfrid-Pelletier d’une conférence pré-opéra avec le musicologue – et  directeur de l’action communautaire et éducative de l’Opéra de Montréal – Pierre Vachon.

La série Parlons opéra ! introduisant Das Rheingold (L’Or du Rhin) de Richard Wagner se conclura à l’Église St. Andrew and St. Paul le dimanche 11 novembre à 15 h et pourrait intéresser ceux et celles qui n’auront pas assisté à la première de la veille. Pourra y être à nouveau entendu Pierre Vachon qui présentera L’Or du Rhin. Pour plus d’informations sur cette série et pour retenir vos places, vous pouvez cliquer ici.

Le Chanteur de Mexico par l’Opéra bouffe du Québec

 C’est aussi soir de première à l’Opéra bouffe du Québec qui présente à compter de ce soir Le Chanteur de Mexico du compositeur français d’origine basque Francis Lopez. Sous la direction artistique et musicale de Simon Fournier et dans une mise en scène d’Isabeau Proulx-Lemire, la production réunira les chanteurs Asitha Tennekoon (Vincent), Klara Martel-Laroche (Cricri), Philippe Gobeille (Bilou), Marie-Pierre de Brienne (Eva1Tonada), Richard Lalancette (Cartoni) et Manuel Blais (Zapaga). Après la première de ce soir, quatre représentations sont prévues pour les 11 novembre à 14 h, le 16 novembre à 19 h 30, les 17 novembre à 14 h et le 18 novembre 2018 à 15 h et se dérouleront à la Maison des arts de Laval.

Le vidéo ci-après vous permettra d’entendre les solistes de la production lors d’une récente répétition.

Vous pouvez également visionner la bande-annonce diffusée sur Radio-Classique en cliquant ici.

Je vous invite par ailleurs à lire le PROFIL que L’Opéra- Revue québécoise dans l’art lyrique a consacré à l’Opéra bouffe du Québec dans son numéro 15 (Printemps 2018) en cliquant ici.

Un récital de Marie-Andrée Mathieu à La Relève musicale

Dans le cadre de la série concerts classiques de La Relève musicale et accompagnée par le pianiste Jean-François Mailloux, la mezzo-soprano Marie-Andrée Mathieu présentera un récital le samedi 10 novembre 2018. Cet événement se déroulera à salle  Cécile-Drolet située au 560, chemin Sainte-Foy à Québec et débutera à 19 h. Le concert sera capté par Ma.TV et sera retransmis ultérieurement.

Marie-Andrée Mathieu

Une dernière représentation pour Albert Herring de Benjamin Britten par Opéra McGill

Je vous rappelle que dans le cadre du Festival Lisl Wirth boîte noire, Opéra McGill présente l’opéra comique Albert Herring de Benjamin Britten et qu’une troisième et dernière représentation est prévue pour ce samedi 10 novembre 2018 à 19 h 30. Cette production met en présence 13 instrumentistes de l’Orchestre symphonique de McGill dirigé par le chef invité Andrew Bisantz. La mise en scène est de Patrick Hansen et la conception des décors, costumes et éclairages a été confiée respectivement à Vincent Lefèvre, Ginette Grenier et Serge Filiatrault. Les maquillages et coiffure auront été établis par Florence Cornet. Cet événement lyrique a lieu à la salle Pollack de l’Université McGill et débuteroa à 19 h 30. Elle sera précédée d’une causerie, prononcée en langue anglaise à compter de 18 h 30 par Patrick Hansen à la Salle Clara Lichtenstein.

Alain Gauthier à Charlotte en Caroline du Nord, Pascal Charbonneau à Bruxelles, Étienne Dupuis à Paris, Florie Valiquette à Lille, Yannick Nézet-Séguin à Philadelphie, Jean-François Lapointe à Mulhouse, Luc Robert à Essen en Allemagne, Michèle Losier à Bordeaux, Claire de Sévigné à Aix-les-Bains, Karina Gauvin à Provo en Utah et Frédéric Antoun à Zurich

Alain Gauthier signera la mise en scène de la production de La Fille du régiment de Donizetti à l’Opera Carolina dont la première a lieu ce soir le 10 novembre et qui connaîtra une deuxième représentation le 15 novembre 2018. Pascal Charbonneau sera Aljeja dans De la maison des morts de Janá?ek au Théâtre de La Monnaie les 10, 11, 13, 14 et 16 novembre 2018. Étienne Dupuis poursuit son séjour à Paris où il incarnera à nouveau le personnage de Belcore dans L’elisir d’amore de Donizetti à l’Opéra Bastille les 10, 13 et 16 novembre 2018. Florie Valiquette chantera pour ensuite tenir le rôle-titre de Coraline du compositeur anglais Mark-Anthony Turnage à l’Opéra de Lille les 10 et 11 novembre 2018. Yannick Nézet-Séguin dirigera son Orchestre de Philadelphie deux autres représentations du concert à l’occasion duquel Joyce DiDonato interprétera le Poème de l’amour et de la mer de Chausson les 10 et 13 novembre 2018. Jean-François Lapointe tiendra le rôle de Golaud dans Pelléas et Mélisande de Debussy à l’Opéra national du Rhin à Mulhouse lors de la dernière représentation de cette production le 11 novembre 2018. Luc Robert sera Don José dans une nouvelle production de Carmen de Bizet au Aalto-Musiktheater de Essen dont la prochaine représe 14 novembre 2018. La mezzo-soprano Michèle Losier tiendra le rôle de Giovanna Seymour dans Anna Bolena de Donizetti à l’Opéra national de Bordeaux les 14 et 18 novembre 2018. La soprano Claire de Sévigné se produira en récital à Aix-les-Bains le 16 novembre 2018. La soprano Karina Gauvin se produira en récital à Provo dans l’Utah le 14 novembre 2018. Frédéric Antoun incarnera Ferrando dans une nouvelle production de Così fan tutte de Mozart à l’Opernhaus de Zurich le 16 novembre 2018.

*****

Dans le cadre de l’émission Place à l’OpéraSylvia L’Écuyer poursuivra la présentation de sa « Moisson de l’automne 2018 ». Elle diffusera, en ce samedi 10 novembre 2018, l’opéra Il Barbiere di Siviglia (Le Barbier de Séville)  de dans une production du Festival de Pesaro de 2018. La distribution Maxim Mironov, ténor (Comte Almaviva), Pietro Spagnoli, baryton-basse (Bartolo), Aya Wakizono, soprano (Rosina), Davide Luciano, baryton (Figaro), Michele Pertusi, basse (Basilio), Elena Zilio, mezzo-soprano (Berta) et Wiliam Corro, basse (Fiorello). Le choeur Ventidio Basso et l’orchestre symphonique de la Radio Nationale Italienne seront sous la direction de Yves Abel. À l’entracte, l’animatrice s’entretiendra avec Le musicologue Claudio Vellutini au sujet de la Rossini Renaissance ainsi qu’avec le chef dYves Abel, Aux Actualités, elle proposera une entrevue avec Isabeau Proulx-Lemire qui met en scène l’opérette Le chanteur de Mexico à l’Opéra-Bouffe du Québec. L’émission pourra être entendue aujourd’hui sur MUSE de 13 h à 17 h et, en reprise sur les ondes d’ICI MUSIQUE, le dimanche 11 novembre de 19 h à 23 h.

L’émission La semaine lyrique de Justin Bernard est de retour cette semaine et celui-ci débutera une série d’émissions où il fera entendre des extraits d’opéras de Richard Wagner. Pour souligner la présentation de Das Rheingold à l’opéra de Montréal, il débutera le dimache 11 novembre 2018 par L’Or du Rhin et poursuivra l’audition, les dimanches 18 et 25 novembre, de  Der Fliegende Hollander (Le Vaisseau fantôme) et Tannhäuser !

Au Café d’art vocal, les opéraphiles pourront assister en ce samedi 10 novembre 2018 à la projection de  Fierrabras de Franz Schubert  dans une production du Festival de Salzbourg de 2014. La distribution comprend Michael Schade, Dorothea Röschmann, Geor Zeppenfeld, Julia Kleiter et Markus Werba. la direction musicale est d’Ingo Metzmacher et la mise en scène de Peter Stein. L’évènement se déroulera au Café d’art vocal situé au 1223, rue Amherst à Montréal et débutera 12 h 30.  Une reprise est prévue pour le jeudi 15 novembre à 18 h 30.

Aux Matinées d’Opéramania, Michel Veilleux le lundi 12 novembre 2018 à 13 h 30 le deuxième volet de l’opéra Un ballo di Maschera de Giuseppe Verdi dans une production de l’Opéra de Munich de 2016. La distribution comprend Piotr Beczala, Anja Harteros, George Petean, Sofia Fomina et Okka von der Damerau, sous la direction musicale de Zubin Mehta et dans une mise en scène de Johannes Erath. Il présenter également le deuxième volet de Pelléas de Claude Debussy dans une production de l’Opéra de Malmö de 2016. La distribution comprend Marc Mauillon, Jenny Daviet, Laurent Alvaro, Stephen Bronk et Emma Lyrén, sous la direction musicale de Maxime Pascal et dans une mise en scène de Benjamin Laza. Ces deux matinées se dérouleront à la salle 16 (rez-de-chaussée) au Campus de Longueuil de l’Université de Montréal  situé au 101, Place Charles-Le Moyne à Longueuil. Aux Soirées d’Opéramania et pour souligner la prochaine production de  l’Atelier d’Opéra de l’Université de Montréal, une causerie sur The Fairy Queen d’Henry Purcell sera prononcée par Luc Beauséjour, directeur de l’Atelier de musique baroque de l’Université de Montréal. Il y sera question des caractéristiques de l’oeuvre et il y aura une visionnement commenté d’extraits vidéo tirés de diverses productions et discussions avec des artisans du spectacle à venir. Cette soirée aura lieu à la salle Jean Papineau-Couture de la Faculté de musique de l’Université de Montréal située au 200, avenue Vincent d’Indly à Montréal et débutera à 19 h 30.

*****

Je vous souhaite une agréable semaine lyrique... et espère de voir certains et certaines d’entre vous à la première de Das Rheingold à l’Opéra de Montréal ce soir .

Albert Herring de Benjamin Britten par Opéra McGill, les Trésors du Bel Canto romantique par Tempêtes et passions et la soprano Marie-Josée Lord pour le 70e anniversaire de la Société Pro Musica

3 novembre 2018

 

Pour ouvrir sa saison 2018-2019 et s’inscrivant dans la programmation du Festival Lisl Wirth boîte noir, Opéra McGill présente l’opéra comique Albert Herring de Benjamin Britten les 8, 9 et 10 novembre 2018. Racontant l’histoire d’un jeune homme qui est couronné « roi de mai » contre son gré dans une petite ville anglaise, cette oeuvre est décrite par celui qui en fera la mise en scène, le directeur d’Opéra McGill Patrick Hansen, comme étant « l’une des plus grandes pièces du XXe siècle ». Cette production mettra en présence 13 instrumentistes de l’Orchestre symphonique de McGill dirigé par le chef invité Andrew Bisantz. La conception des décors, costumes et éclairages a été confiée respectivement à Vincent Lefèvre, Ginette Grenier et Serge Filiatrault. Les maquillages et coiffure auront été établis par Florence Cornet.

Les trois représentations auront lieu à la salle Pollack de l’Université McGill et débuteront à 19 h 30. Elles seront précédées d’une causerie, prononcée en langue anglaise une heure avant chaque représentation, par Patrick Hansen à la Salle Clara Lichtenstein.

Les Trésors du Bel Canto pour inaugurer une nouvelle saison de Tempêtes et passions

La nouvelle saison de la compagnie Tempêtes et Passions est inaugurée en ce samedi 3 novembre 2018 avec la présentation d’un concert sous le thème avec « Trésors du Bel Canto ». Cet évènement lyrique fera découvrir au public de Québec la période florissante du début XIXe siècle et les œuvres de Gaetano Donizetti, Gioacchino Rossini et Vincenzo Bellini. Dans une mise en espace de François Racine, le concert mettra en présence une artiste lyrique établie. la soprano Chantal Parent, ainsi que quatre jeunes artistes de la relève,  la soprano Carole-Anne Roussel, la mezzo-soprano Émilie Tremblay, le ténor Keven Geddes et le baryton Marc-André Caron. Pourront être entendus des airs tirés des opéras Guillaume Tell, Roberto Devereux, Le Siège de Corinthe, La Favorita et Bianca & Ferrando, Norma, La Cenerentola, Don Pasquale et L’occcasion fait le larron. La direction musicale sera assumée par Sylvain Landry et Claude Soucy sera au piano.

Les notes de présentation du concert rappellent que le bel canto (en italien, beau chant) désigne le style italien de chant où l’accent est mis sur la beauté du son, la qualité du legato, la longueur de souffle, la souplesse, les contrastes de nuance et sur la virtuosité sans violence. A l’apogée, le beau chant devient inséparable des émotions qu’il cherche à susciter, rendant cet art irrésistible. Des immenses artistes que sont Monserrat Caballé avec ses phrases infinies ou Maria Callas qui colore d’une intention habitée chacun des effets vocaux ont été marquantes pour la redécouverte de cet art.

Ce concert se déroulera dans la magnifique Chapelle du Musée de l’Amérique francophone et commencera à 20 h. Il sera précédé d’une conférence pré-concert 18 h 30 avec Geneviève Rivard.

Une troisième et dernière représentation pour la Cérémonie des lumières avec Les Violons du Roy

Le chef et directeur musical de La Chapelle de Québec, Bernard Labadie a rassemblée es choristes avec Les Violons du Roy pour offrir des œuvres contrastées et irrésistibles de Wolfgang Amadeus Mozart et de Franz Joseph Haydn. Je vous rappelle que ce concert a été présenté les mardi et mercredi 30 et 31 octobre 2018  à la Salle Raoul-Jobin du Palais Montcalm et qu’il connaîtra une troisième et dernière représentation le samedi 3 novembre 2018 à la Maison symphonique de Montréal.

Les solistes sont la mezzo-soprano Mireille Lebel, le ténor Lawrence Wiliford, le baryton Neal Davies ainsi que la soprano Karina Gauvin qui a accepté de remplacer, à pied levé,la soprano Kimy Mc Laren qui ne peut participer au concert pour raisons de santé.?

?

Comme le suggère Bernard Labadie,  « ce concert nous entraîne dans l’univers de l’Autriche impériale de la fin du Siècle des Lumières. Dans ce pays catholique qui s’appuie sur une solide tradition musicale religieuse, Haydn et Mozart s’acquittent consciencieusement de leurs tâches en composant, souvent sur commande, des œuvres entrées dans l’histoire ». Pour lire les notes de programme préparées par la musicologue Irène Brisson, vous pouvez cliquer ici.?

La soprano Marie-Josée Lord à la Société Pro Musica

Pour célébrer sa 70e saison, la société Pro Musica fait appel le dimanche 4 novembre 2018 à la soprano Marie-Josée Lord pour un récital unique avec un programme inédit créé pour cette occasion. Accompagné du pianiste Hugues Cloutier, Marie-Josée Lord interprétera des lieder de Robert Schumann (Frauenliebe und leben) et Franz Schubert (Gretchen am Spinnrade et Der Erlkönig), ainsi que des mélodies d’Hector Berlioz (Les nuits d’été) et d’Henri Duparc (Chanson triste, Invitation au voyage et La vie antérieure). Ce concert aura lieu à la salle Pierre-Mercure et débutera à 14 h 30.

Marie-Josée Lord
Photographie : Julien Faugerel

Deux autres représentations pour Amours et désamours avec Nathalie Pauline et Arion Orchestre baroque

Je vous rappelle que dans le cadre de sa Série montréalaise et sous la direction du chef invité Alexander Weimann, Arion orchestre baroque présente un concert intitulé « Amours et désamours » à l’occasion duquel la soprano Nathalie Paulin chante les les douceurs, les extases et les tourments de l’amour. Elle interprétera des airs tirés opéras et d’oratorios de Georg Friedrich Haendel, Nicola Antonio Porpora et Johann Adolph Hasse. Les deux dernières représentations sont prévues pour le samedi 3 novembre à 16 h et dimanche 4 novembre 2018 à 14 h. Elles se dérouleront à la salle Bourgie du Musée des Beaux-Arts de Montréal.

George Quellos et un duel de Messa di Requiem à la Société d’art vocal de Montréal

Pour souligner le 20 anniversaire de la Société d’art vocal de Montréal et dans le cadre des Amicales de la Phonothèque, dont les lettres patentes étaient délivrées le 6 novembre 1998 sous son nom d’origine de Société vocale André Turp, le membre honoraire de la société, membre honoraire et ami des premiers jours de la société, Georges Quellos, animera une soirée spéciale le 6 novembre 2018 autour de la Messa di Requiem de Giuseppe Verdi. Sous le thème « Un amical duel de générations », celui-ci présentera des extraits de deux versions du Requiem de Verdi dans des productions du Teatro alla Scala interprétées par deux distributions de musiciens, chefs et solistes, qui ont marqué leur génération : la production de 1967 avec Leontyne Price, Florenza Cossotto, Luciano Pavarotti, Nicolai Ghiaurov, le Chœur et orchestre del Teatro alla Scala sous la direction d’Herbert von Karajan et filmé par Henri-Georges Clouzot et la poducton et la production de 2012 avec Anja Harteros, Elina Garanca, Jonas Kaufmann, René Pape, le Chœur et l’Orchestre del Teatro alla Scala sous la direction de Daniel Barenboim. Cet évènement débutera à 18 h 30 se déroulera au Café d’art vocal situé ai 1223, rue Amherst à Montréal.

Je vous rappelle que Georges Quellos a été longtemps associé au milieu musical québécois, plus spécifiquement au répertoire lyrique. Il a œuvré au sein de divers organismes dont l’OSM, le Festival international de piano, Les Amis de la scène lyrique et de la Société d’art vocal de Montréal, à titre d’administrateur et d’animateur. Depuis sa retraite du milieu des communications, il vit dans le Sud de la France et visite occasionnellement le Québec où il revoit de nombreux amis.

Un premier coup d’œil sur le Rheingold de l’Opéra de Montréal et Parlons [encore] opéra!

À l’invitation de l’Opéra de Montréal, j’ai pu assister à une répétition pour la presse d’extraits de Das Rheingold (L’Or du Rhin) de Richard Wagner qui prendra l’affiche le samedi 10 novembre 2018 à la salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts. Le directeur Michel Beaulac et le metteur en scène Brian Staufenbiel ont présenté des observations sur la production et quelques extraits de l’opéra ont été chantés sous la direction du chef Michael Christie avec un accompagnement de la pianiste-répétitrice Louise-Andrée Baril. Le baryton basse Natha Berg, qui incarnera le personnage d’Alberich, était en grande forme vocale et les trois filles du Rhin, dont les rôles ont été confiées aux résidentes de l’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal, Florence Bourget et André Nunez, ainsi qu’à Carolyn Sproule, se sont aussi distinguées. Pour écouter des extraits musicaux de l’opéra, vous pouvez cliquer ici.

Nathan Berg (Alberich)
Das Rheingold (L’Or du Rhin) de Richard Wagner
Opéra de Montréal, 2018
Photographie : Daniel Turp

La série Parlons opéra ! introduisant Das Rheingold (L’Or du Rhin) de Richard Wagner se poursuit cette semaine et six autres occasions sont données aux lyricomanes pour en apprendre davantage sur l’œuvre ainsi que sur la production de la compagnie lyrique montréalaise aux lieux, dates et heures qui suivent : Victoria Hall (anglais), dimanche 4 novembre à 10 h 30; Grande bibliothèque, dimanche 4 novembre à 14 h et 16 h; Centre Culturel Jacques-Ferron à Longueuil, mardi 6 novembre à 13 h 30; Bibliothèque de Saint-Lambert, mardi 6 novembre à 19 h; Église St. Andrew and St. Paul, dimanche 11 novembre à 15 h. Ces conférences seront animées par le musicologue Pierre Vachon, celle du 6 novembre étant placée quant à elle sous la responsabilité de Richard Turp… mon cousin! Pour plus d’informations sur cette série et pour retenir vos places, vous pouvez cliquer ici.

Je vous invite aussi à lire l’article que consacre le critique musical du journal Le Devoir Christophe Huss à cette production et qui est publié dans Le D Magazine d’aujourd’hui sous le titre « Un Or du Rhin futuriste ».

Et pour vous donner le goût d’assister à Parlons opéra ! et surtout à l’une des représentations de Das Rheingold, je vous invite à visionner la bande-annonce de la production dont les images sont celles de la production du Minnesota Opera que la compagnie lyrique de Patrick Corrigan nous amène à Montréal.

Claire de Sévigné à Zurich et Assise, Daniel Taylor à Toronto, Étienne Dupuis à Paris, Karina Gauvin et Mathieu Lussier à Winnipeg, Pascal Charbonneau à Bruxelles, Frédéric Antoun à Zurich Florie Valiquette à Lille, Yannick Nézet-Séguin à Philadelphie et Jean-François Lapointe à Mulhouse

La soprano Claire de Sévigné incarnera Blonde dans L’Enlèvement au Sérail de Mozart à l’Opernhaus de Zurich dont la dernière représentation est prévue en ce samedi 3 novembre 2018. Elle chantera la Messe en mineur de Dvorak avec l’ensemble Divercanto à Assise en Italie le 4 novembre 2018. Daniel Taylor remplira les fonctions de chef de chœur avec l’Opera Atelier à Toronto dans le cadre du programme double Pygmalion de Rameau et Actéon de Charpentier dont la dernière a également lieu en ce samedi 3 novembre 2018. Le baryton Étienne Dupuis poursuit son séjour dans la Ville-Lumière où il incarnera à nouveau Belcore dans L’elisir d’amore de Donizetti à l’Opéra Bastille les 4 et 7 novembre 2018. Karina Gauvin chantera des airs mozartiens dans un concert dirigé par Mathieu Lussier à la Westminster United Church de Winnipeg le 7 novembre 2018. Le ténor Pascal Charbonneau sera Aljeja dans De la maison des morts de Janácek au Théâtre de La Monnaie à Bruxelles les 6 et 7 novembre 2018. Le ténor Frédéric Antoun jouera Ferrando dans une nouvelle production de Così fan tutte de Mozart à l’Opernhaus de Zurich qui commence le 4 novembre et dont la deuxième représentation aura lieu le 8 novembre 2018. La soprano Florie Valiquette tiendra le rôle-titre de Coraline du compositeur anglais Mark-Anthony Turnage à l’Opéra de Lille dont la première aura lieu le 7 novembre et dont une deuxième représentation est prévue pour le 9 novembre 2018. Le chef Yannick Nézet-Séguin dirigera l’Orchestre de Philadelphie dans un concert à l’occasion duquel la mezzo-soprano Joyce DiDonato interprétera le Poème de l’amour et de la mer de Chausson et dont les deux premières représentations auront lieu les 8 et 9 novembre 2018. Le baryton Jean-François Lapointe tiendra le rôle de Golaud dans Pelléas et Mélisande de Debussy à l’Opéra national du Rhin à Mulhouse le 9 novembre 2018. La mezzo-soprano Julie Boulianne se produira à la Philharmonie de Berlin le 9 novembre 2018 dans le cadre d’une présentation de la symphonie dramatique Roméo et Juliette d’Hector Berlioz.

Dans le cadre de l’émission Place à l’OpéraSylvia L’Écuyer poursuivra la présentation de sa « Moisson de l’automne 2018 ». Elle diffusera, en ce samedi 3 novembre octobre 2018, l’opéra Il Bravo  de Giuseppe Saverio Mercadante dans une production du Festival de Wexford de 2018. La distribution comprend  Rubens Pelizzari, ténor (Il Bravo-Carlo), Alessandro Luciano, ténor (Pisani), Gustavo Castillo, baryton (Foscari), Simon Mechlinski, baryton (Luigi), Yasko Sato, soprano (Teodora), Ekaterina Bakanova, soprano (Violetta), José de Eça, ténor (Cappello), Toni Nezi?, basse (Marco), Richard Shaffrey, ténor (Le messager) et Ioana Constantin-Pipelea, soprano (Michelina). Le Choeur et l’Orchestre du festival de Wexford seront sous la direction de Jonathan Brandani. À l’entracte, l’animatrice échangera avec André Barbe et Renaud Doucet qui signent la mise en scène et la scénographie de cet opéra. Dans ses Actualités,  Sylvia L’Écuyer s’entretiendra avec la soprano Caroline Bleau qui interprètera le rôle de Freia dans Das Rheingold à l’Opéra de Montréal et avec Florie Valiquette qui incarne Coraline à l’Opéra de Lille. Elle proposera également un portrait de Nina Stemme, lauréate du prix Birgit Nilsson 2018. L’émission pourra être entendue aujourd’hui sur MUSE de 13 h à 17 h et, en reprise sur les ondes d’ICI MUSIQUE, le dimanche 4 novembre de 19 h à 23 h.

L’émission La semaine lyrique de Justin Bernard fait relâche cette semaine pour laisser l’antenne aux animateurs et animatrices du Radio-don de Radio Ville-Marie.

Au Café d’art vocal, les opéraphiles pourront assister en ce samedi 3 novembre 2018 à la projection de  Norma de Vinzenzo Bellini dans une production du Royal Opera House Covent Garden de 2015. La distribution comprend Sonya Yoncheva, Joseph Calleja, Sonia Ganassi, Brindley Sherrat et David Junghon Kim. La direction musicale est d’Antonio Pappano et la mise en scène d’Àlex Ollé. L’évènement se déroulera au Café d’art vocal situé au 1223, rue Amherst à Montréal et débutera 12 h 30.  Une reprise est prévue pour le jeudi 8 novembre à 18 h 30.

Aux Matinées d’Opéramania, en prévision de l’opéra Marnie de Nico Muhly qui est actuellement à l’affiche au Metropoltin Opera de New York et dont la première a eu lieu le 19 octobre 2018, Michel Veilleux présentera  à nouveau le lundi 5 novembre 2018 à 13 h 30 le film Marnie réalisé par Alfred Hitchcock en 1964. La distribution comprend Tippie Hedren, Sean Connery, Diane Baker et Martin Gabel. La musique est de Bernard Herrmann. Le film sera projeté en version originale anglaise (avec sous-titres français). Une deuxième matinée est prévue le mercredi 7 novembre 2018 à 13 h 30 et permettra de visionner l’opéra Un ballo di Maschera de Giuseppe Verdi dans une production de l’Opéra de Munich de 2016. La distribution comprend Piotr Beczala, Anja Harteros, George Petean, Sofia Fomina et Okka von der Damerau, sous la direction musicale de Zubin Mehta et dans une mise en scène de Johannes Erath. Ces deux matinées se dérouleront à la salle 16 (rez-de-chaussée) au Campus de Longueuil de l’Université de Montréal  situé au 101, Place Charles-Le Moyne à Longueuil. Les Soirées d’Opéramania  reprennent et donneront lieu à la projection de l’opéra Werther de Jules Massenet dans une production de l’Opéra de Zurich de 2017. La distribution comprend Juan Diego Flórez, Anna Stéphany, Mélissa Petit, Audun Iversen et Cheyne Davidson. La direction musicale est de Cornelius Meister et la mise en scène de Tatjana Gurbaca. La projection aura lieu à la salle Jean Papineau-Couture de la Faculté de musique de l’Université de Montréal située au 200, avenue Vincent d’Indly à Montréal et débutera à 19 h 30.

*****

Je vous souhaite une agréable semaine lyrique !

PS : Je viens de découvrir l’existence de la rubrique mensuelle « Les ondes lyriques dans laquelle est présentée une sélection de retransmissions d’opéras à la radio, à la télévision ou sur des plateformes électroniques. Cette section est préparée par Marie-Laure Machado et a été inaugurée en janvier 2018. Vous pourrez consulter la rubrique « Les ondes lyriques » du mois de novembre 2018 en cliquant ici.

Le récital de la soprano Joyce El-Khoury au Festival du Monde arabe, Viva Verdi à l’Orchestre métropolitain avec le baryton basse Ildar Abdrazakov et le concert bénéfice du FestivalOpéra de Saint-Eustache

27 octobre 2018

 27 octobre 2018
(No 2018-34)

Joyce El-Khoury

Dans le cadre d’un nouveau partenariat avec le Festival du Monde Arabe (FMA), l’Opéra de Montréal présentera le jeudi 1er novembre 2019 un récital avec la soprano Joyce El-Khoury. Accompagnée par le pianiste Laurent Philippe, l’artiste canadienne d’origine libanaise proposera, comme le décrit le FMA dans la présentation de son programme, « une peinture vocale aux clair-obscur tragiques qui s’annonce, où l’art lyrique européen et la musique moyen-orientale transmettent l’une à l’autre leurs pulsions culturelles synthétisées. Plus d’un siècle d’histoire de la musique sera parcouru, de Schéhérazade de Ravel à Carmen de Bizet, de Béchara El Khoury à Fauré, mettant en scène un Orient rêvé et imaginé ailleurs ». Cet événement se déroulera à la salle Pollack de l’Université McGill et débutera à 19 h 30.=

Je vous rappele que Joyce El-Khoury est diplômée de l’Université d’Ottawa et de l’Académie d’art vocal de Philadelphie, celle qui fut également résidente du Lindemann Young Artist Development Program du Metropolitan Opera est une étoile montante de la scène lyrique mondiale. Elle a été présentée par Operavore récemment comme faisant partie des « 40 [opera’s rising stars to watch] under 40 » et son premier album solo Echo, qui célèbre la soprano belge Julie Dorus-Gras, a été nominé pour un International Opera Award. Après avoir pris part cet été à la création mondiale, en version de concert, de deux opéras inachevés, L’Ange de Nisida de Donizetti au Covent Garden de Londres et Sardanapolo de Liszt au Weimar Staatskapelle, Joyce El-Khoury a ouvert la saison 2018-2019 de la Canadian Opera Company en incarnant le personnage de Tatiana dans Eugène Onéguine de Tchaïkovski. Elle s’envolera ensuite pour Sydney où elle jouera Mimì dans La Bohème de Puccini entre 3 janvier et ke 19 février 2019 , pour se rendre ensuite à Cardiff où elle tiendra le rôle d’Elisabetta dans une productions de Roberto Devereux de Donizetti au Welsh National Opera entre les 28 février et le 10 mai 2019.

Une dernière représentation pour Werther à l’Opéra de Québec

Une quatrième et dernière représentation de Werther de Jules Massenet sera présentée en ce samedi 27 octobre à l’Opéra de Québec (OdQ). Je vous rappelle que le rôle-titre est tenu par le ténor Antoine Bélanger et que la mezzo-soprano Julie Boulianne incarnera le personnage de Charlotte. La distribution comprend également Hugo Laporte (Albert), Magali Simard Galdès (Sophie) et Marcel Beaulieu (Le Bailli), Dion Mazerolle (Johann) et Éric Thériault (Schmidt). Le chef Jean-Marie Zeitouni dirigera le Choeur de l’Opéra de Québec et l’Orchestre symphonique de Québec. La mise en scène a été confiée à Bruno Ravella. Les décors et costumes de cette production conçus par Leslie Travers proviennent de l’Opéra National de Lorraine. Le lever du rideau de la salle Louis-Fréchette du Grand Théâtre de Québec est prévue pour 20 h.

Après la représentation du jeudi 25 octobre 2018 à la quelle j’ai assisté, la bassoniste et directrice générale de la Société pour les arts en milieux de santé (SAMS), Françoise Henri, et l’une des fidèles collaboratrices de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique a répondu à mes questions au sujet de la production. Pour visionner cette critique à chaud », vous pouvez cliquer ici.

Daniel Turp et Françoise Henri
Werther de Jules Massenet
Opéra de Québec, 25 octobre 2018

Le concert « 4 mains 4 pieds » des frères Claude et Robert Patrick Girard

Les frères et « organistes lyriques » Claude et Robert Patrick Girard présenteront le dimanche 28 octobre 2018 un concert intitulé « 4 mains 4 pieds » à l’occasion duquel ils interprèteront des extratis du grand répertoire lyrique arrangés pour l’orgue, tirés des opéras Le Nozze di Figaro et Die Zauberflöte (La Flûte enchantée) de Wolfgang Amadeus Mozart, de Nabucco de Giuseppe Verdi et de Carmen de Georges Bizet, Le programme comprend également des cantates de Johann Sebastian Bach, la musique du ballet Casse-Noisette de Piotr Ilyich Tchaikovsky et la Symphonie no 40 de Mozart. L’événement aura lieu à la Basilique Saint-Frédéric située au 219, rue Brock à Drummondville et débutera à 14 h.

Dans les notes de présentation de leur concert, les frère Girard rappellent que Nous sommes des organistes qui interprétons régulièrement des œuvres du grand répertoire pour orgue. Nous nous inscrivons depuis toujours dans cette perspective de faire aimer l’orgue à tuyaux qui est parfois mal aimé. Aussi ces incursions dans un répertoire inhabituel pour l’orgue, nous ont permis de constater le grand intérêt que peut toujours produire ce noble instrument auprès d’un large public. Nous vous rappelons que ces arrangements pour un orgue à deux organistes ont tous été réalisés d’après les partitions originales d’orchestre.

Je vous rappelle que les frères Girard ont fait paraître en 2013 un CD intitulé L’opéra aux grandes orgues sur lequel on retrouve des arrangements des pièces qui seront interprétées lors du concert du 28 octobre (Le Nozze di Figaro, La flûte enchantée et de Carmen).

L’Off-FOSE de 2018 avec Hugo Laporte et plus de 20 artistes lyriques

Sous la présidence d’honneur de Chantal Lambert, le FestivalOpéra Saint-Eustache (FOSE) tiendra son concert-bénéfice, événement réunissant le baryton Hugo Laporte et plus d’une vingtaine d »artistes lyriques le dimanche 28 octobre à 14 h 30 au Centre d’art La petite église de Saint-Eustache. La programmation inclura un premier extrait de l’opéra Rabbi, oeuvre lyrique du compositeur québécois Normand Gagné, et dont la création est prévue pour juillet 2019, dans le cadre de la dixième édition du Festival. Pour consulter le programme détaillé des trois parties de ce concert, vous pouvez cliquer ici.

Viva Verdi à l’Orchestre métropolitain avec le baryton basse Ildar Abdrazakov

L’Orchestre métropolitain et son chef Yannick Nézet-Séguin recevront le baryton-basse de renommée internationale Ildar Abdrazakov pour l’enregistrement d’un deuxième album sous étiquette Deutsche Grammophon, mais également pour un concert qui aura lieu le dimanche 28 octobre 2018. L’événement« Viva Verdi » sera consacré aux grands airs et pages orchestrales du compositeur lyrique italien tirés des opéras I Vespri Siciliani, Don Carlo, Attila (avec la participation du ténor québécois Jean-Michel Richer), Jérusalem, Macbeth, Ernani et Forza del Destino. Le concert de déroulera à la Maison symphonique de Montréal et débuter è 15 h. Pour le programme détaillé pouve consulter le site de l’Orchestre métropolitain en cliquant ici.

Amours et désamours avec Nathalie Pauline et Arion Orchestre baroque

Dans le cadre de sa Série montréalaise et sous la direction du chef invité Alexander Weimann, Arion orchestre baroque présente un concert intitulé « Amours et désamours » à l’occasion duquel la soprano Nahtalie Paulin chantera les les douceurs, les extases et les tourments de l’amour. Elle interprétera des airs tirés opéras et d’oratorios de Georg Friedrich Haendel, Nicola Antonio Porpora et Johann Adolph Hasse. Pour le programme détaillé des quatre représentations de ce concert qui auront lieu à la salle Bourgie du Musée des Beaux-Arts de Montréal les jeudi 1er novembre à 19 h, vendredi 2 novembre à 20 h, samedi 3 novembre à 16 h et dimanche 4 novembre, 2018 à 14 h, vous pouvez cliquer ici.


Nathalie Paulin
 Parlons opéra ! et de la production de Das Rheingold à l’Opéra de Montréal 

La série Parlons opéra ! reprend de façon à introduire Das Rheingold (L’Or du Rhin) de Richard Wagner qui est la prochaine œuvre au programme de la saison 2018-2019 de l’Opéra de Montréal. Neuf occasions seront données aux lyricomanes d’en apprendre davantage sur l’œuvre ainsi sur la production de la compagnie lyrique montréalaise aux lieux, dates et heures qui suivent : Centre culturel Sainte-Thérèse de Blainville, dimanche 28 octobre à 14 h; Théâtre Gilles-Vigneault, dimanche 28 octobre à 15 h; Maison de la culture Frontenac, lundi 29 octobre à 19 h 30; Cégep de Saint-Laurent, jeudi 1er novembre à 19 h; Victoria Hall (anglais), dimanche 4 novembre 10 h 30; Grande bibliothèque, dimanche 4 novembre à 14 h et 16 h; Centre Culturel Jacques-Ferron à Longueuil, mardi 6 novembre à 13 h 30; Bibliothèque de Saint-Lambert, mardi 6 novembre à 19 h; Église St. Andrew and St. Paul, dimanche 11 novembre à 15 h. Sept de ces neuf conférences-concerts seront animés par le musicologue Pierre Vachon, celles du 28 octobre et du 6 novembre étant respectivement placées quant à elles sous la responsabilités de Geneviève Rivard et Richard Turp. Pour plus d’information sur cette série et pour retenir vos places, vous pouvez cliquer ici.

Maria by Callas au Cinéma Beaubien et au Cinéplex Forum

Le nouveau Cinéma du Musée des Beaux-Arts de Montréal présentera, en avant-première le lundi 22 octobre 2018 à 18 h 30, le film Maria by Callas du réalisateur Tom Volf. Ce documentaire présente celle qui est considérée par plusieurs comme la plus grande chanteuse d’opéra du XXe siècle à travers des commentaires qu’elle formule elle-même sur les grands moments de sa carrière lyrique. Des billets au nombre de 50 ont été mis à la disposition du grand public pour cette avant-première. Le film prendra l’affiche dans une version sous-titrée en française du Cinéma Beaubien à compter du vendredi 26 octobre (jusqu’au au jeudi 1er novembre 2018) à 10 h, 12 h 15, 14 h 35 et 18 h 35) et dans sa version anglaise au Cinéplex Forum le vendredi 26 octobre (jusqu’au jeudi 1er novembre 2018) à 12 h 50, 15 h 30, 18 h 20 et .21 h 50 (21 h 35 le 1er novembre).

Éric Champagne à Berne, Rufus Wainwright et Daniel Taylor à Toronto, Jean-François Lapointe à Strasbourg, Quartom à Vernon en Colombie-Britannique, Luc Robert à Essen, Barbe & Doucet à Wexford, Claire de Sévigné à Zurich, Étienne Dupuis à Paris et Philippe Sly à San Francisco et Vancouver

Le théâtre musical Der kleine Prinz d’Éric Champagne, d’après l’œuvre célébrissime de Saint-Exupéry, sera créé à la Maison de la culture Vis-à-vis de Berne les 27 et 28 octobre 2018. La dernière de l’opéra Hadrian de Rufus Wainwright sera présentée à la Canadian Opera Company de Toronto le 27 octobre 2018. Jean-François Lapointe tiendra le rôle de Golaud dans Pelléas et Mélisande de Debussy à l’Opéra national du Rhin à Strasbourg en ce 27 octobre 2018. Le quatuor vocal Quartom se produira à Vernon en Colombie-Britannique également en ce 27 octobre 2018. Luc Robert sera Don José dans une nouvelle production de Carmen de Bizet au Aalto-Musiktheater de Essen les 27 octobre et 1er novembre 2018. Daniel Taylor remplira les fonctions de chef de chœur dans la production de l’Opera Atelier à Toronto réunissant Pygmalion de Rameau et Actéon de Charpentier qui connaîtra trois représentations cette semaine, les 27 et 28 octobre ainsi que le 2 novembre 2018.. Dans le cadre du Wexford Festival Opera, le tandem Barbe & Doucet collaborera à la production d’Il Bravo du compositeur italien Saverio Mercadante dont les trois dernières représentations auront lieu les  27 et 30 octobre ainsi que le 2 novembre 2018. La soprano Claire de Sévigné incarnera Blonde dans L’Enlèvement au Sérail de Mozart à l’Opernhaus de Zurich le 28 octobre 2018. Étienne Dupuis incarnera à nouveau le personnage Belcore dans L’elisir d’amore de Donizetti à l’Opéra Bastille les 30 octobre et 1er novembre 2018. Le baryton-basse Philippe Sly chanter le cycle de lieder Winterreise de Franz Schubert à San Francisco le 31 octobre et à Vancouver le 2 novembre 2018.

*****

Dans le cadre de l’émission Place à l’OpéraSylvia L’Écuyer reprend son micro et poursuivra la présentation de sa « Moisson de l’automne 2018 ». Elle diffusera, en ce samedi 27 octobre 2018, l’opéra Les Huguenots de Giacomo Meyerbeer dans une production de l’Opéra  national de Paris de 2018. La distribution comprend Lisette Oropesa, soprano (Marguerite de Valois), Yosep Kang, ténor (Raoul de Nangis) Ermonela Jaho, soprano (Valentine), Karine Deshayes, soprano (Urbain), Nicolas Testé, basse (Marcel), Paul Gay, basse (Comte de Saint-Bris), Julie Robard?Gendre, soprano (Dame d’honneur), François Rougier, ténor (Cossé), Florian Sempey, baryton (Comte de Nevers), Cyrille Dubois, ténor (Tavannes) Michal Partyka, baryton (Méru), Tomislav Lavoie, basse (Retz), Patrick Bolleire, basse (Thoré), Élodie Hache, soprano (une bohémienne), Philippe Do, ténor (Bois-Rosé) Olivier Ayault, basse (L’archer de la garde) John Bernard, et Cyrille Lovighi, ténors, Bernard Arrieta et Fabio Bellenghi, basses (Quatre nobles). Le Choeur et l’Orchestre de l’Opéra national de Paris sera sous la direction de Michele Mariotti. À l’entracte,  l’animatrice s’entretiendra avec l musicologue Jean-Philippe Thiellay, auteur d’un nouvel ouvrage sur Meyerbeer ainsi que la basse québécoise Tomislav Lavoie. Aux Actualités, Sylvia L’Écuyer proposera une entrevue avec la soprano canadienne Barbara Hannigan. L’émission pourra être entendue aujourd’hui sur MUSE de 13 h à 17 h et, en reprise sur les ondes d’ICI MUSIQUE, le dimanche 28 octobre de 19 h à 23 h.

Dans le cadre de son émission La semaine lyrique, Justin Bernard se proposera de faire entendre les plus belles pages du répertoire lyrique le dimanche 28 octobre de 13 h à 15 h. Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser l’émission « en ondes radio » de 13 h à 15 h à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM) et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut être également écoutée en direct sur le site électronique de Radio VM à l’adresse http://www.radiovm.com.

Au Café d’art vocal, les opéraphiles pourront assister en ce samedi 27 octobre 2018 à la projection de  La fille du régiment de Gaetano Donizetti dans ine production du Teatro Carlo Felice de 2005.. La distribution comprend Juan Diego Florez, Patrizia Ciofi, Francesca Franci et Nicola Ulivieri. La direction musicale est de Riccardo Frizza et la mise en scène d’Emilio Sagi. L’évènement se déroulera au Café d’art vocal situé au 1223, rue Amherst à Montréal et débutera 12 h 30.  Une reprise est prévue pour le jeudi 1er novembre à 18 h 30.

Dans le cadre de la série Met en direct et haute définition, l’opéra La Fanciulla del West (La fille du Far-west) de Giacomo Puccini sera projeté sur les écrans du monde entier.  La soprano néelrandaise Eva-Maria Westbroek tient le rôle-titre et l’on pourra entendre Jonas Kaufmann dans le rôle de  Rick Johnson. Le baryton Zeljko Luci? incarne le shérif Jack Rance. Dans les cinémas du Québec, la diffusion débute à 12 h 55. Les rediffusions sont prévues pour les 5, 7, 9 et 20 janvier 2019.

Aux Matinées d’Opéramania, en prévision de l’opéra Marnie de Nico Muhly qui est actuellement à l’affiche au Metropoltin Opera de New York et dont la première a eu lieu le 19 octobre 2018. Michel Veilleux présentera  le mardi 30 octobre 2018 à 13 h 30 le film Marnie réalisé par Alfred Hitchcock en 1964. La distribution comprend Tippie Hedren, Sean Connery, Diane Baker et Martin Gabel. La musique est de Bernard Herrmann. Le film sera projeté en version originale anglaise (avec sous-titres français). Cette matinée se terminera exceptionnellement à 16 h 45 et se déroulera, comme à l’habitude, à la salle 16 (rez-de-chaussée) au Campus de Longueuil de l’Université de Montréal  situé au 101, Place Charles-Le Moyne à Longueuil. Les Soirées d’Opéramania  font relâche le 2 novembre 2018.

*****

Je vous souhaite une agréable semaine lyrique !

 

Werther en ouverture de la 35e saison de l’Opéra de Québec, le XXVe Gala des Jeunes Ambassadeurs lyriques et Portraits de femmes par I Musici de Montréal

20 octobre 2018
20 octobre 2018
(No 2018-33)
 Antoine Bélanger
Werther
de Jules Massenet
Opéra de Québec
, 2018

Pour l’ouverture de sa 35e saison, l’Opéra de Québec (OdQ) présente Werther de Jules Massenet. Le rôle titre sera tenu par le ténor Antoine Bélanger et la mezzo-soprano Julie Boulianne incarnera le personnage de Charlotte. La distribution comprend également Hugo Laporte (Albert), Magali Simard Galdès (Sophie) et Marcel Beaulieu (Le Bailli), Dion Mazerolle (Johann) et Éric Thériault (Schmidt). Le chef Jean-Marie Zeitouni dirigera le Choeur de l’Opéra de Québec et l’Orchestre symphonique de Québec. La mise en scène a été confiée à Bruno Ravella. Les décors et costumes de cette production conçus par Leslie Travers proviennent de l’Opéra National de Lorraine. Cette production a obtenu en juin le prix Edmond-Rostand de la critique en France pour la saison 2017-2018.

La première de Werther a lieu en ce 20 octobre à 19 h la salle Louis-Fréchette du Grand Théâtre de Québec à et trois autres représentations sont prévues à 20 h les 23, 25 et 27 octobre 2018.

Je vous invite à visionner ici le commentaire de Grégoire Legendre, directeur général et artistique de l’Opéra de Québec, sur cette œuvre pour laquelle il a une affection particulière. On y voit également des extraits de la production de l’Opéra national de Lorraine. Vous pouvez également lire l’article que consacre à la production la journaliste Josiane Desloges et qui a été publié dans Le Soleil le 13 octobre 2018 sous le titre « Autour du jeune Werther ».

Le XXVe Gala des Jeunes Ambassadeurs lyriques

Sous la présidence d’honneur du président-directeur-général de LOJIQ (Les Offices jeunesse internationaux du Québec) Michel Robitaille, le XXVe Gala des Jeunes Ambassadeurs Lyriques se déroulera le 20 octobre 2018 à 19 h 30 à la salle Claude-Champagne de l’Université de Montréal. Sous la direction de Louis Lavigueur, l’Orchestre symphonique des jeunes de Montréal accompagnera plus de 20 jeunes artistes lyriques provenant de 10 pays. De nombreuses bourses et distinctions seront remises aux artistes par des directeurs et directrices de plusieurs grandes maisons d’opéra de la planète lyrique. Le Gala est organisé sous l’égide du Théâtre Lyrichoregra et par son directeur artistique Alain Nonat.  Ce dernier m’a invité à animer ce gala… ce que je ferai avec le plus grand des plaisirs !

Les jeunes ambassadeurs et ambassadrices lyriques qui participeront à l’événement sont Beth Agerman, Luis Aguilar, Odéi Bilodeau, Élisabeth Boudreault, Tamara Bounazou, Maria Caballero, Silvia Cafiero, Marcel d’Entremont, Ève Dessureault, Minseong Kang, Nanako Kato, Marie-Andrée Mathieu, Jean-Philippe McLish, Irina Medvedeva, Vero Miller, Cecile Muhire, Chelsea Rus, Geoffrey Salvas, Jonah Spungin, Catherine St-Arnaud, Suzanne Taffot, Karine White et Xiaobao Zheng. Le programme permettra d’entendre des grands airs du répertoire lyrique, et notamment des airs tirés d’opéras de Bizet, Donizetti, Mozart, Puccini, Rossini et Verdi. Le gala devrait se terminer en beauté avec un célébrissime air de La Traviata !

Les billets pour le XXVe Gala des Jeunes Ambassadeurs Lyriques peuvent être achetés en ligne à l’adresse www.osjm.org/billetterie. Pour des informations sur l’évènement, vous pouvez téléphoner au 514 684-7287.

Portraits de femmes par I Musici de Montréal

Le chef Jean-Marie Zeitouni quittera rapidement son podium à Québec pour rentrer dans la Métropole et y diriger le dimanche 21 octobre 2018 l’orchestre de chambre I Musici de Montréal dans son premier concert de la saison sur le thème « Portraits de femmes ». Cet événement mettra en présence les six principales artistes lyriques que sont les sopranos France Bellemare, Aline Kutan et Cécile Muhire ainsi que les mezzo-sopranos Mireille Lebel, Florence Bourget et Hèlène de Lalande. Elles chanteront un florilège d’œuvres d’Hildegarde von Bingen, Ana Sokolovic, Claude Debussy, Lili Boulanger, Ottorino Respighi, Hector Berlioz, Benjamin Britten, Richard Strauss, Wolfgang Amadeus Mozart, Georg Friedrich Haendel, Giacomo Puccini, Piotr Ilyich Tchaïkovski ainsi qu’une création d’Éric Champagne. L’actrice Anne-Marie Cadieux agira comme narratrice. La préparation du Choeur de chambre Schulich  a été placée sous la responsabilité de Jean-Sébastien Vallée. Organisé en collaboration avec l’École de musique Schulich de l’Université McGill, ce concert se déroulera à la Maison symphonique de Montréal et débutera à 14 h.

Volez, amours et plaisirs par la Compagnie baroque Mont-Royal

Sur le thème Volez, amours et plaisirs, la Compagnie baroque Mont-Royal présente un concert où sera inteprété la musique de Jean-Philippe Rameau. Les solistes seront la soprano Marjolaine Horreaux et le ténor David Menzies. La flûtiste Joanna Marsden, fla violoniste Noémy Gagnon-Lafrenais, la violoncelliste Amanda Keesmaat et le clavecinsite Christophe Gauthier accompagneront les deux artistes. Concert a lieu le 20 octobre 2018 à 19 h 30 à la Salle Victoria Hall située au 4626, rue Sherbrooke Ouest à Westmount.

Maria by Callas en avant-première au nouveau  Cinéma du Musée des Beauz-Arts de Montréal

Le nouveau Cinéma du Musée des Beaux-Arts de Montréal présentera, en avant-première le lundi 22 octobre 2018 à 18 h 30, le film Maria by Callas du réalisateur Tom Volf. Ce documentaire présente celle qui est considérée par plusieurs comme la plus grande chanteuse d’opéra du XXe siècle à travers des commentaires qu’elle formule elle-même sur les grands moments de sa carrière lyrique. Des billets au nombre de 50 ont été mis à la disposition du grand public pour cette avant-première. Le film prendra l’affiche dans une version sous-titrée en française du Cinéma Beaubien à compter du vendredi 26 octobre (jusqu’au au jeudi 1er novembre 2018) à 10 h, 12 h 15, 14 h 35 et 18 h 35) et dans sa version anglaise au Cinéplex Forum le vendredi 26 octobre (jusqu’au jeudi 1er novembre 2018) à 12 h 50, 15 h 30, 18 h 20 et .21 h 50 (21 h 35 le 1er novembre).

 

Le numéro 17 (Automne 2018) de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique

Le numéro 17 de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique a maintenant pris le chemin de la poste et il est à espérer que sa livraison ne sera pas interropue par une grèves postale. Je vous rappelle que plusieurs textes de ce numéro ont été mis en ligne sur le site de la revue (www.revuelopera.quebec) et que vous pourrez lire notamment mon ÉDITORIAL, le PROFIL la Fondation Azrieli, les PORTRAITS des sopranos Évelyne Larochelle et Carole-Anne Roussel, et sous la signature Jean-Jacques Nattiez, la CODA. Plusieurs critiques d’évènements qui se retrouvent dans ce numéro et qui ont eu lieu cet été dans le cadre du Festival d’opéra de Québec, du festival international du Domaine Forget, du Festival d’art vocal de Montréal et d’Opéra dans le parc sont maintenant accessibles en ligne sous l’onglet « CRITIQUES » du site de la revue.

Comme l’a indiqué le directeur numérique de la revue dans un message qu’il a fait parvenir aux personnes dont l’abonnement tirait à sa fain, il est toujours temps de renouveler votre abonnement e (ou de vous abonner si vous ne l’êtes pas encore!) pour la prochaine année 2018-2019 (Numéros 17 à 20) (60,00$). Vous pouvez vous abonner en ligne sur le site électronique de la revue à l’adresse http://form.revuelopera.quebec/revue-abonnement.html. 

Hélène Guilmette et Tomislav Lavoie à Paris, Jean-François Lapointe à Strasbourg, Alain Gauthier en Caroline, Rufus Wainwright à Toronto, Quartom en Colombie-Britannique et Barbe & Doucet à Wexford

La soprano Hélène Guilmette incarnera la protagoniste féminine dans Orfeo ed Euridice de Gluck à l’Opéra-Comique de Paris les 20, 22 et 24 octobre 2018. Tomislav Lavoie incarnera à nouveau dans une nouvelle production de Les Huguenots de Meyerbeer à l’Opéra Bastille pour les deux derrnières représentations des 20 et 24 octobre 2018. Jean-François Lapointe tiendra le rôle de Golaud dans Pelléas et Mélisande de Debussy à l’Opéra national du Rhin les 21, 23, 25 et le 27 octobre 2018. Alain Gauthier signera la mise en scène de La Traviata de Verdi au Edmonton Opera du 20 au 26 octobre 2018. L’opéra Hadrian de Rufus Wainwright a été présenté en première mondiale à la Canadian Opera Company de Toronto le 13 octobre 2018 et trois autres représentations sont prévues pour les 21, 23 et 25 octobre 2018. Le quatuor vocal Quartom se produira aux îles Pender, à Osoyoos et à Vernon en Colombie-Britannique du 21 au 27 octobre 2018. Dans le cadre du Wexford Festival Opera, le tandem Barbe & Doucet collaborera à la production d’Il Bravo du compositeur italien Saverio Mercadante dont la première aura lieu le 21 octobre et dont il y aura une deuxième représentation le 24 octobre 2018. Pour sa saison inaugurale comme chef principal de l’Orchestra of St Lukes,  le chef Bernard Labadie sera à New York le 25 octobre 2018 pour un concert auquel prendront également part La Chapelle de Québec et le baryton-basse Philippe Sly.

*****

Dans le cadre de l’émission Place à l’Opéra, le ténor Marc Hervieux remplacera à nouveau cette l’animatrice Sylvia L’Écuyer et poursuivrea la présentation de sa « Moisson de l’automne 2018 ». Il diffusera, en ce samedi 20 octobre 2018, l’opéra Benvenuto Cellini d’Hector Berlioz dans une production du Festival d’opéra de Munich de 2018. La distribution comprend John Osborn, ténor (Benvenuto cellini), Maurizio Muraro, baryton (Giacomo Balduccui), Audun Iversen, baryton (Fieramosca), Marco Spotti, basse (Pape Clement VII), Vincent Delhoume, ténor (Francesco), Luc Bertin-Hugault, basse (Bernardino), Rodolphe Briand, ténor (Pompeo), Se-Jin Hwang, ténor (Carabetier), Pretty Yende, soprano (Teresa) et Michèle Losier, mezzo-soprano (Ascanio). Le choeur et l’orchestre de l’Opéra national de Paris sous la direction de Philippe Jordan. À l’entracte, l’animateur proposera une ntrevue avec Michèle Losier, qui est de la distribution de l’opéra que nous présentons aujourd’hui. Dans ses Actualités, Marc Hervieux s’entretiendra avec Julie Boulianne, qui interprétera le rôle de Charlotte dans la production de Werther qui débute ce soir à l’Opéra de Québec. L’émission pourra être entendue aujourd’hui sur MUSE de 13 h à 17 h et, en reprise sur les ondes d’ICI MUSIQUE, le dimanche 21 octobre de 19 h à 23 h.

Dans le cadre de son émission La semaine lyrique, Justin Bernard se proposera de faire entendre les plus belles pages du répertoire lyrique le dimanche 21 octobre de 13 h à 15 h. Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser l’émission « en ondes radio » de 13 h à 15 h à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM) et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut être également écoutée en direct sur le site électronique de Radio VM à l’adresse http://www.radiovm.com.

Au Café d’art vocal, les opéraphiles pourront assister en ce 20 octobre 2018 à la projection de Benvenuto Cellini de Giacomo Puccini dans une production du Nederlandse Opera de 2015. La distribution comprend John Osborn, Maurizio Muraro, Laurent Naouri, Mariangela Sicilia et Michèle Losier. La direction musicale est de Mark Elder et la mise en scène de Terry Gilliam et Aaron Marsden.. L’évènement se déroulera au Café d’art vocal situé au 1223, rue Amherst à Montréal et débutera 12 h 30.  Une reprise est prévue pour le jeudi 25 octobre à 18 h 30.

Aux Matinées d’Opéramania, Michel Veilleux présentera  le mardi 23 octobre 2018 à 13 h 30 le volet 2 de Das Rheingold (L’Or du Rhin) de Richard Wagner dans une production de l‘Opéra royal danois de Copenhague de 2006. La distribution comprend Johan Reuter, Michael Kristensen, Sten Byriel, Randi Stene et Stephen Milling, sous la direction musicale de Michael Schønwandt et dans une mise en scène de Kasper Holten. Cette matinée se déroulera à la salle 16 (rez-de-chaussée) au Campus de Longueuil de l’Université de Montréal  situé au 101, Place Charles-Le Moyne à Longueuil. Aux Soirées d’Opéramania pour célébrer les 25 ans d’Opéramania le vendredi 26 ocotbre 2018,  les lyricomances pourront assister à une soirée spéciale-anniversaire sur le thème « VINGT-CINQ GRANDS FINALS D’OPÉRAS »et à une projection commentée d’une sélection de grands finals d’opéras. Pourront être entendues des interprétations références et avec quelques-uns des plus grands artistes lyriques. Extraits de Don Carlos, Don Giovanni, Eugène Onéguine, Fidelio, Madama Butterfly, Le nozze di Figaro, L’Orfeo, Otello, Pagliacci, Roberto Devereux, Samson et Dalila et Tristan und Isolde. Cet évènement aura lieu à la salle Papineau-Couture (B-421) de la Faculté de musique de l’Université de Montréal et débutera à 19 h 30.

*****

Je vous souhaite une agréable semaine lyrique !

Le concert Gala des prix de musique Azrieli, un récital d’Allyson McHardy à la Société d’art vocal de Montréal, un 10e anniversaire pour Quartom et un hommage en musique à la grande mécène lyrique Jacqueline Desmarais

13 octobre 2018

13 octobre 2018
(No 2018-32)

Le concert Gala des prix de musique Azrieli se déroulera le lundi 15 octobre 2018 à 20 h à la Maison symphonique de Montréal et donnera lieu à la création des oeuvres qui ont mérité au compositeur Avner Dorman et à la compositrice Kelly-Marie Murphy les prix Azrieli de 2018. La harpiste Erica Goodnamn, la vionloncelliste Rachel Mercer et la violoniste Lara St. John interpréteront Niginim pour violon et orchestre d’Avnor Dorman et le double concerto unique pour harpe et violoncelle de Kelly-Marie Mary Murphy intitulé En el escuro es todo uno (Dans les ténèbres, tout n’est qu’un).

La soprano Sharon Azrieli chantera quant à elle, dans des arrangements pour soprano, deux chants liturgiques hébreux, Shalom Rav de Ben Steinberg et Hashkiveynu de Max Helfman

Sous la direction de Maestro Yoav Talmi, l’Orchestre de chambre McGill (OCM) dans une formations élargie accompagnera les solistes et jouera également également la Symphonie n° 4 « Italienne » de Felix Mendelssohn.

Je vous rappelle que les prix Azrieli de musique, qui encouragent la création, l’interprétation et la célébration de la nouvelle musique juive, constituent également le concours international de composition musicale le plus important au Québec et au Canada. Tous les deux ans, les deux compositeurs les plus méritants se voient décerner un prix de 50 000$ ainsi que la diffusion commerciale d’un enregistrement de leur musique, appuyée par une importante campagne de promotion. Les premiers prix Azrieli de musique ont été attribués en 2016 au compositeur canadien Brian Current pour son œuvre The Seven Heavenly Halls et au compositeur d’origine polonaise aujourd’hui installé aux États-Unis Wlad Marhulets pour son Klezmer Clarinet Concerto. Les deux pièces ont été enregistrées par l’Orchestre symphonique national tchèque, sous la baguette de Steven Mercurio, et ont fait l’objet de nombreuses représentations au Canada et en Europe. L’enregistrement, sous étiquette Analekta, est paru le 5 octobre dernier et vous pouvez écouter des extraits sur le site d’Analekta en cliquant ici. et télécharger, ici, le livret.

 

Je vous invite également à lire le PROFIL de la Fondation Azrieli qui vient de parâtre dans le numéro 17 (Automne 2018) de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique et qui est accessible sur son site en cliquant ici.

La création mondiale de l’opéra Hadrian de Rufus Wainwright

Le Four Seasons Centre For Performing Arts du Canadian Opera Company sera le théâtre de la création mondiale de l’opéra Hadrian de celui qui est devenu un compositeur lyrique, le Québécois Rufus Wainwright, et dont le livret a été rédigé par Daniel McIvor, La distribution comprend le grande baryton américain Thomas Hampson dans le rôle-titre ainsi que Karina Mattila (Plotina), Isaiah Bell (Antinous), Ambur Braid (Sabina), Ben Heppner (Dinarchus) et David Leigh (Turbo). L’Orchestre du Canadian Opera Compny sera sous la direction de Johannes Debus et la mise en scène a été confiée à Peter Hinton. Après la première de ce soir, six autres représentations sont prévues et auront lieu les 17, 19, 21, 23, 25 et 27 octobre 2018.

Je vous invite à lire le texte que consacre le critique musical Arthur Kaptainis à cette création dans une collaboration spéciale qui est publiée en ce samedi 13 octobre 2018 dans le journal Montreal Gazette sous le titre « Rufus Wainwright reaches for operatic heights with Hadrian».

 

 

Un récital de la mezzo-soprano Allyson McHardy à la Société d’art vocal de Montréal

Pour débuter sa saison 2018-2019, la Société d’art vocal de Montréal reçoit la mezzo-soprano Allyson McHardy le 14 octobre 2018. Sur le thème « Femmes au bord de la crise de nerfs » et accompagnée de la pianiste Rachel Andrist, l’artiste lyrique canadienne s’offrira en récital dans un audacieux programme évoquant les tourments de femmes célèbres (Marie Stuart, Lorelei, Ophélie et autres héroïnes historiques) qui ont inspiré les compositeurs Georg Friedrich Handel, Robert Schumann, Hector Berlioz et Franz Liszt. Elle interprétera également Four Lyrical Moments, un cycle de mélodies du compositeur polonais Norbert Palej inspirées par des poèmes de sa compatriote Halina Powiatowska. L’évènement aura lieu à la salle de concert du Conservatoire de musique de Montréal située au 4750, rue Henri-Julien et débutera à 15 h.

Allyson McHardy et Rachel Andrist

Le 10e anniversaire de l’ensemble vocal Quartom

En cette année 2188, l’ensemble vocal a capella Quartom célèbre son dixième anniversaire de naissance et présente un spectacle le dimanche 14 octobre 2018. Le ténor Gaétan Sauvageau, les barytons Benoît Leblanc et Julien Patenaude ainsi que le baryton-basse Philippe Martel ont préparé un programme tiré du répertoire qu’ils chanté depuis 2008 et ont invité pour les accompagner sur scène les artistes Yann Perreau, Marie-Thérèse Fortin, Marie-Hélène Thibert et Catherine Major. Ce concert sera également l’occasion de lancer le quatrième album de l’ensemble.

L’événement aura lieu au Théâtre Paradoxe situé au 5959, boulevard Monk à Montréal et commencera à 15 h.

Un hommage en musique à Jacqueline Demsarais, la grande mécène lyrique

Un concert à la mémoire de Jacqueline Desmarais aura lieu à la Maison symphonique de Montréal le mardi 16 octobre 2018. À cette occasion, le chef Yannick Nézet-Séguin dirigera l’Orchestre métropolitain dans la Messa da Requiem de Giuseppe Verdi. Une prestigieuse distribution des  solistes interrnationaux comprenant la soprano américaine Angela Meade, la mezzo-soprano Ekaterina Kubanova, le ténor Matthew Polenzani et le baryton-basse gallois Bryn Terfel participera à l’hommage.

Ce concert-hommage est sur invitation et rédactrice en chef de L’Opéra-Revue québécoise d’art lyrique et moi-même avons eu le privilège de recevoir une telle invitation. Je compte bien en faire un compte-rendu dans la prochain numéro de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique. Vous retrouverez par ailleurs dans le numéro 15 (Printemps 2018) (p. 17 à 19) ou en cliquant ici) un DOSSIER In memoriam à la grande mécène lyrique que fut Jacqueline Desmarais.

Jacqueline Desmarais †
(1928-2018)
Photographie : Bernard Brault

Un concert-bénéfice du Choeur Saint-Laurent au projet de Mission du Dr Marsolais

Sous la direction musicale de Philippe Bourque, un concert-bénéfice au profit des œuvres de la Mission du Dr Marsolais aura lieu le mercredi 17 octobre et 2018. Il mettra  en présence du Chœur Saint-Laurent, le quatuor vocal Tocadéo et la soprano Natalie Choquette. La pianiste Louise Pelletier assurera l’accompagnement au piano.  Le programme du concert comprendra des airs d’opéra de Giuseppe Verdi et Georges Bizet et des extraits de grandes oeuvres chorales, notamment le Requiem allemand de Johannes Brahms, le Cantique de Jean Racine de Gabriel Fauré et l’Hymne à la joie de Ludwig van Beethoven. L’évènement aura lieu à l’Église Saint-Jean-Baptiste situé au 309, rue Rachel Est à Montréal et débutera à 19 h. Vous pouvez vous procurer des billets en cliquant ici.

Un Colloque de l’OICRM sur le thème « Musique et sorties de guerres (XIXe-XXIe siècles) » à la Faculté de musique de l’Université de Montréal

L’Observatoire interdisciplinaire de création et de recherche en musique (OICRM) organise les 18, 19 et 20 octobre 2018 un colloque sur le thème « Sorties de guerres  (XIXe-XXIe siècles) » dont vous pourrez consulter le programme détaillé en cliquant ici. D’un intérêt particulier pour les lyricomanes seront les communications de la première séance du jeudi 18 octobre de Fritz Tru?mpi (University of Music and Performing Arts, Vienna) ayant pour titre « Imperial Phantom? The Constitution of the Romanian National Opera in 1919/1920 and their Austro-Hungarian Protagonists » et celle d’Aurélien Poidevin (Université de Rouen) portant sur les « Artistes-interprètes-salariés à l’Opéra et à l’Opéra-Comique (1944-1947). Travailler dans un théâtre national au lendemain d’un conflit ». Un récital commenté par Kimberly White (Université de Montréal/ OICRM) aura lieu à la fin de la première journée du colloque et mettra en présence  Catherine Harrison-Boisvert (chant) et Monica Han (piano).

La sortie du numéro 17 (Automne 2018) de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique

Le numéro 17 de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique a maintenant été expédié aux abonnés et abonnés par la voix électronique et la version imprimée leur sera expédiée sous peu. Quelques textes de ce numéro ont été mis en ligne sur le site de la revue (www.revuelopera.quebec) et vous pourrez y lire notamment mon ÉDITORIAL, le PROFIL la Fondation Azrieli, les PORTRAITS des sopranos Évelyne Larochelle et Carole-Anne Roussel, quelques CRITIQUES et, sous la signature Jean-Jacques Nattiez, la CODA.

Il est toujours temps de renouveler votre abonnement e (ou de vous abonner si vous ne l’êtes pas encore!) pour la prochaine année 2018-2019 (Numéros 17 à 20) (60,00$). Vous pouvez vous abonner en ligne sur le site électronique de la revue à l’adresse http://form.revuelopera.quebec/revue-abonnement.html. 

Rufus Wainwirght à Toronto, Luc Robert à Essen, Étienne Dupuis à New York, Hèlène Guilmette et Tomislav Lavoie à Paris et Jean-François Lapointe à Strasbourg

L’opéra Hadrian de Rufus Wainwright sera présenté en première mondiale à la Canadian Opera Company de Toronto le 13 octobre 2018, production qui s’échelonnera jusqu’au 27 octobre 2018.. Luc Robert sera Don José dans une nouvelle production de Carmen de Bizet au Aalto-Musiktheater de Essen dont la première a lieu en ce 13 octobre et qui connaîtra une autre représentation le 18 octobre 2018. Étienne Dupuis chantera pour la dernière fois en ce 13 octobre 2018 le rôle de Marcello dans La Bohème de Puccini au Metropolitan Opera de New York. Tomislav Lavoie incarnera à nouveau dans une nouvelle production de Les Huguenots de Meyerbeer à l’Opéra Bastille le 16 octobre 2018.. Jean-François Lapointe tiendra le rôle de Golaud dans Pelléas et Mélisande de Debussy à l’Opéra national du Rhin dont la première est prévue pour le 19 octobre 2018.

Après la première d’hier soir, Hélène Guilmette tiendra le co-rôle titre ans Orfeo ed Euridice de Gluck à l’Opéra-Comique de Paris les 14, 16 et 18 octobre 2018. Elle sera d’ailleurs l’invitée du jour de l’émission de Musique matin sur France Musique le 15 octobre à compter de 8 h 30 (heure de Paris et 02 h 30 heure du Québec !) et vous pourrez écouter l’entrevue en cliquant ici. Et je vous invite visionner ici la magnifique bande-annonce de cette production :

*****

Dans le cadre de l’émission Place à l’Opéra, le ténor Marc Hervieux remplacera animatrice Sylvia L’Écuyer et poursuivrea la présentation de sa « Moisson de l’automne 2018 ». Elle diffusera, en ce samedi 13 octobre 2018, l’opéra Parsifal de Richard Wagner dans une production du Festival d’opéra de Munich de 2018. La distribution comprend Christian Gerhaher, baryton (Amfortas), Bálint Szabó, basse (Titurel), René Pape, basse (Gurnemanz), Jonas Kaufmann, ténor (Parsifal), Wolfgang Koch, basse (Klingsor), Nina Stemme, mezzo-soprano (Kundry), Kevin Conners, ténor (1er chevalier du Graal) Callum Thorpe, basse (2e chevalier du Graal), Rachael Wilson, soprano (Fille-fleurs), Paula Iancic, soprano (1er Écuyer et Fille-fleurs), Tara Erraught, mezzo-soprano (2e écuyer), Golda Schultz, soprano (Fille-fleur), Selene Zanetti, soprano (Fille-fleur), Noluvuyiso Mpofu,soprano (Fille-fleur), Manuel Günther, ténor (3e écuyer) et Matthew Grills baryton (4e écuyer). Le choeur et l’orchestre de l’opéra d’État de Bavière  seront sous la direction de Kirill Petrenko au festival d’opéra de Munich. À l’entracte, Marc Hervieux s’entretiendra avec  Sylvia l’Écuyer au sujet du prix Birgit Nilsson remis cette année à Nina Stemme. L’émission pourra être entendue aujourd’hui sur MUSE de 13 h à 17 h et, en reprise sur les ondes d’ICI MUSIQUE, le dimanche 14 octobre de 19 h à 23 h.

Dans le cadre de son émission La semaine lyrique, Justin Bernard se proposera de faire entendre les plus belles pages du répertoire lyrique le dimanche 14 octobre de 13 h à 15 h. Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser l’émission « en ondes radio » de 13 h à 15 h à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM) et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut être également écoutée en direct sur le site électronique de Radio VM à l’adresse http://www.radiovm.com.

Au Café d’art vocal, les opéraphiles pourront assister à la projection de La Bohème de Giacomo Puccini dans une production du Metropolitain Opera de New York de 1982. La distribution comprend Teresa Stratas, Renata Scotto, José Carreras, Richard Stilwell, Allan Monk et James Morris. La direction musicale est de James Levine et la mise en scène est de Franco Zeffirelli. L’évènement se déroulera au Café d’art vocal situé au 1223, rue Amherst à Montréal et débutera 12 h 30.  Une reprise est prévue pour le jeudi 18 octobre à 18 h 30.

Aux Matinées d’Opéramania, Michel Veilleux présentera  le mardi 16 octobre 2018 à 13 h 30 Das Rheingold (L’Or du Rhin) de Richard Wagner dans une production de l‘Opéra royal danois de Copenhague de 2006. La distribution comprend Johan Reuter, Michael Kristensen, Sten Byriel, Randi Stene et Stephen Milling, sous la direction musicale de Michael Schønwandt et dans une mise en scène de Kasper Holten. Cette matinée se déroulera à la salle 16 (rez-de-chaussée) au Campus de Longueuil de l’Université de Montréal  situé au 101, Place Charles-Le Moyne à Longueuil. S’agissant des Soirées d’Opéramania, il y aura également une projection de Das Rheingold (L’Or du Rhin) de Richard Wagner dans une production du Teatro alla Scala de Milan de 2010. La distribution comprend René Pape, Stephan Ru?gamer, Johannes Martin Kränzle, Doris Soffel et Kwangchul Youn. La direction musicale est de Daniel Barenboïm et la mise en scène de Guy Cassiers.

*****

Je vous souhaite une agréable semaine lyrique !

 

 

Des chants médiévaux par Anna Azéma, Mireille Lebel à la Fondation Arte Musica et Gabrielle Prud’homme nouvelle rédactrice en chef de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique

6 octobre 2018

6 octobre 2018
(No 2018-31)

Anna Azéma

La mezzo-soprano française Anne Azéma partagera avec les mélomanes du Québec sa voix magnifique ainsi que ses connaissances des chants médiévaux les 11 et 12 octobre 2018 en proposant un voyage à travers l’esprit féminin et son pouvoir, dans l’imagination et l’histoire médiévale sur le thème « La dolce chose : chants médiévaux 1200-1400 ». Sont au programme es œuvres de Gauthier de Coincy, Moniot d’Arras, Gottfried von Strassburg et bien d’autres parlant de femmes au Moyen âge, autant imaginaires que réelles, des femmes nobles, telles la reine Iseult la Blonde, ainsi que des symboles féminins archétypaux, une place d’honneur étant réservée à la Vierge Marie.

Présentées en collaboration avec l’Ensemble Anonymus et le Musée de la civilisation de Québec, deux représentations seront offertes, d’abor le 11 octobre à 19 h à l’École de musique Jésus-Marie située au 294, rue Saint-Joseph à Lévis et ensuite le 12 octobre à 19 h 30 à la Chapelle du Musée de l’Amérique francophone au 2, Côte-de-la-Fabrique à Québec. Vous pouvez vous procurer des billets à l’adresse www.lepointdevente.com.

Artiste de renommée internationale, interprète passionnée et lumineuse de musiques et de textes du Moyen-Âge, la mezzo-soprano française Anna Azéma compte parmi les chefs de file de la musique ancienne. En plus d’un calendrier de concerts et de récitals chargé, et donne des classes de maître, des séminaires et des conférences. Elle occupe des résidences dans plusieurs conservatoires et universités autour du globe, Entre autres à la Schola Cantorum de Bâle, ou à la Fondation Cini de Venise. Sa discographie comprend plus de 35 titres dont plusieurs ont remporté de prix prestigieux. Elle est directrice artistique de la Boston Camerata depuis 2008 et dirige également l’Ensemble Aziman. Pour apprécier la voix et le talent d’Anna Azéma, je vous recommande de l’écouter avec la Philharmonie de Paris en cliquant ici.

La mezzo-soprano Mireille Lebel à la Fondations Arte Musica

Dans le cadre d’un concert présenté par la Fondation Arte Musica avec la collaboration de la Fondation Azrieli e, Mireille Lebel  chantera le 9 octobre 2018 l’œuvre de la compositrice canadienne Kelly-Marie Murphy pour mezzo-soprano et quintette Sur les pas de la lune. Elle interprétera également le Pierrot lunaire d’Arnold Schoenberg.  Une deuxième oeuvre instrumentale de la compositrice intitulée To Hold Back the Chaos, I Transformed Fire and Cloudsera jouée par  Yehonatan Berick, violon et alto, Chloé Dominguez, violoncelle, Hubert Tanguay-Labrosse, clarinette, Claire Marchand, flûte et Louise Bessette, piano. Pour consulter le programme détaillé de ce concert, vous pouvez cliquer ici. Ce récital se déroulera à la salle Bourgie du Musée des Beaux-Arts de Montréal et débutera à 19 h 30.

Mireille Lebel

L’ouverture, avec Aida de Verdi, de la 13e saison de la série Met en direct et haute définition

En ouverture de sa 13e saison, la série Met en direct et haute définition présentera le samedi 6 octobre 2018 Aida de Giuseppe Verdi dans une production mise en scène de Sonja Frisell et scénographiée par Gianni Quaranta. La distribution comprend Anna Netrebko (Aida), Anita Rachvelishvili (Amnéris), Aleksandrs Antonenko (Radamès), Quinn Kelsey (Amonasro), Dmitry Belosselskiy (Ramfi) et Ryan Speedo Green (Le Roi). La direction musicale est de Nicolas Luisotti.

Anna Netrebko (Aida) et Anita Rachvelishvili (Amneris)
Aida de Giuseppe Verdi
Metropolitan Opera of New York, 2018
Photographie : Sara Krulwich/The New York Times

Vous pouvez aussi prendre connaissance ici des vues du critique musical du New York Times Anthony Tomassini sous le titre « Anna Netrebko makes ‘Aida’ her own at the Met Opera » et y visionner plusieurs extraits de la production, dont celui de l’air « O Patria Mia » chanté par Anna Netrebko… que vous pouvez aussi voir ici.

En 2018-2019, la série sera accessible dans plus de 70 pays et pourra être vue sur plus de 2000 écrans. Après Aida, seront projetés les opéras Samson et Dalila de Camille Saint-Saëns (20 octobre 2018), La Fanciulla del West de Giacomo Puccini (27 octobre 2018), Marnie de Nico Murphy et Nicholas Wright (10 novembre 2018), La Traviata de Giuseppe Verdi (15 décembre 2018), Adriana Lecouvreur de Gaetono Donizetti Cilea (12 janvier 2019), Carmen de Geroges Bizet (2 février 2019), La Fille du régiment de Gaetano Donizetti (2 mars 2019), Die Walküre de Richard Wagner (30 mars 2019) et Dialogues des Carmélites de Francis Poulenc (11 mai 2019).

Le chœur électronique aux Concerts, Vivier & Cie

Dans le cadre des Concerts, Vivier & cie ! et inspirées de la musique et de la pensée du XVe et XVIe siècles, les membre du Chœur électronique interprèteront des œuvres d’Andrea Young. D’autres compositions témoignant des époques passées, réinvente et réinterprète les mondes sonores anciens et modernes pourront également être entendues. La trompettiste Amy Horvey jouera notamment des œuvres des compositrices Barbara Strozzi, Anna Höstmann et Cecilia Arditto. Ce concert se déroulera au Gésù le 7 octobre 2018 et débutera à 20 h. Une conférence pré-concert commencera quant à elle à 19 h.

Une conférence de Manfred Posani Löwenstein sur « Nietzsche : les mots et la musique »

Dans le cadre de la série « Musique et politique », Mariella Pandolfi et Laurence McFalls donneront la parole au chercheur Manfred Posani Löwenstein dont la communication aura comme titre « Nietzsche : les mots et la musique ». Cet événement à la salle C-1017-02 du Carrefour des sciences situé au rez-de-chaussée du Pavillon Lionel-Groulx au 3150, rue Jean-Brillant è Montréal.

 Manfred Posani Löwenstein

Gabrielle Prud’homme, nouvelle rédactrice en chef de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique… et la sortie imminente du numéro 17 (Automne 2018)

La sortie du numéro 17 de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique est maintenant imminente et les abonnés et les abonnées recevront l’Infolettre durant le cours de la semaine du 8 octobre avec un accès prioritaire à la version électronique de ce dernier numéro de la revue et un tiré-à-part de ce calendrier lyrique. Vous pourrez lire ici l’éditorial de ce dernier numéro dans lequel j’annonce la nomination de Gabrielle Prud’homme à titre de rédactrice en chef de la revue. Ayant occupé auparavant le poste de secrétaire à la rédaction, celle-ci succède à Chloé Huvet qui a obtenu un poste de professeur en enseignement artistique au Conservatoire de musique de Perpignan en France et à qui je renouvelle à nouveau toute ma gratitude.

Gabrielle Prud’homme
Rédactrice en chef
L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique
Photographie : Opustill

Je vous rappelle que ce numéro 17 (Automne 2018) contient un ENTRETIEN avec le maître de musique José van Dam et comprend un DOSSIER qui reproduit le Manifeste pour l’éducation et la pratique musicale au Québec. Il contient un PROFIL de la Fondation Azrieli, les PORTRAITS de deux jeunes artistiques prometteuses de Québec, Évelyne Larochelle et Carole-Anne Roussel et des critiques des nombreuses activités lyriques s’étant déroulées au Qubec durant l’été 2018, et notamment dans le cadre du Festival d’opéra de Québec. Le CALENDRIER vous permettra de faire des choix éclairés parmi les multiples activités lyriques de l’automne 2018 et son volet cinématographique deviendra un volet « cinématographique et vidéographique » rassemblant les projections du Met en direct et haute définition, de Ciné-spectacle, du Café d’art vocal et d’Opéramania. Et le grand musicologue Jean-Jacques Nattiez signe une CODA dans laquelle il est question du metteur en scène français Olivier Py et « La puissance métaphorique du théâtre de l’opéra ».

Il est encore temps de renouveler votre abonnement e (ou de vous abonner si vous ne l’êtes pas encore!) pour la prochaine année 2018-2019 (Numéros 17 à 20) (60,00$). Vous pouvez vous abonner en ligne sur le site électronique de la revue à l’adresse http://form.revuelopera.quebec/revue-abonnement.html. 

Étienne Dupuis à New York, Tomislav Lavoie et Hélène Guilmette à Paris

Le baryton Étienne Dupuis poursuit son séjour à New York où il fait des débuts au Metropolitan Opera de New York le 25 septembre 2018 et incarne Marcello dans La Bohème de Puccini pour une représentation cette semaine, le 10 octobre 2018. Tomislav Lavoie incarnera Retz dans une nouvelle production de Les Huguenots de Meyerbeer qui se poursuit à l’Opéra Bastille les 7 et 10 octobre 2018. Hélène Guilmette incarnera la protagoniste féminine dans Orfeo ed Euridice de Gluck à l’Opéra Comique de Paris dont la première aura lieu le 12 octobre 2018.

*****

Dans le cadre de son émission Place à l’Opéra, l’animatrice Sylvia L’Écuyer  poursuit la présentation de sa « Moisson de l’automne 2018 ». Elle diffusera, en ce samedi 6 octobre 2018, l’opéra Lohengrin de Richard Wagner Dans une production de . La distribution comprend Piotr Beczala, ténor (Lohengrin), Georg Zeppenfeld, basse (Heinrich der Vogler), Anja Harteros, soprano (Elsa de Brabant), Tomasz Konieczny, baryton (Friedrich von Telramund), Waltraud Meier, mezzo-soprano (Ortrud), Egils Silins, basse (Roi Herald), Michael Gniffke, ténor (Premier noble de Brabant), Eric Laporte, ténor (Deuxième noble de Brabant) Kay Stiefermann, basse (Troisième noble de Brabant) et Timo Riihonen, basse (Quatrième noble de Babrant). Le choeur et l’orchestre du festival de Bayreuth sous la direction de Christian Thielemann, À l’entracte, l’animatrice s’entretiendra avec son collaborateur européen Renaud Loranger et proposera une entrevue avec ténor canadien Éric Laporte établi en Allemagne. Dans ses Actualités, Sylvia L’Écuyer proposera une entrevur avec Miriam Khalil qui interprète Marzelline dans l’opéra Fidelio au Pacific Opera Victoria et qui esten récital à Victoria du 25 au 28 octobre. L’émission pourra être entendue aujourd’hui sur MUSE de 13 h à 17 h et, en reprise sur les ondes d’ICI MUSIQUE, le dimanche 7 octobre de 19 h à 23 h.

Dans le cadre de son émission La semaine lyrique, Justin Bernard se proposera de faire entendre les plus belles pages du répertoire lyrique le dimanche 7 octobre de 13 h à 15 h. Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser l’émission « en ondes radio » de 13 h à 15 h à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM) et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut être également écoutée en direct sur le site électronique de Radio VM à l’adresse http://www.radiovm.com.

En cette fin de semaine d’Action de Grâces, le Café d’art vocal prend congé. Aux Matinées d’Opéramania, Michel Veilleux présentera  le mardi 9 octobre 2018 à 13 h 30 son volet 2 de  l’opéra Lucio Silla de Wolfgang Amadeus Mozart dans une production du Teatro alla Scala de Milan de 2015. La distribution comprend Kresimir Spicer, Lenneke Ruiten, Marianna Crebassa, Inga Kalna et Giulia Semenzato, sous la direction musicale de Marc Minkowski et dans une mise en scène de Marshall Pynkoski.  . Une deuxième Matinée d’Opéramania aura lieu le vendredi 12 octobre et sera l’occasion de présenter le volet 2 d’Il Trovatore de Verdi dans une production du Royal Opera House Covent Garden de 2017. La distribution comprend Lianna Haroutounian, Gregory Kunde, Anita Rachvelishvili, Vitaly Bilvy et Alexander Tsymbalyuk, sous la direction musicale de Richard Farnes et dans une mise en scène de David Bösch. Ces deux matinées se dérouleront à la salle 16 (rez-de-chaussée) au Campus de Longueuil de l’Université de Montréal  situé au 101, Place Charles-Le Moyne à Longueuil. S’agissant des Soirées d’Opéramania, elles font relâche le vendredi 12 octobre 2018.

*****

Je vous souhaite une agréable semaine lyriqueet vous salue à mon retour de Reykjavik en Islande où j’ai pu visiter la salle de concert Harpa et photographier l’affiche de la production de La Traviata qui sera mise en scène par le Québécois Oriol Thomas en mars 2019 !

Daniel Turp
Salle de concert Harpa
Reykjavik, Islande, 4 octobre 2018

Les plaisirs de Versailles et Actéon de Charpentier par Clavecin en concert, l’opéra aux Journées de la culture de 2018 et la sortie prochaine du numéro 17 (Automne 2018) de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique

29 septembre 2018

29 septembre 2018
(No 2018-30)

L’ensemble Clavecin en concert et son directeur Luc Beauséjour commencent leur saison sur une note lyrique en présentant  le 5 octobre 2018 deux opéras de Marc-Antoine Charpentier : Les Plaisirs de Versailles et Actéon. Les deux oeuvres seront mises en scène par Nathalie Lacoursière et seront sous la direction musicale de Luc Beauséjour.

Les Plaisirs de Versailles ont été composés pour l’inauguration des appartements du roi Louis XIV. Datant de 1682, ce divertissement met en scène une dispute entre la Musique et la Conversation qui finiront par se réconcilier. La distribution comprend Jacqueline Woodley, soprano (La Musique), Stéphanie Pothier, mezzo-soprano (La Conversation), Philippe Gagné, ténor (Actéon) et Marianne Lambert, soprano (Diane), Pierre Rancourt, baryton (Comus), Jacques-Olivier Chartier (Le Jeu) et William Duffy, contre-ténor (Un des Plaisirs). Le Choeur des plaisirs sera composé quant à lui Ariadne Lih, William Duffy, Jacques-Olivier Chartier et Pierre Rancourt. L’opéra Actéon est une courte tragédie et mettra en présence Philippe Gagné, ténor (Actéon), Marianne Lambert, soprano (Diane), Stéphanie Pothier, mezzo-soprano (Junon et Hyale), Ariadne Lih, soprano (Aréthuse et Daphné). Ariadne Lih, Stéphanie Pothier, William Duffy, Bernard Cayouette constitueront le Chœur de Nymphes et Ariadne Lih, Jacqueline Woodley, William Duffy, Marie-Nathalie Lacoursière, Bernard Cayouette, Pierre Rancourt et Léo McKenna le Chœur des chasseurs.

L’évènement se déroulera à la Salle Bourgie du Musée des beaux-arts de Montréal et débutera à 19 h 30.

Sur ce concert et l’incursion de Clavecin en concert dans le monde de l’art lyrique, je vous recommande la lecture de l’article du critique musical du journal Le Devoir Christophe Huss publié dans LE DMagazine en ce samedi 29 septembre 2018 sous le titre « Luc Beauséjour, du clavecin à l’opéra ».

De l’opéra aux Journées de la culture de 2018

Les Journées de la culture de 2018, qui ont débuté hier et se déroulent dans toutes les régions du Québec encore aujourd’hui et demaine les 29 et 30 septembre 2018, font une place à l’opéra. J’ai parcouru les 56 pages du site des Journées et plus de 300 activités de la catégories « Musique, arts lyriques et chansons » ai repéré- certaines m’ont sans doute échappé ! – les activités suivantes : Découvrir les secrets de l’Opéra de PékinConcert Opéra Bel Canto à Montréal, Spectacle d’opéra, Spectacle musical, les dessous d’un opéra et pique-nique musical et un « Après-midi à l’opéra ». Bonnes journées de la culture 1

Le contre-ténor Anthony Roth Costanzo avec Les Violons du Roy

Après une première représentation à la salle Raout-Jobin du Palais Montcalm de Québec,  Les Violons du Roy, et leur nouveau chef Jonathan Cohen s’amènent dans la Métropole avec le contre-ténor Anthony Roth Costanzo pour y présenter un programme d’œuvres de Handel et de Glass. Ce concert aura lieu  à la Maison symphonique de Montréal et e samedi 29 septembre 2018 et débutera à 19 h 30. Et le blogueur lyrique y sera !

Anthony Constanzo

Et si vous souhaitez en lire une première critique, vous pourrez consulter le site Ludwig van Montréal qui a fait paraître le 27 septembre 2018 sous la plume d’Emmanuel Bernier un texte intitulé « Le chant engagé d’Anthony Rotz Constanzo ».

La musique des mots, la force des mots par l’Opéra de Lévis

Sur le thème « La musique des mots, la force des mots », l’Opéra de Lévis propose le samedi  29 septembre 2018 une incursion participative dans le monde des mots écrits, des mots dits, des mots chantés ou des mots sans parole… Des témoignages, de la musique, de l’animation, des textes qui décrivent les chemins vers la connaissance et l’acceptation de soi dans son essence en tant que public, en tant qu’artiste, en tant que personne. Animée par Carole-Anne Picard Tardif et Manu Lemire, la soirée donnera lieu à des prestations de  la soprano Lili Lorenzana-Bilodeau et du pianiste Pierre Antoine Rivard.

Présenté dans le cadre des Journées de la culture 2018, l’évènement débutera à 19 h 30 et se déroulera à l’Église Notre-Dame-de-Lévis située au 18, rue Notre-Dame à Lévis.

Lili Lorenzana-Bilodeau

La suite de l’Intégrale des Cantates de Bach

Si cher à sa directrice Ysolde Lagacé, la Fondation Arte Musica poursuit son ambitieux projet de l’Intégrale des Cantates de Johann Sebastian Bach et entame l’an V le dimanche 30 septembre 2018. La directrice de l’ensemble Les idées heureuses Geneviève Soly, qui sera à l’orgue,  a invité le chef Nicolas Ellis à assurer la direction musicale du concert. Celui-ci mettra en présence  Odéi Bilodeau, soprano, Nicholas Burns, contreténor, Arthur Tanguay-Labrosse, ténor et Normand Richard, baryton-basse. Les propramme comprend les  cantates Wer da gläubet und getauft wird, BWV 37, Schau lieber Gott, wie mein Feind, BWV 153, O heiliges Geist- und Wasserbad, BWV 165 et Gott soll allein mein Herze haben, BWV 169. L

Ce concert se déroulera à la salle Bourgie du Musée des beaux-Arts et débuter à 15 h. Et le musicologue Guy Marchand sera présente pour couvrir l’évènement et rédiger une critique, comme il le fait depuis l’an I, pour L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique.

Du Bach aussi par baryton basse Philippe Sly  à la Chapelle historique du Bon-Pasteur

Accompagné par le violoniste Emmanuel Vukovich, le baryton-basse Philippe Sly interprétera lui aussi des arias de Bach dans le cadre d’un concert où seront interprétés des sonates, partitas et arias du cantor de Leipzig, et plus particulièrement la Sonate no 2 en la mineur, BWV 1003, la  Partita no 2 en ré mineur, BWV 1004 et la Sonate no 3 en do majeur, BWV 1005. Ce concert est présenté par le Réseau Accès Culture et aura lieu à la Chapelle historique du Bon-Pasteur et débutera à 15 h.

Philippe Sly et Emmanuel Vukovich

The Scots musical Museum par le Studio de musique ancienne de Montréal

En cette même Chapelle historique du Bon-Pasteur le mercredi 3 octobre 2018 à 19 h 30, le Studio de musique ancienne de Montréal présentera un concert intitulé « The Scots Musical Museum » et inspiré d une série de publications conçue et éditée par James Johnson, Robert Burns et Stephen Clarke entre 1787 et 1803. Soucieux de préserver la tradition musicale des « basses terres » écossaises, ces recueils, six volumes en tout, recensent plus de 600 morceaux et chansons populaires dont plusieurs, encore connus mondialement, ont fait l’objet d’arrangements par des compositeurs tels que Haydn et Beethoven.

Présentant une sélection de chansons dans une esthétique volontairement trad moderne, ce concert proposera un voyage musical unique, donné par certains des meilleurs musiciens et musiciennes celtiques d’ici, le multi-instrumentiste David Gossage et la violoniste Kate Bevan-Baker, et par les voix de la soprano Donna Brown et du ténor Nils Brown. Ce concert sera aussi l’occasion d’entendre ces pièces jouées par Dorothea Ventura sur le clavecin Kirkman de 1772 conservé à la Chapelle historique du Bon-Pasteur. L’instrument est très similaire à l’instrument Kirkmann du St. Cecelia’s Hall à Édimbourg qui fut utilisé pendant la Scottish Enlightenment period. Prendra également part au concert le harpiste Antoine Malette-Chénier.

Après le concert,  une présentation de Ronnie O’Byrne au sujet de la musique à Edimbourg pendant le Scottish Enlightenment, ainsi qu’une récitation du poème épique, Tam O’Shanter, par Robert Burns (1790) se déroulera au au Pub l’Ile Noire situé au 1649, rue Saint-Denis à Montréal. L’entrée est libre.

Sur les traces d’El Greco avec Suzie Leblanc et Constantinoble

Avec l’ensemble Constantinople, la soprano Suzie Leblanc sera « Sur les traces d’El Greco » à la salle Louis-Fréchette du Grand Théâtre de Québec le 3 octobre 2018 à 20 h. Ce concert transportera les mélomanes dans l’univers sonore de l’époque de la Renaissance, à travers trois lieux distinctifs de la Méditerranée. En mariant les musiques anciennes de la Grèce, de l’Italie et de l’Espagne. Tel un tableau sonore, recréera l’environnement musical du temps et des lieux où le grand Crétois El Greco a vécu et oeuvré. Il mettra également en présence les musicennnes et musiciennes des ensembles Constantinople (Michel Angers, théorbe et luth. Didem Ba?ar, kanun , Patrick Graham, percussions. Pierre-Yves Martel, viole de gambe et Kiya Tabassian, sétar et codirection) et En Chordais (Kyriakos Kalaitzidis, oud et codirection, Drosos Koutsokostas, chant et Elias Andreoulakis, lyre crétois).

Schubert, le grand Voyage X avec l’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal

Et encore et toujours à la Chapelle historique du Bon-Pasteur, le 4 octobre 2018 à 19 h 30, l’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal entame une 4e saison de l’intégrale des sonates de Schubert et poursuivra ainsi son Grand Voyage avec Schubert. Accompagné par le pianiste Mathieu Gaudet, le résident de l’atelier et ténor Sebastian Haboczki interprétera les lieder Wanderes Nachtlied D. 842 (1825) / Totengräbers Heimweh D.842 (1825).

Sebastian Haboczki
 Le Manifeste pour l’éducation et la pratique musicale au Québec… et ses 2500 signatures

Le Manifeste pour la pratique et l’éducation musicale au Québec  a reçu à ce jour l’appui plus de 2500 personnes qui ont répondu ainsi à l’invitaton du  Collectif pour la musique au Québec (MUSI.QC). Je vous rappelle que ce Manifeste a été rédigé à l’initiative de musiciens éducateurs et d’universitaires dont je fais partie et qui ont tenu à présenter les preuves scientifiques des bénéfices avérés de la musique sur la santé et le bien-être de la population, les impacts de son apprentissage et de sa pratique tout au long de la vie ainsi que son pouvoir rassembleur favorisant la cohésion sociale et formuler des recommandations destinées à favoriser l’éducation et la pratique musicale au Québec.

Si vous ne l’avez pas encore fait, vous pouvez donner votre appui au Manifeste et au Collectif en signant la pétition ici.

La sortie prochaine du numéro 17 (Automne 2018) de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique

J’ai le plaisir de vous annoncer la sortie prochaine du numéro 17 de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique. Ce numéro contiendra une ENTRETIEN avec le maître de musique José van Dam que j’ai rencontré lors de son passage au Domaine Forget cet été. Vous pourrez aussi y lire un PROFIL de la Fondation Azrieli ainsi les PORTRAITS de deux jeunes artistiques prometteuses de Québec, Évelyne Larochelle et Carole-Anne Roussel ainsi que les critiques des nombreuses activités lyriques s’étant déroulées dans le cadre du Festival d’opéra de Québec. Le calendrier vous permettra de faire des choix éclairés parmi les multiples activités lyriques de l’automne et son volet cinématographique deviendra un volet « cinématographique et vidéographique ». Les personnes abonnées recevront d’ailleurs un tiré-à-part de ce calendrier ainsi qu’un accès à la version électronique du numéro 17 avec l’Infolettre du numéro 17  de la revue dont je ferai l’envoi sous peu.

Étienne Dupuis à New York, Claire de Sévigné à Rotterdam, Tomislav Lavoie à Paris, Daniel Taylor et Karina Gauvin à Toronto, Marie-Nicole Lemieux à Bordeaux et Florie Valiquette à Chartres

Le baryton Étienne Dupuis poursuit son séjour à New York où il fait des débuts au Metropolitan Opera de New York le 25 septembre 2018 où il a incarné Marcello dans La Bohème de Puccini… ce qu’il fera à nouveau le 29 septembre et le 3 octobre 2018. La soprano Claire de Sévigné tiendra à nouveau pour une deuxième fois en ce samedi 29 septembre 2018 le rôle de La Vierge dans une version concertante de Jeanne d’Arc au bûcher de Claudel et Honegger au De Doelen de Rotterdam. Tomislav Lavoie incarnera Retz dans une nouvelle production de Les Huguenots de Meyerbeer qui se poursuit à l’Opéra Bastille les 1er et 4noctobre 2018. Daniel Taylor dirigera Dixit Dominus de Haendel à la chapelle Trinity College de Toronto le 30 septembre 2018, évènement qui mettra également en présence Karina Gauvin. L’Orchestre National Bordeaux Aquitaine recevra Marie-Nicole Lemieux dans un concert présentant le cycle Sea Pictures d’Elgar les 4 et 5 octobre 2018. Florie Valiquette chantera du répertoire baroque de musique sacrée le 5 octobre 2018 à la cathédrale Notre-Dame de Chartres.

*****

Dans le cadre de son émission Place à l’Opéra, l’animatrice Sylvia L’Écuyer  poursuit la présentation de sa « Moisson de l’automne 2018 ». Elle diffusera, en ce samedi 29 septembre 2018, l’opéra Medea de Luigi Cherubini. La distribution comprend Lise Davidsen, soprano (Medea), Ruth Iniesta, soprano (Glauce), Raffaella Lupinacci, contralto (Neris), Sergey Romanovsky, ténor (Jason),  Adam Lau, basse (Creon), Emma Hash, soprano (servante), Behtany Kallan Remfry, soprano (servante), Thomas Hopkinson, rôle parlé (Capitaine), Nico Migliorati, (un habitant de Corinthe). Le choeur et l’orchestre du festival de Wexford seront sous la direction de Stephen Barlow. À l’entracte, l’animatrice a invité la musicologue Zoé Schweitzer à présenter la figure mythique de Médée. Aux Actualités, Sylvia L’Écuyer s’entretiendra avec le baryton Étienne Dupuis et la soprano Nicole Car au sujet de leurs débuts au Met dans La Bohème. Dans la série La Rentrée des chefs, elle proposera une entrevue aec Yannick Nézet-Séguin. L’émission pourra être entendue aujourd’hui sur MUSE de 13 h à 17 h et, en reprise sur les ondes d’ICI MUSIQUE, le dimanche 30 septembre de 19 h à 23 h.

Dans le cadre de son émission La semaine lyrique, Justin Bernard se proposera de faire entendre les plus belles pages du répertoire lyrique le dimanche 30 septembre de 13 h à 15 h. Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser l’émission « en ondes radio » de 13 h à 15 h à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM) et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut être également écoutée en direct sur le site électronique de Radio VM à l’adresse http://www.radiovm.com.

Le Café d’art vocal présente, en ce samedi 29 septembre 2018, l’opéra Arminio de Georg Friedrich Haendel dans une poroudction du Händel-Fiestpiele de 2017. La distribution comprend Max-Emanuel Cencic, Lauren Snouffer, Aleksandra Kubas-Kruk, Gaia Petrone et Owen Willetts. La direction musicale est de George Petrou et la mise en scène de Max Emanuel Cencic. Une reprise est prévue pour le jeudi 4 octobre 2018 à 18 h 30 et aura lieu au Café d’art vocal situé au 1223, rue Amhersrt à Montréal.

Aux Matinées d’Opéramania, Michel Veilleux présentera  le mardi 2 octobre 2018 à 13 h 30 son volet 1 de  l’opéra Lucio Silla de Wolfgang Amadeus Mozart dans une production du Teatro alla Scala de Milan de 2015. La distribution comprend Kresimir Spicer, Lenneke Ruiten, Marianna Crebassa, Inga Kalna et Giulia Semenzato, sous la direction musicale de Marc Minkowski et dans une mise en scène de Marshall Pynkoski.  Le visionnement sera fait à la salle 16 (rez-de-chaussée) au Campus de Longueuil de l’Université de MOntréal à Longueuil et plus précisément à la salle 16 de de l’Édifice Port-de-Mer situé au 101, Place Charles-Le Moyne à Longueuil. S’agissant des Soirées d’Opéramania, pourra être visionnée le vendredi 5 octobre 2018  à 19 h 30 une version composite de l’opéra Samson et Dalila de Camille Saint-Saëns sous forme d’extraits mettant en vedette Roberto Alagna, Aleksandrs Antonenko, Plácido Domingo, Olga Borodina, José Cura, El?na Garanca, Julia Gertseva, Torsten Kerl, Anita Rachvelishvili, Klara Uleman, Shirley Verrett et Jon Vickers, captés dans des productions en provenance d’Anvers, Karlsruhe, Londres, New York, Paris et San Francisco. La projection aura lieu à la salle Jean-Papineau-Couture (B-421) de la Faculté de musique de l’Université de Montréal située au Salle Jean-Papineau-Couture.

*****

Je vous souhaite une agréable semaine lyriqueet vous écrirai de Reykjavik en Islande samedi prochain où je serai – mais un peu trop tôt – pour assister  la production de La Traviata par l’Islenska Opera dans la mise en scène du Québécois Oriol Tomas qui sera présenté en mars 2019 à la salle de concert Harpa que j’entends bien visiter par ailleurs !

Salle de concert Harpa
Reykjavic, Islande

Les débuts d’Étienne Dupuis au Metropolitan Opera de New York, Anthony Roth Constanzo avec Les Violons du Roy… et un Manifeste pour l’éducation et la pratique musicale au Québec

22 septembre 2018

22 septembre 2018
(No 2018-29)

Étienne Dupuis

Le baryton québécois Étienne Dupuis franchira une autre grande étape dans cette carrière qui l’a amené sur les grandes scènes de la planète lyrique. Il fera ses débuts au Metropolitan Opera de New York  le mardi 25 septembre 2018 en incarnant le personnage de Marcello dans La Bohème de Giacomo Puccini. Il fera partie d’une distribution prestigieuse et chantera avec Nicola Car, qui fera aussi ses débuts au Met dans le rôle de Mimi et qui est, dans la vraie vie, la conjointe d’Étienne Dupuis! Feront aussi partie des distributions Angel Blue/Sussana Philips (Musetta), Vittorio Grigolo (Rodolfo), Davide Luciano/Javier Arrey (Schuanard), Matthew Rose (Colline) et Donald Maxwell (Benoit et Alcidoro).

Et l’oeuvre dans laquelle il fait ses début est celle qui, dans l’histoire de la compagnie newyorkaise, été le plus souvent  jouée et qui, en sera, le 25 septembre 2018 à 1321e représentation. Il aura en outre le privilège de prendre part à la célébrissime production mise en scène de Franco Zeffirelli – et dans les magnifiques décors conçus pour celui-ci. Et si mes calculs sont bons, il s’agira de la 456e représentation de cette production et celle qui compte aussi la plus grande longévité au Met, ayant été présentée pour la première fois en 1981… dans une distribution comprenant Teresa Stratas, Renata Scotto, Josep Carreras, Richard Stilwell et James Morris. Vous pourrez visionner des extraits de cette magnifique production ci-après :

Après la première du 25 septembre, Étienne Dupuis participera aux représentations du 29 septembre ainsi qu’à celles des 3, 6. 10 et 13 octobre 2018. Pour lire le programme de cette production, vous pouvez cliquer ici.

À notre compatriote Étienne Dupuis et au grand artiste lyrique du Québec dont on peut être très fier, L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique dit Toï ! Toï ! Toï ! ou, pourquoi pas, s’agissant d’un opéra en langue italienne, « In bocca al lupo » !

Une dernière représentation pour Rigoletto à l’Opéra de Montréal

La production de Rigoletto qui a ouvert la 39e saison de l’Opéra de Montréal connaîtra une quatrième et dernière représentation en ce samedi 22 septembre 2018 à la salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts à 19 h 30. Je vous rappelle que le baryton canadien James Westman tient le rôle-titre et que la soprano québécoise  Myriam Leblanc incarne le personnage de Gilda. La distribution est complétée par  Renée Barber (Duc de Mantoue), Vartan Gabrielian (Sparafucile) et Carolyn Sproule (Maddalena). Plusieurs jeunes artistes de l’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal participent à cette production : Max van Wyck (Marullo), Sebastian Haboczki (Serviteur), Scott Brooks (Monterone), Rose Naggar-Tremblay (Giovanna), Rocco Rupolo (Borsa), Elizabeth Polese (Comtesse Ceprano), Brenden Friesen (Comte Ceprano) et Andrea Núñez (Page). Michael Cavanagh assure mise en scène de la production et sa scénographie est de Robert Dahlstrom.. La direction musicale de l’Orchestre métropolitain est assumée  par le chef italien Carlo Montanaro, le Chœur de l’Opéra de Montréal ayant été préparé par Claude Webster. Je vous rappele aussi que le musicologue Pierre Vachon présente des conférences Pré-opéra de 18 h 30 à 19 h au Piano Nobile de la salle Wilfrid-Pelletier.

Plusieurs critiques de cette production ont été publiées après la première. Je vous invite à lire celle que Caroline Rodgers a diffusé le 16 septembre 2018 sur le site Ludwig van Montréal sous le titre « Rigoletto à l’Opéra de Montréal : le triomphe des voix  », celle que Le Devoir a publiée sous la plusme de son critique musical Christophe Huss et le titre  «  »Rigolettto’: les délices du chef  ! » et celle de Christophe Rodriguez parue dans le Journal de Montréal et intitulée « Opéra de Montréal : la vengeance du bouffon ».

Les sanglots de l’exil par le Studio de musique ancienne de Montréal

Pour son premier concert de sa saison 2018-2019 et sur le thème « Les Sanglots de l’exil », le Studio de musique ancienne de Montréal (SMAM) présente trois magnifiques et bouleversantes Lamentations polyphoniques du XVIe siècle, celles de l’Anglais Thomas Tallis, de l’Espagnol Cristóbal de Morales et du Flamand germanisé Roland de Lassus, chacun adaptant les sortilèges du contrepoint à l’esprit de sa nation.

Dans sa présentation du concert, le SMAM rappelle qu’ [a]u VIIe siècle avant Jésus-Christ, Jérusalem est conquise par Nabuchodonosor II, roi de Babylone. La destruction du temple de Salomon, la ruine du royaume de Juda et la captivité des Juifs à Babylone ont été dépeintes dans les Lamentations du prophète Jérémie. Ce texte, qui considère cette défaite comme une punition de Dieu, a inspiré plusieurs des plus grands compositeurs de la Renaissance ».

Ce concert aura lieu le dimanche 23 septembre 2018 à 15 h à l’Église Saint-Léon-de-Westmount située au 4311, boulevard de Maisonneuve à Westmount.

La grande fête lyrique de Tempêtes et passions

La compagnie lyrique Tempêtes et Passions convie les opéraphiles de Québec à La grande fête lyrique. Animé par Georges Nicholson, ce concert-événement réunira une vingtaine d’artistes yriques de la région de Capitale nationale ainsi que les pianistes Claude Soucy, Christiane Farley, Anne-Marie Bernard et Jean-François Mailloux. Pourront être entendus des airs tirés du grand répertoire d’opéra, et notamment des compositeurs de prédilection de Tempêtes et passions que sont Wolfgang Amadeus Mozart, Gioacchino Rossini et Richard Wagner .

Cet évènement se déroulera le lundi 24 septembre 2018 à la magnifique Chapelle du Musée de l’Amérique francophone et débutera à 18 h 30 avec un encan silencieux, Le nombre de sièges étant limité, il est recommandé de réserver votre place, ce que vous pourrez faire sur le site Le point de vente ici ou par téléphone au 581 307-0750.

Le contre-ténor Anthony Roth Costanzo avec Les Violons du Roy

En ouverture de sa toute première saison comme directeur musical de l’ensemble Les Violons du Roy, le chef Jonathan Cohen dirigera le contre-ténor Anthony Roth Costanzo dans un programme d’œuvres de Handel et de Glass. Ce concert aura lieu le mercredi 26 septembre 2018 à la salle Raoul-Jobin du Palais Montcalm et débutera à 20 h. Une deuxième représentation est prévue à la Maison symphonique de Montréal et se tiendra le samedi 29 septembre 2018 à 19 h 30.

Anthony Constanzo

Ces concerts se dérouleront quelques jours après la sortie d’un disque enregistré par Les Violons Du Roy avec Anthony Roth Constanzo pour la prestigieuse étiquette Decca Gold d’Universal Music.

Sur Les Violons du Roy et leur nouveau, je vous recommande la lecture de l’article du critique musical du journal Le Devoir Christophe Huss publié en ce samedi 22 septembre 2018 sous le titre « Jonathan Cohen ouvre l’après-Labadie ».

Marie-Nicole Lemieux et Michael Schade à l’Orchestre symphonique de Québec

Pour ouvrir la saison de l’Orchestre symphonique de Québec, son chef Fabien Gabel a invité la contralto québécoise Marie-Nicole Lemieux et le ténor canadien Michael Schade pour interpréter Das Lied von der Erde (Le Chant de la terre) de Gustave Mahler. En présentant le concert, le chef Gabel affirme : «  J’ai longtemps hésité à aborder Mahler, soit par pudeur, soit par crainte de ne pas saisir l’architecture de ses monumentales symphonies. Mais parfois, les échanges entre artistes peuvent être déterminants et je serai à jamais reconnaissant envers Marie-Nicole Lemieux de m’avoir vivement incité à diriger Mahler ».

Les étudiants et étudiantes du Conservatoire de musique de Québec et de la Faculté de musique de l’Université Laval prendront également part à l’évènement. Comme complément de programme, l’OSQ interprétera In Sommerwind (Dans le vent d’été) d’Anton Webern.

Ce concert aura lieu le jeudi 27 septembre 2018 à 19 h 30 à la salle Louis-Fréchette du Grand Théâtre de Québec.

Le Manifeste pour l’éducation et la pratique musicale au Québec

Un nouveau Collectif pour la musique au Québec (MUSI.QC) a lancé un Manifeste pour la pratique et l’éducation musicale au Québec. le 20 septembre 2018 à la salle Claude-Champagne de la Faculté de musique de l’Université de Montréal.

La rédaction de ce Manifeste est une initiative de musiciens éducateurs et d’universitaires, y compris votre humble serviteur (voir la liste des membres du collectif à la fin du présent texte) qui, constatant les preuves scientifiques des bénéfices avérés de la musique sur la santé et le bien-être de la population, les impacts de son apprentissage et de sa pratique tout au long de la vie ainsi que son pouvoir rassembleur favorisant la cohésion sociale, ont décidé d’interpeller les personnalité politiques et faire leurs positions pour favoriser l’éducation et la pratique musicale au Québec.

Le Manifeste propose que des mesures spécifiques, concrètes et durables soient prises pour assurer une éducation et une pratique musicale au Québec. Il présente les avantages de la pratique musicale pour la santé et le développement social et cognitif, dès la première année de vie et ce, jusqu’en fin de vie. Le manifeste fait l’état des lieux sur l’éducation et de la pratique musicales au Québec et constate qu’il y a une dégradation dans l’enseignement de la musique au Québec. Le Manifeste met aussi en lumière le fait que peu de structures sont en place pour renforcer la pratique musicale amateur. Il souligne la valeur de la musique dans l’intégration des personnes immigrantes et constate qu’aucune place ne semble aujourd’hui être faite à la musique dans les programmes d’intégration mis en place par le Québec. Le Manifeste contient sept (7) recommandations présentant les mesures que le Collectif considère essentielles d’adopter.

Les membres du Collectif sont d’avis que le temps est venu d’ouvrir un grand débat public sur cette question et sollicitent l’appui des citoyens et citoyennes ainsi que des organisations de la société civile, et en particulier du milieu de la musique, à leur démarche, concrètes et durables pour une éducation et une pratique musicale au Québec. Le Collectif vous invite notamment à signer la pétition accessible ici.  et faire circuler le manifeste et une demande d’appui sur vos réseaux sociaux et auprès de vos collègues et proches. Au moment où j’écris ces lignes, 1336 personnes ont déjà signé le Manifeste.

En vue de l’élection générale du 1er octobre 2018, le Collectif a également écrit aux les chefs des quatre partis politiques du Québec et leur a demandé d’indiquer, au plus tard le jeudi 27 septembre 2018, s’ils sont disposés à mettre œuvre les recommandations formulées dans le manifeste.

Vous pouvez obtenir d’autres informations concernant le Collectif et sur le manifeste à l’adresse www.musi.quebec.

Les membres du Collectif sont :  Jonathan Bolduc est professeur à la Faculté  de musique de l’Université Laval, titulaire de la Chaire de recherche du Canada en musique en apprentissages et directeur du Laboratoire Mus-Alpha, Michel Duchesneau, professeur à la Faculté de musique de l’Université de Montréal, titulaire de la Chaire en musicologie et directeur de l’Observatoire interdisciplinaire de création  et de recherche en musique (OICRM), Isabelle Héroux, professeure de pédagogie musicale et de guitare ainsi que directrice du département de musique de l’Université du Québec à Montréal (UQAM), Frédéric Léotar, chargé de cours au département de musique de l’Université du Québec à Montréal et à l’Université de Montréal ainsi que directeur général du Centre des musiciens du monde (CMM), Isabelle Peretz, professeure au département de psychologie de l’Université de Montréal, titulaire de la Chaire de recherche du Canada en neurocognition de la musique et de la Chaire Casavant en neuropsychologie de la cognition musicale et fondatrice du Laboratoire international de recherche sur le Cerveau, la Musique et le Son (BRAMS), David Peretz-Larochelle, enseignant en musique au Collège Jean-Eudes et chef principal de l’Harmonie nouveaux horizons de Montréal. (NH) et Daniel Turp, professeur à la Faculté de droit de l’Université de Montréal, président du Centre lyrique d’expression française et directeur de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique.

Le retour des artistes du Québec sur la route… Julie Boulianne et Karina Gauvin à Ottawa, Michèle Losier et Marc-André Hamelin à Édimbourg, Étienne Dupuis à New York, Claire de Sévégné aux Pays-Bas et Tomislav Lavoie à Paris

Les artistes lyriques du Québec qui rayonnent sur la planète reprennent la route et sont de retour sur les scènes du monde. La mezzo-soprano Julie Boulianne et la soprano Karina Gauvin chanteront la Neuvième symphonie de Beethoven au Centre national des arts d’Ottawa le 22 septembre 2018. Le BBC Scottish Symphony Orchestra accueillera Michèle Losier et Marc-André Hamelin à Édimbourg lors d’un concert réunissant le cycle Songfest de Bernstein et Rhapsody in Blue de Gershwin le 23 septembre 2018. Étienne Dupuis fera ses débuts au Metropolitan Opera de New York en tant que Marcello dans La Bohème de Puccini dont la première aura lieu le 25 septembre  2018. La soprano Claire de Sévigné pour suivra son séjour aux Pays-Bas pour y tenir le rôle de La Vierge dans une version concertante de Jeanne d’Arc au bûcher de Claudel et Honegger au Concertgebouw d’Amsterdam et au De Doelen de Rotterdam du 27 au 29 septembre 2018. La basse Tomislav Lavoie incarnera Retz dans une nouvelle production de Les Huguenots de Meyerbeer à l’Opéra Bastille dont le premier lever de rideau est prévu pour 28 septembre 2018.

*****

Dans le cadre de son émission Place à l’Opéra, l’animatrice Sylvia L’Écuyer  poursuit la présentation de sa « Moisson de l’automne 2018 ». Elle diffusera, en ce samedi 22 septembre 2018, l’opéraL’incoronazione di Poppea de Claudio Monteverdi. La distribution comprend Sonya Yoncheva, soprano (Poppea), Kate Lindsey, mezzo-soprano (Nerone), Stéphanie d’Oustrac, mezzo-soprano (Ottavia), Carlo Vistoli, contre-ténor (Ottone), Renato Dolcini, baryton (Seneca), Ana Quintans, soprano (Virtù / Drusilla), Marcel Beekman, ténor (Nourrice), Dominique Visse, contre-ténor (Arnalta) et Lea Desandre, mezzo-soprano (Amore/un page). Les Arts Florissants seront sous la direction de William Christie. À l’entracte, l’animatrice sera en coulisse avec le chef William Christie et proposera également un entretien avec la soprano Sonya Yoncheva. Aux Actualités, Sylvia L’Écuyer rencontrera, dans la série La Rentrée des chefs, Bernard Labadie. L’émission pourra être entendue aujourd’hui sur MUSE de 13 h à 17 h et, en reprise sur les ondes d’ICI MUSIQUE, le dimanche 23 septembre de 19 h à 23 h.

Dans le cadre de son émission La semaine lyrique, Justin Bernard se proposera de faire entendre les plus belles pages du répertoire lyrique le dimanche 23 septembre de 13 h à 15 h. Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser l’émission « en ondes radio » de 13 h à 15 h à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM) et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut être également écoutée en direct sur le site électronique de Radio VM à l’adresse http://www.radiovm.com.

Le Café d’art vocal présente, en ce samedi 22 septembre 2018, le fim-opéra Rigoletto de Giuseppe Verdi réalisé par Jean-Pierre Ponnelle en 1982 avec l’Orchestre philarmonique de Vienne. La distribution comprend Luciano Pavarotti, Ingvar Wixell, Edita Gruberova, Victoria Vergera et Ferrucio Furlanetto. La direction musicale est de Riccardo Chailly et la mise en scène de Jean-Pierre Ponnelle. Une reprise est prévue pour le jeudi 27 septembre 2018 à 18 h 30 et aura lieu au Café d’art vocal situé au 1223, rue Amhersrt à Montréal.

Et la nouvelle saison de Ciné-spectacle démarre le dimanche 23 septembre, avec des reprises les 27 et 28 septembre, avec la présentation d’une productuon d’Aida de Giuseppe Verdi par le Wiener Staatsoper.

*****

Je vous souhaite une agréable semaine lyriqueet vous salue de Toronto où la saison du Canadian Opera Company débute le 30 septembre avec une production d’Eugène Onéguine… suivie de la création mondiale le 13 octobre d’Hadrian du compositeur québécois… Rufus Wainwright !

Rigoletto en ouverture de la 39e saison de l’Opéra de Montréal, la suite de « La Voix, espace public » d’André Papathomas et une Amicale de la Phonothèque avec le musicologue Michel Veilleux

15 septembre 2018

  15 septembre 2018
(No 2018-28)

James Westman (Rigoletto) et Myriam Leblanc (Gilda)
Rigoletto de Giuseppe Verdi
Opéra de Montréal, 2018
Photographie : Yves Renaud

Pour ouvrir sa 39e saison, l’Opéra de Montréal présente Rigoletto, de Giuseppe Verdi, ce chef d’oeuvre qui gravite autour des thèmes chers au grand compositeur italien, tels l’amour filial, de la malédiction, des inégalités et tensions sociales. Le rôle-tite a été confié au baryton canadien James Westman et la soprano québécoise Myriam Leblanc incarnera le personnage de Gilda, s’agissant pour l’un et l’autre de prises de rôle. Le ténor Renée Barbera sera le Duc de Mantoue. Les rôles du tueur à gages Sparafucile et de sa sœur Maddalena ont été confiés baryton-basse Vartan Gabrielian et la mezzo-soprano Carolyn Sproule. Plusieurs jeunes artistes de l’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal participent à cette production : Max van Wyck (Marullo), Sebastian Haboczki (Serviteur), Scott Brooks (Monterone), Rose Naggar-Tremblay (Giovanna), Rocco Rupolo (Borsa), Elizabeth Polese (Comtesse Ceprano), Brenden Friesen (Comte Ceprano) et Andrea Núñez (Page). Michael Cavanagh assure la mise en scène de la production et sa scénographie est de Robert Dahlstrom.. La direction musicale de l’Orchestre métropolitain est assumée quant à elle par le chef italien Carlo Montanaro, le Chœur de l’Opéra de Montréal ayant été préparé par Claude Webster.

Après la première de ce soir, trois autres représentations sont prévues pour les 18, 20 et 22 septembre 2018 à 19 h 30 et se dérouleront à la salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts de Montréal. Je vous rappele que le musicologue Pierre Vachon présente des conférences Pré-opéra de 18 h 30 à 19 h au Piano Nobile de la salle Wilfrid-Pelletier. Pour vous préparer à Rigoletto, vous pouvez aussi lire l’article que Christophe Huss consacre  l’oeuvre qui ouvre la saison de l’Opéra de Montréal dans Le Devoir de ce matin sous le titre « Rigoletto, le feu roulant ».

Deux autres représentations du récital de notre contralto nationale Marie-Nicole Lemieux à la Fondation Arte Musica

Marie-Nicole Lemieux
Photographie : Genevieve LeSieur, Bleu-Outremer

La Fondation Arte Musica ouvrait le vendredi 14 septembre une saison 2018-2019, qui comportera 105 concerts comme l’a indiqué sa directrice artistique hier soir ,  avec un récital de notre contralto nationale Marie-Nicole Lemieux. J’y étais et prépare une critique qui n’ira pas sans faire l’éloge de cette grande artiste québécoise qui présente son premier récital à la salle Bourgie du Musée des beaux-arts de Montréal. Sa prestation a eu l’air de plaire à Christophe dont Le Devoir diffuse sur son site un compte-rendu ce matin sous le titre « Reconnais-tu ton pays, Marie-Nicole ? », comme elle a aussi été apprécié par Caroline Rodgers qui publie sur le site Ludwig van Montreal un texte intitulé « Marie-Nicole Lemieux : le pouvoir de faire craquer avec une seule note ».

Le florilège de lieder allemands de Schuman, Schubert et Wolf ainsi que de mélodies françaises d’Enesco, Honegger et Gounod qu’elle a interprétés hier soir avec son grand complice, le pianiste Daniel Blumenthal, pourra être à nouveau entendu les dimanche 16 et mardi 18 septembre 2018…  mais le sera à guichets fermés !

 Suite de la « La Voix, espace public » d’André Papathomas

Le projet « La Voix, espace public » du compositeur André Papathomas se poursuit cette semaine avec la présentation par ce dernier, le mercredi 19 septembre à 19 h 30, d’une conférence intitulée Les langages inventés. Y seront explorés les mondes d’Antonin Artaud, de Kurt Schwitters, de Raoul Haussman, et plus près de nous, du théâtral et poétique exploréen de Claude Gauvreau. Et c’est le vendredi 21 septembre que l’oeuvre participative La voix, espace public sera créée avec un chœur, des solistes, un grand ensemble de cuivres, bois et percussions et les gens du quartier qui auront participé à la création de la pièce.

Je vous rappelle qu’André Papathomas est un artiste interdisciplinaire, compositeur et chef de chœurqui s’est fait connaître par le grand projet Souffles ayant réuni en 2016 sur la scène de la salle Wilfrid-Pelletier dix chœurs de différents pays résidants à Montréalé André Pappathomas explore les potentialités de la voix humaine depuis de nombreuses années. En 2017, il est finaliste du Grand Prix des Arts de Montréal et est nommé premier lauréat du prix « Artiste dans la communauté » du Conseil des arts et des lettres du Québec.

Une amicale de la Phonothèque et une vidéographie comparée sur Rigoletto

Après La Traviata en novemvre 2017, Michel Veilleux, « l’âme passionnée d’Opéramania », animera une Amicale de la Phonotèque de la Société d’art vocal de Montréal et proposera un voyage à travers la vidéographie d’une autre oeuvre formant la trilogie populaire de Giuseppe Verdi : Rigoletto. Par une sélection de productions et d’interprétations qu’il juge les plus réussies, Michel Veilleux offrira une lecture essentielle de la tragédie du bouffon du roi. Cet événement se déroule le mardi 18 septembre 2018 à compter de 18 h 30 au Café d’art situé au 1223, rue Amherst à Montréal.

Le début d’une nouvelle série de conférences sur « Politique et musique »

À peine une semaine après le lancement fort réussi de l’ouvrage collectif La musique et la politique : Création, dissonance, violence, mes collègues Mariella Pandolfi et Laurence McFalls inaugurent le lundi 17 septembre 2018 une nouvelle série de conférences sur le thème « Politique et musique ». La première conférence aura pour thème « Propaganda and Music – Furtwangler and  » Her Ka « » et sera prononcée par l’écrivain, journaliste et réalisateur Thomas Voigt. Elle se déroulera de 13 h à 16 h à la salle C-1017-2 du Carrefour des sciences du Pavillon Lionel-Groulx de l’Université de Montréal situé au 3150, rue Jean-Brillant à Montréal.


Une artiste québécoise sur la route…Claire de Sévigné !

Les artistes lyriques du Québec qui rayonnent dans le monde sont encore un congé de voyage cette semaine… à l’exception de la soprano Claire de Sévigné qui e se joindra au chœur Diverticanto pour interpréter la Messe en majeur de Dvorák à Zurich le 16 septembre 2018.

*****

Dans le cadre de son émission Place à l’Opéra, l’animatrice Sylvia L’Écuyer  poursuite la présentation de sa « Moisson de l’automne 2018 ». Elle diffusera, en ce samedi 15 septembre 2018, l’opéra Beatrice Cenci de Berthold Goldschmidt dans une production du Festival de Bregenz de 2018. La distribution comprend  Christoph Pohl, baryton (Count Francesco Cenci), Dshamilja Kaiser, contralto (Lucrezia), Gal James, soprano (Beatrice) Christina Bock, mezzo-soprano (?Bernardo), Per Bach Nissen, basse (?Cardinal Camillo), Michale Laurenz,  ténor (Orsino), Wolfgang Stefan Schwaiger, baryton (?Marzio), Sébastien Soulès, basse (Olimpio), Peter Marsh, ténor (un juge), Lukas Hynek-Krämer, baryton (Colonne) et Jan Bochnak, ténor (un officier). Le choeur philharmonique de Prague et l’orchestre symphonique de Vienne seront sous la direction de Joahnnes Debus. À l,entracte, l’animatrice s’entretiendra avec ce dernier. Dans ses Actualités, Sylvia L’Écuyer proposera entrevue le même Johannes Debus sujet de la prochaine saison du Canadian Opera Company et échangera également avec la librettiste Ann-Marie MacDonald relativement à Nigredo Hotel qui sera présenté par le City Opera Vancouver. L’émission pourra être entendue aujourd’hui sur MUSE de 13 h à 15 h et, en reprise sur les ondes d’ICI MUSIQUE, le dimanche 16 septembre de 19 h à 23 h.

Dans le cadre de son émission La semaine lyrique, Justin Bernard se proposera de faire entendre es pus belles pages du répertoire lyrique le dimanche 16 septembre de 13 h à 15 h. Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser l’émission « en ondes radio » de 13 h à 15 h à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM) et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut être également écoutée en direct sur le site électronique de Radio VM à l’adresse http://www.radiovm.com.

Le Café d’art vocal présente, en ce samedi 15 septembre 2018, La Gioconda de Almicare Ponchielli dans une production du Gran Teatre del Liceu de 2005. La distribution comprend Deborah Voigt, Elisabetta Fiorillo, Carlo Colombara, Ewa Podles et Richard Margison. La direction musicale est d’Daniele Callegari et la mise en scène de Pier Luigi Pizi. Une reprise est prévue pour le jeudi 2o septembre 2018 à 18 h 30 et aura lieu au Café d’art vocal situé au 1223, rue Amhersrt à Montréal.

*****

Je vous souhaite une agréable semaine lyriqueet espère vous voir à la salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts de Montréal pour la première de Rigoletto ce soir !

La création de l’opéra Chaakapesh, le périple du fripon par l’Orchestre symphonique de Montréal, des récitals de Marie-Nicole Lemieux et Philippe Sly, l’évènement La Voix, espace public d’André Papathomas et une saison lyrique d’automne prometteuse

8 septembre 2018

8 septembre 2018
(No 2018-27)

Chaakapeshle périple du fripon (Matthew Ricketts et  Tomson Highway)
Orchestre symphonique de Montréal
,. 2018
Photographie : Antoine Saito

Sous la direction de son chef Kent Nagano, l’Orchestre symphonique de Montréal a inauguré sa 85e saison avec la création, le 6 septembre 2018 de Chaakapeshle périple du fripon, un opéra de chambre basé sur une légende crie pour narrateur, deux solistes et orchestre du compositeur Matthew Ricketts et  du librettiste et écrivain autochtone Tomson Highway, ce dernier racontant ici l’histoire de Chaakapesh. Des rites, danses et éloges à la Terre seront chantés par le ténor Owen McCausland et le baryton Geoffroy Salvas dans une mise en scène de Charles Dauphinais, accompagnée d’une narration en innu de Florent Vollant et de chants avec tambour de l’artiste inuite Akinisie Sivuarapik. Une seconde représentation a lieu en ce samedi 8 septembre donnera lieu quant à elle à une narration en inuktitut.

Comme le rapportait Radio-canada lors du lancement de la saison 2018-2919 en avril dernier, cette œuvre pourra également être entendue dans trois villages inuits, une communauté crie et deux communautés innues où se rendra l’OSM du 9 au 19 septembre. Cette deuxième tournée de l’OSM en milieu autochtome, la première ayant eu lieu en 2008 et à l’occasion de laquelle Kent Nagano et sept instruments avaient visité le Nunavik pour y interpréter L’histoire du soldat d’Igor Stravinsky, débutera au Nunavik où des arrêts sont prévus à Kuujjuaq, à Salluit et à Kuujjuarapik. Elle se poursuivra dans la communauté crie d’Oujé-Bougoumou et dans les communautés innues de Mashteuiatsh et de Uashat mak Mani-Utenam.  Pour Kent Nagano, ce voyage permettra de repousser « les frontières physiques et artistiques de nos pratiques pour créer et mettre en commun des œuvres exceptionnelles [, de nouer] un dialogue avec différentes traditions [et de suscit[er] de nouvelles attentes à l’égard des orchestres symphoniques du XXIe siècle tout en répondant au mieux à un urgent besoin d’offrir des espaces de médiation et de réconciliation entre les populations autochtones et non autochtones » Le producteur Roger Frappier et une équipe de MAX FILMS (Hochelaga, terre des âmes) suivront l’OSM  à travers les étapes préparatoires de la tournée, ainsi que durant les activités d’échanges culturels dans le but de tourner un documentaire.


Florent Vollant

Pour d’autres informations sur l’évènement, vous pouvez consulter le site de l’OSM en cliquant ici, mais aussi le site de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique où l’annonce de la création de Chaakapeshle périple du fripon est accompagnée du texte de l’entrevue qu’accordait le 18 avril 2018 le compositeur et diplômé de l’École de musique Schulich de l’Université de McGill sur cette nouvelle œuvre. Je vous invite également à lire l’article que consacre à ce nouvel opéra Christophe Huss à cet opéra publié le 1er septembre 2018 dans Le Devoir sous le titre « Friponneries è l’OSM » et, à moins que vous ne vouliez subir l’influence de ce dernier dans votre appréciation de l’oeuvre, la critique qu’en fait celui-ci dans l’édition d’hier et que vous pouvez consulter en cliquant ici. Une autre critique, sous la plume de Jeanne Hourez, peut être lue sur le site Ludwig van Montréal ici. Vous pourrez aussi prendre connaissance du texte de la journaliste Stéphanie Vallet publié dans La Presse+ du 6 septembre 2018 sous le titre « Chaakapesh de l’OSM: hymne à la réconciliation ».

Un récital de notre contralto nationale Marie-Nicole Lemieux à la Fondation Arte Musica

Marie-Nicole Lemieux
Photographie : Genevieve LeSieur, Bleu-Outremer

Pour son concert d’ouverture de la saison 2018-2019. la Fondation Arte Musica a choisi comme invitée notre contralto nationale Marie-Nicole Lemieux. Pour son tout premier récital à la salle Bourgie du Musée des beaux-arts de Montréal, Marie-Nicole Lemieux propose un florilège de mélodies françaises et de lieder allemands avec son grand complice, le pianiste Daniel Blumenthal. Elle interprétera Saluste du Bartas (Arthur Honegger), les Sept Chansons de Clément Marot (Georges Enesco), O ma belle rebelleSérénade et Au Rossignol (Charles Gounod), Kennst du das Land et Wie mit innigstem Behagen (Robert Schumann), Ganymede et Gretchen am Spinnrade (Franz Schubert), Wonne der Wehmut et Die Trommel gerühret (Ludwig van Beethoven), Harfners Lied et Über allen Gipfeln ist Ruh (Fanny Mendelsohn) et Blumengruss, Frühling übers Jahr et Mignon : Kennst du das Land ?) (Hugo Wolf).

Les deux représentations des dimanche 16 et mardi 18 septembre 2018 jouant à guichets fermés, la Fondation Arte Musica a annoncé une supplémentaire, le vendredi 14 septembre 2018, à 19 h 30… qui affiche aussi maintenant … et à laquelle j’aurai quant à moi, le privilège d’assister !

Le baryton-basse Philippe Sly au Ladies’ Morning Musical Club

L’ouverture de saison du Ladies’ Morning Musical Club a également a été confié à un artiste lyrique. Accompagné par le pianiste Michael McMahon, le baryton-basse Philippe Sly proposera un récital à l’occasion duquel il interprétera le cycle schubertien Die Winterreise le 9 septembre 2018 à 15 h 30 à la salle Pollack de l’Université McGill.


Philippe Sly

L’évènement « La Voix, espace public » d’André Papathomas

Pour la première fois de l’histoire de la Maison de la culture du Plateau-Mont-Royal, les salles d’exposition et de concert seront toutes deux occupées par le même artiste. « Les visiteurs auront l’occasion d’entrer en contact avec de nombreux niveaux d’expression et de communication de la voix, aussi bien dans le chant que dans la voix parlée – son souffle dans la poésie, son caractère sacré, ses multiples formes dans l’art contemporain », explique André Pappathomas, le maître d’œuvre de ce moment unique.

Le vernissage de l’exposition qui a donné le coup d’envoi du vaste projet a eu lieu le 30 août 2018 lors d’un 5 à 7. Cette exposition réunit un ensemble d’œuvres représentant la voix, lui prêtant un regard, un espace : instruments inventés, tableaux et sculptures possédant leurs propres voix, nous murmurant des secrets…

Le public est invité non seulement à visiter et à assister, mais aussi à prendre part à la création d’une œuvre vocale participative. L’artiste sera présent du mardi au jeudi, de 13 h 30 à 15 h 30, pour enregistrer ceux et celles qui désirent intégrer leur voix à une grande fresque vocale qui sera présentée le 21 septembre, lors du dernier concert de l’évènement.

Deux évènements ont déjà eu lieu : une lecture musicale de l’oeuvre poétique de Claude Gauvreau sous le thème « Poèmes de détention et quelques « contres » » s’est déroulée le 6 septembre et un concert explorant le chant opératique actuel le 7 septembre avec Rachel Burman et Opéra FOE qui a lancé son nouvel album Notre Damn a eu lieu le 7 septembre. Voici une liste des autres concerts et conférences qui débutent à 19 h 30 :

  • 13 septembre : Comment dire met en scène la poésie dans son expression orale, par la voix de ceux et celles qui l’écrivent. Avec solistes, musiciens, chœur et une dizaine de poètes du Noroît, Mémoire d’encrier…
  • 14 septembre : Mrutismes et Mirlitonnades propose une envolée lyrique et musicale, tout en pianissimo avec un Grand Chœur Bref, solistes et musiciens
  • 19 septembre : Les langages inventés, est le thème de la conférence donnée par André Pappathomas. Vous êtes invités dans les mondes d’Antonin Artaud, de Kurt Schwitters, de Raoul Haussman, et plus près de nous, dans le théâtral et poétique exploréende Claude Gauvreau.
  • 21 septembre : La voix, espace public est une œuvre vocale participative créée pour l’occasion. Avec un chœur, des solistes, un grand ensemble de cuivres, bois et percussions et bien sûr, les gens du quartier qui auront participé à la création de la pièce.

D’autres conférences auront lieu les dimanches après-midi à 14 h.

Participeront à l’événement, des musiciens et solistes de renoms tels Marie-Annick Béliveau, mezzo-soprano / Philippe Prud’homme, pianiste / Rachel Burman, violoncelle / les poètes Louise Dupré, Denise Desautels, Martine Audet, Diane Régimbald, Jonathan Lamy… / les conférenciers Pierre Ouellet et Maxime McKinley / un grand ensemble de cuivres, bois et percussions avec Liberté-Anne Lymberiou.

André Pappathomas

Artiste interdisciplinaire, compositeur et chef de chœur derrière le grand projet Souffles (2016) ayant réuni sur la scène de la salle Wilfrid-Pelletier dix chœurs de différents pays résidants à Montréal, André Pappathomas explore les potentialités de la voix humaine depuis de nombreuses années. En 2017, il est finaliste du Grand Prix des Arts de Montréal et est nommé premier lauréat du prix « Artiste dans la communauté » du Conseil des arts et des lettres du Québec.

Un vidéo de la Fabrique culturelle sur le baryton Jean-François Lapointe

Le grand baryton québécois Jean-François Lapointe, qui a pu être entendu au Festival international du Domaine Forget en compagnie de José van Dam et Sophie Koch, a fait l’objet d’une fort intéressante capsule de la Fabiique culturelle qui a été diffusée sur les ondes de Télé-Québec cet été. Sous le titre « Opéra & Chainsaw- Jean-François Lapointe nous reçoit chez lui », ce court portrait, d’une durée de 5 minutes et 8 secondes, peut être visionné en cliquant ici.

Un superbe été lyrique québécois et un automne prometteur

Si l’été 2018 a été marqué par la nouvelle production de Die Zauberflöte (La Flûte enchantée) dans la mise en scène de Robert Lepage au Festival d’opéra de Québec, d’une présence de José van Dam, Sophie Koch et Jean-François Lapointe au Festival international de Lanaudière et la présentation des Grands chœurs de Verdi et de Wagner lors de la Virée classique de l’Orchestre symphonique de Montréal, la saison d’automne 2018 s’annonce prometteuse. Les lyricomanes du Québec pourront d’abord assister à plusieurs productions. Après son Rigolettodont les trois premières représentations auront leu les 15, 18 et 20 septembre et la quatrième du 22 septembre marquera le début de l’automne (qui débutera ce jour-là avec son équinoxe à 21 h 54), l’Opéra de Montréal renouera avec la musique de Richard Wagner en présentant Das Rheingold (L’Or du Rhin) (14, 18, 20 et 22 novembre 2018). Avec une très belle distribution québécoise, l’Opéra de Québec présentera quant à lui Werther (20, 23, 25 et 27 octobre 2018). Les amateurs et amateurs d’opérette pourront découvrir ou redécouvrir Les Mousquetaires au Couvent par les Productions Belle Lurette (2 au 4 novembre 2018) et Le Chanteur de Mexico par l’Opéra bouffe du Québec (10, 11, 16, 17 et 18 novembre 2018).

La Société d’art vocal de Montréal aura comme invitée Allyson McHardy (14 octobre 2018) et célébrera son 20e anniversaire par un Concert Gala prenant la forme d’une Schubertiade (9 novembre 2018). Le Festival Opéra de Saint-Eustache organisera quant à lui un concert bénéfice (28 octobre 2018). Dans notre capitale nationale, la compagnie Tempêtes et Passions révélera les Trésors du Bel Canto (3 novembre 2018) et le grand baryton anglais Simon Keenlyside s’offrira en récital au Club musical de Québec (27 novembre 2018).

Pour ce qui est de concerts où la voix sera à l’honneur, l’Orchestre symphonique de Québec recevra à son tour la « sublime » Marie-Nicole Lemieux (27 septembre 2018) et l’Orchestre métropolitain la basse Ildar Abdrazakov (28 octobre 2018). L’Orchestre de chambre de McGill sera l’hôte du Gala des Prix Azrieli (15 octobre 2018) et de l’événement Vivaldi, Bach et Julie Boulianne (27 novembre 2018). Les Violons du Roy proposeront une Soirée Vivaldi (21 septembre 2018) et accompagneront le contre-ténor Anthony Constanzo dans une concert Haendel et Glass (29 septembre 2018l). La Fondation Arte Musica aura comme invités Les Talens lyriques ainsi que Philippe Sly et le Chimera project (18 novembre 2018). L’ensemble I Musici de Montréal offre une tribune à six chanteuses lyriques du Québec dans le cadre d’un concert à la recherche de « L’essence d’une femme » (21 octobre 2018). Nathalie Paulin sera l’invitée d’Arion Orchestre baroque dans un concert sous le thème « Amours et désamours » (1er, 2, 3, et 4 novembre 2018).

Le numéro d’automne 2018 de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique… et votre réabonnement ou abonnement

L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique a déployé ses critiques aux quatre coins du Québec pendant la saison estivale et vous pourrez donc lire des compte-tendu des principaux événements qui ont marqué l’été lyrique québécois de 2018. Je peux vous indiquer d’ores et déjà que le numéro 17 (Automne 2018) contiendra un ENTRETIEN avec le grand baryton belge et « maître de musique » José van Dam, fera le PORTRAIT de deux jeunes artistes lyriques de Québec, Carole-Anne Roussel et Évelyne Larochelle,  présentera un PROFIL de la Fondation Azrieli et se terminera sur une CODA de son fidèle collaborateur – et grand musicologue québécois – Jean-Jacques Nattiez.

De nombreux et nombreuses personnes ont renouvelé leur abonnement au cours de l’été et il est encore temps de le faire (ou de vous abonner si vous ne l’êtes pas encore!) pour la prochaine année 2018-2019 (Numéros 17 à 20) (60,00$). Vous pouvez vous abonner en ligne sur le site électronique de la revue à l’adresse http://form.revuelopera.quebec/revue-abonnement.html.

Lancement de l’ouvrage collectif  La musique et le politique : Création, dissonance, violence
Le lancement de l’ouvrage collectif La musique et la politique : Création, dissonance, violence préparé sous la direction de Mariella Pandolfi et Laurence McFalls se tiendra le lundi 10 septembre à 17 h 30 aux Éditions du Boréal situé au 4447, rue Saint-Denis à Montréal. En ma qualité d’auteur de l’une des contributions de l’ouvrage, je compte assister à ce lancement auquel vous pouvez également participer si vous réservez une place en écrivant à l’adresse rsvp@editionsboreal.qc.ca.

Des artistes québécois sur la route…en congé !

Les artistes lyriques du Québec qui rayonnent dans le monde s’offrent un congé de voyage en cette fin d’été et reviennent sans doute au bercail pour y retrouver familles et amis. Mais, dès la semaine prochaine, comme le lirez dans le prochain numéro du blogue, l’une d’entre elles reprendra la route.

*****

Dans le cadre de son émission Place à l’Opéra, l’animatrice Sylvia L’Écuyer  a mis fin samedi dernier à son hommage estival aux compositeurs Leonard Bernstein, Charles Gounod et Claude Debussy et présente à compter d ‘aujourd’hui sa « Moisson de l’automne 2018 ». Elle y présente durant les prochaines semaines « Les fruits des grands festivals européens » et fera entendre, en ce samedi 9 septembre 2018, Falstaff de Giuseppe Verdi dans une production du Royal Opera House Covent Garden. La distribution comprend Bryn Terfel, baryton (Sir John Falstaff), Ana Maria Martinez, soprano (Alice Ford), imon Keenlyside, baryton (Ford), Anna Prohaska, soprano (Nannetta), Frédéric Antoun, ténor (Fenton), Marie-Nicole Lemieux, contralto (Mistress Quickly), Marie McLaughlin, mezzo-soprano (Meg Page), Carlon, ténor (Dr Caius), Michael Colvin, ténor (Bardolph) et Craig Colclough, basse (Pistol). Le choeur et l’orchestre du Royal Opera House Covent Garden seront sous la direction de Nicola Luisotti. En entrevue, l’animatrice recevra les deux artistes lriques du Québec qui participent à cette production, la contralto Marie-Nicole Lemieux et le ténor Frédéric Antoun. Dans ses Actualités, Sylvia L’Écuyer s’entretiendra avec la soprano Myriam Leblanc qui incarnera Gilda dans Rigoletto à l’Opéra de Montréal ainsi qu’avec le chef Alain Trudel. L’émission pourra être entendue aujourd’hui sur MUSE de 13 h à 15 h et, en reprise sur les ondes d’ICI MUSIQUE, le dimanche 9 septembre de 19 h à 23 h.

Dans le cadre de son émission La semaine lyrique, Justin Bernard se proposera de faire entendre es pus belles pages du répertoire lyrique le dimanche 9 septembre de 13 h à 15 h. Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser l’émission « en ondes radio » de 13 h à 15 h à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM) et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut être également écoutée en direct sur le site électronique de Radio VM à l’adresse http://www.radiovm.com.

Le musicologue Michel Veilleux a repris ses séries de projections d’opéra. Aux Matinées d’Opéramania, pourra être visionné le film-opéra Rigoletto de Giuseppe Verdi réalisé Jean-Pierre Ponnelle en 1983. La distribution comprend Ingvar Wixell, Edita Gruberová, Luciano Pavarotti, Ferruccio Furlanetto et Victoria Vergara, sous la direction musicale de Riccardo Chailly et dans une mise en scène de Jean-Pierre Ponnelle. Cette projection a lieu sur le campus de l’Université de Montréal à Longueuil au rez-de-chaussée de l’Édifice Port-de-Mer situé au 101, Place Charles-Le Moyne. Dans le cadre des Soirées d’Opéramania, la première soirée spéciale de la nouvelle saison portera sur « Les grands airs de ténor verdiens » et donnera lieu à des Auditions comparées (dont certaines avec partition) de quelques grands airs de ténor verdiens tirés de La Forza del destinoLuisa Miller, Macbeth et I Masnadieri et chantés par Marcelo Álvarez, Carlo Bergonzi, Joseph Calleja, Franco Corelli, Plácido Domingo, Jonas Kaufmann, Salvatore Licitra, Aquiles Machado, Luciano Pavarotti et Dimitri Pittas. Cette soirée aura lieu le vendredi 14 septembre 2018 et débutera à 19 h 30. Elle se tiendra à la salle Jean Papineau-Couture (B-421) du Pavillon de la Faculté de musique de l’Université de Montréal situé au 200, avenue Vincent d’Indy à Montréal.

Le Café d’art vocal reprend aujourd’hui ses projections d’opéra et présente, en ce samedi 8 septembre 2018, Otello de Giuseppe Verdi dans une production du Royal Opera House Covent Garden de 2017. La distribution comprend Jonas Kaufmann, Marco Vratogna, Maria Agresta et notre compatriote québécois Frédéric Antoun. La direction musicale est d’Antonio Pappano et la mise en scène de Keith Warner. Une reprise est prévue pour le jeudi 13 septembre 2018 à 18 h 30 et aura également lieu au Café d’art vocal situé au 1223, rue Amhersrt à Montréal

*****

Je vous salue de la Ville-Lumièreoù la saison lyrique commence le 11 septembre 2018 avec une nouvelle production de Tristan und Isolde de Richard Wagner à l’Opéra national de Paris… oh ! malheur ! au lendemain de mon retour au Québec !

La huitième édition du Festival d’opéra de Québec : La Flûte magique de Robert Lepage et d’autres grands moments lyriques

9 août 2018

9 août 2018
Numéro spécial estival
(No 2018-26)
 Le salut de Robert Lepage et des membres de la distribution de la nouvelle production de
Die Zauberflöte (La Flûte enchantée) de Wolfgang Amadeus Mozart
Festival d’opéra de Québec, 2018
Photographie : Daniel Turp

Le blogue québécois d’art lyrique est de retour, pour ce numéro spécial estival, que je tenais à rédiger, même s’il interrompt son congé estival et celui du blogueur lyrique, pour vous dire quelques mots sur les évènements de la huitième édition du Festival d’Opéra de Québec auxquels j’ai eu le plaisir d’assister. Je compte publier plusieurs critiques des productions et concerts que j’ai vus dans notre capitale nationale entre le dimanche 29 juillet et le vendredi 3 août 2018 dans L’Opéra- Revue québécoise lyrique, comme le feront également deux autres de ses collaboratrices, Irène Brisson et Chantal Parent.

Dans une mise en scène signée par Robert Lepage, l’événement-phare du festival de 2018 aura été sans contredit la nouvelle production de Die Zauberflöte (La Flûte enchantée) de Wolfgang Amadeus Mozart. J’ai assisté à la première du 31 juillet et ai récidivé le 2 août en me présentant à nouveau à la salle Louis-Fréchette du Grand Théâtre de Québec pour la deuxième représentation- qui affichait comme toutes les autres COMPLET… en me procurant, grâçe aux bons soins du directeur à l’administration Fablen L’Heureux un billet me permettant d’occuper un strapontin à la corbeille !

Scénographe d’exception, Robert Lepage a fait des personnages de cet opéra féérique de Mozart des magiciens et illusionnistes, donnant d’ailleurs l’occasion à Papageno, qu’a incarné avec brio le baryton-basse Gordon Bintner, de se transformer en prestidigitateur. Il a de plus eu recours à la technique du black art, faisant appel à des manipulateurs vêtus de noir et d’autres accessoires cachés par des linceuls noirs, pour faire tantôt léviter Papageno, tantôt transporter les trois esprits sur des tapis volants. Fidèle à l’esprit franc-maçonnique de l’œuvre et mettant par ailleurs sa mise en scène au service de la musique – et du deuxième opéra national allemand de Mozart, Robert Lepage entraîne le public dans cette quête de sens auquel invite le livret d’Emanuel Schikaneder et qui affirme, comme l’écrit le musicologue Bertrand Guay dans l’excellente note de programme, « le droit pour l’’homme ordinaire de n’aspirer à aucune élévation particulière, sinon celle de vivre honnêtement et de jouir des plaisirs simples de l’existence ».

S’agissant de la distribution et de cette panoplie de personnages inspirés du roman Les mystères égyptiens d’Ignaz von Born, la prestation de Gordon Bintner dans le rôle de Papageno est de très haut niveau. Au plan dramatique, il rend le personnage aussi drôle qu’attachant, et au plan vocal la voix est toujours juste et belle. La performance vocale de Frédéric Antoun en Tamino est aussi digne de mention, bien que la théâtralité n’est pas toujours au rendez-vous. Se distinguent aussi les trois premières dames, la soprano Lyne Fortin se démarquant par ailleurs de ses deux collègues, les mezzo-sopranos Allyson McHardy et Megan Latham. C’est au ténor Éric Thériault que l’on doit les moments les plus amusants de La flûte enchantée et celui-ci incarne brillamment le personnage de Monostatos. Connues du public du festival du fait de leur présence respective dans La Damnation de Faust et The Tempest, la basse John Relyea et la soprano Audrey Luna n’étaient pas dans la meilleure forme vocale et les prestations de l’un ou l’autre dans leurs rôle respectifs de Sarastro et de la Reine de la nuit ne furent guère convaincantes. Il faut espérer qu’ils retrouveront leurs moyens s’ils font partie, comme on peut s’y attendre, de la distribution de la production qui sera présentée au Metropolitan Opera dans un avenir rapproché. Il en est allé de même pour la Pamina de Simone Osborne qui n’a pas réellement réussi à insuffler de vie à ce personnage si central à l’opéra. Le duo de prêtres qu’ont formé le baryton William Desbiens et le ténor Louis-Charles Gagnon et celui d’hommes d’armes qu’ont incarné le ténor Guy Lessard et la basse Michel Servant se sont fort bien acquittés de leurs tâches, comme ce fut également le cas des jeunes artistes qui ont personnifié les trois esprits, les sopranos Gabrielle Lapointe et Marie-Louise Duguay et l’alto Clara Magnan Bossé.

Frédéric Antoun (Tamino)
La Flûte enchantée
de Wolfgang Amadeus Mozart
Festival d’opéra de Québec, 2018
Photographie : Louise Leblanc

Si les décors de Jamie Harrison et les éclairages de Simon Wilkinson étaient sobres et que le dépouillement voulu par Lepage était bien servi par ce choix, ce sont les costumes conçus par Kym Barrett qui ont véritablement – et avec raison – ébloui le public. Fantaisistes comme ceux des trois dames, surréalistes come celui de le Reine de la nuit, saisissants de beauté comme ceux de prêtres d’Isis et d’Osiris, ces costumes vont donner une identité à cette production, comme les décors de Marc Chagall l’ont fait pour une autre production de La Flûte enchantée présentée au Metropolitan Opera de New York en 1967.

Les trois dames Lyne Fortin, Megan Latham et Allyson McHardy
La Flûte enchantée de Wolfgang Amadeus Mozart
Festival d’opéra de Québec, 2018
Photographie : Louise Leblanc

Dans sa direction musicale, Thomas Rösner tire le meilleur parti de ces instrumentistes lyriques maintenant avertis que sont les membres de l’Orchestre symphonique de Québec et s’acquitte avec efficacité la responsabilité qui lui incombe de mettre en valeur les multiples interprètes sur scène, Le chef des chœurs Réal Toupin démontre à nouveau l’immense potentiel des choristes de notre capitale nationale qui réussissent encore une fois à impressionner, tant au plan de leur jeu que de leurs voix.

Si La Flûte enchantée a su toucher le cœurs et esprits des mélomanes rassemblés à la salle Louis-Fréchette du Grand théâtre de Québec, l’accueil réservé à Robert Lepage s’est avéré fort en émotion, le public l’ovationnant deux fois plutôt qu’une. D’abord avant le début de la représentation après la mention par l’éloquent président du Conseil d’administration du festival, Pierre A. Goulet, de la nouvelle collaboration de l’artiste de Québec – la cinquième après Le rossignol et autres fables (Stravinsky) (2011), The Tempest (Adès) (2012), La Damnation de Faust (Berlioz) (2013) et L’amour de loin (Kaija Saariaho) (2015) – avec l’évènement mis au monde par Grégoire Legendre et, ensuite, lors du salut final lorsque Robert Lepage s’est joint aux interprètes et au chef, ainsi qu’à ses collègues d’Ex Machina, qu’il a comme toujours mis en valeur, pour recevoir les réactions du public. Ces élans de solidarité n’ont sans doute pas laissé le grand metteur en scène indifférent et semblaient avoir même ému celui dont les spectacles Slav et Kanata ont fait l’objet de protestations au nom du concept d’appropriation culturelle.

Vous pourrez lire sous peu la critique de la musicologue Irène Brisson qui sera diffusée sur le site électronique de L’OpéraRevue québécoise d’art lyrique et publiée ultérieurement dans le numéro 17 (Automne 2018). D’ici là, vous pouvez aussi lire les critiques de Christophe Huss dans Le DevoirMozart, Lepage et la vision de l’âme »), de Josiane Desloges dans Le SoleilLa Flûte enchantée : une fine pluie de magie »), de Samuel Croteau sur le site Ludwig van Montréal (« La Flûte enchantée au Festival d’opéra de Québec: Robert Lepage le magicien » et d’Yves Leclerc dans le Journal de Québec ( « Une Flûte enchantée remplie de magie »). Je vous invite également à lire la critique du directeur du magazine Opera Canada Gianmarco Segato diffusée sur le site du magazine sous le titre « Robert Lepage’s techno-heavy The Magic Flute at Festival d’Opéra de Québec ». Je crois comprendre que la revue britannique Opera Now avait dépêché une représentante au festival dont la critique est encore… à paraître !

J’ai pu assister à quatre autres évènements du Festival dont je réserve ma critique, plus approfondie, aux pages du prochain numéro 17 (Automne 2018) de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique. Mais, je peux vous indiquer d’ores et déjà que l’un des grands moments lyriques du festival aura été la version de concert de l’opéra Pelléas et Mélisande de Claude Debussy. De tels grands moments résultent de la prestation d’une qualité tout simplement exceptionnelle du baryton Marc Boucher dans sa prise rôle de Golaud, mais aussi d’autres belles performances vocales des membres de la distribution originale du Festival Classica. Présentée en collaboration avec les Jeunesses Musicales Canada, la production de La Belle Hélène de Jacques Offenbach n’a pas atteint le même niveau d’excellence, seule l’Oreste de la mezzo-soprano Charlotte Gagnon méritant une mention honorable, de même que des éléments de la mise en scène d’Alain Gauthier. Quelques critiques ont déjà été publiées au sujet de ces deux concerts et je vous invite à lire celles de Christophe Huss dans Le Devoir (« Debussy toujours vivant et rajeuni » et « Piteuse et caricaturale ‘’ Belle Hélène’’ »), de Martin Croteau sur le site Ludwig van Montréal (« Pelléas et Mélisande au Festival d’opéra de Québec : la langue française exaltée » et « Québec sous le charme de La Belle Hélène ».


Samantha Louis-Jean (Mélisande) et Marc Boucher (Golaud)
Pelléas et Mélisande de Claude Debussy
Festival d’opéra de Québec/Festival Classica, 2018
Photographie : Louise Leblanc

Quant à l’évènement « Tchaikovsky et les Russes » ayant eu lieu dans la magnifique Chapelle du Musée de l’Amérique francophone et en débit de l’absence du ténor Guy Lessard, il compte parmi les collaborations les mieux réussies du festival avec la compagnie Tempêtes et passions. Les festivaliers et festivalières ont pu apprécier en très grand nombre les airs des opéras du grand compositeur russe chantés par Jessica Latouche, Marcel Beaulieu et Hugo Laporte, l’interprétation par la soprano Luce Vachon de l’air « Da, vspomnila, Podrugimilye » (« Oui, je me souviens, chers amis ») tiré de l’opéra La Dame de pique s’avérant le moment le plus beau et émouvant de ce concert. S’agissant du concert de Véronique Gens avec Les Violons du Roy, la soprano française a donné vie aux d’opéras de Rameau, Gluck et Mozart avec une intelligence et finesse qui confirme qu’elle compte parmi des plus grandes sopranos baroques et mozartiennes de l’heure. Sur ce concert, vous pourrez lire les commentaires d’Emmanuel Bernier sur le site Bachtrack (« Les doux concerts de Véronique Gens au Festival d’opéra de Québec »), de Josiane Desloges dans Le SoleilMajestueuses envolées au Festival d’opéra ») et d’Yves Leclerc p dans le Journal de QuébecUne sobre soirée : Véronique Gens et Les Violons du Roy impeccables »).

Véronique Gens et Les Violons du Roy
Festival d’opéra de Québec
, 2018
Photographie : Daniel Turp

Au sujet des autres évènements qui ont complété la plus ambitieuse programmation du festival à ce jour, qu’il s’agisse du concert d’ouverture « Sous les étoiles » réunissant les sopranos Suzanne Taffot, Lauren Margison, Claire de Sévigné et Gianna Corbisiero, l’Opéra-Bonbon : L’Aventure gourmande d’Hansel et Gretel et du récital de la soprano Magali Simard-Galdès, vous pourrez lire les critiques de Chantal Parent sur le site de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique et son prochain numéro.

Je n’ai pu, à regret, assister aux Viennoiseries musicales II et aux prestations des membres de La brigade lyrique, mais je crois comprendre que la deuxième édition des Viennoiseries conçue par Tempêtes et passions s’est avérée un beau succès, notamment de foule, ayant été présenté à guichets fermés. Et l’on m’a également dit que les brigadiers et brigadières lyriques de 2018 ont eu le droit de beaux auditoires dans les parcs et lieux publics de la capitale nationale.

Au lendemain de la clôture du festival, le président du conseil Pierre A. Goulet et Grégoire Legendre ont dressé un bilan très positif de la 8e édition dans un communiqué intitulé « Le Festival d’opéra de Québec- Une 8e édition plus ambitieuse que jamais » et qui est accessible ici. Pour un commentaire de ce bilan, je vous invite à lire l’article publié dans Le Soleil du 7 août 2018 sous la plume de Josiane Desloges et le titre « Le Festival d’opéra » couronné de succès ».

Le numéro d’été de de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique

Je vous rappelle que numéro 16 (Été 2018) de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique est paru et que j’ai reçu lors du Festival d’opéra de Québec des commentaires élogieux sur ce numéro. Il contient un ENTRETIEN avec la mezzo-soprano québécoise Michèle Losier, un DOSSIER intitulé « L’élaboration d’une saison d’opéra en 2018 : les méthodes Beaulac et Vernon », un PORTRAIT de la juge et passionnée d’opéra Anne-Marie Trahan, un PROFIL de la Société d’art vocal de Montréal  et une CODA sous le titre « Fragments de Svadba  » signée par l’anthropologue Mariella Pandolfi. Le CALENDRIER, qui se présente en quatre volets chronologique, événementiel, cinématographique et radiophonique, vous permettra de faire d’autres choix éclairés parmi les multiples activités lyriques qui auront lieu au Québec d’ici la l’été 2018.

Vous pouvez acheter ce numéro 16 (Été 2018) à l’unité (20,00$) ou vous abonner pour la prochaine année 2017-2018 (Numéros 17 à 20) (60,00$). Vous pouvez effectuer votre commande sur le site électronique de la revue à l’adresse http://form.revuelopera.quebec/revue-abonnement.html. Et ne tardez pas trop de façon à pouvoir recevoir le numéro d’automne qui mettra en vedette le « maître de musique » José van Dam avec lequel je me suis entretenu cet été lors de son passage au Domaine Forget.

La suite de l’été lyrique québécois de 2018

Si les festivals d’opéra, celui de Saint-Eustache et de Québec sont maintenant chose du passé et que le Festival de Lanaudière s’est conclu la fin de semaine dernière, les opéraphiles du Québec pourront assister à plusieurs autres concerts à saveur vocale et lyrique d’ici la fin de l’été. Ainsi, La compagnie Tempêtes et Passions propose un concert sur le thème « Plaisir de la musique »  avec le ténor Guy Lessard et une deuxième représentation du spectacle lyrique « Les Castafiores » le 14 août avec la soprano Chantal Parent et la mezzo-soprano Luce Vachon. La 15e édition du Festival d’art vocal de Montréal est en cours et se conclura le 10 août avec la présentation d’une production de l’opéra Cendrillon  de Jules Massenet. Dans le cadre de la Semaine italienne de Montréal, La Bohème de Puccini pourra être vue et entendue en plein air le 12 août. Les Concerts Ahuntsic en fugue offriront une tribune aux jeunes artistes lyriques Magali Simard-Galdès, Jean-Michel Richer et Andréanne Brisson Paquin, le 12, 18, 19, 20 et 22 août. Dans le cadre de la programmation estivale, la Société d’art lyrique du Royaume proposera une « Destination Puccini » à l’occasion de laquelle le pianiste Dominic Boulianne accompagnera, le 16 août, Caroline Bleau, Éric Thériault et Alexandre Sylvestre dans les plus grands succès du grand compositeur Italie. Poursuivant la célébration de son quarantième anniversaire, le Festival international du Domaine Forget donnera l’occasion à son ambassadrice Marie-Nicole Lemieux d’être entendue le 18 août avec Les Violons du Roy Sous la direction de Jean-François Rivest dans le cadre d’un concert consacré à Brahms, Chausson et Beethoven. La compagnie Opéra dans le Parc, en collaboration avec les productions Alma Viva, présentera quant à elle, dans le cadre de la Semaine des Arts de Notre-Dame-de-Grâce, une adaptation de Carmen de Bizet sera présentée le 22 août. La production, qui réunit les chanteurs Zita Bombardier, Rodrigo Ocampo, Marie-Chantal Lemieux, Nadia Neiazy et Vincent Ranallo, sera reprise les 25 et 29 août.

La Virée classique de l’Orchestre symphonique de Montréal fait une belle place à l’art lyrique dans le cadre de sa 7e édition avec la présentation des Grands chœurs de Verdi et de Wagner le 31 août et le 1er septembre. Le concert de clôture de la Virée classique réunira cinq chœurs de l’Alliance chorale du Québec pour présenter un vaste répertoire de musique chorale le 2 septembre.

Et sur nos grands écrans, nous pourrons visionner le 1er septembre « Concert sous les étoiles? » enregistré en direct le 13 juillet 2018 à la Waldbühne de Berlin cet été et ?mettant en vedette le célébrissime ténor allemand Jonas Kaufmann, en compagnie de la mezzo-soprano géorgienne, Anita ?Rachvelishvili.?

Yannick Nézet-Séguin à Philadelphie, Marie-Nicole Lemieux Stockholm et Édimbourg, Karina Gauvin au Festival de Glyndebourne, Suzie Leblanc en Nouvelle-Écosse, Claire de Sévigné Chicago et Michèle Losier à Édimbourg

Nos artistes lyriques du Québec continuent de rayonner sur les scènes lyriques du monde en cet été 2018.. Yannick Nézet-Séguin dirigera l’Orchestre de Philadelphie dans un programme Bernstein le 10 août 2018. Marie-Nicole Lemieux se produira avec l’Orchestre symphonique de la radio suédoise pour chanter la Symphonie nº 8 en mi bémol majeur dite « des Mille » de Mahler à Stockholm et à Édimbourg les 22 et 26 août 2018. Karina Gauvin continuera d’incarner Merab dans l’oratorio Saül d’Haendel au Festival de Glyndebourne pour huit (7) autres représentations entre le 11 et 25 août. La soprano Suzie Leblanc se produira dans différentes villes de Nouvelle-Écosse avec un programme réunissant des airs du compositeur italien Angelo Maria Fiorè les 12, 14 et 16 août 2018. La soprano Claire de Sévigné participera au Festival de Grant Park à Chicago dans la production de Carmina Burana de Carl Orff les 17 et 18 août 2018. Michèle Losier se joindra au Festival d’Édimbourg pour incarner Angelina dans La Cenerentola de Rossini du 24 au 26 août 2018.

Après l’émission « L’art lyrique » que Frédéric Cardin anime sur MUSE de 12 h à 13 h, Sylvia L’Écuyer  – toujours sur MUSE et à Place à l’Opéra – poursuivra son « Hommage aux compositeurs Leonard Bernstein, Charles Gounod et Claude Debussy ». Pourront y être entendus les opéras suivants : Mireille (Gounod) (11-12 août), Fidelio (Beethoven) et La sonnambula (Bellini) (18-19 août) et Mass (Bernstein) (25-26 août). Vous pourrez lire les détails sur la distribution et d’autres renseignements sur ces de ces divers opéras en cliquant ici.

Dans le cadre de son émission La semaine lyrique, Justin Bernard proposera des reprises de ses émissions de la dernière année le dimanches 12, 19, et 26 août ainsi que le 2 septembre 2018. Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser l’émission « en ondes radio » de 13 h à 15 h à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM) et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut être également écoutée en direct sur le site électronique de Radio VM à l’adresse http://www.radiovm.com.

Si les Matinées d’Opéramania et Soirées d’Opéramania, sont toujours en relâche pour la saison estivale, je vous rappelle que le Café d’art vocal offre une série de projections estivales depuis le début de mois d’août et que trois autres rendez-vous sont proposés : La Grande Notte a Verona (8 et 9 août 1988), 25e anniversaire du Lincoln Center (1991) (15 et 16 août), Baden-Baden (juillet 2007) (22 et 23 août) et Baden-Baden (juillet 2011) (29 et 30 août). Les projections débuteront à 18 h 30.

*****

Je vous souhaite une agréable suite d’été lyriqueet reprend congé du blogue jusqu’au 8 septembre 2018, tout en poursuivant mon propr été lyrique qui m’a permis d’assister samedi dernier au « Concert Bernstein » de l’Orchestre métropolitain et de son chef Yannick Nézet-Séguin au Festival de Lanaudière et, hier soir, au Concert gala de l’Institut canadien d’art vocal qui feront aussi l’objet de mes critiques dans le prochain numéro de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique

Samson et Dalila à l’Opéra de Rimouski, Acis and Galatea au Festival Montréal baroque, la sortie prochaine du numéro 16 (Été 2018) de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique… et une pause estivale pour le blogueur lyrique !

23 juin 2018

23 juin  2018
(No 2018-25)

Après la première d’hier soir, l’équipe de l’Opéra de Rimouski se prépare pour la seconde représentation de l’opéra Samson et Dalila de Camille Saint-Saens qui aura lieu le dimanche 24 juin 2018. Je vous rappelle que la distribution comprend Steeve Michaud (Samson), Geneviève Lévesque (Dalila), Alexandre Sylvestre (Grand prêtre de Dagon), Marcel Beaulieu (Amibélech et veillard hébreu), Jonathan Gagné (Messager philistin) ainsi qu’Antoine Trépanier et Guillaume Saint-Gelais (Premier et deuxième philistin). Le directeur artistique de la compagnie, Claude-Robin Pelletier assurera la mise en scène. Le Choeur et les musiciens de l’opéra seront sous la direction de Dany Wiseman.

L’évènement débutera à 13 h 30 se déroulera à la salle Desjardins-Telus de Rimouski. Vous pouvez obtenir plus d’information et retenir vos places en téléphonant au 418-724-0800 ou 418-722-1985.

La sortie prochaine du numéro 16 (Été 2018) de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique

En cette veille de Pâques, j’ai le plaisir de vous annoncer la sortie prochaine du numéro 16 (Été 2018) de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique. Ce numéro contiendra un ENTRETIEN avec la mezzo-soprano québécoise Michèle Losier. Vous pourrez aussi y lire un DOSSIER intitulé « L’élaboration d’une saison d’opéra en 2018 :  les méthodes Beaulac et Vernon », un PORTRAIT de la juge et passionnée d’opéra Anne-Marie Trahan, un PROFIL de la Société d’art vocal de Montréal  et une CODA sous le titre « Fragments de Svadba  » signée par l’anthropologue Mariella Pandolfi. Le CALENDRIER, qui se présente en quatre volets chronologique, événementiel, cinématographique et radiophonique, vous permettra de faire des choix éclairés par les multiples activités lyriques qui auront lieu au Québec durant l’été 2018. Les personnes abonnées recevront d’ailleurs, en primeur, un tiré-à-part de ce calendrier avec  l’Infolettre du numéro 16 de la revue dont je ferai l’envoi sous peu.

L’opéra Acis and Galatea et deux événements à caractère lyrique Festival Montréal Baroque 2018

Dans le cadre du Festival Montréal baroque de 2018 et sous la direction du chef Eric Milnes,  l’ensemble L’Harmonie des saisons présente en ce samedi 23 juin 2018 l’opéra Acis and Galatea de Georg Friedrich Haendel. La distribution comprend Charles Daniels, ténor, Clara Rottsolk, soprano, Nicholas Burns, alto, Philippe Gagné, ténor et Peter Becker, basse. Sur son harpe baroque, Antoine Malette-Chénier accompagnera les solistes et interprétera, avant le début de l’opéra, le Concerto pour harpe de Haendel. Des projections grandioses et inédites de l’artiste visuel Étienne Saint-Amant viendront ponctuer l’action et y faire écho, en plus d’approfondir l’expérience sensorielle. Elles offriront un décor aux atmosphères fortes, avec des compositions denses et riches.  Cet évènement  débutera à 19 h et se déroulera à l’Agora Hydro-Québec de l’UQAM situé au 1175, rue Président-Kennedy à Montréal.

Deux autres événements à caractère lyrique seront également présentés dans le cadre du festival. Sous le titre « Leandro & Ariadne : AMORE », la soprano Ariadne Lih et le contreténor Leandro Marziotte proposeront un récital consacré à la musique vocale profane du XVIIe siècle italien. Les deux artistes auront droit à un accompagnement d’Alexis Risler au théorbe et Susie Napper au violoncelle baroque. Cet évènement se déroulera au Musée McCord le dimanche 24 juin à 11 h. Sous la direction musicale de Francis Colpron et dans une mise en scène et chorégraphe de Marie-Nathalie Lacoursière, Les Boréades et Les Jardins chorégraphiques présenteront l’opéra Apollon et Daphné de Jean-Baptiste Lully. La distribution comprend le baryton François-Nicolas Guertin, la soprano Jacqueline Woodley et la danseuse Stéphanie Brochard. Cet événement est prévu pour le dimanche 24 juin à 19 h et aura lieu à l’Agora Hydro-Québec de l’UQAM.

Les faits saillants de l’été lyrique québécois de 2018

Les opéraphiles du Québec pourront fréquenter de nombreux festivals, plusieurs séries de concerts et des événements multiples durant lesquels l’art total sera à l’honneur. Voici les faits saillants de l’été lyrique québécois de 2018 :

Lors de la 54e édition des Concerts populaires de Montréal, des œuvres chorales de Claude Champagne, Roger Matton et Pierre Mercure figureront au programme de l’événement « De la Russie au Québec » le 28 juin 2018. Marie-Josée Lord chantera des airs tirés du répertoire lyrique romantique le 19 juillet et Marc Hervieux, porte-parole de l’événement, se produira parmi plus de deux cents choristes pour clore la série le 2 août. Le bel canto inaugurera l’édition 2018 du Festival de musique de Lachine lors d’un concert dans lequel les membres de l’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal rendront hommage à Rossini le 30 juin. Le quatuor vocal Quartom se produira le 7 juillet à L’Entrepôt, endroit accueillant également Suzie LeBlanc pour un concert consacré au répertoire du Seicento italien le 10 juillet, ainsi que Marc Boucher dans un récital dédié à la mise en musique des vers de Baudelaire le 12 juillet. Magali Simard-Galdès et Caroline Gélinas chanteront Bach et Haendel le 15 juillet. La compagnie Tempêtes et Passions présente différents concerts dans notre capitale nationale, notamment Pantalon et compagnie les 5 et 19 juillet et Les Castafiores les 19 juillet et 9 août ainsi qu’un évènement sur le thème « Plaisir de la musique » le 9 août.

Le baryton Hugo Laporte et la soprano franco-espagnole Eleonora de la Peña inaugureront l’édition 2018 du Festival Opéra de Saint-Eustache avec le concert « Duo d’amour à l’opéra » le 6 juillet. Prouesses et agilité seront au rendez-vous pour un événement alliant l’art lyrique et le ballet aérien, au cours duquel les chanteurs Christine Williams et Rodrigo Ocampo se joindront à l’ensemble Les Oiseaux du Paradis, composé de la danseuse Elsie Morin et de l’acrobate Mathieu Roy, le 7 juillet. Le festival mettra un terme à sa neuvième édition avec un concert en plein air réunissant les chanteurs de la relève du programme des Jeunes Ambassadeurs lyriques le 8 juillet.

Le Festival Orford Musique accueillera la soprano Nathalie Paulin et le ténor Benjamin Butterfield dans un concert consacré à la mélodie française le 8 juillet. Les œuvres sacrées de la Nouvelle-France seront au cœur du concert réunissant les sopranos Suzie LeBlanc et Elizabeth MacIsaac, qui interpréteront des motets et chants des Ursulines de Québec le 21 juillet.

Plusieurs œuvres lyriques contemporaines figurent au sein de la riche programmation du Festival de Lanaudière. Alain Trudel et l’Orchestre symphonique de Laval accueilleront Marie-Josée Lord dans un concert réunissant des airs de Carlisle Floyd, Gershwin et Bernstein le 8 juillet. Kent Nagano et l’Orchestre symphonique de Montréal présenteront en première québécoise et canadienne la Passion selon saint Luc du compositeur polonais Krzysztof Penderecki, événement réunissant une prestigieuse distribution de solistes, dont Sarah Wegener, Matthew Rose et Lucas Meachem, le 14 juillet. La soprano Ève Dessureault s’offrira en récital le 18 juillet, avant de se produire en tant que soliste dans un concert dirigé par Stephen Layton réunissant des œuvres lyriques de Karl Jenkins le 28 juillet. Sous la direction d’Andrew Gray, Path of Miracles de Joby Talbot sera présenté par le chœur de chambre Voces Boreales le 29 juillet.

Célébrant son quarantième anniversaire, le Festival international du Domaine Forget propose plus de trente concerts, auxquels participeront plusieurs artistes lyriques d’ici et d’ailleurs. Le baryton-basse José van Dam offrira une classe de maître publique le 10 juillet, pour ensuite chanter des airs mozartiens et des œuvres issues de la musique française aux côtés de la mezzo-soprano Sophie Koch le 14 juillet. Accompagné d’un ensemble klezmer traditionnel, le baryton-basse Philippe Sly proposera une nouvelle interprétation du cycle schubertien Die Winterreise le 21 juillet. L’ambassadrice du festival Marie-Nicole Lemieux sera reçue par Les Violons du Roy lors d’un concert consacré à Brahms, Chausson et Beethoven. Sous la direction de Jean-François Rivest, l’événement aura lieu le 18 août.

Poursuivant sa tradition de présentation de concerts intimes, Musique de chambre à Sainte-Pétronille accueillera pour sa 35e édition la soprano Évelyne Larochelle qui interprétera le cycle de lieder Frauenliebe und leben le 12 juillet. Suzie LeBlanc chantera des airs du compositeur baroque italien Angelo Maria Fiorè le 26 juillet 2018 à 20h30. La programmation estivale de la Société d’art lyrique du Royaume propose deux Destinations lyriques durant l’été 2018. La soprano Jacinthe Thibault se joindra à l’Ensemble Sonate 1704 pour une Destination baroque, événement consacré au répertoire du XVIIIe siècle le 19 juillet. Accompagnés par le pianiste Dominic Boulianne, Caroline Bleau, Éric Thériault et Alexandre Sylvestre interpréteront les plus grands succès pucciniens dans le cadre de la Destination Puccini le 16 août. La 15e édition du Festival d’art vocal de Montraiaura lieud du 23 juillet au10 août et présente un programme  comprenant quatre cours de maîtres, une soirée bénéfice, trois récitals thématiques, un concert de gala et une production de l’opéra Cendrillon  de Jules Massenet.

La huitième édition du Festival d’opéra de Québec donnera son coup d’envoi avec un concert sous les étoiles réunissant les sopranos Suzanne Taffot, Lauren Margison, Claire de Sévigné et Gianna Corbisiero le 24 juillet. L’univers merveilleux des frères Grimm séduira les jeunes mélomanes avec Opéra-Bonbon : L’Aventure gourmande d’Hansel et Gretel, production jeunesse présentée du 24 au 27 juillet. Maude Côté-Gendron tiendra le rôle-titre de l’opéra bouffe La Belle Hélène d’Offenbach, fruit de la collaboration entre le Festival et les Jeunesses Musicales Canada, pour trois représentations les 28, 30 juillet et 1er août. En collaboration avec le Festival Classica, le centenaire du décès de Debussy sera commémoré avec la version de concert de Pelléas et Mélisande le 29 juillet. Le répertoire lyrique russe sera à l’honneur dans « Tchaïkovski et les Russes », événement présenté du 30 juillet au 3 août. Les « Viennoiseries musicales II » permettront d’entendre des airs d’opérettes et des valses de Strauss le 5 août. Dans une mise en scène signée par Robert Lepage, La Flûte enchantée de Mozart sera la production maîtresse du Festival pour quatre représentations les 31 juillet, 2, 4 et 6 août. Les Violons du Roy accueilleront la soprano française Véronique Gens lors de sa première visite au au Québec et Canada, offrant un récital consacré aux airs d’opéra de Rameau, Gluck et Mozart le 3 août. L’un des lauréats du Concours musical international de Montréal se produira en récital le 5 août.

La compagnie Opéra dans le Parc présentera, dans le cadre de la Semaine des Arts de Notre-Dame-de-Grâce, une adaptation de Carmen de Bizet sera présentée par les productions Alma Viva le 22 août. La production, qui réunit les chanteurs Zita Bombardier, Rodrigo Ocampo, Marie-Chantal Lemieux, Nadia Neiazy et Vincent Ranallo, sera reprise les 25 août et 29.

La Virée classique de l’Orchestre symphonique de Montréal se poursuit pour une septième année consécutive fait une belle place à l’art lyrique avec la présentation des chœurs de Verdi et de Wagner le 31 août à 19h et le 1er septembre. Le concert de clôture de la Virée classique réunira cinq chœurs de l’Alliance chorale du Québec pour présenter un vaste répertoire de musique chorale le 2 septembre.

Un atelier d’’opéra pour les enfants sourds par l’Opéra de Montréal et le BRAMS

Comme m’en informé son directeur à l’action communautaire et éducative à Pierre Vachon, l’Opéra de Montréal a mis sur pied un atelier d’opéra en participation avec un chœur d’enfants vivant avec une surdité de l’École orale de Montréal pour les sourds. Ce atelier à été conçu avec l’aide d’une équipe du Laboratoire international de recherche sur le cerveau, la musique et le son (BRAMS) et de sa directrice Isabelle Peretz ainsi qu’avec la collaboration d’enseignants, de spécialistes et d’artistes, en particulier de la soprano Frédérique Drolet, du baryton Pierre Rancourt et du pianiste Michel-Alexandre Broekaert. Pour apprécier le bienfait de la musique sur ces jeunes, je vous invite à visionner la capsule intitulée « Les sourds à l’opéra- Trouver la fréquence » et réalisée par la Fabrique culturelle en cliquant ici.

Jacques Lacombe à Bonn et Berlin, Étienne Dupuis à Londres et Berlin. Julie Boulianne à Toulouse, Barbe et Doucet à Cologne, Samy Moussa à Munich, Hambourg et Kiel, Florie Valiquette à Zurich et Vichy, Daniel Taylor à Rockport, Suzie Leblanc à Rockport, Ottawa et Nouvelle-Écosse, Yannick Nézet-Séguin à Munich et Baden-Baden, Ana Sokolovic à Hanovre, Frédéric Antoun à Londres, Marie-Nicole Lemieux à Londres, Stockholm et Édimbourg, Marie-Ève Munger à Paris, Jean-François Lapointe à Melbourne, Marjorie Maltais à Campbellford, Karina Gauvin au Festival de Glyndebourne, Julien Bilodeau, Alain Trudel, Dominique Champagne, France Bellemare, Jean-Michel Richer et Caroline Bleau à Cincinnati, Hélène Guilmette à Munich, Claire de Sévigné à Elora et Chicago et Michèle Losier à Édimbourg

Nos artistes lyriques du Québec rayonneront en grand nombre au courant de l’été 2018. Le chef Jacques Lacombe dirigera Oberst Chabert d’Hermann von Waltershausen à l’Opernhaus de Bonn du 21 juin au 13 juillet 2018, ainsi que Faust de Gounod au Deutsche Oper de Berlin du 23 juin au 6 juillet 2018, production dans laquelle Étienne Dupuis incarnera Valentin les 3 et 6 juillet 2018. Le baryton sera également à Londres pour chanter Marcello dans La Bohème de Puccini au Royal Opera House du 26 juin au 20 juillet 2018. Julie Boulianne tiendra le rôle d’Annio dans La Clemenza di Tito de Mozart au Théâtre du Capitole de Toulouse du 22 juin au 1er juillet 2018. Le tandem Barbe et Doucet collaborera à la nouvelle production de l’opéra bouffe La Grande-duchesse de Gérolstein d’Offenbach à l’Opéra de Cologne du 23 juin au 12 juillet 2018. Dans le cadre du Festival d’opéra de Munich, le chef Samy Moussa fera ses débuts avec l’Orchestre du Bayerische Staatsoper en dirigeant Missa in Angustiis d’Haydn le 24 juin 2018, ainsi que les Wolf Lieder du compositeur français Gérard Grisey le 6 juillet 2018. Il présentera en première mondiale son œuvre Ahania’s Lament for female voice and orchestra à Hambourg le 13 juillet 2018, suivie d’une représentation le lendemain à Kiel. Florie Valiquette incarnera la Fortune et Damigella dans L’incoronazione di Poppea de Monteverdi du 24 juin au 12 juillet 2018 à l’Opernhaus de Zurich, pour ensuite chanter Sophie dans la version concertante de Werther de Massenet présentée au Festival d’été de l’Opéra de Vichy le 22 juillet 2018. Invités par le Festival de musique de chambre de Rockport au Massachusetts, Suzie Leblanc et Daniel Taylor chanteront des duos d’amour d’Haendel au Shalin Liu Performance Center à Rockport aux Etats-Unis d’Amérique le 24 juin 2018. La soprano se produira à Ottawa et dans différentes villes de Nouvelle-Écosse avec un programme réunissant des airs du compositeur italien Angelo Maria Fiorè du 5 au 16 août 2018. Yannick Nézet-Séguin dirigera l’Orchestre de la radio bavaroise pour deux concerts réunissant des œuvres chorales et symphoniques de Poulenc et Chostakovitch à la Herkulessaal de Munich les 28 et 29 juin 2018, collaborant ensuite avec le Festspielhaus de Baden-Baden pour présenter La Flûte enchantée de Mozart du 8 au 14 juillet 2018. Il dirigera l’Orchestre de Philadelphie lors d’une représentation de la Symphonie no 4 en sol majeur de Mahler le 8 août 2018, pour ensuite se consacrer au répertoire de Bernstein le 10 août 2018. Svadba d’Ana Sokolovi? sera présenté au Conservatoire d’Hanovre du 6 au 10 juillet 2018. Frédéric Antoun et Marie-Nicole Lemieux incarneront respectivement Fenton et Miss Quickly dans Falstaff de Verdi au Royal Opera House de Londres du 7 au 21 juillet 2018. La contralto se produira ensuite avec l’Orchestre symphonique de la radio suédoise pour chanter la Symphonie nº 8 en mi bémol majeur dite « des Mille » de Mahler à Stockholm et à Édimbourg les 22 et 26 août 2018. Marie-Ève Munger sera à l’Opéra-Comique de Paris pour incarner Musette dans Bohème, notre jeunesse, version revisitée du drame puccinien présentée du 9 au 17 juillet 2018. Jean-François Lapointe tiendra le rôle-titre de Guillaume Tell de Rossini au Victorian Opera de Melbourne du 14 au 19 juillet 2018. Marjorie Maltais chantera des extraits de Porgy and Bess de Gershwin au Festival de Westben à Campbellford en Ontario du 18 au 26 juillet 2018. Dans le cadre du Festival d’opéra de Glyndebourne, Karina Gauvin incarnera Merab dans l’oratorio Saül d’Haendel du 19 juillet au 25 août 2018. Alain Trudel dirigera Another Brick in the Wall de Julien Bilodeau et de Roger Waters au Festival d’été du Cincinnati Opera du 20 au 31 juillet 2018. Dans une mise en scène de Dominique Champagne, la production réunit les chanteurs de la distribution montréalaise France Bellemare, Jean-Michel Richer et Caroline Bleau. Hélène Guilmette tiendra le rôle d’Eurilla dans Orlando paladino d’Haydn, nouvelle production présentée par le Festival d’opéra du Bayerische Staatsoper de Munich du 23 au 29 juillet 2018. Claire de Sévigné chantera la Messe en do mineur de Mozart au Festival d’Elora en Ontario le 29 juillet 2018, pour ensuite participer au Festival de Grant Park à Chicago dans la production de Carmina Burana de Carl Orff les 17 et 18 août 2018. Michèle Losier se joindra au Festival d’Édimbourg pour incarner Angelina dans La Cenerentola de Rossini du 24 au 26 août 2018.

Après l’émission « L’art lyrique » que Frédéric Cardin anime sur MUSE de 12 h à 13 h, Sylvia L’Écuyer  – toujours sur MUSE et à Place à l’Opéra – terminera, les 23 et 24 juin 2018, sa saison printanière durant laquelle elle fait appel à des artistes lyriques pour présenter un opéra qui pourrait changer le monde ou qui a changé leur monde. Pour la septième et dernière émission de cette saison, la chef Susanna Mälkki  est mise à contribution et a choisi de faire entendre Carmen de Georges Bizet. La distribution comprend Béatrice Uria-Monzon, mezzo-soprano (Carmen), Roberto Alagna, ténor (Don José), Marina Poplavskaya, soprano (Micaëla), Erwin Schrott, baryton-basse (Escamillo), Eliana Bayon, soprano (Frasquita), Itxaro Mentxaka, mezzo-soprano (Mercédès), Alex Sanmarti, baryton (Moralès), Josep Ribot, basse (Zuniga) Marc Canturri, baryton (Le Dancaïre) et Francisco Vas, ténor (Rememdado). Le Chœur et l’Orchestre symphonique du Gran Theatre del Liceu de Barcelone seront sous la direction de Marc Piollet. L’émission pourra être entendue en reprise sur les ondes d’ICI musique le dimanche 24 juin 2018 de 19 h à 23 h.

Pendant l’été 2018, Sylvia L’Écuyer rendra « Hommage aux compositeurs Leonard Bernstein, Charles Gounod et Claude Debussy ». Les opéras suivants seront diffusés du 30 juin au 2 septembre 2018 : West Side Story et On the Town (Bernstein) (30 juin-1er juillet), La nonne sanglante (Gounod) (7-8 juillet), La chute de la maison Usher et Le diable dans le beffroi (Debussy) (14-15 juillet), A Quiet Place et Trouble in Tahiti (Bernstein) (21-22 juillet), La colombe (Gounod) (28-29 juillet), Candide et Songfest (Bernstein) (4-5 août), Mireille (Gounod) (11-12 août), Fidelio (Beethoven) et La sonnambula (Bellini) (18-19 août) et Mass (Bernstein) (25-26 août). Vous pourrez lire les détails sur la distribution et d’autres renseignements sur ces de ces divers opéras en cliquant ici.

Dans le cadre de son émission La semaine lyrique, Justin Bernard proposera le dimanche 17 juin 2018 l’écoute des plus belles pages du répertoire lyrique. Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser l’émission « en ondes radio » de 13 h à 15 h à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM) et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut être également écoutée en direct sur le site électronique de Radio VM à l’adresse http://www.radiovm.com.

Je vous rappelle les Matinées d’Opéramania et Soirées d’Opéramania, font relâche pour la saison estivale. Les projections du Café d’art vocal font également relâche, mais reprendront au début de mois d’août avec le programme suivant :  Les voix d’or du XXe siècle (le 1er et 2 août), La Grande Notte a Verona (8 et 9 août 1988), 25e anniversaire du Lincoln Center (1991) (15 et 16 août), Baden-Baden (juillet 2007) (22 et 23 août) et Baden-Baden (juillet 2011) (29 et 30 août). Les projections débuteront à 18 h 30.

*****

Je vous souhaite un agréable été lyrique... et prend congé du blogue pendant la saison estivale pour vous revenir le samedi 8 septembre 2018 !

La soirée lyrique « De Moscou à Montréal », The Triumph of Time and Truth en ouverture du Festival baroque de Montréal et la victoire de Magali Simard-Galdès au deuxième Récital-concours de mélodies françaises du Festival Classica

16 juin 2018

16 juin  2018
(No 2018-24)

Sous la co-présidence d’honneur de l’artiste lyrique Sharon Azrieli et du consul général de la Fédération de Russie Yury Bedzhanyan, le Théâtre Lyrichorégra 20  et son directeur artistique Alan Nonat présentent, en ce samedi 16 juin 2018, la Soirée Lyrique de Moscou à Montréal. Organisée avec la collaboration avec l’Opéra Helikon de Moscou et l’Ensemble Sinfonia de Montréal qui sera sous la direction du chef Louis Lavigueur, la soirée permettra à de « Jeunes ambassadeurs lyriques » du Québec de se joindre à des artistes russes de renom, pour offrir un florilège de duos, trios et autres petits ensembles vocaux, tirés des grandes pages du répertoire  lyrique composé par  Tchaïkovski, Borodine, Mozart, Rossini, Verdi et Donizetti. De l’Opéra Helikon de Moscou, l’on pourra entendre Lidiya Svetozarova, soprano, Ivan Gyngazov, ténor, Maxim Perebeynos, baryton et Georgy Ekimov, les « Jeunes Ambassadeurs Lyriques » d’ici étant Suzanne Taffot, soprano, Rachèle Tremblay, mezzo-soprano et Hugo Laporte, baryton. La soirée sera complétée par l’interprétation d’extraits de L’oiseau de feu de Stravinsky et par le célèbre poème symphonique Dans les steppes de l’Asie centrale de Borodine.

Ce concert débutera à 20 h et se déroulera à la salle Claude Champagne de l’Université de Montréal située au 220, avenue Vincent-D’Indy. Les billets sont en prévente en ligne (www.ensemblesinfonia.com) au prix de 30 $ pour les adultes et je vous rappelle que les étudiants et étudiantes de moins de 18 ans  peuvent se procurer des billets au coût modique de 15 $. Pour des renseignements supplémentaires, vous pouvez communiquer avec le Théâtre Lyrichorégra par téléphone (514 684 7287) ou courriel (theatrel20@gmail.com)

Une classe de maître de Tempêtes et passion avec Richard Margison

Dans le cadre de sa mission de mentorat, la compagnie Tempêtes et Passions accueillera le ténor canadien Richard Margison pour une classe de maître qui aura lieu le dimanche 16 juin 2018. Prendront part à cet évènement les jeunes sopranos Évelyne Larochelle, Carole-Anne Roussel et Laurie Tremblay, Y participeront également les deux artistes lyriques qui animent Tempêtes et passions, la mezzo-soprano Luce Vachon et le ténor Guy Lessard. L’accompagnement au piano sera offert par Anne-Marie Bernard. Cette activité aura lieu le samedi 16 juin 2018 de 10 h à 15 h 30, au local 29 du Conservatoire de musique de Québec situé au 225, Grande Allée Est (Bloc C, 3e étage)

Je vous rappelle que Richard Margison dirige avec la metteure en scène Valerie Kuinka le Highlands Opera Studio depuis 2008.  Il y est proposé une formation avancée à de jeunes artistes qui désirent se dédier à une carrière opératique.

Richard Margison

La soprano Suzie Leblanc avec les Concerts de la Chapelle de Saint-Camille

L’ensemble Les Boréades et Les Concerts de la Chapelle se retrouverot à Sainte-Camille en Estrie pour présenter un événement auquel prendra part la soprano Suzie Leblanc. Au programme du concert qui mettra aussi en présence Francis Colpron (flûte), Olivier Brault (violon baroque), Mélisande Corriveau (viole de gambe) et Hank Knox (clavecin), pourront être entendues des oeuvres de Lezrenzi, Lorenzani et Merula. Pour des renseignements additionnels sur ce concert qu’accueillera le Camillois et qui débutera à 20 h, vous pouvez cliquer ici.

Ce concert s’inscrit dans le cadre de la troisième édition de l’Académie de musique ancienne de Saint-Camille qui se déroule du 15 au 17 juin 2018. Les membres de l’ensemble Les Boréades animent des séances de formation intensive permettant aux participants et participantes d’approfondir à la fois le répertoire baroque et les techniques de jeux spécifiques à leur instrument.

The Triumph of Time and Truth de Haendel en ouverture du Festival Montréal Baroque 2018

Sur le thème « Hallelujah Handel », le Festival Montréal baroque fait une place de choix à la voix cette année et démarre son édition d008 avec la présentation de l’oratorio The Triumph of Time and Truth de Georg Friedrich Haendel. Les soliste seront Shannon Mercer, Leandro Marziotte, Charles Daniels et Geoffroy Salvas. L’Orchestre l’Arte del Mondo, l’Ensemble Caprice et l’Ensemble vocal Arts-Québec seront sous la direction de Matthias Maute. Cet événement aura lieu à la Chapelle Notre-Dame-de-Bon-Secours, située au 400, rue St-Paul à Montréal, le jeudi 21 juin 2018  et débutera à 19 h.
Dans le cadre du festival et de l’évènement  « Sparrows Doves Ravens Owls », le contre-ténor britannique Charles Daniels  chantera les âges de la vie tels que vus par les meilleurs compositeurs à l’époque de la naissance de Handel. Il sera accompagne par le harpiste Antoine Malette-Chénier aisi que par le duo de violes de gambes Les Voix humaines composé de Susie Napper et Margaret Little. Ce récital se déroulera à la Rotonde du Musée d’art contemporain de Montréal le vendredi 22 juin à 21 h.
Charles Daniels

La première représentation de Samson et Dalila à l’Opéra de Rimouski

L’évènement phare de la 15e saison de l’Opéra de Rimouski sera la présentation les vendredi 22 et dimanche 24 juin 2018 de l’opéra Samson et Dalila de Camille Saint-Saens. En présentant la plus audacieuse de ses productions, l’Opéra de Rimouski considère qu’ « avec Carmen, Faust et Les Pêcheurs de perles, Samson et Dalila reste, cent quarante ans après sa création, l’opéra le plus populaire du répertoire français [dans lequel] Camille Saint-Saëns y déploie son attirail de mosaïste virtuose : une noble spiritualité du sujet, une sensualité quasi wagnérienne, scènes idéalement fondues, religion et séduction s’imbriquent dans une irrésistible alchimie ». La distribution comprend Steeve Michaud (Samson), Geneviève Lévesque (Dalila), Alexandre Sylvestre (Grand prêtre de Dagon), Marcel Beaulieu (Amibélech et veillard hébreu), Jonathan Gagné (Messager philistin) ainsi qu’Antoine Trépanier et Guillaume Saint-Gelais (Premier et deuxième philistin). Le directeur artistique de la compagnie, Claude-Robin Pelletier assurera la mise en scène. Le Choeur et musiciens de l’opéra seront sous la direction de Dany Wiseman.

Les deux représentations se dérouleront à la salle Desjardins-Telus de Rimouski, celle du 22 juin débutant à 19 h 30 et celle du 24 juin 2018 à 13 h 30. Vous pouvez obtenir plus d’information et retenir vos places en téléphonant au 418-724-0800 ou 418-722-1985.

Magali Simard-Galdès, gagnante du deuxième Récital-concours international de mélodies françaises du Festival Classica

Composé d’Alain Buet, Jacques Hétu, Richard Turp et Pierre Vachon, le jury du deuxième Récital-concours international de mélodies françaises  du Festival Classica a attribué le 10 juin 2018 un premier prix et la bourse de 15 000 $ à la soprano Magali Simard-Galdès. La mezzo-soprano Caroline Gélinas, le ténor Jean-Philippe Fortier-Lazure, la mezzo-soprano israélienne Hagar Sharvit et la mezzo-soprano américaine Clara Osowski ont obtenu respectivement les 2e, 3e, 4 et 5e prix et ont partagé des bourses d’une valeur de 13 000 $. Le pianiste Michel-Alexandre Broekaert a remporté le prix du meilleur pianiste accompagnateur et obtenu une bourse de 4000 $. L’octroi des ces bourses a été rendu possible grâce à la générosité de Marie-Paule Rouvinez et Gilles Beauregard qui assumait ensemble la présidence d’honneur de l’évènement d’un Festival Classica dont le directeur artistique, Marc Boucher, doit s’enorgueillir du succès.


Magali Simard-Galdès

Deux dernières représentations pour Nero and The Fall of Lehman Brothers par Ballet Opéra Pantomime

La compagnie Ballet Opéra Pantomime (BOP) offrira deux  autres représentation de sa production de Nero and the Fall of the Lehman Brothers du compositeur américain Jonathan Dawe. Je vous rappelle que cette production est placée sous la responsabilité du directeur musical et codirecteur artistique Hubert Tanguay-Labrosse et qu’elle met en présence  25 artistea du Québec, du Canada et des États-Unis d’Amérique. La distribution comprend Geoffroy Salvas (Néron), Molly Netter (Poppée), Shea Owens (Senèque), Alegra de Vitta (Agrippine) et Matt Boelher, Bruno Roy et Arthur Tanguay Labrosse (Choeur des Traders). La mise en scène a été confiée à Maxime Genois, Les décors, costumes et éclairages ont éte conçus respectivement par Félix Poirier, Constance Chamberland et Hugo Dalphond. La représentation du 16 juin est prévue pour 19 h et celle du dimanche 17 juin 2018 à 16 h. Elles auront lieu à la salle Guillet de l’église Notre-Dame-du-Saint-Rosaire de Montréal située au 800, rue du Rosaire à Montréal.

Étienne Dupuis à Londres, Michèle Losier à Paris, Jacques Lacombe à Bonn et Mireille Lebel à Košice

Le baryton Étienne Dupuis fera ses débuts au Royal Opera House Covent Gardet et y tiendra, à compter de ce soir, le rôle de Marcello dans La Bohème. Il sera également de la distribution de l’opéra de Puccini les 16, 20, 26 et 30 juin 2018 ainsi que les 4, 11, 14 et 20 juillet 2018. La mezzo-soprano. La mezzo-soprano Michèle Losier incarnera Concepción dans L’Heure espagnole de Ravel lors de la dernière représentation du 17 juin 2018 à l’Opéra Bastille de Paris. Le chef Jacques Lacombe assurera à l’Opernhaus de Bonn la direction d’Oberst Chabert, tragédie musicale du compositeur allemand Hermann von Waltershausen, dont les deux premières représentations auront lieu les 17 et 21 juin 2018. La mezzo-soprano Mireille Lebel s’offrira en concert avec la Philharmonie d’État de Košice en Slovaquie le 21 juin 2018.

Après l’émission « L’art lyrique » que Frédéric Cardin anime sur MUSE de 12 h à 13 h, Sylvia L’Écuyer  – toujours sur MUSE et à Place à l’Opéra – a poursuivra, le 16 juin 2018, sa saison printanière durant laquelle elle fait appel à des artistes lyriques pour présenter un opéra qui pourrait changer le monde ou qui a changé leur monde. Pour la sixième émission de cette saison, le ténor canadien et finaliste du volet Aria du Concours musical international de Montréal de 2018  Andrew Haji est mis à contribution et a choisi de faire entendre Die Zuaberflöte (La Flûte enchantée) de Wolfgang Amadeus Mozart. La distribution comprend Christianne Oelze, soprano (Pamina), Michael Schade, ténor (Tamino), Harry Peeters, basse (Sarastro), Cyndia Sieden, soprano (Reine de la nuit), Gerald Finley, baryton-basse (Papageno), Constanze Backes, soprano (Papagena), Detlef Roth, baryton (Récitant), Uwe Peper, ténor (Monostatos), Susan Roberts, soprano, Carola Guber, mezzo-soprano, Maria Jonas, mezzo-soprano (Les trois dames) ainsi qu’Andreas Dieterich, Jan Andreas Mendel, Florian Wöller soprano garçons (Les trois garçons). Le Choeur Monteverdi et The English Baroque Soloists seront sous la direction de John Elliot Gardiner. L’émission pourra être entendue en reprise sur les ondes d’ICI musique le dimanche 17  juin 2018 de 19 h à 23 h.

Le ténor Andrew Haji et le chef d’orchestre Graeme Jenkins
Épreuve finale, Volet Aria, CMIM 2018
Photographie : Tam Lan Truong

Dans le cadre de son émission La semaine lyrique, Justin Bernard proposera le dimanche 17 juin mai 2018 l’écoute des plus belles pages du répertoire lyrique. Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser l’émission « en ondes radio » de 13 h à 15 h à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM) et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut être également écoutée en direct sur le site électronique de Radio VM à l’adresse http://www.radiovm.com.

Je vous rappelle les projections du Café d’art vocal ainsi que les Matinées d’Opéramania et Soirées d’Opéramania, font relâche pour la saison estivale.

*****

Je vous souhaite une agréable semaine lyrique… et qui vous revient dans sept jours avant de prendre congé pour la saison estivale!

Le Gala lyrique de Laval de 2018, le deuxième Récital-concours de la mélodie française du Festival Classica et les lauréats et lauréates du volet Chant 2018 du Concours musical international de Montréal

10 juin 2018

10 juin  2018
(No 2018-23)

Pour souligner son 40e anniversaire, l’Opéra bouffe du Québec présentera le dimanche 10 juin 2018 le Gala lyrique de Laval 2018. Sous la direction musicale Simon Fournier et avec Giancarlo Scalia au piano, plusieurs solistes interpréteront les grands airs du répertoire lyrique. Prendront ainsi part au gala les sopranos Chantal Dionne et Geneviève Lenoir, la mezzo-soprano Rachèle Tremblay, le baryton Marc-Antoine d’Aragon et le baryton-basse Simon Chalifoux.

Ce gala sera par ailleurs l’occasion à la présidente de l’OBQ Suzanne Morcel de remettre la bourse Paméla et Russell Davidson à la mezzo-soprano Sarah Bissonnette et la la bourse Ratycz Myre au ténor Guillaume Beaudoin.

La directrice de l’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal, Chantal Lambert, a accepté d’assumer la présidence d’honneur de l’évènement qui se déroulera à la Maison des arts de Laval  à compter de 15 h.

Le deuxième Récital-concours international de mélodies françaises du Festival Classica

Après la présentation de la version de concert de Pelléas et Mélisande auquel j’ai assisté et à laquelle je réserve une critique élogieuse dans le numéro d’été de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique en préparration, le Festival Classica se poursuivra cette fin de semaine et sera l’hôte du deuxième Récital-concours international de mélodies françaises. Trois jeunes artistes lyriques du Québec le ténor Jean-Philippe Fortier-Lazure, la mezzo-soprano Caroline Gélinas et la soprano Magali Simard-Galdès, se mesurerront aux mezzo-sopranos  Hagar Sharvit (Israël) et  Clara Ozowski (États-Unis d’Amérique).

Composé d’Alain Buet, Jacques Hétu,  Richard Turp et Pierre Vachon, le jury auditionnera les cinq finalistes, qui présenteront à tour de rôle un seul cycle de mélodies de leur choix. Le public sera appelé à voter. Ces votes compteront pour 50 % de la note finale accordée à chaque participant. Des bourses totalisant 30 000 $ seront attribuées, le jury devant décerner un grand prix d’une valeur de 15 000 $ et quatre autres prix seront répartis comme suit : 5 000 $, 3 000 $ ainsi que deux prix de 1 500 $. De plus, un prix spécial de 4 000 $ sera remis au meilleur  ou la meilleure pianiste.

Sous la présidence d’honneur de Marie-Paule Rouvinez et Gilles Beauregard, le récital-concours se déroulera le dimanche 10 juin 2018  à 16 h à la Saint Andrew’s Presbyterian Church située au 486, rue Birch à Saint-Lambert.

Pour des informations détaillées sur les suites et fin du Festival Classica qui se poursuivra jusqu’au 14 juin, vous pouvez cliquer ici.others sera présenté le jeudi 14, le vendredi 15 et le samedi 16 juin à 20 h, de même que le dimanche 17 juin à 16 h. Les représentations auront lieu à la salle Guillet de l’église Notre-Dame-du-Saint-Rosaire. L’entrée de la salle est au 800, rue du Rosaire, à Montréal.

Nero and The Fall of Lehman Brothers par Ballet Opéra Pantomime

Après avoir présenté Le vin herbé de  Frank Martin en collaboration avec le metteur en scène Philippe Boutin et Quatuor pour la fin des temps d’Olivier Messiaen avec Dave St-Pierre et trois autres chorégraphes, la compagnie Ballet Opéra Pantomime (BOP) récidive avec une production sous la responsabilité du directeur musical et codirecteur artistique Hubert Tanguay-Labrosse et mettant en présence  25 artiste du Québec, du Canada et des États-Unis d’Amérique : Nero and the Fall of the Lehman Brothers du compositeur américain Jonathan Dawe. La distribution comprend Geoffroy Salvas (Néron), Molly Netter (Poppée), Shea Owens (Senèque), Alegra de Vitta (Agrippine) et Matt Boelher, Bruno Roy et Arthur Tanguay Labrosse (Choeur des Traders). La mise en scène a été confiée à Maxime Genois, Les décors, costumes et éclairages ont éte conçus respectivement par Félix Poirier, Constance Chamberland et Hugo Dalphond.

Nero and the Fall of the Lehman Brothers de Jonathan Dowe
BOP, 2018
Affiche : Roman-F-Dubois

Il matrimonio segreto de Cimarosa par la Compagnie baroque Mont-Royal

La Compagnie baroque Mont-Royal  (CMB) présente l’opéra-bouffe Il matrimonio segreto (le mariage secret) de Domenico Cimarosa en version de concert les mercredi 13 et vendredi 15 juin 2018. La CMB a fait appel à six jeunes artistes lyriques et un narrateur  dont les interventions remplaceront les récitatifs et permettront à tous de suivre cette folle journée, en première montréalaise. La distribution comprend  Julie Ekker, soprano (Carolina), Léa Weilbrenner, soprano (Élisetta), Danielle Vaillancourt, mezzo-soprano (Fidalma),  Josh Whelan, baryton (Comte Robinson), David Menzies, ténor (Paolino), Jean-Philippe McClish, baryton-basse (Don Geronimo) et Francis Gingras (Narrateur). À la direction musicale et au piano, l’on retrouvera Geneviève Jalbert.

Dans sa présentation du concert, le CMB rappelle que Le Mariage secret peut être considéré à juste titre comme le chef-d’œuvre de Domenico Cimarosa. Lors de la création à Vienne, le 7 février 1792, le succès fut tel que le public demanda à réentendre tous les numéros ! Ce drama giocoso (mélodrame joyeux) présente une histoire de famille, à la fois amusante et touchante. Un père veuf veut marier ses deux filles, mais la tâche sera ardue, puisque son valet de chambre a déjà épousé secrètement la cadette, qui est également tombée dans l’œil du riche prétendant anglais à qui il destinait l’aînée. La musique, qui fait une large place aux ensembles vocaux, rappelle beaucoup celle de Mozart, mort deux mois plus tôt. Comment ne pas penser en effet aux Noces de Figaro, cette autre comédie du mariage ? Mais le napolitain Cimarosa ajoute ici une touche bien italienne, notamment dans les airs qu’il destine au père, personnage cupide et bossu venu tout droit de la Commedia dell’arte.

Cet évènement aura lieu à la Cathédrale Christ Church à Montréal et débutera à 19 h 30.

Une Soirée Lyrique de Moscou à Montréal… à ne pas manquer

Avec la collaboration de l’Ensemble Sinfonia de Montréal et de l’Opéra Helikon de Moscou, le Théâtre Lyrichorégra 20 présentera  le samedi 16 juin 2018 la deuxième Soirée Lyrique de Moscou à Montréal. Lors de cette soirée vous découvrirez des oeuvres du répertoire russe de TchaÏkovsky, Stravinsky, Borodine, de même que des oeuvres de Mozart, Verdi, et Donizetti. Sous la direction du chef Louis Lavigueur, elles seront interprétées par quatre artistes lyriques russes de l’Opéra Helikon de Moscou, Lidiya Svetozarova, soprano, Ivan Gyngazov, ténor, Maxim Perebeynos, baryton et Georgy Ekimov, basse ainsi que par trois  « Jeunes Ambassadeurs Lyriques » du Québec, Suzanne Taffot, soprano, Rachèle Tremblay, mezzo-soprano et Hugo Laporte, baryton.

Ce concert, au sujet duquel je vous donnerai de plus amples détails dans le numéro du blogue de la semaine prochaine, débutera à 20 h et se déroulera à la salle Claude Champagne de l’Université de Montréal située au 220, avenue Vincent-D’Indy. Les billets sont en prévente en ligne (www.ensemblesinfonia.com) au prix de 30 $ pour les adultes et au coût modique de 15 $ pour les étudiants et étudiantes de moins de 18 ans. Pour des renseignements supplémentaires, vous pouvez communiquer avec le Théâtre Lyrichorégra par téléphone (514 684 7287) ou courriel (theatrel20@gmail.com).

Les lauréats et lauréates du Concours musical international de Montréal de 2018

La 17e édition du Concours musical international de Montréal (CMIM) s’est achevée le 7 juin 2018 avec la proclamation des résultats de son volet Chant de 2018. L’évènement, dont il faut rappeler qu’il s’articulait dans deux volets- Mélodie et Aria,   a été qualifié, avec raison, de grand succès et ous trouverez ci-après la liste complète des lauréats et lauréats ainsi que des récipiendaires des prix et bourses d’une somme totale de 270 000 $ :

VOLET MÉLODIE

De gauche à droite : Julien Van Mellaerts, Clara Osowski et John Brancy
Photographie : Tam Lan Truong
PRIX PRINCIPAUX
Premier prix Léopold-Simoneau
30 000 $ offert par le John R. Stratton Trust
Le Premier prix est accompagné de la Bourse de développement de carrière James-Norcop (50 000 $),
ainsi que d’une résidence artistique offerte par le Centre des arts de Banff (2 500 $).
John BRANCY (États-Unis d’Amérique), baryton
Deuxième prix Maureen-Forrester
15 000 $ offert par Colleen Sexsmith
Julien VAN MELLAERTS (Nouvelle-Zélande-Royaume-Uni), baryton
Troisième prix Lois-Marshall
10 000 $ offert à la mémoire de Dr Clive Mortimer
Clara OSOWSKI (États-Unis), mezzo-soprano
PRIX SPÉCIAUX
Prix Mélodie française
5 000 $ offert par Diane Loeb
John BRANCY (États-Unis d’Amérique), baryton

Prix Lied allemand
5 000 $ offert par Arija et Clarence Stiver
Julien VAN MELLAERTS (Nouvelle-Zélande-Royaume-Uni), baryton

Prix du public Radio-Canada
3 000 $
Clara OSOWSKI (États-Unis d’Amérique), mezzo-soprano

Prix pour le meilleur artiste canadien/la meilleure artiste canadienne
3 000 $ offert par la Fondation Bourbeau
Rihab CHAIEB (Québec), mezzo-soprano

Prix de l’Office franco-québécois pour la jeunesse
5 000 $ offert par l’Office franco-québécois de la Jeunesse
Magali SIMARD-GALDÈS (Québec), soprano

Prix du meilleur pianiste accompagnateur John-Newmark
10 000 $ offert par Richard Lupien
João ARAÚJO (Portugal), pianiste

VOLET ARIA

PRIX PRINCIPAUX 

De gauche à droite : Emily d’Angelo, Mario Bahg, et Konstantin Lee. (photo: Tam Lan Truong Photography
Premier prix
30 000 $ offert par la Ville de Montréal
Le Premier prix est accompagné de la Bourse de développement de carrière Joseph-Rouleau (50 000 $) offerte par la Fondation Azrieli, ainsi que d’une résidence artistique offerte par le Centre des arts de Banff (2 500 $).
Mario BAHG (Corée du Sud), ténor
Deuxième prix Pierre-Péladeau et Raymonde-Chopin
15 000 $ offert par Québecor
Emily D’ANGELO (Canada – Italie), mezzo-soprano
Troisième prix
10 000 $ offert par Stingray Classica
Konstantin LEE (Corée du Sud), ténor
PRIX SPÉCIAUX

Prix Air d’opéra
5 000 $ offert par l’Opéra de Montréal
Mario BAHG (Corée du Sud), ténor

Prix Oratorio
5 000 $ offert par Aéroports de Montréal
Andrew HAJI (Canada), ténor

Prix du public Radio-Canada
3 000 $
Emily D’ANGELO (Canada-Italie), mezzo-soprano

Prix pour le meilleur artiste canadien/la meilleure artiste canadienne
3 000 $ offert par la Fondation Bourbeau
Emily D’ANGELO (Canada-Italie), mezzo-soprano

Les quatre finalistes non classés en Mélodie et Aria ont chacun reçu une bourse de 2 000 $ offertes par Maurice Deschamps, Peter et Hélène Hunt, Joseph Rouleau et Peter Symcox. Pour le volet Mélodie, il s’agit de la soprano Gemma SUMMERFIELD (Royaume-Uni) et pour le volet Aria du baryton John BRANCY (États-Unis d’Amérique), de la basse Mikhail GOLOVUSHKIN (Russie) et du ténor Andrew HAJI (Canada).
Je vous rappelle que le jury a été présidé par Zarin Mehta et a réuni Edith Bers (États-Unis d’Amérique), Ben Heppner (Canada), Soile Isokoski  (Finlande), Warren Jones (États-Unis d’Amérique), François Le Roux (France), Dame Felicity Lott (Royaume-Uni), Richard Rodzinski (États-Unis d’Amérique), Joseph Rouleau (Québec) et Dame Kiri Te Kanawa (Nouvelle-Zélande).
Je vous invite à lire l’article les articles que le critique musical Christophe Huss a consacré à l’épreuve finale de volet mélodie et aux épreuves demi-finales et finale du volet Aria sous les titres suants : « John Brancy, étoile d’un concours stratosphérique » (4 juin 2018); « Chant 2018 : Emily d’Angelo survole la première demi-finale » (5 juin 2018); « Chant 2018 : ils sont deux ! » (6 juin 2018); « Mario Bagh et John Brancy, lauréats de Chant 2018 » (7 juin 2018).
Je commenterai quant à moi et présenterai une analyse du volet chant 2018 du CMIM dans le numéro 16 (Été 2018) de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique dont la parution est prévue d’ici la fin du mois de juin.

Des critiques sur le site de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique

Sous la plume de sa collaboratrice Judy Ann-Desrosiers, les critiques des deux opéras de José Evangelista,  La Porte dans la production de Chants libres et Le manuscrit retrouvé à Saragosse dans celle de la Société de musique contemporaine du Québec ont été mises en ligne sur le site de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique et pourront être lues en cliquant ici

Des critiques sur le site de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique

Sous la plume de sa collaboratrice Judy Ann-Desrosiers, les critiques des deux opéras de José Evangelista, La Porte dans la production de Chants libres et Le manuscrit retrouvé à Saragosse dans celle de la Société de musique contemporaine du Québec ont été mises en ligne sur le site de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique et pourront être lues en cliquant ici

Karina Gauvin à Halle et Athènes, Yannick Nézet-Séguin à Rotterdam, Bernard Labadie, Mathieu Lussier et Les Violons du Roy à Mexico, Sao Paolo et Bogota, Marie-Nicole Lemieux à Paris et Antonio Figueroa à Bienne

La soprano Karina Gauvin tiendra le rôle-titre d’Arianna in Creta de Haendel au Haendelfestpiele le 9 juin 2018 et chantera des airs et duos avec Ann Hallenberg le 12 juin dans le cadre du Festival Athenus Epidaurus. Yannick Nézet-Séguin se consacrera aux répertoires baroque et belcantiste à Rotterdam les 9 et 10 juin 2018. Sous la direction de Bernard Labadie et Mathieu Lussier, Les Violons du Roy ont entrepris, avec la soprano russe Julia Lezhneva.  le 9 juin à Mexico une tournée en Amérique latine qui les amènera à Sao Paolo et à Bogota les 11 et 13 juin 2018. Marie-Nicole Lemieux tiendra le co-rôle titre dans une version concertante de Samson et Dalila de Saint-Saëns au Théâtre des Champs-Élysées de Paris les 12 et 15 juin 2018.  Le ténor Antonio Figueroa tiendra le rôle-titre de l’œuvre de jeunesse de Mozart Mitridate, re di Ponto au Théâtre Orchestre Bienne Soleure lors de la dernière représentation à Bienne le 15 juin 2018.

Après l’émission « L’art lyrique » que Frédéric Cardin anime sur MUSE de 12 h à 13 h, Sylvia L’Écuyer  – toujours sur MUSE et à Place à l’Opéra – a poursuivi, le 9 juin 2018, sa saison printanière durant laquelle elle fait appel à des artistes lyriques pour présenter un opéra qui pourrait changer le monde ou qui a changé leur monde. Pour la cinquième émission de cette saison, le directeur artistique du Canadian Opera Company Alexander Neef  est mis à contribution et a choisi de faire entendre Tristan und Isolde de Richard Wagner. La distribution comprend Kirsten Flagstad, soprano (Isolde), Lauritz Melchior, ténor (Tristan) Sabine Kalter, mezzo-soprano (Brangäne), Herbert Janssen, baryton (Kurwenal), Emanuel List, basse (King Marke), Frank Sale, (Melot), Roy Devereux, (Le jeune matelot), Octave Düa, ténor (Le berger) et Leslie Horsman, baryton (Le pilote). Le Chœur du Royal Opera House Convent Garden et le London Philharmonic Orchestra seront sous la direction de Fritz Reiner. L’émission pourra être entendue en reprise sur ICI musique le dimanche 10  juin 2018 de 19 h à 23 h.

Dans le cadre de son émission La semaine lyrique, Justin Bernard proposera le dimanche 10 juin mai 2018 l’écoute des plus belles pages du répertoire lyrique. Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser l’émission « en ondes radio » de 13 h à 15 h à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM) et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut être également écoutée en direct sur le site électronique de Radio VM à l’adresse http://www.radiovm.com.

Comme pour les Matinées d’Opéramania et Soirées d’Opéramania, les projections du Café d’art vocal font une pause estivale… mais le vaillant directeur artistique de la Société d’art vocal de Montréal, André Lemay-Roy, m’a fait parvenir le programme estival suivant de projections qui reprendront au début de mois d’août :  Les voix d’or du XXe siècle (le 1er et 2 août), La Grande Notte a Verona (8 et 9 août 1988), 25e anniversaire du Lincoln Center (1991) (15 et 16 août), Baden-Baden (juillet 2007) (22 et 23 août) et Baden-Baden (juillet 2011) (29 et 30 août). Les projections débuteront à 18 h 30. Je vous rappelle que  e Café ouvre ses portes une heure avant ces activités et propose un menu bistro accompagné d’une carte de vins.

*****

Je vous souhaite une agréable semaine lyrique !

PS : Et j’ajoute, cette semaine une photographie du blogueur lyrique prise le 4 juin 2018, après sa causerie, avec le grand artiste lyrique canadien Ben Heppner,

Daniel Turp et Ben Heppner
Concours international musical de Montréal
4 juin 2o18

Et j’ajoute une autre photographie qui a circulé sur la Toile sur laquelle le blogueur que je sui écoute, avec grand intérêt, les propos tenus par la grande soprano anglaise Felicity Lott lors de sa causerie du 5 juin 2018.

Felicity Lott
Concours international musical de Montréal
5 juin 2018

Une version de concert de Pelléas et Mélisande au Festival Classica, une classe de maître de Kiri Te Kanawa au Concours musical international de Montréal et Le manuscrit retrouvé à Saragosse de José Evangelista par la SMCQ

2 juin 2018

2 juin  2018
(No 2018-22)

L’un des événements les plus attendus de la huitième édition du Festival Classica, la présentation de la version de concert de l’opéra Pelléas et Mélisande de Claude Debussy, aura lieu le vendredi 8 juin 2018. Le directeur artistique du festival, Marc Boucher, fait appel à des artistes lyriques de France et du Québec pour ce chef-d’oeuvre du répertoire lyrique, et principalement à Guillaume Andrieux (Pelléas), Samantha Louis-Jean (Mélisande), Alain Buet (Golaud), Frédéric Caton (Arkel), Caroline Gélinas (Geneviève), Rosalie Lane Lépine (Yniold) et Martin Dagenais (Médecin). L’Orchestre de la Francophonie, le chœur La Petite Bande de Montréal et les solistes seront sous la direction de Jean-Philippe Tremblay. Cet événement, auquel je compte assister, se déroulera à compter de 19 h à la Paroisse de Saint-Bruno-de-Montarville située au 1668, rue de Montarville à Saint-Bruno-de-Montarville.

Un  autre évènement à caractère vocal et lyrique est prévu pour cette semaine et mettra en présence la soprano Suzie Leblanc et le contre-ténor Daniel Taylor qui interpréteront des Duos d’amour. La Paroisse catholique de Saint-Lambert située au 41, avenue Lorne à Saint-Lambert accueillera ce concert le dimanche 3 juin 2018 et débutera à 20 h. L’accompagnement des artistes sera le fait de l’Orchestre symphonique de Longueuil sous la direction de Marc David.

Pour des informations détaillées sur l’ensemble de la programmation du Festival Classica qui se poursuivra jusqu’au 14 juin, vous pouvez cliquer ici.

Une classe de maître de Kiri Te Kanawa… et la suite du Concours musical international de MontréalL

La 17e édition du Concours musical international de Montréal (CMIM)– et la septième consacrée au chant – bat son plein et sera aujourd’hui marquée par la tenue classe de maître de Kiri Te Kanawa la grande « Dame » de l’opéra, comme la présentait dans l’entretien de son numéro 15 (Printemps 2018) L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique. Cette classe de maître se déroulera à la salle Bourgie du Musée des Beaux-Arts de Montréal et débutera à 13 h.

Depuis le début du concours le mardi 29 mai 2018, les prestation des 38 candidats et candidates ont pu être entendues dans le cadre de ses deux volets Mélodie (répertoire pour voix et piano) et Aria (répertoire pour voix et orchestre). La première épreuve et l’épreuve demi-finale du volet Mélodie s’est conclue avec le choix des quatre jeunes artistes qui prendront part à la finale qui aura lieu le dimanche 3 juin à 15 h à la salle Bourgie. Il s’agit de John Brancy (États-Unis dAmérique), Clara Osowski (États-Unis d’Amérique), Gemma Summerfield (Royaune-Uni) et Julian van Mellaerts (Nouvelle-Zélande). À regret, le concours s’est terminé  pour ce volet pour Rihab Chaieb, qui a participé quant à elle à la demi-finale, ainsi que pour les artistes lyriques du Québec AnnaSophie Neher et Suzanne Taffot, ainsi que pour Magali Simard-Galdès dont la présence a été annoncée lundi le 28 mai 2018 et dont la performance aura été, à ce jour, mon « coup de coeur » du concours. Vous pouvez d’ailleurs l’entendre sur le site du CIMM ici (1:49:00-2:02:20)) interpréter Nuit d’étoiles de Claude Debussy, Grettchen am Spimrade de Franz Schubert et The Seal Man de Rebecca Clarke.

Magali Simard-Galdès

S’agissant du volet Aria et au terme de la première épreuve qui s’est déroulée en trois parties les jeudi 31 mai et vendredi 1er juin 2018, 12 des 20 candidats et candidates qui ont été entendues ont obtenu leur qualification pou les demi-finales. Se mesureront lors de la demi-finale Aria I qui se déroulera le lundi 4 juin à 19 h 30 Dilyara Idrisova (Russie), soprano, Kidon Choi (Corée du Sud), baryton, Mihail Mihaylov (Bulgarie), ténor, Emily D’Angelo (Canada-Italie), mezzo-soprano, Andrew Haji (Canada), ténor et Jongsoo Yang (Corée du Sud), basse. S’est aussi qualifiée l’artiste lyrique québécoise et mezzo-soprano Rihad Chaieb et elle affrontera lors de la demi-finale Aria II est prévue pour le mardi 5 juin Konstantin Lee (Corée du Sud), ténor, Petr Nekoranec (République Tchèque), ténor, John Brancy (États-Unis), baryton, Mario Bahg (Corée du Sud), ténor et Mikhail Golovushkin (Russie), basse.

Le chef invité Graeme Jenkins dirigera l’Orchestre symphonique de Montréal ces deux demi-finales qui auront lieu à la Maison symphonique de Montréal  à compter de 19 h 30, où se déroulera également la Grande finale Aria qui clôturera le concours le 7 juin 2018. Il y sera permis d’entendre les quatre jeunes artistes lyriques qui auront eu la préférence du jury qui, je vous le rappelle, est présidé par Zarin Mehta et réunit Edith Bers (États-Unis d’Amérique), Ben Heppner (Canada), Soile Isokoski  (Finlande), Warren Jones (États-Unis d’Amérique), François Le Roux (France), Dame Felicity Lott (Royaume-Uni), Richard Rodzinski (États-Unis d’Amérique), Joseph Rouleau (Québec) et Dame Kiri Te Kanawa (Nouvelle-Zélande). Les membres du jury remettront après le concert de clôture des prix et bourses d’une valeur globale de 265 000,00 $ (CAN), dont un Premier prix dans chaque volet d’une valeur de 80 000,00 $. Parmi ces prix et bourses figure le Prix John-Newmark de 10 000 $ attribué au meilleur ou à la meilleur pianiste. Les dix pianiste qui sont maintenant éligibles à ce prix sont Magdalena von Eccher (Canada), Dokyung Han (Corée du Sud), Mark Bileu, Peter Dugan, Renate Rohlfing et Jonathan Ware (États-Unis d’Amérique), Felix Justin (Indonésie), Joao Araujo (Portugal), Michel-Alexandre Brokaert (Québec) et Sebastian Wybrew (Royaume-Uni). Cette séance de remise des prix sera aussi l’occasion de souligner le travail remarquable des pianistes du Québec Martin Dubé, Esther Gonthier et Marie-Ève Scarfone qui auront accompagné plusieurs jeunes artistes lors du concours, comme l’aura aussi fait Olivier Godin auquel Christophe Huss consacre d’ailleurs un article dans Le Devoir de ce matin sous le titre « Les ombres lumineuses d’OIivier Godin? ».

Olivier Godin

Je vous rappelle qu’après celui que donnera Kiri Te Kanawa en ce samedi 2 juin, deux autres cours de maître seront organisés en partenariat avec l’Opéra de Montréal. Ces cours, auxquels l’entrée est libre, seront donnés à la salle à la salle Bourgie le 4  juin 2018 par Warren Jones et le 5 juin 2018 par Soile Isokoski. Le directeur du développement à l’Opéra de Montréal Jean-Pierre Primiani s’entretiendra par ailleurs avec Ben Heppner le 4 juin et avec Dame Felicity Lott le 5 juin  au Foyer Allegro de la Maison symphonique de Montréal à compter de 18 h 45. L’entrée est libre sur présentation d’un billet pour le concert.

Pour lire les notes biographiques de l’ensemble des personnes associées au CIMM 2018 et tout autre renseignement, vous pouvez cliquer ici.

Et je vous invite à lire l’article sous la plume d’Éric Sabourin et le titre « Des artistes québécois magnétisants au Concours Musical International de chant de Montréal CMIM » qui a été diffusé le 1er juin 2018 sur le webmazine des arts LesArtszé.

Le manuscrit retrouvé à Saragosse de José Évangelista par la SMCQ… et suite et fin de la reprise de La Porte de José Evangelista par Chants libres

Dans le cadre de sa Série hommage à José Evangelista , la Société de musique contemporaine du Québec (SMCQ) présentera le 7 juin 2018 l’opéra Le manuscrit retrouvé à Saragosse. Créé en 2001 sur un livre d‘Alexis Nouss et Jan Potocki, l’oeuvre pourra compter sur les voix de Jacques Arsenault, Marie-Annick Béliveau, Michel Ducharne, Suzie Leblanc, Bernard Levasseur, Dion Mazerolle, Monique Pagé, Vincent Ranall et Michel Schrey. Les musiciens et musiciennes de l’ensemble de la SMCQ seront sous la direction de Walter Boudreau. La représentation unique de l’opéra déroulera au Studio-Théâtre Alfred-Laliberté de l’Université du Québec à Montréal situé au 405, rue Sainte-Catherine Ouest.

Je vous rappelle par ailleurs que la compagnie lyrique de création Chants Libres rend aussi hommage à José Evangelista en présentant une reprise de son opéra La Porte dont le livret est également signé par Alexis Nouss.  Après la première d’hier soir, quatre autres représentations sont prévues pour les 2, 8, 9 juin à 20 h et 10 juin 2018 à 16 h et se dérouleront à la salle de concert du Conservatoire de musique de Montréal située au 4750, avenue Henri-Julien à Montréal. L’événement mettra en présence La mezzo-soprano Ghislaine Deschambault et le percussionniste Huizi Wang dans une mise en scène de Joseph Saint-Gelais et Pauline Vaillancourt. Je vous invite d’ailleurs à retenir vos places en cliquant ici.

Par la plume de Judy-Ann DesrosiersL’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique diffusera bientôt des critiques des deux opéras de José Evangelista… qui pourront également être lues dans le version imprimée du numéro 16 (Été 2018) dont la parution est prévue pour le début de… l’été !

La Symphonie no 9 de Beethoven par l’Orchestre symphonique de Montréal et son chef Kent Nagano

Dans le cadre de son Festival Beethoven et l’intégrale des symphonies du maître de Bonn sous la direction de son chef Kent Nagano, l’Orchestre symphonique de Montréal offrira en ce samedi 2 juin une deuxième occasion d’entendre la soprano Erin Wall, la mezzo-soprano Allyson McHardy, le ténor Joseph Kaiser et la basse Petri Lindroos interpréter la Symphonie no 9 et son célébrissime Ode à la joie. Le concert aura lieu à la Maison symphonique de Montréal et débutera à 20 h.

La mezzo-soprano Mireille Lebel avec Les Violons du Roy dans un programme Haendel

Se substituant à l’artiste lyrique tchèque Magdalena Kožená qui a dû annuler sa visite au Québec pour des raisons familiales, la mezzo-soprano Mireille Lebel sera accompagnée par Bernard Labadie et Les Violons du Roy dans un programme entièrement Haendel. Le concert sera présenté à Québec le 4 juin à 20 h à la salle Raoul-Jobin du Palais Montcalm ainsi qu’à la salle Bourgie du Musée des Beaux-Arts de Montréal le 6 juin 2018  à 19 h 30. Pour le programme détaillé de ce concert, vous pouvez cliquer ici.

Mireille Lebel

Michèle Losier et Tomislav Lavoie à Paris, Nora Sourouzian à Graz et Antonio Figueroa à Soleure

La mezzo-soprano Michèle Losier incarnera à nouveau Concepción dans L’Heure espagnole de Ravel les 2 et 8 juin 2018 à l’Opéra Bastille de Paris. La soprano Nora Sourouzian tiendra quant à elle le rôle d’Azucena dans Il Trovatore de Verdi à l’Oper Graz le 3 juin 2018. Le ténor Antonio Figueroa tiendra le rôle-titre de l’œuvre de jeunesse de Mozart Mitridate, re di Ponto au Théâtre Orchestre Bienne Soleure à Soleure les 3 et 8 juin 2018. Dans le cadre du Festival Haendel de Halle le 3 juin 2018 et du concert présenté présenté au Théâtre des Champs-Élysées de Paris le 5 juin 2018, la basse Tomislav Lavoie incarnera le Magicien chrétien dans Rinaldo d’Haendel.

Après l’émission « L’art lyrique » que Frédéric Cardin anime sur MUSE de 12 h à 13 h et à l’occasion de laquelle on pourra entendre Marie-Nicole Lemieux et Karina Gauvin interpréter respectivement les Nuits d’été de Berlioz et Knoxville Summer of 1915 de Barber ainsi que quelques airs inspirés par l’été de Schumann, de Mahler, de Britten et découvrir aussi La cigale et la fourmi d’André Caplet, Sylvia L’Écuyer  – toujours sur MUSE et à Place à l’Opéra – poursuivra sa saison printanière durant laquelle elle fait appel à des artistes lyriques pour présenter un opéra qui pourrait changer le monde ou qui a changé leur monde. Pour la quatrième émission de cette saison, Dame Felicity Lott – qui participe au jury du CIMM de 2018 – est mise à contribution et a choisi de faire entendre Der Rosenkavalier (Le Chevalier à la Rose) de Richard Strauss. La distribution comprend Felicity Lott, soprano (Maréchale), Kurt Moll, basse (Ochs), Anne Sofie Von Otter, mezzo-soprano (Octavian), Gottfried Hornik, acteur (Faninal), Barbara Bonney, soprano (Sophie), Olivera Miljakovic, soprano (Marianne), Heinz Zednik, ténor (Valzacchi), Anna Gonda, contralto (Annina), Peter Wimberger, baryton-basse (Commissaire), Waldemar Kmentt, ténor (Majordome de la Maréchale) Franz Kasemann, ténor (Majordome de Faninal), Wolfgang Bankl, basse (Notaire), Peter Jelosits, ténor (aubergiste) et Keith Ikaia Purdy acteur (chanteur italien). Le Chœur de l’opéra de Vienne et l’Orchestre philharmonique de Vienne seront sous la direction de Carlos Kleiber . L’émission pourra être entendue en reprise sur ICI musique le dimanche 3 juin 2018 de 19 h à 23 h.

Dame Felicity Lott

Dans le cadre de son émission La semaine lyrique, Justin Bernard proposera le dimanche 3 juin mai 2018 l’écoute des plus belles pages du répertoire lyrique. Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser l’émission « en ondes radio » de 13 h à 15 h à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM) et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut être également écoutée en direct sur le site électronique de Radio VM à l’adresse http://www.radiovm.com.

Au Café d’art vocal, on projettera le samedi 2 juin  2018 à 12 h 30 l’opéra Albert Herring de Benjamin Britten dans une production du Festival de Glyndebourne de 1985. La distribution comprend John Graham-Hall, Patricia Johnson, Alan Opie, Felicity Palmer et Jean Rigby. La direction musicale est de Bernard Haitink et la mise en scène est de Peter Hall. Une reprise est prévue le jeudi 7 juin à 18 h 30. Je vous rappelle que Les Matinées d’Opéramania et Soirées d’Opéramania font maintenant relâche et on attendra avec impatience la programmation que le musicologue Michel Veilleux  proposera pour la 25e saison de 2018-2019.

*****

Je vous souhaite une agréable semaine lyriqueet espère vous croiser lors des prochaines épreuves du Concours international musical de Montréal… ou de ses classes de maître ou causeries !

PS : Et j’ajoute, quelques heures après la mise en ligne du numéro d’aujourd’hui, une photographie prise après la classe de maître de Kiri Te Kanawa… avec la grande « Dame » de l’opéra elle-même !

Daniel Turp et Kiri Te Kanawa
Concours international musical de Montréal
2 juin

Un Volet Chant prometteur pour le Concours international musical de Montréal de 2018 et La Porte de José Evangelista par Chants libres

27 mai 2018

27 mai  2018
(No 2018-21)

Sous le thème « Le CMIM résolument international », le Concours musical international de Montréal (CMIM) tient sa 17e édition – et la septième consacrée au chant – du 27 mai au 7 juin 2018. La compétition comportera dorénavant deux volets : Aria (répertoire pour voix et orchestre) et Mélodie (répertoire pour voix et piano). La première épreuve ainsi que les épreuves demi-finales et finales permettront d’entendre 52 récitals avec accompagnement au piano, ainsi que 18 concerts avec l’Orchestre symphonique de Montréal sous la direction de Graeme Jenkins, qui auront lieu à la salle Bourgie du Musée des Beaux-Arts de Montréal et à la Maison symphonique de Montréal.

Les candidatures de 38 jeunes artistes lyriques – 20 femmes et 18 hommes – âgés de 24 à 35 ans, et issus de 22 pays, ont été retenues. Les plus fortes participations viennent du Québec et du Canada (8) et de la Corée du Sud (6). Parmi les 38 interprètes, 16 participeront au volet Mélodie et 24 participeront au volet Aria, deux (2) de ces artistes participant aux deux volets, les candidatures de deux artistes, la mezzo-soprano québécoise Rihab Chaieb et le baryton américain John Brancy ayant été retenues pour les deux volets.

Les cinq jeunes artistes lyriques du Québec ont obtenu leur qualification au Concours sont Rihab Chaieb (mezzo-soprano, Aria et Mélodie), AnnaSophie Neher (soprano, Mélodie), Marie-Andrée Mathieu (mezzo-soprano, Aria), Carolyn Sproule (mezzo-soprano, Aria) et Suzanne Taffot (soprano, Mélodie). Trois autres artistes du Canada y prendront également part : Andrew Haji (ténor, Aria), Lauren Margison (soprano, Aria) et Emily D’Angelo (soprano, Aria).

Ces candidats et candidates se mesureront à 30 autres chanteurs et chanteuses provenant des pays suivants :

Afrique du Sud : Bongani Kubheka (baryton, Aria)
Allemagne : Samuel Hasselhorn (baryton, Mélodie)
Arménie : Anush Hovhannisyan (soprano, Aria)
Australie : Kang Wang (ténor, Aria)
Bulgarie : Mihaylov Mihail (ténor, Aria)
Chine : MengxiYou (soprano, Mélodie)
Corée du Sud : Mario Bahg (ténor, Aria), Chanhee Cho (basse, Aria), Kidon Choi (baryton, Aria), Byeong Min Gil (basse, Aria), Irina Jae-Eun Park (soprano, Mélodie) et Jongsoo Yang (basse, Aria)
États-Unis d’Amérique : John Brancy (baryton, Aria et Mélodie), Clara Osowski (mezzo-soprano, Mélodie) et David Tayloe (ténor, Mélodie)
Finlande : Tomi Punkeri (baryton, Mélodie)
France : Axelle Fanyo (soprano, Mélodie)
Indonésie : Satriya Krisna (ténor, Mélodie)
Isräel/Allemagne : Hagar Sharvit (mezzo-soprano, Mélodie)
Nouvelle-Zélande/Royaume-Uni : Julien Van Mellaerts (baryton, Mélodie)
République tchèque : Petr Nekoranec (ténor, Aria)
Royaume-Uni : Suzanne Fischer (soprano, Mélodie) et Gemma Summerfield (soprano, Mélodie)
Russie : Mikhail Golovushkin (basse, Aria), Dilyara Idrisova (soprano, Aria) et Alexandra Yangel (mezzo-soprano, Aria)
Suède : Christina Nilsson (soprano, Aria)
Ukraine : Ruslana Koval (soprano, Aria), Oleksandr Kureiev (baryton, Aria) et Olga Rudyk (soprano, Aria)

Au terme de la compétition, les lauréats et  lauréates se verront offrir des engagements variés et se partageront plus de 265 000,00 $ (CAN), dont un Premier prix dans chaque volet d’une valeur de 80 000,00 $. Parmi tous les prix et bourses figure le Prix John-Newmark de 10 000 $ attribué au meilleur ou à la meilleur pianiste. La direction du CMIM honorera ainsi la mémoire d’un des plus grands accompagnateurs de son temps et à souligner l’apport des pianistes en rendant éligibles les pianistes nés le ou après le 1er janvier 1983. Ce nouveau volet du concours mettra en présence les11 pianistes qui suivent :

Canada : Carl Philippe Gionet, Na Li et Magdalena von Eccher
Corée du Sud : Dokyung Han
États-Unis d’Amériqu: Mark Bileu, Peter Dugan, Renate Rohlfing et Jonathan Ware
Indonésie : Felix Justin
Portugal : Joao Araujo
Royaume-Uni : Sebastian Wybrew

Pour accompagner les candidats et candidates, le CMIM fera par ailleurs appel à quatre pianistes du Québec. Il s’agit de Martin Dubé, Olivier Godin, Esther Gonthier et Marie-Ève Scarfone.

Je compte commenter les prestations dans les deux prochains numéros du blogue lyrique et assister à l’ensemble des épreuves qui se dérouleront selon l’horaire suivant :

HORAIRE
SALLE BOURGIE DU MUSÉE DES BEAUX-ARTS DE MONTRÉAL
Première épreuve Mélodie et Aria
Mardi 29, mercredi 30 et jeudi 31 mai 2018 (15 h et 19 h 30)
Demi-finale Mélodie
Vendredi 1er juin 2018 (15 h et 19 h 30)
Finale Mélodie
Dimanche 3 juin 2018 (15 h)
MAISON SYMPHONIQUE DE MONTRÉAL
Demi-finale Aria
Lundi 4 et mardi 5 juin 2018 (19 h 30)
Grande finale Aria
Jeudi 7 juin 2018 (19 h 30)

Vous trouverez la programmation détaillée du concours à l’adresse https://concoursmontreal.ca/fr/nos-concerts-et-evenements/programmation.

L’évaluation sera confiée à un prestigieux jury de 10 membres présidé par Zarin Mehta (Inde/États-Unis d’Amérique) qui prend la relève du regretté co-fondateur du CIMM André Bourbeau. En feront également partie Édith Bers (États-Unis d’Amérique), soprano à la tête du département de chant de la Juilliard School, professeure à la Manhattan School of Music et au Lindemann Young Artists Development Program du Metropolitan Opera de New York, Ben Heppner (Canada), ténor, lauréat de trois Grammy et animateur de Saturday Afternoon at the Opera et Backstage with Ben Heppner sur les ondes de la CBC-Radio, Soile Isokoski (Finlande), soprano lyrique, Warren Jones (États-Unis d’Amérique), pianiste et professeur à la Manhattan School of Music et à la Music Academy of the West, François Le Roux (France), baryton et co-auteur du livre Le chant intime – De l’interprétation de la mélodie française, Dame Felicity Lott (Royaume-Uni), soprano, Richard Rodzinski, d’administrateur artistique au Metropolitan Opera de New York, Joseph Rouleau (Québec), basse et cofondateur du CMIM, et Dame Kiri Te Kanawa (Nouvelle-Zélande), soprano d’origine maorie.

Plusieurs membres du ce prestigieux jury offriront par ailleurs des cours de maître. Organisés en partenariat avec l’Ope?ra de Montre?al, ces cours, dont l’entrée est libre, auront lieu à la salle à la salle Bourgie à 13 h aux dates suivants :

31 mai 2018 : Francois Le Roux
2 juin 2018 :    Dame Kiri te Kanawa
4 juin 2018 :    Warren Jones
5 juin 2018 :    Soile Isokoski

De plus, le directeur du de?veloppement à l’Opéra de Montre?al Jean-Pierre Primiani s’entretiendra avec Ben Heppner le 4 juin et avec Dame Felicity Lott le 5 juin. Ces deux entretiens débuteront à 18 h 45 et auront lieu au Foyer Allegro de la Maison symphonique de Montréal. L’entrée est libre sur présentation d’un billet pour le concert.

Pour lire les notes biographies de l’ensemble des personnes associées au CIMM 2018 et tout autre renseignement, vous pouvez cliquer ici.

Les Paillettes d’opéra au cinéma par l’Opéra de Lévis

C’est sous le thème « Les Paillettes d’Opéra du Cinéma » que l’Opéra de Lévis entreprend la commmémoration des festivités entourant son cinquième anniversaire. Présenté sous forme de gala, cet événement donnera l’occasion à de jeunes artistes lyriques en début de carrière d’interpréter des pages du répertoire lyrique ayant marqué le cinéma international. Le solistes seront les sopranos Arina Mireille Petukov, Aurélie Dumont-Samson, Lili Lorenzana-Bilodeau, le ténor Keven Geddes et le baryton Julien Horbatuk. Les pianistes Valérie Timonfeeva et Pierre-Antoine Rivard accompagneront ces artistes. Cette soirée lyrique aura lieu le samedi 26 mai 2018 et se déroulera à compter de 19 h30 à   l’Église Notre-Dame de Lévis située au 18, rue Notre-Dame à Lévis.

Et je vous signale que la commémoration du cinquième anniversaire de l’Opéra de Lévis se poursuivra avec la présentation le 23 juin 2018, dans le cadre de la Fête nationale du Québec, d’un événement sous le thème « Nos héros, nos musiques ».

Une reprise de La Porte de José Evangelista par Chants libres

La compagnie lyrique de création Chants Libres présente La porte de José Evangeliste sur un livret d’Alexis Nouss les 1er, 2, 8, 9 juin à 20 h et 10 juin 2018 à 16 h. Ce monodrame pour voix et percussions a été créé par Pauline Vaillancourt (soprano) et Julien Grégoire (percussions) dans le cadre des Evénements du Neuf à Montréal en 1987. C’est en hommage au compositeur José Evangelista que Chant Libres présente une reprise de cette création dans son intégralité. La mezzo-soprano Ghislaine Deschambault et le percussionniste Huizi Wang s’approprieront à leur tour les 45 minutes de cet opéra dans une mise en scène de Joseph Saint-Gelais et Pauline Vaillancourt.

S’inspirant de contes de traditions perses, indiennes et arabes, La porte est une oeuvre où l’osmose de la voix et de la percussion nous plonge dans une atmosphère de rite païen. Derrière 25 bougies pour tout décor, une cantatrice raconte, fable après fable, comment le destin de l’homme de la campagne se lie à celui du gardien de la porte aux rythmes envoûtants de la percussion. D’une simplicité désarmante, cet opéra s’adresse à tous les publics, aux amoureux de la voix, ainsi qu’aux amateurs de littérature et de philosophie orientale. Au moment de sa création, l’œuvre avait été commentée par le critique Carole Bergeron dans l’édition du journal Le Devoir du 1er avril 1987 en ces termes : « Un texte bien fait et captivant du Français Alexis Nouss (d’après Kafka), une écriture vocale naturelle, en harmonie totale avec le texte, un accompagnement instrumental (la percussion) qui suit l’action de près […] : au total, une très belle réussite ».

Présentée dans le cadre de la Série hommage à José Evangelista de la Société de musique contemporaine du Québec, cet événement se déroulera à la salle de concert du Conservatoire à Montréal situé au 4750, avenue Henri-Julien à Montréal. Vous pouvez en voir ici la bande-annonce de la nouvelle production en cliquant ici (ou ci-dessous) et visionner quatre extraits de la création de 1987 en cliquant ici. Je vous invite d’ailleurs à retenir vos places en cliquant ici.

https://www.youtube.com/watch?v=njSghLEP5-w

Une dernière représentation pour Roméo Juliette à l’Opéra de Montréal

C’est soir de clôture de la saison 2017-2018 de l’Opéra de Montréal avec la dernière représentation de Roméo et Juliette de Charles-François Gounod. Je vous rappelle que le ténor espagnol Ismael Jordi fait ses débuts à Montréal dans le rôle de Roméo et que la soprano colorature québécoise Marie-Ève Munger incarnera le personnage de Juliette. La distribution comprend également Hugo Laporte (Mercutio), Katie Miller (Stéphano), Alexandra Beley (Gertrude, la nourrice de Juliette), Alexandre Sylvestre (le comte Capulet, père de Juliette), Scott Brooks (le duc de Vérone),  Alain Coulombe (le Frère Laurent),  Sebastian Haboczki (Tybalt, un cousin de Juliette), Max Van Wyck (Grégorio, un valet des Capulet), Rocco Rupolo (l’ami de Roméo Benvolio) et Nathan Keoughan (Paris, un jeune comte). L’Orchestre Métropolitain et le Chœur de l’Opéra de Montréal seront placés sous la direction de Giuliano Carella. La mise en scène a été confiée à Tom Diamond. La conception des décors et des costumes est de Claude Girard.

Cette ultime représentations débutera à 19 h 30 à la salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts de Montréal et sera précédée, de 18 h 30 à 19 h, de la Conférence pré-Opéra du musicologue Pierre Vachon au Piano nobile de la salle Wilfrid-Pelletier. Pour des renseignements détaillés sur la production et écouter des extraits de l’oeuvre, vous pouvez cliquer ici. Je vous invite à lire les trois principales critiques de la production publiées sous la plume de Caroline Rodgers sur le site Ludwig van Montréal ( « Opéra de Montréal : un Roméo et Juliette d’excellente tenue »), de Christophe Huss dans Le DevoirRoméo, héros vocal ») et Arthur Kaptainis. Et je vous invite à lire en primeur la critique que je viens d’afficher sur le site de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique sous la plume de Frédéric Cardin et le titre « Roméo et Juliette à l’Opéra de Montréal : tout ce qu’il faut une belle surprise ! ».

La suite du Festival Classica avec Le voyage d’hiver par Russell Braun

La huitième édition du Festival Classica se poursuit cette semaine avec la présentation du cycle de lieder Le Voyage d’hiver avec Russell Braun. Celui-ci sera accompagné par la pianiste – et son épouse – Carolyn Maule. L’événement aura lieu le 1er juin 2018 à 19 à la Paroisse catholique de Saint-Lambert située au 41, avenue Lorne à Saint-Lambert.

Russell Braun et Carolyn Maule

Je vous encourage également à inscrire à vos agendas les autres évènements à caractère et vocal et lyrique que seront les Duos d’amour avec Suzie Leblanc et Daniel Taylor (3 juin), la version de concert de Pelléas et Mélisande de Claude Debussy (8 juin) ainsi que le deuxième Récital-concours de mélodies françaises (10 juin).

Pour des informations détaillées sur l’ensemble de la programmation du Festival Classica qui s’étendra jusqu’au 14 juin, vous pouvez cliquer ici.

Étienne Dupuis à Berlin, Antonio Figueroa à Bienne, Michèle Losier, Jean-François Lapointe à Nancy, Marianne Lambert et Marie-Andrée Mathieu à Ottawa

Le baryton Étienne Dupuis incarnera Rodrigo dans Don Carlo de Verdi au Deutsche Oper de Berlin du lors d’une dernière représentation qui se dréoulera le 27 mai 2018. . Le ténor Antonio Figueroa tiendra le rôle-titre de l’œuvre de jeunesse de Mozart Mitridate, re di Ponto au Théâtre Orchestre Bienne Soleure à Bienne les 29 et 31mai 2018. La mezzo-soprano Michèle Losier est de retour à l’Opéra national de Paris pour jouer Concepción dans L’Heure espagnole de Ravel le 30 mai 2018. Jean-François Lapointe tiendra le rôle de Siméon dans L’Enfant prodige à l’Opéra national de Lorraine à Nancy les 31 mai et 1er juin 2018. Marianne Lambert et Marie-Andrée Mathieu chanteront la cantate Davide penitente et le Requiem de Mozart à l’église St-Joseph d’Ottawa le 1er juin 2018.


Après l’émission « L’art lyrique » que Frédéric Cardin anime sur MUSE de 12 h à 13 h, Sylvia L’Écuyer  – toujours sur MUSE et à Place à l’Opéra, poursuivra sa saison printanière durant laquelle elle fait appel à des artistes lyriques pour présenter un opéra qui pourrait changer le monde ou qui a changé leur monde. Pour la troisième émission de cette saison, le baryton français  François Le Roux a choisi Pelléas et Milésande de Claude Debussy. La distribution comprend Maria Ewing, soprano (Mélisande), François Le Roux, baryton (Pelléas), José Van Dam, baryton-basse (Golaud), Jean-Philippe Courtis, basse (Arkel),Christa Ludwig, mezzo-soprano, (Geneviève) et Patrizia Pace, (Yniold), Rudolf Mazzola, basse (médecin). Le chœur de l’opéra de Vienne et l’orchestre philharmonique de Vienne sous la direction de Claudio Abbado. L’émission pourra être entendue en reprise sur ICI musique le dimanche 27 mai 2018 de 19 h à 23 h.

Dans le cadre de son émission La semaine lyrique, Justin Bernard proposera le dimanche 27 mai 2018 l’écoute des plus belles pages du répertoire lyrique. Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser l’émission « en ondes radio » de 13 h à 15 h à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM) et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut être également écoutée en direct sur le site électronique de Radio VM à l’adresse http://www.radiovm.com.

Au Café d’art vocal, on projettera le samedi 26 mai 2018 à 12 h 30 l’opéra Rosmonda d’Inghilterra de Gaetano Donizetti dans une production de la Donizetti Opera de 2017  La distribution comprend Jessica Pratt, Eva Mei, Bario Schmunck et Nicol Ulivieri. La direction musicale est de Sebastino Rolli et la mise en scène de Paola Rota. Une reprise est prévue le jeudi 31 mai à 18 h 30. Je vous rappelle que Les Matinées d’Opéramania et Soirées d’Opéramania font maintenant relâche et on attendra avec impatience la programmation que le musicologue Michel Veilleux  proposera pour la 25e saison de 2018-2019.

*****

 Je vous souhaite une agréable semaine lyrique…et espère vous croiser lors des premières épreuves du Concours international de musique de Montréal!

Roméo et Juliette en clôture de la saison 2017-2018 de l’Opéra de Montréal, La Voix humaine d’Hélène Guilmette à l’Orchestre symphonique de Québec et l’ouverture du Festival Classica avec la Messa di Gloria de Puccini

19 mai 2018

19 mai  2018
(No 2018-20)

Marie-Ève Munger (Juliette) et Ismael Jordi (Roméo)
Roméo et Juliette de Charles Gounod
Opéra de Montréal, 2017
Photographie : Yves Renaud

Pour clôturer sa saison 2017-2018, l’Opéra de Montréal présente Roméo et Juliette de Charles-François Gounod. Le ténor espagnol Ismael Jordi (Roméo) fera ses débuts à Montéal dans le rôle de Roméo et la soprano colorature québécoise  Marie-Ève Munger incarnera le personnage de Juliette. La distribution comprend également Hugo Laporte (Mercutio), Katie Miller (Stéphano), Alexandra Beley (Gertrude, la nourrice de Juliette), Alexandre Sylvestre (le comte Capulet, père de Juliette), Scott Brooks (le duc de Vérone),  Alain Coulombe (le Frère Laurent),  Sebastian Haboczki (Tybalt, un cousin de Juliette), Max Van Wyck (Grégorio, un valet des Capulet), Rocco Rupolo (l’ami de Roméo Benvolio) et Nathan Keoughan (Paris, un jeune comte). L’Orchestre Métropolitain et le Chœur de l’Opéra de Montréal seront placés sous la direction de Giuliano Carella. La mise en scène a été confiée à Tom Diamond. La conception des décors et des costumes est de Claude Girard.

Après la première de ce samedi 19 mai, trois autres représentations sont prévues et auront lieu les 22, 24 et 26 mai 2018 et auront lieu, comme celle de ce soir, à 19 h 30 à la salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts de Montréal. Elles sont toutes précédées, de 18 h 30 à 19 h, de la Conférence pré-Opéra du musicologue Pierre Vachon au Piano nobile de la salle Wilfrid-Pelletier. Pour des renseignements détaillés sur la production et écouter des extraits de l’oeuvre, vous pouvez cliquer ici. Je vous invite également à lire l’article que le critique musical Christophe Huss a publié dans Le Devoir de samedi denier denier sous le titre «  »Roméo et Juliette » retrouve ses habits » ainsi celui qui est intitulé « À qui s’attendre avec Roméo et Juliette » que Caroline Rodgers diffuse aujourd’hui sur le site Ludwig van Montréal.

Une version de concert de Faust par l’Orchestre symphonique de Trois-Rivières

Dans le cadre de sa série Grands concerts et sous la direction de son chef Jacques Lacombe, l’Orchestre symphonique de Trois-Rivières (OSTR) présentera une version de concert de l’opéra Faust de Charles Gounod. Les solistes seront France Bellemare (Marguerite), Jean-Michel Richer (Faust), Tomislav Lavoie (Méphisto), Mireille Lebel (Siebel), Jaesun Ko (Valentin), Odette Beaupré (Marthe) et Francis Carignan (Wagner). Le Choeur de l’OSTR aura été préparé par  Raymond Perrin. L’unique représentation de ce concert a lieu ce soir à la salle J.-A.-Thompson à 20 h. Une conférence animée par Francis Dubé précédera le concert à 19 h et se déroulera foyer Gilles-Beaudoin.

Jacques Lacombe

La Voix humaine d’Hélène Guilmette à l’Orchestre symphonique de Québec

L’Orchestre symphonique de Québec (OSQ) accueillera le 23 mai 2018 la soprano québécoise Hélène Guilmette pour présenter La voix humaine de Francis Poulenc sur un texte de Jean Cocteau. Sous la direction de Fabien Gabel et dans une mise en espace d’Anne-Marie Olivier, cet opéra pour personnage seul se veut un dialogue entre la soprano et l’orchestre, une troublante conversation téléphonique où l’on est témoin des propos que d’un seul interlocuteur. Comme complément de programme, l’OSQ interprétera la Symphonie no 4, dite « Tragique », de Franz Schubert. Le concert débutera à 19 h 30 et aura lieu à la salle Raoul-Jobin du Palais-Montcalm.

Comme nous le rappelle l’OSQ, La voix humaine a été composée pour l’interprète favorite de Poulenc, la soprano Denise Duval et créée le 6 février 1959 sur la scène de l’Opéra comique de Paris. Dix ans plus tard, le 1er décembre 1969, l’Orchestre symphonique de Québec présentait l’ouvrage au Palais Montcalm et le lendemain à Trois-Rivières, avec la soprano Marie Thérèse Debliqui, qui en donna une remarquable interprétation sous la direction de Pierre Dervaux.

Dès 18 h30, un Prélude animé par Béatrice Zacharie et Fabien Gabel offrira la chance d’approfondir la démarche de création et de poser un regard éclairé sur le contexte historique dans lequel les œuvres ont été composées. L’Orchestre propose également, et juste avant ses concerts, en collaboration avec le Conservatoire de musique de Québec et la Faculté de musique de l’Université Laval, de courts concerts qui permettent de découvrir des musiciens et musiciennes de la relève.

Armenia avec la soprano Isabel Bayrakdarian et l’Orchestre de chambre McGill

Sous le thème Armenia et la direction de son chef Boris Brott, l’Orchestre de chambre de McGill présentera un concert à l’occasion duquel la soprano Isabel Bayrakdarian interprétera des oeuvres des compositeurs arméniens Aram Khatchaturian, Kevork Andonian, Sayat Nova et Komitas Vardapet. Ce concert aura lieu le mercredi 23 mai 2018 à 19 h 30 à la salle Bourgie du Musée des Beaux-Arts de Montréal.

Isabel Bayrakdarian

Des héros furieux par le baryton Vincent Ranallo

Dans le cadre d’une Matinée baroque et accompagné par le violoniste Olivier Brault, la gambiste Elinor Frey et le claveciniste Mark Edwards, le baryton Vincent Ranallo présentera le jeudi 24 mai 2018 un récital de cantates françaises de la première moitié du XVIIIe siècle. Les oeuvres de Joseph Bodin de Boismortier, Marin Marais, Michel Poignet de Montéclair et Jean-Philippe Rameau mettront en scène quelques furieuses aventures de dieux, déesses et héros de la mythologie. Le programme détaillé du concert peut être consulté ici. Ce récital débutera à 11 h et se déroulera à salle Bourgie du Musée des Beaux-Arts de Montréal.

Vincent Ranallo
 Une dernière représentation pour Carmen à l’Opéra de Québec

Une dernière représentation de la nouvelle production de Carmen de Georges Bizet par l’Opéra de Québec  est prévue pour ce samedi 19 mai 2018 à 20 h à la salle Louis-Fréchette du Grand Théâtre de Québec. La mezzo-soprano  Ketevan Kemoklidze tient le rôle-titre, alors que les ténors Thaigo Arancam et Armando Piña incarnent respectivement les personnages de Don José et Escamillo. La soprano québécoise Myriam Leblanc incarne Micaëla. Prendront également part à la production Audrey-Larose-Zicat, soprano (Frasquita), Caroline Gélinas, mezzo-soprano (Mercédès), Eric Thériault, ténor (Remendado), Dion Mazerolle, baryton (Dancaïre), Neil Craighead, baryton-basse (Zuniga) et Geoffroy Salvas, baryton (Moralès). L’Orchestre symphonique de Québec et le Choeur de l’Opéra de Québec seront sous la direction de Giuseppe Grazioli. La mise en scène est de Jacqueline Langlais. La conception des décors et accessoires est d’Annabelle Fortin, celle des costumes, éclairages et vidéo de Judith FortinSerge Gingras et Lionel Arnould.

J’ai assisté la troisième représentation le jeudi 17 mai 2018 et j’entends rédiger une critique pour le numéro 16 (Été 2018) de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique.

Ketevan Kemoklidze (Carmen)
Carmen de Georges Bizet
Opéra de Québec, 2017
Photographie : Louise Leblanc

L’ouverture du Festival Classica avec la Messa di Gloria de Giacomo Puccini

Le Festival Classica inaugure sa huitième édition avec la présentation de la  Messa di Gloria de Giacomo Puccini. Le chef Michel Brousseau dirigera le chœur et l’orchestre de la Société Philharmonique du Nouveau Monde. Ce premier concert, qui donnera également lieu à l’interprétation de la  Symphonie no 8, dite Inachevée, de Franz Schubert, est prévu pour le vendredi 25 mai 2018 à 19 h 30 et se déroulera à la Basilique Sainte-Anne de Varennes située au 30, rue de La Fabrique à Varennes. Pour des informations détaillées sur l’ensemble de la programmation du Festival Classica qui s’étendra jusqu’au 14 juin, vous pouvez cliquer ici.

Michel Brousseau

Et vous constaterez que l’art vocal et lyrique est à l’honneur en 2018 avec la présentation du cycle de lieder Le Voyage d’hiver avec Russell Braun (1er juin), de Duos d’amour avec Suzie Leblanc et Daniel Taylor (3 juin), d’une version de concert de Pelléas et Mélisande de Claude Debussy (8 juin) ainsi que du deuxième Récital-concours de mélodies françaises (10 juin).

Yannick Nézet-Séguin à Philadelphie, Robert Lepage à Toronto, Daniel Taylor à Bethlehem Étienne Dupuis à Berlin, Antonio Figueroa à Bienne et Nora Sourouzian à Graz

En ce samedi 19 mai 2018, le chef Yannick Nézet-Séguin dirigera son Philadelphia Orchestra dans une version concertante de Tosca de Puccini. La dernière représentation de l’opéra Le Rossignol dans la mise en scène de Robert Lepage aura lieu au Canadian Opera Company de Toronto en ce 19 mai 2018. Dans le cadre du 111e Festival Bach Bethlehem de Pennsylvanie, Daniel Taylor chantera la Messe en si mineur à l’Église Packer Memorial de Bethlehem le 19 mai 2018. Étienne Dupuis incarnera Rodrigo dans Don Carlo de Verdi au Deutsche Oper de Berlin le 21 mai 2018. Le ténor Antonio Figueroa tiendra le rôle-titre de l’œuvre de jeunesse de Mozart Mitridate, re di Ponto au Théâtre Orchestre Bienne Soleure à Bienne le 23 mai 2018. Nora Sourouzian incarnera Azucena dans Il Trovatore de Verdi à l’Oper Graz le 24 mai 2018.


Après l’émission « L’art lyrique » que Frédéric Cardin anime sur MUSE de 12 h à 13 h, Sylvia L’Écuyer  – toujours sur MUSE et à Place à l’Opéra, poursuivra sa saison printannière durant laquelle elle fait appel à des artistes lyriques pour présenter un opéra qui pourrait changer le monde ou qui a changé leur monde. Pour la deuxième émission de cette saison, la soprano québécoise Marie-Ève Munger a choisi Idomeneo de Wolfgang Amadeus Mozart. La distribution comprend Anthony Rolfe Johnson, ténor (Idomeneo), Anne Sofie Von Otter, mezzo-soprano (Idamante), Sylvia McNair, soprano (Ilia), Hillevi Martinpelto, soprano (Elettra), Nigel Robson, ténor (Arbace), Glenn Winslade, ténor (Neptune), Cornelius Hauptmann, basse (La voix de l’oracle), Angela Kazimierczuk, soprano (femme crétoise), Jonathan Peter Kenny, contre-ténor (femme crétoise), Philip Salmon, ténor (un Troyen) et Stephen Charlesworth, baryton (un Troyen). Le choeur et l’orchestre Monteverdi seront sous la direction de John Eliot Gardiner. En entrevue, l’animatrice s’entretiendra avec le musicologue Michel Veilleux qui parlera du livre hommage publié à l’occasion du centenaire de la soprano suédoise Birgit Nilsson. L’émission pourra être entendue en reprise sur ICI musique le dimanche 20 mai 2018 de 19 h à 23 h.

Dans le cadre de son émission La semaine lyrique, Justin Bernard proposera le dimanche 20 mai 2018 l’écoute des plus belles pages du répertoire lyrique. Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser l’émission « en ondes radio » de 13 h à 15 h à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM) et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut être également écoutée en direct sur le site électronique de Radio VM à l’adresse http://www.radiovm.com.

Au Café d’art vocal, on projettera le samedi 19 mai 2018 à 12 h 30 l’opéra Tancredi de Gioacchino Rossini  dans une production du Teatro del Magggio Musicale Florentino de 2005. La distribution comprend Daniela Barcellona, Darina Takova et Raul Giménez. La direction musicale est de Riccardo Frizza et la mise en scène de Pier Luigi Pizzi. Une reprise est prévue le jeudi 24 mai à 18 h 30. Je vous rappelle que Les Matinées d’Opéramania et Soirées d’Opéramania font maintenant relâche et on attendra avec impatience la programmation que le musicologue Michel Veilleux  proposera pour la 25e saison de 2018-2019.

*****

 Je vous souhaite une agréable semaine lyrique… et espère, qui sait, vous croiser ce soir dans le foyer de la salle Wilfrid-Pelletier lors de la première, à l’Opéra de Montréal, de Roméo et Juliette !

Carmen à l’Opéra de Québec, un récital de Simon Chalifoux à la Société d’art vocal de Montréal et la soprano Aline Kutan avec le Quatuor Molinari

12 mai 2018

NOTE
Des difficultés techniques m’empêchent de faire parvenir, de San Josée au Costa Rica, le contenu de le courriel de transmission de ce numéro 19 aux personnes inscrites sur ma liste de diffusion. Je procéderai à l’envoi d’un tel courriel à mon retour au Québec prévu pour le mardi 15 mai 2018.

12 mai  2018
(No 2018-19)

Pour sa seconde production de la saison 2017-2018, l’Opéra de Québec présente Carmen de Georges Bizet dans une nouvelle production originale. La distribution comprend la mezzo-soprano  Ketevan Kemoklidze dans le rôle-titre ainsi le ténor Thaigo Arancam (Don José) et Armando Piña (Escamillo). La soprano québécoise Myriam Leblanc incarnera Micaëla. Prendront également part à la production Audrey-Larose-Zicat, soprano (Frasquita), Caroline Gélinas, mezzo-soprano (Mercédès), Eric Thériault, ténor (Remendado), Dion Mazerolle, baryton (Dancaïre), Neil Craighead, baryton-basse (Zuniga), Geoffroy Salvas, baryton (Moralès) L’Orchestre symphonique de Québec et le Choeur de l’Opéra de Québec seront sous la direction de Giuseppe Grazioli. la mise a été confiée à Jacqueline Langlais. La conception des décors et accessoires est d’Annabelle Fortin, celle des costumes, éclairages et vidéo de Judith FortinSerge Gingras et Lionel Arnould.

Après la première de ce samedi 12 mai 2018, trois autres représentations sont prévues et auront lieu les 15, 17 et 19 mai 2018. Elles se déroulement à la salle Louis-Fréchette du Grand Théâtre de Québec et débuteront  20 h. 

Un récital du

Dans le cadre de sa série « Les découvertes du Café d’art vocal »,  la Société dart vocal de Montréal présentera une récita du  baryton-basse Simon Chalifoux . Accompagné par le pianiste Michel-Alexandre Broekaert, il interprétéera des mélodies de Poulenc, Ravel ainsi que des airs d’opéra de Giuseppe Verdi. Il chantera également des pièces de  Ned Rorem, Polgar Tibor,  Jean Coulthard,  Ben Moore et Mitch Leigh (1928-2014).

Simon Chalifoux

Ce récital aura lieu le dimanche 12 mai 2018 à 11 h  30 au Café d’art vocal situé au 1223, rue Amherst à Montréal.

La soprano Aline Kutan avec le Quatuor Molinari pour célébrer Schafer@85

Pour célébrer le 80e anniversaire de naissance du compositeur canadien R. Murray Schafer (Schafer@85), le Quatuor Molinari interprétera le vendredi 18 mai 2018 trois de ses quatuors à cordes. D’un intérêt particulier au plan vocal et composé en 1999, le Quatuor no 7  fera entendre la soprano Aline Kutan. Œuvre musicale à la fois violente et tendre, dansante et statique, exprimant la détresse aussi bien que la joie, ce quatuor avec soprano obligé se distingue des autres œuvres de Schafer par l’éclatement extrême des conventions classiques de l’écriture pour quatuor à cordes.

Aline Kutan

Seront aussi joués le Quatuor no 1, l’oeuvre d’un jeune et fougueux compositeur dont le langage fait déjà preuve d’une forte personnalité et d’une grande originalité ainsi que le Quatuor no 3, un pièces de contrastes et de grande puissance dramatique faisant entendre au cours de ses trois mouvements des déplacements créant une spatialisation sonore, des cris de karaté et autres onomatopées et des mélismes à l’unisson en quarts de ton tels des incantations mystiques.

Ce concert débutera  19 h 30 et se déroulera à la salle du Conservatoire de musique de Montréal situé au 4750, rue Henri-Julien à Montréal.

Trois autres représentations pour La Périchole d’Offenbach par le Théâtre lyrique de la Montérégie

Les lyricomanes auront trois autres occasions d’assister à La Périchole de Jacques Offenbach dans la production du Théâtre lyrique de la Montérégie. Cet événement est présenté à la salle Pratt &  Whitney du Théâtre de la Ville à Longueuil. Deux représentations auront lieu en ce samedi 12 mai à 14 h et 20 h et la dernière se déroulera le dimanche 13 mai 2018 à 14 h. Pour vous procurer des billets, vous pouvez cliquer ici.

L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique a confié au musicologue Louis Bilodeau le soin de rédiger la critique de cet événement et celui-ci a assisté à la représentation d’hier soir. Sa critique devrait être diffusée sous peu sur le site de la revue et être reprise dans la version imprimée de son numéro 16 (Été 2018).

Magali Simard-Galdès à Vancouver, Robert Lepage à Toronto, Antonio Figueroa à Bienne, Hélène Guilmette à Reims,  Jean-Marie Zeitouni à Nantes, Marie-Nicole Lemieux à  Wiesbaden et Étienne Dupuis à Berlin

Magali Simard-Galdès prendra part à la production de The Overcoat des compositeurs canadiens Panych et Rolfe au Festival d’opéra de Vancouver dont la dernière a lieu en ce 12 mai 2018. Le contre-ténor Daniel Taylor chantera la Messe en si mineur de Bach à l’Élise Parker Memorial de Bethleem le 12 mai. La mise en scène de l’opéra Le Rossignol de Stravinski confiée à Robert Lepage par la Canadian Opera Company pourra être appréciée à trois reprises cette semaine les 12, 13 et 15 mai 2018. Le ténor Antonio Figueroa tiendra le rôle-titre de l’œuvre de jeunesse de Mozart Mitridate, re di Ponto au Théâtre Orchestre Bienne Soleure, le 13 mai 2018 à Bienne. La soprano Hélène Guilmette reprend le rôle de Leïla dans Les Pêcheurs de Perles de Bizet à l’Opéra de Reims le 13 et 15 mai 2018. L Jean-Marie Zeitouni dirigera Werther de Massenet à l’Opéra national de Lorraine dont les deux dernières représentations auront lieu les 13 et 15 mai 2018. Notre contralto nationale Marie-Nicole Lemieux incarnera à nouveau Ulrica dans Un ballo in maschera de Verdi au Hessisches Staatstheater de Wiesbaden le 18 mai au 2018. Le baryton Étienne Dupuis incarnera Rodrigo dans Don Carlo de Verdi au Deutsche Oper Berlin dont la première aura lieu le 18 mai 2018.


Après l’émission « L’art lyrique » que Frédéric Cardin anime sur MUSE de 12 h à 13 h, Sylvia L’Écuyer  – toujours sur MUSE et à Place à l’Opéra, débutera sa saison printannière durant laquelle elle fera appel à des artistes lyriques pour présenter un opéra qui pourrait changer le monde  ou qui a changé leur monde. Pour la première émission de cette saison, la soprano québécoise Myriam Leblanc a choisi La Traviata de Giuseppe Verdi qui pourra être entendue dans une production du Festival de Salzbourg de2005.   La distribution comprend Anna Netrebko, soprano (Violetta), Rolando Villazon, ténor (Alfredo Germont) et Thomas Hampson, baryton (Georgio Germont). L’Orchestre philharmonique de Vienne sous la direction de Carlo Rizzi. L’émission pourra être entendue en reprise sur ICI musique le dimanche 13 mai 2018 de 19 h à 23 h.

Dans le cadre de son émission La semaine lyrique, Justin Bernard proposera le dimanche 13 mai 2018 l’écoute des plus belles pages du répertoire lyrique. Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser l’émission « en ondes radio » de 13 h à 15 h à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM) et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut être également écoutée en direct sur le site électronique de Radio VM à l’adresse http://www.radiovm.com.

Au Café d’art vocal, on projettera le samedi 5 mai 2018 à 12 h 30 l’opéra Don Carlo de Giuseppe Verdi dans une production du Festival de Salzbourg de 1986. La distribution comprend José Carreras, Ferruccio Furlanetto, Piero Cappuccilli, Mati Salminen et Agnès Baltsa. La direction musicale et la mise en scène sont de Herbert von Karajan; . Une reprise est prévue le jeudi 17 mai à 18 h 30. Je vous rappelle que Les Matinées d’Opéramania et  Soirées d’Opéramania font maintenant relâche et on attendra avec impatience la programmation que le musicologue Michel Veilleux  proposera pour la 25e saison de 2018-2019.

*****

De San José, où je visite en ce samedo matin du 12 ma  2018 le  Teatro Nacional de Costa Rica dans le cadre d’une journée « Portes ouvertes », je vous souhaite une agréable semaine lyrique

Teatro Nacional de Costa Rica

Yannick Nézet-Séguin et son invité Rolando Villazón à l’Orchestre métropolitain et un récital de Gerald Finley à la Société d’art vocal de Montréal

5 mai 2018

5 mai  2018
(No 2018-18)

Rolando Villazón et Yannick Nézet-Séguin

En ce samedi 5 mai 2018, le chef Yannick Nézet-Séguin clôturera la saison 2017-2018 de l’Orchestre métropolitain sur une note lyrique  avec son invité Rolando Villazón. Le ténor mexicain interprétera les Siete canciones populares españolas (Sept chansons populaires espagnoles) de Manuel de Falla et des extraits des Otto Romanze (Huit romances) de Giuseppe Verdi dans un arrangement de Luciano Berio. Le programme sera complété dans deux pièces instrumentales, le poème symphonique Till Eulenspiegels lustige Streiche (Les Joyeuses Facéties de Till l’Espiègle) de Richard Strauss et  les Pini di Roma (Les Pins de Rome) d’Ottorino Respighi. Une seule représentation de ce concert est prévu et aura donc lieu ce soir à la Maison symphonique de Montréal à compter de 19 h 30. Et j’y serai !

Pour préparer ce concert, je vous invite à l’article intitulé « L’OM clôt sa saison avec le ténor Rolando Villazón » que lui consacre Alain Brunet dans La Presse+ du 2 mai 2018.

« If music be the food of love, play on » ?avec la soprano Hélène Brunet

La compagnie musicale La Nef présente une un récital de la soprano Hèlene Brunet et  l’archiluthiste Sylvain Bergeron le samedi 5 mai 2019. C’est sur ce célèbre vers de Shakespeare, mis en musique par Henry Purcell,«?If music be the food of love, play on?» que s’ouvrira le programme comprenant principalement des airs de la Renaissance et du baroque écrits par le grand compositeur anglais. L’agencement des pièces a été structuré de façon évolutive, telle une histoire racontée en musique. Ce récital débutera à 20 h et aura lieu à la Chapelle historique du Bon-Pasteur située au 100, rue Sherbrooke Est à Montréal.

Un récital du baryton Gerald Finley à la Société d’art vocal de Montréal

Le baryton canadien Gerald Finley sera quant à lui l’invité de la Société d’art vocal de Montréal et y présentera un récital comprenant des lieder  dans un programme de lieder de Ludwig van Beethoven et de Franz Schubert ainsi que des mélodies russes de Piotr Ilitch Tchaïkovsky et de Sergueï Rachmaninov. Il sera accompagné au piano par Michael MacMahon. Vous trouverez le programme détaillé du récital ici. Cet événement aura lieu  la Salle du Conservatoire de musique de Montréal le dimanche 6 mai 2018 et débutera à 15 h.

Je vous invite à lire l’article que lui consacre dans Le D Magazine de l’édition du journal Le Devoir de ce matin le critique musical Christophe Huss et qui est publié sous le titre « Gerald Finley, le noble art du chant ».

Gerald Finley

« Du sérieux et du comique chez Mozart et Haydn » à deux autres reprises avec Arion Orchestre baroque

Deux autres représentations du concert d’ Arion orchestre baroque ayant pour thème « Du sérieux et du comique chez Mozart et Haydn » et  comme invitée la soprano Andréanne Brisson Paquin qui sont prévues pour ces samedi et dimanche 5 et 6 mai 2018. Elles auront lieu la salle Bourgie du Musée des Beaux-Arts de Montréal respectivement à 16 h et 14 h.

Je vous rappelle qu’Andréanne Brisson Paquin interprétera « deux amples airs de Mozart, l’un éminemment tragique, l’autre irrésistiblement comique ». Pour le programme intégral du concert et pour retenir des places, vous pouvez cliquer ici.

La Périchole d’Offenbach par le Théâtre lyrique de la Montérégie

Le Théâtre lyrique de la Montérégie (TLM) présente La Périchole, le premier opéra-bouffe de Jacques Offenbach, qui  selon le TLM « constitue les prémices d’une évolution irrémédiable vers le style opéra-comique ». Cet événement est présenté à la salle Pratt &  Whitney du Théâtre de la Ville à Longueuil les jeudi 10 mai et vendredi 11 mai 2018 à 20 h. Trois autres représentations sont prévues les 12 mai à 14 h et 20 h et le dimanche 13 mai 2018 à 14 h. Pour vous procurer des billets, vous pouvez cliquer ici.

Zarin Mehta, nouveau président du jury du volet chant du Concours musical internaitonal de Montréal et le dévoilement de l’horaire de passage de la première épreuve des volets Mélodie et Aria

Le Concours musical international de Montréal (CMIM) a annoncé que Zarin Mehta, qui est reconnu mondialement comme gestionnaire et consultant du secteur culturelle, succède à au regretté André Bourbeau en tant que président de son jury dans le cadre du volet Chant qui se déroulera du 29 mai au 7 juin 2018. Une autre personne a été recrutée pour faire partie et il s’agit de l’Américain Richard Rodzinski Celui-ci a occupé le poste d’administrateur artistique du San Francisco Opera pendant six ans et s’est ensuite joint au Metropolitan Opera, toujours comme administrateur artistique, siégera Il siègera sur le jury 2018 aux côtés de Edith Bers, Ben Heppner, Soile Isokoski, Warren Jones, François Le Roux, Dame Felicity Lott, Joseph Rouleau et Dame Kiri te Kanawa.

En partenariat avec l’Opéra de Montréal, le CMIM présentera des cours de maîtres, à 13 h à la salle Bourgie, avec quatre membres du jury, à savoir le 31 mai avec le baryton François Le Roux qui présentera une conférence sur l’art de l’interprétation de la mélodie française en préambule, le 2 juin avec la soprano Dame Kiri te Kanawa précédé d’un court documentaire, le 4 juin avec le pianiste accompagnateur Warren Jones et 5 juin avec la soprano Soile Isokoski. L’entrée à ces cours de maître sera libre. De plus, les 4 et 5 juin à 18 h 45, Jean-Pierre Primiani, directeur du développement à l’Opéra de Montréal, s’entretiendra, au Foyer Allegro de la Maison symphonique, avec Ben Heppner (4 juin) et Dame Felicity Lott (5 juin). L’entrée sera également libre…. sur présentation d’un billet pour le concert.

La direction du CMIM a également dévoilé l’horaire de passage de la première épreuve des volets Mélodie et Aria de son édition Chant qui aura lieu les 29, 30 et 31 mai 2018 et que vous pourrez consulter ici

Marie-Nicole Lemieux à Wiesbaden, Marjorie Maltais à Peterborough, Claire de Sévigné à Niagara, Magali Simard-Galdès et Karina Gauvin à Vancouver, Jean-Marie Zeitouni à Nancy, Pascale Beaudin et Robert Lepage à Toronto, Antonio Figueroa à Soleure et Bienne, Robert Lepage et Daniel Taylor à Bethleem… Pennsylvanie

Notre contralto nationale Marie-Nicole Lemieux incarnera Ulrica dans Un ballo in maschera de Verdi au Hessisches Staatstheater de Wiesbaden en ce samedi 5 mai au 2018. La mezzo-soprano Marjorie Maltais chantera l’oratorio Elijah de Mendelssohn à la George Street United Church de Peterborough en Ontario le 5 mai 2018. La soprano Claire de Sévigné se joindra ensuite au Chorus Niagara pour chanter la Messe en do mineur de Mozart avec le Niagara Symphony Orchestra le 5 mai 2018 au First Ontario Performing Arts Centre de St-Catharinesé. Magali Simard-Galdès prendra part à la production de The Overcoat des compositeurs canadiens Panych et Rolfe au Festival d’opéra de Vancouver les 5, 6, 9, 10 et 11 mai 2018. Karina Gauvin chantera des airs d’opéra du XVIIIe siècle avec le Pacific Baroque Orchestra au Chan Centre de Vancouver le 6 mai 2018. Jean-Marie Zeitouni dirigera Werther de Massenet à l’Opéra national de Lorraine dont la première a lieu le 6 mai et qui connaîtra cette semaine deux autres représentations les 9 et 11 mai 2018. Pascale Beaudin participera à la tournée d’Hockey Noir, l’opéra de Castellucci et Ristic à Toronto les 10 et 11 mai 2018. Le ténor Antonio Figueroa tiendra le rôle-titre de l’œuvre de jeunesse de Mozart Mitridate, re di Ponto au Théâtre Orchestre Bienne Soleure, le 9 mai à Soleure et le 11 mai 2018 à Bienne. La mise en scène de l’opéra Le Rossignol de Stravinski confiée à Robert Lepage par la Canadian Opera Company pourra être appréciée cette semaine le 10 mai 2018. Dans le cadre du 111e Festival Bach Bethlehem de Pennsylvanie. Daniel Taylor chantera des cantates de Bach à l’église Incarnation of Our Lord de Bethlehem le 11 mai 2018. 


Après l’émission « L’art lyrique » que Frédéric Cardin anime sur MUSE de 12 h à 13 h, Sylvia L’Écuyer  – toujours sur MUSE et à Place à l’Opéra, présentera la dernière retransmission en direct du Metropolitan Opera de New York de la saison 2017-2018 –  le samedi 5 mai 2018 de 13 h à 17 h et l’opéra Roméo et Juliette de Charles Gounod.  La distribution comprend Ailyn Pérez, soprano (Juliette), Karine Deshayes, mezzo-soprano (Stéphano), Charles Castronovo, ténor (Roméo), Joshua Hopkins, baryton (Mercutio), Kwangchul Youn, basse (Frère Laurent), Maria Zifchak, mezzo-soprano (Gertrude), Laurent Naouri, baryton-basse (Capulet), Bogdan Volkov, ténor (Tybalt), Bradley Garvin baryton-basse (Pâris), Jeongcheol Cha, baryton-basse (Gregorio), Tony Stevenson, ténor (Benvolo) et Kevin Short, basse (le Duc de Vérone). Le Choeur et l’Orchestre du Metropolitan Opera sous la direction de Placido Domingo. En entrevue, l’animatrice s’entretiendra avec la soprano Ailyn Pérez. Aux actualités, elle proposera deux entretiens avec la soprano québécoise Magali Simard-Galdès qui parlera l’opéra The Overcoat qui est à l’affiche du Festival d’opéra de Vancouver et avec le directeur artistique du Festival d’opéra de Québec, Grégoire Legendre, qui présentera la programme de la huitième édition. L’émission pourra être entendue en reprise sur ICI musique le dimanche 6 mai 2018 de 19 h à 23 h.

Dans le cadre de son émission La semaine lyrique, Justin Bernard proposera le dimanche 6 mai 2018 l’écoute des plus belles pages du répertoire lyrique. Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser l’émission « en ondes radio » de 13 h à 15 h à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM) et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut être également écoutée en direct sur le site électronique de Radio VM à l’adresse http://www.radiovm.com.

Au Café d’art vocal, et en prévision du récital de Gerald qui aura lieu le dimanche 6 mai 2019, ‘on projettera le samedi 5 mai 2018 à 12 h 30 l’opéra Don Giovanni de Wolfgang Amadeus Mozart dans une production du Festival de Glyndebourne de 2011. La distribution comprend Gerald Finley dans le rôle-titre ainsi qu’Anna Samuil, Kate Royal, Luca Pisaroni. la direction musicale est de Vladimir Jurowski et la mise en scène de Jonathan Kent. Une reprise est prévue le jeudi 10 mai à 18 h 30. Les Matinées d’Opéramania et  Soirées d’Opéramania, font maintenant relâche et on attendra avec impatience la programmation que le musicologue Michel Veilleux  proposera pour la 25e saison de 2018-2019.

*****

Je vous souhaite une agréable semaine lyrique... et vous écrirai de San José du Costa Rica où je compte visiter le Teatro Nacional de Costa Rica.


Teatro Nacional de Costa Rica

Hockey noir, l’opéra par l’ECM+, « Du sérieux et du comique chez Mozart et Haydn » par Arion et la mezzo-soprano Huguette Tourangeau† (1938-2018)

28 avril 2018

28 avril 2018
(No 2018-17)

Sous la direction artistique de la chef  Véronique Lacroix, l’Ensemble contemporain de Montréal+ (ECM+) présentera les jeudi 3 et vendredi 4 mai 2018 Hockey Noir, l’Opéra. Composé par André Rustic sur un livret de Cecil Castellucci, ce nouvel opéra de chambre « graphique » se situe dans l’atmosphère des « films noirs » des années ’50 et dépeint malicieusement d’imaginaires coulisses du hockey de l’époque. Joueurs étoiles, paris douteux, femme fatale et détective zélé s’entrecroisent et dansent la valse d’improbables séries éliminatoires. Sur un mode fantaisiste et caricatural, Hockey Noir oscille entre suspense et comédie alors que corruption rime avec saison et que le cœur a ses raisons… ».
La distribution comprend la soprano Pascale Beaudin, la mezzo-soprano Marie-Annick Béliveau, le ténor Michiel Schrey, le baryton Pierre-Étienne Bergeron et le narrateur Jean Marchand. La mise en scène et la scénarimage ont été confiées à Marie-Josée Chartier et les illustrations sont de Kimberlyn Porter. Participent aussi à cette production Serge Maheu, design de projections, Cheryl Lalonde, scénographie et costumes, Martin Sirois, éclairages et Maude Gareau, régie.
L’évènement débutera à 19 h 30 et aura lieu au Monument national situé au 1182, boulevard Saint-Laurent à Montréal. Je suggère de lire ici le communiqué diffusé par ECM+ et à visionner sa « géniale » bande annonce ci-après ainsi que deux extraits de l’opéra : « Le Vestiaire » et « L’interrogatoire ». Je vous invite à prendre connaissance de l’article que lui consacre le critique musical Christophe Huss dans Le D magazine de l’édition du journal Le Devoir des samedi 28 et dimanche 29 avril 2018 (p. 6-7) sous le titre « Du Mozart en Zamboni avec Hockey Noir ». Vous pouvez également consulter ici de l’article publié dans La Scena Musicale (Avril-Mai 2018, p. 44) sous la plume d’Évelyne Ridyard et le titre « Ensemble contemporain  de Montréal- Plus de 30 ans d’innovation ».

L’oratorio dit l’Ascension et la suite de l’intégrale des Cantates de Bach à la Fondation Arte Musica

L’intégrale des Cantates sacrées de Johann Sebastian Bach continue et Fondation Arte Musica recevra à nouveau l’Ensemble Caprice et son chef Matthias Maute ainsi que des solistes de la Bach Socety of Minnesota. Le programme comprendra l’interprétation de l’oratorio dit de l’Ascension (Lobet Gott in seinen Reichen (Louez Dieu dans ses royaumes), BWV 11 ainsi que deux autres cantates (Wir danken dir, Gott, wir danke dir (Nous te rendons grâces, ô Dieu, nous te rendons grâces) BWV 29 et Wo gehest du hin? (Où vas-tu ?), BWV 166. Ce concert se déroulera le dimanche 29 avril 2018 à 14 h à la salle Bourgie du Musée des Beaux-Arts de Montréal.

Le cas Mozart aux concerts Vox populi

Dans le cadre de la « Série du mardi », les concerts Voxpopuli présentent « Le cas Mozart » le mardi 1er mai 2018 à 19 h à l’ École de musique Vincent d’Indy située au 628, chemin Côte-Sainte-Catherine à Montréal. Pour plus de renseignements sur cet évènement, vous pouvez cliquer ici.

« Du sérieux et du comique chez Mozart et Haydn » avec Arion Orchestre baroque

Pour son prochain concert, Arion orchestre baroque interprétera « Du sérieux et du comique chez Mozart et Haydn » et aura notamment comme invitée la soprano Andréanne Brisson Paquin qui interprétera « deux amples airs de Mozart, l’un éminemment tragique, l’autre irrésistiblement comique ». Les deux premières représentations  auront lieu à la salle Bourgie du Musée des Beaux-Arts de Montréal le le 1er mai à 19 h et le 4 mai à 20 h. Pour le programme intégral du concert et pour retenir des places, vous pouvez cliquer ici.

Le Studio de musique ancienne de Montréal à la Cour de Bourgogne

Comme le suggère le Studio de musique ancienne de Montréal (SMAM) dans sa note de présentation du concert, « [l]e puissant duché de Bourgogne abrite au XVe siècle la Cour la plus brillante de l’époque. Première de la Renaissance, elle établit les usages de la vie curiale pour les siècles à venir. Ouvert aux influences, ce haut foyer de civilisation a pu, selon Michelet,  » réconcilier le Nord et le Midi « . Mélomanes passionnés, les ducs Philippe le Bon et Charles le Téméraire avaient engagé à leur service des compositeurs qui, comme Guillaume Dufay, Gilles Binchois et Antoine Busnois, poseront les bases du contrepoint, que l’Occident jusqu’à Bach considérera comme le procédé indépassable de la composition musicale ».

Sous la direction de son  chef Andrew McAnerney, ce concert se déroulera le jeudi 3 mai 2018 à 19 h 30 à Église Saint-Pierre-Apôtre située au  1201, rue de la Visitation à Montréal.

La mezzo-soprano Huguette Tourangeau† (1938-2018)

Une grande artiste lyrique québécoise s’est éteinte le 21 avril 2018. La mezzo-soprano Huguette Tourangeau s’est distinguée sur les grandes scènes lyriques du monde et en particulier au Metropolitan Opera de New York. Sa relation professionnelle et amicale avec la soprano Joan Sutherland et le chef Richard Bonynge ont contribué à sa notoriété internationale. Je vous invite d’ailleurs à écouter le duo « Deh! con te, li prendi…Mira, o Norma…Sì, fino all’ore estreme » de  l’opéra Norma de Vincenzo Bellini qu’elle interprète ici avec Joan Sutherland :

Et pourquoi ne pas l’entendre à nouveau dans le célébrissime « Duo des fleurs » de Lakmé de Léo Delibes avec Joan Sutherland à nouveau :

Pour un excellent retour sur la carrière de celle qui a été admise au Panthéon lyrique canadien en 1997,  je vous invite à lire l’article publié dans le magazine Opera News (vol . 76, no 6, décembre 2011) par Sylvia L’Écuyer sous le titre « Reunion: Huguette Tourangeau ».

Le blogueur lyrique exprime ses plus sincères condoléance à sa la famille et à ses proches de cette grande artiste lyrique qui a fait honneur au Québec.

Mireille Lebel et Robert Lepage à Toronto, Magali Simard-Galdès à Vancouver, Marie-Nicole Lemieux À Wiesbaden, Julie Boulianne et Jean-François Lapointe à Paris

Mireille Lebel incarnera Penelope dans Il Ritorno d’Ulisse in patria de Monteverdi à l’Atelier d’opéra de Toronto pour la dernière représentation de cette production qui a lieu en ce samedi 28 avril 2018. Magali Simard-Galdès prendra part à la production de The Overcoat des compositeurs canadiens Panych et Rolfe qui est présentée au Festival d’opéra de Vancouver dont la première a lieu en ce samedi 28 avril et qui connaîtra trois autres représentations cette semaine, les 29 avril, 2 et 4 mai 2018. Julie Boulianne chantera la symphonie dramatique Roméo et Juliette de Berlioz dans une version concertante et chorégraphiée à l’Opéra Bastille de Paris ce samedi 28 avril ainsi que les 2, 3 et 4 mai 2018. Marie-Nicole Lemieux incarnera Ulrica dans Un ballo in maschera de Verdi au Hessisches Staatstheater de Wiesbaden dont la première a lieu le dimanche 30 avril 2018. Le Rossignol de Stravinski, dans la mise en scène Robert Lepage, sera présenté à la Canadian Opera Company les 1er et 2 mai 2018. Jean-François Lapointe tiendra le rôle de Golaud dans la version concertante de Pelléas et Mélisande au Théâtre des Champs-Élysées de Paris le 2 mai 2018.


Après l’émission « L’art lyrique » que Frédéric Cardin anime sur MUSE de 12 h à 13 h, Sylvia L’Écuyer présentera – toujours sur MUSE et à Place  l’opéra , dans le cadre de ses retransmissions en direct du Metropolitan Opera de New York –  le samedi 28 avril 2018 de 13 h à 17 h, Cendrillon de Jules Massenet. La distribution comprend Joyce DiDonato, mezzo-soprano (Cendrillon), Alice Coote, mezzo-soprano (Le Prince Charmant), Kathleen Kim, soprano (La Fée), Stephanie Blythe, mezzo-soprano (Madame de la Haltière), Laurent Naouri, baryton-basse (Pandolfe), Ying Fang, soprano (Noémie), Maya Lahyani, mezzo-soprano (Dorothée), Bradley Garvin, baryton-basse (le Roi), Petr Nekoranec, ténor (Le Doyen de la Faculté), David Leigh, basse (Le Surintendant des Plaisirs), Jeongcheol Cha, baryton-basse (Le Premier Ministre), Lianne-Coble-Dispensa, Sara Heaton et Anne Nonnemacher, sopranos, Elizabeth Brooks, Christina Thompson Anderson et Rosalie Sullivan, mezzo-sopranos (les esprits) et  Marie Te Hapuku, soprano (une jeune fille), Le Choeur et l’Orchestre du Metropolitan Opera seront sous la direction de Bertrand de Billy. En entrevue, l’animatrice s’entretiendra avec  le chef d’orchestre Bertrand de Billy et le harpiste Emmanuel Cesson. Aux actualités, Sylvia L’Écuyer parlera de l’opéra Hockey noir avec la directrice artistique de l’Ensemble contemporain de Montréal (EMC+) Véronique Lacroix. L’émission pourra être entendue en reprise sur ICI musique le dimanche 29 avril 2018 de 19 h à 23 h.

Dans le cadre de son émission La semaine lyrique, Justin Bernard proposera le dimanche 29 avril 2018 l’écoute des plus belles pages du répertoire lyrique. Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser l’émission « en ondes radio » de 13 h à 15 h à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM) et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut être également écoutée en direct sur le site électronique de Radio VM à l’adresse http://www.radiovm.com.

Pour la dixième et dernière projection de la saison 2018-2019 cadre de la série Met en direct Haute définition, le Metropolitan Opera de New York a choisi l’opéra Cendrillon de Jules Massenet. La représentation d’aujourd’hui, qui pourra être vue aux quatre coins du Québec sur les grands écrans des cinémas Cinéplex, sera également radiodiffusée dans le cadre des Met’s Saturday matinee broadcasts  du Toll Brothers–Metropolitan Opera International Radio Network et sur ICI musique à Place à l’opéra (voir ci-haut pour la distribution). Pour des renseignements sur cette production, vous prouvez cliquer ici et vous pouvez également visionner ici sa présentation par Joyce DiDonato qui tient le rôle-titre.

Au Café d’art vocal, l’on projettera le samedi 28 avril 2018 à 12 h 30 l’opéra Faust de Charles Gounod dans une production du Royal Opera House Covent Garden de 2004. La distribution comprend Angela Gheorghiu, Roberto Alagna, Bryn Terfel, Simon Keenlyside et Sophie Koch. La direction musicale est d’Antonio Pappano et la mise en scène de David McVicar. Une reprise est prévue le jeudi 3 mai à 18 h 30. Les Matinées d’Opéramania présenteront le lundi 23 avril 2018 le deuxième volet de l’opéra Lucia de Lamermoor de Gaetano Donizetti dans une production du Royal Opera House Covent Garden de 2016. La distribution comprend Diana Damrau, Charles Castronovo, Ludovic Tézier et Kwangchul Youn, sous la direction musicale de Daniel Oren et dans une mise en scène de Katie Mitchell. Dans le cadre de ses Soirées d’Opéramania, Michel Veilleux  proposera le vendredi  4 mai 2018 à 19  h 30 une « Soirée spéciale : Robert Carsen, metteur en scène » et un voyage à travers l’univers opératique de Carsen et la riche documentation vidéographique de ses productions. En dégageant les grandes caractéristiques de son style, il sera permis de comprendra pourquoi Carsen est considéré par plusieurs comme le plus grand metteur en scène d’opéra actuellement en activité. Seront projetés, entre autres, des extraits de ses productions des Contes d’Hoffmann, Mefistofele, Rusalka, Tannhäuser, Tosca et La Traviata. Ces extraits mettront en vedette Cecilia Bartoli, Patrizia Ciofi, Renée Fleming, Dmitri Hvorostovsky, Jonas Kaufmann, Karita Mattila, Anna Netrebko, Samuel Ramey et Bryn Terfel. Cette soirée se déroulera à la salle Jean-Papineau-Couture de la Faculté de musique de l’Université de Montréal située au 200, avenue Vincent-d’Indy à Montréal.

*****

Je vous souhaite une agréable semaine lyriqueet vous rapporte une autre photographie de Chicago et de l’intérieur du magnifique édifice art déco où loge le Lyric Opera de Chicago :

Photographe : Daniel Turp, 2018

Des mélodies de Grieg et Sibélius dans le cadre du Festival nordique de l’Orchestre symphonique de Montréal et le Requiem allemand de Brahms à l’Orchestre symphonique de Québec

22 avril 2018

22 avril 2018
(No 2018-16)

Dans le cadre de son Festival Nordique, l’Orchestre symphonique de Montréal offre le 25 avril 2018 à 19 h un pré-concert à l’occasion duquel la soprano Camilla Tilling et le baryton-basse Philippe Sly interpréteront des mélodies d’Edvard Grieg et de Johan Sibelius. Le programme comprend les six mélodies de  Grieg, op. 48 (Grüss (Salut), Dereinst, Gedanke mein (Pense à moi), Lauf der Welt (Ainsi va le monde), Die verschwiegene Nachtigall (Le rossignol discret), Zur Rosenzeit (Le temps des roses) et Ein Traum (Un rêve). De Sibelius, pourront être entendues les mélodies Drömmen [Le rêve], op. 13, no 5, Säv, säv, susa [Roseaux, roseaux, murmurez], op. 36, no 4, Flickan kom ifrån sin älsklings möte [La fille revint de voir son bien-aimé], op. 37, no 5, Kom nu hit, död [Viens donc, ô mort], op. 60, no 1 et Den första kyssen [Le premier baiser], op. 37, no 1. Ce pré-concert sera suivi à 20 h d’un concert où le chef invité John Storgårds dirigera les pièces Geysir de Jon Leifs,  Aurora borealis d’Uuno Klami et la Symphonie no 7 en do majeur de Sibelius. Y prendra également part le violoniste Augustin Hadelich qui jouera le Concerto pour violon en ré majeur, op. 35 de Piotr Ilyich Tchaïkovski. Ces pré-concert est concert se dérouleront à la Maison symphonique de Montréal.

La Passion selon Saint-Matthieu par l’Ensemble Caprice

L’Ensemble Caprice est l’invité du Choeur Musica Orbium et accompagnera celui-ci dans l’interprétation, soutenue par une mise en espace historique, de La Passion selon Saint-Mathieu de Johann Sebastian Bach. Les solistes comprennent Benjamin Butterfield (Évangéliste), Dion Mazerolle (Christus), Stephanie Manias, soprano. Myriam Leblanc, soprano, Nicholas Burns, alto, Stéphanie Pothier, alto, Mathieu Abel, ténor, Jacques-Olivier Chartier, ténor, François-Nicolas Guertin, basse et Normand Richard, basse

Comme elle l’indique dans sa présentation de cet évènement et en se présentant comme étant « fidèle à son goût de l’aventure dans ses programmes », Musica Orbium dit vouloir « recréer l’agencement des groupes musicaux entendus lors de cette première à Leipzig en relevant le défi que pose cette œuvre dotée d’une riche texture et d’une intensité palpitante

Deux représentations sont prévues les samedi et dimanche 21 et 22 avril 2018 à 19 h et se dérouleront à l’Église Saint-Pierre-Apôtre située au 1201, rue de la Visitation à Montréal.

Les Rendez-vous baroques français

L’ensemble Rendez-Vous Baroque Français qui s’intéresse à la musique ancienne de XVIIe et XVIIIe siècles et est composé de la  soprano Andréanne Brisson Paquin et des instrumentistes Christophe Gauthier (clavecin),  Dominic Guilbault (violon), Grégoire Jeay (traverso) et Amanda Keesmaat (violoncelle), présentera son spectacle intitulé « Il y a longtemps que je t’aime » le dimanche 22 avril 2018.  Le concert comprend des airs, des extraits d’opéras baroques, des suites et des sonates en trio et des solos pour divers instruments. Ce concert aura lieu à 11 h la Maison Lachaîne située au 37, rue Blainville Ouest à Sainte-Thérèse.

Rendez-vous baroque français

Le Requiem allemand de Brahms à l’Orchestre symphonique de Québec

Sous la direction du chef Jacques Lacombe, l’Orchestre symphonique de Québec (OSQ) proposera le mercredi 25 avril 2018 l’audition d’Ein deutsches Requiem (Un requiem allemand) de Johannes Brahms. Les solistes seront la soprano Ellen Wieser et le baryton James Westman. Le Choeur de l’OSQ aura été préparé par son chef David Rompré. L’autre oeuvre de Brahms au programme sera le Begräbnisgesang, opus 13. Une activité gratuite pour familiariser les mélomanes avec ces deux œuvres sera animée par Benjamin René. Le concert débutera à 20 h et se déroulera à la salle Louis-Fréchette du Grand Théâtre de Québec.

Les Carmina Burana par l’Orchestre symphonique de Longueuil

Dans le cadre de sa série de « Grands concerts » et sous la direction de son chef Marc David, l’Orchestre symphonique de Longueuil présentera les mercredi 25 et jeudi 26 avril 2018 les Carmina Burana de Carl Orff. Les solistes seront la soprano Raphaëlle Paquette, le baryton Marc Boucher et le ténor Antoine Bélanger. Les Voix boréales, Les petits chanteurs de Laval et la Chorale de Saint-Lambert, viendront en appui  aux trois solistes. Cet événement se déroulera le dimanche 22 avril 2018 à la salle Pratt & Whitney Canada du Théâtre de la Ville à Longueuil située au 150, rue de Gentilly Est à Longueuil.

Raphaëlle Paquette, Marc Boucher et Antoine Bélanger

Une soirée lyrique à l’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal

Dans le cadre d’une « Soirée lyrique » et avec un accompagnement de la pianiste Marie-Ève Scarfone, la mezzo-soprano Rose Naggar-Tremblay, le baryton Nathan Keoughan et le ténor Rocco Rupolo interpréteront une sélection d’airs et d’ensembles du grand répertoire, notamment de Gioachino Rossini, Stefano Donaudy, Francesco Cilea, Giuseppe Verdi, Giacomo Puccini, Charles Gounod et Georges Bizet. Cette activité de l’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal se déroulera le jeudi 26 avril 2018 à la Chapelle historique du Bon-Pasteur située au 100, rue Sherbrooke Est à Montréal.
 
Une seconde représentation pour David et Jonathas de Marc-Antoine Charpentier par la Compagnie baroque Mont-Royal

La Compagnie Baroque Mont-Royal a présenté le samedi 21 avril 2018 la seconde représentation de  l’opéra David et Jonathas de Marc-Antoine Charpentier. Je vous rappelle que la distribution comprend dans les co-rôles-titres David Menzies, ténor (David) et Carolyn Beaudoin, soprano (Jonathas) ainsi que Vincent Ranallo, baryton (Saül),  Patrick McGill, ténor (Joabel) et John Giffen, baryton (Achis). Le claveciniste Christophe Gauthier assurera la direction musicale et pourra compter sur La bande CBMR composée de Peter Lekx et Mélanie de Bonville, violons, Tatiana Friesen et Heather Weinreb, altos, Amanda Keesmaat, violoncelle ainsi que Joanna Marsden, Dakota Martin, flûtes traversière. Cet événement a eu lieu à19 h 30 la Cathédrale Christ Church située au 635, rue Sainte-Catherine Ouest à Montréal.

Les dernières représentations de Riders to the Sea de Ralph Vaughan Williams et The Medium de Giancarlo Menotti par le Snowglobe Theatre et l’opérette Le baron tzigane de Johann Strauss II par le Théâtre lyrique de Laval

La troisième et dernière représentation du programme double lyrique du Snowglobe Theatre mettant à l’affiche les opéras Riders to the Sea de Ralph Vaughan Williams et The Medium de GianCarlo Menotti a également eu lieu le samedi 21 avril 2018 à 19 h 30. Le pianiste  Giancarlo Scalia assurait la direction musicale et  la mise en scène avait été confiée à Peter Giser. L »événement s’est déroulée à la chapelle du Collège Loyola de l’Université Concordia  située au 7141, rue Sherbrooke Ouest à Montréal. Une seconde représentation de l’opérette Le Baron tzigane de Johann Strauss II sera donnée par le Théâtre lyrique de Laval au Théâtre Marcellin-Champagnat le dimanche 22 avril 2018 à 14 h.

L’histoire de l’opéra au Québec par Pierre Vachon

Je vous invite à lire le texte que le musicologue Pierre Vachon vient de mettre en ligne sur le site de l’Opéra de Montréal et dans lequel il présente « L’histoire de l’opéra au Québec ». Vous pourrez en savoir davantage sur son « implantation et essor » au XXe siècle,  son « Épanouissement » après la deuxième guerre mondiale et sur la « création » au milieu du XXe siècle.

Rihab Chaieb à New York, Julie Boulianne à Paris, Antonio Figueroa à Bienne Soleure, Claire de Sévigné à Oviedo et Valence, Robert Lepage et Mireille Lebel à Toronto, Suzie Leblanc à Kingston et Hélène Guilmette à Limoges

Rihab Chaieb a incarné Laura dans Luisa Miller de Verdi au Metropolitan Opera de New York dans la dernière représentation de la production le 21 avril 2018. Julie Boulianne chantera la symphonie dramatique Roméo et Juliette de Berlioz dans une version concertante et chorégraphiée à l’Opéra Bastille de Paris les 22, 25 et 26 avril 2018. Le ténor Antonio Figueroa tiendra le rôle-titre de l’œuvre de jeunesse de Mozart Mitridate, re di Ponto au Théâtre Orchestre Bienne Soleure les 22, 24 et 26 avril 2018. Claire de Sévigné sera reçue par l’Orchestre Mozarteum Salzburg pour chanter le motet Exsultate, jubilate du compositeur autrichien à Oviedo et Valence les 25 et 26 avril 2018. La mise en scène de l’opéra Le Rossignol de Stravinski est à nouveau confiée à Robert Lepage Canadian Opera Company pour la représentation du 22 avril 2018. Suzie Leblanc présentera un récital à Bertrand le 22 avril 2018, pour ensuite se produire dans un concert consacré aux airs baroques italiens avec l’ensemble Constantinople au Centre Isabel Bader de Kingston le 24 avril 2018. Mireille Lebel incarnera Penelope dans Il Ritorno d’Ulisse in patria de Monteverdi à l’Atelier d’opéra de Toronto les 21, 22, 24 et 27 avril 2018. Hélène Guilmette sera Leïla dans Les Pêcheurs de perles de Bizet à l’Opéra de Limoges dont les trois représentations se tiendront les 22, 24 et 26 avril 2018.


Après l’émission « L’art lyrique » que Frédéric Cardin a animé sur MUSE de 12 h à 13 h, Sylvia L’Écuyer a présenté – toujours sur MUSE et à Place  l’opéra dans le cadre de ses retransmissions en direct du Metropolitan Opera de New York –  le samedi 21 avril 2018 de 13 h à 17 h The Exterminating Angel de Thomas Adès. La distribution comprend Audrey Luna, soprano (Leticia Maynar), Amanda Echalaz, soprano (Lucia De Nobile), Sally Matthews, soprano (Silvia De Avila), Sophie Bevan, soprano (Beatriz), Alice Coote, mezzo-soprano (Leonora Palma), Christine Rice, mezzo-soprano (Blanca Delgado), Iestyn Davies, contreténor (Francisco De Avila), Joseph Kaiser, ténor (Edmundo De Nobile), Frédéric Antoun, ténor (Raul Yebenes). David Portillo, ténor (Eduardo). David Adam Moore, baryton (Colonel Alvaro Gomez), Rod Gilfry, baryton (Alberto Roc), Kevin Burdette, basse (Senor Russell), Christian Van Horn, basse (Julio) et John Tomlinson, basse (Dr Carlos Conde). Le Choeur et l’Orchestre du Metropolitan Opera seront sous la direction de Thomas Adès. En entrevue, l’animatrice s’entretiendra avec le chef d’orchestre et compositeur Thomas Adès ainsi qu’avec le ténor québécois Frédéric Antoun. Aux Actualités, Sylvia L’Écuyer donnera au chef d’orchestre Jonathan Darlington l’occasion de présenter la programmation du Festival d’opéra de Vancouver. L’émission pourra être entendue en reprise sur ICI musique le dimanche 22 avril 2018 de 19 h à 23 h.

Dans le cadre de son émission La semaine lyrique, Justin Bernard proposera le dimanche 22 avril 2018 l’écoute des plus belles pages du répertoire lyrique. Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser l’émission « en ondes radio » de 13 h à 15 h à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM) et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut être également écoutée en direct sur le site électronique de Radio VM à l’adresse http://www.radiovm.com.

Au Café d’art vocal, l’on a projeté le samedi 21 avril 2018 à 12 h 30 l’opéra I Puritani de Vincenzo Bellini dans une production du Teatro Real de Madrid de 2017. La distribution comprenait Diana Damrau, Analisa Stroppa, Javier Camarena et Ludovic Tézier. La direction musicale est d’Evelino Pido; et la mise en scène d’Emilio Sagi. Une reprise est prévue le jeudi 26 avril à 18 h 30. Les Matinées d’Opéramania présenteront le lundi 23 avril 2018 l’opéra Lucia de Lamermoor de Gaetano Donizetti dans une production du Royal Opera House Covent Garden de 2016. La distribution comprend Diana Damrau, Charles Castronovo, Ludovic Tézier et Kwangchul Youn, sous la direction musicale de Daniel Oren et dans une mise en scène de Katie Mitchell. Dans le cadre de ses Soirées d’Opéramania, Michel Veilleux proposera d’entendre le vendredi 27 avril 2018 à 19 h 30 une version composite de l’opéra Roméo et Juliette de Charles Gounod avec Roberto Alagna, Diana Damrau, Juan Diego Flórez, Angela Gheorghiu, Vittorio Grigolo, Nino Machaidze, Anna Netrebko, Stefano Secco, Leontina Vaduva et Rolando Villazón. Ce Roméo et Juliette sera ainsi présenté une version « idéale » composée de fragments tirés notamment de productions du Royal Opera House Covent Garden, du Metropolitan Opera de New York ainsi que des festivals de Vérone et de Salzbourg. Cette soirée se déroulera à la salle Jean-Papineau-Couture de la Faculté de musique de l’Université de Montréal située au 200, avenue Vincent-d’Indy à Montréal.

*****

Je vous souhaite une agréable semaine lyriqueet vous salue cette fois-ci de Chicago où je ne pourrai, à regret, assister à une production du Lyric Opera qui fait relâche jusqu’au 27 avril 2018…. alors que sera présenté Jesus Christ Superstar d’Andrew Lloyd Webber.

 

 

 

La Flûte enchantée de Robert Lepage au Festival d’opéra de Québec de 2018, David et Jonathas par la Compagnie baroque Mont-Royal et le monodrame lyriqque La porte de José Evangelista par la Société de musique contemporaine du Québec

15 avril 2018

14 avril 2018
(No 2018-15)

Le directeur général et artistique du Festival d’opéra de Québec, M. Grégoire Legendre, a dévoilé le mercredi 11 avril 2018 la programmation du Festival d’opéra de Québec de 2018 qui se tiendra dans la capitale nationale du 24 juillet au 6 août 2018 et comprend dix événements à caractère lyrique, dont trois productions, six concerts et l’animation publique de La Brigade lyrique.

La pièce de résistance de la huitième édition du festival est sans contredit la nouvelle production de Die Zauberflöte (La flûte enchantée) de Wolfgang Amadeus Mozart dans une mise en scène de Robert Lepage. La distribution comprendra notamment John Relyea (Sarastro), Audrey Luna (La Reine de la nuit), Simone Osborne (Pamina), Frédéric Antoun (Tamino), Gordon Bintner (Papageno), Pascale Beaudin (Pamina) et Éric Theriault (Monostatos). Quatre représentations sont prévues et auront lieu dans la salle Louis-Fréchette du Grand Théâtre de Québec les 31 juillet ainsi que les 2, 4 et 6 août 2018 à 20 h.

Une deuxième production résultera d’une deuxième collaboration du festival avec les Jeunesses Musicales Canada avec la présentation de l’opérette La belle Hélène de Jacques Offenbach dans une mise en scène d’Alain Gauthier. Compteront parmi les chanteurs et chanteuses Maude Côté-Gendron (Hélène), Mathieu Abel (Pâris), Dominic Veilleux (Agamemnon),  David Turcotte (Calchas). Charlotte Gagnon (Oreste) et Richard-Nicolas Villeneuve (Ménélas). Cet événement se déroulera au Théâtre La Bordée et pourra être vue les 28 et 30 juillet ainsi que le 1er août 2018 à 20 h.

Le festival récidive en présentant pour une cinquième année consécutive une production d’un opéra destiné à initier le jeune public à l’art lyrique. Alain Gauthier et Pascal Blanchet ont conçu, avec le scénographe Pierre-Luc Bourdeau, un« « opéra-bonbon » et confieront à deux chanteuses très rieuses, la soprano Cécile Muhire (Gretel) et la mezzo-soprano Charlotte Gagnon (Hänsel) le soin de raconter L’aventure gournmande de Hansel et Gretel. Seront également associés à cette production le comédien-chanteur Guillaume Rodrigue dans le rôle de la sorcière. Le pianiste sera Carl Matthieu Neher. Cette activité sera gratuite.

À ces trois productions lyriques, s’ajouteront plusieurs concerts. Sur le thème « Quatre sopranos sous les étoiles » et accompagnées par la Sinfonia de Lanaudière dirigée par Stéphane Laforest, Suzanne Taffot, Claire de Sévigné, Lauren Margison et Gianna Corbisiero interpréteront, dans le cadre enchanteur de la cour du Vieux-Séminaire de Québec, de grands airs du répertoire lyrique le 24 juillet 2018 à 20 h (ou, en cas de pluie, le lendemain 25 juillet, même heure, même lieu !).

Et un autre événement fort attendu visant d’ailleurs à commémorer, en collaboration avec le Festival Classica, le 100e anniversaire de la mort de Claude Debussy: la version de concert des son magnifique opéra Pelléas et Mélisande. Les co-rôles-titres ont été confiés à  Guillaume Andrieux Pelléas) et  Samantah Louis-Jean (Mélisande) et la distribution comprend également Marc Boucher (Golaud), Caroline Gélinas (Geneviève), Frédéric Caton (Arkel), Rosalie Lane Lépine (Yniold) et Martin Dagenais (Un médecin/Un berger). La Petite bande de Montréal agira comme choeur et sera sous la direction et Martin Dagenais. Le chef Jean-Philippe Tremblay dirigera son Orchestre de la Francophonie. Une seule présentation de cet opéra en version concert est prévue pour le 29 juillet 2018 et aura lieu à la salle Raoul-Jobin du Palais Montcalm à 20 h.

Le chef Jonathan Cohen et Les Violons du Roy sont quant à eux fiers d’accueillir la soprano française Véronique Gens qui a conçu un récital consacré aux airs d’opéras de Mozart, Rameau et Gluck. Cet événement à  ne pas manquer se déroulera au Palais Montcalm le 3 août 2018 à 20 h. 

Deux autres concerts présentés en association avec la compagnie lyrique Tempêtes et passions ont dignes de mention. Sous le thème « Tchaikoovsky et les russes » et animés par le musicologue Georges Nicholson, des après-midis festifs  seront l’occasion d’un « voyage captivant dans l’univers de l’opéra russe. Dans un accompagnement du pianiste Claude Soucy, la soprano Jessica Latouche, la mezzo-soprano Luce Vachon, le ténor Guy Lessard, le baryton Hugo Laporte et la basse Marcel Beaulieu chanterton des airs et ensembles d’opéras du célèbre Piotr ILyich Tchaïkovski et de quelques-uns de ses compatriotes. La direction musicale sera de Sylvain Landry et la mise en scène de François Racine. Cinq représentations sont prévues les 30 et 31 juillet ainsi que les 1er, 2 et 3 août 2018 à 16 h et se dérouleront è la Chapelle du Musée de l’Amérique francophone. La compagnie Tempêtes et passions présentera également ses Viennoiseries Musicales II. La pianiste Anne-Marie Bernard ainsi que les sopranos Évelyne Larochelle, Audrey Larose-Zicat et Jessica Latouche, la mezzo-soprano Marie-Andrée Mathieu, les ténors Guy Lessard et Keven Geddes et le baryton-basse Robert Huard chanteront les plus grands extraits d’opérettes qui s’entremêleront aux valses de Strauss. Une représentation unique est prévue pour le dimanche 5 août 2018 à 14 h.

Le Festival tient également à offrir une tribune à un lauréat ou une lauréate du volet chant du Concours musical international de Montréal qui se produira dans le cadre d’un Récital d’art vocal le même dimanche 5 août à 20 h à la Chapelle du Musée national des Beaux-Arts du Québec.

En collaboration avec la mesure Première Ovation, La Brigade lyrique sera  de retour en 2018 dans les parcs et espaces publics un peu partout dans la Ville de Québec. De jeunes artistes lyriques de Québec interpréterons deux fois par jour du mercredi au dimanche des airs d’opéra parmi les plus appréciés. Les participants à la brigade cette année sont Marjolaine Horreaux, Éva-Marie Cloutier, Keven Geddes et William Desbiens, qui seront accompagnés des pianistes Jean-François Mailloux et Claude Soucy.

La programmation complète se trouve en ligne à www.festivaloperaquebec.com. Et j’ai préparé pour les festivaliers et festivalières, que je vous invite et incite à devenir, un tableau présentant la programmation avec les dates et heures des divers événements (à l’exception de l’opéra-jeunesse L’aventure gourmande de Hansel et Gretel dont les dates et heures sont encore  déterminer. Voici ce tableau, dont vous pourriez sans doute mieux visualiser les données en cliquant ici :


Les billets sont en vente dès maintenant à la billetterie de l’Opéra de Québec au 418 529-0688 ou sans frais au 1 877 643-8131.

Le Don Giovanni des Jeunes musicales avec l’Orchestre de chambre de McGill

Dans le cadre de sa tournée de l’opéra Don Giovanni de Wolfgang Amadeus Mozart dans sa production par les Jeunesses musicales, la distribution pourra compter le dimanche 15 avril 2018 sur l’accompagnement de l’Orchestre de chambre de McGill (OCM). Je vous rappelle que cette distribution comprend Odéi Bilodeau, soprano (Donna Elvira), Scott Brooks (Massetto/Le Commandeur), Susan Elizabeth, soprano (Donna Anna),  Sebastian Habocki, ténor (Don Ottavio), Cécile Muhire, soprano (Zerlina), Geoffroy Salvas, baryton (Don Giovanni) et Dominic Veilleux, baryton (Leporello).  La chef Boris Brott dirigera l’OCM et la mise en scène a été confiée à Oriol Thomas, Cet évènement aura lieu au Monument national et débutera à 16 h.

La Veuve joyeuse par l’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal

L’opérette La Veuve Joyeuse de Franz Lehar sera présentée dans une version de concert avec les résidents et résidentes de l’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal le dimanche 15 avril prochain au Théâtre Hector-Charland de l’Assomption à 14 h. Commentant la collaboration de la Sinfonia de Lanaudière avec l’Atelier, sn chef Stéphane Laforest affirme : «  C’est toujours un plaisir de travailler avec les vedettes de l’opéra de demain […]. La veuve joyeuse, c’est l’opéra parfait : belle musique, intrigue amoureuse, beaux rôles et humour ».

Orphée aux enfers de Jacques Offenbach par l’Atelier d’opéra de l’Université de Montréal

L’Atelier d’opéra de l’Université de Montréal présentera les jeudi 19 et vendredi 20 avril 2018 l’opérette Orphée aux enfers de Jacques Offenbach dans une mise en espace de Valerie Kuinka, sous la direction musicale de Francis Perron et avec une narration du Jean Maheux. Le directeur de l’ateleir, le professeur Robin Wheeler présente cet évènement lyrique ainsi : « Cette production empruntera à la forme du « black box », courant populaire dans le monde du théâtre. Ainsi, dans un contexte dépouillé et sans artifice, l’accent sera mis sur le jeu dramatique, la présence scénique, la performance vocale et le travail sur les personnages. Comme cette opérette d’Offenbach est une satire pétillante d’Orphée et Eurydice de Gluck, le public peut s’attendre à vivre des moments des plus réjouissants avec nos jeunes interprètes qui incarneront des dieux et des déesses hauts en couleur ! ». Les deux représentations se dérouleront à la Salle Claude-Champagne et débuteront à 19 h 30.

David et Jonathas de Marc-Antoine Charpentier par la Compagnie baroque Mont-Royal

Pour sa prochane production, la Compagnie Baroque Mont-Royal présente l’opéra David et Jonathas de Marc-Antoine Charpentier. Deux représentations sont prévues et auront lieu le jeudi 19 et vendredi 20 avril à 19 h 30 à la Cathédrale Christ Church située au 635, rue Sainte-Catherine Ouest à Montréal. La distribution comprend dans les co-rôles-titres David Menzies, ténor (David) et Carolyn Beaudoin, soprano (Jonathas) ainsi que Vincent Ranallo, baryton (Saül),  Patrick McGill, ténor (Joabel) et John Giffen, baryton (Achis). Le claveciniste Christophe Gauthier assurera la direction musicale et pourra compter sur La bande CBMR composée de Peter Lekx et Mélanie de Bonville, violons, Tatiana Friesen et Heather Weinreb, altos, Amanda Keesmaat, violoncelle ainsi que Joanna Marsden, Dakota Martin, flûtes traversière.

Riders to the Sea de Ralph Vaughan Williams et The Medium de Giancarlo Menotti par le Snowglobe Theatre

Dans le cadre d’un programme double lyrique, le Snowglobe Theatre présentera les opéras Riders to the Sea de Ralph Vaughan Williams et The Medium de GianCarlo Menotti dont  Giancarlo Scalia assure la direction musicale et dont la mise en scène a été confiée à Peter Giser. Trois représentations sont prévues et auront lieu les 19, 20 et 21 avril 2018 à  20 h à la chapelle du Collège Loyola de l’Université Concordia  située au 7141, rue Sherbrooke Ouest à Montréal.

Le monodrame lyrique La porte de José Evangelista par la Société de musique contemporaine du Québec

Dans le cadre de la série hommage au compositeur québécois José Evangelista, la Société de musique contemporaine du Québec (SMCQ) propose un concert à l’occasion duquel sera présenté le monodrame lyrique La porte de José Evangelista, inspiré d’un récit de Franz Kafka.

La soprano Virginie Mongeau et le percussionniste João Catalão offriront une interprétation originale et inédite de  cette œuvre  d’Evangelista au sujet de laquelle la soprano affirme : « Dans La porte, nous avons été particulièrement fascinés par la manière dont la voix de soprano, qui  » récite  » des contes d’inspiration orientale, entre en résonance avec les sons métalliques du vibraphone, rappelant les sonorités du gamelan balinais si présentes dans la musique d’Evangelista ». Le livret de La porte, signé Alexis Nouss, reprend ainsi plusieurs contes traditionnels indiens, perses et arabes tirés du célèbre récit Devant la loi de Franz Kafka. Le metteur en scène Manuel Gagnebin aura développé quant à lui une scénographie très sobre de l’œuvre d’Evangelista qui s’inspire du théâtre d’objet. Un peu comme un petit théâtre de marionnettes, les objets, et même des instruments de percussion, sont mis en mouvement par la soprano tout au long de son récit pour évoquer avec subtilité l’esprit des contes.

Avant d’entendre La Porte, les personnes présentes auront témoins de la création et l’inteprétation par ses auteurs, le percussioniste Joao Catalao et l’électroniciste Dominic Thibault de la pièce HanDVerb.

Cet événement aura lieu le vendredi 20 avril 2018 à la Chapelle historique du Bon-Pasteur et débutera à 19 h 30.

L’opérette Le baron tzigane de Johann Strauss II par le Théâtre lyrique de Laval

Pour sa troisième production de la saison, le Théâtre lyrique de Laval présente Le Baron tzigane de Johann Strauss II. Deux représentations auront lieu au Théâtre Marcellin-Champagnat le vendredi 20 avril à 20 h et le dimanche 22 avril 2018 à 14 h.

L’Atelier InCanto Tignano de la sopra Nicola Beller Carbone

Animé et fondée en 2014 par la soprano fort appréciée des opéraphiles du Québec Nicola Beller Carbone, l’atelier InCanto Tignano est un cours d’été intensif pour ceux et celles qui veulent mener des études au-delà de la technique vocale et de la musique. Dans ce cours ouvert à aux  jeunes chanteurs  et chanteuses d’opéra et qui se déroulera du 2 au 9 juillet 2018, l’accent est mis sur l’interprétation et performance. les enseignements visent à combinant l’imagination et la créativité afin d’intégrer technique et art, corps et voix, esprit et intuition. Se joignent à Nicola Beller Carbone pour le cours d’été de 2018, la chef d’orchestre et pianiste basée à Munich Julio Miron et le chorégraphe Davide Bombana. Pour plus renseignements au sujet de cet atelier, dont la date limite d’inscription est le 15 mai 2018 et auquel ont d’ailleurs participé quatre jeunes artistes lyriques du Québec en 2017 (Carole Gélinas, Érinne Colleen Laurin, Lucie St-Martin et Charlotte Vigneault), vous pouvez vous rendre sur le site de Nicola Beller carbone en cliquant ici ou sur sa page Facebook ici. La brochure du cours est disponible ici.

Nora Sourouzian à Graz, Rihab Chaieb à New York, Julie Boulianne à Paris, Antonio Figueroa à Bienne Soleure, Alain Gauthier à Winnipeg, Jacques Lacombe et Luc Robert à Calgary, Suzie Leblanc à Halifax et Mireille Lebel à Toronto

Nora Sourouzian incarnera Azucena dans Il Trovatore de Verdi à l’Oper Graz dont la première a lieu le 15 avril 2018. Rihab Chaieb incarnera Laura dans Luisa Miller de Verdi au Metropolitan Opera de New York du le 18 avril 2018. Julie Boulianne chantera la symphonie dramatique Roméo et Juliette de Berlioz da à nouveau une version concertante et chorégraphiée à l’Opéra Bastille de Paris les 18 et 20 avril 2018. Le ténor Antonio Figueroa tiendra le rôle-titre de l’œuvre de jeunesse de Mozart Mitridate, re di Ponto au Théâtre Orchestre Bienne Soleure le 20 avril 2018. Alain Gauthier signe la mise en scène d’une nouvelle production de La Traviata de Verdi au Manitoba Opera dont les deux dernières représentations auront lieu les 17 et 20 avril 2018. Jacques Lacombe dirigera à nouveau Tosca de Puccini au Calgary Opera, dont la distribution réunit également Luc Robert en tant que Cavaradossi, les 18 et 20 avril 2018. Suzie Leblanc présentera un récital à Halifax le 18 avril 2018. Mireille Lebel incarnera Penelope dans Il Ritorno d’Ulisse in patria de Monteverdi à l’Atelier d’opéra de Toronto les 19 et 21 avril 2018.


Après l’émission « L’art lyrique » que Frédéric Cardin a animé sur MUSE de 12 h à 13 h, Sylvia L’Écuyer a présenté – toujours sur MUSE et à Place  l’opéra dans le cadre de ses retransmissions en direct du Metropolitan Opera de New York –  le samedi 14 avril 2018 de 13 h à 17 h Luisa Miller  de Giuseppe Verdi. La distribution comprend Sonya Yoncheva, soprano (Luisa), Olesya Petrova, mezzo-soprano (Federica), Piotr Beczala, ténor (Rodolfo) Placido Domingo, baryton (Miller), Alexander Vinogradov, basse (Walter), Dmitry Belosselskiy, basse (Wurm) et Rihab Chaieb, mezzo-soprano (Laura). Le Choeur et l’Orchestre du Metropolitan Opera sous la direction de Bertrand de Billy. En entrevue, l’animatrice s’entretiendra avec le musicologue Stephen Huebner qui présente cet opéra tragique et mal connu de Verdi. L’émission pourra être entendue en reprise sur ICI musique le dimanche 15 avril 2018 de 19 h à 23 h.

Dans le cadre de son émission La semaine lyrique, Justin Bernard proposera le dimanche 15 avril mars 2018 l’écoute des plus belles pages du répertoire lyrique. Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser l’émission « en ondes radio » de 13 h à 15 h à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM) et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut être également écoutée en direct sur le site électronique de Radio VM à l’adresse http://www.radiovm.com.

Au Café d’art vocal, l’on a projeté le samedi 14 avril 2018 à 12 h 30 Werther de Jules Massenet dans une production de l’Opéra  national de Paris de 2010. La distribution comprend Jonas Kaufmann, Sophie Koch, Ludovic Tézier et Anne-Catherine Gillet. La direction musicale est de Michel Plasson et la mise en scène de Bernard Jacquot Une reprise est prévue le jeudi 19 avril à 18 h 30. Les Matinées d’Opéramania présenteront le lundi 16 avril 2018 le volet II de l’opéra Cendrillon de Jules Massenet dans une production du Royal Opera House Covent Garden de 2011. La distribution comprend Joyce DiDonato, Alice Coote, Ewa Podles et Jean-Philippe Lafont, sous la direction musicale de Bertrand de Billy et dans une mise en scène de Laurent Pelly. Dans le cadre de ses Soirées d’Opéramania, Michel Veilleux proposera le vendredi 20 avril 2018 à 19 h 30 l l’opéra Otello de Giuseppe Verdi dans une production du Festival de Salzbourg de 2016. La distribution comprend José Cura, Dorothea Röschmann, Carlos Álvarez, Benjamin Bernheim et Georg Zeppenfeld. La direction musicale est Christian Thielemann et la mise en scène de Vincent Boussard. Cette soirée se déroulera à la salle Jean-Papineau-Couture de la Faculté de musique de l’Université de Montréal située au 200, avenue Vincent-d’Indy à Montréal.

*****

Je vous souhaite une agréable semaine lyriqueet vous salue à mon  retour de Hong Kong où j’ai pu voir, le 11 avril 2018, un magnifique concert avec la mezzo-soprano Magdalena Kozena et La Cetra Baroque Orchestra Basel au sujet duquel j’ai convenu de rédiger une critique, en langue anglaise, pour le site Interlude de mon amie Juliette Liu et que je compte publier, dans une version française, dans  prochain  numéro  16 (Été 2018) de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique.

Kozena et La Cetra Baroque Orchestra Basel
Hong Kong, 11 avril 2018

Les Stabat Mater de Pergolesi et Charpentier à la Maison d’opéra et de concerts de Sherbrooke, Elijah de Mendelsohn à l’École de musique Schulich de l’Université McGill et le récital de soprano Sylvia Schwartz à la Fondation Arte Musica

8 avril 2018

7 avril 2018
(No 2018-14)

Accompagnées par un quatuor à cordes, les sopranos Catherine Elvira Chartier et Maude Fréchette interpréteront les Stabat mater de Giovanni Pergolesi et Marc-Antoine Charpentier lors d’un concert à la Maison d’opéra et de concerts de Sherbrooke le samedi 7 avril 2018. L’événement se déroulera à l’Égilise Plymouth Trinity de Sherbrooke et commencera à 19 h 30.

Elijah de Mendelsohn à l’École de musique Schulich de l’Université McGill

L’École de musique Schulich de l’Université McGill présente l’oratorio Elijah de Felix Mendelsohn le samedi 7 avril 2018. L’Orchestre symphonique de McGill sera sous la direction de Jean-Sébastien Vallée. L’événement aura lieu à l’Église Saint-Jean-Baptiste de Montréal et débutera à 19 h 30.

La Grande messe de Mozart par l’Orchestre symphonique de Montréal

Sous la direction de son chef de chant Andrew MeGill et accompagné par l’organiste Scott Dettra le Chœur de l’Orchestre symphonique de Montréa chantera La Grande messe de Wolfgang Amadeus Mozart. La Maison symphonique de Montréal accueillera ce concert le dimanche 8 avril 2018 à 14 h 30.

Ma belle, si tu voulais… par Andréanne Brisson Paquin et Marc Boucher

Ma belle, si tu voulais… est le thème d’un concert auquel prendront également part la soprano Andréanne Brisson Paquin et le baryton Marc Boucher. Les instrumentistes qui les accompagneront seront Joannie Labelle (percussion), Marie-Laurence Primeau (viole de gambe, flûtes), Mélisande Corriveau (viole de gambe, flûtes) et David Jacques (guitares, théorbe, basse). Cet événement sera présenté à la salle Bourgie du Musée des Beaux-Arts de Montréal le dimanche 8 avril 2018 et commencera à 14 h.

Consort Baroque Laurentia Poètes de l’Amérique française

Sur le thème « Poètes de l’Amérique française », l’ensemble Consort Baroque Laurentia » présentera trois concerts dans trois villes différentes du Québec : 8 avril à 14 h (Musée de la mémoire vivante de Saint-Jean-Port-Joli), 9 avril à 19 h 30 (Musée de l’Amérique Francophone de Québec) et 10 avril à 19 h 30 (Maison de la culture du Plateau-Mont-Royal). Ces concerts seront animés par Guy Cloutier et mettront en présence la soprano Peggy Bélanger qui sera accompagnée au luth par Marc Angers.

Un récital de la Sylvia Schwatz à la Fondation Arte Musica

La Fondation Arte Musica pour invitée le mardi 10 avril 2018 la soprano Sylvia Schwartz. De nationalité spagnole et née à Londres, elle est une des plus passionnantes sopranos lyriques de sa génération. Son interprétation de L’Amour et la Vie d’une femme de Schumann a fait écrire à un critique : « On pense redécouvrir ce cycle que l’on connaît pourtant par cœur tant il est chanté avec sincérité. » Également au programme, des lieder de jeunesse d’Alban Berg et un bouquet de mélodies espagnoles du XXe siècle. Accompagné par le pianiste Olivier Godin, Le programme comprend les Sieben frühe Lieder [Sept Lieder de jeunesse] d’Alban Berg, des extraits des Italienisches Liederbuch d’Hugo Wolf, les Seis Canciones castellanas [Six chansons castillanes] de Guridi, les Tres Poemas [Trois poèmes] de Turina. Le concert se déroulera à la salle Bourgie du Musée des Beaux-Arts de Montréal le mari 10 avril 2018 et débutera à 19 h 30.

Sylvia Schwartz

Un récital de la récipiendaire du Prix d’art vocal Wirth 2017-2018 : Anna-Sophie Neher

Récipiendaire du Prix d’art vocal Wirth 2017-2018, la soprano Anna-Sophie Neher s’offrira en récital et sera accompagnée par la pianiste Esther Gonthier. Ce concert aura lieu le jeudi 12 avril à 19 h 30. Ce concert aura lieu à la Chapelle historique du Bon-Pasteur et débutera à 19 h 30. Un laisser-passer est requis

Anna-Sophie Neher

Un concert-bénéfice pour le Festival Classica

Avec le dynamisme qu’on lui connaît, le baryton Marc Boucher organise le concert bénéfice annuel au profit du Festival Classica au Parquet de l’Édifice Jacques-Parizeau le jeudi 12 avril 2018 à 18 h 30. La soprano et porte-parole du festival Natalie Choquette ainsi que le baryton Gino Quilico prendront par à cet événement, comme le fera aussi le Cirque Éloize. Pour plus de renseignements, vous pouvez vous rendre sur le site du festival à l’adresse www.festivalclassica.com.

L’opéra bruit À chaque ventre son monstre de Gabriel Dharmoo à la Maison de la culture Frontenac

Dans le cadre du programme du Réseau Accès culture, la Maison de la culture Frontenac présente le vendredi 13 avril 2018 à 19 h 30 l’opéra bruit À chaque vendre son monstre de Gabriel Dharmoo sur un livret de Françoise Major. La distribution comprend Sarah Albu, Elizabeth Lima et Gabriel Dharmoo. Le chef Jeffrey Stonehouse dirigera l’Ensemble Paramirabo.

Une seconde représentation de Lotus Lives par Magnitude 6

Présentée en codiffusion par Magnitude 6 et Le Vivier une seconde représentation de l’opéra de chambre Lotus Lives de Su Lian Tan sur un livret d’Anne Babson se déroulera le samedi 7 avril 2018 à l’amphithéâtre Le Vivier du Gesù à 20 h. La distribution comprend Stéphanie Pothier, Deborah Lifton, Thierry Champs, Frédéric Demers, Laurence Latreille-Gagné, Samuel Lalande-Markon, Simon Jolicoeur-Côté et Frédéric Lapointe. La direction musicale est de Dina Gilbert et la mise en scène de Claudio Medeiros. Je vous rappelle que cette œuvre composée en 2011 est écrite pour deux voix de femme, quintette de cuivres (deux trompettes, cor, trombone et tuba), un percussionniste, un petit ensemble préenregistré diffusé sur haut-parleurs, un support audionumérique et des projections vidéo. L’entreé est libre.

Le numéro de printemps 2018 de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique

Comme je l’indiquais dans le numéro du blogue de la semaine dernière, le numéro 15 (Printemps 2018) de L‘Opéra- Revue québécoise d’art lyrique est sous presse et ccontient un ENTRETIEN avec la « grande ‘’ Dame ‘’ de l’opéra » qu’est Kiri Te Kanawa. L’entretien gravite autour de ses vues sur le rôle du membre du jury de concours de chant, comme celui du Concours musical international de Montréal auquel elle prendra part du 29 mai au 7 juin 2018. Le DOSSIER in memoriam à « Jacqueline Desmarais : la grande mécène lyrique » que je co-signe avec la rédactrice en chef Chloé Huvet souligne une vie consacrée au soutien de jeunes artistes, mais aussi des institutions lyriques. Outre le PORTRAIT de l’avocat et passionné d’opéra Julius Grey, deux jeunes artistes lyriques sont présentées par la revue : la soprano Rihab Shaieb et la mezzo-soprano Suzanne Taffot. Le PROFIL de l’Opéra Bouffe du Québec permet d’apprécier la compagnie lyrique lavalloise qui donne ses lettres de noblesse à l’opérette. Des critiques de 14 productions, concerts et récitals poubrront être lus, et notamment celle de l’opéra Svadba d’Ana Sokolovic par le musicologue Jean-Jacques Nattiez. Le CALENDRIER, qui se présente en quatre volets chronologique, événementiel, cinématographique et radiophonique, vous permettra de faire des choix éclairés par les multiples activités lyriques qui auront lieu au Québec durant le printemps 2018. Sous le titre « Plaidoyer pour une musique chorale contemporaine, vivante et incarnée », la CODA signée par le philosophe et grand mélomane Michel Seymour clôture le numéro 15.

Et pour vous donner un avant-goût de la section PORTRAITS, je viens de mettre en ligne celui de la mezzo-soprano Rihab Chaeib. Vous pourrez en faire la lecture en cliquant ici.

Yannick Nézet-Séguin à Philadelphie et New York, Magali Simard-Galdès et Robert Lepage à Toronto, Karina Gauvin à Munich, Pascale Beaudin et Rihab Chaieb à New York, Julie Boulianne et Michèle Losier à Paris et Antonio Figueroa à Bienne Soleure

Yannick Nézet-Séguin présentera des œuvres vocales de Bernstein et de Machover au Verizon Hall de Philadelphie le 7 avril 2018, ainsi qu’au Carnegie Hall de New York le 10 avril 2018. Magali Simard-Galdès prendra part à la production de The Overcoat des compositeurs canadiens Panych et Rolfe au Tapestry Opera de Toronto les 8, 10 11, 12 et 13 avril 2018. Karina Gauvin sera l’Éternité et Junon dans La Calisto de Cavalli au Bayerische Staatsoper à Munich le 9 avril 2018. Pascale Beaudin se consacrera au répertoire français dans un concert au Merkin Hall de New York le 9 avril 2018. Rihab Chaieb incarnera Laura dans Luisa Miller de Verdi au Metropolitan Opera de New York le 9 avril 2018. Julie Boulianne chantera la symphonie dramatique Roméo et Juliette de Berlioz dans une version concertante et chorégraphiée à l’Opéra Bastille de Paris le 10 avril 2018. Michèle Losier incarnera Ascanio dans une nouvelle production de Benvenuto Cellini de Berlioz à l’Opéra national de Paris le 11 avril 2018. Le ténor Antonio Figueroa tiendra le rôle-titre de l’œuvre de jeunesse de Mozart Mitridate, re di Ponto au Théâtre Orchestre Bienne Soleure dont la première aura lieu le 13 avril 2018. Claire de Sévigné s’offrira en concert à l’église Oberstrasse de Zurich le 13 avril 2018. La mise en scène de l’opéra La production de l’opéra Le Rossignol de Stravinski sera mise en scène par Robert Lepage au Canadian Opera Company qui connaîtra sa première le 13 avril 2018.

*****

Après l’émission « L’art lyrique » que Frédéric Cardin animera sur MUSE de 12 h à 13 h et à l’occasion de laquelle il fera entendre le Wintereise (Voyage d’hiver) Franz Schubert interprété par le baryton Mark Padmore, Sylvia L’Écuyer reprendra l’antenne pour présenter – toujours sur MUSE et à Place  l’opéra dans le cadre de ses retransmissions en direct du Metropolitan Opera de New York –  le samedi 7 avril 2018 de 13 h à 17 h Lucia de Lamerrmoor de Gaetano Donizetti. La distribution comprend Olga Peretyatko-Mariotti, soprano (Lucia), Vittorio Grigolo, ténor (Edgardo), Massimo Cavalletti, baryton (Enrico) et Vitalij Kowaljow, basse (Raimondo). Le Choeur et l’Orchestre du Metropolitan Opera seront sous la direction de Roberto Abbado En entrevue, l’animatrice s’entretiendra avec le musicologue Francis Claudon qui parlera des origines littéraires écossaises du roman Lucia  de Walter Scott. Aux Actualités, Sylvia L’Écuyer proposera une entrevue avec le chef d’orchestre Jordan Da Souza qui est en nomination aux International Opera Awards. L’émission pourra être entendue en reprise sur ICI musique le dimanche 8 avril 2018 de 19 h à 23 h.

Dans le cadre de son émission La semaine lyrique, Justin Bernard proposera le dimanche 8 avril mars 2018 l’écoute des plus belles pages du répertoire lyrique. Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser l’émission « en ondes radio » de 13 h à 15 h à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM) et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut être également écoutée en direct sur le site électronique de Radio VM à l’adresse http://www.radiovm.com.

Au Café d’art vocal, les projections d’opéra reprennent le samedi 7 avril 2018 à 12 h 30 avec la présentation d’Anna Bolena de Gaetano Donizetti dans une production du Wiener Staatsoper de 2011. La distribution comprend Ildebrando D’Arcangelo, Anna Netrebko et Elina Garanca. La direction musicale est d’Evelino Pido et la mise en scène d’Éric Génovèse. Une reprise est prévue le jeudi 12 avril à 18 h 30. Les Matinées d’Opéramania sont également de retour au campus de Longueuil de L’université de Montréal et y sera présenté le lundi 9 avril 2018 le premier volet de l’opéra Cendrillon de Jules Massenet dans une production du Royal Opera House Covent Garden de 2011. La distribution comprend Joyce DiDonato, Alice Coote, Ewa Podle? et Jean-Philippe Lafont, sous la direction musicale de Bertrand de Billy et dans une mise en scène de Laurent Pelly. Dans le cadre de ses Soirées d’Opéramania, Michel Veilleux proposera le vendredi 13 avril 2018 à 19 h 30 une soirée spéciale sur le thème « Grands opéras de Verdi ». Il offrira une sélection personnelle des plus grands choeurs du répertoire verdien dans des interprétations qu’il juge particulièrement réussies. Seront notamment entendus des des extraits d’Aida, Falstaff, La Forza del destino, Macbeth, Messa da Requiem, Nabucco, La Traviata, Il Trovatore et de la Messa da Requiem. Comme le suggère le musicologue, « Verdi est un des maîtres de l’écriture chorale et un des premiers à donner au peuple une place de premier plan dans sa dramaturgie. Chez lui, le chœur n’est plus une simple toile de fond décorative, mais la voix de tout un peuple porté par un idéal unique, d’où le soin apporté à la musique écrite pour lui et qui comporte quelques-unes des pages les plus émouvantes à être sorties de sa plume ». Cette soirée se déroulera à la salle Jean-Papineau-Couture de la Faculté de musique de l’Université de Montréal située au 200, avenue Vincent-d’Indy à Montréal.

*****

Je vous souhaite une agréable semaine lyriqueet vous salue de Hong Kong où je viens d’arriver après un long vol qui explique la transmission de ce numéro du blogue lyrique en un dimanche matin au Québec ! Et c’est d’ici que j’apprendrai ce qui nous attend au Festival d’opéra de Québec qui dévoilera le mercredi 11 avril la programmation de sa huitième édition qui se déroulera du 27 juillet au 4 août 2018!

 

 

La sortie prochaine du numéro de printemps 2018 de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique, Lotus Lives par Magnitude 6 et les Carmina Burana par le Chœur philarmonique du Nouveau monde

31 mars 2018

31 mars 2018
(No 2018-13)

En cette veille de Pâques, j’ai le plaisir de vous annoncer la sortie prochaine du numéro 15 (Printemps 2018) de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique. Ce numéro contiendra un ENTRETIEN avec la « grande dame de l’opéra » qu’est Kiri Te Kanawa qui sera membre du jury du Concours musical international de Montréal dans son volet chant qui aura lieu du 29 mai au 7 juin 2018. Vous pourrez aussi y lire un DOSSIER in memoriam à « Jacqueline Desmarais : la grande mécène lyrique » que je co-signe avec la rédactrice en chef Chloé Huvet, un PORTRAIT de l’avocat et passionné d’opéra Julius Grey, un PROFIL de l’Opéra Bouffe du Québec et une CODA sous le titre « Plaidoyer pour une musique chorale contemporaine, vivante et incarnée » signée par le philosophe et grand mélomane Michel Seymour. Le CALENDRIER, qui se présente en quatre volets chronologique, événementiel, cinématographique et radiophonique, vous permettra de faire des choix éclairés par les multiples activités lyriques qui auront lieu au Québec durant le printemps 2018. Les personnes abonnées recevront d’ailleurs, en primeur, un tiré-à-part de ce calendrier lors de l’envoi de l’Infolettre du numéro 15 de la revue… prévue pour demain ! Je présenterai de façon plus détaillée cette nouvelle parution dans le numéro du blogue lyrique de la semaine prochaine.

Une dernière représentation pour Svadba d’Ana Sokolovic par l’Opéra de Montréal

Après cinq représentations à guichets fermés de Svadba, l’Opéra de Montréal  offrira en ce samedi 31 mars 2018 une dernière occasion de voir l’oeuvre lyrique a capella de la compositrice Ana Sokolovic. Cette dernière représentation fait à nouveau salle comble. À moins de pouvoir compter sur une absence de dernière minute ce soir, les opéraphiles qui n’ont pas encore vu  devront maintenant penser se rendre en avril au Milwaukee ou en juillet à Hanovre où l’oeuvre reprendra l’affiche sur ces scènes lyriques américaine et allemande… et poursuivra son tour du monde !

Je vous rappelle que la distributiopn comprend Myriam Leblanc de le rôle de la future mariée Melica ainsi que Suzanne Rigden (Danica),  Chelsea Rus (Lena),  Rose Naggar-Tremblay (Zora),  Caroline Gélinas (Nada) et Rachèle Tremblay  (Ljubica). La percussionniste Carol-Anne Fraser est associée à la production. La direction musicale de l’opéra est assumée par Dáirine Ní Mheadhra et la mise en scène a été confiée à Martine Beaulne.

La dernière de ce soir, présentée à l’Espace Go, débutera à 19 h 30 et sera précédée, comme l’ont été les représentations antérieures, d’une conférence Pré-opéra animée par Pierre Vachon avec comme invitées la compositrice Ana Sokolovic et la directrice de l’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal Chantal Lambert.

Je vous invite à lire, en primeur ici  et sous le titre « Svadba d’Ana Sokolovic  : Attention ! Chef d’oeuvre ! », la critique de ce grand évènement lyrique de la saison 2017-2018 par le musicologue Jean-Jacques Nattiez que je viens d’afficher sur le site de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique (et qui sera insérée d’ailleurs dans la version imprimée numéro de printemps 2018 de la revue). Je vous recommande aussi la consultation de la critique de Christophe Huss publiés dans Le Devoir du 26  mars 2018  sous le titre « La poésie stellaire de Svadba » ainsi que celle de Natasha Gauthier diffusée le 27 mars 2018 sur le site d’Opera Canada et intitulé « Opéra de Montréal’s Svadba « provokes maximum aesthetic pleasure » ».

Les Carmina Burana de Carl Orff par le Choeur philarmonique du Nouveau monde
Sous la direction de son chef Michel Brousseau, le Choeur philarmonique du Nouveau Monde présentera les Carmina Burana de Carl Orff. Ce concert aura lieu à la Maison symphonique de Montréal le lundi 2 avril 2018 à 20 h.

Lotus Lives par Magnitude 6

Après Svadba d’Ana Sokolovic et présenté en codiffusion par Magnitude 6 et Le Vivier, Lotus Lives de Su Lian Tan sur un livret d’Anne Babson permettra aux lyricomanes de la métropole d’apprécier un autre opéra de chambre  du XXIe siècle. Composée en 2011, l’œuvre est écrite pour deux voix de femme, quintette de cuivres (deux trompettes, cor, trombone et tuba), un percussionniste, un petit ensemble préenregistré diffusé sur haut-parleurs, un support audionumérique et des projections vidéo.

Sur le plan musical, l’opéra prend la forme d’un laboratoire où se rencontre de nombreux styles. La partition incorpore notamment du rap, de la musique traditionnelle chinoise et de la pop dans un style d’écriture opératique lyrique. Néanmoins, l’œuvre va au-delà d’un simple patchwork et dégage une grande cohésion. Le récit suit, de manière non-chronologique et au moyen de flashbacks, le parcours d’une immigrante chinoise du nom de Lily en Asie, à Londres et aux États-Unis.

Se déroulant à la fois à l’écran et sur scène, l’opéra Lotus Lives  explore le parcours de Lily, immigrante chinoise emprisonnée dans le carcan d’une éducation stricte et aliénante, en quête de son identité. Le récit se dévoile graduellement à l’image du lotus auquel l’œuvre emprunte son nom. L’opéra voit défiler chanteurs, danseurs, instrumentistes, ainsi qu’un théâtre d’ombres chinoises, dans une orchestration somptueuse appuyée par un support électronique.

La distribution comprend Stéphanie Pothier, Deborah Lifton, Thierry Champs, Frédéric Demers, Laurence Latreille-Gagné, Samuel Lalande-Markon, Simon Jolicoeur-Côté et Frédéric Lapointe. La direction musicale est de Dina Gilbert et la mise en scène de Claudio Medeiros,

Deux représentations sont prévues et se dérouleront à l’amphithéâtre Le Vivier du Gesù les vendredi et samedi 6  et 7 avril 2018 à 20 h. Sur le thème « La femme dans l’expression musicale ? » et animée par Réjean Beaucage, une rencontre pré-concert aura lieu avant la représentation du 6 avril 2018 à 19 h à l’Espace Custeau du Gésu. L’entreé est libre.

Les auditions 2018 (XXV) des Jeunes Ambassadeurs lyriques

Les prochaines auditions 2018 (XXV) des Jeunes Ambassadeurs Lyriques se tiendront les 26 et 27 avril à Montréal, les 28 et 29 avril à Toronto et le 30 avril 2018 à Vancouver. Les informations relatives à ces auditions, en particulier une description de ce qu’offre le programme et les partenaires actuels, sont accessibles ici. La date limite d’inscription a été fixée au 6 avril 2018.

Je vous rappelle le programme « Jeunes Ambassadeurs Lyriques » a été créé en 1994 et offre une aide aux jeunes artistes lyriques du Québec et du Canada pour entreprendre une carrière internationale. Ce programme permet à la relève lyrique de rayonner a travers le monde. Ce programme est placé sous l’égide  du Théâtre Lyrichorégra 20 fondé en 1976 par le ténor Alain Nonat. La mission de cet organisme culturel à but non lucratif est en outre de faire découvrir et apprécier l’opéra auprès du grand public jeune et adulte.

Karina Gauvin à Munich, Marie-Ève Munger à Minneapolis, Ana Sokolovi? à Thornhill, Magali Simard-Galdès à Toronto, Rihab Chaieb à New York, Julie Boulianne et Michèle Losier à Paris

La soprano Karina Gauvin sera l’Éternité et Junon dans La Calisto de Cavalli au Bayerische Staatsoper à Munich dont la première a lieu en ce samedi 31 mars 2018 et qui connaîtra deux autres représentations cette semaine, les 2 et 6 avril 2018. Marie-Ève Munger incarnera Gilda dans Rigoletto de Verdi au Minnesota Opera dont la dernière a lieu ce soir. Des extraits des Love Songs d’Ana Sokolovi? seront présentés à Thornhill en Ontario le 6 avril 2018 dans le cadre du Canadian Women Composers Project. La soprano Magali Simard-Galdès prendra à nouveau part à la production de The Overcoat des compositeurs canadiens Panych et Rolfe au Tapestry Opera de Toronto les 1er, 3, 4, 5 et 6 avril 2018. Rihab Chaieb incarnera Laura dans Luisa Miller de Verdi au Metropolitan Opera de New York du les 2 et 6 avril 2018. Julie Boulianne chantera la symphonie dramatique Roméo et Juliette de Berlioz dans une version concertante et chorégraphiée à l’Opéra Bastille de Paris dont la première se déroulera le 6 avril 2018. Michèle Losier poursuit quant à elle son séjour dans la ville-Lumière où elle incarnera à nouveau le 4 avril 2018 Ascanio dans la nouvelle production de Benvenuto Cellini de Berlioz par l’Opéra national de Paris. La prestation de la mezzo-soprano québécoise a été fort bien reçue dans Le Monde du 23 mars 2018 dont la critique Marie-Aude Roux a dit qu’elle dirait son épingle du jeu dans son « juvénile et ardent Ascanio ». Sur le site d’Olyrix, le critique Stéphane Lelièvre ajoute : « Michèle Losier, extrêmement crédible en Ascanio, ne fait qu’une bouchée de son air : la voix, très légèrement voilée, est très belle et très agile. D’une grande aisance scénique, elle remporte les premiers applaudissements vraiment chaleureux de la soirée ».

Michèle Losier (Ascanio)
Benvenuto Cellini d’Hector Berlioz
Opéra national de Paris, 2018

Après l’émission « L’art lyrique » que Frédéric Cardin animera  sur MUSE de 12 h à 13 h, Marie-Annick Béliveau remplacera à nouveau cette semaine Sylvia L’Écuyer et présentera – toujours sur MUSE et à Place  l’opéra dans le cadre de ses retransmissions en direct du Metropolitan Opera de New York –  le samedi 31 mars 2018 de 13 h à 17 h Cosi fan tutte de Wolfgang Amadeus Mozart. La distribution comprend Amanda Majeski, soprano (Fiordiligi), Serena Malfi, mezzo-soprano (Dorabella), Kelli O’Hara, soprano (Despina), Ben Bliss, tenor (Ferrando), Adam Plachetka, baryton-basse (Guglielmo) et Christopher Maltman, baryton (Don Alfonso). Le choeur et l’Orchestre du Metropolitan Opera seront sous la direction de David Robertson. Aux actualités, l’animatrice s’entretiendra avec le chef  Jacques Lacombe qui dirigera l’opéra Tosca de Giacomo Puccini à Calgary. L’émission pourra être entendue en reprise sur ICI musique le dimanche 1er avril 2018 de 19 h à 23 h.

Dans le cadre de son émission La semaine lyrique, Justin Bernard proposera le dimanche 1er avril mars 2018 l’écoute des plus belles pages du répertoire lyrique. Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser l’émission « en ondes radio » de 13 h à 15 h à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM) et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut être également écoutée en direct sur le site électronique de Radio VM à l’adresse http://www.radiovm.com.

Dans le cadre de la série » Met en direct et haute définition », les opéracinéphiles (aimez-vous le néologisme ?) pourront voir et entendre la proudction de Cosi fan tutte de Wolfgang Amadeus Mozart, celle-là même qui est radiodiffusée à Place à l’opéra et dont vous trouverez la distribution ci-haut.

Au Café d’art vocal, on prend congé des projections d’opéra et celles-ci reprendront le 7 avril 2018 prochain. Il en va de même pour les Matinées d’Opéramania qui recommenceront quant à elles le lundi 9 avril 2018. Le musicologue Michel Veilleux proposera de visionner le vendredi 6 avril  2018 à 19 h 30, dans le cadre de ses Soirées d’Opéramania,  l’opéra Luisa Miller de Giuseppe Verdi dans une production du Malmö Opera de Suède de 2012. La distribution comprend Olesya Golovneva, Vladislav Sulimsky, Taras Shtonda, Luc Robert et Ivonne Fuchs. La direction musicale et de Michael Güttler et la mise en scène de Stefano Vizioli. Cette soirée se déroulera à la salle Jean-Papineau-Couture de la Faculté de musique de l’Université de Montréal située au 200, avenue Vincent-d’Indy à Montréal.

*****

Je vous souhaite une agréable semaine lyrique… et de Joyeuses Pâques!

La première québécoise de Svadba à l’Opéra de Montréal, l’opéra Exercices de conversation et de diction française pour étudiants américains de José Évangelista et le Grand concert du Vendredi-Saint de la Société philarmonique de Montréal

24 mars 2018

24 mars 2018
(No 2018-12)

Myriam Leblanc (Micaela)
Svadba d’Ana Sokolovic
Opéra de Montréal, 2018
Photographie : Yves Renaud

C’est soir d’une première toute spéciale en ce 24 mars 2018 à l’Opéra de Montréal ! Il s’agit en effet de la première « québécoise » de Svadba d’Ana Sokolovic, cette oeuvre lyrique de la professeure de composition  la Faculté de musique de l’Université de Montréal a été créée à Toronto en 2011 et a pu être vue à ce jour aux quatre coins de planète lyrique dans des productions présentées à Aix-en-Provence, Angers, Baltimore, Edmonton, Ljubljana, Luxembourg, Montpellier, Nantes, New York, Paris, Perm (Russie), Philadelphie et San Francisco et entendue dans des versions de concert à Belgrade, Calgary, Dublin, Orléans, Paris et Vancouver. Et le grand voyage de Svadba se poursuivra dans les prochains mois car l’oeuvre sera jouée en avril au Milwaukee et en juillet à Hanovre.

Voulue par son nouveau directeur général Patrick Corrigan, il s’agit également d’une première incursion de l’OdM hors des murs de la Place Wilfrid-Pelletier car l’opéra de chambre sera joué à l’Espace Go, cette scène montréalaise qui « témoigne d’un engagement absolu envers un théâtre contemporain, ouvert à tous les dialogues, curieux des recherches de son temps, et caractérisé par la contribution des femmes à cette aventure ininterrompue depuis 1979 »

Le lieu est particulièrement bien choisi pour présenter une oeuvre qui est une ode  à la femme, et qui retrace la nuit qui précède une cérémonie à l’occasion de laquelle une future mariée « enterre sa vie de jeune fille [avec des] hants, danses, rires et larmes  [qui]la préparent à sa nouvelle vie auprès de l’homme qu’elle épousera. Pour chanter a capella une partition inspirée des chants folkloriques de son pays d’origine qu’est la Serbie, le directeur artistique de l’Opéra de Montréal fait appel à Myriam Leblanc de le rôle de la future mariée Melica ainsi qu’à Suzanne Rigden (Danica),  Chelsea Rus (Lena),  Rose Naggar-Tremblay (Zora),  Caroline Gélinas (Nada) et Rachèle Tremblay  (Ljubica). La percussionniste Carol-Anne Fraser est associée à la production. La direction musicale de l’opéra sera assumée par Dáirine Ní Mheadhra et la mise en scène a été confiée à Martine Beaulne.

Après la première de ce soir, cinq autres représentations sont prévues les 26, 27, 29, 30 et 31 mars 2018 et débutera comme la première de ce soir à 19 h 30. L’événement affichait complet lors de ma dernière visite sur le site de l’Opéra de Montréal

Pour vous préparer pour ce qui s’annonce comme l’un des grands moments de la saison lyrique québécoise 2017-2018, je vous invite à lire l’argument ici, à écouter ici des extraits musicaux ici et de faire la connaissance avec les six interprètes ici :

Je vous invite également à lire l’article que consacre à Svadba le critique musical Christophe Huss et qui est publié dans Le D Magazine du journal Le Devoir de ce matin (p. 6 et 7) sous le titre « Svadba, ou le savant mariage des voix ».

Les voix d’or au Festival de la voix avec la soprano Chantal Parent

Sous le thème « Les voix d’or », le Festival de la voix se poursuit ce soir avec la présentation d’un concert à l’occasion duquel la soprano Chantal Parent interprétera des grands airs du répertoire lyrique. Accompagné par le pianiste Michael Woytiuk, celle-ci chantera l’Ave Maria de Charles Gounod ainsi que des airs tirés des opéras Norma de Vincenzo Bellini (Casta Diva), La Wally d’Alfredo Catalani (Ebben ne andro Lontana) et de Tosca de Giacomo Puccini (Vissa d’arte, Vissi d’amore). Ce concert mettre aussi en présence le McGill Youth Choir, l’Acapella Sounds Chorus, la jeune soprano Stefania Bertrand ainsi que la fondatrice du festival, la soprano Kerry-Anne Kutz. Ce concert aura lieu en ce samedi 24 mars à la Dorval Strathmore United Church située au 310, avenue Brookhaven à Dorval et débutera à 19 h 30.

Chantal Parent
27 mars 2018
Les Exercices de conversation et de diction françaises pour étudiants américains de José Évangelista
Dans le cadre de l’année hommage au compositeur José Évangelista, l’Ensemble de musique contemporaine de l’Université de Montréal et son chef Jean-Michaël Lavoie présentent une version de concert de son opéra Exercices de conversation et de diction françaises pour étudiants américains. Cet événement aura lieu le mardi 27 mars 2018 à 19 h 30 et se déroulera à la salle Claude-Champagne de l’Université de Montréal situé au  220, avenue Vincent-d’Indy à Montréal. L’entrée est libre.
José Évangelista

Le Grand concert du Vendredi-Saint par la Société philarmonique de Montréal

Poursuivant la tradition inaugurée par le regretté Miklos Takacs, la Société philharmonique de Montréal présentera son Grand Concert Vendredi Saint le 30 mars 2018. Sous la direction du chef Pascal Côté, les 340 choristes issus du Chœur de l’Université du Québec à Montréal et du Chœur de l’École secondaire Joseph-François-Perrault et les 50 instrumentistes de l’Orchestre de la Société philharmonique de Montréal interpréteront  le Te Deum de Zoltan Kodály. Le chef invité Peter Tiboris de New York dirigera l’autre oeuvre au programme, le Stabat Mater de Gioacchino Rossini. Les chefs on choisis comme solistes les sopranos Eilana Lappalainen et Chantal Parent, le ténor Steeve Michaud et la basse Marcel Beaulieu.

Ce grand concert débuter  20 h et se déroulera à l’église Saint-Jean-Baptiste située au 309, rue Rachel Est, à Montréal. Le public peut se procurer des billets au Réseau Admission (1-855-790-1245) et à l’entrée de l’église, une heure avant le concert.

La Messe en si mineur par l’Ensemble Caprice

L’Ensemble Caprice sera l’invité du chœur de l’église St-Andrew & St-Paul pour interpréter sous la direction de son chef Mathias Maute et Jean-Sébastien Vallée la Messe en si mineur de Johann Sebastian Bach. Ce concert aura lieu le vendredi 30 mars 2018 à 19 h 30 à l’Église Saint Andrew & Saint Paul située au 3415, rue Redpath à Montréal.

Deux autres représentations pour la Messa di Requiem de Giuseppe Verdi par l’OSM

 L’Orchestre symphonique de Montréal (OSM) interprétera à deux reprises encore à nouveau le 24 et 25 mars la Messa di Requiem de Giuseppe Verdi sous la direction de son chef Kent Nagano. Je vous rappelle que les solistes sont notre contralto nationale Marie-Nicole Lemieux, la mezzo-soprano Patrizia Ciofi, le ténor Ovidiu Purcel et la basse Nicholas Brownlee.  Se joindront aux solistes les choristes du choeur de l’OSM qui aura été préparé par Andrew Megill.  Les deux autres représentations auront lieu à la Maison symphonique de Montréal le samedi 24 mars à 20 h et le dimanche 25 mars 2018 débutera à 14 h 30. Je vous invite  prendre connaissance ici des notes de programme dans lesquelles est d’ailleurs compris un bel hommage à Jacqueline Desmarais à qui la première représentation de ce concert qui a eu lieu le 21 mars dernier lui a d’ailleurs a été dédiée (p. 16-17).

Une seconde représentation pour I Capuletti e i Montecchi de Vinzenco Bellini par Opéra immédiat

La production de  Capuleti e i Montecchi de Vincenzo Bellini par la compagnie Opéra immédiat connaîtra une seconde représentation le samedi 24 mars 2018. La distribution comprend Sophie de Cruz, soprano (Guiletta), Sarah Bissonnette, mezzo-soprano (Roméo), Danny Leclerc, ténor (Tebaldo), Steeve Vérayie, basse (Capellio) et Daniel Bolduc, baryton (Lorenzo). Giancarlo Scalia sera au piano et assurera la direction musicale. L’événement débutera à 19 h 30 et se déroulera à la  Chapelle Notre-Dame de Lourdes située au 430, rue Ste-Catherine Est à Montréal.

Candide de Leonard Bernstein par Opéra McGill

Dans le cadre Festival Lisl Wirth boît noire et du Festival B!NGE 2018, Opéra McGill souligne le 100e anniversaire de naissance de Leonard Bernstein en présentant son opéra Candide. Le direction de l’atelier lyrique universitaire Patrick Hansen assure la mise en scène et le chef Boris Brott dirigera l’Orchestre de chambre McGill. Après la première d’hier soir, deux autres représentations  auront en ce samedi 24 mars à 19 h 30 et deman le dimamche 25 mars à 14 h. Une conférence pré-concert aura lieu une heure avant chaque représentation. L’événement se déroulera à la salle Pollack du Pavillon Strathcona de l’Université McGill situé au 555, rue Sherbrooke Ouest à Montréal. Le critique musical du journal Le Devoir Christophe Huss assistait hier  la première de Candide et sa critique a été affichée sur le site du journal Le Devoir aujourd’hui sous le titre « Candide loufoque ».

Gina Hanzlik
Candide de Leonard Bernstein
Opéra McGill, 2018
Photograhie: Tam Lan Truong Gina Hanzlik

La représentation montréalaise de L’étoile du matin et des cantates de Bach par Les Violons du Roy

Après la représentation donnée dans la capitale nationale le 22 mars 2018, Les Violons du Roy  feront luire « L’étoile du matin » et les cantates Was willst du dich betrüben, BWV 107,  Wie schön leuchtet der Morgenstern, BWV 1 et O holder Tag, erwünschte Zeit, BWV  à Montréal. Le  chef Jonathan Cohen a choisi comme solistes la soprano Anna Dennis, la mezzo-soprano Maude Brunet, le ténor Andrew Tortise et le baryton Neil Davies. S’inscrivant dans l’intégrale des Cantates de Bach de la Fondation Arte Musica, la troisième représentation se déroulera à la salle Bourgie du Musée des Beaux-Arts des Montréal le 25 mars 2018 à 14 h.

Une critique de la production de Tosca avec Gerald Finley en ligne sur le site de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique

La collaboratrice internationale L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique  Caterina de Simone s’est rendue à Londres pour assister à la production de Tosca  de Giacomo Puccini à l’occasion de laquelle le baryton Gérald Finley, dont elle rappelle les racines montréalaises, prenait le rôle de Scarpia  au Royal Opera House Covent Garden. Au sujet de la prestation de ce dernier, elle écrit : « Gerald Finley s’est avéré un chef de la police convaincant. Le baryton, né à Montréal, a excellé dans le « canto di conversazione », l’une des signatures de Puccini. Des phrases simples comme « é arnese di pittore questo? » ou « saggia non è codesta ostinatezza vostra » ont révélé une diction parfaite, chaque mot étant chargé d’une malice et d’un sadisme mélodieux. L’être qu’il a incarné n’était ni méchant, ni grossier, mais un génie maléfique à multiples facettes suintant le venin à travers ses lignes et émissions vocales immaculées. Gerald Finley aura été en définitive, et sans effort apparent, un psychopathe manipulateur… au timbre de velours ! ». Pour lire la version intégrale de la critique, vous pouvez cliquer ici.

L’opéra L’hypothèse de Caïn de Michel Gonneville en répétition

J’ai eu plaisir d’assister hier après-midi à l’agora du Coeur des sciences de l’Université du Québec à Montréal à une séance de répétition de la proposition opératique L’hypothèse Caïn du compositeur – et professeur au Conservatoire de musique de Montréal Michel Gonneville. La séance de travail de travail et celle qui a lieu aujourd’hui représentent le point focal et terminal d’une période d’ateliers d’exploration qui se sera étendue sur les trois premiers mois de 2018. Au début 2019, la période de production proprement mènera à la création de l’œuvre, dont l’une des trois représentations, celle du 21 février 2018, s’inscrira dans le cadre de la soirée d’ouverture du Festival Montréal Nouvelles Musiques.

Comme l’a déclaré le compositeur l’idée de l’opéra a été impulsée par la lecture du roman Caïn de José Saramago à laquelle il voulu associer Alain Fournier et  Mario Côté. Ceux-ci ont choisi de s’investir avec Michel Gonneville dans la réalisation d’un « spectacle opératique » sur la thématique de Caïn, l’un par l’écriture du livret et la mise en scène, l’autre par la conception de la scénographie et vidéographie. Leurs échanges initiaux ont été nourris par la lecture de plusieurs écrits sur le sujet (outre l’épisode biblique dans la Genèse, il y aura Lord Byron, John Steinbeck, etc.), ou plus largement, sur la nature humaine (Konrad Lorenz, Edgar Morin).

Le projet rassemble maintenant plus de 22 interprètes (huit (8_ interprètes, 13 instrumentistes dont les membres des ensembles Quasar, Magnitude6 et Wapiti), et une équipe de concepteurs associés et de collaborateurs à la production. Il bénéficie d’un partenariat avec Hexagram-UQAM, de l’appui du département de musique de l’UQAM et de la Société de musique contemporaine du Québec (Festival Montréal Nouvelles Musiques), ainsi que du soutien financier du Conseil des arts et des lettres du Québec et du Conseil des Arts du Canada. Vous pouvez en savoir davantage sur le projet et voir des images et des extraits de partitions de l’opéra en cliquant ici. Vous pouvez également suivre l’évolution du projet en vous vous rendant sur sa page Facebook ici.

Michèle Losier à Paris, Pascal Charbonneau à Londres, Marie-Ève Munger à Minneapolis, Gino Quilico à Victoria, Yannick Nézet-Séguin à Bruxelles et Rotterdam, Pascale Beaudin à Halifax, Frédéric Antoun à Munich, Nora Sourouzian à Essen, Ana Sokolovi? à Burlington, Magali Simard-Galdès à Toronto et Rihab Chaieb à New York et Jean-François Lapointe à Marseille

Michèle Losier poursuit son séjour dans la Ville-Lumière pour y incarner à l’Opéra national de Paris (Bastille) Ascanio dans une nouvelle production de Benvenuto Cellini de Berlioz les 26 et 29 mars 2018. Pascal Charbonneau chantera pour la dernière fois le rôle d’Aljeja dans la production De la maison des morts de Janá?ek au Royal Opera House de Londres le 24 mars 2018. Marie-Ève Munger joue Gilda dans Rigoletto de Verdi au Minnesota Opera les 24, 25, 27 et 29 mars 2018. Dans le cadre de la tournée du concert Grandes Voix du Canada, Gino Quilico rendra hommage à dix artistes lyriques canadiens et québécois de renom à Victoria le 25 mars 2018. Yannick Nézet-Séguin assurera la direction de la Symphonie no 8 de Mahler, dite « des Mille » au Palais des Beaux-Arts de Bruxelles le 24 mars 2018 et à la salle De Doelen de Rotterdam le 25 mars 2018. . Pascale Beaudin chantera Mozart, Schubert et Schumann dans un évènement célébrant le printemps au Conservatoire maritime d’Halifax le 24 mars 2018. Frédéric Antoun tiendra le rôle de Ferrando dans Così fan tutte de Mozart au Bayerische Staatsoper à Munich les 24, 26 et 29 mars 2018. Nora Sourouzian incarnera Azucena dans Il Trovatore de Verdi au Aalto-Musiktheater Essen le 25 mars 2018. Des extraits des Love Songs d’Ana Sokolovi? seront présentés à Burlington en Ontario le 27 mars dans le cadre du Canadian Women Composers Project. Magali Simard-Galdès prendra part à la production de The Overcoat des compositeurs canadiens Panych et Rolfe au Tapestry Opera de Toronto les 29 et 31 mars 2018. Rihab Chaieb incarnera Laura dans Luisa Miller de Verdi au Metropolitan Opera de New York dont la première aura lieu le 29 mars 2018. Quant à Jean-François Lapointe, il incarnera à nouveau Hérode dans la nouvelle production d’Hérodiade de Massenet à l’Opéra de Marseille les 25, 28 et 30 mars 2018. Au lendemain de la première, le grand baryton a eu droit à une critique plus qu’élogieuse. Dans un article de Christian Colombeau paru  sous le titre « Hérodiade de Massenet à l’Opéra de Marseille », le grand baryton a droit à une critique plus qu’édogieuse :  « Alors saluons bien bas l’Hérode monumental, pharaonique, patricien et noble à la fois (par moment on croit entendre le regretté Ernest Blanc dans le Grand-Prêtre de Dagon) du québécois Jean-François Lapointe, exemplaire de style, ici plus amoureux transi que Tétrarque saisit par la débauche et le vice. L’approche se tient, avec en prime cette diction qui mériterait de nommer l’éclatant baryton d’emblée Sociétaire du Français ».

Jean-François Lapointe (Hérodiade)
Hérodiade de Jules Massenet
Opéra de Marseille, 2018

Après l’émission « L’art lyrique » qui pourra être écoutée sur MUSE de 12 h à 13 h et à l’occasion de laquelle de Frédéric Cardin soulignera le deuxième anniversaire de naissance de Claude Debussy, Marie-Annick Béliveau, la mezzo-soprano connue et appréciée de notre milieu lyrique québécois remplacera, pendant les vacances printanières bien méritées que s’accorde Sylvia L’Écuyer, et présentera – toujours sur MUSE et à Place  l’opéra  dans le cadre de ses retransmissions en direct du Metropolitan Opera de New York  le samedi 17 mars 2018 de 13 h à 17 h Turandot de Giacomo Puccini. Strauss. La distribution comprend Martina Serafin, soprano (Turandot), Guanqun Yu, soprano (Liu), Marcelo Alvarez, ténor (Calaf) et Alexander Tsymbalyuk, baryton-basse (Timur). Le choeur et l’orchestre du Metropolitan Opera   la direction de Marco Armiliato. Aux actualités, l’animatrice s’entretiendra avec la compositrce Ana Sokolovic dont l’opéra Svadba est présenté en première québécoise à l’Opéra de Montréal en première, En complément de programme, Marie-Annick Béliveau soulignera le centenaire du décès de Claude Debussy avec quelques extraits d’enregistrements qui retrouvent dans coffret WARNER paru il y a quelques semaines. Elle fera également entendre des extraits de Pelleas et Melisande dans un enregistrement récent sous la direction de Simon Rattle. L’émission pourra être entendue en reprise sur ICI musique le dimanche 18 mars 2018 de 19 h à 23 h.

Dans le cadre de son émission La semaine lyrique, Justin Bernard proposera le dimanche 25 mars 2018 l’écoute des plus belles pages du répertoire lyrique. Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser l’émission « en ondes radio » de 13 h à 15 h à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM) et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut être également écoutée en direct sur le site électronique de Radio VM à l’adresse http://www.radiovm.com.

Au Café d’art vocal, le samedi 24 mars 2018, on projettera, comme la semaine dernière et pour préparer la venue de Gerald Finley dans le cadre des récitals de la Société d’art vocal de Montréal du 6 mai 2018,   l’opéra Le nozze di Figaro de Wolfgang Amadeus Mozart dans une production du Royal Opera House Covent Garden de 2006. Gerald Finley y incarne cette fois-ci le comte Almaviva, la distribution comprenant aussi Erwin Schrott, Miah Persson et Dorothea Röschmann, La direction musicale est d’Antonio Pappano et la mise en scène de David McVicar

 

Alors que les Matinées d’Opéramania font relâche jusqu’au 9 avril prochain,  le musicologue Michel Veilleux proposera, dans le cadres de ses Soirées d’Opéramania, de visionner le vendredi 30 mars 2018 à 19 h 30 le film-opéra Der Freischütz de Carl Maria von Weber réalisé par Jens Neubert en 2010. La distribution comprend Michael König, Juliane Banse, Michael Volle, Regula Mu?hlemann et René Pape. La direction musicale est de Daniel Harding et la mise en scène de Jens Neubert. Cette soirée se déroulera à la salle Jean-Papineau-Couture de la Faculté de musique de l’Université de Montréal située au 200, avenue Vincent-d’Indy à Montréal.

*****

Je vous souhaite une agréable semaine lyrique… et un bon début de congé pascal

La Messa di Requiem de Verdi par l’Orchestre symphonique de Montréal, I Capuletti e i Montecchi par Opéra Immédiat, Candide de Leonard Bernstein par Opéra McGill et la nomination de Claudine Jacques à l’Opéra de Québec

17 mars 2018

17 mars 2018
(No 2018-11)

 

 Sous la direction du chef Kent Nagano, l’Orchestre symphonique de Montréal  (OSM) présentera à son tour la Messa di Requiem de Giuseppe Verdi. Il invite les mélomanes de la métropole à ne pas « rester indifférent face à la puissance du Requiem de Verdi » et à  « [r]etrouve[r] la majestuosité et la lumière des opéras de ce compositeur romantique dans cette prière en musique. Les solistes seront notre contralto nationale Marie-Nicole Lemieux, la mezzo-soprano Patrizia Ciofi, le ténor Ovidiu Purcel et la basse Nicholas Brownlee.  Se joindront aux solistes les choristes du choeur de l’OSM qui aura été préparé par Andrew Megill.  La première des trois représentations aura lieu le mercredi 21 mars 2019 et débutera à 20 h à la Maison symphonique de Montréal. Elle sera précédée à 10 h d’un grand entretien pré-concert animé par. En te?moignage de leur reconnaissance, maestro Kent Nagano et l’OSM de?dieront ce concert a? la me?moire de Jacqueline Desmarais à laquelle il est également rendu hommage dans les notes de programme (p. 16-17)  que vous pouvez consulter ici.

I Capuletti e i Montecchi de Vinzenco Bellini par Opéra immédiat

Pour sa production de l’année 2018, la compagnie Opéra immédiat présente le samedi 17 mars 2018 I Capuleti e i Montecchi de Vincenzo Bellini. La distribution comprend Sophie de Cruz, soprano (Guiletta), Sarah Bissonnette, mezzo-soprano (Roméo), Danny Leclerc, ténor (Tebaldo), Steeve Vérayie, basse (Capellio) et Daniel Bolduc, baryton (Lorenzo). Giancarlo Scalia sera au piano et assurera la direction musicale. Une deuxième représentation est prévue pour le samedi 14 mars. Elle aura lieu, comme la première de ce soir, à 19 h 30 à la  Chapelle Notre-Dame de Lourdes située au 430, rue Ste-Catherine Est à Montréal.

Je vous rappelle que compagnie Opéra Immédiat a été créée en septembre 2009 par la soprano et chef de chœur Sophie De Cruz. Elle a su faire appel à la collaboration de professionnels reconnus dans le milieu de la musique classique tels que Dominic Boulianne, pianiste, Mathieu Guertin, metteur en scène des productions 2009-2010 et 2010-2011, François Racine, metteur en scène, collaborateur en 2012-2013, Fanny Gilbert-Collet pour la mise en scène de la production 2013, Nathalie Deschamps pour la production d’avril 2014, Frédéric-Antoine Guimond pour la production d’octobre 2014 et celle d’avril 2015. L’Elisir d’Amore a été mis en scène en avril 2016 par Sophie DeCruz.

Parlons opéra !… et de Svadba avec sa compositrice Ana Sokolovic

Dans le cadre de sa série « Parlons opéra !», l’Opéra de Montréal sort à nouveau de ses murs cette fin de semaine pour présenter sa prochaine production : Svadba d’Ana Sokolovic. Le musicologue et directeur Communauté et éducation à l’Opéra de Montréal Pierre Vachon animera l’évènement et aura comme invitées la compositrice Ana Sokolovic, de même que la metteure en scène Martine Beaulne, et la directrice de l’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal Chantal Lambert. Le résident de l’atelier lyrique et baryton Max van Wyck. et la pianiste Jennifer Szeto participeront également à l’évènement Celui-ci se déroulera, dans son volet en langue anglaise, le dimanche 18 mars 2018 au Victoria Hall de Westmount à 10 h 30, et dans se version française, le même jour, à 14 h, à l’auditorium de la Grande bibliothèque de Montréal.  L’événement est gratuit, mais vous devez réserver votre place en vous rendant sur le site de l’Opéra de Montréal en cliquant ici.

Au sujet de la compositrice de l’opéra Svadba, dont la première aura lieu le samedi 24 mars 2018 à l’Espace Go, je vous invite à visionner le portrait d’Ana Sokolovic réalisé par la Société de musique contemporaine du Québec en quatre actes (Acte 1, Acte 2, Acte 3 et Acte 4). Vous pouvez également lire l’Entretien publié sous le titre « Ana Sokolovic, compositrice de l’universel » publié aux pages 12 à 15 du numéro 4 (Été 2015) de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique.


Affiche du Théâtre Espace-Go
Myriam Leblanc, soprano (Milica)
Svadba d’Ana Sokolovic

« Airs immortels pour ténor » au Café d’art vocal

Dans le cadre de la série « Amicale de la phonothèque », la Société d’art vocal de Montréal proposera le mardi 20 mars 2018 une sélection d’ « Airs d’immortels pour ténor ». L’événement  débutera à 18 h 30, sera animée par André Lemay Roy, avec la complicité de Normand Mondor. Il se  déroulera au Café d’art vocal situé au 1223, rue Amherst à Montréal … qui ouvre ses portes une heure avant chaque événement et propose un menu bistro accompagné d’une carte de vins.

« Autour de Schubert  » par l’ « Université de Montréal@Bon-Pasteur »

Dans le cadre de la série « Université de Montréal@Bon-Pasteur » et sous le thème « Autour de Schubert », une incursion sera proposée le jeudi 22 mars 218 dans le salon viennois du début du XIXe siècle. Lieder avec instruments obligés et piano et musique d’ensemble à plusieurs voix seront interprétés par les sopranos Agnès Ménard et Hélène Picard, le ténor Emmanuel Hasler, le baryton-basse David Turcotte, dns un accompagnement offert par le violoncelliste Yegor Dyachkov, la corniste Corine Chartré-Lefebvre et le pianiste Francis Perron. Pour le programme détaillé du concert, vous pouvez cliquer ici. Cet évènement débutera à 12 h  et se déroulera à la Chapelle historique du Bon-Pasteur située au 100, rue Sherbrooke Est à Montréal.

Franz Schubert

L’étoile du matin et des cantates de Bach par Les Violons du Roy et La Chapelle de Québec

Pour faire luire « L’étoile du matin » , Les Violons du Roy  interpréteront les cantates Was willst du dich betrüben, BWV 107,  Wie schön leuchtet der Morgenstern, BWV 1 et O holder Tag, erwünschte Zeit, BWV . Le chef Jonathan Cohen a choisi comme solistes la soprano Anna Dennis, la mezzo-soprano Maude Brunet, le ténor Andrew Tortise et le baryton Neil Davies. Trois représentation de ce concert sont prévues, deux dans notre capitale nationale  les 22 et 24 mars à la salle Raoul-Jobin du Palais Montcalm de Québec. S’inscrivant dans l’intégrale des Cantates de Bach de la Fondation Arte Musica, la troisième représentations se déroulera à la salle Bourgie du Musée des Beaux-Arts des Montréal le 25 mars 2018 à 14 h.

Anna Dennis, Maude Brunet, Andrew Tortise et Neil Davies.

La musique hors de ce monde par l’Ensemble Caprice

Dans le cadre du Festival de la voix, Musiquensemble présente le vendredi 23 mars 2018 un concert à l’occasion duquel l’Ensemble Caprice interprétera, sous la direction de Mathias Maute, des extraits du Gloria d’Antonio Vivaldi. La soprano  Samantha-Louis Jean et le choeur Vox Aeterna dirigé par Margo Keenan prendront également part à ce concert, comme le sera également lEnsemble vocal Neptune qui amènera magie musicale avec son interprétation « Swingle Singers » de Bach aux Beatles.  Ce concert aura lieu à 20 h à l’Église de la Présentation située au 664, rue de l’Église à Dorval.

Aux confins du Romantisme par MusUdM dans la salle Serge-Garant… renovée!

Dans le cadre d’un évènement soulignant la réouverture de la salle Serge-Garant du Pavillon de la Faculté de musique de l’Université de Montréal, un concert intime intitulé « Aux confins du romantisme » constitué d’œuvres romantiques du XIXe siècle sera consacré à des partitions de Brahms, Schumann et Liszt mettant à l’honneur la voix et le piano.

Sous la direction artistique de Jean-Eudes Vaillancourt, professeur agrégé et responsable des classes de musique de chambre et d’ensembles-claviers, ce récital permettra d’entendre des jeunes interprètes  dans un programme comprenant le Cycle de 19 lieder pour quatre voix et piano quatre mains de Johannes Brahms. Le doctorant Philippe Prud’homme et Jean-Eudes Vaillancourt seront au piano et accompagneront  la soprano Lila Duffy, le ténor Emmanuel Hasler,  la mezzo-soprano Gaëlle Solomon et le baryton Dominic Veilleux. Les deux pianistes joueront également des pièces pour piano de Robert Schumann et Franz Listz, le professeur agissant à titre de récitant pour les déclamations accompagnant cette musique. Pour le programme détaillé du concert, vous pouvez cliquer ici.

Jean-Eudes Vaillancourt

Ce concert aura lieu le vendredi 23 mars à 19 h 30 à la salle Serge-Garant de la Faculté de musique de l’Université de Montréal située au 200, avenue Vincent-d’Indy à Montréal. Il semble qu’en raison du grand nombre de réservations pour ce concert, l’événement sera présenté à guichets fermés.

Lors du concert, le public sera  appelé à redécouvrir la salle Serge-Garant de la Faculté de musique de l’Université de Montréal. Nouvellement rénovée, cette salle de concert de 150 places se révèlera plus accueillante que jamais au terme d’importants travaux qui l’ont dotée d’une scène plus grande donnant plus d’espace et de latitude aux interprètes pour le déploiement de leur performance, d’un balcon pourvu de nouveaux sièges et reconfiguré pour offrir une meilleure vue sur la performance des musiciens, d’un fond de scène au fini noyer contribuant au cachet chaleureux de la salle tout en améliorant son acoustique, de nouveaux panneaux acoustiques et d’une nouvelle configuration du plafond améliorant l’expérience sonore vécue par le public et les musiciens et de nouveaux éléments techniques améliorant la performance des systèmes d’éclairage et vidéo La salle Serge-Garant accueillera dorénavant deux pianos de concert de grande qualité, dont un piano Yamaha CF-6 Premium qui sera inauguré lors du concert du 23 mars. Pour faciliter le déplacement de ces instruments et leur fournir des conditions d’entreposage optimales, la salle est également dotée d’une nouvelle cabine à air contrôlé, en arrière-scène.

De la « Musique au Féminin » au Théâtre Outremont

Dans le cadre de la quatrième  édition du Festival Stella Musica et sous la direction artistique de Katarzyna Musial, le grand concert « Musique au féminin » mettra en vedette  la soprano Natalie Choquette ainsi que la compostirice Barbara Croall issue de la Première Nation Odawa. Plusieurs autres artistes participeront à cet événement qui aura lieu au Théâtre Outremont le vendredi 23 mars 2018 à 19 h 3o.

Nathalie Choquette

Candide de Leonard Bernstein par Opéra McGill

Dans le cadre Festival Lisl Wirth boît noire et du Festival B!NGE 2018, Opéra McGill soulignera le 100e anniversaire de naissance de Leonard Bernstein en présentant son opéra Candide. Le direction de l’atelier lyriuque universitaire Patrick Hansen assure la mise en scène et le chef Boris Brott dirigera l’Orchestre de chambre McGill. La première des trois représentations  aura lieu le 23 mars 2018 à 19 h 30 et sera précédée à 18 h 30 d’une conférence pré-concert. L’événement se déroulera à la salle Pollack du Pavillon Strathcona de l’Université McGill situé au 555, rue Sherbrooke Ouest à Montréal.

La nomination de ma collaboratrice Claudine Jacques à l’Opéra de Québec

J’étais très fier de la nomination l’une de mes dévouées collaboratrices à L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique au sein de l’équipe de l’Opéra de Québec. Dans son Infolettre (Mars 2018), la compagnie lyrique de notre capitale nationale annonce que  « c’est avec enthousiasme que nous accueillons dans notre équipe une nouvelle Directrice des communications, Mme Claudine Jacques. Détentrice d’un doctorat en musicologie de l’Université McGill ainsi que d’un D.E.S.S. en gestion d’organismes culturels de HEC Montréal, elle a travaillé au sein de nombreux organismes artistiques, notamment la Société Pro Musica, l’Orchestre de chambre McGill et l’École nationale de théâtre du Canada.

Bon début de mandat, chère Claudine !


Claudine Jacques

Tomislav Lavoie à Lille,Marie-Ève Munger à Minneapolis, Suzie Leblanc à Seattle,  Yannick Nézet-Séguin à New York,  Rotterdam et Bruxelles, Jean-Marie Zeitouni à Montpellier, Pascal Charbonneau à Londres. Michèle Losier à Paris, Gino Quilico à Abbotsford et Victoria et Jean-François Lapointe à Marseille

La basse Tomislav Lavoie sera de la distribution de la première mondiale de La légende du Roi Dragon d’Arthur Lavandier à l’Opéra de Lille les 17 et 18 mars 2018 et y incarnera les personnages du Ministre 3, du Candidat Flamand-Rose et du Garde 1.La soprano Marie-Ève Munger sera à Minneapolis où elle incarnera  le personnage de Gilda dans la production de Rigoletto par le Minnesota Opera dont la première a lieu en ce samedi 17 mars 2018. La soprano Suzie Leblanc chantera Purcell le 17 mars 2018 avec le Seattle Baroque Orchestra dans un concert s’inscrivant dans le cadre du Festival Shakespeare de Seattle.  Le chef Yannick Nézet-Séguin gravira cette semaine le podium du Metropolitan Opera de New York pour y diriger l’avant-dernière représentation d’Elektra le 17 mars 2018. Il assurera la direction  du Rotterdams Philharmonisch Orkest dans Symphonie no 8 de Mahler, dite « des Mille ». à la salle De Doelen de Rotterdam les 23 et 25 mars et au Palais des Beaux-Arts de Bruxelles le 24 mars 2018. Le chef Jean-Marie Zeitouni assurera la direction musicale de Carmen de Bizet à l’Opéra National de Montpellier pour les trois représentations des 18, 20 et 22 mars 2018. Le ténor Pascal Charbonneau poursuivra son séjour à Londres  pour y incarner  Aljeja dans le drame lyrique De la maison des morts de Janacek au Royal Opera House Covent Garden les 19, 22 et 24 mars 2018. La mezzo-soprano Michèle Losier prendra le rôle d’Ascanio dans Benvenuto Cellini de Berlioz à l’Opéra national de Paris (Bastille) lors de la première du 20 mars 2018. Dans le cadre de la tournée du concert Grandes Voix du Canada. Gino Quilico rendra hommage à dix artistes lyriques québécois et canadiens de renom à Abbotsford et à Victoria les 23 et 25 mars 2018. Le baryton Jean-François Lapointe incarnera Hérode dans une nouvelle production d’Hérodiade de Massenet dont la première aura lieu à l’Opéra de Marseille le 23 mars 2018.

Après l’émission « L’art lyrique » qui pourra être écoutée sur MUSE de 12 h à 13 h et à l’occasion de laquelle de Frédéric Cardin aura offert ses trois coups de coeur récents en art lyrique, soit l’album Femmes de la soprano Marie-Josée Lord, le Winterreise de Schubert avec  Mark Padmore et le pianiste Paul Lewis et que le dernier enregistrement d’Anna Stephany qui y chante notamment les Histoires naturelles de Maurice Ravel, Sylvia L’Écuyer diffusera – toujours sur MUSE et à  Place à l’opéra dans le cadre de ses retransmissions en direct du Metropolitan Opera de New York  le samedi 17 mars 2018 de 13 h à 17 h Elektra de Richard Strauss. La distribution comprend Christine Goerke, soprano (Elektra), Elza van den Heever, soprano (Chrysothemis), Michaela Schuster, mezzo-soprano (Clytemnestre), Jay Hunter Morris, ténor (Egisthe) et Mikhail Petrenko, basse (Oreste). Le choeur et l’orchestre du Metropolitan Opera seront sous la direction de Yannick Nézet-Séguin. Aux actualités, l’animatrice s’entretiendra avec la soprano Mireille Asselin. Elle présentera également des hommages la grande mécène lyrique Jacqueline Desmarais décédée le 3 mars 2018. L’émission pourra être entendue en reprise sur ICI musique le dimanche 18 mars 2018 de 19 h à 23 h.

Dans le cadre de son émission La semaine lyrique, Justin Bernard proposera le dimanche 18 mars 2018 l’écoute des plus belles pages du répertoire lyrique. Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser l’émission « en ondes radio » de 13 h à 15 h à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM) et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut être également écoutée en direct sur le site électronique de Radio VM à l’adresse http://www.radiovm.com.

Au Café d’art vocal, on projettera le samedi 17 mars 2018 l’opéra Le nozze di Figaro de Wolfgang Amadeus Mozart dans une production du Festival de Glyndebourne de 1994. La distribution comprend Gerald Finley, Alison Hagley, Renée Fleming et Andreas Schmidt. La direction musicale est de Bernard Haitink et la mise en scène de Stephen Medcalf. Une reprise est prévue pour le jeudi1  22 mars 2018 à 18 h 30.

Aux Matinées d’Opéramania du campus de Longueuil de l’Université de Montréal le lundi 19 mars 2018 à 13 h 30, l’on pourra entendre Orphée aux enfers de Jacques Offenbach dans une production de l’Opéra de Lyon de 1997. La distribution comprend Natalie Dessay, Yann Beuron, Jean-Paul Fouchécourt et Laurent Naouri, sous la direction musicale de Marc Minkowski et dans une mise en scène de Laurent Pelly. Cette projection se déroulera  à la salle 16 du rez-de-chaussé de l’Édifice Port-de-Mer situé au 101, Place Charles-Le Moyne à Longueuil. Dans le cadre des Soirées d’OpéramaniaMichel Veilleux proposera de visionner le vendredi 23 mars 2018 à 19 h 30 La Traviata de Giuseppe Verdi dans une production du Festival de Baden-Baden de 2015. La distribution comprend Olga Peretyatko, Atalla Ayan, Simone Piazzola, Tom Fox et Christina Daletska. La direction musicale est de Pablo Heras-Casado et la mise en scène de Rolando Villazón. Cette soirée se déroulera à la salle Jean-Papineau-Couture de la Faculté de musique de l’Université de Montréal située au 200, avenue Vincent-d’Indy à Montréal.

Et sur ICI-ARTV, le lundi 10 mars 2018 à 2 h, vous pourrez visionner une dernière rediffusion  d’extraits des concerts donnés par « L’Orchestre métropolitain à la Philarmonie de Paris » sous la direction de son chef Yanncik Nézet-Séguin dans le de sa tournée européenne en décembre 2017. Outre les prestations des violoncellistes Stéphane Tétreault et Jean-Guilhen Queyras, pourra être vu et entendu l’un des plus mémorables moments de ces concerts, l’interprétation par notre contralto nationale Marie-Nicole Lemieux du cycle de mélodies Les nuits d’été d’Hector Berlioz.

*****

Je vous souhaite une agréable semaine lyrique!

L’opéra Venus and Adonis de John Blow par Clavecin en concert, la Messa di Requiem de Verdi au Conservatoire de musique de Montréal et Le Docteur miracle avec L’opéra à la carte… à la cabane à sucre !

10 mars 2018

10 mars 2018
(No 2018-10)

L’ensemble Clavecin en concert présente en ce samedi 10 mars 20 Vénus et Adonis : Masque pour le divertissement du roi du compositeur anglais John Blow. Cet opéra comporte un prologue et trois actes où alternent musique instrumentale, dialogues chantés, choeurs et danses contrastantes. La distribution comprend dans les co-rôles-titres la soprano Nathalie Paulin et le baryton Marc Boucher. La soprano Anne-Sophie Neher incarnera le personnage de Cupid. La mise en scène et la scénographie ont été confiées à Marie-Nathalie Lacoursière. Stéphanie Bouchard est responsable de la chorégraphie et les dessins auront été réalisés par Caroline Guilbault. Le Chœur et l’ensemble Clavecin en concert seront sous la directeur de Luc Beauséjour.

Comme le suggère Clavecin en concert dans la note de présentation de son concert, «« le spectateur passe du divertissement à la tragédie. Pour les adieux de Vénus à Adonis mourant, Blow a créé quelques-unes des musiques les plus éloquentes jamais composées en Angleterre et un choeur final dont l’expressivité fut sans précédent dans la musique dramatique anglaise ». Il est également rappelé que cet opéra  a servi de modèle à Henry Purcell pour son Dido and Æneas, composé quelques années plus tard ».

Cet évènement se déroulera à la salle Bourgie du Musée des Beaux-Arts de Montréal et débutera à 20h. Pour vous procurer des billets, vous pouvez cliquer ici.

Le Requiem de Fauré par l’Orchestre symphonique du Saguenay-Lac-Saint-Jean

Sous le thème « Les maîtres français : splendeur et intériorité » et la direction de son chef Jean-Michel Malouf, l’Orchestre symphonique du Saguenay-Lac-Saint-Jean présentera également un concert en ce samedi 10 mars 2018 à l’occasion duquel sera interprété le Requiem de Gabriel Fauré. Les solistes seront la soprano Christine Plourde et le baryton Jean-Simon Boulianne. Le programme coprend également le Menuet antique de Maurice Ravel et les Nocturnes de Claude Debussy. Ce concert aura lieu au Théâtre Banque nationale à Saguenay et débutera à 19 h 30.

La Messa di Requiem de Verdi au Conservatoire de musique de Montréal

Sous la direction du chef Jacques Lacombe, l’Orchestre symphonique et le Chœur du Conservatoire de musique de Montréal s’unissent au Chœur de l’école secondaire Joseph-François-Perrault et au Chœur de l’Orchestre symphonique de Trois-Rivières pour présenter la Messa di Requiem de Giuseppe Verdi. Les solistes seront la soprano Marianne Fiset, la mezzo-soprano Renée Lapointe, le ténor Antoine Bélanger et la basse Alexandra Sylvestre. Se joindront aux solistes 250 choristes et 80 instrumentistes. Le programme comprendra également l’ouverture de l’opéra La Forza del destino de Giuseppe Verdi, Ce grand rendez-vous annuel se déroulera le dimanche 11 mars 2018 à 14 h 30 à l’Église Saint-Jean-Baptiste située au 309, rue Rachel Est à Montréal. Les billets disponibles à la billetterie du Conservatoire (514-873-4031, poste 313), sur le site Admission et à la porte de l’église le jour de l’évènement.

Eldorado ou L’Ibérie au Nouveau Monde par le Studio de musique ancienne de Montréal

Sous le thème Eldorado ou L’Ibérie au Nouveau Monde, le Studio de musique ancienne de Montréal (SMAM) présente le dimanche 11 mars 2018 un concert qui évoque la conquête par les Espagnols et des Portugais des vastes territoires de l’actuelle Amérique latine, non seulement au son des armes, mais aussi celle des âmes par l’audition et la pratique des œuvres chorales polyphoniques composées par les plus grands maîtres de la péninsule ibérique, puis par quelques-uns de leurs disciples nés en terre américaine. Manifestations d’une foi brûlante, les œuvres de Morales, Victoria, Guerrero, Padilla, Capillas, Araujo et Salazar portent le témoignage de l’extrême et durable passion musicale tant des Amérindiens que des descendants des premiers Européens

Le chœur et les instrumentistes du SMAM seront sous la direction de Dana Marsh. Le concert débutera à 15 h et aura lieu à l’Église Saint-Léon-de-Westmount située 4311, boulevard de Maisonneuve à Westmount.

Le Docteur miracle de Georges Bizet par L’opéra à la carte

La jeune compagnie lyrique L’Opéra à la carte présentera le dimanche 11 mars 2018 l’opérette Docteur Miracle de Georges. Créée en 1857 et comprenant musique et scènes parlées à la manière du théâtre comique, l’œuvre fera l’objet d’une adaptation qui situera l’action dans une cabane à sucre au printemps. Chemise à carreaux, solo de cuillère et décors en bois rustique contribuera à créer une ambiance du temps des sucres québécois dans lequel s’inscrira le fameux quatuor de l’omelette, chef d’oeuvre de l’opérette française. La distribution comprend la soprano Frédérique Drolet, la mezzo-soprano Rachèle Tremblay, le ténor Éric Thériault et le baryton Josh Whelan. La direction musicale sera assurée par le pianiste Michel-Alexandre Broekaert et la mise en scène a été confiée à François Racine.

Frédérique Drolet, Éric Thériault,
Josh Whelan et Rachèle Tremblay

L’évènement se déroulera à la Coopérative de Solidarité Place du Marché, 4, rue du Marché à Ripon à 15 h, précédé à 14 h de la tire sur la neige et suivi à 16 h d’un apéro québécois. Vous pouvez réserver votre place en téléphonant au 819 983-2560.

Une Vie de Bohème de Claude Debussy à la Fondation Arte Musica

Produit par MEMO Histoires de musique en collaboration avec la Fondation Arte Musica, un spectacle immersif intitulé « Vie de Bohème » invitera les mélomanes à parcourir les souvenirs de Claude Debussy sous forme de tableaux musicaux. Grâce à une scénographie originale intégrant arts visuels, documents d’archives et narration, les moments charnières de la vie du compositeur sont dévoilés et permettront de mieux comprendre l’essence de son œuvre. La soprano Andréanne Brisson-Paquin sera associé à ce spectacle de même que les instrumentistes Ariane Brisson (flûte), Flavie Gagnon et Nancy Ricard (violons),  Isaac Chalk (alto), Chloé  Dominguez (violoncelle), Olivier Hébert-Bouchard (piano) et  Eveline Grégoire-Rousseau (harpe). La narration a été confiée à William Kraushaar et les éclairages auront été conçus par Hugues Callières. Valérie Arsenault assumera la direction artistique.

Cet événement est prévu pour le mardi 13 mars 2018 et se déroulera à compter de 19 h 30 à la salle Bourgie du Musée des Beaux-Arts de Montréal.

Un concert « Collaborations » par l’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal et l’ensemble Studio du Canadian Opera Company

Poursuivant leurs « Collaborations » et concluant leur échange de l’année 2018, les résidents et résidentes de l’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal et de l’Ensemble Studio du Canadian Opera Company présentent un midi concert mettant en vedette Chelsea Rus, soprano, Rose Naggar-Tremblay, mezzo, Rocco Rupolo, ténor et Carol-Anne Fraser, pianiste de l’Atelier lyrique ainsi que Lauren Eberwein, soprano, Samantha Pickett, soprano, Bruno Roy, baryton, Rachael Kerr, pianiste, issus de l’Ensemble Studio . Ce concert aura lieu le jeudi 15 mars 2018 à midi et se tiendra à la Chapelle historique du Bon-Pasteur située au 100, rue Sherbrooke Est à Montréal. Il est gratuit… mais les places sont ne nombre limité !

Une nouvelles critique en ligne sur le site de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique

Rédigée par Claudine Jacques, une critique du CD de l’opéra Les Troyens d’Hector Berlioz a été mise en ligne sur le site  de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique  et l’extrait suivant devrait vous donner le goût d’aller en lire ici le texte intégral : « Choisir un moment de grâce s’avère difficile tant ceux-ci abondent. Marie-Nicole Lemieux en Cassandre est d’un magnétisme désarmant. C’est sur elle que repose la première moitié de l’œuvre, tandis que Joyce di Donato est le personnage central des trois derniers actes. Cassandre nous captive et transmet le sentiment d’urgence qui l’habite face à la menace pesant sur Troie. Elle démontre du leadership tandis qu’elle mène les femmes de Troie à la mort ».

Pascal Charbonneau à Londres, Florie Valiquette à Zurich, Hugo Laporte à Massy, Hélène Guilmette à Bologne, Yannick Nézet-Séguin à New York, Karina Gauvin à Lille, Julie Boulianne à Rouen et Jean-Marie Zeitouni à Montpellier

Pascal Charbonneau poursuivra ses débuts au Royal Opera House de Londres pour y incarner Aljeja dans le drame lyrique De la maison des morts de Janácek dont la première aura lieu le 11 mars 2018. La soprano Florie Valiquette incarnera à nouveau une Écuyère et une Fille-fleur de Klingsor dans Parsifal à l’Opernhaus Zürich le 11 mars 2018Hugo Laporte tiendra quant à lui le rôle de Schaunard dans La Bohème à l’Opéra de Massy dont la production débute le 11 mars 2018. La soprano Hélène Guilmette incarnera ensuite Blanche de la Force dans les Dialogues des Carmélites au Teatro Comunale de Bologne les 11, 13, 14 et 16 mars 2018. Le chef Yannick Nézet-Séguin dirigera cette semaine une autre représentation d’Elektra au Metropolitan Opera de New York le 12 mars 2018.. La soprano Karina Gauvin s’offrira en récital à Lille le 13 mars 2018. Julie Boulianne chantera des œuvres liturgiques de Gounod à l’Opéra de Rouen Normandie le 16 mars 2018. Le chef Jean-Marie Zeitouni assurera la direction musicale de Carmen de Bizet à l’Opéra National de Montpellier dont la première aura lieu le 16 mars 2018.

 

Après l’émission « L’art lyrique » qui pourra être écoutée sur MUSE de 12 h à 13 h et à l’occasion de laquelle de Frédéric Cardin aura offert ses trois coups de coeur récents en art lyrique, soit l’album Femmes de la soprano Marie-Josée Lord, le Winterreise de Schubert avec  Mark Padmore et le pianiste Paul Lewis et que le dernier enregistrement d’Anna Stephany qui y chante notamment les Histoires naturelles de Maurice Ravel, Sylvia L’Écuyer diffusera – toujours sur MUSE et à  Place à l’opéra dans le cadre de ses retransmissions en direct du Metropolitan Opera de New York  le samedi 10 mars 2018 de 13 h à 17 h Semiramide de Gioacchino Rossini. La distribution comprend Angela Meade, soprano (Semiramide), Elizabeth DeShong, mezzo-soprano (Arsace), Javier Camarena, ténor (Idreno), Ildar Abdrazakov, baryton-basse (Assur), Ryan Speedo Green, baryton-basse (Oroe). Le choeur et l’orchestre du Metropolitan Opera seront sous la direction de Maurizio Benini, En entrevue, l’animatrice s’entretiendra avec le musicologue Louis Bilodeau qui présentera cet opéra rarement joué qu’il a vu au Met en 1990. L’émission pourra être entendue en reprise sur ICI musique le dimanche 11 mars 2018 de 19 h à 23 h.

Dans le cadre de son émission La semaine lyrique, Justin Bernard proposera le dimanche 11 mars 2018 l’écoute des plus belles pages du répertoire lyrique. Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser l’émission « en ondes radio » de 13 h à 15 h à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM) et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut être également écoutée en direct sur le site électronique de Radio VM à l’adresse http://www.radiovm.com.

Au Café d’art vocal, on projettera le samedi 10 mars 2018 l’opéra Attila de Giuseppe Verdi dans une production du Teatro alla Scala de Milan de 1991. La distribution comprend Samuel Ramey, Giorgio Zancanaro, Cheryl Studer et Ernesto Gavazzi. La direction musicale est de Riccardo Muti et la mise en scène de Michel Lebois. Une reprise est prévue pour le jeudi158 mars 2018 à 18 h 30.

Aux Matinées d’Opéramania du campus de Longueuil de l’Université de Montréal le lundi 12 mars 2018 à 13 h 30, l’on pourra entendre la Messa di Requiem de Giuseppe Verdi dans une production de l’Opéra de Zurich de 2016. Les solistes sont Krassimira Stoyanova, Veronica Simeoni, Francesco Meli et Georg Zeppenfeld, sous la direction musicale de Fabio Luisi et dans une mise en scène et chorégraphie de Christian Spuck. Cette projection se déroulera  à la salle 16 du rez-de-chaussé de l’Édifice Port-de-Mer situé au 101, Place Charles-Le Moyne à Longueuil. Dans le cadre des Soirées d’OpéramaniaMichel Veilleux offrira le vendredi 16 mars 2018 à 19 h 30 une soirée spéciale à l’occasion de laquelle il proposera et justifiera sa sélection personnelle des plus grands duos d’amour du répertoire opératique, tirés notamment des opéras Tristan et IsoldeRoméo et Juliette et Tosca. Son choix sera illustré par de nombreux extraits vidéo mettant  en vedette quelques-uns des plus grands interprètes et réservant aussi quelques surprises. Cette soirée se déroulera à la salle Jean-Papineau-Couture de la Faculté de musique de l’Université de Montréal située au 200, avenue Vincent-d’Indy à Montréal.

Et sur ICI-ARTV, vous pourrez visionner des extraits des concerts donnés par « L’Orchestre métropolitain à la Philarmonie de Paris » sous la direction de son chef Yannick Nézet-Séguin dans le de sa tournée européenne en décembre 2017. Outre les prestations des violoncellistes Stéphane Tétreault et Jean-Guilhen Queyras, pourra être vu et entendu l’un des plus mémorables moments de ces concerts, l’interprétation par notre contralto nationale Marie-Nicole Lemieux du cycle de mélodies Les nuits d’été d’Hector Berlioz. La première diffusion aura lieu le lundi 12 mars à 21 h et trois rediffusions sont prévues le vendredi 16 mars à 1 h 30 et 10 h et le lundi 19 mars 2018 à 2 h.

*****

Je vous souhaite une agréable semaine lyrique… et une plaisante fin de relâche !

Des chants grégoriens par l’ensemble vocal Quartom à l’Abbaye Val Notre-Dame

3 mars 2018

La Société musicale Fernand-Lyndsay- Opus 130 reçoit les samedi 3 et 4 mars 2018 l’ensemble vocal Quartom, composé de Benoit Le Blanc, Philippe Martel, Julien Patenaude et Gaétan Sauvageau, pour un concert  de chants sacrés qui servent de fondement à toute la musique occidentale, tant religieuse que profane.

En parfaite adéquation son lieu de présentation, cet événement se déroulera les 3 et 4 mars 2018 à 14 h 30 à l’Abbaye Val Notre-Dame situé au  250, chemin de la Montagne-Coupée à Saint-Jean-de-Matha. Il sera précédé 13 h 30 d’une causerie pré-concert animée par Maurice Rhéaume. Les réservations se font sur le site de Quartom… mais les deux représentations semblent déjà afficher « complet » !

Et pour mieux et bien connaître Quartom, le parcours de ses quatre membres et leurs projets futurs, je vous invite  à lire ici  l’Entretien qui a été publié dans le dernier numéro 14 (Hiver 2018) de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique.

Une dernière représentation pour A Midsummer Night’s Dream par l’Atelier d’opéra de l’Université de Montréal

L’Atelier d’opéra de l’Université de Montréal (AOUM) offrira une troisième et dernière représentation  de l’opéra A Midsummer Night’s Dream de Benjamin Britten  en ce samedi 3 mars 2018 à 19 h 30 à la salle Claude-Champagne. Je vous rappelle que la direction musicale de l’Orchestre de l’Université de Montréal (OUM) sera assumée par Jean-François Rivest et que la mise en scène a été confiée à Oriol Tomas. L’équipe de production est complétée par Robin Wheeler, à la direction de l’Atelier d’opéra, Carl Pelletier à la scénographie, Emie Gagnon aux costumes, Pierre Lafontaine aux maquillages et coiffures, et Julie Basse aux éclairages. Les billets sont en vente sur le site admission.com.

Une critique de cette production sera publiée dans le prochain numéro 15 (Printemps 2018) de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique sous la signature de Pascal Blanchet … qui était mon voisin lors de la première du jeudi 1er mars 2018!

Haendel et Haydn par Les Violons du Roy et La Chapelle de Québec

Une troisième et dernière représentation du concert Haendel et Haydn par Les Violons du Roy et La Chapelle de Québec aura lieu à 19 h 30 en ce samedi 3 mars 2018 à la Maison symphonique de Montréal. Je vous rappelle que le chef fondateur Bernard Labadie fait appel à quatre solistes d’exception, la soprano Lydia Teuscher, la mezzo-soprano Allyson McHardy, le ténor James Gilchrist et le baryton Tyler Duncan, pour interpréter la Messe en si bémol majeur, Hob.XII:10 Heiligmesse et  l’Ode for St. Cecilia’s Day, HWV76.

Comme l’a rappelé la journaliste Josiane Desloges dans son texte de présentation du concert publié dans Le Soleil du 28 février 2018 sous le titre « Handel, Haydn et La Chapelle de Québec: liesse chorale », ce « glorieux programme » sera accessible  grâce à une captation vidéo sur le site de la chaîne télévisée medeci.tv . Je constate, en cliquant ici, qu’il l’est déjà et qu’il pourra être écouté sur ce site jusqu’au 1er juin 2018.

Les Violons du Roy
Salle Raoul-Jobin, Palais Montcalm
Québec, 28 février 2018

Jacques  Lacombe est à Bonn, André Barbe et Renaud Doucet à Saint-Gall, Yannick Nézet-Séguin à New York , Florie Valiquette à Zurich, Pascal Charbonneau à Londres et Hugo Laporte à Massy

Le chef Jacques Lacombe assurera la direction musicale de Carmen de Bizet à l’Opernhaus de Bonn les 3 et 8 mars 2018. La présentation de la production de La Bohème par l’Opéra Saint-Gall en Suisse à laquelle sont associés André Barbe et Renaud Doucet se poursuit le 4 mars 2018. Le chef Yannick Nézet-Séguin dirigera cette semaine deux autres représentations d’Elektra au Metropolitan Opera de New York les 5 et 9 mars 2018. La soprano Florie Valiquette incarnera à nouveau une Écuyère et une Fille-fleur de Klingsor dans Parsifal à l’Opernhaus Zürich le 7 mars 2018. Pascal Charbonneau effectuera ses débuts au Royal Opera House de Londres pour y incarner Aljeja dans le drame lyrique De la maison des morts de Janácek dont la première aura lieu le 7 mars 2018. Hugo Laporte tiendra quant à lui le rôle de Schaunard dans La Bohème à l’Opéra de Massy dont la production débute le 9 mars 2018.

Après l’émission « L’art lyrique » de Frédéric Cardin qui sera entendue sur MUSE de 12 h à 13 h, Sylvia L’Écuyer diffusera – toujours sur MUSE et à  Place à l’opéra dans le cadre de ses retransmissions en direct du Metropolitan Opera de New York  le samedi 3 mars 2018 de 13 h à 17 h, Madama Butterfly de Giacomo Puccini. La distribution comprend Ermonela Jaho, soprano (Cio-Cio San), Maria Zifchak, mezzo-soprano (Suzuki), Roberto Aronica, ténor (Pinkerton) et Roberto Frontali, baryton (Sharpless). L’Orchestre et le Choeur  du Metropolitan Opera seront sous la direction de Marco Armiliato. En entrevue, l’animatrice s’entretiendra avec la soprano Ermonela Jaho et tentera de répondre avec son invité Bruno Deschênes à la question :  Quelles étaient nos connaissances de la musique japonaise en 1900? Dans ses Actualités, Sylvia L’Écuyer proposera une entrevue avec la soprano Nathalie Paulin qui interprète Vénus dans l’opéra Vénus et Adonis de John Blow  présenté par Clavecin en concert à Montréal le 10 mars 2018. L’émission pourra être entendue en reprise sur ICI musique le dimanche 4 mars 2018 de 19 h à 23 h.

Dans le cadre de son émission La semaine lyrique, Justin Bernard proposera le dimanche 4 mars 2018 l’écoute des plus belles pages du répertoire lyrique. Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser l’émission « en ondes radio » de 13 h à 15 h à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM) et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut être également écoutée en direct sur le site électronique de Radio VM à l’adresse http://www.radiovm.com.

Au Café d’art vocal, on projettera le samedi 3 mars 2018 l’opéra I Capuletti e i Montecchi de Vinzenzo Bellini dans une production du Festival Valle d’Itria de 2005. La distribution comprend Patrizia Ciofi, Clar Polito, Danilo Formaggia, Frederico Sacchi et Nicola Amodino. La direction musicale est de Luciano Acocella et la mise en scène de Denis Krief. Une reprise est prévue pour le jeudi 8 mars 2018 à 18 h 30.

Aux Matinées d’Opéramania du campus de Longueuil de l’Université de Montréal le lundi 5 mars 2018 à 13 h 30, Michel Veilleux présentera le film Vivement dimanche ! de François Truffaut avec la musique de Georges Delerue. La distribution comprend Fanny Ardant, Jean-Louis Trintignant, Jean-Pierre Kalfon et Philippe Laudenbach. Cette projection se déroulera  à la salle 16 du rez-de-chaussé de l’Édifice Port-de-Mer situé au 101, Place Charles-Le Moyne à Longueuil. Dans le cadre des Soirées d’Opéramania,  l’on pourra voir le vendredi 9 mars 2018 à 19 h 30 Il Trovatore  de Giuseppe Verdi dans une production des Chorégies d’Orange de 2015. La distribution comprend Roberto Alagna, Hui He, Marie-Nicole Lemieux, George Petean et Nicolas Testé. La direction musicale est de Bertrand de Billy et la mise en scène de Charles Roubaud. Cette soirée se déroulera à la salle Jean-Papineau-Couture de la Faculté de musique de l’Université de Montréal située au 200, avenue Vincent-d’Indy à Montréal.

*****

Je vous souhaite une agréable semaine lyrique… et, pour plusieurs d’entre vous, de relâche !

 

A Midsummer Night’s Dream de Britten par l’Atelier d’opéra de l’Université de Montréal, Haydn et Haendel par Les Violons du Roy et la saison 2018-2019 de l’Opéra de Montréal

25 février 2018

Sous le signe de l’onirisme et de la volupté, L’Atelier d’opéra de l’Université de Montréal (AOUM) présente l’opéra A Midsummer Night’s Dream de Benjamin Britten les 1er, 2 et 3 mars, à la salle Claude-Champagne.

La direction musicale de l’Orchestre de l’Université de Montréal (OUM) sera assumée par Jean-François Rivest et la mise en scène a été confiée à Oriol Tomas. L’équipe de production est complétée par Robin Wheeler, à la direction de l’Atelier d’opéra, Carl Pelletier à la scénographie, Emie Gagnon aux costumes, Pierre Lafontaine aux maquillages et coiffures, et Julie Basse aux éclairages.

Le chef Jean-François Rivest a présenté cette production en ces termes : « C’est Benjamin Britten lui-même, assisté de son complice Peter Pears, qui a adapté le texte du Songe d’une nuit d’été de Shakespeare pour en faire un livret d’opéra fidèle à la pièce de théâtre originelle. Sa compréhension de l’œuvre littéraire lui permet de mettre en relief trois types de personnages (rustiques, amoureux, surnaturels) et de situer à la perfection, entre le merveilleux et le ridicule, le discours authentique du Barde. Facile d’écoute, amusant, aux couleurs mystérieuses, la poésie qui s’en dégage est délicieuse et inimitable. ». Le metteur en scène Oriol Thomas ajoute : « En plongeant dans A Midsummer Night’s Dream, j’ai éprouvé comme un vertige, une descente dans un chaos délirant tout aussi déjanté que sensuel. Le sentiment d’être en pleine dérive de la réalité – comme dans un rêve – m’a suivi à chaque pas. (…) Par ses combinaisons instrumentales, la partition de Britten nous fait voyager dans un monde mystérieux et féérique. (…) C’est avec finesse, complexité et précision qu’il nous fait passer du tragique au comique, du concret au magique. »

Oriol Thomas, Jean-François Rivest, Emmanuel Hasler et Lila Duffy

Les trois représentations auront lieu, en version originale anglaise avec surtitres français et anglais,  à 19 h 30 à la salle Claude-Champagne située au 220, avenue Vincent-D’Indy à Montréal. Les billets sont en vente sur le site admission.com.

Sur cette production, je vous invite à prendre connaissance de l’article publié le 21 février dans le journal Forum de l’Université de Montréal sous la plume de Hélène Roulot-Ganzman et le titre « Une nuit entre songe et réalité ». Et pouquroi ne pas visionner la bande-annonce ci-après :


Les Viennoiseries musicale II par Tempêtes et passions

En ce samedi 24 février 2018, la compagnie lyrique Tempêtes et Passions propose des  Viennoiseries musicales II, un moment d’immersion dans la musique et la culture viennoise du début du XXe siècle. Après le grand succès de l’année dernière, les mélomanes de la capitale nationale pourront entendre de nouveaux extraits d’œuvres de Johann Strauss II, Franz Lehar et Emmerich Kálmán tirés des plus belles pages d’opérette viennoise comme Le Baron TziganeLa comtesse Maritza, Paganini ou Le sang viennois.

Les solistes seront les sopranos Évelyne Larochelle, Audrey Larose-Zicat et Jessica Latouche, la mezzo-soprano Marie-Andrée Mathieu, les ténors Keven Geddes et Guy Lessard et le baryton-basse Robert Huard. La mise en scène et animation ont été c0nfiées à Bertrand Alain et la direction musicale sera assumée par la pianiste Anne-Marie Bernard.

Ce concert aura lieu à 14 h à la Chapelle du Musée de l’Amérique francophone… et sera agrémenté par une dégustation de desserts autrichiens (Sachertorte, Linzertorte, Milchrahmstrudel) !

Femmes par Marie-Josée Lord au Festival Montréal en lumière

Dans le cadre du Festival Montréal en lumière et sous la direction de son chef Alain Trudel, l’Orchestre symphonique de Laval accompagnera à nouveau la soprano Marie-Josée Lord dans le concert dédié aux « Femmes ». L’artiste lyrique incarnera les grandes femmes de l’opéra à travers les siècles et interprètera les plus grands airs d’opéras de Giacomo Puccini (La Bohème, Suor Angelica et Madama Butterfly), Giuseppe Verdi (La Forza del Destino, la Traviata et Aïda) ainsi que des airs d’autres compositeurs.

Cet événement se déroulera au Théâtre Maisonneuve de la Place des Arts Montréal le mardi 27 février 2018 à 20 h.

Marie-Josée Lord

L’Orlando Consort à la Fondation Arte Musica

Composé du contreténor Matthew Venner, des ténors Mark Dobell et Angus Smith, du baryton Donald Greig, et de la basse Robert McDonald, l’Orlando Consort sera l’invité de la la Fondation Arte Musica pour interpréter en direct la trame musicale du chef-d’œuvre cinématographique de Carl Dreyer La Passion de Jeanne d’Arc. Avec de la musique composée durant la courte vie de Jeanne d’Arc (1412-1431), l’ensemble vocal anglais propose une reconstitution musicale fidèle de la France médiévale. Présenté également de le cadre de Montréal en lumière, ce concert aura lieu le mardi 27 février à 19 h 30 à la salle Bourgie du Musée des Beaux-Arts de Montréal. Vous pouvez consulter ici le programme détaillé de l’évènement.

Orlando Consort

Haendel et Haydn par Les Violons du Roy et La Chapelle de Québec

Sous la direction de leur chef fondateur Bernard Labadie, Les Violons du Roy et La Chapelle de Québec présenteront un concert dédié à la musique de Franz Joseph Haydn et Georg Friedrich Haendel. Pour interpréter la Messe en si bémol majeur, Hob.XII:10 Heiligmesse du premier et  l’Ode for St. Cecilia’s Day, HWV76 du second, l’on fait appel à quatre solistes d’exception, la soprano Lydia Teuscher, la mezzo-soprano Allyson McHardy, le ténor James Gilchrist et le baryton Tyler Duncan.

Trois représentations sont prévues, les 28 février et 1er mars 2018 à 20 h à la salle Raoul-Jobin du Palais Montcalm à Québec ainsi que le 3 mars 2018 à 19 h 30 à la Maison symphonique de Montréal.


La saison 2018-2019 de l’Opéra de Montréal

Introduite par son directeur général Patrick Corrigan qui a prononcé une inspirante allocution que je partage avec vous en annexe du présent numéro et animée son directeur artistique Michel Beaulac, la soirée de lancement de la saison 2018-2019 de l’Opéra de Montréal a rassemblé la grande famille lyrique montréalaise à l Cinquième salle de la Place des Arts.

Sous le thème « L’opéra une art éminemment pertinent », la programmation de la saison 2018-2019 de l’Opéra de Montréal comportera six évènements. Les quatre productions qui seront présentées à la salle Wilfrid-Pelletier seront Rigoletto de Giuseppe Verdi (15, 18, 20 et 22 septembre 2018), Das Rheingold (L’Or du Rhin) de Richard Wagner (10, 13, 15 et 17 novembre 2018), la première québécoise et canadienne de Champion de Terence Blanchard et Michael Cristofer (26, 29, 31 janvier et 2 février 2019) ainsi qu’une nouvelle production de Carmen de Geroges Bizet dans une mise en scène du cinéaste québécois Charles Binamé (4, 7, 9 et 11 mai 2019). L’Opéra de Montréal se déplacera hors-les-murs de la Place des Arts et présentera à la salle Pollack de l’Université McGill, dans le cadre du Festival du Monde Arabe, une soirée concert avec la soprano Joyce El-Khoury (1er novembre 2018). La compagnie lyrique présentera ensuite l’opéra de chambre Twenty-Seven de Ricky Ian Gordon et Royce Vavrek au Théâtre Centaur (23, 24, 26, 28, 30 et 31 mars 2019). Pour des informations détaillées sur chacun des ces événements, je vous invite à lire le communiqué en cliquant ici ou en vous rendant sur le site de l’Opéra de Montréal ici.

De nouvelles critiques en ligne sur le site de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique

Des critiques des productions de JFK de l’Opéra de Montréal,  de Faust par la Société d’art lyrique du Royaume, du récital « Debussy et ses poètes » avec Dominique Labelle et de ses élèves de l’École de musique Schulich de l’Université McGill et du Requiem par Les Grands Ballets sont maintenant bientôt entre en ligne sur le site  de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique  et vous pourrez les consulter en cliquant ici.

Claire de Sévigné à Toronto et Edmonton, Barbe et Doucet à Saint-Gall, Frédéric Antoun à Toulouse, Tomislav Lavoie à Paris, François Girard, Serge Lamothe et Yannick Nézet-Séguin et à New York

La soprano Claire de Sévigné sera Blonde dans L’Enlèvement au sérail de Mozart avec la Canadian Opera Company le 24 février 2018. Elle se produira également en concert avec l’Orchestre symphonique d’Edmonton le 28 février 2018. La présentation de la production de La Bohème laquelle sont associés André Barbe et Renaud Doucet se poursuit l’opéra Saint-Gall le 25 février 2018. Frédéric Antoun incarnera le protagoniste masculin dans la version concertante d’Orphée et Eurydice de Gluck au Théâtre du Capitole de Toulouse pour une dernière représentation le 25 février 2018. Tomislav Lavoie endossera les habits du Docteur Grenvil dans La Traviata de Verdi à l’Opéra Bastille pour les deux dernières représentations des 25 et 28 février 2018. Une dernière représentation de la reprise du Parsifal de François Girard et Serge Lamothe aura lieu Metropolitan Opera de New York le 27 février 2018. Le chef Yannick Nézet-Séguin ne sera pas de cette dernière représentation, mais sera de retour au pupitre du Met pour y diriger Elektra dont la première aura lieu le 1er mars 2018.

Après l’émission « L’art lyrique » de Frédéric Cardin qui sera entendue sur MUSE de 12 h à 13 h, Sylvia L’Écuyer diffusera – toujours sur MUSE et à  Place à l’opéra dans le cadre de ses retransmissions en direct du Metropolitan Opera de New York  le samedi 24 février de 13 h à 18 h,  La Bohème de Giacomo Puccini. La distribution comprend Sonya Yoncheva, soprano (Mimi), Susanna Phillips, soprano (Musetta), Michael Fabiano, ténor (Rodolfo), Lucas Meachem, baryton (Marcello), Alexey Lavrov, baryton (Schaunard), Matthew Rose, basse (Colline) et Paul Plishka, basse (Benoit/Alcindoro). L’Orchestre et le Choeur du Metropolitan Opera sera sous la direction de Marco Armiliato. En entrevue, Sylvie L’Écuyer s’entretiendra avec le chef d’orchestre Marco Armiliato. Aux actualités, l’animatrice proposera des entrevues avec le ténor Emmanuel Hassler qui chantera le rôle de Lysandre dans la production de l’opéra A Midsummer Night’s Dream de Benjamin Britten par l’Atelier d’opéra de l’Université de Montréal.  Michel Beaulac et Patrick Corrigan commenteront la programmation de la saison 2018-2019 de l’Opéra de Montréal. L’émission pourra être entendue en reprise sur ICI musique le dimanche 25 février 2018 de 18 h à minuit.

Dans le cadre de son émission La semaine lyrique, Justin Bernard proposera le dimanche 25 février 2018 l’écoute des plus belles pages du répertoire lyrique. Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser l’émission « en ondes radio » de 13 h à 15 h à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM) et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut être également écoutée en direct sur le site électronique de Radio VM à l’adresse http://www.radiovm.com.

Au Café d’art vocal, on projettera le samedi 24 février 2018 le film-opéra Madama Butterfly  de Giacomo Puccini  dans une réalisation de Jean-Pierre Ponnelle de 1974. La distribution comprend Mirella Freni, Placido Domingo et Christa Ludwig. La direction musicale est de Herbert von Karajan et la mise en scène de Jean-Pierre Ponnelle. Une reprise est prévue pour le jeudi 1er mars 2018 à 18 h 30.

Aux Matinées d’Opéramania du campus de Longueuil de l’Université de Montréal le lundi 26 février 2018 à 13 h 30, Michel Veilleux présentera le volet II la projectionde l’opéra Semiramide de Gioacchino Rossini dans une production du Metropolitan Opera de New York de 1990. La distribution comprend June Anderson, Marilyn Horne, Samuel Ramey et Stanford Olsen, sous la direction musicale de James Conlon et dans une mise en scène de John Copley. Cette projection se déroulera  à la salle 16 du rez-de-chaussé de l’Édifice Port-de-Mer situé au 101, Place Charles-Le Moyne à Longueuil. Dans le cadre des Soirées d’Opéramania,  l’on pourra voir le vendredi 2 mars 2018 à 19 h 30 Rigoletto de Giuseppe Verdi dans une production de l’Opéra national de Paris de 2016. La distribution comprend Quinn Kelsey, Olga Peretyatko, Michael Fabiano, Rafal Siwek et Vesselina Kasarova. La direction musicale est de Nicola Luisotti et la mise en scène de Claus Guth. Cette soirée se déroulera à la salle Jean-Papineau-Couture de la Faculté de musique de l’Université de Montréal située au 200, avenue Vincent-d’Indy à Montréal.

*****

Je vous souhaite une agréable semaine lyrique!

ANNEXE

Lancement de la saison 2018-2019

Cinquième salle, Place des Arts
Mardi 20 février 2018

Notes pour une allocution de

PATRICK CORRIGAN
Directeur général de l’Opéra de Montréal

Mesdames et messieurs,

Mesdames et messieurs,

Je remercie d’abord, chacun et chacune d’entre vous, pour votre présence parmi nous ce soir. De la part de toute l’équipe de l’Opéra de Montréal, y compris des membres de sonconseil d’administration, je suis très heureux de vous souhaiter la bienvenue ici à la Place des Arts. Nous sommes fiers de vous dévoiler notre nouvelle saison 2018-2019.

Nous  nous rassemblons en famille aujourd’hui, comme nous voudrons le faire dans les prochaines années également, pour célébrer les opéras et les artistes de notre prochaine saison. Nous y sommes pour partager les idées et les directions qui nous inspirent, et pour toujours garder nos alliés – les abonnés et tous nos spectateurs que vous êtes- au diapason de notre cheminement artistique et institutionnel.

À l’Opéra de Montréal, nous croyons que l’opéra a un immense potentiel. L’opéra existe depuis 400 ans et nous constatons que les œuvres exceptionnelles de toutes les époques sont pertinentes à l’expérience humaine. Nous constatons que l’opéra  offre un cadre idéal pour raconter des histoires aussi singulières que contemporaines, porteuses d’émotion et méritant d’être chantées. Et ici à Montréal, nous avons beaucoup d’histoires à chanter. C’est ainsi par le chant qu’on grave nos histoires dans le cœur et dans la mémoire des gens. En racontant de telles histoires, l’opéra peut dépasser nos résistances intellectuelles et même culturelles, nous aller droit au cœur. Car à l’opéra, les histoires sont racontées non seulement pas les mots, mais par l’universalité de la musique et les couleurs magiques de la voix humaine.

Montréal a une histoire d’amour, longue et passionnée, avec l’opéra. Nous sommes de grands consommateurs de culture. Nous sommes curieux et aventureux dans nos goûts. Et notre terroir est riche d’artistes accomplis de disciplines diverses qui apportent quelque chose de vital et distinctif à notre grand art.

Après cinq saisons pendant lesquelles ont été présentées des œuvres du XXIe siècle à l’Opéra de Montréal, notre public a développé un vif intérêt pour les nouveaux opéras. Nous reconnaissons à quel point le public est profondément attaché à ses artistes et à ses histoires.

Nous continuons à développer des partenariats pour la présentation des opéras de chambre. Ces œuvres sont contemporaines et la plupart font appel à des créateurs canadiens et québécois. Elles seront à l’affiche dans différentes salles intimes dans la Métropole et seront présentées en partenariat avec diverses institutions culturelles. Cette stratégie nous permet d’enrichir notre répertoire, de créer de nouveaux points de contact avec de nouveaux publics, et d’accroitre l’impact de l’opéra sur la vie culturelle de Montréal.

Aujourd’hui, nous prenons la mesure de l’immense potentiel de l’Opéra de Montréal. Nous croyons que l’opéra peut devenir un catalyseur culturel, en ralliant nos publics autour d’une aventure qui fait appel une grande diversité d’artistes et d’histoires aux fins de créer de l’opéra pour les gens d’ici et pour le monde. Plus que jamais, nous voulons faire de Montreal un acteur important pour l’avenir de l’opéra.

Nous croyons par ailleurs que les citoyens et citoyennes doivent avoir un véritable accès aux arts. Comme nous sommes la force majeure en opéra dans la métropole, il est important que nous favorisions un tel accès à l’opéra, même si l’opéra est une forme d’expression artistique dont les coûts de production sont particulièrement elevés.

Pour cette raison, nous avons ré-échelonné les prix des places dans la salle Wiflrid-Pelletier. Nous avons réalisé une analyse approfondie des habitudes d’achats de billets pour mieux comprendre la valeur de marché de chacune des places. Nous avons révisé les prix de chacune d’elles et nous offrirons dès la prochaine saison un grand nombre de places à des prix plus abordables pour augmenter l’accessibilité ainsi que la demande.

We will now offer 800 seats among 3000 which will be less costly. We will now offer single tickets at $25 which will be available to anyone. We will offer a subscription at $99 for the four operas in the Salle Wilfrid-Pelletier. 300 seats will have moved up a price category, mostly in to a new section called Premium, which comprises the seats most in demand in the hall Notre équipe s’assurera que cette transition soit fluide pour l’ensemble de nos abonnés.

La saison prochaine, nous allons également élargir notre programmation gratuite autour du grand Montréal avec les évènements Parlons de l’Opéra/Let’s Talk Opera qui sont présentement offerts la semaine avant chaque production – à la Grande Bibliothèque en français, and in English at Victoria Hall. Ses conférences préparatoires à l’opéra seront ainsi présentées dans de nouvelles lieux sur Rive sud, à Laval et à plusieurs autres endroits  sur l’île de Montréal.

Et j’ai l’immense plaisir de vous annoncer que nous nous préparons à vous offrir durant la saison 2019-2020 des représentations et une série d’abonnements pour tous nos opéras en matinée, les dimanches à 14 h.

Je tiens à remercier toute l’équipe de l’Opéra de Montréal, nos artistes et les membres de notre conseil d’administration, qui travailleront très fort pour réussir, pour vous et avec vous, la nouvelle saison 2018-2019 de notre compagnie lyrique.

Bonne soirée de lancement

Le Faust de la Société d’art lyrique du Royaume, le ténor Tyler Duncan à la Société d’art vocal de Montréal, Marianne Fiset à l’Orchestre symphonique du Québec et Yannick Nézet-Séguin, directeur musical de Met.. dès septembre 2018

17 février 2018
17 février 2018
(No 2018-07)

Pour célébrer sa trentième saison et marquer l’arrivée à la barre de la directrice générale Aude Gauthier-Martel et du directeur artistique Dominic Boulianne, la Société d’art lyrique du Royaume présente l’un des opéras français les plus joués du répertoire, le Faust de Charles Gounod. La distribution réunit un trio d’envergure : Antonio Figueroa dans le rôle-titre, Gino Quilico comme Méphistophélès et France Bellemare dans le rôle de Marguerite. Ces trois artistes chanteront aux côtés de Geoffroy Salvas (Valentin), Caroline Gélinas (Siebel), Nathalya Thibault (Marthe) et Jean-Simon Boulianne (Wagner). La mise en scène a été confiée à Guylaine Rivard et Jean-Philippe Tremblay dirigera l’Orchestre symphonique du Saguenay-Lac-Saint-Jean. Après la première d’hier soir, deux autres représentations auront lieu le 17 février 2018 à 19 h 30 ainsi que le 18 février 2018 à 14 h au Théâtre Banque Nationale de Chicoutimi.

Au sujet de cette production, je vous invite à lire l’entrevue de Gino Quilico publiée sous la plume de Daniel Côté et intitulé « Un nouveau rôle pour ses 40 ans de carrière » dans Le Quotidien du 10 février 2018. Et vous pourrez lire le compte-rendu qu’en fait le même journaliste dans Le Quotidien de ce matin sous le titre « Les vertiges de l’amour et la déraison ». Et L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique sera présente ce soir, en la personne de sa nouvelle collaboratrice Chantal Parent. Vous devriez donc pouvoir lire une nouvelle critique de cette production dans les prochains jours!

Le ténor Tyler Duncan à la Société d’art vocal de Montréal

Ayant pour thème « Sur les deux rives de La Manche », le prochain récital de la Société d’art vocal de Montréal aura lieu le dimanche 18 février 2018 et mettra en présence Tyler Duncan. Accompagné par la pianiste Érika Switzer, le ténor canadien chantera des poètes d’expression anglaise mis en musique par des compositeurs français et interprétera des mélodies de Charles Gounod, Raynaldo Hahn, Darius Milhaud, Francis Poulenc, Maurice Ravel, Albert Roussel et Camille Saint-Saëns. Pour connaître le programme détaillé de ce récital, vous pouvez cliquer ici.

Tyler Duncan et Erika Switzer

Comme elle l’affirme dans sa note de présentation du récital, la Société d’art vocal de Montréal se réjouit d’accueillir à nouveau dans sa programmation artistique ces deux artistes qui ont conquis nos salles lors de chacune de leur présence. Et elle ajoute : « À l’heure où les Britanniques négocient leur divorce avec leur voisin français et le reste de [l’Union européenne], le programme proposé par Tyler Duncan et Erika Switzer invitera à revoir les liens qui unissent depuis toujours les deux pays séparés par La Manche ».

Le récital débutera à 15 h et se déroulera à la salle de concert du Conservatoire de musique de Montréal située au 4750, rue Henri-Julien à Montréal.

Les deux dernières représentations d’Iolanthe de Gilbert and Sullivan par la McGill Savoy Society

Présentée par la McGill Savoy Society, l’opérette Iolanthe de William Gilbert and Arthur Sullivan connaîtra ses deux dernières représentations en ce samedi 17 février 2018 à 14 h ainsi qu’à 19 h 30. Elles auront lieu à la salle Moyse du Pavillon des arts de l’Université McGill situé au 855, rue Sherbrooke Ouest à Montréal. Pour connaître la distribution et pour réserver vos billets, vous pouvez cliquer ici.

Une seconde représentation pour la Tosca du Théâtre lyrique de Laval

Le Théâtre lyrique de Laval  offrira une seconde représentation de Tosca de Giacomo Puccini. le dimanche 18 février 2018. Je vous rappelle que la mise en scène a été confiée à Frédéric-Antoine Guimond et que la direction musicale sera assurée par Sylvain Cooke. Cette représentation aura lieu à 14 h au Théâtre Marcellin-Champagnat situé au 1275 rue du Collège, dans le quartier de St-Vincent-de-Paul, à Laval.

Des chansons italiennes par Jean-Michel Richer

Accompagné par la pianiste Marie-Ève Scarfone, le ténor Jean-Michel Richer présentera un programme de Chansons italiennes comprenant notamment celles Gioachino Rossini (Or che di fiori adorno, La danza, Bolero, L’Esule, Mi lagnerò tacendo), de Vincenzo Bellini (Malinconia, Ninfa Gentile
Dolente immagine di fille mia, Ma rendi pur contento) et de Gaetano Donizetti (Amor e morte). L’évènement se déroulera à la Chapelle historique du Bon-Pasteur le dimanche 18 février 2018 à 15  h.

Jean-Michel Richer

Un midi-concert par la mezzo-soprano Patricia Green

Dans le cadre d’un mini-concert présenté également à la Chapelle historique du Bon-Pasteur, la mezzo-soprano Patricia Green interprétera les Zwei Gesänge/Deux chants, opus 91 de Johannes Brahms ainsi que les Trois Chansons de Bilitis de Claude Debussy. Elle sera accompagnée par l’altiste Sharon Wei et le pianiste Stephan Sylvestre qui joueront également la Nocturne en fa dièse majeur, opus 15 no 2 de Frédéric Chopin et la Sonate pour alto et piano no 1, opus 120 celle-ci. Ce concert aura lieu le jeudi 21 février 2018 de 12 h à 13 h 30.

Patricia Green

Debussy et ses poètes par la soprano Dominique Labelle

Dans le cadre de la série « Schulich en concert », la soprano Dominique Labelle présentera un récital sur le thème « Debussy et ses poètes ». Accompagnée par le pianiste Michael McMahon, celle-ci interprétera des pièces de Claude Debussy, y compris les Cinq poèmes de Charles Baudelaire ainsi qu’une sélection d’autres mélodies de divers compositeurs. Ce récital aura lieu le lundi 19 février 2018 à la salle Pollack du Pavillon Stratchona de l’Université McGill situé au 555, rue Sherbrooke Ouest à Montréal.

Dominique Labelle

L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique sera aussi présente lors de ce récital en la personne de son collaborateur Michel Joanny-Furtin dont vous devriez pouvoir lire la critique en ligne sous peu.

Marianne Fiset pour les Quatre derniers lieders de Richard Strauss à l’Orchestre symphonique de Québec

L’Orchestre symphonique de Québec (OSQ) recevra le mercredi 21 février 2018 la soprano Marianne Fiset pour chanter les Quatre derniers lieder de Richard Strauss qui sont considérés comme le testament musical du grand compositeur autrichien, sous la direction de son chef Fabien Gabel, l’OSQ interprétera également la Première symphonie, dite Titan, de Gustav Mahler ainsi que la pièce Antiphonie du regretté compositeur québécois François Morel à la mémoire duquel le concert est d’ailleurs dédié. L’évènement aura lieu à la salle Louis-Fréchette du Grand Théâtre de Québec à 20 h.

En prélude à ce concert et dans le Foyer de la salle Louis-Fréchette à 19 h, la musicologue Irène Brisson cherchera à familiariser le public avec les œuvres au programme du concert en présentant des anecdotes et des détails étonnants sur les compositeurs et leurs œuvres.

Marianne Fiset

Le Requiem par les Grands ballets… avec Andréanne Brisson Paquin

Les Grands Ballets ont invité le chorégraphe russe Boris Eifman et lui donne l’occasion de présenter  le  monument littéraire intitulé Requiem de la grande poétesse russe Anna Akhmatova, évoquant le destin poignant des victimes de la répression stalinienne, sur le Quatuor à cordes no 8 de Dimitri Chostakovitch. Le chorégraphie se mesurera à un autre Requiem, celui de Wolfgang Amadeus Mozart, dont émane le « souffle de l’éternité ». Les mouvements d’ensemble font superbement corps avec la musique, célébrant le triomphe de l’esprit humain en une finale jubilatoire. Une magistrale méditation sur la vie et la mort. Le premier acte de cette version de Requiem dansée également sur la musique de Sergei Rachmaninov et de la musique traditionnelle, comprendra des scènes ajoutées à la production originale par le chorégraphe. Pour interpréter les parties vocales de ces oeuvres.

Les Grands ballets font appel à la soprano Andréanne Brisson-Paquin. Sept représentations, en soirée et matinée, sont prévues et se dérouleront à la salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts les 21, 22, 23, 24 et 25 février 2018.

Andréanne Brisson-Paquin

La critique du récital de Dimitri Katotakis en ligne sur le site de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique

Sous la plume de Justin Bernard, la critique du récital « Ode à Napoléon » présenté baryton canadien Dimitri Katotakis le 2 février 2018 été affiché sur le site de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique. On y lit : « C’est avec ces idées contraires en tête que la Fondation Arte Musica présentait le concert « Ode à Napoléon ». Le baryton canadien Dimitri Katotakis interprétait trois mélodies différentes, mais toutes composées sur le même texte : un poème de Henrich Heine intitulé « Die beiden Grenadier » (« Les deux grenadiers »). Accompagné au piano par Stéphane Lemelin, le chanteur devenait récitant, changeant ainsi totalement de style, dans une œuvre pamphlétaire d’Arnold Schoenberg avec quatuor à cordes ». Pour en lire le texte intégral, vous pouvez cliquer ici.

Yannick Nézet-Séguin, directeur musical du Met dès septembre 2018

Le Metropolitan Opera de New York a annoncé cette semaine que « notre »  Yannick Nézet-Séguin allait assumer la direction musicale de la grande compagnie lyrique américaine dès septembre 2018. Ayant été désigné directeur musical en juin 2016 pour une prise de fonction en septembre 2020, celle-ci survient donc deux ans plus tôt que prévu et a été présentée par Jeanette Lerman-Neubauer, l’une des grandes mécènes du Met, qui a annoncé jeudi faire don de 15 millions de dollars à l’institution et donné son nom au titre que portera dorénavant le directeur musicale du Met comme pouvant apporter « une énergie nouvelle, et fait de l’opéra un choix attractif pour un public plus large et plus jeune ». Cette décision aura comme conséquence heureuse de nous permettre de voir le chef québécois au pupitre du Met pour davantage de productions. Il en dirigera trois durant la saison 208-2019 (Pelléas et Mélisancde, Dialogues des Carmélites et La Traviata) et cinq en 2019-2010. Pour un commentaire sur cette nomination, je vous invite à lire l’article publié dans Le Devoir du vendredi 16 février 2018 par son critique musical Christophe Huss sous le titre « Yannick Nézet-Séguin à la barre du Metropolitan Opera dès cet automne ».

Yannick Nézet-Séguin

…. et Marie-Nicole Lemieux, Étienne Dupuis et le retour du Ring de Robert Lepage au Met en 2018-2019

L’annonce de la nomination de Yannick Nézet-Séguin a été accompagnée de la présentation du programme de la prochain saison qui révèle la présence de deux interprètes lyriques du Québec – et non les moindres – qui feront leurs débuts au Met. Ainsi, notre contralto nationale Marie-Nicole Lemieux y chantera d’ailleurs deux fois plutôt qu’une, d’abord en incarnant le rôle de Geneviève dans Pelléas et Mélisande de Claude Debussy et celui de Mrs Quickley dans Falstaff de Giuseppe Verdi. Et le baryton Étienne Dupuis interprètera quant à lui le rôle de Marcello dans la production de La Bohème. Les quatre opéras du Ring de Richard Wagner dans la mise en scène et scénographie de Robert Lepage seront de retour au Met dans le cadre de trois cycles en mars, avril et mai 2019 (Cycle 1 : 9 mars, 30 mars, 13 et 27 avril; Cycle 2 : 29 et 30 avril, 2 et 4 mai; Cycle 3 : 6, 7, 9 et 11 mai 2019). Pour prendre connaissance du programme complet de la saison 2018-2019 du Met et y préparer vos visites durant la première année du règne de maestro Nézet-Séguin, vous pouvez cliquer ici.

François Girard, Yannick Nézet-Séguin et Serge Lamothe à New York, Jean-François Lapointe à Genève, Jacques Lacombe à Bonn, Suzie Leblanc et Daniel Taylor à Victoria, Frédéric Antoun à Toulouse, Claire de Sévigné à Toronto et Tomislav Lavoie à Paris

Trois représentations du Parsifal de François Girard, dirigées par Yannick Nézét-Séguin, sont prévues au Metropolitan Opera de New York cette semaine et auront lieu les 17, 20 et 23 février 2018. Le dramaturge québécois Serge Lamothe est également associé à cette production. Jean-François Lapointe tiendra le rôle de Valentin lors de la dernière représentation de la nouvelle production de Faust au Grand Théâtre de Genève le 18 février 2018. Le chef Jacques Lacombe sera à l’Opernhaus de Bonn cette semaine pour assurer la direction musicale du programme double d’Il Tabarro et Gianni Schicchi le 18 février 2018. Le Victoria Symphony Orchestra recevra la soprano Suzie Leblanc et Daniel Taylor avec un programme comportant des duos d’Haendel le 18 février 2018. Frédéric Antoun incarnera le protagoniste masculin dans la version concertante d’Orphée et Eurydice de Gluck au Théâtre du Capitole de Toulouse le 23 février 2018. Claire de Sévigné incarnera le personnage de Blonde dans L’Enlèvement au sérail de Mozart avec la Canadian Opera Company le 22 février 2018 et Tomislav Lavoie sera le Docteur Grenvil dans La Traviata de Verdi à l’Opéra Bastille le 21 février 2018.

L’émission « L’art lyrique » de Frédéric Cardin diffusée d’ordinaire sur MUSE de 12 h à 13 h cède sa place à la Place à l’opéra qui, dans le cadre de ses retransmissions en direct du Metropolitan Opera de New York, diffusera le Parsifal de Richard Wagner… et François Girard. L’animatrice Sylvia L’Écuyer pourra être donc être exceptionnellement entendue sur MUSE  le samedi 17 février de 12 h à 18 h et sur ICI musique le dimanche 18 février 2018 de 18 h à minuit. La distribution comprend Klaus Florian Vogt, ténor (Parsifal), Evelyn Herlitzius, soprano (Kundry), Peter Mattei, baryton (Amfortas), Evgeny Nikitin, baryton-basse (Klingsor), René Pape, basse (Gurnemanz), Richard Bernstein et Mark Showalter (les chevaliers), Sarah Larsen et Katherine Whyte (deux écuyers), Haeran Hong, Deanna Breiwick, Renée Tatum, Dísella Lárusdóttir, Katherine Whyte et Augusta Caso (les filles fleurs), Alfred Walker (Titurel) et Karolina Pilou (une voix). Le choeur et l’orchestre du Metropolitan Opera seront sous la direction de Yannick Nézet-Séguin. En entrevue, l’animatrice s’entretiendra avec le metteur en scène François Girard  et la soprano Katherine Whyte.

Dans le cadre de son émission La semaine lyrique, Justin Bernard proposera le dimanche 18 février 2018 l’écoute des plus belles pages du répertoire lyrique. Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser l’émission « en ondes radio » de 13 h à 15 h à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM) et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut être également écoutée en direct sur le site électronique de Radio VM à l’adresse http://www.radiovm.com.

Au Café d’art vocal, on projettera le samedi 17 février 2018 Maria Stuarda  de Gaetano Donizetti  dans une production du Teatro alla Scala de Milan de 2008. La distribution comprend Mariella Devia, Anna Caterina Antonacci et Francesco Meli. La direction musicale est d’Antonino Fogliani et la mise en scène de Pier Luigi Pizzi. Une reprise est prévue pour le jeudi 22 février 2018 à 18 h 30.

Les Matinées d’Opéramania se transportent au campus de Longueuil de l’Université de Montréal avec la projection le lundi 19 février 2018 à 13 h 30 de l’opéra Semiramide de Gioacchino Rossini dans une production du Metropolitan Opera de New York de 1990. La distribution comprend June Anderson, Marilyn Horne, Samuel Ramey et Stanford Olsen, sous la direction musicale de James Conlon et dans une mise en scène de John Copley. Cette projection se déroulera  à la salle 16 du rez-de-chaussé de l’Édifice Port-de-Mer situé au 101, Place Charles-Le Moyne à Longueuil. Dans le cadre des Soirées d’Opéramania,  l’on pourra voir le vendredi 23 février 2018 à 19 h 30 La Favorite de Gaetano Donizetti dans une production du Bayerische Staatsoper. La distribution comprend Elina Garanca, Matthew Polenzani, Mariusz Kwieciec, Mika Kares et Elsa Benoit. La direction musicale est de Karel Mark Chichon et la mise en scène d’Amélie Niermeyer. Cette soirée se déroulera à la salle Jean-Papineau-Couture de la Faculté de musique de l’Université de Montréal située au 200, avenue Vincent-d’Indy à Montréal.

*****

Je vous souhaite une agréable semaine lyrique!

Le Wintereise par Ian Bostridge à la Fondation Arte Musica, une production de Tosca par le Théâtre lyrique de Laval et des éloges pour le Parsifal de François Girard et Yannick Nézet-Séguin au Metropolitan Opera de New York

10 février 2018
10 février 2018
(No 2018-06)
Ian Bostridge

La Fondation Arte Musica reçoit le lundi 12 février 2018 Ian Bostridge et son pianiste Julius Drake pour interpréter le Winterreise (Le Voyage d’hier) de Franz Schubert qui est l’un des cycles vocaux les plus bouleversants de l’histoire de la musique. Ce récital, dont vous pourrez consulter le programme ici, se déroulera à la salle Bourgie du Musée des Beaux-Arts de Montréal et débutera à 19 h 30.

Le ténor anglais est étroitement associé à cette oeuvre qu’ il a chantée à plus d’une centaine de reprises et dont il a réalisé  un enregistrement acclamé par la critique. Il est d’ailleurs l’auteur d’un ouvrage consacré à cette pièce publiée sous le titre  Schubert’s Winter Journey: Anatomy of an Obsession.

Une production de Tosca par le Théâtre lyrique de Laval

Pour sa deuxième production de la saison 2017-2018, le Théâtre lyrique de Laval a choisi de présenter Tosca de Giacomo Puccini. La mise en scène a été confiée à Frédéric-Antoine Guimond et la direction musicale sera assurée par Sylvain Cooke. Deux représentations sont prévues le 16 février à 20 h et le 18 février à 14 h. Elles se dérouleront au Théâtre Marcellin-Champagnat qui est situé au 1275 rue du Collège, dans le quartier de St-Vincent-de-Paul, à Laval.

Deux concerts de Plaisirs du clavecin avec la mezzo-soprano Samantha Louis-Jean
Accompagnée par la claveciniste Johanne Couture, la mezzo-soprano Samantha Louis-Jean prendra part à deux événements lyriques cette fin de semaine organisés par « Plaisirs du clavecin ». Sur le thème Abandonnata et dans un esprit des plus poétiques, le premier récital aura lieu le samedi 10 février 2018 à 19 h 30 et sera consacré aux tourments des passions amoureuses qui ont été la source d’inspiration de tant de musique. Y seront interprétés des airs de cour et de cantates baroques ainsi que des chansons de Barbara. Sous le titre « Des lunes, des siècles et de la musique », le deuxième récital prévu pour le dimanche 11 février 2018 à 13 h 30 gravitera autour d’ « [histoires drôles, histoires tristes ou saugrenues, [de] [f]igures divines, figures humaines et monstrueuses ». Ces deux récitals se dérouleront au Conservatoire de musique de Gatineau situé au 430, boulevard Alexandre-Taché à Gatineau.

Je vous rappelle que la société de concerts « Plaisirs du clavecin » est vouée à la diffusion de la musique classique et puisent principalement dans le répertoire des œuvres du XVIIe au XVIIIe siècle, illustrant ainsi l’art des maîtres du baroque tels Bach, Haendel, Vivaldi. L’organisme vise également à promouvoir le répertoire d’ici, ancien et actuel, en y consacrant une partie de sa programmation. Je vous invite regarder ici le vidéo où sa directrice artistique Johanne Couture présente son organisme.

Deux autres représentations pour Die Zauberflöte (La Flûte enchantée) par l’Atelier d’opéra du Conservatoire de musique de Montréal

Après la première d’hier soir, deux autres représentations de la production de l’opéra Die Zauberflöte (La Flûte enchantée) de Wolfgang Amadeus Mozart par l’Atelier d’opéra du Conservatoire de musique de Montréal auront lieu aujourd’hui, le samedi 10 février à 19 h 30 et demain, le dimanche au 11 février 2010, à 14 h 30, au Théâtre Rouge. Je vous rappelle que cette proudction met en présence les jeunes artistes de l’atelier et que l’Orchestre symphonique du Conservatoire de musique de Montréal est sous la direction du chef Julian Kuerti.  Aux côtés de François Racine à la mise en scène, on trouve Ginette Grenier à la conception des costumes, Cédric Lord à la scénographie, Michèle Ostiguy aux accessoires et Renaud Pettigrew à la conception des éclairages. Les dialogues ont été actualisés par François Racine. La direction de la production et de la technique est assurée par Maxim Gagné. Pour plus d’informations sur ces deux dernière représentations, vous pouvez cliquer ici.

 Iolanthe de Gilbert and Sullivan par la McGill Savoy Society

La production annuelle de la McGill Savoy Society se poursuit également et  l’opérette Iolanthe de William Gilbert and Arthur Sullivan pourra ainsi être vue en ce samedi 10 février à 14 h ainsi qu’à 19 h 30. Ces deux représentations auront lieu à la salle Moyse du Pavillon des arts de l’Université McGill situé au 855, rue Sherbrooke Ouest à Montréal.   Pour connaître la distribution et pour réserver vos billets, vous pouvez cliquer ici.

« Paris sur scène » avec l’Orchestre symphonique de Drummondville

Dans le cadre de sa série « Les grands concerts  » et sur le thème « Paris sur scène », l’Orchestre symphonique de Drummondville et son chef Julien Proulx auront comme invité la soprano Cécile Muhire. Celle-ci interprétera notamment des mélodies de Francis Poulenc et Érik Satie. Ce concert aura lieu le jeudi 15 février à 19 h 30 à la Maison des arts Desjardins de Drummondville.

Cécile Muhire

Des mélodies de Schubert par Rocco Rupolo

Accompagné par le pianiste Mathieu Gaudet, le ténor Rocco Rupolo interprétera des mélodies de Franz Schubert dans le cadre de la présentation de l’intégrale des œuvres majeures pour piano de Franz Schubert les dimanche 11 (Carnets de voyage) et jeudi 15 (Le Grand Voyage VIII) février 2018. Pour plus d’informations sur ces deux évènements qui se dérouleront à la Chapelle historique du Bon-Pasteur située au 100, rue Sherbrooke Est à Montréal,  vous pouvez cliquer ici et ici.

« La Prima donna et sa soubrette » par l’Association Lyrique de Beauport

L’Association lyrique de Beauport célèbre en 2018  le 25e anniversaire de sa fondation et présente le vendredi le 16 février à 20 h un spectacle sur le thème « La Prima donna et sa soubrette ».  Il mettra en présence les sopranos Sabrina Ferland et Émilie Baillargeon, le violoniste  Philippe Amyot, le contrebassiste Ian Simpson et la pianiste Lise Lachance. Cet évènement se déroulera au Centre des Loisirs Mgr Laval situé 35, rue Du Couvent au Lac Beauport.

Émilie Baillargeon et Sabrina Ferland

Des éloges pour la reprise du Parsifal de François Girard au Metropolitan Opera de New York… et pour Yannick Nézet-Séguin

La reprise de la production de Parsifal de Richard Wagner dans la mise en scène de François Girard a été fort bien accueillie au Metropolitan Opera de New York et a donné lieu à  des éloges pour la production et notre Yannick Nézet-Séguin qui en assura la direction musicale. Dans un texte publié dans le New York Times  du 6 février 2018 (p. C-1) sous la plume de son critique musical Anthony Tomassini et le titre « A conductor Delivers a Magnificent ‘ Parsifal ‘ at the Met ». Après avoir réitéré que l’on était en présence de ce qu’il avait déjè qualifié de « François Girard’s bleakly poignant 2013 production », on peut y lire : « On Monday, Yannick Nézet-Séguin, the Metropolitan Opera’s music director designate, conducted a magnificent performance of Wagner’s “Parsifal.” This demonstration of his artistry and his ability to inspire the best from the company’s orchestra and chorus was a good sign of things to come. […] Mr. Nézet-Séguin brought his own strong take to this profound, challenging and very long score. (With two lengthy intermissions, the performance lasted nearly six hours.). During the first sighing unison phrase of the prelude, the strings played with hushed yet penetrating tone, rising with a touch of hesitation and slowly swelling in sound and radiance, until the upper strings crested into delicate, lacy arpeggios. Mr. Nézet-Séguin took a daringly restrained tempo here. The prelude — and whole episodes of the opera proper — invite the listener into a spiritual realm where, as one character puts it, “time becomes space.” Mr. Nézet-Séguin conveyed that beautifully. Yet when called for, he also brought out the urgency and incisiveness of the music. At the opening of Act II, set in the bewitched castle of the sorcerer Klingsor, Mr. Nézet-Séguin tore into the heaving music with searing fervor. I’ve never heard the passage sound so fraught and dangerous. ».

 Je vous rappelle que la distribution de cette reprise de Parsifal comprend Klaus Florian Vogt (Parsifal), Evelyn Herlitziu (Kundry), Peter Mattei (Amfortas) et René Pape (Gurnemazn). Six autres représentations sont prévues au calendrier du Met et auront lieu les 10, 13, 17, 20, 23 et 27 février 2018. Pour en savoir long sur cette production et en visionner des extraits, vous pouvez cliquer ici. Le musicologue Guy Marchand m’a par ailleurs informé de la publication les 2 et 4 février 2018 par le New York Times de deux articles au sujet de la « mer de sang »  de l’acte II de Parsifal qu’il vaut vraiment la peine d’aller lire ici et ici.
Et au sujet de la collaboration de François Girard et Yannick Nézet-Séguin, je vous invite  lire l’article que lui a consacré, le 5 février, le journaliste de La Presse+Alain Brunet, sous le titre « Fierté québécoise au Metropolitan Opera ».

Les lauréats et lauréates « lyriques » du Gala des Prix Opus, an XXI du Conseil québécois de la musique

Plusieurs prix Opus ont été attribués à des artistes, productions et compagnie lyriques lyriques  lors du Gala Prix Opus du Conseil québécois de la musique qui s’est déroulé à la salle Bourgie du Musée des Beaux-Arts de Montréal le dimanche 4 février 2018 dernier et auquel j’ai eu le plaisir d’assister. L’identité des gagnants et gagnantes des 28 prix Opus peut être connue en cliquant ici et la liste des neuf lauréats et lauréates «  lyriques » de l’An XXI des Prix Opus est présentée ci-après :

Concert de l’année – Montréal
Une page d’histoire : Yannick Nézet-Séguin dirige le sublime Parsifal
Orchestre Métropolitain, Yannick Nézet-Séguin, chef, Mihoko Fujimura, mezzo-soprano, Boaz Daniel, baryton, Thomas Goerz, baryton-basse, Brett Polegato, baryton, Peter Rose, basse, Christian Elsner, ténor, Festival de Lanaudière, 6 août 2017
Concert de l’année – Québec
Philippe Jaroussky, l’art d’un contre-ténor Les Violons du Roy, Mathieu Lussier, direction,
Philippe Jaroussky, contre-ténor, 9 avril 2017
Concert de l’année – Régions
La Fabrique culturelle, Bel Canto Orchestre symphonique de Drummondville, Julien Proulx, direction, Marianne Lambert, soprano, 16 mars 2017
Concert de l’année – musiques médiévale, de la Renaissance, baroque
L’inspirante passion selon Saint Matthieu Orchestre symphonique de Montréal, Kent Nagano, direction, Julien Prégardien, ténor, Gordon Bintner, baryton, Sarah Wegener, soprano, Ann Hallenberg, alto, Michael Shade, ténor, Christian Immler, basse, Chœur de l’OSM, 30 novembre, 1er et 4 décembre 2016
Concert de l’année – musiques moderne, contemporaine
Concert de clôture Nouvel Ensemble Moderne, Lorraine Vaillancourt, direction,
Marie-Annick Béliveau, mezzo-soprano, Jimmy Brière, piano, 4 mai 2017
Disque de l’année – musiques médiévale, de la Renaissance, baroque
Alma Oppressa Julie Boulianne, Luc Beauséjour, Clavecin en concert, Analekta,
Compositeur de l’année
Julien BilodeauAnother Brick in the Wall-l’opéra
Événement musical de l’année
Another Brick in the Wall-l’opéra, Opéra de Montréal
Livre de l’année
Wagner antisémite Jean-Jacques Nattiez, Christian Bourgois éditeur, 2015

S’agissant de ce dernier prix du « livre de l’année », je partage avec vous l’intéressante allocution que m’a fait parvenir son récipiendaire et le grand musicologue québécoise Jean-Jacques Nattiez :

Je salue tout d’abord le fait qu’il y ait eu la possibilité, pour le jury, de retenir cinq ouvrages, ce qui témoigne de la vitalité de la recherche musicologique au Québec, et je félicite David Guy Joannis, Stephen Huebner et Jonathan Goldman d’avoir été retenus comme finalistes. La présence du volume d’hommage que Jonathan Goldman a préparé pour mes 70 ans, me donne l’occasion d’exprimer publiquement toute la profonde reconnaissance que je lui dois pour une initiative qui a provoqué des études approfondies d’une dizaine de collègues de calibre international autour de mon travail. J’ai un seul reproche à adresser aux organisateurs du prix Opus. Je regrette qu’il n’y ait pas de prix ex-aequo du meilleur livre car l’excellent Verdi de Stephen Huebner mériterait la première place tout autant que mon Wagner antisémite. J’en veux pour preuve le fait que ce livre soit issu de remarquables conférences, dites de prestige, auxquelles, avec mes collègues de la Faculté de musique de l’Université de Montréal, je l’avais invité. Il en est sorti cet ouvrage dont j’ai chaudement recommandé la publication aux Presses de l’Université de Montréal. La distinction dont je fais l’objet aujourd’hui me permet de souligner la portée que j’accorde à mon travail au-delà des seules exigences techniques de la musicologie. Le fait que l’on doive à Richard Wagner quelques-unes des pages les plus sublimes de la musique occidentale, n’autorise pas à ignorer, voire à effacer comme certains ont tenté de le faire, les aspects sombres de sa personnalité, de sa pensée et de son œuvre, notamment le contenu antisémite de ses essais. Il y a malheureusement plus grave. Parce que, chez lui, tout se rejoint, l’antisémitisme est également présent dans le livret de la Tétralogie, des Maîtres chanteurs et de Parsifal, mais aussi, ce que peu de mélomanes savent, dans sa musique elle-même : la Sérénade de Beckmesser, dans Les Maîtres chanteurs, est une caricature d’une prière de synagogue, ce qui déclencha des protestations véhémentes de la part des membres de la communauté juive présente lors de la première de l’œuvre à Vienne et à Berlin. À l’heure où le racisme sous toutes ses formes est élevé et banalisé au rang de politique d’État, il importe de démontrer et de condamner ce qu’il peut y avoir d’odieux chez un des plus puissants et des plus géniaux créateurs de notre culture. Aussi je remercie mon éditrice Dominique Bourgois d’avoir eu le courage de publier ce livre, et les membres du jury, d’avoir récompensé des pages souvent difficiles à lire et d’avoir considéré qu’il convenait d’attirer l’attention sur cette dénonciation de l’abjection.
Bernard Labadie, Hélène Guilmette à Minneapolis, Barbe et Doucet à Vienne, Claire de Sévigné à Toronto, François Girard, Yannick Nézet-Séguin et Serge Lamothe à New York, Dominique Côté à Lille, Jean-François Lapointe à Genève,  Julie Boulianne et Tomislav Lavoie à Paris

Sous la baguette du chef Bernard Labadie, la soprano Hélène Guilmette et le baryton-basse Philippe Sly chanteront lors de la deuxième et dernière représentation du Requiem de Fauré avec le Minnesota Orchestra à Minneapolis en ce samedi 10 février 2018. La présentation de la production Rusalka au Volksoper de Vienne à laquelle sont associés André Barbe et Renaud Doucet se termine en ce 10 février 2018. La soprano Claire de Sévigné incarnera à nouveau Blonde dans  L’Enlèvement au sérail de Mozart avec la Canadian Opera Company qui aura lieu les 10 et 13 février 2018. Elle présentera également un récital au Four Seasons Centre for the Performing Arts de Toronto le 14 février 2018. La reprise du Parsifal mis en scène par François Girard se poursuit au Metropolitan Opera de New York et deux représentations sont prévue cette semaine, les 10, 13 et  17 février 2018. La production réunit le dramaturge Serge Lamothe et le chef Yannick Nézet-Séguin. Dominique Côté participera à la production de l’opéra-bouffe-féérie d’Offenbach Le Roi Carotte en y incarnant le Baron Koffre à l’Opéra de Lille les 11 et 13 février 2018. Le baryton Jean-François Lapointe tiendra le rôle de Valentin dans une nouvelle production de Faust au Grand Théâtre de Genève à deux reprises cette semaine, les 12 et 14 février 2018. Julie Boulianne terminera son séjour à Paris où elle tiendra le rôle de Berta dans l’Il Barbiere di Siviglia à l’Opéra Bastille à Paris les deux dernières représentations des 13 et 16 février 2018. À l’Opéra Bastille à Paris, la basse Tomislav Lavoie endossera à nouveau les habits du Docteur Grenvil dans La Traviata de Verdi les 11 et 17 février 2018.

Précédé par l’émission « L’art lyrique » de Frédéric Cardin diffusée sur MUSE de 12 h à 13 h, Place à l’opéra poursuit ses retransmissions en direct du Metropolitan Opera de New York cette semaine. L’animatrice Sylvia L’Écuyer pourra être entendue sur MUSE  le samedi 10 février de 13 h à 17 h et ICI musique le dimanche 11 février 2018 de 19 h à 23 h et y présentera l’opéra L’Elisir d’Amore de Gaetano Donizetti. La distribution comprend Pretty Yende, soprano (Adina), Matthew Polenzani, ténor (Nemorino), Davide Luciano, baryton (Belcore) et Ildebrando D’Arcangelo, basse (Dulcamara). Le choeur et l’orchestre du Metropolitan Opera seront sous la direction de Domingo Hindoyan. En entrevue, l’animatrice s’entretiendra avec le musicologue Claudio Vellutini qui présentera L’Elisir d’amore. Aux actualités, Sylvia L’Écuyer proposera des entrevues avec Maria Lamont qui met en scène La Bohème au Pacific Opera Victoria et avec le baryton Gino Quillico qui chante le rôle de Méphisto dans la prochaine production de Faust par la Société d’art lyrique du Royaume… du Saguenay… et Lac Saint-Jean !

Dans le cadre de son émission La semaine lyrique, Justin Bernard proposera le dimanche 11 février 2018 l’écoute des plus belles pages du répertoire lyrique. Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser l’émission « en ondes radio » de 13 h à 15 h à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM) et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut être également écoutée en direct sur le site électronique de Radio VM à l’adresse http://www.radiovm.com.

Au Café d’art vocal, on projettera le samedi 10 février 2018 Die Fledermaus (La Chauve-souris) de Johann Strauss dans une production du Bayerriches Staatoper de 1987. La distribution comprend Pamela Coburn, Janet Perry et Brigitte Fassbaender. La direction musicale de Carlos Kleiber et la mise en scène d’Otto Schenk. Une reprise est prévue pour le jeudi 15 février 2018 à 18 h 30.

Les Matinées d’Opéramania se transportent au campus de Laval de l’Université de Montréal avec la présentation le jeudi 15 février 2018 à 13 h 30. Le musicologue Michel Veilleux  présentera une conférence sur « Les voix masculines à l’opéra » et cherchera à répondre aux questions suivantes : « Comment s’y prend-t-on pour classer les voix masculines à l’opéra? Qu’est-ce qui distingue un « baryton-Martin » d’un « baryton-Verdi »? Y a-t-il une différence entre un « contre-ténor » et un « haute-contre » ? Que signifie l’expression « basse colorature » ? Cette projection se déroulera à la salle 3240  du campus de l’Université de Montréal à Laval situé au 1700, rue Jacques-Tétreault… à Laval. Dans le cadre des Soirées d’Opéramania, Michel Veilleux proposera le vendredi 16 février 2018 à 19 h 30 un voyage à travers l’univers opératique du metteur en scène canadien Robert Carsen et la riche documentation vidéographique de ses productions. En dégageant  les grandes caractéristiques de son style, on comprendra pourquoi Carsen est considéré par  plusieurs comme le plus grand metteur en scène d’opéra actuellement en activité. Seront  projetés, entre autres, des extraits de ses productions des opéras Les Contes d’Hoffmann, Mefistofele, Rusalka, Tannhäuser, Tosca et La Traviata. Ces extraits mettront notamment en vedette Cecilia Bartoli, Patrizia Ciofi, Renée Fleming, Dmitri Hvorostovsky, Jonas Kaufmann, Karita Mattila, Anna Netrebko, Samuel Ramey et Bryn Terfel. Cette soirée se déroulera à la salle Jean-Papineau-Couture de la Faculté de musique de l’Université de Montréal située au 200, avenue Vincent-d’Indy à Montréal.

*****

Je vous souhaite une agréable semaine lyrique!

La Passion selon Saint-Matthieu par le Choeur classique de Montréal, la reprise du Parsifal de François Girard au Metropolitan Opera de New York et Die Zauberflöte à l’Atelier d’opéra du Conservatoire de musique de Montréal

3 février 2018

3 février 2018
(No 2018-05)

Sous la direction de son chef Louis Lavigueur, le Choeur classique de Montréal et l’Ensemble Sinfonia de Montréal présentent le samedi 3 février 2018 l’oratorio Matthäus-Passion (Passion selon Saint-Matthieu), BWV 244 sur une musique Johann Sebastian Bach et des textes de Christian Friedrich Henrici (Picander). Le choeur présente cette oeuvre comme étant « monumentale et quasi théâtrale », « empreinte de piété mais aussi de puissance émotionnelle et d’effets dramatiques » et « un chef d’œuvre de la musique polyphonique et contrapuntique ». Les solistes seront Jacques-Olivier Chartier (L’évangéliste), Hugo Laporte (Jésus), Myriam Leblanc (Première servante, femme de Pilate), Michael Taylor (Deuxième servante et Premier faux témoin), Jean-Philippe Lazure (Deuxième faux témoin Premier grand prêtre) et  Daniel Lichti  (Judas, Pierre, Deuxième grand prêtre et Ponce Pilate).

Ce concert aura lieu à la Maison symphonique de Montréal et débutera à 19 h 30. Pour voir une version courte du programme qui sera distribué le soir du concert, vous pouvez cliquer ici .

Une dernière représentation pour l’opéra JFK à l’Opéra de Montréal

Les lyricomanes auront, en ce samedi 3 février 2018, une dernière chance de voir  l’opéra JFK de David T. Little et Royce Vavrek. dont la première québécoise et canadienne avait lieu le samedi 27 janvier 2018. Je vous rappelle que la production de Montréal fait appel aux mêmes chef (Stephen Osgood), metteur en scène (Thaddeus Strassberger), concepteurs des décors et des costumes (Mattie Ulrich) et des éclairages (Chad R. Jung) que la production créée à Fort Worth en 2016. l’Orchestre symphonique de Montréal et le Choeur de l’Opéra de Montréal. La distribution comprend Matthew Worth (John F. Kennedy), Daniela Mack (Jackie Kennedy), Daniel Okulitch (Lyndon B. Johnson) et Katharine Goeldner (Jacqueline Onassis), John McMaster (Nikita Khrushchev) ainsi que les membres de l’ensemble vocal Quartom (Benoît Le Blanc, Philippe Martel, Julien Patenaude et Gaétan Sauvageau) et Alexandre Sylvestre (Politiciens texans).

La co-production a donné lieu à plusieurs critiques, la première – à chaud- par Éric Champagne diffusée sur la page Facebook de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique que vous pouvez visionner ici. Vous pourrez également lire les critiques publiés le lundi 29 janvier 2018 dans la journal Le Devoir par Christophe HussJFK, le mythe en miettes ») et dans The Gazette par Arthur Kaptainis (« Opéra de Montréal JFK’s dazzles visually, but still comes up short ». L’envoyé spécial du quotidien canadien The Globe and Mail Lev Bratishenko a également fait paraître une critique le mardi 30 janvier 2018 intitulée « JFK stands out for its bravery, but ultimatelry needs more time » que vous pourrez également visionner sur la chaîne youtube ici. Et si vous voulez lire un texte d’une réflexion plus globale inspirée par l’opéra JFK, mais aussi et surtout inspirante, je vous recommande de prendre connaissance la chronique d’Odile Tremblay publiée dans Le Devoir du 1er février 2018 sous le titre « Les images du pouvoir ».On peut notamment y lire :

« Tenez ! L’autre soir, à la salle Wilfrid-Pelletier, devant l’opéra JFK, qui aborde la dernière nuit du couple Kennedy à Dallas en 1963, l’Amérique de « l’autre » m’est apparue. Tant d’auteurs témoignent de leur époque en décrivant hier. Ainsi, le librettiste Royce Vavrek sur les notes du compositeur David T. Little pour cet opéra-là. Créé en 2016, avant l’arrivée du nouveau pensionnaire de la Maison-Blanche, mais durant sa campagne en marche, JFK semble porter ses couleurs et ses jeux de surface. Comme spectateurs, on projette de concert illusions et désillusions sur des spectacles, les teintant à notre tour. Comme sur ce JFK multimédia tout en néons, en projections réussies, arborant l’attirail technique, les déroutes et le vide de notre XXIe siècle. J’aimais son rythme hachuré, ses battements de coeur d’arythmie, la mécanique de sa mise en scène, décors et éclairages, sur plateau rotatif en appel de flashbacks. Certains segments sont formidables, d’autres moins, les voix inégales. Mais hep ! »

La dernière représentation de JFK a donc lieu ce soir à 19 h 30  la  salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts et sera précédée de la conférence pré-opéra donnée par le musicologue Pierre Vachon.

JFK de David T. Little et Royce Vavrek
Opéra de Montréal, 2017

Opéra 101, un spectacle d’humour lyrique… à voir absolument!

Si vous avez déjà vu JFK et si vous préféreriez entendre la Passion selon Saint-Matthieu pendant un congé pascal plutôt qu’un rude hiver, vous pourriez vouloir assister en ce même samedi 3 février 2018 au spectacle d’humour lyrique Opéra 101. Né de la collaboration artistique entre la pianiste Laurence Lambert-Chan, la mezzo-soprano Charlotte Gagnon et la spécialiste du jeu clownesque Maya Gobeil e, ce spectacle dont j’ai assisté à la première le mercredi 31 janvier, défait, comme l’ont voulu ses idéatrices, « brique par brique le mur entre les artistes et le public » et met aussi de l’avant « un jeu musical irréprochable ». J’ai ri pendant une marche funèbre, fredonné Michael Jackson sur un air de Carmen,  souri lorsqu’il a été question « d’assistance musicale à mourir » et apprécié l’effeuillage opératique final. Et la création du compositeur Éric Champagne a composé une courte pièce intitulée Heimlich (Ça peut sauver des vies) d’Éric Champagne, créée à cette occasion, s’est révélée, comme cela avait promis une « une gentille parodie des opéras contemporains ».

Les textes, tout en finesse et intelligence, ont été rédigés par Pascal Blanchet en collaboration avec Charlotte Gagnon, Laurence Lambert-Chan et Maya Gobeil, cette dernière assurant la mise en scène du spectacle. La conception des des costumes a été confiée à Leïlah Dufour Forget et celle des éclairages à Étienne Mongrain.

La quatrième et dernière représentation du spectacle a donc lieu en ce samedi 3 février 2018 et débutera à  20 h à l’Espace La Risée situé au 1258, rue Bélanger Est à Montréal. Pour acheter vos  billets, vous pouvez cliquer ici. C’est un spectacle… à voir absolument !

Laurence Lambert-Chan et Charlotte Gagnon

La reprise de Parsifal au Metropolitan Opera de New York

François Girard signera à nouveau la mise en scène de la reprise de la production de Parsifal qui de Richard Wagnier avait été présentée au Metropolitan Opera de New York durant la saison 2012-2013. Et c’est le directeur musical désigné du Met, notre Yannick Nézet-Séguin, qui dirigera cette fois ici.le Choeur et l’Orchestre de la grand maison lyrique américaine. La distribution comprend Klaus Florian Vogt (Parsifal), Evelyn Herlitziu (Kundry), Peter Mattei (Amfortas) et René Pape (Gurnemazn). Sept représentations auront lieu les 5, 10, 13, 17, 20, 23 et 27 février 2018. Pour en savoir long sur cette production et en visionner des extraits, vous pouvez cliquer ici.

Dans un article intitulé « François Girard, l’Homme des grands projets », le journaliste Mario Girard de La Presse+ a parlé de la reprise de Parsifal et y a également rapport. des propse du metteur en scène :

« François Girard est arrivé à New York au début de la semaine afin de commencer le travail. Fait exceptionnel, la présence de Girard est jumelée à celle de Yannick Nézet-Séguin, qui assurera la direction musicale du chef-d’oeuvre de Wagner. Au cours des sept représentations prévues en février, deux Québécois seront donc à la tête de la plus grande maison d’opéra au monde. Du jamais vu!  »Yannick et moi avons énormément de plaisir à travailler ensemble. On rit beaucoup. On est vu comme la « mafia québécoise ». L’équipe fait des blagues à ce sujet. »  Le metteur en scène ne tarit pas d’éloges au sujet du chef d’orchestre qui sera officiellement directeur musical du Met à compter de 2020.  » Je suis tellement fier de lui. C’est phénoménal. Je ne sais pas si les gens s’en rendent compte, mais il est dans une trajectoire stratosphérique. Il est touché du feu de Dieu. » La nomination de Yannick Nézet-Séguin ouvrira-t-elle davantage de portes à François Girard au Met? Le principal intéressé évite de répondre à cette question, se contentant de dire qu’il travaille déjà à la mise en scène du Vaisseau fantôme qu’il signera en 2020 dans cette maison. »
Parsifal de Richard Wagner
Metropolitan Opera de New York, 2018

Die Zauberflöte (La Flûte enchantée) par l’Atelier d’opéra du Conservatoire de musiques de Montréal

Du 9 au 11 février 2010 au Théâtre Rouge, l’Atelier d’opéra du Conservatoire de musique de Montréal, présentent Die Zauberflöte (La Flûte enchantée) de Wolfgang Amadeus Mozart sur un livret d’Emanuel Schikaneder. Cet opéra-comique en deux actes, de langue allemande, mi-chanté, mi-parlé (singspiel) mettra en présence les jeunes artistes de l’atelier. L’Orchestre symphonique du Conservatoire de musique de Montréal les accompagnera et sera sous la direction du chef Julian Kuerti.  Aux côtés de François Racine à la mise en scène, on trouve Ginette Grenier à la conception des costumes, Cédric Lord à la scénographie, Michèle Ostiguy aux accessoires et Renaud Pettigrew à la conception des éclairages. Les dialogues ont été actualisés par François Racine. La direction de la production et de la technique est assurée par Maxim Gagné. Pour plus d’informations sur cette production, vous pouvez cliquer ici.
Die Zauberflöte (La Flûte enchantée) de Wolfgang Amadeus Mozart
Atelier d’opéra du Conservatoire de musique de Montréal

 Iolanthe de Gillber and Sullivan par la McGill Savoy Society

Pour sa production annuelle, la McGill Savoy Society présente l’opérette Iolanthe de William Gilbert and Arthur Sullivan. Trois représentations sont prévues les vendredi 9 février à 19 h 30, le samedi 10 février à 14 h et 19 h 30, le vendredi 16 février à 19 h 30 et le samedi 17  février à 14 h et 19 h 30. Elles auront à la salle Moyse du Pavillon des arts de l’Université McGill situé au 855, rue Sherbrooke Ouest à Montréal. Pour connaître la distribution pour chacune des représentations et pour réserver vos billets, vous pouvez cliquer ici. Et vous trouverez  ici des renseignements sur cette compagnie étudiante créée en 1964 et qui tire son nom du Savoy Theatre où pouvaient être entendues les opérettes de Gilbert and Sullivan, qui existe toujours et se trouve sur au Savoy Cour sur  Strand à Londres et dont vous pouvez apprécier le « Visual/Social Story » ici.

Une critique de la production de Lucia de Lammermoor par Opéra McGill
Poursuivant son virage nunérique, L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique a mis en ligne la critique la production de Lucia de Lamermoor que vient de lui faire parvenir Sébastien Daigle. Sous le titre « Justesse et justice pour Lucia de Lamermoor », notre collaborateur est d’avis que « l’équipe du directeur artistique et metteur en scène Patrick Hansen a su restituer la sombre magie de cette œuvre » et a formulé des commentaires sur les prestations des artistes et les autres artisans de cette production que vous pourrez lire dans leur entièreté ici.
Les nominés lyriques du Gala des Prix Opus, an XXI du Conseil québécois de la musique

L’art lyrique sera bien représenté finalistes lors lors du Gala Prix Opus du Conseil québécois de la musique qui se déroulera à la salle Bourgie du Musée des Beaux-Arts de Montréal le dimanche 4 février 2018 à 15 h à la salle Bourgie. Je vous rappelle que les Prix Opus visent à souligner l’excellence et la diversité de la musique de concert au Québec dans un large éventail de répertoires musicaux. Parmi les nominés lyriques, la Passion selon saint Matthieu par l’Orchestre symphonique de Montréal, la production d’Another Brick in the Wall de l’Opéra de Montréal, la version de concert de Parsifal au Festival de Lanaudière figurent dans la catégorie « Concert de l’année – Montréal ». Marie-Nicole Lemieux à l’Orchestre symphonique de Québec, Le Roi Arthur avec Les Violons du Roy et Louis Riel au Festival d’Opéra de Québec se sont valus une nomination dans la catégorie éponyme de Québec. Bel Canto avec l’Orchestre symphonique de Drummondville s’est taillé une place dans la catégorie « Concert de l’année – Régions », alors que l’opéra jeunesse Mascarade à Venise de Nathalie Magnan s’est démarquée en tant que « Production de l’année – Jeune public ». Les ouvrages sur l’art lyrique sont également au palmarès, Les opéras de Verdi : éléments d’un langage musico-dramatique de Steven Huebner et Wagner antisémite de Jean-Jacques Nattiez étant nominés dans la catégorie « Livre de l’année ». Je compte assister au gala et vous présenterai les résultats dans le numéro du blogue lyrique de la semaine prochaine.

Philippe Sly à Tucson, Jean-François Lapointe à Genève, Dominique Côté à Lille, Jacques Lacombe à Bonn, Julie Boulianne et Tomislav Lavoie à Paris,  François Girard, Yannick Nézet-Séguin et Serge Lamothe à New York, Claire de Sévigné à Toronto, Karina Gauvin à Helsinki et Bernard Labadie et Hélène Guilmette à Minneapolis

Le baryton-basse Philippe Sly sera l’invité de la Tucson Guitar Society le 3 février 2018. Le baryton Jean-François Lapointe tiendra le rôle de Valentin dans une nouvelle production de Faust au Grand Théâtre de Genève dont la première aura lieu les 3, 5, 7 et 9 février 2018. Dominique Côté participera à la production de l’opéra-bouffe-féérie d’Offenbach Le Roi Carotte en y incarnant le Baron Koffre à l’Opéra de Lille les 3, 6 et 8 février 2018Le baryton Dion Mazerolle incarnera Dick Deadeye dans H.M.S. Pinafore au Edmonton Opera les 3, 6 et 9 février 2018. Le chef Jacques Lacombe dirigera à l’Opernhaus de Bonn un programme double d’Il Tabarro et Gianni Schicchi, le 4 février 2018. Julie Boulianne poursuit son séjour à Paris où elle tient le rôle de Berta dans l’Il Barbiere di Siviglia à l’Opéra Bastille à Paris les 4, 7 et 9 février 2018. François Girard signera à nouveau la mise en scène de Parsifal au Metropolitan Opera de New York dont la premièer aura lieu le 5 février 2018, dont la production réunit le dramaturge Serge Lamothe et le chef Yannick Nézet-Séguin. À l’Opéra Bastille à Paris, la basse Tomislav Lavoie  endossera à nouveau les habits du Docteur Grenvil dans La Traviata de Verdi les 5 et 8 février 2018. La soprano Claire de Sévigné incarnera Blonde lors de la première de L’Enlèvement au sérail de Mozart avec la Canadian Opera Company qui aura lieu le  7 février 2018. La soprano Karina Gauvin chantera la Messe en do mineur de Mozart avec l’Orchestre philharmonique d’Helsinki le 9 février 2018. Sous la baguette du chef Bernard Labadie, la soprano Hélène Guilmette et le baryton-basse Philippe Sly chanteront le Requiem de Fauré avec le Minnesota Orchestra à Minneapolis les 9 et 10 février 2018.

Précédé par l’émission « L’art lyrique » de Frédéric Cardin diffusée sur MUSE de 12 h à 13 h, Place à l’opéra poursuit ses retransmissions en direct du Metropolitan Opera de New York cette semaine. L’animatrice Sylvia L’Écuyer pourra être entendue sur MUSE  le samedi 3 février de 13 h à 17 et ICI musique le dimanche 4 février 2018 de 19 h à 23 h et y présentera l’opéra Il Trovatore de Giuseppe. La distribution comprend Jennifer Rowley, soprano (Leonora), Anita Rachvelishvili, mezzo-soprano (Azucena), Yonghoon Lee, tenor (Manrico), Quinn Kelsey, baryton (Di Luna) et Stefan Kocán, basse (Ferrando). Le Choeur et l’Orchestre du Metropolitan Opera seront sous la direction de Marco Armiliato, En entrevue, l’animatrice recevra la professeure Henriette Asséo qui s’est intéressée aux origines gitanes du personnage d’Acuzena. Aux Actualités, Sylvia L’Écuyer s’entretiendra avec Claire de Sévigné qui chantera le rôle de Blonde dans L’Enlèvement au Sérail à la Canadian Opera Company et avec Philippe Addis qui chantera le rôle titre d’Eugene Onegin à l’Opéra de Calgary.

Dans le cadre de son émission La semaine lyrique, Justin Bernard proposera le dimanche 24 février 2018 l’écoute des plus belles pages du répertoire lyrique. Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser l’émission « en ondes radio » de 13 h à 15 h à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM) et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut être également écoutée en direct sur le site électronique de Radio VM à l’adresse http://www.radiovm.com.

Au Café d’art vocal, l’on continue en ce samedi 3 février 2018 l’hommage à Dmitri Hvorostovsky en projetant  l’opéra Eugene Onegin de Piotr Ilyich Tchaikovsky  dans une production du Metropolitan Opera de New York de 2007. La distribution comprend Renée Fleming, Ramon Vargas et Dmitri Hvorostovsky. La direction musicale est de Valery Gergiev et la mise en scène de  Robert Carsen. Une reprise est prévue pour le jeudi 8 février 2018 à 18 h 30.

Les Matinées d’Opéramania se poursuivent au campus de Longueuil de l’Université de Montréal avec la présentation le lundi 5 février 2018 à 13 h 30 de l’opéra Die Flegende Hollander (Le Vaisseau fantôme) de Richard Wagner. La distribution comprend Kwangchul Youn, Ingela Brimberg, Nikolai Schukoff, Benjamin Bruns et Samuel Youn, sous la direction musicale de Pablo Heras-Casado et dans une mise en scène de Àlex Ollé. Cette projection se déroulera à la salle 16 de l’édifice du campus situé rez-de-chaussée du 101, Place Charles-Le Moyne, Édifice Port-de-Mer à Longueuil. Dans le cadre des Soirées d’Opéramania, Michel Veilleux proposera le vendredi 9 février 2018 à 19 h 30 l’audition d’Andrea Chénier d’Umberto Giordano dans une production du Festival de Bregenz de 2011. La distribution comprend Héctor Sandoval, Norma Fantini, Scott Hendricks, Rosalind Plowright et Tania Kross. La direction musicale de  Keith Warner et la mise en scène d’Ulf Schirmer. L’évènement se déroulera à la salle Jean-Papineau-Couture (B-421) de la Faculté de musique de l’Université de Montréal située au 200, avenue Vincent-d’Indy.

*****

Je vous souhaite une agréable semaine lyrique!

La première de JFK de David T. Little et Royce Vavrek à l’Opéra de Montréal, un récital du jeune barytom Olivier Bergeron à Société d’art vocal de Montréal et Opéra 101, un spectacle d’humour lyrique

27 janvier 2018

27 janvier 2018
(No 2018-04)

JFK de David T. Little et Royce Vavrek
Opéra de Montréal, 2018
Photographie :
Yves Renaud

La saison lyrique de l’hiver 2018 prend son élan avec la présentation, en première québécoise et canadienne, de l’opéra JFK de David T. Little et Royce Vavrek. Comme je l’ai rappelé dans l’article qui est consacré à cet événement et publié dans le dernier numéro (Hiver 2018) de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique sous le titre « JFK, l’’opéra- Un acte audacieux de l’Opéra de Montréal », que vous pouvez d’ailleurs lire maintenant en ligne sur le site de la revue ici, « [a]près avoir commandé et créé en 2015 et 2016 les opéras Les Feluettes et Another Brick in the Wall, la compagnie montréalaise récidive en présentant pour une troisième année consécutive une oeuvre contemporaine ». Co-commandée avec le Forth Worth Opera, JFK est décrit par ses concepteurs comme le « portrait d’un précipice » présentant « [l|es moments éphémères de l’espoir avant qu’une page cosmique ne se retourne, l’optimisme a vacillé, et l’Amérique a été forcée dans une ère nouvelle et incertaine ».

La production de Montréal fait appel aux mêmes chef, metteur en scène, concepteurs des décors et des costume que la production créée à Fort Worth le 23 avril 2016. Ainsi, le chef Stephen Osgood est au pupitre et dirigera l’Orchestre symphonique de Montréal et le Choeur de l’Opéra de Montréal. La mise en scène est à nouveau confiée à Thaddeus Strassberger, qui est également concepteur des décors. Les costumes sont de Mattie Ulrich et les éclairages de Chad R. Jung. S’agissant de la distribution, on retrouve principalement les interprètes qui ont créé l’opéra, soit Matthew Worth (John F. Kennedy), Daniela Mack (Jackie Kennedy), Daniel Okulitch (Lyndon B. Johnson) et Katharine Goeldner (Jacqueline Onassis). Le directeur artistique Michel Beaulac a fait appel au ténor canadien John McMaster pour incarner le personnage de Nikita Khrushchev, et eu la bonne idée de confier les rôles des cinq politiciens texans à des artistes lyriques du Québec, les membres de l’ensemble vocal Quartom, Benoît Le Blanc, Philippe Martel, Julien Patenaude et Gaétan Sauvageau, auxquels s’ajoute Alexandre Sylvestre. Je vous d’ailleurs à lire ici l’Entretien de Quartom qui paraît également dans le dernier numéro de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique sous le titre « QUARTOM… de petits chanteurs à politiciens texans de JFK ! » et dans lequel il est question de leur participation à la production de JFK. L’Opéra de Montréal a également donné la parole aux quatre membres de l’ensemble vocal pour commenter leur présence collective sur la scène de la salle Wilfrid-Pelletier et vous pouvez les y voir et entendre interpréter notamment l’hymne national américain ici. Et la photographie ci-après, prise lors de la répétition générale, permet des les voir en action dans JFK :


Daniel Okulitch (Lyndon B. Johnson) et Quartom (Les politicines texans)
JFK de David T. Little et Royce Vavrek
Opéra de Montréal, 2018
Photographie :
Yves Renaud

Sur cette co-production de l’Opéra de Montréal, je vous invite à lire l’excellent article que lui consacre le critique Arthur Kaptainis dans les pages du journal The Gazette de ce matin (p. D-1 et 3) et intitulé « JFK Opera offers its own realities ». Caroline Rodgers affirmait quant à elle également le 20 janvier dernier sur le site Ludwig van Montréal que « L’Opéra de Montréal fait de la politique » et Antoine Bordeleau et André Duchesne présentaient la production, respectivement dans le magazine Voir et dans La Presse+ sous les titres « JFK à l’Opéra de Montréal : comme un rêve embrumé » et  « JFK- Dans la tête et le cœur de Jack et Jackie »,

Et pour voir et entendre la première critique de l’opéra – à chaud -, je vous invite à vous rendre, autour de 22 h ce soir, sur la page Facebook de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique,Frédéric Cardin recueillera les vues du compositeur – et collaborateur régulier de la revue – Éric Champagne.

Après la première de ce soir, trois autres représentations sont prévues et auront lieu également à la salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts les 30 janvier, 1er et 3 février 2018 à 19 h 30. Chaque représentation est précédée de la conférence pré-opéra donnée par le musicologue Pierre Vachon.

Un récital du jeune baryton Olivier Bergeron à la Société d’art vocal de Montréal

Dans le cadre de sa série « Les Découverts du Café d’art vocal », la Société d’art vocal de Montréal reçoit le jeune baryton Olivier Bergeron le dimanche 28 janvier 2018. Accompagné au piano par Alexander Soloway, celui-ci interprétera des mélodies et lieder de Ravel, Chausson, Fauré, Lipatti, Schubert et Brahms. L’événement aura lieu au Café d’art vocal situé au 1223, rue Amherst à Montréal et débuter à 11 h.

Oliver Bergeron

Opéra 101, un spectacle d’humour lyrique

Les musiciennes d’Opéra 101 présentent un spectacle à l’allure burlesque alliant l’opéra et la comédie dans lequel elles se moquent allègrement des clichés opératiques savamment déconstruits. Dans le cadre de ce concert, Mozart côtoie Michael Jackson, qui est le meilleur ami de Bizet, qui lui, est voisin d’Edith Piaf, qui à son tour partage un terrain avec Gounod. Pas de discrimination : tout le monde est le bienvenu dans cet opéra cocasse aux allures de conférence TED!

Démarche Que diriez-vous si on vous disait que pour apprécier l’opéra, vous n’avez pas besoin d’avoir une maîtrise en musicologie et d’avoir écouté religieusement quatorze heures wagnériennes de L’Anneau du Nibelung ? Amenons la surprise à son comble en vous proposant un concert à l’allure burlesque alliant l’opéra et la comédie. Ce spectacle est né de la collaboration artistique entre le pianiste Laurence Lambert-Chan la mezzo-soprano Charlotte Gagnon. Toutes deux ayant atteint un certain ras-le-bol du carcan étouffant des conventions du milieu de la musique classique, elles décident de se tourner vers une spécialiste du jeu clownesque : Maya Gobeil. Dans ce concert décoiffant, les musiciennes et la metteure en scène chevronnée déferont brique par brique le mur entre les artistes et le public tout en mettant de l’avant un jeu musical irréprochable. Tout est possible avec Opéra 101 : rire pendant une marche funèbre, fredonner Michael Jackson sur un air de Carmen, et mourir, soit, mais ressusciter juste à temps pour l’effeuillage opératique final. Et Opéra 101 fera aussi dans la création car le compositeur Éric Champagne a composé une courte pièce intitulée Heimlich (Ça peut sauver des vies) qui se voudra une gentille parodie des opéras contemporains.

Les textes ont été rédigés par Pascal Blanchet en collaboration avec Charlotte Gagnon, Laurence Lambert-Chan et Maya Gobeil, cette dernière assurant la mise en scène du spectacle. La conception des des costumes a été confiée à Leïlah Dufour Forget et celle des éclairages à Étienne Mongrain

Quatre représentations du spectacle sont prévues les 31 janvier, 1er, 2 et 3 février 2018 à 20 h et se dérouleront à l’Espace La Risée situé au 1258, rue Bélanger Est à Montréal. Pour acheter vos  billets, vous pouvez cliquer ici.

Laurence Lambert-Chan, Maya Gobeil et Pascal Blanchet seront au micro de l’animateur de l’émission La semaine lyrique, Justin Bernard  le dimanche 28  janvier 2018 qui débute à 13 h et que vous pourrez écouter en direct en cliquant ici.

Étienne Dupuis à Munich, Jacques Lacombe à Monte Carlo, Marie-Nicole Lemieux, Philippe Sly Julie Boulianne et Tomislav Lavoie à Paris, Alexandra Deshorties à Vienne. Frédéric Antoun à Zurich, Nihab Chaieb à New York, Jean-François Lapointe à Genève

Étienne Dupuis incarnera pour une dernière fois Figaro dans la production d’Il Barbiere di Siviglia au Bayerische Staatsoper de Munich le 28 janvier 2018. Le chef Jacques Lacombe dirigera à l’Opéra de Monte-Carlo les deux dernières représentations de l’opéra Les Contes d’Hoffmann d’Offenbach les 28 et 31 janvier 2018. Marie-Nicole Lemieux et Philippe Sly terminent leurs prestations à Paris dans le cadre de la nouvelle production de Jephtha d’Haendel à l’Opéra Bastille et y incarneront respectivement Storgé et Zebul lors des deux dernières représentations des 28 et 30 janvier 2018. Alexandra Deshorties incarnera le personnage d’Elisabetta dans Maria Stuarda de Gaetano Donizetti au Theater an der Wien les 28 et 30 janvier 2018, tout cmme Frédéric Antoun qui tiendra le rôle de Gonzalve dans L’Heure espagnole les 28 janvier et 1er février 2018. En sa qualité de résidente du Lindemann program du Metropolitan Opera de New York, la mezzo-soprano Rihab Chaieb conclura sa participation à la production de Cavalleria Rusticana au Metropolitan Opera de New York lors des représentations du 29 janvier et 1er février 2018. Julie Boulianne poursuit son séjour à Paris où elle tient le rôle de Berta dans l’Il Barbiere di Siviglia à l’Opéra Bastille à Paris les 30 janvier et 1er février 2018. Le baryton Jean-François Lapointe tiendra le rôle de Valentin dans une nouvelle production de Faust au Grand Théâtre de Genève dont la première aura lieu le 1er février 2018. Dominique Côté participera à la production de l’opéra-bouffe-féérie d’Offenbach Le Roi Carotte en y incarnant le Baron Koffre à l’Opéra de Lille dont la première aura aussi lieu le 1er février 2018. La basse Tomislav Lavoie fera ses débuts à l’Opéra Bastille à Paris et y endossera les habits du Docteur Grenvil dans La Traviata de Verdi le 2 février 2018.

Précédé par l’émission « L’art lyrique » de Frédéric Cardin diffusée sur MUSE de 12 h à 13 h, Place à l’opéra poursuit ses retransmissions en direct du Metropolitan Opera de New York cette semaine. L’animatrice Sylvia L’Écuyer pourra être entendue sur MUSE  le samedi 27 janvier de 13 h à 17 et ICI musique le dimanche 28 janvier 2018 de 19 h à 23 h et y présentera l’opéra Tosca de Giacomo Puccini. La distribution comprend Sonya Yoncheva, soprano (Tosca) Vittorio Grigolo, ténor (Cavaradossi), Željko Lucic, baryton (Scarpia), Christian Zaremba, basse (Angelotti) Patrick Carfizzi, baryton-basse (un sacristain), Brenton Ryan (Spoleta) Christopher Job (Sciarrone), Davida Dayle (un berger) et Richard Berstein, basse (un gardien de prison). Le Choeur et l’Orchestre du Metropolitan Opera sera sous la direction d’Emmanuel Villaume. En entrevues, l’animatrice recevra la soprano Sonya Yoncheva et le ténor Vittorio Grigolo. Aux actualités. Sylvia L’Écuyer s’entretiendra avec le baryton Dion Mazerolle qui interprètera le rôle de Dick Deadeye dans HSM Pinafore à Opera Edmonton.

Dans le cadre de son émission La semaine lyrique, Justin Bernard proposera le dimanche 28  janvier 2018 l’écoute des plus belles pages du répertoire lyrique. Il proposera en outre une entrevue avec Laurence Lambert-Chan, Maya Gobeil et Pascal Blanchet qui prennent part au spectacle Opéra 101 (voir ci-haut). Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser l’émission « en ondes radio » de 13 h à 15 h à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM) et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut être également écoutée en direct sur le site électronique de Radio VM à l’adresse http://www.radiovm.com.

S’agissant des projections d’opéra et dans le cadre de la série Met en direct et haute définition, la nouvelle production de Tosca de Giacomo Puccini pourra être visionnée en ce samedi 27 janvier 2018 à 12 h 55 sur les écrans des cinémas de la chaîne Cinéplex au Québec. La soprano bulgare Sonya Yoncheva tient le rôle-titre et les autres membres distribution sont présentés ci-haut car une transmission radiophonique simultanée est prévue à Place à l’opéra. Pour voir des photographies et des extraits vidéo de la production mise en scène par l’Écossais David McVicar, vous pouvez cliquer ici.

Sonya Yoncheva

Au Café d’art vocal, l’on poursuivra en ce samedi 27 janvier 2018 l’hommage à Dmitri Hvorostovsky en projetant  l’opéra Il Trovatore de Giuseppe Verdi dans une production du Royal Opera House Covent Garden de 2002. La distribution comprend José Cura, Dmitri Hvorostovsky, Yvonne Naef et Veronica Villarroel. La direction musicale est de Carlo Rizzi et la mise en scène de Elijah Moshinsky. Une reprise est prévue pour le jeudi 1er  février 2018 à 18 h 30.

Les Matinées d’Opéramania se poursuivent au campus de Longueuil de l’Université de Montréal avec la présentation le lundi 29 janvier 2018 à 13 h 30 de l’opéra Die Flegende Hollander (Le Vaisseau fantôme) de Richard Wagner. La distribution comprend Kwangchul Youn, Ingela Brimberg, Nikolai Schukoff, Benjamin Bruns et Samuel Youn, sous la direction musicale de Pablo Heras-Casado et dans une mise en scène de Àlex Ollé. Cette projection se déroulera à la salle 16 de l’édifice du campus situé rez-de-chaussée du 101, Place Charles-Le Moyne, Édifice Port-de-Mer à Longueuil. Dans le cadre des Soirées d’Opéramania, Michel Veilleux proposera le vendredi 2 février 2018 à 19 h 30 l’audition de L’Elisir d’Amore de Gaetano Donizetti  dans une production du Festival de Baden-Baden de 2012. La distribution comprend Miah Persson, Rolando Villazón, Roman Trekel, Ildebrando D’Arcangelo et Regula Mühlemann. La direction musicale est de Pablo Heras-Casadoet la mise en scène de  Rolando Villazón L’évènement se déroulera à la salle Jean-Papineau-Couture (B-421) de la Faculté de musique de l’Université de Montréal située au 200, avenue Vincent-d’Indy.

*****

Je vous souhaite une agréable semaine lyrique et espère voir les opéraphiles que vous êtes à la première de JFK ce soir!

Parlons opéra!… et de JFK avec Pierre Vachon et les costumes des opéras de Chants Libres s’exposent

20 janvier 2018

20 janvier 2018
(No 2018-03)

Dans le cadre de sa série « Parlons opéra ! », l’Opéra de Montréal sort à nouveau de ses murs cette fin de semaine pour présenter sa prochaine production :  JFK de David T. Little et Royce Vavrek. Le musicologue et directeur Communauté et éducation à l’Opéra de Montréal Pierre Vachon animera l’événement et aura comme invité Greg Robinson, spécialiste d »histoire américaine et professeur au département d’histoire de l’Université du Québec à Montréal. Trois interprètes, Katie Miller, Max van Wyck et Sebastian Haboczki prendront également part à l’événement. Celui-ci se déroulera, dans son volet en langue anglaise, le dimanche 21 janvier 2018 au Victoria Hall de Westmount à 10 h 30, et dans se version française, le même jour, à 14 h, à l’auditorium de la Grande bibliothèque de Montréal.  L’événement est gratuit, mais vous devez réserver votre place,en vous rendant sur le site de l’Opéra de Montréal en cliquant ici.

Au sujet de l’opéra JFK, dont la première aura lieu le samedi 27 janvier 2018 à la salle Wilfrid Pelletier de la Place des Arts, je vous invite à consulter Le D Magazine d’aujourd’hui, qui consacre sa page couverture à JFK, et publie un article sous la plume du critique musical du journal Le Devoir Christophe Huss et le titre « L’Opéra de Montréal revisite le destin de JFK ».

Les deux belles soeurs en récital à Québec

Les sopranos Judith Bouchard et Marie-Michèle Roberge s’unissent au pianiste Jean-François Mailloux pour un concert réunissant des extraits d’opéras, d’opérettes et de comédie musicale. Dans une mise en scène du comédien Bertrand Alain, le récital, qui alliera art lyrique et humour, comporte un programme d’oeuvres de Bizet, Lehar, Offenbach, Puccini, Verdi et Weber. Il s’inscrit dans la saison de La Relève musicale, organisme se chargeant de promouvoir et faire connaître les talents de la région de Québec. L’événement se tiendra le 20 janvier 2018 à 19 h à la salle Cécile-Drolet à Québec.

Judith Bouchard et Marie-Michèle Roberge

Les costumes des opéras de Chants Libres s’exposent…

À l’occasion d’une exposition présentée dans le cadre des Portes ouvertes du Vivier, la, compagnie de création lyrique Chants libres débute l’année 2018 avec la présentation de quelques-uns des costumes iconiques de ses opéras, le dimanche 21 janvier 2018 au Gesù de 13 h à 18 h. Cette exposition, dont l’entrée est libre, mettra en lumière le travail des designers montréalais dans la création musicale contemporaine, et notamment l’opéra, cet art total, faisant ainsi la jonction entre les musiques nouvelles, la mode et le design.

Des costumes des opéras Ne blâmez jamais les bédouins et Le rêve de Grégoire comptent parmi ceux qui ont été créés ces vingt-huit dernières années par des artistes tels que Massimo Guerrera, Ginette Noiseux, Anita Pantin, Marianne Thériault et Liz Vandal.

Stéphanie Lessard et la « robe carcan » d’Anita Pantin
pour l’opéra Yo soy la desintegración
Photographie : Yves Dubé

Marie-Nicole Lemieux. Philippe Sly, Antoine Bélanger et Julie Boulianne à Paris, Nihab Chaieb à New York, Claire de Sévigné à St Catharines, Barbe et Doucet et Alexandra Deshorties à Vienne, Frédéric Antoun à Zurich et Nora Sourouzian à Genève

Marie-Nicole Lemieux et Philippe Sly sont toujours à Paris pour prendre part à la nouvelle production de Jephtha d’Haendel à l’Opéra Bastille et y incarneront respectivement Storgé et Zebul, les 20, 22 et 24 janvier 2018. En sa qualité de résidente du Lindemann program du Metropolitan Opera de New York, la mezzo-soprano Rihab Chaieb participera à la production de Cavalleria Rustica au Metropolitan Opera de New York les 20 et 25 janvier 2018. Claire de Sévigné chantera le cycle de mélodies Honey and Rue d’André Previn avec le Niagara Symphony Orchestra à St Catherines les 20 et 21 janvier 2018. André Barbe et Renaud Doucet prennent part à la production de The Sound of Music (en version allemande) les 23 et 26 janvier 2018. Alexandra Deshorties incarnera le personnage d’Elisabetta dans Maria Stuarda de Gaetano Donizetti au Theater an der Wien les 21 e 23 janvier 2018. Frédéric Antoun tiendra le rôle de Gonzalve dans L’Heure espagnole les 21 et 26  janvier 2018. Le chef Jacques Lacombe dirigera les deux premières représentations de l’opéra Les contes d’Hoffmann d’Offenbach àl’Opéra de Monte Carlo les 22 et 25 janvier 2018. Antoine Bélanger chantera La Création d’Haydn avec l’ensemble La Grande Écurie et la Chambre du Roy au Théâtre des Champs-Élysées de Paris le 22 janvier 2018.  Julie Boulianne tiendra le rôle de Berta lors de la première d’ Il Barbiere di Siviglia à l’Opéra Bastille à Paris les 24 janvier 2018.

Précédé par l’émission « L’art lyrique » de Frédéric Cardin diffusée sur MUSE de 12 h à 13 h, Place à l’opéra poursuit ses retransmissions du Metropolitan Opera de New York cette semaine. L’animatrice Sylvia L’Écuyer pourra être entendue sur MUSE  le samedi 20 janvier de 13 h à 17 et ICI musique le dimanche 2 janvier 2018 de 19 h à 23 h et y présentera l’opéra Thaïs  de Jules Massenet enregistrée l’automne dernier. La distribution comprend Ailyn Pérez, soprano (Thaïs), Jean-François Borras, ténor (Nicias), Gerald Finley, baryton (Athanaël), David Pittsinger, baryton-basse (Palémon), France Bellemare, soprano (Crobyle) et Megan Marino, mezzo-soprano (Myrtale). Le Choeur et l’Orchestre du Metropolitan Opera sous la direction d’Emmanuel Villaume. En entrevue, l’animatrice recevra le maestro Emmanuel Villaume et la soprano France Bellemare. Aux actualités, Sylvie L’Écuyer s’entretiendra avec la mezzo-soprano Daniela Mack interprètera Jacqueline Kennedy dans JFK à l’Opéra de Montréal et le baryton Jean-Philippe McClish qui incarnera Raimondo dans la prochaine production de Lucia di Lammermoor par Opera McGill.

Dans le cadre de son émission La semaine lyrique, Justin Bernard proposera le dimanche 21  janvier 2018 l’écoute des plus belles pages du répertoire lyrique. Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser l’émission « en ondes radio » de 13 h à 15 h à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM) et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut être également écoutée en direct sur le site électronique de Radio VM à l’adresse http://www.radiovm.com.

Dans le cadre de la série Ciné-spectacle et sur grand écran, une troisième diffusion  de Rigoletto de Giuseppe Verdi est prévue pour le samedi 20 janvier 2018. Je vous rappelle qu’il s’agit d’une production du Royal Opera House Covent Garden mettant en vedette Dimitri Platanias dans le rôle et y prendront également part Lucy Crowe (Gilda) et Michael Fabiano (Duc de Mantoue). La mise en scène est de David McVicar et la direction musicale d’Alexander Joel. Pour plus d’information sur cette production, vous pouvez cliquer ici et vous retrouverez sur la page d’accueil de la série, icila liste des cinémas indépendants du Québec qui donnent accès à cette série.

Au Café d’art vocal, l’on reprend aujourd’hui les projections d’opéra et l’on rend hommage au regrtetté baryton Dmitri Hvorostovsky en présentant La Traviata de Giuseppe Verdi dans une production de La Fenice de Venise de 2004. La distribution comprend Patrizia Ciofi, Roberto Saccà et Dmitri Hvorostovsky. La direction musicale est de Lorin Maazel et la mise en scène de Robert Carsen. Une reprise est prévue pour le jeudi 25 janvier 2018 à 18 h 3o.

Les Matinées d’Opéramania se poursuivent au campus de Longueuil de l’Université de Montréal avec la présentation le lundi 22 janvier 2018 à 13 h 30 du deuxi;me volet de La Traviata de Giuseppe Verdi dans une production du Teatro Regio de Parme de 2007. La distribution comprend Svetla Vassileva, Massimo Giordano, Vladimir Stoyanov et Daniela Pini, sous la direction musicale de Yuri Temirkanov et dans une mise en scène de Karl-Ernst et Ursel Herrmann. Cette projection se déroulera à la salle 16 de l’édifice du campus situé rez-de-chaussée du 101, Place Charles-Le Moyne, Édifice Port-de-Mer à Longueuil. Dans le cadre des Soirées d’Opéramania, Michel Veilleux proposera l’audition de Salomé de Richard Strauss dans une production du Teatro Comunale de Bologne de 2010. La distribution comprend Erika Sunnegårdh, Mark S. Doss, Robert Brubaker, Dalia Schaechter et Mark Milhofer. La direction musicale est de Nicola Luisotti et la mise en scène de  Gabriele Lavia. L’évènement se déroulera à la salle Jean-Papineau-Couture (B-421) de la Faculté de musique de l’Université de Montréal située au 200, avenue Vincent-d’Indy.

*****

Je vous souhaite une agréable semaine lyrique !

Des éloges pour Les Troyens de Berlioz avec Marie-Nicole Lemieux et Philippe Sly dans l’enregistrement Erato et Rigoletto par le Royal Opera House Covent Garden à Ciné-spectacle

13 janvier 2018

13 janvier 2018
(No 2018-02)

En ce début d’année 2018, je tiens à souligner la sortie de l’enregistrement de l’opéra Les Troyens d’Hector Berlioz au sujet duquel les éloges fusent et auquel sont associé deux artistes lyriques du Québec, la contralto Marie-Nicole Lemieux et le baryton-basse Philippe Sly. Paru sur étiquette Erato, cet enregistrement a été effectué les 11 et 18 avril 2017 à l’occasion de la présentation d’une version de concert de l’oeuvre. Outre nos deux compatriotes qui tenaient les rôles de Cassandre et Panthée, la distribution était composée de Michael Spyres (Énée), Stéphane Degout (Chorèbe), Nicolas Courjal (Narbal), Cyrille Dubois (Iopas), Marianne Crebassa (Ascagne), Joyce di Donato (Didon), Hanna Hipp (Anna), Stanislas de Barbeyrac (Hylas) et Jean Teitgen (l’ombre d’Hector). L’Orchestre philarmonique de Strasbourg était sous la direction de John Nelson. Sandrine Abello, Ulrich Wagner et Catherine Bolzinger ont préparé respectivement les Choeurs de l’Opéra National du Rhin, le Badischer Staatsopernhcor et le Choeur Philarmonique de Strasbourg.

Les Troyens d’Hector Berlioz
Orchestre philarmonique de Strasbourg
Photographie : Gregory Massat

Le coffret se présente avec quatre CD, un DVD bonus présentant les faits saillants de la représentation du 15 avril 2017 ainsi qu’un document d’accompagnement trilingue (français, anglais allemand) comprenant une introduction par le chef Nelson, une excellente note sur le « testament politique et musical » de Berlioz sous la plume du musicographe Christian Wasselin ainsi que le texte du livret en français et en anglais.

Le critique musical du journal Le Devoir Christophe Huss publiait au moment de la parution du coffret une critique sous le titre « Marie-Nicole Lemieux met Les Troyens en orbite ! » et lui attribuait cinq étoiles. Dans un compte-rendu paru il y a trois jours sur le site Res Musica et intitulé « Des Troyens de référence sous la baguette de John Nelson », Alain Huc de Haubert encense aussi l’enregistrement. Il dit de la prestation de Marie-Nicole Lemieux qu’elle « donne vie à une Cassandre impressionnante d’humanité et de densité tragique […], qualifiant par ailleurs Philippe Sly d’ « excellent Panthée ». Vous pourrez aussi lire une critique intitulée « Berlioz Les Troyens CD Review electrifying perforamances set a new  benchmark » parue sous la plume d’Andrew Clements dans le journal britannique The Guardian ainsi que les articles de Marie-Aude Roux (Le Monde) et Jean-Baptiste Gorat (Le Figaro), cette dernière étant d’ailleurs accompagnée d’un vidéo où l’on voit et entend Marie-Nicole Lemieux dans le finale du deuxième acte et où l’on peut apprécier son exceptionnelle performance.

Une critique mûrement réfléchie de cet enregistrement devrait bientôt paraître sur le site de  L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique ainsi que dans la version imprimée de son prochain numéro 15 (Printemps 2018).

Un Rigoletto du Royal Opera House Covent Garden à Ciné-spectacle

Pendant que nos artistes poursuivent un congé bien mérité et avant que ne reprennent les activités de  nos compagnies lyriques sur les diverses scènes du Québec, les opéraphiles pourront assister, dans le cadre de la série Ciné-spectacle et sur grand écran, à une représentation de Rigoletto de Giuseppe Verdi. La production du Royal Opera House Covent Garden mettra en vedette Dimitri Platanias dans le rôle et y prendront également part Lucy Crowe (Gilda) et Michael Fabiano (Duc de Mantoue). La mise en scène est de David McVicar et la direction musicale d’Alexander Joel. La première diffusion aura lieu le mardi 16 janvier 2018 à 19 h et  une deuxième diffusion est prévue pour le vendredi 19 janvier à 19 h. Pour plus d’information sur cette production, vous pouvez cliquer ici et vous retrouverez sur la page d’accueil de la série, icila liste des cinémas indépendants du Québec qui donnent accès à cette série.

Marie-Nicole Lemieux et Philippe Sly à Paris, Nihab Chaieb à New York,  Luc Robert à Riga, Luna Pearl Wolf à San Francisco, Barbe et Doucet à Vienne, Saint-Gall et Hambourg, Alexandra Deshorties à Vienne et Frédéric Antoun à Zurich

Marie-Nicole Lemieux et Philippe Sly participeront à la nouvelle production de Jephtha d’Haendel à l’Opéra Bastille, en y incarnant respectivement Storgé et Zebul, les 13, 15, 17, 20, 22, 24, 28 et 30 janvier 2018. En sa qualité de résidente du Lindemann program du Metropolitan Opera de New York, la mezzo-soprano Rihab Chaieb participera à la production de Cavalleria Rustica au Metropolitan Opera de New York.  Luc Robert se produira à Riga en tant qu’Ernani dans une version concertante de l’opéra éponyme de Verdi à l’Opéra national de Lettonie le 14 janvier 2018. Le cycle Traum durch die Dämmerung de la compositrice Luna Pearl Woolf sera présenté en première à l’Église Noe Valley Ministry de San Francisco le 14 janvier 2018. André Barbe et Renaud Doucet prennent part à la production de The Sound of Music (en version allemande) et de Rusalka au Volksoper de Vienne dont la première aura lieu le  14 janvier  2018. Deux productions auxquelles le tandem est associé se poursuivent, La Bohème au Théâtre Saint-Gall le 17 janvier 2018 et La Belle Hélène d’Offenbach au Staatsoper d’Hambourg le 19 janvier 2018. Alexandra Deshorties incarnera le personnage d’Elisabetta dans Maria Stuarda de Gaetano Donizetti au Theater an der Wien dont la première est prévue le 19  janiver 2018 et Frédéric Antoun tiendra le rôle de Gonzalve dans L’Heure espagnole qui ouvrira également à l’Opernhaus de Zurich le 19  janvier 2018.

Précédé par l’émission « L’art lyrique » de Frédéric Cardin diffusée sur MUSE de 12 h à 13 h, Place à l’opéra poursuit ses retransmissions en direct du Metropolitan Opera de New York cette semaine. L’animatrice Sylvia L’Écuyer pourra être entendue sur MUSE  le samedi 13 janvier de 13 h à 17 et ICI musique le dimanche 14 janvier 2018 de 19 h à 23 h et y présentera l’opéra Cavalleria Rusticana de Pietro Mascagni avec Ekaterina Semenchuk, mezzo-soprano (Santuzza), Roberto Alagna, ténor (Turiddu) et Zeljko Lucic, baryton (Alfio), suivi de Pagliacci de Ruggero Leoncavallo ( Aleksandra Kurzak, soprano (Nedda), Roberto Alagna, ténor (Canio), George Gagnidze, baryton (Tonio) et Alessio Arduini, ténor (Silvio). Le choeur et l’Orchestre et le Chœur du Metropolitan Opera sous la direction de Nicola Luisotti, En entrevue, l’animatrice s’entretiendra avec le ténor Roberto Alagna. Aux Actualités, Sylvie L’Écuyer échangera avec Carolyn Sproule interprète Maddalena dans Rigoletto au Canadian Opera Company ainsi qu’avec Stephen Hegedus qui tient le rôle de Dulcamara dans L’Elisir d’amore au Vancouver Opera.

Dans le cadre de son émission La semaine lyrique, Justin Bernard proposera le dimanche 14  janvier 2018 l’écoute des plus belles pages du répertoire lyrique. Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser l’émission « en ondes radio » de 13 h à 15 h à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM) et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut être également écoutée en direct sur le site électronique de Radio VM à l’adresse http://www.radiovm.com.

Au Café d’art vocal, l’on est toujours en congé et les opéraphiles attendent, avec impatience, le retour des projections d’opéra qui est prévu pour le 20 janvier 2018 avec la présentation de La Traviata de Giuseppe Verdi dans une production de La Fenice de Venise.

Les Matinées d’Opéramania se poursuivent au campus de Longueuil de l’Université de Montréal avec la présentation le lundi 15 janvier 2018 à 13 h 30 du premier volet de La Traviata de Giuseppe Verdi dans une production du Teatro Regio de Parme de 2007. La distribution comprend Svetla Vassileva, Massimo Giordano, Vladimir Stoyanov et Daniela Pini, sous la direction musicale de Yuri Temirkanov et dans une mise en scène de Karl-Ernst et Ursel Herrmann. Cette projection se déroulera à la salle 16 de l’édifice du campus situé rez-de-chaussée du 101, Place Charles-Le Moyne, Édifice Port-de-Mer à Longueuil. Michel Veilleux a planifié une deuxième matinée cette semaine au Campus Laval à l’occasion de laquelle il prononcera le jeudi 19 janvier 2018 à 13 h 30 une conférence sur l’opéra Tosca de Giacomo Puccini. Il mettra en relief sa structure dramaturgique, les grandes caractéristiques de son discours musical et les exigences vocales de ses trois principaux rôles. La conférence sera illustrée par des extraits vidéo tirés de diverses productions et aura lieu à la Salle 3240 de ce campus situé au  1700, rue Jacques-Tétreault à Laval. Les Soirées d’Opéramania seront quant à elles de retour sur le campus de la montagne de l’Université de Montréal le 19 janvier 2018 avec une soirée spéciale sur les « Grands airs de basse de Verdi ». Y seront proposées des écoutes comparées (dont certaines avec partition) d’airs de basse du répertoire verdien, tirés entre autres de Nabucco, Macbeth et Simon Boccanegra. avec quelques-uns de leurs plus grands interprètes, parmi lesquels on retrouve notamment Paata Burchuladze, Ferruccio Furlanetto, Nikolaï Ghiaurov, Ruggero Raimondi, Samuel Ramey, Roberto Scandiuzzi, Erwin Schrott et Cesare Siepi. Les opéraphiles ont rendez-vous pour cette soirée spéciale à la salle Jean-Papineau-Couture (B-421) de la Faculté de musique de l’Université de Montréal située au 200, avenue Vincent-d’Indy.

*****

Je vous souhaite une agréable semaine lyrique !

Une belle saison hivernale « lyrique » en perspective au Québec, un blogue de la mezzo-soprano Rose Naggar-Tremblay et Le blogue québécois d’art lyrique

6 janvier 2018

6 janvier 2018
(No 2018-01)

En ce début d’année, je vous transmets d’abord mes vœux les meilleurs pour une année 2018 qui, je l’espère, vous gardera en santé, en sera une de prospérité et vous offrira, aux opéraphiles que vous êtes de petits et grands bonheurs… lyriques !

Une belle saison lyrique hivernale en perspective au Québec

Notre hiver québécois – qui commence sur une note polaire (au moment où j’écris ces lignes le mercure indique – 24o C et la température ressentie est de – 34o C !) – sera aussi lyrique !

Parmi les événements à ne pas manquer, il faut mentionner la présentation en première québécoise et canadienne par l’Opéra de Montréal de JFK de David T. Little et Royce Vavrek. Co-commandée l’Opéra de Forth Worth qui a créé l’opéra en novembre 2016 et l’Opéra de Montréal, cette nouvelle œuvre lyrique sera présentée avec une distribution composée principalement des artistes lyriques américains qui ont participé à sa création, mais également des chanteurs canadiens Daniel Okulitch et John Mac Master ainsi que de cinq artistes québécois, les membres de Quartom (Benoît Le Blanc, Philippe Martel, Julien Patenaude et Gaétan Sauvageau) et Alexandre Sylvestre. Le chef américain Steven R. Osgood dirigera l’Orchestre symphonique de Montréal pour quatre représentations les 27, 30 janvier, 1er et 3 février 2018 la salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts de Montréal.

La Fondation Arte Musica présentera quant à elle un récital d’Ian Bostridge à l’occasion duquel le ténor britannique, accompagné par le pianiste Julian Drake, interprétera le cycle Winterreise de Franz Schubert,  le 12 février 2018 à 19 h 30. L’ensemble Clavecin en concert recevra Nathalie Paulin et Marc Boucher qui incarneront, dans une version de concert, les protagonistes de Vénus et Adonis du compositeur anglais John Blow le 10 mars 2018. Andréanne Brisson Paquin interprétera des mélodies de Claude Debussy en hommage au compositeur le 13 mars 2018 à 19 h 30. Ces événements auront lieu à la magnifique salle Bourgie du Musée des Beaux-Arts de Montréal.

Sous la direction de Fabien Gabel, l’Orchestre symphonique de Québec, l’Orchestre du Conservatoire de Québec et l’Orchestre Faculté de musique de l’Université Laval accompagneront la soprano Marianne Fiset dans les Quatre derniers lieder de Richard Strauss le 21 février 2018 à la salle Louis-Fréchette.

Célébrant sa trentième saison, la Société d’art lyrique du Royaume présentera Faust de Charles Gounod avec une distribution comprenant Antonio Figueroa dans le rôle-titre, Gino Quilico comme Méphistophélès et France Bellemare dans le rôle de Marguerite. La mise en scène a été confiée à Guylaine Rivard et Jean-Philippe Tremblay dirigera l’Orchestre symphonique du Saguenay-Lac-Saint-Jean pour trois représentations des 16, 17 et 18 février 2018 au Théâtre Banque Nationale de Chicoutimi.

La Société d’art vocal de Montréal poursuivra sa vingtième saison en accueillant le baryton canadien Tyler Duncan, qui s’offrira en récital aux côtés de la pianiste Erika Switzer. Les chambristes se consacreront à des poésies anglaises mises en musique par des compositeurs français le 18 février 2018 à la salle de concert du Conservatoire de musique de Montréal.

Dans la capitale nationale, Tempêtes et passions fera un retour dans le monde de l’opérette viennoise, en présentant des nouveaux extraits d’oeuvres de Lehàr, Strauss II et Kàlmàn. Ces Viennoiseries musicales II auront lieu le 24 février 2018 à la chapelle du Musée de l’Amérique francophone.

Sous la baguette de Bernard Labadie, Les Violons du Roy et La Chapelle de Québec  pour interpréteront la Messe en si bémol majeur, dite « Heiligmesse » de Franz Joseph Haydn et l’Ode for St. Cecilia’s Day de Georg Friedrich Haendel. La distribution de solistes inclut la soprano Lydia Teuscher, la mezzo-soprano Allyson McHardy, le ténor James Gilchrist et le baryton Tyler Duncan. Deux représentations sont prévues les 28 février et 1er mars 2018 à la salle Raoul-Jobin du Palais Montcalm de Québec, ainsi que le 3 mars 2018 à la Maison symphonique de Montréal.

Opéra McGill présentera Lucia de Lamermoor de Gaetano Donizetti dans une mise en scène de Patrick Hansen. Le chef Stephen Hargreaves dirigera l’Orchestre symphonique de McGill. Trois représentations sont prévues pour les 26, 27 et 28 janvier 2018.

Sous la direction de Robin Wheeler, l’Atelier d’opéra de l’Université de Montréal présente Le Songe d’une nuit d’été de Benjamin Britten auquel participeront 40 interprètes et 50 instrumentistes les 1er, 2 et 3 mars 2018 à la salle Claude-Champagne. L’Orchestre de l’Université de Montréal sera sous la direction musicale de Jean-François Rivest.

Le Studio de musique ancienne de Montréal présentera, sous le thème « Eldorado : L’Ibérie au Nouveau Monde » un concert consacré aux oeuvres chorales polyphoniques de Morales, Victoria, Guerrero, Padilla, Capillas, Araujo et Salazar. La direction musicale de ce concert qui aura lieu le 11 mars 2018 à l’Église Saint-Léon de Westmount sera assurée par Dana Marsh,

Sous la direction de Kent Nagano, l’Orchestre symphonique de Montréal présentera la Messa da Requiem de Giuseppe Verdi avec une distribution  comprenant la soprano Patrizia Ciofi, la contralto Marie-Nicole Lemieux, le ténor Ovidiu Purcel et le baryton-basse Nicholas Brownlee. Trois représentations auront lieu les les 21, 24 et 25 mars 2018 à la Maison symphonique de Montréal.

Pour plus d’informations sur ces événements et sur plusieurs autres activités lyriques, je vous invite à consulter la rubrique « Événements » de la section « Actualités » qui se trouve aux pages du numéro 14 (Hiver 2018) qui se trouve aux pages 6 et 7 de la version imprimée de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique et de consulter également le calendrier de ce numéro, aux pages 44 46 de la version imprimée, ou, sur son site électronique, en cliquant ici.

Le blogue « lyrique » de la mezzo-soprano Rose Nagar Tremblay…

Durant le congé des Fêtes, j’ai fait une belle découverte, celle de l’existence du blogue « lyrique » de la mezzo-soprano et résidente de l’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal Rose Naggar-Tremblay. Il se présente sous le titre « 231 jours » et l’on apprend, dans son premier billet de blogue, que ce titre réfère à la durée de résidence de la jeune artiste lyrique à l’atelier, qu’elle commente ainsi : « 231 jours, pour apprendre des plus grands. 231 jours pour me faire ma place. 231 jours où mon rêve devient ma réalité ».

Je vous invite à lire l’ensemble des billets – fort intéressants- que la nouvelle blogueure lyrique a diffusés à ce jour sous les titres « 231 jours » (11 septembre 2017), « 5 raisons pour lesquelles vous devriez vous jeter sur les billets de Svadba de’Ana Sokolovic (11 septembre 2017), La chute (26 septembre 2017), Auditions ( 8 octobre 2017), Ça (19 octobre 2017), Cenerentola (10 novembre 2017), L’après-Cenerentola (2017), Je suis payée pour ça (12 décembre 2017) et le premier billet de la nouvelle année « Mezzo-land » (5 janvier 2018). J’ai intégré « 231 jours », qui se trouve à l’adresse https://rosenaggartremblay.wixsite.com/231jours, à la liste de blogues lyriques sur la page d’accueil de mon blogue et lirai avec intérêt les prochains billets de Rose Naggar-Tremblay.

Rose Naggar-Tremblay

… et Le blogue québécois d’art lyrique

Comme vous l’aurez peut-être constaté et en vue de sa complémentarité avec de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique sur le site duquel il peut dorénavant être également consulté (http://www.revuelopera.quebec/blogue), le présent blogue s’offre une nouveau titre et une nouvelle présentation en devenant Le blogue québécois d’art lyrique… par Daniel Turp. Mais, son contenu devrait être sensiblement le même, avec des références plus fréquentes aux contenus de la revue diffusés sur ses quatre plate-forme numériques (Site électronique, Page Facebook et comptes Twitter et Instagram). Ainsi, je vous invite à lire le Portrait qui est consacré à la passionnée d’opéra qu’est l’avocate Nancy Cleman que l’on retrouve dans la version imprimée numéro 14 (Hiver 2018) et dont la version électronique peut être lue ici.

Nancy Cleman

Je vous invite à visiter ces plateformes et vous incite aussi, si ce n’est pas déjà le cas et si vous voulez profiter de la promotion du Temps des Fêtes (réduction de 25 % sur l’abonnement à la version imprimée de la revue, soit 45,00 $ plutôt que 60,00 $) qui se poursuit pour quelques heures encore en cette journée de Fête des rois!), à vous abonner en cliquant ici et en entrant le code de promotion « NoëlLyrique ». D’ailleurs, une invitation à s’abonner à la revue est publiée avec l’article du critique musical Christophe Huss intitulé « Krzysztof Penderecki, de la modernité au mysticisme- Qui est ce chef qui amène l’OSM à ouvrir le Festival de Salzbourg 2018 ? » dans Le D Magazine du journal Le Devoir (aux pages 12 et 13) de la version imprimée de son édition des 6 et 7 janvier 2018…distribuée aujourd’hui.

Rihab Chaieb à New York, Jacques Lacombe à Bonn, Julie Boulianne à Francfort, Barbe et Doucet à Hambourg, Étienne Dupuis à Madrid, Marie-Ève Munger à Marseille et Étienne Dupuis  à Madrid

En sa qualité de résidente du Lindemann program du Metropolitan Opera de New York, la mezzo-soprano Rihab Chaieb participera à la dernière de la production de Hänsel und Gretel le 6 janvier 2018. Le chef Jacques Lacombe poursuivra son travail de chef dirigent à l’Opernhaus de Bonn où il assurera la direction musicale du programme double d’Il Tabarro et Gianni Schicchi le 7 janvier 2018. La mezzo-soprano Julie Boulianne incarnera Charlotte dans Werther de Massenet de l’Oper Frankfurt lors de la dernière représentation le 7 janvier 2018. La présentation de la production de La Belle Hélène d’Offenbach au Staatsoper d’Hambourg à laquelle sont associés André Barbe et Renaud Doucet se poursuivra le 6 janvier 2018. Le baryton Étienne Dupuis jouera Marcello lors des deux dernières représentations de la production de La Bohème de Puccini par le Teatro Real de Madrid les 7 et 8 janvier 2018. Marie-Ève Munger tiendra le rôle d’Elisa Doolittle dans l’adaptation française de My Fair Lady à l’Opéra de Marseille le 7 janvier 2018. Celle-ci a d’ailleurs eu droit à une élogieuse critique publiée le 5 janvier 2018 sur le site de Forum-Opéra et dans laquelle on peut lire, sous la plume de Maurice Salles : « Irrésistible l’Eliza de Marie-Eve Munger, qui joue de son origine canadienne pour remplacer l’accent cockney par le parler québécois, avant de s’exprimer en français de Touraine et en anglais d’Oxford. Quand on a Ophélie, Lakmé ou Gilda à son répertoire, on ne fait qu’une bouchée du rôle d’Eliza. A l’homogénéité du timbre et à l’extension vocale s’ajoute un sens très sûr de la scène qui expose le personnage dans sa diversité, comique et sentimentale. Elle remporte un très vif succès personnel ».

Précédé par l’émission « L’art lyrique » de Frédéric Cardin diffusée sur MUSE de 12 h à 13 h, Place à l’opéra reprendra les retransmissions en direct du Metropolitan Opera de New York cette semaine. L’animatrice Sylvia L’Écuyer pourra être entendue sur MUSE  le samedi 6 janvier de 13 h à 17 et ICI musique le dimanche 7 janvier 2018 de 19 h à 23 h et y présentera l’opéra Hänsel und Gretel d’Engelbert Humperdinck dans une version chantée en langue anglaise. La distribution comprend Lisette Oropesa, soprano (Gretel), Tara Erraught, mezzo-soprano (Hansel),   Dolora Zajick, mezzo-soprano (Gertrude), Gerhard Siegel, ténor (sorcière), Quinn Kelsey, baryton (Peter), Rihab Chaieb, mezzo-soprano (Marchand de sable), Hyesang Park, soprano, (Fée rosée). Le Choeur et l’Orchestre du Metropolitan Opera seront sous la direction de Donald Runnicles. En entrevue, l’animatrice s’entretiendra avec la mezzo-soprano Tara Erraught.

Dans le cadre de son émission La semaine lyrique, Justin Bernard proposera le dimanche 7  janvier 2018 l’écoute des plus belles pages du répertoire lyrique. Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser l’émission « en ondes radio » de 13 h à 15 h à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM) et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut être également écoutée en direct sur le site électronique de Radio VM à l’adresse http://www.radiovm.com.

Au Café d’art vocal, l’on est toujours en congé et les opéraphiles attendent, avec impatience, l’horaire des projections d’opéra de la saison hivernale…

Les Matinées d’Opéramania reprennent quant à elle au campus de Longueuil de l’Université de Montréal avec la présentation le lundi 8 janvier 2018 à 13 h 30 de l’opéra Orfeo de Claudio Monteverdi dans une production de l’ensemble Les Arts Florissants de 2017. La distribution comprend Cyril Auvity, Hannah Morrison, Paul Agnew, Miriam Allan et Lea Desandre, sous la direction musicale et dans une mise en scène de Paul Agnew. Le musicologue Michel Veilleux a planifié une deuxième matinée cette semaine et fera entendre l’Europa ricimosciuta d’Antonio Salieri dans une production du Teatro alla Scala de Milan le jeudi 11 janvier 2018 à 13 h 30. La distribution comprend Diana Damrau, Désirée Rancatore, Genia Kühmeier, Daniela Barcellona et Giuseppe Sabbatini, sous la direction musicale de Riccardo Muti et dans une mise en scène de Luca Ronconi. Cette projection aura lieu à la Salle 16 du rez-de-chaussée de l’Édifice Port-de-Mer du Campus de l’Université de Montréal à Longueuil situé au 101, Place Charles-Le Moyne Les Soirées d’Opéramania seront de retour le 19 janvier 2018 avec une soirée spéciale sur les « Grands airs de basse de Verdi ».

*****

Je vous souhaite une année lyrique 2018… et m’efforcerai de vous informer, comme je le fais depuis le 16 janvier 2010, sur les faits et gestes de nos compagnies et artistes qui continuent de faire du Québec un lieu de grande effervescence lyrique !

La parution du numéro 14 (Hiver 2018) de L’Opéra – Revue québécoise d’art lyrique, « Un Hommage à Vienne » et des vœux pour un Joyeux Noël et une Heureuse Année!

23 décembre 2017

23 décembre 2017
(No 2017-41)

Le numéro 14 (Hiver 2018) de L’OpéraRevue québécoise d’art lyrique est prêt à être livré à ses abonnés et abonnées… qui ont aussi, il y a quelques jours, reçu l’Infolettre que vous pourrez à votre tour consulter ici. Vous pouvez également prendre connaissance ici du sommaire de ce numéro ainsi  que du texte intégral de mon éditorial portant sur « L’opéra, l’identité lyrique nationale et la future politique culturelle au Québec ». Vous pourrez également y lire un ENTRETIEN avec les membres de l’ensemble vocal Quartom, dont les propos ont été recueillis par la rédactrice en chef Chloé Huvet et moi-même, un DOSSIER sur le compositeur « José Evangelista et l’art lyrique », des PORTRAITS du jeune artiste Olivier Bergeron, de la mentor Donna Brown et de la passionnée Nancy Cleman ainsi qu’une « CODA » sous le titre « Le merveilleux dans l’opéra contemporain » rédigée par le musicologue Danick Trottier. Je vous rappelle que le CALENDRIER et ses volets chronologique, événementiel, cinématographique et radiophonique, devraient vous permettre d’être l’affût de tout ce qui bouge et se fait dans le milieu lyrique québécois durant la prochaine saison d’hiver.

Dans le cadre du virage numérique de la revue,  certains articles et quelques critiques qui paraissent dans ce numéro 14 de la revue ont été affichés sur le site. Vous pourrez notamment y consulter un extrait de l’entretien avec « Quartom : de petits chanteurs à politiciens texans dans JFK ! », l’article intitulé « Gino Quilico : 40 ans de carrière » que je signe pour souligner l’anniversaire du grand baryton québécois, le PROFIL sur « Opéramania, pour le plaisir des opéramaniaques » préparé par notre nouveau collaborateur Pierre-Luc Moreau, la critique d’une production de l’Opéra national de Paris de notre correspondante internationale Caterina de Simone intitulée « Jonas Kaufmann, l’emblématique Don Carlos » et un compte-rendu de la conférence publié sous le titre « L’opéra à distance selon Emmanuel Pedler » et rédigé par le jeune musicologue Théophile Bonjour, qui est présenté dans sa version intégrale, une version abrégée paraissant dans la version imprimée de la revue.

Si vous ne comptez pas encore parmi les abonnés et abonnées de la revue que nous aimons présenter comme « La référence lyrique au Québec », pourquoi ne pas vous offrir un abonnement comme cadeau de Noël ou du Nouvel An… ou l’offrir en cadeau à des opéraphiles que vous connaissez ? Vous pourrez le faire en ligne à l’adresse http://www.revuelopera.quebec/revue-abonnement.html) et bénéficier d’une réduction de 25 % dans le cadre d’une « Promotion des Fêtes ».

Une deuxième et dernière représentation du Messiah par l’Orchestre métropolitain sous la direction de Yannick Nézet-Séguin

La deuxième et dernière représentation du Messiah de Georg Friedrich Haendel par l’Orchestre métropolitain (OM) aura lieu en ce samedi 23 décembre 2017 à 14 h là a Maison symphonique de Montréal. Le chef Yannick Nézet-Séguin fait appel à la soprano Carolyn Sampson, au contreténor Christophe Dumaux, au ténor Pascal Charbonneau et au baryton-basse Stephen Hegedus (qui remplace Andrew Foster-Williams). Le Chœur métropolitain aura été préparé par François A. Ouimet et Pierre Tourville. J’ai assisté la première représentation d’hier et je reproduis ci-après une photographie prise à la fin de concert au moment le chef rendait hommage, comme il le fait toujours aussi généreusement, à ses musiciens et musiciennes de l’OM :

Yannick-Nézet-Séguin
Orchestre métropolitain
Maison symphonique de Montréal, 22 décembre 2017
Photographie : Daniel Turp

Relativement à ce concert, Le Devoir publié, sur l’ensemble de ses plateformes numériques, un article de son critique musical Christophe Huss sous le titre « ‘’ Le Messie ‘’, amoureusement !». Celui-ci a particulièrement apprécié la prestation de la soprano anglaise Carolyn Sampson qu’il décrit comme « un ange tombé du ciel » et au sujet de laquelle il ajoute : « Comme Lydia Teuscher, comme Joelle Harvey, sa voix restera emprisonnée dans ces murs tel un miracle, un don du ciel. Carolyn Sampson est fascinante dans tous ses disques depuis ses débuts. En vrai, elle est renversante ».

Un hommage à Vienne… à Montréal et Québec

Une invitation à célébrer le début de la nouvelle année et à rendre Hommage à Vienne est à nouveau lancée aux mélomanes de la métropole et de la capitale nationale. Sous la direction du chef Alexandre Steinitz, les instrumentistes de la Symphonie Strauss de Montréal accompagneront, dans des airs d’opérettes, les sopranos Lyne Fortin et Lara Ciekiewicz ainsi que le ténor Brian Cheney. La première représentation de ce concert aura lieu à la Salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts de Montréal le dimanche 1er janvier 2017 à 14 h 30 et la seconde à la salle Louis-Fréchette du Grand Théâtre de Québec le lundi 2 janvier 2018 à 14 h 30.

Michèle Losier à Lyon, Étienne Dupuis à Madrid, Julie Boulianne à Francfort, Rihab Chaieb à New York, Jacques Lacombe à Bonn, Barbe et Doucet à Saint-Gall et Hambourg et Marie-Ève Munger à Marseille

La mezzo-soprano Michèle Losier poursuivra son séjour à l’Opéra de Lyon où elle tiendra le rôle principal (Angelina) dans La Cenerentola de Rossini les 23, 26, 28, 30 décembre ainsi que le 1er janvier 2018. Étienne Dupuis jouera à nouveau Marcello dans la production de La Bohème de Puccini au Teatro Real de Madrid les 23, 26, 29 décembre ainsi que les  2, 4 et 7 janvier 2018. La mezzo-soprano Julie Boulianne incarnera Charlotte dans Werther de Massenet à l’Oper Frankfurt le 30 décembre 2017 ainsi que les 5 et 7 janvier 2018. En sa qualité de résidente du Lindemann program du Metropolitan Opera de New York, la mezzo-soprano Rihab Chaieb participera à la production de Hänsel und Gretel les 26, 28 et 30 décembre 2017 et les 1er et 6 janvier 2018. Le chef Jacques Lacombe sera fort occupé à l’Opernhaus de Bonn où il assurera d’abord la direction musicale de Carmen de Bizet le 25 décembre et y dirigera ensuite un programme double d’Il Tabarro et Gianni Schicchi, le 1er janvier 2018. La présentation de la production de La Bohème du Théâtre de Saint-Gall en Suisse à laquelle sont associés André Barbe et Renaud Doucet se poursuivra les 29 décembre 2017 et 4 janvier 2018. Le tandem participera également à La Belle Hélène d’Offenbach au Staatsoper d’Hambourg les 25, 28 et 31 décembre 2017 ainsi que le 3 janvier 2018. Marie-Ève Munger tiendra le rôle d’Elisa Doolittle dans l’adaptation française de My Fair Lady à l’Opéra de Marseille les 30 et 31 décembre 2017 ainsi que les 3 et 5 janvier 2018.

L’émission Place à l’opéra qu’anime Sylvia L’Écuyer fait relâche pendant le temps des Fêtes et sera de retour le dimanche 7 janvier 2018 avec la retransmission en direct du Metropolitan Opera de New York de l’opéra Hänsel und Gretel d’Engelbert Humperdinck. L’émission Samedi à l’opéra est de retour quant à elle pendant la saison festive et Frédéric Cardin fera entendre, sur MUSE, des enregistrements des opéras Les Contes d’Hoffmann de Jacques Offenbach le samedi 23 décembre 2017 et Die Fledermaus (La Chauve-souris) de Johann Strauss II le dimanche 30 décembre 2017. Les deux opéras pourront être entendus en reprise sur ICI musique respectivement les dimanches 24 et 31 décembre 2017 de 19 h à 23 h.

Sur les ondes d’ICI-Musique également, le ténor Marc Hervieux donnera rendez-vous le 23 décembre 2017 à 23 h pour Un Noël avec Marc Hervieux, en compagnie entre autres de Caroline Gélinas et du Quatuor Arthur-LeBlanc. « Aux invités de Marc », il proposera du mardi 26 au jeudi 28 décembre 2017 à 20 h des rendez-vous avec Marie-Nicole Lemieux, Karina Gauvin et Jean-Marie Zeitouni.

Dans le cadre de son émission La semaine lyrique, Justin Bernard proposera le dimanche 24 décembre  2017 l’écoute des plus belles pages du répertoire lyrique. Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser l’émission « en ondes radio » de 13 h à 15 h à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM) et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut être également écoutée en direct sur le site électronique de Radio VM à l’adresse http://www.radiovm.com.

Les animateurs du Café d’art vocal prennent u congé bien mérité pour le Temps des Fêtes et les projections d’opéra devraient être de retour a début de l’année 2018.

Les Matinées d’Opéramania ainsi que les Soirées Les Soirées d’Opéramania prennent aussi congé. Je vous rappelle que Michel Veilleux sera de retour le 19 janvier 2018 avec une soirée spéciale sur les « Grands airs de basse de Verdi.

*****

Je vous souhaite un Joyeux Noël et une Heureuse annéelyriques… et serai de retour le samedi 6 janvier 2018.

PS : Et si vous êtes à la recherche d’un autre cadeau pour Noël ou le Nouvel An pour vos proches (à part l’abonnement à L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique !), je vous invite à considérer l’achat du magnifique livre de la peintre Rita Ezrati et du musicologue Jean-Jacques Nattiez publié aux Éditions Delatour France sous le titre Peindre Écouter Écrire*. Vous pouvez en faire l’acquisition en ligne en cliquant ici, ou mieux encore, il est possible de vous procurer un exemplaire du livre au prix consenti aux auteurs (30 $ CAN), donc avec   30 % de réduction par rapport au prix français.  Il suffit d’envoyer un courriel à Jean-Jacques Nattiez (jean-jacques.nattiez@umontreal.ca), avec votre adresse postale. Il se chargera de vous contacter et de vous faire part de la modalité de paiement en vous faisant parvenir le livre.

* Le professeur Nattiez présente ainsi cet ouvrage où se côtoient soixante-huit huiles et encres, des commentaires de trente-trois œuvres musicales précédés d’un essai de Georges Leroux : « Au cours de ma carrière de musicologue, j’ai de temps à autre rédigé des textes de présentation pour des pochettes de disques ou des notes de programme sur des musiques du XXe  siècle. Connaisseur éclairé des toiles de mon épouse Rita Ezrati, Jean-Michel Bardez, président de la Société française d’analyse musicale et directeur, chez Delatour France,  de la série « Musiques/Transversales », a eu l’idée de lui proposer d’écouter les pièces musicales que j’ai commentées et de choisir dans sa collection d’huiles et d’encres celles qui lui semblent entrer en résonance avec chacune de ces œuvres, mais sans lire les textes dont elles font l’objet. De cette rencontre originale est né le livre Peindre Écouter Écrire (90 pp.), où l’évocation d’une trentaine de pièces musicales apparaît en contrepoint de soixante-huit œuvres plastiques de Rita, toutes reproduites en couleur. Confronté à ces rapprochements, l’essayiste bien connu Georges Leroux, grand connaisseur de musique et de peinture, se penche, dans un avant-dire d’une profondeur philosophique sensible et stimulante, sur les modalités de cette entreprise de description d’un art par le moyen d’un autre. Aux lecteurs et lectrices friands d’art plastique et de musique d’entrer à leur tour dans le jeu de ces confrontations inattendues pour créer d’autres réseaux de connotations et de corrélations nouvelles.

Un Messiah par l’Orchestre métropolitain sous la direction de Yannick Nézet-Séguin, « Il était une fois Noël » par Tempêtes et passions et la sortie imminente du numéro d’hiver 2018 de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique

15 décembre 2017

16 décembre 2017
(No 2017-40)

Le dernier Messiah de l’année – et non le moindre sera présenté par l’Orchestre métropolitain (OM) les vendredi 22 et samedi 23 décembre 2017 à la Maison symphonique de Montréal. Le chef Yannick Nézet-Séguin s’est entouré d’interprètes d’exception pour sa première prestation de la grande œuvre chorale de Georg Friedrich Haendel avec l’OM et fait appel à la soprano Carolyn Sampson, le contreténor Christophe Dumaux, le ténor Pascal Charbonneau et le baryton-basse Andrew Foster-Williams. Le Chœur métropolitain aura été préparé par François A. Ouimet et Pierre Tourville.

En amour avec le violoncelle au Conservatoire de musique de Montréal… avec Aline Kutan

Dans le cadre de sa série Vivace, le Conservatoire de musique de Montréal convie le public à assister le samedi 16 décembre 2017 à 19 h 30 au concert intitulé « En amour avec le violoncelle » avec les violoncellistes Denis Brott et Stéphane Tétreault  ainsi que des élèves et diplômés du Conservatoire, notamment les violoncellistes  Dominique Beauséjour-Ostiguy, Vincent Bergeron, Pierre-Alain Bouvrette, Chloé Dominguez, Audréanne Filion, Laurence Gaudreau, Lorraine Gauthier-Giroux, Agnès Langlois et Bruno Tobon. La pianiste Suzanne Blondin prendra part à cet évènement et la soprano Aline Kutan se joindra également aux instrumentistes pour interpréter la Bachiana Brasileiras no 5 pour soprano et huit violoncelles de Heitor Villa-Lobos. Ce concert débutera à 19 h 30 et se déroulera à la salle du Salle de concert du Conservatoire située au 4750, avenue Henri-Julien à Montréal.

Aline Kutan

Il était une fois… Noël par Tempêtes et Passions

La compagnie Tempêtes et Passions convie les mélomanes de la Capitale nationale au grand concert allemand Il était une fois… Noël, le dimanche 17 décembre 2017 à 14 h à la Cathédrale anglicane Holy Trinity de Québec située au 31, rue des Jardins à Québec. L’histoire de Noël sera illustrée par des mélodies des traditions allemandes des XIVe au XXe siècle, notamment des oeuvres Johann Sebastian Bach, Martin Luther et Michael Praetorius. L’aspect visuel ayant toujours occupé une place de choix dans les productions de Tempêtes et Passions, des projections évoqueront l’imaginaire des artistes visuels allemands du dernier millénaire dans leurs représentations célèbres de la Nativité. La mezzo-soprano Luce Vachon et  ténor Guy Lessard seront les solistes et bénéficieront d’un accompagnement de la pianiste Hélène Marceau ainsi que de l’accordéoniste et gambiste Alfred Marin.

 Luce Vachon et Guy Lessard

Le concert de Noël « Un enfant nous est né… » par la Relève musicale

Les mélomanes de Québec pourront aussi assister au même moment (un don d’ubiquité sera utile !) un concert sous le thème « Un enfant nous est né » avec le Chœur de la Paix, les Pauvres de St-François et les musiciens et musiciennes de la Relève Musicale. Cet événement aura lieu le dimanche 17 décembre 2017 à 14 à la Chapelle des Augustines de l’Hôtel-Dieu du Sacré-Cœur située au 1, avenue du Sacré-Cœur à Québec.

Une dernière représentation des Cantates de Bach pour Noël par Les Violons du Roy et La Chapelle de Québec

La troisième et dernière représentation des Cantates de Bach pour Noël par Les Violons du Roy et La Chapelle de Québec sous la direction de leur fondateur Bernard Labadie aura lieu à la Maison symphonique de Montréal le 17 décembre 2017 à 14 h. Je vous rappelle que les solistes seront la mezzo-soprano Paula Murrihy, le ténor Thomas Hobbs et le baryton Detlef Roth. Seront interprétées les cantates Singe dem Herrn ein neues Lied (Chantez au Seigneur un chant nouveau) BWV 190, Herr Gott, dich loben wir (Seigneur Dieu, nous te louons) BWV 16, Sie werden aus Saba alle kommen (Ils viendront tous de Saba)), BWV 65 et Christen, ätzet diesen Tag (Chrétiens, gravez ce jour), BWV 63.

La série de concerts de temps des Fêtes de la Fondation Arte Musica

Dans le cadre de la série de concerts du temps des fêtes de la Fondation Arte Musica, plusieurs évènements ont un caractère vocal. Un concert famille d’airs d’un « Noël en Nouvelle-France » sera présenté le dimanche 17 décembre 2017 à 11 h par l’Atelier du Conte en Musique et en Images sous la direction artistique de Philippe Gélinas et dans une mise en scène de Hugo Turgeon. Cette production est en codiffusion avec les Jeunesses Musicales Canada. Sous le thème « Natale à Napoli », les membres du Vesuvius Ensemble qui se consacre à la musique traditionnelle du sud de l’Italie, interpréteront des chansons populaires et sacrées transmises par la tradition orale depuis des siècles dans les dialectes d’origine en s’accompagnant d’instruments rustiques et baroques. L’ensemble est composé de Francesco Pellegrino, voix et chitarra battente, Marco Cera, guitare baroque, chitarra battente, ciaramella et zampogna, Lucas Harris, théorbe et guitare baroque et Romina Di Gasbarro, voix et chitarra battente. Ce concert est prévu pour le mercredi 20 décembre à 19 h 30. Intitulé « Noëls baroques », le concert présenté par l’Ensemble Les Songes, composé pour l’’occasion de Pascale Beaudin, soprano Vincent Lauzer, flûte à bec, Camille Paquette-Roy, violoncelle, Mélisande McNabney, clavecin, avec comme lnvitée la violoniste Tanya LaPerrière, interprétera des œuvres de John Sebastian Bach, Claude Balbastre, Emmanuel Charpentier, Louis-Claude Daquin et Michel-Richard de Delalande. Ce concert aura lieu le jeudi 21 décembre à 11 h à la salle Bourgie du Musée des Beaux-Arts de Montréal, comme les deux autres également.

La sortie imminente du numéro 14 (Hiver 2018) de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique

La sortie du numéro 14 (Hiver 2018) de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique est imminente. Il contiendra un ENTRETIEN avec les membres de l’ensemble vocal Quartom, dont les propos ont été recueillis par la rédactrice en chef Chloé Huvet et moi-même, un DOSSIER sur le compositeur « José Evangelista et l’art lyrique » par Michel Joanny-Fortin, un PORTRAIT de « Nancy Cleman, passionnée », d’un PROFIL préparé par le nouveau collaborateur Pierre-Luc Moreau et une « CODA » sous le titre « Le merveilleux dans l’opéra contemporain » rédigé par le musicologue Danick Trottier. Le CALENDRIER et ses volets chronologique, événementiel, cinématographique et radiophonique, devraient permettre d’être l’affût de tout ce qui bouge et se fait dans le milieu lyrique québécois.

Je présenterai de façon plus détaillée cette nouvelle parution dans le numéro du blogue lyrique de la semaine prochaine. Mais, d’ici là et dans le cadre du virage numérique de la revue,  quelques articles et critiques à paraître dans le numéro 14 seront mis en ligne.

Et pourquoi ne pas vous abonner à la revue, si ce n’est pas encore le cas, et ou offrir à une personne de votre entourage familial et professionnel un abonnement cadeau à la revue en en profitant de la « Promotion des Fêtes » et de l’offre spéciale de 25% de rabais sur l’abonnement :

Le Teatro Nacional de São Carlos à Lisbonne

De passage à Lisbonne, j’ai visité le Teatro Nacional de São Carlos, la principale maison lyrique du Portugal dont la saison comporte sept productions et des œuvres de Puccini, Britten, Ravel, Ricahrd Strauss, Mozart, Bellini et Verdi. À regret, je n’ai pu assister à une production de la saison 2017-2018 car The Rape of Lucretia de Benjamin Britten n’était pas à l’affiche durant mon séjour (la production reprendra le 5 janvier 2018) et la première de la production de L’enfant et les sortilèges de Maurice Ravel est prévue pour le 28 décembre 2017. J’espère d’être de retour dans la capitale portugaise car j’ai découvert une ville d’art et de culture et voudrais y visiter plusieurs autres musées, notamment le Museu Nacional da Música.

Teatro Nacional de São Carlos, Lisbonne

Un article de Danick Trottier la création d’Another Brick in the Wall

 Le musicologue Danick Trottier vient de faire paraître dans le no 2 du volume 4 (Novembre 2017) de la Revue musicale OICRM (Observatoire interdisciplinaire sur la création de la recherche en musique un article sous le titre « La création d’Another Brick in the Wall – l’opéra de Julien Bilodeau. Les différents enjeux du crossover entre opéra et rock ». Je vous recommande la lecture de cette analyse for intéressante qui fait fonds sur les Coda et critique qu’avait fait paraître Danick Trottier dans les numéros 10 (p. 50) et 11 (p. 31) de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique. Une rencontre avec le compositeur Julien Bilodeau aura notamment permis à l’auteur d’aller plus en profondeur dans l’analyse de l’oeuvre et de démontrer la valeur, tant de l’opéra que la pertinence d’en proposer une exégèse pour situer l’auditeur.e.

Michèle Losier à Lyon, Étienne Dupuis à Madrid, Julie Boulianne à Francfort et Rihab Chaieb à New York

Michèle Losier poursuivra son séjour è l’Opéra de Lyon où elle tiendra le rôle principal d’Angelina dans La Cenerentola de Rossini les 17, 19 et 21 décembre 2017. Étienne Dupuis jouera à nouveau Marcello dans la production de La Bohème de Puccini au Teatro Real de Madrid les 17 et 19 décembre 2017. La mezzo-soprano La mezzo-soprano Julie Boulianne incarnera Charlotte dans Werther de Massenet à l’Oper Frankfurt le 18 décembre 2017. En sa qualité de résidente du Lindemann program du Metropolitan Opera de New York, la mezzo-soprano Rihab Chaieb participera à la production de Hansel und Gretel les 22, 26, 28 et 30 décembre 2017.

À l’émission Place à l’opéra, Sylvia L’Écuyer reprendra son animation des retransmission en direct du Metropolitan Opera de New York cette semaine, et pourra être sur MUSE  le samedi de 13 h à 17 et ICI musique le dimanche de 19 h à 23 h, l’opéra Norma de Vincenzo Bellini. La distribution comprend Angela Meade, soprano (Norma), Jamie Barton, mezzo-soprano (Adalgisa), Joseph Calleja, ténor (Pollione), Matthew Rose, basse (Oroveso), Adam Diegel, ténor (Flavio) et Michelle Bradley, soprano (Clotilde). Le Choeur et l’Orchestre du Metropolitain Opera seront sous la direction de Joseph Colaneri, En entrevue, l’animatrice s’entretiendra avec le ténor Joseph Calleja. Dans ses Actualités, elle donnera la parole à la rédactrice en chef Caroline Rodgers qui présente le nouveau site spécialisé en musique classique Ludwig van Montréal

Dans le cadre de son émission La semaine lyrique, Justin Bernard proposera le dimanche 17 décembre  2017 l’écoute des plus belles pages du répertoire lyrique. Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser l’émission « en ondes radio » de 13 h à 15 h à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM) et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut être également écoutée en direct sur le site électronique de Radio VM à l’adresse http://www.radiovm.com.

Dans le cadre de la série Ciné-spectacle et une production de l’Opéra national de Paris, La Bohème de Giacomo Puccini sera projetée sur les écrans des cinémas indépendants du Québec le mardi 12 décembre à 19 h et le vendredi 15 décembre 2017 à 10 h. La distribution comprend Sonya Yoncheva (Mimi), Aida Garifullina (Musetta), Atalla Ayan (Rodolfo), Artur Rucinski (Marcello) et Alessio Arduini (Schaunard). La direction musicale est de Gustavo Dudamel et la mise en scène de Claus Guth. Pour plus de renseignements sur les horaires des représentations dans l’ensemble des cinémas participants, vous pouvez cliquer ici.

Au Café d’art vocal, l’on pourra visionner le samedi 16 décembre 2017 à 12 h 30 le film-opéra. Der Zarewitsch (Le Tsarévitch) de Franz Lehàr réalisé en 1973. La distribution comprend Wieslaw Ochman, Teresa Stratas, Paul Esser et Lukas Ammann, La direction musicale est de Willy Mattes et la mise en scène d’Arthur Maria Rabenalt. Une reprise est prévue le jeudi 21 décembre à 18 h 30.

Les Matinées d’Opéramania ainsi que les Soirées Les Soirées d’Opéramania prennent congé oour le temps des Fêtes, Je vous rappelle que Michel Veilleux sera de retour le 19 janvier 2018 avec une soirée spéciale sur les « Grands airs de basse de Verdi.

*****

Je vous souhaite une agréable semaine lyrique… et vous transmets le dernier numéro du blogue lyrique de 2017 samedi prochain.

 

 

L’Oratorio de Noël de Bach par l’Ensemble Caprice et le Studio de musique ancienne de Montréal, un Messiah par l’Orchestre symphonique de Gatineau et Anna-Sophie Neher, gagnante du Concours OSM-Manuvie

2 décembre 2017

2 décembre 2017
(No 2017-38)


Après l’avoir interprété une première fois ce soir au Théâtre du Vieux-Terrebonne et en collaboration avec le Studio de musique ancienne de Montréal (SMAM), l’Ensemble Caprice (EC) présentera, le dimanche 3 décembre 2017 et en concert de clôture du Festival Bach de Montréal, le Weihnachtsoratorium (Oratorio de Noël) BWV 248. Les chefs Mathias Maute (EC) et Andrew McAnerney (SMAM) ont choisi comme solistes Anne-Marie Beaudette, soprano, Maude Brunet, alto, Philippe Gagné, ténor et Clayton Kennedy, baryton. Ce concert se déroulera à l’Église Saint-Jean-Baptiste de Montréal et débutera à 15 h.

Un concert de Noël Vivaldi et Schubert par les Chanteurs de Sainte-Thérèse et l’Orchestre philarmonique du Nouveau Monde

Pour leur concert de Noël, les Chanteurs de Ste-Thérèse présenteront le samedi 2 décembre 2017 la Messe en Do Majeur de Franz Schubert et le Gloria d’Antonio Vivaldi ainsi qu’une sélection de chants traditionnels sous la direction de Michel Brousseau. Le choeur, composé de 150 choristes, sera accompagné par l’Orchestre Philharmonique du Nouveau Monde et mettra en vedette les solistes Ania Hejnar, soprano, Stéphanie Pothier, mezzo-soprano, Antoine Bélanger, ténor et Pierre-Étienne Bergeron, baryton. Le concert aura lieu à l’Église Saint-Eustache située au 123, rue Saint-Louis et débutera à 19 h 30.

Le Prix d’art vocal Wirth 2017

L’épreuve finale du Prix d’art vocal Wirth, destiné à soutenir les élèves en chant de l’École de musique Schulich de l’Université McGill, aura lieu à la salle Pollack le samedi 2 décembre 2017 à compter de 19 h. Elle mettra en présence le baryton-basse Jean-Philippe McClish et les sopranos Carolyn Beaudoin, Gina Hanzlik et Anna-Sophie Neher, cette dernière ayant d’ailleurs remporté samedi dernier le premier prix du volet « Chant » du Concours OSM- Manuvie (voir ci-bas). Le premier prix est d’une valeur de 25 000$ et est accompagné d’engagements musicaux à Montréal et à Toronto. Les autres finalistes se mériteront un prix de 1 000 $.

Vous pourrez mieux connaître les quatre finalistes en cliquant ici. Et si vous n’êtes pas en mesure d’assister à cette finale, celle-ci sera webdiffusée ici à compter de 20 h.

Divin Charpentier et des « Noëls mis en musique par l’ensemble Les Méandres

En collaboration avec le Réseau québécois d’ensembles musicaux sur instruments historiques Novantica, l’ensemble Les Méandres propose des « Noëls mis en musique » par Dandrieu, Corrette, Charpentier et de Lalande, ainsi que le Concerto de Noël de Corelli, dans une version pastorale pour flûtes à bec. L’ensemble est composé de Léa Weilbrenner, soprano, Jérémie de Pierre, Élyse Lamanque Girard, flûtes à bec, Marie Nadeau-Tremblay et Élise Paradis, violons baroques, Tristan Best, viole de gambe et Justin Luchinski, clavecin. Ce concert aura lieu le dimanche 3 décembre 2017 à 15  h à la Chapelle historique du Bon-Pasteur. Comme on l’apprend sur la page Facebook de l’ensemble. « [l]e concert est maintenant complet! Pour ceux d’entre vous qui n’ont pu se procurer un billet, nous travaillons à des solutions. Merci de rester à l’affût. Nous vous tiendrons au courant dans les jours qui viennent ».

Ensemble Les méandres

Un Messiah par l’Orchestre symphonique de Gatineau

Sous la direction du chef et directeur artistique Yves Léveillé, l’Orchestre symphonique de Gatineau accompagnera les 120 choristes de la Chorale du Conservatoire de musique de Gatineau et de Coro Vivo d’Ottawa lors de la présentation du Messiah (Le Messie) de Georg Friedrich Haendel. Les solistes seront Anna-Sophie Neher, soprano, Renée Lapointe, mezzo-soprano, Jean-Philippe Fortier-Lazure, ténor et Luc Lalonde, baryton. Une première représentation (la supplémentaire !) aura lieu le vendredi 8 décembre et précèdera celle du 9 décembre 2017. Ces deux concerts se dérouleront à la Salle Odyssée de la Maison de la culture de Gatineau et débuteront à 20 h.

La soprano Dawn Upshaw à la Société Pro Musica

La soprano américaine Dawn Upshaw sera l’invitée de la Société Pro musica le lundi 4 décembre 2017. Elle sera accompagnée par le Brentano String Quartet. Le programme comprend notamment l’Il tramonto pour voix et quatuor à cordes, P. 101 d’Ottorino Resphigi, les Bagatelles d’Anton Webern, op. 9, qui seront entrecoupées de Menuets de Franz Schubert, D. 89. Ce concert se déroulera au Théâtre Maisonneuve de la Place des Arts de Montréal et débutera à 20 h.

Dawn Upshaw et le Brentano String Quartet

La suite et fin de la première tournée européenne de l’Orchestre métropolitain et de son chef Yannick Nézet-Séguin… avec Marie-Nicole Lemieux

Les cinq premiers concerts donnés par l’Orchestre métropolitain (OM) et le passage de l’OM et de son chef Yannick-Nézet Séguin à Dortmund, Cologne et Hambourg en Allemagne ainsi qu’à Amsterdam et Rotterdam aux Pays-Bas ont donné lieu à d’élogieux commentaires, et notamment ceux de Winston McQuade qui accompagne l’orchestre et a présenté des reportages quotidiens sur les ondes de Radio-Classique que vous pourrez écouter ici. Les deux derniers concerts de la tournée auront lieu à la Philarmonie de Paris aujourd’hui et demain, ce dernier concert du dimanche 3 décembre mettant à nouveau en présence de Marie-Nicole Lemieux qui interprétera Les nuits d’été d’Hector Berlioz.  Ce concert pourra d’ailleurs être entendu en direct (16 h 30 heure de Paris, 10 h 30, heure du Québec) sur le site de la Philarmonie de Paris à l’adresse live.philharmoniedeparis.fr. Le critique du journal Le Devoir Christophe Huss a consacré un article à notre contralto nationale qui a été publié le mercredi 29 novembre 2017 sous le titre « Marie-Nicole Lemieux, l’eau et le feu ».

Un beau souvenir de cette tournée sera certainement la photographie qui a été diffusée sur la page Facebook de Yannick Nézet-Séguin – et où l’on aperçoit notamment Marie-Nicole Lemieux – et que je reproduis ci-après :

Anna-Sophie Neher, gagnante du volet « Chant » du Concours OSM Manuvie

Au terme de la finale du volet « Chant » Concours OSM-Manuvie, la soprano Anna-Sophie Neher a été déclaré gagnante et a remporté le premier prix dans sa catégorie et obtenu le bourse de 10 000 $ offerte par Manuvie. Elle s’est également méritée le prix pour la meilleure interprétation de l’œuvre canadienne et une bourse de 2500 $ offerte par madame Juliana Plie. Les deuxième et troisième prix ont été attribués respectivement aux sopranos Catherine St-Arnaud (Bourse V. E. Lambert de 5 000 $, offerte par la Succession Lambert-Fortier-Gagnon) et Elizabeth Polese (Bourse de 2 500 $, offerte par Madame Barbara Bronfman). Plusieurs autres prix ont été atttribués aux trois sopranos et sont décrits dans le communiqué diffusé par l’OSM qui est accessible ici.

Marie-Andrée Farmer (directrice, dons entreprises, Manuvie) et Anna-Sophie Neher

France Bellemare à New York, Yannick Nézet-Séguin et Marie-Nicole Lemieux à Paris et Julie Boulianne à Francfort

La soprano France  Bellemare incarnera ce soir le personnage de Crobyle dans Thaïs de Massenet lors de la dernière représentation de cette production au Metropolitan Opera de New York. Sous la direction de Yannick Nézet-Séguin et dans le cadre de la première tournée internationale de l’Orchestre métropolitain, Marie-Nicole Lemieux chantera Les Nuits d’été d’Hector Berlioz lors du dernier concert de la tournée à la Philarmonie de Paris le dimanche 3 décembre 2017. Ce concert – qu affiche complet – sera par ailleurs diffusé en direct (16 h 30 heure de Paris, 10 h 30 heure du Québec) à l’adresse live.philharmoniedeparis.fr. La mezzo-soprano Julie Boulianne sera Charlotte dans Werther de Massenet à l’Oper Frankfurt dont la première aura lieu le 8 décembre 2017.

À l’émission Place à l’opéra, Sylvia L’Écuyer animera à compter d’aujourd’hui les retransmissions en direct du Metropolitan Opera de New York. Ces retransmissions pourront être entendues en direct sur le site MUSE  le samedi de 13 h à 17 et ICI musique le dimanche de 19 h à 23 h. Cette semaine, les 2 et 3 décembre 2017, un hommage sera rendu au regretté baryton-basse russe Dmitri Hvorostovsky et prendra la forme d’une présentation du Requiem de Giuseppe Verdi. Les solistes seront Krassimira Stoyanova, soprano, Ekaterina Semenchuk, mezzo-soprano, Aleksandrs Antonenko, ténor et Ferruccio Furlanetto, basse. Le Choeur et l’Orchestre du Metropolitan Opera sera sous la direction de James Levine. En complément de programme, l’animatrice diffusera un enregistrement de Rigoletto de Giuseppe Verdi avec  Dmitri Hvorostovsky dans le rôle-titre. La distribution comprend aussi Nadine Sierra, soprano (Gilda), Francesco Demuro, ténor (Le Duc de Mantoue), Andrea Mastroni, basse (Sparafucile). Oksana Volkova, mezzo-soprano (Maddalena, sa soeur) Egle Sidlauskaite, mezzo-soprano (Giovanna), Tadas Girininkas, basse (le Comte Ceprano), Thomas Pavilionis, ténor (Matteo Borsa,un courtisan) Kostas Smoriginas, baryton (le Comte Monterone) et Liudas Makalauskas, basse (un huissier). La Kaunas City Symphony et le choeur d’hommes de l’État de Kaunas sera sous la direction de Constantine Oberlian. En entrevue, Sylvia L’Écuyer s’entretiendra avec trois artistes lyriques du Québec qui ont été ou seront sur la scène du Met durant la saison 2017-2018, le ténor Frédéric Antoun, la soprano France Bellemare et la mezzo-soprano Rihab Chaieb,

Dans le cadre de son émission La semaine lyrique, Justin Bernard proposera le dimanche 3 décembre  2017 l’écoute des plus belles pages du répertoire lyrique. Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser l’émission « en ondes radio » de 13 h à 15 h à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM) et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut être également écoutée en direct sur le site électronique de Radio VM à l’adresse http://www.radiovm.com.

Au Café d’art vocal, l’on pourra visionner le samedi 2 décembre 2017 à 12 h 30 l’opéra Die Meistersinger von Nürnberg de Richard Wagner dans une production du Festival de Glyndebourne de 2011. La distribution comprend Gerald Finley, Anna Gabler, Topi Lehtipuu et Alastair Miles. La direction musicale est de Vladimir Jurowski et la mise en scène de David McVicar. Une reprise est prévue le jeudi 7 décembre à 18 h 30.

Deux Matinées d’Opéramania auront lieu cette semaine. Une première matinée se déroulera au campus de Longueuil de l’Université de Montréal le lundi 4 décembre 2017 à 13 h 30 et le musicologue Michel Veilleux y présentera le deuxième volet de  Dardanus de Jean-Philippe Rameau dans une production de l’Opéra de Bordeaux de 2015. La distribution comprend Karina Gauvin, Gaëlle Arquez, Reinoud van Mechelen, Florian Sempey et Nahuel di Pierro, sous la direction musicale de Raphaël Pichon et dans une mise en scène de Michel Fau. Cette projection aura lieu à la Salle 16 du rez-de-chaussée de l’Édifice Port-de-Mer du Campus de l’Université de Montréal à Longueuil situé au 101, Place Charles-Le Moyne. Une deuxième matinée aura lieu au campus de Laval de l’Université de Montréal et prendra la forme d’une conférence à l’occasion de laquelle sera retracée l’évolution de « La voix de ténor » et son utilisation à l’opéra à travers les différentes époques et écoles. À l’aide d’extraits sonores et visuels, il y sera en outre expliqué la manière dont on classe les différents types de ténor. L’évènement se déroulera à la salle 3240 du campus situé au 1700, rue Jacques-Tétreault à Laval. S’agissant des Soirées d’Opéramania au Campus de la Montagne, on pourra entendre le vendredi 8 décembre 2017 à 19 h 30 l’opéra Mefistofele d’Arigo Boito dans une production de l’Opéra de Munich de 2015. La distribution comprend René Pape, Joseph Calleja, Kristine Opolais, Karine Babajanyan et Andrea Borghini. La direction musicale est d’Omer Meir Wellber et la mise en scène de Roland Schwab. Cette soirée se déroulera à la salle Jean-Papineau-Couture de la Faculté de musique de l’Université de Montréal (B-421) située au 200, avenue Vincent-d’Indy à Montréal. 

*****

Je vous souhaite une agréable semaine lyrique !

De Bach à Britten avec le ténor Julian Prégardien et les I Musici de Montréal, la suite de l’intégrale des Cantates de Bach avec The Theater of Early Music et la tournée européenne de l’Orchestre métropolitain avec Marie-Nicole Lemieux

25 novembre 2017

25 novembre 2017
(No 2017-37)

Dans le cadre du Festival Bach de Montréal, les I Musici de Montréal et leur chef Jean-Marie Zeitouni proposeront, comme le suggère la note de présentation du programme, « une expérience inusitée [en mettant] en résonance Johann Sebastian Bach et Benjamin Britten, deux compositeurs dont les univers musicaux sont peut-être moins aux antipodes l’un de l’autre qu’on pourrait le penser ». Le ténor Julian Prégardien interprétera un Florilège d’œuvres vocales du cantor Leipzig et sera accompagné par les I Musici et la corniste Jennfier Montone dans Sérénade pour ténor, cor et cordes de Benjamin Britten. Ce concert aura lieu le lundi 27 novembre 2017 à 20 h à la salle Bourgie du Musée des Beaux-Arts de Montréal.

Sur le thème « L’ère romantique et la réforme », le ténor Prégardien pourra également être entendu en récital le mardi 28  novembre 2017. Accompagné au piano par Tamar Halperin, il proposera un programme « comme il aurait été conçu au 19ème siècle, les chefs-d’œuvre de Bach jouant, comme jadis un rôle central », mais comprenant également des airs de Carl Philip Emmanuel Bach, Hugo Wolf, Ludwig van Beethoven, Martin Luther et Felix Mendelsohn Bartholdy. Pour lire les notes de programme de ce récital, vous pouvez cliquer ici.

Le grand chanteur allemand dirigera aussi, le mercredi 29 novembre de 10 h à 19 h ainsi que le jeudi 30 novembre 2017 de 9 h 3 à 17 h 30, des ateliers publics autour de la Passion selon Saint-Jean pour les élèves des trois grandes écoles de musique de Montréal (Université de Montréal, École de Musique Schulich de Université McGill et Conservatoire de musique de Montréal). Cet évènement se déroulera à la salle du Conservatoire de musique de Montréal et l’entrée est libre… pour les élèves !

Deux autres événements du Festival Bach de Montréal de 2017 méritent d’être signalés. D’abord, la cinquième édition de la Nuit de Choeurs qui aura lieu à l’Église Saint Andrew & St Paul compter de 16 h le samedi 25 novembre 2017. Ensuite, l’évènement organisé par mes collègues Mariella Pandolfi et Laurence McFalls, avec la collaboration de IRTG Diversité, dans le cadre de leur série de conférences « Politique et musique » et ayant comme invité le réalisateur Paul Smaczny qui abordera le thème « Pouvoirs et musique/Pouvoir de la musique ». Cette conférence aura lieu le vendredi 1er décembre 2017 de 13 h à 16 h à la salle C-1017-2 (rez-de-chaussée) du Carrefour des arts et des sciences du Pavillon Lionel-Groulx de l’Université de Montréal situé au 3150, rue Jean-Brillant à Montréal.

Les trois sopranos finalistes du volet chant du Concours OSM Manuvie

Anne-Sophie Neher, Elizabeth Polese et Catherine St-Arnaud

Au terme des demi-finales du Concours OSM-Manuvie, volet « Chant », les sopranos Anna-Sophie Neher, Elizabeth Polese et Catherine St-Arnaud se sont qualifiées pour la finale du Concours. Celle-ci se déroulera en ce samedi 25 novembre 2017 et vous pourrez d’ailleurs en faire le visionnement, à compter de 15 h 45, sur le site de l’OSM, en cliquant  ici. La cérémonie de remise des prix est prévue quant à elle à 20 h.

Des cantates de Bach par The Theater of Early Music

La  Fondation Arte Musica  poursuivra le dimanche 26 novembre 2017 la présentation en concert de l’intégrale des cantates sacrées de Johann Sebastian Bach. La directrice artistique de la Fondation Isolde Lagacé fait à nouveau appel à The Theater of Early Music et à son chef Daniel Taylor pour interpréter les cantates Es ist das Heil uns kommen her (Le salut nous est venu) BWV 9, Ach wie flüchtig, ach wie nichtig (Ah ! combien fugitive, ah ! combien vaine est la vie de l’homme), BWV 26, et Ihr Menschen, rühmet Gottes Liebe ((Hommes, célébrez l’amour de Dieu) BWV 167. Les solistes seront Agnes Zsigovics, soprano, Daniel Taylor, contre-ténor, Charles Daniel, ténor et Matthew Brook, basse. Ce concert aura lieu à la salle de concert Bourgie du Musée des beaux-arts de Montréal et débutera à 14 h.

Le Messiah en deux versions par l’Orchestre de chambre de McGill

En collaboration avec le Choeur de l’Église St Andrew et St Paul et son chef Jean-Sébastien Vallée, l’Orchestre de chambre de McGill et son son directeur artistique Boris Brott présenteront deux versions du Messiah de Georg Friedrich Haendel. La version traditionnelle sera chantée le jeudi 30 novembre 2017 à 19 h 30 à l’Église St Andrew & St Paul et  les solistes seront Hélène Brunet, Daniel Taylor, Isaiah Bell et Joel Allison. Le lendemain, en un vendredi 1er décembre 2017 et en l’Église Saint-Jean-Baptiste, une variation narrée du Messiah faisant le lien entre la vie de Haendel et son oratorio sera présentée dans une mise en scène de Pierre Audet. On aura rassemblé à nouveau pour l’occasion les solistes de la veille, le Choeur de l’Église St Andrew et St Paul que dirigera toujours Jean-Sébastien Vallée, ainsi que l’acteur Emile Proulx-Cloutier. Pour plus de renseignements sur ces deux Messiah, vous pouvez cliquer ici.

Boris Brott
Chef, McGill Chamber Orchestra (MCO)

La première tournée européenne de l’Orchestre métropolitain et de son chef Yannick Nézet-Séguin… avec Marie-Nicole Lemieux

Après avoir rodé le programme de leur première tournée internationale dans une série de concerts sur le thème « L’accent français » à Montréal la semaine dernière, les musiciens et musiciennes de l’Orchestre métropolitain (OM) ont pris la route pour le continent européen où est allé les rejoindre Yannick Nézet-Séguin leur chef principal et le directeur artistique de l’OM. Sept concerts seront présentés dans six villes européennes : Dortmund, Cologne et Hambourg en Allemagne, Amsterdam et Rotterdam aux Pays-Bas et Paris en France, entre le 23 novembre et le 4 décembre 2017. Comme elle l’a fait à Montréal, en recueillant l’éloge du critique musical le journal Le Devoir Christophe Huss dans un article intitulé « Le Métropolitain affûté pour la conquête de l’Est », notre contralto nationale Marie-Nicole Lemieux chantera Les Nuits d’été d’Hector Berlioz lors des concerts de Dortmund (26 novembre), Rotterdam (30 novembre), Hambourg  (1er décembre) et Paris (3 décembre 2017).

Marie-Nicole Lemieux
Orchestre métropolitain
L’accent français, 22 novembre 2017
Photographie : Daniel Turp

Trois autres solistes de renom se joindront au Métropolitain lors de sa tournée européenne, le pianiste Alexandre Tharaud ainsi que les violoncellistes Stéphane Tétreault et Jean-Guihen Queyras. Je vous invite à lire l’article que Christophe Huss consacre aujourd’hui à cette tournée dans Le D[evoir] Magazine (à la une et en p. 4 et 5) et qui est publié sous le titre « Yannick Nézet-Séguin : des racines et des ailes- Le chef fait découvrir à l’Europe les musiciens de l’Orchestre Métropolitain ». Je suggère aussi de prendre connaissance du texte de Mario Girard publié également aujourd’hui dans La Presse (Cahier Arts, p. 2 et 3) et intitulé « L’Orchestre Métropolitain entre dans les ligues majeures ».

Yannick Nézet-Séguin
Photographie : Pedro Ruiz, Le Devoir

Chanson gitane de Maurice Yvain par les Productions Belle Lurette

L’opérette Chanson gitane de Maurice Yvain par les Productions Belle lurette pourra être vue à nouveau à trois reprises en  ce samedi 25 novembre 2017 à 14 h et à 20 h ainsi que le dimanche 26 novembre 2017 à 15 h à la Maison des arts de Laval. Je vous rappelle qu’Étienne Cousineau assure la mise en scène et la direction musicale de cette production, tout en chantant aux côtés de Tommy Chouinard, Jocelyne Cousineau, Jonathan D’amour, Benoît Godard, Jessica Lessard, Marie-Michèle Rivest, Tristan Roy, Anne-Sophie Tougas et Simon-Charles Tremblay Béchard.

France Bellemare à New York, Antonio Figueroa, Marc Boucher, Mireille Lebel et Magali Simard-Galdès à Tourcoing, Yannick Nézet-Séguin et Marie-Nicole Lemieux à Dortmund, Rotterdam et Hambourg Jean-François Lapointe à Genève et Barbe et Doucet à Saint-Gall

La soprano France  Bellemare incarnera à nouveau, et à deux reprises durant la prochaine semaine, le personnage de Crobyle dans Thaïs de Massenet les 25 et 28 novembre 2017. Antonio Figueroa, Marc Boucher, Mireille Lebel et Magali Simard-Galdès prendront part à la deuxième et dernière représentation de l’oratorio Paradis perdu de Théodore Dubois à l’Atelier lyrique de Tourcoing le 26 novembre 2017. Sous la direction de Yannick Nézet-Séguin et dans le cadre de la première tournée internationale de l’Orchestre métropolitain, Marie-Nicole Lemieux chantera Les Nuits d’été d’Hector Berlioz lors des concerts de Dortmund (26 novembre), Rotterdam (30 novembre), Hambourg  (1er décembre). Le baryton Jean-François Lapointe sera au Grand Théâtre de Genève pour incarner le rôle de Benvenuto Cellini dans la version concert d’Ascanio de Saint-Saëns le 26 novembre 2017. André Barbe et Renaud Doucet collaboreront toujours à la nouvelle production de La bohème de Puccini au Théâtre de Saint-Gall et une représentation est prévue cette semaine le 28 novembre 2017.

Dans le cadre de leurs émissions Samedi à l’opéra et Place à l’opéra présentées  les samedi 25 et dimanche 26 novembre 2017, Frédéric Cardin et Sylvia L’Écuyer proposeront de découvrir « [D]eux opéras de Cavalli : Erismena et Xerse ! »

Sur MUSE, Frédéric Cardin fera entendre le samedi 25 novembre 2017 à 13 h  Xerse de  Francesco Cavalli. La distribution comprend René Jacobs, haute-contre (Xerse), Judith Nelson, soprano (Amastre), Jeffrey Gall, haute-contre (Arsamene), Isabelle Poulenard, soprano (Romilda), Jill Feldman, soprano (Adelanta), John Elwes, ténor (Ariodate), Dominique Visse, haute-contre (Elviro), Agnès Mellon, soprano (Clito) et François Fauché, basse (Capitano). L’ensemble instrumental sera sous la direction de René Jacobs. Sylvia L’Écuyer diffusera quant à elle sur les ondes d’ ICI musique le dimanche 26 novembre de 19 h à 23 h l’opéra Erismena du même Francesco Cavalli dans une production du Festival de d’Aix-en-Provencce de 2017. La distribution comprend  Francesca Aspromonte, soprano (Erismena), Carlo Vistoli, contreténor (Idraspe), Susanna Hurrell, soprano (Aldimira), Jakub Jozef Orlinski, contreténor (Orimeno), Alexander Miminoshvili, baryton-basse (Erimante), Lea Desandre, soprano (Flerida), Andrea Bonsignore, baryton (Agripo), Stuart Jackson, ténor (Alcesta), Jonathan Abernethy, ténor (Diarte) et Tai Oney, contreténor (Clerio Moro). La Cappella Mediterranea sera sous la direction de Leonardo Garcia Alarcon. sur le site d’ICI musique, vous pouvez consulter le programme l’opéra Eresmena du Festival d’Aix-en-Provence sur en cliquant ici. En entrevue, l’animatrice recevra le chef  Leonardo Garcia Alarcon et, dans ses actualités, elle s’entretiendra avec Chantal Lambert qui présentera les nouveaux résidents et les nouvelles résidentes de l’Atelier Lyrique de l’Opéra de Montréal.

Dans le cadre de son émission La semaine lyrique, Justin Bernard proposera le dimanche 26 novembre  2017 l’écoute des plus belles pages du répertoire lyrique. Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser l’émission « en ondes radio » de 13 h à 15 h à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM) et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut être également écoutée en direct sur le site électronique de Radio VM à l’adresse http://www.radiovm.com.

Au Café d’art vocal, l’on pourra visionner le samedi 25 novembre à 12 h 30 l’opéra Suor Angelina et Gianni Schicchi de Giacomo Puccini dans une production de Royal Opera House Covent Garden de 2011. La distribution comprend Lucio Gallo, Ekaterina Surina et Francesco Demuro. La direction musicale est d’Antonio Pappano et la mise en scène de Richard Jones. Une reprise est prévue le jeudi 30 novembre à 18 h 30.

Dans le cadre des Matinées d’Opéramania, pourra être être visionné le lundi 27 novembre 2017 à  13 h 30  Dardanus de Jean-Philippe Rameau dans une production de l’Opéra de Bordeaux de 2015. La distribution comprend Karina Gauvin, Gaëlle Arquez, Reinoud van Mechelen, Florian Sempey et Nahuel di Pierro, sous la direction musicale de Raphaël Pichon et dans une mise en scène de Michel Fau. Cette projection aura lieu à la Salle 16 du rez-de-chaussée de l’Édifice Port-de-Mer du Campus de l’Université de Montréal à Longueuil situé au 101, Place Charles-Le Moyne. S’agissant des Soirées d’Opéramania au Campus de la Montagne, Michel Veilleux présentera le vendredi 1er décembre 2017 à 19 h 30 L’Europa riconosciuta d’Antonio Salieri dans une production du Teatro alla Scala de Milan de 2004. La distribution comprend Diana Damrau, Désirée Rancatore, Genia Kühmeier, Daniela Barcellona et Giuseppe Sabbatini. La direction musicale est de Riccardo Muti et la mise en scène de Luca Ronconi. Cette soirée se déroulera à la salle Jean-Papineau-Couture de la Faculté de musique de l’Université de Montréal (B-421) située au 200, avenue Vincent-d’Indy à Montréal. 

*****

Je vous souhaite une agréable semaine lyrique !

Le XXIVe Gala des Jeunes ambassadeurs lyriques, Actéon d’Emmanuel Charpentier à l’Atelier d’opéra de l’Université de Montréal, Nicandro et Fileno par Les Boréades de Montréal et Le Nouvel Opéra… et les premières critiques en ligne sur le site de L’Opéra- Revue québécoise d’art lyrique

18 novembre 2017

18 novembre 2017
(No 2017-36)

Le XXIVe Gala des Jeunes Ambassadeurs Lyriques, que j’aurai le plaisir d’animer, aura lieu le dimanche 19 novembre à la salle Pierre-Mercure du Centre Pierre-Péladeau à compter de 14 h 30. Dirigé par son chef Philippe Ménard, l’Orchestre philarmonique des musiciens de Montréal (OPMEM) accompagnera les jeunes artistes lyriques lors de ce gala auquel participeront des responsables de théâtres lyriques d’Europe et d’Amérique du Nord. Les ambassadeurs et ambassadrices se verront offrir des tournées d’auditions, des concerts, des stages de perfectionnement en Europe et en Asie ainsi que des engagements dans des théâtres lyriques québécois, canadiens et européens. Des prix et bourses permettant de soutenir financièrement les transport et séjour en Europe des lauréats et lauréates seront également attribués lors du gala.

Je vous rappelle que ce Gala est organisé par le Théâtre Lyrichorégra 20, organisme à but non lucratif créé en 1976 par le ténor Alain Nonat. Celui-ci s’est donné comme mission de faire mieux découvrir et apprécier l‘opéra au grand public jeune et adulte, d’aider et de soutenir les jeunes artistes lyriques québécois et canadiens qui désirent débuter une carrière internationale et de promouvoir les échanges musicaux principalement lyriques entre le Québec, le Canada, l’Europe et l